MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


France : En Haute-Savoie, trop peu de mosquées pour les fidèles

Le samedi 13 septembre, ce sont plus de 850 personnes qui ont défilé dans le calme à Meythet, petite ville accolée à Annecy en Haute-Savoie. C’est la fermeture d’une salle de prière gérée par l’association religieuse Salem qui a motivé le rassemblement des fidèles venus de toute le département (74).

D’après les autorités, le lieu de culte a été fermé parce qu’il était insalubre, situé « en zone inondable », ou encore parce que des travaux y auraient été pratiqués sans autorisation. Fouzi Chetouani, président de l’association, souhaite mener des actions pacifiques pour se faire entendre. Désespéré, il expliquait : « Il n’y a plus de lieu de culte à Annecy. Nous souhaitons seulement pratiquer notre religion dans un lieu digne ». Reconnaissant que tout n’avait pas été fait dans les règles, l’association indique également que depuis 2009, la mairie n’avait jamais répondu positivement à ses nombreuses demandes de travaux, ou de changement de lieu. Une réunion doit finalement avoir lieu avec la préfecture.

Plus que la fermeture d’une salle de prière, c’est le cruel manque de lieux de culte décents en Haute-Savoie qui pose problème à la communauté musulmane de la région. Alors que la plupart des « mosquées » à sa disposition sont en réalité des appartements, des petites maisons ou de simples salles agrémentées de tapis et d’un point d’eau, certaines villes ne disposent même pas de ces maigres ressources pour accueillir les musulmans locaux.

La ville d’Annemasse rencontre également le même problème. Nous vous faisions part en 2013 du projet de construction d’une grande mosquée par le Centre Culturel des Musulmans d’Annemasse, un projet jusqu’ici en suspens à cause du litige qui oppose le maraîcher de la ville à la mairie. La situation est toujours bloquée, l’agriculteur étant en procédure d’expulsion dans la polémique générale. La mosquée Nour tente également de trouver les fonds pour s’agrandir.

Entre insalubrité, manque de place et de moyens les initiatives fleurissent tant bien que mal, mais il semble que cette année les musulmans de Haute-Savoie devront encore se serrer.

Laisser un commentaire