MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 1er Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 1er Joumada At-Thani 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Le saviez-vous ? Les mystères de la carte du musulman Piri Re’is.

En 1929, une carte incomplète datée de 1513 est retrouvée à Istanbul en Turquie, dessinée sur une peau de gazelle elle détaille les côtes occidentales de l’Afrique et les côtes orientales de l’Amérique du sud sur des longitudes relativement correctes. Pourtant cela paraît invraisemblable, en effet au XVIe siècle les connaissances en cartographie sont minimes, d’ailleurs on ne calculait pas encore les longitudes.

Il s’agit de la carte de Piri Reis de son vrai nom « Piri Ibn Haji Mehmmed » né à Karaman (province) il est amiral de la flotte ottomane. Rendu célèbre pour son œuvre de cartographie, un domaine qui le passionnait, la découverte de sa carte a néanmoins intrigué nombre de scientifiques.
L’amiral turc dit s’être inspiré d’une vingtaine d’autres cartes dont celles de Christophe Colomb et d’Alexandre le Grand (4ème siècle avant J-C !) . Cependant la particularité de cette carte réside dans la figuration détaillée de la côte de l’Antarctique, officiellement découvert qu’en 1818, soit 300 ans plus tard ! De plus le continent a été cartographié sans glace, un phénomène qui remonterait selon les études à 10.000 ans.

Grâce à la carte certains scientifiques ont même pu corriger certaines erreurs relevées sur les cartes contemporaines. L’Antarctique est montré avec ses rivières, montagnes, plateaux et déserts, une description confirmée par les expéditions menées par des chercheurs qui ont utilisé un sonar et sondages sismiques pour arriver aux mêmes conclusions.
La carte de Piri Reis recèle bien d’autres mystères, comme la circonférence de la carte d’une précision de moins de 80 kilomètres et comporte de nombreuses illustrations et notes diverses comme par exemple :
« …Ces montagnes contiennent un riche minerai… »
« Ce pays est habité… »
« Ces côtes sont nommées les rives des Antilles. Elles furent découvertes en 896 du calendrier arabe. Mais il est dit que c’est un infidèle Génois, du nom de Colombo, qui découvrit cet endroit… »
« …Les côtes et les îles de cette cartes ont été recopiées de la carte de Colombo »
« Et dans ce pays, il semble y avoir des monstres au pelage blanc , »

Beaucoup de questions qui ont poussé certains scientifiques à penser que l’amiral avait fait usage de procédés et de technologies censés ne pas exister à l’époque.
Pour sa défense, Piri Reis reconnaît qu’il n’est pas à l’initiative du relevé et de la cartographie d’origine, que son rôle s’est borné à compiler et à copier ce qu’il avait lui-même découvert.

Les élucubrations les plus farfelues ont fait peu à peu leur apparition et depuis des années la carte de Piri Reis n’en finit pas de faire couler beaucoup d’encre. Certains y voyant même un phénomène OVNI avec d’hypothétiques civilisations extraterrestres qui auraient visité la Terre par le passé.

Clic pour voir la Source de l’article

***


L’Institut Européen des Sciences Humaines a besoin de vous !

Aujourd’hui, l’Institut Européen des Sciences Humaines a 24 ans et a grandement besoin de vous. L’année universitaire 2016-2017 marque le 24ème anniversaire de l’inauguration de cet Institut au cœur de la France, qui a eu lieu le 10 octobre 1992. Depuis des années, on constate une forte demande d’inscription dans les trois disciplines :

Apprentissage du Coran,
Langue Arabe,
Théologie musulmane.

Chaque année, la rentrée se déroule dans une ambiance chaleureuse pleine d’enthousiasme et de volonté pour réussir. Elle va de pair avec une forte reprise de l’activité de formation et d’enseignement et des nouveautés dans le cadre de l’amélioration des conditions de séjour et d’étude.

La bibliothèque de l’Institut s’agrandit.

« L’Institut Européen des Sciences Humaines de Chateau chinon à aujourd’hui besoin de la Oumma.

Cet institut est un institut musulman qui a pour vocation de former les imams, récitateurs et enseignants religieux de demain. Cet institut, qui accueille aujourd’hui des étudiants des quatre coins du monde, est le fruit de l’effort de plusieurs savants mondialement connus. Et il souffre aujourd’hui d’un manque important de livres au sein de sa bibliothèque. C’est pour cela que les étudiants de cet institut se mobilisent aujourd’hui et vous sollicitent pour pouvoir renouveler cette bibliothèque. Car c’est là le projet de tous, il est noble et d’une importance fondamentale pour la communauté musulmane européenne.

Notez que chaque euros donné sincèrement sera, avec la permission de Dieu, décuplé dans l’au-delà. Qu’Allah accepte nos efforts et nous compte parmi ces pieux serviteurs. »

Permettez à cet institut qui manque de livres scientifiques et spirituels d’apporter la connaissance et l’apprentissage nécessaire à ses élèves en faisant un don, même minime, sur : http://www.iesh.org
.

Pour plus d’informations, consultez le site internet de l’Institut Européen des Sciences Humaines.
Qu’Allah accepte chacune de vos œuvres et vous en récompense ici-bas et dans l’au-delà.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Le voyage à New York de Karim et de sa femme Claudia tourne au cauchemar.

Karim et sa femme Claudia comptaient réaliser un rêve en visitant New York ce mercredi. Mais à peine arrivés sur le territoire américain, le Bruxellois a été emprisonné puis refoulé par la police, avant d’être mis dans un avion vers la Belgique. Sa femme a dû racheter un billet retour.

Karim et Claudia rêvaient de visiter New York depuis longtemps, et ils étaient sur le point de réaliser ce rêve. Ce mercredi, le couple a pris l’avion pour une semaine de vacances de l’autre côté de l’Atlantique. Mais très vite, le voyage a tourné au cauchemar.

Une fois à l’aéroport JFK, Claudia et Karim ont reçu le tampon qui leur permettait d’entrer sur le territoire… mais Karim a rapidement été redirigé au service immigration, alors que sa femme a été envoyée vers les bagages. Pour le jeune homme, c’était le calvaire qui commençait. « J’ai été interrogé plusieurs heures sans savoir ce qui se passait », confie Karim.

Les policiers interprètent abusivement certaines photos et Karim comprend mal les questions.

Karim a montré à notre équipe tous ses documents: ils sont en règle. Pourtant, les policiers vérifient le téléphone de notre témoin et tombent sur des photos qu’ils ont interprété de manière abusive. Dans le procès-verbal qui a été dressé, il est reproché à Karim de lever la main à la manière des djihadistes de l’Etat islamique. « J’ai des photos où j’atteste de l’unicité de Dieu, et on fait ceci en levant le doigt, je vais vous avouer que je ne sais même pas exactement pourquoi, mais c’est par coutume. Quand on entend l’appel à la prière mais qu’on ne peut pas prier, on lève le doigt », explique notre témoin.

Selon Karim, il s’agissait clairement des prétextes pour l’arrêter et l’expulser. « Selon moi, ils voulaient me faire dire des choses que je ne devais pas spécialement dire. Je ne suis pas un criminel, je n’ai pas de casier judiciaire, je me suis déjà fait arrêter oui, pour excès de vitesse, mais je n’ai jamais été en prison », ajoute Karim, toujours sous le choc.

Finalement, Karim, les mains menottées et les pieds enchaînés, a été emmené dans un centre de détention puis expulsé du territoire américain et conduit vers l’avion. Pendant ce temps, sa compagne n’a pu entrer en contact avec lui. Elle a dû racheter un billet retour auprès d’une autre compagnie.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

A peine arrivé au USA, Karim est emprisonné puis refoulé vers la Belgique

Clic pour voir la Source de l’article

***


Canada : Montréal : une mosquée vandalisée pour la 4e fois en 4 ans.

La mosquée Tawba située à Montréal a été la cible d’un acte de vandalisme pour la quatrième fois en seulement quatre ans. Les fenêtres du lieu de culte musulman ont été fracassées le lundi 20 au mardi 21 février 2017 vers 3 heures 40.

Un homme, âgé de 26 ans, a été arrêté sur place très rapidement. L’individu, Gavin Johnson, a été accusé d’actes de vandalisme. Des accusations de crime haineux pourraient être également retenues contre lui selon Radio Canada.

L’imam de la mosquée vandalisée déclare être de plus en plus préoccupé par ces actes de vandalisme visant sa mosquée et espère que le procès du suspect arrêté lui apportera des réponses.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Des jeunes juifs et musulmans tendent ensemble la main aux sans-abri .

Des adolescents de confessions juive et musulmane se sont réunis, dimanche 26 février à Paris, autour de leur projet nommé « Sadaqa/Tsedaka » (aumône en arabe et en hébreu).

Organisé par la Fondation pour la compréhension interculturelle (FFEU, Foundation for ethnic understanding fondée en 1989 aux Etats-Unis) et encadré par l’association Sevran Hozes et le Mouvement juif libéral de France, les jeunes, en présence de Samia Hathroubi, déléguée Europe de la FFEU, ont préparé une cinquantaine de repas pour des SDF.

L’association Coexister Montreuil s’est chargée de leur distribution à des sans-domiciles et migrants dans le 19e arrondissement de Paris. Une initiative de bien commun qui a le don de renforcer des relations judéo-musulmanes locales.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Oscars : une réalisatrice américaine habillée par un styliste saoudien par solidarité envers les musulmans.

Dimanche soir, à Los Angeles, sur un tapis rouge constellé d’étoiles du septième art, Ava DuVernay, une réalisatrice, scénariste et distributrice américaine, a fait de la résistance anti-Trump sous les feux des projecteurs, dans sa robe de princesse ornée d’une belle broderie.

En lice pour l’Oscar du « meilleur documentaire » pour son film implacable intitulé « The 13th » ou « Le 13ème » – en référence au 13ème amendement de la Constitution des Etats-Unis qui a aboli l’esclavage en 1865, à quelques exceptions près… – retraçant l’histoire terrifiante des injustices raciales et des violations des droits humains qui continuent de gangrener la politique et la société de l’autre côté de l’Atlantique, Ava DuVernay, la citoyenne indignée, a réussi l’exploit de voler la vedette à Ava DuVernay, la cinéaste engagée.

Elle n’a pas remporté la statuette dorée tant convoitée mais elle aura gagné l’estime d’une large frange de l’Amérique, fière de sa pluralité et solidaire envers ses minorités livrées à la vindicte et ostracisées, parée de sa somptueuse tenue de soirée confectionnée par un styliste issu d’un pays à majorité musulmane : le saoudien Mohammed Ashi, fondateur de la maison de couture Ashi Studio, spécialisée dans le prêt-à-porter de luxe et installée à Beyrouth depuis 2007.

« Un petit signe de solidarité. J’ai choisi de porter une robe créée par un designer d’un pays à majorité musulmane », a tweeté sobrement Ava DuVernay qui, à défaut d’avoir été ovationnée par un parterre de stars, a été chaleureusement félicitée par la twittosphère.

Dans les coulisses peu reluisantes d’Hollywood, l’usine à rêves idéalisée aux airs de machine à cauchemars pour le cinéaste syrien Khaled Khateeb, interdit d’entrée aux Etats-Unis pour son documentaire « Casques Blancs » qui n’a pas été du goût des autorités américaines, on a appris que deux Iraniens avaient brillé par leur absence délibérée à la cérémonie des Oscars : il s’agit du cinéaste Asghar Farhadi et de l’actrice Taraneh Alidoosti qui ont tous deux revendiqué leur boycott militant par respect envers leur propre peuple, mais aussi envers les populations des six autres pays musulmans placés sur la liste noire de l’administration Trump.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Un verset coranique lu au cours de la cérémonie des Oscars.

Les Casques blancs (The White Helmets) est un documentaire britannique du réalisateur Orlando von Einsiedel, qui a remporté l’Oscar du meilleur court-métrage documentaire. A cause du décret anti-immigration de Trump, Raed al Saleh, chef des casques blancs n’ a pu assister à cette cérémonie. Son message a donc été lu par Orlando von Einsiedel. Raed al Saleh explique que la philosophie de son organisation repose sur un verset coranique : «Celui qui tue une personne, c’est comme s’il avait tué toute l’humanité; s’il sauve une vie, c’est comme s’il avait sauvé toute l’humanité.»

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Floride : le fils de Mohamed Ali interrogé pendant deux heures sur l’origine de son nom et son islamité.

Sa filiation hors du commun n’aura guère pesé dans la balance dans une Amérique qui se livre à une véritable chasse aux sorcières contre les musulmans, Mohamed Ali Jr, 44 ans, l’un des fils du défunt champion des rings, converti à l’islam, et passé à la postérité pour la noblesse de ses engagements, a été interpellé, puis interrogé pendant près de deux heures à l’aéroport international de Fort Lauderdale, en Floride.

Le 7 février dernier, à son retour d’un séjour en Jamaïque, le descendant du regretté Mohamed Ali n’a pu compter ni sur la figure légendaire qu’était son père, ni sur son nom célèbre pour le sortir de ce mauvais pas. Son patronyme à la consonance un peu trop arabe pour être honnête a en effet éveillé la suspicion des douaniers en plein excès zèle, sans rien leur évoquer d’autre qu’une menace pour la sécurité nationale… C’est ça, l’effet Trump !

Sa mère Khalilah Camacho-Ali qui l’accompagnait a eu droit au même traitement de faveur, se voyant, elle aussi, soumise à la question par les nouveaux inquisiteurs qui sévissent chez l’oncle Sam, avant d’être épargnée par une photo qu’elle garde précieusement sur elle, la montrant aux côtés de son illustre ex-mari, disparu en 2016.

Sans preuve irréfutable établissant son lien de paternité, la bonne foi de Mohamed Ali Jr a été mise à rude épreuve pendant deux heures qui lui parurent une éternité. Questionné sans ménagement sur l’origine de son nom et sur ses convictions religieuses, ce natif de Philadelphie a confessé être musulman, comme son père avant lui. Un aveu qui lui a valu une salve de questions très orientées et de faire figure de coupable idéal…

Pour Chris Mancini, l’avocat et ami de Mohamed Ali Jr, il ne fait pas l’ombre d’un doute que le sort arbitraire réservé à son client et à sa mère est « directement lié aux efforts entrepris par M. Trump pour bannir les musulmans des États-Unis ». Le fils et l’ex-femme humiliés de feu Mohamed Ali ne vont pas en rester là, c’est certain. Ils envisagent de porter plainte et pour frapper un grand coup, leur avocat s’efforce actuellement de réunir d’autres témoignages accablants, victimes de l’islamophobie d’Etat instituée par le décret anti-immigration signé Trump.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Algérie: Tentative d’attentat suicide devant un commissariat.

« Une bombe a explosé, ce dimanche 26 février en début de soirée, près du poste de police de Bab el Kantara dans le 13e arrondissement de Constantine » rapporte le site TSA Algérie.

Toujours selon ce site, « un kamikaze a voulu se faire exploser à l’intérieur du commissariat. Mais au moment où il s’est approché de celui-ci, un policier a ouvert le feu sur lui. En tombant, le kamikaze a actionné sa ceinture explosive. Trois policiers blessés, le kamikaze est mort. »

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Netanyahou a été interdit d’entrée dans l’espace aérien de l’Indonésie.

L’arrogance faite homme, Benyamin Netanyahou, le Premier ministre israélien à qui rien ne résiste sur la terre ferme, sous le regard complice de la fameuse communauté internationale, a dû ravaler son orgueil au-dessus des nuages en réalisant que sa scandaleuse prime à l’impunité y avait atteint ses limites…

Ce qui semble irréalisable sur le plancher des vaches a été rendu possible dans les airs, en l’occurrence dans l’espace aérien de l’Indonésie qui, la semaine dernière, a fait voler en éclats la toute-puissance insolente du criminel de guerre de Gaza.

Frappé de l’interdiction de survoler le plus grand pays musulman au monde sur ordre de Jakarta, l’avion transportant le fossoyeur cynique de la Palestine et de la Paix a fait un petit tour et puis s’en est allé, contraint à un détour long de deux heures et demie pour rallier sa destination finale : l’Australie.

Cerise sur le gâteau, cet affront s’en est suivi d’un autre sur la terre du bush, où un comité d’accueil pro-palestinien attendait Netanyahou de pied ferme pour lui renvoyer le sombre reflet de son racisme et fascisme d’Etat, en brandissant haut des caricatures le représentant en Hitler.

L’Indonésie n’a pas de relations diplomatiques officielles avec Israël et aussi longtemps que Tel Aviv ne reconnaîtra pas l’existence d’un État palestinien indépendant, ayant comme capitale la ville sainte de Qods et s’inscrivant dans les frontières de 1967, le Premier ministre israélien, dont le colonialisme forcené n’a d’égal que la démocratie en trompe-l’oeil, sera refoulé comme un malpropre de son espace aérien… Voilà une interdiction d’entrée devant laquelle on ne boudera pas notre plaisir !!

Clic pour voir la Source de l’article

***

Mahershala Ali, premier acteur musulman à décrocher un oscar.

Mahershala Ali a obtenu l’Oscar du meilleur second rôle dimanche 26 février pour son interprétation dans le film Moonlight et devient le premier acteur musulman à décrocher un oscar. L’acteur s’est converti à l’islam à l’âge de 26 ans. C’est en accompagnant sa petite amie, et désormais son épouse, l’actrice et compositrice Amatus Sami-Karim, à la mosquée. Il y entend l’appel à la prière en arabe et a comme une révélation : « J’ai ressenti quelque chose, comme une réponse, en moi, au moment où résonnait cet appel, et je me suis mis à pleurer. Je me suis réveillé une semaine plus tard et je suis allé directement à la mosquée. C’est ce jour-là que je me suis converti » (Traduction magazine Elle)

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

Belgique : L’abattoir temporaire à Genk peut rester ouvert pour l’Aïd al Adha.

L’association de défense des droits des animaux, GAIA, a été déboutée par le tribunal de Tongres. GAIA voulait faire interdire un abattoir temporaire ouvert à l’occasion de l’Aïd al Adha à Genk. GAIA veut la fin des abattages sans étourdissement.

GAIA estime que la ville de Genk n’a pas les bonnes autorisations pour un abattoir temporaire et qu’on ne pouvait pas autoriser l’abattage sans étourdissement dans un abattoir temporaire. Le tribunal a jugé que l’abattoir temporaire répondait aux normes européennes et que l’abattage sans étourdissement pour des raisons religieuses pouvait y avoir lieu.

En septembre dernier, GAIA avait essayé d’obtenir gain de cause devant le tribunal civil de Hasselt dans une affaire similaire contre la ville de Beringen qui elle aussi avait mis un abattoir temporaire en place pour l’Aïd al Adha.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
101 colons profanent la moquée bénie al-Aqsa
.
Une fille blessée sur le checkpoint de Qalandiya pour avoir tenté de poignarder des soldats
.
L’aviation de guerre israélienne bombarde un site de la résistance dans la bande de Gaza
.
Une jérusalémite condamnée pour avoir empêché un colon d’entrer dans un « lieu saint »
.
Le Président des Palestiniens à l’étranger appelle à réformer l’OLP et poursuivre la résistance
.
Fermeture de la route de Qalandia par solidarité avec les prisonniers en grève de la faim
.
Deux blessés dans une explosion dans la Bande de Gaza
.
Nouvelle visite pour les prisonniers Gazaouis à Ramon
.
L’occupation démolit une maison au village Kafr Qassem
.
Plusieurs palestiniens d’Hébron condamnés à de la prison ferme
.
Zahhar président du bloc parlementaire du Hamas
.
Des Palestiniens appellent à boycotter les tribunaux israéliens
.
Hamas/Liban : Contacts en cours pour un cessez-le-feu à Eïn al-Helwah
.
La réalité et l’histoire palestiniennes exposées au Congrès d’Istanbul
.
Israël développerait un « robot tueur » pour liquider les dirigeants de la résistance

Netanyahu refuse une intervention des forces internationales dans la bande de Gaza
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Flash info du 17 Joumada Al Awwal 1438.

Flash info du 17 Joumada Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Des mérites de l’apprentissage du Coran aux enfants.

Il ne fait aucun doute que faire apprendre le Coran aux enfants est essentiel dans l’éducation islamique. Notre rôle en tant qu’éducateurs : parents, oncles, tantes, frères ou sœurs est de sensibiliser nos enfants à cet apprentissage et à l’amour envers le Saint Coran.

Que de mérites et de bienfaits découlent de l’apprentissage du Coran. Cela l’est davantage lorsque l’on fait apprendre le Livre d’Allah à nos enfants. En nous basant sur les parcours des différents grands savants de l’Islam, nous allons montré que cet apprentissage est au cœur de la religion, du bon comportement et de l’accès au Paradis incha Allah.

« Le meilleur d’entre vous est celui qui apprend le Coran et l’enseigne ».

Faire apprendre le Saint Coran à autrui fait partie des recommandations du Prophète (‘alayhi salat wa salam). En effet, le célèbre hadith rapporté par Al Boukhari selon ‘Uthman (qu’Allah l’agrée) dans lequel le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Le meilleur d’entre vous est celui qui apprend le Coran et qui l’enseigne ensuite » soulève à lui seul le grand mérite d’apprendre la Parole Sainte et de l’enseigner incha Allah. Sachant que nous devons veiller à bien éduquer nos enfants qui sont les adultes de demain incha Allah, il va de soi que leur enseigner le Coran fait partie intégrante de nos devoirs en tant que musulman.

De même, cet apprentissage permettra à nos enfants d’accéder à un mérite incommensurable, à savoir le Paradis et l’élévation en degrés incha Allah. C’est ainsi que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a expliqué selon ‘Umar ibn al Khattab (qu’Allah l’agrée) qu’« Allah élève certains gens par ce Livre, comme Il en rabaisse d’autres » (Muslim). Dans un autre hadith, selon Bourayda Al-Aslamî (ra), le Message d’Allah (psbL) a dit : « Celui qui a lu le Coran, l’a appris et l’a appliqué, sera paré le Jour de la Résurrection d’une couronne de lumière, dont la clarté est semblable à celle du soleil. Ses parents seront vetus de deux habits plus précieux que le monde entier. Ils diront alors : »Pourquoi avons nous ainsi été vêtus ? » Et il leur sera dit : « Pour avoir poussé votre enfant à apprendre le Coran » » (rapporté par Ibn Abi Chayba, Ahmad, Ad-Darimî, Al-Hakim hadith authentique selon les critères de Muslim).

À nous de faire en sorte qu’Allah élève nos enfants dans l’Au-Delà par le biais de cet apprentissage et de sa mise en pratique.

De l’apprentissage des savants lorsqu’ils étaient enfants.

L’importance de l’apprentissage du Saint Coran aux enfants a été saisie par des parents de savants. C’est ainsi que de nombreux savants ont mémorisé le Saint Coran avant leur puberté. Parmi eux, l’imam ash-Shafi’i (qu’Allah lui fasse miséricorde) a appris le Coran en entier à l’âge de sept ans, l’Imam à Ach-chafi’i (ra) rapporte : « J’ai appris le Coran alors que j’avais sept ans, et j’ai appris Al-Mouatta’ quand j’en avais dix ». De même, les pieux prédécesseurs (qu’Allah leur fasse miséricorde), veillaient à apprendre le Coran et à l’enseigner à leurs enfants. Soufian Ibn ‘Ouyayna (ra) a dit : « J’ai appris le Coran alors que j’avais quatre ans, et le hadith alors que j’en avais sept ». Ibn Abi hatim (ra) a dit : « Mon père ne me laissa pas apprendre le hadith avant d’avoir appris le Coran avec pour maître Al-Fadhl Ibn Chadhan ».

Il est de notre devoir d’inculquer à notre progéniture l’amour du Saint Coran ainsi que son apprentissage. Ainsi, la mère de l’imam Malik (qu’Allah lui fasse miséricorde) était très impliquée dans l’éducation islamique de son enfant. Elle l’envoyait auprès des savants afin qu’il apprenne d’eux. Parmi ces savants, citons Rabi’a ibn ‘Abderrahman chez qui l’imam Malik a appris la jurisprudence. Sa mère lui disait alors « Va voir Rabi’a et apprend ses bons comportements avant sa science ». Avec l’aide d’Allah et une mère investie dans son apprentissage religieux, l’imam Malik (qu’Allah lui fasse miséricorde) est donc devenu l’éminent savant que nous connaissons.

Ainsi, faire apprendre le Saint Coran à nos enfants leur permettra de bénéficier d’immenses mérites. Quant à nous, nous en tirons également de grands bienfaits. Nous nous ne pouvons imaginer certains de ces bienfaits. En effet, selon Sahl ibn Mu’adh el Juhani (qu’Allah l’agrée), le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Les parents de celui qui lit le Coran et qui le met en pratique seront revêtus le Jour de la Résurrection d’une couronne dont la lumière sera plus éclatante que celle du soleil illuminant les maisons sur terre. Que pensez-vous alors de la personne elle-même ? » (Abu Dawud et Ahmed). Allahou akbar ! Une récompense inimaginable pour ces parents incha Allah, qu’en est-il donc de la récompense des enfants ? Ainsi, des mérites incommensurables pour nos enfants mais également pour nous, découlent de cet apprentissage du Saint Coran, de sa valorisation, de l’amour qu’il faut lui porter et surtout de sa mise en pratique incha Allah.

L’investissement dans l’éducation religieuse de nos enfants, et particulièrement l’apprentissage du Saint Coran, fera d’eux de bons musulmans incha Allah. Et si Allah le veut, Il fera également d’eux des habitants du Paradis, en notre compagnie.

Qu’Allah nous facilite à nous, ainsi qu’à nos enfants l’apprentissage du Saint Coran. Qu’Il fasse de Sa Parole le printemps de nos cœurs et le guide de notre comportement.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Le saviez-vous ? Taqi al-Din, l’inventeur de la pompe à eau à 6 cylindres.

Taqi al-Din Mohammed ibn Ma’ruf al-Shami al-Asadi est un scientifique turc du Xe siècle qui a écrit de nombreux ouvrages traitant d’astronomie, d’astrologie, de mécaniques optiques et d’horloges mécaniques.

Celui qui est considéré comme l’un des grands inventeurs de pompes à eau de la civilisation ottomane-islamique a laissé derrière lui un ouvrage intitulé Kitâb al-Turuq al-saniyya fi al-alat al-ruhaniyya (livre des méthodes accomplies au sujet des machines de l’esprit). Ce livre qui s’inscrit dans la tradition mécanique arabe, décrit le fonctionnement d’un moteur à vapeur rudimentaire.
Plus de dix siècles plus tard les grandes marques de mécanique automobile s’inspirent de ses écrits pour inventer des voitures toujours plus puissantes les unes que les autres.

Le constructeur d’automobiles de luxe de sport allemand Porsche s’est directement inspiré de la description d’une horloge astronomique appelée «Huq -al – kamar» (la boite de la lune), des horloges hydrauliques, des instruments à sifflements perpétuels et des pompes hydrauliques pour construire sa nouvelle voiture la porche 911.

La 911 est l’automobile mythique de la marque qui signe l’identité de Porsche depuis 1963. Elle doit la puissance de son moteur 6 cylindres à l’invention de la pompe à 6 cylindres monobloc de Taqi al-Din.

Les éléments de cette pompe son révolutionnaires : six leviers sont mobiles autour d’un axe parallèle à l’axe de la roue hydraulique. L’une des deux extrémités de chaque levier est fixée à la boule du piston qui lui fait face , tandis que l’autre extrémité affleure une cheville. A chaque trou latéral est fixé un long tuyau. Les six tuyaux ainsi obtenus sont raccordés a un gros tuyau qui donne accès à un bassin vide .

Le fonctionnement est aussi très ingénieux: lorsque la roue hydraulique tourne, les chevilles pincent respectivement les leviers qui font soulever l’un après l’autre les pistons dans les cylindres afin que l’eau puisse être aspirée. Puis une fois que la cheville quitte l’extrémité du levier, le piston retombe dans le cylindre, sous l’action du poids de la boule, et l’eau est refoulée par l’ouverture latérale dans les tuyaux extérieures puis dans le gros tuyau.

Taqi al-Din fait partie de ces savants musulmans oubliés de l’Histoire dont l’occident reconnaît le génie pour mettre en pratique ces fabuleuses théories devenues les technologies d’aujourd’hui.

Clic pour voir la Source de l’article

***


La perte d’un enfant : de l’épreuve à la récompense divine.

La naissance d’un enfant : sans doute l’un des événements les plus heureux que l’homme puisse vivre dans ce bas-monde. Seulement, il arrive que ce bonheur soit interrompu par la perte de cet être cher, ce bout de soi que l’on a vu venir au monde et grandir pas à pas. Alors comment surmonter une telle épreuve ?

La patience, une arme face à l’épreuve.

Face à l’épreuve, la patience est la meilleure arme dont le musulman puisse disposer. Il est important de souligner chers frères et sœurs que la définition de la patience se divise en trois catégories à savoir : la patience en accomplissant les commandements d’Allah, la patience en s’écartant de ce qui a été interdit par Allah et la patience face aux épreuves et aux difficultés du Destin car « telle est la volonté d’Allah ». Face à la perte d’un enfant, il s’agit du troisième type de patience qu’est la patience face aux épreuves et aux difficultés du Destin.

Lorsque l’on perd un enfant, le monde s’assombrit soudainement, le silence de la mort s’accompagne de la douleur des larmes, la vie semble même perdre son sens. Pourtant, c’est dans ces épreuves que la vie gagne paradoxalement en sens. En effet, savoir qu’Allah nous éprouve est un des piliers de notre foi : croire au Destin qu’il soit bon ou mauvais. Ainsi, croire à ce Destin et l’accepter malgré la tristesse que cela puisse engendrer, fait partie de l’essence même de la croyance du musulman sobhanAllah. Pensons donc chers frères et soeurs, que perdre un enfant fait partie de la volonté divine et que cette volonté nous y croyons fermement.

La récompense divine, un réconfort dans l’épreuve.

Face à l’épreuve de la perte d’un enfant, la patience représente la clé de la délivrance. Mais comment parvenir à patienter dans une telle douleur ? Chers frères et soeurs, le fait de penser qu’Allah récompense les endurants aide le musulman fermement attaché à sa religion, à surmonter l’épreuve car la récompense divine est ce pour quoi nous œuvrons au quotidien. C’est ainsi que notre Seigneur a révélé : {Quiconque craint et patiente… Et très certainement, Allah ne fait pas perdre la récompense des bienfaisants} (Sourate 12 : Verset 90).

La récompense des patients est largement présente dans plusieurs versets et ahadiths. Cette récompense divine ne laisse donc pas l’once d’un doute dans nos cœurs et permet de surmonter les épreuves. Gardons également à l’esprit que notre Créateur nous aimera et nous assistera si nous patientons face à Son décret. En effet, rappelons Sa parole : {Ô vous les croyants, cherchez secours dans la patience et la prière car Allah est avec ceux qui patientent} (Sourate 2 : verset 153). Chers frères et soeurs, plus nous patientons face à l’épreuve, plus Allah nous assistera et nous facilitera cette épreuve sobhanAllah. Nous avons donc tout intérêt à faire preuve de patience pour qu’Allah soit notre allié et quel meilleur allié que Celui qui Subsiste et qui nous a créés ?

Le fait de patienter suite à la perte d’un enfant est une patience bien spécifique à laquelle le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a fait référence lorsqu’il a dit : « Il n’y a pas une seule femme parmi vous dont trois enfants meurent avant la puberté sans que cela soit pour elle un écran contre l’Enfer ». Une femme demanda : « Et pour deux (enfants) ? » Il répondit : « Et pour deux (enfants) aussi ». (Muslim). La récompense pour la patience face à la perte d’enfants est donc la protection du feu de l’Enfer sobhanAllah ! Bien que l’épreuve soit extrêmement difficile, la récompense pour ceux qui patientent est infiniment grande.

Soulignons notamment que la présence d’un entourage bienveillant est plus que nécessaire lors d’une telle épreuve. En effet, famille, amis, voisinage sont d’une aide primordiale. Le besoin de parler, de s’exprimer ou de partager sa tristesse peuvent permettre de patienter plus facilement. Le rôle de l’entourage est donc à souligner car il fait preuve d’un soutien essentiel.

Cette tristesse unique, évoquée par les compagnons.

Le fait que cette tristesse soit unique ne fait aucun doute. En perdant cet enfant, notre chair, notre sang, nous ressentons un vide incommensurable et une peine des plus profondes encore jamais ressentie auparavant. Cette douleur a été évoquée, décrite et reconnue par le Prophète (‘alayhi salat wa salam) et ses compagnons.

Rappelons que ‘Umar ibn al Khattab (qu’Allah l’agrée), deuxième calife de l’Islam et fidèle compagnon de notre bien aimé Prophète (‘alayhi salat wa salam) vit un homme porter un enfant sur son épaule. Il lui demanda alors : « Qu’est cet enfant pour toi ? » L’homme lui répondit alors « Mon fils », ce à quoi Umar répondit : « S’il vit longtemps, il sera une épreuve pour toi et s’il meurt, il t’attristera » (Tadhkiratoul Aba, p.27).

De même, lorsque l’on demanda à l’imam Soufian at Thawri « Quelle a été l’ampleur de ta tristesse pour ton fils ? », il a répondu : « J’ai pleuré de sang le jour de sa mort ». Pleurer son enfant est tout à fait humain, évident et compréhensible. Faire preuve de patience face à l’épreuve ne signifie nullement ne rien ressentir chers frères et soeurs. Evidemment, les larmes coulent, la tristesse est présente, la douleur est immense et rien de cela ne peut être nié ou blâmé.

Pleurer la perte, le manque ou la nostalgie est tout à fait normal même nécessaire afin de laisser l’âme exprimer son mal par le corps et faire en sorte que le deuil puisse avoir lieu. Rappelons que même le meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam) a pleuré la perte de ses enfants et petits enfants. En effet, Anas ibn Malik (qu’Allah l’agrée) a dit : « Nous assistâmes à l’enterrement d’une fille de l’Envoyé de Dieu (‘alayhi salat wa salam) et celui-ci était assis au bord de la tombe. Je vis ses yeux en larmes ».

Qu’Allah nous permette de surmonter les épreuves de ce monde et d’être patients. Qu’Il nous pardonne nos méfaits et nous compte parmi les bienfaisants.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Canada : Montréal : l’opération portes ouvertes dans les mosquées a cartonné.

Une quinzaine de mosquées de Montréal, au Canada, ont ouvert leurs portes, dimanche 12 février, pour appuyer le dialogue entre les communautés. Deux semaines après l’effroyable attentat commis au Centre culturel islamique de Québec (CCIQ), les Montréalais se sont déplacés nombreux pour venir s’informer, échanger et assister aux prières. Ils étaient entre 2 400 et 3 000 personnes selon les organisateurs à s’être déplacées dans une des mosquées montréalaises ouvertes pour cette opération d’envergure.

« L’objectif, c’est de permettre aux gens de peut-être mettre les pieds pour une première fois dans une mosquée et échanger avec les membres de la communauté, répondre aux questionnements, à la suite des événements de Québec», explique Bouazza Mache, porte-parole du Conseil musulman de Montréal, dans le JDM. Cela fait 18 ans qu’il organise ce genre d’opération.

Le ministre de la Défense Harjit Sajjan s’est rendu au CCIQ pour montrer sa sympathie envers la communauté musulmane. Il a dit qu’ « on ne se tient pas ici en tant que ministres, on se tient ici en tant que Canadiens, en tant que parents ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : François Fillon à la rencontre des musulmans à La Réunion.

En déplacement de campagne sur l’île de La Réunion, François Fillon s’est rendu lundi 13 février à la Grande Mosquée de Saint-Denis, la plus vieille de France, inaugurée en 1905.

Le candidat de la droite et du centre a été accueilli par Iqbal Ingar, le président de la mosquée, qui, en discours d’introduction, a souligné qu’ « une parole raciste s’est libérée dans le pays et il appartient à nos dirigeants de montrer l’exemple ». « Faites en sorte que dans cette campagne les discours soient équilibrés, apaisés, à la hauteur des enjeux, non stigmatisants » a-t-il ajouté.

Pour sa part, Houssen Amode, président du Conseil régional du culte musulman (CRCM), n’a pas caché son scepticisme concernant le rapport de l’ancien Premier ministre à l’islam. « Nous sommes atterrés par le qualificatif d’islamique accolé au terrorisme » a-t-il expliqué, précisant que « cela n’a rien à voir avec l’islam ».

Une nouvelle injonction lancée aux musulmans
« Je comprends que vous soyez choqués quand on parle de « totalitarisme islamique » », a déclaré François Fillon, auteur du livre Vaincre le totalitarisme islamique. « Il vaudrait mieux dire que ce sont des totalitaires qui se réclament de l’islam, qui brandissent le drapeau de l’islam, qui essaient de s’accaparer l’islam » a-t-il concédé.

Le candidat de la droite a dit souhaiter voir « monter du fond même des citoyens français de confession musulmane ce cri de colère et de protestation contre les extrémistes, pas seulement contre les terroristes », mais « contre ceux qui déforment le message de l’islam et appellent à la division à l’intérieur de la communauté musulmane ».

Dans le même temps, François Fillon a tenté de rassurer la communauté musulmane, en faisant comprendre qu’il serait opposé à de nouvelles lois contre les signes religieux : « Je me bats pour la liberté religieuse, pour la liberté de toutes les religions. Je me bats contre ceux qui pensent qu’à chaque fois qu’il y a des débordements, de l’intégrisme qui monte au sein de la communauté musulmane, il faut durcir les lois de la laïcité et qu’il faut progressivement au fond réduire les libertés religieuses. Oui, je suis opposé à cette philosophie-là. Je suis opposé à ceux qui disent qu’on ne veut plus voir de signes religieux dans l’espace public. Mais ce n’est pas ma conception de la République, ce n’est pas ma conception de la liberté. Ceux qui réclament cela mettent en péril le pacte républicain ».

Avant la primaire le sacrant vainqueur, François Fillon avait été bien moins tendre avec la communauté musulmane. « Il n’y a pas de problème religieux en France. Il y a un problème lié à l’islam », affirmait l’ancien Premier ministre en septembre 2016.

Il a réclamé « l’interdiction de tous ceux qui sont en contradiction permanente avec les valeurs de la République » car « la République a le droit de se défendre contre ceux qui appellent à sa destruction ». Il a précisé que « la coexistence entre religions est exemplaire » à La Réunion, mais qu’elle « ne l’est pas partout sur le territoire national ». L’île de La Réunion compte 850 000 habitants dont 5 % de musulman et 85 % de chrétiens.

Il a proposé sa vision de l’organisation du culte musulman en France, souhaitant un autre rôle du CFCM. « Il faudrait un conseil français du culte musulman en tant qu’autorité religieuse », indique-t-il. « Nous avons besoin de religieux qui soient capable d’influencer la communauté musulmane. La deuxième chose dont nous avons besoin c’est d’un islam qui soit dégagé des influences étrangères. Vous avez évoqué La Réunion en expliquant que les imams sont salariés, en expliquant qu’il n’y a pas de financement étranger mais, monsieur le président, c’est exactement le modèle dont je rêve pour mon pays, pour la France tout entière ».

La veille de son déplacement à la mosquée, François Fillon a assisté à la messe dominical à Notre-Dame de la Paix de Saint-Gilles. Souligné par de nombreux journalistes sur place, le prêche du prêtre Russel Torpos a fait écho – hasard ou pas – aux affaires dans lesquelles l’ancien Premier ministre est empêtré : « Accorde-toi vite avec ton adversaire tant que tu es en chemin avec lui pour éviter que ton adversaire ne te livre aux juges, le juge aux gardes et qu’on ne te jette en prison ». Un extrait du chapitre 25 du livre 5 de l’Evangile de Saint Matthieu tout choisi, qui s’est poursuivi un moment : « Amen, je te le dis, tu ne t’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

Clic pour voir la Source de l’article

***


Palestine : Israël : le projet de loi contre l’appel à la prière adopté .

Le gouvernement israélien a adopté, dimanche 12 février en fin de soirée, un projet de loi très controversé visant à interdire aux mosquées l’utilisation de haut-parleurs pour l’appel à la prière, rapporte la presse israélienne. Approuvé par le comité ministériel de législation, présidé par le ministre de la Justice Ayelet Shaked, membre du parti d’extrême droite Foyer juif, il sera désormais examiné au Parlement.

Le projet de loi, à l’initiative de Moti Yogev, député du parti Foyer juif, a été amorcé en mars 2016. Le « projet de loi sur la prévention du bruit des systèmes de sonorisation dans les établissements religieux » concerne a priori tous les lieux de culte mais il vise surtout les appels à la prière musulmane. Il a suscité l’incompréhension auprès des musulmans, l’appel à la prière du muezzin se faisant traditionnellement entendre cinq fois par jour. La nouvelle législation prévoit l’interdiction des haut-parleurs de 23 heures à 7 heures du matin, quasiment au même moment de la première et dernière prière de la journée selon les saisons. La loi concerne aussi les lieux de culte à à Jérusalem-Est, annexée par Israël, sauf à la mosquée Al-Aqsa.

« Cette loi ne porte ni sur le bruit ni sur la qualité de vie. Il s’agit d’une incitation raciste contre une minorité nationale », a dénoncé dans un communiqué le député arabe israélien Ayman Odeh, chef de file de la Liste unie. « La voix du muezzin résonnait bien avant les racistes du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu et elle résonnera encore après eux », insistait Ayman Odeh.

Clic pour voir la Source de l’article

***


La Turquie soutient financièrement le projet défendu par Yusuf Islam : une mosquée à Cambridge.

La poignée de main scellant leur accord a fait crépiter les flashes en Turquie, Yusuf Islam, 68 ans, alias Cat Stevens, le chanteur, auteur, compositeur britannique entré dans la légende des seventies, avait pris son bâton de pèlerin, musulman, pour solliciter l’aide précieuse du président turc Erdogan afin que le rêve d’une grande mosquée se matérialise à Cambridge.

Sous les feux des projecteurs pour la bonne cause, Yusuf Islam est volontiers passé de l’ombre à la lumière pour promouvoir cette belle réalisation qui lui tient à cœur et à laquelle l’homme fort d’Ankara a été très sensible, si l’on en juge par la teneur chaleureuse de son tweet posté mercredi soir, à l’issue de leur entretien : « Mon cher frère Yusuf, je te remercie pour ta visite et ta conversation sincère. Bienvenue en Turquie », a fait savoir publiquement Recep Tayyip Erdogan, en mettant en exergue la photo d’une rencontre placée sous les meilleurs auspices.

Ressorti enchanté de son entrevue avec le président turc, d’autant plus que son homme de confiance, Numan Kurtulmus, le Premier ministre en personne, lui a prêté la même oreille attentive, Yusuf Islam s’est enthousiasmé devant « ce merveilleux soutien » qui va contribuer à ce qu’un phare de l’islam sorte de terre à l’horizon 2018, niché dans un écrin de verdure, en plein cœur intellectuel de l’Angleterre.

De quoi lui inspirer une douce mélodie dont il a toujours le secret, comme l’a prouvé son grand retour sur scène en Amérique en 2014, sous la forme d’une ode à la générosité de la Turquie.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Face à la polémique, un footballeur allemand choisit sa foi musulmane plutôt que sa carrière.

Il a de l’or au bout des crampons, mais rien ne saurait justifier à ses yeux de sacrifier ses convictions profondes sur l’autel de sa réussite footballistique, Änis Ben-Hatira, 28 ans, le célèbre milieu offensif tunisien né à Berlin et longtemps encensé par l’Allemagne admirative, est resté stoïque, fidèle à ses valeurs musulmanes, dans la violente tempête qui s’est abattue sur lui.

Ce fils d’un cuisinier qui quitta sa Tunisie natale dans les années 1970 pour Berlin-Ouest, où un nouvel avenir professionnel s’ouvrait devant lui, a montré très tôt de formidables dispositions pour le ballon rond, son talent inné en épatant plus d’un, sauf les racistes primaires qui n’avaient que l’insulte à la bouche.

« J’ai dû apprendre très jeune à me forger une carapace », a confié récemment celui qui fut l’étoile montante du football allemand, propulsé rapidement au sommet, sur les pelouses de la prestigieuse Bundesliga, sans jamais se laisser griser par sa gloire naissante, et encore moins par l’argent qui coulait à flots.

« Je demeure un modèle d’intégration pour les musulmans d’Allemagne », insiste à juste titre Änis Ben-Hatira, alors que la bourrasque de la polémique qui souffle sur lui depuis trois semaines a balayé ses illusions, ainsi que son contrat avec le Club de Darmstadt, mais ne l’a pas fait vaciller pour autant.

Ce vent mauvais qui a tenté de tout emporter sur son passage, et notamment son honorabilité, à grand renfort de tracts haineux, lui reprochant sa proximité avec l’association humanitaire Ansaar International – une organisation musulmane fondée par le rappeur converti à l’islam, Joël Kayser, et suspectée d’appartenir à la mouvance salafiste – lui a fait finalement entrevoir de nouveaux horizons, sous des cieux turcs plus cléments, au sein du club Gaziantepspor.

Sorti du cœur de la tempête encore plus fort qu’avant, conforté dans sa foi inébranlable, Änis Ben-Hatira, qui était en proie au désenchantement depuis un certain temps déjà, déplorant que les « musulmans soient les nouveaux juifs » en Allemagne et ailleurs, considère que l’ultimatum imposé par les dirigeants du club de Darmstadt, à savoir « rompre tout lien avec Ansaar International ou partir », aura été un mal pour un bien.

Non, il ne regrette rien, et surtout pas d’avoir vanté la transparence et les mérites de Ansaar International, dont l’aide précieuse apportée à l’enfance miséreuse de Berlin lui a valu de nombreuses récompenses, ni d’avoir contribué, l’été dernier, au financement de la construction d’une usine de traitement de l’eau dans la bande de Gaza.

Il se félicite au contraire d’avoir donné de son temps, de ses deniers et de sa personne pour une association de bienfaisance qui fait le bien autour d’elle en Syrie, en Somalie, et dans la plus grande prison à ciel ouvert du monde vivant sous le joug israélien dont il a n’a jamais craint de dénoncer le cynisme et la cruauté, notamment lors de l’offensive sanglante de 2014.

Si les principaux organes représentatifs de l’islam en Allemagne ne se sont pas précipités pour voler à la rescousse de Änis Ben-Hatira, se murant dans un silence révélateur de la peur de réactiver un énième débat sur « l’islamisme, le fondamentalisme…», des rappeurs très connus, arabes et turcs, l’ont en revanche soutenu publiquement. Il en a été de même sur les réseaux sociaux en effervescence, où la jeunesse musulmane allemande a fait bloc derrière son champion, voyant dans l’insidieux procès en sorcellerie qui lui est fait une discrimination flagrante.

« Si vous accusez Änis d’être un terroriste, alors nous sommes tous des terroristes !!! », a écrit un jeune internaute, solidaire et en colère, sur la page Facebook du footballeur.

« Ils voulaient me contraindre à m’éloigner d’un groupe de personnes qui œuvrent sans relâche pour le bien de l’humanité, en les diabolisant sans avoir la moindre preuve contre elles », s’est indigné Änis Ben-Hatira, avant de clamer avec force : « Rester fidèle à mes principes et à ce que je suis intrinsèquement, sans renier mes valeurs, cela a été plus important que ma carrière ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


Michael Bennett et d’autres joueurs de foot de la NFL refusent d’aller en Israël.

« Je serai la voix des sans voix » a déclaré Michael Bennett joueur des Seahawks de Seattle, sur Twitter et Instagram vendredi soir, en soulignant qu’il ne serait pas utilisé pour la propagande du gouvernement israélien.

Le célèbre joueur de foot a rappelé que le défunt Muhammad Ali, un de ses héros, « a toujours soutenu fermement le peuple palestinien ».

Dans une lettre ouverte publiée par The Nation jeudi après-midi, activistes, écrivains et athlètes, dont Angela Davis, Alice Walker, John Carlos et Craig Hodges, ont appelé les joueurs de la NFL à reconsidérer leur participation à une tournée en Israël. Harry Belafonte et Danny Glover ont également signé la lettre.

« J’étais excité à l’idée de visiter cette région du monde historique. Ce que je ne savais pas, avant de lire un texte dans le Times of Israel, c’est que le voyage était organisé par le gouvernement dans le but avoué de faire de nous des têtes de pont » a expliqué Bennett, ajoutant :

« On ne m’exploitera pas de telle façon. Quand j’irai en Israël, je visiterai également la Cisjordanie et la bande de Gaza, où je pourrai voir comment les Palestiniens, qui y résident depuis des millénaires, y vivent leur vie ».

Kenny Stills, joueur des Dauphins de Miami, à retweeté la déclaration de Bennett, en ajoutant, « je ne pouvais pas dire mieux », indiquant qu’il se désistait aussi.

Martellus Bennett a retweeté également la déclaration de son frère, indique The Electronic Intifada.

Le quotidien israélien Haaretz se moque carrément de Netanyahou, en écrivant que ce dernier a réussi à marquer un but contre son propre camp, en se vantant de la venue de ces footballeurs, et en faisant ses gros titres sur la venue de Bennett, et le fait qu’il allait jouer contre l’équipe de football israélienne.

Le journal analyse la manière dont ces voyages de célébrités en Israël sont organisés pour que la politique en soit le plus possible exclue : petite excursion à la Mer Morte, mémorial de Yad Vashem, Hôpital de Rambam, communauté juive de Dimona, et visites de sites chrétiens, pour faire bonne mesure.

C’était le programme mis au point pour Bennett et les autres joueurs de la NFL, et le ministre israélien du tourisme, Yariv Levin, avait même affirmé : « Comme ça ils auront une image équilibrée d’Israel et ils retourneront chez eux en tant qu’ambassadeurs d’Israel » !

Clic pour voir la Source de l’article

***


Le saviez-vous ? : L’origine non islamique de la « Main de Fatma ».

La main de Fatma, pendant sur bien des rétroviseurs intérieurs de véhicules, et au cou de bien de jeunes filles insouciantes, est mondialement pensée comme l’un des symboles de l’islam traditionnel.

Et pourtant. Nulle trace de celle-ci dans le désert d’Arabie où la dernière des Révélations descendue aux Hommes connaîtra ses premiers fidèles. Encore moins de traces de celle-ci dans les textes scripturaires ou dans l’écrasante majorité des communautés musulmanes de ce monde.

Très présente, par contre, en territoire berbère, la « Tafust », son autre doux nom, était en fait déjà présente avant que l’islam ne gagne le cœur de ces nord-africains. Des traces de cette dernière ont pu ainsi être datées de l’époque carthaginoise, des siècles avant la naissance de Issa, paix et salut sur lui. On parle alors d’une main associée à la déesse Tanit, protégeant (déjà) du mauvais œil.

La « khamsa », encore un autre de ses patronymes, est aussi populaire dans certains foyers juifs. Le poisson considéré comme un symbole de chance, chez certains d’entre eux, nombre de ces mains de Fatma sont ainsi ornées de figures de l’animal. Quand d’autres sont simplement décorées de prières juives, »protégeant » les demeures ou son porteur lors de ses voyages. Certains des juifs ont aussi tendance à associer les cinq doigts de la dite main aux cinq livres de la Torah, et ce, particulièrement depuis le regain d’intérêt né autour du mysticisme juif, la Kabbale.

Y-a-t-il besoin de préciser que la même main est usée de façon similaire au sein de communautés chiites ?

À l’instar de la patte de lapin, du trèfle à quatre feuilles ou du fer à cheval ailleurs, la main droite ouverte est en fait un signe universellement utilisé pour sa soi-disante protection de par le monde, transcendant les religions comme les époques. Des cultures mésopotamiennes à celles de l’Inde bouddhiste, et donc des berbères anciennement polythéistes aux juifs et chiites, l’idée d’une main protectrice n’a absolument rien à faire de près ou de loin à l’islam et/ou à sa civilisation.

Chers frères et sœurs en islam, vous qui n’êtes sensés ne trouver protection qu’auprès du Seul et Unique apte à vous l’attribuer, outre le fait qu’elle vous soit étrangère, faites une bonne action, remettez cette amulette à sa juste place, à savoir, au choix, sous un marteau, ou dans une fonderie.

Qu’Allah nous préserve du chirk et de l’associationnisme.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Le Hamas discute avec l’ambassadrice norvégienne à Beyrouth les développements palestiniens
.
Un ouvrier palestinien meurt dans un tunnel au sud de la Bande de Gaza
.
Le Likoud appelle Netanyahu à intensifier la colonisation en Cisjordanie
.
Le journaliste al-Qiq torturé pendant 22 jours dans les prisons sionistes
.
Une délégation de dirigeants du Djihad quitte Gaza via le passage de Rafah
.
La prison de Ramon sous haute tension
.
Al-Aqsa sous haute tension
.
Un mineur condamné à 12 ans de prison
.
65 Gazaouis visitent leurs proches à la prison de Nafha
.
Gaza : Un résistant palestinien blessé par des éclats d’obus
.
18 Palestiniens arrêtés en Cisjordanie et affrontements à Qalqilia
.
Un plan sioniste pour expulser les habitants du Néguev
.
Deux jeunes arrêtés sous prétexte de jeter des pierres sur la colonie
.
Mezan: la Justice israélienne ne tient pas compte des normes les plus élémentaires
.
Notifications israéliennes d’arrêter la construction dans 16 installations dans la Vallée du Jourdain
.
100 colons prennent d’assaut la mosquée d’al-Aqsa
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Flash info du 27 Rabi Al Thanni 1438.

Flash info du 27 Rabi Al Thanni 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Zheng He, le plus grand explorateur musulman de tous les temps.

Les voyages de Zheng He resteront dans les annales de l’histoire, né en 1371 dans le Yunnan, une province chinoise, le futur amiral ne sait pas encore quel va être son extraordinaire destin.
De son vrai nom Ma Sanbao, ce Chinois de confession musulmane aura la chance de se rendre jusqu’à la Mecque, un pèlerinage qui lui vaudra d’ajouter Hajji à son nom.
Nommé par les chinois l’«amiral des mers de l’Ouest», il va marquer l’histoire de son empreinte en ayant devancé d’un siècle Christophe Colomb, Vasco de Gama et Magellan.

Il contribuera à l’expansion de la Chine grâce à d’immenses expéditions maritimes vers l’océan Indien.
En 1405, à l’âge de 32 ans, Zheng He dirige plusieurs expéditions qui le mèneront vers tous les grands ports du pourtour de l’océan Indien jusqu’en 1433.

De Java à Sumatra jusqu’à Djedda où il accompli son pèlerinage, Zheng He va voyager jusqu’en Afrique orientale.
Sa première flotte «La flotte des trésors» était composée de 317 énormes vaisseaux de 110 à 130 mètres de long et 50 mètres de large pouvant transporter jusqu’à 500 passagers. Les caravelles de Christophe Colomb de 1492 dépassaient à peine les 25 mètres de long.

Lors de ses expéditions, il n’était pas question pour Zheng He de commercer ou d’explorer de nouvelles terres, il s’agissait surtout de promouvoir la Chine à l’étranger. Il a profité de ses longs voyages pour nouer des relations diplomatiques avec une trentaine de pays et pour rapporter au pays toutes sortes de curiosités tels que des girafes ou des produits exotiques.
Les expéditions prendront fin à la mort de l’amiral Zheng He et la priorité sera donnée à la construction de la Grande Muraille.
Zheng He disparu, plus aucun voyage ne sera encore organisé et la construction de navires est désormais interdite. En 1479, tous les documents se rapportant aux expéditions sont détruits sous ordre du vice-ministre de la Guerre et en 1525 un édit impérial décide la destruction des navires existants.

Des siècles plus tard, la Chine commémore toujours la mémoire de Zheng He. Des ouvrages lui sont consacrés, il sera aussi utilisé à des fins de propagande par le régime communiste pour rassurer la population musulmane de Chine, qui représente environ 20 millions de personnes.

Clic pour voir la Source de l’article

***


L’Islam, la seconde religion en Italie.

L’Islam en Italie a une longue histoire. Cela dit, l’Islam est apparu massivement en Italie dans les années 1970 avec l’arrivée de flux migratoires en provenance de Somalie, du Maroc ou encore de Tunisie. Aujourd’hui, l’Islam s’est considérablement développé dans le pays.

En effet, d’après une récente étude, la communauté musulmane en Italie s’avère être importante. En effet, comme nous l’avons constaté il y a quelques temps en Grande Bretagne, les musulmans vivant en Italie contribuent également pleinement à l’économie du pays. C’est ainsi qu’ils représenteraient 4% à 5% du PIB national.

Selon les dernières statistiques officielles les musulmans représentent 34 % des 2 400 000 étrangers vivant en Italie. S’ajoutent aussi aux 820 000 étrangers de culture musulmane 100 000 à 150 000 immigrants illégaux.

Ces chiffres font de l’Islam la seconde religion présente sur le territoire. De même, il y aurait plus de 700 mosquées implantées dans tout le pays. La communauté musulmane italienne est donc importante.

Cela dit, malgré l’importance de cette religion, l’Islam n’est pas reconnu officiellement. La nouvelle revendication de la communauté musulmane en Italie vise donc une reconnaissance de leur culte. Chose qui sera loin d’être aisée car les partis politiques italiens, notamment la Ligue du Nord, ne l’entendent pas de cette oreille.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Cadeau de départ de Barack Obama : 205 millions d’euros pour l’Autorité palestinienne.

Avant de quitter la Maison Blanche, l’ancien président Barack Obama a décidé qu’une aide de 205 millions d’euros serait versée à l’Autorité palestinienne en Cisjordanie.

Et si Donald Trump bloquait les fonds ?

L’événement a eu lieu à quelques heures de son départ. Barack Obama a informé le Congrès américain qu’une aide financière devait être versée à l’Autorité palestinienne. Les 205 millions d’euros sont destinés à structurer davantage l’entité pour qu’elle puisse s’intégrer au sein des différentes organisations mondiales. Des étapes importantes pour arriver à la création d’un futur Etat palestinien. Déjà cette aide avait été décidée par le passé mais bloquée par des Républicains au sein du Congrès. Sur le terrain, le transfert de fonds serait effectif ce vendredi.

Et si cette décision était reconsidérée par Donald Trump, nouvel arrivant à la tête du pays ?

Clic pour voir la Source de l’article

***


Corey Fleischer nettoie les rues de Montréal des graffitis haineux.

Il s’appelle Corey Fleischer et nettoie les rues de Montréal des propos racistes, homophobes et d’autres croix gammées. Toujours « armé » de son Kärcher, il est le « Monsieur Propre » au service de la tolérance, du vivre-ensemble et surtout contre la haine, au Canada !

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Ryan Abdellaoui gagne le 3e prix du concours régional d’éloquence à Narbonne.

Ryan Abdellaoui fait la fierté de ses proches et de son lycée Jean-Moulin à Béziers. Il vient de remporter le troisième prix du concours régional d’éloquence organisé par la fondation Groupe La Dépêche et les rectorats des académies de Toulouse et de Montpellier.

Quatorze participants pour la finale.

Elève de seconde à Béziers, Ryan Abdellaoui a donc fait partie des quatorze candidats réunis au Grand théâtre de Narbonne. Des pré-sélections avaient eu lieu pour désigner les finalistes. Le but de ce concours d’éloquence était de déclamer un texte sur la liberté de conscience. Ryan a réussi brillamment à se démarquer pour participer à la finale. Pratiquant le taekwondo et fan de jeux vidéos, de sports et aimant aussi les mathématiques, Ryan Abdellaoui s’est illustré dans un tout autre domaine en étant à 15 ans finaliste du concours.

Ses parents ont de quoi être fiers de lui et toute l’équipe de Katibîn.fr le félicite également !

Clic pour voir la Source de l’article

***


Palestine : Israël détruit les maisons d’un village bédouin, tuant également.

La semaine dernière les autorités israéliennes ont détruit des maisons dans le village bédouin de Umm al-Hiran. Des policiers ont aussi abattu l’un des habitants : Yacoub Moussa Abou al-Qiyan.

Des villes arabes d’Israël sont en grève.

Cette opération a été décidée par le ministère de l’Intérieur afin de détruire des maisons dont les constructions ont été jugées illégales. Cependant, la police israélienne a également tiré sur un Bédouin, le tuant. D’après la version israélienne, Yacoub Moussa Abou al-Qiyan, fonçait sur les forces de l’ordre avec sa voiture. Quant aux habitants du village, ils indiquent que l’instituteur était bien dans sa voiture mais il roulait à vitesse réduite. Les circonstances ne sont pas très claires et les villes arabes d’Israël ont décidé de faire grève en fermant les commerces pour protester.

Les Arabes israéliens demandent d’ailleurs la démission du ministre de l’Intérieur Gilad Erdan, scandant « Erdan démissionne, on ne te supporte plus » lors des manifestations. Les funérailles de Yacoub Moussa Abou al-Qiyan devraient avoir lieu aujourd’hui.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Une campagne pour dénoncer l’islamophobie lancée par une coalition d’organisations au Canada.

Une campagne de sensibilisation pour dénoncer l’islamophobie et le racisme a été lancée au Canada par une coalition d’organisations. »Break the behaviour » ou « Changeons de comportement » appelle les habitants la Province de l’Ontario à rejeter en masse l’islamophobie et le racisme de toute forme.

Deux spots de 30 secondes chacun ont été diffusés sur les réseaux sociaux. Le premier relate l’histoire d’une famille musulmane qui rentre à son domicile et découvre un tag islamophobe sur la porte du garage. Des voisins solidaires aident les musulmans a effacer les messages de haine.

La seconde vidéo se passe dans une classe d’école. Un élève raconte des blagues racistes provoquant la gêne des autres élèves. L’un d’entre eux décide alors d’intervenir pour le faire taire.

Sur le site web de la campagne, les internautes peuvent signer la déclaration suivante :

« Je m’engage à défendre les valeurs de « Changeons de comportement » et à défendre sa vision d’un Ontario plus inclusif et sans racisme.

Je rejetterai l’islamophobie et le racisme de toute forme et m’engage à m’y opposer chaque fois que je le rencontre.

L’Ontario est un endroit où chacun mérite de se sentir chez soi, et je ne porterai jamais atteinte à la dignité de mes concitoyens ontariens. Je m’engage donc à agir pour surmonter les inégalités et à aboutir à une prospérité commune. »

Quatre organisation participent à ce « mouvement pour un Ontario sans racisme » : l’Ontario Council of Agencies Serving Immigrants (OCASI), l’Institut canado-arabe (ICA), la Commission ontarienne des droits de la personne (CODP) et le Conseil national des canadiens musulmans (NCCM).

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : La Mosquée de Paris se retire des nouvelles instances gouvernementales de l’Islam de France.

L’information est tombée ce soir. Dalil Boubakeur a fait savoir par la presse que la fédération de la Mosquée de Paris et ses mosquées inféodées se retiraient de l’instance de dialogue sur l’Islam initiée par Caseneuve mais également de la fondation de l’islam en France du vizir Chevènement.

Un camouflet total pour le gouvernement PS qui aura tout fait pour faire revivre le cadavre de l’islam de France en la personne du CFCM. La Fondation de l’islam de France et l’instance de dialogue étaient en effet sensées donner un second souffle à l’organisation étatique de l’islam de France.

Cette reculade de Dalil Boubakeur sonne le glas de ces initiatives d’OPA du gouvernement sur l’Islam et la gestion de la communauté musulmane en France initiée par Valls et son second.

Une nouvelle fois le gouvernement français échoue dans sa volonté d’encadrement paternaliste de la communauté musulmane. Ce désaveu intervient alors que le nouveau ministre de l’intérieur avait demandé une accélération du processus … Il pourra encore attendre.

L’exclusion de la société civile musulmane, de sa jeunesse et de ses acteurs communautaires au profit de fédérations serviles inféodées à des ambassades étrangères ne paye plus. Même les serviteurs des ministères leur font maintenant défaut à face découverte. Un camouflet également pour les militants à mi-temps qui avaient accompagné lâchement cette initiative délétère en plein état d’urgence anti-musulman.

Dalil Boubakeur a même déclaré dans un style très Islam&Info :

« Nous dénonçons toute forme d’ingérence dans la gestion du culte musulman»

Une attaque directe contre la gestion néo-coloniale de l’islam de France voulue par les politiques et gouvernements.

Une gageure donc pour le gouvernement PS, ses services et son « islam discret » mais une victoire pour vos serviteurs à l’Islam en france et sans complexe …

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Mosquée de Marseille : la justice résilie définitivement le bail.

La fin de la Grande Mosquée de Marseille est actée. Après dix longues années de bataille, le tribunal administratif a autorisé la municipalité à résilier son bail.

La résiliation du bail avait déjà été votée lors du conseil municipal en novembre 2016. L’association « La Mosquée de Marseille » avait alors déposé une requête, laquelle a été rejetée par la justice ce lundi 23 janvier. Me Benoît Candon, avocat de l’association, a fait savoir que le projet demandé initialement était irréalisable, « on a imposé un budget 5 étoiles à cette association qui n’en a pas les moyens ». Le budget aurait plus que doublé en dix ans passant de « 8,4 millions d’euros à 22 millions ».

Lors de sa plaidoirie, Me Benoît Candon a précisé que les mosquées présentes sur la ville ne permettaient pas d’accueillir tous les fidèles et, par conséquent, « le prêche a lieu dans la rue ». L’association a l’intention de construire son lieu de culte coûte que coûte, en déposant « un permis moins ambitieux » selon l’avocat.

La ville de Marseille signait le bail en 2007 pour la construction d’une mosquée sur un terrain de 8 000 m2 sur le site des anciens abattoirs situés au nord de la ville. Le lieu de culte n’a jamais vu le jour, des problèmes financiers et internes ayant perturbé les avancées du projet.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Macron s’oppose au boycott d’Israël.

Actuellement en tournée au Proche-Orient, Emmanuel Macron, candidat à l’élection présidentielle a donné à Beyrouth une conférence à l’Ecole supérieure des affaires (ESA).Il a ainsi réitéré son rejet du BDS (boycottage, désinvestissement, sanctions), un mouvement international, qui appelle à sanctionner l’Etat juif aussi longtemps que se poursuit l’occupation des territoires palestiniens. « Le boycott d’Israël a été condamné par la France et il n’est pas question de revenir là-dessus », a dit le candidat, en référence à un arrêt de la Cour de cassation, en 2015, qui a rendu ce mot d’ordre illégal rapporte un article du quotidien Le Monde.

« M. Macron a aussi refusé de s’exprimer sur l’idée d’une reconnaissance de l’Etat de Palestine, avant même la conclusion d’un accord de paix « précice également cet article du Monde.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Défaire le social-libéralisme sécuritaire à relents islamophobes de Valls.

Pour enrayer l’extrême droitisation idéologique comme seule réponse au néolibéralisme encore hégémonique dans les milieux politiciens, mais récusé par une large majorité de la population, il faut casser nettement le social-libéralisme (pacte de responsabilité, loi Macron, loi travail…) aimanté par l’extrême droitisation (romophobie, usages dévoyés du bel idéal de laïcité principalement contre « les musulmans », tout-sécuritaire…) incarné par Manuel Valls . Il faut donc amplifier le score de Benoît Hamon au deuxième tour des Primaires du PS élargi ce dimanche 29 janvier.

Les amis de la gauche de gauche, les « révolutionnaires » et les libertaires ne peuvent se désintéresser totalement, en contexte d’extrême droitisation, de ce qui se passe dans la gauche institutionnelle et « réformiste ». Non pas pour alimenter de nouvelles illusions électoralistes quant à la possibilité d’apporter des changements sociaux significatifs via le recours aux urnes dans le cadre des régimes représentatifs professionnalisés actuels, mais pour déplacer le curseur de l’air du temps idéologique en un sens moins nauséabond (la xénophobie, le nationalisme et l’hystérie identitaire), en réorientant les débats publics vers une association de la question sociale et de la valorisation du multiculturel dans une ouverture internationaliste.

Les rancoeurs à l’égard du PS sont légitimes. Depuis le tournant social-libéral de 1983, il est devenu progressivement un des principaux facteurs de décomposition de la gauche historique et un des principaux obstacles à une relance du pari de l’émancipation sociale, le quinquennat Hollande-Valls offrant par ailleurs de nouvelles possibilités de développement à l’extrême droite. Cependant une politique du ressentiment serait, tout particulièrement aujourd’hui, aveuglée et aveuglante. L’enjeu de l’extrême droitisation en cours, et du possible effacement des politiques modernes d’émancipation (la conquête d’une autonomie individuelle et collective contre les dominations au moyen d’une transformation sociale) nées avec les Révolutions américaine et française au XVIIIe siècle et prolongées aux XIXe et XXe siècles par les socialismes, le féminisme ou l’anticolonialisme, apparaît plus importante que la satisfaction amère de nos appétits compréhensibles de vengeance.

N’oublions pas non plus, pour peser, via la campagne présidentielle officielle, sur les évidences idéologiques du moment, de rendre possible la « qualification » de Philippe Poutou, ce qui suppose qu’il ait les signatures d’élus nécessaires (voir la pétition « 2017, Philippe Poutou doit en être »,

A court terme : résister à l’extrême droitisation idéologique par tous les moyens à notre dispostion. A moyen terme : relancer en pratique et en théorie une nouvelle gauche anticapitaliste, démocratique et libertaire, c’est-à-dire une nouvelle politique d’émancipation pour le XXIe siècle. Et maintenir des passerelles entre les deux, dans une tension inévitable entre ces deux temporalités, afin que les politiques modernes d’émancipation ne se réduisent pas prochainement à n’être qu’un objet d’étude pour les historiens et qu’un objet de folklore pour des groupuscules militants.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Crash d’Air Algérie : la formation des pilotes mise en cause par les experts.

Les pilotes du vol AH 5017 d’Air Algérie, affrété par la compagnie Swiftair, n’avaient pas volé durant les huit mois précédant le crash selon un rapport des experts judiciaires.

Un rapport remis, fin décembre par des experts judiciaires aux magistrats parisiens, au sujet du crash du vol AH 5017 d’Air Algérie, le 24 juillet 2014, cible clairement les manquements en matière de formation des pilotes révèle le journal Le Figaro. C’est la compagnie espagnole Swiftair qui avait affrété ce vol.

Selon le quotidien, le rapport de 250 pages «est alarmant et montre comment Swiftair, compagnie de leasing, a clairement manqué à ses obligations, notamment en matière de formation des pilotes». Les experts judiciaires indiquent que les pilotes étaient en fait des saisonniers avec de longues périodes d’inactivité. Ces derniers n’avaient pas effectué d’heures de vol pendant les huit mois précédant le crash de l’avion d’Air Algérie. «Swiftair n’a pas respecté ses engagements concernant les formations complémentaires à mettre en place suite à de longues périodes d’inactivité. Ce manquement génère un déficit d’entrainement», détaillent les experts cités par Le Figaro.

Absence de réaction des pilotes.

Ces informations confirment les éléments déjà dévoilés en juillet 2016 par le principal syndicat de pilotes espagnol : les pilotes espagnols n’étaient pas formés aux manoeuvres qui auraient pu éviter le drame.

L’accident avait été provoqué par «la non-activation» par l’équipage du système antigivre, suivie de l’absence de réaction des pilotes pour sortir d’une situation de décrochage. L’obstruction des capteurs de pression des moteurs en raison du givre avait conduit à une diminution de la poussée des moteurs, puis de la vitesse de l’avion. L’équipage n’aurait pas détecté cette diminution de vitesse jusqu’au décrochage, puis n’avait pas été en mesure de le rattraper.

Le McDonnell Douglas MD83 s’est écrasé le 24 juillet 2014 au nord du Mali, avec 110 passagers et six membres d’équipage à bord. Il reliait Ouagadougou à Alger, et transportait principalement des Français (54), des Burkinabè (23), des Algériens (8), et des Libanais (6). Les six membres d’équipage étaient des Espagnols mis à disposition par la compagnie espagnole de leasing, Swiftair.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
2 500 nouveaux logements approuvés en Cisjordanie
.
L’occupation continue la campagne d’arrestation en Cisjordanie
.
Deux palestiniens arrêtés pour une attaque anti-occupation près de Ramallah

.
L’occupation lance une enquête sur le meurtre d’un mineur palestinien
.
Quatre députés placés en détention administrative
.
L’occupation arrête un jeune homme et détient une jeune fille au sud de Naplouse
.
Washington: Aucune décision de transférer l’ambassade à Jérusalem
.
Berlin: La colonisation à Jérusalem est une violation du droit international
.
Colonisation: Ordre d’évacuer des terres au sud de Bethléem
.
Démolitions au Kherbat Kerzaleh à l’est de Naplouse
.
Le tribunal d’occupation ordonne de restituer le corps du martyr Abul-Qyan
.
Peines de prison, expulsions, et amendes contre des jeunes jérusalémites
.
Le Hamas condamne l’assaut de l’AP dans la maison du prisonnier Habaina
.
Vallée du Jourdain: l’occupation démolit deux maisons et 8 installations agricoles
.
La détention du journaliste al-Qiq renouvellée
.
L’occupation entrave un cortège de véhicules vers Jérusalem
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com