MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 5 chabann 1436.

Flash info du 5 chabann 1436.

 »
Chabane, mois de jeûne et d’adoration, annonce le Ramadan.

Mardi 19 mai (à +/- un jour) a débuté le premier jour du mois de Chaabane 1436 de l’Hégire. C’est un mois où le jeûne est vivement recommandé, de même que tous les actes d’adoration. Il permet ainsi de se préparer au mois béni du Ramadan. Dans un hadith, le Prophète (salaLlahou alayi wa sallam) demandait à Allah Azawajjal de bénir ce mois, ainsi que celui de Rajab : « Ô Allah! Bénis-nous les mois de Rajab et de Chaabane et fais-nous parvenir au mois du Ramadan! » (Rapporté par Ahmed et Annassaï).

Un hadith appuie les mérites du jeûne durant ce huitième mois hégirien. Il n’est pas obligatoire, mais il est une tradition prophétique, qui plus est grandement récompensée.

D’après Ousama Ibn Zayd (qu’Allah l’agrée), j’ai dit : « Ô Messager d’Allah, je ne t’ai pas vu jeûner dans un mois autant que tu le fais dans le mois de chaabane! Alors le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Ceci est un mois à propos duquel les gens sont négligents, il est entre rajab et ramadan, c’est un mois durant lequel les actes sont élevés vers Allah, et j’aime que mes actes soient élevés alors que je jeûne« . (Rapporté par Nasaï et authentifié par Cheikh Albani).

Ou encore dans une autre version :

Le compagnon Oussama Ibn Zaïd (radhia Llahou anhou) raconte: »Le Messager d’Allah (salaLlahou alayi wa sallam) jeûnait certains jours d’affilés à tel point que nous pensions qu’il ne s’arrêtait jamais. Et il mangeait certains jours d’affilés à tel point qu’il ne jeûnait plus si ce n’est deux jours par semaine. Il les consacrait séparément au jeûne en dehors des périodes où il jeûnait. Il n’y a pas un mois où il se consacrait le plus au jeûne que pendant Chaabane. Je lui posais la question à ce sujet :

« Cher Messager d’Allah! Tu te consacres au jeûne à tel point que tu ne le romps pratiquement plus. Et tu interromps le jeûne à tel point que tu ne t’y consacres pratiquement plus si ce n’est deux jours que tu consacres séparément au jeûne en dehors des périodes où tu jeûnes. »Quels sont ces deux jours? » Demanda-t-il. Le lundi et le jeudi lui répondis-je. Au cours de ces deux jours, les œuvres sont exposées au Seigneur de l’univers, et j’aime être en état de jeûne lorsque mes œuvres Lui sont exposées. Je ne te vois pas autant jeûner les autres mois que pendant celui de Chaabane. Les gens oublient ce mois qui se trouve entre Rajab et Ramadan. C’est pourtant le mois au cours duquel les œuvres montent vers le Seigneur de l’Univers, et j’aime être en état de jeûne lorsque mes œuvres Lui sont montées. » (Rapporté par Ahmed et Annassaï).

Ces paroles du Prophète (salaLlahou walayi wa sallam) soulignent l’importance d’accomplir de bonnes oeuvres puisque c’est le mois au cours duquel elles « montent vers le Seigneur de l’Univers ». Il rappelle également la négligence des gens quant aux mérites de ce mois.

D’après Aïcha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (salaLlahou alayi wa sallam) jeûnait au point où nous disions: « Il ne rompt plus son jeûne »; et il rompait son jeûne au point où nous disions: « Il ne jeûne plus ». Je n’ai pas vu le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) jeûner un mois complet à l’exception du ramadan et je ne l’ai pas vu jeûner un mois autant que cha’ban. (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

Ainsi, ce hadith montre clairement qu’après le mois de Ramadan, c’est le mois où le Prophète (salaLlahou alayi wa sallam) jeûnait le plus. Un autre hadith le confirme, lui aussi par la Mère des Croyants, Aïcha (Qu’Allah l’agréé) :

« Le Messager d’Allah (salaLlahou alayi wa sallam) jeûnait tout le mois de Chaabane, il le jeûnait entier sauf peu (de jours). » (Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim).

A noter qu’il existe une divergence concernant le jeûne des quinze derniers jours du mois de Chaabane.

Profitons donc de ce mois de chaabane pour nous préparer physiquement, et surtout spirituellement, à accueillir le mois du Ramadan.
****************************
 »
France, La manipulation médiatique des groupuscules d’extrême droite éclate au grand jour.

Les partis et groupuscules d’extrême droite ont une stratégie de communication unique : simuler des pseud-agressions faites par de la « racaille » pour toucher le public. Cet extrait de reportage met en avant la manipulation de ces groupuscules réalisée à travers les journaux.

Un débat transformé en lynchage et agression.

A Nice, un identitaire du groupuscule « Nissa Rebela » réalise un reportage dans la rue en pointant du doigt les salles de prières payées grâce à ses soi-disants impôts, les restaurants halal etc. En entendant ce discours, un passant lui tient tête et en vient à débattre avec lui puis s’en va. Un simple débat qui se déforme en agression et lynchage dans la sphère médiatique.

vidéo a voir sur islamatouswebradio.info.

************************
 »
France : Mobilisation de la communauté musulmane d’Arlon pour sauver une synagogue.

C’est une belle anecdote qui pourrait briser ce préjugé qui consiste à définir le musulman comme antisémite. Mais faudrait-il encore que cette histoire soit reconnue à sa juste valeur, et bien sûr qu’elle soit relayée par les médias. En effet la communauté musulmane d’Arlon, une commune dans le sud de la Belgique, s’est mobilisé pour la sauvegarde d’une synagogue, elle a ainsi récolté 2.400 euros. Touchée par l’histoire de cette synagogue, étant la plus vieille du pays et fermée depuis août 2014 à cause de son état jugé délabré et donc dangereux.
Plus qu’une aide, un symbole.

C’est une mobilisation qui pour les historiens est lourde de sens, ainsi les nostalgiques apprécieront. En effet, ne l’oublions pas si certains mélangent sionisme et judaïsme, il ne faut absolument pas oublier que les musulmans ont toujours été les premiers alliés des juifs. Durant la seconde guerre mondiale, mais surtout tout au long de l’histoire, et les exemples ne manquent pas. Ce mercredi soir nous avions pu remarquer que dans cette petite ville de 28 000 habitants le vivre-ensemble est un exemple pour ceux qui n’y croient pas. C’est donc à l’issue d’une table ronde autour de laquelle étaient réunis plusieurs représentants des cultes Catholique, Juif, Musulman et Protestant, qu’une solidarité qu’on pensait perdue a refait surface, n’est-ce pas là une belle image d’une entraide sans préjugés ? Ce soir là le secrétaire général de l’association des musulmans d’Arlon, Mohamed Bouezmarni a symboliquement remis un chèque d’une valeur de 2.400 euros au rabbin Jean-Claude Jacob. Le rabbin en question confiait alors :

Nous avons un cahier des charges (correspondant à des travaux) de 400.000 euros, mais depuis que la communauté musulmane s’est mobilisée, cela a fait bouger beaucoup de choses du côté des autorités. Nous avons bon espoir qu’une rénovation sérieuse pourra avoir lieu. Ça a déjà resserré les liens, c’est sûr et certain. Et puis, je pense qu’au niveau de la synagogue, on a un autre regard sur cette communauté.

Une communauté musulmane pourtant dans le besoin.

C’est bien connu, ce sont ceux qui ont le moins qui donnent le plus. Peut-être que la communauté musulmane d’Arlon s’est identifiée dans cette histoire. Ainsi elle ne dispose pas de mosquée et pour exercer son culte, c’est donc dans une maison aménagée dans le centre de la ville que les fidèles se réunissent. Un appel au don y a donc été fait lors de la prière du vendredi 27 février dernier. Une initiative ignorée de tous, et en premier lieu le rabbin. Qui s’était auparavant alarmé sur sa synagogue, mettant en avant son ancienneté (depuis 1895), et précisant alors qu’elle été menacée d’effondrement. Mohamed Bouezmarni relativise plein d’espoir et de raison :

Même si la somme récoltée semble dérisoire par rapport aux frais, la dynamique enclenchée a généré de très nombreuses retombées positives… Renforcer les liens d’entraide et de fraternité entre les différentes obédiences et philosophies à Arlon… Les valeurs de générosité et de solidarité, nous les avons dans l’islam et, en tant que musulmans, nous ne pensons pas que les gens vont être réticents… et finalement, nous ne nous sommes pas trompés… Ce qui était frappant et c’était génial, c’est qu’à la sortie de la salle de prière il y avait une boîte pour les dons pour la synagogue à droite, et à gauche la boîte pour la mosquée. Ce jour-là, eh bien, les gens ont donné beaucoup plus pour la synagogue que pour la mosquée.

Cette initiative fait partie intégrante du comportement que le musulman doit avoir. Si certains le comprennent, d’autres font preuve d’une mauvaise foi aveuglante. La supposée tension qui règne actuellement entre la communauté musulmane et la communauté juive, n’est dû qu’à la présence de l’état hébreu sur le sol palestinien, et il est bien clair que ces gens là, qui se disent juifs et pacifiques ne prônent en aucun cas la paix. L’amalgame est malheureusement fait, mais ne l’oublions pas, sur quelques milliers de terroristes se disant musulmans, c’est toute la communauté musulmane qui en paie les pots cassés. Les mensonges vont bon train, et cela ne favorise en aucun cas le vivre-ensemble, ni la paix. Bravo aux musulmans d’Arlon !
****************************
 »
France : Un joueur musulman de ligue 2 et son épouse victimes d’islamophobie.

Salim Baghdad, joueur de l’AS Nancy-Lorraine, a révélé avoir été victime d’une agression islamophobe en janvier dernier. Le joueur musulman affirme avoir subi des menaces et des agressions quelques jours après l’attaque contre Charlie Hebdo.

« En quittant la Forêt de Haye, je me suis arrêté près d’une personne qui portait une veste siglée ASNL pour discuter comme on le fait à la fin de chaque entraînement. Tout se passait bien. Puis la personne a commencé à me cracher dessus et à me traiter de sale arabe. Elle a été rejointe par trois autres qui ont fait la même chose  », témoigne le joueur de 22 ans à l’Estrépublicain.

De retour à son domicile, il trouve son épouse en pleurs.

Le milieu de terrain raconte à francefootball.fr que le cauchemar s’est prolongé jusqu’à son domicile où il a trouvé son épouse en pleurs.

« Elle me dit que tout l’après midi, des gens sont venus frapper à la porte. Ils ont laissé une poche devant la porte. Je regarde à l’intérieur, il y a des imprimés où il est écrit «Salim Bagdhad, né le 11 septembre, est allé dans le même lycée que Mohamed Merah», mais aussi du porc, et le drapeau tricolore ».

Reçu par le directeur sportif accompagné d’un agent des RG.

Salim choisit d’en parler à son club mais il ne reçoit pas le soutien qu’il espérait. Le joueur est reçu par le directeur sportif lorrain, Paul Fischer, et à eux, se joint un agent des renseignements généraux. Ce dernier lui tient un discours que le joueur trouve ambigu selon le magazine de football français :

« Il commence à me parler d’une mosquée où j’allais à Toulouse, celle de Mohamed Merah, reprend Salim. Il me sort une photo quand je suis à la mosquée un vendredi. Ce n’est pas une mosquée intégriste du tout. J’y allais avec des joueurs du TFC, du Stade Toulousain et avec les joueurs de Luzenac. Le mec des RG me sort même une photo de moi à la mosquée… Je lui dis que c’est ridicule et ce n’est pas parce que je vais à la mosquée qu’on a le droit de m’insulter de sale arabe, bougnoule ou sarrasin ».

Malgré le choc de l’agression et le sentiment d’injustice, Salim Baghdad préfère dans un premier temps rester discret et ne pas médiatiser cet acte islamophobe « pour le bien du club et pour ne pas mettre en péril la suite de sa carrière ». Mais l’indifférence de l’ASNL durant tous ces mois l’a finalement incité à révéler son histoire.
***********************
 »
Aldi s’excuse d’avoir vendu un plat estampillé halal contenant du porc.

La chaine de grande distribution Aldi s’est excusé auprès de ses clients musulmans après avoir commercialisé un pudding sous le label halal alors qu’il contenait du porc !

Après avoir découvert que ce plat estampillé halal avait été conçu avec du sang et de la peau de porc, des consommateurs avaient contacté la chaîne de supermarchés hard-discount qui reconnu son erreur avant de présenter ses excuses :

« Nous demandons pardon pour la confusion causée par ce malheureux problème isolé. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une question de sécurité alimentaire ou de conformité légale, les consommateurs insatisfaits sont les bienvenue s’ils souhaitent retourner le produit en vue d’un remboursement ».

Le produit a été fabriqué par le groupe écossais Punjab Pakora qui reporte la faute sur l’un de ses managers.

Le groupe a ainsi déclaré :

« L’erreur est intervenue lorsque nous avons imprimé l’étiquette du produit et le manager ne s’en est pas aperçu et a donné le bon à tirer pour l’impression. Nous mettons tout en œuvre pour réparer ce préjudice et avons contacté plusieurs clients pour les alerter ».
 »
***********************
 »
Youtube pourra diffuser le film islamophobe “L’innocence des Musulmans”.

Le film islamophobe intitulé ” l’innocence des musulmans” pourra être diffusé sur YouTube.

En effet, une cour d’appel de San Francisco a décidé en début de semaine que la plateforme YouTube pouvait proposer ce film islamophobe aux internautes.

Pourtant, l’an dernier, un jugement de première instance avait interdit à Youtube de publier cette vidéo qui avait déclenché en 2012, à juste titre, l’indignation des musulmans dans une vingtaine de pays du monde arabe.

Paradoxalement, c’est une des des actrices du film Cindy Lee Garcia, qui avait déposé plainte.

Elle avait été flouée sur le thème du film, qui présente le prophète (RSS) d’une manière abjecte. Le réalisateur d’ailleurs avait substitué ses paroles à d’autres reprise dans un autre film attribuant à cette actrice un texte insultant le prophète ( RSS).

Hélas, tous ces arguments n’ont pas suffi à la cour pour faire interdire la diffusion de ce torchon sur Youtube.
Selon la cour, La liberté d’expression est protégée par le premier amendement de la Constitution américaine et cet amendement est la base même du vivre ensemble aux Etats-Unis.
*************************

Laisser un commentaire