MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 22 Rajab 1438.

Flash info du 22 Rajab 1438.
Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************


Découvrez le magnifique adhan qu’on pu entendre les fidèles d’une église à Rome.
L’histoire de Bilal, c’est aussi l’histoire de l’adhan (appel à la prière), car Bilal fut le premier muezzin de l’Islam.
À travers le monde, l’un des plus puissants symboles de l’Islam est l’appel à la prière.
Une église de Rome a invité un muezzin afin de faire découvrir l’appel à la prière des musulmans.
Dans la vidéo suivante, on assiste à un moment d’échange religieux qui prouve encore une fois que l’Islam est une religion de tolérance et de fraternité.
Les fidèles de cette église semblent captivés par ce splendide appel à la prière.
Une belle initiative permettant de faire découvrir aux autres cultes la profondeur et la beauté de notre religion.
Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

AJIB.FR
***

Le piège des sites de rencontres « musulmans »…
Les sites de rencontres connaissent une véritable expansion ces dernières années. Meetic étant sans doute le plus connu d’entre eux, voilà que des sites dits « musulmans » font leur entrée dans le marché des rencontres entre hommes et femmes. L’apparition de ces sites est d’autant plus consternante qu’ils trouvent une clientèle croissante. Retour sur ce phénomène et sur les moyens de l’éviter.
Pourquoi des millions de musulmans utilisent ces sites de rencontres ?
C’est la question que s’est posée le quotidien BBC News cette semaine. Face à l’engouement qu’engendrent ces sites, il est intéressant de se pencher sur la question afin de comprendre pourquoi tant de personnes de la communauté se retrouvent dans cet engrenage.
Bien que les sites Meetic ou Badoo soient les plus utilisés, les sites de rencontres « réservés aux musulmans » gagnent du terrain. C’est ainsi que le site de rencontres intitulé « inchaallah » se place dans le top 10 des sites de rencontres les plus utilisés en France, d’après Alexa.com. Une place choquante pour une communauté qui se doit d’être pudique et respectueuse des principes islamiques. Ce site enregistrai déjà 149 041 visites pour l’année 2014, se plaçant ainsi devant des sites très connus tels que AttractiveWorld ou encore eDarling.
Un autre site réservé aux musulmans se situe également dans le classement : le site MekToube arrive en effet dans le top 15 des sites les plus utilisés avec 82 218 visiteurs pour l’année 2014. La communauté musulmane se replie sur les sites de rencontres mais pour quelles raisons ? Comment en sommes-nous arrivés là ?
Il ne fait aucun doute que de nombreux célibataires en France et partout ailleurs peinent à se marier, à fonder un foyer et à trouver une personne qui correspond à leurs critères. De rencontres en rencontres, accumulant les déceptions et embarrassant parfois les familles, certains membres de notre communauté, au bord du désespoir, sombrent dans la tentation des sites de rencontres. Pensant ainsi choisir la facilité, ils se retrouvent en réalité pris au piège de Shaytane le lapidé.
Comment éviter de tomber dans ce piège ?
Chaque être humain ressent naturellement le besoin d’être avec autrui, avec un autre qui partagera son quotidien. Ce besoin d’être avec un autre est naturel et humain. Cela dit, il est d’autant plus véridique pour les musulmans. Certes Allah a dit : {Et parmi Ses signes, Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent}. (Sourate 30 : Verset 21).
Ainsi, le besoin de se marier et de partager sa vie avec une autre personne est tout à fait justifié par les paroles de notre Créateur. De même, le mariage est un élément fondateur de notre foi. Il est donc nécessaire pour chaque membre de la communauté de s’unir avec quelqu’un. Cela dit, les étapes précédents le mariage sont d’une importance cruciale.
Rencontrer son époux ou son épouse sur un site de rencontres est-il réellement digne d’une vie de couple basée sur les principes de l’Islam ? Nous devons tant que possible nous éloigner de cette tentation, bien qu’elle soit belle et bien présente au quotidien. Avec l’accès à internet, le développement des technologies et de ces sites, notre communauté se retrouve confrontée à des tentations que les générations précédentes n’ont pas connues. A chaque génération sa tentation. A nous de faire un travail sur nous-même afin d’éviter d’y sombrer.
Tout d’abord, il faut garder à l’esprit que nous sommes sur terre afin d’adorer Allah. Or, entretenir des relations virtuelles avec un inconnu ne fait pas partie des actes qui satisfont notre Créateur. Au lieu de perdre son temps sur les sites de rencontres, à la conquête de l’amour parfait qui n’existe pas, hâtons-nous de gagner l’amour de notre Seigneur. Allah a dit : {Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand-Connaisseur}. (Sourate 49 : Verset 13). Appliquons-nous à devenir noble auprès de Celui qui a créé les cieux et la terre et évitons de causer Son Courroux car Il sait et voit tout. C’est Lui Seul qui nous accordera la vie conjugale et familiale, invoquons-Le donc en ce sens.
Par ailleurs, nous devons tant que faire se peut, nous attacher à la Sunna du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Allah a dit : {Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah. Et quiconque tourne le dos, Nous ne t’avons pas envoyé à eux comme gardien} (Sourate 4 : Verset 80). Nous avons la Sunna du Prophète (‘alayhi salat wa salam), nous devons donc nous y accrocher afin de faire partie du groupe qui sera sauvé au Jour du Jugement Dernier. Intéressons-nous plutôt à la manière dont le meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam) ainsi que ses compagnons (qu’Allah les agrée) ont connu leur épouse au lieu de nous entêtez à suivre les tentations de la nouvelle génération.
Enfin, rappelons-nous que les dangers d’internet sont nombreux. Nous ne pouvons être certains de l’identité, de la personnalité et de la sincérité des personnes, d’autant plus lorsque ces dernières se trouvent derrière un écran. Afin d’éviter de sombrer dans ce piège, pensons à satisfaire notre Créateur avant tout. Certes, Il nous a enjoint le mariage mais pas de cette façon. Pensons au comportement du Prophète (‘alayhi salat wa salam) et de ses compagnons (qu’Allah les agrée). Ne négligeons pas les dangers d’internet et de ce genre de sites et passons par d’autres moyens de rencontres plus sains : l’entourage, les connaissances, le réseaux de frères et sœurs, les responsables de mosquées, etc…
Qu’Allah nous éloigne des tentations et des pièges tendus par Shaytane le lapidé. Qu’Il nous permette d’avoir un conjoint pieux avec qui nous atteindrons la félicité.
AJIB.FR
***

Participez au financement d’une école primaire en Tunisie.
L’école primaire de Maghraoua, située à Bizerte en Tunisie, a besoin de votre soutien pour perdurer dans de bonnes conditions.
Une école insalubre qui a besoin d’être rénovée.
Créée en 1965, l’école se trouve aujourd’hui dans un état de délabrement avancé bien qu’elle accueille pas moins de 111 élèves. Le site est en bordure de la route principale qui traverse le village de Maghraoua et comporte une vaste et belle cour, avec une allée ombragée et des jardins abandonnés. L’environnement culturel dans le village est d’une pauvreté absolue : hormis l’école, les enfants n’ont aucun espace de jeu et de loisirs autre que la rue pour les garçons pour des parties de foot avec des balles souvent improvisées et les maisons pour les filles où elles sont cloîtrées pour les travaux ménagers ou les séances de feuilletons mexicains ou turcs à la télévision. Par delà l’action de réhabilitation de l’école, c’est aussi une action d’éveil et de loisir culturel qui compte être lancée dans ce petit village agricole où les jeunes, désabusés, n’ont que des envies de départ et d’ailleurs. Les besoins sont donc multiples :
Réparation et isolation des toits des salles de cours et du logement de fonction,
Réparation et peinture des murs,
Remplacement des fenêtres et des portes,
Réhabilitation et installation des toilettes (deux pour filles et deux pour garçons) et des lavabos,
Nivellement de la cour et aménagement des jardins,
Mise en place d’une salle de lecture, d’informatique et de jeux,
Réparation des ordinateurs existants et fourniture de nouveaux ordinateurs,
Acquisition de tables de travail, tableaux et armoires,
Acquisition et installation d’une pompe éolienne pour le puits. Le projet de réhabilitation de l’école comporte trois principales actions,
Réhabilitation des locaux,
Réhabilitation du jardin,
Mise en place d’une salle de loisir et de lecture .
Un gala de charité prévu pour récolter des fonds .
Parmi les associations qui se sont mobilisées et ont répondu à l’appel, figure l’association Univers-Cité, qui a pour dessein d’accompagner des adolescents à la réussite scolaire et professionnelle à travers différentes actions. Univers-Cité s’est engagé à financer une partie de la réhabilitation de l’école. Pour ce faire, elle organise le 20 avril un gala de charité à la Seyne-sur-Mer, dans le département du Var, afin de récolter les fonds nécessaires pour la rénovation de l’école de Maghraoua.
Pour effectuer une réservation ou participer au financement de ce projet, vous pouvez contacter l’association en question :
Téléphone : 09 80 74 92 93
.
Adresse mail : univers-cite@outlook.fr
.

katibin.fr
***

France : A Versailles, les réfugiés ont leur équipe de football .
L’initiative est portée par les « Voisins Solidaires 78 Versailles-Mortemets », un collectif qui vient en aide aux réfugiés de Versailles et ses environs.
Crée en février dernier, le Football Club Phénix de Versailles (FCPV) vient de former une équipe composée de joueurs refugiés d’Afghanistan, de Côte d’Ivoire, d’Érythrée, d’Éthiopie, de Guinée, du Portugal, de Somalie et du Soudan qui défendent les couleurs de Versailles.
« Dès les premières inscriptions, près de 50 réfugiés et précaires de neuf nationalités se sont montrés intéressés », explique le club au Parisien. Le mois dernier, le FCPV organisait un entraînement et un mini-tournoi. Aujourd’hui, le club de football est à la recherche de nouveaux bénévoles et d’équipements pour venir en aide aux joueurs.
Une cagnotte a été mise en ligne à cet effet. Avec un petit objectif de 500 euros, le club de foot a récolté la petite somme de 203 euros. Il ne reste plus que deux mois avant la fermeture de la cagnotte en ligne.
Versailles n’est pas la seule commune où des équipes de football similaires ont pu être formées. Des réfugiés afghans et soudanais ont par exemple permis en septembre 2016 à Bellenaves, un village situé dans l’Allier, de reformer une équipe de football et disputer ainsi des matchs de championnat.
saphirnews.com
***

« Ne brûlez pas les gens vivants et arrêtez de poser des bombes », dixit un présentateur de la chaîne islamophobe Fox News.
Devant les caméras et son micro dont il se sert comme d’un mégaphone de la haine, Jon Scott, un animateur habitué à sévir le week-end sur Fox News, la chaîne ultra-conservatrice américaine qui n’a de « juste et équilibré » que son slogan mensonger, se fait chaque fin de semaine la voix de son maître : le magnat des affaires australo-américain et islamophobe notoire, Rupert Murdoch.
La désinformation chevillée au corps et le racisme pour seconde nature, ce zélé présentateur n’a pas son pareil pour embraser les esprits lors du sacro-saint repos dominical, quand ils sont moins stressés et plus vagabonds que d’ordinaire.
En ce dimanche 16 avril, le commentaire très sobre d’un acteur de la série Homeland, Mandy Patinkin, alias Saul Berenson, un responsable de la CIA, qui a révélé que, dans la saison 6, le rôle des méchants sera tenu par « les hommes blancs du gouvernement et l’establishment militaire » et non plus par les musulmans, ces éternels terroristes des blockbusters hollywoodiens, a provoqué un énorme sentiment de frustration chez Jon Scott. Ce dernier espérait, sans doute, que le comédien joue la grande scène de l’indignation devant ce renversement des rôles insupportable…
Entouré de ses deux comparses tout aussi insatisfaits et pleins de rancœur que lui, il a échafaudé une fumeuse théorie du complot pour justifier cette volte-face scénaristique spectaculaire de Homeland.
Et comme si cela ne suffisait pas à calmer ses ardeurs, l’incendiaire du week-end sur Fox News a livré, une fois encore, les musulmans à la vindicte en leur prodiguant un conseil outrageant et inflammable : « A la communauté musulmane : si vous ne voulez pas que l’on brosse de vous un portrait négatif, ne brûlez pas les gens vivants et arrêtez de poser des bombes ».
Outrés par cette recommandation aussi irresponsable qu’infâme, certains musulmans américains ont préféré ironiser de manière sarcastique pour désamorcer, avant qu’elle n’enfle, l’énième polémique créée de toutes pièces par Jon Scott, celui par qui l’islamophobie sur le petit écran ne connaît aucune trêve salutaire Outre-Atlantique.
Une réponse cinglante du berger à la bergère :
Traduction : A la communauté de Fox News : si vous ne voulez pas être dépeints de manière négative, n’entrez pas dans les écoles et sur les lieux de travail pour tirer sur tout ce qui bouge.
oumma.com
***

Une jeune saoudienne tord le cou aux préjugés sur le voile sur Twitter.
Dans l’agora virtuelle des réseaux sociaux où se défoulent les islamophobes de tous poils, sans garde-fous, une adolescente saoudienne de 17 ans, résidant en Pennsylvanie, peut s’enorgueillir d’avoir joliment tordu le cou aux préjugés qui entourent le port du hijab, en laissant sans voix les excités qui s’étaient employés à les raviver via des gazouillis rageurs.
Retranchés derrière leur ordinateur pour distiller leur venin en toute impunité, ces grands pourfendeurs de l’islam, ulcérés par l’attachement à sa religion que manifestait la jeune Lamyaa sur Twitter, ont brusquement surgi dans un groupe de discussion afin de la mettre plus bas que terre, cliquant hargneusement : « Arrête de défendre l’islam ! Ferme-la, tu ne peux pas enlever ton foulard car ton père te battrait ».
D’abord atterrée par la véhémence de ce message qui l’interpellait directement, la jeune fille, pleine de ressources, s’est ensuite livrée à une expérience sociale, une première pour elle, à seule fin de démentir leurs propos et de leur faire perdre la face devant des milliers de twittos qui ont « liké » sans modération et avec une réelle jubilation.
Son idée de génie a consisté à converser en direct avec son père, resté vivre en Arabie saoudite, et à solliciter son avis sur sa vraie fausse décision de se dévoiler, ce dernier ignorant tout de cette supercherie pour la bonne cause.
Croyant dur comme fer aux doutes qui tiraillaient sa fille, la réaction très compréhensive de ce père saoudien a infligé un affront d’autant plus cuisant aux féroces opposants anti-voile qu’elle est devenue virale, totalisant plus de 146 000 retweets et 320 000 likes.
Voici la teneur de cet échange père/fille qui a fait tomber les stéréotypes en beauté et contraint les enragés du Net a ravalé l’écume de leur haine…
Lamya : « Baba, je veux te dire quelque chose. Je songe à retirer mon hijab »
Son père : « Ma chérie, ce n’est pas à moi de prendre la décision pour toi. Aucun homme ne le peut d’ailleurs. Si tel est ton désir, eh bien, fais-le. Je te soutiendrai dans tous les cas ».
oumma.com
***

France : Présidentielle 2017: le clip de campagne de Poutou dénonce le racisme et l’islamophobie.
Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***

Le Zimbabwe accepte le paiement des frais de scolarité avec les chèvres.
Les autorités de l’État zimbabwéen disent que les populations locales peuvent maintenant offrir du bétail comme des chèvres ou effectuer un travail dans les écoles pour payer les frais de scolarité des enfants.
La ministre de l’Éducation primaire, Lazarus Dokora, et la secrétaire permanente du ministère, Sylvia Utete Masango, ont déclaré au journal de presse contrôlé par l’État que cela pourrait être fait par les parents qui ne parviennent pas à recueillir des liquidités dans une économie frappée par des pénuries d’argent paralysant.
Dokora est cité par le journal disant que les écoles devraient être flexibles et veiller à ce que les personnes sans argent peuvent soit payer des frais sous forme de bétail, soit offrir leurs services aux autorités scolaires.
“En ce qui concerne le bétail, la communauté doit organiser un marché où tout le monde participe; Des autorités scolaires, du leadership local et des parents eux-mêmes pour éviter d’être dupé “.
Ses sentiments ont été évoqués par Utete Masango qui a déclaré: «En termes de valorisation, les chefs d’école seront présents pour le ministère de l’éducation primaire et secondaire et les membres du comité de développement scolaire pour les parents.Ils détermineront conjointement la valeur du bétail et pourront alors utiliser l’argent réalisé pour améliorer l’infrastructure scolaire ou aider à l’agriculture “.
Ce mouvement a mis en branle la sphère des médias sociaux avec certaines personnes affirmant que le gouvernement a paralysé toutes les opérations dans le pays, ce qui l’obligeait à proposer une idée du commerce des matières premières dans les écoles.
Africa24.info
***

Corée du Nord : Conflit imminent? Des militaires et des diplomates US évacuent leurs familles de Séoul.
Des militaires américains ont commencé à évacuer leurs familles et le personnel civil de bases à proximité de Séoul. En outre, les membres des familles de diplomates et du personnel de l’ambassade des États-Unis quittent également la capitale sud-coréenne. Des experts russes y voient le signe clair d’une menace de conflit
Les membres des familles de militaires américains ont commencé à quitter précipitamment la capitale de la Corée du Sud. Bien que le Pentagone n’ait pas confirmé officiellement cette information, des rapports sur l’évacuation sont apparus sur les réseaux sociaux et les serveurs publics de la 2e Division d’infanterie et de la 8e Armée américaine stationnées en Corée du Sud. En outre, selon des informations non confirmées, des familles de diplomates américains quitteraient Séoul.
Selon Konstantin Asmolov, un expert russe de la Corée, cette évacuation témoigne de la menace de conflit.
« Le comportement des Américains signifie qu’ils n’espèrent pas détruire en toute impunité les installations nucléaires de la Corée du Nord. Ils comprennent que la Corée du Nord répliquera à ces attaques. En outre, au centre de Séoul il y a un quartier bondé de troupes américaines », a indiqué Konstantin Asmolov, dans une interview accordée à Izvestia.
Alors que des médias locaux exhortent à ne pas céder à la panique, précisant que la Corée du Sud est fermement opposée à toute action militaire contre Pyongyang, Tokyo envisage pour sa part des mesures d’urgence pour évacuer les 60 000 citoyens japonais résidant en Corée du Sud.
Formellement, les États-Unis et la Corée du Nord sont en état de guerre. En effet, le conflit de 1950-1953 en Corée ne s’était achevé que par la signature d’un armistice. Les États-Unis ont refusé de discuter les multiples propositions de Pyongyang de signer un accord de paix, gardant en Corée du Sud plus de 28 000 militaires américains sous prétexte de défendre le pays contre la « menace du Nord ».
Pour augmenter leur force de dissuasion face à la Corée du Nord, les États-Unis songent à déployer trois porte-avions au large de la péninsule coréenne: l’USS Carl Vinson, l’USS Ronald Reagan et l’USS Nimitz.
La Corée du Nord, pour sa part, invoque la menace américaine et développe un programme nucléaire et balistique, malgré l’interdiction du Conseil de sécurité de l’Onu.
Africa24.info
***

France : M51: le missile nucléaire français pouvant rayer de la carte Moscou et St Petersburg.
Le missile M51 est un mer-sol-balistique-stratégique (MSBS) français dont l’ogive peut contenir plusieurs têtes nucléaires ayant chacune leur trajectoire. À l’origine, la France avait prévu de remplacer le M45 par la M5, mais en 1996, le ministère de la Défense a décidé que le coût du programme n’était pas justifié et réduit ses capacités. Le M51 a ensuite été développé et déployé en 2010.
Le missile a une portée considérablement plus grande que son prédécesseur, le M45, ainsi qu’une précision améliorée et des capacités de performance, y compris des aides à la pénétration capables de faire correspondre les capacités du système anti-balistique russe.
Les missiles M51 équipent progressivement les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins depuis 2007. C’est un des deux vecteurs de la bombe nucléaire avec le missile de croisière air-sol moyenne portée amélioré.
Le M51 est un missile à trois étages, d’une hauteur de 12 mètres, d’une masse totale supérieure à 50 tonnes (54 maximum, contre 36 tonnes pour le missile M45) qui a été conçu afin de pouvoir être lancé depuis un sous-marin en plongée. Éjecté par un système de chasse à poudre, le missile jaillit de l’eau puis allume son moteur ce qui lui permet d’atteindre la vitesse de Mach 15 (19 000 km/h).
Le M51 diffère de son prédécesseur, le M45, non seulement en termes de dimensions, mais également d’interface avec les tubes de lancement. Il présente également de nombreuses améliorations.
Le missile M51 dispose d’une capacité d’emport accrue, et ce grâce à l’adoption d’un profil de coiffe hydrodynamique trapu complété par un réducteur de traînée aérodynamique. La première version dite M51.1 est armée pour emporter les ogives furtives TN 75 de 110 kt (de 6 à 10 têtes) qui équipent l’actuel M45. À partir de 2016 une version améliorée dite M51.2 sera équipée de nouvelles (TNO) de 100 kt. Il est également doté d’une capacité multi-objectifs lui permettant de frapper plusieurs objectifs éloignés grâce à un système d’espacement des têtes intégré à la partie haute du missile.
Le missile est capable d’assurer un vol pouvant dépasser 1 000 km d’altitude, avec une précision chirugical. Ces caractéristiques permettent aux sous-marins de restreindre leurs zones de patrouille en évitant le goulet du détroit de Gibraltar : l’ouest du golfe du Bengale ou l’Amérique du Nord sont ainsi accessibles depuis la zone de patrouille Atlantique et le continent euro-asiatique depuis l’océan Indien. Chaque sous-marin embarque seize missiles stratégiques.
Africa24.info
***

Corée du Nord : Moscou met en garde Washington contre une «action unilatérale comme en Syrie».
Alors que les Etats-Unis durcissent le ton face à Pyongyang, le ministre russe des Affaires étrangères a souligné que les violations du droit international commises par Pyongyang ne justifiaient pas l’usage de la force, tout en les condamnant.
Moscou ne souhaite pas que Washington agisse de manière «unilatérale» pour régler le problème des programmes balistique et nucléaire nord-coréens, a affirmé ce 17 avril le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.
J’espère qu’il n’y aura pas d’actions unilatérales comme celles que nous avons vues récemment en Syrie», a déclaré le ministre au cours d’une conférence de presse à Moscou, allusion au raid aérien opéré par l’armée américaine en Syrie le 7 avril.
«Nous n’acceptons pas les aventures nucléaires et balistiques de Pyongyang en violation des résolutions de l’ONU, mais cela ne veut pas dire qu’il est dès lors possible de violer le droit international en utilisant la force» contre la Corée du Nord, a poursuivi Sergueï Lavrov.
«S’il faut interpréter [les récentes déclarations américaines] comme une menace d’utiliser la force de manière unilatérale […] alors c’est bien sûr un chemin dangereux», a souligné Sergueï Lavrov. Le chef de la diplomatie russe a émis le souhait que Washington «[se tienne] à la ligne que le président Donald Trump a énoncée à de nombreuses reprises lors de la campagne électorale».
Sergueï Lavrov se référait à la déclaration faite par le vice-président américain le 17 avril. Alors qu’il se trouvait sur la zone démilitarisée séparant la Corée du Nord et la Corée du Sud, Mike Pence a précisé que les Etats-Unis étaient déterminés à préserver la sécurité de la région et que «toutes les options [étaient] sur la table». En réaction à diverses provocations nord-coréennes, il a appelé Pyongyang à ne pas tester la «détermination» de Donald Trump sur la question nucléaire, ni la puissance de l’armée américaine.
Ces déclarations interviennent au lendemain d’un nouvel essai de missile raté par la Corée du Nord, qui a considérablement accéléré depuis un an le développement de programmes que la communauté internationale lui a pourtant interdit de mener.
Africa24.info
***
Belgique : La N-VA dit oui à une révision de la double nationalité.
Suite au référendum turc qui a vu la courte victoire du « oui », le député fédéral Hendrik Boggaert a jeté le pavé dans la mare. Pour lui, le résultat du référendum doit inciter des pays comme la Belgique de revoir leur position en matière de double nationalité.
Selon lui, le fait que 3/4 des turcs de Belgique soutiennent la réforme constitutionnelle de Recep Tayyip Erdogan pose la question de leur intégration chez nous.
Il faut rester beaucoup plus mesuré que cela .
La N-VA se dit favorable à une révision de l’octroi de la double nationalité. Mais le débat pourrait rapidement diviser le gouvernement fédéral. Didier Reynders, le ministre des affaires étrangères a confié ses doutes au micro de la RTBF quant à l’utilité d’un tel changement.
Il explique: « Un débat peut toujours avoir lieu au Parlement. Ce qui m’étonne, c’est qu’il soit lancé à propos d’une communauté à l’occasion d’une décision. Je crois qu’il faut rester beaucoup plus mesuré que cela et se rendre compte que la double nationalité bénéficie à un très grand nombre de Belges. Et ce, pour différentes raisons. Parfois tout simplement parce que les parents sont de nationalité différente. Toutes les idées peuvent toujours être évoquées au Parlement. Mais ça ira à contre-sens de ce qu’on a voulu faire depuis plusieurs années. »
N’est-ce pas, finalement, sanctionner une opinion politique? « C’est ce qui est fait. Quand je vois le lien qui est fait entre une décision prise par une communauté et l’appel à ce changement de législation. Je pense qu’on a progressé en offrant la double nationalité à un certain nombre de nos concitoyens. Si l’on veut retravailler sur ce sujet, il faut le faire de manière très calme ». Et non, ajoute-t-il, dans le cadre de cette « réaction épidermique ».
Réfléchir à la bipadridie en général .
De son côté, le constitutionnaliste Christian Behrendt comprend la prudence de Didier Reynders. Et rappelle que « réfléchir à la bipadridie, c’est réfléchir non seulement à la bipadridie belgo-turque. Mais c’est aussi réfléchir à la bipadridie en général et donc, belgo-française, belgo-italienne, etc. Tous les Belges doivent être traités de la même manière, c’est écrit dans notre constitution. »
Par ailleurs, ajoute-t-il, « il y a des Etats qui n’acceptent tout simplement pas l’abandon de leur nationalité. La Belgique n’est pas la seule partie car il y a à chaque fois l’autre Etat. Et il y a une multitude de législations différentes qui ne concordent pas toujours avec la notre ».

actualiteislamiquedebelgique.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
.
Un membre du Comité central du chef de mouvement du Fatah, le prisonnier Marwan Barghouti a déclaré que les 15 ans qu’ avait passé dans les prisons de l’occupation l’ont autorisé à devenir témoin et victime d’un système d’arrestations de masse aléatoires.
.
Jérusalem: Démolition de deux maisons au Mont Scopus
.
Arrestations et raids sionistes en Cisjordanie
.
Les avocats interdits de rendre visite aux prisonniers en grève de la faim
.
1200 colons ont envahi al-Aqsa pendant la Pâque juive
.
L’occupation annule les visites des prisonniers sous prétexte de la grève
.
28 journalistes palestiniens détenus dans les geôles de l’occupation
.
L’occupation mate une marche de solidarité avec les prisonniers à Bethléem
.
2e jour de la grève de la faim des prisonniers
.
Les Brigades d’al-Qods: Aucun effort négligé pour libérer les prisonniers
.
Naplouse: L’occupation prend d’assaut plusieurs quartiers
.
Sit-ins nocturnes par solidarité avec les prisonniers à Jénine
.
Al-Qassam : La libération des prisonniers est juste une question de temps
.
Hébron: Deux jeunes hommes arrêtés pour possession présumée d’un couteau
.
Jérusalem: 11 blessés dans des affrontements avec l’occupation israélienne
.
L’occupation isole un certain nombre de dirigeants de la grève de la faim des prisonniers
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.

Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 14 Joumada Al Awwal 1438.

Flash info du 14 Joumada Al Awwal 1438.
Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************

L’utilisation de la Soutra pour la sâlat.
Disposer « une soutra » avant de prier est un acte essentiel pour espérer effectuer sa prière en toute tranquillité et quelle soit validée par Allah (subhannou wa ta’ala).
La sutra est ce que le prieur peut mettre devant lui pour se protéger d’autrui. Le but de son utilisation n’est pas qu’elle le protège totalement comme un rempart. Il suffit qu’elle soit de la hauteur de la partie postérieure de la selle d’un chameau c’est-à-dire 2/3 d’une coudée (30 cm environ), et même si on se protège avec une flèche c’est suffisant.
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a montré la largeur minimum et maximum ainsi que la hauteur maximum de la sutra. Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a prié vers un mur, il a prié vers une monture, il a prié vers une petite lance plantée dans le sol devant lui, ceci nous montre que la sutra devant le prieur est quelque chose placé debout que ce soit grand ou pas, large ou fin.
Tout ceci convient donc comme sutra que ce soit un bâton, un mur, une pierre, un arbre, une selle, une lance plantée sur le sol. Si on ne trouve pas quelque chose qui tient debout.
Concernant la distance réglementé, il y avait entre l’endroit où le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) se prosternait et le mur vers lequel il priait un espace suffisant pour qu’une brebis puisse passer.
Le positionnement de la sutra avant la prière comporte de nombreux bienfaits. En effet, elle évite l’annulation de la prière causé par un passage, protège le regard du prieur, cela facilite le passage de tierce personne en évitant que celle-ci ne tombe dans un grave pêché et il s’agit surtout d’un ordre de Notre Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam).
Le musulman qui souhaite suivre la Sunna et être guidé à chaque pas place une sutra systématiquement avant l’acte de la sâlat. On rapporte d’Abî Jouhaym Ibnil Hârith (Qu’Allah l’agrée), qu’il a dit que le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a précisé: «Si celui qui passe juste devant le prieur connaissait la gravité du péché qu’il commet, il aurait préféré attendre 40 (ans), plutôt que de passer devant lui». [Hadith 180 agréé et la version citée est celle d’Al Boukhâri].
Cependant, il existe trois cas où la sutra n’a pas lieu d’être disposé avant l’exécution de la prière. Le prieur peut se passer de son placement s’il prit sur le mâtaf (déambulatoire, trajet pavé autour de la Ka’aba), pendant le tâwaf (circulation autour de la Ka’aba), et dans une mosquée s’il prit avec la présence d’un imam.
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : «Lorsque l’un d’entre vous prie, qu’il le fasse en face d’une sutra et qu’il s’en rapproche et qu’il ne laisse personne passer entre lui et la sutra». (Rapporté par Abou Dâwoûd, Ibn Mâdjah et Ibn Khazīmah).
Les femmes sont aussi concernées par cette Sunna lorsqu’elles prient chez elles les cinq prières obligatoires.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Amnesty International : la France ne respecte pas les droits des migrants.
Un rapport d’Amnesty International vient d’être rendu public au sujet de la France. Ce sont des violations systématiques des droits des migrants qui sont dénoncées sur le territoire français.
Des migrants renvoyés en Italie.
Amnesty International stipule des contrôles systématiques des migrants, un traitement déplorable des mineurs, une atteinte au droit d’asile. Les migrants se voyant refuser le droit de s’installer en France sont renvoyés vers l’Italie, depuis le département des Alpes-Maritimes particulièrement. Les migrants venant justement d’Italie font le voyage en train. Des contrôles ont lieu à bord, parfois même à cause de délation de la part des passagers ou du personnel. Il faut savoir qu’en France chaque migrant a droit à :
l’assistance d’un interprète,
l’accès à un appel téléphonique,
une demande d’asile,
la possibilité de recours contre la décision de refus d’entrée du territoire.
Si le droit français indique ces points, sur le terrain tout n’est pas appliqué puisque les personnes sont renvoyées vers l’Italie sans recevoir de notification écrite de refus d’entrée et d’installation en France. Ou alors le document remis n’est pas complet. D’autres migrants n’ont même pas le temps de déposer une demande.
Pourquoi bafouer les droits des migrants ? Pour les dissuader de venir en France et de s’y installer. Pourtant hommes, femmes et même enfants viennent souvent de pays en guerre, connaissant une instabilité politique, leurs vies étant même en danger.
Clic pour voir la Source de l’article
***

France : La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie « dénonce le procès politique intenté à son président Abdelaziz Chaambi ».
La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie dénonce le procès politique intenté à son président Abdelaziz Chaambi pour avoir défendu la famille Msakni à qui l’Etat avait enlevé en Février 2015 ses 5 enfants, dont un nourrisson de 3 mois privé du sein de sa mère, sous le prétexte incompréhensible et injustifié de « culture radicale » des parents.
Les militants et sympathisants de CRI s’étaient mobilisés contre cette injustice et les enfants avaient rejoint le foyer familial au bout de quelques jours, et les résultats de cette mobilisation avaient déplu aux autorités administratives et judiciaires qui ont décidé deux ans après les évènements de poursuivre notre président, au titre, semble-t-il, de représailles !
Après avoir accusé Monsieur Chaambi de radicalisme, puis de menaces envers le Conseil Général de l’Isère, le Procureur de la République de Bourgoin Jallieu a décidé de le poursuivre le 15 Février 2017 à 14h30 pour : « outrage et atteinte à la dignité de fonctionnaires » que personne ne connait puisque Monsieur Chaambi n’avait eu aucun interlocuteur direct du Conseil Général dans cette affaire lors des différentes manifestations.
La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie demande l’annulation de ce procès politique dont les objectifs évidents consistent à vouloir punir un militant et en dissuader d’autres de défendre les familles ou personnes victimes d’islamophobie et d’arbitraire d’Etat .
Clic pour voir la Source de l’article
***
Tunisie : Le ministre tunisien des Affaires étrangères justifie le décret de Trump interdisant le territoire aux ressortissants de 7 pays musulmans.
Dans une interview, le ministre tunisien des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a déclaré comprendre les décrets discriminatoires pris par Donald Trump contre les ressortissants musulmans.
Le président américain a interdit l’accès aux Etats-Unis aux ressortissants de 7 pays musulmans. La Tunisie, dont énormément de ressortissant ont rejoint la Syrie pour combattre Bachar, a été épargnée. Une décision que tente d’expliquer le ministère tunisien devant les caméras russes.
Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article
***
France : Viol de Théo : Bamboula c’est convenable déclare un policier en direct à la Télévision.
Alors que les emprisonnements de révoltés se multiplient sous tous les motifs, les 4 policiers qui ont violé Théo sont eux en liberté.
Et les insultes aux populations stigmatisées ne s’arrêtent pas là. L’IGPN police des police a estimé que le « viol délibéré » était « involontaire », ce^lle-ci le requalifie donc de simple « interpellation violente »…
Dans l’émission C’est dans l’air, Luc Poignant, représentant de la police a affirmé sans sourciller :
« Bamboula c’est convenable … » en faisant référence aux insultes qu’ont proféré les policiers à Théo.
On comprend mieux désormais l’état d’esprit dans la police où le racisme est une opinion … convenable.
Pas sûr que les minorités africaines et musulmanes voient les choses de la même manière.
Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article
***

France : Aide aux migrants : 3 000 euros d’amende avec sursis pour Cédric Herrou.
Pour être venu en aide à des migrants clandestins dans la vallée franco-italienne de la Roya, Cédric Herrou a été condamné à 3 000 euros d’amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Nice, vendredi 10 février, pour la prise en charge des migrants sur le territoire italien.
L’agriculteur a, dans le même temps, été relaxé pour l’aide au séjour et à la circulation qu’il a offert. Il était aussi poursuivi pour avoir installé, en octobre 2016, une cinquantaine d’Erythréens dans un centre de vacances désaffecté qui appartient à la SNCF, à Saint-Dalmas-de-Tende (Alpes-Maritimes).
Lors de son audience le 4 janvier à Nice, Cédric Herrou avait déclaré : « Je le fais parce qu’il y a des gens qui ont un problème. Il y a des gens qui sont morts sur l’autoroute, il y a des familles qui souffrent, il y a un Etat qui a mis des frontières en place et qui n’en gère absolument pas les conséquences. »
Clic pour voir la Source de l’article
***

Canada : des associations musulmanes exigent des mesures contre l’islamophobie .
Une semaine après le tragique attentat survenue dans une mosquée à Québec, une coalition d’une quarantaine d’associations musulmanes ont exigé des mesures concrètes contre l’islamophobie.
Plusieurs de leurs représentants ont été reçus au Parlement ce mercredi. Ils ont présenté une lettre ouverte, laquelle a été appuyée par Amnesty International et la Coalition pour la surveillance internationale des libertés civiles. « On ne dit pas que le Canada et le Québec sont des environnements racistes. On dit qu’il y a des systèmes sexistes et des systèmes racistes et qu’il faut apporter des solutions », déclarait Haroun Bouazzi, co-président de l’Association des musulmans et des Arabes pour la laïcité (AMAL) au Québec.
Dans ses recommandations, la coalition demande trois niveaux d’interventions : au niveau municipal, l’attribution de ressources supplémentaires aux services de police locaux, notamment pour la conduite d’enquêtes sur les crimes haineux ; au niveau provincial, la création d’une direction générale de l’action contre le racisme ; et au niveau fédéral, l’adoption unanime, par tous les parlementaires, de la motion déposée par Iqra Khalid, députée de Mississauga-Erin Mills, sur les moyens de diminuer, voire d’éliminer le racisme systémique et la discrimination religieuse.
« On ne peut plus se permettre de laisser-faire ou de laisser-aller. Le laisser-aller peut coûter des vies et on l’a vu. Et ça nous fait mal et c’est fait, la douleur est là », a exprimé Sabrina Sassi, étudiante au doctorat à l’Université Laval, frappée de plein fouet par le drame au Québec. Une des victimes était chercheur rattaché à la faculté tandis que l’auteur présumé de l’attentat était un étudiant de l’université.
La coalition souhaite aussi que la date du 29 janvier – jour de l’attentat contre le CCIQ – soit retenue comme journée nationale de lutte contre l’islamophobie et qu’un cours obligatoire sur le racisme et la discrimination soit offert dans les écoles secondaires.
Clic pour voir la Source de l’article
***

France : Le profil des descendants d’immigrés en France passé au crible par l’INSEE .
En 2015, 7,3 millions de personnes nées en France ont au moins un parent immigré, soit 11 % de la population selon une étude de l’INSEE publiée mercredi 8 février (plus bas). La France compte davantage de descendants d’immigrés que d’immigrés eux-mêmes. Ils sont 5,9 millions, soit moins de 9 % de la population.
Parmi ces 7,3 millions de personnes, 45 % d’entre elles sont d’origines européennes (arrivés dans les années 1930 pour ceux venant d’Espagne et d’Italie ou vers les années 1970 pour le Portugal), tandis que 31 % sont issues de l’immigration maghrébine (Maroc, Algérie, Tunisie), 9 % d’Asie (Turquie, Laos, Vietnam et Cambodge) et 4 % viennent d’Amérique ou d’Océanie.
L’étude rappelle que les descendants d’immigrés sont plus jeunes que le reste de la population. Ainsi, 47 % d’entre eux ont moins de 25 ans contre 30 % de la population n’ayant pas de parents immigrés. Les plus jeunes descendants d’immigrés sont d’origine africaine : 42 % du Maghreb et 19 % d’Afrique subsaharienne. Aussi, la plupart vivent à Paris, 30 % des descendants d’immigrés vivent en Île-de-France, 28 % dans des agglomérations de plus de 200 000 habitants. Seulement 11 % d’entre eux vivent dans les zones rurales.
Un départ du foyer parental plus tardif pour les descendants d’immigrés.
L’INSEE relève la mixité des couples parmi les descendants d’immigrés de 25 ans ou plus. 67 % d’entre eux qui ont plus de 25 ans, vivant en couple, ont un conjoint qui n’est ni immigré ni descendant d’immigré. Ils ne sont qu’une minorité, soit 20 % à être en couple avec un conjoint immigré. « Ainsi, la mixité du couple parental semble favoriser la mixité des couples formés par leurs enfants », indique l’étude, qui relève par ailleurs que les jeunes descendants d’immigrés décohabitent plus tardivement que les autres jeunes.
77 % des descendants d’immigrés âgés de 18 à 24 ans n’ont en effet pas encore quitté le foyer parental, contre 62 % des jeunes qui ne sont ni immigrés ni descendants d’immigrés. « Ce constat général est encore plus prononcé parmi les jeunes ayant deux parents immigrés ; 85 % d’entre eux vivent encore avec leurs parents », fait part l’INSEE, soulignant que les descendants d’origine africaine ou asiatique sont plus nombreux à cohabiter avec leurs parents (respectivement 83 % et 79 %) que les descendants d’origine européenne (67 %).
« Les jeunes descendants de couples mixtes ont en revanche un comportement de décohabitation plus proche de celui des jeunes sans lien direct avec la migration », précise-t-on dans l’étude. Les jeunes descendants de 25 à 34 ans restent aussi plus longtemps chez leurs parents ; ils y vivent deux fois plus fréquemment (21 %) que ceux n’ayant pas de lien direct avec la migration (10 %).
Clic pour voir la Source de l’article
***

Le saviez-vous? Le stylo-plume inventé par Al-Mu’izz.
Les éternels clichés autour du « gouverneur musulman » ont la vie dure et ne font que considérablement augmenter aux yeux de l’occident.
Ce que beaucoup de monde ignorent, c’est que de très nombreux chefs musulmans ont non seulement défendus les avancées technologiques, mais ont également insisté pour que certaines inventions puissent voir le jour.
C’est le cas d’ Al-Muizz li-Dîn Allah, né en 932 à Kutama en Algérie et mort en 975 au Caire (Egypte). Il est le quatrième calife fatimide, successeur d’Al-Mansur en 953. Abu Mansur Nizar al-Aziz Billah qui lui succéda en 975, souhaitait avoir un moyen d’écrire sans qu’il n’ait à tâcher ses mains ou ses vêtements.
C’est à ce moment là qu’on décide de fournir à Al-Muizz li-Dîn Allah un stylo qui puise l’encre dans un réservoir pour ensuite alimenter une plume. Bien que la technique utilisée ne nous soit pas parvenue, le Qadi Al-Nu’man Banu Tamim explique dans son livre « Kitab al-Majalis wal-musayardt » que c’est à lui qui est revenu à la charge pour commander et suivre la construction de ce stylo.
Le stylo fut le résultat d’un développement progressif qui a abouti en 1884 à l‘élaboration du stylo à capillarité par Lewis Edson Waterman.
Ce qui avait attiré l’attention du calife fatimide est le fait que le stylo plume limite la direction et l’angle d’attaque de la pointe avec la feuille. Une véritable révolution en terme graphologique qui a bouleversé l’art de l’écriture à travers le monde entier.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Etats-Unis : tué par la police, la famille d’Ezell Ford touchera 1,5 million de dollars.
En 2014, à Los Angeles, la police tuait Ezell Ford, un jeune homme noir. Le conseil municipal de la ville vient de voter le versement de 1,5 million de dollars pour sa famille.
Une interpellation sans raison valable.
Après le décès de Ezell Ford, les manifestations pour dénoncer les violences policières s’étaient multipliées. La famille de la victime avait indiqué qu’il souffrait de troubles mentaux entraînant donc un comportement ne paraissant pas « normal ». Cela avait ainsi été le cas le soir de sa mort. Suite à une enquête menée par un comité de supervision de la police, il avait été noté que les officiers concernés avaient violé les pratiques de la police de Los Angeles.
Les deux officiers ayant abattu le citoyen américain ne seront cependant pas poursuivis au pénal.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Génocide des Rohingyas : l’ONU veut une commission d’enquête indépendante.
L’ONU souligne le manque de crédibilité du rapport rendu par la Commission d’Etat de la Birmanie concernant le génocide des Rohingyas. L’organisation mondiale demande une nouvelle commission.
La Birmanie ne mène pas d’enquête efficace.
Le Haut-commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme a rendu publiques les conclusions portant sur les agressions et violences que subissent les Rohingyas en Birmanie. Les Nations Unies devaient ouvrir une enquête qui soit impartiale et indépendante. Le Haut-commissariat de l’ONU indique que les forces de sécurité birmanes commettent des viols, des massacres de bébés et d’enfants notamment. Il y a également des enlèvements de musulmans et des passages à tabac. La Birmanie ne mène pas d’enquête efficace au sujet de toutes ces violations des droits de l’homme.
L’ONU a demandé la formation d’une commission d’enquête qui soit impartiale avec des observateurs internationaux. Peut-être que cela donnera donc des résultats concrets !
Clic pour voir la Source de l’article
**

Belgique : étrangers et binationaux nés dans le pays bientôt expulsables ?
Chez nos voisins belges, un projet de loi pour faciliter l’expulsion d’étrangers mais aussi de binationaux nés dans le pays vient d’être voté.
Risque d’un abus de l’utilisation de cette loi.
Les personnes ayant des origines étrangères mais nées en Belgique ainsi que celles arrivées avant l’âge de 12 ans dans le pays pourront être expulsées si elles sont considérées comme une « menace pour l’ordre public ou la sécurité nationale ». Pour l’heure ce sont des profils liés au terrorisme et au banditisme qui seraient concernés par cette loi. Cependant les associations, tout comme les Ecologistes et les Socialistes, pointent le texte du doigt. L’écologiste Benoît Hellings a d’ailleurs déclaré : « Si une personne est réellement dangereuse, il sera plus sécurisant qu’elle soit condamnée et emprisonnée plutôt que de l’envoyer à 15 km de l’autre côté de la frontière à l’heure de Facebook, Twitter, Instagram et Telegram » . Le risque d’un abus de l’utilisation de cette loi est mis en évidence.
Emir Kir du Parti Socialiste parle également de possibles expulsions sans condamnation et sur la seule base de renseignements.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Yusuf Islam obtient le soutien du président turc, Recep Tayyip Erdogan, pour financer une mosquée.
Le chanteur britannique Cat Stevens, alias Yusuf Islam, a rencontré le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara mercredi 8 février. Ils ont tous les deux discuté du projet de construction d’une mosquée à Cambridge, dans le sud-est de l’Angleterre. Yusuf Islam a déclaré que « Cambridge est le cerveau de la société britannique », ajoutant qu’« il est très important d’avoir une mosquée qui reflète le style et la culture britanniques au centre du cœur intellectuel d’Angleterre ».
Le président Recep Tayyip Erdogan a tweeté une photo de lui avec la pop star convertie à l’islam en 1977. « Mon cher frère Yusuf, je te remercie pour ta visite et ta conversation sincère. Bienvenue en Turquie », peut-on y lire.
Toujours sur Twitter, le Premier ministre Numan Kurtulmus a annoncé qu’il a rencontré le chanteur et qu’il a été question de la contribution de la Diyanet, la présidence des Affaires religieuses turques, à la construction de la mosquée. Le montant de l’aide n’a pas encore été révélé pour cette mosquée qui devrait pouvoir accueillir jusqu’à 1 000 fidèles et ouvrir ses portes en novembre 2018. En 2013, Cat Stevens avait déjà rencontré Recep Tayyip Erdogan, alors Premier ministre, au sujet du financement de ce lieu de culte.
Yusuf Islam a également salué l’engagement de la Turquie dans la crise des réfugiés. Les autorités turques disent avoir accueilli plus de 2,7 millions de réfugiés syriens et 300 000 irakiens.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Une Canadienne musulmane, refoulée à la frontière américaine, raconte son interrogatoire brutal et humiliant.
En ces temps agités par de fortes turbulences, sur la terre ferme comme dans les airs, où le moindre mot en arabe suffit à débarquer d’un avion US, manu militari, le passager qui l’a prononcé, et où l’appartenance à la religion musulmane équivaut à un crime de lèse-majesté au pays enchanté de Trump, il faut bien plus que montrer patte blanche, quand on a pour bible le Coran, pour être autorisé à entrer sur le terrain miné que sont devenus les Etats-Unis…
Fadwa Alaoui, une Canadienne d’origine marocaine installée depuis plus de vingt ans au Québec, en a fait récemment l’amère expérience, lors de sa pérégrination mensuelle vers le Vermont pour y faire du shopping.
Alors que son aller-retour régulier s’effectue sans encombre depuis plusieurs années, trouvant devant elle, grandes ouvertes, les portes donnant accès au verdoyant Etat de l’Amérique idéalisée, quelle ne fut pas sa stupeur de se voir bloquée à la frontière, pour la première fois de sa vie, par des douaniers inquisiteurs qui l’ont interrogée sans prendre de gants, puis refoulée sans ménagement.
C’est sur les ondes de Radio Canada que Fadwa Alaoui a relaté l’ostracisme mortifiant dont elle a été victime pendant quatre heures interminables, gardant un souvenir cuisant de l’interrogatoire auquel elle a été soumise par des autorités frontalières américaines dont tout, en elles, trahissait le racisme anti-musulmans.
Après lui avoir demandé de but en blanc sa religion, chose impensable il y a peu encore, les gentils douaniers de l’ère Trump l’ont interrogée sur sa pratique religieuse, en lui lançant un regard noir, avant de lui poser une question pour le moins déstabilisante qui ne souffrait aucune dérobade, ni mutisme …
« « Vous êtes musulmane ? », m’ont-ils demandé immédiatement, sur un ton autoritaire. « Oui », leur ai-je dit. Ils ont tout de suite enchaîné : « Pratiquez-vous votre religion? ». « Oui, bien sûr », ai-je répondu, et ils ont poursuivi de plus belle : « Dans quelle mosquée allez-vous ? Quel est le nom de l’imam? Où priez-vous ? Où les femmes prient-elles ? » », a raconté Fadwa Alaoui, confiant avoir été désarçonnée par leur énième question et non des moindres : « Que pensez-vous de Donald Trump ? ».
Interloquée, celle-ci s’exclama « Quoi ? », ce à quoi son interlocuteur lui rétorqua, en haussant la voix : « Que pensez-vous de sa politique ? ». Pour être perverse, cette question piège l’était assurément, et c’est par une pirouette que Fadwa Alaoui a tenté de se sortir de ce guêpier : « Ecoutez, j’ai une vie bien remplie, je n’ai pas le temps de suivre l’actualité. Il fait ce qu’il veut dans son pays », a-t-elle répliqué.
Son téléphone portable confisqué et passé au crible, c’est une application dédiée à des psalmodies du Saint Coran qui aura achevé d’aggraver son cas, faisant d’elle une ressortissante canadienne éminemment suspecte et une intruse indésirable de l’autre côté de la frontière, dans le monde merveilleux de Trump.
Clic pour voir la Source de l’article
***

En Israël, une vaste campagne de marketing ne parvient pas à enrayer le déclin du tourisme.
La coûteuse campagne d’Israël visant à attirer plus de touristes depuis l’Europe n’a pas donné de résultat.
Le tourisme vers Israël a de nouveau chuté en 2016, poursuivant sa tendance négative entamée avec l’agression de 2014 contre Gaza, où plus de de 2200 Palestiniens ont été tués, dont 550 enfants. Les chiffres du Bureau central des statistiques d’Israël montrent que les efforts coûteux engagés pour donner au pays l’image d’une destination amusante, insouciante, surtout aux yeux des Européens, sont en train d’échouer.
Globalement, le nombre de visiteurs en Israël a chuté l’année dernière de 1,2 %. Ceci après les baisses encore plus nettes des années précédentes : – 4,4 % en 2015, et – 8,2 % en 2014.
Un gros budget.
En décembre, le quotidien de Tel Aviv, Haaretz, annonçait que le ministère du Tourisme d’Israël « s’était vu accorder l’année dernière son plus gros budget de marketing alors qu’il tentait de modifier l’image d’Israël pour en faire une destination de voyage et étendre l’offre touristique ». La campagne phare, « Deux villes, Un voyage », s’adressait aux touristes européens afin de les attirer à Tel Aviv et Jérusalem.
Elle a coûté plus de 23 millions de dollars, mais des sources au ministère ont révélé à Haaretz que la « campagne faisait un bide ».Israël a aussi fait venir des célébrités de deuxième ordre, aux frais de la princesse, dans l’espoir que leurs publications sur les médias sociaux attireraient des visiteurs. Mais le nombre de visiteurs depuis le plus gros marché d’Israël, à savoir l’Europe, a chuté de 6,5 % l’année dernière, par rapport à celui de 2015.
Pour leur majorité, les visiteurs vers Israël viennent de France – et ce nombre est tombé de 300 000 en 2015 à 293 000 l’année dernière. Il y a eu 18 000 visiteurs de moins venant d’Allemagne – une baisse de 9 %. Le nombre de visiteurs venant de Russie s’est effondré de 414 000 à 285 000.
Israël s’est rattrapé un peu avec l’Asie : il a accueilli 86 000 touristes venant de Chine, contre 52 000 en 2015. Ils étaient environ 37 000 de plus aussi à venir d’Amérique du Nord, pour la plupart, des États-Unis. Les malheurs d’Israël ne font pas exception : la Turquie, qui a connu une tentative de coup d’État militaire en juillet et subi d’atroces bombardements et attentats, a vu le nombre de ses touristes chuter de 21 % l’année dernière.
L’Égypte continue de constater une baisse à deux chiffres du nombre des visiteurs Mais le sentiment général de danger dû à la violence dans la région n’explique pas tout. La Jordanie a réussi à inverser la tendance, enregistrant une augmentation de ses arrivées touristiques de 2,6 % en 2016, selon son ministère du Tourisme. La Jordanie a attiré 3,8 millions de visiteurs, à comparer avec les un peu plus de 3 millions vers Israël.
Un message ambigu, une dure réalité.
Israël essaie de se vendre comme un lieu différent du reste de la région – un avant-poste gai, amical de la civilisation « occidentale », et un agrément dans une région tumultueuse.
Mais cette image de marque est minée par le fait qu’Israël fait régulièrement les gros titres de la presse avec sa violente occupation et sa colonisation agressive de la terre palestinienne, la violence dans les rues des grandes villes où il espère attirer les touristes, les déclarations racistes de ses politiciens et ses tentatives sournoises pour saboter le mouvement non violent de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) en faveur des droits des Palestiniens.
En effet, les dirigeants israéliens persistent à dire que le pays est assailli par des dangers qui pourraient « éliminer tous les Israéliens ». Alors que cette position cherche à gagner une sympathie politique, elle rend en fait l’endroit peu attrayant pour les gens qui voudraient venir y passer un bon moment. Et pendant ce temps, les destinations vers l’Europe du Sud, surtout vers l’Espagne, battent tous les records de tourisme.
À propos, il y a une autre tendance notable en Espagne : depuis l’agression de 2014 contre Gaza, plus de 50 villes espagnoles se sont déclarées « libérées de l’apartheid israélien ».
Clic pour voir la Source de l’article
***

Al-Qaïda : Un attentat nucléaire contre la France est imminent.
Selon une information datant de début juillet, un attentat aurait lieu dans les 90 prochains jours aux Etats-Unis, selon un ancien agent des services de renseignement israéliens.
Juval Aviv – actuellement directeur de l’entreprise de renseignement Interfor basée à New York, mais aussi « consultant spécial » pour le congrès américain – a indiqué à Fox News que cette information est basée sur des renseignements obtenus en Europe et au Moyen-orient.
Il a déclaré qu’« un attentat est imminent aux Etats-Unis, cela peut se produire demain ou dans les prochains mois. Au plus tard dans 90 jours ».
Selon Aviv, « l’attentat se produira, tout comme Londres, dans un moyen de transport de masse. Ils toucheront six, sept ou huit villes simultanément pour montrer leur sophistication afin de toucher le moral du public ».
Toujours selon Aviv, « les Américains ne sont pas préparés aux attentats comme en Israël a essayer d’identifier des gens ou des colis suspects ». Et il rajoute « que les signaux d’alerte soient vert, jaune ou rose n’ont aucune signification pour les Américains qui n’ont aucune éducation et doivent y être préparés ».
Enfin, selon Aviv, « le fait de constamment transporter avec soi une bouteille d’eau et une serviette permet, en cas d’attentat de ne pas mourir par inhalation des fumées toxiques dégagées après l’explosion en se l’appliquant sur le visage ». De même, met il en garde « si vous avez un doute quand vous prenez un bus, le métro ou l’avion, n’y mettez pas les pieds. Cela peut être inutile dans 9 cas sur 10, mais cela peut vous sauver la vie. Faites confiance à votre sixième sens ».
Cette information est corroborée par un ancien consultant du FBI qui prétend qu’Al Qaïda s’est non seulement procuré des engins nucléaires, mais qu’il les a introduit aux Etats-Unis et les utilisera dans un très proche avenir.
Paul L. Williams prétend qu’Al Qaïda aurait planifié des attentats nucléaires spectaculaires dans plusieurs villes américaines. Parmi celles-ci : Boston, Los Angeles, Chicago, Dallas, Philadelphia, Miami, Washington et Rappahannock County, Va, une petite ville de Virginie qui abrite le centre de commandement qu’utiliserait la maison blanche en cas de guerre.
Selon lui, « les attentats se produiront entre maintenant et la fin de l’année 2005 ». Il a rajouté « L’Islam prêche la patience. Ils attaqueront quand ils l’auront décidé » !
Selon une source non identifiée proche du Tom Ridge – secrétaire d’Etat à la Sécurité intérieure – les affirmations de Williams sont proches de celles des services de renseignement américains qui confirme que les terroristes ont déjà introduit des engins nucléaires aux Etats-Unis.
Il semblerait par ailleurs que suite à la chute du mur de Berlin du 9 novembre 1989 [que quelques trotskistes français nostalgiques souhaiteraient voir reconstruire…] et la déconfiture de l’empire soviétique en 1991, la mafia Tchétchène aurait vendu une dizaine de mallettes contenant des bombes nucléaires tactiques miniaturisées – initialement destinées à exploser au cœur des villes américaines en cas de conflit nucléaire américano-soviétique capable de causer autant, pour chacun d’entre elles, autant de dégâts que la bombe d’Hiroshima – aux représentants de Ben Laden contre 30 millions de dollars en espèces et 2 tonnes d’héroïne.
Aujourd’hui, une quarantaine de ces mallettes (qui pèsent moins de 20 kgs) manquent dans les stocks de l’ex Union soviétique.
L’explosion d’une seule de ces mallettes entraîneraient une boule de feu d’un diamètre de 150 mètres dégageant une chaleur de 10 millions de degrés comparés aux 5.000 degrés causés lors des attentats du 11 septembre 2001 contre les tours du World Trade Center. De ceux qui survivraient à une telle explosion, 50% mourraient à un rythme d’environ 250.000 par jour !
Il semblerait enfin que ce soit l’argent de la drogue en Afghanistan et non pas la fortune de Ben Laden qui finance le mouvement Al-Qaïda.
Clic pour voir la Source de l’article
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
.
Zuma : Nous continuerons à soutenir les palestiniens
.
Des colons prennent d’assaut le site de Tersala à Jénine
.
Tentative d’attaque à la voiture-bélier à Hébron
.
3 Palestiniens assignés à résidence à Jérusalem occupée
.
Arrestations et raids en Cisjordanie suite à l’attaque de Petah Tikva
.
Des pêcheurs de Gaza attaqués par des canonnières israéliennes
.
L’occupation ferme l’entrée principale au camp de réfugiés de Fawwar
.
Le passage de Rafah sera ouvert samedi prochain dans les deux sens
.
Les colons attaquent les citoyens à Hébron et l’occupation déploie ses forces à Toulkarem
.
Six Israéliens blessés dans des attaques de tirs et de coups de couteau à Tel Aviv
.
Israël veut empêcher l’Irlande de reconnaitre l’Etat de Palestine
.
17 Conseils demandent l’annulation de la « loi de colonisation »
.
Barghouthi: L’expulsion est rejetée dans un futur accord d’échange
.
Une nouvelle colonie près de Naplouse et Ramallah
.
Al-Ghoul: Légaliser la colonisation est raciste et illégal
.
L’occupation rase une terre au centre de Jérusalem pour la deuxième fois
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com