MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Mosquée profanée à Lesparre : les coupables n’iront pas en prison

Deux hommes ont été condamnés mardi par le tribunal correctionnel de Bordeaux à 18 mois de prison avec sursis pour avoir tagué des croix gammées sur une mosquée de Gironde, et sur des véhicules. Ils sont également soumis à deux ans de mise à l’épreuve et devront rembourser les préjudices matériels.

Dans la nuit du 6 au 7 août 2013, les deux hommes âgés de 40 et 24ans avaient tagué des croix celtiques et des croix gammées sur les murs de la salle de prière de l’association des Musulmans du Nord-Médoc, à Lesparre.

Ils avaient également introduit dans la boîte aux lettres un tissu enflammé imbibé d’essence mais fort heureusement, un fidèle qui était toujours dans la salle a pu rapidement éteindre le chiffon qui brûlait. Trois nuits plus tard, le courageux duo taguait le même genre d’inscriptions sur le véhicule du président de l’association.

Le ministère public avait pourtant réclamé 6 mois de prison ferme au regard d’ « inquiétants rapports psychologiques » faisant état de « personnalité paranoïaque », de « grande intolérance », d’ « absence d’autocritique » et de « racisme ».

Lors du procès, l’homme de 40ans a même expliqué son geste en affirmant qu’il voulait « faire peur et faire comprendre qu’il y a des règles à respecter », visant délibérément une catégorie de la population. Pendant sa déposition, le coupable avait également affirmé « j’aurais pu écrire « mort aux arabes » mais c’était trop long et j’ai préféré dessiner une croix ».

Le tribunal correctionnel a estimé, quant à lui, que ces actes relevaient plus de la bêtise que de racisme réfléchi.

Laisser un commentaire