MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 17 Rabi Al Thanni 1438.

Flash info du 17 Rabi Al Thanni 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Soubha n’Allah! Le poids des nuages.

Soubha n’Allah! Le poids d’un nuage est phénoménal!

Un cumulo-nimbus moyen pèse environ 800 000 tonnes.

Lors de son décollage et bien que n’étant chargé qu’à 75 %, l’AIRBUS A380 a battu, avec une masse de 421 tonnes, le record mondial du plus lourd engin civil à décoller.

Notre Cumulo-nimbus moyen pèse donc environ 1900 Avion Airbus A380 ! Allahou Akbar !

Comme nous l’enseigne Allah dans son livre, Sourate An-Nūr, Verset 43:

N’as-tu pas vu qu’Allah pousse les nuages ? Ensuite Il les réunit et Il en fait un amas, et tu vois la pluie sortir de son sein. Et Il fait descendre du ciel, de la grêle [provenant] des nuages [comparables] à des montagnes. Il en frappe qui Il veut et l’écarte de qui Il veut. Peu s’en faut que l’éclat de son éclair ne ravisse la vue.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Santé : les dattes Ajwa utiles dans la prévention de maladies comme le cancer.

Selon une étude menée par des chercheurs de l’université du Roi Saoud à Riyad en Arabie Saoudite en collaboration avec un chercheur de l’Université du Michigan, les dattes Ajwa mentionnées par le Prophète pour leur propriétés contiennent des principes actifs utiles dans la prévention de maladies comme le cancer.

L’étude révèle que les dates ajwa possèdent des propriétés anti-inflammatoires similaires aux médicaments que l’on peut trouver sur le marché comme l’ibuprofène ou l’aspirine. Elle révèle par ailleurs les dattes Ajwa contiennent de nombreux glycosides flavonoïdes qui ont des propriétés anti-oxydantes. Enfin, le sucre contenu est de type monosaccharide bénéfique pour les diabétiques de type 2.

L’étude a été publiée dans le numéro 61 de la revue américaine pour l’agriculture et la chimie alimentaire. Elle a été menée par le Professeur Muraleedharan Nair, chef du Laboratoire des matériaux naturels à l’Université du Michigan, en collaboration avec des chercheurs de l’université du Roi Saoud à Riyad.

Le Prophète salallahou ‘aleyhi wa salam a mentionné dans un hadith les bienfaits des dattes Ajwa, d’après Sa’d ibn abi Waqass le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui-a dit : « Celui qui déjeune le matin avec sept dattes Al-Ajwa, rien ne pourra lui nuire en ce jour, ni par le poison et ni par la sorcellerie » (Boukhari et Mouslim).

Clic pour voir la Source de l’article

***


L’attachement à la religion diminue le stress au travail, les études le prouve.

La religion apporte de nombreux bienfaits tant dans la vie spirituelle que sociale et psychologique. Ainsi, de multiples études dont celle menée par le laboratoire de santé et de sécurité à Stockport a démontré que la pratique d’une religion et l’attachement à celle-ci permet de diminuer considérablement le stress au travail, voire même de le faire disparaître.

En effet, le fait d’être croyant et pratiquant nous aide à garder le moral quoi qu’il arrive. C’est alors que nous laissons notre avenir entre les mains d’Allah, et que nous nous satisfaisons de ce qui advient. Les maux dont certains employés souffrent comme l’angoisse ou la dépression ne touchent donc pas les individus attachés à une religion, qui s’en remettent entièrement à la volonté divine.

La psychologue en tête de l’équipe ayant mené cette étude a affirmé : « notre recherche montre que la religiosité dans le lieu de travail peut agir comme une ressource, ce qui rend les gens plus résistants pour faire face aux nombreux défis de la vie active ». La religion n’est donc plus perçue comme une entrave à la vie professionnelle comme l’entendent certains mais comme un véritable atout pour le travailleur.

A titre d’exemple, les musulmans sont moins angoissés et moins anxieux que leurs collègues. Ils ne sont généralement pas touchés pas des dépressions ou du stress dus à leur activité professionnelle. Au contraire, l’Islam leur permet d’outrepasser les tracas liés au travail et de surmonter les éventuelles épreuves qu’ils peuvent rencontrer dans leur carrière, de garder le sourire tant que faire se peut et d’être optimiste.

Ainsi, cette recherche a fait ressortir que de points positifs concernant la religion. La psychologue qui a mené l’étude recommande donc la reconnaissance des religions au travail. En effet, elle affirme que « nous devons donc encourager les employeurs à accueillir, si possible, les croyances religieuses des employés au travail, et ne pas se détourner de la question ». Un conseil que bon nombre de responsables devraient prendre en compte, particulièrement en France.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Radicalisation des bonhommes de neige !

La vague de grand froid a des conséquences insoupçonnées. La neige a favorisée l’apparition de bonhommes de neige.

Alors que le froid atteint la Turquie, une recrudescence de bonhommes de neige radicalisés a été constaté.

La panique augmente avec l’annonce de chute de neige ce Week-End en France, Bernard Cazeneuve organise une réunion extraordinaire du gouvernement dès cet après-midi pour prendre toutes les précautions nécessaires.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Gélatine de porc: les différents avis des savants.

La licité de la gélatine de porc fait l’objet de nombreuses divergences chez les musulmans et même auprès des savants. Les musulmans ont l’obligation de manger des aliments purs et de s’éloigner de ceux qui sont impurs.

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram , c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine quantité d’alcool ajoutée à un produit). Ainsi, si on suit cette règle, on peut considérer que tout produit issu d’un animal illicite (porc ou animal non abattu selon le rituel musulman etc.) est par définition illicite.

Cependant, selon certains savants, l’« istihalah » est largement à prendre en considération dans le choix de son alimentation. En effet, ils considèrent qu’un élément impur ayant subi une transformation de nature devient pur à la consommation. Dans la continuité de cette théorie certains savants concèdent que la gélatine porcine, ou issue d’un bœuf non halal, subit ce changement de nature, et de ce fait, perd son caractère impur.
Ils autorisent ainsi les musulmans à consommer des produits à base de gélatine de porc puisque la nature de celle-ci n’a plus rien de porcine.

Parmi les courants favorables à cette idée on peut retrouver les hanafites et les malékites. Mais deux autres courants nommés les chaféites et les hambalites s’accordent avec par les doctes du centre islamique de la Réunion et du CSHR pour contester le caractère halal de la gélatine de porc tout en refusant que la transformation subie par l’impureté n’est pas suffisante pour la rendre pure.
De manière scientifique des analyses ont démontré que le processus qui mène à la fabrication de la gélatine porcine ne permet pas de produire de la gélatine totalement dépourvue de substance porcine.

Ainsi, l’ADN du porc est toujours présente après la transformation du produit. Cet avis se base notamment sur le fait que le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a condamné la consommation d’al-djallalah, c’est-à-dire les bêtes qui ingurgitent beaucoup d’impuretés et dont la chair et la sueur se retrouvent affectées par l’odeur des souillures qu’elles ont ingurgité. Le Conseil du fiqh de la Ligue islamique mondiale (Djeddah) confirme cette position et affirme : «Il est licite d’utiliser la gélatine issue d’animaux égorgés islamiquement ou de produits licites. Mais il est illicite d’utiliser la gélatine issue de produits illicites, de peaux ou d’os de porcs ou d’autres animaux illicites.»

Enfin, il est important de sortir de la divergence en optant pour l’avis le plus contraignant. C’est dans ce sens que le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) dit : «Délaisse ce qui sème en toi le doute, pour ce qui ne suscite pas le doute en toi» (At-Tirmidhi et an-Nasa-y). Il dit également : «Quiconque se garde des choses douteuses met à l’abri sa religion et son honneur» (Al-Boukhari et Mouslim).

Clic pour voir la Source de l’article

***


Belgique : un juge sur sept ne tolère pas le port du voile en salle d’audience.

Une enquête conduite par Human Rights Center à l’Université de Gand dévoile l’aversion d’un juge sur sept à l’encontre du port du voile.

« Sans doute en raison des préjugés croissants ».

255 magistrats néerlandophones et 263 francophones ont répondu à l’appel de ce sondage, dont le dessein est de faire la lumière sur la tolérance des juges au sein des tribunaux. 14% d’entre eux ont avoué être réticents au port de signes religieux. Eva Brems, professeur à l’origine de ce sondage, reste dubitative face aux résultats de l’enquête : « L’idée selon laquelle l’interdiction du voile est normale se répand comme une trainée de poudre même parmi les magistrats neutres. C’est inquiétant […] Il y a pourtant une différence entre liberté de religion et manque de respect ».

Les magistrats interrogés affirment être cependant moins opposés au port d’une kippa, d’un turban ou encore d’un couvre chef catholique qu’au port du voile : « La kippa, le turban ou le couvre-chef catholique sont considérés comme moins problématiques. Un faible pourcentage des magistrats, mais non moins significatif, a une perception négative du voile islamique, sans doute en raison des préjugés croissants »

En France également, le port du voile suscite encore la polémique. Pourtant, la loi autorise aux femmes voilées de garder leur voile au sein des tribunaux, étant considérés comme lieux publics.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : La mosquée En-nour reste ouverte, Christian Estrosi s’insurge.

La polémique autour de l’ouverture de la mosquée En-Nour, à Nice, n’en finit plus d’enfler. Une fois n’est pas coutume, Christian Estrosi a une fois encore tenté d’interdire l’ouverture de la mosquée.

« Je regrette profondément cette décision ».

Christian Estrosi avait fait part de son intention de substituer l’ouverture de cet institut à celle d’une crèche. Une proposition que le préfet des Alpes-Maritimes a rejeté ce vendredi matin. Une décision fortement contesté par Estrosi qui ne semble pas avoir encore dit son dernier mot, l’affaire sera porté devant le tribunal administratif :

« Aussi, certain de notre bien fondé et de nos arguments, nous attaquons cette décision de rejet de la déclaration d’utilité publique devant le tribunal administratif. Nous engagerons par ailleurs tous les moyens de droit pour faire échec à l’implantation durable de ce lieu de culte installé au cœur d’une zone d’activité économique, alors même que nous travaillons actuellement avec la communauté musulmane sur un autre projet plus adapté et avec un financement clair et transparent. »

Il n’hésite pas à faire du pathos, prétextant s’opposer à l’ouverture de la mosquée en raison de son financement :

« Je regrette profondément cette décision qui n’est pas conforme à la conception que je me fais du rôle de l’Etat dans notre pays. La vérité, c’est que les conditions posées par l’ancien Préfet des Alpes-Maritimes, Adolphe Colrat, sur la gouvernance collégiale de cet établissement et sur l’absence de lien avec une puissance étrangère, ne sont pas réunies et de fait irréalisables. La vérité, c’est que nous continuons d’avoir des interrogations sur le financement de ce lieu de culte dont le propriétaire est toujours le ministre d’Arabie Saoudite des Affaires Islamiques, des biens morts, de la propagation de la foi et de l’orientation, qui prône la charia.«

Nice compte aujourd’hui plus une trentaine de crèches tandis que la communauté musulmane de la ville continue jusqu’à ce jour de prier dans de petites salles, ou à déborder dans l’espace public par manque de place, comme l’avait indiqué le CCIF en décembre 2015. Une autorisation de construction avait également été accordée il y a 4 ans par les services du maire de la ville de Nice.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Selon Vincent Peillon, l’islam serait une origine.

Après la phrase de Nicolas Sarkozy en 2012 de « musulman d’apparence », Vincent Peillon nous parle maintenant de « musulman d’origine ».

L’islam : Enjeu électoral pour 2017.

L’ancien ministre de l’éducation, à travers cette phrase, sous-entend que la religion est une origine et non pas un choix personnel, comme si le fait d’être musulman était quelque chose de subit et non pas quelque chose de choisi. Certains des internautes ont vivement réagi en essayant de chercher par exemple la « musulmanie » sur une carte. L’islam semble être un thème important (repas dans les cantines, burkini, ect) dans les débats des élections présidentielles de 2017 tous bords confondus, un thème qui cristallise les esprits.

2017, sera-t-elle une année décisive pour les musulmans de France ?

Clic pour voir la Source de l’article

***


Le ministre de la Justice nommé par Trump est contre l’interdiction d’entrée des musulmans aux États-Unis.

Jeff Sessions, nommé par Donald Trump pour diriger le département de la Justice, a explicitement pris position contre une éventuelle interdiction d’accès au territoire américain pour les musulmans. Selon le Huffigton Post, l’ancien procureur de l’état d’Alabama a déclaré mardi qu’il ne soutiendrait pas l’interdiction des musulmans d’entrer aux États-Unis et a insisté sur le fait que le nouveau président élu ne le souhaite pas non plus.

« Je ne crois pas et je ne soutiens pas l’idée que les musulmans en tant que groupe religieux devraient se voir refuser l’accès aux États-Unis » a déclaré Jeff Sessions, le 10 janvier 2017 , lors de son audition devant le Sénat pour le poste de ministre de la Justice.

En décembre 2015, Jeff Sessions avait déjà émis des critiques à l’encontre de la proposition de Donald Trump d’interdire le territoire américain aux personnes de confession musulmane qui entraînait le débat sur un « terrain dangereux car les américains sont profondément attachés à la liberté religieuse ».

« Nous avons de bons citoyens musulmans, ils ont contribué de différentes façons à notre pays et les Américains croient fermement en la liberté religieuse et au droit de manifester sa religion ou ses croyances« , a ajouté Jeff Sessions.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Une école primaire musulmane criblée de balle aux Pays-bas.

La presse néerlandaise a diffusé des images d’une école primaire musulmane criblée de balles. L’école As-Siddieq située à Amsterdam, capitale des Pays-Bas, a été la cible de plusieurs coups de feu.

Après les vacances de Noël, les enseignants ont découvert huit impacts de balles visibles sur des murs, des fenêtres et la porte de l’établissement privé musulman.

La police ne connait pas encore l’identité de l’auteur des coups de feu. Une enquête est actuellement en cours.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Burkina : Procès de militaires : le principal accusé crie au “complot”.

Le principal prévenu du procès des 27 militaires burkinabè accusés d’avoir projeté fin 2015 de libérer des collègues emprisonnés après un putsch raté, a déclaré mardi au tribunal être la “victime d’un complot” de l’ancien Premier ministre Isaac Zida exilé au Canada.

“Je suis tombé dans un piège. Je suis victime d’un complot monté par le général Yacouba Isaac Zida”, s’est défendu à la barre le caporal Madi Ouédraogo.

“Courant juin 2015, il (Zida) nous a confié une mission clandestine d’aller éliminer des chefs militaires et des hommes politiques. Ce que j’ai refusé. C’est après ce refus que Zida a juré soit de m’éliminer soit de me faire croupir en prison. C’est pour cela que je suis devant vous”, a-t-il poursuivi.

Le caporal Ouédraogo, dernier des 29 prévenus à être entendu, a affirmé que Zida avait demandé à lui et une quinzaine de ses camarades d’”éliminer physiquement” le général Gilbert Diendéré, ancien homme de main de l’ex-président Blaise Compaoré, Djibrill Bassolé, l’ex-chef de la diplomatie burkinabè de Compaoré, et Salif Diallo, l’actuel président du parlement, leur promettant “65 millions de francs CFA plus une villa” chacun.

Ancien numéro 2 du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), l’ex-garde prétorienne de Compaoré, Zida s’était emparé du pouvoir le 1er novembre 2014 au lendemain de la chute de M. Compaoré.

Après de fortes pressions des partis politiques, d’une partie de la société civile et de la communauté internationale, il avait cédé le pouvoir au bout de trois semaines à Michel Kafando, un diplomate à la retraite qui l’avait aussitôt nommé Premier ministre.

Le régime de transition avait pris fin après l’élection du président Roch Marc Christian Kaboré le 29 novembre 2015.

Le général Zida s’est exilé au Canada avec sa famille en décembre 2015. Accusé notamment de “désertion en temps de paix”, il sera “rayé des forces armées nationales”, a déclaré fin décembre M. Kaboré.

Au total 27 militaires, tous membres de l’ex-RSP, sont poursuivis devant le tribunal militaire de Ouagadougou pour “associations de malfaiteurs”, “détention illégale d’armes à feu et de munitions” et “complicité”.

Deux civils, un imam et son beau-fils, figurent également parmi les accusés. Ils risquent la peine de mort.

Selon le parquet, les accusés avaient planifié de s’attaquer à un dépôt d’armes de l’armée près de Ouagadougou et à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) pour libérer les généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, ainsi que leurs camarades incarcérés dans le cadre du putsch manqué de septembre 2015.

Ils voulaient également attaquer des brigades de gendarmerie à Ouagadougou et un dépôt d’armes de l’armée situé près de la capitale.

Les prévenus projetaient entre autres en cas de réussite de leur projet d’exiger la reconstitution du RSP, dissout après son putsch manqué de septembre 2015.

Tous ont quasiment nié avoir eu de telles intentions.

Le procès se poursuit mercredi avec l’audition de deux témoins et la présentation des pièces à conviction.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Religion : La consommation d’alcool en islam.

Parce que l’islam adopte une approche holistique en ce qui a trait à la santé et au bien-être des individus, il interdit tout ce qui leur est nuisible. Par conséquent, sa position vis-à-vis de l’alcool est inflexible : sa consommation est interdite, en petites comme en grandes quantités. Il ne fait aucun doute que l’alcool est nuisible et qu’il a un effet des plus négatifs sur l’esprit et le corps de ceux qui le consomment.

Il embrouille l’esprit, cause toutes sortes de maladies, fait gaspiller de l’argent aux gens et, trop souvent, détruit des individus, leur famille et leur communauté. Des chercheurs[1] ont d’ailleurs démontré qu’il existait un lien indiscutable entre l’alcool et les jeux d’argent. La consommation d’alcool affaiblit le jugement, réduit les inhibitions et encourage la prise de risques irréfléchie souvent associée au jeu et aux activités dangereuses. Dans le Coran, Allah nous dit que les substances enivrantes et les jeux de hasard sont des abominations du diable et Il nous ordonne de les éviter à tout prix (Coran 5:90).

En Australie, sur une population d’environ 20 millions de personnes, près de 3000 personnes meurent chaque année à cause d’un abus d’alcool, tandis que 65 000 autres sont hospitalisées pour la même raison. Toutes les études soulignent un lien certain entre l’abus d’alcool et des lésions cérébrales et près de 2500 Australiens sont traités, annuellement, pour des lésions cérébrales reliées à l’alcool. Des recherches menées au Royaume-Uni indiquent que 6% des décès dus au cancer sont reliés à l’abus d’alcool et le Centre Harvard pour la Prévention du Cancer confirme que boire démesurément augmente de manière significative le risque de développer un cancer de la bouche, du pharynx, du larynx, de l’œsophage, du foie ou du sein. Consommer de l’alcool durant la grossesse peut provoquer, chez le fœtus, le syndrome d’alcoolisme fœtal, dont les complications incluent un faible poids à la naissance, certaines malformations faciales, des yeux plus petits que la normale, des doigts palmés ou manquants, des malformations au niveau des organes et, plus tard dans la vie, des difficultés d’apprentissage et un retard mental.

Des chercheurs, en Australie, estiment que 47% de ceux qui ont commis des crimes violents et 43% des victimes de ces crimes étaient ivres au moment du crime. L’alcool est responsable de 44% des brûlures accidentelles, 34% des chutes et des noyades, 30% des accidents de la route, 16% des abus contre les enfants et 7% des accidents industriels. Et pourtant, même s’il est clair que l’alcool est responsable d’autant de problèmes de société, il demeure légal et même encouragé dans la plupart des sociétés. Dans certains pays musulmans, où l’alcool est officiellement interdit, nombreux sont ceux qui succombent tout de même à la tentation et qui deviennent victimes de cette maladie qu’est l’alcoolisme. Il est étonnant de constater que malgré tous les problèmes qu’engendre l’alcool, des gens de partout, dans le monde, continuent d’en consommer, en quantités de plus en plus importantes. Pourquoi ?

L’alcool est l’un des moyens utilisés par Satan pour détourner les gens de l’adoration de Dieu. Dieu affirme clairement, dans le Coran, que Satan est un ennemi déclaré. Et pourtant, en consommant de l’alcool, on invite Satan dans nos vies et on lui rend facile la tâche de nous distraire de l’adoration de Dieu.

« Certes, Satan est un ennemi pour vous; alors considérez-le comme tel. Il ne fait qu’inviter ses partisans à devenir des habitants du Feu ardent. » (Coran 35:6).

L’alcool affecte l’esprit et fait paraître acceptables les péchés et les mauvaises actions. Il crée de l’inimitié et de la haine entre les gens, les empêche de garder Dieu à l’esprit, les distrait de la prière et les incite à s’engager dans des relations sexuelles illicites. L’abus d’alcool finit toujours par faire ressentir de la honte et des regrets à ceux qui s’en rendent coupables, en plus de les déshonorer et de les abrutir. De plus, il pousse souvent les gens à révéler des secrets bien gardés et à divulguer les fautes commises par d’autres.

« Satan ne cherche qu’à susciter l’inimitié et la haine entre vous à travers les boissons alcoolisées et les jeux de hasard, et à vous détourner de l’invocation de Dieu et de la prière. Y renoncerez-vous donc ? » (Coran 5:91)

Dans l’Arabie préislamique, l’usage de l’alcool était très répandu. Pour éradiquer ce mal, Dieu, dans Sa miséricorde, imposa son interdiction, mais le fit d’abord par étapes. D’abord, Il fit comprendre aux gens qu’il y avait, dans l’alcool, plus de mal que de bien. Ensuite, Il ordonna aux musulmans de ne pas prier lorsqu’ils étaient ivres. Enfin, Il révéla un verset interdisant totalement l’alcool.

« Ô vous qui croyez! Les boissons alcoolisées, les jeux de hasard, les autels dressés pour les idoles et les flèches de divination ne sont que des abominations, des œuvres de Satan. Éloignez-vous-en, si vous tenez à la réussite. » (Coran 5: 90).

Lorsque ce verset fut révélé, les citoyens musulmans de Médine commencèrent immédiatement à détruire leurs stocks d’alcool. Même ceux qui étaient en train de savourer un verre d’alcool crachèrent ce qu’ils avaient dans la bouche et vidèrent leurs verres. On raconte que les rues de h2Médine étaient inondées d’alcool. Pourquoi, donc, est-il si difficile d’éradiquer ce problème au 21e siècle? Les croyants d’aujourd’hui doivent réapprendre à placer leur confiance en Dieu, comme le firent les premiers musulmans, qui avaient compris que Dieu était leur unique Protecteur et l’Unique qui pouvait subvenir à leurs besoins. Toute la force et le pouvoir proviennent de Dieu et un problème comme celui de l’alcool ne peut être éradiqué que si ceux qui souffrent d’alcoolisme se tournent vers Dieu, en totale soumission.

Le Coran est un guide envoyé à toute l’humanité, jusqu’à la fin des temps. Il comprend plusieurs conseils et commandements, de la part du Créateur à Sa création. Si l’on suit ces conseils et commandements, nos vies seront tranquilles et faciles à mener, même dans les périodes plus éprouvantes. Dieu établit un lien entre l’alcool, les jeux de hasard et l’idolâtrie. Il se montre toutefois miséricordieux et généreux envers les croyants et reconnaît le problème de la dépendance.

L’islam encourage ceux qui souhaitent se repentir à le faire à tout moment; Dieu accepte le repentir de celui qui regrette sincèrement ses péchés et qui est fermement déterminé à ne pas recommencer. Les musulmans ne doivent pas ostraciser ceux qui commettent des fautes; ils doivent plutôt rester proches d’eux et les encourager à se tourner vers Dieu. Les amis, la famille et les voisins ne doivent pas fermer les yeux lorsqu’une personne se détruit elle-même et détruit sa famille. L’islam est une religion centrée sur la communauté et ne laisse pas les individus faire ce qu’ils veulent si ce qu’ils font cause du tort aux autres. L’abus d’alcool n’affecte pas que l’alcoolique, mais aussi sa famille et sa communauté. C’est pourquoi il y a une grande sagesse dans la prohibition de l’alcool.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Le CPI explique les raisons de la crise d’électricité à Gaza
.
Projet de judaïsation au Mont Scopus à Jérusalem
.
Un blessé par les balles de l’occupation israélienne dans le nord de Gaza
.
Un Palestinien arrêté sur un checkpoint à Toulkarem
.
95% des réfugiés palestiniens en Syrie survivent grâce aux aides de l’UNRWA
.
Les forces de l’AP ont commis 4175 violations en 2016
.
Une délégation du Hamas arrive à Moscou pour des pourparlers de réconciliation
.
« Quds Internationale » réclame une action arabe contre le déplacement de l’ambassade américaine à Jérusalem
.
La police israélienne recommande l’inculpation de Netanyahu
.
L’occupation expulse le père d’un martyr de sa maison à Jérusalem
.
Renouvèlement de la détention administrative du fils du Cheikh jamal Abou Haija
.
L’occupation poursuit les arrestations dans divers domaines de la Cisjordanie
.
Manifestation à Qalanswa pour protester contre la démolition des maisons
.
Des blessés dans la répression des marches de Bilin et Na’lin à Ramallah
.
Jérusalem: 3 blessés par les tirs de l’occupation israélienne à Hazma
.
Le Hamas salue les participants à la manifestation de la crise de l’électricité
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com