MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 14 Shawwal 1436.

Flash info du 14 Shawwal 1436.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
http://www.islamatouswebradio.info.

**********************************************

Robots tueurs : Des milliers de scientifiques réclament leur interdiction.

Plusieurs milliers de chercheurs et personnalités, dont le célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawking, ont lancé mardi un appel pour l’interdiction des armes offensives autonomes ou « robots tueurs », alertant notamment sur le danger d’erreurs de cible et d’usages terroristes.

« Les armes autonomes choisissent et frappent des cibles sans intervention humaine, elles ont été décrites comme la troisième révolution dans la pratique de la guerre, après la poudre et les armes nucléaires », relèvent les signataires dans une lettre ouverte, publiée à l’ouverture de la Conférence internationale sur l’intelligence artificielle à Buenos Aires.

Ces robots tueurs, qui pourraient prendre la décision de tuer sans contrôle humain, à la différence des drones télécommandés pour lesquels une intervention humaine reste nécessaire, inquiètent de plus en plus l’ONU, les scientifiques et défenseurs des droit de l’homme. Deux réunions d’experts se sont déjà tenues à Genève sur ce sujet dans le cadre de la Convention de l’ONU sur certaines armes classiques.

Leurs détracteurs redoutent qu’ils ne soient pas capables de faire la différence entre civils et combattants ou programment des attaques aux effets disproportionnés sur les populations.

D’un point de vue militaire, ces armes du futur présentent l’avantage de réduire le risque de pertes humaines sur le champ de bataille, mais elles « abaissent aussi le coût d’un engagement au combat » et laissent présager une nouvelle course aux armements, relèvent les signataires.

« La technologie de l’intelligence artificielle a atteint un point où le déploiement de ces systèmes est, pratiquement sinon légalement, faisable non dans les décennies mais dans les années à venir », ajoutent les nombreux chercheurs et professeurs signataires, de Harvard, Berkeley et Cambridge à Liège (Belgique), Paris ou l’université Humboldt de Berlin.

Le célèbre entrepreneur de hautes technologies Elon Musk – patron de Tesla (voitures électriques), SolarCity et SpaceX (technologie spatiale) – le Prix Nobel de Physique Frank Wilczek, le confondateur d’Apple Steve Wozniak et le cofondateur de Skype, Jaan Tallinn, figurent aussi parmi les signataires.

Toby Walsh, professeur d’Intelligence artificielle à l’Université New South Wales, en Australie et signataire de l’acte, rappelle que « toutes les technologies peuvent être utilisées pour le bien ou pour le mal ».

Pour Toby Walsh, le développement de l’IA doit se poursuivre mais de manière règlementée, car les applications civiles sont multiples, mais il faut l’accompagner d’une législation stricte.

D’après lui, les entreprises d’armement des grands pays développés ont considérablement avancé dans le développement d’applications militaires.

Ricardo Rodríguez, chercheur en intelligence artificielle de l’Université de Buenos Aires, minimise le risque. Hawking croit que nous sommes au bord de l’Apocalypse avec la robotique et qu’au final, l’intelligence artificielle va entrer en concurrence avec l’intelligence humaine. On est loin de faire des robots belliqueux assassins, soutient l’Argentin, un des organisateurs de la conférence de Buenos Aires.

« Il y a vingt ans, on parlait des risques du clonage, regardez où nous en sommes aujourd’hui », rappelle-t-il.

Contrairement aux armes nucléaires, dénoncent les chercheurs dans leur lettre, ces armes ne nécessitent pas de coûteux investissements ou des matières premières difficiles à obtenir. Ce ne sera qu’une question de temps avant qu’elles n’apparaissent sur le marché noir et entre les mains de terroristes, de dictateurs et de seigneurs de la guerre voulant perpétrer un nettoyage ethnique, etc…

L’intelligence artificielle offre un grand potentiel pour le bénéfice de l’humanité, mais elle ne doit pas être discréditée par la conception d’armes offensives, insistent-ils.

Une interdiction d’armes qui n’existent pas encore ne serait pas sans précédent. En 1998, les lasers aveuglants ont été interdits avant d’avoir été développés à grande échelle.

La mise en garde des scientifiques a été envoyée à l’ONU.

Source : http://m.nouvelobs.com/monde/20150729.AFP5084/robots-tueurs-des-milliers-de-scientifiques-reclament-leur-interdiction.html#
***********************************************

Philippe Moisescot, conseiller municipal de Levallois-Perret, tweete un dessin islamophobe.

Philippe Moisescot, conseiller municipal délégué au Sport, au Commerce et à l´Artisanat à Levallois-Perret, a relayé un dessin raciste et islamophobe dimanche sur Twitter.

Le dessin montre une file de plusieurs personnes, hommes barbus en qamis et femmes voilées, attendant devant une agence Pôle emploi. Juste devant eux, un homme blanc qui passe le balai sur le trottoir. Le « travailleur » est qualifié « d’étranger ».

Selon Le Lab Politique d’Europe 1, deux idées se dégagent du dessin. Tout d’abord, les personnes d’origine étrangère sont des chômeurs en puissance qui préfèrent aller pointer à Pôle emploi plutôt que de travailler. Mais aussi que ces personnes étrangères font des blancs des étrangers en France.

Contacté par Le Lab, le conseiller municipal Les Républicains de Levallois-Perret assume totalement son tweet et dit ne rien regretter.
*****************************

Un palestinien de 18 ans exécuté par des soldats israéliens pendant son arrestation.

Contrairement à ce que prétend l’occupation sioniste, Mouhammad Abou Latifa, un jeune palestinien de 18 ans, n’est pas décédé en tombant d’un toit alors qu’il essayait de s’enfuir. Mouhammad a été assassiné par les soldats israéliens pendant son arrestation dans le camp de réfugiés de Qalandia.

Sa famille ainsi que les habitants du quartier démentent formellement la version de l’armée d’occupation. Plusieurs témoins ont raconté que des militaires ont attaqué le domicile de Mouhammad Abou Latifa pour l’arrêter. Le jeune homme a tenté de s’enfuir mais les soldats lui ont tiré une balle dans le pied. Blessé, Mouhammad a été arrêté vivant. Puis les soldats lui ont tiré dans la poitrine sans aucune explication.

« Ils l’ont poursuivi à 5h30, lui ont tiré dans le pied puis ils l’ont arrêté vivant. Puis les soldats lui ont tiré dans la poitrine, l’ont attaché avec des fils électriques et nous avons les preuves que certaines parties de son corps ont des fractures résultant de l’attaque des soldats. » raconte son oncle Jamal Abou Latifa.
****************************************
Le footballeur Mourad Meghni, parrain de la mosquée de Champs sur Marne, appelle aux dons.

Mourad Meghni, joueur de football, ex-international Algérien, passé par les clubs de Bologne, Sochaux ou encore la Lazio de Rome, soutient la construction de la mosquée de Champs sur Marne.

Dans cette vidéo, il explique son attachement à l’association Cultures et Citoyenneté qui gère la mosquée. Un lieu de culte et d’éducation où il a pu apprendre sa religion pour aujourd’hui la pratiquer sereinement.

Pour soutenir la construction de la mosquée de Champs sur Marne, n’hésitez pas à faire un don :

PAYPAL : asso.culturescitoyennete@yahoo.fr.

Virement : Code banque : 10107 – Code guichet : 00237.
Numéro de compte : 00428029894 – Clé : 93.
IBAN : FR76 1010 7002 3700 4280 2989 493.
BIC : BREDFRPPXXX.

Par chèque à l’ordre de « FDD CULTURES ET CITOYENNETÉ ».
Association Cultures et Citoyenneté.
1 allée des Marronniers.
77 420 Champs-sur-Marne.

site internet : http://www.mosquee-champssurmarne.com.

contact : asso.culturescitoyennete@yahoo.fr.


********************************************

Angleterre, un enfant de 3 ans signalé comme potentiel terroriste.

En Grande-Bretagne, le programme dit de prévention « Channel » visant à la signalisation des radicaux musulmans essuie de vives critiques depuis qu’un enfant de 3 ans a été désigné comme potentiel terroriste.

Au moins 484 enfants et pré-ados auraient été signalés aux services de renseignement via le programme national « Channel » en un an. Des signalements de radicalisation qui atteindraient 800 jeunes mineurs au total.

Cette paranoïa fait craindre les pires stigmatisations et amalgames lorsque des enfants de 3 ans, comme c’est le cas aujourd’hui, sont déclarés potentiels terroristes même avant de savoir parler. Le petit garçon habitant Londres à Tower Hamlets a été signalé en même temps que tous les membres de sa famille.

Le programme Channel permet aux écoles, services sociaux et services de santé de dénoncer tout individu potentiellement dangereux. Cependant, un simple dessin d’enfant avec une bombe ou une arme peut conduire à un signalement qui peut entraîner l’intervention de la police, des services sociaux et bien sûr l’enlèvement des enfants.

Une crainte de plus en plus importante dans les foyers musulmans britanniques qui voient chaque année le nombre de signalisations augmentées. Une situation inédite pour un pays anglo-saxon connu pour son ouverture et sa tolérance loin des stéréotypes. Depuis 2012, ce sont plus de 4000 personnes qui ont été signalées aux autorités.

En France, un programme similaire avait été mis en place en fin d’année 2014. Les Ministères de l’Intérieur et de l’Education Nationale avaient ouvertement appelé à la délation provoquant d’importants traumatismes notamment chez des enfants de moins de 10 ans. Le cas Ahmed 8 ans fut l’affaire la plus médiatisée.
***************************

Anouar Kbibech, président du CFCM, opposé aux radicaux et ouvert au Front National.

Le président du CFCM, Anouar Kbibech du RMF (rassemblement des musulmans de France), fédération musulmane proche du Maroc, était l’invité de l’émission islamophobe « Les Grandes Gueules ». Il s’est déclaré prêt à rencontrer Marine le Pen et à discuter avec le Front National.

Le nouveau président du CFCM s’est exprimé sur le plan de lutte contre « la radicalisation » menée par son organisation et les projets en préparation pour répondre aux problématiques du gouvernement. Il a aussi souhaité rassurer ses interlocuteurs en expliquant que 2400 à 2500 mosquées étaient liées au CFCM, très loin devant la « centaine de mosquées tendance salafiste ».

« Il y a malheureusement quelques mosquées que nous ne contrôlons pas. Les mosquées poussées par quelques jeunes de tendance salafiste sont une centaine environ, d’après les chiffres du ministère de l’Intérieur. Elles étaient 50 à 60 il y a cinq ans. Il y a un accroissement de ces mosquées, mais pas de déferlante salafiste comme certains le disent ».

Pour lutter « contre la radicalisation », le CFCM prépare plusieurs projets dont notamment un conseil théologique et un conseil de rénovation et de renouvellement de la pensée islamique. Les deux organisations risquent de subir de grosses critiques si les premiers noms avancés tels que le philosophe jugé « très laïc » par le journal Libération Abdennour Bidar.

« Les musulmans de France sont tout à fait républicains et respectent les lois de la République. Ils n’ont jamais réclamé des menus halal dans les cantines. ! Faire des menus communautaires pour les enfants est tout à fait condamnable ! », rajoute le nouveau patron du CFCM.

Pour couronner son intervention, Anouar Kbibech s’est dit prêt à discuter avec le Front National, « pourquoi pas » ?… Une position plus que surprenante à l’heure où Marine Le Pen se fait le chantre d’une laïcité exclusive visant à réduire les libertés fondamentales des musulmans.

« Le CFCM essaie d’avoir des relations cordiales et constructives avec l’ensemble des partis », explique le nouveau président du CFCM. Une position qui ne va surement pas ravir son compère, Abdellah Zekri, président de l’Observatoire National contre l’Islamophobie et secrétaire général du CFCM…
***********************************

Nice : Deux femmes évincées à la demande du Roi Salmane d’Arabie.

Nous vous relations la polémique suscitée suite à la venue du Roi Salmane d’Arabie Saoudite et ses 1000 invités sur une plage du Sud de la France.

En effet, sa privatisation de la plage a créé un véritable tollé dans la presse française habituée à faire ses choux gras sur tout ce qui ressemble à un musulman de près ou de loin.

Aujourd’hui, suite du feuilleton de la famille royale …

D’après la presse locale, le roi Salmane d’Arabie Saoudite a demandé, par le biais d’un émissaire, qu’une femme CRS chargée de la surveillance soit éloignée de la plage.

Lorsque la directeur de la police est interrogé quand à l’éviction de ces agents de la gente féminine, celui ci répond :

« C’est de la diplomatie. Il y a tous les soirs près d’un millier de personnes dans cette villa. Ça fait vivre l’économie locale« .

Décidément la France a prouvé ses derniers temps la grandiloquence de ses discours sur ses valeurs, la laïcité et la république … Les valeurs de la république sont en fait à vendre et elles sont en solde, les saoudiens l’ont bien compris.

Mais maintenant que l’on sait que ces valeurs proclamées n’étaient que prétexte de stigmatisation n’hésitons plus. Sortons nos niqab, vivons notre différence et exigeons l’Egalité et le respect de nos valeurs. Elles, ne sont pas monnayables.
***********************************************************

En Hollande, la mosquée de Middelburg diffusera l’appel à la prière chaque vendredi.

En Hollande, la mosquée « turque » de Middelburg pourra effectuer l’appel à la prière chaque vendredi. Une décision forte de la part des autorités de la ville qui ont décidé de prouver leur ouverture d’esprit.

Le site DesDômes&DesMinarets relaie une information symbolique mais très forte à l’heure où l’Occident s’enfonce dans une islamophobie patentée. La municipalité de Middelburg aux Pays-Bas vient d’autoriser aux musulmans de la ville l’accomplissement de l’appel à la prière via les minarets tous les vendredis.

A partir de la rentrée et pendant une période d’essai de 3 mois, la mosquée de la ville de Middelburg émettra l’adhan pour la prière du vendredi. Après ce test de plusieurs mois, la municipalité décidera de prolonger ou non cette expérience.

« Le renouvellement de l’autorisation se fera sans difficulté » annonce Kemal Metin.

Les responsables de la mosquée se sont assurés de ne pas déranger les voisins. L’adhan ne devrait pas excéder 70 Décibel comme l’indique le courrier envoyé aux riverains par l’association turque.

Selon le site DD&DM, ce n’est pas la première ville d’Hollande et d’Europe à permettre l’appel à la prière. A Londres, Glasgow ou encore Hambourg, les fidèles de certaines mosquées peuvent entendre l’adhan.
*****************************

Bikinigate de Reims : SOS Racisme sort de son silence.

Devant l’ampleur de l’affaire du « bikinigate », la direction nationale de SOS Racisme a enfin décidé de réagir après un temps de silence qui tranchait avec sa mobilisation précipitée pour, citons-le, « dire non à une morale de l’oppression liberticide ».

Dans un communiqué paru mardi 28 juillet au soir, elle juge que le rassemblement prévu au parc Léo Lagrande de Reims pour protester contre le « lynchage » d’une femme en maillot de bain aurait dû être annulé, « une fois que les autorités judiciaires ont démenti tout aspect moral dans cette bagarre ».

« La précipitation est mauvaise conseillère et un appel au rassemblement, qui aurait pu avoir sa légitimité sur des faits solidement étayés, n’aurait pas dû être prévu pour le lendemain, quelles qu’aient pu être la frénésie des réseaux sociaux et l’emballement médiatique », finit par reconnaître l’association, reprochant notamment aux médias leur frénésie à relayer les informations de L’Union à l’origine du tapage médiatique… et donc du rassemblement.

Déclarant n’avoir « jamais évoqué le potentiel aspect religieux de l’affaire », le président Dominique Sopo estime que SOS Racisme se serait « trouvée entraînée dans une très mauvaise séquence ». Une séquence que de très nombreux internautes et militants antiracistes, très critiques à l’endroit de l’association, ont du mal à digérer. Le hashtag #SOSDissolution, signe d’un ras-le-bol de la façon dont le combat antiraciste est mené depuis de nombreuses années par l’organisation, a été abondamment utilisée depuis le 27 juillet sur les réseaux sociaux.
******************************

Laisser un commentaire