MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 27 Rajab 1436.

Flash info du 27 Rajab 1436.

 »
Grèce : A Athènes, le parlement approuve enfin la construction d’une mosquée, tant attendue.

C’est une bonne nouvelle qu’ont appris nos frères grecs ! Après des débats houleux sur la question de la construction d’une mosquée à Athènes, le Parlement grec a voté pour. Un amendement a donc été adopté, permettant la construction de cette mosquée tant attendue à Athènes.

La proposition d’amendement a été soutenue par le parti d’extrême gauche Syriza. Le principal opposant à ce projet fut quant à lui le parti d’extrême droite grec Anel. La décision est donc tombée mardi dernier et a été relayée par la presse locale. Cette décision n’a pas laissé indifférent le parti néo-nazi Aube qui a toujours été contre la construction d’une mosquée. Le chef du parti a d’ailleurs qualifié ce projet de « provocateur et inacceptable ».

La mosquée sera donc construite dans le quartier Votanikos d’Athènes. Après avoir patienté des années durant, la communauté musulmane aura enfin un lieu de culte à proprement parler. En effet, les 200 000 musulmans vivant dans la capitale grecque priaient jusqu’à présent dans des immeubles insalubres laissés à l’abandon, des hangars ou des salles, souvent situées en sous-sol avec toutes les incommodités que cela suggère.

En 2010, les musulmans d’Athènes avaient déjà eu espoir en la construction d’une mosquée. Ce projet avait été proposé par une architecte anglo-irakienne mais n’avait pas abouti, faute d’autorisation par les politiques. Rappelons qu’Athènes est l’une des seules capitales européennes ne disposant d’aucun lieu de culte musulman. Cette nouvelle décision est donc accueillie par la communauté avec joie et soulagement. Qu’Allah facilite à nos frères en Grèce et à travers le monde !
*******************************
 »
Corée du Sud : nouvelles salles de prière dans les universités.

Afin de faciliter le quotidien des étudiants musulmans, plusieurs universités sud-coréennes se sont adaptées et leur proposent des services telles qu’une alimentation halal ou encore des salles de prière.

L’ouverture des salles de prière représente un immense bienfait pour ces étudiants qui passent souvent la journée au sein du campus. Auparavant, ces musulmans priaient où ils le pouvaient. Désormais, ils ont un lieu spécifique pour prier en toute sérénité. C’est ce qu’explique Aslan, un étudiant pakistanais : « Dans le passé, les étudiants circulaient alors que je faisais mes prières. J’aime le fait que je sois maintenant en mesure de faire mes prières en paix« , propos relevés par The Hankyoreh.

Cet étudiant de l’université de Sejong se dit donc soulagé par la mise en place de ces dispositifs. Les autres étudiants musulmans le sont tout autant puisqu’ils disposent désormais d’une salle de prière, tapissée de moquette et composé d’une cloison séparant les hommes et les femmes. De même, la salle est équipée d’un amplificateur pour la lecture du Saint Coran. L’université de Sejong ne minimise donc pas les efforts pour apporter confort et sérénité à ses étudiants.

Cette université n’est pas la seule à offrir de tels dispositifs à ses étudiants. En effet, les universités sud-coréennes souhaitant attirer le maximum d’étudiants issus de pays musulmans, font tout leur nécessaire pour les accueillir au mieux. Parmi ces universités, celle de Kokmin avait construit une salle de prière il y a cinq ans de cela afin de satisfaire les étudiants de confession musulmane. Comme elle, plusieurs dizaines d’universités proposent salles de prière et repas halal pour leurs étudiants, dont l’université nationale de Séoul.

Les établissement sud coréens s’appliquent donc à assurer le bien être des musulmans. Ce genre d’initiatives est difficilement imaginable en France, notamment lorsque l’on prend en considération les débats actuels telle que le port de la jupe longue. Cela nous confirme que la France est bien plus loin éthiquement de l’Asie, que géographiquement.
*********************************
 »
Les Emiratis peuvent désormais voyager sans visa, dans l’espace Schengen.

Mercredi 6 mai dernier, l’Union Européenne et les Emirats Arabes Unis ont signé un accord bilatéral à Bruxelles relatif à l’exemption de visa de court séjour.
Désormais, les émiratis n’auront plus besoin de visas pour se rendre dans un pays de l’espace Schengen, pour un séjour d’une durée maximale de 90 jours.

Cette proposition de loi avait déjà été approuvée en juin 2014 par le Parlement européen. En attendant sa ratification finale, la loi est déjà effective depuis le 7 mai dernier.
Cet accord est une première : en effet, les Emirats Arabes Unis sont le premier pays arabe à bénéficier d’une telle exemption.

Cet accord permettra ainsi de booster davantage les bénéfices tirés du tourisme provenant des Emirats Arabes Unis. En effet, les émiratis qui se rendent dans les pays européens de l’espace Schengen dépensent beaucoup d’argent au court de leur séjour. La Grèce a particulièrement apprécié cette nouvelle disposition. Selon le site d’information Tourism Review, 25% des touristes qui visitent chaque année la Grèce sont des émiratis. Leur venue représente une manne financière considérable dans un pays où la crise politique a affecté le secteur touristique. Pour la Suisse, 36% de leurs touristes sont émiratis. Leur droit d’aller et venir désormais sans visa pour un court séjour aura donc un impact positif pour dynamiser davantage le tourisme et remplir davantage les caisses de ce secteur.
***************************
 »
Robert Chardon favorable à une interdiction de l’islam en France.

En ce jeudi 14 mai, pourtant férié, Robert Chardon semble ne pas laisser de répits à son islamophobie. Ainsi ce maire de Venelles, une commune dans les Bouches-du-Rhône, souhaite « interdire le culte musulman en France ». Et pour donner du poids à son projet qui, mieux que Nicolas Sarkozy, pourrait l’aider ? En effet, il envisage d’en parler à ce dernier. L’islamophobie se répand tranquillement et semble représenter un bon fond de commerce.

L’objectif est clair.

C’est sur son compte twitter que le maire a ainsi créé la polémique. Il annonce alors un projet qui est d’interdire l’islam en France. A l’instar de Robert Ménard, Robert Chardon persiste et assume ses propos. Il va même jusqu’à poster plusieurs autres dizaines de messages, en exposant de façon précise et détaillée ses arguments anti-islam. Son premier message étant : « Il faut interdire le culte musulman en France ». Un message qui a cependant le mérite d’être très clair, assez radical pour le coup, mais surtout islamophobe. La gravité de ses propos est telle que dans un premier temps, la piste d’un probable piratage avait été mentionnée, avant que le maire ne confirme de vive voix qu’il était l’auteur de ces propos radicaux. Ses autres propos :

Protégez-vous, adoptez un cochon… Bon débarras… C’est la seule solution pour résoudre les problèmes que connaît la France. Et j’attends la réponse de Nicolas Sarkozy à cette proposition… Pendant mon traitement, j’ai beaucoup réfléchi et j’en suis arrivé à cette conclusion. Il faut interdire l’islam en France, mais aussi déclencher un plan Marshall pour permettre à ceux qui veulent pratiquer la religion musulmane de le faire dans leurs pays d’origine… Il faut un plan Marshall pour le Maghreb. Il faut aussi une intervention militaire en Libye. Il faut également mettre fin au danger que représentent les boat people.

Un maire islamophobe de plus.

Les propos de Robert Chardon ont atteint une limite qui n’est plus du ressort humain. Dans une démarche purement stratégique et politique, celui-ci souhaite en effet préparer les présidentielles de 2017. Pour cela, comme tous les autres politiciens il n’hésite pas à surfer sur cette vague islamophobe qui fait tant de bruit, mais qui apporte surtout plus de notoriété et d’électeurs. Il envisage dans un premier temps de rencontrer son homologue président de l’UMP Nicolas Sarkozy, également islamophobe, pour discuter de son projet. Ses propos sont clairs : « Il faut préparer 2017″. Selon lui l’islam n’a rien à faire en France, il ajoute que : « Notre culture est judéo-chrétienne ». L’islamophobie a sans doute recruté un militant très déterminé, puisque pour cela il a déjà tout planifié, il souhaite aller jusqu’à ce que l’interdiction de l’islam soit ajoutée à la Constitution, le 18 octobre 2017, alors certain de la victoire de l’UMP aux élections de 2017. La cerise sur le gâteau sera cette déclaration pour le moins très islamophobe : « Les contrevenants prendront le bateau ou l’avion ». Nous n’omettrons pas de mettre en évidence le caractère récurrent de ses messages anti-islam sur sa page facebook.

Avec toutes ses déclarations, impossible d’avoir une ambiguïté quelconque concernant ses intentions. Son profil ne présageait absolument pas ce genre de propos, en effet des élus locaux évoquent une récente radicalisation du maire. Bruno Gilles, responsable fédéral UMP des Bouches-du-Rhône semble très étonné par ces propos, il déclare alors qu’il ne l’a « jamais entendu parler comme ça ». Se radicaliser et le reprocher aux musulmans, n’est-ce pas là une situation ironique ?
******************************************
 »
Angleterre : Bientôt la première mosquée réservée aux femmes.

Au Royaume Unie, une Mosquée exclusivement réservée aux femmes pourrait prochainement voir le jour.

Ce projet de mosquée pour femme débutera avec des rencontres avec des femmes musulmanes de tout le pays pour évoquer des questions liées à la charia et à la représentation des femmes musulmans dans la société.

Cette Mosquée sera la première dans le genre au Royaume Unie. Elle sera réservée aux femmes mais aussi dirigée par les femmes.

A l’instar de la Mosquée pour femmes existante à Los Angeles, cette action discrédite la gente féminine.

En effet, cette entreprise menée par des personnes extérieurs à l’Islam tentent en toute hypocrisie de contrevenir aux règles de l’Islam afin de provoquer et susciter des polémiques.
*************************************
 »
L’équipe du Secours islamique france donne de ses nouvelles directement du Népal.

Après le second tremblement de terre subi de plein fouet par le Secours Islamique au Népal, nous avons cherché à avoir des nouvelles de l’équipe sur place. C’est ainsi que Samira, Chargé de Communication sur le terrain, et donc encore sur place a répondu à nos questions sur la dramatique situation au Népal. L’échange date du Jeudi 14 mai 2015.

A ce jour, Jeudi, après le second tremblement de terre, quand est il de la situation ?
La situation s’est apaisée, mais les gens restent choqués et continuent de vivre en plein air. Ils refusent catégoriquement de retourner chez eux.

Une grande partie de la population de Katmandou a quitté la ville pour retourner dans les villages. Ceux qui vivent en extérieur, dans les parcs par exemple rencontrent beaucoup de problèmes : Lorsque je me suis rendue à un camp informel, une petite fille, qui s’appelle Munna, m’a pris la main et m’a dit à l’oreille que ce qu’elle aimerait c’est des sanitaires individuels pour ne pas attraper la diarrhée. Elle a 8 ans! Que voulez-vous répondre à ça?

Quelles sont les actions menées pour le moment par le SIF ?

Nous avons effectué plusieurs évaluations de terrain, actions qui prennent du temps car les roues sont bloquées, il n’ y a pas beaucoup de voitures pour circuler et même les chauffeurs professionnels refusent de conduire ! Nous sommes en train de finaliser une distribution dans une région particulièrement isolée de tout aide et secours, donc cela prend du temps car les objets dont ils ont besoin (tentes, bâches, couvertures) ne sont plus disponibles dans le pays. Il faut traverser les frontières pour s’en procurer, ce qui pose beaucoup de problèmes de logistique.

Moralement, comment allez vous ?

Al hamdouliAllah, nous allons très bien. Ne pensez pas à nous mais aux milliers de familles qui ont perdu un proche ou leur maison. Ce qui m’interpelle ce sont les cris des enfants et les adultes qui résonnent encore dans ma tête (j’étais dans la rue lorsque la terre a tremblé) surtout le soir car nous ressentons encore beaucoup de secousses.
En même temps, je vois concrètement la solidarité ma shaaAllah : les familles ont ouvert leur jardin comme les hôtels et les restaurants, les écoles, les universités. Des gens préparent à manger et distribuent des repas à ceux qui passent. Les hindous et les musulmans même s’ils sont en minorité, organisent des collectes de fonds.

Comment êtes vous accueillie par la population ?

L’accueil des populations a été le plus agréable pour nous. Nous n’avons jamais été questionné sur le mot “Islamique”, cela nous change un peu du quotidien. Ils voient surtout le mot “France” et s’étonnent que nous soyons venus d’aussi loin pour aider. Leur accueil est donc extraordinaire, plein d’humilité en dépit de leur situation. Ils s’excusent presque de nous avoir dérangés… J’ai reçu une belle leçon de vie.

Que vous manque t-il ?

Des encouragements et invocations des gens qui souhaitent nous soutenir ! le reste, avec l’aide de Dieu, on le trouvera et le distribuera. Mais comme m’a dit une vieille femme il y a quelques jours: Personne ne devient pauvre en donnant. A méditer !

Faites un don, ne serait-ce que pour sauver une vie.

www.secours-islamique.org.
*******************

Laisser un commentaire