MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 10 Cha’ban 1438.

Flash info du 10 Cha’ban 1438.

Pour écouter le Coran, des hadiths, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************


Ramadan : L’utilisation de médicament tels que la “ventoline” annule-t-elle le jeûne ?

Pendant le mois sacré du Ramadan les maladies ne sont pas toutes régies par la même règle.
En effet, les asthmatiques ont besoin d’inhaler un médicament qui est aussi un traitement à prendre de manière quotidienne afin de soulager leurs crises d’asthme, ou leurs difficultés respiratoires.

Cette affection chronique extrêmement répandue à travers le monde qui touche plus d’une personne sur vingt, peut être combattue par une bombe aérosol.
Le médicament le plus utilisé par les asthmatiques est la «Ventoline».
Mais est-il possible d’utiliser les inhalateurs pendant le mois de Ramadan?

Voici la réponse d’Ibn ‘Uthaymîn, (Fadhâ’il Ramadhân) :

«L’utilisation de ces inhalateurs par une personne en état de jeûne est permise, que ce soit pendant le mois du Ramadan ou en dehors, car la vapeur aspirée ne parvient pas à l’estomac mais va aux poumons ; elle a la particularité de provoquer leur dilatation et de permettre à la personne de respirer normalement après cela. Ce n’est ni un aliment ni une boisson, et l’inhaler ne revient pas à manger ou à boire, car aucun aliment, ni aucune boisson ne parvient à l’estomac.»

Ainsi que la réponse de Shaykh Abu Umar Salim Al Ajmi :

«Il est permis au jeûneur d’utiliser l’inhalateur (contre l’asthme) s’il en a besoin et son jeûne ne s’annule pas pour autant car cela ne ressemble pas au fait de manger et de boire et n’entre pas dans leur sens.»

AJIB.FR
***


Une étude révèle l’importance des thèmes de la miséricorde et de la joie dans le Coran.

Il y a quelques mois de cela, nous vous parlions de cet américain qui a été poussé vers l’Islam par le biais de la Bible. C’est en constatant des contradictions dans le texte biblique que cet homme s’est lancée dans la lecture du Saint Coran, suite à quoi il a embrassé l’Islam. Aujourd’hui, un ingénieur américain du nom de Tom H.C Anderson a décidé de contrer l’islamophobie en comparant la Bible et le Coran.

La question était de savoir si le Coran, si souvent présenté par les médias comme véhiculant la violence, était plus violent que les textes bibliques ou s’il s’agit seulement d’une idée reçue. Afin de répondre à cette interrogation, Tom Anderson a mis en place un logiciel pour comparer les textes quant à l’utilisation de certains mots : joie, colère, tristesse, meurtre. Cette comparaison était ensuite regroupée sous forme de statistiques.

Suite aux comparaisons du Saint Coran, de l’ancien et du nouveau testaments, cet ingénieur a conclu que l’ancien testament est celui qui fait le plus référence à la violence. Il précise ainsi : « la mort et la destruction sont légèrement plus présents dans le Nouveau Testament que dans le Coran (2,8% contre 2,1%) mais l’Ancien Testament est clairement loin devant le Coran, avec deux fois plus de références à la destruction et au meurtre (5,3%) ». La notion de « colère » est davantage présente dans la Bible alors que celle de « joie » et de « croyance » sont prédominantes dans le Coran.

Au delà de ce constat, Tom Anderson a également remarqué par son étude que la miséricorde et la bonté sont des aspects bien plus présents dans le Saint Coran que dans la Bible. L’ingénieur a d’ailleurs expliqué qu’il a lui même été surpris par ces conclusions : « Ceux qui n’ont pas lu ou qui ne sont pas familiers de ces trois textes religieux seront peut-être un peu surpris d’apprendre que le Coran n’est pas plus violent que ses homologues judéo-chrétiens. (…) Personnellement, j’étais un peu surpris de voir que le concept de miséricorde était autant présent dans le Coran ; je pensais qu’il serait plus présent dans le Nouveau Testament (…).«

Les résultats de cette étude déconstruisent ainsi les préjugés circulant au sujet de l’Islam et du Saint Coran : la Bible contient des passages bien plus violents et le Coran véhicule davantage la miséricorde. Il y a quelques mois de cela, nous évoquions d’ailleurs cette expérience sociale aux Pays Bas : des passants écoutaient des passages de la Bible pensant qu’il s’agissait du Coran. Leur réaction illustre la présence de préjugés bien ancrés dans la société.

AJIB.FR
***


Belgique : Un homme condamné pour avoir incendié une Mosquée.

Un habitant de Liège en Belgique vient d’être condamné à seulement 10 mois de prison pour avoir tenté d’incendier une Mosquée à Herstal, pleine au moment des faits.

En effet, le 17 octobre 2016 alors que ce liégois âgé de 37 ans tente d’allumer le feu dans une Mosquée, il est surpris par un fidèle qui le fait fuir.

Rattrapé par les forces de l’ordre, il est obligé de rendre des comptes à la justice.

Lors de son passage au tribunal, il a tenté d’expliquer son geste, se défendant de toute islamophobie, par le fait qu’il aurait été blessé au visage quelques mois auparavant par un objet en passant devant ce même lieu de culte.

Il a contesté l’intention de tuer les fidèles présents au moment de cet acte ignoble.

Une peine très légère comparée au drame qu’il aurait pu provoquer s’il n’avait pas été surpris.

islametinfo.fr
***


Une dépêche AFP présente Marine Le Pen comme descendante du prophète (RSS).

L’ information en a dérouté plus d’un. En effet, une dépêche AFP titrée « Marine Le Pen descend du prophète (RSS), Emmanuel Macron d’Hugues Capet » a présenté Marine Le Pen comme descendante du prophète. Quelques heures après, celle-ci a été retirée après son envoi.

C’est ce qu’indiquent plusieurs médias électroniques ayant relayé l’information et ayant supprimé par la suite le contenu de leurs pages.

Cette dépêche a été très surprenante par son contenu car celle-ci s’appuyait sur le témoignage du généalogiste français Jean-Louis Beaucarnot.

« À 100% bretonne par son père, Marine Le Pen n’en a pas moins, par sa mère, Pierrette Lalanne, des ancêtres variés et parfois surprenants, a déclaré le généalogiste mercredi. Du côté de sa grand-mère maternelle, on trouve ainsi « une famille Foulquier, dont les aïeux étaient marchands au XVIIe siècle à Pousthomy » (dans l’Aveyron). En remontant la lignée figure une certaine Anne de Roquefeuil, par laquelle « elle descend du roi de France Louis VI le Gros, des rois d’Angleterre -par Henri II et Aliénor d’Aquitaine- mais aussi des anciens rois d’Espagne et, par ces derniers, des Omeyyades d’Andalousie, des califes de Damas et, à la 50e génération… de Mahomet lui-même ! », assure Jean-Louis Beaucarnot.

Emmanuel Macron est citée aussi puisque la dépêche indique qu’il « descend du fondateur de la dynastie des capétiens, Hugues Capet » et le généalogiste poursuit par une citation des patronymes de ces ancêtres quelques peu… graveleux.

Joint par le quotidien français 20 minutes, l’AFP « explique que la dépêche était au stade «de brouillon» et qu’elle a été publiée par erreur.

Il s’agit évidemment d’une erreur même si cette dépêche n’a vraiment pas du faire rire le clan des Le Pen.

islametinfo.fr
***


France : Isère : Tags islamophobes sur une Mosquée.

Ces dernières années, les tags à caractère islamophobe ne cessent de recouvrir les murs des enceintes de lieux de culte musulman.

C’est ainsi que La mosquée Abou Bakr, l’un des lieux de culte de Bourgoin-Jallieu, dans le département de l’Isère, a été taguée d’inscriptions islamophobes dans la nuit de samedi à dimanche.

Selon la chaine de télévision France3, l’auteur âgé de 24 ans a reconnu les faits avouant avoir des liens avec un groupe d’extrême droite de la région lyonnaise.

Il avait tagué « Islam hors de l’Europe » de même qu’une croix celtique.

Une enquête a d’ores et déjà été ouverte car les responsables de la mosquée ont décidé de porter plainte.

Aucune condamnation et c’est par le silence complice des médias et des politiques que cette islamophobie a pu devenir ce qu’elle est aujourd’hui en France : une islamophobie systémique et permanente.

islametinfo.fr
***


Hijab : La Fédération internationale de basketball autorise le voile.

Alors qu’il y avait une interdiction pour les femmes musulmanes de jouer au basketball en portant le voile, voilà que la Fédération internationale de basketball (FIBA) lève son interdiction.

Il est donc désormais possible qu’une femme de confession musulmane de porter le hijab pendant les matchs.

C’est ce que vient d’annoncer la fédération à l’issue d’un processus de révision entamé depuis plus de trois années.

La Fédération internationale de basketball ( FIBA) a déclaré :

« Le bureau central a approuvé la proposition soumise par la Commission technique qui autorise le port du voile par les joueuses »

Le président de la FIBA avait reçu une pétition de plus de 130 000 signatures venant du monde entier, au terme d’une campagne de lobbying qui a duré deux ans.

Si la décision est entérinée, elle entrera en vigueur au 1er octobre 2017.

Voilà donc une bonne nouvelle pour toutes ces femmes qui souhaitent continuer à pratiquer le sport.

islametinfo.fr
***


De l’islamophobie à la xénophobie, les constats d’un journaliste algérien au défilé FN.

« Islam hors d’Europe », les immigrés comparés à « des parasites sociaux », les étrangers appelés à être expulsés « de gré ou de force »… La présidence du Front national a beau vouloir se construire une image lisse au travers d’une diabolique stratégie de « dédiabolisation », ses militants sont très nombreux à afficher ouvertement leur racisme et leur haine des musulmans et des étrangers.

Abdou Semmar, rédacteur en chef du site Algérie-Focus, en a fait le constat lors du défilé organisé à Paris le 1er mai en l’honneur de Jeanne d’Arc. Plusieurs militants d’extrême droite sont interrogés sur leur vision de l’islam, de l’immigration, de la présence des étrangers et des Algériens en particulier. Le tout face caméra. Consternant.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


Royaume-Uni : le Parti travailliste éjecte un candidat qui appelait à « éradiquer l’islam ».

Deux jours avant que les électeurs britanniques soient convoqués aux urnes pour renouveler près de 5 000 sièges de conseils locaux et moins d’un après le vote référendaire en faveur du Brexit, source de profondes dissensions, le Parti travailliste (Labour Party) s’est débarrassé in extremis d’une brebis galeuse qui avait infiltré ses rangs et risquait fort d’entacher gravement son image.

Mardi 2 mai, deux petits jours avant un scrutin constituant un premier grand test électoral pour la Première ministre, Theresa May, Trevor Merralls, le directeur d’une compagnie de taxis noirs qui briguait un siège dans la circonscription d’Old Bexley et Sidcup, située dans le Grand Londres, a été freiné net dans ses ambitions, rattrapé par sa prose haineuse distillée sur Twitter et ses appels à «éradiquer l’islam du continent européen », entre autres cris de guerre rageurs.

Réunis en cellule de crise pour sceller le sort de ce candidat indésirable dont ils ont découvert tardivement et avec effarement la profonde noirceur de l’âme et des desseins, les responsables du Labour Party ont aussitôt tranché dans le vif : ils ont retiré l’investiture de Trevor Meralls toutes affaires cessantes, tout en envisageant de l’exclure définitivement au terme de l’enquête qui doit faire toute la lumière sur cette sombre affaire.

Criant à la « campagne de calomnies » face à l’opprobre général, Trevor Meralls, ce candidat travailliste derrière lequel se cachait un redoutable islamophobe et fauteur de troubles, ne pourra pas mener sa croisade fiévreuse sous les couleurs d’un parti qui a « toujours été à l’avant-garde de la défense du racisme sous toutes ses formes », comme l’a clamé haut et fort son porte-parole. “La haine et la division n’ont pas leur place chez nous ! “, a martelé ce dernier.

Un parti dont le maire musulman de Londres, Sadiq Khan, est l’ambassadeur charismatique, qui n’en revient toujours pas qu’un tel sinistre personnage ait réussi à s’immiscer dans ses rangs, jusqu’à décrocher le précieux sésame de l’investiture qui lui aurait ouvert la voie vers une campagne nauséabonde et inflammable.

oumma.com
***

Le premier voyage du président Trump sera Israël et l’Arabie saoudite.

L’Arabie saoudite et Israël seront les deux premières destinations étrangères du président Trump. Le locataire de la Maison-blanche l’a annoncé après avoir signé un décret sur la tolérance religieuse.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
*****


La Malaisie, destination préférée des touristes musulmans, talonnée par les Emirats arabes unis.

Destination fascinante dont la capitale Kuala Lumpur regorge de joyaux culturels, la Malaisie, ce lieu d’évasion très prisé par les touristes musulmans, a été à nouveau consacrée première destination de choix par le marché du voyage islamique, devançant les Emirats arabes unis qui se maintiennent en seconde position pour la deuxième année consécutive, l’Indonésie, le plus grand pays musulman au monde, fermant la marche de ce trio de tête.

Hissée à la première place du prestigieux classement Mastercard-CrescentRating Global Muslim Travel Index qui couvrait 130 destinations, la Malaisie, riche de sa diversité géographique, ethnique et culturelle, offre toutes les garanties d’un dépaysement réussi pour des visiteurs musulmans de plus en plus avides de découvrir de nouveaux horizons, en dehors des séjours traditionnels en Terre sainte.

Secteur en plein essor qui pèse de tout son poids dans le marché mondial du tourisme, le marché du tourisme halal devrait avoisiner les 220 milliards de dollars d’ici à 2020 et tutoyer les 300 milliards de dollars d’ici à 2026, fort d’une clientèle en pleine redynamisation qui ne se lasse pas de parcourir le globe, à l’aune de quelques chiffres très éloquents : en 2016, on dénombrait 121 millions de visiteurs musulmans à l’échelle mondiale, contre 117 millions en 2015. Ce chiffre devrait être revu à la hausse en 2020, en passant la barre des 156 millions de visiteurs.

Parmi les contrées non musulmanes qui présentent un fort potentiel d’attractivité pour les touristes musulmans, grâce à leur large éventail de prestations parfaitement adaptées à leurs attentes spécifiques, Singapour conserve sa pole position, devant la Thaïlande, le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud et Hong Kong, le Japon se classant sixième, après avoir gagné deux places. Il est à noter que l’Espagne entre dans le Top 10 pour la première fois.

Dans ce marché touristique halal très concurrentiel, la Malaisie et les Emirats arabes unis rivalisent d’atouts et d’attraits, ce qui fait dire à Fazal Bahardeen, directer de CrescentRating et HalalTrip qu’il « sera intéressant d’observer si, à l’avenir, l’offre très attrayante proposée par les Emirats arabes unis leur permettra de ravir la première place à l’indétrônable Malaisie ».

oumma.com
***


Belgique : Un Liégeois poursuivi pour avoir tenté d’incendier une mosquée de Herstal.

Un Liégeois âgé de 37 ans a comparu jeudi devant le tribunal correctionnel de Liège pour répondre d’une tentative d’incendie commise sur une mosquée de Herstal. Le prévenu avait déversé de l’essence sur la façade de cet établissement mais avait été surpris avant d’allumer l’incendie.

Les faits s’étaient déroulés le 17 octobre 2016 au centre culturel musulman de Herstal. Le prévenu avait déversé une demi-bouteille d’essence sur la façade de cet établissement mais n’avait pas allumé le feu. Il avait été surpris et mis en fuite par un individu qui sortait de cet endroit.

Le prévenu cultivait une rancœur après un incident qui s’était déroulé devant cette mosquée. Quelques mois avant les faits, alors qu’il circulait en cyclomoteur, il avait reçu un objet qui été tombé. Après un passage par l’hôpital, il avait déposé plainte mais cette plainte avait été classée sans suite. Non assuré, le prévenu avait été obligé de payer les frais de son hospitalisation.

Le jour des faits, il avait consommé de l’alcool quand sa rancœur l’avait poussé à tenter d’incendier la mosquée. Mais selon lui, il n’avait manifesté aucune intention de tuer les gens présents dans la mosquée.

Le parquet a poursuivi le prévenu pour tentative d’incendie d’un immeuble habité et a requis contre lui une peine de 100 heures de travail ainsi que 10 mois de prison ferme. La défense a dénoncé le geste insensé du prévenu mais a contesté l’atteinte à la liberté de culte que dénonçaient les parties civiles. L’avocat du prévenu a réclamé une peine de travail.

actualiteislamiquedebelgique.com
***


Belgique : un seul abattoir communal prévu pour l’Aïd à Bruxelles.

Les musulmans de Bruxelles qui souhaitent sacrifier un mouton pour l’Aïd-al Adha cette année, risquent de ne pas pouvoir respecter leur tradition en toute légalité. La Région a décidé de ne plus proposer de site d’abattage mobile après le fiasco de l’année dernière.

Les communes bruxelloises disent ne pas avoir les moyens de mettre en place des abattoirs temporaires. Seul la commune d’Anderlecht devrait proposer un abattoir temporaire, mais uniquement à ses résidents, en partenariat avec les abattoirs.

L’abattage rituel sans étourdissement des animaux, continue de faire débat dans tout le pays et l’on se dirige probablement vers une interdiction total de celui-ci. On restreint les droit aux musulmans de pratiquer leur culte.

actualiteislamiquedebelgique.com
***


Belgique : La Wallonie interdit l’abattage sans étourdissement à partir de septembre 2019.

L’abattage des ovins et des bovins sans étourdissement sera interdit en Wallonie à partir du 1er septembre 2019. C’est le sens du vote exprimé à l’unanimité ce vendredi par les députés membres de la commission Environnement du parlement. C’est une étape décisive dans la longue et houleuse saga de ce dossier. Il faut encore que le vote soit confirmé en séance plénière.

La proposition de décret, cosignée par le MR, le CDH et le PS, « permet d’épargner au maximum le stress et la souffrance des animaux au moment mise à mort », a justifié l’un des co-auteurs du texte, le CDH Josy Arens. Il ne s’agit pas « d’un caprice ou une fantaisie, enchaîne sa collègue MR Christine Defraigne. Le bien-être animal est une valeur profonde ; elle concerne notre vivre ensemble, notre harmonie ».

Compromis.

La solution de compromis trouvée par les députés consiste à accorder une période transitoire de plus de deux ans qui devrait permettre aux abattoirs de s’adapter à la nouvelle donne : la généralisation de l’électronarcose avant l’abattage. Cette technique consiste à étourdir l’animal par un choc électrique qui le prive de sa conscience et de sa sensibilité. Contrairement à l’électronarcose des ovins et caprins, la technique n’est pas encore parfaitement au point pour les bovins. « Un programme de recherche sera lancé avec le soutien de la Région wallonne afin de trouver la solution la plus efficace », a indiqué le ministre wallon Carlo Di Antonio (CDH).

actualiteislamiquedebelgique.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
La radio publique hébreu a dévoilé une réunion ministérielle israélo-palestinienne, qui a eu lieu hier jeudi dans la capitale belge, Bruxelles.
.
Médecins de la Palestine : L’alimentation forcée des prisonniers est immorale
.
Daesh resserre son blocus sur le camp de Yarmouk et interdit l’entrée de nourriture
.
Neoklis Sylikiotis: la feuille de route du Hamas aidera à lever le siège de Gaza
.
Deux hommes arrêtés dans la Vallée du Jourdain
.
Les forces d’occupation envahissent Qalqilya et violentes confrontations à Azzoun
.
L’Egypte ouvre le passage de Rafah pour trois jours
.
L’occupation détruit 6 installations en Cisjordanie et à Jérusalem
.
19 jours après : les prisonniers sont determinés à poursuivre leur grève de la faim
.
51 palestiniennes incarcérées dans les prisons de l’occupation
.
Expulsions, assignations à domicile et extension de détention pour plusieurs jeunes de Jérusalem
.
Hamas: Le discours d’Abbas à Washington n’est que mendicité
.
Zahhar: tous les palestiniens musulmans et chrétiens sont unis contre l’occupation
.
Le Hamas avertit de parier sur la rencontre d’Abbas avec Trump
.
Trump appelle Abbas à poursuivre la coordination de sécurité et faire face au « terrorisme »
.
Un ancien chef militaire du Hamas rejoint la grève de la faim dans les prisons israéliennes
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 9 Cha’ban 1438.

Flash info du 9 Cha’ban 1438.

Pour écouter le Coran, des hadiths, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************


Lettre à ma sœur, à mon frère : pare-toi de la pudeur.

Ma chère sœur, mon cher frère,

Je t’écris aujourd’hui afin d’évoquer une vertu dont tu dois te parer en tant que musulman(e) : la pudeur. Cette qualité qui nous distingue des personnes décomplexées. La pudeur est une sorte de réserve, de discrétion dans ton comportement, tes paroles et tes actions. C’est cette pudeur qui te permettra d’enrichir ta personne par une valeur noble, en ressemblant au Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Laisse moi te conseiller dans cette voie, ma sœur, mon frère, pour que l’on puisse œuvrer dans le bien et parfaire notre foi, inchaAllah.

Il te faut savoir, ma chère sœur, mon cher frère, que la pudeur fait partie intégrante de ta foi. Cette vertu est si importante que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a mis en garde ceux qui ne la possédaient pas. Il a ainsi dit : « Parmi les choses que les gens ont retenu des premières prophéties : si tu n’as aucune pudeur, fais ce que tu veux » (Al Boukhari). Ce hadith a été expliqué par le fait que la pudeur est une qualité du croyant. S’il délaisse la pudeur, il ouvre la porte qui le mènera à commettre les péchés et donc à faire « ce qu’il veut ». La pudeur est donc cette frontière qui nous sépare, toi, comme moi, de l’interdit. Cette frontière se doit d’être infranchissable pour nous oukhty, akhy, car elle nous permettra d’œuvrer dans le bien et d’éviter les grands péchés. Savais-tu que la pudeur était une vertu que les prophètes (‘alayhim salam) avant Mohamed (‘alayhi salat wa salam) avaient transmise ? Cela prouve l’importance que revêt la pudeur pour le croyant sobhanAllah.

Prenons comme exemple le père des hommes, le Prophète Adam (‘alayhi salam). Il fut l’exemple et l’essence même de la pudeur de l’homme. Lorsqu’il mangea de l’arbre interdit avec son épouse Hawa (qu’Allah l’agrée), leur nudité leur est apparue et ils ont donc tenté de la cacher, par pudeur. C’est ainsi qu’Allah a révélé : {Alors il les fit tomber par tromperie. Puis, lorsqu’ils eurent goûté de l’arbre, leur nudité leur apparut et ils commencèrent tous deux à y attacher des feuilles du Paradis. Et leur Seigneur les appela : « Ne vous avais-Je pas interdit cet arbre ? Et ne vous avais-Je pas dit que le Diable était pour vous un ennemi déclaré ?»} (Sourate 7 : Verset 22). Ce verset relève que la pudeur est une caractéristique humaine, qu’elle est propre à l’homme et qu’elle le différencie donc de l’animal. Cela prouve également le fait que le premier des hommes et des Prophètes (‘alayhi salam) ainsi que son épouse (qu’Allah l’agrée) étaient dotés de cette noble vertu qu’est la pudeur. Ne devons-nous pas, ma chère sœur, mon cher frère, prendre exemple sur eux ? Faisons ainsi preuve de pudeur avec notre corps, cela est bien plus sage et correspond à l’image du croyant.

Sache, ma chère sœur, mon cher frère, qu’il te faut faire preuve de pudeur vis-à-vis de notre Seigneur. Qui mérite plus que Lui que nous fassions preuve de pudeur face à lui ? Le fait d’être pudique envers Allah te permettra, oukhty, akhy, de délaisser les grands péchés, de t’éloigner au mieux des actes blâmables et de te rapprocher de lui, en toute sincérité et ce, dans tous tes actes d’adoration inchaAllah. La pudeur vis-à-vis d’Allah nous a été ordonnée par Son Messager (‘alayhi salat wa salam) dans sa parole : « Éprouvez de la pudeur vis-à-vis d’Allah comme il se doit. Que celui qui éprouve de la pudeur vis-à-vis d’Allah comme il se doit préserve sa tête et ce qu’elle contient, son ventre et ce qu’il renferme, qu’il se souvienne de la mort et de l’épreuve, et que celui qui désire l’au-delà délaisse la parure de ce bas monde. Celui qui fait cela aura éprouvé de la pudeur vis-à-vis d’Allah comme il se doit » (At Tirmidhy et Ahmed).

Oukhty, akhy, sais-tu que la pudeur te permettra d’accéder à de nombreux mérites inchaAllah ? Cette vertu est en effet un moyen de bénéficier de l’amour d’Allah. Permets-moi de te rappeler cette parole de notre Prophète bien aimé (‘alayhi salat wa salam) : « Allah est pudique et décent, Il aime la pudeur et la décence » (Abu Dawud et Ahmed). La pudeur est donc une qualité de notre Créateur. Elle est également une qualité qu’Il apprécie sobhanAllah. Ces deux mérites devraient à eux seuls nous pousser à nous parer de la pudeur.

Ma chère sœur, mon cher frère, garde à l’esprit que la pudeur est une qualité propre à l’Islam et aux musulmans. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit en ce sens : « Chaque religion a une caractéristique et le caractère de l’Islam est la pudeur » (Ibn Majah). Le fait que la pudeur fasse partie de l’Islam démontre le rôle primordial que doit jouer cette qualité dans notre quotidien, en tant que musulmans. Rappelle-toi également, ma chère sœur, mon cher frère, cette célèbre parole prophétique : Ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) est passé devant un homme des Ansars qui exhortait un de ses frères à la pudeur. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) lui dit : « Laisse-le, car la pudeur fait partie de la foi » (Al Boukhari). Le degré de ta foi est donc dépendant de la pudeur que tu manifesteras dans ton comportement, ton lien avec Allah et ta relation avec les autres.

J’espère que ces quelques paroles te permettront de méditer sur l’importance de la pudeur pour toi ma chère sœur, mon cher frère. Au delà du fait d’être une caractéristique propre à l’homme, la pudeur représente une qualité prophétique, un moyen d’accéder à l’amour d’Allah et une composante de ta foi.

Qu’Allah nous permette, à toi comme à moi, de faire preuve de pudeur. Qu’Il fasse de nous des serviteurs pieux, jusqu’à la venue de l’Heure.

AJIB.FR
***


La naissance d’un enfant : raser les cheveux et faire la circoncision.

Dans le cadre de notre série de rappels concernant la naissance d’un enfant, nous avons précédemment souligné l’importance de faire l’annonce de la naissance de l’enfant ainsi que le choix du prénom et la pratique de la ‘aqiqa. Nous savons que la naissance d’un enfant est un événement entouré de pratiques prophétiques et de rituels religieux comme le tahnik que nous avons déjà expliqué. Aujourd’hui, nous nous intéressons au rasage des cheveux du nouveau-né ainsi qu’à la circoncision lorsqu’il s’agit d’un garçon.
Raser les cheveux et donner l’équivalent du poids en or

Parmi les pratiques qui se font au septième jour après la naissance de l’enfant, il y a le fait de lui raser les cheveux, de peser ses cheveux et de donner en aumône l’équivalent de leur poids en or.

Les savants recommandent vivement cette pratique puisqu’il s’agit d’une Sunna, rapportée dans le hadith concernant la ‘aqiqa où le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit qu’il faut : « lui raser les cheveux et lui donner un nom ». Cela constitue donc une pratique prophétique.

En effet, saviez-vous chers frères et soeurs que la fille du Prophète (qu’Allah l’agrée) a fait cela avec ses enfants (qu’Allah les agrée) ? Cela est précisé par l’imam Malik (qu’Allah lui fasse miséricorde) qui rapporte d’après Ja’far ibn Mohamed que Fatima (qu’Allah l’agrée) a pesé les cheveux d’Al Hassan, d’Al Hussayn, de Zaynab et d’Oum Kalthoum et a donné en aumône l’équivalent de leur poids en argent.

Cette pratique de raser les cheveux du nouveau-né et de donner en aumône l’équivalent de leur poids nous a donc été rapportée par le Prophète (‘alayhi salat wa salam). Précisons chers frères et soeurs, qu’il existe une divergence entre les savants quant au fait de raser le crâne de la fille. En effet, Cheikh al Outhaymine (qu’Allah lui fasse miséricorde) soutient que le rasage de la tête du bébé n’est Sunna que lorsqu’il s’agit d’un garçon et non d’une fille. C’est également l’avis de Cheikh Ibn Baz (qu’Allah lui fasse miséricorde). Cheikh Ferkous quant à lui, souligne qu’il faut le faire autant pour la fille que pour le garçon puisque le mot « nouveau-né » désigne autant l’un que l’autre. Et Allah est plus Savant.

Malgré la divergence existant sur le fait de raser les cheveux de la fille, il n’existe aucun doute sur la Sunna de raser la tête du garçon au septième jour. C’est en ce sens que Mohamed ibn ‘Ali ibn al Hussayn rapporte d’après son père que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a fêté la naissance de son petits fils al Hassan en sacrifiant un mouton puis il dit : « Ô Fatima ! Rase-lui la tête et donne en aumône l’équivalent du poids de ses cheveux en argent ». Fatima pesa ses cheveux et trouva qu’ils pesaient environ un dirham. Il faut donc donner en aumône l’équivalent du poids des cheveux du nouveau-né.
Faire la circoncision du nouveau-né

La circoncision est une pratique remontant avant l’époque du Prophète Mohamed (‘alayhi salat wa salam). En effet, cet acte a été ordonné par Allah à son Prophète et Ami Ibrahim (‘alayhi salam). Il fut ainsi le premier homme à pratiquer la circoncision. Précisons qu’il l’a faite alors qu’il était âgé de quatre vingt ans comme le souligne un hadith.

La circoncision du nouveau-né a été quant à elle instaurée par le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). En effet, Abu Hurayra (qu’Allah l’agrée) a rapporté que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Al fitra (la saine nature) comporte cinq qualités : al khitan (la circoncision), al istihdad (le fait de raser les poils du pubis), le fait de couper les moustaches, le fait de couper les ongles et le fait de raser les poils des aisselles » (Al Boukhari et Muslim). La circoncision fait donc partie de la fitra de l’homme.

Certains savants soutiennent qu’il faut accomplir la circoncision au septième jour, comme c’est le cas pour la ‘aqiqa et le rasage de crâne. Cela dit, beaucoup soulignent qu’il n’y a pas obligation de faire cela le septième jour, l’essentiel étant de ne pas faire la circoncision à un âge trop avancé. Cela est dû au fait que plus la circoncision se fait tardivement, plus la guérison sera lente. Le fait de circoncire le nouveau-né permet donc d’accéder à un rétablissement plus prompt, à une cicatrisation plus rapide et à une douleur bien moins intense.

Rappelons chers frères et soeurs que la circoncision est une pratique religieuse, qui doit se faire dans les règles islamiques et scientifiques. Il convient donc de faire appel à une personne formée à ce genre d’interventions. Quant au jour de la circoncision, ibn al Qayyim al Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) explique que certains savants déconseillent de faire la circoncision le septième jour afin de se différencier de la pratique des juifs. Et Allah est plus Savant.

Qu’Allah préserve nos enfants et fasse d’eux de bons musulmans. Qu’Il nous rassemble au Paradis avec eux ainsi que nos parents.

AJIB.FR
***


France : Débat Macron , Le Pen : la logique antiterroriste de Madame Le Pen.

Lors du débat de l’entre-deux-tours, Marine Le Pen a rappelé ses projets en terme de lutte antiterroriste, des projets qui sont censés garantir la sécurité.

La déchéance de nationalité.

Marine Le Pen a rappelé hier soir que pour lutter contre le terrorisme, « il faut mettre en œuvre la déchéance nationale », projet précédemment abandonné par Hollande. Sans doute que pour elle, la peur de ne plus pouvoir posséder de passeport rouge après leur suicide pourrait dissuader les terroristes. Stupide ? Ce n’est pas nous qui le disons, mais bien Macron qui le lui a fait remarquer.

Expulsion des fichés S.

Marine le Pen a aussi confirmé que si elle est élue, « il faut que l’on expulse tout de suite les fichés S étrangers qui sont sur notre territoire ». Et oui, dans une république où la justice est prônée, on expulse arbitrairement des milliers de personnes, et pourquoi pas rajouter de nouveaux noms à connotation « terroriste » sur la liste, histoire de procéder à un bon nettoyage en bonne et due forme?

Le cas de l’UOIF.

La candidate a ensuite accusé Macron d’avoir des liens avec l’UOIF. Et oui, pour quelle autre raison ses dirigeants appelleraient-ils les Musulmans à voter Macron ? Pour Madame Le Pen, surement pas d’autre explication qu’une entente officieuse. D’ailleurs, si elle est élue, elle dissoudrait cette organisation … enfin une bonne nouvelle !

katibin.fr
***


La France veut accompagner 1 000 refugiés dans leur insertion professionnelle.

Alors que le quinquennat de François Hollande vit ses derniers jours, trois ministères se sont réunis pour acter une des dernières mesures symbolique pour l’intégration professionnelle des refugiés.

Matthias Fekl, ministre de l’Intérieur, Myriam El Khomri, ministre du Travail et de l’Emploi, et Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, ont signé ensemble, mercredi 3 mai, un accord national concernant l’expérimentation d’un parcours intégré vers l’emploi pour 1 000 réfugies, « accueillis dans le cadre du droit international ».

Cet « accord-cadre », signé entre les trois ministres, le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), Pôle Emploi et l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), vise à « faciliter leur sortie des dispositifs d’hébergement » à travers une formation étalée sur huit mois qui débutera en juin 2017.

L’expérimentation associera l’hébergement, la restauration, l’accompagnement social et professionnel, l’apprentissage intensif de la langue française et orienté vers les métiers, la découverte des métiers et une « offre de formation telle que définie par les prescripteurs » Pour ces 1 000 bénéficiaires d’une protection internationale, « le dispositif vise leur accès pérenne à l’emploi et au logement pour leur intégration dans la société française » indique le communiqué.

Une première expérimentation du genre a été menée en 2016 avec 200 réfugiés d’Ile-de-France et des Hauts-de-France, avec le soutien de l’Association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA).

saphirnews.com
***


France : Mosquée de Torcy : la dissolution de l’association prononcée .

Le compte-rendu du Conseil des ministres du mercredi 3 mai annonce que le ministère de l’Intérieur a décidé de la dissolution de l’association Rahma qui gérait la mosquée de Torcy (Seine-et-Marne).

Le lieu de culte avait fait l’objet d’une fermeture administrative le 10 avil dernier pour « incitations au jihad ». Les dirigeants de l’association avait alors contesté cette décision au tribunal administratif de Melun qui a confirmé la fermeture le 21 avril.

Abdelali Bouhnik, président de Rahma et imam de la mosquée, a annoncé sa décision de former un recours contre la dissolution. Professeur de mathématiques en parallèle, il a été suspendu de ses fonctions par le rectorat dès l’annonce de la fermeture de son lieu de culte. La mosquée Rahma de Torcy est le troisième lieu de prière fermé depuis le début de l’année. Dans ses bâtiments en préfabriqués, elle accueillait chaque vendredi près de 500 personnes.

saphirnews.com
***


France : Villepinte : le canular de jeunes au meeting de Marine Le Pen expliqué.

Saphirnews publiait mardi 2 mai un reportage sur un groupe de jeunes de Villepinte venus assister au meeting de Marine Le Pen organisé la veille dans leur ville.

Comme le soulignait l’article, ces jeunes âgés de 17 à 19 ans étaient pour l’essentiel issus de l’immigration et ont alors suscité l’attention de certains confrères sur place. Ils se sont alors amusés à se faire passer pour des sympathisants du Front national. Une interview des Villepintois a même été retransmise lundi sur la chaîne d’information en continu France Info. La vidéo, publiée sur le site internet, a finalement été supprimée le lendemain mais le youtubeur Kiibiki est parvenu à la télécharger avant. Il a publié, mercredi 3 mai, une vidéo pour expliquer que le canular a été préparé en amont.

Au cours d’un storytelling de neuf minutes, il retrace la mission de son « bataillon d’exploration ». On y découvre donc l’interview durant laquelle Madjouma, un des Villepintois, explique qu’il est « fier de voter pour Marine » mais qu’il a peur de se faire « tabasser » par les habitants de son quartier.

Le jeune homme fustige ensuite l’arrivée de réfugiés dans l’Hexagone. Lorsque l’intervieweur rappelle à Madjouma que ses parents ont bénéficié de la possibilité d’immigrer en France, ce dernier lui répond que ses parents « ont eu de la chance » mais « tant pis pour les autres ». Il conclu l’entretien par un tranchant « Moi je pense qu’à ma gueule ! ».

Kiibiki termine sa vidéo en encourageant ses fans à faire preuve de prudence concernant les manipulations médiatiques qui peuvent facilement être créées. Il explique que le canular que ses amis et lui ont provoqué pouvait diffuser une fausse image du Front national, en l’occurrence celle de jeunes de quartiers populaires, d’origine immigrée qui adhéreraient aux idées du parti de Marine Le Pen (alors que ces profils sont extrêmement minoritaires) et appuyer ainsi la stratégie de « dédiabolisation » qui fait fi de la réalite de l’extrême droite.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


France : Marine Le Pen visée par des œufs en Bretagne.

Au lendemain d’un débat d’entre-deux-tours houleux ayant opposé la candidate frontiste au prétendant d’En marche ! à l’Élysée Emmanuel Macron, Marine Le Pen a fait une visite surprise à Dol-de-Bretagne ce jeudi 4 mai, qui s’est ponctuée par une arrivée pour le moins mouvementée. Visée par des œufs, la candidate FN a été protégée par ses gardes du corps avant de s’engouffrer dans le local de la société où elle devait se rendre.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Le hijab, accessoire de mode, fait débat parmi les femmes musulmanes.

Censé échapper au diktat du paraître dans des sociétés occidentales plus ou moins tolérantes, voire répressives, envers celles qui l’arborent, le voile, ce signe religieux de piété drapé dans une pudeur toute musulmane, a fait récemment une entrée très remarquée dans l’univers superficiel de la mode et plus élitiste de la haute couture, au grand dam de ses farouches détracteurs qui sont légion au pays des Lumières.

Si, en France, il est empoigné en repoussoir de la République, il n’en va pas de même sur les podiums des « Fashion Weeks », à Paris, Londres, New York ou Singapour, ou encore dans certaines campagnes publicitaires, où il est passé du statut de couvre-chef honni à celui d’accessoire tendance, rehaussant des collections de vêtements dites « modestes » et non moins raffinées, qui portent la griffe de grandes marques telles que Chanel, Dior, Dolce et Gabbana, H&M, Uniqlo, sans oublier Nike.

Détenteur de la palme des polémiques passionnelles, particulièrement dans un Hexagone qui résonne de l’indignation très sélective d’une certaine intelligentsia et de féministes, pleines de condescendance, qui dénient aux femmes musulmanes la liberté fondamentale de se vêtir selon leurs goûts, le hijab modernisé, relooké et adapté à la pratique sportive fait fureur parmi une nouvelle génération de jeunes femmes vivant en Occident, mais s’avère être aussi une pomme de discorde au sein de la gent féminine musulmane.

A l’instar de la journaliste Tasbeeh Harwees, très critique envers le dernier clip viral de Pepsi, qui a par ailleurs suscité une vive controverse pour avoir pris le combat antiraciste un peu trop à la légère, elles sont nombreuses à ne pas avoir apprécié l’image « progressiste » de la femme musulmane qui a été projetée à l’écran. « Une multinationale qui pèse plusieurs milliards de dollars nous impose un modèle de femme musulmane via la publicité qui ne correspond pas forcément à la réalité », a-t-elle reproché sur les ondes de la BBC.

« En exploitant l’image des femmes musulmanes, en ces temps troublés, les entreprises ont trouvé là un moyen de communiquer sur les valeurs de tolérance et d’inclusion. C’est devenu socialement important de s’aligner sur les minorités dans le climat politique actuel, et les femmes musulmanes sont érigées en égéries malgré elles ».

La popularité croissante des blogueuses hijabis, accros à la mode, dont les tutoriels de maquillage battent des records d’audience et de « like », fait également débat. Certaines femmes, jeunes et moins jeunes, devenues littéralement obsédées par leur apparence, ont ressenti une telle aliénation en visionnant ces vidéos qu’elles ont fini par laisser leur voile dans l’armoire.

Khadija Ahmed, l’éditrice d’un magazine en ligne, fait partie de ces fashion victimes musulmanes très amères qui, sous la pression, forte et sournoise, exercée par la prolifération de ces tutoriels prescripteurs de tendances, a fini par se dévoiler pour être à la mode à tout prix. A ses yeux, le caractère sacré du voile est sacrifié sur l’autel du mercantilisme.

« Je ne pense pas que les marques nous font une faveur, bien au contraire. Nous n’avons pas besoin de leur approbation pour affirmer notre identité et se sentir bien dans nos têtes. Au final, ce phénomène produit un effet très pervers : le renoncement à porter le voile », déplore-t-elle grandement.

Le voile, objet d’interprétations diverses et parfois irréconciliables, est perçu différemment par la journaliste et activiste iranienne Masih Alinejad, instigatrice de la campagne lancée sur Facebook « Ma liberté furtive ». « Je pense que les entreprises occidentales veulent normaliser la question du hijab. Si vous voulez parler du hijab et le présenter comme un signe du féminisme musulman ou de résistance, il faut penser à ces filles et ces femmes qui sont obligées de le porter dans les pays musulmans », a-t-elle déclaré.

Pour l’hyperconnectée Hend Amry, consacrée « reine du Twitter musulman » par ses nombreuses fans à qui elle offre un espace d’expression pour se livrer à cœur ouvert, le port du hijab, loin d’être en voie d’extinction, connaît un véritable regain en Occident, grâce au renouveau qui le revisite et gomme tous les stéréotypes.

oumma.com
***


islam : Biographie de l’Imam Ahmad Ibn Hanbal.

Né à Bagdad au cours du mois de Rabi Al-Awwal en 164 de l’hégire (780), l’Imam Ahmed est l’un des doctes les plus reconnus de l’histoire. Orphelin de père, c’est sa mère qui s’occupera de son éducation religieuse en l’envoyant parmi les plus savants de son temps. Très tôt, il gagnera en savoir auprès de l’Imâm Abû Yûsuf, élève d’Abu Hanifa et 1er Grand Qadi (juge) de l’histoire califale. On dit alors qu’il prenait note de tout ce qu’il entendait, et qu’en 4 ans, il avait accumulé l’équivalent de 4 malles de papiers. Toujours à fréquenter les cercles scientifiques, il se rendait auprès de tous les savants reconnus passant par la capitale du monde musulman d’alors.

Agé de 12 ans, la future référence de la Sunna était déjà sur la route à passer de centres d’études en centres d’études. On le vit à Basorah ou à Koufah comme le désert d’Arabie. Après de multiples savants rencontrés, il s’arrêta auprès de l’Imam Ash Shafii afin de se former à la jurisprudence. Un Imam qui le marqua à tel point qu’on raconte qu’il ne passa pas une nuit sans faire des invocations en sa faveur. Terminant son apprentissage du hadith au Yémen auprès d’Abd Ar-Razzâq Ibn Al-Humâm, l’auteur d’un recueil de hadiths portant son nom, il vivra en travaillant en ce temps en tant que copiste.

Ce n’est qu’en 204 de l’hégire (819), à l’âge de 40 ans que Ahmad Ibn Hanbal devint l’Imam que l’on connaît. Jusque là il s’était interdit toute émission de fatawa, ceci afin de suivre l’exemple du Prophète, paix et salut soient sur lui, qui ne reçut la Révélation qu’à cet âge. Des centaines de fidèles venaient ainsi en la mosquée de Bagdad où il avait pris pied. Ses élèves furent nombreux, mais à titres d’exemples, nous pouvons parmi eux citer Abu Bakr Al-Marwazi, et les 3 plus grands compilateurs de hadiths que furent Abu Dawud, Muslim et al Bukhari.

Devenu l’un des 4 grands Imams du fiqh, il ne consigna pourtant rien de lui-même. Il détestait même que l’on coucha sur papier ses avis. Son travail, nous le connaissons grâce à Abu Bakr Al-Khallal, élève du précédent Al-Marwazi, qui rédiga « Al Jami Al-Kabir », somme des avis et travaux de l’Imam. Mais plus que ses fatawas, c’est surtout pour sa méthode dans l’extraction des preuves en les Textes que l’Imam fut souvent suivi. Désormais, ce seront des centaines, et certaines des plus grandes sommités scientifiques, qui emprunteront son madhab, sa méthode, en vu de se faire spécialiste du fiqh. Les étudiants venaient même en son domicile. Entre autres récits, un jour, l’un d’eux dormant chez lui vu l’Imam Ahmed lui poser à ses côtés un peu d’eau. Ne s’étant pas levé pour prier la nuit, l’étudiant ne l’utilisa donc pas. Au moment de la prière matinale, l’Imam constata que l’eau n’avait pas bougé et en demanda la raison à l’étudiant. L’étudiant eu honte et garda le silence. L’imâm lui dit alors : « Soubhana Llah ! Soubhana Llah ! Je n’ai jamais entendu parler d’un étudiant dans le hadith qui ne se lève pas la nuit pour prier. »

L’Imam connu 4 califes successifs, allant de Al-Ma’mun à Al Mutawakkil. Des califes abbassides qui furent sous l’emprise, plus ou moins grande, des sectaires Mu’tazillites. Ces derniers avaient réussi à faire passer leur doctrine pour officielle, et s’étaient mis en tête de traquer les réfractaires. Refusant de débattre face aux inquisiteurs venus traiter de la nature d’Allah et du Coran, il fut mis sous fers et envoyé au Calife. Sur le chemin, après avoir invoqué la protection du Très Haut, tandis que d’autres captifs renièrent leurs positions, le Calife Al-Ma’mun mourut avant même qu’il n’arrive. Le frère du calife défunt reprenant le pouvoir, l’Imam Ahmed n’en fut pas moins relâché.

Deux ans et demi durant, il fut battu et torturé afin qu’il abjure la croyance authentique. On le pendit pas les pieds, le flagellant jusqu’à en perdre connaissance. Mais rien n’y fut, l’Imam se montra inflexible, et désormais, très seul. Ses élèves et juristes de Bagdad commencèrent tout de même à manifester leur colère. Campant devant la porte du calife, appelant à sa libération, l’Imam Ahmed retrouva la liberté. Le règne du calife fut court et sous celui du suivant, l’Imam Ahmed fut assigné à domicile, et permis de sortie que pour se rendre prier à la mosquée. Ce n’est que sous le règne d’Al Mutawakkil que la secte des Mu’tazilites fut évincée et déclarée illégale. Depuis, et jusqu’à la fin de ses jours, il repris ses activités et son poste d’enseignant à la mosquée.

Des 750 000, ou 1 millions dirons certains, hadiths étudiés dans toute sa vie, il en retiendra 40 000 qu’il fit consigner en son célèbre Musnad. Classé ensuite par son fils AbdAllah, ce recueil a pour particularité de contenir des hadiths aussi jugés faibles. En sa méthodologie, l’Imam Ahmed acceptait en effet, dans ce qui ne relevait pas des règles juridiques ou du dogme, les récits comportant des faiblesses dans leurs chaînes. Tant bien sûr, que ceux-ci n’entraient pas en contradiction avec un Texte authentique. Parmis ses autres ouvrages clés, nous pouvons aussi mentionner »As Sunnah », »Az Zuhd » (l’ascétisme) ou encore »Fada’il as Sahabah » (le mérite des compagnons).

Il rendra l’âme à Son Seigneur en 241 de l’hégire (855), à l’âge de 77 ans. Ibn Taymyyah relatera qu’en ce jour, 20 000 juifs et chrétiens embrassèrent l’Islam après sa prière mortuaire. Puisse le Dernier qui ne meurt pas lui accorder Sa miséricorde et le plus haut degré du Paradis.

desdomesetdesminarets.fr
***


France : Le village de Saint-Maixant inaugure sa mosquée.

La mosquée de Saint-Maixant (Gironde) a été officiellement inaugurée ce lundi 1er mai. Une cérémonie à laquelle étaient conviés personnalités religieuses, élus locaux, élus nationaux et voisins. Cette mosquée de 270 m² était en travaux depuis mai 2014. Un projet porté par l’Association des Musulmans du Langonnais.

Saint-Maixant est un village de 1600 habitants situé à 42 km au sud de Bordeaux. Bien que l’immense majorité des projets de mosquées en cours (400 actuellement) se concentre essentiellement dans les grandes et moyennes villes, il existe toutefois des communautés installées dans des petites villes, voire même dans des villages.

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

18e jour : L’occupation transfère les prisonniers à Ashkelon
.

Les prisonniers palestiniens poursuivent la bataille de la grève de la faim pour le 18ième jour consécutif pour demander leurs droits saisis par les autorités d’occupation israéliennes.
.
L’occupation envahit le complexe médical de Ramallah
.
L’occupation libère le corps d’Ibrahim Matar sous conditions
.
Bethléem: L’occupation démolit 3 maisons dans le village de Walaja
.
Mort d’un résistant des Brigades d’al-Qods des suites de ses blessures
.
Démolition de plusieurs installations dans le village d’Issawia
.
L’occupation tire sur un jeune palestinien à Hébron
.
Un enfant palestinien renversé par un colon israélien
.
Hamas: la rencontre entre Abbas et Trump n’apportera rien
.
La Cour suprême sioniste décide de permettre aux avocats de visiter les prisonniers grévistes
.
La Croix Rouge appelle à améliorer les conditions des visites familiales
.
Un ministre israélien appelle à une loi du « Grand Jérusalem » et l’annexion des colonies
.
Trump appelle Abbas à poursuivre la coordination de sécurité
.
Le Hamas à Sidon parle pour les grévistes de la faim palestiniens
.
Des centaines de prisonniers entrent au 17ème jour de grève de la faim dans .
Le Parlement arabe salue la résolution de l’UNESCO sur Jérusalem
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 8 Cha’ban 1438.

Flash info du 8 Cha’ban 1438.

Pour écouter le Coran, des hadiths, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************


La mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam) : quand son regard se fixa…

Durant les semaines précédentes, nous nous sommes intéressés à la mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam). C’est ainsi que nous avons évoqué le pressentiment de sa fin proche, le début de sa maladie et ses soins, ainsi que sa douleur et ses derniers propos. Nous nous penchons aujourd’hui, mes frères et soeurs, sur les propos qu’il a tenus quand son regard se fixa ainsi que sur les dernières personnes à l’avoir vu (‘alayhi salat wa salam).

Quand son regard se fixa.

Lorsque la mort vint à lui, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) eut le regard qui s’est fixé. Il tint alors des propos que ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) a rapportés puisqu’elle était auprès de lui lorsqu’il a commencé à tomber malade jusqu’à ce que la mort l’emporte.

Elle relate ainsi : « Ce jour-là, le Messager d’Allah tomba malade et il coucha dans ma demeure. Un homme de la famille al Bakr entra chez moi avec en main un siwak vert. Le Messager d’Allah y posa son regar et je sus qu’il le voulait. Je demandai : « Ô Messager d’Allah ! Aimerais-tu que je te donne ce siwak ? ». Il répondit : « Oui ». Elle continue : « Alors, je le pris et l’assouplis, ensuite je le lui remis. Il l’utilisa comme je ne l’avais jamais vu le faire auparavant. Puis, il le posa et je trouvai le Messager d’Allah, affaibli, dans mon giron. Je voulus regarder son visage mais son regard restait figé, alors qu’il répétait : « Plutôt vers la compagnie la plus éminente, au Paradis ». Je dis alors : « Tu as eu le choix et tu as choisi, par Celui qui t’a envoyé avec la vérité ! ». Puis le Messager d’Allah mourut » (Al Boukhari). Lorsque son regard se figea, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) demandait à Allah de se retrouver avec la meilleure des compagnies qui puisse être au Paradis.

Il faut également savoir, chers frères et soeurs, que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam), contrairement au commun des humains, a eu le choix entre rester sur terre et retourner auprès de notre Créateur. C’est en ce sens que la mère des croyants raconte : « J’entendis que le Messager d’Allah ne pouvait pas mourir avant d’avoir eu le choix entre ce monde et l’au-delà. C’est alors qu’il fut pris par un enrouement durant la maladie qui causa sa mort. Je l’ai entendu dire : « Avec ceux que Tu as comblés de Tes bienfaits : les prophètes, les véridiques, les martyrs et les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-là ! » Je pensais alors qu’il avait reçu le choix. Le Prophète perdit connaissance dans mon giron. Je me suis mise à essuyer son visage et à invoquer pour qu’il guérisse. Il se réveilla et dit : « Je demande plutôt à Allah, de jouir de la compagnie la plus éminente et heureuse, celle de Jibril , de Mikail et d’Israfil« . (Ahmed). Il a ainsi fait le choix de retourner auprès d’Allah, tout en lui demandant la meilleure des compagnies qu’est celle des anges, il a d’ailleurs même cité leurs noms.

Quand la mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam) approcha à grands pas, il le sentit et fit des invocations. ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) rapporte : « J’ai entendu le Messager d’Allah implorer au moment de sa mort : « Ô Allah, pardonne-moi, accorde moi Ta miséricorde et fais-moi rejoindre la compagnie la plus éminente »« (Al Boukhari et Muslim).

Lorsqu’il mourut, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) était auprès de son épouse ‘Aisha (qu’Allah l’agrée). C’est ainsi que la mère des croyants (qu’Allah l’agrée) raconte : « Le Messager d’Allah mourut alors qu’il se trouvait entre mon ventre et mon menton. Jamais je ne serai autant touchée de voir les affres de la mort de quelqu’un, après avoir vu celles du Messager d’Allah« (Al Boukhari). La mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam) fut donc un instant extrêmement touchant et douloureux pour tous les musulmans.

Les dernières personnes à l’avoir vu.

Plusieurs personnes ont visité le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) avant sa mort, d’autant plus qu’il était malade. Ces compagnons l’ont ainsi vu comme Anas (qu’Allah l’agrée) qui rapporte : « La dernière fois que j’ai vu le Prophète c’était quand il tomba malade. Il ordonna à Abu Bakr de diriger les gens dans la prière. Tandis que nous accomplissions le dhohr, le Prophète souleva, de sa main, le rideau de l’appartement de ‘Aisha et contempla les gens. Je vis alors son visage. Il était telle une page du mushaf » (Al Boukhari et Muslim). Cette précision concernant le visage du Prophète (‘alayhi salat wa salam) signifie qu’il avait un visage resplendissant car la comparaison avec une page du Saint Coran suggère qu’il était lumineux. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam), qui pourtant était souffrant, a ressenti ce besoin de voir sa communauté prier, comme il le lui a enseigné. Ce récit est touchant car il reflète la compassion que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) ressentait pour sa communauté et ce, jusqu’à son dernier souffle sobhanAllah.

D’après Oum Salama, le dernier a avoir vu le Prophète (‘alayhi salat wa salam) fut son compagnon, cousin et gendre ‘Ali ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée). Oum Salama (qu’Allah l’agrée) raconte ainsi : « Par Celui par lequel Oum Salama jure, le dernier à avoir vu le Messager d’Allah fut ‘Ali. Le matin de sa mort, le Messager d’Allah envoya quelqu’un le chercher. Je pense qu’il le fit mander pour un besoin particulier. Il se mit alors à questionner, à trois reprises : « ‘Ali est-il arrivé ? ». Celui-ci vint avant le lever du soleil. Quand il arriva, je sus qu’il avait besoin de lui. Alors, nous sortîmes de la maison. Ce jour-là, nous avions rendu visite au Messager d’Allah dans la demeure de ‘Aisha. Je fus la dernière à sortir de la maison. Ensuite, je pris place au plus près de la porte. ‘Ali se pencha vers lui et il fut le dernier à le voir. Il lui confia des propres secrets, il lui fit des confidences » (Ahmed).

Nous savons à présent quelles furent les paroles du Prophète (‘alayhi salat wa salam) lorsque son regard se fixa ainsi que les personnes qui l’ont vu avant qu’il ne meurt. Nous poursuivrons prochainement, mes frères et soeurs, ce rappel sur la mort du meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam).

Que la prière et le salut d’Allah soient sur notre Prophète bien aimé. Qu’Il fasse de lui notre compagnon le jour où nous serons ressuscités.

AJIB.FR
***


Lettre à ma sœur, à mon frère : apaise les conflits conjugaux.

Ma chère sœur, mon cher frère,

Je t’écris aujourd’hui pour évoquer un aspect de ta vie de couple. La vie à deux n’est pas sans embûche wal hamdouliLlah. Il nous faut donc être patients face aux conflits conjugaux et tendre ensemble vers la réconciliation. Laisse moi, te conseiller en ce sens, à la lumière du Saint Coran et de la Sunna.

Sache, ma chère sœur, mon cher frère, que le mariage est une institution des plus nobles en Islam. Elle représente la moitié de la foi pour celui qui fait preuve de patience et qui considère le mariage à sa juste valeur. Le mariage est un bienfait pour le musulman. Notre Seigneur n’a-t-il pas révélé : {Et parmi Ses signes, Il a créé de vous, pour vous des épouses afin que vous éprouviez le repos auprès d’elles et Il a mis entre vous amour et miséricorde} (Sourate 30 : Verset 21) ? Ce verset prouve à lui seul le bienfait que représente le mariage pour notre communauté. Ainsi, lors de conflits conjugaux, souviens toi de l’importance du mariage. Combien de nos frères et soeurs vivent dans le célibat et sont éprouvés par cette situation ? Regarde le bienfait par lequel ton Seigneur t’a comblé(e), ma chère sœur, mon cher frère et considère le dans toute sa grandeur. Ainsi, pourras-tu prendre du recul lors de conflits conjugaux et réaliser que ton Seigneur t’a comblé(e). Proclame donc Sa grandeur et prosterne toi pour Le remercier comme le faisait notre prophète bien aimé (‘alayhi salat wa salam).

Oukhty, akhy, les conflits conjugaux constituent un phénomène tout à fait normal puisque tous les couples sont touchés par les tensions. Mais garde à l’esprit que tout conflit provient de Shaytane le lapidé, qu’Allah nous en préserve. C’est lui qui insuffle le mal dans l’oreille du croyant et qui le pousse ainsi à virer dans la désobéissance et la colère. Jabir (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Iblis pose son trône sur l’eau puis envoie ses troupes. Les plus rapprochés de lui sont ceux qui causent le plus grand trouble. L’un d’eux vient le trouver et dit : « J’ai fait ceci et cela » mais il lui répond : « Tu n’as rien fait ». Puis l’un d’eux vient le trouver et dit : « Je ne l’ai délaissé jusqu’à l’avoir séparé de son épouse ». Alors, il le rapproche de lui et dit : « Toi tu es bien » et il le serre contre lui ». (Muslim). Nous savons donc, ma sœur, mon frère, que la séparation d’un homme et sa femme provient de Shaytane et ses associés. Mais avant la séparation, le couple traverse des conflits qui eux aussi, sont causés par les ruses de Shaytane. C’est ainsi qu’il te faut, ma chère sœur, mon cher frère, garder en tête que tout conflit provient de lui. En cas de conflit conjugal, il te faut donc demander refuge auprès d’Allah et te montrer sincère dans tes invocations : invoque Allah pour qu’Il préserve ton couple, qu’Il l’éloigne de la turpitude et des tensions et que Shaytane ne puisse pas s’immiscer dans ton union. Sois convaincu(e) qu’Allah écoute tes invocations et qu’Il les exaucera car Il ne se détourne pas du cœur d’un serviteur pieux et sincère.

Ma chère sœur, mon cher frère, lorsque survient un conflit dans ton couple, médite sur ton comportement et remets-toi en question car personne n’est sujet à la perfection. Les torts sont souvent partagés : bien que l’un ait eu tort en premier, l’autre ne doit pas le suivre dans cette tension et doit le rappeler vers Allah. Nous devons adopter un bon comportement et faire preuve de patience, quand bien même notre conjoint se laisse emporté par ses émotions. Cheikh Muqbil (qu’Allah lui fasse miséricorde) a conseillé aux couples musulmans : « Ce que nous recommandons aux époux c’est de s’entraider dans le bien et la piété et je leur conseille également d’adopter un bon comportement des deux côtés, le Shaytane cherche à séparer la femme de son mari. L’homme doit bien se conduire avec sa femme comme vous avez pu l’entendre dans les Hadiths « Comportez-vous bien avec les femmes » […] La femme également doit craindre Allah à travers son mari ». Ainsi, chacun des deux membres du couple a des droits sur l’autre mais également des devoirs envers lui. Tu te dois donc, ma sœur, mon frère, de mettre en pratique tes droits et devoirs tout en respectant ceux de ta moitié. Ton couple n’en sera que plus apaisé inchaAllah.

Enfin, n’oublie pas, oukhty, akhy, que tous les couples sont touchés par les tensions mais qu’il faut accueillir cela comme une épreuve à surmonter et un moyen de te rapprocher, avec ta moitié, du Tout Puissant. Le meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam) rencontrait également des tensions avec ses épouses (qu’Allah les agrée) mais il faisait en sorte de les apaiser. Il prenait sur lui, rassurait ses épouses, les taquinait et les faisait sourire lorsque celles-ci ressentaient de la colère contre lui. ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) rapporte en ce sens que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lui a dit : « Ô Aisha, je sais quand tu es en colère contre moi et quand tu es contente. – Comment sais-tu cela ? Demanda-t-elle. – Lorsque tu es contente, dit-il, tu jures en disant : « Certes non, par le Seigneur de Mohamed ! » mais lorsque tu es en colère tu dis : « Certes non, par le Seigneur d’Ibrahim ». Elle dit : « C’est vrai, mais par Allah, je n’abandonne que ton nom ».(Al Boukhari et Muslim). Malgré les conflits, les tensions et les désaccords qui peuvent subsister au sein du couple, l’union de deux êtres est un bienfait émanant de notre Seigneur. Il te faut donc considérer ce bienfait dans toute sa splendeur, ma chère sœur, mon cher frère, t’éloigner autant que possible des insufflations et demander protection à Allah. Et lorsque le conflit survient, prends du recul, remets-toi en question, dialogue avec ton conjoint et rapprochez-vous ensemble de Celui qui vous a unis dans le bien.

J’espère que ces quelques paroles sur les conflits conjugaux et le comportement face aux tensions, te permettront de prendre du recul au quotidien et de faire preuve de patience dans ta vie de couple.

Qu’Allah éloigne nos couples de la turpitude, des conflits et des tentations. Qu’Il préserve et augmente l’amour entre conjoints et apaise les tensions.

AJIB.FR
***


Somalie : pour la première fois en 6 ans, il est de nouveau question de famine.

Plus d’un million d’enfants risquent d’être touchés par une malnutrition aiguë en 2017 selon l’UNICEF. C’est la première fois depuis 6 ans que le mot famine resurgit.

La définition d’une famine est caractérisée par un accès très réduit à la nourriture de base par plus de 20% d’une population, un taux de mortalité supérieur à 2 personnes pour 10 000 par jour et une malnutrition aiguë touchant plus de 30% de la population.

Les enfants sont comme toujours les premiers touchés par cette tragédie et connaissent des risques très élevés de mourir d’après le Fonds des Nations unies pour l’enfance.

« La projection du nombre d’enfants qui souffrent ou souffriront de malnutrition aiguë a augmenté de 50 % depuis le début de l’année, à 1,4 million », d’après une porte-parole de l’Unicef, Marixie Mercado, faisant allusion aux projections pour 2017. Plus de 275 000 d’entre eux « souffrent ou souffriront de malnutrition aiguë sévère en 2017 », a-t-elle précisé lors d’un point de presse.

Les enfants touchés par la malnutrition aiguë sévère connaissent des risques neuf fois plus élevés de mourir que les enfants bien nourris.

Cette situation fait échos à celle de 2011 durant laquelle 260 000 personnes sont mortes dont la moitié était des enfants de moins de cinq ans.

Une sécheresse d’envergure majeure touche la Corne de l’Afrique ce qui a obligé 615000 personnes à se déplacer en plus des 1,1 million déjà déplacés.

« La combinaison sécheresse, maladies et déplacements est mortelle pour les enfants, et nous avons besoin de faire beaucoup plus, et plus rapidement, pour sauver des vies », a affirmé le représentant de l’Unicef en Somalie, Steven Lauwerier. L’Unicef souligne également que « les femmes et les enfants qui se déplacent, bien souvent à pied, vers des lieux où ils espèrent trouver de l’assistance, soient souvent victimes de vol ou pire, aussi bien durant le trajet que dans les camps ».

islametinfo.fr
***


France : Présidentielle 2017 : ni FN ni abstention, crie la Fédération du scoutisme français.

Depuis le premier tour qui a annoncé le duel entre Emmanuel Macron et Marine le Pen, de nombreuses personnalités et associations ont donné aux citoyens des consignes de vote pour le 7 mai prochain.

« Allons voter, le pire est possible. » La Fédération du scoutisme français a lancé un appel au vote mardi 2 mai. Parmi les signataires figurent les sept représentants des associations de scoutisme en France : Elsa Bouneau, présidente de la Fédération du scoutisme français, Isabelle Dhoyer, présidente des Éclaireuses Éclaireurs De France, Jérémie Haddad, président des Éclaireuses Éclaireurs Israélites de France, Bastien Isabelle, président des Éclaireuses Éclaireurs de la Nature, Pierre Msika, président des Éclaireuses Éclaireurs Unionistes de France, Gilles Vermot- Desroches, président des Scouts et Guides de France, et Abdelhak Sahli, président des Scouts Musulmans de France.

« En tant que scout, guide, éclaireur et éclaireuse, nous passons du temps à éduquer des enfants et des jeunes à devenir des citoyens libres, heureux, utiles, actifs et artisans de Paix et l’ambition du projet scout s’oppose à la vision défendue par le front national », explique la fédération. « Le 7 mai prochain, il ne s’agira pas juste d’une élection présidentielle, il s’agira d’un choix de société, d’un choix décisif, d’un choix qui nous engage. Une société ne se construit pas uniquement par les hommes et les femmes politiques, elle se construit aussi parce que chacun de nous prend une part active dans la construction de notre avenir. »

« Que l’on soit partisan de l’autre projet présent au second tour ou pas du tout, il n’y a aujourd’hui qu’une solution sûre pour repousser celui du FN : voter pour son adversaire le 7 mai. Directement ou par procuration », indique-t-elle, appelant ainsi à voter en faveur d’Emmanuel Macron sans pour autant le citer nommément.

« Avec plus de 50 millions d’autres scouts et guides dans le monde, lutter contre la haine, la peur, le repli sur soi, le rejet de l’autre, nous le faisons tous les jours et nous apprenons aux enfants et aux jeunes à se construire un esprit critique, à être fidèle à la promesse scoute », signifie la fédération, qui rappelle qu’elle a été créée en 1941, « en pleine Seconde guerre mondiale, en partie pour défendre l’un de ses membres, les éclaireurs israélites ».

Voter blanc ou s’abstenir ne fait pas partie non plus des recommandations des responsables du scoutisme. « S’abstenir c’est refuser de choisir et renvoyer dos à dos ce qui n’est pas de même nature. L’alternative du second tour ne permet pas ce « non choix » », estime-t-elle, appelant les citoyens à se mobiliser pour les élections législatives, qui « pourront rouvrir alors d’autres choix ».

saphirnews.com
***


France : Isère : un homme en flagrant délit de tags sur une mosquée.

Dans la nuit de samedi 29 avril au dimanche 30 avril, un jeune homme a été surpris en flagrant délit de tags sur la mosquée Abou Bakr, située à Bourgoin-Jallieu, dans l’Isère. Il avait inscrit sur les murs de la mosquée « Islam hors de l’Europe » ainsi que des propos anti-Macron à côté d’une croix celtique.

Sous emprise de l’alcool au moment des faits, l’homme ne s’explique pas son geste mais a reconnu avoir tagué les murs de la mosquée Abou Bakr avant d’expliquer aux enquêteurs,selon France 3, ses liens avec un groupe d’extrême droite lyonnais.

Interrogé par France Bleu, un des responsables de la mosquée a déclaré que « l’alcool n’excuse pas tout ». Les inscriptions ont été enlevées dans la journée de dimanche. Une plainte a été déposée par la direction de la mosquée Abou Bakr.

saphirnews.com
***


France : Marine Le Pen serait une descendante du Prophète Muhammad .

L’information prête à rire mais elle nous est délivrée par l’AFP sur la base de déclarations du généalogiste Jean-Louis Beaucarnot. L’auteur du Dictionnaire étonnant des célébrités a déclaré auprès de l’agence que Marine Le Pen est une descendante du roi Louis VI le Gros et… du Prophète Muhammad.

Si la généalogie de son père Jean-Marie Le Pen est « 100% bretonne », celle de sa mère Pierrette Lalanne possède en revanche « des ancêtres variés et parfois surprenants ». En se penchant du côté de sa grand-mère maternelle, on découvre « une famille Foulquier, dont les aïeux étaient marchands au XVIIe siècle à Pousthomy », dans l’Aveyron.

Puis, en remontant la lignée, on tombe sur une certaine Anne de Roquefeuille qui « descend du roi de France Louis VI le Gros, des rois d’Angleterre – par Henri II et Aliénor d’Aquitaine – mais aussi des anciens rois d’Espagne et, par ces derniers, des Omeyyades d’Andalousie, des califes de Damas et, à la 50e génération… de Mahomet lui-même ! », assure Jean-Louis Beaucarnot.

Emmanuel Macron n’a pas non plus à rougir de son ascendance puisqu’on trouverait parmi ses ancêtres, une branche Le Vaillant, seigneurs du Buisson et de la Pucelle, à Douai (Nord), par laquelle il descend du fondateur de la dynastie des capétiens, Hugues Capet. Jean-Louis Beaucarnot s’amuse de découvrir également, dans l’ascendance d’Emmanuel Macron, « quelques patronymes pittoresques, comme Dugland, Courtecuisse ou Nibard, ainsi qu’une belle et longue lignée de… Bosseur, à Launoy, dans l’Aisne ».

Mise à jour : L’AFP a annulé sa dépêche, évoquant une erreur de publication. « Il s’agit d’une version validée par erreur », a-t-elle indiqué, jugeant avoir fait preuve d’un manque de « mise en perspective à J-4 du second tour ». Elle ne dit cependant pas que l’information est bidonnée.

saphirnews.com
***


Indonésie : le premier congrès national de savantes musulmanes initié.

Une première dans le plus grand pays musulman au monde. L’indonésie a organisé fin avril son premier congrès national des femmes savantes (oulémas). Près de 300 théologiennes et responsables religieuses musulmanes se sont donnés rendez-vous pendant trois jours à Cirebon, dans le nord-ouest de l’île de Java. La majorité des participantes sont indonésiennes mais plusieurs d’entre elles ont fait le déplacement depuis le Nigeria, le Kenya, le Pakistan ou encore l’Afghanistan.

Les discussions ont porté sur trois grandes thématiques : la question des dégâts environnementaux, les violences sexuelles et le mariage des enfants. A l’issue de ce congrès, les participantes ont émis une fatwa contre le mariage des enfants en Indonésie. Les responsables religieuses ont demandé au gouvernement de relever l’âge du mariage à 18 ans pour les femmes aujourd’hui fixé à 16 ans. Il est fixé à 19 ans pour les hommes. Lukman Hakim Saifuddin, ministre indonésien des Affaires religieuses, a indiqué qu’il allait porter les recommandations du congrès au gouvernement.

La décision a été saluée par l’UNICEF. « C’est un moment marquant dans les efforts visant à mettre fin au mariage des enfants en Indonésie, où en moyenne plus de 3 500 filles sont mariées tous les jours », a déclaré Gunilla Olsson, représentante de l’Unicef en Indonésie. Selon l’organisation, une Indonésienne sur six serait en effet mariée avant l’âge de 18 ans. Chaque année, près de 340 000 jeunes filles seraient ainsi concernées.

« C’est le moment de reconnaître l’existence des femmes savantes et d’apprécier la contribution du clergé féminin », a déclaré à la BBC Badriyah Fayumi, une des organisatrices du congrès.

saphirnews.com
***


Législatives en Algérie : Le Premier ministre invite les femmes à battre leurs maris s’ils refusent de voter.

Pas facile de convaincre les 23 millions d’électeurs algériens d’accomplir leur devoir civique demain, jeudi 4 mai, lors d’un scrutin législatif sur lequel plane l’ombre d’une forte abstention.

Alors que le gouvernement a élaboré un véritable plan d’attaque pour dissuader la population de céder aux sirènes du boycott, à grand renfort de spots publicitaires et d’affiches incitant à voter, le Premier ministre en personne, Abdelmalek Sellal, sans doute à bout d’arguments, a opté pour une boutade diversement appréciée dont il a le secret.

Dimanche 30 avril, à Sétif, devant un auditoire féminin qui lui était entièrement acquis, ce haut personnage de l’Etat a recommandé aux femmes de battre les maris récalcitrants à l’aide d’un bâton et de les « traîner » vers les bureaux de vote, au cas où ils se perdraient en chemin…

Coutumier des plaisanteries de plus ou moins bon goût, Abdelmalek Sellal a manifestement déclenché l’hilarité générale en lançant : « Et celui qui ne vote pas, frappez-le avec un bâton ! ». Reste à savoir si la menace du rouleau à pâtisserie poussera vers les isoloirs ces époux peu dociles qui les fuient…

oumma.com
***


Suède : des femmes musulmanes manifestent pour le 1er mai pour le droit de travailler voilées.

En Suède, la célébration de la Fête du travail, lundi 1er mai, a pris une coloration revendicative inédite, sous l’impulsion de femmes musulmanes qui ont profité de cette journée internationale des travailleurs pour briser la chape de plomb du silence qui a entouré l’arbitrage rendu, le 14 mars dernier, par la Cour de justice européenne (CJUE) au sujet du port du voile dans la sphère professionnelle et pèse désormais sur elles.

De Stockholm à Malmö, en passant par Göteborg, Vasteras, Sala et Umea, elles sont descendues nombreuses dans les rues pour exprimer leur mécontentement, teinté d’inquiétude, face à une décision judiciaire qui autorise les employeurs du secteur privé à interdire les signes religieux au sein de l’entreprise, en d’autres termes qui légalise la mise à l’index des femmes revêtues d’un hijab dans le monde du travail.

Alors que leurs concitoyennes non musulmanes se heurtent encore et toujours à des plafonds de verre indestructibles, ces Suédoises voilées, à l’instar de leurs coreligionnaires disséminées dans les autres pays européens, sont confrontées à des freins non pas invisibles, mais bel et bien visibles, qui nuisent à leur accession à l’emploi dans l’indifférence générale, voire pire encore, avec l’assentiment du plus grand nombre.

« Mon hijab n’est pas votre affaire », ou encore « Travailler, c’est notre droit », c’est en scandant ces slogans à la forte résonance qu’elles ont manifesté dans l’ensemble du pays, se mêlant à une foule hétéroclite mue par d’autres exigences, emmenées par leur chef de file, Maimuna Abdullahi, l’une des chevilles ouvrières de ce rassemblement qui a déjà fait date.

« Les femmes musulmanes n’ont pas l’habitude de participer à des manifestations, d’autant plus de cette ampleur, et il était essentiel qu’elles aient une visibilité, en ce 1er mai emblématique, parmi les autres manifestants, issus de tous les horizons, qui luttent traditionnellement pour les droits du travail », a expliqué Maimuna Abdullahi dans un entretien accordé à Al Jazeera.

« J’ai marché parce que j’ai le droit de m’habiller comme bon me semble. Cette marche avait vocation à éveiller les consciences et à rompre l’omerta qui entoure les droits des musulmanes dans l’entreprise », a insisté Khaali Mohammed, tandis que Maimuna Abdullahi déplorait, de son côté, l’inertie avec laquelle la Suède, « ce pays salué pour son respect des droits de l’Homme », a accueilli le verdict de la Cour de justice européenne, tombé comme un couperet sur les minces espoirs des femmes voilées.

Toutes deux arboraient fièrement à leur boutonnière le logo spécialement conçu pour la manifestation par Aftab Soltani, représentant une femme musulmane « visiblement forte et engagée », capable de lutter pour ses droits fondamentaux, à mille lieues de l’image dévalorisante de la femme musulmane, éternelle victime expiatoire, qui est ancrée dans l’inconscient collectif.

« Lorsque nous avons téléchargé une vidéo appelant à l’action le 1er mai, plusieurs personnes à travers le pays, musulmanes et non musulmanes, nous ont contacté pour organiser leur propre marche, conscientes que cette décision judiciaire est foncièrement injuste », s’est réjouie Maimuna Abdullahi, heureuse que ce premier rassemblement, placé sous le signe de la défense des droits des travailleuses voilées sérieusement mis à mal, ait à ce point marqué les esprits.

oumma.com
***


Des Saoudiennes exhortent les autorités à assouplir l’obligation du Mahram (tuteur).

Trop, c’est trop ! Des Saoudiennes en colère montent actuellement au créneau contre une mise sous tutelle qui les poursuit sans jamais relâcher la pression, jusqu’à s’immiscer dans le simple renouvellement d’un passeport, ce parcours administratif semé d’embûches quand, comme elles, on aspire à assouplir la règle du Mahram.

Confrontées à l’obligation d’être chaperonnées à chaque instant de leur vie, y compris devant le Département des passeports et de l’Etat civil, elles sont plusieurs à s’insurger contre les obstacles infranchissables que les institutions publiques dressent devant elles, sans considération aucune de leur situation personnelle.

Déplorant vivement que le nombre croissant de femmes recrutées dans les différentes entités gouvernementales n’ait nullement desserré le carcan d’interdits qui les emprisonne, ces frondeuses du royaume wahhabite exhortent aujourd’hui les autorités compétentes à déroger à un principe immuable afin de leur faciliter les choses.

Elles en appellent donc au bon sens et au pragmatisme de l’administration saoudienne pour leur permettre de renouveler leurs documents d’Etat civil sans avoir besoin de l’approbation d’un membre masculin de leur famille, notamment pour celles d’entre elles qui n’ont plus de parents vivants.

« Ces ministères ne tiennent pas absolument pas compte du fait que certaines femmes n’ont plus de famille pour les accompagner. Nous sommes toutes logées à la même enseigne », a critiqué Umm Faisal, la figure de proue de ce mouvement de contestation, devant la presse locale, renchérissant : « Nous comprenons que, en cas de voyage à l’étranger, les femmes doivent obtenir l’approbation de leur Mahram par courrier, mais il faut une certaine souplesse en ce qui concerne les autres cas de figure et autres problèmes que rencontrent les femmes ».

Elle est l’autre fer de lance de la protestation, Hadeel Al-Yusuf regrette fort, pour sa part, que les femmes employées dans de nombreux bureaux du ministère des Passeports soient peu qualifiées, et par conséquent pas habilitées à délivrer ou renouveler le précieux sésame. A ses yeux, il est impératif que les lois liées aux femmes soient reconsidérées, en moins liberticides, tout en estimant, elle aussi, parfaitement compréhensible que le consentement d’un Mahram soit exigé en cas de séjour à l’extérieur des frontières saoudiennes.

Face à une administration arc-boutée sur des règles gravées dans le marbre et en dépit du dialogue de sourd qui s’est établi avec le Directeur du ministère des passeports, le général Suleiman Al-Suhaibani, ces Saoudiennes ne se démontent pas, déterminées à faire entendre et valoir leurs doléances.

oumma.com
***

Un virus ce propage sur FaceBook très rapidement, et il infecte votre ordinateur,tablette et même votre téléphone.

Comment cela marche ?

Un message privé vous est envoyé sur votre compte FaceBook de la part d’un parfait inconnu vous signalant qu’une vidéo dans laquelle votre nom est présent et elle circule sur le réseaux, mais au moment de cliquer sur le lien de la vidéo pour la regarder, un message apparait vous demandant d’installer une extention FaceBook pour voir cette vidéo, et une fois cette installation terminer, le virus ce propage à tout vos contacts et ouvre les portes aux pirates informatique qui utilise a distance votre ordinateur, pour attaquer des serveurs…

Solution ? Ne jamais installer cette FAUSSE extention FaceBook.

Cette extention porte le nom de EKO , et si part un malheureux hazard vous l’avez déjà installer, il faut la retiré.

Les navigateur les plus infecté sont les plus connu, Firefox, Chrome, et Edge ( internet explorer).

Faites circuler l’info, innch Allah.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Le Président du Parlement arabe, Mechaal Messalami a appriécié l’approbation du Conseil exécutif de l’UNESCO de la décision confirmant la nullité des mesures d’état de l’occupation israélienne dans la ville de Jérusalem.
.
Mechaal invite le monde à saisir l’occasion de traiter avec le Hamas
.
Les Palestiniens à l’étranger invitent leurs ambassades à activer la question des prisonniers
.
Blessés lors d’affrontements avec les forces d’occupation au nord de Hébron
.
50 dirigeants du mouvement captif rejoignent la grève de la faim illimitée
.
Rwaidy: Israël veut réduire la présence palestinienne à Jérusalem à 15%
.
Des résistants ouvrent le feu sur une tour militaire israélienne au sud d’Hébron
.
Khalil al-Hayya appelle les jeunes de la Cisjordanie à confronter l’occupation pour soutenir les prisonniers
.
Affrontements avec l’occupation au sud de Jénine
.
Al-Qassam accorde 24 heures à Israël pour répondre aux demandes des prisonniers
.
Incursion israélienne limitée à l’est de Khan Younès
.
Naplouse: Rituels et actes provocateurs des colons au carrefour de Yitzhar
.
L’occupation a arrêté 60 enfants en avril dernier
.
L’occupation arrête des civils palestiniens du camp de Fawar à Hébron
.
L’UNESCO considère Jérusalem comme une ville occupée
.
Un colon israélien tué par erreur au barrage de Hazma
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 7 Cha’ban 1438.

Flash info du 7 Cha’ban 1438.

Pour écouter le Coran, des hadiths, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************


La mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam) : son linceul et son enterrement.

Dans notre série de rappels concernant la mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam), nous avons précédemment évoqué le pressentiment de sa fin proche. Nous avons également exposé le début de sa maladie et ses soins, sa douleur et ses derniers propos ainsi que ses paroles lorsque son regard se fixa. Aujourd’hui, nous poursuivons ce rappel en nous intéressons au jour de sa mort (‘alayhi salat wa salam), à son linceul, à la salat janaza faite sur lui ainsi qu’à sa tombe.

Il mourut un lundi.

Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) décédé des suites de sa maladie. Il était en effet touché par de fortes douleurs pendant plusieurs jours. Il était soigné chez son épouse ‘Aisha (qu’Allah l’agrée). Après avoir enduré les affres de la mort, il s’éteignit (‘alayhi salat wa salam). C’est ainsi qu’Anas (qu’Allah l’agrée) raconte : « La dernière fois que j’ai vu le Messager d’Allah, il tira le rideau alors que les gens étaient en rangs, derrière Abu Bakr. Ce dernier voulu reculer, mais il leur fit signe de rester en place et il relâcha le voile. Il mourut à la fin de ce jour, qui était un lundi ». (Ahmed et Tirmidhy).

Lorsque l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) rendit l’âme, ses épouses et ses compagnons, ainsi que l’ensemble de la communauté, furent touchés et fortement attristés. Son compagnon le plus fidèle, Abu Bakr As Siddiq (qu’Allah l’agrée) fut celui qui l’embrassa alors qu’il venait de mourir. C’est ainsi que sa fille, ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) raconte : « Abu Bakr (qu’Allah l’agrée) embrassa le Prophète (‘alayhi salat wa salam) entre les deux yeux lorsqu’il mourut » (An Nasa’i et Ibn Majah).

Le compagnon Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) raconte également que ce fut Abu Bakr (qu’Allah l’agrée) qui embrassa le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) et ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) rapportent ainsi : « Abu Bakr embrassa le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lorsqu’il mourut » (Al Boukhari).

Nous savons donc, chers frères et soeurs que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) mourut un lundi, après avoir observé sa communauté en train de prier. Lorsqu’il rendit l’âme, son plus fidèle ami et son successeur au califat l’embrassa entre les deux yeux. Rappelons qu’Abu Bakr (qu’Allah l’agrée) fut extrêmement touché par la perte du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Sa mort entraîna d’ailleurs une grande tristesse dans le cœur de tous les musulmans.

Il fut enveloppé dans son linceul.

Lorsqu’il mourut, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) fut enveloppé dans un linceul comme tout musulman. Mais comment était son linceul ? La mère des croyants (qu’Allah l’agrée) a dit : « Le Messager d’Allah fut enveloppé, quand il mourut, dans un vêtement appelé hibara » (Al Boukhari et Muslim). L’imam An Nawawi (qu’Allah lui fasse miséricorde) explique qu’il s’agit d’un vêtement d’origine yéménite.

Savez-vous quel âge avait le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lorsqu’il rendit l’âme ? Son épouse ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) nous a informés de cela dans sa parole : « Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) décéda alors qu’il avait soixante-trois ans » (Al Boukhari et Muslim).

Concernant le linceul du Prophète (‘alayhi salat wa salam), la mère des croyants (qu’Allah l’agrée) raconte également : « Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) fut enveloppé dans un linceul constitué de trois vêtements blancs yéménites en coton, sans qamis ni turban ». Elle souligne aussi : « Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) fut enveloppé dans un vêtement hibara, puis on le lui ôta » (Ahmed et Abu Dawud). Le Prophète (‘alayhi salat wa salam), décéda alors qu’il avait soixante-trois ans et fut enveloppé dans un linceul d’origine yéménite.

La prière sur lui, le creusement et le lieu de sa tombe.

Lorsque le Prophète (‘alayhi salat wa salam) mourut, on demanda à Abu Bakr (qu’Allah l’agrée) : « Ô compagnon du Messager d’Allah, devons-nous prier sur le Prophète ? » Il répondit : « Oui ». Ils s’informèrent : « Comment devons-nous prier sur lui ? » Il répondit : « Que certains entrent et qu’ils fassent le takbir et des invocations, puis qu’ils sortent, et que d’autres leur succèdent » (Ibn Majah). C’est ainsi qu’a eu lieu, chers frères et soeurs la prière sur le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam).

Savez-vous, chers frères et soeurs, comment fut creusé la tombe du Prophète (‘alayhi salat wa salam) ? ‘Amir ibn Sa’d nous informe de cela. C’est ainsi qu’il relate que Sa’d a dit : « Que l’on pratique pour moi le lahd et que l’on pose ensuite des briques comme on l’a fait pour le Messager d’Allah » (Muslim).

Le lieu de sa tombe est bien connu mais la décision de l’enterrer à cet endroit a été prise par Abu Bakr (qu’Allah l’agrée), conformément à la volonté divine. Salim ibn ‘Ubayd raconte l’instant où fut prise la décision de l’enterrer à cet endroit : « Quand le Prophète mourut, ils commandèrent : « Ô Salim ! Rends-toi chez les compagnons du Prophète et appelle-le ». Je sortis alors et trouvais Abu Bakr debout, dans la mosquée. Il posa alors sa main sur mon avant-bras, puis il se mit en marche jusqu’à ce qu’il entra. On lui fit place pour qu’il aille auprès du Prophète. Il se pencha sur lui et constata qu’il était mort. Abu Bakr déclara alors : {En vérité, tu mourras et ils mourront eux aussi} (Sourate Zummar : Verset 30). Ils s’enquirent : « Ô compagnon du Prophète, le Prophète doit-il être enterré ? ». Il répondit : « A l’endroit où Allah a pris son âme, car elle ne l’a été que dans un endroit pur ». Ils surent alors qu’il devait en être ainsi ». Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) fut donc enterré à l’endroit où il mourut, dans la chambre de son épouse ‘Aïsha (qu’Allah l’agrée).

Concernant l’enterrement du Prophète (‘alayhi salat wa salam), Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) a dit : « On posa un vêtement rouge sous le Messager d’Allah, lorsqu’il fut enterré » (Muslim).

Que la prière et le salut d’Allah soient sur Son Prophète et Messager. Qu’Il nous accorde une belle fin et nous rapproche de Lui et Son Envoyé.

AJIB.FR
***


Festival du printemps de la Mosquée Millî Görüş de Mulhouse, du 6 au 8 Mai 2017 de 10h à 20h.

Venez nombreux en famille, invitez vos proches, vos amis, vos voisins.

Au programme :

Conférences,
Animations,
Jeux,
Différents stands associatifs,
Restauration.

Adresse du festival de printemps :
Zone industrielle de la Mer Rouge,
10, rue Edouard Branly,
68200, Mulhouse.

Venez nombreux, innch Allah
.

desdomesetdesminarets.fr
***


Peut-on mentir en Islam ?

Par définition, le mensonge est ce qui contredit la vérité, et on sait à quel point cette dernière est un point fondamental à respecter en Islam.
« Seuls forgent le mensonge ceux qui ne croient pas aux versets d’Allah; et tels sont les menteurs. » [Coran 16/105].
Le mensonge est détesté d’Allah (soubhanou wa ta’ala) et il est ce qui caractérise le mieux les hypocrites.
D’après ‘Abdallah Ibn ‘Amr Ibn El ‘Ass (qu’Allah soit satisfait de lui) le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit :
« Quatre caractéristiques, désignent l’hypocrite. Celui qui est imprégné par une d’entre elles, montre un penchant pour l’hypocrisie, jusqu’à ‘à ce qu’il s’en débarrasse ».
Le mensonge est donc interdit en Islam car il mène le menteur à la dépravation.
« Ô vous qui croyez! Craignez Allah et soyez avec les véridiques. » [Coran 9/119].

De façon générale, aucune forme de mensonge n’est autorisé et les hadiths sont catégoriques sur la question :
« Le mensonge n’est valable ni étant sérieux ni en plaisantant. » (rapporté par Al-Bayhaqiyy)
« Malheur à celui qui parle aux gens et qui ment pour les faire rire, malheur à lui, malheur à lui. » (rapporté par l’imam ‘AHmad dans son mousnad).
Le pire des mensonges est celui à l’encontre d’Allah puis vient celui qui entache Notre Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam).
D’autres mensonges sont absolument à éviter comme prétendre avoir fait un rêve alors que l’on n’en a pas fait ou promettre à un enfant de lui donner quelque chose en mentant.
La sincérité et le désir de véracité doivent animer le musulman afin de faire de lui une personne digne de confiance aux yeux des gens.

Mais ces propos sont à nuancer car le mensonge n’est pas toujours une mauvaise chose. Il y a des moments où le mensonge est toléré.
Effectivement, quand celui-ci est profitable, meilleur pour le bien-être général, ou peut permettre une réconciliation, il peut alors être utilisé par le croyant.
Cette duplicité dans la religion musulmane a pour but de créer une bonne entente dans la communauté et de préserver la paix.
Umm Kulthûm a entendu l’Envoyé d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam) affirmer :
« N’est pas menteur celui qui s’efforce de réconcilier les gens en propageant le bien. » (Bukhârî et Muslim).
Muslim ajoute dans une autre version : « Umm Kulthûm rajouta : Je n’ai jamais entendu le Prophète tolérer le mensonge sauf dans trois cas : en temps de guerre, pour réconcilier les gens entre eux, ou dans une conversation de couple. »
D’après Ibn Messaoud, le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : « La sincérité mène à la piété et la piété conduit au Paradis. L’homme ne cesse d’être sincère jusqu’à ce qu’il soit inscrit véridique auprès de Dieu. Le mensonge conduit à la turpitude et la turpitude conduit en Enfer. L’homme ne cesse de mentir au point qu’il soit inscrit auprès de Dieu comme un menteur. » (Muslim, Tirmidhi et Ad-Darimi).

AJIB.FR
***


Booster sa vie et son dîne avec le « miracle morning ».

Nous sommes nombreux à avoir déjà entendu parler du « miracle morning » (matin miracle), le concept à succès de développement personnel du désormais célèbre Hal Elrod, dont le livre s’est vendu à des milliers d’exemplaires à travers le monde. En vérité c’est un concept déjà adopté, sans le savoir, par de nombreux musulmans.

Hal Elrod et son concept.

Hal Elrod est un Américain qui un jour a été percuté par un automobiliste ivre qui roulait à contre-sens sur l’autoroute à plus de 100km/h. Son coeur s’est arrêté de battre pendant 6 min, il a été déclaré mort. Puis il est entré dans un coma de 6 semaines à la suite duquel il fut déclaré paraplégique. On lui dit qu’il ne marcherait plus jamais. Aujourd’hui il court des marathons ! La puissance du mental…

Son concept : se réveiller tous les jours à 5h30 pour « dédier un moment à la personne que nous souhaitons devenir ». Le principe est que l’humeur du matin détermine l’humeur du reste de la journée, et que le fait d’élaborer une routine matinale permet d’augmenter son énergie, son efficacité, de surmonter plus facilement les difficultés, et d’atteindre ses objectifs. Tout ceci en se consacrant un moment de silence, un moment d’affirmation et de visualisation de ses objectifs, un peu d’exercice physique, un peu de lecture et d’écriture.
Pourquoi ces principes ont-ils beaucoup de sens, et quel rapport avec les croyants?

Tout d’abord, 5h30, ça nous rappelle bien sûr la prière d’al-fajr. Cela peut être un autre horaire en fonction de la saison, l’idée est de se réveiller avant tout le monde, avec pour objectif de se recentrer sur soi, sur nos projets personnels, et pour les croyants sur notre rapport avec Dieu. On nous parle d’un temps de silence, pour nous c’est un temps de prière bien sûr, mais aussi un excellent moment pour la méditation, cette pratique aux multiples bienfaits elle aussi devenue à la mode et conseillée à de multiples reprises dans le Coran.

Ensuite l’affirmation et la visualisation, ce sont des techniques de développement personnel très utiles à approfondir, mais ce n’est pas tellement le sujet ici.

L’exercice physique : même un tout petit peu, si ce n’est pas un footing tous les jours, quelques étirements et mouvements simples font beaucoup de bien. L’exercice physique libère instantanément dans le corps de l’endorphine, l’hormone du bonheur !

Ensuite lecture : Sourate 17 Al-Isra (le voyage nocturne) versets 78 et 79 : Accomplis la prière au déclin du soleil jusqu’à l’obscurité de la nuit, et fais aussi la lecture à l’aube, car la lecture à l’aube a des témoins. Et de la nuit consacre une partie avant l’aube pour des prières surérogatoires, afin que ton seigneur te ressuscite en une position de gloire.

On pourrait presque s’arrêter là, mais ce n’est pas tout. Nombreuses sont les études qui démontrent les bienfaits de la lecture : réduction du stress, développement de la concentration, du vocabulaire. Plusieurs ont démontré que les gens qui réussissent lisent en moyenne 60 livres par an, quand la plupart des gens en lisent à peine deux ( sans les finir! ). Alors lisons le coran bien entendu, mais aussi tous les livres qui peuvent nous inspirer, nous former d’une manière ou d’une autre, et développer notre intelligence.

Enfin l’écriture : un bienfait immense pour qui sait écrire. Un de mes amis appelle cela le cahier magique, car le fait d’écrire les choses est d’une efficacité extraordinaire. Lorsque l’on écrit ( ses projets pour la journée et le futur, sa journée, les ressentis, les sentiments… ) on prend de la hauteur sur les choses et tout devient plus clair et ordonné dans la tête. S’efforcer d’écrire les choses positives amène à davantage les remarquer par la suite. Et puis cela libère l’esprit. Le cerveau fonctionne un peu comme un ordinateur, et le cahier magique comme un disque dur : lorsque le cerveau est saturé, le fait de mettre des choses sur papier libère de l’espace et lui permet de mieux fonctionner.

On dit que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, c’est une vérité. Et c’est une routine très facile à mettre en place. Il faut simplement accepter d’éteindre tous les écrans le soir, se coucher très tôt, et dans la mesure du possible faire une toute petite sieste entre midi et deux. Un hadith pour terminer :

D’après Sakr ibn Wada’a, le prophète (paix et bénédictions soient sur lui) a dit : « Ô Allah, bénis ma communauté dans le matin ». (Rapporté par Abu Dawud.)

katibin.fr
***


Suède : Une mosquée incendiée.

La plus grande mosquée chiite de Suède a été incendiée dans la nuit de dimanche à lundi.

Un incendie criminel.

Dans la nuit de dimanche à lundi, la plus grande mosquée chiite de Suède, située en banlieue de Stockholm, a été ravagée par un incendie vraisemblablement d’origine criminelle, sans blessé à déplorer. La police a annoncé lundi après-midi qu’un suspect a été arrêté, sans précision sur son identité ou son mobile.

Une xénophobie de plus en plus violente.

La Suède a connu une hausse des attaques xénophobes depuis l’arrivée massive de migrants. L’attaque au camion-bélier perpétrée début avril à Stockholm par un Ouzbek, dont la demande d’asile avait été rejetée, n’a rien arrangé. Rappelons qu’il avait tué cinq personnes. La communauté se dit depuis victime de menaces, notamment venant de l’extrême droite.

Que ce soient des chiites ou des sunnites qui soient visés, c’est clairement la communauté musulmane qui s’inquiète de plus en plus pour sa sécurité.

katibin.fr
***

France : Manuel Valls évoque la «trahison de Dupont-Aignan» sur Twitter et provoque l’hilarité.

L’ancien Premier ministre a publié un tweet s’en prenant au ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen. Légèrement ironique venant de celui qui après s’être engagé pour Benoit Hamon et a finalement préféré Emmanuel Macron…

« Après la trahison de Dupont Aignan, les ambiguïtés de Mélenchon, le ni ni de certains, il faut se réveiller ! L’heure est à la mobilisation », a-t-il cru bon de tweeter.

Évidemment venant de Manuel Valls la leçon n’est pas passée inaperçue sur la toile et les internautes ont réagi avec humour et sarcasme.

islametinfo.fr
***


Six prédicateurs dont un pasteur interdits d’entrée au Danemark .

Le Danemark a publié, mardi 2 mai, une liste noire dans laquelle figure six prédicateurs étrangers. Accusés de prêcher la haine et la violence, ils écopent d’une interdiction de deux ans (reconductibles) d’entrer sur le territoire danois.

Cinq prédicateurs musulmans font partie de la liste noire : les célèbres saoudiens Mohamed Al-Arifi et Salman Al-Ouda, le Syrien Mohammad Al-Nabulsi en exil en Jordanie, Kamal El-Mekki, de nationalité américaine ainsi que le Canadien né dans la Jamaïque Bilal Philips.

S’ajoute à la liste le pasteur évangéliste américain Terry Jones, qui s’était fait remarquer ces dernières années pour avoir, à de nombreuses reprises, brûlé des exemplaires du Coran. En 2012 en Floride, il avait même brûlé une représentation du Prophète Muhammed. La même année, le Canada lui interdisait l’entrée sur son terrtioire alors qu’il était invité à un débat sur le film polémique « L’innocence des musulmans ».

Cette interdiction envoie « un signal clair selon lequel les prédicateurs religieux itinérants enragés qui cherchent à saper notre démocratie et nos valeurs fondamentales de liberté et de droits de l’homme ne sont pas les bienvenus au Danemark », a indiqué le ministère de l’Immigration et de l’Intégration dans un communiqué.

Le principe de cette liste, qui pourrait être amené à s’étoffer prochainement, avait été approuvé par les principaux partis du pays, aussi bien les sociaux-démocrates que de l’extrême droite représenté par le Parti du peuple danois.

saphirnews.com
***


81% des Américains incapables de localiser le monde arabe sur une carte, selon une étude.

On le savait depuis longtemps, et un récent sondage réalisé pour le compte d’Arab News par YouGov, une société internationale d’études de marché en ligne installée à Londres, l’a confirmé de manière édifiante : les Américains ne brillent pas par leurs connaissances en géographie !

Déjà guère fortiches pour localiser le Vieux Continent sur la moindre mappemonde, ils sont carrément dans le brouillard quand il s’agit de délimiter les contours du monde arabe sur une carte, comme l’a démontré l’enquête au titre évocateur « L’image du monde arabe aux Etats-Unis », conduite du 17 au 21 mars dernier, dont les résultats ont été rendus publics lundi, en plein Forum arabe des médias qui bat actuellement son plein à Dubaï.

Partagés entre une méconnaissance crasse de la galaxie arabo-musulmane (65% des sondés) et un désintérêt assumé pour cette région du globe (30% des sondés), se disant abreuvés d’informations anxiogènes à chaque fois que les médias braquent leurs projecteurs sur cet ailleurs, il n’y a donc rien de très surprenant à ce que 81 % des Américains interrogés soient incapables de situer le monde arabe à l’échelle de notre vaste monde.

On n’est pas étonné non plus d’apprendre, même si cela paraît énorme, que 21% d’entre eux ont cru dur comme fer que Agrabah, la ville fictive sortie tout droit du dessin animé Aladdin, existe réellement, quelque part dans une Arabie aux confins illimités…

Dans une Amérique soumise aux fortes turbulences « trumpiennes », 38% des Américains, qui nagent en pleine confusion entre le monde arabe réel et le monde imaginaire de Disney, sont favorables à l’interdiction d’entrée sur le territoire national des citoyens d’Agrabah, si ceux-ci représentent une menace pour leur pays.

Ces statistiques prêteraient à sourire, si elles n’étaient pas aussi « significativement préoccupantes » aux yeux de Stephan Shakespeare, le directeur général de YouGov, qui ne cache pas son inquiétude devant le niveau très bas de sensibilisation de la population américaine sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Plus des trois quarts des répondants ont en effet indiqué ne pas vouloir voyager dans le monde arabe, 39% ayant mis en avant sa dangerosité potentielle.

Petite éclaircie dans ce sombre tableau, ce sondage reflète aussi, plus heureusement, le « désir des Américains d’en plus savoir » sur ce monde arabe qui demeure une terre inconnue, près d’un tiers d’entre eux souhaitant une « meilleure couverture médiatique sur les aspects sociaux, culturels et scientifiques ».

Tout espoir n’est pas perdu, à la lumière de l’un des résultats les plus positifs de cette enquête menée dans l’Amérique de Trump : 60% des personnes interrogées estiment que les « immigrants arabes ont fait et font des efforts pour s’intégrer dans les sociétés occidentales en général, et américaine en particulier ».

oumma.com
***


Décès de Mohammed Talbi, le grand historien et penseur réformiste tunisien.

Il avait fait les heures pleines d’érudition d’OummaTV il y a sept ans de cela, Mohammed Talbi, l’éminent historien et penseur réformiste tunisien qui a lutté sa vie durant contre les ténèbres de l’obscurantisme religieux, n’est plus.

Arrivé au crépuscule de son existence, cet intellectuel très influent, éclairé, mais aussi controversé de la Tunisie indépendante, né à Tunis en 1921, agrégé d’arabe et titulaire d’un doctorat en Histoire obtenu à La Sorbonne, est décédé à l’âge de 96 ans, dans la nuit de dimanche à lundi.

Premier doyen de la Faculté des Lettres de Tunis et auteur prolifique, cet opposant de la première heure de Ben Ali dont les travaux furent interdits et l’honneur sali par des campagnes de calomnies, fut l’un des fondateurs de l’université tunisienne moderne.

Il laisse derrière lui une œuvre immense, ayant à son actif plus d’une trentaine d’ouvrages et des centaines d’articles, essentiellement en arabe et en français, qui lui ont valu d’insignes distinctions, dont la Légion d’honneur décernée par la France dans les années 1980 pour ses efforts incessants menés en faveur du dialogue interreligieux.

Illustre penseur progressiste d’une grande piété, répétant sans cesse que « l’islam est compatible avec la démocratie », Mohammed Talbi s’est fait le chantre d’une vision rénovée de la pensée musulmane pendant plus d’un demi-siècle, prônant un islam de paix et d’amour, laïc et tolérant.

Entré en guerre contre le salafisme, considérant que la charia est une « production humaine qui n’a rien à voir avec l’islam », il clamait avec force « Nulle contrainte en religion », mettant ainsi en lumière l’une des injonctions coraniques les plus méconnues qui soient en Occident, tout en se félicitant que « Le Coran soit le seul livre sacré qui dise cette phrase, si claire, si laïque ».

oumma.com
***


France : Pourquoi il faut faire barrage à Marine Le Pen.

Par la rédaction d’Oumma

Alors que la perspective d’un vote d’adhésion, franc et massif, s’éloigne à mesure que l’on se rapproche d’un dimanche 7 mai décisif, au cours duquel quelque 47 millions d’électeurs devront choisir entre les deux prétendants au trône élyséen, nous ne saurions trop conseiller aux citoyens français de confession musulmane de ne pas bouder les urnes pour que le grand soir du Front national n’ait pas lieu.

Face au dilemme imposé par l’issue du premier tour de la présidentielle, et sans se voiler la face sur l’hypocrisie du « renouveau » que prétend incarner Emmanuel Macron, l’ancien ministre de l’Economie de François Hollande pour lequel la Finance internationale nourrit les plus grandes ambitions, il faut toutefois sans hésitation voter contre Marine Le Pen, tant l’avènement de son parti n’augurerait rien de bon pour les cinq ans à venir.

L’abstention serait mauvaise conseillère et le vote blanc contre-productif. Aussi, si les Français de confession musulmane veulent échapper à des lendemains qui déchantent sous les violents coups de boutoir de l’extrême droite française qui ne dit pas son nom, coutumière d’analogies nauséeuses entre « les prières de rue et l’occupation nazie », farouchement anti-voile jusque dans l’espace public, au mépris d’une liberté individuelle fondamentale, et tout aussi férocement anti-mosquées et anti-halal, il faut glisser dans l’urne le bulletin qui épargnera une bouc-émissarisation certaine et dans la douleur.

Nous ne le dirons jamais assez : l’héritière du Front national, la digne fille de son père bien qu’elle s’en défende, n’est pas la présidente d’un parti comme les autres. Pour s’en convaincre, il suffit de se souvenir que Marine Le Pen, au sourire carnassier, revendique sa proximité idéologique avec Geert Wilders, le leader fulminant du nationalisme néerlandais, si fier de ses comparaisons ignominieuses entre le « Coran et Mein Kampf », et qu’en 2012, elle faisait ses premiers pas sur une piste glissante, au bal de Vienne du populisme européen, en tant qu’invitée d’honneur du FPÖ, l’extrême droite autrichienne.

Si les crânes rasés et autres brutes épaisses qui assuraient la protection rapprochée du patriarche Jean-Marie Le Pen, à l’apogée de son règne sans partage, ont disparu de la photo de famille, il n’en demeure pas moins que le FN, sous la férule de Marine, n’a eu de cesse de souffler sur les braises de la haine. L’antisémitisme d’hier, dont on perçoit encore les réminiscences, ayant laissé place à l’islamophobie d’aujourd’hui.

Pour couronner le tout, Marine Le Pen, cette opportuniste née avec une cuiller d’argent dans la bouche, a flairé le bon coup politique en s’improvisant candidate de la classe ouvrière, proche du peuple et de ses souffrances, loin de l’ultra-libéralisme prôné par papa.

Profitant de la déliquescence de la gauche (PS) et de la droite (Les Républicains) pour s’engouffrer dans la brèche, la très eurosceptique députée européenne, qui s’est toujours proclamée anti-système à grands cris tout en percevant les juteux émoluments de l’Europe, joue désormais la carte sociale et du patriotisme revanchard pour vampiriser les foules. Du grand art !

Pour toutes ces raisons, sans compter que l’on ignore par quel tour de prestidigitation Marine Le Pen parviendra à juguler le chômage endémique, en dehors d’ériger des frontières et pas seulement géographiques, et que l’on se perd dans ses tergiversations au sujet de l’Euro, il nous paraît essentiel, dimanche prochain, d’opter pour un vote contre, en d’autres termes pour un vote de raison en faveur de Macron, en vue de faire barrage à une présidence FN de tous les dangers.

Par la rédaction d’Oumma.

oumma.com
***


Palestine : Le Hamas accepte un Etat palestinien limité aux frontières de 1967.

Le Hamas palestinien a annoncé lundi soir avoir modifié son programme politique pour la première fois de son histoire.Dans un document public, l’organisation estime qu’”un Etat palestinien entièrement souverain et indépendant dans les frontières du 4 juin 1967, avec Jérusalem pour capitale, (…) est une formule de consensus national“. En acceptant un Etat limité à la Cisjordanie, la bande de Gaza et Jérusalem-Est, le Hamas endosse les frontières déjà reconnues par l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Les soldats israéliens ont tué un colon par erreur après l’avoir pris pour un Palestinien qui tentait de commettre une attaque au couteau.
.
Colonisation:Pillage dans la ville de Bruqin pour construire de nouvelles usines
.
Atallah Hanna appelle au soutien de masse pour les prisonniers grévistes de la faim
.
Abbas en visite à Washington pour rencontrer Trump, le Hamas met en gardea
.
Les soldats israéliens effectuent le salut militaire face à des dizaines de colons à al-Aqsa
.
Un ex prisonnier meurt d’une maladie contractée dans les prisons israéliennes
.
Turquie: Solidarité avec les prisonniers en grève de la faim à l’Université de Sakarya
.
Bethléem: Marche de solidarité avec les prisonniers en grève de la faim
.
La feuille de route du Hamas et ses principaux termes
.
Le Hamas appelle à exposer les crimes de l’occupation contre les travailleurs palestiniens
.
Qaraqea: La fatigue conduit de plus en plus de prisonniers à l’hôpital
.
Sit-in de solidarité avec Gaza au sud de Damas assiégé
.
Le Hamas avertit de parier sur les projets visant à liquider la cause palestinienne
.
Des groupes de colons envahissent al-Aqsa
.
Netanyahu reconnaît implicitement que les soldats capturés sont vivants
.
Une palestinienne arrêtée et répression d’une manifestation à Jérusalem
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 2 Cha’ban 1438.

Flash info du 2 Cha’ban 1438.

Pour écouter le Coran, des hadiths, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


France : Reportage TF1 sur les bienfaits du miel dans la guérison, comme précisé dans le Coran.

Allah (soubhanou wa ta’ala) dit: « [Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : « Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font. Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. » [Sourate An Nahl, versets 68 et 69].

Parmi les remèdes prophétiques, le miel est bien connu pour ses innombrables bienfaits puisqu’il lutte entre autres contre le rhume et renforce le système immunitaire.
Cette formidable sunnah est remis au goût du jour lors d’un ancien reportage du journal de TF1. Laurence Ferrari y révèle comment « ce remède le plus ancien de l’humanité » peut guérir des plaies et accélérer la cicatrisation.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

AJIB.FR
***


France : Robert Ménard condamné pour provocation à la haine.

Robert Ménard a été condamné ce mardi par le Tribunal correctionnel de Paris à une amende de 2000 euros pour « provocation à la haine et à la discrimination ».

« M. Ménard montre du doigt des gosses ».

Une sanction qui fait suite à un tweet publié par le maire de Béziers le 1er septembre 2016, déclarant qu’il y avait trop d’enfants musulmans dans les écoles de sa ville : « #rentréedesclasses: la preuve la plus éclatante du Grand Remplacement en cours. Il suffit de regarder d’anciennes photos de classe. »

Pour ce tweet, Robert Ménard (proche FN) a été condamné ce 25 avril à 2000€ d’amende pour « provocation à la haine et à la discrimination ».

Le procureur de la République a dénoncé les propos obscènes de Robert Ménard au cours du procès : « Il n’y a dans ce dossier qu’une seule lecture. M. Ménard montre du doigt des gosses qu’il décrit comme un poids pour la communauté nationale. Il les réduit à leur religion, peu importe qu’ils aient la nationalité française ou ne pratiquent pas cette religion ».

Robert Ménard fera appel.

Cette condamnation n’aura pas permis à Robert Ménard de regretter ses paroles discriminatoires, affirmant vouloir faire appel contre cette peine :

C’est une décision de circonstance. Si dire ce que l’on voit est un délit… Je fais évidemment appel, déclare Robert Ménard.


katibin.fr
***


France : Marine Le Pen veut interdire l’abattage rituel.

Tout juste qualifiée pour le second tour, Marine Le Pen a réitéré son désir d’interdire l’abattage des animaux sans étourdissement.

« Ça devrait être interdit ».

Ce mardi matin, la candidate FN s’est rendue au marché alimentaire de Rungis pour dénoncer la pratique de l’abattage rituel : « Quasiment, je crois que 90 % des abattoirs sont halal en Ile-de-France ». Avant d’ajouter : « L’abattage sans étourdissement préalable, je suis désolée, ça devrait faire l’objet d’un étiquetage. D’ailleurs, je pense que l’abattage sans étourdissement préalable, ça devrait être interdit ».

Des propos dénoncés de toute part, notamment par Haïm Korsia, le grand rabbin de France, qui s’est insurgé face à cette décision : « Est-ce qu’il y a besoin de lancer de véritables guerres religieuses en France en disant qu’il faut interdire l’abattage rituel juif et musulman ? »

Ce n’est pas la première fois que Marine Le Pen dénonce l’abattage rituel. En 2012 déjà, elle avait indiqué que « l’ensemble de la viande qui est distribuée en Ile-de-France, à l’insu du consommateur, est exclusivement de la viande halal ». Aujourd’hui, cette proposition s’inscrit parmi ses 144 engagements si elle venait à être élue : « Faire de la protection animale une priorité nationale. Défendre le bien-être des animaux en interdisant l’abattage sans étourdissement préalable et en remplaçant le plus possible les expérimentations animales. »


katibin.fr
***


France : Mosquée de Saint-Gratien : la justice ordonne la remise en état du pavillon.

Coup dur pour l’Association des musulmans de Saint-Gratien. Le tribunal correctionnel de Pontoise a tranché mercredi 26 avril : elle dispose de trois mois pour remettre en état le pavillon acquis en 2013 pour la construction d’une mosquée. Passé ce délai, elle devra verser 100 euros par jour.

La justice a reconnu coupable que l’Association des musulmans de Saint-Gratien et son président Ali Mecis « d’exécution de travaux non autorisés, d’infraction aux dispositions du plan local d’urbanisme, de mise en danger d’autrui et d’obstacle au droit de visite des constructions par les autorités habilitées ». A cet effet, l’Association des musulmans de Saint-Gratien a été condamné à 5 000 euros d’amende et 1 500 euros pour son président.

Satisfaite du jugement, la maire Les Républicain de Saint-Gratien Jacqueline Eustache-Brinio s’est expliqué au Parisien : « M. Mécis a vendu du vent et du rêve en assurant qu’il allait forcer le destin. Il devra s’expliquer auprès des gens à qui il a menti. Depuis deux ans, la justice me donne raison. »

En avril 2016, la justice avait condamnée l’Association des musulmans de Saint-Gratien à la fermeture de son lieu de culte. Aujourd’hui, cette nouvelle décision signe probablement la fin d’un feuilleton judiciaire entre la municipalité de Saint-Gratien et l’Association des musulmans de Saint-Gratien.

saphirnews.com
***


France : Ivan Rioufol dans le collimateur du CSA pour ses propos délirants sur les musulmans de France et Daesh.

Et voilà qu’à la faveur de l’élection présidentielle, Ivan Rioufol, l’éditorialiste du Figaro, refait parler de lui en infectant le débat public de son venin.

C’est sur le plateau de l’émission « L’heure des pros » sur CNews, le 21 avril, que le journaliste/essayiste, connu pour ses diatribes anti-musulmans, a affirmé avec l’aplomb des éditocrates de son espèce que « 27% des Français musulmans se réclamaient de l’idéologie de l’Etat islamique ».

Expert dans l’art de distiller des énormités auprès du bon peuple qui en frémit d’avance, Ivan Rioufol a dû faire trembler dans les chaumières vendredi dernier, en prétendant s’appuyer sur les conclusions d’une enquête réalisée par l’Ifop pour le compte de l’Institut Montaigne, en septembre 2016.

Une chose est certaine, son interprétation très subjective de ce sondage, dont on sait à travers quel prisme elle se forge, a fait grand bruit au sein du CSA. Saisi d’une quarantaine de plaintes de téléspectateurs, cet aréopage de sages de l’audiovisuel vient d’annoncer qu’il a décidé d’instruire un dossier sur les propos tenus par Ivan Rioufol, ou plutôt, devrait-on dire, sur les couleuvres qu’il a tenté de faire avaler à une heure de grande écoute…

En effet, l’Institut Montaigne a démenti catégoriquement avoir mis en évidence les résultats assénés par l’éditorialiste du Figaro, rappelant que l’étude en question scindait la population musulmane vivant en France en trois catégories distinctes : 46% sont considérés comme « sécularisés », en d’autres termes totalement laïcs, 25% des « islamic pride » se définissent comme musulmans et sont fiers de l’expression publique de leur religion, enfin 28% sont classés dans la catégorie des « ultras », réfractaires aux valeurs républicaines, approuvant le port du niqab ou de la burqa et la polygamie. Ce dernier groupe est surreprésenté parmi les jeunes, puisque 50% des musulmans de moins de 25 ans en font partie, toujours selon l’étude.

A trop vouloir jouer avec les peurs, Yvan Rioufol s’est une fois encore discrédité, révélant une malhonnêteté intellectuelle propre au cercle de clercs peu vertueux auquel il appartient. Car les 27% de musulmans, dont il assure qu’ils sont sous l’emprise de l’idéologie de l’Etat islamique, n’ont pas été répertoriés par le sondage de l’Institut Montaigne, et pour cause ! Le panel des personnes sondées « n’a jamais été interrogé sur Daesh », lui rétorque sa direction. Un léger détail…

« En aucun cas, les conclusions de notre enquête ne peuvent nourrir votre propos », a persisté et signé le très libéral think tank, tandis que Yvan Rioufol, empêtré dans son grossier mensonge et face au tollé, crie à « l’intimidation » qui serait « instrumentalisée par une minorité religieuse », revendiquant crânement sa « liberté de commentaire ».

Pas sûr que sa stratégie de la victimisation, cousue de fil blanc, le fasse passer pour un martyr dans les chaumières…

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Le président d’Autriche dans la tourmente pour avoir prôné la solidarité envers les femmes voilées.

Dans une Autriche où les harangues électrisantes du FPÖ, l’extrême droite du terroir, galvanisent une large frange de la population, il ne fait pas bon s’émouvoir de la propagation de l’islamophobie et manifester sa solidarité envers les femmes voilées quand on s’appelle Alexander Van der Bellen, le président fédéral fraîchement intronisé.

Cinq mois après avoir réussi à damer le pion au « führer » du parti furieusement anti-islam et anti-immigrés, Heinz Christian Strache, le nouveau président de la République des verts alpages est pris dans la tourmente d’une polémique paroxystique qui a contrarié la célébration de ses cent jours au pouvoir. Ou comment gâcher la fête à coup sûr, en s’aventurant sur le terrain miné du soutien au couvre-chef honni et aux citoyennes qui l’arborent…

Alexander Van der Bellen, ce brillant économiste qui a porté haut les couleurs des Verts pour se hisser au sommet, a appris à ses dépens ce qu’il en coûtait de se prononcer contre l’interdiction du voile sans mots couverts, dans le cadre d’un reportage diffusé mardi par la chaîne publique ORF.

Il a certainement compris un peu tard qu’il est des élans de sincérité et des appels à se fédérer moins audibles et rassembleurs que d’autres, notamment quand il s’agit de prôner la tolérance envers les femmes voilées, voire d’inciter à faire bloc derrière elles.

«Chaque femme a le droit de s’habiller comme elle le souhaite, c’est mon avis personnel sur ce sujet. Si l’islamophobie continue à se répandre, on arriverait au jour où on devrait demander à toutes les femmes de porter un voile par solidarité avec celles qui le font pour des raisons religieuses », a déclaré le président autrichien, sans imaginer que ses propos seraient l’étincelle qui mettrait le feu aux poudres sur le Net, les pyromanes néo-fascistes s’employant à embraser les réseaux sociaux avec frénésie, trop heureux de l’aubaine…

Dénonçant une «course folle pour la politique d’intégration », le FPÖ s’est empressé de prendre le pouls de l’opinion, à travers un sondage en ligne aussi tendancieux qu’explosif : « Le voile pour toutes les femmes par solidarité? », avec deux choix de réponse possibles : «Niemals» («Jamais») ou «Skandal » («Scandale»).

Emporté par le vent mauvais de l’islamophobie structurelle, le président Van der Bellen, dont le porte-parole a évoqué un « malentendu » en insistant sur le fait que son propos s’attachait surtout à alerter sur la diabolisation du voile, fait face à la première controverse de son mandat, virulente et passionnelle, comme seule la question de la visibilité des femmes voilées dans nos sociétés européennes peut en déclencher.

oumma.com
***


Qui sont les musulmans? Une étude internationale répond à cette question.

A l’instar de beaucoup d’Américains, les populations occidentales sont dans leur ensemble convaincues que l’Islam a produit une culture de terroristes anti-occidentaux.

En effet, Al-Qaïda et d’autres organisations terroristes professent les crimes au nom de l’islam et leurs exactions répétées ont fini, au fil du temps, par engendrer une véritable psychose autour de l’Islam et des musulmans. Des milliers de personnes ont été assassinées depuis le 11 septembre 2001, la plupart étant des civils. Pourtant, les actions de ces fanatiques ne représentent nullement l’immense majorité des 1,6 milliard de musulmans disséminés à travers le monde.

Cette communauté, riche de sa diversité, ne peut être confondue avec cette infime minorité. Une enquête exhaustive menée par l’institut américain de sondages, le Gallup World Poll, a mis en exergue un certain nombre de faits sur les musulmans et sur leurs points de vue, des vérités quasi invisibles dans les grands médias traditionnels et des gouvernements. Ces musulmans, jusqu’à présent, ont été éclipsés par les actions d’une minorité qui diabolise publiquement l’Occident, considéré comme l’ennemi de l’islam, en lui imputant la responsabilité de tous les problèmes sociaux et économiques qui minent en profondeur les pays majoritairement musulmans. Mais les terroristes ne sont pas les seuls responsables de cette incompréhension à travers le monde.

À bien des égards, la mauvaise communication entre les deux parties, parmi les gouvernements et les médias, a créé une fracture entre « nous et eux » et une vision monolithique de l’islam. Cette perception paroxystique est à la fois incorrecte et simpliste, comme l’a révélé le sondage de Gallup.

Les musulmans incarnent une population diverse et dynamique qui rejette toute forme de terrorisme. L’ingérence de l’Occident, l’autocratie ou l’oppression continuent de sévir beaucoup trop encore au Moyen-Orient, en Asie et en Afrique, les politiques et les actions des gouvernements s’avérant généralement en total décalage avec les aspirations du peuple.

Sur la base de la minutieuse enquête réalisée par Gallup, il ressort qu’un «conflit de civilisations» ne paraît pas inévitable entre l’Occident et les musulmans. Le problème relatif à l’image de l’islam provient avant tout d’une essentialisation de cette spiritualité. L’Occident en général, et les Etats-Unis en particulier, jugent les musulmans et l’islam sur les actions d’une minorité extrémiste qui agit au nom d’une théologie militante, à l’origine de la radicalisation politique de la religion.

L’enquête d’opinion réalisée par Gallup World a posé les questions suivantes afin de mieux appréhender ce qui caractérise la population musulmane mondiale.

Quelle est la racine de l’anti-américanisme dans le monde musulman?
Qu’est-ce qui explique les perceptions occidentales de l’islam et des musulmans?
Quel type de gouvernement veulent les musulmans : la théocratie ou la démocratie, et quelle influence aura la Charia dans la législation ?
Les femmes musulmanes, dans l’ensemble, se sentent-elles opprimées?
En quoi les extrémistes islamistes diffèrent-ils du courant majoritaire?
Comment peut-on modifier ces perceptions faussées, altérées de l’islam ?

Des réponses très précises et détaillées, fournies par des milliers de musulmans sondés à travers le monde, ont révélé des conclusions surprenantes de nature à bousculer les stéréotypes :

– Tout d’abord, les musulmans n’ont pas une vision monolithique de l’Occident. Bien au contraire, ils font clairement le distinguo entre les différents pays qui le composent, et quand ils émettent des critiques, elles sont ciblées et non généralisées.

– Les rêves des musulmans ne différent pas des autres peuples. Eux aussi rêvent d’un avenir économique radieux, pourvoyeur d’emplois et de bien-être social, aspirent à bénéficier d’un bon système de santé, et non de livrer une guerre incessante dans un djihad mortifère, ou autres fantasmes du même ordre…

– Les musulmans désapprouvent, tout aussi fermement que les Américains, les radicaux et leurs attaques contre des civils. 93% d’entre eux ont condamné sans réserve les attaques du 11 septembre 2001, les 7% restant estimant que ces attentats ont été commis pour des raisons politiques et aucunement religieuses.

– Les musulmans admirent la technologie et la démocratie de l’Ouest, notamment les droits de l’homme.

– Les musulmans constatent une décadence morale de l’Occident, ainsi que la dégradation de ses valeurs traditionnelles, tout autant que la population américaine.

– Les femmes musulmanes veulent des droits égaux et souhaitent que la religion fasse partie de la vie en société.

– Les musulmans pensent que les relations avec l’Occident pourraient être apaisées et améliorées, à condition que les dirigeants occidentaux n’imposent pas leurs vues et fassent preuve d’un plus grand respect à leur égard.

– Comme les Américains, la majorité des musulmans ne veulent pas que leurs chefs religieux se mêlent de leur Constitution, mais sont toutefois favorables à ce que la loi religieuse soit une source d’inspiration pour la législation.

En ce qui concerne la perception occidentale des musulmans, ces derniers déplorent vivement qu’après chaque attaque terroriste touchant des civils, malgré la condamnation unanime de tous les hauts dignitaires religieux (y compris des plus rigoristes en Arabie Saoudite et dans les émirats du Golfe persique), les grands médias occidentaux ne s’en fassent pas l’écho, ou si peu.

La méthodologie mise en place par Gallup a permis de recueillir des données provenant d’enquêtes approfondies, menées entre 2001 et 2007.

Les personnes sondées représentent 90% des 1,6 milliard de musulmans vivant dans plus de 35 pays, majoritairement musulmans ou composés d’une forte population musulmane. Gallup a interviewé au moins 1 000 personnes dans chaque pays. Les entrevues ont duré une heure ou 30 minutes au téléphone.

Il est à noter que sur les 1 000 personnes interrogées dans chaque pays, les répondants, jeunes et moins jeunes, avec des antécédents et des niveaux d’alphabétisation différents, ont été choisis au hasard, à la fois en milieu urbain et rural, afin d’éviter une focalisation disproportionnée sur les villes. Les données de ces enquêtes sont à la base du livre, ce qui permet aux statistiques de déterminer les réponses.

Dalia Mogahed est membre de l’Advisory Council on Faith-Based and Neighborhood Partnerships, un conseil consultatif d’associations religieuses et laïques auprès du président des États-Unis. Cette ancienne conseillère de l’ère Obama, la première voilée de son administration, occupe la fonction de directrice exécutive du département des études islamiques de l’institut Gallup, aux côtés du Dr Eboo Patel. Elle est le second membre de confession musulmane de ce conseil qui en comprend 25.

John Louis Esposito est un professeur américain d’affaires internationales et d’études islamiques à l’université de Georgetown, à Washington. Il est aussi le directeur du Prince Alwaleed Center for Muslim and Christian Understanding, à Georgetown.

oumma.com
***


Élysée 2017 : Le service militaire devrait donc être bientôt rétabli en France.

C’est un aspect que peu d’observateurs ont relevé à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle. Mais il est vrai que d’autres considérations ont retenu l’attention des éditorialistes politiques. Sur les quatre candidats qui pouvaient nourrir quelques espoirs au matin du 23 avril, trois proposaient de rétablir, sous une forme ou une autre, le service militaire, suspendu depuis 2001.

Seul François Fillon ne s’était pas engagé sur cette voie et comme il a manqué environ 460.000 suffrages à ce dernier pour se qualifier au second tour, il est donc pratiquement acquis que la conscription sera rétablie en France d’ici peu, à la condition, toutefois, que celui ou celle qui sera élu le 7 mai puisse disposer d’une majorité parlementaire pour imposer ses vues.

Ainsi, le rétablissement « progressif d’un service militaire » obligatoire d’une durée minimum de 3 mois figure parmi les engagements pris par Marine Le Pen, la candidate soutenue par le Front national arrivée en seconde position.

En février 2015, elle avait d’ailleurs précisé les modalités de cette mesure : les conscrits auraient donc à suivre une formation « militaire et citoyenne pratique et théorique » pendant les quatres premières semaines. Puis, les deux mois suivants, les appelés, payés 573 euros par mois, seraient « affectés dans une garde nationale, soit au sein d’une unité départementale, soit au sein d’organismes locaux de sécurité civile, comme les pompiers ou de sécurité intérieure, comme la police municipale et nationale. » L’accomplissement de ce service, qui concernerait les Français âgés de 18 ans, serait nécessaire pour obtenir certaines prestations sociales (RSA, APL, etc…).

Le projet de Mme Le Pen ne précise pas comment ce retour à la conscription serait financé, sachant qu’il coûterait « plusieurs milliards » d’euros. Par ailleurs, la candidate soutenue par le FN veut aussi étendre à la métropole le Service militaire adapté (SMA), tel qu’il est en vigueur dans les départements et territoires d’outre-Mer. Une telle mesure est déjà en cours d’expérimentation avec le Service militaire volontaire (SMV).

Arrivé en tête du premier tour, Emmanuel Macron, candidat d’En Marche, a lui aussi proposé d’instaurer un service militaire « universel », mais d’une durée de seulement un mois. Lors de sa conférence de presse dédiée aux affaires de défense, le 18 mars, il en avait estimé le coût à 15/20 milliards d’euros pour sa mise en place et à 2/3 milliards d’euros par an en rythme de croisière, ces sommes ne devant pas être comprises dans le budget de la Défense.

Pour M. Macron, ce service militaire universel serait une occasion de faire « l’expérience de la mixité sociale et de la cohésion républicaine » pour les jeunes français, de détecter les difficultés, notamment l’illettrisme, de proposer une mise à niveau scolaire […] lorsque ce sera nécessaire » et de préparer les appelés à leur « entrée dans la vie professionnelle comme dans leur vie de citoyen. »

Plus tard, M. Macron a précisé les contours de son projet, en revoyant à la baisse son coût (entre 1,5 et 2 milliards par an) étant donné qu’il serait question d’utiliser « au maximum les infrastructures scolaires et universitaires », lesquelles ne sont libres que pendant les vacances d’été…

Ce projet, qui serait lancé, si M. Macron est élu, dès la fin de cette année, ne manque pas susciter quelques réserves. Durant la campagne du premier tour, le plus acerbe aura sans douté été François Fillon. »
Je n’aurais pas osé proposer un truc pareil ! Pour moi, cela s’appelle un pêché contre l’intelligence », avait-il lancé lors de la présentation de son programme pour la défense. « Je ne considère pas que les militaires doivent consacrer une grande partie de leur temps à organiser des centres aérés d’un mois pour que les jeunes puissent gambader et améliorer leur maîtrise du français », avait-il insisté.

Africa24.info
***


La frappe US en Syrie a créé une menace pour les militaires russes.

Suite à la frappe américaine contre la base syrienne de Shayrat, la Russie est contrainte de prendre des mesures supplémentaires afin d’assurer la sécurité de ses militaires en Syrie, a annoncé le ministre russe de la Défense Serguei Choïgou.

L’attaque américaine portée contre la base syrienne de Shayrat le 7 avril a créé un danger pour la sécurité des militaires russes en Syrie, a déclaré ce mercredi le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

« Nous considérons la série de frappes comme une violation flagrante du droit international. Par ailleurs, les démarches adoptées par Washington ont créé une menace à la vie de nos militaires qui luttent contre le terrorisme en Syrie », a-t-il indiqué prenant la parole lors d’une Conférence sur la sécurité internationale qui se déroule aujourd’hui à Moscou.

Dans cette optique, selon M. Choïgou, la Russie est contrainte de prendre des mesures supplémentaires pour assurer la sécurité de ses forces en Syrie.

Les États-Unis ont tiré, dans la nuit du 6 au 7 avril, 59 missiles Tomahawk contre la base aérienne syrienne de Shayrat, qui, selon Washington, aurait servi de point de départ pour les avions syriens ayant attaqué des groupes d’opposition à Khan Cheikhoun. Moscou a vivement critiqué la démarche de Washington et a réclamé des preuves de l’implication de Damas dans cette attaque présumée.

Africa24.info
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Bombardement dans le centre de la Bande de Gaza
.
Grève générale par solidarité avec les prisonniers
.
L’occupation commence à arrêter les militants du bloc islamique de Najjah
.
Les colons envahissent la tombe de Youssef à l’est de Naplouse
.
14 palestiniens arrêtés en Cisjordanie et à Jérusalem
.
Enterrement de la martyre Siham Nimar
.
Arrestation du dirigeant au Hamas Sawafta
.
Netanyahu ordonne l’arrêt temporaire des projets coloniaux en Cisjordanie
.
L’occupation détruit une installation de charbon et confisque ses composants à Jénine
.
Gaza: Grève générale en solidarité avec les prisonniers en grève de la faim
.
Sit-in du personnel de la municipalité de Naplouse par solidarité avec les prisonniers
.
Jordanie: Appel à une action internationale pour soutenir la grève de la faim des prisonniers
.
Deux blessés dans une explosion accidentelle dans un site de la résistance à Gaza
.
La grève de nos prisonniers aboutira à une nouvelle Intifida
.
83 colons envahissent al-Aqsa
.
Jérusalem: Affrontements violents avec l’occupation après l’invasion du camp de Shuafat
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information