MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 12 Ramadan 1438.

Flash info du 12 Ramadan 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Le lavage mortuaire en Islam.

Le lavage mortuaire est un moment essentiel qui doit être effectuer avec
empressement. Ainsi, à la mort de sa fille Zaynab (qu’Allah l’agrée), le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) déclara:
« Lavez-la trois ou cinq fois ou sept fois ou même plus ».
(Rapporté par Al-Bukhârî, Abû Dâwûd, Al-Nasâ’î, Al-Tirmidhî, Ibn Mâja, Ibn Jârûd et Ahmad).

La personne chargée d’effectuer le lavage est celle qui est désignée dans le testament du défunt, ou par défaut le père et les autres par ordre de parenté avec le mort ou un responsable religieux.
Cette toilette purificatrice doit être effectuée obligatoirement par un musulman ou une musulmane suivant un rite précis.
Ce sont les femmes qui doivent le faire pour une femme et les hommes pour un homme. Seules exceptions, le mari peut laver sa femme et une mère peut laver son fils impubère.
Cette toilette doit être effectué dans le reput du défunt pour éviter de le blesser ou de lui ajouter une autre souffrance.
C’est pour cette raison, qu’il est recommandé d’utiliser de l’eau tiède.
Voici les différentes étapes à respecter lors du lavage du mort décrites de manière succinctes.

Etape 1:
Le défunt doit être placé sur une table surélevée et le défunt doit être dévêtu tout en cachant ses parties intimes (‘awra).

Etape 2:
Commencer par presser légèrement le ventre et le bas-ventre du défunt afin de faire sortir des restes, qui risqueraient de souiller le linceul une fois le lavage terminé.
Laver ensuite les parties intimes en utilisant un gant (de toilette). Enlever toute trace de souillure (excréments, urine, sang…).
Enfin laver le reste du corps.

Etape 3:
Effectuer pour le défunt les petites ablutions en disant Bismi’ Llah.
Conformément à ce qu’a dit le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) aux laveuses de sa fille Zaynab (qu’Allah l’agréée):
« Commencez par le côté droit et les parties qu’on lave lors des ablutions. »

Etape 4:
Procéder au lavage rituel du corps une fois avec de l’eau propre (sans savon ni parfum selon l’imam Mâlik), en commençant par la tête, puis la partie droite du buste et le membre supérieur droit, puis la partie gauche du buste avec le membre supérieur gauche, puis les membres inférieurs droits et enfin les membres inférieurs gauches.
S’il y a nécessité on peut rajouter deux ou quatre lavages avec du savon.
Veillez à ce que le nombre de lavage soit impair dans la mesure du possible.
Utiliser de l’eau parfumée pour le dernier lavage, excepté pour le pèlerin en état de sacralisation.

Etape 5:
Pour la défunte, défaire les cheveux pour le lavage puis une fois celui-ci terminé, faire trois tresses et les mettre en arrière de la tête, et non pas sur la poitrine.

Etape 6:
Après avoir fini le lavage, sécher le corps avec du linge propre, afin d’envelopper le corps dans le linceul.
Mettre du parfum (ou du musc) sur les parties de prosternation du corps (front, nez, mains, genoux, pieds) dans la mesure du possible, ainsi que sur les autres parties du corps comme le faisaient certains compagnons du Prophète , excepté pour la défunte.

Le laveur doit taire ce qu’il voit sur le défunt comme choses déplaisantes, tels que l’assombrissement de son visage ou la présence de traces désagréables sur son corps, ou des stigmates de ce genre.
Le Prophète a dit: « Celui qui lave un croyant et n’en dévoile rien, Allah lui pardonnera quarante fois. Celui qui aura creusé la tombe pour un croyant et l’y introduit, aura la même récompense que s’il l’avait abrité jusqu’au Jour de la Résurrection. Et celui qui l’aura mis dans un linceul, Allah le revêtira au Jour de la Résurrection d’habits de soie fine et de brocarts du Paradis. » (Hadith Rapporté par Al-Hâkim, Baïhaqi, Ibn Maja).

AJIB.FR
***


Londres : Plus de 130 imams et responsables religieux refusent la prière funéraire aux terroristes.

Le problème se pose après chaque attaque. Seulement trois jours après l’attentat qui a fait 7 morts et 48 blessés dans le centre de Londres, plus de 130 imams et responsables religieux ont indiqué qu’ils refuseraient de célébrer les funérailles des terroristes, rapporte ce mardi BuzzFeed.com.

Sur le site Muslim Council of Britain, ils expliquent :

« Nous ne pratiquerons pas les prières rituelles funéraires pour les auteurs des attaques et nous invitons les imams et les autorités religieuses à retirer un tel privilège. Ces actions indéfendables sont en totale contradiction avec les nobles enseignements de l’islam. »

Buzzfeed souligne que cet appel est sans précédent de la part de responsables religieux musulmans.

journaldumusulman.fr
***


Belgique : Bruxelles : Femmes voilées au sein de la Police ?

Tout comme aux Pays Bas, la ville de Bruxelles s’interroge sur la possibilité d’autoriser le port du voile au sein de la Police.

Un groupe de travail a été crée à ce sujet et les conclusions de ce groupe sont vivement attendus afin qu’une décision soit prise dans ce sens.

Cependant, cette idée pourrait être mise à mal par une loi votée en 2008 qui interdit le port de signes de convictions religieuses par les fonctionnaires exerçant une fonction publique, même si celle-ci a été remise en cause par un tribunal de travail.

Attendons donc les conclusions de ce groupe de travail….

islametinfo.fr
***


Grande Bretagne : Le Prince Harry rompt le jeûne du Ramadan.

A peine quelques heures après les attentats de Londres, le prince Harry a commencé une visite de deux jours à Singapour.

C’est ainsi qu’il a participé au repas de rupture de jeûne avec la communauté musulmane de Singapour.

L’occasion de balayer les amalgames en participant à ce iftar aux côtés des musulmans.

islametinfo.fr
***


Amérique, USA : un raciste frappe violemment une femme voilée somalienne (4 dents cassées).

Rahma Warsame, de Columbus dans l’Ohio, a été violemment agressée et laissée en sang après avoir défendu une femme musulmane harcelée par un islamophobe.

Selon le chapitre de Columbus du Conseil des relations américano-islamiques, l’agresseur aurait crié « vous serez tous expédiés en Afrique! » avant d’agresser brutalement la mère célibataire somalienne-américaine, qui a subi plusieurs fractures faciales et a perdu quatre dents.

La femme est intervenue pour protéger une autre femme musulmane contre le harcèlement de l’agresseur – un homme blanc – puis a été battue entraînant de nombreuses fractures faciales et la perte de plusieurs dents.

Selon la victime, l’agresseur aurait crié « vous serez tous expédiés en Afrique » avant de la battre. CAIR-Columbus est son représentant légal dans l’affaire. Selon les témoins, l’agresseur a été interrogé par la police, mais a été libéré sans inculpation. Il aurait fait des déclarations racistes aux voisins dans un passé récent.

CAIR-Columbus a tenu une conférence de presse cet après-midi dans lequel ils ont dénoncé l’attaque en tant que crime islamophobe et ont demandé une enquête menée par le service de police de Columbus.

La police a annoncé avoir constaté « aucune preuve » que l’attaque était un crime islamophobe. Elle a également déclaré que « après avoir interrogé plusieurs victimes et témoins, la police de Columbus a déclaré qu’aucune arrestation n’a été faite en raison d’histoires contradictoires des témoins sur les lieux et d’un manque de preuves » .

Une quête a été lancée pour payer les frais médicaux de Rahma. Plus de $100,000 dollars ont déjà été récoltés en quelques jours via un crowfunding organisé par des militants musulmans.

islametinfo.fr
***


Etats-Unis: « Tuez-les tous », lance un élu du Congrès après l’attentat de Londres.

Aux Etats-Unis, depuis l’élection de Donald Trump, la parole raciste et islamophobe a pris une nouvelle tournure. Un élu républicain du Congrès a publiquement appelé à tuer les « suspects islamiques radicalisés ».

« Pas de quartier pour les suspects islamiques radicalisés », a écrit sur Facebook Clay Higgins, ancien policier représentant une circonscription de Louisiane depuis janvier.

« Chassez-les, identifiez-les, et tuez-les tous. Tuez-les tous », a-t-il ajouté. « Au nom de ce qui est bien et droit. Tuez-les tous ».

Des propos qui choqué les internautes comme le démontre le nombre de commentaires sous le post Facebook. Plus de 1900 personnes ont partagé le message de l’élu Républicain et 3 500 ont aimé tandis que 745 ont exprimé leur mécontentement via les boutons réactions Facebook.

Malgré le tollé provoqué par ses déclarations et la condamnation de l’association de défense des droits civiques Aclu, le responsable politique n’a exprimé aucunes excuses aux personnes qu’il a choqué.

« Je n’ai jamais été accusé d’être politiquement correct », a expliqué le parlementaire lundi dans un communiqué face aux critiques. « Le sens de propos francs est souvent mal décrit ou mal compris. Je ne cherche qu’à donner la priorité à la sécurité nationale et à protéger les vies américaines ».

Les Etats-Unis sous Donald Trump sont en train de se transformer en western où les islamophobes tuent dans les rues.

islametinfo.fr
***


La préférence corse pour l’emploi ? Une charte ratifiée fait polémique .

Plusieurs dizaines de membres du Syndicat des travailleurs corses (STC), ont occupé, mardi 6 juin, les locaux de la Direction régionale des entreprises, de concurrence de la consommation du travail et de l’emploi (DIRECCTE) à Bastia et à Ajaccio, rapporte Corse Matin. Le syndicat proteste contre l’attitude adoptée par la DIRECCTE concernant la charte pour l’emploi local.

La veille de sa ratification, ce service de l’Etat avait envoyé aux susceptibles signataires un courrier dans lequel elle relevait le caractère discriminatoire de la charte et les poursuites civiles et pénales qui pourraient avoir lieu. Une prise de position dénoncée par le STC, elle-même signataire de la charte.

La préférence corse pour l’emploi promue
Le 29 mars, des responsables de la collectivité territoriale, des représentants syndicaux et des chefs d’entreprises s’étaient réunis pour le lancement du projet de charte pour l’emploi local, une mesure qui vise à « corsiser » les emplois. Pendant deux ans, les entreprises pourront embaucher des locaux plutôt que des non-résidents sur un critère de « compétences suffisantes », défini lui-même par les entreprises. Le document stipule également de « favoriser l’usage de la langue corse ».

Portée depuis par Jean-Guy Talamoni, le président (indépendantiste) de l’Assemblée territoriale, cette mesure a fait grincer des dents la préfecture de région qui l’a qualifié de « discriminatoire et illégale », menaçant les signataires potentiels dès le 15 mai d’entamer des poursuites judiciaires si le texte était adopté.

« On est déjà entourés d’eau, on veut maintenant élever des murs. Cette charte est non seulement discriminante mais elle est dangereuse car elle se rapproche des thèses identitaires du Front national », déclare Jean-Pierre Battestini, représentant de la CGT pour la Haute-Corse. La mesure rappelle en effet une idée phare du FN sur la préférence nationale, notamment en matière d’emploi et de logement.

saphirnews.com
***


Un Britannique, auteur d’une vidéo incendiaire, présente ses plates excuses à ses concitoyens musulmans.

Dépassé par la houle d’indignation soulevée par sa vidéo hautement inflammable, un habitant de Liverpool se prénommant Paul se confond aujourd’hui en excuses auprès de la communauté musulmane pour sa prétendue « blague » à l’impact désastreux, en ces heures particulièrement sombres de l’autre côté de la Manche.

Niant de toutes ses forces être raciste et assurant être sous l’emprise de l’alcool, il bat sa coulpe depuis plusieurs jours pour s’être donné tristement en spectacle sur les réseaux sociaux, apparaissant avec une grenade factice sur la poitrine et muni d’une épée bien réelle, tout en proférant, l’air patibulaire, des menaces réitérées contre les mosquées.

Il fallait une sacrée perspicacité pour saisir le message (subliminal) de cette soi-disant parodie de bien mauvais goût qui, selon son auteur, ne visait pas ses concitoyens musulmans mais les terroristes… Et au diable les islamalgames dévastateurs et les peurs paralysantes qu’elle entraînerait sur son passage !

Le dénommé Paul, pris de remords sous l’opprobre général et sous la pression policière qui mène l’enquête pour « crime de haine », a fait acte de contrition dans deux clips successifs, déclarant face caméra : « C’est choquant, c’est dégoûtant, j’ai vraiment honte de ce que j’ai fait. Je ne suis pas raciste, j’étais ivre, je vraiment désolé. Je n’ai pas mis la vidéo en ligne, je ne sais pas qui l’a fait ».

Et de poursuivre à l’adresse de la communauté musulmane britannique qui se serait bien passée d’un humour aussi explosif et répréhensible, alors que les drapeaux et les cœurs sont en berne dans l’ensemble du royaume, et au-delà de ses frontières : « C’était une blague. Je ciblais les terroristes. Je n’ai rien contre les musulmans, j’ai beaucoup d’amis musulmans. Je voudrais m’excuser auprès de toute la communauté musulmane ».

oumma.com
***


Australie : des lycéennes refoulées du Centre des Congrès de Perth en raison de leur hijab.

Elles étaient venues assister à un grand Forum des “Formations et Carrières”, avides d’en savoir plus sur les filières porteuses à l’heure de faire un choix d’avenir crucial, quatre lycéennes australiennes de confession musulmane n’auront guère eu le loisir de satisfaire leur curiosité et de se forger une opinion, car elles ont été poussées vers la sortie sans ménagement, quelques jours après l’attentat sanglant de Manchester.

Ressorties précipitamment du Centre des Congrès de Perth devant une assistance que leur présence indisposait, selon les dires du professeur qui les accompagnait, les jeunes filles mortifiées ont été traitées en véritables pestiférées en raison de leur islamité visible.

Victimes collatérales du nouvel attentat qui a lourdement endeuillé le Royaume-Uni et épouvanté le reste du monde, ces bonnes élèves dont la seule préoccupation, comme leurs autres camarades de classe, était de se donner toutes les chances de réussir dans un îlot du multiculturalisme, ont subi un terrible affront public, sous leur voile qui a été au mieux considéré comme « déplacé » et au pire comme une « menace ».

Très attristée par l’humiliation infligée à sa fille, l’une des mères de ces adolescentes a tenu, sous couvert d’anonymat, à témoigner de son inquiétude devant les amalgames que les actes terroristes font naître ou exacerbent. « Je ne suis pas en colère, je suis simplement triste, extrêmement triste », s’est-elle désolée, avant de pousser un cri du coeur: « Oui, j’éprouve une immense tristesse que ma fille ait été rejetée de cette manière et n’ait pas profité de ce colloque auquel elle se faisait une joie de participer. Comment les gens peuvent-ils penser que ma fille et ses amies ont quelque chose à voir avec les terroristes de Manchester ? ».

Profondément affligée également, Mariam Veiszadeh, présidente d’une association luttant contre l’islamophobie, est montée au créneau pour dénoncer les méfaits de l’ignorance banalisée qui sèment le trouble et la confusion dans les esprits déjà passablement embrumés. « A maintes reprises, nous nous heurtons aux préjugés ravageurs qui confondent la foi partagée par plus de 1,6 milliard de musulmans dans le monde avec celle dont se réclament les meurtriers de Daech », s’est-elle insurgée, tout en alertant sur le fait que les femmes voilées sont les victimes toutes désignées d’une islamophobie sur la courbe dangereusement ascendante. Une islamophobie qui s’abat sur des mères de famille avec une violence qui n’a d’égal que son incroyable lâcheté, souvent sous les yeux terrifiés de leurs enfants.

« Il y a eu très peu de recherches menées sur l’impact de l’islamophobie sur les jeunes, sur leur quête d’identité et sur l’estime de soi », déplore Mariam Veiszadeh, en annonçant d’ores et déjà qu’un rapport très étayé sur le fléau de l’islamophobie en Australie, le premier du genre jamais produit, sera rendu public dans les prochains mois.

De son côté, la mère de l’une des lycéennes, encore sous le choc de son refoulement, tente de dépasser sa propre consternation en voulant croire qu’à toutes choses malheur est bon : « Je vois finalement ce déplorable incident comme une occasion de sensibiliser l’opinion sur les amalgames et les préjugés dont sont victimes les jeunes musulmans australiens et sur leurs répercussions désastreuses à un âge fragile, où les personnalités se construisent », a-t-elle souligné.

oumma.com
***


Il y a 1430 ans, le prophète conquiert la Mecque.

Il y a 1430 ans jour pour jour, le 10 ramadân de l’an 8 de l’Hégire, le Prophète (ﷺ)‬ sortait de Médine à la tête de la plus grande armée que l’Arabie n’ait jamais vu assemblée. Quelques jours plus tard, il atteignait les faubourgs de Makkah; l’armée islamique entrait alors dans la Ville sainte par quatre directions différentes, presque sans résistance, à l’exception d’une petite poche rapidement réduite par Khalid ibn al-Walid. Entrant dans Makkah la tête baissée en signe d’humilité, le Messager d’Allah (ﷺ)‬ se dirigeait immédiatement vers la Ka’ba, où il détruisait une à une, à l’aide de son bâton, les 360 idoles qui souillaient jusqu’alors la Maison d’Allah, en récitant : « la Vérité est venue et le Faux a disparu »… Une scène marquée dans l’Histoire et dans les cœurs de tous les musulmans pour l’éternité.

Et une leçon pour l’humanité, cette loi historique essentielle : la nature de la Vérité est de triompher et de s’établir avec puissance, tandis que le destin du Faux est de s’évanouir et d’être vaincu… Il nous apparaît parfois – et notamment à notre époque – que les partisans du Faux disposent du pouvoir, de la force et de l’influence, mais ceci n’est en réalité qu’un mirage : car le Faux, de par son opposition à la fitra et sa guerre contre Allah, est en réalité fragile et ne détient pas en lui-même les éléments nécessaires à sa survie, dépendant toujours de circonstances matérielles externes – aussi puissantes soient-elles. La Vérité, à l’opposé, détient sa force et sa capacité de survie d’elle-même : elle peut affronter les oppositions les plus déterminées, les tentatives d’éradication les plus virulentes, mais sa nature inhérente, sa cohérence, sa puissance intrinsèque garantissent son triomphe final. Et comment pourrait-il en être autrement alors qu’elle provient de Celui qui a fait d’al-Haqq l’un de Ses Attributs ?

Et nous en voyons tous les jours les preuves devant nous : alors que l’Islam est attaqué de toutes parts, idéologiquement, militairement, politiquement, depuis des siècles, il n’en démontre pas moins un dynamisme et un instinct de survie impressionnants, au contraire de nombreuses autres doctrines ou religions en voie de disparition ou déjà reléguées aux oubliettes de l’Histoire… « Et qui est plus fidèle qu’Allah à Son engagement? »

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Naplouse: Des colons envahissent Ourta pour des rituels talmudiques
.
Des dizaines de colons israéliens ont dévasté le village de Ourta, au sud est de Naplouse, pour tenir des rites talmudiques dans un cimetière historique.
.
L’occupation approuve la construction de 1000 logements en Cisjordanie
.
Kafr Qassem : Un mort et la police d’occupation annonce le couvre feu
.
Hamas: La Naksa a formé un choc dans la conscience arabe et nationale
.
Démolition pour la 2e fois du mémorial de la martyre Bayane Essilat à Hébron
.
L’occupation reconnait que le Hamas détient quatre Israéliens
.
Les prisonnières palestiniennes durement réprimées pendant le Ramadan
.
Confiscation de 52 dunums à Jérusalem occupée
.
Affrontements avec l’occupation à l’est de Qalqilia
.
Des caravanes israéliennes installées près du point de contrôle de Hawara
.
La sécurité de l’Autorité Palestinienne convoque un prisonnier libéré et continue de détenir des dizaines d’autres
.
Détention prolongée du fils d’un martyr palestinien pour enquête
.
12 Palestiniens dont 1 mineur enlevés par l’armée israélienne en Cisjordanie et Jérusalem
.
Grève générale dans les territoires occupés pour dénoncer le terrorisme israélien
.
3 blessés dans des affrontements à l’est de Gaza
.
Offensive israélienne limitée à l’est de Gaza
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 4 Cha’ban 1438.

Flash info du 4 Cha’ban 1438.

Pour écouter le Coran, des hadiths, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************

Le monde de l’invisible : les œuvres des anges ici-bas et dans l’au-delà.

Dans le cadre de notre série de rappels « le monde de l’invisible », nous avons évoqué la croyance aux anges en tant que pilier de la foi ainsi que leurs caractéristiques. Afin de poursuivre nos rappels sur les anges, nous nous intéressons aujourd’hui aux œuvres que sont chargés d’accomplir les anges. Quelles sont leurs actions sur terre et dans l’au delà ?

Les œuvres des anges ici-bas.

Les anges sont chargés d’accomplir certaines œuvres sur terre. Chaque ange s’adonne à la tâche qui lui a été assignée par Allah. Certains anges sont chargés des fœtus : leur insuffler leur âme et inscrire quatre éléments concernant la vie de ces êtres. C’est ainsi que dans le hadith de Abdallah ibn Mas’oud (qu’Allah l’agrée), le prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Chacun de vous, dans le ventre de sa mère voit sa création se réaliser en étant d’abord une goutte de sperme pendant quarante jours, puis elle devient un caillot de sang pendant une durée semblable, puis un embryon semblable à une chair mâchée pendant une même durée. Ensuite, l’ange lui est envoyé et lui insuffle l’âme. Enfin, on ordonne à cet ange d’accomplir quatre commandements : d’inscrire les subsistances de cette personne, le terme de son existence, ses actions, puis son entrée en enfer ou au paradis » (Al Boukhari et Muslim).

Les anges sont également chargés dans ce monde d’ici-bas, d’assister aux actions des humains et de les consigner par écrit. Ce fait a été mentionné par Allah qui a dit : {Alors que des anges gardiens veillent sur vous, de nobles anges qui inscrivent (vos faits et gestes) et qui savent ce que vous faites} (Sourate 84 : Versets 10-12). Chacun d’entre nous est accompagné de deux anges, l’un à sa droite pour noter les bonnes œuvres et l’autre à sa gauche pour inscrire les mauvaises actions. Toute parole et tout acte de l’homme sont donc écrits par ces anges gardiens : {Lorsque les deux anges chargés d’inscrire ses actions, à sa droite et à sa gauche, notent, il ne prononce par une parole sans avoir auprès de lui un ange observateur prêt à l’inscrire} (Sourate 50 : Versets 17-18).

Des anges sont également chargés de protéger l’homme. En effet, au delà du fait que deux anges scribes inscrivent les actes et paroles de l’être humain, les anges sont aussi chargés de protéger l’homme en se relayant auprès de lui comme l’a révélé Allah : {L’homme a par devant lui et derrière lui des anges qui se relaient} (Sourate 13 : Verset 11). Cheikh Al Fawzan (qu’Allah le préserve) dit à ce sujet : « Ces anges veillent sur l’individu par ordre d’Allah. Tant qu’Allah lui a prédestiné le salut, ces anges le protègent en éloignant de lui toute chose pouvant lui causer du mal. Par contre, dès qu’Allah décide du terme de sa vie, ces anges, l’un devant lui et l’autre derrière, l’abandonnent ».

Enfin, les anges sont aussi chargés sur terre, d’enlever les âmes lorsque le terme de vie d’un homme arrive. L’ange de la mort vient à celui qui vient à mourir et les assistants de cet ange se présentent également avec lui pour ôter l’âme de l’être humain en question. Allah décrit ainsi leur rôle : {Jusqu’à ce que la mort atteint l’un de vous, alors Nos messagers (parmi les anges) lui enlèvent son âme et ils ne sont nullement négligents. Puis, ils sont ramenés vers Allah, leur véritable Maître} (Sourate 6 : Versets 61-62).

Le rôle des anges dans l’au delà.

Les anges mènent également des œuvres dans l’au delà, qu’il s’agisse de l’Enfer, du Paradis, de la tombe ou du Jugement dernier. Il nous faut savoir, chers frères et soeurs que les anges, contrairement aux hommes, ne désobéissent jamais à Allah. Parmi leurs missions ordonnées par Allah, ils gardent l’Enfer comme l’a dit notre Seigneur dans Sa parole : {Il (le Feu) est gardé par des anges rudes, durs, ne désobéissant jamais aux ordres d’Allah et qui font tout ce qu’on leur ordonne} (Sourate 66 : Verset 6). Les gardiens de l’Enfer sont au nombre de dix-neuf comme cela est précisé dans Sourate Mouddathir : {Ils sont dix neuf à y veiller} (Verset 30).

Dans l’au delà, les anges portent également le Trône d’Allah qu’ils porteront le Jour de la Résurrection. En portant le Trône dans l’au delà, les anges glorifient Allah et l’implorent de pardonner aux croyants. Allah a dit concernant ces anges porteurs du Trône : {Les anges qui portent le Trône et ceux qui l’entourent glorifient leur Seigneur en Le louant, croient en Lui et implorent le pardon pour ceux qui croient : Seigneur ! Tu embrasses toute chose de Ta miséricorde et Ta science. Pardonne donc à ceux qui se repentent} (Sourate 40 : Verset 7). Cheikh Al Fawzan (qu’Allah le préserve) a expliqué que « les anges chargés de porter le Trône sont au nombre de quatre. Leur nombre sera augmenté le Jour de la Résurrection et atteindra le nombre de huit ». Le fait que seulement huit anges suffisent à porter le Trône alors qu’il s’agit de la plus vaste de toutes les créatures, prouve qu’ils sont dotés d’une force impressionnante comme nous l’avons vu précédemment.

Les anges sont également chargés de faire les Messagers entre les cieux et la terre. Ils apportent la révélation par l’ordre d’Allah comme l’a fait Jibril (‘alayhi salam) avec le Prophète Mohamed (‘alayhi salat wa salam). Allah a ainsi révélé : {Il fait descendre, par Son ordre, les anges, avec le souffle vital (arrouh), sur qui Il veut parmi Ses serviteurs : « Avertissez qu’il n’y a pas de divinité digne d’adoration si ce n’est Moi. Craignez-Moi donc »} (Sourate 16 : Verset 2).

Ainsi, les œuvres des anges sur terre et dans l’au delà sont diverses et riches. Précisons tout de même, chers frères et soeurs, que d’autres anges ont des rôles que nous n’avons pas évoqués. Certains sont chargés du vent, d’autres des étendues d’eau, d’autres encore ont des actions que Seul Allah connaît. Ce rappel se veut donc être un aperçu de ce qu’accomplissent les anges, sans prétendre en faire la description exhaustive car nous n’en avons pas le savoir.

Qu’Allah fasse que nos œuvres inscrites par Ses gardiens soient de bonnes actions. Qu’Il apaise notre âme et nous pardonne nos méfaits le Jour de la Résurrection.

AJIB.FR
***


Le saviez-vous ? Al Kindi et les mathématiques.

Abu Youssouf Ya’qub Ibn Ishâq Al-Kindi fait partie de ces grands hommes qui ont marqué l’Histoire. Son influence dans les domaines scientifiques et philosophiques ont eu une portée significative dans l’évolution de la physique, des mathématiques, de la médecine et de l’astronomie entre autre.

Né d’un père fonctionnaire sous le règne de Hârun Ar-Rashid, Al-Kindi naquit en Irak (Al-Kûfah) en 80, il va effectuer ses études à Basra puis à Bagdad où il va apprendre toutes les disciplines qui vont faire de lui une référence en la matière.
Passant tour à tour de calligraphe à philosophe en passant par mathématicien, physicien, astronome, médecin ou encore géographe, il a plus d’une corde à son arc, une diversité qui va lui permettre d’acquérir une renommée mondiale.
Il fut parmi les précurseurs du système de numération arabe sans toutefois ôter le mérite à Al-Khawarizmi qui en fut à l’origine. Mais la contribution d’Al-Kindi dans le domaine n’est pas anodin, il participa aussi au développement de la géométrie sphérique.

Loin de se limiter à ses domaines de prédilection, il rédigea un nombre impressionnant de livres ayant trait à ses recherches, comme la géométrie, la médecine, la philosophie, l’astronomie, la physique, l’arithmétique etc… Certains de ses livres ont été traduits en latin au Moyen-âge et ont influencé des savants chrétiens, tout comme ses thèses dont va s’inspirer un savant juif du nom d’Ishaq Ibn Sulayman al-isra’ili. Vers les 17 et 18ème siècles, plusieurs de ses traités scientifiques ont été traduits en occident.

Erudit, Al-Kindi plus connu sous le nom d’Alkindus s’est construit seul tout en s’inspirant des plus éminents scientifiques, il est considéré comme «un des douze hommes de génie universels qui viennent au premier rang de l’intelligence».
Aucune branche ne le laissait indifférent comme en atteste ses nombreux travaux tant en chimie où il se distingue de ses confrères en s’opposant à l’idée que les métaux de base puissent être transformés en métaux précieux, qu’en médecine où il excelle et faire montre d’une compétence inouïe en déterminant le dosage exact à administrer au patient, laissant les médecins à leurs divergences.
Il fut parmi les premiers à étudier la position des astres solaires et lunaires par rapport à la Terre et les phénomènes en découlant.

Pour Al-Kindi, c’est Allah qui est le Principe Premier de toute chose, l’Unique, le Vrai. Il est non causé et infini, il place la révélation Divine au-dessus de la philosophie et les intuitions prophétiques au-dessus de la raison.
Durant des siècles après sa mort en 873 à Bagdad, ses œuvres inspireront les plus grands penseurs musulmans.
En 1964, un professeur américain, N. Rescher va réaliser une bibliographie complète des œuvres d’Al-Kindi qui est toujours accessible de nos jours.

AJIB.FR
***


L’importance de la créativité en Islam.

L’Islam est une religion qui incite au travail car Dieu a honoré l’homme créateur et inventeur, celui qui construit et aide les autres, et conteste la paresse et l’opportunisme.

La décadence des musulmans.

Il faut le dire, et dès le départ, que la déchéance à laquelle a été condamnée la communauté musulmane est d’ordre économique. Malheureusement, les musulmans sont voués à une position de faiblesse car ils sont peu producteurs. Ce n’est pas, non plus, un jugement subjectif ; mais, plutôt, une réalité. Et pourtant, la conception de la raison islamique est censée être capable de créer .

Une exhortation au travail.

Le coran affiche clairement un appel à l’observation, à la méditation et à l’action. Ce qui génère une structure mentale qui opte pour la créativité. Au contraire, et c’est dommage pour nous tous, nous nous sommes laissés prendre par des habitudes de consommation implantées par un capitalisme sauvage. Toutefois, notre religion valorise le travail et relègue la consommation quotidienne à une certaine austérité modérée.

Le profil d’un bon musulman.

Un citoyen musulman devrait éviter l’endettement et s’élance inlassablement dans une recherche de nouvelles ressources et richesses. Et c’est la seule issue qui reste à la communauté pour assurer une réelle autonomie. En principe, un bon musulman doit être placé dans une position de force. Que ce soit du côté consommation, il est capable de maîtriser ses caprices devant le charme de la publicité. Et du côté production, il doit inventer.

Mais, il ne faut pas perdre espoir car il y a toujours une nouvelle occasion qui se présente surtout si l’on essaye de comprendre l’âge d’or de l’Islam.

katibin.fr
***


USA : Hausse spectaculaire de l’islamophobie depuis la présidence de Trump.

Les musulmans le présentaient, le CAIR (Conseil sur les Relations Americano-islamiques) l’avait annoncé, les actes islamophobes ont largement augmenté aux frontières américaines durant les 100 premiers jours de présidence de Donald Trump qui avaient démarré avec un décret anti-immigration le 27 janvier.

La hausse est spectaculaire puisqu’elle atteint 1 000% d’après le CAIR. L’islamophobie est désormais décomplexée et le passage à l’acte quasiment légitimé.

Près de 200 actes anti-musulmans ont été enregistrés en l’espace de seulement trois mois alors qu’ils étaient 17 sur la même période en 2016. 181 attentes sont intervenues en référence au décret anti-immigration de l’administration Trump.

« Les incidents que nous consignons par écrit nous sont rapportés de source sûre, et nous vérifions toujours leur authenticité », a précisé Corey Saylor, le directeur en charge de la cellule de veille des actes islamophobes au sein du CAIR.

islametinfo.fr
***


Il était une fois le nuancier Pantone qui sensibilise aux tragédies en Syrie.

Quand l’art se met au service de la communication aux valeurs humaines, on ne peut qu’être chamboulés. Les photographies en elles-même démontrent l’horreur vécue en Syrie mais doublées par le célèbre nuancier Pantone, leur horreur prend une nouvelle forme, encore plus dramatique et surtout sarcastique du point de vue du spectateur.

Spectateurs face au chaos, nous sommes forcés de nous remettre en question de ne prêter attention qu’à des couleurs, que nous évaluons peu ce qu’elles signifient… Erdam Omur et Merve Kurtulus ont pour cela détourné le nuancier Pantone.

La couleur Pantone de l’année 2017 était toutefois le greenery mais tout n’est pas toujours vert…

 

 

 

islametinfo.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Jerboni: L’interaction populaire est le soutien essentiel de la grève des prisonniers
.
Affrontements entre la sécurité de l’Autorité Palestinienne et des hommes armés au camp de Balata
.
Une palestinienne arrêtée au barrage de Qalandia
.
Abou Marzouk: Nous avons répondu aux questions du Fatah
.
Plusieurs blessés signalés lors d’une campagne d’arrestation à Beit Ummar
.
Blessés lors d’affrontements avec des colons et l’occupation à Ourif
.
Le détenu politique Izz al-Din en grève de la faim depuis 3 jours
.
L’occupation envahit des sites de colonies évacuées à Jénine
.
Un jour palestinien au Congrès américain lundi prochain
.
13ème jour de la grève de la dignité
.
Des centaines de logement coloniaux à Jérusalem
.
L’occupation rend le corps du martyr Suhaib Mashahera
.
L’occupation empêche 42 palestiniens de voyager pendant une semaine
.
100 prisonniers de Megiddo rejoignent la grève de la dignité
.
Les familles de Jénine annoncent une grève de la faim illimitée
.
30 000 fidèles accomplissent la prière du vendredi à al-Aqsa
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 1er Rajab 1438.

Flash info du 1er Rajab 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


France : Benoît Hamon soutient Karim Benzema.

Ce lundi 27 mars, Benoît Hamon invité de « L’Equipe du soir » déclare que la polémique autour de Benzema est liée à ses origines.

Une médiatisation à deux vitesses.

Sur le plateau, le journaliste en entretien avec Benoît Hamon est venu à parler de Benzema, toujours écarté de l’équipe de France suite à l’affaire de la sextape. Il a rappelé qu’ « une partie du buzz médiatique est venue de la classe politique (…), en revanche on ne l’a pas entendue du tout dans le cas de Karabatic ». En effet, Manuel Valls avait notamment appelé le sélectionneur des Bleus à ne plus faire appel à Benzema. Parallèlement, le handballeur français Karabatic qui a été reconnu coupable dans une affaire de paris truqués, n’a quant à lui suscité aucune polémique et a continué à participer à des compétitions sous le maillot français.

Une critique sans tabou.

Benoît Hamon qui a reconnu la responsabilité des politiques a répondu : « Il y a un climat, en France, raciste qui existe et qui est fort. Aux yeux de certains, Benzema était l’archétype du jeune joueur issu de la banlieue, non respectueux de la République » (…). Ça s’appelle la discrimination, la réalité du fait qu’on n’a pas le même jugement sur un jeune français d’origine musulmane que sur un jeune français non musulman ». Le vainqueur de la primaire de gauche est ainsi favorable à un retour du joueur en sélection nationale : « Si Benzema joue bien et qu’il est bon en club et qu’il n’y a pas meilleur que lui, oui, je suis pour son retour. C’est un sujet sportif », a-t-il ajouté.

Un Benoît Hamon qui parle sans tabou du racisme en France. Enfin un politicien qui dit tout haut ce que beaucoup refusent d’admettre.


katibin.fr
***


Le Yémen face à une crise humanitaire : famine, choléra, guerre…

Cela fait deux ans que le conflit armé dure au Yémen. Les premières victimes sont les civils qui, de jour en jour, voient leur accès à la nourriture de plus en plus compliqué.

7 700 morts en deux ans dont 1 546 enfants.

Au Yémen, les Houtis, en lien avec l’Iran, s’opposent au président Hadi soutenu par l’Arabie Saoudite. Un conflit qui coûte énormément en armement mais aussi en vies humaines. D’après l’ONU, il y a eu 7 700 morts en deux ans dont 1 546 enfants. La faim se répand également de plus en plus dans un pays considéré comme le plus pauvre de la région. L’insécurité alimentaire s’ajoute ainsi aux menaces auxquelles doit faire face la population. Stephen O’Brien, coordinateur des Nations Unies, a déclaré : « Sept millions de Yéménites ne savent pas exactement comment ils feront pour trouver la nourriture nécessaire à leur prochain repas. C’est cette situation qui nous a fait lancer cet appel à l’aide: il y a un réel danger de famine au Yémen. » Bien que de l’aide alimentaire arrive dans le pays, elle reste souvent bloquée en raison de l’insécurité sur le terrain. Aujourd’hui ce sont trois millions de femmes et d’enfants qui souffrent de malnutrition aiguë.

Le choléra s’ajoute à ce constat tandis que l’accès aux soins est rendu difficile par les bombardements des centres de santé mis hors service.


katibin.fr
***


France : L’initiative de Benoît Hamon pour la reconnaissance de l’État palestinien.

En février dernier lors de sa rencontre avec Mahmoud Abbas, Benoît Hamon avait appelé à la reconnaissance de l’Etat palestinien. Cette initiative reste plus que jamais d’actualité.

Pour la sécurité d’Israël.

Interrogé très récemment sur le sujet, le candidat du Parti Socialiste à la présidentielle a parlé de sa volonté de reconnaître un Etat palestinien pour assurer la sécurité d’Israël et sa pérennité. Dans l’émission BFM Politique, il a déclaré : « Notre devoir historique est d’assurer la pérennité et la sécurité d’Israël. Or une des clés pour faire tomber l’hostilité régionale à l’égard d’Israël, c’est la création d’un État palestinien viable et durable » . Benoît Hamon a pointé du doigt la responsabilité de la communauté internationale face à la solution à deux Etats qui s’éloigne chaque jour davantage notamment en raison de la colonisation.

Les paroles face aux actes… Quelle sera l’issue réelle du discours de Benoît Hamon s’il venait à être élu président ?


katibin.fr
***


La Chine exige à la France la justice pour le chinois tué par la police parisienne.

La Chine via son ambassade a fait connaître sa colère suite au meurtre d’un ressortissant chinois à Paris.

L’homme, comme nous vous le relations dans un article précédent, a été tué par la police chez lui devant ses enfants. Tout laisse à penser à une « bavure » policière qui a très mal tourné.

Des exactions dont les minorités visibles sont désormais accoutumées d’où un soutien spontané de la communauté musulmane pour la famille du défunt.

La Chine par voie diplomatique a fait connaître sa colère auprès des plus haute autorité française. Pékin a exigé que le gouvernement français fasse « toute la lumière sur cette affaire » et qu’elles « prennent des mesures efficaces afin de protéger la sécurité des droits et les intérêts légitimes des citoyens ».

Une réaction qui tranche avec celles des pays arabes musulmans qui eux collaborent systématiquement dans l’islamophobie systémique française.

islametinfo.fr
***


Palestine : Le cofondateur du mouvement BDS, Omar Barghouti, détenu depuis plus d’une semaine par Israël.

Le dimanche 19 mars, le cofondateur du mouvement BDS et fervent défenseur des droits de l’Homme, Omar Barghouti a été arrêté par les autorités fiscales israéliennes qui ont fait irruption chez lui. Il a été interrogé ainsi que son épouse Safa.

Ce n’est pas la première mesure d’intimidation à son encontre puisque cela fait des années qu’il subit des menaces et diverses répressions par le gouvernement d’extrême-droite israélien. Ce dernier considère d’ailleurs le mouvement BDS comme une « menace stratégique » à l’encontre du système axé sur les injustices vis-à-vis des Palestiniens.

En mars 2016, il y a un an déjà, des ministres en personne avaient menacé Omar Barghouti et des têtes dans la défense des droits de l’Homme de mesures drastiques pouvant aller jusqu’à « l’élimination civile ciblée ».

L’incursion au domicile d’Omar Barghouti fait suite à ce contexte et à l’échec du gouvernement à annuler son permis de résident permanent. Une affaire tirée par les cheveux de revenu perçu hors Israël à donc été mise en scène afin de ternir l’image du militant respecté.

Cette investigation qui inclut une interdiction de voyager intervient quelques semaines avant le déplacement prévu d’Omar Barghouti pour les Etats-Unis où il devait recevoir le Prix Gandhi pour la paix (Gandhi Peace Award) lors d’une cérémonie à l’université de Yale.

Cette tentative désespérée de faire taire l’un des hommes les plus actifs dans la lutte contre l’oppression et l’injustice démontre les limites du gouvernement israélien et son échec dans sa politique d’apartheid et de colonisation.

islametinfo.fr
***

France : Un homme chinois tué par la police devant ses enfants.

Le drame a eu lieu en début de semaine.

La police en civil intervient suite à des plaintes d’un voisin pour tapage nocturne.

La famille entend alors des violents coups sur la porte et prend peur, le père hésite à ouvrir et pense à une agression. La police est en civil et rien ne laisse à penser à une intervention policière.

Le père se trouve devant les policiers alors que le porte est défoncée un ciseau à poisson dans les mains. La police n’hésite pas un instant, sans un rappel à l’ordre, sans même un coup de sommation, elle tire sur le quinquagénaire qui s’écroule devant sa famille terrorisée.

La police bloque alors l’accès à la famille de leur père mourant. Il décède alors que la famille est confinée dans une pièce pendant 2 heures par les policiers alors qu’elle ne représente aucun danger.

La presse française a immédiatement pris fait et cause pour la police sans mener d’investigation sur cette étrange intervention meurtrière. Pour beaucoup on parlait sans doute d’une famille musulmane et on attendait avec impatience l’excuse de radicalisation venir étouffer définitivement l’affaire et justifier le meurtre.

Mais tel n’est pas le cas. La famille chinoise a tenu à témoigner pour faire éclater la vérité que certains voulaient faire taire. Et la version n’est pas du tout la même …

Évidemment sur les réseaux sociaux la réaction a été vive et on a pu assister à un réel soutien moral de la communauté musulmane aux victimes. Une communauté muslima qui est habituée aux stigmatisations et aux outrances de la police ne pouvait que comprendre la détresse de cette famille mille fois vécue.

En France, la police a toujours été incapable de défendre la communauté chinoise face à la délinquance voilà maintenant qu’elle tue un chinois chez lui devant sa famille. Une preuve de plus que la France réserve systématiquement aux minorités ethno-confessionnelles un traitement inique différent de celui de la majorité.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


Richard Gere compare la vie des Palestiniens à Hébron à la ségrégation aux USA.

Le célèbre acteur Richard Gere a tenu une parole audacieuse et montre son implication pour un monde de paix usant de sa position de célébrité. Il a comparé ce que vivent les Palestiniens à Hébron, en Cisjordanie, à la ségrégation vis-à-vis de la population noire aux Etats-Unis.

C’est à Hébron même que l’acteur de « Pretty Woman » a dénoncé la politique du gouvernement israélien accompagné d’anciens soldats israéliens actifs dans cette lutte. Le groupe s’appelle « Breaking the silence ».

Richard Gere a rapporté la similarité entre le sud des Etats-Unis sous la ségrégation et la situation actuelle à Hébron.

islametinfo.fr
***


France : Un village des Vosges dit « Merci aux migrants ».

A Monthureux-sur-Saône, un petit village des Vosges, les migrants arrivés de Calais il y a six mois vont rejoindre d’ici mi-avril un centre pour demandeurs d’asile à environ 50 kilomètres plus loin, à Epinal. Mais les Monthurolais sont déjà nostalgiques:

« Merci aux migrants. On a vu des personnes qui avaient beaucoup moins que nous et qui gardaient le sourire », raconte une habitante. « Ça va faire un grand vide pour moi puisque j’étais au quotidien avec eux « , rapporte la gérante du tabac.

Satisfait de la réussite de la mission, le maire étudie d’autres formes d’accueil pour les migrants à l’avenir.

islametinfo.fr
***


Yémen : plus de 10 000 attaques contre les femmes recensées en 2016.

Le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) rapporte, lundi 27 mars, qu’il a recensé plus de 10 000 attaques contre les femmes au Yémen en 2016.

« Les déplacements et la dégradation des mécanismes de protection ont radicalement augmenté la vulnérabilité des femmes et des filles face aux violences alors que leur position dans la société n’était déjà pas favorable avant la guerre », a indiqué le FNUAP dans un communiqué.

Le rapport tombe deux ans après le lancement de l’intervention au Yémen par une coalition militaire arabe dirigée par l’Arabie Saoudite contre des rebelles houthis. Selon le FNUAP, « les incidents liés à des violences à caractère sexiste ont augmenté de 63 % au cours des deux dernières années ».

Il évoque aussi « plus de viols, de violences domestiques, de mariages forcés de jeunes filles, d’abus physiques et psychologiques à l’encontre des femmes et des filles par rapport aux chiffres établis deux ans auparavant ». L’organisation internationale indique par ailleurs que 18,8 millions de personnes nécessitent aujourd’hui une aide humanitaire au Yémen dont 10,3 millions en urgence.

Six ONG (Médecins du Monde, Care, Solidarités international, Première Urgence internationale, Action contre la Faim et Handicap International) ont alerté l’opinion publique du désastre humanitaire dans le Yémen. Le conflit a provoqué la mort de plus de 7 500 personnes.

saphirnews.com
***


France : La mort de Liu Shaoyo, une bavure policière pour les Chinois de France.

Après Adama et Théo, une autre affaire de violences policières fait jour en France. Liu Shaoyo, un Chinois de 56 ans, a été tué par balle, dimanche 26 mars, lors d’une intervention policière à son domicile dans le 19e arrondissement de Paris.

D’après des agents de la brigade anti-criminalité (BAC), la police a été appelée pour un « différend familial » dans une immeuble du quartier Curial. « Dès l’ouverture de la porte » de l’appartement, Liu Shaoyo se serait précipité pour agresser un des policiers avec une paire de ciseaux. L’un des agents aurait alors ouvert le feu pour protéger son collègue, blessant mortellement le père de famille.

Calvin Job, l’avocat de la famille, affirme que ses clients « contestent totalement la version des faits » exposée par les policiers, expliquant que Liu Shaoyo « n’a blessé personne ». Selon lui, « un voisin a appelé la police en disant qu’il y avait des cris » mais il n’y a eu « aucun différend familial ». La victime était « en train de tailler des poissons avec des ciseaux », rapporte-t-il. « Les policiers ont ouvert de force la porte de l’appartement, ce qui l’a propulsé vers l’arrière », ajoute l’avocat. Il précise que le quinquagénaire n’a « porté aucun coup » et « ne s’est pas précipité » sur les policiers. Par ailleurs, l’agent de la BAC aurait « tiré sans sommation » dans la zone du thorax.

La famille du défunt doit être entendue mardi après-midi par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) qui a été saisie de l’enquête. Les quatre enfants de Liu Shaoyo, dont certains disent avoir assisté à la scène, se sont exprimés à la télévision. La vidéo d’une partie de l’entretien est visible sur Facebook

« Indépendamment du témoignage des jeunes filles qui mettent en doute la version policière, ce qui est choquant est l’usage disproportionné de l’arme à feu par notre police », déclare l’Association des jeunes chinois de France (AJCF), qui a exprimé sa solidarité envers la famille du défunt et dénoncé une bavure policière.

Dans la soirée du lundi 27 mars, environ 150 personnes se réunies pour un rassemblement devant le commissariat du 19e arrondissement. La manifestation a dégénéré et 35 personnes ont été interpellées par la police.

Lors d’une conférence de presse organisée mardi 28 mars, Hua Chunying, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a indiqué que la Chine a « exigé » que la France fasse « toute la lumière sur cette affaire ». Pékin a demandé à Paris de protéger « la sécurité et les droits » de ses ressortissants.

saphirnews.com
***


France : A Dammartin-en-Goële, un projet de mosquée qui irrite la mairie .

Une réunion publique autour du projet de mosquée à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), à l’initiative de l’Association culturelle et cultuelle de Dammartin-en-Goële (ACCDG), a été organisée dans l’après-midi du dimanche 26 mars afin de présenter les contours de l’initiative et de répondre aux interrogations des habitants. Dammartin-en-Goële a été tristement rendue célèbre après l’assaut contre les frères Kouachi, auteurs des attentats en janvier 2015, alors qu’ils étaient retranchés dans une imprimerie de la commune.

La réunion s’est déroulée sans la présence de Michel Dutruge, maire LR de Dammartin-en-Goële, qui s’est indigné dans un communiqué en date du 23 mars de la tenue d’une réunion « faite sans aucune concertation avec le conseil municipal », sur un projet dont la maire découvre « l’existence en même temps que tous les habitants de notre ville ».

« Dans la plus grande transparence, la municipalité a alloué le prêt (du) gymnase (municipal Jesse Owens, ndlr), dans le cadre d’une réunion d’information uniquement auprès de leurs adhérents. La mairie se dit trompée quant à la véritable nature de cet évènement et à la présentation de ce projet », a-t-elle indiqué. Déplorant les méthodes utilisées par l’ACCDG « à des fins de propagande sans avoir consulté, ni présenté leur projet aux élus locaux », la mairie déclare ne pas cautionner « ce genre de comportement irresponsable allant à l’encontre du dialogue nécessaire au bien vivre ensemble ». En conséquence, le maire ne s’est pas rendu à l’événement qui a accueilli environ 200 personnes.

« Je ne comprends pas sa réaction, il a bien été prévenu mais il nous ignore. Pourtant, tout a été fait dans la transparence. Nous ne l’avons plus revu depuis le 5 janvier, date à laquelle nous l’avons rencontré pour lui parler du projet », a déclaré le porte-parole de l’association, cité par Le Figaro. « Nous avons tous reçu les mêmes mails d’information. Il faut que le maire assume ses responsabilités et qu’il avoue ne pas avoir envie de leur vendre le terrain », a appuyé en ce sens Stéphane Jabut, ancien maire PS de Dammartin.

L’ACCDG souhaite mettre en oeuvre son projet sur un terrain de 2 500 m2 dans lequel serait construit un bâtiment de 900 m2 qui conprendra tant des espaces culturels que cultuels. Les salles de prière pourraient accueillir environ 800 personnes lors de la prière du vendredi. Le coût des travaux reviendrait à 3 millions d’euros. L’association entend combler ainsi un vide dans les alentours : le lieu de culte musulman le plus proche de Dammartin est situé à une quinzaine de kilomètres, à Mitry-Mory.

saphirnews.com
***


Tunisie : vers une autorisation du mariage des femmes aux non-musulmans ?

Une soixantaine d’associations tunisiennes font front commun pour réclamer l’autorisation aux femmes de se marier avec des non-musulmans.

Elles ont appelé, lundi 27 mars, à l’abrogation d’une circulaire prônant une telle interdiction depuis 1973, estimant qu’elle viole la liberté de conscience et la non-discrimination entre les citoyens inscrites dans la Constitution ainsi que dans diverses conventions internationales ratifiées par la Tunisie en matière de libertés individuelles et d’égalité entre les hommes et les femmes.

En Tunisie comme dans d’autres pays à majorité musulmane, un certificat de conversion du futur conjoint délivré par le mufti de la République est actuellement exigé pour enregistrer toute union entre une femme considérée comme musulmane et un ex-non-musulman, auquel cas leur mariage ne saurait être reconnu en Tunisie, de même que les enfants qui naîtraient de l’union. Une telle formalité n’est en revanche pas exigée des Tunisiens souhaitant épouser une non-musulmane.

La loi n’est pas inscrite dans le Code du statut personnel adopté en 1956 sous l’ère Bourguiba mais elle a été formalisée au travers d’une circulaire du ministre de la Justice 17 ans plus tard. Une règle qui tire son origine d’une loi coutumière islamique à laquelle s’accorde une large majorité de jurisconsultes musulmans.

Dans le collectif, on retrouve l’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD), l’Association tunisienne de soutien aux minorités (ATSM), le Comité pour le respect des libertés et des droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT), la Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), le Forum Tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) ou encore la Ligue tunisienne de défense des droits de l’Homme (LTDH). Toutes espèrent un retrait de la circulaire d’ici novembre 2017, 44 ans après sa promulgation.

saphirnews.com
***


Des musulmanes s’affirment et affirment leur islamité dans l’Amérique de Trump.

La stratégie de diabolisation des musulmans élaborée par le populiste Donald Trump n’a pas seulement libéré la parole raciste, elle a aussi, et plus étonnamment, désinhibé la parole de femmes américaines musulmanes qui s’autorisent désormais à s’affirmer et à affirmer au grand jour leur islamité, sans craindre de s’attirer les foudres d’une certaine Amérique islamophobe et xénophobe.

Comme libérées de leurs peurs paralysantes, l’accession de Trump au pouvoir a produit sur Maysoon Khatib (photo ci-dessus), 44 ans, et Iman Abid (photo ci-dessous), 25 ans, pour ne citer que ces deux citoyennes qui ont refusé de se laisser bâillonner sans réagir, l’exact effet inverse de celui recherché en haut lieu.

Professeure de littérature anglaise à l’Université d’Etat de Murray, dans le Kentucky, Maysoon Khatib, qui a grandi sous les cieux ensoleillés de la Californie du Sud, au milieu d’un creuset de cultures et de religions, ne s’est jamais autant sentie musulmane que depuis qu’elle a migré, en famille, vers une bourgade de 18 000 âmes, en plein cœur de l’Amérique profonde.

Dans cette ancienne terre démocrate, frappée de plein fouet par la crise, qui attend des miracles du nabab new-yorkais de l’immobilier devenu roi, cette enseignante que certains étudiants aiment provoquer en arborant, à chacun de ses cours, des t-shirts à l’effigie du nouveau président des Etats-Unis, n’est plus en proie à la vive inquiétude qui l’habitait avant l’élection présidentielle.

Disparue l’angoisse qui était montée crescendo, au fur et à mesure que le candidat Trump sillonnait le pays en exacerbant la haine de l’islam ! Maysoon Khatib, qui troque volontiers sa casquette de pédagogue passionnée pour celle de rédactrice en chef engagée du site MuslimGirl.com, est soulagée d’un poids, comme elle l’a confié au micro de CBS News.

« Quand la victoire de Donald Trump a été annoncée, j’ai ressenti un violent serrement au cœur. Et puis, il y a eu l’impressionnante Marche des femmes à Washington, le 21 janvier, et j’ai pu constater avec une immense émotion que nombre de mes concitoyens, femmes et hommes, de toutes origines et religions, étaient eux aussi entrés en résistance contre le pouvoir en place », a déclaré la co-fondatrice d’un site dédié à ses coreligionnaires, dont la vocation première est de favoriser leur autonomisation et leur ascension au sein de la société américaine.

« Parfois, je suis démangée par l’envie d’écrire une lettre à Trump afin de le remercier de nous avoir poussés à nous unir contre lui et ce qu’il représente, par-delà nos différences. Peut-être avions-nous besoin de ce changement pour nous inciter à lutter tous ensemble, à résister », a-t-elle ajouté.

A Rochester, dans l’Etat de New York, Iman Abid, la figure de proue locale de l’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), s’investit sans compter auprès des réfugiés, et même avec une détermination renforcée depuis que le décret anti-immigration signé par le nouvel homme fort de Washington a révélé une islamophobie institutionnalisée implacable.

En dépit de ce climat hautement délétère, sa volonté de revendiquer son islamité n’a jamais été aussi forte et la fierté de ses racines moyen-orientales aussi grande.

« Beaucoup de gens ont des préjugés sur les musulmans. Quand je dis que je suis musulmane, la plupart de mes compatriotes sont surpris que je ne porte pas le hijab. J’en profite pour amorcer un dialogue », a-t-elle expliqué sur CBS News.

« Il est essentiel de montrer que la communauté musulmane américaine n’est pas un bloc monolithique, que l’on peut être musulmane sans porter le voile. Je m’efforce de changer les regards et pour ce faire, je refuse que l’on confisque ma parole. Les femmes musulmanes, dans la diversité de leurs composantes, ne devraient pas permettre que le président Trump parle à leur place, en leur nom », a-t-elle insisté, tout en appelant instamment ses coreligionnaires à se fédérer et à se réapproprier leur parole volée par un démagogue de la pire espèce.

« Nous devons prouver que nous existons en tant que groupe », exhorte Iman Abid, plus libre et combative que jamais, depuis que son angoisse face à l’avenir, dans une Amérique passée sous pavillon nationaliste et suprématiste blanc, s’est évanouie comme par enchantement… C’est l’effet extraordinairement salutaire de l’effet Trump ravageur !

oumma.com
***


France : menaces de mort contre des militants pro-palestiniens.

Communiqué d’Amnesty International (21/3/17)
Le 4 mars 2017, un groupe dénommé la Brigade juive a lancé un ultimatum aux membres dirigeants de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) : si l’AFPS ne cessait pas d’appeler au boycott des produits israéliens, les coordonnées personnelles des membres de son conseil national seraient rendues publiques.

Depuis le 8 mars 2017, des militants français des droits du peuple palestinien font l’objet d’une campagne scandaleuse de menaces, d’intimidations et de harcèlement.

Un appel relayé par certains sites.

Cette menace a été mise à exécution le 8 mars dernier, et relayée par les sites de la Ligue de Défense Juive, de JSSNews (basé en Israël) et de coolamnews . Depuis, plusieurs membres dirigeants de l’AFPS ont reçu des menaces de mort : les auteurs menaçaient de s’en prendre à leur famille ou à leurs enfants, de brûler leur domicile…

Certains ont répandu des rumeurs malveillantes, allant jusqu’à déclencher l’intervention des pompiers avec l’annonce erronée du suicide du président et du Secrétaire général. Cette vague de harcèlement fait suite à des menaces déjà prononcées contre des dirigeants de l’AFPS ces derniers mois.

En France, la criminalisation de l’appel au boycott doit cesser sans délai.

Ces intimidations visant l’AFPS font état du fait que « le boycott est puni par la loi ». En effet, depuis 2010, la France est l’un des rares pays au monde à prévoir des poursuites contre des personnes appelant au boycott de produits israéliens dans le cadre de la campagne internationale Boycott-Désinvestissement-Sanctions (BDS).

La circulaire ministérielle CRIM-APN 09-900-44 signée en 2010 par Mme Alliot Marie, alors ministre de l’Intérieur, engage les procureurs à poursuivre les appels au boycott de produits israéliens, considérés comme caractéristiques de délits de provocation publique à la discrimination à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur appartenance à une nation.

En octobre 2015, la Cour de cassation a confirmé la condamnation de quatorze personnes uniquement en raison de leurs actions pacifiques de promotion du boycott de produits israéliens. Des militants du mouvement BDS se sont vu enjoindre par la préfecture de Paris de s’engager par écrit à renoncer à toute promotion du boycott de produits israéliens.

Si la répression de l’incitation à la haine et à la discrimination est légitime et nécessaire, elle ne peut se confondre avec la critique tout aussi légitime de la politique d’un Etat. L’appel pacifique au boycott d’un Etat rentre dans le cadre de cette critique et de l’action citoyenne non violente et s’inscrit donc dans le droit à la liberté d’expression, reconnu par le droit international.
Solidarité avec ces défenseurs des droits humains!

Cette campagne haineuse à l’encontre de défenseurs des droits humains doit immédiatement cesser, et leurs auteurs être traduits en justice dans les meilleurs délais.

Nous apportons notre entière solidarité aux victimes de ces menaces et intimidations, et appelons les autorités françaises à diligenter sans délai des enquêtes rapides contre les responsables de ces incitations à la haine.

Nous avons à plusieurs reprises demandé aux autorités françaises d’abroger la circulaire Alliot-Marie et de cesser les poursuites à l’encontre des militants du mouvement BDS. Le fait que cette circulaire serve désormais de prétexte à des actions de piratage et de harcèlement de ses militants démontre l’urgente nécessité d’y mettre un terme.

Nous réitérons notre appel aux autorités françaises, ainsi qu’à tous les candidats à l’élection présidentielle, à abroger sans délai cette circulaire, qui bafoue le droit à la liberté d’expression et de protestation pacifique dans notre pays.

Source: Amnesty International.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Des témoins oculaires ont déclaré mardi soir que l’armée d’occupation israélienne a déployé des patrouilles dans les montagnes de Salfit et ont lancé deux ballons de surveillance dans ses cieux.
plus
.
Le Hamas appelle le sommet d’Amman à admettre la priorité absolue pour Jérusalem et al-Aqsa
.
La sécurité de l’Autorité Palestinienne arrête 3 citoyens et convoque un journaliste
.
Forum des Médias: La campagne répressive contre les Journalistes ne servira que l’ennemi occupant
.
L’Occupation vole un bidonville et des plantes au sud d’Hébron
.
Une manifestation à Gaza exigeant la libération immédiate de Halabi
.
Le tribunal israélien détient le directeur de TIKA à Gaza
.
Le ministère de l’Intérieur réduit les restrictions imposées à Beit Hanoun
.
Badran: L’emprise sioniste sur Al-Aqsa sera contrée par une résistance croissante
.
L’occupation mène une campagne d’arrestations et de raids en Cisjordanie
.
Bahar appelle le sommet arabe à protéger le peuple palestinien du terrorisme d’Israël
.
L’Autorité Palestinienne coopère avec le Shin Bet pour empêcher toute réaction à l’assassinat de Fuqha
.
L’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’ONU: L’ère du dénigrement d’Israël est terminée
.
La famille de Shaul accuse l’armée israélienne de mensonge
.
Jérusalem: Démolition de deux maisons à Issawia
.
Haniyeh: Israël cherche à mélanger des papiers du crime d’assassinat de Fuqha
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 23 Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 23 Joumada At-Thani 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Le mariage et les jeunes: obstacles et solutions.

Le mariage, sujet sensible et si précieux à la fois.

Dans l’article précédent de cette série consacrée au mariage et les jeunes, nous avons essayé de nous remémorer le caractère obligatoire du mariage en islam. A l’énumération d’ahadiths et versets coraniques, entre recommandations, exhortations et permissions, certains peuvent se sentir perdus. Pourtant la religion est claire.

Selon le consensus des savants, le refus du mariage ne peut être sujet à polémique, et encore moins envisagé. En témoigne la parole du Prophète, paix et salut sur lui, à fin du hadith cité dans le précédent article : «Celui qui refuse ma tradition ne m’appartient pas».

Dans cet article nous allons rechercher à comprendre les obstacles au mariage chez les jeunes et tenter d’apporter des éléments de solutions avec la permission d’Allah Azza wa Jal.

Mais tout d’abord, qu’est-ce qui empêche nos jeunes de se marier ?

Le manque d’argent.

L’un des premiers motifs évoqués qui barre la route vers le mariage est la question financière. Se marier requiert évidemment un coût pour les prétendants à une vie paisible en couple loin de toutes tentations et fornications, qu’Allah nous préserve ainsi que nos jeunes. Les ignorer n’est pas judicieux. Même avec la volonté de vivre une vie simple, en commençant par de modestes moyens, s’engager dans le mariage signifie, surtout pour les jeunes hommes, avoir la responsabilité de prendre soin d’une autre personne que soi. Ce n’est pas une aventure à prendre à la légère.

Garder en mémoire que le Rizq, la subsistance, ne provient que d’Allah Le Grand Pourvoyeur, et en avoir la certitude n’empêche pas de faire les causes pour préparer une situation stable favorable au mariage et ses exigences. La multiplication d’invocations sincères mais aussi finir ses études et rechercher activement un emploi et un logement font partie des causes à mettre en œuvre, avec l’aide d’Allah. C’est ce qu’englobe le terme de «man astata’a al baa minkoum» «(…)Et celui d’entre vous qui en a les capacités(…)» dans l’exégèse du hadith rapporté par Boukhari.

L’accord des parents.

Se voir refuser son choix, ou même l’idée de se marier par ses parents est un énorme handicap encore actuel auquel les jeunes sont plus souvent confrontés que l’on ne croit. Cela pose problème évidemment et rend difficile la voie vers le mariage, mais cela permet de rappeler l’importance du rôle des parents et des règles du mariage en islam pour que tout un chacun sache ce qu’il a à respecter.

1. Le Prophète, salla Allah ‘alayhi wa salam, a dit : «Pas de mariage sans tuteur» Rapporté par Ahmad. Les parents sont ceux qui connaissent et défendent le plus l’intérêt de leurs enfants. Respecter leur refus c’est respecter leur capacité à choisir ce qui peut convenir, et leur autorité sur nous. Cela induit notre devoir d’obéissance envers eux sauf en cas de contrainte. Car ils ne peuvent forcer à épouser quelqu’un que le ou la jeune ne désire pas.

2. Si par contre, la raison des parents évoquée pour refuser le mariage est d’ordre raciale, culturelle ou autre, cela n’est pas permis en islam.

«Et si un prétendant vous vient et que vous êtes satisfait de sa religion et de son comportement, mariez-le ( avec votre fille). Si vous ne le faites pas, il y aura une tentation sur terre et une grande corruption». Rapporté par Tirmidhi et Ibn Majah.

Et l’on peut avoir recours à une tierce personne de confiance pour leur faire entendre raison ou annuler un mariage forcé. Cela ne doit bien sûr être utilisé qu’en dernier recours. Et l’issue favorable que l’on espère à tous ne provient que d’Allah ta’ala.

La bonne personne à trouver.

Quand beaucoup préfèrent choisir leur promise et se plaignent de la lenteur à laquelle vont les choses, désespérant de la venue du jour où ils l’épouseront, certaines se lamentent de l’absence de prétendants, et d’autres encore de ne pas avoir trouver la bonne personne.

A vous tous, nous demandons : Avez-vous perdu de vue l’objectif premier de notre existence, adorer Allah sans rien lui associer. Ni votre propre discernement devant Sa Volonté, ni le désespoir inspiré par le Maudit ne fera bouger les choses en votre faveur.

C’est plutôt revenir à un attachement sincère aux prescriptions divines, fuyant les flèches que le diable maudit envoie dans vos cœurs, qui vous aidera à trouver la certitude qu’Il, Azza wa Jal, a un meilleur projet pour vous.

Nul impatience ou tristesse devant ce qui tarde à vous arriver ne vous facilitera la tâche. Se laisser mûrir, s’éduquer à ce qui nous attend comme responsabilités et préparer sa situation dans la positive attitude sont le comportement du musulman ou de la musulmane qui attend le meilleur à venir.

En résumé, quels sont les solutions au problème du mariage des jeunes ?

La confiance en La Volonté de notre Seigneur. Il connaît ce qui est caché et ce qui est apparent, et vous réserve une issue favorable à la condition d’y croire fermement et de vous attacher à Son Amour.
Le respect des prescriptions d’Allah. Aucun mariage ne peut se construire sur la base de ce que vos yeux ont choisi en transgressant les limites de la religion comme la mixité et les relations inspirées par Sheytan.
Multiplier les invocations pour demander Son Secours.
et les causes à renouveler sont le mode d’emploi qui vous manquent. Que ce soit si l’on n’a pas de moyens, ou pas trouver de personnes sérieuses à qui demander la main, l’issue favorable viendra si l’on joint le cœur, l’invocation du Très Haut à l’action.

Et parmi les causes, que l’on ne mentionne que peu souvent, il y a la demande d’aide aux proches comme les parents, la famille, les responsables de mosquées de confiance. En faisant renaître ce que signifie le mot solidaire, la Oumma sera actrice du bien-être et de l’équilibre de tous.

C’est en toute sincérité que l’on prie pour que tous ceux et toutes celles qui espèrent se marier, vivent heureux une fois le beau jour venu, car certes « A côté de la difficulté, est certes une facilité». Sourate Sharh, verset 5 et 6.

AJIB.FR
***


La gravité de célébrer les anniversaires.

Fêter un anniversaire revient à ouvrir la porte à une nouvelle innovation, appelée en arabe « bidaa ».

Les seuls fêtes que le musulman doit célébrer sont la fête du sacrifice (‘Aïd el-Adhâ), ainsi que la fête de la rupture du jeûne du mois de Ramadan (‘Aïd el-Fitr).

Lorsque le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) est arrivé à Médine, il trouva ses habitants en célébration et les interrogea:

« Que sont donc ces deux jours ? » Les gens dirent: « Nous avions l’habitude de les célébrer durant la période de l’Ignorance. »
Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) répliqua alors:
« Allah vous a donné en échange deux jours bien meilleurs que ces deux là, le jour de Ide oul Adha et le jour de Ide oul Fitr. » (Aboû Dâoûd).
Organiser un anniversaire pour se réunir, offrir des cadeaux, souffler des bougies et chanter un cantique est un rituels d’origine païenne qui mène le croyant à sa perte.

Les bougies étaient censées protéger des démons celui qui célébrait son anniversaire; on assurait ainsi sa sécurité pour l’année à venir. Jusqu’au IVe siècle, même les savants chrétiens ont rejeté la célébration des anniversaires, les considérant comme une coutume païenne.

Allah (soubhanou wa ta’ala) dit :
« Ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition! » (Coran 5/2).
Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a aussi dit:
« La meilleure parole est le livre d’Allah, et le meilleur des guides est Muhammad. Les plus mauvaise des choses sont celles qui sont inventées et chaque innovation est un égarement. » (Mouslim et Nasa’i).

Fêter l’anniversaire du Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) est également une innovation. Il n’a jamais fait cela ou il n’a jamais ordonné à quelqu’un de de le faire pendant sa vie ou après sa mort. De même les sahabas et les califes bien guidés ne l’ont jamais pratiqué.

A ce sujet, Il disait:
« N’exagérer pas sur moi comme les chrétiens ont exagérés au sujet du fils de Maryam. Je suis seulement un serviteur ainsi dites : « serviteur d’Allah et son Messager. » (al-Boukhari).

De plus, ne pas fêter l’anniversaire d’un enfant ne doit pas être perçu comme une frustration. En effet, si on explique dés le plus jeune âge de l’enfant, que l’anniversaire ne fait pas partie de nos préceptes religieux, il se familiarisera vite à cette position adoptée par les parents. Mieux vaut profiter des deux fêtes islamiques pour offrir des cadeaux à nos enfants.
Si le parent veut souhaiter longue vie ou bonne santé à son enfant, il est préférable de le faire à travers des invocations auprès d’Allah (soubhanou wa ta’ala).
Le musulman a plus de mérites à se concentrer sur ses obligations envers Allah (soubhanou wa ta’ala), plutôt que de suivre le chemin épineux de la mécréance.

AJIB.FR
***


France : La mosquée de Fréjus ne sera pas démolie comme le réclamait le maire FN.

La cour d’appel d’Aix-en-Provence a tranché mardi 21 mars 2017 : la mosquée de Fréjus ne sera pas démolie comme le réclamait le maire Front national David Rachline.

La cour d’appel n’a pas retenu les infractions relatives aux permis de conduire délivrés dans des conditions contestées. Les juges ont simplement estimé que la construction de la mosquée n’avait pas respecté les obligations du plan de protection des risques d’inondation (PPRI) et qu’il n’était pas nécessaire pour autant de détruire le lieu de culte musulman ouvert en janvier 2016.

En février 2016, la municipalité FN de la ville remet en cause le permis de construire de la mosquée sur le plan pénal. Le tribunal correctionnel de Draguignan condamne l’association El-Fath à 60 000 € d’amende pour avoir construit l’édifice religieux avec un permis périmé et au mépris de certaines dispositions sur les zones inondables.
Communiqué de la mosquée de Fréjus

Aujourd’hui, la Cour d’Appel d’Aix en Provence a rendu un arrêt extrêmement important qui, nous l’espérons, viendra conclure définitivement le volet pénal de ce dossier.

L’association El Fath et son président, M. Maaroufi ont été relaxé de la plupart des infractions qui leur avaient été reprochées.

En effet, les juges ont confirmé qu’aucune fraude n’a été commise par l’association dans l’obtention de ses permis de construire.

Les juges ont par ailleurs estimé que les permis n’étaient pas caduc contrairement au TGI de Draguignan en première instance, ou plus récemment, au Tribunal administratif de Toulon.

Seul un point a été retenu à l’encontre de l’association et de son président.

De façon surprenante, la Cour d’appel d’Aix en Provence estime qu’il n’existe pas de vide sanitaire. Or, nous savons tous que cela n’est pas le cas.

Nos avocats travaillent pour régulariser ce point.

De manière générale, l’arrêt de la Cour d’appel d’Aix en Provence reste un franc succès. Les amendes prononcées par le Tribunal de grande instance de Draguignan ont été divisées par trois.

Nous ne pouvons donc que nous féliciter de cette décision qui clôt une procédure pénale particulièrement à charge et durant laquelle le Maire FN de Fréjus David Rachline et le Maire LR de Saint-Raphaël Goreges Ginesta ont usé de tous les artifices juridiques pour faire condamner la Mosquée et obtenir sa démolition pour des raisons purement idéologiques et politiques.

Face à la commune de Fréjus et de Saint-Raphaël, nos avocats ont su faire avancer et respecter le Droit.

De son côté, l’association El Fath n’a pas « échappé » à la démolition comme l’indique la Presse, elle a fait face à ses responsabilités et mené cette bataille juridique et politique avec dignité et un grand sens des responsabilités.

C’est un grand jour pour toute la communauté musulmane et tous nos concitoyens attachés au Droit et aux libertés fondamentales.

Aussi nous remercions toutes celles et ceux, et ils sont nombreux, qui nous ont toujours témoigné leur soutien.

journaldumusulman.fr
***


France : Double meurtre à Paris : le cri pour l’honneur de la mère de famille.

La vie de Khedija a basculé dans la tragédie, vendredi 17 mars, lorsque l’un de ses fils a tué son autre fils et son mari. Il a été hospitalisé en psychiatrie.

Au drame qui dévaste la famille s’est ajouté le déshonneur. C’est pour cela que Khedija veut prendre la parole. Son cri, vibrant de douleur, tient en ces mots : «Mon fils n’est pas un terroriste ! Ce n’est pas la vérité ! Il adorait son père, ses frères, sa famille… Il était en arrêt maladie à cause d’un harcèlement au travail. Il a une femme et deux enfants…»

Vendredi 17 mars, rue de Montreuil à Paris (XIe arrondissement), Ramzi, son aîné de 31 ans, est retrouvé prostré près des corps ensanglantés de son père et de son jeune frère. Ils ont été égorgés. Soupçonné d’être l’auteur de ce double homicide, Ramzi est interpellé. Son état n’est pas compatible avec une garde à vue. Dans l’après-midi, il est placé à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris, où il était toujours hospitalisé dimanche. Depuis, Khedija est sans nouvelles. Dans l’appartement où se pressent amis et proches, elle a revêtu sa tenue de deuil. De son mari, Mohamed, 63 ans, chauffeur de taxi, et de Skander, 27 ans, «le plus jeune de mes fils», elle ne parvient à parler qu’au présent. «On n’y croit pas», soupire un ami.

Fiché S, une incompréhension pour ses proches.

Khedija ne pleure pas encore ses morts. Ce n’est pas d’eux qu’elle parle, mais de son aîné. Comme si elle ne réalisait pas. Elle se réfugie dans sa colère. Car très vite après le drame, des informations selon lesquelles son fils aurait fait l’objet d’un signalement par sa famille comme «radicalisé», ont circulé – et ce jusqu’en Tunisie, le pays d’origine des parents. «Ils mentent !», rétorque-t-elle, scandalisée.

journaldumusulman.fr
***

France : Eclaboussé par un scandale, Bruno Le Roux démissionne du ministère de l’Intérieur.
Il n’aura pas tenu 24 heures après l’annonce d’un scandale. Le ministre de l’Intérieur a remis sa démission, mardi 21 mars, après l’ouverture d’une enquête préliminaire du parquet national financier (PNF), qui fait suite aux révélations de l’émission Quotidien sur les emplois de ses filles à l’Assemblée nationale entre 2009 et 2016. Or, ces dernières étaient âgées de 15 et 16 ans seulement lorsque leurs premiers contrats de travail auraient été signés.

L’enquête a été confiée à l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales. Bruno Le Roux a annoncé la nouvelle lors d’une conférence de presse à Bobigny, son fief en Seine-Saint-Denis dont il a été député de 1997 jusqu’à son entrée au gouvernement en décembre 2016.

« J’affirme mon honnêteté dans les rapports humains comme dans toutes mes actions politiques. Mais ma responsabilité est de préserver l’action gouvernementale. J’ai présenté ma démission au président de la République », s’est-il défendu.

L’Elysée a annoncé que Mathias Fekl, actuel secrétaire d’Etat chargé au Commerce, prendra la succession de Bruno Le Roux au poste de ministre de l’Intérieur chargé des Cultes pour le dernier mois du quinquennat de François Hollande.

saphirnews.com
***


France : Débat pour la présidentielle : passe d’armes entre candidats sur la laïcité .

Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron, François Fillon et Marine Le Pen. Cinq des 11 candidats à l’élection présidentielle ont participé, lundi 20 mars, au débat organisé par TF1. Parmi les thématiques passées au crible, celle sur la laïcité a créé un climat de tension sur le plateau, marqué par un clash entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Le débat s’est tendu lorsque la présidente du Front national a accusé Emmanuel Macron d’être pro-burkini. « Je n’ai pas besoin d’un ventriloque », lui a-t-il lancé, lui demandant de ne pas parler à sa place. « Ça n’a rien à voir avec la laïcité, ce n’est pas cultuel, c’est un sujet d’ordre public », a-t-il estimé, en indiquant avoir été favorable aux arrêtés anti-burkini.

Le candidat du mouvement En marche ! a accusé à son tour son interlocutrice de vouloir faire tomber les Français dans une embûche consistant à « diviser la société » en agitant à tout-va le drapeau de la laïcité, et de « faire des quatre millions de Français dont la religion est l’islam et qui ne sont, pour la très grande majorité, absolument pas dans le communautarisme (…) des ennemis de la République ».

De son côté, le candidat des Républicains, qui n’a pas attendu la première minute du débat pour évoquer la menace du « totalitarisme islamique », a préféré parler de « la montée de l’intégrisme qui menace la laïcité, le vivre ensemble et l’intégration de la religion musulmane dans la République », lançant une énième injonction aux musulmans à aider la France à lutter contre l’extrémisme.

« La laïcité n’a pas besoin qu’on en rajoute » et « ne doit pas servir de prétexte à (stigmatiser) les musulmans », a fait part Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France insoumise, préférant ironisé sur la proposition de Marine Le Pen d’interdire les signes religieux dans l’espace public au nom supposé de la laïcité. « Vous ne pouvez pas aller jusqu’à établir une police du vêtement dans la rue. (…) Vous voulez interdire aux gens de porter les cheveux verts dans la rue ? ». Son rival socialiste Benoît Hamon a, quant à lui, rappelé que la laïcité doit demeurer une « condition du vivre ensemble ».

saphirnews.com
***


France : Une mosquée des Hauts de Rouen cambriolée.

Le cambriolage s’est déroulé dimanche 19 mars entre 14h et 19h. Un ou des individus se seraient introduits dans la mosquée des Hauts de Rouen, en Seine-Maritime, en escaladant le portail, rapporte la presse locale.

Profitant du fait qu’elle n’était pas verrouillée, ils sont entrés dans le lieu de culte par la porte d’entrée. Plusieurs portes ont ensuite été forcées. Les brigands se sont notamment introduits dans le logement de l’imam et se sont emparés d’un ordinateur portable, d’un téléviseur, d’un téléphone et de plusieurs centaines d’euros en espèces.

La sûreté départemental enquête sur l’affaire qui, a priori, aurait un mobile uniquement crapuleux et non islamophobe.

saphirnews.com
***


L’Arabie saoudite accrédite sa première femme guide touristique.

La richesse historique et patrimoniale de Médine, sa ville natale, n’a aucun secret pour Ayesha Khaja. En mêlant leurs pas aux siens, c’est un guide touristique affable, passionné et incollable que sont conviés à suivre les milliers de visiteurs qui convergent annuellement, tel un flot continu, vers la deuxième ville sainte de l’islam et la majesteuse Al-Masjid Al-Nabawi, la mosquée du Prophète (saws).

Nul besoin pour elle d’arborer une casquette de guide pour en avoir le talent et la légitimité. En effet, cette experte fraîchement certifiée en patrimoine islamique par le Centre de recherches et des études islamiques (ISRC) vient de graver son nom dans l’histoire de son pays, en sa qualité de première femme saoudienne habilitée à prendre en charge des groupes de touristes, dans le cadre de visites à thème qu’elle anime avec un bonheur renouvelé.

Après avoir évolué dans le domaine de l’éducation pendant 14 ans, où ses qualités de pédagogues ont fait merveille, Ayesha Khaja, titulaire d’un diplôme en langue anglaise, a choisi de s’orienter vers son secteur de prédilection et de vivre pleinement sa passion pour l’histoire du patrimoine culturel de sa ville.

Ayant travaillé d’arrache-pied pour obtenir le certificat délivré par l’ISRC, ce précieux sésame lui ouvrant les portes d’un avenir radieux en tant que guide-conférencière de la Commission saoudienne pour le tourisme et le patrimoine national (SCTH), la Médinoise se fait aujourd’hui la fervente avocate de la féminisation de cette profession auprès des autorités du royaume.

« Je demande à la commission (SCTH) de permettre à de plus en plus de femmes de devenir guides touristiques », plaide-t-elle sans relâche, comme elle l’a fait récemment dans un entretien à la Saudi Gazette. « Le nombre de touristes est en augmentation constante. Les saisons de tourisme durent désormais toute l’année, et non plus quelques semaines par an. Médine a une histoire tellement riche, c’est l’une des cités les plus visitées du royaume », a-t-elle souligné.

Avant de repartir pour de nouvelles excursions vers les Saintes mosquées et des sites d’exception, en se réjouissant à l’avance de la qualité des échanges qu’elle nouera avec les visiteurs issus des quatre coins du monde, forte de son sens inné de la communication et de sa parfaite maîtrise de la langue de Shakespeare, Ayesha Khaja a eu une dernière pensée pour ses concitoyennes désireuses de lui emboîter le pas : « Il y a un nombre croissant de femmes qui veulent être accréditées par la commission pour devenir guides touristiques. La commission serait bien inspirée de leur offrir une formation spécifique », appelle-t-elle de ses vœux.

oumma.com
***


Israël, Palestine : les renoncements de François Hollande.

En 1967, après la guerre des six jours, le général de Gaulle mit brutalement fin à l’alliance stratégique franco-israélienne, un des axes majeurs de la diplomatie de la IVeRépublique. La France était le premier fournisseur d’équipements militaires d’Israël et l’avait aidé à obtenir l’arme nucléaire. Les deux pays s’étaient lancés de concert avec la Grande-Bretagne dans la catastrophique intervention de Suez de 1956. En mai 1967, avant le déclenchement de la guerre des six jours, de Gaulle déclare : « Si Israël est attaqué, nous ne le laisserons pas détruire, mais si vous attaquez, nous condamnerons votre initiative. ». Il prédisait une victoire militaire israélienne mais, du point de vue international, des « difficultés grandissantes ». Regrettant de ne pas avoir été entendu, il déclarait lors d’une conférence de presse en novembre 1967 : « Maintenant (Israël) organise sur des territoires qu’il a pris, l’occupation, qui ne peut aller sans agression, répression, expulsion et où s’y manifeste une résistance qu’à son tour, il qualifie de terroriste. »

De Gaulle avait opéré une rupture profonde de la politique française, contre l’avis de la majorité de la population française, à l’époque très pro-israélienne. Selon un sondage IFOP, réalisé les 5 et 6 juin 1967, 58% des Français éprouvaient de la sympathie pour Israël (contre 8% pour les pays arabes). Le président ne s’était bien sûr pas soucié des réactions du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) ou d’autres associations communautaires.

En mars 1982, François Mitterrand, considéré comme l’ami d’Israël – qui avait en 1967 condamné la rupture de l’alliance franco-israélienne – déclare devant la Knesset (parlement israélien) que les Palestiniens doivent aller au bout de leur droit « ce qui peut, le moment venu, signifier un État ». Le discours est prononcé avant la guerre du Liban de l’été, qui contribuera à dégrader l’image d’Israël en France. François Mitterrand sauvera ensuite Yasser Arafat encerclé à Beyrouth en 1982, allant à l’encontre de l’opinion française et, plus encore, du Parti socialiste globalement pro-israélien. En 1988, il reçoit Yasser Arafat à Paris, visite durant laquelle ce dernier déclarera la charte de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) caduque. Le CRIF allait fortement protester contre la venue de celui qu’il considérait comme un terroriste, ce à quoi Mitterrand répliqua faire la politique de la France et non celle d’une communauté.

Le Premier ministre, Jacques Chirac, devant se rendre au dîner du CRIF, reçut le discours qu’entendait prononcer le président de l’organisation. Or, celui-ci contenait des passages très critiques de la diplomatie française, concernant le conflit israélo-palestinien. Jacques Chirac protesta et menaça de ne pas s’y rendre. Le président du CRIF accepta de modifier ses propos afin de les rendre moins abrasifs.

En février 2017, François Hollande, quant à lui, se rendait au dîner du CRIF – où, depuis Sarkozy, le président prononce son discours au lieu du Premier ministre[1]. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, n’y avait pas été invité, « puni » d’avoir organisé la conférence pour la paix au Proche-Orient à Paris, le 15 janvier 2017, sans que cela ne suscite aucun émoi, à l’Elysée comme au gouvernement.

À la lecture du discours du président français, on réalise que pour plaire à son auditoire, il reprend les arguments de ses hôtes. François Hollande s’est, en effet, félicité que la France soit le « seul pays à avoir une législation interdisant l’appel au boycott » tout en assurant « la faire appliquer ». Il assume donc qu’un mouvement de protestation non violent, issu de la société civile, soit interdit en France et nulle part ailleurs. De plus, la poursuite de la colonisation – qu’il a brièvement critiquée – ne provoque/provoquera aucune réaction française. Il a ensuite précisé que « (…) la solution ne sera jamais imposée par la communauté internationale, jamais. C’est aux Israéliens et aux Palestiniens qu’il reviendra de s’entendre sur chacune des questions du statut final et notamment sur celle de Jérusalem. » Il reprend donc mot pour mot l’argumentation israélienne et laisse le gouvernement Netanyahou décider seul, sans la moindre menace de pression extérieure, d’accepter ou non la paix. Or, au vu de la composition dudit gouvernement, comment penser qu’en promettant de s’abstenir de toute pression, il puisse avancer vers la paix ?

Dans une lettre adressée aux parlementaires qui lui demandaient de procéder à la reconnaissance de la Palestine, il renouvelle cet abandon en écrivant : « La France restera prête à prendre ses responsabilités si la voie de la négociation et l’objectif de l’État devaient être abandonnés ». Mais ils le sont depuis longtemps !

François Hollande n’a donc pas tenu sa promesse électorale de 2012 de reconnaitre l’État de Palestine. On aurait pu penser que la voie de la négociation ayant été vainement poussée à son maximum, le président français, qui ne se portait pas candidat à sa réélection, respecterait sa promesse de se (re)mettre en phase avec la politique étrangère de la Ve République et s’exprimerait, au nom de la France, en faveur du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et du droit international.

François Hollande, non content de rompre ses engagements et ceux de la France, autrefois championne du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, défie notre intelligence.

oumma.com
***


Le Maroc accueillera une «ville industrielle» chinoise.

Le Maroc a signé une convention avec le groupe chinois Haite pour l’édification d’une «ville industrielle» près de Tanger, dans le nord du pays. Elle accueillera quelque 200 entreprises chinoises et devrait créer des milliers d’emplois.

Au cours d’une cérémonie présidée par le roi du Maroc, le 20 mars au palais de Tanger, les autorités marocaines ont signé une convention avec le groupe Haite, basé à Chengdu, dans le centre de la Chine, et présenté les grandes lignes de cette future «Cité Mohammed VI Tanger Tech», selon un journaliste de l’AFP

Erigé sur 2 000 hectares et porté par la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Haite et le groupe marocain BMCE Bank, ce vaste projet fait suite à un mémorandum d’entente signé en mai 2016 au cours d’une visite officielle de Mohammed VI à Pékin.

Mobilisant une enveloppe d’un milliard de dollars [930 millions d’euros], il consiste en «la construction d’un pôle économique capable de générer 100 000 emplois, dont un minimum de 90 000 emplois bénéficiera aux habitants de la région de Tanger», selon la présentation officielle.

«Les opérateurs économiques chinois sont à la recherche de plateformes compétitives. Et ils ont choisi le Maroc comme l’une de ces plateformes», s’est réjoui dans une déclaration à l’AFP le ministre de l’Industrie Moulay Hafid El Alamy. «Le premier coup de pioche sera donné durant le deuxième semestre de 2017» et l’édification de cette cité chinoise devrait durer dix ans, a-t-il ajouté.

Selon la présentation officielle, la «Cité Mohammed VI Tanger Tech» accueillera 200 entreprises chinoises des secteurs de la construction automobile, de l’industrie aéronautique ou encore du textile. «L’investissement total des entreprises dans la zone après dix ans atteindra dix milliards de dollars (9,3 milliards d’euros)», a annoncé Li Biao, président du groupe chinois, cité par l’agence de presse officielle marocaine MAP.

Le Maroc mène ces dernières années une politique d’industrialisation dynamique, notamment autour de Tanger, ville d’un million d’habitants qui abrite aujourd’hui plusieurs parcs industriels. Le secteur automobile y est particulièrement développé, notamment depuis l’implantation sur une zone franche d’une usine Renault, la plus grande d’Afrique. En septembre dernier, l’américain Boeing avait annoncé la création d’une zone industrielle spécialisée pour ses sous-traitants, dans la même région.

Porte du Maroc vers l’Europe, l’Atlantique et la Méditerranée, Tanger se veut un hub industriel depuis la création d’une zone franche et d’un port en eaux profondes.

Africa24.info
***


Kim Jong-Un s’engage à réduire en “cendres” les USA avec des frappes nucléaires si Trump tire “même une seule balle” à la Corée du Nord.

Kim Jong-Un a menacé de réduire les États-Unis «en cendres» avec des armes nucléaires si les Américains tire «même une seule balle» à la Corée du Nord.

Pyongyang a déclaré qu’il utiliserait ses «fusées Hwasong invincibles incliné avec des ogives nucléaires» pour défendre son territoire alors que les tensions avec la Corée du Sud continuaient de s’aggraver.

Séoul a insisté sur le dernier test de la Corée du Nord d’un moteur de fusée , une étape dangereuse vers son objectif de développer une fusée qui pourrait frapper les États-Unis.

La déclaration, de Kim Jong-Un , a été publié plus tôt ce mois-ci avant les derniers tests.
«L’Armée populaire coréenne réduira les bases de l’agression et de la provocation en cendres avec ses fusées Hwasong invincibles dotées d’ogives nucléaires et défendra de façon fiable la sécurité du pays et le bonheur de son peuple au cas où les forces américaines et sud-coréenne tire même une seule balle sur le territoire de la RDPK.

Africa24.info
***


La surdouée camerounaise Stéphanie Mbida entre à l’université aux USA à l’âge de 11 ans.

La jeune Stéphanie Mbida, actuellement âgée de 16 ans est une surdouée. Elle a été révélée aux africains il y a quelques temps à travers quelques articles parus dans la presse internationale. Stéphanie, américaine d’origine camerounaise, vit à New York avec ses parents camerounais et a à son jeune age, un parcours hors du commun. Parcours qu’elle résume elle-même ci-dessous dans une récente interview publiée dans les quotidiens camerounais:

Je viens tout juste de fêter mon seizième anniversaire. Je pourrais être qualifiée de précoce. A quatre ans, je connaissais déjà toutes les tables de multiplication et à l’âge de six ans, je lisais, résumais et interprétais les œuvres et essais philosophiques d’auteurs tels que Voltaire, Victor Hugo, Charles Dickens, ou encore Emerson. J’ai passé mon premier examen d’entrée à l’université (le Sat II Us History) à l’âge de onze ans avec un score de 780 points sur un total maximum de 800, surpassant de loin 96% de tous les candidats aux Etats-Unis qui avaient en moyenne l’âge de dix-sept ans. Présidents Bush et Clinton m’ont félicité pour cette performance. J’ai entre-temps passé deux autres examens avec des résultats comparables l’année suivante, à l’âge de douze ans. Au début de cette année, j’ai été invitée dans 5 pays différents (Etats-Unis, France, Royaume Uni, Allemagne, Irlande) par les chanceliers de 10 des universités les plus prestigieuses et sélectives du monde à aller étudier dans leur établissement, en l’occurrence l’université de Cambridge au Royaume Uni, l’université de Dublin, la Sorbonne (Paris 1er), l’université technique de Munich, la Columbia University à New York, l’université de Boston, l’université de North Carolina Chapel Hill, Georgia Tech, l’université de Wisconsin-Madison, et la Nortwestern University.

Elle a aussi correspondu avec 190 leaders des pays les plus développés, parmi lesquels 25 chefs d’état et de gouvernement à l’instar des Présidents Bill Clinton, George W. Bush et Barack Obama, du Pape Benoît XVI, de la reine d’Angleterre Elizabeth II, 16 ministres de l’éducation, 103 PDG des plus grandes compagnies du monde, et bien d’autres.

J’ai en effet correspondu avec un total de 190 des plus grands dirigeants de ce monde dans les domaines de la politique, de l’éducation et de l’industrie. En fait, j’ai échangé ma première correspondance avec un président à l’âge de huit ans. Cependant, la majorité de ces échanges de correspondances datent des années 2009 et 2010 et portent sur les observations et recommandations que j’ai faites à ces dirigeants concernant la crise économique mondiale et les catastrophes industrielles de grande envergure, telles que la marée noire de BP ou encore les rappels massifs de produits défectueux qui non seulement mettent les vies d’un grand nombre de personnes en danger et déstabilisent les entreprises qui les produisent, mais affaiblissent aussi considérablement le système financier international. Tous ces dirigeants m’ont répondu qu’ils avaient énormément apprécié mes conseils et m’ont promis qu’ils feraient de leur mieux pour les mettre en pratique.

Et ensuite:

J’ai reçu des lettres de 25 présidents, chefs d’Etat et de gouvernements tels que le Président Obama, le Pape Benoît XVI, la Reine Elizabeth II d’Angleterre, la Présidente Tarja Halonen de Finlande, les Premiers ministres d’Espagne et d’Australie, la Chancelière allemande Mme Angela Merkel, et bien d’autres. J’ai également reçu des lettres de 16 ministres de l’Education de pays comme la Suisse , les Pays-Bas, le Royaume Uni, le Danemark, Singapour, Taiwan, ou encore l’Espagne. J’ai suggéré à ces ministres de réviser le curriculum de leurs universités et de leurs établissements d’enseignement secondaires. Je leur ai également proposé des méthodes pratiques afin de réadapter ces curricula aux problèmes du vingt-et-unième siècle. De plus, 103 Présidents-Directeurs-Généraux des plus grandes entreprises mondiales et 41 chanceliers des universités les plus sélectives et prestigieuses du monde m’ont eux aussi remercié pour mes conseils.

Clinton m’a dit qu’il était très impressionné par le caractère unique de mes idées et par ma détermination d’améliorer la qualité de vie des êtres humains aux Etats-Unis et dans le reste du monde. Il m’a d’ailleurs écrit deux autres lettres après celle-là.

Meme Paul Wolfowitz, Président de la banque mondiale, n’a pas résisté à l’idée de recevoir la jeune fille dans ses bureaux de Washington DC, aux Etats Unis:

C’était une expérience chaleureuse et inoubliable, un des événements les plus marquants de ma vie. M. Wolfowitz m’a fait l’honneur inestimable de m’accorder un entretien entre deux meetings extrêmement importants, alors que je n’avais que dix ans, en signe d’appréciation pour les conseils que je lui ai donnés sur la réduction de la pauvreté de masse et ses corollaires. Je lui en serai éternellement reconnaissante.

Africa24.info
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
L’occupation a arrêté Omar Barghouti, l’un des fondateurs du mouvement BDS
.
Pour la 3ème semaine de Mars .. 7 opérations de commando et un palestinien tué
.
L’occupation arrête un jeune Palestinien à un poste de contrôle militaire
.
Le parlement britannique acquitte la baronne Tonge d’antisémitisme
.
Sit-in à Gaza en solidarité avec Rima Khalaf et condamnant le retrait du rapport de la CESAO
.
Nombreux palestiniens arrêtés dont le député al-Tal en Cisjordanie
.
Les soldats israéliens répriment les chauffeurs palestiniens à Tulkarem
.
La e-campagne « Mère des Héros » débutera sur les réseaux sociaux
.
Jihad islamique dément la tentative d’assassinat contre Shallah
.
Centre juridique:11 députés palestiniens incarcérés dans les geôles de l’occupation
.
Israël organise des festivités sacrilèges en plein lieu saint
.
L’expansion illégale d’une colonie sauvage va bon train à Erka
.
Une agricultrice renversée par une jeep israélienne
.
Un officier palestinien meurt dans les prisons égyptiennes
.
L’Egypte ouvre le passage de Rafah pour rapatrier deux corps de Palestiniens
.
Le Hamas condamne la position de Washington sur la situation des droits de l’homme en Palestine
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 18 Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 18 Joumada At-Thani 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Découvrez qui était Salmân al-Farisi.

Salmân al-Farisi (radhya Allahou ‘anhou) est connu sous le nom occidental de Salman le Perse ou Salmân Pâk (en persan Salman Le pur). Il fut l’un des premiers musulmans non arabes et l’un des compagnons de Notre prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam).
Né dans un pays bercé par le christianisme, il manifeste déjà son envie de chercher les racines de la religion en se rendant dans l’église pour poser des questions très précises.
Capturé en tant qu’esclave dans la région de Hijaz, il rencontre peu de temps après le prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) à Médine.
Convaincu par les paroles du Messager, il décide de se convertir à l’Islam.
Ce compagnon considéré comme l’un des plus proches de Notre Messager, se démarquait par sa grande dévotion et sa chasteté, de même que par son savoir, sa sagesse et sa bonne compréhension de la religion.
Son statut d’étranger et de pauvre l’avait amené à se rapprocher de plus en plus du Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) qu’il quittait rarement.

C’est ainsi qu’il fit partie des gens de la Sufa (ahl as-suffa), ces pauvres parmi les musulmans qui habitaient une aile de la mosquée et passaient leur temps dans l’adoration du Seigneur.
D’ailleurs, le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) avait déclaré: «il fait partie de la famille.»
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) déclara aussi:
«Allah m’a demandé d’aimer quatre personnes parce que Lui-même les aime.» On lui demanda : «Et qui sont ces quatre personnes ?» Il répondit : «Ce sont Ali, Miqdad, Salman et Abou Dharr.» [Rapporté par Ibn Abdoul Barr].

Salmân al-Farisi (radhya Allahou ‘anhou) était réputé pour son intelligence en matière de stratégie militaire.
Les écoles islamiques divergent sur de nombreux sujets mais concernant le cas du compagnon Salmân al-Farisi (radhya Allahou ‘anhou), ils sont unanimes: c’était un homme cultivé et sage.
Avant même l’avènement de l’Islam, il jouait déjà un rôle crucial auprès de son père qui était aussi le chef de son village. Pour empêcher son fils d’aller en Syrie, il l’enferma convaincu que son fils devait suivre le zoroastrisme, religion de ses ancêtres.

Bukhari rapporterait deux traditions qui montrent la considération de Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam), à l’égard de Salman :
« Lorsque nous étions assis avec le Prophète, la sourate « Le Vendredi » (Surat-al-Juma) lui fut révélée. Quand le Prophète récita le verset « et Il (Allah) l’a envoyé (Muhammad) aussi aux autres (que les Arabes)… » (Coran 62:3) Je dis: « Qui sont ils, Ô Messager d’Allah ? » Le Prophète ne répondit pas jusqu’à ce que je répète trois fois. À ce moment Salman était avec nous. Le Messager d’Allah mit sa main sur Salman, disant : « Si la foi était aux pléiades, même alors certains hommes de ce peuple (celui de Salman) l’auraient atteint. »

Grâce à ce hadith on comprend à quel point Salmân al-Farisi (radhya Allahou ‘anhou) était affectionné par Notre Messager (sallAllahou ‘alayhi wa salam).
L’histoire de Salmân al-Farisi (radhya Allahou ‘anhou) nous rappelle combien le chemin vers la foi peut être semer d’embûches mais le musulman doit faire preuve de courage et de ténacité pour connaître la Vérité.


AJIB.FR
***


L’ostentation et ses perversités.

L’ostentation (Ar Riyâ) c’est faire étalage d’une qualité ou d’un avantage, une attitude qui semble hélas avoir été adoptée par nombre d’entre nous. A l’heure de la surconsommation et des modes qui nous poussent à prendre nos désirs pour des besoins, nous avons de plus en plus tendance à vouloir paraître plutôt qu’être !

Intimement liée à l’orgueil à la suffisance et à la vanité, l’ostentation fait partie des péchés les plus combattus en islam, nombre de textes du Coran et de la Sunnah mettent en garde contre ce fléau qui a pris une ampleur inconsidérée ces dernières années. L’amour du prestige et de la célébrité dans les cœurs ont remplacé les œuvres pieuses qui incombent à tout musulman.
Insidieux, ce péché a la particularité de ne pas prévenir lorsqu’il s’empare de la raison d’une personne au point de lui faire oublier l’essentiel pour le futile et le superficiel.
Qui ne s’est jamais vanté de l’achat d’un nouveau véhicule ou du dernier portable à la mode dans le but évident de donner envie ? De parler de choses matérielles devant ceux qui sont démunis ou de se montrer hautain, arrogant méprisant envers des gens jugés moins intelligents ?

Si tout cela nous semble évidemment condamnable, il existe une forme d’ostentation plus sournoise: celle qui est de faire preuve d’ostentation dans ses adorations.
L’adoration sincère est dédiée uniquement à Allah (soubhanou wa ta’ala), elle sera correctement effectuée et contribuera à se rapprocher d’Allah, à purifier son âme de toutes les vilenies de la vie ici-bas.
Malheureusement, certains musulmans pratiquent une adoration partagée entre un sentiment sincère d’une part et qui d’autre part est destinée aux regards des autres. Prier quand les autres regardent et négliger ses prières lorsque l’on est seul, être généreux en public mais avare quand personne n’est là pour immortaliser ce moment, réciter le Coran en public mais le délaisser les autres jours, apprendre les préceptes de l’Islam mais ne pas les appliquer…
Autant d’attitudes dont ne tire aucun avantage le croyant qui ne fait que satisfaire son ego. Il perd alors la récompense liée à l’acte d’adoration et se met en tort vis-à-vis d’Allah.

Le Coran fait mention des hypocrites qui prétendent croire en Allah mais dont les paroles sont sans réel fondement.
Le Très-Haut dit : « … comme celui qui dépense son bien par ostentation devant les gens sans croire en Allâh et au Jour dernier. Il ressemble à un rocher recouvert de terre : qu’ une averse l’atteigne, elle le laisse dénué. De pareils hommes ne tirent aucun profit de leurs œuvres. Et Allâh ne guide pas les mécréants ». [Sourate 2, Al-Baqarah, La Vache, verset 264].
Au sujet des hypocrites, Allah dit : « Les hypocrites cherchent à tromper Allâh, mais Allâh retourne leur tromperie (contre eux-mêmes). Et lorsqu’ils se lèvent pour la Prière, ils se lèvent avec paresse et par ostentation envers les gens. À peine invoquent-ils Allâh ». [Sourate 4, An-Nisâ’, Les femmes, verset 142].
Celui qui agit pour plaire aux gens en faisant mine d’adorer Allah (soubhanou wa ta’ala) verra ses actions dévoilées devant toutes les créatures le jour de la Résurrection, car les actes ne valent que par l’intention.

Ibn Al-Qayyim dans l’Ilâm Al-Mouwaqqi’în (4/251), affirme ce qui suit : « Allah a fixé cette règle immuable : « Il revêt toujours le croyant sincère d’une dignité et d’une lumière, et suscite l’amour des gens pour lui, tout ceci en fonction de la sincérité de son intention et de son attitude envers son Seigneur. Quant à celui qui agit par ostentation et fausseté, Allah le rend toujours odieux et méprisable aux yeux des gens qui le prennent en aversion, comme il le mérite.
Par conséquent, le croyant sincère est respecté et aimé, alors que celui qui agit ostensiblement est méprisé et haï des gens ». »


AJIB.FR
***


Le monde de l’invisible : les manifestations des Djinns dans le monde des hommes.

Dans notre série de rappels intitulée « le monde de l’invisible », nous nous sommes intéressés au monde des Djinns : leur alimentation, leur forme physique, leur habitation et leur mort. Nous voyons aujourd’hui la manière dont les Djinns interviennent dans le monde des hommes.

Le mauvais œil des Djinns peut toucher l’homme.

Le mauvais œil est une réalité, à laquelle tout musulman croit fermement. Et pour cause, Allah nous a informé de cette réalité qui touche l’homme. Ibn Qayyim Al Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) le définit comme étant la conséquence lorsque « l’âme suscite [un] désir à la rencontre et à la vue [d’une] personne visée ». Le Prophète a ainsi affirmé l’existence du mauvais œil d’après ‘Abdu al-Razzaq, qui a rapporté d’après Ma’mar, d’après Hisham Ibn Munabbih qu’Abu Hurayra a raconté que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Le mauvais œil est une vérité et il a interdit le tatouage ».

L’homme est touché par le mauvais œil, par le biais d’un autre homme mais également par le biais d’un Djinn. Cela a notamment été prouvé par la parole d’Oum Salama (qu’Allah l’agrée) qui rapporte que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a vu chez elle une servante atteinte du mauvais œil. Il dit alors : « Demandez à un tel qu’il la soigne car elle est atteinte d’un mauvais œil provenant d’un Djinn ».

Sachez donc chers frères et soeurs, que les Djinns peuvent toucher les hommes par leur mauvais œil. Il convient donc de se protéger contre le mauvais œil par différents moyens : chercher protection auprès d’Allah avec les sourates et invocations, se réfugier auprès de Lui contre le mal de l’envieux quand il envie en récitant sourate Al Falaq, multiplier les actes d’adoration et faire preuve de piété au quotidien, se repentir de nos péchés, se montrer bienfaisants, etc.

Les Djinns peuvent pratiquer la sorcellerie.

Comme le mauvais œil, la sorcellerie est une vérité en Islam. Elle représente un méfait contre lequel Allah nous a mis en garde. Faisant référence aux sorciers, Allah révèle dans sourate al Baqara : {Alors que Soulaymane n’a jamais été mécréant mais bien les diables : ils enseignent aux gens la magie} (Sourate 2 : Verset 102).

Les Djinns savent pratiquent la sorcellerie et peuvent donc en user contre les hommes. Afin de ne pas être victime de ce méfait, il nous faut chercher refuge auprès d’Allah. Notons également que sourate an-Nass représente une protection contre la sorcellerie {Dis : «Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes. Le Souverain des hommes, Dieu des hommes, contre le mal du mauvais conseiller, furtif, qui souffle le mal dans les poitrines des hommes, qu’il (le conseiller) soit un djinn, ou un être humain»}.

Il faut donc savoir que parmi les Djinns existent des sorciers ou des associés de sorciers, contre lesquels il faut demander refuge auprès d’Allah. En effet, les Djinns ne sont pas tous musulmans comme nous l’avons vu. Certains parmi les non musulmans pratiquent donc un des péchés majeurs qu’est la sorcellerie.

Les Djinns écoutent les informations provenant du ciel.

Les Djinns possèdent également la capacité d’écouter les informations qui se trouvent au ciel et qui circulent entre les anges. C’est en ce sens que ‘AbdAllah ibn ‘Abas raconte qu’un homme parmi les compagnons du Prophète lui dit : « Une nuit, nous étions assis avec le Prophète lorsque nous vîmes une étoile filante qui éclaircit le ciel. Le Messager nous interrogea : « Que pensiez-vous de ce phénomène avant l’Islam ? » Ils répondirent : « Nous pensions qu’un grand homme vient de naître ou de mourir ». Le Messager leur dit : « Cette étoile n’et lancée ni pour la mort de quelqu’un ni pour sa naissance. Mais lorsque notre Seigneur décide quelque chose, les anges qui portent Son trône le glorifient, puis ceux du ciel inférieur ainsi de suite jusqu’à ce que cette décision arrive au ciel terrestre. A ce moment, les djinns tendent l’oreille afin de saisir cette information pour la porter ensuite à leurs associés (les devins, les sorciers, etc). Ainsi, ce qui leur vient du ciel tel qu’il fut rapporté est vrai, mais ils en diminuent et en rajoutent » (Muslim).

Certains Djinns vont donc écouter les informations provenant du ciel et les rapporter sur terre aux devins et sorciers. Cela dit, ces informations bien que véridiques au départ, vont être modifiées et donc être falsifiées. C’est ainsi que la mère des croyants, ‘Aisha (qu’Allah l’agrée), raconte : « Ô Messager d’Allah ! Les devins nous racontaient des choses qui se produisaient ». Il répondit : « Le djinn saisit cette parole de vérité puis la porte à son maître (le devin) qui y rajoute cent mensonges » (Al Boukhari et Muslim).

Nous savons donc chers frères et sœur, que les Djinns peuvent se manifester dans le monde des hommes par certaines de leurs actions, qu’il s’agisse du mauvais œil, de la sorcellerie ou de la transmission des informations provenant du ciel au devin pour lequel ils travaillent. Rappelons tout de même que tous les Djinns ne sont pas malfaisants. Nous avons en effet déjà expliqué qu’une partie des Djinns est musulmane et pratiquante, comme l’est une part des hommes.

Qu’Allah nous préserve du mauvais œil et de la sorcellerie. Qu’Il nous pardonne nos méfaits et nous fasse entrer au Paradis.


AJIB.FR
***


La Première ministre britannique : « Ce n’est pas aux gouvernements de dire aux femmes si elles doivent ou non porter le voile ».

La Première ministre britannique, Theresa May, a estimé mercredi que ce n’était pas aux gouvernements de dire aux femmes si elles devaient ou non porter le voile.

Elle réagissait à deux arrêts de la Cour de justice de l’Union européenne mardi, dont l’un dit que les employeurs peuvent interdire le port de signes religieux ostensibles.

En réponse à une question à ce sujet au Parlement, Theresa May a déclaré que la Grande-Bretagne jouissait « d’une longue tradition de liberté d’expression, les femmes ont donc le droit de choisir comment s’habiller et nous n’avons pas l’intention de légiférer en la matière ».

« On pourra admettre dans certains cas qu’il soit demandé à une personne de retirer son voile, comme lors de contrôles aux frontières ou peut-être dans un tribunal, et les institutions privées peuvent avoir leur propres règlements, mais ce n’est pas au gouvernement de dire aux femmes ce qu’elles doivent porter ou non », a-t-elle ajouté.

journaldumusulman.fr
***


Jugement de La Cour de Justice de l’Union Européenne : permis de discriminer offert aux entreprises à l’échelle européenne ?

La Cour de Justice de l’Union Européenne vient tout juste de rendre sa décision sur les affaires Achbita/Bougnaoui. Elle a conclu au rejet de la requête des plaignantes.

La Cour a considéré qu’une exigence de neutralité religieuse, politique et philosophique dans le règlement intérieur d’une entreprise ne constitue pas une discrimination directe.

Nous exprimons notre profonde inquiétude vis-à-vis d’une telle décision.

Cet arrêt est porteur​ de très lourdes conséquences en ce qu’il interroge directement l’avenir des concepts de discrimination et de liberté en général, sur tout le sol européen.

Pourtant les conclusions de l’avocate générale Sharpston de la Cour de Justice de l’Union Européenne énoncées le 13 juillet 2016 se prononçaient en faveur de Madame Bougnaoui, donc ​au prisme du respect du droit de l’Union européenne.

Cette décision n’est pas fondée selon une logique de promotion des droits fondamentaux, mais plutôt sous celle des crispations de certaines franges des sociétés européennes.

Ainsi la Cour de Justice de l’Union Européenne a considéré qu’inscrire dans le règlement intérieur d’une entreprise une clause imposant la neutralité religieuse dans le domaine privé était « légal ».

Or, une discrimination est jugée comme telle justement parce qu’elle est fondée sur un critère dont la prise en compte est prohibée (religion, conviction, handicap, âge, orientation sexuelle).

Quels seraient donc les critères définissant la visibilité de « différenciation » dans un espace où tout le monde est supposé être neutre politiquement et religieusement ? Est-ce à dire que toutes populations minoritaires devraient se soumettre aux critères de visibilité de la population majoritaire ?

Nous comprenons, en ce sens, l’ampleur de la gravité de la décision rendue par la Cour de Justice de l’Union Européenne, en ce qu’elle offre les moyens d’une instrumentalisation de la « neutralité » à des fins de discrimination.

Cette décision apparaît d’autant plus grave dans un contexte où les musulmanes sont déjà discriminées à chaque étape de leur vie, de l’enfance à l’âge adulte, et ce dans tous les aspects de leur quotidien. Hier dans l’éducation, aujourd’hui dans le monde du travail.

Elle peut être instrumentalisée par ceux qui voudraient condamner les femmes musulmanes à ​une​ mort économique et sociale. Celles-ci étant déjà largement discriminés lors ​de la phase de recrutement.

Une telle lecture, restrictive, de la décision est à même de conforter tous les groupes identitaires et d’extrême droite qui enchaînent provocation sur provocation envers les minorités ethniques et religieuses.

Cette décision envoie également le pire message à des dizaines de millions de musulmans européens, à l’heure où la rhétorique des terroristes de tous bords cherche à propager l’idée d’un clivage entre l’Europe et les musulmans.

La décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne ne règle rien de cette réalité.

journaldumusulman.fr
***


Le député anti-islam Geert Wilders, allié du FN, largement battu aux législatives néerlandaises.

Le Parti pour la Liberté (PVV) du député anti-islam Geert Wilders, allié inconditionnel du Front National français, a été largement battu lors de législatives du mercredi 15 mars aux Pays-Bas.

Longtemps donné favori des législatives néerlandaises, le député populiste, islamophobe et europhobe n’a obtenu que 19 sièges sur les 150 que compte la chambre basse du Parlement.

87% des électeurs hollandais n’ont pas voté pour le parti de Geert Wilders. Et si on prend en compte l’abstention, c’est plus de 9 sur 10.

Pendant la campagne, Geert Wilders s’en prenait régulièrement aux marocains qu’il qualifiait de « racailles » malgré une condamnation récente pour discrimination. Le populiste islamophobe promettait « moins de Marocains » aux Pays-Bas.

Geert Wilders proposait dans son programme politique, d’interdire aux immigrants musulmans l’accès des Pays-Bas , d’interdire la vente du Coran et de fermer les mosquées.

journaldumusulman.fr
***


France : Fusillade à Grasse : « Nous sommes passés à côté du pire » .

L’alerte attentat a été déclenchée jeudi 16 mars après une fusillade dans le lycée Alexis de Tocqueville de Grasse (Alpes-Maritimes). Mais très vite, le caractère terroriste de l’attaque n’a pas été retenu par les autorités. « Aucun élément, aucun lien ne peut être envisagé avec une entreprise terroriste », a indiqué la procureure de Grasse Fabienne Atzori. Killian, un adolescent de 17 ans est à l’origine d’une fusillade qui a fait huit blessés dont le proviseur de l’établissement.

Des mots de la préfecture des Alpes-Maritimes, « un élève du lycée Alexis de Tocqueville à Grasse (…) a agressé pour des motifs qui restent à déterminer le proviseur et trois autres de ses camarades. Mais selon Fabienne Atzori, les motivations du tireur, fils d’un militaire, également conseiller municipal de Grasse, i[« semblent liées aux mauvaises relations qu’il entretiendrait avec d’autres élèves » de l’établissement.

Le bilan provisoire fait état de quatre blessés par plombs (urgences relatives) tous hospitalisés et de quatre autres victimes évacuées (choquées ou blessées par bousculade) »]i. Le tireur dont le nom n’a pas été révélé, a été neutralisé et arrêté par la police. Il était en possession d’un fusil, d’un revolver et de deux grenades. Les motivations du jeune homme ne sont pas encore totalement connues. Selon des sources policières, il avait l’habitude de visionner des vidéos de tueries de masses, notamment celle de Columbine. qui avait fait 13 morts dans un lycée du Colorado en 1999.

La ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem s’est rendue sur place. Elle a déclaré que la fusillade est « visiblement l’acte fou d’un jeune homme fragile et fasciné par les armes à feu ». Elle explique que « le proviseur s’est précipité » en direction de l’agresseur lorsqu’il a sorti son arme « pour tenter de le raisonner ». La ministre a qualifié cette action d’« héroïque » car « nous sommes passés à côté du pire ».

saphirnews.com
***


France : En pleine paranoïa, Brigitte Bardot s’inquiète d’une « France algérienne » .

En attendant sa campagne de communication annuelle concernant les fêtes de l’Aïd, Brigitte Bardot est sortie de sa réserve pour nous gratifier de nouvelles saillies à l’occasion de la publication de son livre Repliques et piques.

L’ancienne icône du cinéma français a choisi de se confier en longueur à l’hebdomadaire Valeurs actuelles avec lequel elle partage une passion commune pour la détestation de l’islam. Elle a exprimé son ras-le-bol : « Je ne peux plus les voir, les islamistes. Que pratiquement partout en France on voit des burqas, c’est inadmissible. Qu’ils se conduisent comme ils veulent dans leur pays d’origine, mais qu’ils ne nous imposent pas des coutumes, des pratiques, des discriminations d’un autre âge : la France, ce n’est pas ça. »

« BB » se dit attachée aux coutumes françaises et refuse une « algérianisation » de son pays. « Je ne me suis pas battue contre l’Algérie française pour accepter une France algérienne. Je ne touche pas à la culture, à l’identité et aux coutumes des autres. Qu’on ne touche pas aux miennes », a-t-elle déclaré.

Elle ne semble pas non plus apprécier la nouvelle génération d’acteurs, notamment pour des motifs de pilosité et de convictions politiques. « Il n’y a plus que des barbus et des actrices aux cheveux gras, qui se font violer dans les coins et qui trouvent des excuses à leurs agresseurs », fustige celle qui a 82 ans, de façon incompréhensible. Elle éprouve aussi du mépris pour la cérémonie des Césars « où de gentils zombies remercient papa-maman, leur concierge et leur chauffeur de taxi, tout en lançant l’incontournable appel à la fraternité humaine et à l’antiracisme ».

A 40 jours du premier tour de l’élection présidentielle, Brigitte Bardot a fait part de sa sympathie pour Marine Le Pen, qu’elle aime « beaucoup et depuis longtemps ». Elle a également une bonne opinion de François Fillon : « Je trouve que c’est un type bien ; j’ai été horrifiée par ce lynchage judiciaire et médiatique. Ce type a du courage et j’ai, comme vous le savez, beaucoup de respect pour cette vertu. » Sa couleur politique est à nouveau marquée en 2017.

saphirnews.com
***


France : Tremblay : accusé d’islamophobie, le patron du Cénacle condamné .

Le patron du Cenacle, un restaurant de Tremblay-en-France a été condamné jeudi 16 mars, pour délit de « discrimination dans la fourniture d’un service en raison de l’appartenance à une religion dans un lieu accueillant du public » par le tribunal de Bobigny.

Il écope d’une amende de 5 000 euros dont 2 000 euros avec sursis, 1 000 euros de dommages et intérêts pour la plaignante, 2 000 euros de frais d’avocats et 1 euro symbolique pour le CCIF, a-t-on appris du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Le restaurateur devra en outre afficher pendant deux mois la décision de justice à l’entrée du Cénacle.

L’association salue une décision de justice « formulée en toute indépendance, équité et impartialité à l’abri des pressions médiatiques » et qui « correspond à une condamnation ferme et sans équivoque des agissements islamophobes du prévenu ».

En août 2016, le restaurateur avait refusé de servir deux femmes voilées car selon lui, « les terroristes sont musulmans et tous les musulmans sont terroristes » (sic). Filmée, la scène avait suscité une vive polémique.

saphirnews.com
***


Sport : Football : le Malgache Ahmad Ahmad élu président de la Confédération africaine de football .

Un vent nouveau soufflerait-il dans les instances du football international ? Le Malgache Ahmad Ahmad a été élu, à la surprise générale, président de la Confédération africaine de football (CAF).

L’élection, qui s’est tenu lors d’un congrès à Addis Abeba (Ethiopie) dans la matinée du jeudi 16 mars, vient mettre un terme au règne du Camerounais Issa Hayatou, en poste depuis 1988. Ahmad Ahmad a récolté les suffrages de 34 des 54 fédérations africaines tandis que son rival a obtenu les 20 autres.

Le Malgache agé de 57 ans a acquis à sa cause le soutien des présidents des 14 fédérations du Conseil des fédérations d’Afrique australe (Cosafa) en janvier dernier. Président de la fédération malgache, il vient d’achever son troisième et dernier mandat. Parmi les axes de sa campagne, il a notamment émis la volonté que l’argent versé par la FIFA aux fédérations africaines soit « mieux tracé ». « Le football africain a un énorme potentiel. Il faut améliorer la formation des entraîneurs et des jeunes, faire en sorte que le continent se dote de stades plus modernes et plus sécurisés », explique-t-il.

Ahmad Ahmad ne pourra en principe pas battre le record de longévité de son prédécesseur puisqu’en octobre 2016, la CAF a voté une loi interdisant de briguer plus de trois mandats, ceci pour faciliter l’alternance dans une institution qui, depuis sa création en 1972, n’avait connu que deux présidents.

saphirnews.com
***


Etats-Unis : nouvelle claque judiciaire pour Trump et son decret anti-immigration.

Le décret anti-immigration ne passe toujours pas aux Etats-Unis. Un juge hawaiën a suspendu la deuxième version du décret anti-immigration ce mercredi 15 mars.

Le juge fédéral Derrick K. Watson, nommé à la Cour fédérale de Honolulu par Barack Obama, a bloqué le second volet du décret visant à geler l’immigration en provenance de six pays d’Afrique et du Moyen-Orient : l’Iran, la Libye, la Syrie, la Somalie, le Soudan et le Yémen.

Le magistrat a motivé la suspension du texte dans une décision de 43 pages, qui s’appuie sur le premier amendement de la Constitution américaine qui stipule que « le Congrès n’adoptera aucune loi relative à l’établissement d’une religion ou à l’interdiction de son libre exercice ». Pour Derrick K. Watson, la version revisitée du décret risque de créer un « préjudice irréparable » et avance que le texte comporte « des preuves significatives et non réfutées d’animosité religieuse ».

Cette décision, qui intervient quelques heures avant l’entrée en vigueur du nouveau décret, a rendu fou de rage Donald Trump, qui qualifie cete nouvelle déconvenue d’« horrible ». Le président n’exclut pas de revenir à la première version de son texte et promet de mener la bataille « aussi loin qu’il le faudra », à savoir jusqu’à la Cour suprême des Etats-Unis.

Donald Trump avait déjà créé la polémique avec la première version de son fameux décret anti-immigration signé le 27 janvier. La justice américaine l’avait bloqué début février mais l’actuel résident de la Maison Blanche tient toujours à la promulguer.

saphirnews.com
***


Arizona : un Centre islamique vandalisé, des Corans déchirés, une salle de prière profanée.

C’est un bien triste spectacle qui s’est offert aux yeux consternés des fidèles du Centre Islamique de Tucson, dans l’Arizona, quand ils ont poussé les portes de leur lieu de culte, lundi matin, aux aurores.

Déchirés et éparpillés dans la salle de prière, plusieurs exemplaires du Saint Coran jonchaient le sol, ne laissant planer aucun doute sur la nature islamophobe de l’acte de vandalisme perpétré par un inconnu, dont l’image a été capturée par la caméra de vidéosurveillance.

Stupéfaits et accablés, les responsables musulmans de Tucson veulent croire qu’il ne s’agit là que d’un coup de folie isolé, même si le climat délétère ambiant, qui pollue les vastes étendues américaines, menace à tout instant de devenir explosif depuis l’accession du populiste Trump aux plus hautes destinées.

Alors que le sombre énergumène n’a toujours pas été identifié, ni interpellé, faisant craindre le pire à la communauté musulmane locale, le porte-parole du Centre Islamique de Tucson, après avoir constaté la gravité des faits, a souhaité conclure son communiqué par une note plus positive : il s’est en effet félicité de la « gentillesse et formidable réactivité » de la police, ainsi que de sa farouche détermination à ne pas laisser ce crime de haine impuni.

Rassurés sur le volontarisme affiché par les forces de l’ordre, les administrés de confession musulmane, qui se sentent chez eux dans la deuxième ville de l’Etat de l’Arizona, comptent à présent les jours qui les séparent de l’arrestation du raciste primaire qui a profané leur lieu de culte, avec une fébrilité teintée d’anxiété.

oumma.com
***


Une jeune hispano-américaine défend deux passagers musulmans contre leur agresseuse… hispanique.

Il n’y a guère que leur origine hispanique qui les rapproche, deux Américaines que tout oppose, l’une faisant montre d’une belle tolérance, l’autre d’une intolérance inouïe, ont confronté leurs divergences de vue irréconciliables dans les sous-sols du métro de New York, sur fond d’une agression verbale islamophobe.

Tout a commencé quand la passagère la plus âgée des deux ( la dame brune avec des lunettes en haut sur la photo), et de loin la plus sectaire et furieuse, a apostrophé méchamment un homme au faciès un peu trop typé, lui demandant de but en blanc ce qu’il faisait en Amérique.

« Pourquoi êtes-vous ici ? Pourquoi êtes-vous dans ce pays ? Vous n’êtes pas l’un d’entre nous ! », s’est-elle mise à hurler en faisant sursauter l’assistance, mais aussi le passager musulman dans sa ligne de mire, qui était assis paisiblement. Sans se départir de son calme, celui-ci a tenté d’amorcer un impossible dialogue, lorsqu’une jeune femme en hijab (photo ci-dessus), scandalisée par la scène, a volé à sa rescousse.

Son intervention a ulcéré l’inconnue qui, par malheur, était montée à bord du même métro qu’eux, et c’est folle de rage que cette dernière a lancé : « Non, vous ne comprenez pas, vous n’êtes même pas d’ici ! ». C’est à ce moment précis que Tracey Tong, 23 ans, est entrée en scène.

N’y tenant plus, la jeune femme métissée, née dans un foyer mixte aux racines chinoises du côté paternel, et portoricaines du côté maternel, lui a fait face en la renvoyant à ses propres origines : « Mais d’où êtes-vous, vous-même ? », l’a-t-elle interrogée, en la regardant droit dans les yeux. « Je suis d’ici ! Je suis née ici en Amérique ! Peu importe d’où je viens », lui a rétorqué la furie qui se tenait devant elle, les traits du visage crispés.

Peu impressionnable, Tracey Tong a rapidement pris le dessus sur son adversaire déchaînée, livrant un beau plaidoyer en faveur du respect mutuel, de l’unité et la paix sociale qui a ému l’ensemble des passagers, et au premier chef les deux musulmans agressés, et réduit enfin au silence leur agresseuse.

« Nous avons besoin de rester unis, tous solidaires les uns envers les autres », a exhorté la jeune femme. « Je vous demande de bien vouloir respecter ces deux personnes musulmanes. En espagnol, en anglais, en chinois, en français, je vous le demande et je vous en conjure dans toutes les langues que vous souhaitez entendre », a appelé avec force celle qui incarne, mieux que quiconque, la diversité américaine et, désormais, l’héroïsme ordinaire sur les réseaux sociaux élogieux à son égard, de l’autre côté de l’Atlantique.

oumma.com
***


Kremlin: la Russie ne marchandera pas avec les USA sur un deuxième référendum en Crimée.

Le Kremlin exclue toute possibilité d’un accord avec les États-Unis sur la tenue d’un deuxième référendum en Crimée en échange de la levée des sanctions antirusses.

La position de Moscou sur la question de la Crimée est claire: le Kremlin n’envisage pas d’en arriver à un arrangement avec les États-Unis sur la Crimée en échange de la levée des sanctions antirusses.

« Non, cela n’est pas possible. Cela est hors de question », a martelé ce jeudi Dimitri Peskov, porte-parole du président russe, interrogé sur la question de savoir si Moscou était prêt à passer un accord avec les États-Unis et si les deux pays pouvaient s’entendre sur l’organisation d’un deuxième plébiscite en échange de la levée des sanctions antirusses.

La Crimée est redevenue russe à l’issue d’un référendum tenu le 16 mars 2014 dans le sillage de la crise politique en Ukraine consécutive au renversement du président Viktor Ianoukovitch. Lors du scrutin, dont les résultats ne sont pas reconnus par Kiev, plus de 96 % des votants se sont prononcés en faveur du rattachement à la Russie.

Africa24.info
***


Les «enfants de Daesh» sont un «danger pour demain», mettent en garde des responsables belges.

Les enfants nés en Syrie de combattants de Daesh, «militairement entraînés dès l’âge de sept ou huit ans», pourraient constituer un «danger pour demain», ont estimé le 15 mars de hauts responsables belges experts en terrorisme.

«La Belgique compte encore quelque 160 personnes qui sont [en Syrie], des hommes et des femmes, et une vingtaine souhaitent rentrer», a expliqué à des journalistes un responsable belge spécialiste en terrorisme s’exprimant sous couvert d’anonymat, à quelques jours du premier anniversaire des attentats qui ont fait 32 morts dans le métro et à l’aéroport de Bruxelles le 22 mars 2016.

Il n’y a pas de signe d’un prochain retour massif des combattants de Syrie et «la plupart de ceux qui veulent rentrer sont des femmes, qui veulent revenir parce que beaucoup d’enfants sont nés là-bas», a-t-il ajouté.

Selon ce responsable, quelque «80» enfants seraient ceux de combattants partis de Belgique. Un chiffre «similaire» à celui des enfants nés de djihadistes originaires d’autre pays européens, a-t-il estimé, citant les chiffres de «80 pour les Pays-Bas» et de «200 ou 300 pour la France».

«Même s’ils ne représentent pas une menace immédiate, ils pourraient être le danger de demain», a poursuivi le responsable belge, selon qui, outre les 80 toujours en Syrie, «18 sont déjà rentrés».

«Nous savons qu’au sein de Daesh, ces enfants, une fois qu’ils ont sept, huit ou neuf ans, reçoivent un entraînement militaire, qu’ils subissent un lavage de cerveau… Donc, bien sûr, ils deviennent un risque. Ils ont vu des atrocités, des bombardements. C’est une question délicate, complexe», a-t-il encore estimé.

Si, pour les mères, le parquet fédéral belge, chargé des dossiers de terrorisme, émet systématiquement des mandats d’arrêt, afin de permettre à un juge de déterminer à l’issue d’un procès si elles ont activement soutenu une organisation terroriste, les enfants suivent quant à eux une procédure différente, qui dépend des parquets locaux, a expliqué un autre responsable. «Pour les enfants, nous essayons bien entendu d’intégrer dès le début la dimension de protection sociale. Pour les adultes, une fois qu’ils sortent de prison, nous devons aussi engager un processus de déradicalisation», a encore expliqué cette source.

Africa24.info
***


Plus de 10 000 armes destinées à des terroristes saisies par Europol en Espagne.

Lors d’un raid de la police espagnole et d’Europol, des dizaines de milliers d’armes ont été découvertes dans trois villes espagnoles. L’arsenal pourrait avoir été destiné à des groupes terroristes ou à des gangs criminels européens.

La vidéo publiée par Europol le 14 mars dévoile l’importante saisie d’armes réalisée par la police espagnole dans les villes de Bilbao, Cantabrie et Gérone en janvier dernier dans le cadre de l’opération «Portu», soutenue par Europol.

La prise était d’une telle importance qu’il a fallu des semaines pour répertorier l’ensemble des armes : plus de 10 000 fusils d’assaut, 400 obusiers, des obus, des grenades et des mitrailleuses antiaériennes. De nombreuses armes avaient été achetées légalement. Certaines étaient en cours de réparation, tandis que d’autres étaient pleinement opérationnelles.

Europol a souligné dans son communiqué que le risque que ces armes aient pu finir entre les mains de «groupes criminels organisés et terroristes» avait été énorme.

Africa24.info
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Libération du journaliste Adib al-Atrash d’Hébron
.
Liebermann décide d’interdire le « Fonds National Palestinien »
.
L’ambassadeur des Etats-Unis donne à Abbas une liste de 9 demandes pour la reprise des négociations
.
Des colons agressent un chauffeur palestinien au sud de Jérusalem
.
Gaza: les frappes aériennes d’Israël ont endommagé trois lignes électriques
.
Netanyahu devrait rencontrer l’émissaire de Trump jeudi
.
Israël a établi un régime d’apartheid contre les Palestiniens
.
Les colons attaquent une école au sud de Naplouse
.
35 colons, dirigés par le radical Feiglin, profanent Al-Aqsa

.
Appel à une réaction ferme contre la demande d’extradition des Etats-Unis contre Tamimi
.
Avocat jordanien : Une décision du tribunal refusant de remettre al-Tamimi à l’état américain
.
La justice jordanienne examine la demande d’extradition d’Ahlam al-Tamimi
.
Sondage : 64% des Palestiniens souhaitent la démission d’Abbas
.
Libération de la journaliste Dweik plusieurs heures après son arrestation
.
Raids et arrestations dans différentes parties de la Cisjordanie occupée
.
Les canonnières sionistes ciblent les pêcheurs dans la mer de Gaza
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information