MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 19 Rabi el awwal 1436

Cris de menaces et insultes devant la mosquée de Mérignac

Hier soir entre le maghrib et l’isha, un groupe de personnes a proféré des insultes et des menaces à l’encontre des musulmans depuis leurs voitures.

Située en bordure d’une grande ligne droite, la mosquée Essalam de Mérignac (33) est connue pour son calme et le respect de ses fidèles à l’encontre du voisinage. Ce jeudi 8 janvier, entre 17h30 et 18h45, plusieurs voitures roulant à vive allure ont profité de leur passage devant la mosquée pour hurler des insultes islamophobes et des menaces à l’encontre des musulmans. Au-delà de la méchanceté des paroles, la vitesse pratiquée par ces personnes a été un réel danger pour les fidèles groupés devant la mosquée. Lors de son prêche de ce vendredi, l’imam de la mosquée a appelé à ne pas se rassembler devant la mosquée à la sortie de la prière afin de ne pas s’exposer à ce type d’actes.

Un peu partout en France des actes comme ceux-ci font leur apparition, avec plus ou moins de violence. En ce jour de vendredi, des policiers se trouvaient devant la plupart des mosquées. Un climat inquiétant pour les musulmans qui peuvent craindre une escalade du phénomène. La France doit gérer cette situation au plus vite afin de ne pas attiser la colère entre ses citoyens.
***************************
Tirs contre une mosquée de la banlieue d’Albi

Le quotidien 20minutes.fr relate les faits. Quatre coups de feu ont été tirés dans la nuit de jeudi à vendredi sur la façade de la mosquée de Saint-Juéry, une commune de la banlieue d’Albi, dans le Tarn. Le climat ne cesse de s’alourdir en France, on recense de nombreux actes de dégradations et de terrorisme envers des édifices musulmans.

Vers 23h, les balles ont été tirées sur deux fenêtres de cette salle de prières qui était vide lors des faits, fort heureusement. Une plainte a été déposée par les dirigeants de la mosquée. Il semblerait que les tirs proviennent d’une arme de chasse au vu des douilles.

La situation devient inquiétante, si la France ne se positionne pas clairement sur ces actes islamophobes, elle pourrait s’aggraver et laisser place aux règlements de compte sans foi ni loi.  N’attendons pas qu’il y ait des morts pour clamer la justice. Prudence.
***********************************************
Récupérations politiques autours des événements actuels

Suite aux actions de ces derniers jours, les politiques se positionnent tour à tour, pour certains c’est déjà le temps de la récupération…

Pour Marine le Pen, un referendum sur la peine de mort sera à prévoir si elle était élue et elle-même se positionne comme “personnellement favorable” à une telle sentence. Florian Philippot, numéro 2 du parti, a quant à lui soulevé la question de l’immigration “massive”, thème fort du FN, en sous-entendant un lien entre immigration maghrébine et “terrorisme islamique”. D’autres partis encore plus à droite ont revendiqué leur volonté de “remigration” quand les plus extrémistes sont allés jusqu’à accuser le ministre de l’Intérieur de “complaisance envers les soldats d’Allah“. En ce qui concerne la “droite classique”, on retrouve ces notions de “guerre contre l’islamisme radical” concluant sur une guerre contre l’Europe et ses valeurs.

En deux jours, les réactions fleurissent à tort et à travers. Attention tout de même aux termes employés qui peuvent vite conduire à enflammer la population, il est important de peser chacun de ses mots dans un contexte où les émotions sont très fortes.
********************************
La colère des passants après la découverte des tags sur le chantier de la mosquée

Ce vendredi matin, les Béthunois passaient incrédules et stupéfaits devant ce message « Dehors les Arabes » inscrit à la peinture noire sur les palissades de la mosquée en construction.
*******************************
Un lycéen d’origine maghrébine agressé

Un lycéen de 17 ans, d’origine maghrébine, a été frappé jeudi par un groupe de quatre ou cinq personnes à Bourgoin-Jallieu (Isère), en marge de la minute de silence observée devant son lycée en hommage aux victimes de Charlie Hebdo, a-t-on appris auprès de la police.

Le jeune homme a d’abord essuyé des injures racistes avant d’être roué de coups en marge de l’hommage aux victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo, selon la même source, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Il a porté plainte et s’est vu prescrire trois jours d’interruption temporaire de travail (ITT) par un médecin. Une enquête a été ouverte afin de retrouver ses agresseurs.
*****************************
Voyageavec moi, une campagne contre l’islamophobie en France

Quelques heures après l’attaque terroriste perpétrée à Charlie Hebdo, le hashtag #voyageavecmoi (et sa version allégée #VAM) a été lancé en France sur les réseaux sociaux, en signe de solidarité, pour prévenir une vague d’islamophobie.

Objectif : proposer aux musulmans qui ne se sentiraient pas en sécurité dans les transports de les accompagner. En utilisant le dit hashtag, les internautes peuvent signaler sur le réseau les signes distinctifs qu’ils prévoient d’adopter (écharpe, bonnet, badge…), et préciser quelle ligne de bus, métro ou RER ils empruntent. D’autres peuvent aussi coller un panneau « Voyage avec moi » ou #VAM sur leur sac.

C’est une comédienne, Amandine Gay, qui la première a twitté ce #voyageavecmoi, sur le modèle du hashtag #Illridewithyou lancé par des Australiens suite à la prise d’otage à Sydney survenue en décembre dernier.

La comédienne est persuadée qu’une vague d’islamophobie va se déclencher en France. « Hier, plusieurs musulmanes ont été attaquées dans les transports en commun », a-t-elle affirmé à La Presse.

« Je ne suis pas surprise, ça fait un moment que le climat (social) est mauvais en France, dit Amandine Gay, une militante anti-raciste. La vague d’islamophobie a commencé avant les événements d’hier. Ça fait un an que des femmes voilées se font agresser dans la rue », a-t-elle rappelé.
********************************
la France en guerre contre le terrorisme, pas contre l’islam selon manuel valls

Manuel Valls a déclaré, vendredi 9 janvier, que la France est en « guerre contre le terrorisme », et non « pas contre une religion », alors que les actes antimusulmans se multiplient depuis l’attentat terroriste contre Charlie Hebdo, en France et même à l’étranger.

Manuel Valls a aussi annoncé qu’« il sera sans doute nécessaire de prendre encore des mesures nouvelles pour mieux répondre à cette menace », peu avant la révélation du lien entre l’attaque contre Charlie Hebdo et la fusillade de Montrouge.

Depuis l’étranger aussi, des responsables politiques ont lancé des appels contre l’islamophobie.

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha El Khalfi a appelé à éviter « l’amalgame entre islam et terrorisme », alors que le royaume compte une importante communauté en France. Il s’est néanmoins félicité de « la position de la France », qui se refuse à cet « amalgame ». « L’islam est une religion de paix et non de crime et de vengeance », a-t-il poursuivi.
**********************************************
La mosquée d’Aix-les-Bains touchée par un incendie

La mosquée historique d’Aix-les-Bains a été victime d’un incendie, jeudi 8 janvier vers 22h, sans faire de victimes. Les dégâts sont suffisants pour empêcher l’utilisation de la salle de prière jusqu’à nouvel ordre, comme en témoigne l’image du Dauphiné qui rapporte l’information.

Cet incendie intervient dans le contexte de choc qui suit l’attentat contre Charlie Hebdo. La peur que l’incendie soit l’expression d’une nouvelle attaque islamophobe en lien avec les événements parisiens est forte parmi les musulmans d’Aix-les-Bains.

Cependant, selon les premiers éléments de l’enquête, un court-circuit dans le compteur électrique après une fuite d’eau aurait provoqué un départ de feu, rapidement maîtrisé par les pompiers. Le parquet de Chambéry privilégie la thèse accidentelle. L’enquête se poursuit pour lever tous les doutes sur l’origine du sinistre mais les appels au calme sont relayés.
*******************************
une mosquée taguée en Autriche

A Vienne, en Autriche, une mosquée a été taguée dans la foulée de l’attaque terroriste perpétrée contre Charlie Hebdo. L’inscription « Paris ! Islam = merde dehors » a été retrouvée, jeudi 8 janvier au matin, par les fidèles venus prier. Un responsable de la mosquée a aussitôt appelé la police.
*****************

Laisser un commentaire