MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 8 Joumada At-Thani 1436

Flash info du 8 Joumada At-Thani 1436

Tunisie : nouvelles images de l’assaut des forces spéciales dans le musée

Les autorités tunisiennes affirment, jeudi 26 mars, avoir démantelé l’essentiel de la « cellule terroriste » responsable de l’attaque du musée du Bardo de Tunis, le 18 mars. 23 personnes, dont une femme, ont été arrêtées, selon le ministre de l’Intérieur. C’est le même jour qui a été choisi par la police tunisienne pour montrer des nouvelles images de ses forces pénétrant dans le musée à la recherche des terroristes.

Les extraits de vidéos de l’assaut des forces spéciales qui ont tué les deux assaillants armés ont été divulgués lors de la conférence de presse du ministre de l’Intérieur tunisien, Najem Gharsalli. Ce dernier a précisé jeudi que huit touristes avaient été abattus à la descente de leur bus devant le musée, et 12 autres à l’intérieur du bâtiment. L’attaque a été fatale à 20 touristes étrangers.

******************************

Le petit guide du parfait assimilé

Un guide indispensable. Parce que Katibîn est -aussi- là pour vous conseiller chers lecteurs musulmans, pour vous aiguiller parfois, et vous aider à évoluer dans une société juste, équitable et saine, une société modèle en somme. Parce qu’il paraît nécessaire et logique de s’y assimiler et que bien souvent vous agissez contre votre propre intérêt, voici des commandements simples et efficaces :
Règle n°1 : Tes origines étrangères tu oublieras

On ne choisit ni ses parents, ni ses origines, mais fort heureusement, vous avez la chance et le privilège de vivre dans un pays occidental, et par conséquent civilisé ! Inutile de vouloir faire du métissage ou de la connaissance de l’Autre une richesse, ce n’est pas ça qui paiera votre loyer.
Règle n°2 : Louis et Éléonore tes enfants tu appelleras

Mettez-vous à la place de vos bambins, les pauvres, déjà qu’ils vont devoir faire toute leur vie avec des parents aux tendances musulmanesques, si, en plus, vous leur collez une étiquette de Mouloud ou de Kadéra de service dès le berceau, n’en veuillez pas à la populace de se méfier et aux employeurs d’égarer leurs CV.
Règle n°3 : Du Champomy tu boiras, ta baguette tu achèteras

Fini le Boga, l’Apla et le khobs dar, comme le maire de Montfermeil l’a si bien, et si courageusement, dénoncé : ne pas boire de Champomy parce que ça ressemble au champagne et vouloir se démarquer d’une partie de la population ayant l’alcool pour religion, c’est mal !
Règle n°4 : Très tôt tu t’émanciperas

Attendre d’être marié pour quitter le cocon familial, demander l’autorisation de ses parents pour sortir et plus tard veiller sur ses ascendants, quitte à subvenir à leurs besoins, ne sont que pratiques moyenâgeuses. Et que dire de ces pitoyables soumises persuadées que pour vivre heureuse il faut se soucier du bien-être de son époux… La société fait de vous des individus, non pas de vulgaires piliers familiaux ou communautaires, pensez “Je” !
Règle n°5 : A chaque élection, dès l’aube, tu voteras

Vous avez l’immense avantage de vivre en démocratie, ce système irréprochable où tout est mis en oeuvre pour que la voix de chacun soit entendue : profitez-en ! De valeureux représentants ne demandent qu’à vous satisfaire et respecter leurs engagements pris durant leur campagne.
Règle bonus : De Chalghoumi, ce grand homme, tu t’inspireras

Parce qu’à Katibîn, on est super sympas, on vous offre l’élément-clé pour atteindre cet objectif ultime : suivre, admirer et imiter M. Chalghoumi. Parfaite illustration de l’ascension sociale par l’assimilation, cet orateur hors-pair, si représentatif de notre communauté, apparaît comme le modèle idéal.

Le simple fait de s’intégrer ne suffit pas, il est du devoir de chacun de tout mettre en oeuvre pour s’acculturer complètement. Vous avez désormais toutes les cartes en main. Citons pour conclure l’expert précédemment évoqué: “Ju peu pa vou dir plusse”.
***********************************

Civils palestiniens : 2014, année la plus meurtrière depuis 1967

Jeudi 26 mars, l’ONU a rendu public un rapport intitulé “Vies fragmentées” dans lequel il est affirmé que l’année 2014 a été la plus meurtrière pour les civils palestiniens depuis la guerre des Six Jours en 1967.
Un été dévastateur

L’agression israélienne, menée durant l’été 2014 sous couvert de “bordure protectrice”, a été la plus sanglante de l’année. En effet, suite à cela “plus de 1 500 civils ont été tués, 11 000 ont été blessés et 100 000 déplacés, et des personnes n’avaient toujours pas retrouvé de domicile fin 2014″ selon l’Office des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires dans les territoires palestiniens occupés (OCHA). Ce sont au total 2220 Palestiniens tués à Gaza dont 550 enfants.
Et ce n’est pas tout

Ajoutons à cela, 58 Palestiniens tués, 6028 blessés, 1215 Palestiniens expulsés de leur domicile détruit par les forces israéliennes et près de 5258 prisonniers mensuel durant cette année 2014 en Cisjordanie et à El-Qods occupées. Ne parlons même pas de l’extension des territoires israéliens allant à l’encontre des droits internationaux.

Un rapport accablant, d’autant plus qu’aujourd’hui, les chiffres ne font qu’augmenter. Un cauchemar qui n’est pas prêt de se terminer pour les Palestiniens…
**************************************

Canada, Montréal, Une manifestation anti-islam prévue

Samedi 28 mars 2015 à 16h, une manifestation islamophobe est prévue près de la station de métro Saint-Michel à Montréal. L’appel a été lancé sur la page facebook de Pegida Québec.
Une situation inquiétante

“Changer ou quitter le Québec”, tel est le choix laissé aux musulmans. Ces propos honteux sont de Jean-François Asgard, l’un des fondateurs de Pegida Québec. L’objectif principal est de lutter contre l’islamisation supposée du Québec. A Montréal, la communauté musulmane est essentiellement maghrébine, ainsi dans cette ville on peut trouver un quartier qui porte le nom du “petit Maghreb“, les habitants de ce quartier craignent des débordements lors de cette manifestation.

Pour contrer cette manifestation absurde, plusieurs groupes de gauche ont l’intention de se présenter dans le quartier du “petit Maghreb” avec une demi-heure d’avance pour contre-manifester. Ils déclarent en substance que cette manifestation fait honte à la société montréalaise, considérée comme l’une des plus ouvertes. Maude, l’une des organisatrices de la manifestation, a déclaré que la montée de l’islamophobie était profondément inquiétante. Selon les organisateurs près de 800 personnes sont attendues.
La réaction controversée des autorités

Sommes-nous en train de nous diriger vers une banalisation de l’islamophobie ? L’assemblée nationale du Québec parle d’une profonde préoccupation à l’égard de Pegida Québec. C’est bien, mais pas suffisant, à l’heure où l’antisémitisme est sévèrement sanctionné, il est impératif d’en faire autant concernant l’islamophobie.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, semble se réfugier dans un silence irresponsable, pas un seul commentaire de sa part. De son côté le service de police de Montréal annonce qu’il va surveiller de près cette manifestation.
L’inquiétude des maghrébins de Montréal

Toufik Merazi, propriétaire de la pâtisserie “La Table Fleurie” située dans le quartier, déclare à La Presse :

Ça va de soi que je m’inquiète pour mon commerce. J’espère qu’il n’y aura pas d’affrontements. Ça m’inquiète aussi de voir que la communauté maghrébine n’est pas organisée pour faire face à la situation alors que nous sommes les premiers concernés.

Un constat amer qui met en évidence l’impuissance et l’inquiétude des habitants de ce quartier.
*******************************************************

Yémen, L’Arabie Saoudite entre en guerre contre les Houthis

Ce jeudi 26 mars 2015, l’ambassadeur d’Arabie Saoudite aux USA a annoncé le lancement d’une offensive militaire de grande envergure contre les Houthis au Yémen.
L’opération “Tempête de fermeté”

L’Arabie Saoudite a d’ores-et-déjà déclenché ses opérations militaires notamment via des bombardements contre des positions Houthis. L’aéroport de Sanaa, le palais présidentiel, et des bases militaires ont été pris pour cible par l’armée de l’air saoudienne.

L’aéroport d’Aden aurait été repris aux rebelles Houthis à l’heure où nous écrivons ces lignes.
Une opération d’envergure internationale

L’intervention militaire sous leadership saoudien a été renforcée par les participations du Qatar, du Koweït, des Émirats Arabes Unis et du Bahreïn.

De plus, le Maroc, le Pakistan, l’Égypte, le Soudan et la Jordanie ont indiqué vouloir participer aux opérations pour rétablir le pouvoir en place au Yémen, et faire barrage aux rebelles chiites Houthis.

“La coordination est en cours avec l’Arabie Saoudite et les pays du Golfe pour préparer la participation d’une force aérienne et navale égyptienne, et une force terrestre si la situation l’impose, dans le cadre de l’action de la coalition” (ministère des Affaires étrangères égyptien)

Quatre navires de guerre égyptiens se sont positionnés au niveau du Golfe D’Aden en cette fin de matinée pour appuyer les raids aériens.

Côté américain, les USA ont communiqué sur une aide logistique et technique aux forces saoudiennes.

“Le président Obama a autorisé la fourniture d’un soutien en logistique et en renseignement aux opérations militaires” (Bernadette Meehan, porte-parole du Conseil national de sécurité de la présidence américaine)

L’Iran, le principal soutien des milices chiites Houthis, ne voit pas d’un bon œil cette opération militaire de grande envergure :

“C’est une démarche dangereuse violant les responsabilités internationales et la souveraineté nationale cela va encore plus compliquer la situation, étendre la crise et faire perdre les chances d’un règlement pacifique des divergences internes au Yémen” (Marzieh Afkham, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères)
**************************************************

Centrafrique: la persécution des musulmans continue

La situation catastrophique en République centrafricaine ne fait plus la une des médias. Néanmoins, les musulmans sur place sont persécutés, tués et les mosquées détruites. Et ce, uniquement parce qu’ils sont musulmans.
Les musulmans persécutés

Depuis septembre 2013, la milice extrémiste chrétienne “anti-balaka” a commencé les exactions en massacrant sans aucune considération, hommes, femmes et enfants musulmans.

Après une couverture médiatique importante, la communauté internationale a complètement détourné les yeux et abandonné les musulmans centrafricains. Ce silence assourdissant est incompréhensible alors qu’Amnesty International parle de “véritable nettoyage ethnique” et de “génocide”.

Aujourd’hui, plus d’un million de personnes ont été déplacées et plus de 100 000 âmes vivent dans le camp de réfugiés qu’est devenu l’aéroport de Bangui, la capitale.
Les mosquées prises pour cibles

La milice chrétienne extrémiste a opéré de manière méthodique, la destruction de quasiment toutes les mosquées du pays. Sur les 436 mosquées répertoriées en Centrafrique, 417 ont été complètement anéanties.

La volonté des “anti-balaka” est clairement d’empêcher les musulmans de vivre en Centrafrique. Les musulmans sont dorénavant dans la terreur quotidienne. Il est difficile de quantifier le nombre de musulmans actuellement en Centrafrique, eux qui représentaient environ 10% de la population centrafricaine avant 2013.

La force militaire de l’ONU présente sur place n’est pas suffisante pour assurer correctement le travail de maintien de la paix. De plus, aucune mission pour sécuriser les populations de confessions musulmanes n’a été menée. Combien de musulmans doivent encore mourir car musulmans? Combien de mosquées doivent encore être détruites, avant que les grandes nations décident réellement d’intervenir de manière concrète? A force d’attendre, il n’y aura bientôt plus de musulmans dans ce pays
*******************************************
LDJ et Betar face à Génération Palestine devant l’Université Paris 1

Une conférence organisée par Génération Palestine devait se dérouler à la faculté Paris 1 avant que cette dernière soit annulée pour des raisons restées floues. Une manifestation a eu lieu devant l’établissement pour protester contre cette censure.

Ce 26 Mars, un rassemblement a eu lieu devant l’Université Paris 1 suite à l’interdiction d’une conférence dans le cadre du « Israeli Apartheid Week » (semaine d’action internationale dans les universités). Deux jours avant, l’administration de l’université a fait savoir qu’elle ne pourrait pas attribuer un de ces amphithéâtres pour l’évènement. Sans explications convaincantes, les organisateurs se sont retrouvés bloqués et ont décidé de protester devant l’établissement (voir communiqué).

Prévenues, les milices radicales pro-israéliennes, Betar et LDJ, se sont déplacées pour provoquer les manifestants. Un face à face entre pro-palestiniens et pro-israéliens a eu lieu sans que des violences éclates. A noter : une forte mobilisation des forces de l’ordre

*****************************************

Mort de Bourarach : quatre à neuf ans de prison pour ses agresseurs

Le procès des quatre hommes accusés d’avoir provoqué la mort de Saïd Bourarach, noyé dans le canal de l’Ourcq en 2010, s’est ouvert mardi 17 mars devant la cour d’assises de Bobigny, en Seine-Saint-Denis.

Les accusés ont été condamnés, jeudi 26 mars, à des peines de quatre, cinq, six et neuf ans de prison pour avoir exercé des violences qui ont provoqué la noyade du vigile en 2010.

Les hommes âgés de 24 à 30 ans comparaissaient depuis le 17 mars devant la cour d’assises de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, qui a estimé que Dan Sellam, Michaël Lampel, Lucien Dadoun et Dan Lampel étaient responsables de violences, commises avec arme et en réunion, qui ont entraîné la mort de Saïd Bourarach.

L’avocate générale avait requis la veille des peines de cinq, six et douze à leur encontre. Deux accusés ont été absents au rendu du verdict, dont Dan Lampel qui fut à l’origine de l’altercation. Le jeune homme de 24 ans, ex-membre de la Ligue de défense juive (LDJ), était présent aux côtés de son frère et d’un ami tout au long du procès mais il ne s’est pas présenté jeudi. Quant à Lucien Dadoun, il a été totalement absent du procès. Des mandats d’arrêt ont été délivrés à leur encontre.
*********************************************

Laisser un commentaire