MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 2 Rabi Al Thanni 1438.

Flash info du 2 Rabi Al Thanni 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


France : Loiret : l’arrivée de réfugiés dans cette ville fait reculer le vote FN.

L’arrivée d’une centaine de réfugiés à Pierrefitte-ès-Bois, dans le Loiret, a bouleversé la vie des habitants de cette petite ville qui comptait pas plus de 300 habitants il y a un an.

« Ils sont toujours extrêmement généreux ».

Tout droit venus de Calais, l’accueil de cette centaine de réfugiés ne s’est pas fait sans réticence dans cette ville frontiste. Le score obtenu par le Front National aux élections départementales s’élevaient à 52% et à 49% aux élections régionales. La maire de la ville, Ghislaine Baudet, s’est confiée à Europe 1 sur le comportement exemplaire des réfugiés du village : « Il n’y a jamais eu à se plaindre pour quoi que ce soit. Lorsque j’y vais ils viennent me saluer la main sur le cœur. Ils sont toujours extrêmement généreux ». Ces réfugiés sont aujourd’hui installés dans un centre de vacances et bénéficient de l’entraide des villageois de Pierrefitte-ès-Bois qui ont mis en place plusieurs initiatives en leur honneur : tournoi de foot, cours de français, dons de vêtements. Certains villageois frontistes ont également assuré qu’ils ne voteront pas pour le Front National aux prochaines élections, à l’instar de Bernard : « Les gens sont reclus sur eux-mêmes et ont peur de l’étranger »

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Dans un petit village du Loiret, l’arrivée des… par Europe1fr

Clic pour voir la Source de l’article

***


Le président tchèque persiste et signe : pas de réfugiés musulmans dans son pays.

Noël ne fait donc pas de miracle… En effet dans son message diffusé à cette occasion, le président tchèque Milos Zeman a répété son refus de voir la République Tchèque accueillir des réfugiés musulmans.

Un bouillon de cultures susceptibles de créer du terrorisme.

Certains diront qu’il est têtu et d’autres qu’il est intolérant… Milos Zeman n’a pas bougé d’un iota concernant l’accueil de réfugiés musulmans dans le pays qu’il gouverne. Face notamment à une Union Européenne qu’il dit « impuissante et bureaucratique », le chef de l’Etat a indiqué que les « migrants » musulmans étaient difficiles à intégrer et seraient synonymes d’un « bouillon de cultures susceptibles de créer d’éventuelles attaques terroristes » . Il a ajouté qu’il existait un lien entre la vague migratoire et le terrorisme et que personne ne pouvait le nier. Cette déclaration a donc eu lieu à l’occasion de Noël et a été diffusée sur plusieurs chaînes de télévision.

Cependant Milos Zeman s’est dit favorable à aider de potentiels « migrants » dans leur pays d’origine. Il est aussi pour l’apport d’une aide dans des pays voisins comme l’Italie ou la Grèce où se trouvent des réfugiés. Pour Milos Zeman c’est donc ça l’esprit de Noël…

Clic pour voir la Source de l’article

***

10 ans de la mort de Saddam Hussein : de la chute de Saddam Hussein à l’Etat islamique (reportage Bycome).

Depuis la chute de Saddam Hussein en 2003, l’Irak a été traversée par de nombreuses crises qui ont menacé son existence. De l’intervention américaine à l’Etat Islamique, en passant par les guerres confessionnelles, ce pays a dû faire face depuis plus de 13 ans à de nombreux défis.

Comment expliquer cette succession d’événements cruciaux pour l’avenir de l’Irak et la stabilité du Moyen-Orient ? Georges Malbrunot, Karim Pagzad, et Wassim Nasr apportent des éléments de réponse.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

10 ans de la mort de Saddam Hussein : reportage Canal+ sur les « escadrons de la mort » chiites tueurs de sunnites.

Ce documentaire de Canal + intitulé « Irak : Agonie d’une nation » avait été réalisé quelques années après la chute de Saddam Hussein. Les Etats-Unis avaient autorisé l’exécution de l’ex-raïs irakien le jour de l’aïd en guise de cadeau aux milices chiites.

Après la chute de Saddam Hussein, les Etats-Unis se sont rapidement enlisés dans un conflit sectaire entre milices chiites soutenues par le pouvoir de Bagdad et insurrection sunnite anti-américaine.

De son côté, le gouvernement irakien a rapidement sombré dans « la vengeance » contre la minorité sunnite d’où était originaire Saddam Hussein. Dans un silence assourdissement de la communauté internationale, et au premier plan les Etats-Unis, les milices chiites ainsi que l’armée irakienne, entraînée et financée par Washington, vont mettre en place une stratégie d’épuration religieuse contre les populations sunnites. Des villages entiers vont être visés par le fanatisme et la haine de ces miliciens endoctrinés par les mollahs de Téhéran.

10 ans après la chute de Saddam Hussein, la situation en Irak est toujours aussi catastrophique. Le pays est plongé dans une guerre civile qui fait des dizaines voire centaines de morts chaque jour.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Arabie Saoudite : un clip pour dénoncer la condition des femmes.

Des femmes qui font du skate, du roller, dansent, chantent et s’amusent en public dans un clip… et alors, dites-vous ? Ce que vous n’avez pas encore vu celui de la chanson « Hwages », devenue virale dans le Golfe.

Vue plus de 1 ,7 million de fois sur Youtube, le clip, mise en ligne le 23 décembre et signé de l’artiste saoudien Majed al-Essa, met en scène un groupe de femmes débordantes d’énergie et habillées d’un voile intégral noir (niqab) au-dessus de vêtements plus colorés. Le clip entend bousculer les codes du royaume wahhabite, très restrictif en matière de droits des femmes, pour dénoncer les conditions de ces dernières et leur infantilisation.

L’interdiction de conduire est tournée au ridicule avec une scène où on voit des femmes s’installer à l’arrière et un jeune garçon qui prend place sur le siège conducteur. Elles chantent en claquant des mains : « On veut se débarrasser des hommes, ils nous rendent folles », une expression quelque peu désuète surtout utilisée au nord-ouest de Riyad, dans une région connue pour être très conservatrice, selon France 24.

Le clip est inspiré, rapporte Al-Arabiya, d’une chanson qui a fait l’objet d’une vidéo plus ancienne, mise en ligne en juillet 2014 sur YouTube. Majed al-Essa avait déjà provoqué les milieux conservateurs avec son clip « Barbs » plus tôt en 2016.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Rohingyas : des prix Nobel de la paix interpellent l’ONU .

Dans une lettre adressée à l’ONU, onze lauréats du prix Nobel de la paix ont exhorté l’organisation internationale à s’attarder sur le sort de la communauté rohingya. Les 23 signataires dénoncent l’immobilisme de la ministre des Affaires étrangères Aung San Suu Kyi, elle-même lauréate du prix Nobel de la paix en 1991.

« Les Rohingyas figurent parmi les minorités les plus persécutées du monde », souligne le courrier dont l’AFP s’est procurée une copie. Les signataires exigent que l’ONU mette ce dossier à l’ordre du jour en faisant pression sur le gouvernement birman, appelé à lever « toutes les restrictions à l’aide humanitaire ». Ils alertent sur la situation, « une tragédie humaine qui s’apparente à un nettoyage ethnique et à des crimes contre l’humanité se déroule en Birmanie ».

La situation des Rohingyas s’est encore détériorée ces dernières semaines. Près de 27 000 d’entre eux ont fui la Birmanie pour se rendre au Bangladesh, un pays qui les rejettent tout autant. Des réfugiés ont fait part de témoignages terrifiants à l’égard de l’armée birmane (viols collectifs, meurtres, tortures…).

Les signataires insistent sur l’urgence de la situation et demandent au secrétaire général Ban Ki-moon ou son successeur en janvier 2017 de se rendre dans les prochaines semaines en Birmanie. En juin 2016, un rapport du Haut commisariat des droits de l’homme de l’ONU avait déjà alerté sur les crimes contre l’humanité dont étaient victimes les Rohingyas.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Le Prince Charles compare Jésus à Muhammad (saws), ces deux illustres réfugiés.

Le Prince Charles n’a jamais fait mystère de son vif intérêt pour l’islam, ni de son goût prononcé pour la richesse patrimoniale de la culture islamique, allant jusqu’à lever un coin du voile sur son jardin secret en 2013, auprès d’une presse britannique, avide d’informations croustillantes, qui s’est empressée d’en faire ses gorges chaudes : son apprentissage de la langue arabe pour mieux appréhender le Coran.

Lors de sa traditionnelle allocution de Noël diffusée sur les ondes radiophoniques de la BBC, le Prince de Galles, inquiet devant la résurgence de vieux démons au cœur de l’Europe, particulièrement devant l’hydre hideuse du nationalisme et du fascisme qui a ressurgi d’un sombre passé, et plus encore devant la montée inexorable du racisme anti-musulmans et anti-réfugiés, a rappelé le sort subi par la famille de Jésus fuyant la persécution, en le comparant à celui du Prophète Muhammad (saws) et son exil (Hégire) vers Médine, en quête de liberté religieuse pour lui et ses fidèles.

Jésus et Muhammad (saws), ces deux illustres réfugiés, comme l’a indiqué l’héritier du trône britannique en espérant provoquer un sursaut de conscience général, avant d’insister sur l’importance des deux événements majeurs que constituèrent la Nativité et l’Hégire, le premier marquant le début du calendrier grégorien, et le deuxième du calendrier islamique.

Dans son discours aux accents d’un vibrant plaidoyer pour une Europe humaniste et tolérante, refusant de céder aux sirènes stridentes du populisme et de se complaire dans une amnésie collective funeste, le Prince Charles a déclaré au sujet des réfugiés, ces nouveaux damnés de la terre contraints de fuir, sur les routes de l’exode, les horreurs d’une déstabilisation du monde arabe voulue par l’Occident : « Leur souffrance ne s’arrête pas à leur arrivée dans le pays étranger où ils cherchent refuge. Nous constatons une montée des groupes populistes à travers le monde qui se montrent de plus en plus agressifs contre ceux qui adhèrent à une religion minoritaire. Tout cela est profondément choquant et fait écho aux sombres heures des années 1930 », a-t-il alerté avec gravité.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Des centaines de colons envahissent l’esplanade des Mosquées.

Sous le prétexte d’y célébrer la fête juive de Hanouka, qui a lieu cette semaine, des centaines de colons, protégés par l’armée, ont envahi mercredi pendant plusieurs heures l’Esplanade des Mosquées à Jérusalem, rapporte l’agence Maan.

Les provocations à consonance religieuse sont un classique, devenu de plus en plus fréquent, de l’occupation israélienne de la Palestine, et de Jérusalem en particulier.

Pendant des décennies, y compris depuis la conquête de Jérusalem-Est par Israël en 1967, la puissance occupante ne s’était pas attaquée directement à l’espace de la mosquée al-Aqsa, troisième lieu saint de l’Islam.

Le compromis passé par le gouvernement israélien avec le gouvernement jordanien (puissance occupante à Jérusalem-Est et en Cisjordanie jusqu’en 1967, maintenue dans sa souveraineté depuis lors) stipule que seul le culte musulman peut s’exercer sur l’esplanade des Mosquées, seul le culte israélite s’exerçant au « Mur des Lamentations », en contrebas.

Mais la colonisation a sa propre logique, et le couple formé par les colons eux-mêmes et le gouvernement israélien ne cesse de remettre en cause ce compromis.

C’est ce qui s’est produit jeudi : tandis qu’on apprenait une nouvelle mesure anti-musulmane (l’interdiction aux citoyens âgés de la bande de Gaza de se rendre à al-Aqsa pour la prière du vendredi), près de 200 colons, drapeau israélien en tête, ont envahi l’Esplanade où ils sont restés de 7 heures à 10h30.

Ils en réclament la destruction, pour y édifier ce qu’ils appellent le « Troisième Temple », et ont entrepris d’y prier, ce que les gardiens de la mosquée ont toutefois réussi à les empêcher de faire, précise l’agence Maan.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Armentières : un véhicule renverse deux femmes de confession musulmane et une enfant.

À Lille le 29 décembre 2016, par l’antenne Nord pas de Calais du CCIF.

Le drame est survenu le 23 décembre 2016 en début de soirée à Armentières (Nord-Pas-De-Calais).

Au moment d’emprunter le passage piéton, deux jeunes femmes portant le foulard et une jeune fille de 9 ans, ont été renversées par un véhicule. Le chauffard, qui aurait d’abord ralenti puis finalement accéléré au moment où les victimes étaient engagées sur le passage piéton a pris la fuite. Les victimes ont été laissées à terre, sans assistance. Ces dernières ont déposé plainte, et sont accompagnées par le CCIF.

L’une des victimes a été percutée et emmenée sur le capot du véhicule sur plusieurs mètres avant de tomber au sol.

Les policiers et les pompiers sont arrivés sur le lieu du drame pour porter secours aux victimes blessés et dans un état de choc grave. Hospitalisées d’urgence, leurs jours ne sont pas en danger.

Selon des sources proches du dossier, le chauffard a été arrêté puis relâché sans être ni inquiété, ni poursuivi. Il est par ailleurs déplorable que le CCIF ait dû intervenir afin que les agents de police acceptent d’enregistrer la plainte des victimes.

Est-ce une tentative criminelle islamophobe qui avait pour objectif d’écraser des personnes portant un signe distinctif d’appartenance à l’Islam ou l’acte d’impudence d’un chauffard fou, ne daignant s’arrêter pour secourir les victimes ?

L’heure est très grave. L’antenne Nord-Pas-De-Calais du CCIF a été saisie par l’affaire la plus inquiétante jamais constatée dans la région. Plusieurs personnes auraient pu perdre la vie.

Les victimes nous ont rapporté avoir traversé avec prudence le passage piéton, en apercevant le véhicule au loin. Elles ont souligné que le chauffard s’est mis à accélérer au moment où elles étaient au milieu du passage piéton.

Ajouté au fait que le chauffard ne s’est même pas arrêté pour s’enquérir de l’état des victimes, ces précisions viendraient accréditer l’hypothèse de l’acte volontaire.

Un témoin présent sur les lieux a appelé la police et transmis le signalement précis de la plaque d’immatriculation du véhicule.

Une des victimes sorties de l’hôpital s’est présentée au commissariat pour déposer sa plainte. Certains agents de police ont refusé de prendre sa plainte. Il a fallu l’insistance de la victime et l’accompagnement par téléphone d’une juriste du CCIF pour que celle-ci soit enfin consignée conformément à la loi et au droit de la victime.

Il est dramatique qu’une nouvelle fois des femmes de confession musulmane soient la cible d’un acte grave. Il est alarmant que ces femmes se soient vues refuser le statut de victimes par ceux-là même supposer les protéger.

Le CCIF condamne fermement cet acte délictueux, lâche et grave, tout en s’interrogeant sur la motivation de l’auteur des faits.

Le CCIF suit avec beaucoup d’intérêt l’enquête en cours, afin que toute la lumière soit faite sur cet acte grave.

Le CCIF appelle les institutions judiciaires et les responsables politiques locaux à prendre des mesures fermes et concrètes pour que la loi s’applique et que l’auteur de cet acte soit condamné le plus vite.

Le CCIF apporte actuellement son accompagnement, son expertise, son soutien aux victimes et se tient à leurs côtés pour toute action visant à protéger leurs droits devant les juridictions compétentes.

www.islamophobie.net
.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Les ministres des Affaires étrangères d’Allemagne, de France et de Pologne, convoqués devant un tribunal russe.

Un ancien député du parlement ukrainien, Wladimir Olejnik, veut apporter la preuve que l’Euromaïdan, a été un coup d’Etat mené avec le soutien de l’Allemagne, de la Pologne et de la France. Fabius, Sikorski et Steinmeier, accusés d’avoir soutenu le coup d’Etat à Kiev, ont reçu une convocation au tribunal de Moscou. Un tribunal qui écoute des témoins depuis 1 semaine. Les médias allemands ou français ne parlent pas de ces convocations, ni de l’existence du tribunal qui siège depuis 1 semaine déjà !

Tribunal à Moscou a commencé la semaine dernière. Le tribunal de Moscou écoute les différents témoignages. De hauts fonctionnaires d’Ukraine ont été convoqués pour parler des événements de l’hiver 2013/2014. Vladimir Oleïnik veut apporter la preuve qu’un coup d’Etat a bien eu lieu en février 2014 avec aussi l’aide de la France et de l’Allemagne.

La semaine dernière a eu lieu la première partie des auditions. Six témoins ont parlé devant le tribunal. Viktor Ianoukovitch (l’ancien président de l’Ukraine), Alexandre Ïakimenko (ancien chef des services secrets), Nikolai Azarov (l’ancien Premier ministre), Andreï Kliuïev (l’ancien directeur de l’administration présidentielle), Vitali Zakhartchenko (l’ancien ministre de l’Intérieur), Viktor Pschonka (l’ancien procureur général). Les 6 témoins ont expliqué que l’Ukraine a été la cible d’un coup d’Etat calculé et planifié depuis des années avec l’aide des Etats-Unis et d’autres pays occidentaux.

Vladimir Oleïnik a fui Kiev en 2014. Toutes ses tentatives de déposer une plainte devant un tribunal ukrainien ont échoué. Et c’est pour cette raison que Vladimir Oleïnik a lancé la procédure à Moscou puisque, comme l’Ukraine, Moscou, a signé la déclaration des droits de l’homme. «L’Occident a soutenu le coup d’Etat en Ukraine en provoquant la fuite du président légalement élu, Viktor Ianoukovitch , qui a dû prendre la fuite par la Crimée. Une action qui est allée contre la constitution ukrainienne.

L’ancien président ukrainien, Ianoukovitch a expliqué devant le tribunal le rôle de l’ambassade des Etats-Unis qui a servi de QG pour organiser le coup d’Etat. Ianoukovitch a expliqué que les Occidentaux ont poussé l’ancien président à signer l’accord avec l’UE ce qu’il avait refusé car cet accord allait contre les intérêts de l’Ukraine.

L’ancien chef des services secrets ukrainiens SBU, Alexandre Ïakimenko, a parlé devant le tribunal du rôle des tireurs d’élite venus des pays baltes et de Géorgie avec des experts en explosifs.

Ministres des Affaires étrangères de Pologne, de France, d’Allemagne convoqués à la barre. Radoslaw Sikorski, Frank-Walter Steinmeier, Laurent Fabius, ont reçu une convocation. Mais jusqu’à aujourd’hui les 3 ministres n’ont pas répondu à la convocation de Moscou.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Les Etats-Unis expulsent 35 diplomates russes de Washington et San Francisco.

Les autorités américaines ont décidé le 29 décembre d’expulser 35 diplomates russes et fermer deux sites de la Fédération à New-York et dans le Maryland. Les accusations d’ingérence de Moscou dans le processus électoral américain en sont à l’origine.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Boko Haram «écrasé» ? «Vous ne devriez pas mentir aux gens» répond son chef en vidéo.

L’insaisissable chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, a diffusé une nouvelle vidéo dans laquelle il conteste les affirmations du gouvernement nigérian selon lesquelles le groupe djihadiste a été chassé de la forêt de Sambisa.

«Nous sommes en sécurité, nous n’avons été chassés de nulle part. Et les tactiques et les stratégies ne peuvent pas révéler notre position, sauf si Allah le veut», a réagi Abubakar Shekau, chef de Boko Haram, aux propos du président nigérian ayant annoncé avoir vaincu le groupe islamique africain.

Le président nigérian Muhammadu Buhari avait effectivement déclaré le 24 décembre que l’armée avait «écrasé» Boko Haram dans la forêt de Sambisa, où l’armée mène des opérations depuis plusieurs mois, assurant pour la énième fois que le conflit entrait dans sa phase finale.

Shekau, annoncé mort à de nombreuses reprises par les autorités nigérianes, apparaît en bonne forme physique sur cette nouvelle vidéo.

Il était apparu pour la dernière fois dans une vidéo fin septembre, où il affirmait être «en parfaite santé» alors que l’armée nigériane avait annoncé l’avoir grièvement blessé dans des combats.

«Vous ne devriez pas mentir aux gens. Si vous nous avez écrasés, comment pouvez-vous me voir ainsi ? Combien de fois nous avez-vous tués ?», fanfaronne le chef rebelle.

Le leader de Boko Haram ne précise pas où il se trouve, mais affirme que la vidéo a été tournée le 25 décembre, jour de Noël.

S’exprimant tour à tour en arabe et en haoussa, il profère de nouvelles menaces contre l’armée et les Nigérians, promettant de continuer à se battre jusqu’à l’établissement d’un califat islamique dans le nord du pays.

«Vos soldats veulent avoir un répit, c’est pourquoi ils ont dit avoir terminé le travail», ajoute-t-il. «La guerre n’est pas terminée […] O peuple du Nigeria, vous n’avez pas encore de répit.»

«Notre but est d’établir un califat islamique et nous avons notre propre califat, nous ne faisons pas partie du Nigeria.»

L’insurrection de Boko Haram, qui s’est étendue au-delà des frontières du géant ouest-africain, a fait plus de 20 000 morts et près de 2,6 millions de déplacés depuis 2009, provoquant une grave crise humanitaire dans la région.

D’après l’ONU, environ 14 millions de personnes ont besoin d’une aide d’urgence dans l’Etat du Borno, épicentre du conflit.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Le Hamas salue le cessez-le-feu en Syrie et appelle à une résolution pacifique
.
Des palestiniens kidnappés et un bâtiment saisi par les colons à l’aube
.
CPR: Le discours de Kerry viole les droits des Palestiniens
.
Une fille blessée et enlevée par des soldats israéliens près de Qalandiya
.
L’occupation remettra le corps d’un palestinien tué à sa famille
.
Une ex-détenue palestinienne victime de négligence médicale
.
Quatre citoyens enlevés et un journaliste convoqué par la sécurité de l’AP
.
Abu Marzouk: Nos entretiens avec le Caire ne se sont pas interrompus
.
Rapport: 12 700 000 palestiniens dispersés dans le monde à la fin de 2016
.
Cheikh Raed Salah de nouveaux face aux enquêteurs de l’occupation
.
Expansion de la colonie de Ramat Shlomo sur les terres palestiniennes
.
Netanyahu au cœur d’une enquête pour fraude et corruption
.
Des centaines de colons envahissent des lieux saints à Salfit
.
Des colons prennent d’assaut la mosquée al-Aqsa
.
Les forces israéliennes prennent d’assaut le village de Wad Rahal
.
Ramallah: Les députés demandent la restitution des corps des martyrs
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Flash info du 29 Rabi Al Awwal 1438.

Flash info du 29 Rabi Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Histoire : ces goumiers marocains qui ont libéré la Corse.

Aujourd’hui, nous nous intéressons aux goumiers marocains, ces soldats qui ont libéré la Corse de l’occupation fasciste et nazie. En octobre 2013, la France célébrait les 70 ans de cette libération. Lors de cette cérémonie, François Hollande a d’ailleurs décerné la légion d’honneur à sept de ces goumiers encore vivants et venus assister à l’événement.

Ces soldats marocains qui ont contribué à la paix dans l’actuelle Corse ont entre 91 et 107 ans aujourd’hui. Les goumiers marocains qui ont œuvré pour la libération de la France se sont engagés corps et âme dans ce combat. Ils ont quitté leur terre natale pour combattre le nazisme et le fascisme.

Malgré leur rôle essentiel dans la libération de l’occupation allemande et italienne en Corse, ces soldats marocains sont souvent occultés des divers récits. Avec l’aide de ces goumiers marocains, la Corse fut le premier département français à être libéré des armées italiennes et allemandes. N’oublions pas l’histoire de ces héros marocains, bien que l’Histoire les ait oubliés.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Des bons usages d’internet.

Internet, cet outil que l’on dit « indispensable » de nos jours. Certes une révolution pour ce siècle, un moyen d’accéder à une panoplie de services en quelques secondes, mais également une plateforme qui requiert de la vigilance et des conseils pour une bonne utilité inchaAllah.

Eviter de surfer pour surfer, afin de ne pas gaspiller son temps.

Comme pour l’usage du téléphone, internet ne doit pas nous faire perdre de temps. Beaucoup d’entre nous se retrouvent connectés sur internet pour une raison précise puis se détournent de cela et cliquent de liens en liens, de pages en pages, jusqu’à tomber dans des occupations totalement futiles et inutiles. Certes, l’usage d’internet est important de nos jours afin d’accéder à certaines informations rapidement mais il en devient dangereux lorsque les recherches utiles se transforment en curiosité ou en occupation futile.

Rappelons nous que le temps est une valeur précieuse, particulièrement pour nous, musulmans. Nous serons interrogés sur le temps que nous avons passé sur terre. Bien que « passer du bon temps » ne soit pas interdit, veillons à le surveiller de près. En effet, rester plusieurs heures à surfer sur le net sans rien chercher en particulier relève de la perte de temps. Pire encore, cette activité peut même pousser certains à retarder l’heure de la prière, qu’Allah nous en préserve !

Chers frères et soeurs, dépensons davantage de temps dans l’apprentissage de notre belle religion, l’évocation d’Allah ou encore la lecture de rappels religieux afin que ce temps nous soit profitable inchaAllah. Rappelons que notre Créateur a révélé : {Ô vous qui avez cru! Que ni vos biens ni vos enfants ne vous distraient du rappel d’Allah. Et quiconque fait cela… alors ceux-là seront les perdants} (Sourate 63 : verset 9). Nos biens ne doivent pas nous distraire de notre raison d’exister. Nous pouvons profiter de ces biens sans que cela soit au détriment du rappel d’Allah.

Mettre l’usage d’internet au profit de la science.

Contrôler l’usage d’internet est sans doute l’une des difficultés de notre génération puisqu’elle est exposée à bien des tentations, en particulier les réseaux sociaux. Pourtant, internet est un outil des plus avantageux lorsqu’il s’agit d’acquérir la science.

Faisons en sorte, chers frères et soeurs de nous servir d’internet au profit de notre science. Qu’il s’agisse de sciences religieuses ou simplement de culture générale, internet nous propose un panel de ressources que nous devrions mettre à notre disposition autant que possible inchaAllah. Bien entendu, il ne s’agit pas de prendre la science religieuse de tout un chacun car comme l’a si sagement souligné Cheikh Mohamed Ibn Sirin : « Certes, cette science est une religion ; Regardez donc de qui vous prenez votre religion ».

Prenons garde à l’usage que nous faisons d’internet chers frères et soeurs, nous en tirerons bien des bénéfices, surtout si cela nous permet d’agrandir notre science inchaAllah. Gardons à l’esprit que l’apprentissage de la religion est une obligation pour chacun d’entre nous. En effet, d’après Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Apprendre la science est une obligation pour chaque musulman ». (Rapporté par Ibn Maja et authentifié par Cheikh al Albani). Internet peut représenter un véritable complément des livres religieux et nous offre donc le moyen d’en apprendre davantage. Veillons simplement à suivre et à apprendre des savants de la Sunna et du Consensus inchaAllah.

Qu’Allah nous permette d’acquérir une science utile. Qu’Il nous éloigne de tout ce qui nous sera futile.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : L’agence immobilière Laforêt publie une annonce raciste excluant étrangers et noirs.

Une annonce immobilière de l’agence Laforêt des Lilas a été partagée sur les réseaux sociaux, non pas pour présenter un bon plan mais pour diffuser un texte raciste. En effet, le propriétaire cherche un locataire avec nationalité française obligatoire et qui ne soit pas noir.

« Etant dans le 93, et aux Lilas, on ne peut pas se permettre d’être raciste ».

C’est sur le compte Twitter de @mous_bm (Moustapha) que l’annonce est apparue. En effet, il demande des explications à l’agent en charge des visites qui ne peut lui apporter de réponses. Ainsi Moustpaha interpelle différents interlocuteurs sur Twitter parmi lesquels l’agence immobilière, SOS Racisme et le Défenseur des droits (autorité constitutionnelle).

Le responsable de l’agence des Lilas a répondu aux questions de Franceinfo en remettant la faute sur une précédente collaboratrice ayant quitté la structure. Il a ajouté que dans le cas de propriétaires racistes, l’agence a pour politique de ne pas prendre les dossiers. Cependant il a aussi expliqué qu’étant dans le 93, et aux Lilas, l’agence ne pouvait se permettre d’être raciste…

Que ce responsable d’agence se détrompe, c’est partout qu’il ne faut pas être raciste pas seulement dans une Seine-Saint-Denis cosmopolite !

Clic pour voir la Source de l’article

***


Netanyahou menace le Sénégal de rupture des relations diplomatiques.

Benjamin Netanyahou ne décolère pas suite au vote, avec abstention américaine, de la résolution onusienne condamnant la colonisation dans les territoires occupés palestiniens. Et à présent le Premier ministre menace le Sénégal, qui était parmi les votants favorables, de représailles diplomatiques

L’ambassadeur israélien à Dakar rappelé en Israël

Le torchon brûle entre Israël et le Sénégal. Le pays d’Afrique de l’Ouest, avec également la Nouvelle-Zélande, a présenté et fait voter le texte pointant du doigt les implantations israéliennes qui ne cessent de se multiplier malgré leur illégalité. Le Sénégal est un membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU, aux côtés des cinq autres membres permanents : Etats-Unis, France, Russie, Chine, Grande-Bretagne. Ainsi Benjamin Netanyahou a rappelé l’ambassadeur d’Israël à Dakar pour des consultations. Des visites officielles ont été annulées et des programmes d’aide au Sénégal ont été suspendus. D’ailleurs sur place, les réactions se multiplient avec notamment la déclaration de l’ancien ministre des Affaires religieuses : « En adoptant cette posture courageuse, le Sénégal honore l’Afrique, la Oumah islamique et le monde ».

L’ancienne ministre de la justice et ex-Premier ministre du Sénégal, Aminata Touré a indiqué : « L’Etat hébreu qui se croit depuis si longtemps au dessus des lois internationales doit bien comprendre que le Sénégal ne l’a pas attendu pour résolument s’engager dans la voie de son émergence et ne saurait être impressionné par les états d’âme de Netanyahou ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


Maroc : Mohammed VI rappelle à l’ordre Abdelilah Benkirane pour former son gouvernement.

Cela fait presque trois mois que les élections législatives ont eu lieu au Maroc. Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) est sorti gagnant avec Abdelilah Benkirane, chef désigné. Cependant ce dernier n’a toujours pas créé son gouvernement.

Mohammed VI presse Abdelilah Benkirane d’agir .

La semaine dernière, deux conseillers du roi du Maroc ont rencontré Abdelilah Benkirane pour lui demander de former un gouvernement au plus vite. Face à la pression royale, les consultations avec de potentiels futurs ministres doivent donc se multiplier. Pourquoi tant de difficultés à désigner une équipe gouvernementale ? Le futur Premier ministre souhaite la présence du parti de l’Istiqlal, dont le secrétaire général est Hamid Chabat, auparavant pourtant ennemi juré du PJD. Le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) doit aussi rejoindre le gouvernement. Quant aux autres formations politiques, voyant les pourparlers s’enliser faute d’accords, certaines ont précisé ne pas vouloir jouer le rôle de « remplaçants » et ne pas être concernés par les négociations que mène Abdelilah Benkirane.

L’absence de gouvernement, les difficultés à le former, peuvent être synonymes d’instabilité pour un pays. Abdelilah Benkirane va-t-il donc entendre les demandes du roi Mohammed VI pour agir rapidement ?

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Yvelines : il poignarde un musulman « barbu et vêtu d’une djellaba » dans un bus.

Patrick, un homme de 53 ans, a poignardé un musulman à cause de son apparence. La scène s’est déroulée vendredi dans un bus qui circulait en Ile-de-France, dans la ville de Houilles (78).

D’après le Parisien, Patrick était debout dans le bus avec un ami lorsqu’il a entendu un jeune « jurer sur le Coran« . Toujours selon le journal quotidien, le quinquagénaire « s’énerve et déclare qu’il en a marre d’entendre ça ». Puis le jeune musulman, accompagné également d’un ami, lui demande s’il a un soucis avec le religion musulmane. Patrick attend que le voyageur musulman « barbu et vêtu d’une djellaba » lui tourne le dos pour sortir un couteau. L’agresseur motivé par sa haine des musulmans enfoncera sa lame dans la clavicule de la victime. Le couteau passe à un centimètre de l’aorte.

La police arrête Patrick. Il expliquera qu’il était sous l’emprise de l’alcool et avait peur du terrorisme. L’islamophobe a été jugé et condamné à 2 ans prison dont 6 mois avec sursis.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Etats-Unis : la justice saisie d’une fausse agression islamophobe .

Largement relayée par la presse américaine, l’agression à caractère islamophobe de Yasmin Seweid était en réalité un canular mais bien des Américains de confession musulmane s’inquiètent des répercussions de cette histoire.

Début décembre, en rentrant chez elle après avoir dépassé son couvre-feu, Yasmin Seweid portait plainte contre trois hommes qu’elle aurait clairement identifié. Désignés comme des « supporters de Donald Trump », ses agresseurs l’auraient attaqué dans le métro au motif qu’elle était musulmane. « Ils m’ont traitée de terroriste, m’ont dit de dégager de ce pays et de retirer mon p***** de foulard avant de me l’arracher de force », racontait la jeune New Yorkaise de 18 ans.

L’histoire fait vite le buzz. La victime présumée s’est même exprimée sur les réseaux sociaux : « Cela me déchire le cœur qu’un si grand nombre de personnes ait décidé de rester passif tout en me regardant me faire harceler verbalement et physiquement par ces porcs dégoûtants. »

Après des suspicions de la police, l’étudiante passe aux aveux et avoue avoir tout inventé. « Rien ne s’est passé, et il n’y avait pas de victime », a rapporté une source policière au Daily News. Poursuivie pour faux témoignage et entrave à la justice, Yasmin s’est présentée le 15 décembre au tribunal la tête rasée, sans hijab. Une punition que lui auraient infligée ses parents. Elle admet avoir menti par crainte de ses parents, qui désapprouvent sa relation avec son petit ami. Yasmin Sweid risque un an de prison pour chaque chef d’accusation.

Cette accusation mensongère inquiète les communautés musulmanes, qui refusent de voir cet hoax pour atténuer la réalité de l’islamophobie aux Etats-Unis. Selon les statistiques de la police, les crimes haineux signalés dans à New York ont plus que doublé le mois dernier. Plus de 43 cas ont été signalés, contre seulement 20 en novembre 2015.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Birmanie : le corps décapité d’un musulman Rohingya retrouvé dans une rivière.

Décapité pour avoir osé dénoncer auprès de journalistes birmans l’horreur des massacres qui déciment la communauté martyr à laquelle il appartenait – les musulmans Rohingyas, cette minorité ethnique de Birmanie classée parmi les plus persécutées au monde selon l’ONU – le corps, atrocement mutilé, d’un grand témoin de ce génocide qui ne dit pas son nom a été retrouvé, vendredi dernier, flottant dans une rivière de l’Etat d’Arakane, appelé aussi Rakhine, au Myanmar.

Alors que cette région est encerclée par l’armée depuis plus de deux mois, lui donnant ainsi toute latitude pour parachever une répression sanglante, méthodique et systématique, à l’abri des regards, tout en balayant d’un revers de main les viols, assassinats de masse, tortures et destructions de villages musulmans que lui impute Amnesty International, preuves à l’appui, la découverte macabre de la dépouille d’un Rohingya, âgé de 41 ans, porte le sceau d’une cruauté étatique implacable.

Cet homme d’un grand courage, qui a signé son arrêt de mort en profitant de l’événement rare que constituait la venue de la presse nationale sur place, avait décidé de parler pour démentir les mensonges éhontés de la version officielle, révélant non seulement les atrocités commises par les forces de sécurité birmanes, mais aussi l’implication de villageois, ivres de haine, dans des attaques meurtrières et ravageuses.

Le récent coup de semonce onusien exhortant la Birmanie, par la voix de son rapporteur spécial Yanghee Lee, à une « action urgente » dans l’Etat de Rakhine et à ne « pas donner carte blanche à l’armée pour intensifier ses opérations » a fait l’effet d’un prêche dans le désert, dans le silence toujours aussi assourdissant de Aung San Suu Kyi, l’usurpatrice du prix Nobel de la Paix.

Clic pour voir la Source de l’article

***


La mode modeste a le vent en poupe à l’échelle mondiale.

Alors qu’en France, crier haro sur le voile et la « mode modeste » est dans l’air vicié du temps, à l’échelle de notre vaste monde, l’engouement pour les collections de vêtements « islamiquement corrects » ne se dément pas, au point de se demander si Paris, la capitale de la mode, aurait perdu de son flair légendaire pour humer les tendances ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, n’en déplaise aux violentes diatribes des esprits chagrins du pays des Lumières, de Pierre Bergé, fondateur de la maison Yves Saint Laurent, à Manuel Valls, l’ex-Premier ministre qui se rêve un grand destin, en passant par les incontournables Cassandre islamophobes de service : les revenus générés en 2015 par les achats de vêtements modestes faits par les femmes musulmanes ont atteint les 44 milliards $, selon un rapport consacré à l’économie islamique mondiale 2015-2016, mentionné par Thomson Reuters.

Pour faire bisquer un peu plus le Tout-Paris politique et mondain ou dégonfler son indignation très sélective et pleine de morgue, ce même rapport met en lumière que, d’ici à l’horizon 2021, les dépenses musulmanes globales en matière de mode modeste avoisineront les 368 milliards $. La réussite sans frontières de la mode qui n’est pas la bienvenue à l’intérieur de l’Hexagone se résume par un slogan qui fait mouche : « les vêtements peuvent être modestes, sauf leur succès ! ».

Marché à fort potentiel, l’Indonésie, le plus grand pays musulman du monde, pourrait s’imposer comme la plaque-tournante de la mode islamique d’ici à 2020. C’est en tout cas l’ambition affichée par le gouvernement indonésien, désireux de damer le pion à son plus sérieux et proche concurrent, la Malaisie, où la mode à l’élégance tout en pudeur a effectué une percée remarquable en l’espace de quelques années.

Pour Alia Khan, la grande figure de la mode islamique à Dubaï et présidente de l’agence Design Conseil, dont la vocation est de promouvoir l’industrie de la mode modeste à la surface du globe, la religion joue un rôle important dans l’essor de cette niche économique qui joue désormais dans la cour des grands.

« Les clientes musulmanes choisissent ces lignes de vêtements avant tout pour leur Créateur. Mais elles apprécient également les belles étoffes, les tenues raffinées, voire plus décontractées. La première démarche, emplie de piété, n’est pas antinomique avec une recherche plus esthétique », explique-t-elle, en attribuant à la multiplication des achats en ligne, à l’impact des médias sociaux et à l’influence de la nouvelle génération des Hijabis, ces fashionistas qui revisitent le hijab, la forte augmentation des dépenses pour la mode modeste, de Jakarta, à Kuala Lumpur, en passant par Singapour et le sultanat de Bruneï.

Si on osait, on soulignerait l’intérêt accru des grandes marques non musulmanes (Dolce et Gabbana, Zara, H&M, Uniqlo, Prada…) pour la mode qui a le vent en poupe partout ailleurs, sauf au pays des envolées voltairiennes, de la liberté d’expression et, en théorie, de création… Mais ne risquerait-on pas de déclencher une énième polémique passionnelle dont la France a le secret et détient l’affligeant record ?!

Clic pour voir la Source de l’article

***


Et si les Russes étaient plus intelligents ?

Barack Obama vient de déclarer que la Russie est « un petit pays qui ne produit rien, qui exporte du pétrole, du gaz et des armes .. un pays qui n’innove pas ». La Russie ne prétend pas à l’hégémonie sur le plan économique, en effet. Elle connaît parfaitement ses limites. Mais elle ne vole pas le pétrole et le gaz des autres pays en y fomentant la guerre civile, comme les Occidentaux l’ont fait en Libye. Elle ne sème pas le chaos à l’étranger sous le prétexte hypocrite des droits de l’homme. Elle n’envahit ou ne déstabilise aucun Etat souverain, elle ne finance aucune organisation chargée d’y semer le trouble. Elle intervient en Syrie à la demande du gouvernement légal, et elle affronte les terroristes au lieu de leur livrer des armes tout en prétendant les combattre.

Les Russes ne sont pas les plus forts sur le plan militaire. Ils ne détiennent pas le dixième de la capacité de projection extérieure des forces dont disposent les USA. En pleine modernisation depuis une décennie, leur appareil militaire sert à protéger l’immense territoire de la Fédération. Leur stratégie est défensive, non offensive. Ils ont deux bases militaires à l’étranger, tandis que les USA en ont 725. Les Russes ne se laissent pas marcher sur les pieds, mais ils ont le sens de la mesure. C’est l’OTAN qui a relancé la course aux armements en déployant un bouclier antimissiles, et non la Russie. On l’accuse de menacer la paix, mais son budget militaire (48 milliards) est inférieur à celui du Royaume-Uni (53 milliards) et il représente 8% de celui des USA (622 milliards).

Mais si les Russes ont des moyens modestes, ils savent les utiliser. Inutile d’employer des forces colossales pour parvenir à ses fins, il suffit de le faire à bon escient. En un mois, sans un coup de feu, la Crimée est revenue au giron de la Mère-Patrie. Les Occidentaux vont devoir s’y faire. C’est définitif. Les Russes ont aussi gagné la partie sur le théâtre syrien. En un an, l’intervention russe a enrayé l’offensive des mercenaires sponsorisés par les puissances occidentales et les pétromonarchies corrompues. Au terme d’une féroce bataille de 30 jours, la libération d’Alep, deuxième ville de Syrie, ouvre la voie à la restauration intégrale de la souveraineté syrienne.

Avec 5 000 hommes et 70 avions, Moscou a fait basculer le rapport de forces. Il a déjoué les plans du « changement de régime » conçu par Washington et déclenché en 2011 à la faveur des « printemps arabes ». Avec la déroute des bandes armées d’obédience wahhabite, les apprenti-sorciers occidentaux viennent de recevoir une dérouillée. Elle explique sans doute l’amertume d’un président américain en train de faire ses valises pour laisser la place à un successeur qui veut reprendre le dialogue avec Moscou. Quelle claque ! A croire qu’il ne suffit pas d’aligner des porte-avions sur les océans pour peser sur le cours des choses. Les Occidentaux n’ont rien compris, ou rien voulu comprendre à ce qui se passait en Syrie. Ces prédateurs arrogants ont perdu la partie.

Ce « petit pays qui ne produit rien » aura administré une leçon d’humilité à des yankees qui se prennent pour des génies de la géopolitique. Adossé à une Chine qui est la puissance montante, il aura donné ses chances à l’instauration d’un monde multipolaire. Les Américains croyaient mener le bal, et ils sont condamnés à faire tapisserie. Il va falloir l’admettre. Si les Russes dament le pion aux Occidentaux, ce n’est pas parce qu’ils sont plus forts. C’est surtout parce qu’ils sont plus intelligents. Ils comprennent le monde qui les entoure avec davantage de finesse. Ils captent mieux les inflexions du réel. Ils ont cette acuité du regard qui repère le point de bascule, l’endroit et le moment où il faut agir pour influer sur les événements. La supériorité russe n’est pas quantitative, elle est qualitative. Il en coûte de sous-estimer le pays de Tolstoï et Dostoïevski. Une culture millénaire lui a appris la patience. Une histoire tragique lui a donné le sens des réalités.

C’est ce qui manque le plus aux Américains. Barack Obama peut-il seulement comprendre ce qui se passe ? Les USA, ce sont les moyens de la civilisation pris pour la civilisation. Leur expérience historique montre qu’un PIB colossal ne se monnaye pas toujours en perspicacité. Aucune loi physique ne fait transfuser la puissance matérielle, comme par enchantement, en intelligence stratégique. Les Yankees se croient supérieurs, et ce sentiment de supériorité les aveugle. Ils s’imaginent que l’attrait de leur modèle culturel vaut approbation universelle. Ils pensent que leur croyance en eux-mêmes est partagée par les autres. Quelle illusion ! Le « moment unipolaire » inauguré par la chute de l’URSS n’est pas la « fin de l’histoire », mais une parenthèse aujourd’hui refermée. Un petit pays qui ne produit rien s’est chargé de cette fermeture à double tour.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Trump s’en prend à l’ONU suite à la résolution condamnant la colonisation israélienne .

Quatre jours après le vote d’une résolution condamnant la colonisation israélienne, le président américain élu Donald Trump s’en prend à l’ONU.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Belgique : Le message poignant d’un mari d’une victime des attentats à Bruxelles : « Le djihad d’amour ».

Mohamed el Bachiri, mari d’une victimes des attentats de Bruxelle, commence son puissant message, adressé face à la caméra lors de la dernière l’émission de l’année de « De afspraak » sur la VRT, par ces mots :

« Je suis Mohamed el Bachiri, belgo-marocain, musulman et molenbeekois. Avec ce prénom, ces convictions et la triste réputation de ma commune, je suis considéré par une partie de la population comme un terroriste potentiel. Je suis également l’époux de Loubna Lafquiri, décédée lors des attentats de Bruxelles, le 22 mars 2016. »

Dans un monologue chargé d’émotion, il livre pendant six minutes un message d’ouverture et appelle à un « djihad d’amour », « Ce djihad qui ne cherche pas à imposer sa vérité ».

Il rend hommage à sa défunte épouse, Loubna, « femme à la beauté inégalable et à la bonté infinie ». Et confie qu’aujourd’hui, « si je me tiens debout, ce n’est que grâce et par amour ». C’est pourquoi, il désire « appeler au djihad ». Mais attention, précise Mohamed el Bachiri, « pas n’importe lequel des djihads ».

« Je parle de ce djihad qui ne connaît pas la haine, ce fardeau pesant qui noircit les cœurs, » explique-t-il. « Je parle du plus vrai, du plus beau combat pour un Musulman qui s’oppose à la terreur. Ce djihad qui incite à aller vers l’autre – son frère différent – pour lui sourire, le comprendre et lui exprimer de l’empathie. Ce djihad qui aime pour exister, qui cherche l’étreinte pour éteindre les flammes de la rancœur et qui ne cherche pas à imposer sa vérité. Car comme il est dit dans le Coran: nulle contrainte en religion. »

Après une année 2016 sanglante, il propose un « djihad d’amour » qui « devrait être la réponse à ceux qui cherchent à nous diviser et à propager la violence et le terrorisme. »

« Etre humaniste musulman, c’est arrêter à un moment de regarder vers les cieux ».

Pour Mohamed el Bachiri, il est en effet tout à fait possible de combiner valeurs humanistes et convictions religieuses: c’est être un « humaniste musulman ». Il nous livre sa définition: « Etre humaniste musulman, c’est accepter, savourer et considérer comme un privilège le fait de vivre dans la diversité. C’est aussi la capacité de contextualiser certains textes du Coran et notamment les passages guerriers en les considérant comme des récits historiques du VIIème siècle qui ne devraient en aucun cas être utilisés pour faire du mal ou porter atteinte à la vie d’autrui. »

Par ailleurs, continue-t-il, « être humaniste musulman, c’est s’intéresser à notre histoire commune: celle de l’Humanité. Avec tous ces grands hommes qui ont fait avancer le monde. Ces hommes de la Grèce antique, de Mésopotamie, de Chine, d’Orient et d’Occident. C’est arrêter – à un moment – de regarder vers les cieux et se tourner vers son prochain: lui sourire et le comprendre. Et si mon prochain est à l’antipode de mes pensées et mes croyances, il a certainement une part de vérité. Car comme disait Héraclite: ‘Il y a une vérité dans une chose et son contraire’. »

A la veille de la nouvelle année, le message de ce Molenbeekois est clair: « Maudite soit la guerre, maudit soit le terrorisme. (…) Il n’y a pas de choc de civilisation. Mais de magnifiques rencontres. »

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Ghannouchi: nous sommes fiers du martyr Zouari et nous appelons à condamner l’occupation
.
Hamas: Pas d’avenir pour l’occupation en Palestine
.
Augmentation des colonies israéliennes à Jérusalem en 2016
.
Des prisonniers malades dans un état critique
.
Prolongation de la détention du député Ghatas
.
Restrictions israéliennes serrées au barrage de Beit Fourik
.
Les Palestiniens en Allemagne organisent leur congrès annuel
.
4 Palestiniens arrêtés dans des affrontements à Jénine
.
Le ministère des affaires étrangères ukrainien convoque l’ambassadeur israélien à Kiev
.
Sabri à Netanyahu: le Mur d’al-Bouraq est aux musulmans
.
Affrontements à Azzoun et checkpoints à Qalqilia
.
Des combattants tirent sur la barrière Jalama au nord de Jénine
.
Une délégation israélienne accueillie à Bahreïn, le Hamas condamne
.
Le prisonnier Amar Hamour sera libéré en juin prochain
.
Deux mineurs arrêtés en Cisjordanie
.
75 Colons extrémistes profanent la mosquée al-Aqsa au 3e jour de Hannouka
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com