MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 6 Dhou al Qa’da 1438.

Flash info du 6 Dhou al Qa’da 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Voici pourquoi la pudeur fait partie de la foi.

La pudeur est un sentiment de réserve, de retenue et de honte de plus en plus difficile à préserver.
L’Islam distingue deux types de pudeur: la pudeur naturelle (« al hayaa-oun-nafsâniy ») qui existe en chaque être humain afin de lui éviter de faire des choses blâmables et la pudeur (« al hayaa-oul-Imâniy ») qui résulte de la foi en Allah soubhanou wa ta’ala.
Le musulman a le devoir d’entretenir et de développer ces deux sortes de pudeur.

Afin de souligner que la pudeur fait partie intégrante de la foi, on retrouve de nombreux hadiths mettant en valeur l’importance de la pudeur.
D’ailleurs, le Prophète a dit :
«La foi comporte soixante et quelques branches…. La pudeur fait partie de la foi». {Hadith rapporté par Abu Horeira que l’on retrouve dans le Sahih de Boukhari (livre de la foi, n°9)}.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: «La pudeur fait partie de la foi et la foi est au paradis. L’obscénité fait partie de la bassesse et la bassesse est dans le feu».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2009 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

Aïcha (qu’Allah l’agrée) a dit :«Quelles excellentes femmes que les femmes des Ansars, la pudeur ne les empêchait pas de comprendre leur religion».
{Rapporté par Mouslim ( livre des menstrues, n°332 )}.

Allah soubhanou wa ta’ala a également mis en exergue la noblesse de la pudeur de la femme. IL dit :
« Et quand il fut arrivé au point d’eau de Madyan, il y trouva un attroupement de gens abreuvant [leurs bêtes] et il trouva aussi deux femmes se tenant à l’écart et retenant [leurs bêtes]. Il dit: «Que voulez-vous?» Elles dirent: «Nous n’abreuverons que quand les bergers seront partis; et notre père est fort âgé.
Il abreuva [les bêtes] pour elles puis retourna à l’ombre et dit: «Seigneur, j’ai grand besoin du bien que tu feras descendre vers moi».
Puis l’une des deux femmes vint à lui, d’une démarche timide, et lui dit: «Mon père t’appelle pour te récompenser pour avoir abreuvé pour nous». Et quand il fut venu auprès de lui et qu’il lui eut raconté son histoire, il (le vieillard) dit: «N’aie aucune crainte: tu as échappé aux gens injustes ». (Coran, 28, verset 23 à 25).

Ainsi, on peut conclure que la pudeur envers Allah, c’est le fait de lui obéir, et d’avoir honte de lui désobéir et qu’il n’y a pas de pudeur à avoir dans l’apprentissage de la science.

La pudeur n’engendre pas de perdre sa personnalité mais plutôt de l’utiliser pour faire du bien !

AJIB.FR
***


Voici ce qu’il faut savoir sur salât joumou’a.

La prière du vendredi est une obligation pour les hommes.
Allah (soubhanou wa ta’ala) dit : «Ô vous qui avez cru! Quand on appelle à la Ṣalāt du jour du Vendredi, accourez à l’invocation d’Allah et laissez tout négoce. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez!» (Coran, 62/9).
Le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) nous a indiqué également combien cette prière est incontournable dans la vie d’un musulman:
«Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur des jours de la semaine sur terre : c’est le jour où fut créé Adam, le jour où il fut introduit au Paradis, le jour où il en sortit . C’est aussi le jour où finira le monde.» [Rapporté par Mouslim].
«Certes ! Le jour du Vendredi renferme un instant de faveur. Si la prière de quelqu’un demandant des faveurs correspond à cet instant, Allah les lui accordera.» [Rapporté par Mouslim].

Comme pour chaque effort, la récompense de salat Jumu’a est grande.
A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : «Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur des jours de la semaine sur terre : c’est le jour où fut créé Adam, le jour où il fut introduit au Paradis, le jour où il en sortit . C’est aussi le jour où finira le monde.» [Rapporté par Mouslim].
Un jour d’une telle importance, mérite d’être honoré, comme Allah ‘azawajel l’a glorifié. Ce jour-là on doit multiplier les bonnes œuvres et s’abstenir de tout péché. «Certes ! Le jour du Vendredi renferme un instant de faveur. Si la prière de quelqu’un demandant des faveurs correspond à cet instant, Allah les lui accordera.» [Rapporté par Mouslim].

Afin de prier dans les conditions dictées par Notre Créateur, le musulman doit respecter cinq règles fondamentales:
– le musulman doit être en état de résidence (et non voyageur)
– être libre (et non en position d’esclave)
– être un homme pubère (Joumou’a n’est pas obligatoire pour les femmes et les enfants)
– être proche du lieu de prière
– être en absence d’excuses légales (exemple : la maladie)
Au moment d’aller effectuer la prière, le musulman doit délaisser les activités commerciales ou celles qui le poussent à la distraction.

Enfin, la préparation pour se rendre à la prière est primordiale et revête toute son importance.
Le Messager d’Allah (sallAllahou ’alayhi wa salam) a explicité l’état dans lequel le croyant doit être pour se rendre à la prière du Vendredi:
«Cinq pratiques sont caractéristiques de la Fitra (nature primordiale) : la circoncision, le rasage du poil pubien, le coupage court des moustaches, le coupage des ongles et l’épilation des cheveux des aisselles.» (rapporté par Abû Hurayra).

De plus, le croyant doit porter des vêtements propres, se parfumer (uniquement les hommes), et se rendre à la mosquée de bonne heure.
Il doit accomplir les deux unités de prières surérogatoires en arrivant à la mosquée en étant concentré sur l’accomplissement de son devoir envers Notre Créateur (soubhanou wa ta’ala).

AJIB.FR
***


France : L’unique centre de déradicalisation de France va fermer ses portes.

Le ministère de l’Intérieur annonce vendredi 28 juillet mettre un terme à l’expérimentation du centre de déradicalisation de Pontourny, situé dans la commune de Beaumont-en-Veront (Indre-et-Loire).

Ouvert en septembre 2016, le centre de « prévention, d’insertion et de citoyenneté » avait pour objectif de « préparer, proposer et dispenser une offre et un programme pédagogique utiles à la réinsertion de jeunes radicalisés en voie de marginalisation ». Il aurait dû recevoir 25 pensionnaires sur la base du volontariat mais n’en n’a accueilli que 9. Aucun des jeunes n’a suivi le programme jusqu’à son terme et depuis février, la structure n’accueille plus personne. Elle aura coûté 2,5 millions d’euros. Pour rien.

« Malgré la compétence, la détermination et l’investissement des personnels du centre, qui ont démontré leur savoir-faire pour assurer une prise en charge pluridisciplinaire des bénéficiaires, l’expérience ne s’est pas révélée concluante », déclare Place Beauvau. Le communiqué du ministère précise que « le gouvernement étudiera, notamment, la possibilité d’ouvrir des structures de petite taille pour y accueillir des individus sous main de justice et y développer des solutions alternatives à l’incarcération ».

La secrétaire générale du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR) sera chargée de faire des propositions. Elles seront examinées à l’automne prochain lors d’une réunion du comité interministériel qui sera organisée par le Premier ministre.

saphirnews.com
***


Arabie Saoudite : un missile tiré du Yémen intercepté près de La Mecque.

La coalition menée par l’Arabie Saoudite au Yémen contre les rebelles houthis annonce avoir intercepté un missile à 69 km au sud de la Mecque. Elle indique qu’il s’agit d’une « tentative désespérée des rebelles chiites Houthis de perturber le Hajj » qui se déroulera cette année à la fin du mois d’août. Un engin similaire, tiré depuis le Yémen, avait également été intercepté le 28 octobre 2016.

Ce nouveau tir de missile balistique est, selon la coalition, la preuve de la « poursuite du trafic d’armes (au profit des rebelles) au port de Hodeida », sur la mer Rouge. Elle met en cause « l’absence de contrôle » dans ce port. La coalition considère que cela est dû au « détournement des autorisations données par la coalition arabe pour l’acheminement de l’aide humanitaire et des cargaisons commerciales ».

Le port d’Hodeida est le principal point d’entrée de l’assistance humanitaire à destination du nord du pays et de la capitale Sanaa qui sont sous le contrôle des rebelles houthis. C’est pourquoi la coalition désire placer le port sous son contrôle ou celui de l’ONU. Mais les Nations unies rejette cette idée car elles craignent que l’arrivée de l’aide humanitaire soit entravée par le dispositif d’une coalition déjà accusée de la mort de centaines de civils.

Lancée en mars 2015, la guerre au Yémen a coûté la vie à plus de 8 000 personnes, en majorité des civils et plus de 44 500 blessés. Le conflit oppose les forces gouvernementales, soutenues par une coalition de pays arabes et dirigée par l’Arabie Saoudite, à des rebelles en majorité houthis, soutenus par l’Iran. Le désastre sanitaire occasionné par la guerre a favorisé une crise alimentaire sans précédent ainsi que la diffusion du choléra. Plus de 1 700 personnes en sont mortes et près de 320 000 en seraient malades.

saphirnews.com
***


Palestine : Jérusalem : les musulmans mettent fin au boycott de l’esplanade des Mosquées.

Une victoire enregistrée pour les Palestiniens face à Israël. Après les détecteurs de métaux, les autorités israéliennes ont finalement décidé, jeudi 27 juillet, de retirer les caméras installées récemment à l’entrée de l’esplanade des Mosquées, où se trouve la mosquée Al-Aqsa.

Cette décision qui a tant révolté les Palestiniens était attendue des autorités religieuses qui gèrent le lieu saint. Ces derniers avaient en effet appelé les musulmans à boycotter l’esplanade en signe de protestation contre les mesures de la puissance occupante tant que celles-ci n’étaient pas abrogées.

La situation étant celle qui prévalait avant le 14 juillet, date de l’attaque contre des policiers israéliens, le boycott a pris fin la veille de la grande prière hebdomadaire du vendredi.

« Le rapport technique a montré que tous les obstacles que les occupants (Israël) avaient installés aux abords de la mosquée ont été retirés » et que, par conséquent, « les autorités religieuses musulmanes à Jérusalem appellent les Palestiniens à entrer à Al-Aqsa pour faire la prière de l’après-midi », a déclaré un responsable du Waqf, en charge de l’esplanade des Mosquées. Un appel soutenu par le président palestinien Mahmoud Abbas. Des milliers de Palestiniens s’y sont rendus afin de célébrer ce moment.

saphirnews.com
***


La Cour suprême des États-Unis considère le Prophète comme l’un des plus grands législateurs de l’histoire.

Non loin du Capitole, à Washington, se dresse la Cour suprême des Etats-Unis, majestueuse et d’inspiration antique, à l’intérieur de laquelle une grande frise, ciselée dans la pierre par le sculpteur A. Weimann au cours des années 1930, rend hommage à 18 illustres législateurs passés à la postérité.

Dans une atmosphère polluée par la rhétorique politico-médiatique aux accents islamophobes, rendue électrique par l’accession au pouvoir du pyromane de l’unité nationale, Donald Trump, il serait bon, de temps à autre, de lever les yeux vers cette œuvre d’art érigée au sein de la plus haute instance judiciaire américaine pour y découvrir ou y redécouvrir la place prépondérante occupée par le Prophète Muhammad (saws).

Dans l’Amérique de Trump où les vieux démons ressurgissent et prolifèrent, libérant leurs pires pulsions contre les citoyens de confession musulmane, ces nouvelles victimes expiatoires, il est tout à la fois extrêmement valorisant et réconfortant de réaliser la très haute estime dans laquelle la puissante Cour suprême tient le grand homme de l’islam, et ce depuis des décennies, et l’importance historique que revêtent à ses yeux les enseignements et la loi islamiques.

Considéré comme l’un des législateurs les plus éminents de la Grande histoire, aux côtés d’autres figures de premier plan, religieuses et laïques, telles que, entre autres, l’ancien gouverneur égyptien Menes, le Prophète Moïse, Hammurabi, Confucius, César, William Blackstone, Napoléon et John Marshall, la sculpture de celui que l’on n’incarne pas témoigne du fait que la législation américaine n’est pas fondée sur un texte juridique ou religieux spécifique, mais qu’elle s’est nourrie, à travers les siècles, des traditions et des lois millénaires du monde entier.

Alors qu’il est bon, en ces temps troublés par la haine de l’altérité, de contempler cette frise grandiose pour mesurer l’honneur qui y est fait au Prophète Muhammad, sa représentation, bien que perçue comme des plus positives et bien-intentionnée par la plupart des responsables musulmans, a inévitablement posé problème.

« Nous sommes persuadés que la Cour suprême était animée des meilleures intentions du monde en honorant le Prophète de cette manière, et nous apprécions l’hommage qui lui est rendu. Nous demandons juste, afin de ne pas offenser notre communauté, de sabler son visage ou d’y apposer un morceau de marbre sur lequel serait inscrit un verset du Coran ou une de ses célèbres citations relative à la justice. Il va de soi que nous sommes prêts à payer les changements demandés », déclarait en 1977 Nihad Awad, l’actuel porte-parole du Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR).

Face au refus opposé par William Rehnquist, l’honorable magistrat siégeant au sommet du pouvoir judiciaire américain, au motif qu’il était « illégal d’enlever ou de nuire à une caractéristique architecturale dans le bâtiment de la Cour suprême », une fatwa en faveur de la frise et de la sculpture du Prophète fut émise par Taha Jaber al-Alwani, le président du Conseil de la jurisprudence islamique (Fiqh) de l’Amérique du Nord et ancien professeur émérite en Arabie saoudite.

« Ce que j’ai vu dans la salle de la Cour suprême ne mérite que l’appréciation et la reconnaissance des musulmans américains. C’est un geste positif envers l’Islam de la part du sculpteur et des autres décideurs de la Cour suprême que d’avoir taillé dans la pierre une représentation du Prophète. Si Dieu le veut, cela aidera à contrecarrer les effets désastreux de la malheureuse désinformation qui entoure l’islam et les musulmans dans ce pays », écrivait-il en 2000 pour justifier son avis juridique favorable.

oumma.com
***

 

 


Honda Kôichi, le maître incontesté de la calligraphie arabe au Japon.

On dit de lui qu’il a révolutionné la calligraphie arabe, et ce n’est pas pour déplaire à l’orfèvre de l’écriture ciselée qu’il est, le japonais Honda Kôichi fait autorité au Japon, mais également au-delà des frontières, jusque dans le monde fascinant de l’islam qui est et demeure une source d’inspiration intarissable pour sa plume alerte, minutieuse et respectueuse des règles d’or de cet art millénaire.

Maître incontesté d’un graphisme unique au monde, dont la beauté des mille et une arabesques avait émerveillé Picasso, Honda Kôichi s’attelle à apporter sa touche nippone à un art majeur qui n’est nulle part ailleurs plus étudié et respecté qu’au Japon sans en comprendre pour autant les idiomes. Pour ce virtuose de la calligraphie, dont certaines œuvres sont exposées au British Museum à Londres, les idéogrammes chinois et les kana japonais ont contribué à développer une fibre artistique incomparable chez ses concitoyens, qui les rend, plus que tout autre peuple, particulièrement réceptifs à la magnificence de la calligraphie arabe.

“La forme de tous les caractères est naturelle, bien équilibrée. Les proportions sont magnifiques. La calligraphie arabe possède une sorte de rythme musical, on a l’impression d’entendre une mélodie, n’est-ce pas ? Même sans en comprendre la signification, on ressent quelque chose“, décrit avec passion cet artiste de renom, dans un entretien accordé à la presse japonaise, subjugué comme au premier jour par l’élégance et la finesse de la belle et noble écriture venue d’Orient, qui incarne la beauté parfaite enviée par l’Occident sans jamais atteindre son niveau de perfection.

“Je recherche la beauté des lignes tout en respectant totalement les règles. C’est un principe auquel je me conforme. Les autres calligraphes se montrent compréhensifs à mon égard, ils ne rejettent pas mes œuvres. Et ils apprécient ma façon de voir les choses. J’en suis ravi“, poursuit celui qui officiait en tant qu’interprète au Moyen-Orient avant d’être séduit par la splendeur de sa calligraphie. “Mon séjour au Moyen-Orient a radicalement changé ma vision du monde. J’ai même ressenti la nécessité d’exprimer ce changement. Cette énergie motrice est toujours en moi“, renchérit-il avec un enthousiasme qui ne s’est jamais émoussé depuis.

C’est à Honda Kôichi, l’ascète des beaux caractères du pays du soleil levant, qui a consacré toute sa vie à sublimer les sourates du Livre Saint, comme s’il composait à chaque fois une nouvelle symphonie, que l’on doit la « Pyramide des prières », une pyramide bleue qui s’élance vers le firmament, ornée de superbes motifs sur lesquels des versets du Coran s’égrènent pour culminer au sommet avec le mot Allah.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Le père de Hadar Goldin : Lieberman veut nous garder 50 ans à vivre dans les cauchemars
.
Simcha Goldin, père du soldat israélien Hadar Goldin, dont le corps est détenu par le Hamas, a exprimé sa critique du ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, lors d’un service commémoratif de trois ans depuis la disparition de son fils, selon les médias hébraïques.
plus
.
Un ministre sioniste confirme l’échec d’Israël à Al Aqsa
.
Le captif Moataz Hamid poursuit sa grève de la faim pour la deuxième semaine
.
Un palestinien succombe à ses blessures à Jérusalem
.
Le sit in d’Al aqsa entame son 11e jour
.
Arrestations et raids en Cisjordanie
.
L’occupation détruit partiellement une maison palestinienne à Lod
.
Renouvellement des restrictions sur l’entrée des musulmans à al-Aqsa
.
Abu-Marzouk: la victoire des maqdessites à al-Aqsa est un coup dur pour les forces d’occupation
.
L’occupation impose un siège sur le village de Janata à l’est de Bethléem
.
Colonisation: Proposition sioniste d’annexer des colonies en échange de villes arabes
.
L’occupation prolonge l’ordre de confiscation d’une maison palestinienne à l’est de Qalqilya
.
Peine de mort pour l’auteur de l’opération de Halamish, exige Netanyahu
.
Al-Jazeera: Les menaces de Netanyahu contre notre bureau sont une attaque brutale
.
Une campagne d’arrestation en Cisjordanie et l’occupation détruit trois carbonifères à Nassiria
.
Haniyeh : les Palestiniens sont les défendeurs d’al-Aqsa
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

Flash info du 7 Shawwal 1438.

Flash info du 7 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


La mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam) : quand son regard se fixa…

Durant les semaines précédentes, nous nous sommes intéressés à la mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam). C’est ainsi que nous avons évoqué le pressentiment de sa fin proche, le début de sa maladie et ses soins, ainsi que sa douleur et ses derniers propos. Nous nous penchons aujourd’hui, mes frères et soeurs, sur les propos qu’il a tenus quand son regard se fixa ainsi que sur les dernières personnes à l’avoir vu (‘alayhi salat wa salam).

Quand son regard se fixa.

Lorsque la mort vint à lui, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) eut le regard qui s’est fixé. Il tint alors des propos que ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) a rapportés puisqu’elle était auprès de lui lorsqu’il a commencé à tomber malade jusqu’à ce que la mort l’emporte.

Elle relate ainsi : « Ce jour-là, le Messager d’Allah tomba malade et il coucha dans ma demeure. Un homme de la famille al Bakr entra chez moi avec en main un siwak vert. Le Messager d’Allah y posa son regar et je sus qu’il le voulait. Je demandai : « Ô Messager d’Allah ! Aimerais-tu que je te donne ce siwak ? ». Il répondit : « Oui ». Elle continue : « Alors, je le pris et l’assouplis, ensuite je le lui remis. Il l’utilisa comme je ne l’avais jamais vu le faire auparavant. Puis, il le posa et je trouvai le Messager d’Allah, affaibli, dans mon giron. Je voulus regarder son visage mais son regard restait figé, alors qu’il répétait : « Plutôt vers la compagnie la plus éminente, au Paradis ». Je dis alors : « Tu as eu le choix et tu as choisi, par Celui qui t’a envoyé avec la vérité ! ». Puis le Messager d’Allah mourut » (Al Boukhari). Lorsque son regard se figea, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) demandait à Allah de se retrouver avec la meilleure des compagnies qui puisse être au Paradis.

Il faut également savoir, chers frères et soeurs, que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam), contrairement au commun des humains, a eu le choix entre rester sur terre et retourner auprès de notre Créateur. C’est en ce sens que la mère des croyants raconte : « J’entendis que le Messager d’Allah ne pouvait pas mourir avant d’avoir eu le choix entre ce monde et l’au-delà. C’est alors qu’il fut pris par un enrouement durant la maladie qui causa sa mort. Je l’ai entendu dire : « Avec ceux que Tu as comblés de Tes bienfaits : les prophètes, les véridiques, les martyrs et les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-là ! » Je pensais alors qu’il avait reçu le choix. Le Prophète perdit connaissance dans mon giron. Je me suis mise à essuyer son visage et à invoquer pour qu’il guérisse. Il se réveilla et dit : « Je demande plutôt à Allah, de jouir de la compagnie la plus éminente et heureuse, celle de Jibril , de Mikail et d’Israfil« . (Ahmed). Il a ainsi fait le choix de retourner auprès d’Allah, tout en lui demandant la meilleure des compagnies qu’est celle des anges, il a d’ailleurs même cité leurs noms.

Quand la mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam) approcha à grands pas, il le sentit et fit des invocations. ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) rapporte : « J’ai entendu le Messager d’Allah implorer au moment de sa mort : « Ô Allah, pardonne-moi, accorde moi Ta miséricorde et fais-moi rejoindre la compagnie la plus éminente »« (Al Boukhari et Muslim).

Lorsqu’il mourut, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) était auprès de son épouse ‘Aisha (qu’Allah l’agrée). C’est ainsi que la mère des croyants (qu’Allah l’agrée) raconte : « Le Messager d’Allah mourut alors qu’il se trouvait entre mon ventre et mon menton. Jamais je ne serai autant touchée de voir les affres de la mort de quelqu’un, après avoir vu celles du Messager d’Allah« (Al Boukhari). La mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam) fut donc un instant extrêmement touchant et douloureux pour tous les musulmans.

Les dernières personnes à l’avoir vu.

Plusieurs personnes ont visité le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) avant sa mort, d’autant plus qu’il était malade. Ces compagnons l’ont ainsi vu comme Anas (qu’Allah l’agrée) qui rapporte : « La dernière fois que j’ai vu le Prophète c’était quand il tomba malade. Il ordonna à Abu Bakr de diriger les gens dans la prière. Tandis que nous accomplissions le dhohr, le Prophète souleva, de sa main, le rideau de l’appartement de ‘Aisha et contempla les gens. Je vis alors son visage. Il était telle une page du mushaf » (Al Boukhari et Muslim). Cette précision concernant le visage du Prophète (‘alayhi salat wa salam) signifie qu’il avait un visage resplendissant car la comparaison avec une page du Saint Coran suggère qu’il était lumineux. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam), qui pourtant était souffrant, a ressenti ce besoin de voir sa communauté prier, comme il le lui a enseigné. Ce récit est touchant car il reflète la compassion que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) ressentait pour sa communauté et ce, jusqu’à son dernier souffle sobhanAllah.

D’après Oum Salama, le dernier a avoir vu le Prophète (‘alayhi salat wa salam) fut son compagnon, cousin et gendre ‘Ali ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée). Oum Salama (qu’Allah l’agrée) raconte ainsi : « Par Celui par lequel Oum Salama jure, le dernier à avoir vu le Messager d’Allah fut ‘Ali. Le matin de sa mort, le Messager d’Allah envoya quelqu’un le chercher. Je pense qu’il le fit mander pour un besoin particulier. Il se mit alors à questionner, à trois reprises : « ‘Ali est-il arrivé ? ». Celui-ci vint avant le lever du soleil. Quand il arriva, je sus qu’il avait besoin de lui. Alors, nous sortîmes de la maison. Ce jour-là, nous avions rendu visite au Messager d’Allah dans la demeure de ‘Aisha. Je fus la dernière à sortir de la maison. Ensuite, je pris place au plus près de la porte. ‘Ali se pencha vers lui et il fut le dernier à le voir. Il lui confia des propres secrets, il lui fit des confidences » (Ahmed).

Nous savons à présent quelles furent les paroles du Prophète (‘alayhi salat wa salam) lorsque son regard se fixa ainsi que les personnes qui l’ont vu avant qu’il ne meurt. Nous poursuivrons prochainement, mes frères et soeurs, ce rappel sur la mort du meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam).

Que la prière et le salut d’Allah soient sur notre Prophète bien aimé. Qu’Il fasse de lui notre compagnon le jour où nous serons ressuscités.

AJIB.FR
***


Portrait de femme: Amani Khathatbeh, un titan du web.

Amani Khathatbeh n’était qu’une adolescente quand elle a lancé son blog MuslimGirl. C’était un passe-temps à l’époque. Aujourd’hui c’est devenu son métier. Le besoin de transmettre de la force aux femmes musulmanes qui a fait de son travail une référence dans le milieu de la technologie au point que le New-York Times l’a surnomme lui-même » un titan des médias « .

Si au départ, le site n’était que la volonté d’une ado de lutter contre ce qu’elle considérait comme l’image de la jeune musulmane sans droit à la parole, aujourd’hui, MuslimGirl.net et sa fondatrice de 23 ans sont une référence que l’on s’arrache aux Etats-Unis. Invitée à Los Angeles à la Women’s Mosque of America, elle donnait un discours dans lequel elle comparait la situation des musulmans de l’après 11/09 à Batman et le ravin dans The Dark night Rises. Elle explique que les musulmans peuvent se relever de cette haine constante et se sortir de cette épreuve pour devenir encore meilleurs.

MuslimGirl.net en chiffres cela donne cela: 1 000 000 de vues uniques par mois, 50 rédactrices qu’elle peut enfin payer comme il se doit car auparavant » elles travaillaient par amour « . Mais son principal objectif, avec cette aventure qui évolue d’une manière qui dépasse toutes ses attentes, est de faire de ce site une source durable d’autonomisation pour les femmes musulmanes.

» Je crois que cela peut être transformateur d’avoir des femmes de couleurs, des femmes musulmanes, et surtout des femmes musulmanes voilées dans le domaine des technologies. Nous devons accroitre notre visibilité. Notre visibilité est cruciale ».

AJIB.FR
***


Lettre à ma sœur, à mon frère : pare-toi de la pudeur.

Ma chère sœur, mon cher frère,

Je t’écris aujourd’hui afin d’évoquer une vertu dont tu dois te parer en tant que musulman(e) : la pudeur. Cette qualité qui nous distingue des personnes décomplexées. La pudeur est une sorte de réserve, de discrétion dans ton comportement, tes paroles et tes actions. C’est cette pudeur qui te permettra d’enrichir ta personne par une valeur noble, en ressemblant au Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Laisse moi te conseiller dans cette voie, ma sœur, mon frère, pour que l’on puisse œuvrer dans le bien et parfaire notre foi, inchaAllah.

Il te faut savoir, ma chère sœur, mon cher frère, que la pudeur fait partie intégrante de ta foi. Cette vertu est si importante que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a mis en garde ceux qui ne la possédaient pas. Il a ainsi dit : « Parmi les choses que les gens ont retenu des premières prophéties : si tu n’as aucune pudeur, fais ce que tu veux » (Al Boukhari). Ce hadith a été expliqué par le fait que la pudeur est une qualité du croyant. S’il délaisse la pudeur, il ouvre la porte qui le mènera à commettre les péchés et donc à faire « ce qu’il veut ». La pudeur est donc cette frontière qui nous sépare, toi, comme moi, de l’interdit. Cette frontière se doit d’être infranchissable pour nous oukhty, akhy, car elle nous permettra d’œuvrer dans le bien et d’éviter les grands péchés. Savais-tu que la pudeur était une vertu que les prophètes (‘alayhim salam) avant Mohamed (‘alayhi salat wa salam) avaient transmise ? Cela prouve l’importance que revêt la pudeur pour le croyant sobhanAllah.

Prenons comme exemple le père des hommes, le Prophète Adam (‘alayhi salam). Il fut l’exemple et l’essence même de la pudeur de l’homme. Lorsqu’il mangea de l’arbre interdit avec son épouse Hawa (qu’Allah l’agrée), leur nudité leur est apparue et ils ont donc tenté de la cacher, par pudeur. C’est ainsi qu’Allah a révélé : {Alors il les fit tomber par tromperie. Puis, lorsqu’ils eurent goûté de l’arbre, leur nudité leur apparut et ils commencèrent tous deux à y attacher des feuilles du Paradis. Et leur Seigneur les appela : « Ne vous avais-Je pas interdit cet arbre ? Et ne vous avais-Je pas dit que le Diable était pour vous un ennemi déclaré ?»} (Sourate 7 : Verset 22). Ce verset relève que la pudeur est une caractéristique humaine, qu’elle est propre à l’homme et qu’elle le différencie donc de l’animal. Cela prouve également le fait que le premier des hommes et des Prophètes (‘alayhi salam) ainsi que son épouse (qu’Allah l’agrée) étaient dotés de cette noble vertu qu’est la pudeur. Ne devons-nous pas, ma chère sœur, mon cher frère, prendre exemple sur eux ? Faisons ainsi preuve de pudeur avec notre corps, cela est bien plus sage et correspond à l’image du croyant.

Sache, ma chère sœur, mon cher frère, qu’il te faut faire preuve de pudeur vis-à-vis de notre Seigneur. Qui mérite plus que Lui que nous fassions preuve de pudeur face à lui ? Le fait d’être pudique envers Allah te permettra, oukhty, akhy, de délaisser les grands péchés, de t’éloigner au mieux des actes blâmables et de te rapprocher de lui, en toute sincérité et ce, dans tous tes actes d’adoration inchaAllah. La pudeur vis-à-vis d’Allah nous a été ordonnée par Son Messager (‘alayhi salat wa salam) dans sa parole : « Éprouvez de la pudeur vis-à-vis d’Allah comme il se doit. Que celui qui éprouve de la pudeur vis-à-vis d’Allah comme il se doit préserve sa tête et ce qu’elle contient, son ventre et ce qu’il renferme, qu’il se souvienne de la mort et de l’épreuve, et que celui qui désire l’au-delà délaisse la parure de ce bas monde. Celui qui fait cela aura éprouvé de la pudeur vis-à-vis d’Allah comme il se doit » (At Tirmidhy et Ahmed).

Oukhty, akhy, sais-tu que la pudeur te permettra d’accéder à de nombreux mérites inchaAllah ? Cette vertu est en effet un moyen de bénéficier de l’amour d’Allah. Permets-moi de te rappeler cette parole de notre Prophète bien aimé (‘alayhi salat wa salam) : « Allah est pudique et décent, Il aime la pudeur et la décence » (Abu Dawud et Ahmed). La pudeur est donc une qualité de notre Créateur. Elle est également une qualité qu’Il apprécie sobhanAllah. Ces deux mérites devraient à eux seuls nous pousser à nous parer de la pudeur.

Ma chère sœur, mon cher frère, garde à l’esprit que la pudeur est une qualité propre à l’Islam et aux musulmans. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit en ce sens : « Chaque religion a une caractéristique et le caractère de l’Islam est la pudeur » (Ibn Majah). Le fait que la pudeur fasse partie de l’Islam démontre le rôle primordial que doit jouer cette qualité dans notre quotidien, en tant que musulmans. Rappelle-toi également, ma chère sœur, mon cher frère, cette célèbre parole prophétique : Ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) est passé devant un homme des Ansars qui exhortait un de ses frères à la pudeur. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) lui dit : « Laisse-le, car la pudeur fait partie de la foi » (Al Boukhari). Le degré de ta foi est donc dépendant de la pudeur que tu manifesteras dans ton comportement, ton lien avec Allah et ta relation avec les autres.

J’espère que ces quelques paroles te permettront de méditer sur l’importance de la pudeur pour toi ma chère sœur, mon cher frère. Au delà du fait d’être une caractéristique propre à l’homme, la pudeur représente une qualité prophétique, un moyen d’accéder à l’amour d’Allah et une composante de ta foi.

Qu’Allah nous permette, à toi comme à moi, de faire preuve de pudeur. Qu’Il fasse de nous des serviteurs pieux, jusqu’à la venue de l’Heure.

AJIB.FR
***


France : Un homme tente de foncer en 4X4 sur la foule devant la mosquée de Créteil.

Un homme a tenté à plusieurs reprises de forcer les barrières de sécurité. Un homme à bord d’un véhicule 4X4 a tenté, ce jeudi soir, vers 18h30 de foncer sur la foule devant la mosquée située rue Jean Gabin à Créteil (Val-de-Marne).

« Ne parvenant pas à franchir les obstacles, le conducteur a poursuivi sa course, percuté un terre-plein, puis a pris la fuite », indique la préfecture de police dans un communiqué.

Aucun blessé parmi les fidèles n’est à déplorer. Le conducteur a été interpellé « sans incident » à son domicile, indique encore la préfecture de police.

journaldumusulman.fr
***


Angleterre : Deux musulmans attaqués à l’acide à Londres dénoncent l’islamophobie.

Deux Britanniques, une femme et un homme, ont été sauvagement attaqués à Londres le matin du 21 juin à l’acide alors qu’ils étaient à bord d’une voiture. Jameel Mukhtar et sa cousine Resham Khan, qui fêtait ses 21 ans peu après son retour d’une année d’échange universitaire à Chypre, ont été brûlés et défigurés.

« C’est certainement un crime de haine. Je crois que (cet acte) a quelque chose à voir avec l’islamophobie. (…) Je ne sais pas si des gens agissent en représailles. Nous sommes des gens innocents. Nous ne l’avons pas mérité », raconte Jameel Mukhtar, 37 ans, à Channel 4 vendredi 30 juin, après un temps passé dans le coma artificiel.

Alors que la voiture était arrêtée à un feu rouge, « j’ai ouvert la fenêtre en me demandant ce qu’il (l’agresseur) voulait parce que j’ai trouvé un peu étrange qu’il ait frappé à ma fenêtre et il a juste jeté ce liquide clair sur nous que je pensais être de l’eau », témoigne-t-il avec émotion.

Il a pensé que c’était une blague. « Jusqu’à ce que ma cousine commence à crier. Je la regardais brûler. Puis, j’ai brûlé et le gars s’est enfuit. » Des passants, en les voyant crier, ont réagi en leur jetant des seaux d’eau. Les deux victimes ont toutefois été grièvement blessées au visage et au corps.

L’assaillant présumé, que Jameel Mukhtar déclare n’avoir jamais vu de sa vie jusqu’au jour de l’attaque, est John Tomlin. L’homme de 24 ans n’a pas encore été arrêté et est activement recherché dans cette affaire.

Les vies de Jameel Mukhtar et Resham Khan sont changées à jamais. Les attaques à l’acide ont explosé en Grande-Bretagne.

En six ans, depuis 2011, plus de 1 500 agressions à l’acide sulfurique, libre de vente et souvent perpétrés entre gangs rivaux, ont été répertoriés rien qu’à Londres. 454 attaques à l’acide ont été recensés en 2016 selon la police londonienne.

saphirnews.com
***


Palestine : à Israël, l’ONU réitère son appel à mettre fin de l’occupation .

En finir avec l’occupation est le seul moyen de jeter les bases d’une paix durable répondant à la fois aux besoins de sécurité des Israéliens et aux aspirations des Palestiniens pour un Etat et une souveraineté, ont déclaré, jeudi 29 juin, le secrétaire général des Nations Unies António Guterres, et la vice-secrétaire générale Amina Mohammed.

Ce nouvel appel de l’ONU auprès d’Israël a été lancé à l’occasion d’un forum organisé au siège des Nations unies par le Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien de l’Assemblée générale, pour marquer les 50 ans de l’occupation israélienne au-delà de la Ligne verte (Cisjordanie, Gaza, Jérusalem-Est).

« C’est le seul moyen d’atteindre les droits inaliénables du peuple palestinien », a souligné António Guterres, pour qui il est temps de revenir à des « négociations directes » pour résoudre toutes les questions de statut final « sur la base des résolutions de l’ONU, des accords et du droit international adéquats ».

Le chef de l’ONU, estimant qu’il est aussi temps de voir se créer un Etat palestinien indépendant, a rappelé que l’occupation a imposé « un lourd fardeau humanitaire et de développement au peuple palestinien ».

« Des générations de Palestiniens ont grandi dans des camps de réfugiés bondés, beaucoup dans une pauvreté abjecte et avec peu ou pas de perspective d’une vie meilleure pour leurs enfants », a déploré Antonio Guterres, déclarant que la résolution du conflit israélo-palestinien « éliminera le facteur de l’extrémisme violent et du terrorisme au Moyen-Orient ».

« Je comprends le profond sentiment de désespoir du peuple palestinien. Pendant trop longtemps, la communauté internationale n’a pas trouvé une solution juste et durable à leur déplacement », a aussi déclaré Amina Mohammed lors de ce forum.

« La vie de générations de Palestiniens et d’Israéliens a été confinée par un conflit qui a façonné le paysage physique et humain avec des murs en béton, des points de contrôle et des tours de surveillance, sous une forte atmosphère de peur, de méfiance mutuelle et de désespoir », a-t-elle ajouté.

« Une paix réelle ne peut être atteinte sans une résolution juste et durable », souligne la vice-secrétaire générale, prônant la solution à deux États comme « le seul moyen de faire en sorte que les Palestiniens et les Israéliens puissent réaliser leurs aspirations nationales et historiques et vivre dans la paix, la sécurité et la dignité ».

saphirnews.com
***


La présence de Michel Boujenah au Festival de Carthage suscite un tollé en Tunisie.

La perspective de voir Michel Boujenah se donner en spectacle sur la scène musicale du Festival International de Carthage n’a manifestement pas fait rire grand monde en Tunisie, et hormis quelques rires jaunes, la venue prochaine de l’humoriste français, d’origine tunisienne et de confession juive, a plutôt fait grincer des dents sur les réseaux sociaux du pays du jasmin…

Manquant cruellement d’humour ou d’auto-dérision, les positions « pro-sionistes et pro-Israël » du comique hexagonal, loin d’être jugées désopilantes de l’autre côté de la rive méditerranéenne, ont provoqué une levée de boucliers parmi de nombreux internautes tunisiens qui ont appelé au boycott, voire même à l’annulation de son one-man-show.

Michel Boujenah sera-t-il marqué au fer rouge de l’indésirabilité lors de la 53ème édition d’un prestigieux festival de musique ? Une lettre ouverte, signée de la filiale tunisienne de la campagne internationale BDS « Boycott, Désinvestissement, Sanctions » contre l’impunité insolente d’Israël, est en tout cas arrivée sur le bureau du ministre de la Culture, ainsi que du Directeur du grand événement de Carthage, pour faire tomber le masque d’un amuseur public pas si drôle que ça…

« Michel Boujenah est connu comme l’une des plus grandes figures franco-tunisiennes sionistes qui ont toujours défendu Israël, ses guerres et son armée (surtout dans les médias français). Il se dit haut et fort et fièrement sioniste (dans diverses déclarations, dont celles publiées le 5 février 2013, sur JSS News), et ne cache pas sa loyauté envers Israël, où il avait présenté plusieurs spectacles (d’ailleurs, il se prépare à présenter le même spectacle programmé au festival de Carthage, à Tel Aviv le 25 juillet).

[…] Non seulement le comédien exprime cette admiration, mais il se considère aussi comme une partie du « peuple israélien ». Il considère également les criminels de guerre Ariel Sharon et Yitzhak Rabin comme les « plus grandes figures de paix » (dans une déclaration qui remonte à 2010, sur le site SVP Israël) », peut-on lire dans une missive qui appuie là où ça fait mal, tout en exhortant les autorités tunisiennes à assumer leurs responsabilités.

Si nombre de Tunisiens sont plus enclins à applaudir des deux mains à l’éviction de Michel Boujenah du Festival de Carthage qu’à sa présence sur une scène dont il serait le trouble-fête, certains, à l’image de Yamina Thabet, présidente de l’Association Tunisienne de Soutien des Minorités (ATSM), déplorent vivement l’ acharnement subi par celui qui, à leurs yeux, représente un formidable promoteur de la Tunisie partout où il se produit.

« L’appel à boycotter le spectacle de Boujnah , sous prétexte de lutte contre le sionisme , n’est rien de plus qu’un acte anti-juif quand on sait qu’il s’agit d’un Tunisien qui a toujours crié haut et fort son attachement au pays », a-t-elle lancé.

Michel Boujenah sera-t-il persona non grata à Carthage, comme le fut l’autre bateleur franco-marocain Gad Elmaleh au Liban, en 2009, lors du Festival Beiteddine ? Ce dernier, rappelons-le, n’a jamais fait mystère lui non plus de « l’intensité du lien affectif qui le lie à Israël et à Tel Aviv », profitant du capital sympathie dont il jouit auprès du public français pour se faire l’un des meilleurs ambassadeurs de l’Etat hébreu.

Voici, en substance, ce que déclarait un Gad Elmaleh dithyrambique en 2009, qui chantait les louanges d’un Etat d’Apartheid et vantait ses atouts touristiques, alors que les crimes de guerre à répétition perpétrés dans la bande de Gaza, placée éternellement sous son joug, et la colonisation illégale menée à marche forcée, le mettent d’office au ban des nations.

« Mes amis ont été très surpris par Israël, car ils allaient au-delà des images de télévision et de la vision des medias à travers lesquels ils imaginaient un autre Israël, les empêchant de cerner et d´entrevoir la réalité du pays. C´est une chose que nous tous, devons faire : inciter les gens à voyager pour ressentir et aimer ce pays. J´en parle tous les jours à mes amis et forcement aux artistes que je côtoie, notamment Gérard Depardieu qui raffole d´Israël et de Tel Aviv ».

oumma.com
***


Angleterre : Une Britannique, traitée de “terroriste” par son employeur en raison de son hijab noir, porte plainte pour discrimination.

Recrutée depuis plus d’un an au sein d’une agence immobilière ayant pignon sur rue à Bury, une localité située dans le comté du Grand Manchester, revêtue d’un voile noir qui n’avait pas été un frein à son embauche, quelle ne fut pas la stupeur d’une jeune femme musulmane d’être soudainement prise en grippe par sa hiérarchie, alors même que ses compétences, son adaptabilité et sa rigueur professionnelles n’étaient plus à prouver.

Sommée du jour au lendemain d’arborer un hijab d’une autre couleur que celle symbolisant désormais, dans l’inconscient collectif, les ténèbres du « terrorisme islamiste », cette employée modèle n’a pas supporté de faire subitement figure d’épouvantail sur son lieu de travail, s’entendant dire, effarée, par son directeur et l’un de ses collègues : « Vous ressemblez à une terroriste. La clientèle majoritairement blanche et non musulmane est intimidée et effrayée à votre vue ».

Elle qui se croyait parfaitement intégrée à l’entreprise, sans que son islamité visible n’ait jusqu’alors posé le moindre problème, a refusé de se plier à cette injonction jugée parfaitement discriminatoire et a présenté sa démission une semaine après une réunion particulièrement humiliante, au cours de laquelle le gérant de l’agence a cru bon de lui imposer le port de hijabs colorés choisis par ses soins.

« J’ai été extrêmement choquée par sa demande qui ne souffrait aucune discussion et plus encore par les raisons invoquées », a confié au journal The Independent cette négociatrice en immobilier voilée, passionnée par son métier, qui a immédiatement porté plainte auprès du tribunal administratif de Manchester pour avoir subi un traitement « intimidant, dégradant, hostile et offensant », se disant victime de « discrimination religieuse illégale ».

« Que je reçoive ou non une indemnité pour le préjudice moral et matériel qui résulte de cette triste affaire, ce n’est pas là l’essentiel à mes yeux », a-t-elle insisté, renchérissant : « Ce qui revêt une importance primordiale pour moi, c’est que mon cas serve d’avertissement aux employeurs, car une telle pression exercée sur un employé est absolument et catégoriquement inacceptable. Les jeunes femmes musulmanes, qu’elles soient écolières, lycéennes ou qu’elles essaient de se frayer un chemin dans la vie active ne doivent jamais sacrifier leurs croyances religieuses et leur identité musulmane sur l’autel d’une islamophobie banalisée ». Une islamophobie qui, en l’occurrence et comme cela se produit fréquemment, ne dit pas son nom…

Alors que la Cour européenne de justice, en mars dernier, a autorisé les employeurs à proscrire le port du voile dans l’entreprise, dans le cadre d’un règlement interne s’appliquant à tous les autres signes religieux et politiques, cette citoyenne britannique place tous ses espoirs dans le verdict qu’énoncera, le 20 juillet prochain, le tribunal administratif de Manchester.

Elle a en effet toutes les raisons de croire que son statut de victime d’une discrimination religieuse abusive sera reconnu par la justice, puisque pour plaider sa cause elle se réfère scrupuleusement aux règles d’or de son agence immobilière, gravées dans le marbre d’un petit manuel à usage interne, selon lesquelles « l’agence Harvey Dean s’engage à ne pas influer sur les choix individuels en ce qui concerne l’apparence extérieure de son personnel ». Une règle dont elle a constitué la flagrante exception…

oumma.com
***


Ramadan : Eux, ils ne reviendront plus à la mosquée.

Aïd El Fitr. Hommes et femmes se rendent à la mosquée pour y prier les deux unités voulues. Les gens se bousculent, nous sommes très nombreux, les rangs se forment, la prière démarre. Quelques louanges et invocations après, voilà que l’imam se tourne en direction de son auditoire et démarre son prêche écrit à l’occasion. Déjà, quelques-uns se lèvent et partent. Ont-ils plus important à faire ? Sûrement. Mais la chose ne plaît pas à tous. Des fidèles leur jettent un œil mauvais, certains soupirent, dépités à la vision de si empressés à rejoindre leurs mondanités. L’imam ne peut s’empêcher d’en faire des remarques, s’énerve et s’insurge. Remontrances et accusations diverses fusent. Acculés par la honte, eux qui souhaitaient quitter l’assistance sans trop se faire remarquer, culpabilisés par les propos et regards des uns et des autres, la prière de l’Aïd aura pour eux eu un goût amer. Ils avaient pourtant bien le droit de ne pas assister au prêche ce jour-ci. Est-ce au moins su de tous ? Pour quelques-uns, c’était la 1ère fois en une mosquée. Pour quelques autres, ce sera la dernière.

Combien sont en effet ressortis ainsi des maisons d’Allah refroidis par le comportement de leurs semblables, pour parfois ne plus en revenir ? Pensant retrouver une communauté et un semblant de fraternité, ils y retrouvent une horde d’anthropophages. On entends et observe ici et là des cas de femmes jetées par des consœurs des mosquées parce que ne portant pas le vêtement qu’il faut, d’hommes à qui les salutations ne sont pas rendues car étrangers au « minhaj ». Des enfants qui pour un bruit de trop se font hurlés dessus, et même des chrétiens curieux refusés à l’entrée par d’ignares prosélytophobes. Il y a des règles, certes, mais aussi l’esprit qui va avec. Notre noble Prophète, paix et salut soient sur lui, savait composer avec la personne qui lui faisait face. Doux ici, plus sévère là. On dit que là est la sagesse réelle. On dit même qu’il laissa en son temps un bédouin finir d’uriner en sa mosquée avant de gentiment le conseiller. Qu’en avons-nous retenu ?

Il est des gens très peu au fait de notre Sunna, des débutants, de frais repentis comme des pêcheurs qui ne se savent pas. Ce sont d’accompagnements, conseils, sourires et mains tendues dont ils ont besoin. Non de sourcils froncés et meuglements imbéciles pharisiens modernes. Le Malin sourit. On repousse des gens des mosquées sans qu’il n’en prenne trop part, des musulmans s’en chargent à sa place! « Montre-toi clément envers les croyants » annonce pourtant le Coran à notre Messager, paix et salut soient sur lui. Ailleurs. Il est dit de lui ceci : « Si tu avais été rude et insensible, ils t’auraient fui ». Si lui aurait pu faire fuir les gens, que dire alors de nous… Le croyant doit avoir aussi d’ancrer en son cœur le souci de vouloir le meilleur à son frère autant qu’il le souhaite pour sa propre personne. Ainsi, dans les limites du convenable, nous devrions savoir faire naître en nos coreligionnaires l’amour des mosquées, et non par des comportements stupides les en repousser. Sourions-nous, soutenons-nous, nos rangs ont besoin d’être remplis. Si conseils et corrections doivent se faire, que dans les règles de l’art cela se fasse. Les mosquées ne sont ni à nous, ni à toi, elles n’appartiennent qu’à Allah !

Que le Très Haut bénisse ceux qui travaillent, avec sourire et bonne intelligence, à faire aimer ces lieux aux hésitants et intéressés.

desdomesetdesminarets.fr
***


Ils s’attaquent à nos valeurs.

En Occident, à chaque attentat « islamiste », les faiseurs d’opinion assènent la même réthorique aux foules : les terroristes agissent ainsi par détestation de « nos valeurs », us et habitudes. Que des gens puissent apprécier un café en terrasse, se rendre à des concerts, les barbus en armes l’aurait en horreur et seraient pour cela prêt à tuer. Plus encore, c’est le modèle démocratique et libertaire qui serait visé. En éternels nombrilistes, les observateurs occidentalo-centrés en oublient presque que les dits attentats touchent aussi des gens aux antipodes de leurs personnes. Et donc aux modes de vie bien différents.

Lorsque l’Arabie saoudite est visée, des « groupuscules islamistes » là, des chiites ici, des sunnites là-bas, est-ce par défaut de valeurs et façon de vivre ? Quand dans la chaleur du Sahel, militaires et membres des gouvernements locaux sont visés, est-ce par anti-démocratisme et dégoût des plaisirs mondains ? Si tel était le cas, pourquoi dans ce cas certains pays, ô comment plus « dépravés » que la France ou les Etats-Unis, sont encore et toujours à l’abri des « fous d’Allah » ? Les brésiliens, néo-zélandais, ou vietnamiens semblent par exemple bien loin de tous ces soucis…

Sans chercher à excuser qui que ce soit, penser que les terroristes n’attaquent que par haine de l’altérité est d’une maladresse incroyable. Déjà car cela ne se vérifie pas dans les faits, mais surtout parce qu’ils le disent eux-mêmes : ils ne répondent qu’aux attaques dont ils sont la cible. Les communicants des diverses organisations terroristes sont très explicites en leurs documents envoyés ici et là – mais que personne ne diffuse (pourquoi ?) – ce n’est qu’en réponse aux bombardements et aux invasions subies qu’ils disent user de l’attentat.

Mais au-delà de savoir qui a commencé, qui seulement s’aventure à en venir à une telle réflexion ? Peu ou personne. Chercher raisons et explications relève pour beaucoup d’un presque délit. Ce serait excuser le meurtre d’innocents, donner raison à la barbarie. Bombardons! Posons des questions après. Le président Macron avait pourtant à plusieurs reprises affirmer que militairement intervenir n’était pas une solution à long terme, tout en prenant conscience da la responsabilité de la République et de la société en générale. D’autres experts, des vrais, donc moins porteurs d’intérêts pour les plateaux télé, en sont venus aux mêmes conclusions : plus l’Occident se fera le gendarme du monde, pillonant terres et peuples, maintenant des pouvoirs despotiques où on ne les veut plus, plus le terrorisme trouvera terreau favorable.

Comme l’explicitait un excellent article publié tantôt : (Comprenons bien que (…) l’OEI se moque bien de la démocratie, des libertés, des terrasses de bistrot ou de la tenue de concerts de pop stars (…) de ce que «sont» les Occidentaux. Mais pas de ce qu’ils «font» au Proche-Orient, des milliers de tonnes de bombes qu’ils y déversent, de leur soutien à des régimes qui le combattent ainsi qu’à toute forme d’opposition, même pacifique).

Mais ceci, nos instances gouvernementales, en dépit de leurs discours de façade, le savent très bien. Ainsi, pourquoi continuent-t-ils donc une entreprise qu’ils savent vouer à l’échec et entretenant ce constant climat de tensions et de guerres ?

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Mort d’un malade à Gaza après le retard de son transfert
.
Un malade de Gaza est mort ce vendredi à l’hôpital Rantissi, à cause d’un retard de 50 jours dans son transfert pour se faire soigner d’un cancer des ganglions lymphatiques, a confirmé le ministère de la Santé à Gaza.
.
Mladinov visite Haniyeh dans la bande de Gaza
.
Cheikh Sabri dénonce la judaïsation de la Porte des Maghrébins
.
Hamdan: l’entité sioniste est le véritable danger pour la sécurité de la région
.
Un jeune palestinien tué à Hébron
.
Liban: 3 morts suite à un accrochage armé dans le camp de Sabra
.
Gaza: création d’une zone-tampon sur les frontières avec l’Egypte
.
Un ministre sioniste appelle à envahir la mosquée al-Aqsa jeudi matin
.
Amnesty International visite la tente du sit-in des prisonniers libérés à Ramallah
.
Une palestinienne arrêtée sur un checkpoint au nord de Beithléem
.
Nouvelle offensive de l’UNESCO sur Jérusalem et Hébron
.
Le comité international pour briser le siège : Abbas mène une guerre contre la bande de Gaza
.
Mechaal: notre intérêt est dans l’union des pays arabes et du Golfe
.
Des jeunes palestiniens blessés et arrêtés à l’est de Ramallah
.
Blocus de Gaza : Trois bébés palestiniens morts en moins de 24h
.
Le Hamas à l’ambassadeur américain en Israël: Le siège de Gaza a révélé vos mensonges
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein

Flash info du 1er Ramadan 1438.

Flash info du 1er Ramadan 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Ces 20 phrases que les jeûneurs en ont marre d’entendre pendant le Ramadan.

Aucun musulman n’est épargné par les remarques de collègues, amis, proches qui s’interloquent concernant les modalités de la pratique du Ramadan.
Voici les vingt phrases le plus récurrentes que l’on ne cesse de nous ressasser pendant le mois béni.
Bien sûr, la liste pourrait être plus exhaustive que celle-ci puisque chaque année les réflexions deviennent de plus en plus incongrues!

1. « Mais ça dure tout un mois ? »
2. « Bravo. Je sais pas comment tu fais. Moi je pourrais pas. »
3. « Tu peux pas faire l’inverse, genre ne pas manger la nuit ? »
4. « C’est pas grave si je mange devant toi ? »
5. « Tu tiens le coup ? T’as pas trop faim là ? »
6. « Si tu manges, il se passe quoi ? »
7. « Même un M&M’s c’est non ? C’est petit, ça compte pas. »
8. « Le chewing-gum t’as le droit on l’avale pas. »
9. « Vous faites une nuit blanche pour rattraper tout ce que vous n’avez pas mangé la journée ? »
10. « Tu peux boire au moins, j’espère ? »
11. « Et ta salive tu peux l’avaler ? »
12. « Vas-y bois. T’inquiète pas, ça restera entre toi et moi. »
13. « À la piscine tu fais comment ? »
14. « Imaginons que tu tombes dans les pommes, on peut te donner de l’eau ou pas ? »
15. « Et si t’es dans le désert et que tu es sur le point de mourir de soif, tu peux boire ? »
16. « La douche, c’est autorisé ? »
17. « Heureusement tu peux fumer. »
18. « Ça doit être dur de pas dire de gros mots quand même. »
19. « Ça veut dire que si je te frappe maintenant, t’as pas le droit de me frapper ? »
20. « Tu peux me dire à ta mère de me garder les gâteaux de fin de Ramadan stp ? »

Bien entendu, il faut faire preuve de patience puisqu’il s’agit d’une bonne façon d’en apprendre plus sur l’Islam aux non-musulmans qui nous entourent.

AJIB.FR
***


La pudeur pendant la salât ainsi que ses annulatifs.

La prière est un moment unique d’échange entre le croyant et son Créateur.
Afin que cette prière soit validée in sha Allah, il est nécessaire de respecter quelques règles au risque de subir son annulation.

Dans un premier temps, voici les éléments qui peuvent annuler une prière:
– parler pendant la prière en dehors des récitations ou des invocations.
– faire trois mouvements consécutifs non réglementés dans la prière.
– manger (même un grain de riz).
– boire pendant la prière en tout état de conscience.
– faire un geste dans l’intention de jouer.
– interrompre la prière ou qu’il hésite à l’interrompre.
– douter de la prière à faire après avoir récité Al -Fatiha.

D’autre part, comme la femme, l’homme est soumis à l’obligation du respect de la ‘Awrah (pudeur). En effet, nombreux sont les fidèles qui prient en chemise ou en t-shirt sans faire attention au fait que leur vêtement se soulève pendant la prosternation, laissant ainsi apparaître une partie du dos…
Pour l’homme, cette ‘Awrah s’étend du nombril jusqu’en-dessous des genoux : c’est donc la région qu’il ne convient pas à un homme de montrer à autrui.
A cet égard, les vêtements sont d’une utilité ultime pour préserver la pudeur masculine.
Allah (soubhanou wa ta’ala) a dit:
«Ô enfants d’Adam! Nous avons fait descendre(4) sur vous un vêtement pour cacher vos nudités, ainsi que des parures. – Mais le vêtement de la piété voilà qui est meilleur – C’est un des signes (de la puissance) d’Allah. Afin qu’ils se rappellent.»
(Coran, Sourate 7 »Les Limbes », Verset 26).

Ainsi, quand un homme désire prier il doit protéger sa ‘Awrah (parties génitales et postérieur).

AJIB.FR
***


Ramadan : Il décède mais avait des jours de jeûne à rattraper: son épouse peut-elle jeûner pour lui ?

Une épouse peut-elle s’acquitter du jeûne de son conjoint décédé (ou inversement) ?
La réponse est énoncée dans un hadith. D’après Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’elle), le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit :
« Quiconque rend le dernier soupir, avant d’accomplir le jeûne qu’il devait de son vivant, son proche parent (soit un successeur ou un autre), devra l’accomplir à sa place. » (Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim).

Le Sheikh Muqbil détaille les termes de notre interrogation en ajoutant:
« Quiconque meurt en ayant du jeûne (à rattraper), alors son wali (ses proches) jeûnera pour lui. »
Le terme « Wali » désigne son épouse, un proche parent comme le père, le fils, le frère, le cousin ou autre.
Cependant, si la personne décédée est restée malade jusqu’à sa mort, ni lui ni son successeur ne sont tenus de l’expiation ni de la compensation.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

AJIB.FR
***


Palestine : les prisonniers en grève de la faim dans un état critique .

Près de 1600 prisonniers palestiniens, parmi lesquels le « Mandela palestinien » Marwan Barghouti, prisonnier politique en Israël depuis avril 2001, sont en sa grève de la faim depuis plus de 40 jours pour protester contre les conditions de détention des 6500 détenus palestiniens dans les geôles d’Israël.

Plus de 50 d’entre eux ont été hospitalisés d’urgence ces derniers jours. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), la seule organisation internationale admise auprès des détenus palestiniens dans les prisons israéliennes, s’est inquiété de l’entrée des grévistes « dans une phase critique » du point de vue médical, et estime que la poursuite de la grève « pourrait avoir des conséquences irréversibles ».

Plus de 180 universitaires et journalistes spécialistes du Proche et Moyen-Orient ont lancé, mercredi 24 mai, un appel à « s’engager pour que les médias informent sur la tragédie des prisonniers palestiniens en grève de la faim et pour que le nouveau président (Emmanuel Macron) et le nouveau gouvernement exercent les pressions nécessaires sur les autorités israéliennes ».

saphirnews.com
***


France : Ramadan 2017 : la réouverture de la mosquée de Montfermeil autorisée .

Les musulmans de Montfermeil (Seine-Saint-Denis) vont pouvoir de nouveau prier dans la mosquée-pavillon, située avenue Jean-Jaurès, Depuis mi-avril, le lieu de culte était fermé suite à un bras de fer entamé depuis 2012 par le maire Xavier Lemoine. La municipalité avait pris un arrêté de fermeture pour « des problèmes de sécurité ».

« Après un avis négatif en avril, nous avons effectué différentes remises aux normes : éclairage de sécurité à l’extérieur, élargissement d’un passage entre le bâtiment et les sanitaires, et surtout, on a fait installer un portail plus grand », témoigne Farid Kachour, président de l’association. Résultat, la municipalité a remis, mercredi 24 mai, un arrêté stipulant que le lieu est « autorisé à ouvrir au public pour une durée de deux ans », après une visite la veille dans les locaux qui a validé l’avis favorable émis par la sous-commission départementale de sécurité en date du 11 mai 2017.

« Cela redonne de la confiance dans la devise du pays : liberté, égalité, fraternité… Nous avons la liberté de pratiquer notre religion et le sentiment d’être traités à la même enseigne que tous les Français », se réjouit Farid Kachour. Depuis la fermeture, près de 200 prières ont eu lieu sur le trottoir, occasionnant, selon Le Parisien, « quelques tensions avec la police ».

L’Association des musulmans de Montfermeil va désormais pouvoir relancer la collecte de dons en vue de la future mosquée qui doit ouvrir ses portes fin 2018. Un projet qui avait été bloqué par la fermeture de la mosquée-pavillon.

saphirnews.com
***


Ramadan 2017 : quels pays démarrent le jeûne samedi 27 mai ?

En France, les grandes organisations et fédérations musulmanes se sont accordées pour annoncer la date du samedi 27 mai pour débuter le mois du Ramadan. Une date qui correspond à celle annoncée par la Belgique voisine mais aussi par l’Arabie Saoudite mais également avec celle que les calculs astronomiques prédisent depuis plusieurs mois.

La Turquie, adepte de cette méthode,, ont fixé en amont la date du 27 mai. La Société islamique d’Amérique du Nord (ISNA), le Conseil du Fiqh d’Amérique du Nord (FCNA) ou encore le Conseil européen de la fatwa ont aussi suivi les indications des calculs astronomiques pour informer leurs fidèles en Amérique du Nord ou encore en Europe.

Au Moyen-Orient, les Emirats arabes unis, le Qatar, le Koweït et le Liban démarreront le jeûne du Ramadan samedi 27 mai, de même que l’Indonésie, la Malaisie, le sultanat de Brunei et Singapour.

En revanche, plusieurs pays ne sont pas encore fixés sur la date car ils observeront leur nuit du Doute vendredi 26 mai. Il s’agit du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie, de l’Egypte, du Nigeria, de l’Inde, du Pakistan ou encore de la Jordanie et d’Oman. A partir de leurs observations de la Lune, ils acteront un choix sur le début de jeûne samedi 27 ou dimanche 28 mai.

saphirnews.com
***


La police de Dubaï vole à la rescousse d’un dromadaire en détresse.

Connues pour faire régner l’ordre au volant de leurs voitures de luxe, à faire pâlir d’envie toutes les polices du monde à la vue des Mercedes, Bugatti ou encore Aston Martin qui patrouillent dans les avenues de Dubaï, et plus récemment pour leur nouvelle recrue très futuriste, le robot-policier qui, d’ici à l’horizon 2030, devrait représenter 25% de leurs effectifs, les forces de l’ordre dubaïotes le sont en revanche moins pour leur amour des animaux en général, et des dromadaires en particulier.

Prêts à tout pour sauver ce roi du désert en grande détresse, les policiers de l’émirat ont appuyé, mardi soir, sur le champignon de leurs bolides hors de prix afin de l’extraire du piège où il était malencontreusement tombé.

Des heures durant, alors que la nuit était tombée, ils ont déployé une incroyable énergie pour voler à la rescousse de l’animal, ne s’avouant jamais vaincus, jusqu’à ce que le miracle se produise enfin : l’émergence à la surface du dromadaire visiblement indemne, lequel, perché sur ses longues pattes, a repris le cours normal de sa marche et de sa vie.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Le mannequin voilé de la marque Gap suscite un vif émoi.

Le vaste monde a beau être devenu un grand village multicolore, les réactions des sociétés européennes sont, elles, aux pâles couleurs de l’uniformisation idéologique à la vue du moindre hijab dans leur espace vital : elles s’offusquent, elles s’indignent invariablement, et se perdent en invectives ou en Vade retro, Satana qui manquent cruellement d’éclat !

Que ce soit dans le monde réel, en l’occurrence à Aix-en-Provence devant la vitrine d’un magasin, ou dans le monde virtuel, sur des réseaux sociaux à l’effervescence contagieuse, la diversité prônée par la marque américaine Gap dans sa dernière campagne publicitaire, à travers l’apparition début mai d’une jeune femme voilée au milieu d’autres visages divers et variés, a certes attiré tous les regards mais les plus réprobateurs.

« C’est hallucinant, choquant, on peut penser que Gap fait l’apologie du hijab », s’est émue une jeune passante aixoise auprès de la presse locale qui, comme tant d’autres, a contemplé la devanture de la boutique Gap installée dans sa ville à travers le prisme de ses préjugés.

Il n’y a guère que le multiculturalisme chatoyant de Benetton, illustré par ses audacieuses « United Colors » ancrées dans les mémoires, qui peut se targuer d’être aujourd’hui encensé ! Gap l’a appris à ses dépens, alors qu’un appel au boycott s’est répandu sur le Net comme une traînée de poudre, teinté d’une colère noire à son encontre.

«Nous ne vendons pas le hijab qui apparaît sur cette image, néanmoins, Gap est une marque qui célèbre la diversité. Nos clients et les employés ont des origines, des religions et des modes de vie très différents et nous les soutenons tous », s’est défendue la direction de la célèbre enseigne, réconfortée toutefois par les quelques marques de soutien qui ont apprécié son message de tolérance, apportant une petite touche lumineuse dans ce sombre tableau du rejet de l’autre.

« Je suis curieuse, passionnée. Je suis une travailleuse acharnée et une rêveuse. J’ai bon cœur et suis attentive à mes amis et à ma famille. Je suis Hybutalla», suivi du hashtag «#IAmGap ». Telle était la légende mise en exergue sous la photo du mannequin en hijab, personnifiant l’altérité musulmane, dans un monde qui n’est jamais aussi étincelant que quand il se pare des couleurs de l’arc-en-ciel.

oumma.com
***


Syrie : 106 civils dont 45 enfants tués dans des raids de la coalition.

Un nouveau bombardement aérien de la coalition dirigée par Washington a fait vendredi à l’aube une centaine de morts, dont 45 enfants, dans la ville d’Al Mayadine (province de Deir Ezzor). Selon l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH), deux raids ont ciblé « des maisons occupées par des familles de combattants de l’organisation EI ».

Cette frappe s’est produite une semaine après l’annonce par l’administration américaine d’une «campagne d’annihilation» de l’EI en Irak et Syrie, et quelques jours après la visite du président américain Trump en Arabie Saoudite où il a été accueilli tel un héro.

En mars, plus de 1000 civils ont péri dans des bombardements de la coalition occidentale en Syrie et en Irak.

Le meurtre de civils innocents doit être condamné de la même façon partout à Raqqa ou Mossoul comme à Manchester ou Paris.

desdomesetdesminarets.fr
***


Dissolution du mouvement du moine bouddhiste islamophobe Ashin Wirathu.

Bonne nouvelle. Le mouvement birman « Ma Ba Tha » dirigé par le moine bouddhiste extrémiste Ashin Wirathu, connu pour sa haine envers les musulmans, vient d’être officiellement dissous. C’est une décision de la haute assemblée bouddhiste de Birmanie.

«Il est interdit pour toute personne ou groupe d’entreprendre quelques actions sous la bannière de Ma Ba Tha», est-il écrit dans cette lettre. «Toutes les pancartes de Ma Ba Tha dans le pays doivent être retirées d’ici au 15 juillet au plus tard», est-il encore précisé.

Depuis son monastère de Mandalay, Wirathu (48 ans) attise l’islamophobie à travers le pays, provoquant campagnes de diffamation et de boycott, incendies de mosquées et assassinats de musulmans birmans, notamment des Rohingyas, une minorité de l’ouest du pays, fortement persécutée. En 2013, le journaliste David Aaronovitch écrivait à son propos : «L’Hitler de Birmanie est bouddhiste et ses juifs sont les musulmans rohingyas». En juillet 2013 le magazine Time le met à la une comme étant «le visage de la terreur bouddhiste».

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Khalil Hayya: l’occupation est entièrement responsable des répercussions du blocus
.
Le membre du bureau politique du mouvement membre « Hamas », Khalil Hayya a averti le vendredi l’occupation sioniste des répercussions du resserrement du siège sur la bande de Gaza,
.
Hamas : Le meurtre des coptes égyptiens est un crime horrible et fermement condamné
.
Les détenus Saadat, Ghilma, et Qiq dans un état critique
.
Israël compte réduire son approvisionnement en électricité à Gaza
.
Un enfant palestinien grièvement blessé après avoir été renversé par un colon
.
Le Club du détenu Palestinien: la grève des détenus se complique et s’aggrave
.
Des hôpitaux israéliens veulent appliquer le gavage forcé aux grévistes
.
L’ONU condamne les mesures de l’occupation contre les prisonniers palestiniens
.
L’auteur de l’attaque au couteau de Netanya meurt de ses blessures
.
Des manifestants ferment une route principale à Naplouse
.
Ce mois de Ramadan est le plus accablant pour la bande de Gaza depuis des décennies
.
Nouvelle expansion de colonies sur des terres palestiniennes
.
Vendredi de colère par solidarité avec les prisonniers en grève de la faim
.
Des milliers de colons font irruption dans la vieille ville de Jérusalem
.
Israël veut exclure Shuafat et Kafr Aqab de Jérusalem
.
La Jordanie dénonce les invasions d’al-Aqsa par les juifs extrémistes
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 9 Cha’ban 1438.

Flash info du 9 Cha’ban 1438.

Pour écouter le Coran, des hadiths, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************


Lettre à ma sœur, à mon frère : pare-toi de la pudeur.

Ma chère sœur, mon cher frère,

Je t’écris aujourd’hui afin d’évoquer une vertu dont tu dois te parer en tant que musulman(e) : la pudeur. Cette qualité qui nous distingue des personnes décomplexées. La pudeur est une sorte de réserve, de discrétion dans ton comportement, tes paroles et tes actions. C’est cette pudeur qui te permettra d’enrichir ta personne par une valeur noble, en ressemblant au Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Laisse moi te conseiller dans cette voie, ma sœur, mon frère, pour que l’on puisse œuvrer dans le bien et parfaire notre foi, inchaAllah.

Il te faut savoir, ma chère sœur, mon cher frère, que la pudeur fait partie intégrante de ta foi. Cette vertu est si importante que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a mis en garde ceux qui ne la possédaient pas. Il a ainsi dit : « Parmi les choses que les gens ont retenu des premières prophéties : si tu n’as aucune pudeur, fais ce que tu veux » (Al Boukhari). Ce hadith a été expliqué par le fait que la pudeur est une qualité du croyant. S’il délaisse la pudeur, il ouvre la porte qui le mènera à commettre les péchés et donc à faire « ce qu’il veut ». La pudeur est donc cette frontière qui nous sépare, toi, comme moi, de l’interdit. Cette frontière se doit d’être infranchissable pour nous oukhty, akhy, car elle nous permettra d’œuvrer dans le bien et d’éviter les grands péchés. Savais-tu que la pudeur était une vertu que les prophètes (‘alayhim salam) avant Mohamed (‘alayhi salat wa salam) avaient transmise ? Cela prouve l’importance que revêt la pudeur pour le croyant sobhanAllah.

Prenons comme exemple le père des hommes, le Prophète Adam (‘alayhi salam). Il fut l’exemple et l’essence même de la pudeur de l’homme. Lorsqu’il mangea de l’arbre interdit avec son épouse Hawa (qu’Allah l’agrée), leur nudité leur est apparue et ils ont donc tenté de la cacher, par pudeur. C’est ainsi qu’Allah a révélé : {Alors il les fit tomber par tromperie. Puis, lorsqu’ils eurent goûté de l’arbre, leur nudité leur apparut et ils commencèrent tous deux à y attacher des feuilles du Paradis. Et leur Seigneur les appela : « Ne vous avais-Je pas interdit cet arbre ? Et ne vous avais-Je pas dit que le Diable était pour vous un ennemi déclaré ?»} (Sourate 7 : Verset 22). Ce verset relève que la pudeur est une caractéristique humaine, qu’elle est propre à l’homme et qu’elle le différencie donc de l’animal. Cela prouve également le fait que le premier des hommes et des Prophètes (‘alayhi salam) ainsi que son épouse (qu’Allah l’agrée) étaient dotés de cette noble vertu qu’est la pudeur. Ne devons-nous pas, ma chère sœur, mon cher frère, prendre exemple sur eux ? Faisons ainsi preuve de pudeur avec notre corps, cela est bien plus sage et correspond à l’image du croyant.

Sache, ma chère sœur, mon cher frère, qu’il te faut faire preuve de pudeur vis-à-vis de notre Seigneur. Qui mérite plus que Lui que nous fassions preuve de pudeur face à lui ? Le fait d’être pudique envers Allah te permettra, oukhty, akhy, de délaisser les grands péchés, de t’éloigner au mieux des actes blâmables et de te rapprocher de lui, en toute sincérité et ce, dans tous tes actes d’adoration inchaAllah. La pudeur vis-à-vis d’Allah nous a été ordonnée par Son Messager (‘alayhi salat wa salam) dans sa parole : « Éprouvez de la pudeur vis-à-vis d’Allah comme il se doit. Que celui qui éprouve de la pudeur vis-à-vis d’Allah comme il se doit préserve sa tête et ce qu’elle contient, son ventre et ce qu’il renferme, qu’il se souvienne de la mort et de l’épreuve, et que celui qui désire l’au-delà délaisse la parure de ce bas monde. Celui qui fait cela aura éprouvé de la pudeur vis-à-vis d’Allah comme il se doit » (At Tirmidhy et Ahmed).

Oukhty, akhy, sais-tu que la pudeur te permettra d’accéder à de nombreux mérites inchaAllah ? Cette vertu est en effet un moyen de bénéficier de l’amour d’Allah. Permets-moi de te rappeler cette parole de notre Prophète bien aimé (‘alayhi salat wa salam) : « Allah est pudique et décent, Il aime la pudeur et la décence » (Abu Dawud et Ahmed). La pudeur est donc une qualité de notre Créateur. Elle est également une qualité qu’Il apprécie sobhanAllah. Ces deux mérites devraient à eux seuls nous pousser à nous parer de la pudeur.

Ma chère sœur, mon cher frère, garde à l’esprit que la pudeur est une qualité propre à l’Islam et aux musulmans. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit en ce sens : « Chaque religion a une caractéristique et le caractère de l’Islam est la pudeur » (Ibn Majah). Le fait que la pudeur fasse partie de l’Islam démontre le rôle primordial que doit jouer cette qualité dans notre quotidien, en tant que musulmans. Rappelle-toi également, ma chère sœur, mon cher frère, cette célèbre parole prophétique : Ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) est passé devant un homme des Ansars qui exhortait un de ses frères à la pudeur. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) lui dit : « Laisse-le, car la pudeur fait partie de la foi » (Al Boukhari). Le degré de ta foi est donc dépendant de la pudeur que tu manifesteras dans ton comportement, ton lien avec Allah et ta relation avec les autres.

J’espère que ces quelques paroles te permettront de méditer sur l’importance de la pudeur pour toi ma chère sœur, mon cher frère. Au delà du fait d’être une caractéristique propre à l’homme, la pudeur représente une qualité prophétique, un moyen d’accéder à l’amour d’Allah et une composante de ta foi.

Qu’Allah nous permette, à toi comme à moi, de faire preuve de pudeur. Qu’Il fasse de nous des serviteurs pieux, jusqu’à la venue de l’Heure.

AJIB.FR
***


La naissance d’un enfant : raser les cheveux et faire la circoncision.

Dans le cadre de notre série de rappels concernant la naissance d’un enfant, nous avons précédemment souligné l’importance de faire l’annonce de la naissance de l’enfant ainsi que le choix du prénom et la pratique de la ‘aqiqa. Nous savons que la naissance d’un enfant est un événement entouré de pratiques prophétiques et de rituels religieux comme le tahnik que nous avons déjà expliqué. Aujourd’hui, nous nous intéressons au rasage des cheveux du nouveau-né ainsi qu’à la circoncision lorsqu’il s’agit d’un garçon.
Raser les cheveux et donner l’équivalent du poids en or

Parmi les pratiques qui se font au septième jour après la naissance de l’enfant, il y a le fait de lui raser les cheveux, de peser ses cheveux et de donner en aumône l’équivalent de leur poids en or.

Les savants recommandent vivement cette pratique puisqu’il s’agit d’une Sunna, rapportée dans le hadith concernant la ‘aqiqa où le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit qu’il faut : « lui raser les cheveux et lui donner un nom ». Cela constitue donc une pratique prophétique.

En effet, saviez-vous chers frères et soeurs que la fille du Prophète (qu’Allah l’agrée) a fait cela avec ses enfants (qu’Allah les agrée) ? Cela est précisé par l’imam Malik (qu’Allah lui fasse miséricorde) qui rapporte d’après Ja’far ibn Mohamed que Fatima (qu’Allah l’agrée) a pesé les cheveux d’Al Hassan, d’Al Hussayn, de Zaynab et d’Oum Kalthoum et a donné en aumône l’équivalent de leur poids en argent.

Cette pratique de raser les cheveux du nouveau-né et de donner en aumône l’équivalent de leur poids nous a donc été rapportée par le Prophète (‘alayhi salat wa salam). Précisons chers frères et soeurs, qu’il existe une divergence entre les savants quant au fait de raser le crâne de la fille. En effet, Cheikh al Outhaymine (qu’Allah lui fasse miséricorde) soutient que le rasage de la tête du bébé n’est Sunna que lorsqu’il s’agit d’un garçon et non d’une fille. C’est également l’avis de Cheikh Ibn Baz (qu’Allah lui fasse miséricorde). Cheikh Ferkous quant à lui, souligne qu’il faut le faire autant pour la fille que pour le garçon puisque le mot « nouveau-né » désigne autant l’un que l’autre. Et Allah est plus Savant.

Malgré la divergence existant sur le fait de raser les cheveux de la fille, il n’existe aucun doute sur la Sunna de raser la tête du garçon au septième jour. C’est en ce sens que Mohamed ibn ‘Ali ibn al Hussayn rapporte d’après son père que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a fêté la naissance de son petits fils al Hassan en sacrifiant un mouton puis il dit : « Ô Fatima ! Rase-lui la tête et donne en aumône l’équivalent du poids de ses cheveux en argent ». Fatima pesa ses cheveux et trouva qu’ils pesaient environ un dirham. Il faut donc donner en aumône l’équivalent du poids des cheveux du nouveau-né.
Faire la circoncision du nouveau-né

La circoncision est une pratique remontant avant l’époque du Prophète Mohamed (‘alayhi salat wa salam). En effet, cet acte a été ordonné par Allah à son Prophète et Ami Ibrahim (‘alayhi salam). Il fut ainsi le premier homme à pratiquer la circoncision. Précisons qu’il l’a faite alors qu’il était âgé de quatre vingt ans comme le souligne un hadith.

La circoncision du nouveau-né a été quant à elle instaurée par le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). En effet, Abu Hurayra (qu’Allah l’agrée) a rapporté que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Al fitra (la saine nature) comporte cinq qualités : al khitan (la circoncision), al istihdad (le fait de raser les poils du pubis), le fait de couper les moustaches, le fait de couper les ongles et le fait de raser les poils des aisselles » (Al Boukhari et Muslim). La circoncision fait donc partie de la fitra de l’homme.

Certains savants soutiennent qu’il faut accomplir la circoncision au septième jour, comme c’est le cas pour la ‘aqiqa et le rasage de crâne. Cela dit, beaucoup soulignent qu’il n’y a pas obligation de faire cela le septième jour, l’essentiel étant de ne pas faire la circoncision à un âge trop avancé. Cela est dû au fait que plus la circoncision se fait tardivement, plus la guérison sera lente. Le fait de circoncire le nouveau-né permet donc d’accéder à un rétablissement plus prompt, à une cicatrisation plus rapide et à une douleur bien moins intense.

Rappelons chers frères et soeurs que la circoncision est une pratique religieuse, qui doit se faire dans les règles islamiques et scientifiques. Il convient donc de faire appel à une personne formée à ce genre d’interventions. Quant au jour de la circoncision, ibn al Qayyim al Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) explique que certains savants déconseillent de faire la circoncision le septième jour afin de se différencier de la pratique des juifs. Et Allah est plus Savant.

Qu’Allah préserve nos enfants et fasse d’eux de bons musulmans. Qu’Il nous rassemble au Paradis avec eux ainsi que nos parents.

AJIB.FR
***


France : Débat Macron , Le Pen : la logique antiterroriste de Madame Le Pen.

Lors du débat de l’entre-deux-tours, Marine Le Pen a rappelé ses projets en terme de lutte antiterroriste, des projets qui sont censés garantir la sécurité.

La déchéance de nationalité.

Marine Le Pen a rappelé hier soir que pour lutter contre le terrorisme, « il faut mettre en œuvre la déchéance nationale », projet précédemment abandonné par Hollande. Sans doute que pour elle, la peur de ne plus pouvoir posséder de passeport rouge après leur suicide pourrait dissuader les terroristes. Stupide ? Ce n’est pas nous qui le disons, mais bien Macron qui le lui a fait remarquer.

Expulsion des fichés S.

Marine le Pen a aussi confirmé que si elle est élue, « il faut que l’on expulse tout de suite les fichés S étrangers qui sont sur notre territoire ». Et oui, dans une république où la justice est prônée, on expulse arbitrairement des milliers de personnes, et pourquoi pas rajouter de nouveaux noms à connotation « terroriste » sur la liste, histoire de procéder à un bon nettoyage en bonne et due forme?

Le cas de l’UOIF.

La candidate a ensuite accusé Macron d’avoir des liens avec l’UOIF. Et oui, pour quelle autre raison ses dirigeants appelleraient-ils les Musulmans à voter Macron ? Pour Madame Le Pen, surement pas d’autre explication qu’une entente officieuse. D’ailleurs, si elle est élue, elle dissoudrait cette organisation … enfin une bonne nouvelle !

katibin.fr
***


La France veut accompagner 1 000 refugiés dans leur insertion professionnelle.

Alors que le quinquennat de François Hollande vit ses derniers jours, trois ministères se sont réunis pour acter une des dernières mesures symbolique pour l’intégration professionnelle des refugiés.

Matthias Fekl, ministre de l’Intérieur, Myriam El Khomri, ministre du Travail et de l’Emploi, et Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, ont signé ensemble, mercredi 3 mai, un accord national concernant l’expérimentation d’un parcours intégré vers l’emploi pour 1 000 réfugies, « accueillis dans le cadre du droit international ».

Cet « accord-cadre », signé entre les trois ministres, le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), Pôle Emploi et l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), vise à « faciliter leur sortie des dispositifs d’hébergement » à travers une formation étalée sur huit mois qui débutera en juin 2017.

L’expérimentation associera l’hébergement, la restauration, l’accompagnement social et professionnel, l’apprentissage intensif de la langue française et orienté vers les métiers, la découverte des métiers et une « offre de formation telle que définie par les prescripteurs » Pour ces 1 000 bénéficiaires d’une protection internationale, « le dispositif vise leur accès pérenne à l’emploi et au logement pour leur intégration dans la société française » indique le communiqué.

Une première expérimentation du genre a été menée en 2016 avec 200 réfugiés d’Ile-de-France et des Hauts-de-France, avec le soutien de l’Association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA).

saphirnews.com
***


France : Mosquée de Torcy : la dissolution de l’association prononcée .

Le compte-rendu du Conseil des ministres du mercredi 3 mai annonce que le ministère de l’Intérieur a décidé de la dissolution de l’association Rahma qui gérait la mosquée de Torcy (Seine-et-Marne).

Le lieu de culte avait fait l’objet d’une fermeture administrative le 10 avil dernier pour « incitations au jihad ». Les dirigeants de l’association avait alors contesté cette décision au tribunal administratif de Melun qui a confirmé la fermeture le 21 avril.

Abdelali Bouhnik, président de Rahma et imam de la mosquée, a annoncé sa décision de former un recours contre la dissolution. Professeur de mathématiques en parallèle, il a été suspendu de ses fonctions par le rectorat dès l’annonce de la fermeture de son lieu de culte. La mosquée Rahma de Torcy est le troisième lieu de prière fermé depuis le début de l’année. Dans ses bâtiments en préfabriqués, elle accueillait chaque vendredi près de 500 personnes.

saphirnews.com
***


France : Villepinte : le canular de jeunes au meeting de Marine Le Pen expliqué.

Saphirnews publiait mardi 2 mai un reportage sur un groupe de jeunes de Villepinte venus assister au meeting de Marine Le Pen organisé la veille dans leur ville.

Comme le soulignait l’article, ces jeunes âgés de 17 à 19 ans étaient pour l’essentiel issus de l’immigration et ont alors suscité l’attention de certains confrères sur place. Ils se sont alors amusés à se faire passer pour des sympathisants du Front national. Une interview des Villepintois a même été retransmise lundi sur la chaîne d’information en continu France Info. La vidéo, publiée sur le site internet, a finalement été supprimée le lendemain mais le youtubeur Kiibiki est parvenu à la télécharger avant. Il a publié, mercredi 3 mai, une vidéo pour expliquer que le canular a été préparé en amont.

Au cours d’un storytelling de neuf minutes, il retrace la mission de son « bataillon d’exploration ». On y découvre donc l’interview durant laquelle Madjouma, un des Villepintois, explique qu’il est « fier de voter pour Marine » mais qu’il a peur de se faire « tabasser » par les habitants de son quartier.

Le jeune homme fustige ensuite l’arrivée de réfugiés dans l’Hexagone. Lorsque l’intervieweur rappelle à Madjouma que ses parents ont bénéficié de la possibilité d’immigrer en France, ce dernier lui répond que ses parents « ont eu de la chance » mais « tant pis pour les autres ». Il conclu l’entretien par un tranchant « Moi je pense qu’à ma gueule ! ».

Kiibiki termine sa vidéo en encourageant ses fans à faire preuve de prudence concernant les manipulations médiatiques qui peuvent facilement être créées. Il explique que le canular que ses amis et lui ont provoqué pouvait diffuser une fausse image du Front national, en l’occurrence celle de jeunes de quartiers populaires, d’origine immigrée qui adhéreraient aux idées du parti de Marine Le Pen (alors que ces profils sont extrêmement minoritaires) et appuyer ainsi la stratégie de « dédiabolisation » qui fait fi de la réalite de l’extrême droite.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


France : Marine Le Pen visée par des œufs en Bretagne.

Au lendemain d’un débat d’entre-deux-tours houleux ayant opposé la candidate frontiste au prétendant d’En marche ! à l’Élysée Emmanuel Macron, Marine Le Pen a fait une visite surprise à Dol-de-Bretagne ce jeudi 4 mai, qui s’est ponctuée par une arrivée pour le moins mouvementée. Visée par des œufs, la candidate FN a été protégée par ses gardes du corps avant de s’engouffrer dans le local de la société où elle devait se rendre.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Le hijab, accessoire de mode, fait débat parmi les femmes musulmanes.

Censé échapper au diktat du paraître dans des sociétés occidentales plus ou moins tolérantes, voire répressives, envers celles qui l’arborent, le voile, ce signe religieux de piété drapé dans une pudeur toute musulmane, a fait récemment une entrée très remarquée dans l’univers superficiel de la mode et plus élitiste de la haute couture, au grand dam de ses farouches détracteurs qui sont légion au pays des Lumières.

Si, en France, il est empoigné en repoussoir de la République, il n’en va pas de même sur les podiums des « Fashion Weeks », à Paris, Londres, New York ou Singapour, ou encore dans certaines campagnes publicitaires, où il est passé du statut de couvre-chef honni à celui d’accessoire tendance, rehaussant des collections de vêtements dites « modestes » et non moins raffinées, qui portent la griffe de grandes marques telles que Chanel, Dior, Dolce et Gabbana, H&M, Uniqlo, sans oublier Nike.

Détenteur de la palme des polémiques passionnelles, particulièrement dans un Hexagone qui résonne de l’indignation très sélective d’une certaine intelligentsia et de féministes, pleines de condescendance, qui dénient aux femmes musulmanes la liberté fondamentale de se vêtir selon leurs goûts, le hijab modernisé, relooké et adapté à la pratique sportive fait fureur parmi une nouvelle génération de jeunes femmes vivant en Occident, mais s’avère être aussi une pomme de discorde au sein de la gent féminine musulmane.

A l’instar de la journaliste Tasbeeh Harwees, très critique envers le dernier clip viral de Pepsi, qui a par ailleurs suscité une vive controverse pour avoir pris le combat antiraciste un peu trop à la légère, elles sont nombreuses à ne pas avoir apprécié l’image « progressiste » de la femme musulmane qui a été projetée à l’écran. « Une multinationale qui pèse plusieurs milliards de dollars nous impose un modèle de femme musulmane via la publicité qui ne correspond pas forcément à la réalité », a-t-elle reproché sur les ondes de la BBC.

« En exploitant l’image des femmes musulmanes, en ces temps troublés, les entreprises ont trouvé là un moyen de communiquer sur les valeurs de tolérance et d’inclusion. C’est devenu socialement important de s’aligner sur les minorités dans le climat politique actuel, et les femmes musulmanes sont érigées en égéries malgré elles ».

La popularité croissante des blogueuses hijabis, accros à la mode, dont les tutoriels de maquillage battent des records d’audience et de « like », fait également débat. Certaines femmes, jeunes et moins jeunes, devenues littéralement obsédées par leur apparence, ont ressenti une telle aliénation en visionnant ces vidéos qu’elles ont fini par laisser leur voile dans l’armoire.

Khadija Ahmed, l’éditrice d’un magazine en ligne, fait partie de ces fashion victimes musulmanes très amères qui, sous la pression, forte et sournoise, exercée par la prolifération de ces tutoriels prescripteurs de tendances, a fini par se dévoiler pour être à la mode à tout prix. A ses yeux, le caractère sacré du voile est sacrifié sur l’autel du mercantilisme.

« Je ne pense pas que les marques nous font une faveur, bien au contraire. Nous n’avons pas besoin de leur approbation pour affirmer notre identité et se sentir bien dans nos têtes. Au final, ce phénomène produit un effet très pervers : le renoncement à porter le voile », déplore-t-elle grandement.

Le voile, objet d’interprétations diverses et parfois irréconciliables, est perçu différemment par la journaliste et activiste iranienne Masih Alinejad, instigatrice de la campagne lancée sur Facebook « Ma liberté furtive ». « Je pense que les entreprises occidentales veulent normaliser la question du hijab. Si vous voulez parler du hijab et le présenter comme un signe du féminisme musulman ou de résistance, il faut penser à ces filles et ces femmes qui sont obligées de le porter dans les pays musulmans », a-t-elle déclaré.

Pour l’hyperconnectée Hend Amry, consacrée « reine du Twitter musulman » par ses nombreuses fans à qui elle offre un espace d’expression pour se livrer à cœur ouvert, le port du hijab, loin d’être en voie d’extinction, connaît un véritable regain en Occident, grâce au renouveau qui le revisite et gomme tous les stéréotypes.

oumma.com
***


islam : Biographie de l’Imam Ahmad Ibn Hanbal.

Né à Bagdad au cours du mois de Rabi Al-Awwal en 164 de l’hégire (780), l’Imam Ahmed est l’un des doctes les plus reconnus de l’histoire. Orphelin de père, c’est sa mère qui s’occupera de son éducation religieuse en l’envoyant parmi les plus savants de son temps. Très tôt, il gagnera en savoir auprès de l’Imâm Abû Yûsuf, élève d’Abu Hanifa et 1er Grand Qadi (juge) de l’histoire califale. On dit alors qu’il prenait note de tout ce qu’il entendait, et qu’en 4 ans, il avait accumulé l’équivalent de 4 malles de papiers. Toujours à fréquenter les cercles scientifiques, il se rendait auprès de tous les savants reconnus passant par la capitale du monde musulman d’alors.

Agé de 12 ans, la future référence de la Sunna était déjà sur la route à passer de centres d’études en centres d’études. On le vit à Basorah ou à Koufah comme le désert d’Arabie. Après de multiples savants rencontrés, il s’arrêta auprès de l’Imam Ash Shafii afin de se former à la jurisprudence. Un Imam qui le marqua à tel point qu’on raconte qu’il ne passa pas une nuit sans faire des invocations en sa faveur. Terminant son apprentissage du hadith au Yémen auprès d’Abd Ar-Razzâq Ibn Al-Humâm, l’auteur d’un recueil de hadiths portant son nom, il vivra en travaillant en ce temps en tant que copiste.

Ce n’est qu’en 204 de l’hégire (819), à l’âge de 40 ans que Ahmad Ibn Hanbal devint l’Imam que l’on connaît. Jusque là il s’était interdit toute émission de fatawa, ceci afin de suivre l’exemple du Prophète, paix et salut soient sur lui, qui ne reçut la Révélation qu’à cet âge. Des centaines de fidèles venaient ainsi en la mosquée de Bagdad où il avait pris pied. Ses élèves furent nombreux, mais à titres d’exemples, nous pouvons parmi eux citer Abu Bakr Al-Marwazi, et les 3 plus grands compilateurs de hadiths que furent Abu Dawud, Muslim et al Bukhari.

Devenu l’un des 4 grands Imams du fiqh, il ne consigna pourtant rien de lui-même. Il détestait même que l’on coucha sur papier ses avis. Son travail, nous le connaissons grâce à Abu Bakr Al-Khallal, élève du précédent Al-Marwazi, qui rédiga « Al Jami Al-Kabir », somme des avis et travaux de l’Imam. Mais plus que ses fatawas, c’est surtout pour sa méthode dans l’extraction des preuves en les Textes que l’Imam fut souvent suivi. Désormais, ce seront des centaines, et certaines des plus grandes sommités scientifiques, qui emprunteront son madhab, sa méthode, en vu de se faire spécialiste du fiqh. Les étudiants venaient même en son domicile. Entre autres récits, un jour, l’un d’eux dormant chez lui vu l’Imam Ahmed lui poser à ses côtés un peu d’eau. Ne s’étant pas levé pour prier la nuit, l’étudiant ne l’utilisa donc pas. Au moment de la prière matinale, l’Imam constata que l’eau n’avait pas bougé et en demanda la raison à l’étudiant. L’étudiant eu honte et garda le silence. L’imâm lui dit alors : « Soubhana Llah ! Soubhana Llah ! Je n’ai jamais entendu parler d’un étudiant dans le hadith qui ne se lève pas la nuit pour prier. »

L’Imam connu 4 califes successifs, allant de Al-Ma’mun à Al Mutawakkil. Des califes abbassides qui furent sous l’emprise, plus ou moins grande, des sectaires Mu’tazillites. Ces derniers avaient réussi à faire passer leur doctrine pour officielle, et s’étaient mis en tête de traquer les réfractaires. Refusant de débattre face aux inquisiteurs venus traiter de la nature d’Allah et du Coran, il fut mis sous fers et envoyé au Calife. Sur le chemin, après avoir invoqué la protection du Très Haut, tandis que d’autres captifs renièrent leurs positions, le Calife Al-Ma’mun mourut avant même qu’il n’arrive. Le frère du calife défunt reprenant le pouvoir, l’Imam Ahmed n’en fut pas moins relâché.

Deux ans et demi durant, il fut battu et torturé afin qu’il abjure la croyance authentique. On le pendit pas les pieds, le flagellant jusqu’à en perdre connaissance. Mais rien n’y fut, l’Imam se montra inflexible, et désormais, très seul. Ses élèves et juristes de Bagdad commencèrent tout de même à manifester leur colère. Campant devant la porte du calife, appelant à sa libération, l’Imam Ahmed retrouva la liberté. Le règne du calife fut court et sous celui du suivant, l’Imam Ahmed fut assigné à domicile, et permis de sortie que pour se rendre prier à la mosquée. Ce n’est que sous le règne d’Al Mutawakkil que la secte des Mu’tazilites fut évincée et déclarée illégale. Depuis, et jusqu’à la fin de ses jours, il repris ses activités et son poste d’enseignant à la mosquée.

Des 750 000, ou 1 millions dirons certains, hadiths étudiés dans toute sa vie, il en retiendra 40 000 qu’il fit consigner en son célèbre Musnad. Classé ensuite par son fils AbdAllah, ce recueil a pour particularité de contenir des hadiths aussi jugés faibles. En sa méthodologie, l’Imam Ahmed acceptait en effet, dans ce qui ne relevait pas des règles juridiques ou du dogme, les récits comportant des faiblesses dans leurs chaînes. Tant bien sûr, que ceux-ci n’entraient pas en contradiction avec un Texte authentique. Parmis ses autres ouvrages clés, nous pouvons aussi mentionner »As Sunnah », »Az Zuhd » (l’ascétisme) ou encore »Fada’il as Sahabah » (le mérite des compagnons).

Il rendra l’âme à Son Seigneur en 241 de l’hégire (855), à l’âge de 77 ans. Ibn Taymyyah relatera qu’en ce jour, 20 000 juifs et chrétiens embrassèrent l’Islam après sa prière mortuaire. Puisse le Dernier qui ne meurt pas lui accorder Sa miséricorde et le plus haut degré du Paradis.

desdomesetdesminarets.fr
***


France : Le village de Saint-Maixant inaugure sa mosquée.

La mosquée de Saint-Maixant (Gironde) a été officiellement inaugurée ce lundi 1er mai. Une cérémonie à laquelle étaient conviés personnalités religieuses, élus locaux, élus nationaux et voisins. Cette mosquée de 270 m² était en travaux depuis mai 2014. Un projet porté par l’Association des Musulmans du Langonnais.

Saint-Maixant est un village de 1600 habitants situé à 42 km au sud de Bordeaux. Bien que l’immense majorité des projets de mosquées en cours (400 actuellement) se concentre essentiellement dans les grandes et moyennes villes, il existe toutefois des communautés installées dans des petites villes, voire même dans des villages.

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

18e jour : L’occupation transfère les prisonniers à Ashkelon
.

Les prisonniers palestiniens poursuivent la bataille de la grève de la faim pour le 18ième jour consécutif pour demander leurs droits saisis par les autorités d’occupation israéliennes.
.
L’occupation envahit le complexe médical de Ramallah
.
L’occupation libère le corps d’Ibrahim Matar sous conditions
.
Bethléem: L’occupation démolit 3 maisons dans le village de Walaja
.
Mort d’un résistant des Brigades d’al-Qods des suites de ses blessures
.
Démolition de plusieurs installations dans le village d’Issawia
.
L’occupation tire sur un jeune palestinien à Hébron
.
Un enfant palestinien renversé par un colon israélien
.
Hamas: la rencontre entre Abbas et Trump n’apportera rien
.
La Cour suprême sioniste décide de permettre aux avocats de visiter les prisonniers grévistes
.
La Croix Rouge appelle à améliorer les conditions des visites familiales
.
Un ministre israélien appelle à une loi du « Grand Jérusalem » et l’annexion des colonies
.
Trump appelle Abbas à poursuivre la coordination de sécurité
.
Le Hamas à Sidon parle pour les grévistes de la faim palestiniens
.
Des centaines de prisonniers entrent au 17ème jour de grève de la faim dans .
Le Parlement arabe salue la résolution de l’UNESCO sur Jérusalem
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 27 Rabi Al Awwal 1438.

Flash info du 27 Rabi Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Ma fille, ton secret: ta féminité !

Combien de fois ai-je eu envie de te féliciter pour tes efforts dans la voie d’Allah. Quand je vois la société dans laquelle l’on vit aujourd’hui je me dis que toi et beaucoup de jeunes filles de la Oumma êtes la fierté des musulmans. Courageuses, pudiques mais surtout féminines, je vous encourage à continuer sur cette voie. Ne vous laissez pas décourager ou dévier du juste milieu : celui de la vérité tant oubliée car féminine ne veut pas dire exhibée.

Vous êtes féminines, mes sœurs, et je veux vous en remercier et vous envoie toutes mes dou’as pour vous accompagner.

La pudeur, le meilleur trait de caractère.

Chaque religion a sa moralité et celle de l’islam est la pudeur.
Hadith rapporté par Malik.

Ceci fait donc partie de notre religion, pour les femmes comme pour les hommes.

Aussi, chaque jour, je te vois, tes soeurs fiLah et toi, revêtir la pudeur et supporter les regards indiscrets et les incitations à vous dévoiler toujours plus sournoises. Délicat voile entre les autres et toi, invisible mais perceptible à chaque fois que tu parles ou que tu bouges, tu montres l’exemple du comportement de notre Bien-Aimé, à lui les plus belles salutations et la paix.

Le prophète, salla Allah ‘alayhi oi salam, était plus pudique qu’une jeune vierge dans sa chambre.
Rapporté par Boukhari.

Si ce hadith parle de l’exemple de la jeune non mariée c’est bien que cela représente une caractéristique de la femme que d’être pudique. Et le meilleur des hommes, paix et salut à lui, se démarquait de tous en étant bien plus pudique encore.

Tes sœurs et toi avaient l’ambition de satisfaire votre Seigneur en protégeant ce qu’il vous a offert comme bienfaits. Votre sensibilité, votre corps et votre féminité en font partie et quelle noble tâche que de les préserver loin de toute agressivité ou naïveté.

L’embellissement mais pas l’exhibition.

Vous avez conscience de votre responsabilité vis à vis du regard que portent certains sur l’islam en étant exposées à la société dans vos activités du quotidien. C’est haut et fort, mais avec humilité, que vous aidez la communauté à corriger les préjugés. L’islam ne prône pas d’abandonner notre féminité ou encore moins de tendre vers la nudité.

Mes sœurs fiLah et toi avez compris le juste milieu et tout en vous en témoigne ma sha Allah.

Vous prenez soin de vous, sans montrer vos atouts, ni vous exhiber. Vous souriez à la vie tout en restant droites et préservant vos regards.

Nul besoin d’accessoires voyants ou d’excès dans l’embellissement, chaque fois que vous sortez pour vos affaires, vos visages s’illuminent par la sincérité et la pudeur que vous soignez avant tout.

(…)et ne vous exhibez pas à la manière des femmes avant l’Islam (Jahiliyah).)
Coran, Al‐Ahzaab : 33.

L’un des conseils d’une mère pieuse, Oum Iyas, à sa fille, lors de son mariage, était de ne pas délaisser le khôl, et, l’eau comme parfum. Ce conseil, elle le donna à sa fille sur le point de se marier.

Aucune ironie là dedans, juste que le fait de se laver aussi souvent que possible est un conseil qui incite à la propreté, l’hygiène et la belle odeur dont une femme doit pouvoir s’accoutumer pour préserver sa féminité et plaire à son mari.

En effet, prendre soin de son corps semble ne plus devoir être rappelé aujourd’hui. A outrance, on utilise les maquillage, parfum onéreux et accessoires pour se parer. Mais quel est la législation islamique à ce sujet ?

Rappelons que l’usage de parfum et fragrances est prohibé pour la femme quand elle sort de chez elle.

« Chaque fois qu’une femme se parfume et passe près de gens afin qu’ils sentent l’odeur de son parfum, elle commet l’adultère. » Rapporté par Muslim.

Le comportement, signe apparent de féminité.

Tes sœurs FiLah et toi ne tombaient pas dans l’exagération du comportement. Ni effacée, ne comprenant pas ce qui vous entoure, ni extravertie agissant comme si nul ne vous voyait, vous avez comme premier réflexe féminin votre retenue. Élégante tout en douceur, ta voix se distingue à peine sans être un signe de fragilité ou de peur alors que ton comportement et ton vêtement se différencient de celui des hommes.

Le prophète, que la paix et le salut d’Allah soient sur lui, a dit : «Allah maudit l’homme efféminé et la femme masculinisée.»

Voilà toutes les raisons qui me rendent fière de toi et de mes sœurs. Vous avez compris le sens de la féminité, comme caractère et valeur à préserver et bienfait d’Allah à ne pas dénaturer.

Et pour toutes celles qui sont sur le chemin de la compréhension juste, je prie Allah qu’Il les guide et consolide leurs pas sur la voie du Coran et de la Sunna. Amine.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Belgique : Liège : une chaîne humaine formée contre la fermeture d’un centre pour réfugiés.

Ce samedi à 17h, des Belges se sont rassemblés près du centre pour réfugiés de Vottem, en vue de montrer leur indignation suite à sa fermeture.

Un geste à saluer.

Pour protester contre la politique migratoire du pays, ces manifestants ont formé une chaîne humaine au cri de « on en a marre », soutenus par les réfugiés qui se trouvent à l’intérieur du centre. Parmi les organisations présentes, on peut noter le Collectif de Résistance aux Centres pour Etrangers qui a lancé l’événement, mais aussi des responsables politiques tels que Frédéric Dardenne, Guy Krettels et Nadia Maspuco. Munis de lampes de poche et de bougies, ces opposants ont exprimé leur solidarité envers les réfugiés, partageant certains clichés pris durant cet événement sur Twitter.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Turquie : des écoles dédiées aux réfugiés syriens.

Parmi les 5 millions de Syriens à avoir quitté leur pays, plus de 2,7 millions d’entre eux se sont réfugiés en Turquie. Nombre d’entre eux sont des enfants qui ont dû être déscolarisés.

« Si on ne les éduque pas, ils seront illettrés ».

Pour remédier à cette déscolarisation, des écoles destinées aux réfugiés syriens ont vu le jour en Turquie. Parmi elles figure l’école de Reyhanli qui accueille aujourd’hui 600 enfants syriens. La directrice de l’établissement Nisrin Hatip, elle-même réfugiée syrienne comme l’ensemble des enseignants de cette école, livre son témoignage à France Inter :
« Ces enfants sont nos enfants, si on ne les éduque pas, ils seront illettrés. Il ne faut pas que ce soit une génération perdue. En Syrie, ils ne sont pas allés à l’école pendant trois ans à cause de la guerre. On doit les éduquer ici car un jour ils retourneront en Syrie et reconstruiront notre pays. »

D’autres écoles ont vu le jour dans le pays, notamment le centre éducatif de Şanlıurfa qui enseigne l’anglais et le turque. Hansjörg Haber, chef de la délégation de l’UE en Turquie, s’est confié à Euronews :

« Les Syriens attachent énormément d’importance à l‘éducation. C’est quelque chose qui nous touche beaucoup. Nous ne voulons pas que cette génération, qui a dû fuir son pays, souffre pendant des années sans progresser dans son éducation personnelle. Nous voulons que ces enfants puissent faire carrière dans la vie, et c’est la base nécessaire. »

Après avoir connu l’horreur et d’innombrables massacres, l’éducation se révèle être une arme non négligeable pour ces réfugiés syriens qui espèrent mener une vie ordinaire, comme tout enfant.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Le centre pour réfugiés à Hambourg ravagé par un incendie | 1 blessé et 37 réfugiés à la rue.

Plus de 30 réfugiés ont perdu leur abri suite à l’incendie dans un centre dédié, à Hambourg, qui a fait un blessé. Les pompiers arrivés sur place ont maîtrisé le feu, mais il était déjà trop tard, car tout l’immeuble a été dévasté.

Une enquête a été ouverte pour connaître les causes de l’incendie. Selon plus personnes sur place, un bruit a été entendu avant que le feu se propage dans les appartements du centre. Au total ce sont 300 mètres / carrés qui partent en fumé.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

Un bataillon de police russe débarque en Syrie.

La Russie continue son invasion en Syrie. Après les soldats au sol et les avions dans les airs, Vladimir Poutine envoie un contingent de « policiers » à Alep afin de sécuriser ses positions.

Le Moyen Orient se retrouve désormais colonisé par la Russie. Après les américains, ce sont les russes qui sont en train de s’installer durablement dans la région. Plusieurs bases, dont l’une est gérée conjointement avec l’Iran, ont été construites afin de permettre aux militaires russes d’affirmer leur puissance sur le terrain.

Le 23 décembre, en guise de cadeau de Noël, un bataillon de police militaire a atterri sur la base aérienne de Hmeimim, à Lattaquié. Les médias russes ont filmé le défilé…

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

Palestine : Les soldats israéliens tirent des gaz lacrymogènes sur les chrétiens d’Orient.

Chrétiens d’Orient – Les soldats israéliens ont tiré des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes sur des Palestiniens appelant à la libre circulation entre Bethléem et Jérusalem.

La manifestation sur le thème de Noël a eu lieu en face du Checkpoint 300, où les soldats israéliens contrôlent les déplacements des Palestiniens entre les villes de Cisjordanie occupées.

Environ 100 manifestants, certains d’entre eux vêtus de costumes du Père Noël, scandaient des slogans contre l’occupation militaire israélienne et pour une Palestine libérée.

« Jésus est venu avec un message de paix, sa ville souffre l’oppression, » le signe de l’un démonstrateur lu.

« Le Père Noël se tient avec le peuple palestinien », a déclaré un autre.

Les chrétiens de Palestine sont délaissés par les organisations qui déclarent défendre et soutenir les chrétiens d’Orient. Certaines de ces associations sont souvent de simples succursales visant à invoquer le choc des civilisations et la haine du musulman.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


L’administration Trump coachée par le chef du Mossad en matière de sécurité.

Pour ceux qui croyaient naïvement que le populiste Trump se démarquait de sa rivale, Hillary Clinton, en matière de parti pris pro-israélien, le nouvel homme fort de Washington représente une source cruelle de désenchantement depuis qu’il a les coudées franches pour agir et nommer au poste d’ambassadeur en Israël qui bon lui semble, en l’occurrence le triste sire David Friedman, ce colonialiste dans l’âme.

Il ne se passe pas un jour sans que le nabab de l’immobilier, devenu calife à la place du calife, ne renforce les liens très privilégiés tissés, avant lui, avec le gouvernement ultra-sioniste de Netanyahou, et ne réactive avec une ardeur renouvelée des liaisons dangereuses avec la tyrannie de sa politique d’apartheid.

Rien d’étonnant alors, devant une telle proximité idéologique au beau fixe, à ce que le chef du Mossad débarque sur le sol de son plus proche allié pour faire profiter les membres de l’administration Trump de son expérience sécuritaire, que l’on suppose riche et longue… Cette séance particulière de coaching, organisée en toute discrétion, se serait déroulée sous le regard bienveillant de Ron Dermer, l’ambassadeur israélien en poste à Washington, selon le site Ynet, cité par The Times of Israël.

D’après ce site d’information israélien, c’est en catimini que Yossi Cohen a éclairé de ses lumières les proches lieutenants du nouveau président des Etats-Unis sur le nucléaire iranien, la guerre civile en Syrie, les menaces terroristes et la question palestinienne. Tout un programme !

La composition de cette délégation israélienne et l’organisation de sa mission a été planifiée par le fossoyeur de la paix et de la Palestine, Benjamin Netanyahou en personne, et surpervisée par le chef du Conseil de la de la Sécurité nationale, Yaakov Nagel.

Passés maîtres dans l’art de faire trembler toutes les tables rondes et de commettre des violations massives et systématiques du droit international, les responsables israéliens n’envisagent la paix qu’en imposant leur diktat, à travers la tenue d’une conférence régionale en Egypte, préparée en étroite concertation avec les Etats-Unis.

Tout est donc bien dans le meilleur des mondes, assis plus que jamais sur un volcan sous l’ère de Trump de sinistre augure…

Clic pour voir la Source de l’article

***


Netanyahou déclare que l’administration Obama a conduit « un coup anti-israélien honteux à l’ONU ».

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou critique ouvertement les États-Unis pour ne pas avoir bloqué la résolution de l’ONU contre les colonies dans les territoires palestiniens.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Incendie dans une raffinerie de Pétrole à Haïfa
.
Conférenciers: Israël cherche à briser le monde arabe pour assurer sa dominance
.
Des milliers de tunisiens manifestent contre l’assassinat de l’ingénieur Mohamed Zouari
.
Liebermann coupe les contacts avec l’Autorité Palestinienne à l’exception de la coordination de la sécurité
.
Netanyahu menace d’expulser les Nations Unies d’Israël
.
Fusillade sur la colonie « Beit Eil » près de Ramallah
.
La captive Jérusalémite Sheroq Dwayyat condamnée à 16 ans de prison
.
Youssef: Il est temps de remettre les terres confisquées par Israel aux Palestiniens
.
9 Palestiniens arrêtés dans plusieurs zones de la Cisjordanie
.
Les familles des martyrs de Bethléem manifestent pour exiger la libération des cadavres de leurs enfants
.
L’Occupation arrête deux jeunes et installe des points de contrôle militaires à Jénine
.
L’occupation empêche l’épouse du Cheikh Abou Haija de compléter son traitement du cancer
.
La mort d’un commandant militaire du Fatah dans l’explosion d’une charge explosive à Ein el-Hilwah
.
Arrestation d’une jérusalémite sous prétexte d’une tentative d’attentat
.
Le Hamas : la résolution du Conseil de sécurité doit être traduite en mesures concrètes
.
Hébron: 34 Palestiniens asphyxiés et 4 soldats israéliens blessés
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com