MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 20 Dhou al hijjah 1436.

Flash info du 20 Dhou al hijjah 1436.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************


Cisjordanie : 10 Palestiniens blessés lors d’un raid de l’armée israélienne.

Selon des sources médicales et policières palestiniennes, suite au meurtre d’un couple Israélien survenu jeudi soir en Cisjordanie, l’armée israélienne a poursuivi ce matin sa traque à la recherche des meurtriers, menant un raid à Naplouse qui a fait dix blessés palestiniens par balles.
Une chasse à l’homme.

Ce couple assassiné devant leur quatre enfants par des tirs provenant d’une voiture palestinienne alors qu’ils roulaient à bord de leur véhicule à proximité de l’implantation israélienne d’Itamar proche de Naplouse, n’a fait qu’exacerber des tensions déjà très vives en Cisjordanie. La police palestinienne rapporte que « des dizaines de soldats israéliens à bord de véhicules militaires sont entrés vers 02h00 du matin dans le quartier de Dahiyeh dans l’est de Naplouse » là où a eu lieu le meurtre du couple israélien.

En conséquence à ce raid déployé avec force, des palestiniens ont protesté et c’est à ce moment là que des affrontements ont éclaté. Selon une source anonyme, les soldats « ont arrêté huit personnes et mené des perquisitions, pénétrant de force dans les maisons et y causant des dégâts« . C’est après avoir essuyé quelques jets de pierres de la part de palestiniens que les soldats israéliens ont répliqué par des tirs de balles en caoutchouc, de grenades lacrymogènes et à balles réelles. D’après le Croissant-Rouge palestinien, « dix personnes ont été touchées par des balles tirées dans les jambes ou le ventre », et « quatre personnes ont été blessées après avoir reçu des coups « .
La violence engendre la violence.

Ce matin-même, le scénario du meurtre a semble-t-il inspiré l’appel à la vengeance. La victime de cette macabre mise en scène n’est autre qu’un enfant palestinien tout juste âgé de 6 ans. Citant une source palestinienne, les médias israéliens rapportent qu’un colon aurait tiré depuis sa voiture sur ce petit garçon qui longeait le bord d’une route dans le secteur de Kalkilya en Cisjordanie. A la suite de ce tir, le conducteur serait descendu de son véhicule tirant de nouveau sur l’enfant en le blessant au ventre.

Alors que l’enfant est, en ce moment même, pris en charge par l’hôpital de Kalkilya, Tsahal aurait démenti la version tenue par une source palestinienne, invoquant le fait que les véhicules israéliens circulent rarement le samedi en Cisjordanie en raison du Shabbat. Serait-ce, ici, la conclusion d’une enquête avant même l’ouverture de l’enquête ?

Inéluctablement les tensions s’amplifient, désormais, jusqu’au cœur de l’Autorité palestinienne. De plus en plus de Palestiniens réclament au Président Mahmoud Abbas de mettre fin à la coopération sécuritaire avec les Israéliens.

http://www.katibin.fr/2015/10/03/cisjordanie-10-palestiniens-blesses-lors-dun-raid-de-larmee-israelienne/
****************************************************

Hajj : des solutions futuristes pour 2080 ?

Dans un billet, daté du 25 septembre 2015, un chroniqueur du journal saoudien de langue arabe « Al-Ryadh », Issam Amane Allah Boukhari, s’est demandé : « Comment sera le Hajj en l’an 1500 de l’hégire ? », soit en 2080.

Un mois de septembre funeste pour la Mecque.

La Mecque, mère des cités, a connu un septembre noir : deux catastrophes meurtrières coup sur coup. L’une le 11 septembre, due à l’effondrement d’une grue, et la suivante le 24 septembre suite à une bousculade durant le grand pèlerinage. Occasion pour l’Iran chiite de dénoncer, par la voix du guide suprême Ali Khamenei, la mauvaise gestion des lieux saints et d’exiger de l’Arabie saoudite qu’elle présente ses excuses.

L’auteur du billet en question, ingénieur de formation, offre, tout en restant neutre et sans esprit de dérision, une vision prospective de ce que pourrait être le Hajj dans 65 ans compte tenu des progrès technologiques.

Quatre solutions technologiques.

Il expose donc très sérieusement quatre solutions susceptibles d’épargner du temps, de l’argent, des encombrements et de tragiques bousculades.

Voyager par Hyperloop.

Cet engin circulerait jusqu’à 1 200 km/h, ainsi les pèlerins qui débarquent en masse à l’aéroport international de Djeddah pourraient arriver par d’autres villes et être transportés jusqu’à la Ville sainte en un temps record. Hyperloop, conçu par des constructeurs californiens, est un long tube surélevé où circulent des capsules contenant une vingtaine de personnes.

Des lentilles de contact connectées et intelligentes.

Une invention inspirée par des idées de Michio Kaku, physicien et futurologue américain d’origine japonaise. Ce serait des lentilles de contact intelligentes permettant aux pèlerins de voir et entendre l’imam faire son prêche sur le mont Arafat, tout en bénéficiant d’une traduction simultanée pour les non-arabophone. De plus, celles-ci pourront fournir des informations précieuses sur l’identité du pèlerin malade, comme son groupe sanguin et ses antécédents médicaux.

Des voitures volantes sans pilote.

Des voitures volantes sans pilote permettant d’effectuer les sept tours rituels autour de la Kaaba. Selon l’auteur, la firme Toyota aurait, en 2014, financé un programme de rechercher sur ce type de véhicule.

Des « pierres intelligentes ».

Des pierres intelligentes connectées aux cerveaux des pèlerins qui s’en serviraient à la façon de « mini-drones » lors de la cérémonie de la lapidation. Cette invention serait plus particulièrement destinée aux invalides et aux paralytiques.

« Certains vont se moquer de ce que j’évoque ici, reconnaît Issam Amane Allah Boukhari. Mais si nous avions interrogé les musulmans des premiers siècles de l’islam sur ce que serait le Hajj en 2015, personne n’aurait pu imaginer que les pèlerins d’aujourd’hui voyagent en avion et en voiture, que nous utiliserions des haut-parleurs, des éclairages, de la climatisation… ».

http://www.katibin.fr/2015/10/03/hajj-des-solutions-futuristes-pour-2080/
*********************************************

Afghanistan : un hôpital de MSF bombardé.

Dans la nuit de vendredi à samedi, l’hôpital de MSF (Médecins Sans Frontières) à Kunduz en Afghanistan, a été bombardé à plusieurs reprises, vraisemblablement par les forces américaines. Selon les observateurs locaux, il s’agirait de « dommages collatéraux » et une enquête est en cours car cette « erreur » a tout de même fait 9 morts et 37 blessés.
Une région sous pression.

Ces derniers jours les combats n’ont pas cessé à Kunduz, la ville a été reprise aux talibans par les forces de sécurité d’Afghanistan et l’hôpital de MSF a joué un rôle important pour soigner les civils. En effet, en l’espace d’une semaine, ce sont plus de 400 personnes qui ont été soignées pour des blessures plus ou moins graves. Au moment du bombardement, plus de 100 blessés et 80 membres du personnel soignant étaient présents. Cet hôpital était le seul du nord de l’Afghanistan capable de prendre en charge les blessés graves et au vu de l’ampleur des dégâts et du caractère instable de la situation les membres de MSF ont dû partir et ne peuvent ainsi plus aider la population qui en a bien besoin. Une enquête est en cours pour déterminer les causes véritables de ce bombardement mais les suspects se comptent sur les doigts d’une main.

Bombarder à tout va n’a jamais résolu aucun conflit, cela ne fait que détruire les pays qui souffrent déjà. Il y a fort à parier qu’une telle erreur ne sera pas punie, noyée dans le flot de violence que les américains déploient un peu partout dans le monde.

http://www.katibin.fr/2015/10/03/afghanistan-un-hopital-de-msf-bombarde/
***********************************************************

Le fondateur du mouvement islamophobe Pegida encourt jusqu’à 5 ans de prison.

Il encourt jusqu’à 5 ans de prison. Ce vendredi, le fondateur du mouvement anti-réfugiés et islamophobe Pegida, Lutz Bachmann (42 ans), a été inculpé par le Parquet de Dresde (est de l’Allemagne) pour « incitation à la haine raciale » après avoir qualifié sur internet les réfugiés de « bétail » et de « racaille », rapporte l’AFP.

En septembre 2014, l’ex-leader de Pegida, déjà condamné à des peines de prison pour des braquages et des délits liés à la drogue selon l’agence allemande DPA, avait visé les « réfugiés de guerre et les demandeurs d’asile » sur postés plusieurs messages sa page Facebook. Des propos qui selon le parquet constituent « un trouble à l’ordre public » ainsi qu’une « atteinte à (leur) dignité ».

Le fondateur du mouvement islamophobe Pegida encourt jusqu’à 5 ans de prison


********************************************************

France : Un professeur dérape face à un élève musulman.

Le 8 janvier dernier alors qu’il se trouve en cours d’éducation physique, le jeune Yazid, élève musulman de 4ème, se dispute avec un camarade de classe au sujet des règles du Badminton.

Leur professeur arrive et saisit Yazid par la capuche en le tirant violemment et en s’exclamant : « Sale arabe ! Sale Djihadiste ! ».

Choqué, le jeune homme rapporte les faits à ses parents, qui décident de porter plainte pour « violences » et « injures publiques en raison de sa race, de sa religion ou de son origine ».

Le 05 février 2015, après un rappel à la loi, la plainte est classée sans suite par le Procureur de la République.

La famille du jeune Yazid, lui-même très affecté par l’évènement et désormais sujet à beaucoup d’angoisses, décide alors, avec le concours du C-C-I-F et de son avocate Maître Nawel Gafsia, de faire comparaître le professeur devant le Tribunal Correctionnel par voie de citation directe afin que les faits, d’une gravité indéniable, ne restent pas impunis.

Le professeur, qui a reconnu avoir utilisé l’expression « sale djihadiste », est donc convoqué devant le Tribunal de Grande Instance de Nanterre le 06 octobre 2015, à 13h30.

Il apparaît inconcevable que les faits ne soient pas sanctionnés tant ils sont l’expression de la haine et de la violence d’un professeur qui n’a pas su respecter les limites imposées par sa fonction et la loi, face à un adolescent discriminé et assimilé, à tort, à des actes odieux devant ses camarades.

Ensemble, nous sommes plus forts.

Un professeur dérape face à un élève musulman


************************************************
Sur France 5, Philippe de Villiers se lâche et évoque l’islam, le jihad, l’islamisme, la conquête.

Philippe de Villiers est de retour sur les plateaux de télévision avec la sortie de son livre : « Le moment est venu de dire ce que j’ai vu ». L’occasion pour ce dernier de revenir sur l’actualité et notamment sur la place de l’Islam en France.

De Villiers se permet 5 minutes de pures folies en évoquant des concepts au sein de l’Islam qu’il ne maîtrise pas tels que le « jihad », « dar al islam », « dar al harb » etc… Il évoque un futur de la France musulmane où les habitants chrétiens seront réduits à devenir des citoyens de seconde zone sans droit.

Deux questions à Philippe de Villiers :

Pourquoi reste-t-il alors jusqu’à ce jour et depuis 1400 ans des chrétiens en Orient ?
Vous évoquez la possibilité de voir une France musulmane où les français n’auront plus de liberté. Mais n’est-ce pas ce que vous souhaitez aujourd’hui aux musulmans français ?

Sur France 5, Philippe de Villiers se lâche et évoque l’islam, le jihad, l’islamisme, la conquête… |VIDEO


****************************************************

Birmanie : Cinq musulmans rohingyas torturés et forcés de se prosterner devant une statue de Bouddha.

En Birmanie, cinq musulmans rohingyas ont été violemment frappés par la police et forcés à se prosterner devant une statue de Bouddha. Ils ont été torturés suite à leur refus d’apostasier de l’Islam.

Samedi, un groupe de rohingyas est sorti pêcher dans une rivière près de leur camp avec l’autorisation des autorités. Mais arrivés sur place, ils ont été agressés par un gang de Rakhine, opposé aux rohingyas. L’un des pêcheurs a été violemment battu. Ce dernier a ensuite été amené à la police et torturé afin qu’il révèle le nom de ses compagnons.

Le dimanche, les quatre autres pêcheurs musulmans ont été interpellés par la police. Ils ont été gravement torturés puis amenés dans un temple bouddhiste à proximité du camp. Les agents ont forcé les musulmans à s’agenouiller devant la statut de Bouddha et à mimer une prière.

Les policiers ont ensuite exigé aux victimes d’apostasier de l’Islam et de reconnaitre « le chemin de Bouddha ». Quand les musulmans ont refusé, ils ont de nouveau été torturés. Les familles des victimes ont dû payer la somme de 200.000 kyats pour permettre leur libération.

En Birmanie, la minorité musulmane rohingya est victime d’un véritable génocide. Les extrémistes bouddhistes soutenus par l’armée birmane s’attaquent aux civils qui refusent de se convertir au bouddhisme.

Birmanie : Cinq musulmans rohingyas torturés et forcés de se prosterner devant une statue de Bouddha


*********************************************

Laisser un commentaire