MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Mercredi 24 Chawwal 1443, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Mercredi 24 Chawwal 1443, sur MouslimRadio.


Le Centre Palestinien D'Information
http://www.actifpub.com/script/
https://french.palinfo.com/feed/
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Mercredi 24 cha’oual 1443.

.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
.
..
Les autorités d’occupation valident l’installation d’un avant-poste à Hébron.

Les autorités d’occupation israéliennes ont validé, mardi, l’installation d’un avant-poste sur les terres palestiniennes du village de Doura, à l’ouest d’Hébron en Cisjoradnie occupée..

Des dizaines de colons prennent d’assaut Al-Aqsa.

Des dizaines de colons ont pris d’assaut, mardi matin (24-5), les cours de la mosquée Al-Aqsa, dans le cadre de la poursuite de la mobilisation des rabbins de l’occupation israélienne, pour prendre d’assaut ce qu’ils ont qualifié de « charnière » qui a lieu le dimanche 29 mai prochain..

Un bébé pulvérisé par le gaz poivre lors d’une attaque des colons à Naplouse.

Un bébé palestinien a été pulvérisé par le gaz piment lors d’une attaque des colons extrémistes, la nuit d’hier, à proximité de la région d’Al-Massoudiya au nord de Naplouse en Cisjoradnie occupée..

L’occupation assiège une maison dans le camp de réfugiés de Jénine et des affrontements armés avec les résistants.

Aujourd’hui, mardi, les combattants de la résistance palestinienne ont affronté la prise d’assaut par les forces d’occupation israéliennes de la périphérie du camp de Jénine et le siège d’une maison palestinienne..

L’occupation vise les bergers et les pêcheurs dans la bande de Gaza.

Aujourd’hui, mardi (24-5), les forces armées d’occupation israéliennes ont tiré à la mitrailleuse sur des bergers dans l’est du gouvernorat central et sur des pêcheurs, dans le nord de la bande de Gaza..

L’occupation revendique l’arrestation d’une cellule du Hamas à Jérusalem.

Mardi, les médias hébreux ont affirmé que les autorités d’occupation avaient arrêté cinq Palestiniens de Jérusalem occupée, qui prévoyaient de mener des attaques contre des cibles israéliennes..

Affrontements violents avec l’occupation lors d’une campagne d’arrestations en Cisjordanie.

Plusieurs axes en Cisjordanie ont été témoins de violents affrontements avec les forces d’occupation à l’aube d’aujourd’hui (24-5), y compris des affrontements armés, et des cocktails Molotov ont été lancés, en plus de l’arrestation de plusieurs citoyens..

Blessés et arrestations dans la répression d’une marche condamnant la judaïsation d’Ibrahim à Hébron.

Des affrontements ont éclaté, lundi soir, entre des jeunes hommes et les forces armées d’occupation israéliennes, après une marche contre les fouilles et la judaïsation dans la mosquée Ibrahimi de la ville d’Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée..

Les États-Unis: Une campagne pour arrêter le déplacement des habitants de « Masafer Yatta » à Hébron.

Aux États-Unis, une campagne a été lancée pour arrêter l’expulsion forcée des habitants des villages de « Masafer Yatta » au sud d’Hébron (sud de la Cisjordanie), leur déplacement et la démolition de leurs maisons..

L’occupation agresse une fille à Hébron.

Aujourd’hui, lundi, les forces armées d’occupation israéliennes ont agressé une fille dans la vieille ville d’Hébron.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com

..
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres..
.
..

Coronavirus : 5 nouveaux cas et aucun décès.

Le ministère de la Santé a annoncé, ce mardi, dans un communiqué, que cinq (05) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19) et quatre (04) guérissons ont été enregistrés, alors qu’aucun décès n’a été déploré, ces dernières 24 heures en Algérie. Slon la même source, aucun patient n’est actuellement en soins intensifs.

Le total des cas confirmés en Algérie s’élève à 265.860 cas, le nombre des décès est resté stable, soit 6.875 cas, tandis que le nombre de patients guéris a atteint 178.397.

Hadj 2022 : le coût fixé à 856100 Da.

Le coût du Hadj pour la saison 1443 / 2022, a été fixé à 856100,00 DA, frais de billet d’avion inclus, a annoncé, ce mardi, dans un communiqué, l’Office national du pèlerinage et de la Omra (ONPO).

« L’ONPO informe les pèlerins que le coût du Hadj pour la saison 1443 / 2022 a été fixé à 856100,00 DA, frais de billet d’avion inclus », a précisé le communiqué relayé par l’agence APS.

L’Office a appelé les pèlerins éligibles pour accomplir le Hadj cette année, à se rendre dans les meilleurs délais, dans les services communaux de leur résidence pour retirer le certificat d’éligibilité ou le livret du hadj avant de se présenter aux commissions médicales de wilaya en vue d’effectuer les examens médicaux et recevoir les vaccins requis.

Les futurs pèlerins vaccinés doivent se rendre dans les centres de vaccination anti-covid, munis du passeport biométrique et de la carte d’identité nationale, pour récupérer le pass sanitaire contenant le QR code.

Les candidats non vaccinés sont appelés à le faire pour obtenir le pass sanitaire.

D’autres démarches et procédures administratives seront annoncées ultérieurement dans les délais prévus, a conclu le communiqué.

Les postes frontaliers entre l’Algérie et la Mauritanie réceptionnés octobre prochain.

Les deux postes frontaliers Chahid Mostefa Benboulaïd en cours de réalisation entre l’Algérie et la Mauritanie devront être réceptionnés en octobre prochain après la réduction des délais de réalisation de 24 à 12 mois.

C’est ce qu’a indiqué lundi le directeur des équipements publics de la wilaya de Tindouf, Fateh Slim, lors d’une visite d’inspection du Directeur général des Douanes, Noureddine Khaldi, rapporte l’agence APS.

Selon les explications fournies par M. Fateh Slim, l’Algérie prend en charge la réalisation de ses deux postes dont les travaux de réalisation ont atteint un taux d’avancement de 60% avec une enveloppe financière de plus de 34 millions DA.

Inspectant les chantiers, le DG des Douanes a mis l’accent sur le respect des normes internationales dans la réalisation de ces infrastructures, formant le vœu de voir les entreprises de réalisation honorer leurs engagements quant au respect des délais.

M.Khaldi a visité auparavant le poste frontalier temporaire où il a suivi un exposé sur l’activité d’exportation via ce poste. Le bilan des services douaniers a fait état de l’exportation de plus de 10.000 tonnes de produits algériens vers la Mauritanie à travers ce poste durant les 4 premiers mois de 2022.

En détail, il s’agit de 240 opérations d’exportation effectuées par des opérateurs économiques algériens vers le marché mauritanien représentant une valeur de plus de 854 millions DA.

En 2021, les mêmes services ont enregistré 438 opérations d’exportation de quelque 14.000 tonnes pour une valeur de plus de 14,8 milliards DA. Concernant l’import autorisé depuis 2021, il s’agit de l’importation d’un volume dépassant 4,4 tonnes de produits, essentiellement des produits halieutiques pour une valeur de plus de 11 millions DA.

Dans une déclaration à la presse, le DG des Douanes a affirmé que cette visite intervenait sur recommandation des pouvoirs publics afin de booster le commerce extérieur et relancer les postes frontaliers du pays.

« Le poste frontalier Chahid Mostefa Benboulaïd avec la Mauritanie, pays frère, ne diffère point des autres postes terrestres. Nous espérons à travers cette visite inciter les cadres et agents douaniers au niveau de Tindouf à davantage de disponibilité, notamment au niveau de ce poste », a-t-il déclaré, relevant une grande mobilisation des autorités locales pour accélérer la réalisation des deux postes.

Une forte volonté anime également les corps de sécurité, en tête desquels l’Armée nationale populaire pour concourir à la réussite de cette importante réalisation, a ajouté M. Khaldi.

Il s’agit par cette visite, poursuit le DG des Douanes, de s’enquérir de l’état des unités des douanes à Tindouf, notamment au niveau du poste, assurant avoir donné des orientations quant à l’impérative accélération de l’opération de délivrance des déclarations douanières à l’import et à l’export.

Il a également donné des consignes pour oeuvrer à donner un nouveau souffle à ce poste qui aura certainement un impact positif sur les populations locales, en matière de résorption du chômage et l’augmentation de la dynamique commerciale vers la Mauritanie et les pays de l’Afrique de l’Ouest.

Les efforts se poursuivront pour atteindre l’objectif de réalisation de plus de 7 milliards USD, a-t-il affirmé.

Le premier responsable des douanes poursuit mardi sa visite dans la wilaya avec au programme l’inspection du siège de l’inspection des douanes en sus d’une rencontre avec les opérateurs économiques.

Le poste frontalier a été inauguré le 19 août 2018 par les autorités algériennes et mauritaniennes au niveau du point kilométrique PK-75 au Sud de Tindouf.

Cette infrastructure frontalière entre l’Algérie et la Mauritanie, constitue un apport qualitatif aux relations de coopération bilatérale et un moyen de facilitation des déplacements et passage des personnes et d’intensification des échanges commerciaux entre les deux pays d’une part, et avec les autres pays de l’Afrique de l’Ouest, d’autre part.

Il se veut aussi un moyen de consolidation de la coopération sécuritaire et de lutte contre le terrorisme et le crime organisé, dans l’intérêt des deux pays.

Le président Tebboune entamera demain une visite d’État en Italie.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, entamera demain mercredi, une visite d’Etat de trois jours en Italie, un indiqué ce mardi 24 mai 2022 un communiqué de la Présidence de la République publié sur sa page Facebook.

Sur invitation du Président de la République italienne, M. Sergio Mattarella, le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, entamera, à partir de demain, une visite d’Etat de trois jours en République italienne, précise le même communiqué.

La visite est d’une importance particulière, dans le renforcement des liens d’amitié historique et le renforcement des relations bilatérales dans de nombreux domaines, en particulier l’aspect économique, dans une nouvelle vision des deux présidents, visant à relancer une nouvelle dynamique de dialogue et de coopération stratégique entre les deux pays voisins et amis.

Baisse du prix du poulet : l’ONAB annonce des mesures au profit des aviculteurs.

Après plusieurs mois de flambée, le prix du poulet a considérablement baissé ces derniers jours. Une situation qui n’est pas une bonne nouvelle pour les aviculteurs, du fait que le prix de revient de l’élevage du poulet a déjà augementé en raison de la hausse des prix de l’aliment de volaille, notamment.

Durant le mois de ramadhan et avant, le prix du poulet s’était installé au-dessus des 400 dinars le kilo. Il a même atteint les 500 dinars le kilo dans certaines régions comme la capitale Alger. Ces derniers jours, le prix de la viande blanche oscille entre 270 et 300 dinars le kilo chez les détaillants et le prix de gros est à 210 DA/kg.

Face à cette situation, l’Officie national a prix des mesures au profit des aviculteurs. Dans un communiqué publié hier, il a annoncé l’achat du poulet de chair sur les petits aviculteurs au niveau de ses 13 abattoirs publics régionaux « à des prix adéquats ».

« Suite à la baisse des prix du poulet et en application des directives du ministère de l’agriculture, l’ONAB annonce sa disponibilité pour acheter le poulet de chair sur les petits agriculteurs », a indiqué l’Office dans un communiqué, invitant les aviculteurs à se rapprocher et contacter ses abattoirs aux adresses et numéros de téléphones mis à leur disposition.

Lutte contre la spéculation illicite : 53 délits enregistrés durant les quatre premiers mois 2022.

Les services du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations ont enregistré 53 délits dans le cadre de la lutte contre la spéculation illicite, durant les quatre premiers mois de l’année en cours, selon un bilan du ministère transmis à l’APS.

Les services de contrôle relevant du ministère ont réalisé, entre janvier et avril 2022, en coordination avec les services de sécurité, dans le cadre de l’application des dispositions de la loi n 15-21 du 28 décembre 2021 relative à la lutte contre la spéculation illicite, 22.787 interventions qui ont permis d’enregistrer 53 délits donnant lieu à l’établissement de 78 procès-verbaux de poursuites judiciaires, précise la même source.

Ainsi, des mesures conservatoires administratives ont été prises par les services de contrôle, qui porte sur la saisie de marchandises d’une quantité estimée à 1.612,43 tonnes et 51.080 litres d’huile de table subventionnée, d’une valeur globale de 216,11 millions de dinars.

Les quantités saisies comprennent 843,49 tonnes de banane et 768,74 tonnes d’autres denrées alimentaires de large consommation telles que la semoule, la farine, le sucre, le lait, les pâtes alimentaires, la pomme de terre.

Selon le bilan du ministère, 79% des interventions concernent le commerce de détail avec 17.953 interventions, 16% pour le commerce de gros (3.662 interventions), 4% pour les entreprises de production (833) et enfin 1% pour les locaux des importateurs (339).

Projet d’extension du Métro d’Alger : le tunnelier arrive à l’aéroport d’Alger.

Une étape importante a été franchie lundi 23 mai 2022 dans le projet de réalisation de l’extension du métro d’Alger de la station d’El Harrach vers l’aéroport international d’Alger, avec l’arrivée du tunnelier au bout de ce tronçon.

La construction de la partie, qui comprend le tunnel et les stations entre Oued Smar et l’aéroport d’Alger, a été achevée avec la sortie de la foreuse à l’autre bout du tunnel au niveau de l’aéroport d’Alger.

Pour rappel, les travaux de réalisation du tronçon El Harrach-Aéroport d’Alger, confiés au groupe public de BTP Cosider, devraient coûter 170 milliards de dinars, et le projet devrait être réceptionné en 2026. Le tunnel reliant l’aéroport via Bab Ezzouar sera d’une longueur de 9,5 Km.

Importation d’équipements de production rénovés: mesures pour garantir la transparence.

Le ministère de l’Industrie a mis en place plusieurs mesures garantissant la transparence dans la mise en œuvre du cadre juridique régissant l’importation des équipements et chaînes de production rénovés, entré en vigueur dimanche dernier , rapporte ce mardi 24 mai 2022 l’agence officielle.

Pour encadrer l’importation des équipements et chaînes de production rénovés, le ministère a assujetti l’acceptation des demandes d’importation par les investisseurs à plusieurs conditions, notamment la vérification de leur état général, leur exploitabilité et leur maintenabilité.

Le nouveau cadre repose sur l’évaluation de conformité des chaînes et équipements de production avant importation réalisée par des bureaux d’expertise accrédités par l’Organisme algérien d’accréditation (ALGERAC) ou d’autres organismes analogues dans les pays signataires d’un accord de reconnaissance d’accréditation mutuelle avec ALGERAC.

Le ministère de l’Industrie a également mis en place un mécanisme de contrôle a posteriori de l’importation des chaînes et équipements de production rénovés, exigeant de l’opérateur un certificat d’entrée en exploitation de l’équipement ou de la chaîne importé(e), établi par un expert assermenté résidant en Algérie, afin d’éviter l’importation anarchique et l’apparition d’intermédiaires et de spéculateurs sur le marché national.

Ces conditions permettent de garantir la transparence et d’éviter tout dépassement ou détournement des avantages accordés par l’Etat, selon le ministère de l’Industrie.

Par ailleurs, l’octroi de l’autorisation de dédouanement est assujetti à la présentation d’un dossier comportant notamment un formulaire de demande d’autorisation de dédouanement dûment renseigné, une copie du registre du commerce attestant de l’activité en relation avec la chaîne et les équipements à importer, une fiche technique détaillée de la chaîne et/ou équipements de production rénovés et une attestation de rénovation établie par l’organisme d’inspection et de contrôle accrédité par l’Organisme algérien d’accréditation ou d’autres organismes analogues signataires d’un accord de reconnaissance d’accréditation mutuelle avec ALGERAC.

Le dossier comprend également un document certifiant l’acquisition des chaînes ou équipements aux enchères ou auprès de l’entité ayant cédé les actifs ou auprès d’une entreprise cédante, outre une facture proforma accompagnée de la facture d’achat initial de la chaîne ou de l’équipement faisant ressortir les numéros de séries de tous les éléments composant la chaîne ou l’équipement ou d’une facture proforma de la chaîne ou de l’équipement équivalent à l’état neuf.
Le demandeur de l’autorisation d’importation doit présenter un document attestant, lorsque l’activité le justifie, l’existence d’infrastructures appropriées à la mise en exploitation de la chaîne ou de l’équipement de production rénovés.

Pour prendre en charge les demandes déposées par les investisseurs pour l’importation des chaînes et équipements de production rénovés, un comité technique est institué auprès du ministre de l’Industrie, composé de représentants des ministères de l’Industrie et des Finances et de l’Organisme algérien d’accréditation (ALGERAC).

Ce nouveau cadre juridique qui permet l’importation des chaînes et équipements de production rénovés, y compris le matériel agricole, intervient dans un contexte mondial marqué par une situation économique difficile en raison de la récession et de la crise sanitaire ayant entrainé la fermeture de plusieurs usines et unités de production et leur mise en vente à des prix concurrentiels.

Ainsi, ce régime permettra aux opérateurs d’exploiter les possibilités qui s’offrent sur les marchés mondiaux pour acquérir des équipements « pouvant renforcer les capacités de production, contribuer à la relance de la production nationale et réduire la facture d’importation des équipements », selon les explications du ministère.

Le ministère de l’Industrie a effectivement commencé à recevoir les investisseurs souhaitant acquérir ces équipements pour les orienter et s’assurer que ces derniers remplissent toutes les conditions requises pour la délivrance des autorisations d’importation.

Les pouvoirs publics misent sur ce régime comme un des mécanismes de relance de la production industrielle, de développement et de diversification des activités et des filières industrielles, de création de la valeur ajoutée et d’emplois dans le cadre des efforts pour booster l’économie et l’industrie nationales.

.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com .


https://www.algerie-eco.com
flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

Association ACEF ( Association Culturelle d’Entraide et de Fraternité ), STOP aux Arnaques du HAJJ et de la Omra

Association ACEF

( Association Culturelle d’Entraide et de Fraternité )

http://www.ac-ef.fr/

Ajoutée le 22 avr. 2018


Chers Frères et Soeurs, chaque année, le constat est triste et amer. Des centaines de pèlerins ont été abusés par des agences sans scrupule. Les arnaques sont de tout genre : un gérant d’agence qui se volatilise quelques jours avant le départ, un hôtel à la Mecque complètement insalubre, un vol direct qui se transforme en vol avec escale, un voyage qui dure 20 jours au lieu de 25… Quelle grande déception pour les pèlerins ! Ils s’attendaient à accomplir les rites du Hajj en toute sérénité.

Les plaintes sont d’ailleurs très nombreuses :

– 2007 : une agence fermée à Paris, de nombreux pèlerins sont restés sur le carreau arnaqués,

– 2012 : des consommateurs ne sont pas remboursés après une arnaque,

– 2015-2017 : des départs sans contrat de voyage ni garantie, des espèces en quantité sans aucune traçabilité, des rabatteurs sans aucun statut juridique, des prix exorbitants (7000€ en 2018).

Combien parmi nous sont partis au pèlerinage à la Mecque et sont revenus avec le goût amer d’avoir été un peu bernés sur les prestations ? (Sans compter ceux qui, malheureusement chaque année, restent sur le carreau sans départ alors qu’ils ont dépensé des sommes astronomiques). Pour combattre ces pratiques et mettre un terme à cette flambée des prix, l’association ACEF mène, depuis maintenant 4 ans, un combat sans merci contre des agences sans foi ni loi. Au bout de 4 ans de recherche, d’étude juridique, d’étude du marché du Hajj et des pratiques frauduleuses pratiquées par ces agences ainsi que le recensement des témoignages de personnes arnaquées, l’association ACEF a mis au point un petit film de 9 mn vous permettant de comprendre le système du Hajj en France et tout ce qui l’entoure.

Par ailleurs, Emmanuel Macron a déclaré qu’il annoncerait « dans les prochains mois » ses mesures pour « clarifier les règles de fonctionnement et de financement » des mosquées. « J’ai reçu le prince héritier d’Arabie saoudite, il y a deux jours. Je lui ai parlé et nous allons prendre des décisions aussi conjointement », a-t-il affirmé. Et de conclure : « Je ne veux plus de mosquées qui s’ouvrent avec des financements cachés. Je ne veux plus de gens qui utilisent l’argent du pèlerinage pour faire n’importe quoi » Il réclame le « contrôle par l’État » et de la « transparence ». Le Ministère du HAJJ (Arabie saoudite) a noté sa coopération étroite avec les autorités officielles Française et la prise de toutes les mesures nécessaires pour poursuivre les personnes impliquées à l’intérieur et à l’extérieur du Royaume soit en leur imposant des pénalités financières, soit en suspendant leur permis pour une saison ou plus ou en annulant leur permis.

Abou Sa‘id Al Khoudri -qu’Allâh l’agrée- rapporte qu’il a entendu le Messager d’Allâh -Paix et Bénédiction Sur Lui- dire : « Que celui d’entre vous qui voit une chose répréhensible la corrige de sa main! S’il ne le peut pas de sa main, qu’il la corrige avec sa langue! S’il ne le peut avec sa langue que ce soit avec son cœur et c’est là le degré le plus faible de la foi. » (Rapporté par l’Imam Mouslim).

Si ce petit film explicatif vous a plu, l’association ACEF compte sur votre soutien pour continuer à mener ce combat collectif qui vise à défendre vos droits, celui de vos parents et vos enfants susceptibles un jour de partir visiter les lieux saints. Votre soutien nous permettra de financer les frais d’avocats et l’information à la communauté. Pour nous soutenir : www.cotizup.com/acef-film

De la patience et de l’exigence jaillit le succès ! (Association ACEF)