MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 19 Joumada At-Thani 1436

Flash info du 19 Joumada At-Thani 1436


Bourget : Dalil Boubakeur veut doubler le nombre de mosquées en France

« Nous avons 2 200 mosquées. Il en faut le double d’ici deux ans » a affirmé Dalil Boubakeur lors de la 32ème édition du Rassemblement annuel des musulmans de France organisé par l’UOIF au Bourget. Le Président du CFCM souhaite voir le nombre de mosquées doubler simplement pour accueillir convenablement les fidèles.

Le Président du CFCM a expliqué aux médias que les mosquées actuelles sont insuffisantes pour satisfaire la demande croissante des fidèles. Et ceci est bien une réalité. Les fidèles sont de plus en plus à l’étroit dans les mosquées à l’occasion des grandes prières, et les prières du vendredi. Pour ces prières, dans certaines communes, ou certains quartiers, les fidèles sont contraints de prier dans les rues avoisinantes, ou sur le parking. En temps de pluie, de vent, et de froid, les conditions pour prier sont médiocres.

A ce jour, de nombreuses constructions de mosquées restent encore inachevées. L’avancée de la construction dépend parfois des freins posés par les autorités locales, mais aussi parfois, le manque de financement.
Sur ce point, Dalil Boubakeur précise : « Nous avons le droit de construire des mosquées, (le droit) que les maires ne s’y opposent pas ». Il nuance ses propos tout de même en soulignant le fait « que de moins en moins de maires qui s’opposent systématiquement à la construction de mosquées ».

Quant au sujet du financement des mosquées, il n’a pas été abordé par le Président du CFCM. Cela dit, le gouvernement français cherche à éviter leur financement par des Etats étrangers. L’argent provenant de l’étranger, notamment des pays du Maghreb est pourtant non négligeable pour la réalisation de certaines mosquées.

La communauté musulmane française doit encore fournir des efforts afin de mettre sur pied les lieux de culte musulmans, des lieux qui accueilleront nos enfants, et la future génération de fidèles, que ce soit pour la prière, mais aussi l’enseignement, les rassemblements.

Les projets d’établissements scolaires musulmans ne doivent pas non plus être négligés et sont tout aussi importants pour l’avenir de nos enfants.
***************************************

Angleterre : proposition de loi des conservateurs pour punir l’islamophobie au même titre que l’antisémitisme

Sans doute dans l’optique de répondre aux attentes de l’électorat musulman, les conservateurs anglais ont annoncé des plans pour faire respecter une nouvelle mesure qui rendrait les attaques islamophobes tout aussi graves que les attaques antisémites. S’ils remportent les élections législatives le 7 mai prochain, les conservateurs appliqueront cette décision, de quoi courtiser les électeurs musulmans à voter pour eux.

« Nous aurons besoin de forces de police pour enregistrer les crimes anti-musulmans ainsi que les crimes antisémites » a annoncé Theresa May, Ministre de l’Intérieur, rapporte le Daily Mail. Cette nouvelle mesure serait une très bonne réponse face à la hausse des actes islamophobes à travers l’Europe.

Le nombre de crimes haineux visant les femmes musulmanes notamment a connu une hausse de 5 à 10% au cours des 18 derniers mois, selon Faith Matters, les initiateurs de la campagne Tell MAMA (Measuring Anti-Muslim Attacks).

La nouvelle proposition des conservateurs de mettre sur un même pied d’égalité les actes islamophobes et antisémites a été très bien accueillie par la communauté musulmane britannique. « Ce changement apportera la parité entre les communautés musulmane et juive » explique Iqbal Sacrani, ancienne secrétaire générale du Conseil musulman britannique (MCB) citée par le site d’information OnIslam.

Avec la montée des discours extrémistes anti-musulmans, les musulmans sont de plus en plus la cible d’attaques. La collecte des données des actes islamophobes par le biais de l’équipe de Tell MAMA a permis aux politiques de prendre conscience de ce phénomène. Et tout comme l’antisémitisme, les actes islamophobes doivent être sévèrement combattus et réprimés.
******************************

MONTELIMAR: Que sait-on sur le projet d’attaque à l’explosif de la mosquée de Montélimar?

Le 03 avril 2015 dernier, le quotidien régional Le Dauphiné Libéré rapportait qu’un projet d’attaque à l’explosif visant la mosquée Essalam du quartier de Pracomtal à Montélimar a été déjoué par les gendarmes. C’est une communauté musulmane drômoise choquée et inquiète à l’image de l’ensemble des musulmans du pays qui s’interroge sur la radicalisation des actes anti-musulmans en France depuis ces derniers mois.

D’après les premiers éléments de l’enquête, ce sont quatre élèves âgés de 16 à 17 ans scolarisés à l’école des pupilles de l’air de Montbonnot-Saint-Martin (dont l’un est originaire de Montélimar) qui projetaient cet attentat contre ce lieu de culte. Ils planifiaient de faire exploser une bombe artisanale dans la mosquée de Montélimar.

Selon le procureur de la République de Gap, les quatre jeunes: « n’étaient pas encore dans une phase opérationnelle mais au stade préparatoire, avec la collecte de munitions, de renseignements sur internet sur les méthodes de fabrication d’explosifs. Au domicile de l’un d’eux, les enquêteurs ont découvert une carte détaillée et du matériel chimique ».

Il précise au journaliste de France 2 qu’ils ont « reconnu les faits lors de leur garde à vue, qu’ils auraient eu le projet de cette attaque en réaction aux attentats qui ont eu lieu en ce début d’année, et que deux d’entre eux seraient « imprégnés » par une idéologie d’extrême droite ». Jeudi en fin de journée, tous les quatre ont été inculpés mais laissés en liberté, sous contrôle judiciaire.

Les 4 suspects de ce lycée militaire ont été mis en examen vendredi dernier. Un juge d’instruction grenoblois a été chargé de dénouer cette affaire.

« L’armée de l’air est scandalisée par le comportement de ces jeunes dont les intentions ne correspondent pas aux valeurs de l’Armée de l’air, ni à celles enseignées dans l’école», a annoncé le colonel Jean-Pascal Breton, du Service d’information et de relations publiques de l’armée (Sirpa) de l’air.

M. Breton a précisé que la direction de l’établissement, « alertée par une possible radicalisation d’un certain nombre d’élèves », avait prévenu la gendarmerie de l’air, ce qui a débouché sur l’ouverture de la procédure judiciaire.

A la mosquée de Montélimar, par précaution, l’ensemble des activités d’enseignement ont été suspendues. En fonctionnement depuis le début de l’année, le lieu de culte fraîchement achevé rassemble entre 500 et 700 fidèles. Ici comme ailleurs « on ressent et on redoute la montée de l’islamophobie ». Le député-maire de la Ville a tenu à assurer les cadres de la mosquée du soutien de toute la collectivité.

La radicalisation des attaques ciblant les musulmans est d’autant plus inquiétante qu’elle semble toujours sous estimée et peu médiatisée. Les pouvoirs publics doivent prendre la mesure de ce phénomène global et agir en conséquence.

Selon le CCIF, entre le 7 janvier et le 7 février 2015, 153 actes islamophobes ont été enregistrés, soit une augmentation de 70% par rapport à la même période en 2014.
*************************************

Canada, Montréal : une autre femme voilée sauvagement agressée

Alors que nous rapportions un cas d’agression islamophobe la semaine dernière dans un métro de Montréal, c’est à présent la nouvelle d’une autre victime qui nous parvient.
Des agressions récurrentes

Les faits se sont déroulés le 21 mars dernier, alors qu’elle marchait dans la rue, une femme voilée d’origine marocaine s’est subitement vu être victime d’une islamophobe hystérique. Elle témoigne anonymement :

« Elle m’a surprise au début par un coup sur le côté gauche. En se tournant vers elle pour voir ce qui arrive, donc là, elle m’a surprise et m’a sauté sur le visage en arrachant mes lunettes. Elle m’a poussée contre ce grillage-là. On n’a pas le temps de réaliser ce qui s’est passé. Ça fait des années que j’habite ici, c’est un coin très calme je n’ai jamais vécu une situation pareille dans le quartier. »

La victime a porté plainte juste après les faits, son agression est la deuxième de Montréal recensée en une semaine seulement.
Consternée par la réaction des passants

Lors de cette attaque sauvage, la victime n’a été secourue par aucun des passants. C’est au bout de plusieurs minutes qu’un homme a enfin daigné lui venir en aide. La jeune femme demeure sous le choc et n’a pu quitter son domicile durant plusieurs jours :

« Je n’ai pas pu sortir de chez moi pendant quelques jours. Quand je marche dans la rue que j’entends des pas qui marchent près de moi, c’est une émotion qui revient. »

Selon une organisation chargée de défendre ces femmes, 6 cas similaires aurait été recensés récemment à Montréal. De quoi s’inquiéter pour la communauté musulmane, ce qui ne semble pourtant pas être le cas…
********************************************

Yémen: le pays s’enfonce dans le chaos

Depuis la rébellion chiites et les exactions commises, la situation ne cesse d’empirer au Yémen. Depuis le déclenchement des opérations saoudiennes, nous assistons à un glissement vers une guerre de grande ampleur.
Les rebelles chiites continuent leur progression

Malgré des raids aériens de la coalition internationale menée par l’Arabie Saoudite, les rebelles Houthis continuent à progresser vers le sud du pays, avec pur objectif Aden.

Le siège de l’administration provinciale du sud du Yémen a été conquis par les chiites Houthis et le port de la ville est leur prochaine cible. Un point éminemment stratégique que la coalition tente de protéger à tout prix. De plus, le siège d’Aden TV a été victime de tirs de mortier par les Houthis pour les forcer à cesser d’émettre, et donc lever le voile sur leurs agissements.

En effet, lors de leur progression les rebelles Houthis commettent de nombreuses exactions, meurtres, destructions d’habitations, ce qui pousse la population à fuir.
Une situation humanitaire inquiétante

Les ONG présentes au Yémen font état d’une situation de crise humanitaire et sanitaire. Les besoins en nourriture, médicaments et biens de première nécessité sont très importants et les aides ont du mal à arriver jusqu’aux populations locales. Les ONG “Action Contre la Faim” et la Croix Rouge reportent quotidiennement la situation au Yémen, qui devient chaque jour de plus en plus préoccupante.

Depuis 48h, les combats ont fait au moins 160 morts et des dizaines de blessés. La coalition arabe qui a décidé l’intervention pour empêcher les rebelles Houthis de réussir leur coup d’Etat, doit maintenant faire le nécessaire pour éviter un enlisement des combats.
*********************************

Un imam marocain expulsé d’Italie pour « radicalisme »

L’excuse est devenue banale, au nom d’un pseudo-radicalisme la France se permettait déjà de commettre de nombreuses injustices à l’encontre de ses citoyens, mais il semblerait qu’elle ne soit pas le seul pays à sombrer dans la psychose.
L’Italie de la partie

L’Italie aussi ne parait échapper à ce syndrome psychotique. Il y a à peine 3 jours de cela, un imam marocain de 41 ans a été expulsé du pays pour « radicalisme ». L’homme, dont l’identité n’a pas été révélée, était inconnu des services de police et en situation régulière, mais sans aucune explication, ses prêches ont été jugés « trop radicaux et prosélytes ».

Sans avoir fourni la moindre preuve, le ministre italien de l’intérieur, Angelino Alfano, a déclaré :

« Nous avons trouvé des preuves évidentes d’actions radicales et de radicalisation extrême ainsi que de prosélytisme. Il n’est pas possible d’inciter à la haine dans notre pays. »

Juste après les attaques de Charlie Hebdo, 33 Italiens ont été expulsés vers leur pays, 4 432 contrôles ont été faits et 141 perquisitions ont été menées par les services de police.
***********************************

Islam et média: entre amalgame et subjectivité

Le musulman se bat avant tout contre les préjugés dont il est victime au quotidien, qu’ils proviennent des médias ou de certains dirigeants politique. La situation est devenue compliquée pour pratiquer sa religion en toute quiétude, ce que la laïcité doit normalement garantir.
Les médias et le devoir d’objectivité

Les média en général est une entité puissante, qui souvent bénéficie de moyens très importants. Cette puissance permet de donner une direction, inciter le public à penser d’une certaine manière. Tout du moins à construire sa réflexion avec les clés de lecture données par les médias. Or, il est impératif pour les différents opérateurs médiatiques de conserver une objectivité ferme dans le traitement de l’information. Une information objective, issue d’une source vérifiable et vérifiée, permettra au consommateur d’information de pouvoir se faire une opinion non biaisée.
L’Islam et les amalgames dans les médias

L’Islam reconnait l’ensemble des prophètes des 2 autres grandes religions monothéistes. De plus, les grandes religions monothéistes partagent une histoire commune. Issa (Jésus) est très respecté par les musulmans, Moussa (Moïse) également, ils occupent une place de taille dans l’éducation des enfants musulmans.

Nous pouvons aussi évoquer tout les grands prophètes qui ont une influence positive sur les juifs, les chrétiens et qui ont une importance considérables auprès des musulmans, Ismaël, frère d’Ishak (Isaac), Ibrahim (Abraham), Maryam (Marie), Yahya (Jean), Yaacoub (Jacob), Layya (Léah), Ayoub (Job), Nouh (Noé) et bien d’autres…

Donc pourquoi exacerber ou opposer l’Islam aux autres religions. Véhiculer une image de religion intolérante est une aberration totale. Vivre ensemble, accepter l’autre, voici des fondamentaux en Islam, et qui pourrait aussi être une réalité en France si les médias traités la question de l’Islam avec objectivité.
Les dangers de la subjectivité

La plupart des médias, de part leur ligne éditoriale peuvent opposer l’islam au reste du monde. Cet amalgame est un réel danger pour notre société, les musulmans de France sont avant tout français et à ce titre ont toutes leur place. L’immense majorité des musulmans se dissocient et rejettent le terrorisme de manière claire. Il est important que les médias puissent mettre en avant cela plutôt que souligner les 1 à 2% d’extrémistes. L’opposition entre les religions, les citoyens, les territoires ne permettra en aucun cas de faire face aux enjeux qui sont les nôtres.

L’observatoire national contre l’islamophobie, créé en 2011 sous l’égide du Conseil Français du Culte Musulman évoque un chiffre de 691 actes islamophobes en 2013, lorsque l’état en évoque seulement 226, un tel écart porte forcément à confusion. Et depuis les attentats du 7 janvier 2015, les actes islamophobes ont explosés. Sur le mois de janvier seulement il y a eu plus d’actes anti-musulmans que sur l’ensemble de l’année 2014 sans qu’ils en soient les coupables, les médias en portent une part de responsabilité.
******************************************

Mourad et Nizar, deux anciens détenus français de Guantanamo, ont obtenu satisfaction

Mourad Benchellali et Nizar Sassi, deux anciens détenus français de Guantanamo, ont obtenu satisfaction. Nizar et Mourad avaient demandé à la justice française l’audition d’un ancien commandant américain, le général Geoffrey Miller, pour répondre des actes de torture pratiqués au sein du camp américain basé à Cuba.

Nizar Sassi et Mourad Benchellali ont été respectivement détenus de la fin 2001 à 2004 et de janvier 2002 à juillet 2004, avant d’être renvoyés en France. Les deux hommes avaient porté plainte il y a plusieurs années pour détention arbitraire et torture.

« J’ai été maltraité, je voudrais que les responsables rendent des comptes. Je demande réparation » a expliqué Mourad à France 24.

La cour d’appel de Paris a ordonné, jeudi 2 avril, l’audition de l’ancien général, qui a dirigé la prison de 2002 à 2004.

En treize ans, près de 800 hommes ont été détenus dans la prison de Guantanamo. 122 personnes y croupissent encore, la plupart sans inculpation ni procès.
******************************************

Les Français se satisfont de moins en moins des réponses venues des médias au sujet de l’Islam

Des numéros hors série spécial Coran introuvables sur Paris, des magazines dont les ventes bondissent quand ils sont consacrés à l’Islam et des exemplaires du saint Coran ainsi que des livres sur la religion musulmane en rupture de stock : selon libraires et éditeurs, tout ce qui a trait à l’Islam se vend très bien depuis les tragiques évènements qui ont ensanglanté la France en janvier.

« Les Français se posent de plus en plus de questions et se satisfont de moins en moins des réponses superficielles venues des médias » affirme Fabrice Gerschel, directeur de la publication d’un mensuel culturel qui a publié un hors série spécial Coran.

Le dénominateur commun de tous les clients qui achètent des ouvrages sur l’islam, « c’est comprendre et se documenter » pour « se forger sa propre opinion », confirme Mathilde Mahieux, de la librairie religieuse La Procure, à Paris.

Mathieu de Montchalin, président du syndicat national des libraires, fait le même constat. D’après son analyse basée sur un réseau de 30 grandes librairies indépendantes en France, les ventes de livres sur l’Islam ont presque triplé au premier trimestre 2015 par rapport aux trois premiers mois de 2014.
**********************************

Laisser un commentaire