MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 30 Rabi al Thani 1436


FRANCE: 13 eme édition du concours national pour la mémorisation du Saint Coran

A l’approche de la 32éme Rencontre Annuelle des Musulmans de France, programmée du 3 au 6 Avril 2015 au parc des expositions Paris-Le Bourget, se tiendra la 13 édition consacrée au concours national de mémorisation du Saint Coran.

Afin d’encourager les jeunes générations à s’intéresser au Noble Livre d’Allah, l’Union des Organisations Islamiques de France renouvelle, en collaboration avec Holy Qu’ran Memorization International Organization, l’Institut Européen des Sciences Humaines (Paris & Château-Chinon) et l’Organisation Européenne pour le Coran, cet évènement dédié à la récitation et à la compréhension des versets du Saint Coran.

Il y aura 6 catégories avec chacune un niveau exigé de connaissances

Les moins de 7 ans ( les 2 derniers Hizb mémorisés)
Les moins de 11 ans ( 5 Hizb mémorisés)
Les moins de 15 ans ( 10 Hizb mémorisés)
Les moins de 18 ans ( 15 Hizb mémorisés)
Les moins de 21 ans ( 30 Hizb mémorisés)
Les moins de 30 ans ( intégralité du Saint Coran mémorisé avec l’interprétation de ses mots)

Des prix récompenseront les meilleures récitations pour chaque catégorie de candidats.

Plus que quelques jours pour déposer son dossier d’inscription à la direction du concours dont la date butoir est fixée au 22 février 2015 (concours@uoif-online.com, tél: 01.43.11.10.60).

C’est l’occasion de rappeler à chacun de nous l’importance de se rapprocher du Saint Coran, car les bénéfices et les mérites de sa lecture, de sa mémorisation et de la méditation du sens de ses versets sont incommensurables.

El Hamdulillah, Qu’Allah nous facilite la lecture et l’apprentissage du Saint Coran et la transmission du message aux jeunes générations. Amine.
***************************

Birmanie : un hôpital gratuit, financé par les musulmans

Dans la ville de Rangoon, capitale économique et plus grande ville de Birmanie, le « Muslim Free Hospital » sert d’exemple à l’échelle internationale. Cet hôpital, financé par les dons des musulmans, est ouvert à tous et offre des soins gratuits aux plus démunis.

Créé en 1937 par des musulmans, cet hôpital propose des soins gratuits à tous les citoyens, quelles que soient leur origine ethnique ou leur religion. La grande majorité des birmans est bouddhiste mais les soins sont tout de même financés par les musulmans du pays. Le personnel de l’hôpital est quant à lui, musulman, bouddhiste ou chrétien.

La communauté musulmane verserait près de 400 000 dollars par an d’après Huffington Post. Il y aurait près de 450 patients en soin ambulatoire chaque jour et 220 accouchements par mois. L’hôpital dispose de 160 lits et 45 médecins. La pérennité de ce projet est remarquable. Cette initiative est d’autant plus honorable qu’elle a lieu en Birmanie, pays dans lequel la population musulmane représenterait 3,8% de la population totale.

Cet hôpital musulman nous prouve donc qu’un tel projet est possible : si la petite communauté musulmane birmane y est parvenue, que dire des communautés musulmanes à travers le monde ? Aider les plus démunis fait partie de notre religion, leur offrir des soins est également une façon de gagner en récompense inchaAllah.
************************************

Islamophobie : Le Figaro cherche à discréditer le travail du CCIF

Journaliste au sein du journal Le Figaro et auteure du livre “Islamophobie la contre-enquête”, Isabelle Kersimon nous fait part de sa nouvelle analyse.. difforme.

Publiée ce mardi, cette étude approfondie en apparence s’avère en réalité n’être fondée que sur de simples suppositions. Isabelle Kersimon commence à pointer du doigt le recensement des actes islamophobes effectué par le CCIF chaque année, elle s’interroge ainsi sur les sources utilisées : Isabelle Kersimon declare “Mais à les étudier de près, la question se pose: pourquoi ces chiffres ne sont-ils pas interrogés? Sur son site, le CCIF se livre à un véritable packaging victimaire.”

Nous invitons la journaliste à jeter un œil au rapport annuel du CCIF, qui semble avoir été lu entre les lignes, bien qu’il fasse le point sur la méthodologie utilisée :

Sur plusieurs milliers de sollicitations et de demandes d’information reçues durant l’année 2013, la qualification islamophobe est retenue pour 691 actes. Les victimes font d’abord l’objet d’une prise en charge téléphonique, avec mise en relation avec notre pôle soutien psychologique lorsque cela s’avère nécessaire. Les éléments d’informations sont recueillis puis font l’objet de vérifications afin de confirmer la nature des actes : documents, preuves, témoignages, vidéos et certificats. L’ensemble des données est ainsi compilé dans notre système de suivi des victimes, IMANET.

Les actes se comptant par milliers, tandis que 691 ont été retenus dont la majorité des victimes ne souhaite pas révéler leur identité, il est impossible de dresser publiquement une liste de ces sources, chose qu’aucun organisme français n’a encore fait. Aussi, Isabelle semble surprise d’apprendre que les principales victimes soient des femmes, pourtant le ministère de l’Intérieur l’a déjà confirmé :

“Le ministère de l’Intérieur note que plus de 80 % des agressions et violences diverses à caractère antimusulman recensées en 2013 ont visé des femmes.”

L’autre reproche fait est l’incertitude au sujet des affaires d’islamophobies non élucidées, dont les agressions de femmes voilées à Argenteuil, bien que leur confrère Le Monde en avait pourtant consacré une édition complète. Journal qui a également illustré la montée de l’islamophobie en s’appuyant sur les actes recensés par le CCIF.

Nous abrégerons la liste de reproches assez semblables de cette “analyse”, dont le dessein serait de minimiser la marquante hausse de l’islamophobie, pour annoncer au Figaro que le Collectif Contre l’Islamophobie de France a été cité comme source dans le rapport du Conseil de l’Europe sur les questions de respect des Droits de l’Homme.
**********************************

La France s’intéresse au “centre de déradicalisation” du Danemark

Suite aux dernières attaques survenues à Copenhague plus d’un mois après celles de Paris, la France commence à s’intéresser de près au programme de “déradicalisation” mis en place depuis 2007 dans la ville d’Aarhus, au Danemark.

Ciotti approuve…

Le Président de la Commission d’enquête de l’Assemblée, Eric Ciotti, s’est rendu ce lundi au Danemark accompagné de six députés PS en vue de faire la promotion de ce programme destiné aux jeunes dits “djihadistes”. Ce dernier comprend une aide psychologique et une assistance qui visent à les”réhumaniser, les remoraliser”. Un centre de “réhabilitation” qui pourrait inspirer les députés français :

Eric Ciotti declare “On va voir si ça marche au Danemark. Les résultats ont l’air plutôt positif malgré les événements de ce week-end. Mais la question que l’on va se poser est de savoir si ce qui marche ici peut marcher en France. Car nous n’avons pas forcément la même société, les mêmes habitudes, les mêmes populations…”

Ecoutez ce reportage :

*********************************************
Les Mots d’un enfant noir et musulman : “Je suis un Coulibaly… et j’aurais moins de chance de réussir”

La tuerie de Charlie Hebdo a laissé des traces. Les représailles envers les musulmans et leurs édifices ont le vent en poupe, l’amalgame continue donc de faire ravage.
“Je suis un Coulibaly”

On a demandé à la France entière de s’émouvoir et d’être Charlie, à la limite du forcing. La France est sortie dans la rue pour une cause commune, celle du refus du terrorisme, clamant que la France est riche de sa population diverse aux croyances variées. Mais après cette marche, qu’en est-il vraiment ?

Un enfant s’exprime sur France 2, il est noir, musulman, il porte le nom de famille “Coulibaly” et vit dans ce qu’il appelle un ghetto. Quelles sont ses chances dans cette France paranoïaque ? Malgré les mots de Latifa Ibn Ziaten qui se veulent rassurants, on a du mal à croire que tous les enfants sont égaux et enfants de la République.

********************************************
Un supermarché “low-cost” à Londres en aide aux nécessiteux

A Londres, un supermarché “low-cost” a ouvert ses portes afin de venir en aide aux nécessiteux n’ayant qu’une allocation pour subvenir à leurs besoins.
Un supermarché contre le gaspillage et la pauvreté
Le supermarché propose ses produits qui proviennent essentiellement des surplus de grands supermarchés, à un coût jusqu’à 3 fois moins cher que leur prix initial. John Marrel, président de “Company Shop”, a également mis en place un développement personnel pour accompagner les clients de ce supermarché qui propose des cours de cuisine gastronomique et octroie des conseils aux chômeurs afin de retrouver un emploi. Une initiative louable qui permettra de lutter contre le gaspillage -devenu potentiellement volontaire- et qui accordera une aide supplémentaire aux personnes nécessiteuses.

Le réfrigérateur libre-service est une autre initiative en aide aux plus démunis qui avait également été mise en place à Berlin. Alors que dans de tels pays les idées se développent dans le but de venir en aide et de faciliter la vie à tous les citoyens, en France, ceux qui se servent dans les bennes à ordures des supermarchés pour survivre grâce à quelques denrées périssables avec date dépassée, sont taxés de voleurs et comparaissent devant un tribunal.
**************************************

Meurtre des trois étudiants musulmans : le terroriste inculpé

Le terroriste qui a tué par balle trois étudiants musulmans la semaine dernière dans la ville universitaire de Chapel Hill dans le sud-est des Etats-Unis a été inculpé par un grand jury pour le meurtre avec préméditation de Deah Shaddy Barakat, 23 ans, de sa femme Yusor Abou-Salha, 21 ans, et de Razan Abou-Salha, la sœur de celle-ci, âgée de 19 ans.

Craig Hicks, âgé de 46 ans, se dit « hostile » aux religions.

Jeudi, plusieurs milliers de personnes ont assisté aux funérailles des trois jeunes musulmans.

L’homme, qui s’est rendu de lui-même à la police après la mort des étudiants, a été écroué et est détenu à la prison du comté de Durham.

Il risque la peine de mort ou la prison à vie.
*********************************

La Palestine inaugure sa première ambassade en Europe occidentale

Annoncée par le Premier ministre suédois, Stefan Löfven, lors d’une conférence de presse conjointe avec le Président palestinien, Mahmoud Abbas, la première ambassade palestinienne en Europe occidentale a été officiellement inaugurée la semaine dernière à Stockholm, en Suède.

La Suède est le premier pays membre de l’Union européenne qui a reconnu la Palestine en tant qu’État à part entière.

L’ambassadeur palestinien à Moscou, Fayed Mustapha, commente cet important événement :

«Une représentation palestinienne existait déjà en Suède, mais aujourd’hui lors de la visite d’Abbas l’ouverture de l’ambassade à Stockholm a été confirmée. C’est important pour nous puisque nous espérons que cette tendance de reconnaissance de la Palestine continuera en Europe et d’autres pays de l’Union européenne vont nous reconnaître».

La Palestine est actuellement reconnue par 135 pays du monde. A la suite de la reconnaissance de la Palestine en tant qu’Etat par la Suède en octobre dernier, Israël avait rappelé son ambassadeur à Stockholm en signe de protestation.

La Suède prévoit aussi d’augmenter son aide à la Palestine de près de 159 millions d’euros.
*********************************************
Palestine : 30 tonnes de dons français bloquées par Israël qui menace de les détruire

L’affaire commence au mois de juillet dernier, l’association niçoise « un geste pour tous » récolte près de trente tonnes d’aide humanitaire à destination des enfants palestiniens, pour une valeur de 120 000 €. Essentiellement des médicaments, du matériel médical, des fauteuils roulants, des lits médicalisés et des vêtements.

Au mois d’octobre, le convoi de deux camions quitte la France mais sera bloqué en décembre par la douane israélienne, au port d’Ashdod.

Les ennuis ont commencé à l’arrivée des containers au port d’Ashdod

Les ennuis ont commencé à l’arrivée des containers quand «le Croissant rouge palestinien (CRP) – en charge de récupérer l’aide humanitaire et de la redistribuer – se rend au port d’Ashdod pour pour procéder au dédouanement de la marchandise comme nous l’avions fait en France sans aucun souci», explique le président de l’association, Brahim Djebali à Nice-matin.

Les douanes israéliennes exigent alors «la liste détaillée des médicaments avec dosage, nom scientifique, date d’expiration etc.» pour remettre les containers. «Nous avions fourni une liste de médicaments par pathologies (anti-douleur, digestif etc.), les cartons étaient soigneusement étiquetés, tout était en règle pour les autorités françaises». Mais pas, a priori, pour les autorités israéliennes qui n’autorisent pas l’acheminement du convoi.

Malgré toutes les démarches effectuée par « un geste pour tous », la situation semble gelée. Les membres de l’association craignent que les deux containers d’aide humanitaire collectée soit détruits. De plus la douane israélienne exige chaque jour des frais supplémentaires pour les containers bloqués à son port.

L’association demande alors qu’on laisse passer le container qui ne contient pas de médicaments mais les autorités israéliennes refusent.

Depuis une semaine, les membres de l’Association « Un geste pour tous » campent place Garibaldi à Nice. Six d’entre eux sont en grève de la faim, ils espèrent ainsi faire pression sur les douanes israéliennes et débloquer les deux containers à destination de Gaza.
********************************
Le Mans : Le terroriste qui a attaqué la Mosquée du Mans jugé ce mercredi

Suite à la tuerie de charlie, une vague islamophobe a déferlé sur l’ensemble de la communauté musulmane ainsi que ses lieux de culte.

En effet, un terroriste islamophobe a tiré et jeté des grenades sur la Mosquée du Mans dans la nuit qui a suivi la tuerie de charlie.

Ce terroriste devait être jugé le 14 janvier 2015 en comparution immédiate mais le procès a été renvoyé.

En effet, le ministère public souhaitait effectuer une expertise psychiatrique afin de déterminer si cet islamophobe était responsable ou non.

Le résultat de l’expertise conclu que ce Coulonais de 69 ans est actuellement, et était en pleine capacité mentale lors de cet attentat.

A son domicile, les enquêteurs ont retrouvé un véritable arsenal de guerre : un fusil 22 long rifle, un pistolet à grenaille et un pistolet 7.65, ainsi que vingt couteaux de chasse et de combat, de quoi faire un véritable carnage.

Lors de son interpellation cet ancien tireur ne pouvait nier les faits car des traces ADN étaient sur les grenades. L’accusé a donc bien du reconnaitre être l’auteur de cet attentat.

Malgré l’importance des actes commis, aucun media n’a jugé nécessaire de mettre en avant cette affaire gravissime. Ni les mots attentat, terroriste et islamophobe ne sont prononcés par la classe “mediatico politique” qui ne sait s’émouvoir que lorsqu’il s’agit de non musulmans.

En France en 2015, le deux poids deux mesures ne peut plus être nier.
****************************************
Qatar : Qatar Airways interdit à ses hôtesses de se marier

La polémique enfle en ce moment autour du règlement de Qatar Airways au sujet de ses salariés.

En effet, la compagnie nationale du Qatar impose à ses hôtesses de l’air de demander à leur direction pour pouvoir se marier.

De plus, les hôtesses de l’air ne peuvent être embauchées par Qatar Airways que si elles sont célibataires. D’ailleurs, lors de la signature du contrat d’embauche elles s’engagent à le rester pendant 5 ans.

Mais toute cette polémique n’a aucun sens aux yeux de la compagnie. En effet, le président de la compagnie qatarienne Akbar al Baker déclare :

“Si vous postulez à un emploi chez Qatar Airways, nous vous donnons un document qui indique les règles et règlements. Si vous, en temps qu’individu adulte, acceptez ces conditions, alors vous ne devriez pas vous plaindre.”

Les princes du Golfe nous démontrent encore une fois que pour eux la nouvelle religion à respecter est bien celle du veau d’or et non plus l’Islam.
*******************************************
L’Italie menace d’envahir la Libye avec 5000 militaires [ #Recolonisation ]

Après l’arrivée catastrophique au Moyen-Orient des armées occidentales dans les années 90, introduites par l’Arabie Saoudite, c’est maintenant directement le Maghreb qui est visé par un nouveau plan de colonisation.

La ministre de la Défense italienne, Roberta Pinotti, a ainsi déclaré :

” Cela fait des mois que nous discutons de l’option de dépêcher des militaires en Libye mais maintenant, cela devient une urgence ! “

La classe politique italienne a ainsi fait savoir à ses partenaires européens qu’elle ne laisserait pas s’édifier un ” califat à la porte de ses frontières “. La ministre a donc affirmé que pour la futur ” coalition “, l’Italie mettrait à disposition pas moins de 5000 hommes.

Ces plans justifiés par la guérilla interne en Libye semble ressembler en tout point aux plans d’antan reposant sur les fameuses thèses universalistes de l’époque coloniale qui prétextaient vouloir pacifier et moderniser des pays peuplés de barbares …

La civilisation occidentale renoue donc avec ses anciens démons.

Mais les colonisateurs italiens ont sans doute oublié que ces terres du Maghreb sont l’incarnation même de la résistance.

L’ombre de Omar Mokhtar y plane encore …
*************************************************************
Sous pression, le parti musulman renonce aux départementales

Le fondateur de l’Union des démocrates musulmans français (UDMF), Najib Azergui, a annoncé, mardi 17 février, que le parti renonçait à présenter des candidats aux élections municipales, à l’exception de Marseille. En cause, des pressions et des moyens financiers insuffisants, déclare le micro-parti.

En raison des polémiques survenues ces derniers jours après leur annonce de s’engager aux élections départementales, des « mécènes anonymes » ont pris leurs distances de l’UDMF, l’amputant d’un certain nombre de financements.

Le parti n’a donc plus les moyens de prendre en charge toutes les campagnes envisagées dans le cadre du scrutin prévu en mai prochain, à savoir à Bobigny (Seine-Saint-Denis), Bagneux (Hauts-de-Seine), aux Mureaux (Yvelines), Lyon (Rhône), Nice (Alpes-Maritimes) ou encore Strasbourg (Bas-Rhin). « Nous préférons nous concentrer sur notre candidature à Marseille où nous constatons une belle dynamique sur le terrain », a expliqué Najib Azergui au Figaro.

S’il s’attendait à des réactions, voire même à une certaine hostilité, le fondateur de l’UDMF n’« imaginait un tel déchaînement ». « Je peux comprendre une certaine crispation mais l’UDMF n’est pas un parti musulman qui s’adresse aux musulmans. Nous ne sommes pas là pour islamiser la France mais pour dire que la laïcité n’est pas l’opposé de la foi. Elle implique le droit de croire ou de ne pas croire », se défend Najib Azergui.

Quelques semaines après les attentats, il estime sa démarche particulièrement justifiée : « Toute une partie de la population française se sent stigmatisée à cause de son identité religieuse. Après les événements tragiques qui nous ont touchés en janvier, nous voulons justement rappeler l’importance des libertés individuelles. »

Malgré les obstacles, l’UDMF ne renoncera pas à son combat politique. Le fondateur du parti trouve même un certain bénéfice dans la surmédiatisation dont il a fait l’objet, puisqu’elle a « permis à beaucoup de Français de nous connaître ». « Il faut encourager des propositions comme les nôtres que nous estimons responsables et républicaines. Nous sommes là pour casser les caricatures sur l’islam », indique encore Najib Azergui.
***************************
Racisme : la France épinglée par le Conseil de l’Europe

Un rapport du Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, Nils Muiznieks, diffusé mardi 17 février, s’inquiète d’un « recul de la tolérance » en France, et appelle l’Hexagone à lutter contre les actes haineux et racistes. Finalisé avant les attentats parisiens, il ne prend pas en compte l’explosion des actes islamophobes survenue depuis janvier.

« Le commissaire s’inquiète du recul de la tolérance et du nombre élevé d’agressions verbales et de démonstrations injurieuses à caractère haineux ou discriminatoire recensées en France », introduit d’emblée le rapport. L’état des lieux témoigne d’« un inquiétant effritement de la cohésion sociale et du principe d’égalité » selon Nils Muiznieks.

« Malgré des avancées législatives et des mesures visant à lutter contre l’intolérance et le racisme », les discours et les actes haineux « non seulement persistent mais sont en hausse » s’inquiète le rapport, qui appelle à « mieux (les) contrer d’une manière soutenue et systématique ».

Avant même l’explosion des actes antimusulmans depuis les attentats, Nils Muiznieks qualifie leur nombre de croissant, et celui des actes homophobes, de « très inquiétant », et il souligne que les juifs vivent dans un « sentiment d’insécurité », en témoigne le nombre de départs vers Israël multiplié par trois entre 2012 et 2014.

Le Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe pointe le « fort climat d’antitsiganisme qui règne en France de très longue date. » « Inquiet », il pointe « l’urgence » de garantir aux Roms l’accès à l’éducation, à l’emploi et à la santé, alors qu’ils sont « ciblés et stigmatisés par certains discours de haine ».

Le rapport s’étonne aussi que le handicap ne soit jamais abordé en termes de droits de l’homme en France. Le commissaire a notamment constaté « avec préoccupation qu’environ 20 000 enfants, notamment ceux souffrant de troubles autistiques, demeurent sans solution de scolarisation ».

Le commissaire épingle en outre la France pour sa gestion des demandeurs d’asile, qui fait l’objet d’« insuffisances graves et chroniques ». Il appelle l’Etat à « améliorer les conditions de vie des migrants à Calais et à mieux les protéger de violentes attaques xénophobes ». Ces manquements « posent de sérieuses questions de compatibilité avec les engagements internationaux de la France ».

Il s’agit du premier rapport du Conseil de l’Europe concernant la France depuis 2008. En 2006, un précédent rapport estimait que « beaucoup d’Européens voient la France comme le pays des droits de l’homme et qu’effectivement la France offre un haut niveau de protection ». Les choses ont bien changé depuis.
***************************************

Laisser un commentaire