MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 10 Joumada At-Thani 1436

DAWAH TOUR 2015, Episode 3, « LIFE en Prison »

Déjà 3 semaines que nous partageons avec vous le périple de l’équipe LIFE accompagnée de Jérémy-Malik, un donateur LIFE. Dans ce nouvel épisode, vous assistez à la distribution de votre zakat al maal et découvrirez comment est géré votre argent sur le terrain. A l’occasion de la remise de vos « amana » les frères ont eu l’occasion de se rendre dans un orphelinat et un centre pour personnes handicapées.

Un détour par la case prison a bouleversé tous les membres de l’équipe… L’occasion de rencontres particulièrement éprouvantes pour Jérémy-Malik, qui vous le verrez, sera submergé par l’émotion.


Pour voir ou revoir les épisodes précédents :

EPISODE 1: Le choc des cultures

EPISODE 2: Sur les traces de Mounira

Qu’Allah facilite nos frères et sœurs du Cameroun, qu’Il facilite nos frères et sœurs de l’ONG LIFE qui font un travail remarquable sur le terrain. N’hésitez pas à les soutenir! http://life-ong.org/
*****************************************

Manuel Valls soutient la musulmane agressée à Toulouse

Après de nombreuses ignorances de la part des politiques face aux actes islamophobes touchant notre communauté, voici enfin leur triste reconnaissance.

Manuel Valls s’indigne

Suite au témoignage de Mourad, mari de Kedidja, sur i>télé transmis ce samedi 28 mars, Manuel Valls a, à son tour, exprimé son soutien sur Twitter le même jour au soir. Il considère cela comme une agression et va même jusqu’à employer le terme de “compatriote” pour désigner Kedidja.

« Indignation face à l’agression de notre compatriote de confession musulmane à Toulouse. Ce n’est pas cela la France », déclare sur twitter Manuel Valls
*********************************

Valentigney : tag islamophobe près d’une mosquée

La communauté musulmane de Valentigney perd patience face à ces actes islamophobes qui ne font que s’accentuer. Après les tags découverts début mars sur la façade du “Alp Bazar-immobilier-décoration » c’est désormais près de la mosquée que les actes se répètent.
“L’endroit était ciblé”

Vendredi matin, Senoel Sahinbay, le patron du magasin Méga-Frais situé dans la zone des Combottes, retrouve sur la façade de son commerce des tags sur lesquels nous pouvons lire : “Non à l’islamisation de la France”. Il déclare :

« Je l’ai découvert ce matin, à 5 h. Je venais préparer les denrées pour le marché d’Audincourt. J’ai vu ça. Je me suis dit ‘‘Ce n’est pas possible’’. Moralement, on a du mal. »

Selon lui, le choix du lieu et le jour de cet acte de vandalisme n’ont pas été choisis au hasard. Son magasin se trouve sur le chemin qui mène à la mosquée, il dit :

« Le vendredi est le jour de prière. Tous les fidèles passent par là pour aller à la mosquée. Il y avait une volonté de choquer, de nuire, de traumatiser. L’endroit était ciblé. »

Des représentants politiques solidaires

Hier, samedi 28 mars, le sous-préfet de Monbéliard, Jackie Leroux-Heurtaux, a contacté M. Sahinbay afin de lui apporter son soutien et lui dire que tout sera mis en oeuvre afin de retrouver les auteurs de ces actes ignobles. Aussi, Isabelle Paillard, directrice de cabinet de la Préfecture de Doubs, précise :

« Ces actes, qui plus est perpétrés à côté d’un lieu de culte, sont inadmissibles. Il ne faut rien laisser passer. S’ils se reproduisent et si des commerçants ont des craintes, ils doivent le signaler et porter plainte immédiatement. Une enquête est diligentée par la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Doubs. Avec Monsieur Leroux-Heurtaux, nous rencontrons régulièrement les responsables des cultes, nous sommes vigilants, nous sommes toujours à leur écoute ».

Finalement, les actes islamophobes continuent à salir les murs mais également le moral des musulmans ne souhaitant qu’une chose : vivre en paix.
*****************************************

Daesh : des milliers de tracts effrayants lâchés dans le nord de la Syrie

Voici un prospectus qui fait froid dans le dos. Et pourtant ce n’est pas un mais plusieurs milliers (60 000) qui ont été largués, le 16 mars dernier dans le nord de la Syrie, par des avions F-15 appartenant aux forces américaines.
De la propagande afin de lutter contre l’EI

Sur ce tract, on retrouve à gauche les nouvelles recrues. A droite, un hachoir sur lequel il est écrit ‘bureau de recrutement de Daesh’. Selon le colonel Steve Warren, porte-parole du Pentagone :

« Le message de ce tract est que si vous vous laissez recruter par Daech , vous vous retrouverez dans un hachoir à viande. »

Désormais, la sphère psychologique qui est attaquée par les forces américaines et plus précisément par le « Military Information Support Opérations ». Une méthode très controversée pour son efficacité quasi-nulle.
*******************************************
Le Maroc investit sur la formation des imams

Dans le but de promouvoir la tolérance et la modération au sein de la communauté musulmane, le Maroc vient d’inaugurer un centre de formations pour les imams d’une capacité d’environ 1000 places. Destiné aux Marocains mais aussi aux étrangers, des investissements conséquents ont été consentis afin de faire de ce centre une réussite.

La religion islamique a besoin d’être protégée de ceux qui prétendent détenir le savoir religieux, des extrémistes et des ignorants

C’est ainsi que c’est exprimé Ahmed Toufiq, le ministre Marocain des affaires islamiques. Actuellement le centre compte environ 700 imams en formations : 250 Marocains, 212 Maliens, 100 Guinéens, 75 Ivoiriens, 37 Tunisiens et 23 Français. L’investissement consenti pour un tel établissement de plus de 30.000 m² est supérieur à 20 millions d’euros et a été réfléchi pendant près de dix ans.

Suite à cette inauguration, l’UMF (union des mosquées de France) a annoncé que chaque année une cinquantaine d’imams seront formés dans ce centre et ce pour une durée minimum de trois ans. De plus, les représentants de l’UMF ont déclaré :

Nous exprimons notre gratitude au Roi du Maroc qui, en prenant en charge la formation de futurs Imams français, offre une opportunité inestimable aux musulmans de France

Le roi du Maroc, Mohamed VI, a insisté sur la volonté de prôner un islam qui valorise la tolérance, le juste milieu afin de lutter au mieux contre les tendances extrémistes qui sévissent aujourd’hui un peu partout dans le monde.

C’est une initiative plus qu’intéressante que le Maroc à mise en place avec la création d’un tel institut. La formation des imams est nécessaire pour la bonne diffusion de l’islam auprès des croyants et il faut se donner les moyens de former au mieux les imams. Un imam bien formé pourra ainsi tenir un discours qui pourra enrichir ceux qui vont l’écouter et les amener sur une voie sage et raisonnée.
********************************************

Une manifestation islamophobe bloquée par des centaines d’opposants à Montréal

La manifestation organisée par un groupe de xénophobes ce samedi a fait un vrai flop à Montréal. La cellule québécoise du mouvement islamophobe allemand Pegida n’a réussi à mobiliser que quelques nazillons (moins d’une dizaine) dans la deuxième plus grande ville du Canada. Un échec déjà vu dans d’autres pays européens.

Pendant ce temps, neuf cents opposants ont bloqué et repoussé les rares membres de Pegida Québec qui a finalement renoncé à défiler et a annulé sa manifestation.

Cet appel de Pegida Québec lancé via les réseaux sociaux a été condamné par l’ensemble de la classe politique selon Le Monde. Le maire de Montréal, Denis Coderre, avait déclaré que ses habitants allaient « condamner toute forme d’islamophobie ».
*******************************

La Chine emprisonne un couple de musulmans : 6 ans pour port de la barbe et 2 ans pour port du voile

Un musulman Ouïghour a été condamné à 6 ans de prison par un tribunal chinois. Son crime : il s’est laissé pousser la barbe depuis 2010.

Selon un quotidien officiel, un tribunal de la région musulmane du Xinjiang, dans l’est de la Chine, a annoncé dimanche avoir infligé cette peine d’emprisonnement à un résident de la ville, âgé de 38 ans, pour avoir «provoqué des troubles» en «se laissant pousser la barbe».

La même source rapporte que son épouse a quant à elle été condamnée à une peine de deux ans de prison pour port du voile intégral.

Le couple de musulmans a été reconnu coupable d’«avoir attisé des querelles et provoqué des troubles». Un motif d’accusation imprécis qui est souvent utilisé par la justice chinoise sous l’étroit contrôle du Parti Communiste Chinois au pouvoir.

Depuis des mois, le pouvoir politique en place au Xinjiang mène une vaste campagne contre la barbe et le port du hijab. Les autorités locales incitent les musulmanes à ne plus porter le voile et offrent des primes à la dénonciation aux habitants qui signaleraient la présence de voisins se laissant pousser la barbe.

L’été dernier, la mairie de Karamay avait pris la décision scandaleuse d’interdire aux musulmans barbus et aux femmes voilées de monter à bord des bus municipaux.

Cette chasse aux barbus et aux musulmanes voilées vise directement les ouïghours, des musulmans persécutés par Pékin. Les ouïghours subissent régulièrement des répressions au nom de la « guerre contre le terrorisme ». Les autorités chinoises mettent tout en œuvre pour contrôler leur pratique religieuse, notamment pour les prières et pendant le mois de ramadan.

Les musulmans Ouïghours se voient contraints de rompre leur jeûne sur leur lieu de travail pendant la période du ramadan et ceux qui désirent faire la prière à la mosquée doivent s’enregistrer auprès des autorités pour signaler leur participation à la prière en commun.
******************************

Arabie Saoudite : 60% des divorces ont lieu dès la première année de mariage

En Arabie Saoudite, 60% des cas de divorce ont lieu dès la première année de mariage, a déclaré un juge saoudien. Les autorités s’inquiètent de l’augmentation des divorces dans le royaume.

Les données officielles révèlent que le taux de divorce dans le royaume a atteint 35%, soit 10 à 15 points de pourcentage de plus que la moyenne mondiale comprise entre 18 et 22%.

Le centre de développement familial, filiale de la Société de Bienfaisance Al-Bir Al-Ahsa, a publié les taux de divorce par régions et provinces. Djeddah arrive en tête avec 60%, suivie de Riyad avec 39% puis viennent Ahsa 20% et la province de l’Est 18%.

Le cheikh Mohammed Al-Jirani, juge à la dotation et à l’héritage au département du Ministère de la Justice à Qatif, a expliqué avoir attribué le droit de divorce pour diverses raisons notamment le manque de sensibilisation à la charia (25%), la présence de maladies organiques et sexuelles (5%) , voyages fréquents et absence à la maison (5%), insuffisance financière et l’incapacité à répondre aux besoins de la femme (20%), problèmes liés aux réseaux sociaux (20%), infidélité conjugale (15%), problèmes liés à la polygamie (10%).

En décembre 2014, le Ministère de la Justice a déclaré qu’il procéderait à une étude visant à déterminer les raisons de la progression du taux de divorce dans le royaume. Un responsable du ministère a expliqué que l’Etat souhaitait recueillir des informations précises sur les taux de divorce et leur impact sur la société.

Afin de combattre l’explosion des divorces dans le royaume, le ministère veut publier un guide pour avertir les couples sur les problèmes potentiels liés au mariage, une façon de prévenir les futurs mariés sur leurs obligations maritales
**********************************************************

Marseille : Une citoyenne musulmane empêchée de voter car voilée

Un nouveau cas de discrimination à l’encontre d’une femme voilée dans un bureau de vote a été signalé. La victime a porté plainte contre l’assesseur qui souhaitait l’obliger à enlever son voile sous peine de l’empêcher de voter.

La page Facebook de Nabil Ennasri rapporte un nouveau cas d’islamophobie au sein d’un bureau de vote à Marseille. Une électrice a été prise à partie par un assesseur qui souhait obliger une électrice musulmane à se dévoiler pour voter.

Au premier tour des élections départementales, le rabbin de Toulouse s’était vu empêcher de voter avec sa kippa par un assesseur zélé. Ce dernier s’est permis de lui interdire un droit fondamental pour surement défendre la laïcité. Une excuse qui permet désormais toutes les discriminations dans notre société.

La laïcité, principe fondamental du vivre ensemble, est depuis quelques années une arme d’exclusion massive. La loi de 1905 assure la liberté de culte aux citoyens de toute origine et confession. Les laïcards doivent être sanctionnés afin que le gouvernement démontre sa volonté de faire de la laïcité un principe rassembleur et non d’exclusion.
****************************************

Laisser un commentaire