MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 21 Rabi el awwal 1436

Islamophobie : la peur s’empare des musulmans, le calme nécessaire

Les attaques de mosquées se multipliant en France, l’article, publié le 9 janvier, a été mis à jour.

A chaque attaque contre des lieux de culte musulmans recensée depuis le 7 janvier, impossible de ne pas faire le lien avec l’ignoble tragédie de Charlie Hebdo. Plusieurs coups de feu ont été tirés dans la nuit de jeudi à vendredi sur la façade d’une mosquée de Saint-Juéry (Tarn), sans faire de victimes. Personne ne se trouvait heureusement à l’intérieur de la salle de prière. L’acte n’a pas été revendiqué mais les responsables du lieu de culte ont naturellement porté plainte. Un événement similaire avait eu lieu à Port-la-Nouvelle (Aude) dès le soir de l’attentat contre l’hebdomadaire satirique. Des coups de feu ont été tirés en direction du lieu de culte, vide au moment des faits.

Si l’incendie qui a frappé la mosquée d’Aix-les-Bains (Savoie) était au départ présenté comme accidentel, le parquet de Chambéry est revenu sur ses mots vendredi en fin de journée en déclarant que l’acte est probablement d’origine criminelle. Auparavant, au Mans (Sarthe), trois grenades à plâtre ont été lancées mercredi soir contre une mosquée située dans un quartier populaire. A Villefranche-sur-Saône (Rhône), une explosion a eu lieu devant un snack dont la devanture a été soufflée. Le commerce était voisin de la mosquée. A Soissons (Aisne), des coups de feu ont été tirés sur la mosquée vendredi soir.

Des inscriptions racistes sur des lieux de culte ont été nombreuses à être recensées. A Poitiers (Vienne), le portail de la mosquée a été couvert jeudi matin du tag « Charlie. Mort aux Arabes, les Français sont en guerre, honte à votre peuple ». Son auteur, un Poitevin de 38 ans, a été arrêté. Ivre au moment des faits, il « s’est confondu en excuses » après et a parlé d’un acte « imbécile », assure le procureur de la République, Nicolas Jacquet. Il fera bel et bien l’objet de poursuites devant le tribunal correctionnel de Poitiers.

Des ouvriers travaillant sur le chantier de la future mosquée de Bischwiller (Bas-Rhin) ont découvert le même jour un tag avec l’inscription « Ich bin Charlie » sur l’un des murs extérieurs du bâtiment, rapporte DNA.

A Rennes (Ille-et-Vilaine), « Arabes dehors » en breton sur la façade d’un lieu de culte en construction a été peint dans la nuit du jeudi. « Sales arabes », « assassins » et « Charlie liberté », tels sont les mots aussi découverts à la mosquée de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) par des fidèles dans la matinée du vendredi, de même que dans un centre musulman de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire). Même stupeur des fidèles à la mosquée de Béthune (Pas-de-Calais) en construction, rapporte La Voix du Nord. Les mots « Dehors les Arabes » suivis d’une tête de cochon ont été découverts sur les tôles de bardage. Dans le même département, à Liévin, plusieurs croix gammées ont été peintes à la peinture blanche ont couvert le chantier de la future mosquée.

Dans un autre genre, une tête de sanglier et des viscères ont été découvertes par un fidèle vendredi sur la porte d’entrée du lieu de culte musulman de Corte (Corse). A Sarrola-Carcopino (Corse-du-Sud), l’insulte « Arabi Fora » – « Arabes dehors » en corse – et des croix gammées ont été taguées sur les murs de la mosquée de Baleone, l’une des plus grandes de Corse et siège du Conseil régional du culte musulman (CRCM).

Ces actes islamophobes relancent le débat sur la sécurité autour des mosquées. Le plan Vigipirate, qui est relevé au niveau le plus élevé, prévoit une surveillance des lieux de culte mais ce sont surtout les grandes mosquées qui font l’objet d’une vigilance accrue sur le terrain. Le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) s’est dit « inquiète du climat islamophobe qui s’installe depuis quelques temps déjà et qui s’intensifie depuis l’attaque contre Charlie Hebdo. L’attentat perpétré hier ne saurait être un prétexte à une propagande islamophobe.

L’islamophobie est un combat à laquelle les pouvoirs publics sont de nouveau appelés à se mobiliser. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a condamné jeudi soir « avec la plus grande fermeté les violences ou les profanations » visant les mosquées. « Nous ne tolérerons aucun acte, aucune menace visant un lieu de culte, pas plus qu’aucune manifestation hostile dirigée contre des Français en raison de leurs origines ou de leur religion. Les auteurs de tels actes doivent savoir qu’ils seront eux aussi recherchés, arrêtés et punis », a-t-il déclaré. Le ministère de la Justice a pour sa part diffusé une circulaire demandant aux juridictions de faire remonter les signalements de tous les actes islamophobes.

La vigilance s’impose pour tous les citoyens. Dans le même temps, depuis de nombreuses mosquées, les appels au calme ont été lancés auprès des fidèles. Un appel qu’il est nécessaire aujourd’hui d’appuyer pour éviter que la psychose ne s’empare des citoyens de confession musulmane, tout autant solidaires avec les victimes du terrorisme et leurs familles.
*******************************************
Charlie: Une Marche républicaine ou Une Marche Politique?

C’est une marche sans précédent qui se déroulera ce dimanche après midi à Paris, suite aux 3 jours de terreur que vient de vivre la France. Rappelons le, la condamnation de ces événement est totale! L’Islam réprouve fermement ces agissements. La quasi totalité des grands savants de tous les courants de pensées islamiques ont condamnés ces attentats. Malgré tout ce que l’on pouvait reprocher au magazine Charlie Hebdo, cela ne méritait en aucun cas une réponse de la sorte.

Rappelons encore une fois que durant le temps de la Jahaliya, ou le Prophète (saw) n’était pas encore au pouvoir, sa réponse aux insultes et attaques physiques était la patience. l’endurance et le respect.

Cette épreuve pour la France, l’est aussi pour la communauté. Il est très claire que nous n’avons pas à nous justifier mais il va falloir ouvrir le dialogue et construire avec nos compatriotes ce lien qui a pu être rompu par l’émotion et la passion. Nous attendons des autorités qu’il condamne fermement la recrudescence des actes islamophobes de ces derniers jours.

Oui, Monsieur Valls, la France n’est pas seulement Charlie ou Juive, elle est aussi Musulmane depuis la mort du policier Ahmed et l’attaque à l’arme à feu de plusieurs mosquées ces derniers jours.

Près d’une cinquantaine de dirigeants d’Etats du monde ont confirmé leur présence, dimanche 11 janvier, à la manifestation en hommage aux victimes des attentats qui ont frappé la France, ainsi qu’un ensemble de personnalités politiques et religieuses française.

Un rassemblement surréaliste de personnalités dont certaines sont connues pour être peu soucieuse de la liberté de presse. On peut noter ainsi la présence du premier ministre turc Ahmet Davutoglu, du chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, du président de la République gabonaise Ali Bongo, du roi et de la reine de Jordanie Abdallah II et Rania ou encore de Naftali Bennett, ministre de l’économie israélien qui se vantait d’avoir tué « beaucoup d’Arabes ».
*******************************************
Luc Besson a rédigé une lettre parue hier, samedi 10 janvier, dans le journal Le Monde concernant l’affaire Charlie Hebdo.
A toi “mon frère”

Dans cette lettre, il s’adresse aux dirigeants mais également aux jeunes musulmans vivants dans les quartiers dits populaires. Selon lui, les responsables de ces actes ne sont pas uniquement des “français mal intégrés”, s’ils en sont arrivés là aujourd’hui c’est que le gouvernement n’a rien fait pour leur venir en aide. De plus, il condamne ces atrocités et cela n’a rien de musulman : “Sache que ces deux frères sanglants d’aujourd’hui ne sont pas les tiens, et nous le savons tous.”

Découvrez l’intégralité de la lettre sur katibin.fr
**************************
Jean-Marie Le Pen : « Je ne suis pas Charlie »

our Jean-Marie Le Pen, pas question d’être Charlie. Le président d’honneur du Front National s’est exprimé suite à l’affaire Charlie Hebdo et a fait part de sa désapprobation concernant la grande marche républicaine qui se déroulera ce dimanche 11 janvier, en ces termes :

« La manière dont tout cela est orchestré me rappelle des manifestations du même type qui furent organisées avec la complicité des médias, y compris des médias de droite, lors par exemple de l’affaire de Carpentras où le Front national fut accusé d’avoir violé une sépulture dans un cimetière juif. Et puis il y a eu l’entre deux tours de la présidentielle de 2002, ce fut exactement le même phénomène: rassemblement orchestré par toute la presse ».

Aussi, il condamne fermement le meurtre des victimes mais est totalement contre ce fameux slogan « Je suis Charlie » et déclare :

« Aujourd’hui, c’est : « Nous sommes tous Charlie, je suis Charlie. » Eh bien moi, je suis désolé, je ne suis pas Charlie. Et si je me sens touché par la mort de douze compatriotes français, je ne me sens pas du tout l’esprit de Charlie. »

Eh bien… au moins, ça aura eu le mérite d’être clair.
*******************

Laisser un commentaire