MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Turquie : les jeunes turcs connaissent Einstein, mais pas les savants musulmans

Le Président turc Recip Tayyip Erdogan a fait récemment une nouvelle déclaration qui ne nous laisse pas indifférents. En effet, le Président a fait part de son inquiétude face à l’ignorance des étudiants turcs des savants et des scientifiques musulmans. « Si vous leur demandez qui est Albert Einstein, chacune jeune a un mot à dire. Mais, si vous leur demandez qui est Ibni Sina, la plupart d’entre eux ne sauront pas » a-t-il déploré dans son allocution au Conseil National de l’Education qui s’est tenu à Antalya, ce mardi 2 décembre.
Le mois dernier, le Président turc a exhorté les établissements d’enseignement de mettre en avant la contribution des savants musulmans dans les différents domaines (arts, sciences, etc).
C’est un point crucial que le Président turc met en avant, et qui doit nous amener à nous interroger en effet sur nos connaissances.
L’intérêt pour les personnalités musulmanes et leur contribution à l’histoire et les sciences est quasi inexistant chez la nouvelle génération. Dans les pays occidentaux, ces personnalités sont très peu étudiées, voire par du tout dans les programmes de l’Education Nationale. Même dans les pays à majorité musulmane, l’apport des musulmans en science n’est pas assez mis en valeur.
C’est tout de même regrettable car finalement dans toutes les disciplines, mathématiques, astronomie, médecine, architecture, pharmacologie, chimie, géographie, droit et sciences humaines, les musulmans d’antan ont multiplié les plus prodigieuses réalisations. Les découvertes ont permis à l’être humain de progresser, de changer son mode de vie, de faire évoluer le système. Leur apport fait aussi partie de l’Histoire.

Pour combler ce manque de valorisation, des scientifiques ont entrepris de mettre en avant cet héritage. Une bibliothèque numérique a vu récemment le jour avec plusieurs milliers de pages d’archives numérisées et disponibles en ligne.

Parce qu’il souhaite aller plus loin et toujours dans cet optique de valorisation de la connaissance des savants musulmans, le Président turc propose d’intégrer davantage ces connaissances des savants musulmans dans l’enseignement des étudiants.

L’Etat islamique « viole la charia », dénoncent les savants musulmans

L’Union internationale des savants musulmans (IUMS), présidée par le cheikh Yusuf Al-Qaradawi, a une nouvelle fois condamné l’Etat islamique qui multiplie les exactions en Syrie et en Irak où il a conquis des terres.

« L’assassinat d’innocents, musulmans ou non musulmans, par certains groupes comme l’Etat islamique (EI) et sous le couvert de considérations confessionnelles répugnantes est un acte criminel et viole la charia », dénonce mercredi 27 août l’UISM dans un communiqué. « L’Union mondiale interdit catégoriquement ce genre d’actions commises par des groupes déviants », poursuivent les savants.

Début juillet, l’institution religieuse avait exprimé son rejet du califat autoproclamé de l’EI avant de fustiger « l’expulsion forcée des frères chrétiens d’Irak ». De la même manière, l’Organisation de la coopération islamique (OCI) tout comme de multiples organisations musulmanes à travers le monde ont dénoncé les agissements de l’EI.

Le rejet de ce groupe extrémiste par les musulmans n’est plus à démontrer.