MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 17 Dhou al hijjah 1436.

Flash info du 17 Dhou al hijjah 1436.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************

Palestine, Nouveaux affrontements à la mosquée al-Aqsa.

Jérusalem – Cela fait déjà plusieurs semaines que les altercations musclées s’enchainent entre civils palestiniens et soldats israéliens.

Durant les fêtes juives et musulmanes, de nouveaux faits ont été ajoutés aux anciens, faisant plusieurs blessés.

Une nouvelle profanation s’est produite à l’encontre de la mosquée al-Aqsa, ce troisième lieu saint de l’Islam devant le mutisme des pays dits arabes.

Très massivement équipée, l’armée israélienne s’est déployée sur toute la surface de l’esplanade. L’accès à cette dernière fut interdit pour toute personne de moins de cinquante ans.

Des expulsions ont également eu lieu pour l’ensemble des fidèles restés sur place après la prière de l’aube.

Une demi-douzaine de personnes a été admise en hospitalisation. Les raisons ont été, entre autre, l’utilisation de gaz lacrymogènes et des tirs de balles, femmes et enfants compris.

Dans la vidéo, nous pouvons constater que les civils israéliens joignent leurs efforts à ceux de l’armée ainsi que l’intervention des secours.

vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

VIDEO – Nouveaux affrontements à la mosquée al-Aqsa


**************************************************

Strasbourg : une banderole anti-migrants déployée lors d’un match de football.

A la suite du derby alsacien qui oppose Strasbourg à Colmar, le 25 septembre dernier, une enquête s’est ouverte après l’apparition d’une banderole anti-migrants dans une tribune du stade de la Meinau. Cet acte a suscité la réaction de plusieurs instances et l’indignation générale.
« Migrants raus ».

La fête du football alsacien a été gâché par une banderole « Migrants Raus » (Migrants dehors), celle-ci a était signée « Elsass Frei » (Alsace libre). Des slogans notamment utilisés par les autonomistes ou les opposants à la réforme territoriale.

« Une banderole anti-migrants de plusieurs mètres a été déployée durant quelques secondes, dans une tribune. Une enquête a été immédiatement ouverte. Les bandes vidéos sont actuellement en cours d’identification », déclare le préfet de la Région Alsace, M. Fratacci.

« Les auteurs qui ont commis cet acte sont activement recherchés par les services de police. Une fois les auteurs interpellés, des mesures administratives seront mises en oeuvre à leur encontre », a indiqué M. Fratacci, après avoir condamné sévèrement le geste. « La police n’a, pour le moment, procédé à aucune interpellation », ajoute-il.
L’enquête en cours.

Stéphane Fratacci a été suivi par le club strasbourgeois, la municipalité et des élus pour condamner le geste de ces supporters. Le dirigeant du club de football a blâmé avec « la plus grande fermeté » un acte commis par « deux individus isolés, qui devront répondre de leurs actes ». « Le message que contenait la banderole est à l’opposé des valeurs de tolérance, de solidarité et de générosité portées et défendues par le Club », a accentué M. Keller.

Deux hommes avaient été repérés lors de la rencontre et sortis du stade par les services de sécurité. Sur Facebook, le premier adjoint au maire de Strasbourg, le socialiste Alain Fontanel, a qualifié la banderole de « totalement inacceptable, aux relents nauséabonds ». Dans un communiqué, le parti autonomiste alsacien Unser Land a condamné une « banderole raciste » aux « inscriptions haineuses et infâmes ». Les Républicains du Bas-Rhin ont évoqué une « action odieuse qui dessert Strasbourg » et « l’Alsace toute entière ».

Strasbourg : une banderole anti-migrants déployée lors d’un match de football


*********************************************************

Nice : L’islamophobe Estrosi empêche le mariage de Sihem et son compagnon

Le maire de Nice n’en est pas à son premier acte islamophobe.

Cette fois encore c’est le mariage de musulmans que le maire a tout simplement refusé. La dernière interdiction en date était faite pour « radicalisme supposé », cette fois c’est pour « infraction au code la route du cortège » mais surtout pour « port de drapeau étranger »(sic).

C’est encore une fois les drapeaux maghrébins qui sont déclarés illicites en opposition avec la loi du pays et les musulmans français à qui on tente délibérément de gâcher la vie. En vérité la famille, elle-même, dénie tout port de drapeau étranger …

Évidemment aucune association anti-raciste ou d’homme politique n’ont dénoncé cette apartheid anti-musulman sournois mené par une mairie qui n’a jamais caché son islamophobie exacerbée.

Il est peut être temps que les musulmans de Nice se mobilisent afin de dénoncer cet état de fait tout à fait inacceptable. On avait commencé à Nice par le refus de mariage à une femme en jilbab, on finit aujourd’hui par une famille non religieuse …

Nice : L’islamophobe Estrosi empêche le mariage de Sihem et son compagnon


*****************************************************************

Alain Juppé tacle Nadine Morano avec un tweet d’amitié aux français d’Outre-Mer.

Chez « les Républicains », les clivages intra-parti sont chaque jour un peu plus importants. A quelques mois des primaires qui détermineront le candidat de Droite aux élections présidentielles, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy n’hésitent plus à critiquer ouvertement leurs opposants.

Ce matin, Alain Juppé a publié sur les réseaux sociaux un message d’amitié aux « compatriotes d’Outre-Mer qui ne sont pas de ‘race’ blanche ». Une manière pour le maire de Bordeaux de se distinguer à nouveau d’une frange des « LR » qui court après les voix de l’extrême droite.

« Un signe d’amitié ce matin à nos compatriotes d’Outre-Mer qui ne sont pas tous de « race » blanche » mais qui sont tous Français à part entière ».

Hier, Alain Juppé avait condamné les propos de Nadine Morano sur le plateau de l’émission « On n’est pas couché » en indiquant que « la notion de race ne me paraît pas quelque-chose d’acceptable ».

Alain Juppé tacle Nadine Morano avec un tweet d’amitié aux français d’Outre-Mer


******************************************************
Tareq Oubrou sur Rachid Abou Houdeyfa : « il faut le mettre dans un asile psychiatrique » .

La polémique autour des propos de l’imam Rachid Abou Houdeyfa sur la musique continue d’enfler depuis que la presse a décidé de relayer un montage vidéo d’un activiste islamophobe. Sur France Inter, Tareq Oubrou n’a pas hésité à insulter l’imam de Brest en déclarant qu’il fallait l’interner en psychiatrie.

« Il faut le mettre dans un asile psychiatrique. Les musulmans ont développé la musique pendant le Moyen-Age, certains compagnons du Prophète ont pratiqué la musique. On divulgue de l’ignorance à des gens qui sont vulnérables, à des jeunes enfants ».

Pour le recteur de la mosquée de Bordeaux, les propos de l’imam Rachid Abou Houdeyfa obligent les musulmans à choisir entre la vie « d’ici-bas et l’au-delà ». Avant d’indiquer qu’il s’agit d’une situation très violente pour les fidèles qui reçoivent ces bombardements scripturaires mal interprétés.

Pour expliquer le nombre de vues de la vidéo de l’imam brestois, Tareq Oubrou évoque un spectacle, une bizarrerie. Le recteur de la mosquée de Bordeaux finit son analogie entre la musique et le Coran en indiquant qu’en disant que la musique est l’œuvre du Diable, Rachid Abou Houdeyfa traite paradoxalement Dieu de diable.

Tareq Oubrou remet aussi en cause le discours piétiste qui peut provoquer de la violence symbolique voire de la violence physique. Une manière de diaboliser un peu plus une bonne partie de la communauté musulmane qui n’a pas les compétences théologiques de Monsieur Oubrou. Les pauvres demeurés…

Tareq Oubrou sur Rachid Abou Houdeyfa : « il faut le mettre dans un asile psychiatrique » | VIDEO


**************************************************

Zouhair Lahna, chirurgien veut lancer un centre médical gratuit à Casablanca.

Zouhair Lahna est un grand chirurgien qui utilise son temps afin de venir en aide aux populations en péril dans des régions en conflit comme en Syrie ou en Palestine.

Il est à l’origine d’un magnifique projet baptisé « Injab ». « Injab » est un centre médico-social à Casablanca prévu pour les plus démunis. Gratuits, les services seront surtout proposés aux femmes enceintes et aux jeunes enfants.

Avec l’aide de plusieurs personnes, le docteur Zouhair Lahna a ainsi pris la décision d’ouvrir ce centre dans le quartier Farah Salam à Oulfa à Casablanca. Ce quartier étant connu pour abriter de nombreux réfugiés syriens et africains subsahariens, ainsi que des Marocains démunis.

Le centre, en partenariat avec plusieurs cliniques et hôpitaux, pourra également réaliser des interventions chirurgicales à moindre coût.

Financièrement, le centre devra compter sur la générosité des donateurs ou de subventions des pouvoirs publics.

Une initiative à soutenir !

Zouhair Lahna, chirurgien veut lancer un centre médical gratuit à Casablanca


***********************************************************

Centrafrique : Un musulman égorgé par les anti-balakas dans un silence absolu.

Après la véritable épuration ethno-confessionnelle de Bangui, les massacres anti-musulmans continuent dans les quartiers.

Les milices chrétiennes, les anti-balakas, étendent leurs exactions en s’en prenant au quelques centaines de musulmans qui ont réussi à survivre. Outre ces massacres, des pillages et des exactions contre les femmes musulmanes et leurs enfants sont commis systématiquement par ces milices chrétiennes.

Samedi matin, 26 septembre 2015 à Bangui à nouveau un jeune homme de confession musulmane a été égorgé par les anti-balakas.

C’est ainsi que les populations musulmanes civiles sont la cible de massacres infâmes allant jusqu’au cannibalisme par ces milices chrétiennes.

En effet, sous prétexte de vengeance contre les troupes Sélékas composées de musulmans, les anti-balakas ont profité du climat de terreur pour imposer un véritable conflit ethno-confessionnel en Centrafrique.

Les miliciens chrétiens anti-balakas n’ont pas hésité à massacrer les musulmans, les découper à la machette, les brûler, et même les manger ( cannibalisme).

Depuis les musulmans centrafricains sont morts par milliers et les déportés se comptent eux par centaines de milliers.

En France les médias préfèrent taire ces exactions plutôt que révéler la nature anti-musulmane de ces massacres.

Centrafrique : Un musulman égorgé par les anti-balakas dans un silence absolu


*****************************************************************

Football : l’Arabie Saoudite refuse de jouer en Palestine.

La Fédération saoudienne de football a refusé de jouer le match retour de qualification du 13 octobre 2015 contre la Palestine en Cisjordanie, en vue de la qualification pour la Coupe du monde 2018. Evoquant un « cas de force majeure », le royaume saoudien ne veut en réalité pas jouer dans les Territoires occupés palestiniens.

Le 23 septembre, le pays a demandé à la FIFA que le match se déroule sur « terrain neutre ». Ce sera chose faite lundi 28 septembre. Le bureau du comité d’organisation de la Coupe du monde, présidé par le Français Michel Platini, a annoncé que la Palestine devrait accueillir l’Arabie Saoudite sur « terrain neutre ». Les frais occasionnés par le déplacement du match « seront intégralement assumés par la Fédération de football d’Arabie saoudite», précise-t-on. Le lieu du rendez-vous sportif n’a cependant pas été annoncé à ce jour.

Des responsables palestiniens auraient rapporté que les Saoudiens, qui n’ont officiellement aucune relation diplomatique avec Israël, refusent de se plier aux contrôles israéliens pour entrer en Cisjordanie. Mais la position des Saoudiens fait grincer des dents en Palestine. La décision est jugée « impossible à accepter ». « Priver la Palestine du droit de jouer à domicile est un précédent dangereux et impossible à accepter, à aucune condition », a déclaré Jibril Rajoub, le président de la Fédération palestinienne de football. Il affirme même qu’il saisira toutes les organisations internationales compétentes pour faire annuler la décision. Les chances pour obtenir gain de cause sont cependant faibles : il devra alors disputer le match pour espérer une qualification à la prochaine Coupe du monde en Russie.

http://www.saphirnews.com/Football-l-Arabie-Saoudite-refuse-de-jouer-en-Palestine_a21352.html
**********************************************************

France : Etudier l’adhan en cours de musique ? Des parents s’offusquent.

Les élèves de cinquième du collège Armand Coussens de Saint-Ambroix dans le Gard ont eu le droit à l’étude de la partition d’un gospel, Dans l’église de Harlem, et de l’appel à la prière des musulmans. A la découverte des documents de travail, surtout du deuxième dans les faits, des parents se sont offusqués.

Dans le document où apparaît l’appel à la prière, chaque phrase en arabe est traduite en français. Ce qui aurait gêné les protestataires, c’est l’absence de débat dans le choix du professeur. On veut que soit dissocié le côté éducatif, du côté propagande. Les enfants de 12 ans n’ont pas encore toutes les clés pour aborder ces questions. Il s’agit d’un sujet délicat. En plus, on s’est demandé ce que ça venait faire en cours de musique. Le problème ce n’est pas l’étude de l’islam, le problème ce sont les conditions dans lesquelles ça c’est fait, expliquent certains parents au quotidien Midi Libre ce mardi 29 septembre, évoquant le contexte de l’après-Charlie.

Le principal de l’établissement Mohamed Bouta a simplement évoqué une maladresse du professeur qui aurait livré tels quels des textes religieux sans plus d’explications. Les autres professeurs auraient eu la consigne de faire attention à ce genre de situation.

Le rectorat s’est saisi de l’affaire et a décortiqué le document en question, proposé aux élèves autour du thème « Musiques, mythes et religions ». Selon l’administration, le débat « Existe-t-il une musique spécifiquement religieuse ? » aurait pu aussi bien être abordée en histoire-géographie qu’en français. « Cette démarche d’analyse et de réflexion menée en classe contribue à construire le raisonnement des élèves », précise le rectorat. Par ailleurs, le document a été repris d’une encyclopédie participative sur Internet et non d’un ouvrage religieux. Chacun peut donc retrouver ses esprits.

http://www.saphirnews.com/Etudier-l-adhan-en-cours-de-musique-Des-parents-s-offusquent_a21351.html

Laisser un commentaire