MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


l’Au delà

Série sur l’Au delà

Proposé par l’imam Rachid Eljay

01 sur 15, La mort


02 sur 15, La tombe va te compresser


03 sur 15, Voilà les tourments de la tombe


04 sur 15, L’Ange Israfil est prêt à souffler


05 sur 15, Tu sortiras de ta Tombe


06 sur 15, Le Jour du rassemblement


07 sur 15, La Grande Intercession


08 sur 15, La venue d’Allah le jour de la résurrection


09 sur 15, Le Jour des Comptes


10 sur 15, La Sincérité et la Prière, le Jour des Comptes


11 sur 15, Les 4 grandes questions


12 sur 15, Le règlement des injustices le Jour de la Résurrection


13 sur 15, Comment entrer au paradis sans jugement


14 sur 15, La balance et ce qui va l’alourdir


15 sur 15, Le pont au dessus de l’enfer

 

Flash info du 2 Dhou al Qa’da 1438.

Flash info du 2 Dhou al Qa’da 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


La chasteté en Islam, une véritable manifestation de la foi.

La chasteté n’est pas qu’une simple règle d’or en Islam.
Elle représente aussi une des principales vertus qui caractérise le mieux le musulman.
Allah nous encourage à garder note dignité afin de préserver notre honneur et notre réputation. C’est pour cela qu’IL dit:
«Et que ceux qui n’ont pas de quoi se marier, cherchent à rester chastes jusqu’à ce qu’Allah les enrichisse par Sa grâce. Ceux de vos esclaves qui cherchent un contrat d’affranchissement, concluez ce contrat avec eux si vous reconnaissez du bien en eux; et donnez-leur des biens d’Allah qu’Il vous a accordés.Et dans votre recherche des profits passagers de la vie présente, ne contraignez pas vos femmes esclaves à la prostitution, si elles veulent rester chastes. Si on les y contraint, Allah leur accorde après qu’elles aient été contraintes, Son pardon et Sa miséricorde.» (Coran, 24/33).

Nous trouvons dans les textes de nombreuses histoires qui illustrent ce phénomène, citons-en donc une d’entre elles : un fragment de l’histoire de Youssouf (‘alayhi salam) et Zuleika.

Youssouf (‘alayhi salam) était connu pour être d’une beauté sans pareille. Un jour, alors qu’il vivait chez son maître (« al-Aziz »), Youssouf se trouvait allongé sur son lit, quand la femme de son maître entra dans sa chambre, et ferma la porte à clefs avant de s’offrir à lui en ces termes : «Je suis à toi, fais de moi ce que tu veux».
Youssouf, d’un caractère très noble, refusa ses avances et essaya de s’enfuir. Mais une fois qu’il réussit à ouvrir la porte, il (‘alayhi salam) se retrouva nez à nez avec son maître. Zuleikha, la femme d’al-Aziz s’empressa alors d’accuser Youssouf (‘alayhi salam) d’avoir voulu abuser d’elle. Youssouf (‘alayhi salam) se défendit alors en expliquant que c’est elle qui avait voulu abuser de lui, et qu’il avait fui.

Le neveu de Zuleikha, qui était présent et a assisté à la scène, pris la parole. Il suggéra d’observer la robe de Youssouf (‘alayhi salam) pour trancher : si sa chemise était déchirée par derrière, cela signifierait que Youssouf disait la vérité (Zuleikha aurait couru après lui et aurait déchiré sa robe en essayant de le retenir). En revanche, si sa chemise était déchirée par devant, cela signifierait qu’il (‘alayhi salam) aurait menti (il aurait voulu abuser d’elle, suite à quoi elle l’aurait saisi et lui aurait déchiré sa robe par devant).
C’est là qu’ils s’aperçurent que sa chemise était déchirée par derrière … Al-Aziz demanda alors à Youssouf (‘alayhi salam) de s’éloigner de cette affaire (autrement dit, de ne pas l’ébruiter et de l’oublier) et dit a sa femme : «Toi demande pardon pour ton péché».

Nous voyons donc bien à travers ce récit à quel point la chasteté est importante. Nous terminerons sur une note positive en nous adressant à tous nos frères et sœurs qui désirent se marier afin de préserver leur chasteté : sachez qu’Allah Azzawajel est de votre côté. En effet, le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit :
«Il en est trois qu’Allah, le Très-Haut, se fait le devoir d’aider : le combattant dans la voie d’Allah, l’esclave qui signe un contrat de rachat d’affranchissement et qui désire régler sa dette et, celui qui se marie en cherchant à préserver sa chasteté». [Rapporté par Ahmad].

AJIB.FR
***


France : Hautes-Pyrénées : ils construisent un mur autour d’un centre d’accueil de migrants.

Un collectif d’habitants de la petite commune de Séméac, près de Tarbes (Hautes-Pyrénées), s’est distingué, dans la soirée du dimanche 23 au lundi 24 juillet, par une action qui en dit long sur leur rejet des migrants. Opposé à un projet de transformation d’un hôtel en centre d’accueil pour migrant, les riverains ont construit un mur de 20 mètres de long pour 2 mètres de hauteur afin de barrer l’entrée de l’établissement.

Le collectif assure avoir construit le mur « en toute légalité avec les autorisations nécessaires ». Depuis plusieurs semaines, les opposants dénoncent la précipitation et le manque de concertation autour du projet. Ils fustigent l’apparition de ce centre dans un quartier résidentiel, c’est-à-dire près de là où ils habitent.

« Nous ne sommes pas contre l’accueil. Il faut faire quelque chose pour ces personnes en difficulté (…) mais il faut prendre également en compte les citoyens », a expliqué Laurent Teixeira, responsable du Collectif Séméac. « Rien n’est prévu pour la vie au quotidien des migrants et des habitants de la commune et les structures municipales, comme les cantines et écoles, sont sous-dimensionnées », ajoute-t-il.

L’hôtel Formule 1, qui appartient à la société Accor Hotels, doit remettre mardi matin les clés du bâtiment à l’association Adoma. Les aménagements devraient être assez légers. Dès début août, les premières familles doivent arriver. Le foyer pourra recevoir 80 migrants dont la moitié sont des enfants.

saphirnews.com
***


Palestine : Le Conseil de Sécurité doit donner un coup d’arrêt à la politique israélienne.

A la demande de la Suède, de la France et de l’Égypte, le Conseil de Sécurité de l’ONU se réunit ce lundi sur la situation à Jérusalem. C’est une initiative que nous saluons en elle-même, en espérant que les positions défendues et les décisions prises seront à la hauteur des enjeux.

Il ne faut pas, en effet, se tromper sur la nature du problème. L’Esplanade des Mosquées n’est pas qu’un lieu religieux, c’est le symbole de la Palestine pour tous les Palestiniens, systématiquement dépossédés de leurs droits et de leurs terres par l’État d’Israël. Et les Palestiniens ont eu le temps d’apprendre les procédés utilisés par les Israéliens : comme pour le mur qui leur rend la vie impossible, le prétexte sécuritaire des portiques détecteurs de métaux n’est qu’un moyen de dépossession et de prise de contrôle.

En 1980, Israël a illégalement annexé l’ensemble de Jérusalem, et aucun pays ne reconnaît cette annexion. Mais l’Esplanade des Mosquées est restée sous le contrôle des autorités religieuses jordaniennes. C’est ce fragile statu quo qu’Israël veut mettre en cause, au risque d’un embrasement généralisé. Et au risque de transformer en conflit religieux mondial ce qui est avant tout un conflit dans lequel le peuple palestinien demande l’exercice de ses droits nationaux.

Enfermés dans des conditions inhumaines à Gaza, dépossédés et privés de liberté en Cisjordanie, chassés de leurs maisons à Jérusalem, discriminés en Israël même, et laissés sans espoir dans les camps de réfugiés, les Palestiniens n’en peuvent plus de l’injustice qu’on leur fait subir depuis près de 100 ans. Conscient de sa supériorité militaire, massivement armé par les États-Unis, bénéficiant de la complaisance de l’Europe, l’État d’Israël n’a qu’un objectif : conquérir de nouveaux territoires et expulser toujours plus de Palestiniens.

L’Histoire nous a appris qu’une telle logique, dévastatrice et suicidaire, ne peut conduire qu’à des catastrophes majeures pour le monde entier. A l’inverse, la résolution de la question palestinienne nécessite reconnaissance, justice et partage; Jérusalem, destinée à devenir un jour la capitale partagée des Israéliens et des Palestiniens, avec souveraineté palestinienne sur l’ensemble de Jérusalem Est, doit en être justement le symbole, à l’opposé de la politique menée par le gouvernement israélien.

On l’aura compris : le Conseil de Sécurité ne doit pas se contenter d’un sempiternel appel “à la retenue et au calme” des différents protagonistes, ni admettre des mesures techniques qui ne feraient que conforter le contrôle israélien. Il doit rappeler l’illégalité de l’annexion de Jérusalem Est par Israël, dénoncer sa politique de dépossession et d’enfermement du peuple palestinien notamment à Jérusalem, envisager les sanctions nécessaires pour qu’Israël retrouve la voie du droit.

C’est ce que nous attendons de la position française que nous suivrons avec la plus grande attention.

oumma.com
***


Egypte : la leçon de tolérance donnée par une famille composée d’une mère juive, d’un beau-père chrétien et de deux filles musulmanes.

S’il y a une famille qui a fait mieux que proclamer « les différences sont une richesse » mais les a apprivoisées en son sein jusqu’à les transcender, c’est bien celle, métissée et multi-confessionnelle, de Magda Haroun, une mère égyptienne de confession juive, fière de l’exceptionnelle singularité de son foyer.

Dans ce bas monde agité par de violents soubresauts où l’altérité creuse des fossés d’incompréhension, quand elle n’est pas assombrie par les ténèbres de l’intolérance, c’est une grande leçon de coexistence harmonieuse que donnent Magda Haroun, figure de la communauté juive en Egypte dont elle se fait la porte-parole, son mari chrétien, épousé en secondes noces, et ses deux filles musulmanes, nées de son premier mariage.

Cette belle famille hors du commun, et pas seulement au pays des pharaons, vit sous le même toit au Caire, en parfaite intelligence et unie comme les cinq doigts de la main.

Après avoir divorcé de son premier mari musulman et refait sa vie avec un médecin égyptien d’obédience chrétienne, Magda Haroun, cette maman attentive doublée d’une dynamique chef d’entreprise ayant repris le flambeau familial, a mis un point d’honneur à élever ses deux filles dans la pure tradition musulmane, les incitant à se plonger dans la lecture du Coran pour y puiser de nobles valeurs.

« Mes filles ont été éduquées dans le respect des êtres humains, de tous les êtres humains, quels qu’ils soient, en se nourrissant des enseignements coraniques » a-t-elle expliqué devant la caméra de Al-Hura TV, tout en précisant que l’extraordinaire diversité religieuse de son foyer n’a jamais créé de tensions particulières parmi les autres membres de la famille, ni de son côté, ni de celui de son deuxième époux.

« A la maison, nous célébrons toutes les grandes fêtes religieuses des trois religions monothéistes », s’est-elle exclamée, assurant éprouver la même joie à décorer son intérieur pour le Ramadan que pour Noël. Quant au Yom Kippour, le jour le plus saint de l’année dans le judaïsme, sa petite famille prend plaisir à le fêter en accueillant chez elle des amis d’enfance chrétiens et musulmans, plaçant ainsi sa célébration sous le signe de la fraternité interreligieuse.

Dans une Egypte qui ne compte plus qu’une poignée de citoyens juifs, Magda Haroun, inquiète quant au devenir de sa propre communauté et très attachée au débat d’idées, est heureuse d’avoir transmis ce virus salutaire à ses filles musulmanes. Animées par une saine curiosité envers leurs semblables, celles-ci n’hésitent pas à aborder les différences religieuses qui cimentent leur foyer dans le cadre de débats éclairants qui n’ont rien de joutes houleuses.

« Mon message est simple : notre Créateur est un », a souligné leur mère, avant de conclure son interview sur une note résolument positive, louant mieux que quiconque les précieuses vertus de ces différences qui nous rapprochent et nous enrichissent, n’en déplaise aux esprits chagrins : « Notre diversité est notre richesse ».

oumma.com
***


Liban : une mère creuse la tombe de son fils pour offrir une sépulture à un petit réfugié syrien.

Même brisé par la perte cruelle de son enfant, c’est le cœur d’une mère, débordant de tendresse et de compassion, qui a parlé dans la plaine de la Bekaa, se serrant face au refus irrévocable des autorités locales d’enterrer un petit syrien décédé dans l’incendie qui a ravagé, lundi 10 juillet, le camp de réfugiés où il avait trouvé asile.

Pour cette maman libanaise très éprouvée par la mort de son jeune fils, arraché trop tôt à la vie et à l’affection des siens il y a un an de cela, le veto d’inhumation opposé par l’ensemble des villages avoisinants était d’autant plus insupportable que les raisons invoquées étaient entourées d’un certain flou, pour ne pas dire totalement irrecevables.

Ni une ni deux, cette habitante de la vallée située dans la partie orientale du Liban a décidé de contourner cette interdiction formelle, afin d’offrir une sépulture digne de ce nom au petit garçon syrien disparu tragiquement. Epaulée par sa famille, elle a creusé la tombe de son propre fils, l’approfondissant pour que repose en paix un petit être dont la courte existence misérable fut jalonnée d’épreuves.

Admiratifs et remplis de gratitude, les réfugiés de la plaine de la Bekaa qui, pour la plupart, sont sans ressources et soumis à des conditions de vie épouvantables, ont réussi à ce que soient publiées sur Facebook les images touchantes de cette mère en train de mettre les mains dans la terre pour faire de la place au jeune défunt syrien.

« Une Libanaise ouvre la tombe de son fils, décédé il y a un an, pour y enterrer à ses côtés un garçon syrien qui est mort hier à cause du feu qui a éclaté dans un camp de réfugiés dans la vallée de la Bekaa, après que tous les villages ont refusé de l’inhumer dans leurs cimetières. », pouvait-on lire en légende.

Si cette maman a eu la gorge nouée devant le coeur de pierre des municipalités locales, les médias, pour leur part, n’ont pas caché leur perplexité quant au vrai motif qui se cache derrière une telle intransigeance officielle.

oumma.com
***

 


Palestine : La mosquée Al-Aqsa est-elle encore dans nos cœurs ?

C’est un affront sans précédent qui a été fait aux musulmans du monde entier qui a été perpétré ces derniers jours et qui continue à l’heure où ces lignes sont rédigées.

Prétextant un problème sécuritaire suite à la mort de deux policiers sioniste à proximité de l’esplanade sacrée, les autorités israéliennes ont installé des portiques de sécurité à l’entrée du troisième lieu saint de l’Islam. Perçue à juste titre comme une tentative de mainmise de l’entité sioniste qui ne désespère pas de reconstruire un temple dédié au Judaïsme sur la mosquée Al-Aqsa, les palestiniens sont sortis en masse dans les rues pour dénoncer cette situation.

La réponse de l’entité sioniste ne s’est pas fait attendre : les hommes de moins de 50 ans, soit ceux qui sont les plus aptes physiquement à tenir tête, ont été interdits d’accomplir la grande prière du Vendredi dans ce lieu saint, provoquant en réaction l’afflux de masses de musulmans palestiniens répondant à l’appel des imams de Jérusalem qui avaient fermé les portes de leur mosquée pour l’occasion.

Les autorités israéliennes dans toute la malveillance qui est la leur, ont répondu à ces manifestations pacifiques par la violence, et trois palestiniens ont trouvé la mort ce vendredi 21 juillet 2017, tombés sous les balles criminelles d’Israël pour le simple fait d’avoir voulu prier.

Après une semaine de crise et devant l’importance de la sacralité du lieu, l’heure est à la remise en question pour la communauté Islamique internationale attaquée dans un de ses symboles les plus forts.

Aussi, si en tant que musulmans de France nous n’avons pas la possibilité d’aller sur place manifester notre mécontentement et que nos moyens d’actions sont limités, nous avons le devoir de condamner cette escalade de violence et les moyens disproportionnés employés.

Or, comme cela est malheureusement trop souvent le cas lors d’agressions sionistes, les responsables et les représentants de la communauté musulmane de France sont aux abonnés absents pour exprimer le sentiment de colère des millions de musulmans de l’hexagone.

Pire encore, nous avons également à regretter le fait que nombre de manifestations en faveur des droits des palestiniens ont été l’initiative de la gauche, voire de l’ultra gauche, souvent à des fins électoralistes. Or, les présidentielles sont passées, les législatives également, les voix des musulmans ne sont plus intéressantes et aucun rassemblement d’envergure n’est à l’idée du jour pour défendre par la parole l’islamité de l’Esplanade des Mosquées.

Devant ce silence complice, il incombe d’être juste et de saluer les initiatives afin de les encourager et de les diffuser, peut être cela nous sortira du marasme spirituel qui est notre.

Parmi les voix qui dénoncent, celle notable de la Confédération Islamique du Millî Görüs qui par la voix de son président général Kemal Ergun a publié un communiqué officiel disponible en plusieurs langues, pour faire part de leur indignation. La fédération, qui compte plus de 500 000 membres en Europe et gère plus de 600 mosquées, avait été à l’initiative de dizaines de manifestations pour Alep à travers le monde en décembre dernier.

Dans son communiqué, le Aussi, le président interpelle sur la situation préoccupante et demande à la communauté internationale d’intervenir.

Moins mesuré, le President du CRCM Alsace M. Eyup Sahin, adresse quant à lui sur son mur Facebook une leçon d’histoire, dans laquelle il rappelle toutes les fois où les musulmans protégèrent les Juifs persécutés en Europe et qualifie « d’ingratitude » le comportement des autorités israéliennes, en mettant en garde contre l’observation vigilante d’Allah qui ne laisse pas passer l’injustice.

La communauté musulmane de France doit se réveiller, interpeller, créer le débat, mais elle doit le faire seule et ne plus compter sur ses alliés de gauche ou de droite qui disparaissent sitôt les urnes dépouillées. Le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « celui d’entre vous qui voit un mal, qu’il le corrige de sa main, s’il ne le peut de sa main qu’il le corrige avec sa langue (=sa parole), et s’il ne le peut avec sa langue qu’il le corrige avec son cœur, et c’est là le plus bas degré de la foi ». Nous n’avons pas autorité pour changer les choses par nos mains, mais nous vivons dans un pays où la liberté d’exprimer notre mécontentement et notre soutien à Al Aqsa, troisième lieu saint de l’Islam, est possible.

Il en est de notre responsabilité, parce que « Al Quds dans nos cœurs » ne doit pas rester un slogan mais être appliqué.

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’occupation décide de fermer ses missions diplomatiques en Turquie
.
Le journal hébreu Maariv a révélé que le ministère des Affaires étrangères sioniste a décidé de fermer ses missions diplomatiques en Turquie, après l’attaque contre deux synagogues samedi dernier.
.
4 blessés lors des affrontements armés à Beit El
.
Un responsable religieux iranien dénonce la violation de la mosquée al-Aqsa par l’occupant israélien
.
L’occupation rendra les corps des trois martyrs d’al-Aqsa sous conditions
.
Des colons agressent sauvagement des enfants palestiniens
.
Trump envoie son émissaire en Israël pour apaiser les tensions
.
L’occupation installe des caméras de surveillances à proximité de la mosquée Al Aqsa
.
Nouveaux affrontements près de la vieille ville de Jérusalem et en Cisjordanie
.
Jordanie: fermeture de la zone autour de l’ambassade israélienne
.
19 blessés dans des affrontements avec l’occupation à Qalqilya et la vallée du Jourdain
.
L’occupation prolonge l’arrestation d’un imam jérusalémite
.
L’union des écrivains marocains appelle la communauté internationale à protéger les lieux saints en Palestine
.
L’artillerie israélienne bombarde l’est de Gaza
.
Amman: Deux jordaniens tués et un israélien blessé à l’ambassade de l’occupation
.
La Ligue arabe accuse l’occupation de jouer avec le feu à Jérusalem
.
80 colons prennent d’assaut la mosquée Al-Aqsa
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

Flash info du 17 Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 17 Joumada At-Thani 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Santé : Médecine Prophétique : traiter les douleurs par le Saint Coran et les invocations.

La douleur physique et la maladie nous touchent tous, de manière plus ou moins importante. Petits et grands sommes confrontés à différentes douleurs, à des maux divers et à des maladies variées. Hormis la médecine moderne, la médecine prophétique et populaire permet de nous soulager et de parvenir à la guérison. Nous nous intéressons dans une série de rappels à la guérison par la Sunna et le Saint Coran.

Invoquer Allah le Guérisseur de nos maux.

La première chose à faire lorsque nous ressentons un mal physique, quel qu’il soit, c’est de chercher secours et guérison auprès d’Allah. Lui seul nous entend, entend notre peine et a le pouvoir de la soulager. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Demandez à Allah le pardon, la bonne santé et la guérison. Après la foi, il n’y a pas de bien meilleure que la guérison » (An Nassai). La guérison est un bien en soi comme la santé est un bienfait que l’on ne mesure pas assez sobhanAllah. Le fait de chercher guérison après d’Allah nous permettra de nous soulager de nos maux mais également de nous rapprocher de Lui car nous L’invoquons.

L’invocation d’Allah doit être faite avec crainte et espoir. Nous devons craindre notre Seigneur, nous soumettre à Lui et à Sa volonté. Mais nous devons également fonder un espoir infini en Lui et en Sa Puissance. Rappelons que l’imam Ahmed a rapporté que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Allah n’a pas fait descendre une maladie sans lui destiner un remède, certains le connaissent, d’autres l’ignorent ». Cela signifie que nous pouvons accéder à la guérison, en recherchant dans les plantes et remèdes qu’Allah et Son Messager (‘alayhi salat wa salam) ont mentionnés mais également en invoquant sincèrement Allah de nous soulager.

L’importance de l’invocation sincère et le bienfait qu’en tire le musulman n’est plus à prouver. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) nous a invité à invoquer Allah lorsqu’il a dit : « L’invocation est utile pour ce qui est et pour ce qui n’est pas encore. Serviteurs d’Allah ! Je vous exhorte à l’invocation » (Al Hakim). Nous pouvons et devons donc invoquer Allah pour le mal qui nous touche à l’instant présent mais également pour la préservation des maladies qui pourront nous toucher à l’avenir.

Savoir que la douleur est une expiation de péchés.

Chers frères et soeurs, bien que la maladie et la douleur soient des épreuves, il faut prendre de manière positive ces maux qui nous atteignent. En effet, il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’épreuves que notre Seigneur nous soumet afin de nous faire gagner en patience et en endurance et ainsi nous rapprocher de Lui.

Il nous faut voir la douleur comme un bienfait, au delà des gênes qu’elle suscite au quotidien. Être éprouvé c’est être aimé par le Créateur des Cieux et de la Terre et il n’existe d’amour plus parfait que le Sien. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) nous a expliqué quant au mal qui peut nous toucher : « Aucun mal n’atteint le musulman, que ce soit une fatigue, une douleur chronique, une mélancolie, une tristesse ou même s’il s’agit d’une simple piqûre d’épine, sans qu’Allah n’en fasse une expiation de ses péchés » (Al Boukhari et Muslim).

Ainsi, la douleur doit être perçue comme un bienfait, un moyen de nous faire pardonner nos péchés. En effet, voyez lorsque nous sommes éprouvés, malades, affaiblis, nous nous éloignons des tentations, des péchés et de la désobéissance. Nous nous rapprochons d’Allah lui demandant la délivrance et la guérison. Cela nous prouve que la douleur est finalement une véritable expiation de péchés.

Traiter la douleur par le Saint Coran et les invocations.

La récitation de sourate al Fatiha est un bienfait pour le corps et l’âme. Cela apaise les douleurs, dissipe les mauvaises pensées et rapproche d’Allah. Les sourates al Ikhlass, al Falaq et An Nass sont également un remède comme cela a été rapporté par ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) : « Quand un membre de sa famille tombait malade, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam), lui faisait des insufflations en récitant les sourates de la recherche de la protection divine (al Falaq et an Nass). Au cours de la maladie à laquelle il succomba, je lui faisais moi-même des insufflations, en lui passant ses mains propres sur son corps. Puisque ses mains ont plus de bénédiction que les miennes » (Muslim). La pratique de cette Sunna revêt de nombreux bienfaits sobhanAllah. Appliquons nous à la suivre et à la pratiquer sur nos enfants, nos parents, nos proches affaiblis inchaAllah.

Hormis les sourates citées précédemment,les invocations permettent également d’apaiser la douleur. Il s’agit là de Sunna, d’invocations rapportées authentiquement et dont nous poussions tirer tant de bienfaits sobhanAllah. En effet, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a lui même enjoint à la récitation de ces invocations. Il a conseillé à ‘Uthman ibn Abi al ‘aas qui se plaignit auprès de lui d’une douleur qu’il ressentait : « Pose ta main sur l’endroit où tu ressens la douleur et récite : au nom d’Allah 3 fois, je cherche protection auprès de la puissance d’Allah contre ce que je ressens et me prémunis » (Muslim).

Dans les Sahihaine, il est raconté que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) passait sa main droite sur ses proches qui souffraient d’un mal en disant : « Dissipe le mal, ô Seigneur des hommes, guéris car Tu es le Guérisseur ; il n’y a d’autre guérison que celle que Tu opères, c’est la guérison qui ne laisse pas la moindre maladie ». Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) usait avant tout remède de l’invocation. Une invocation sincère et profonde est donc un véritable bienfait dont nous devrions nous servir autant que possible, d’autant plus qu’il s’agit de faire revivre une Sunna.

L’ange Jibril (‘alayhi salam) prononçait également une invocation : « Au nom d’Allah, qu’Il te soulage et te guérisse, du mal de l’envieux et du mal provenant du mauvais œil » (Muslim). Toutes ces invocations rapportées dans les ahadiths représentent un apaisement, du fait qu’elles soient entendues par l’Audient et l’Omniscient mais également du fait qu’elles aient été pratiquées par le meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam), ses compagnons et ses épouses (qu’Allah les agrée tous).

Qu’Allah nous pardonne nos péchés par le biais des maux qui nous atteignent au quotidien. Qu’Il fasse de nos maladies un moyen de L’invoquer, de nous rapprocher de Lui et du bien.


AJIB.FR
***


Le supplices de la tombe.

Le musulman a le devoir de croire au supplices de la tombe pour le mécréant et certains musulmans désobéissants. Le supplice de la tombe est une vérité que le croyant ne doit pas nier.
« Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l’amènerons aveugle au rassemblement » [Sourate 20 – Verset 124].
Les Anges Mounkar et Nakir poseront une question au mort dans sa tombe: « L’homme, à peine déposé dans sa tombe, alors que les siens viennent de le quitter, et qu’il entend résonner le bruit de leurs pas, voit deux Anges se présenter à lui, le faire asseoir et lui poser la question suivante : – Que disais-tu de cet homme (appelé) Muhammad? (…) » [Hadith rapporté par Al-Boukhari].
Et selon la réponse qu’il donnera, sa tombe lui sera un jardin du Paradis (en terme de jouissance) ou un antre de l’Enfer (châtiment). A ce moment là, le mécréant, dont l’hypocrite (celui qui dit les deux témoignages par la langue alors qu’il déteste l’Islam ou doute de sa véracité), tout paniqué et terrorisé laissera échapper : « Je ne sais pas… je répétais ce que les gens disaient! Sur ce, les Anges lui objecteront : – En fait, nous savions ce que tu disais (de ton vivant) . Tu n’as donc rien su de la vérité et tu ne l’as pas suivie! »

Allah (soubhanou wa ta’ala) nous dit explique dans le Coran le comportement des mécréants face à la découverte du châtiment: « Et dis: « Seigneur, je cherche Ta protection, contre les incitations des diables et je cherche Ta protection, Seigneur, contre leur présence auprès de moi »…Puis, lorsque la mort vient à l’un d’eux, il dit: « Mon Seigneur! Fais-moi revenir (sur terre), afin que je fasse du bien dans ce que je délaissais». Non, c’est simplement une parole qu’il dit. Derrière eux, cependant, il y a une barrière, jusqu’au jour où ils seront ressuscités » ». [Sourate – Versets 97 à 100].

Plusieurs supplices attendent celui qui s’est détourné d’Allah (soubhanou wa ta’ala). Le supplice le plus douloureux est celui de la pression de la tombe. Les parois des deux côtés de la tombe vont se rapprocher au point que les côtes du supplicié vont s’entrecroiser. Les côtes du côté droit vont croiser ses côtes du côté gauche.
Une douleur plus terrible que la fracture d’une main ou l’entrecroisement des côtes, attend le mécréant. Il n’y a pas que la peur de la solitude ou l’obscurité que doit craindre l’être humain. En effet, les deux anges auront « un marteau de fer avec lequel ils asséneront un violent coup entre les oreilles (au-dessus de la nuque) qui lui fera pousser un hurlement qu’entendront tous ceux qui l’entourent, à l’exclusion des Jinn et des humains.
Une montagne s’effondrera sous l’effet d’un tel coup, mais Allah (soubhanou wa ta’ala) maintiendra le mécréant conscient pour qu’il endure cette terrible souffrance. Alors, la Terre recevra l’ordre de le compresser jusqu’à ce que ses côtes s’entrecroisent. Il connaîtra l’angoisse de la solitude et de l’obscurité la plus totale; des serpents, des scorpions et d’autres bêtes terrifiantes l’assailliront de toute part. Lorsque son corps se sera désintégré, son âme descendra à « Sijjin », un lieu de châtiments atroces dans la septième Terre. Il ne cessera de subir ainsi des châtiments puis après la résurrection et le Jugement Dernier, il sera précipité, corps et âme, dans l’Enfer pour y demeurer éternellement. » (Al-Hakim Dans son recueil de hadith « Al-Moustadrak »).

« le Feu, auquel ils sont exposés matin et soir(10). Et le jour où l’Heure arrivera (il sera dit): « Faites entrer les gens de Pharaon au plus dur du châtiment » » [Sourate 40 – Verset 46].
«Il dit: « Descendez d’ici, (Adam et Eve), [Vous serez] tous (avec vos descendants) ennemis les uns des autres. Puis, si jamais un guide vous vient de Ma part, quiconque suit Mon guide ne s’égarera ni ne sera malheureux. Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l’amènerons aveugle au rassemblement » ». [Sourate 20 – Versets 123 et 124].

Dans le Sahîh de Mouslim, d’après Abôu Hourayrah, il a dit : « le Messager d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : Demandez à Allah de vous préserver de Son châtiment ; demandez à Allah de vous préserver du supplice de la tombe ; demandez à Allah de vous préserver de la dissension que va entraîner le faux-messie ; demandez à Allah de vous préserver des dissensions provoquées par la vie et la mort ».
A l’image des paroles véridiques du Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam), le musulman doit demander à Allah (soubhanou wa ta’ala) de l’écarter du châtiment de la supplication grâce aux invocations. Pour se prémunir du terrible châtiment, il est primordial que le croyant puisse attester de la Shahada (témoignage de Foi): « Ašhadu an lâ ilâha illa-llâh, wa-ašhadu anna muḥammadan rasûlu-llâh » pouvant se traduire par: «J’atteste qu’il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah et j’atteste que Muhammad est le messager d’Allah».

Boukhari a rapporté d’après Al Baraa Ibn Azeb que le Messager d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Lorsque le Musulman sera interrogé dans sa tombe, il témoignera qu’il n’y a point de divinité en dehors d’Allah et que Mohammed est le Messager d’Allah. »

Ceci s’atteste par la parole d’Allah : « Allah affermit les croyants par une parole ferme, dans la vie présente et dans l’au-delà. Tandis qu’Il égare les injustes. Et Allah fait ce qu’Il veut. » [Sourate 14 – Verset 27].


AJIB.FR
***


France : La bergère mise en prison, sa fille braquée, la traque islamophobe continue …

A Corneilla la rivière, un berger et une bergère musulmane vivent le calvaire.

Traqués et agressés par des islamophobes, ils ont été agressés physiquement. La justice au lieu de les protéger leur a interdit l’accès à leur bergerie. Leur agresseur peut lui circuler sereinement.

Une centaine de brebis sont mortes du fait de cet acharnement islamophobe. La fermière qui a tenté de sauver ses derniers moutons dimanche a été violemment appréhendée par la police avec sa petite fille de 13 ans …

Elle dort encore aujourd’hui en prison pour avoir essayé de nourrir ses bêtes et nourrir par la même ses enfants.

Comment croire un instant que celle-ci pourrait constituer une menace ?

Comment interpréter cet acharnement de la police, de la mairie et de la justice qui par leurs décisions iniques font tout pour que le troupeau meurt ?

Il y a bien islamophobie et tentative délibérée de chasser un couple trop visiblement musulman pour des islamophobes qui ne reculent plus devant rien.

Vous pouvez aider cette famille, surtout si vous habitez la région, votre mobilisation est indispensable !

islametinfo.fr
***

Erdogan menace l’Allemagne : « Nous allons vous humilier devant le Monde ! ».

Les relations entre l’Allemagne et la Turquie continuent de se dégrader quelques jours après que l’avion du Ministre des Affaires Etrangères Turques n’est pas pu atterrir aux Pays-Bas. Recep Erdogan continue de critiquer les démocraties occidentales les accusant d’empêcher des rassemblements politiques.

A l’heure actuelle, seule la France n’a pas interdit les meetings des proches du président turc en Europe. Plusieurs pays du nord de l’Europe ont déjà annoncé qu’ils empêcheront également toute sortie politique des représentants de l’AKP.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


Institutions, médias et personnalités victimes d’un piratage massif pro-Erdogan sur Twitter.

Grosse panique sur Twitter au matin du mercredi 15 mars. Plusieurs comptes certifiés ou anonymes français (ceux de l’émission Envoyé Spécial, du ministère de l’Economie, de l’Académie de Rennes, d’Alain Juppé…) et internationaux (BBC, Forbes, Unicef USA, la marque Nike en Espagne, le Parlement européen…) ont été victimes d’un vaste opération de piratage sur le réseau social.

Sur chacun d’entre eux, un Tweet commençant par une croix gammée et un message écrit en turc disait : « #Allemagne nazie #Pays-Bas nazis. Voici une petite claque ottomane pour vous. #Rendez-vous le 16 avril. Vous voulez savoir ce que j’ai écrit ? Apprenez le turc. » Un drapeau de la Turquie en bannière apparaissait sur la plupart des comptes. Le message était accompagné d’un lien vers une vidéo Youtube de quatre minutes montrant des interventions du président Recep Tayyip Erdogan.

La page YouTube renvoie également vers un compte Twitter enregistré au même nom, un certain « Sebomubu ». Ce même utilisateur aurait revendiqué implicitement son piratage selon Le Parisien en postant ce message : « Je ne peux pas présenter mes excuses à tout le monde pour la gêne temporaire et permanente que j’ai créée. » Interpellé par un internaute, il lui aurait répondu avoir « fait ce qu’il fallait faire ».

« Sebomubu » aurait posté sur son compte des poèmes d’un auteur turc décédé, Necip Fazil Kisakürek connu pour ses textes favorables à l’islamisme turc. Son compte Twitter a été suspendu depuis.

Qui est à l’origine de cette cyberattaque ? « Nous sommes conscients de problèmes ce matin touchant de nombreux comptes. (…) Nous avons localisé la source rapidement qui est limitée à une application tierce », a indiqué un porte-parole de Twitter à l’AFP.

En effet, l’application Twitter Counter, installée au Pays-Bas, confirme le piratage de son service et le lancement d’une enquête en interne. Cet outil indépendant et payant permet aux utilisateurs de mesurer la popularité de leurs tweets.

Pour cela, ils doivent transmettre certaines données à l’application. C’est ainsi que le piratage a été rendu possible pour de nombreux comptes. Cependant, la société a assuré que les mots de passe n’avaient pas été compromis, ni les informations bancaires. Un appel à supprimer les autorisations données à Twitter Countera tout de même circulé, de même que celui à changer de mots de passe pour parer à une nouvelle offensive.

Ce piratage intervient dans un contexte très tendu entre la Turquie et l’Europe après le refus de plusieurs pays d’assurer des meetings électoraux en vue du référendum le 16 avril prochain.

saphirnews.com
***


Allemagne : le gouvernement réclame des mosquées indépendantes de la Turquie.

La crise diplomatique entre la Turquie et l’Allemagne n’est pas prête de s’apaiser. Le ministre allemand de l’Intérieur Thomas de Maizière a déclaré, mardi 14 mars, son souhait de mettre en place « des mesures concrètes pour garantir de manière claire et transparente l’autonomie et l’indépendance de l’association nationale Ditib et de ses représentations dans les Länder », lors d’une réunion avec la Conférence islamique allemande.

Une demande assez ambitieuse compte-tenu du fait que la Ditib, la plus grande fédération de mosquées d’Allemagne, est une émanation du Diyanet, organisme de l’Etat turc en charge de la gestion des affaires religieuses. La déclaration du ministre de l’Intérieur intervient après la découverte de cas d’espionnages d’opposants turcs pour le compte d’Ankara. En janvier dernier, le parquet fédéral allemand a diligenté une enquête pour tirer au clair cette affaire.

Les services de renseignement intérieur allemand ont signalé une hausse des activités d’espionnages turcs en Allemagne. La Diyanet a rejeté toute implication dans l’affaire des espionnages. Ces signalements prennent d’autant plus d’intensité à mesure que se rapproche le référendum du 16 avril visant à renforcer ou non les pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan. Comme les Pays-Bas, l’Allemagne a refusé aux membres du gouvernement turc de se rendre sur son sol pour y mener campagne en faveur du oui.

saphirnews.com
***


Discriminations à l’embauche : les bonnets d’âne remis à Courtepaille et AccorHotels.

Le ministère du Travail s’est décidé à désigner nommément deux mauvais élèves pour discriminations à l’embauche en France. Lors de la conférence « Halte aux discriminations selon les origines » co-organisée par le ministère, l’Association française des managers de la diversité (AFMD) et Les entreprises pour la cité (LEPC) mardi 14 mars, Myriam El Khomri a pointé du doigt les groupes Courtepaille et AccorHotels, jugeant qu’ils présentaient « un risque élevé de discriminations » à l’embauche.

Le groupe hôtelier et de restauration faisait partie des 40 entreprises de plus de 1 000 salariés ciblées par la campagne de « testings » menée entre avril et juillet 2016 par le ministère du Travail.

Le ministère a annoncé avoir reçu une à une les entreprises ciblées et a demandé aux 12 mauvais élèves de présenter un plan d’action pour y remédier. Le cabinet Vigeo Eiris a passé au peigne fin les dispositifs et méthodes mis en place par les entreprises concernées. Celles apportées par Courtepaille et AccorHotels n’ont pas été jugée satisfaisantes, poussant la ministre du travail Myriam El Khomri à rendre public leur identité, lesquelles avaient été gardé secrètes le temps de leur laisser la possibilité de mettre en place un plan d’action.

Cette décision de porter « le cas de ces deux entreprises est porté à l’attention du Défenseur des droits ». « Si dans les jours ou les semaines qui viennent, ces entreprises produisent des éléments nouveaux attestant d’un changement de comportement, je le ferai savoir publiquement. Il n’est jamais trop tard pour améliorer les choses et ma porte reste ouverte », a-t-elle ajouté.

Courtepaille et AccorHotels ont été surpris par cette annonce. Le groupe AccorHotels a souligné auprès de l’AFP que près de 122 nationalités étaient présentes dans ses quelque « 1 635 hôtels en France » et que les résultats de ce testing ne reflètent pas la réalité puisqu’il aurait été réalisé sur 38 de ses hôtels. Courtepaille, quant à lui, s’est dit « surpris d’être cité de cette manière dans ce rapport car ils ont été présentés en novembre comme « bon élève » pour le très bon travail de recrutements et de non-discrimination, notamment au sein du siège ».

saphirnews.com
***


Alain Soral condamné à trois mois de prison pour un dessin négationniste.

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné, mardi 14 mars, l’essayiste Alain Soral à trois mois de prison ferme pour contestation de crime contre l’humanité et injure raciale. Une première pour cet homme pourtant habitué aux attaques judiciaires.

La Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) et l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) avaient porté plainte suite à la diffusion sur le site Egalité et réconciliation d’un dessin titré « Chutzpah Hebdo ». La caricature détournait la Une de Charlie Hebdo publié au lendemain des attentats du 22 mars à Bruxelles intitulée « Papa où t’es ? », rebaptisée pour l’occasion « Shoah où t’es ? ».

Selon la justice, le dessin et sa mention « historiens déboussolés » « traduisent qu’il serait légitime de s’interroger sur l’existence de la Shoah » et « reflète et insinue chez le lecteur que l’idée que la Shoah serait non une réalité indiscutable mais une fabrication de l’esprit ».

« C’est la première fois qu’Alain Soral est condamné à une peine de prison ferme », se félicite l’UEJF qui attends désormais « que la justice ferme le site Egalité et Réconciliation, organe de propagande antisémite, négationniste et homophobe d’Alain Soral qui fait partie des sites internet les plus consultés en France ».

Dans la même journée, Alain Soral a été condamné à une amende pénale de 2 000 euros par le tribunal correctionnel de Marseille pour diffamation d’un blogueur mieux connu sous le pseudo « Le Libre penseur ». « On ne l’entend plus le dentiste obèse. Il n’appelle plus au jihad anti-gaulois. C’est pourtant sa ligne depuis des mois», avait écrit le polémiste sur sa page Facebook.

« La condamnation d’Alain Soral s’inscrit dans une longue série de condamnations », rappelle la Délégation interministérielle à la lutte le racisme et l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH). Il avait été condamné en juin 2016 à six mois de prison avec sursis pour « apologie de crimes de guerre et contre l’humanité » pour des propos visant les époux Klarsfeld. « Voilà ce qui arrive quand on ne finit pas le boulot ! », avait-il posté sur Facebook avec article informat d’une décoration au mérite pour les Klarsfeld.

saphirnews.com
***


Le destin tragique du jeune Abdulrahman bouleverse l’Egypte.

Enfant des rues, jeté dehors du jour au lendemain, avec son frère, par un père indigne qui s’est débarrassé de sa progéniture pour complaire à sa seconde épouse, l’histoire déchirante du petit Abdulrahman dont la douloureuse errance, en plein cœur du Caire, a trouvé un certain apaisement grâce à la compagnie de chiens errants, a brisé le cœur de nombreux Egyptiens.

Abandonné de tous, sans nouvelles de son frère et livré à lui-même dans la jungle de l’espace public, où il a été roué de coups et volé à plusieurs reprises, notamment par une femme qui lui avait loué un taudis, le jeune garçon, sans famille et sans toit, tente de survivre depuis trois ans dans l’indifférence générale.

Il aura fallu qu’un reporter de VideoYoum7 braque l’objectif de sa caméra sur son destin tragique pour susciter enfin une forte onde de choc émotionnel, d’abord sur les réseaux sociaux, puis dans le monde réel, jusqu’au sommet du pouvoir égyptien qui s’est engagé à mettre un terme à son calvaire et à lui prodiguer les meilleurs soins dans un institut spécialisé pour enfants orphelins et sans-abri.

« Je ne vois plus ma mère qu’en rêve, je ne l’ai pas revue depuis très longtemps, quand j’étais très jeune », a confié Abdulrahman à la journaliste qui l’interviewait sur le trottoir. Rien n’aura été épargné à ce petit égyptien, si vulnérable et courageux à la fois, dont l’esprit est constamment tourmenté par l’absence cruelle de sa maman et de son frère. Il ignore ce qu’ils sont tous deux devenus.

« J’ai loué une petite chambre à une femme appelée Shaimaa quand j’ai commencé à vivre dans la rue. Je vends des papiers tissus et je lave les voitures pour gagner ma vie. Mais après avoir économisé une petite somme, elle m’a volé mon argent et m’a expulsé », raconte-t-il, le cœur gros.

Après des mois de solitude, de déshérence, de souffrances affectives et physiques, Abdelrahman, poussé par la force du désespoir, est venu à bout de bien des dangers, a déjoué bien des pièges tendus par des adultes sans cœur et sans scrupules, entouré de sa nouvelle famille d’adoption, débordante d’amour et d’une fidélité sans faille : cinq chiens errants qui ne quittent plus leur petit protégé depuis que leur route de vagabondage a croisé la sienne.

« Je suis plus heureux avec des chiens, ils sont de meilleure compagnie que la plupart des humains. Les hommes ne veulent que l’argent, et rien d’autre. Je me suis détourné des gens qui me disaient de rester loin d’eux », a-t-il souligné, en indiquant ne plus rien attendre de ses parents proches, cousins, oncles et tantes, qui l’ont totalement rejeté depuis qu’il est dans la rue.

« Chaque jour, quand je prends le petit déjeuner, j’essaie d’obtenir de la nourriture pour les chiens, et si quelqu’un me donne du poulet frit, je donne les bonnes parties aux chiens et pas seulement les restes », précise-t-il devant la caméra non sans émotion, ajoutant : « Souvent, quand je me sens fatigué, je m’assois et les chiens sont gentils avec moi. Ils me font la fête ou dansent avec moi ».

Le récit poignant de l’enfance sacrifiée, oubliée et d’autant plus dramatique du petit Abdulrahman, a bouleversé plus de 800 000 téléspectateurs égyptiens, déclenchant une profonde prise de conscience et un grand élan de solidarité à l’échelle nationale.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


La première boxeuse d’Arabie saoudite a ouvert une salle de sport à Jeddah.

Dans la salle de sport qu’elle a ouverte à Jeddah, sur les rives de la mer rouge, Hala al-Hamrani, la première boxeuse du royaume saoudien, tape sur son punching-ball avec une ardeur intacte, chacun de ses crochets du droit envoyant valser l’archaïsme du wahhabisme mais aussi les stéréotypes négatifs d’où qu’ils viennent, qui tendent à déshumaniser ses concitoyennes.

Cette athlète chevronnée, ayant l’âme d’une guerrière des rings, n’a jamais raccroché ses gants depuis l’âge de 12 ans, quand elle s’est découvert une vraie passion pour les arts martiaux en général, et la boxe thaï en particulier, que les tabous pesants et les obstacles indépassables n’ont jamais émoussée à l’épreuve du temps.

La jeune adolescente d’hier qui était fascinée par le Ju-jitsu, l’art de la souplesse typiquement japonais, rêvant de tatamis et de samouraïs au point de décrocher une ceinture noire de la discipline, s’essaya aussi avec talent au kick-boxing et au karaté, avant de trouver son sport de prédilection et d’en maîtriser la technique, au terme de 10 années de formation intensive à San Diego, aux Etats-Unis.

Née à Jeddah où elle a fait son grand retour, auréolée de son diplôme en relations internationales et de sa certification d’entraîneur de boxe, Hala al-Hamrani, devenue épouse et mère, aspirait à transmettre sa passion des sports de combat aux femmes saoudiennes, ainsi que les nobles valeurs qui en découlent.

« Les arts martiaux ont des effets extrêmement bénéfiques. Ils aident à prendre confiance en soi, à apprendre le dépassement de soi, à respecter l’autre, ils entretiennent la forme, préservent la santé, et font le bonheur de ceux qui les pratiquent », assure-t-elle avec un enthousiasme renouvelé.

« Si les autorités consentent à m’accorder des licences pour ouvrir d’autres salles sur l’ensemble du territoire national, je pourrai élargir mes activités et rendre l’activité physique et le sport vraiment accessibles aux femmes », a-t-elle précisé, tout en battant en brèche la rumeur insidieuse selon laquelle son engouement pour les arts martiaux ne serait pas né spontanément, mais aurait été suscité par une atteinte à son intégrité physique.

« C’est faux ! », se défend Hala al-Hamrani, avec la fougue qui la caractérise. « J’ai appris la boxe thaï, parce que j’aimais vraiment cette discipline et non pas parce que j’ai été agressée physiquement. Elle ne diffère pas des autres sports que j’ai aussi pratiqués, tels que la gymnastique, le basket-bell, ou le baseball et l’aviron », clame-t-elle haut et fort, résolue à opposer une farouche résistance à la calomnie et à mettre au tapis ceux qui la propagent sur son compte.

« Les valeurs prônées par la boxe et les qualités mentales qu’elle permet de développer sont essentielles aujourd’hui dans notre société patriarcale », insiste l’heureuse responsable de la salle de sport de Jeddah, faite par et pour les femmes, qui se réjouit de voir ses efforts récompensés, lentement mais sûrement.

oumma.com
***


Biographie du grand géographe Al Idrissi.

Géographe, cartographe, botaniste et sociologue d’avant l’heure, musulman, Abu Abdallah Muhammad Ibn Muhammad Ibn Abdallah Ibn Idrissi al-Qurtubi al-Hassani, est né en 492H (1099G) à Ceuta, actuel pied à terre espagnol au Maroc.

Evoluant tout d’abord à Cordoue, capitale de l’Espagne musulmane encore sous le pouvoir des Almoravides, il entame sa carrière scientifique en opérant d’abord en une période d’itinérance, de plusieurs années, en voyageant jusqu’en Asie Mineure. A ses 39 ans, sans que l’on sache trop pourquoi, on le retrouve à Palerme, en Sicile. Cette petite île, au sud de l’Italie, si elle n’est pas encore le fief de la mafia italienne, est depuis redevenue chrétienne, après que les Normands, vikings d’alors, l’eurent reprise aux musulmans l’ayant colonisée plus tôt. L’on dit alors qu’il fut invité par le roi de Sicile Roger II, mais selon certaines sources, il semblerait s’être écoulé plusieurs mois entre son arrivée et le moment où on le retrouve près du souverain. Peut-être l’invasion de l’Espagne par les Almohades, quelque peu hostiles à certains savants et courants scientifiques, l’eut contraint à fuir… Al-Idrissi y restera en tous cas jusqu’à sa mort, en 560H (1165G).

Sur place, il interroge les marins et commerçants, passant dans les ports de l’île, enquêtant sur le monde traversé par ces derniers, et collectant nombre d’informations. Carrefour des cultures, les musulmans y sont encore très nombreux, les vikings se sont largement imprégnés des mœurs locales et ont fondé un royaume tolérant et aux influences véritablement diverses. Ceci avant qu’il ne bascule dans le despotisme en 1197, suite à l’arrivée d’un nouveau souverain déportant alors tous les musulmans en Italie du Sud… Le roi Roger II lui confie d’abord la réalisation d’un globe en argent, de 400kg, avant de lui réclamer un livre de géographie commentant le globe. »Kitâb nuzhat al mushtâq fi-ikhtirâq al-afâq’’ (Livre du divertissement de celui qui désire parcourir le monde), connu sous le nom de ‘’Livre de Roger’’ est ainsi une 1ère version, datant approximativement de 552 (1157G), suivit d’une version plus complète : ‘’Kitab al-Mamalik wa al-Masalik’’ (Le livre des royaumes et des routes), écrit plus tard.

Il y décrit de manière très codifiée les pays, villes principales, routes et frontières, les mers, fleuves et montagnes ; en commentant ses cartes à la manière d’un guide suivant son itinéraire. L’inspiration vient avant tout du grec Ptolémée, mais aussi de plus récents géographes espagnols et arabes. Compilant des informations déjà existantes, il y ajoute ses propres observations, recueillies au fil de ses voyages ou lors de ses collectes en Sicile. Si les débuts de la géographie arabe privilégiaient l’usage de calculs astronomiques pour la réalisation des cartes ; à partir de Ibn Hawqal, un de ses prédécesseurs, l’on tend à préférer le voyage. C’est dans ce courant, appelé géographie des routes et des royaumes qu’al Idrissi s’inscrit. Il s’agit ainsi et aussi d’intégrer la pensée grecque dans une vision islamique du monde.

Pourvu de 70 cartes, représentant d’ailleurs le sud en haut et le nord en bas, l’ouvrage use de la théorie antique des 7 climats. Le monde divisé en 7 bandes, d’est en ouest, chacune étant liée à un climat influant sur la nature des hommes. Ceux vivant dans les zones les plus tempérés, seraient alors plus propices à la civilité, quand ceux s’en éloignant, à la barbarie. Al-Idrisi souscrit également à la théorie de la sphéricité de la Terre, et pense que le reste du monde est recouvert d’un grand océan : ‘’la terre est ronde comme une sphère ; si ce n’était pas le cas, comment l’eau y tiendrait-elle ?’’. Plus étonnant encore pour l’époque, il retrace le récit de marins maures ayant navigués dans la mer ‘’des ténèbres et de brouillard’’ – l’Océan Atlantique – en vue d’y découvrir ses limites :

»Au-delà de cet océan de brouillard, on ne sait pas ce qui existe (…) Son atmosphère est brumeuse, ses vagues sont très fortes, ses dangers sont périlleux, ses bêtes sont terribles, et ses vents sont pleins de tempêtes. Il y a beaucoup d’îles, dont certaines sont habitées, d’autres sont submergés. (…) Et c’est de la ville de Lisbonne, que les aventuriers énoncés connus sous le nom de Mugharrarin (les séduits), pénétrèrent la mer de brouillard et voulaient savoir ce qu’elle contenait et où elle se termine. (…) Après avoir navigué pendant plus de 12 jours ils aperçurent une île qui semblait être habité, et il y avait des champs cultivés. (…) Mais bientôt, les barques les ont encerclé, emprisonné et les ont transporté jusqu’à un misérable hameau situé sur la côte. (…) Les navigateurs ont vu là-bas des gens qui ont la peau rouge, il n’y avait pas beaucoup de cheveux sur leur corps, les cheveux de leurs têtes étaient droits, et ils étaient de haute taille. Leurs femmes étaient d’une beauté extraordinaire. » (1) Cet extrait, ici une traduction de « al Idrissi’s account of the Atlantic Ocean’’, publié par Mohammed Hamidullah en 1968, a souvent été compris comme une 1ère découverte de l’Amérique par les musulmans. Mais il semblerait, du à la durée de quelques jours seulement du voyage, que ce soit, comme l’attestent d’autres chercheurs, les Açores, que les marins trouvèrent sur leur chemin, et non l’Amérique. Allah en est bien entendu plus Savant.

Autre élément particulier à son œuvre encyclopédique, l’absence de références politiques. Lorsqu’il traite de l’Espagne, rien n’est dit sur la Reconquista, et pas plus est dit sur les croisades en court en Palestine. Il faut dire que nous sommes alors en une période de réveil chrétien, où l’Europe tend à gagner en puissance et influence. Une neutralité lui permettant peut-être de rendre plus accessible son travail. Mais d’aussi réaffirmer une certaine rigueur scientifique, propre à la civilisation islamique en ce temps, et dont les chrétiens avaient alors beaucoup de mal à faire primer sur leurs positions théologiques.

Le livre est cité, copié, repris, et commenté dans tout le monde arabo-musulman. Mais en Occident, connu sous le nom de Dreses, il ne sera largement diffusé qu’après avoir été imprimé – en caractères arabes – à Rome, puis traduit en latin plus de 4 siècles plus tard, devenant une carte de référence pour nombre de grands explorateurs. Al Idrissi a aussi rédigé des traités de botanique, dont ‘’Kitab al-Jami-li-Sifat Ashtat al-Nababat’’. Il collectionnait les plantes et travaillait sur les plantes médicinales, traduisant même les noms des médicaments en 6 langues.


desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
L’Egypte augmente les taxes de voyage pour les réfugiés palestiniens
.
Les forces d’occupation arrêtent de nouveau la journaliste maqdessite Samah Douik
.
Les gardiens d’al-Aqsa empêchent un colon de s’introduire au Dôme du Rocher
.
Les Etats-Unis demandent à la Jordanie d’extrader Ahlam al-Tamimi
.
Le prisonnier Amayreh condamné à deux perpétuités
.
Adnan: L’Autorité Palestinienne tient des palestiniens en otage dans ses prisons
.
Centre juridique: La demande d’extradition d’al-Tamimi par les USA est une décision raciste
.
Hébron: Une jeune fille attaquée par l’occupation pour tentative d’attentat à la voiture bélier
.
L’occupation prétend avoir démantelé une cellule du Hamas au nord d’Hébron
.
La Knesset empêche les opposants à Israël de participer aux élections
.
Tufkaji: L’occupation revient sur sa décision de fermer le Bureau de cartographie de Jérusalem
.
Le Comité marocain renouvelle son rejet de la normalisation avec l’occupation sioniste
.
Trois bébés palestiniens meurent en Syrie faute de soins
.
L’occupation réprime une manifestation à Haïfa condamnant l’arrestation administrative du jeune Ibrahim
.
Abou Arar: Les Juifs n’ont aucun droit sur al-Aqsa
.
Neuf palestiniens arrêtés à Jérusalem
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 1 Safar 1438.

Flash info du 1 Safar 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #muslimradio.info :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


France : L’association Sanâbil, qui vient en aide aux détenus musulmans, bientôt dissoute.

Une procédure de dissolution a été lancée ce jeudi 27 octobre contre l’association Sanâbil, le ministre de l’Intérieur a également gelé les comptes de cet organisme.

6 ans aux côtés des détenus et de leur famille.

Inaugurée officiellement en 2010, Sanâbil a pour dessein de venir en aide aux détenus musulmans, d’alléger leur souffrance ainsi que celle de leur famille. Elle vise également à « sensibiliser la communauté musulmane quant à ses devoirs vis-à-vis de leurs frères et sœurs incarcérés. » En 2012, nous avons rencontré l’une des membres de l’association qui nous a livré les détails de leur champ d’action :

« Nous écrivons beaucoup de courrier à des détenus Musulmans en France et dans le monde entier, ces lettres sont copiées à la main ce qui pour ceux qui les reçoivent est un rayon de soleil dans le quotidien carcéral. […] Nous intervenons également auprès de certaines familles de détenus qui sont dans des situations très difficiles, se retrouvant avec des dettes, des frais d’avocat à payer, nous leur procurons des colis alimentaires et les aidons au paiement de leurs factures. « Sanabil » tente de maintenir les liens familiaux, certains détenus sont à des centaines de kilomètres de chez eux et leur proches ne peuvent assumer les frais de déplacement pour leur rendre visite. »

Aujourd’hui, 750 bénéficiaires seront privés de cette aide suite à l’appel de dissolution de l’association, suspectée « d’agissements en vue de provoquer des actes de terrorisme en France ou à l’étranger ». Sanâbil a fortement démenti ces accusations à travers un communiqué :

Sanâbil entend contester fermement ces accusations, lourdes de conséquences pour les 750 détenus bénéficiaires, et qui jettent le discrédit sur le travail accompli jusqu’ici par ses très nombreux bénévoles qui l’ont fait vivre. L’objet de Sanâbil est d’apporter un « soutien moral et spirituel » aux détenus musulmans qui en font la demande, par l’envoi de courriers et de petites sommes d’argent pour les plus indigents. La majorité des bénéficiaires sont des détenus de droits communs répartis dans plus de onze pays à travers le monde.

L’objectif qu’elle poursuit est la réinsertion des détenus et il n’entre pas dans son objet d’adopter un traitement différencié des personnes qui la sollicitent en fonction du motif de leur condamnation.

Ses activités s’effectuent dans la plus grande transparence dès lors que l’administration pénitentiaire contrôle l’ensemble des courriers préalablement à leur distribution. A ce jour aucun écrit, aucun don, n’a été signalé par l’administration compétente comme étant susceptible de tomber sous le coup de la Loi pénale ou de caractériser un quelconque prosélytisme. Par ailleurs, à ce jour, les dirigeants de l’association ne font l’objet d’aucune poursuite judiciaire.

L’association s’émeut de la décision du Ministre, d’autant plus qu’elle a systématiquement condamné les actes de terrorisme par la voix de ses dirigeants. Elle ne peut que déplorer cette décision qui s’inscrit dans le cadre d’un état d’urgence prolongé de plus en plus dénoncé par les organisations non gouvernementales.

Un soutien sans faille .

L’hashtag #JeSoutiensSanabil a été lancé en soutien à l’association qui a reçu de nombreuses lettres de la part de proches de détenus mais également des mails de personnes incarcérées à qui Sanâbil apporte son aide :

« En les empêchant de faire, vous faites taire une voix contre l’islam radical. Je suis incarcéré et puisque c’est ma situation je suis bien placé pour savoir ce qui se passe quand des Musulmans qui sont incarcérés n’ont pas d’issue positive […] »

Bruno Vinay, l’avocat de Sânabil, s’est également insurgé face à cette décision et entend défendre l’association pour qu’elle puisse regagner ses droits :

« Cette mesure est injustifiée et ne se fonde sur aucune preuve. Elle est uniquement nourrie par le climat actuel de suspicion généralisée. Le plus regrettable est qu’elle contribuera à l’isolement des personnes prises en charge par l’association pour précisément les sortir de leur radicalisation. »

Affaire à suivre.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Maroc : un marchand tombe dans une broyeuse suite à une saisie, le peuple demande justice.

A Al Hoceima dans le rif, un marchand de poissons voulant sauver sa marchandise de la destruction après une saisie, monte sur le camion-benne dont la broyeuse s’est alors activée. La population indignée demande justice.

Une mort tragique.

Dans la nuit de vendredi à samedi, à Al Hoceima, un marchand de poissons a été appréhendé par la police pendant qu’il était en train de transporter du poisson qui serait interdit à la pêche.
Les policiers auraient alors ordonné de détruire la marchandise, jetée dans un camion-benne. Pour protester, le vendeur et deux autres personnes se seraient alors introduits dans la benne, dont la broyeuse s’est alors activée. Deux ont réussi à sauter à terre à temps tandis que le pied du troisième a été aspiré par le mécanisme de compactage, entraînant sa chute dans la broyeuse. Quand certains médias avancent la thèse de l’accident, des témoins affirment que c’est un responsable des forces de sécurité qui aurait ordonné au chauffeur d’activer la broyeuse. Des rumeurs de corruption ont aussi été relayées. Un crime à défaut d’un bakchich.

Que justice soit faite.

Des dizaines de personnes étaient sur place et la scène a été filmée. Un attroupement s’est alors formé et des centaines de manifestants ont organisé un sit-in durant toute la nuit devant le commissariat de police d’Al Hoceima. Le gouverneur de la province et le procureur général du roi ont fait une brève apparition pour apaiser les tensions, mais en vain. La région du Rif ayant une réputation de « frondeuse » et entretenant des relations difficiles avec le pouvoir central marocain, la tension aurait ainsi poussé le roi à envoyer ce dimanche son ministre de l’intérieur pour rendre visite à la famille du défunt leur promettant l’ouverture d’une enquête « impartiale », afin de sanctionner d’éventuels responsables. Le cortège funéraire de la victime enterrée ce dimanche aurait été suivi par des dizaines de milliers de personnes, et un appel à manifester a été lancé sur les réseaux sociaux de plusieurs villes ce dimanche.

Alors que la thèse officielle serait celle de l’accident, la population dénonce un acte de barbarie des forces de l’ordre. Ce ne serait pas la première fois que ceux qui sont censés faire respecter la justice fassent plutôt respecter leurs propres lois, profitant de leur autorité au détriment du petit peuple.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Danemark : On se moque de Trump à travers des affiches sur les bus.

La meilleure campagne anti-trump est danoise

Les Américains sont réputés pour ne pas prendre à cœur les élections. Et ceux qui vivent à l’étranger n’ont guère meilleure réputation. Le pays a même un taux de participation aux élections parmi les plus faibles des pays démocratiques.

Le Danemark a donc décidé de lancer une campagne sur les bus demandant aux Américains qui vivent à l’étranger de voter.

Sur cette affiche publicitaire, on y aperçoit le visage de Donald Trump, avec des yeux placés à la place des roues du véhicules. Une façon de se moquer du candidat qui a pris une grande place sur la scène politique.

Le bus fera le tour de Copenhague jusqu’au jour de l’élection américaine.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

La meilleure campagne anti-Trump est danoise par LeHuffPost

Clic pour voir la Source de l’article

***

Maroc : RIF : Manifestation des Rifains » Nous sommes tous des Mouhsin ».

Al hoceima dans le rif marocain, la mort d’un marchand de poissons broyé par une benne à ordures en voulant récupérer sa marchandise saisie, suscite une vague d’indignation et de manifestations.

En effet, selon certains témoins, il aurait refusé de donner un pot de vin à des agents de l’autorité locale qui pour le punir ont jeté sa marchandise. Certains vont même jusqu’à affirmer qu’il s’agit d’un meurtre puisque l’ordre aurait été donné par ces même agents afin que la broyeuse soit actionnée causant la mort de Mouhsin.

En soutien à la famille du défunt, Ils étaient des milliers à participer à ses funérailles, dimanche 30 octobre, dans la ville d’Al-Hoceima.

Les circonstances effroyables de sa mort, filmée sur un téléphone portable et diffusée sur Internet, ont choqué la population.

Les manifestants très en colère ont scandé des slogans tels que « Écoute makhzen,[palais royal ]on n’humilie pas le peuple du Rif « ou « Nous sommes tous des Mouhsin ».

La région d’Al Hoceima est connue pour ses diverses révoltes et entretient une relation difficile avec le pouvoir. En effet, elle fut le cœur de la révolte contre le colonisateur espagnol dans les années 1920, puis le théâtre d’une insurrection populaire en 1958 sans oublier la révolte du printemps en 2011, version du printemps arabe. Mais elle fut aussi abandonnée par ce même pouvoir qui a souhaité lui faire payer ces diverses prises de position.

Souhaitons que toute la lumière soit faite sur les circonstances de la mort de ce marchand de poissons.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


New-York : La mairie en campagne contre l’islamophobie.

Alors qu’en France de nombreuses municipalités sous prétexte de laïcité font la chasse à l’Islam, à la mairie de New-York la tendance est à l’inverse.

En effet, la mairie de New York a lancé le mois dernier une campagne contre l’islamophobie. Celle-ci a utilisé les réseaux sociaux pour dénoncer les discriminations dont les musulmans sont victimes en permanence.

Il est vrai que le climat politique avec notamment les sorties contre les musulmans de Donald Trump est propice à un climat islamophobe. C’est ainsi que le candidat républicain a permis de libérer la parole « anti- musulmans ».

La mairie de New York a eu donc l’idée de lancer une contre-offensive avec cette campagne qui cible spécifiquement la communauté musulmane.

Visible uniquement sur Instagram, Twitter et Facebook, l’objectif est de casser les préjugés et les stéréotypes sur les musulmans.

Les photos sont accompagnées d’un petit texte qui pourrait se résumer à « tous différent/ tous Newyorkais ». Très bonne leçon de morale…

Clic pour voir la Source de l’article

***

Maroc : RIF : Mohsine, vendeur de poisson meurt écrasé dans une benne.

Grande émeute des rifains suite à la mort de Mohsine, un vendeur de poisson mort écrasé dans une benne.

En effet, Mohsine, jeune homme de 31 ans est mort dans des conditions tragiques à Al hoceima.

Tout a commencé lorsque la police a saisi sa marchandise arguant de l’interdiction de pêcher de l’espadon car selon ses collègues, Mohsin a refusé de donner un pot de vin. Ils ont donc décidé de la détruire sur le champ en faisant appel au camion broyeur. Voyant sa marchandise mise dans la benne du camion, le propriétaire a tenté de la récupérer.

Faisant fi de sa présence, l’engin a été actionné selon certains sous les ordres des autorités locales écrasant ainsi le pauvre homme ainsi que sa marchandise.

La mort tragique de ce pauvre marchand de poisson a immédiatement fait sortir des dizaines de personnes dans les rues. Un sit-in a même été organisé devant les locaux du commissariat central d’Al Hoceima.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

Clic pour voir la Source de l’article
Diam’s de retour dans le rap ? Mélanie met un point sur les i .

Mélanie Georgiades, alias Diam’s, s’apprêterait à sortir un nouvel album de rap avec son mari Faouzi Tarkhani, un ancien rappeur non voyant de 41 ans, auteur du livre Mal vu. Témoignage d’un salafiste qui condamne le terrorisme qui paraît début novembre. Cette information parue vendredi 28 octobre dans la presse people a vite fait de faire le tour des réseaux sociaux.

Au grand dam de ceux qui l’espéraient, l’ex-rappeuse a balayé cette rumeur. « De fausses infor¬ma-tions concer¬nant mon retour dans la musique circulent. Je les démens et m’exprimerai plus longue-ment d’ici peu. InchaAllah. Merci à tous pour vos messages », a-t-elle fait savoir.

Elle n’a en revanche pas démenti les rumeurs de grossesse. Mère de deux enfants, Mélanie Georgiades s’apprête donc à être mère pour la troisième fois avec son second mari.

***


Liban : Michel Aoun élu président après deux ans de vide institutionnel.

L’ancien général chrétien Michel Aoun accède au titre de président de la République libanaise lundi 31 octobre à l’issue d’un vote du Parlement. Au second tour de scrutin, il a obtenu 83 des 127 voix. Fondateur du Courant patriotique libre, il a obtenu le soutien du courant du Futur, des Forces libanaises, du Hezbollah et du Parti socialiste progressiste.

Le pays était sans président depuis le 25 mai 2014, date de la fin du mandat de Michel Sleiman. Dès lors, toutes les tentatives d’élire un chef de l’Etat se sont soldées par un échec. 45 votes ont été organisés mais le Parlement ne réussissait jamais à rassembler les deux tiers nécessaires.

Au Liban, le poste de président ne peut incomber qu’aux individus issus de la communauté chrétienne maronite. De même, le président du Parlement est forcément un musulman chiite tandis que le Premier ministre doit être un musulman sunnite. Saad Hariri, qui a occupé la fonction de 2009 à 2011, devrait reprendre ce rôle.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Canada : une école privée musulmane classée parmi les meilleurs du Québec.

L’Institut Fraser, un organe privé spécialisé dans la qualité de vie des Canadiens, a dévoilé, samedi 29 octobre, son classement annuel des meilleures écoles secondaires (équivalent du collège) du Québec. L’école privée Jeunes Musulmans Canadiens (JMC) se hisse à la seconde place concernant les écoles privées.

Fondée en 2000 par Layla Sawaf, la JMC est une école mixte qui affiche des résultats de 100 % de réussite aux examens nationaux. Les élèves bénéficient de classes à effectifs réduits, en moyenne 15 par classe, et peuvent suivre des cours de religion et de langue arabe. Les parents y inscrivent leurs enfants pour un coût total de 4 500 dollars canadiens par an (3 070 euros).

« Cela fait 11 ans qu’on demande la subvention mais on revient le panier vide. (Cette) deuxième place au classement Fraser montre les efforts au sein de notre établissement et qui doivent être pris en compte », témoigne Mohamed Najhi, conseiller pédagogique.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Maroc : des manifs contre la « hogra » après la mort tragique d’un poissonnier.

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dans plusieurs villes du Maroc dimanche 30 octobre après la mort tragique d’un poissonnier vendredi 28 octobre. Mouhcine Fikri a été broyé dans la benne d’un camion de ramassage des ordures ménagères alors qu’il tentait de récupérer du poisson confisqué par la police. Selon plusieurs médias marocains, ce sont 500 kg d’espadon, un poisson interdit à la pêche à cette période de l’année, qui avaient été jetés. Le vendeur tentait de récupérer une partie de sa marchandise quand il a été happé par le mécanisme, à l’arrêt quelques instants plus tôt.

L’histoire s’est déroulée à Al Hoceima, ville de la région du Rif dans le nord du pays. Dans la foulée, une vague de protestation s’est soulevée sur les réseaux sociaux contre la « hogra », les injustices et les abus policiers. Ce décès n’est pas sans rappeler celui de Mohamed Bouazizi, un vendeur à la sauvette qui s’est immolé en Tunisie après qu’on lui ait confisqué sa marchandise. Son suicide avait été l’élément déclencheur de la révolution tunisienne.

Le Mouvement du 20-février, né au Maroc dans le sillage du Printemps arabe en 2011 a appelé à manifester au nom de Mouhcine Fikri, le poissonnier. Ici, des images d’un rassemblement à Casablanca dans la soirée du 30 octobre.

Plusieurs centaines de personnes ont suivi le cortège funèbre lors des funérailles à Al Hoceima dimanche matin.

L’affaire agite le pays, jusqu’au sommet de l’Etat. Le roi Mohammed VI a dépêché le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad, « pour se rendre ce dimanche à Al Hoceima et présenter les condoléances et la compassion du souverain à la famille du défunt Mouhcine Fikri ».

« Le ministre de l’Intérieur a informé la famille du défunt des Hautes Instructions royales pour qu’une enquête minutieuse et approfondie soit diligentée et pour que des poursuites soient engagées contre quiconque dont la responsabilité serait établie dans cet incident, avec une application rigoureuse de la loi à tous, pour servir d’exemple à toute personne qui aurait failli ou manqué à ses missions et responsabilités », indique un communiqué ministériel.

« Ce dont on est sûr, c’est que la personne concernée a quitté le port dans une voiture avec quelqu’un d’autre, et a refusé de s’arrêter à un contrôle de police. L’alerte a été donnée, le véhicule a été intercepté, avec à son bord une quantité importante d’espadon, une espèce interdite à la pêche », a fait part le ministre de l’Intérieur, cité par Tel Quel. « Le procureur a été informé et la décision a été prise de détruire la marchandise illégale. Toutes les questions se posent après ça. Qui a pris la décision de le faire le soir même, comment la benne a-t-elle pu se déclencher… c’est à toutes ces questions que l’enquête du procureur doit répondre », a-t-il ajouté, assurant que « toutes les défaillances seront sévèrement sanctionnées par la justice ».

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Le buteur Demba Ba laisse parler le cœur du croyant dans un magnifique reportage.

Bien que tout, autour de lui, ne soit que luxe, aisance et gloire médiatique, Demba Ba, l’international sénégalais, né à Sèvres (Hauts-de-Seine) en 1985, qui se remet lentement de sa terrible fracture au tibia survenue en juillet dernier, lors du derby opposant son club le Shanghaï Shenhua au Shangaï SIPG, révélait une facette méconnue de sa personnalité dans un magnifique reportage de Bein Sport, alors qu’il était encore le buteur de Chelsea.

Derrière les portes cossues de sa résidence, le footballeur, dont les buts valent de l’or, laissait alors parler le cœur du croyant, celui qui se lève chaque matin, aux premières lueurs de l’aube, pour aller prier à la mosquée, en communion avec les autres fidèles. Une prière qu’il ne manquerait pour rien au monde, qu’il soit en Angleterre ou ailleurs, avant de retourner chez lui et de se préparer à fouler la verte pelouse de sa réussite exemplaire.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


L’avocat du chanteur marocain Saad Lamjarred, arrêté à Paris, avance la théorie délirante de la « machination algérienne » pour l’innocenter.

Parmi toutes les théories échafaudées pour sortir d’un bien mauvais pas, voire disculper totalement, la star de la pop marocaine, Saad Lamjarred, 31 ans, interpellée mercredi dernier par la police judiciaire française pour « viol aggravé et violences volontaires aggravées » dans la luxueuse enceinte de l’hôtel Marriott, en plein coeur des Champs-Elysées, celle extravagante du complot, avancée par son avocat, s’est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux.

Est-ce à croire que la popularité dont jouit le célèbre chanteur du royaume de l’Atlas, décoré par le roi en personne, ne saurait être ternie par un scandale retentissant de cette nature et ferait voir à Me Brahim Rachidi, son avocat, un traquenard, pour le moins rocambolesque, tendu par l’Algérie ?

Le motif invoqué pour rendre plausible sa thèse de la « machination algérienne ourdie par nos ennemis de notre intégrité territoriale » ? Sa victime présumée, une jeune française de 20 ans d’origine algérienne, serait en réalité une redoutable Mata Hari à la solde d’Alger, chargée de l’attirer avec ses propres armes dans un guet-apens, en signe de représailles à son clip tourné au Sahara occidental… Ou comment brouiller les pistes en imputant à l’interminable conflit du Sahara occidental une responsabilité des plus hasardeuses.

Toujours est-il que Saad Lamjarred, qui n’est pas à sa première « affaire de viol » bien qu’il s’en défende, comme le rappelait vendredi la presse marocaine – la dernière en date ayant défrayé la chronique aux Etats-Unis – a été mis en examen et placé en détention provisoire, vendredi 28 octobre, après que son accusatrice, décrite comme « extrêmement choquée » par différentes sources judiciaires, et présentant des lésions sur le corps, examens médicaux à l’appui, ait porté plainte contre lui. La vedette marocaine aurait été, au moment des faits, sous l’emprise de l’alcool et de la cocaïne, ce qui achèverait d’aggraver son cas.

Sur Twitter, la théorie tirée par les cheveux de Me Brahim Rachidi n’a pas fait florès auprès des internautes marocains, mais a été l’objet de leurs railleries, rares étant ceux qui ont cru dur comme fer dans ce qui semble relever davantage de la divagation partisane que d’une ligne de défense crédible.

Clic pour voir la Source de l’article

***


La mesure de rétorsion d’American Express contre Roger Waters, le leader des Pink Floyd, pour son soutien pro-palestinien.

S’il y a une cause qui ne décerne aucune couronne de lauriers, n’ouvre aucune porte vers la gloire et relègue au rang d’artiste maudit celui qui la défend avec ferveur sous les feux des projecteurs, c’est bien celle, noble, juste et urgente, de la souveraineté palestinienne.

Parmi les rares voix de célébrités qui s’élèvent pour en faire une cause audible dans le concert assourdissant de l’hypocrisie internationale, celle de Roger Waters, le bassiste de légende des Pink Floyd, résonne de ses inflexions pro-palestiniennes depuis un certain temps déjà, appelant avec force à faire bloc derrière le mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS), tout en condamnant avec la dernière énergie ces vedettes qui, en se produisant en Israël, cautionnent le rouleau compresseur du colonialisme.

La figure emblématique de l’un des groupes cultes du rock britannique sait mieux que quiconque ce qu’il en coûte de choisir le camp du plus faible contre celui du puissant, et sa prime à l’impunité insoutenable qui lui donne carte blanche pour piétiner le droit international et torpiller le processus de paix.

Ainsi, son soutien inconditionnel aux jeunes étudiants pro-BDS qui se dressent, avec courage et constance, contre la tyrannie israélienne sur les campus de Californie vaut, aujourd’hui, à Roger Waters une mesure de rétorsion de la part d’American Express qui a purement et simplement annulé son contrat de sponsoring évalué à 4 millions de dollars (source Washington Post).

Un tweet a été manifestement la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, la société de financement américaine tranchant dans le vif pour ne pas courir le risque d’être entachée par son militantisme si politiquement incorrect et la forte dissonance de sa propagande anti-israélienne…

« J’envoie tout mon amour et mon soutien le plus sincère à tous ces jeunes sur les campus des universités de Californie qui se tiennent debout pour leurs frères et sœurs en Palestine et font cause commune sous la bannière BDS », a écrit Roger Waters, avant d’enfoncer le clou et de sceller définitivement son sort aux yeux d’American Express : « Dans l’espoir que nous parviendrons à ce que le gouvernement israélien mette fin à l’occupation».

Il faudrait assurément plus de Roger Waters pour couvrir le cynisme de ceux qui hurlent avec les loups sur la vaste scène mondiale.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Député Joumea: Des facilités égyptiennes pour l’ouverture du passage de Rafah.
.
Un adolescent et deux mineurs condamnés à 25 ans de prison pour une tentative d’attaque au couteau.
.
Le Ministre Husseini révèle à notre CPI les dimensions du projet judaïque « visage de Jérusalem ».
.
Des centaines de colons dévastent le village de Qafl Haras pour tenir des rites talmudiques.
Des centaines de colons juifs ont dévasté le village de Qafl Haras au nord de la ville de Selfiit pour accomplir des rites talmudiques sur le site historique existant dans ce village.
.
1000 colons envahissent Kafel Hares et accomplissent des rituels talmudiques.
.
Des sources d’information hébreu ont déclaré dimanche 30, que les forces de la police d’occupation ont arrêté deux jeunes hommes Jérusalémites pour avoir tentative d’incendie.
.
L’occupation opprime un mineur Jérusalémite.
.
13 étudiants en détention pour des raisons politiques.
Les forces de la sécurité de l’Autorité Palestinienne en Cisjordanie occupée continuent d’arrêter 13 étudiants, y compris 4 qui poursuivent leur grève de la faim.
.
Blocus militaire sioniste sur le village de Beit Ummar à Hébron.
.
Rafles en Cisjordanie.
Les forces armées d’occupation israéliennes ont poursuivi le lundi 31, la campagne quotidienne de raids et d’arrestations dans un certain nombre de villages et des villes de la Cisjordanie.
.
4 bulldozers sionistes se déplacent dans l’est de Khan Younès.
4 bulldozers militaires sionistes se sont déplacés ce matin lundi 31, à l’est du village de Khuza’a à l’est de la province de Khan Younès dans la Bande de Gaza.
.
La colonisation dévore 90% du village de Kafr ed-Dik.
.
Une tour militaire pris par le feu des cocktails Molotov.
Des jeunes palestiniens ont attaqué aux cocktails Molotov un tour de contrôle militaire d’occupation israélien au nord de la ville d’Hébron en Cisjordanie occupée.
.
Un jeune palestinien a mené une attaque à la voiture bélier blessant trois soldats d’occupation israéliennes au nord de la ville d’Hébron avant de tomber en martyr.
.
Jérusalem: Ouverture d’un café gratuit pour les soldats sionistes dans la vieille ville.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Maroc : Un an de pluie s’abat sur le sud du Maroc en 48 h

En l’espace de 48 heures, l’équivalent d’un an de pluie s’est abattu sur le grand Sud du pays. De Marrakech à Agadir, le débordement des Oueds, les rivières, a occasionné la fermeture de plusieurs routes nationales et l’évacuation de centaines d’habitants.

Déjà en alerte depuis la semaine dernière où les crues ont provoqué la mort de 36 personnes, les autorités multiplient les appels à la prudence. Les opérations de sauvetage visent principalement les automobilistes qui, bravant le danger, tentent de traverser coûte que coûte les routes inondées. Les autorités tentent d’accélérer comme elles peuvent la réouverture du réseau routier déjà largement éprouvé par les intempéries du week-end dernier.

Mais les dégâts sont d’ores et déjà considérables. Plusieurs ponts se sont effondrés, et des villages sont toujours privés d’approvisionnement. Le secteur touristique a également été touché par les pluies, une soixantaine d’étrangers ont été évacués par avion depuis Ouarzazate. La ville de Guelmin, située au sud d’Agadir, a elle été déclarée « zone sinistrée ». Dans cette seule région, 24 personnes ont perdu la vie, emportées par les eaux le week-end dernier.