MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 9 Shawwal 1438.

Flash info du 9 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Menace de guerre contre la Corée du Nord.

Après son entretien avec le nouveau président sud-coréen Moon Jae-in, le 30 juin, Donald Trump a encore durci le ton contre la Corée du Nord. « La patience stratégique avec le régime nord-coréen est terminée. Ensemble, nous faisons face à la menace du régime dangereux et brutal de Corée du Nord. Les programmes nucléaire et balistique de ce ce régime exigent une réponse déterminée », a déclaré le président américain. Pour la première fois, Washington a également annoncé des sanctions contre une banque chinoise accusée de coopérer avec Pyongyang.

Si la fonction des médias dominants est de substituer l’imaginaire à la réalité, la représentation occidentale de la Corée du Nord n’échappe pas à la règle. Vu de l’Ouest, il est vrai que Pyongyang fait figure d’accusé idéal. Cette « monarchie rouge », ce « régime ubuesque », ce « goulag asiatique » réunit les stigmates de tout ce que l’homo occidentalis est censé détester. Désigné par les grands prêtres du droit-de-l’hommisme comme l’incarnation du Mal, cet Etat honni ferait peser, selon le secrétaire d’Etat US Rex Tillerson, « la pire des menaces sur la paix mondiale ».

Mais de quelle menace s’agit-il ? Depuis son entrée fracassante dans le club des puissances nucléaires, en octobre 2006, la Corée du Nord est mise au ban des nations. Contre ce petit pays, la « communauté internationale » phagocytée par Washington a mobilisé les grands moyens. Résolutions onusiennes, sanctions économiques et manœuvres militaires se succèdent, sans relâche, pour isoler le régime fautif. Rangée par les USA dans la catégorie des « Etats voyous », la République populaire démocratique de Corée est dans la ligne de mire.

La propagande occidentale dépeint Kim Jong-un comme un tyran sanguinaire faisant joujou avec la bombe, mais cette caricature peine à masquer la réalité des rapports de force. Inutile d’être un grand expert, en effet, pour comprendre que la stratégie nucléaire nord-coréenne est purement défensive. Dissuasion du faible au fort, sa finalité est d’exposer l’agresseur à des représailles, et non de prendre l’initiative des hostilités. Les Nord-Coréens veulent échapper au sort de l’Irak et de la Libye, pulvérisés par les USA et leurs supplétifs pour avoir le bonheur de goûter les bienfaits de la démocratie importée manu militari.

Le bellicisme prêté à Pyongyang, en réalité, relève d’une inversion accusatoire dont le soi-disant « monde libre » est coutumier. Prompts à donner des leçons de morale, les USA sont les seuls à avoir utilisé l’arme nucléaire. A Hiroshima et Nagasaki, en août 1945, ils l’ont fait sans hésitation et n’en éprouvent aucun remords. Non seulement ce massacre de masse (plus de 220 000 morts) fut d’une barbarie sans nom, mais il n’avait aucune justification militaire. Le Japon était prêt à capituler, et le recours à l’arme atomique visait à intimider l’URSS, dont les troupes écrasaient l’armée japonaise en Mandchourie.

Pour la « nation exceptionnelle » à la « destinée manifeste », carboniser des centaines de milliers de femmes, d’enfants et de vieillards ne pose aucun problème sur le plan moral. Pour fêter l’anniversaire de la double explosion, les généraux US aimaient déguster en famille une pâtisserie en forme de champignon atomique. Cinq ans plus tard, les mêmes galonnés à la bonne conscience indécrottable déchaînèrent les feux de l’enfer contre les Coréens. Ces derniers échappèrent de peu à l’apocalypse nucléaire rêvée par MacArthur, mais ils subirent les effets dévastateurs d’une arme nouvelle : le napalm. Pendant la guerre de Corée, l’US Air Force fit un usage massif de cet explosif incendiaire, et la plupart des grandes villes du Nord ont été détruites.

Imagine-t-on une guerre qui anéantirait 60 millions d’Américains en les carbonisant avec des bombes incendiaires ? C’est ce que la Corée du Nord a subi entre 1950 et 1953. Déversant davantage de bombes sur la péninsule que sur le Japon entre 1942 et 1945, les généraux du Pentagone ont massacré sans état d’âme 3 millions de personnes, soit 20% de la population de ce petit pays. On se doute bien que de telles broutilles n’entacheront jamais le prestige inégalé dont jouit l’Oncle Sam dans les contrées occidentales. Mais à la lumière de cette histoire on comprend mieux, en revanche, la hargne anti-impérialiste des Nord-Coréens.

Il n’y a pas que le passé, au demeurant, qui incite à relativiser la passion de Washington pour la paix dans le monde et l’amitié entre les peuples. Lorsque les USA jouent la vertu outragée et brandissent l’épouvantail nord-coréen, on finirait presque par oublier qu’ils détiennent 4 018 têtes nucléaires, alors que la République populaire démocratique de Corée en possède une dizaine. Les cinq essais nucléaires nord-coréens ont provoqué des torrents d’indignation en Occident, mais les USA en ont réalisé plus d’un millier. Enfin, ce n’est pas la Corée du Nord qui a pris l’initiative de nucléariser la péninsule, mais les USA en 1958.

Lorsqu’on demande ce que viennent faire des porte-avions US dans la région, la propagande répond que la Corée du Nord est un Etat-voyou qui a violé le traité de non-prolifération nucléaire. Mais un Etat souverain est libre de dénoncer un traité international, et Pyongyang a la mérite d’avoir annoncé la couleur en se retirant du TNP. De ce point de vue, sa situation est beaucoup moins scandaleuse que celle d’Israël. Car cet Etat non-signataire du TNP détient 300 têtes nucléaires avec la bénédiction des puissances occidentales, alors qu’il bombarde ses voisins et colonise des territoires qui ne lui appartiennent pas.

Les dirigeants nord-coréens ont beau user d’une rhétorique grandiloquente, ils ont les pieds sur terre. La puissance militaire de cet Etat de 25 millions d’habitants représente 2% de celle des USA, et sa seule ambition est de prévenir une agression extérieure dont la perspective n’a rien d’irréel. Réduits à l’impuissance au Moyen-Orient, les docteurs Folamour du Pentagone rêvent d’en découdre avec ce pays récalcitrant. Ils ont installé un bouclier anti-missiles en Corée du Sud, dépêché dans la région un puissant groupe aéro-naval, et largué dans la montagne afghane la méga-bombe anti-bunker « MOAB » en guise d’avertissement.

Malgré les réticences du nouveau président sud-coréen, qui s’est déclaré prêt à « renvoyer » le bouclier anti-missiles, les « neocons » de Washington envisagent ouvertement une opération militaire contre les installations nucléaires nord-coréennes. Car l’affrontement avec la Corée du Nord présenterait deux avantages. Il constituerait un puissant dérivatif à l’échec de l’impérialisme au Moyen-Orient, où il se heurte à l’axe Moscou-Téhéran-Damas-Bagdad. Et il fournirait un banc d’essai pour le bombardement des installations souterraines du complexe nucléaire nord-coréen avec la bombe « MOAB ». En cas de succès, une telle prouesse technologique priverait la Corée du Nord de son outil de dissuasion et administrerait une leçon de choses à l’Iran, cible préférée de l’administration Trump.

Pari hasardeux, bien sûr. Dans l’immédiat, cette agressivité a pour seul effet de conforter Pyongyang dans sa détermination. Farouchement attachée à sa souveraineté, fidèle à l’idéologie du « juché » (autonomie) héritée de Kim-Il-Sung, la Corée du Nord n’aime pas qu’on lui marche sur les pieds. Contrairement aux USA dont la doctrine prévoit la possibilité d’une attaque préventive, son programme nucléaire indique clairement à ceux qui voudraient l’attaquer qu’ils s’exposent à de sévères représailles. Décidée à résister à toutes les pressions, adossée au géant chinois, la République populaire démocratique de Corée est un « domino » que Washington n’est pas près de faire tomber.

oumma.com
***


Palestine : Haniyeh: Le conflit doit s’orienter vers l’ennemi de la Nation »Israël ».

Le Chef du bureau politique du Hamas, Ismail Haniyeh, a déclaré: « Il est dangereux que le conflit reste à l’intérieur de la nation. Il doit plutôt être transmis à l’ennemi central, qui est l’ennemi israélien ».

Haniyeh a souligné lors d’une émission vocale enregistrée lors de la session d’ouverture de la Conférence de l’Union de la radio et de la télévision islamiques en Iran, dimanche, que les questions de la nation, en particulier la cause palestinienne, s’exposent à une tentative désespérée de liquidation.

Haniyeh a appelé les médias arabes et islamiques à se concentrer sur le concept de la nation avec toutes les sectes et l’ethnicité, ce qui indique que l’unité de la nation est devenue une cible, en réaffirmant: « Il y a des éléments externes qui veulent frapper et déchirer cette nation afin de servir le projet américain et l’occupation israélienne et leur donner l’opportunité de liquider la cause palestinienne et s’emparer de Jérusalem et d’Al-Aqsa ».

Haniyeh a vu que la nation a besoin de surmonter toutes les différences et de se concentrer dans le discours médiatique sur les termes et les concepts de cette nation.

Les activités de la 9ème session de l’Assemblée générale de l’Union de la radio et la télévision islamiques, ont commencé aujourd’hui dans la ville iranienne de Mashhad, intitulée « Mashhad de la satisfaction.. une source d’unité et de la civilisation islamique ».

Plus de 210 Organisations de médias, dont 133 chaînes de télévision et environ 500 personnalités représentant 35 pays, ont participé à la conférence.

L’Union a ouvert hier le travail du film islamique qui dure trois jours, avec la participation de 133 organisations de médias représentant 21 pays, offrant plus de 850 ouvrages télévisuels et cinématographiques sur les productions de 2017, en prenant les sujets politiques et non politiques, y compris les programmes pour enfants..

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Palestine : L’avocat captif Allan poursuit sa grève de la faim pour le 24ème jour.

L’avocat captif Mohammed Allan poursuit sa grève de la faim illimitée pour le 24ème jour, dans les prisons israéliennes pour protester contre les conditions de sa détention et pour décrocher sa libération.

L’avocat détenu Allan, âgé de 33 ans et originaire du village d’Aynabus au sud de Naplouse en Cisjordanie occupée a purgé une peine de 3 ans en prison, puis il a été libéré pour être ré-arrêté par les forces occupantes le 5 Juin 2017.

L’avocat Allan avait également une grande importance symbolique parmi les Palestiniens, depuis sa grève de la faim qui a duré 65 jours en 2014, avant d’être libéré en vertu d’un accord avec l’administration pénitentiaire de l’occupation.

Le père de l’avocat Allan a déclaré à notre CPI que son fils mène une grève de la faim depuis 24 jours consécutifs en protestation contre les conditions de sa détention illégale sans fondement juridique ni accusation.

Il a souligné que l’avocat Mohammed Allan est incarcéré dans la prison de Meggido, confirmant la détérioration de son état de santé, et a appelé les institutions et organisations des droits de l’homme et ceux qui se préoccupent des questions des prisonniers grévistes à mettre la pression sur les autorités occupantes pour le libérer immédiatement .

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Palestine : Des dizaines de colons et de soldats prennent d’assaut la mosquée d’Al-Aqsa.

Plus de 74 colons israéliens fanatiques ont envahi la Mosquée d’al-Aqsa et se sont baladés à l’intérieur, ce dimanche, sous la protection de la police israélienne.

Les forces d’occupation israéliennes ont ouvert la porte des Maghrébins et se sont déployés dans les esplanades de la mosquée d’Al-Aqsa en vue de protéger et garantir la profanation des sionistes extrémistes.

Dans le même contexte, les autorités d’occupation ont continué à empêcher de nombreux Jérusalémites, y compris les femmes de la liste noir, d’entrer dans la mosquée Al-Aqsa.
Les colons ont profané délibérément les cours d’Al-Aqsa dans les premières heures du matin, en profitant de l’absence des fidèles dans ces moments et de la protection des soldats israéliens.

.

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Palestine : Un plan sioniste pour bâtir un nouvel étage sous le mur d’al-Buraq.

Des sources israéliennes ont révélé, hier, un plan israélien de construire un nouveau plancher, sous le Mur d’al-Buraq dans la cour de la mosquée Al Aqsa.

L’hebdomadaire « Iroshalim: » a annoncé que le chef de la municipalité de l’occupation de Jérusalem Nir Barkat a déclaré, lors d’une visite avec les membres du parti « Likoud », l’intention de la municipalité d’établir un autre étage dans la cour du mur d’al-Buraq.

Le gouvernement israélien a approuvé, le mois dernier, un budget d’un million de shekels pour commencer la construction et le développement de la cour et du tunnel des lamentations. Le budget vise aussi à découvrir les monuments et les conserver et à améliorer les transports pour les étudiants et les soldats.

De plus, il a approuvé un budget de 15 millions de dollars shekels, pour la mise en œuvre du système de train aérien..

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Palestine : Le porte-avions américain USS George H. W. Bush accoste à Haïfa occupée.

Le porte-avions américain à propulsion nucléaire USS George H. W. Bush a accosté samedi dans la baie de Haïfa au nord des territoires palestiniens occupés en 1948, pour une durée de quatre jours.
C’est la première fois que l’USS George H.W. Bush est amarré en région depuis le mois d’avril 2000.
« Son arrivée symbolise la coopération permanente entre le corps militaire israélien et les forces armées des États-Unis, une relation basée sur des valeurs partagées et des intérêts communs », a déclaré l’armée d’occupation israélienne dans un communiqué.
La longueur du navire est de 333 mètres, et la longueur de la piste à bord est d’environ 200 mètres. Sa hauteur représente un bâtiment de 20 étages au-dessus du niveau de la mer et il est alimenté par deux réacteurs nucléaires.
Il transporte plus de cinq mille hommes, en comptant l’équipage du navire ainsi que les membres de l’armée de l’air..

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Haniyeh: Le conflit doit s’orienter vers l’ennemi de la Nation »Israël »
.
Le Chef du bureau politique du Hamas, Ismail Haniyeh a déclaré: « Il est dangereux que le conflit reste à l’intérieur de la nation, il doit être transmis à l’ennemi central, qui est l’ennemi israélien.
.
L’avocat captif Allan poursuit sa grève de la faim pour le 24ème jour
.
Des dizaines de colons et de soldats prennent d’assaut la mosquée d’Al-Aqsa.
.
Un plan sioniste pour bâtir un nouvel étage sous le mur d’al-Buraq
.
Le porte-avions américain USS George H. W. Bush accoste à Haïfa occupée
.
Cisjordanie: 9 Palestiniens arrêtés dont des dirigeants du FPLP et des ex-détenus
.
Cisjordanie: Deux hauts responsables du FPLP arrêtés par l’occupation
.
L’occupation interrompt la construction d’une maison à l’ouest d’Hébron
.
Libération anticipée du criminel de guerre Ehud Olmert
.
Macron rencontrera Netanyahu le 16 juillet
.
La municipalité de Salfit condamne la construction d’un collège dans la colonie d’Ariel
.
Hamas : la relation avec l’Egypte connaît un avantage qualitatif et positif
.
Les ex-prisonniers appellent le Mouvement Fatah à annuler la décision de cessation de salaire
.
Trois obus tirés depuis la Syrie s’abattent sur le Golan occupé, aucun blessé
.
Demain : débat sur un amendement de la loi fondamentale sur Jérusalem
.
Netanyahu gèle le projet de loi controversé sur les conversions au judaïsme
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 16 Joumada Al Awwal 1438.

Flash info du 16 Joumada Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


France : Marine Le Pen fâche une organisation de franco-israéliens.

Les propos de Marine Le Pen, qui a prôné la veille sur France 2 l’interdiction de la double nationalité franco-israélienne, ont suscité l’indignation de l’organisation Qualita, qui fédère des associations et des communautés francophones en Israël.

« Moi, je suis contre la double nationalité extra-européenne », déclarait Marine Le Pen, jeudi soir dans L’Emission politique de France 2. « Israël n’est pas un pays européen, et je crois d’ailleurs qu’Israël accepte de le dire et de le penser », ajoutait la candidate FN. Loin s’en faut : ces propos sont « inacceptables pour les juifs de France », dénonce vendredi Qualita, une organisation qui fédère des associations et des communautés francophones en Israël.

L’un des dirigeants de Qualita, Ariel Kandel, assure à l’AFP que cette déclaration marque « une étape supplémentaire dans la volonté de Marine Le Pen de détruire l’identité des juifs de France qui est liée à la fois au judaïsme et à leurs relations avec Israël ». « La perspective que les juifs ne puissent plus à l’avenir jouir de manière apaisée de leur identité à la fois juive et sioniste est de plus inquiétante », a également le responsable de l’organisation qui chapeaute une vingtaine d’organisations francophones en Israël.

Le Pen veut interdire les kippas, sauf les « petites » qui ne seraient pas ostensibles.

Selon Marine Le Pen, cette interdiction d’une double-nationalité, qu’elle appliquerait si elle arrivait au pouvoir, « ne veut pas dire d’ailleurs que s’ils (les binationaux, NDLR) ne choisissent pas la nationalité française, ils devront partir de France, la France a parfaitement la possibilité d’accueillir sur son sol, y compris pour un temps long, des gens qui sont étrangers, qui gardent la nationalité étrangère ».

La candidate du FN a également tenté de justifier son souhait d’interdire tout signe religieux dans l’espace public, y compris les kippas. Mais en évoquant l’extension de la loi de 2004 qui concerne déjà les écoles, elle notait que les « petites croix » et les « petits kippas » étaient déjà « autorisées », donc qu’elle n’avait pas l’intention de les proscrire contrairement aux autres « signes ostensibles ». En réalité, les kippas, considérées comme ostensibles, ne sont déjà pas autorisées à l’école.

Le FN tente de nouer un dialogue avec les institutions juives. Si le Crif refuse toujours tout contact, Louis Aliot et Gilbert Collard avaient rencontré mercredi des représentants de la Confédération des Juifs de France et Amis d’Israël (CJFAI). Quelques jours plus tôt, l’Union des étudiants juifs de France lançait en revanche, avec SOS Racisme et d’autres associations, une campagne pour montrer « le vrai visage du Front national » en dénonçant des mesures prises par les municipalités dirigées par le parti de Marine Le Pen.

Clic pour voir la Source de l’article

***

France : Police : bientôt des contrôles systématiquement filmés ?.

À Marseille (Bouches-du-Rhône), le geste est devenu courant : allumer une caméra avant d’effectuer un contrôle. Le dispositif est très efficace pour apaiser les contrôles affirment les policiers marseillais interrogés par France 2. Eux l’ont adopté depuis deux ans déjà. Ces caméras-piétons sont testées depuis 2013 dans plusieurs villes françaises.

2 600 caméras mobiles.

Jusque-là, c’était au policier de décider s’il allumait sa caméra ou non. Désormais, le gouvernement a décidé de changer de doctrine avec une mise en place systématique lors d’un contrôle ou d’une interpellation. Mais certains avocats craignent un dispositif trop favorable aux policiers. Me Maxime Cessieux dénonce notamment le caractère unilatéral de ces caméras. Chez les forces de l’ordre, 2 600 caméras mobiles devraient être déployées dans les mois à venir.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Police : bientôt des contrôles systématiquement filmés ?

Clic pour voir la Source de l’article

***


N’oubliez pas de ne pas fêter la saint Valentin !

Nous sommes à quelques heures du 14 février et comme vous le savez dans de nombreux pays dans le monde, on fêtera la saint Valentin. Occasion pour nous d’en rappeler ses origines ainsi que la position de savants musulmans concernant sa célébration.

Ses origines, le chirk.

De nombreux historiens s’accordent pour dire que la Saint Valentin remonterait à l’époque de la Rome antique. A cet époque les romains étaient polythéistes et adoraient de nombreux « dieux », parmi eux Lupercus considéré comme le dieu de la fertilité, protecteur des troupeaux et des récoltes. Il était souvent représenté vêtu d’une peau de chèvre, c’est donc pour cela que les prêtres qui vouaient un culte à Lupercus lui offraient en sacrifice des chèvres.

Mais ça ne s’arrête pas là, à cette occasion le 15 février ils buvaient encore et encore du vin puis se baladaient à moitié nu dans les rues tout en touchant les passants et en tenant des morceaux de peau de chèvre à la main. Par la suite, une grande loterie était organisée, les jeunes filles écrivaient leur nom sur des morceaux de parchemins et les garçons tiraient au sort le nom d’une jeune fille avec laquelle il allait sortir pendant le restant de l’année. Des pratiques qui ne plaisaient pas aux dignitaires chrétiens de l’époque, c’est pourquoi les papes ont essayé de faire disparaitre les lupercales en instaurant la Saint Valentin le 14 février en hommage à Valentin prêtre qui aurait été guillotiné par le roi de l’époque parce qu’il promulguait le mariage.

Pour résumé, la saint Valentin était à l’origine une fête basée sur le shirk ( l’associationnisme) qui a ensuite été récupérée par les prêtres chrétiens pour endiguer le culte de Lupercus et les festivité lupercales.

La saint Valentin et l’Islam.

Allah (swt) a dit : « Aujourd’hui, J’ai parachevé votre religion et accompli sur vous mon bienfait et J’ai agréé l’islam pour vous comme religion » (sourate 5 verset 3).

Nul doute que la saint valentin n’a rien à voir avec l’islam, bien au contraire cette fête est basée sur des mœurs qui n’ont rien à voir avec la religion musulmane. Par ailleurs, nous avions évoqué lors de la célébration de noël l’unanimité des savants musulmans sur le fait de fêter des fêtes chrétiennes ou n’appartenant pas au calendrier musulman.

Pour Cheikh Muhammed Salih Al-Munajjid (via Islam QA).

« L’Islam ne reconnaît que les deux fêtes ; celle qui marque la fin du Ramadan et celle du Sacrifice. Les autres fêtes innovées ne représentent rien. Ceci est surtout le cas quand il s’agit de fêtes adoptées par d’autres religions ou par des communautés étrangères à l’Islam. »

En ce qui concerne le jour de la saint Valentin, Cheikh al Otheymine (via Islam QA traduction de Cheikh Louqman Ingar ) dit :

« Célébrer la Saint-Valentin n’est pas permis car :

1. c’est une fête innové qui n’a pas de base dans la Shariah.
2. cette fête invite (dans certains cas) des gens à un amour et à une passion (que la morale réprouve).
3. elle engage le coeur des gens à se consacrer à des occupations insignifiantes qui sont contraires au chemin des vertueux prédécesseurs (qu’Allah soit content d’eux).

Donc il est défendu d’exécuter n’importe quel rite lié à ce jour – que soit dans la nourriture, les boissons, les vêtements, les cadeaux, etc.
Un Musulman doit être fier de sa religion, et ne doit pas devenir un imitateur qui suit chaque appel.
Je demande à Allah de protéger les Musulmans de toutes les tentations, visibles ou cachées. ».

Une recommandation qui n’interdit pas le fait de manifester à l’égard de son époux/épouse des preuves d’amour, chose qui doit être faite tout au long de l’année et pas seulement un jour dans l’année. Aimer son époux / épouse, bien se comporter à son égard, en prendre soin ou encore l’aider au quotidien est un devoir pour chaque musulman musulmane, faillir à ces obligations serait contraire aux enseignement du Prophète (saw).

Allah a dit : « Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent » (Sourate 30, verset 21).

Enfin, nous rappelons à nos jeunes frères et sœurs que l’islam n’autorise pas les relations hors-mariage. Sortir avec un copain ou une copine même si l’on a l’intention de se marier avec n’est pas permis en islam. Nous les invitons donc à réfléchir au bien fondé d’une telle union, de s’en éloigner et de se diriger vers une union halal à savoir le mariage shar3i et ce même si ils sont jeunes.

Qu’Allah nous préserve et nous raffermisse dans son obéissance. Amine.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Des dizaines de milliers d’Indonésiens réunis dans les mosquées et appelés à voter.

Nous avions déjà parlé d’une manifestations qui avait réunie près de 2 millions d’Indonésiens dans les rues de Jakarta le 2 Décembre dernier.

La manifestation était une protestation dirigée vers le gouverneur Ahok accusé de blasphème et de critique du Coran. Aujourd’hui les indonésiens de la capital sont appelé à voté en masse lors des élections régionales.

Les mosquées, dont la grande mosquée nationale de la capital, ont réunies des dizaines de milliers de musulmans. Les représentants religieux appellent les fidèles à voter en masse contre ce gouverneur.

Qu’Allah permette à nos frères et sœurs Indonésiens de prendre la bonne décision!

Clic pour voir la Source de l’article

***


Indonésie : 100 000 personnes prient pour qu’un musulman soit élu gouverneur.

Les musulmans rassemblés pour une prière ont juré qu’ils défendraient l’Islam et voteraient pour un gouverneur musulman.

L’Indonésie est le plus grand pays musulman au monde avec ses 255 millions d’habitants, dont près de 90% sont musulmans. Mercredi aura lieu l’élection du gouverneur de Jakarta, la capitale. Ce samedi, dernier jour de la campagne électorale, plus de 100 000 Indonésiens se sont rendus à la grande mosquée de Jakarta pour appeler à voter en faveur d’un candidat musulman face au gouverneur sortant de la ville, un chrétien.

Lors de ce rassemblement qui a eu lieu sous la pluie, des militants brandissaient des pancartes sur lesquelles ont pouvait lire : « je préférerais que mon dirigeant soit un musulman » ou « il est interdit de choisir un infidèle comme dirigeant ». L’organisateur de l’événement, Muhammad Al Khaththath, a demandé aux musulmans réunis de jurer qu’ils défendraient Allah, son Prophète, le Coran et l’Islam. Un engagement que la foule a répété en chœur après lui, une main levée.

Un peuple uni pour une cause commune : être dirigé par un musulman et ainsi garantir de pouvoir vivre selon les principes de l’Islam.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Bobigny : une fillette sauvée in extremis par un jeune, non par la police.

La préfecture a reconnu, dimanche 12 février, que c’est un manifestant – et non des CRS – qui a porté secours à une fillette laissée seule dans un véhicule qui a pris feu, en marge d’un rassemblement pacifique organisé la veille à Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour réclamer justice pour Théo.

Une déclaration qui contredit leur communiqué de bilan adressé à la presse samedi soir. « Des effectifs de police ont dû intervenir pour porter secours à une jeune enfant se trouvant dans un véhicule en feu », pouvait-on lire. Il n’en fallait pas tant pour Le Parisien, qui a appuyé la version policière en ces termes : « Des passants ont découvert qu’une fillette de 6 ans se trouvait à l’intérieur d’un véhicule enflammé par les casseurs et ont immédiatement appelé les CRS à l’aide. Les forces de l’ordre sont rapidement intervenues et ont sauvé la fillette de justesse. »

Les témoignages ont rapidement afflué dans la soirée pour contredire cette version. Une poubelle enflammée par des jeunes s’est retrouvée devant une voiture alors en circulation. A l’intérieur, une mère de famille prend panique et sort de son véhicule arrêté en prenant un de ses enfants. Elle oublie de prendre sa fillette, âgé de cinq ou six ans et très apeurée. C’est là qu’un manifestant âgé de 16 ans se décide à réagir pour la sortir de la voiture autour de laquelle des projections de feu ont lieu.

« Il ne faut pas s’attribuer les mérites des gens »
Emmanuel Toula raconte auprès du Bondy Blog être intervenu seul, en l’extirpant de son siège arrière après lui avoir enlevé sa ceinture de sécurité. Il se réfugie dans un parc et « de là, je voyais les jeunes retourner le véhicule de la maman. Ils l’ont déplacé et en avaient pris un autre qu’ils avaient retourné de la même façon. Ils ont pris un bidon d’essence et ont mis le feu à la voiture. Le véhicule de la mère, lui, a explosé ». Le drame a été évité de justesse.

Aidé alors de deux hommes, il se dirige vers les gendarmes pour leur expliquer la situation. « On nous a dit de ne pas nous approcher. Je leur expliquais alors ce qui s’est passé, qu’on cherchait la maman de cette petite fille. On a été obligé de forcer 4/5 fois. Un gendarme nous a finalement dit de venir vers lui. La petite fille est restée avec les deux hommes et le gendarme, moi, je suis allé à la recherche de la maman. » Au bout du compte, ce sont les gendarmes qui remettent la fille à sa mère, que le jeune n’a pas réussi à trouver, bloqué par les cordons de sécurité.

« J’ai sorti cette petite de la voiture mais je ne suis pas un héros, je veux juste rétablir la vérité et la justice. Il n’y avait aucun policier lorsque j’ai sorti la petite fille de la voiture. Il y avait des tirs de gaz lacrymogènes en direction du groupe de jeunes autour mais aucun policier à moins de 30 mètres. (…) Il ne faut pas s’attribuer les mérites des gens », poursuit-il. « Mais je dis aussi à ceux qui ont mis le feu qu’il faut arrêter de faire des conneries car ça retombe ensuite sur des mères de famille comme celle-là. Je me demande ce qu’il se serait passé si personne n’avait rien fait. »

Clic pour voir la Source de l’article

***

France : Bobigny : débordements lors du rassemblement contre les violences policières.

De violents incidents ont éclaté à Bobigny en marge d’un rassemblement de près de 2000 personnes qui réclamaient « justice pour Théo », victime d’un viol présumé lors de son interpellation. Après plus d’une heure de manifestation, des policiers postés sur une passerelle ont reçu des projectiles. Des casseurs s’en sont pris à des vitres d’immeubles et au mobilier urbain.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
4 prisonniers soumis à la détention administrative pour la 5ème fois
.
L’occupation arrête un citoyen, ses 7 fils et sa belle-fille
.
Fermeture des barrages au sud de Naplouse
.
Une campagne de raids et d’arrestions en Cisjordanie occupée
.
Encore une fois, la Knesset discute la loi visant à interdire l’appel à la prière
.
L’occupation refuse d’enquêter sur l’attaque des colons contre un jeune de Kafr Qassem
.
Les forces d’occupation arrêtent une jeune fille palestinienne
.
L’ouverture du passage de Rafah pour le deuxième jour consécutif
.
Offensive israélienne et un barrage militaire au nord de Salfit
.
Haniyeh: un nouveau don Qatari de 100 million de dollars
.
Le Cabinet israélien tiendra une réunion dimanche avant celle de Netanyahu-Trump
.
Les canonnières sionistes ciblent les pêcheurs palestiniens au nord de Gaza
.
Larges entraînements militaires dans le Néguev et le sud d’Hébron
.
L’occupation a interdit à 32 palestiniens de voyager la semaine dernière
.
Le comité préparatoire de Conférence des Palestiniens à l’étranger visite l’ambassadeur de l’AP à Ankara
.
Udwan: Un nouveau mécanisme pour faciliter les déplacements au point de passage de Rafah
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Flash info du 18 Rabi Al Awwal 1438.

Flash info du 18 Rabi Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Santé : Le sommeil, un remède pour le cerveau.

Bien que nous passions à peu près le tiers de notre vie à dormir, que savons-nous réellement du sommeil ? Parmi les nombreux bienfaits du sommeil, nous pouvons citer l’amélioration de la concentration, de la mémoire et des capacités intellectuelles, la récupération de la fatigue physique et nerveuse accumulée quotidiennement, le renforcement les défenses immunitaires et la réduction du risque de maladies.

De plus, le sommeil, en déclenchant la sécrétion de l’hormone de croissance, participe au renouvellement cellulaire, à l’entretien des muscles, des tissus et des os.

Une autre fonction étonnante.

Dormir permet au cerveau de se nettoyer des déchets accumulés pendant l’éveil du fait de l’activité neuronale.

Cette découverte, publiée dans la revue américaine Sciences, pourrait faire avancer la compréhension des fonctions biologiques du sommeil et permettre de trouver des traitements contre des maladies neurologiques comme Alzheimer, estiment les chercheurs de l’étude, dont l’auteur principal est docteur à la faculté de médecine de l’université de Rochester à New-York.

Pour ce travail de nettoyage, qui serait responsable de la fonction récupératrice du sommeil, le cerveau utilise un système unique appelé « glymphatique », hautement actif pendant qu’on dort, qui permet de nettoyer les toxines responsables de la maladie d’Alzheimer et d’autres pathologies neurologiques. De plus, les chercheurs ont découvert que l’espace intercellulaire s’accroissait de 60% pendant le sommeil, permettant aux déchets d’être évacués plus efficacement car le cerveau est, en temps normal un espace clos !

Un miracle en soi.

Presque toutes les espèces animales dorment d’une manière ou d’une autre, des mouches aux baleines, notent les chercheurs. Or, le fait de dormir peut être fatal quand des prédateurs se trouvent à proximité : le sommeil doit donc répondre à une fonction vitale essentielle des êtres vivants.

Les auteurs ont pu observer pour la première fois ce système de nettoyage cérébral grâce à une nouvelle technologie d’imagerie utilisée sur des souris, dont le fonctionnement cérébral est comparable à celui des humains. Ce mécanisme, intégré dans le système sanguin du cerveau, pompe le fluide cérébro-spinal à travers les tissus et le renvoie purifié, les déchets étant transportés par le sang jusqu’au foie, où ils sont éliminés.

Une élimination de ces toxines du cerveau est essentielle car leur accumulation, comme celle de protéines toxiques, peut provoquer la maladie d’Alzheimer. Quasiment toutes les pathologies neurodégénératives sont liées à une accumulation de déchets cellulaires, soulignent ces chercheurs.

Une révélation surprenante ? Pas tellement, car Allah dans le noble Qur’an dit : « N’ont-ils pas vu qu’en vérité, Nous avons désigné la nuit pour qu’ils y aient du repos, et le jour pour voir ? » Sourate An-Naml – 86.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Syrie : la ville d’Idlib pourrait être « la prochaine Alep ».

Les convois humanitaires évacuent la population assiégée à Alep vers la ville d’Idlib notamment. Cependant l’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a mis en garde contre le fait qu’Idlib pourrait subir le même sort que la ville alépine.

Idlib pourrait devenir « la prochaine Alep ».

Depuis jeudi, la population à Alep a trouvé du répit grâce à son évacuation vers des zones tenues par la résistance au régime de Bachar Al-Assad ou vers la partie ouest d’Alep sous contrôle gouvernemental. Bien que ce sauvetage tant attendu ait enfin pu être mis en place, avec notamment le Croissant Rouge et la Croix Rouge, les prochaines semaines risquent de voir se reproduire ce qu’Alep a déjà connu. En effet, l’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a tenu à souligner que les habitants étaient notamment déplacés vers Idlib, aux mains de l’opposition à Bachar Al-Assad, et que la ville pourrait donc connaître une situation similaire à celle d’Alep. Si aucun accord politique et aucun cessez-le-feu durable, et surtout définitif, ne sont conclus, la population sera une fois de plus la cible du régime syrien et de ses alliés.

A l’heure actuelle, d’après l’ONU, il y aurait encore 50 000 personnes à Alep-Est alors que les évacuations continuent. Forcés par la violence, le siège et les bombardements à quitter leurs foyers, les habitants alépins ne sont pas pour autant en sécurité. Nous sommes prévenus !

Clic pour voir la Source de l’article

***

Syrie : Jean-Pierre Raffarin sur Alep : « Je le redis, Obama n’est pas innocent de cette situation ».

Invité ce mercredi de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, Jean-Pierre Raffarin est revenu sur la reprise d’Alep par le régime syrien.

« Aujourd’hui, Téhéran, Damas et Moscou sont les vainqueurs de cette situation, notamment du fait du retrait des Américains », a estimé l’ancien Premier ministre. « Je le redis, Obama n’est pas innocent de cette situation », a-t-il surenchéri.

Fin 2013, Barack Obama a choisi de ne pas soutenir les rebelles en Syrie. Ces derniers ont également refusé les compromis avec l’Occident notamment dans la feuille de route post-départ de Bachar Al Assad. Face à cette situation, la diplomatie américaine a laissé les clés de la région à l’Iran et la Russie.

A nouveau, les Etats-Unis ont provoqué indirectement une épuration éthnico-religieuse en Irak et Syrie. Les milices chiites fanatisées financées par l’Iran ont fait le reste.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Frères musulmans : entre Manuel Valls et Clémentine Autain, le torchon brûle.

Et rebelote. Manuel Valls, qui a maintes fois exprimé son opposition ferme aux Frères musulmans, a décidé à nouveau de tacler Clémentine Autain, que l’ex-Premier ministre n’a de cesse de vouloir lier à la confrérie depuis des années.

Sur France Inter, le candidat à la primaire socialiste a accusé, jeudi 15 décembre, la conseillère régionale (Front de gauche) d’Ile-de-France de « s’afficher et passer des accords avec (l’islamologue) Tariq Ramadan et les Frères musulmans » alors même qu’elle a plusieurs fois démenti les dires de son opposant politique.

Sur sa page Facebook, Clémentine Autain a, à son tour, accusé Manuel Valls de « semer la haine avec des calomnies ». « Je n’ai jamais rencontré Tariq Ramadan, ni organisé de meetings avec lui, ni partagé de tribunes avec lui ou qui que ce soit des Frères musulmans », répète-t-elle, indiquant n’avoir « aucune leçon à recevoir d’un homme dont le gouvernement a remis la légion d’honneur à un prince héritier de l’Arabie Saoudite et renoncé à l’ABCD de l’égalité à l’école sous la pression des intégristes religieux ».

« Islamo-gauchiste », la dit-on ? « Un vocabulaire digne des fascistes des années 1930 qui traitaient les communistes engagés contre l’antisémitisme de « judéo-bolcheviques ». On connaît la triste suite de l’histoire… », répond-t-elle.

« Pour 2017, (Manuel Valls) préfère le débat sur l’identité à celui sur l’égalité. Valls ne veut pas affronter la réalité de nos profondes divergences de fond et pense pouvoir s’en dispenser en recourant à l’injure pour disqualifier un courant de pensée sans lequel aucune victoire de la gauche n’est possible », affirme la porte-parole d’Ensemble et soutien de Jean-Luc Mélenchon. Clémentine Autain, qui ne veut rien avoir à faire avec les Frères musulmans ou Tariq Ramadan, envisage une plainte contre Manuel Valls.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Etats-Unis : des professionnels du high tech s’opposent au fichage des musulmans.

Près de 1 300 employés exerçant dans des entreprises liées aux nouvelles technologies ont signé une lettre ouverte promettant de ne pas participer à la constitution d’une base de données qui recense les personnes de confession musulmane si on leur demandait de le faire. « Nous choisissons de rester solidaire avec les Américains musulmans, les immigrants et toutes les personnes dont la vie et les moyens de subsistance sont menacés par les politiques de collecte de données proposées par l’administration entrante », peut-on y lire.

« Nous refusons de construire une base de données de personnes basée sur leurs croyances religieuses constitutionnellement protégées. Nous refusons de faciliter les expulsions massives de personnes que le gouvernement estime indésirables », ont-ils ajouté.

Les signataires s’engagent à respecter trois principes : refuser de participer à la création de bases de données pour le gouvernement des États-Unis ciblant les personnes en fonction de leur race, leur religion ou leur origine, lutter au sein-même de leur entreprise contre toute tentative allant dans ce sens afin de minimiser la collecte et la conservation des données sensibles et s’exprimer publiquement s’ils découvrent l’utilisation illégale ou non éthique des données.

Le fichage des musulmans est une véritable crainte outre-Atlantique. En décembre 2015, Donald Trump affirmait qu’il mettrait « certainement en place » une base de données pour ficher les musulmans présents aux Etats-Unis. Cette déclaration faisait suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris et de la tuerie de San Bernardino.

Facebook et Twitter sont opposés.

Certaines sociétés ont déjà promis de ne pas créer un tel registre. Facebook l’a confirmé cette semaine à CNN. « Personne ne nous a demandé de créer un registre musulman, et bien sûr, nous ne le ferions pas ». Twitter avait publié une déclaration similaire sur son site web avant que la lettre ouverte ne soit mise en ligne.

Donald Trump recevait, mercredi 14 décembre, à la Trump Tower les dirigeants de la Silicon Valley, y compris ceux de Facebook et de Apple. Le nouveau président leur a promis d’offrir son aide pour leur permettre de continuer à innover. En revanche, les responsables de Twitter n’étaient pas conviés à la réunion. Un comble dès lors qu’on sait combien le dirigeant américain en a fait « bon usage » durant sa campagne.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Suisse : l’initiative « contre l’immigration de masse » adoptée.

Après des mois de débats, le Parlement suisse, a achevé la mise en œuvre de l’initiative contre l’immigration de masse. La chambre haute du Parlement a approuvé, vendredi 16 novembre, le texte par 24 voix contre 5 et 13 abstentions tandis que la chambre basse l’a adopté par 98 voix contre 67 et 33 abstentions. La législation fait écho au référendum de 2014 lequel demandait aux électeurs s’ils acceptaient l’initiative populaire contre l’immigration de masse. Ces derniers avaient répondu favorablement à 50,3 %.

La nouvelle loi, qui devrait entrer en vigueur l’été 2017, est une « version light » par rapport au texte initial qui prévoyait un système beaucoup plus contraignant avec la mise en place de quotas annuels pour les Européens voulant travailler en Suisse pour faire baisser de façon draconienne le nombre d’arrivées. Selon les derniers chiffres officiels, entre janvier et octobre 2016, quelque 81 247 Européens se sont installés en Suisse pour y travailler, une hausse de 7,1 % par rapport à la même période de 2015.

Les employeurs suisses qui voudraient faire venir des employés européens n’auront que quelques formalités supplémentaires à remplir. Les recruteurs devront annoncer leurs postes vacants aux offices cantonaux de l’emploi et rencontrer les candidats sélectionnés. En revanche, les patrons n’auront pas à justifier leur éventuel refus d’embauche.

L’UDC, le parti majoritaire de la droite populiste à l’origine de l’initiative, a dénoncé ce texte qui viole, selon lui, la Constitution suisse et représente une capitulation devant l’Union Européenne. Le parti politique a aussitôt demandé au gouvernement de légiférer par voie d’ordonnance et d’adopter un texte qui respecte l’initiative de 2014.

Si le gouvernement ne l’entendait pas de cette manière, l’UDC menace de lancer une nouvelle initiative qui visera à abolir la libre circulation des personnes avec l’UE. De son côté, le lobby « Action pour une Suisse indépendante et neutre » a indiqué pour sa part que cette nouvelle initiative serait lancée « dès que possible ».

Pour les autres partis qui ont voté le texte (libéraux, gauche), le projet représente la meilleure solution possible dans les conditions actuelles. Il sauvegarde selon eux les relations bilatérales avec l’UE, craignant que la Suisse puisse être accusée de discriminations.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Discrimination pendant Ramadan : le maire FN de Beaucaire relaxé.

Le maire de Beaucaire (Gard) Julien Sanchez, poursuivi en justice par six commerçants de sa commune pour « entrave à l’exercice économique par dépositaire de l’autorité publique en raison de l’appartenance à une ethnie, une race ou une religion », a été relaxé jeudi 15 décembre.

Dès les premiers jours du mois de Ramadan 2015, l’élu frontiste avait pris deux arrêtés municipaux interdisant l’ouverture de certains commerces de nuit. Ces établissements, pour la plupart des épiceries et des primeurs, avaient décidé de porter l’affaire devant la justice, soutenus par l’Observatoire national contre l’islamophobie qui s’est constitué partie civile.

Dans son délibéré, le tribunal correctionnel a reconnu qu’il n’y avait aucune recrudescence des infractions sur lesquelles s’est appuyé Julien Sanchez pour délivrer les arrêtés (ivresse, dépôts de déchets, rassemblements d’hommes bruyants et stationnements prolongés incommodant les riverains), mais il a rappelé que les commerces visés n’étaient pas tenus exclusivement par des personnes d’origine maghrébine.

« En France, les règles doivent être les mêmes pour tous » a exprimé Julien Sanchez sur son compte Twitter, se félicitant de sa relaxe. Khadija Aoudia, avocate des six commerçants beaucairois, a indiqué que si « le tribunal a constaté que les fondements qui ont servi à délivrer les arrêtés étaient illégaux », « ils n’avaient pas pour autant vocation à être discriminatoires vis-à-vis des plaignants ».

Les demandes de condamnations des parties civiles ont été rejetées et leur consigne restituée selon l’avocate. Maître Aoudia demandait une condamnation du maire et des dommages et intérêts d’un montant de 6 000 euros par commerçant. « Leur chiffre d’affaires se (faisait) pour l’essentiel en période estivale et, surtout, pendant le Ramadan », avait-t-elle justifié. Abdallah Zekri, estimant que la décision est « une demi-victoire » dans la mesure où des mensonges ont été démontés, a fait savoir à Saphirnews qu’il ne fera pas appel de la décision. « Eu égard de la bonne foi des commerçants », le maire de Beaucaire a été débouté de toutes ses demandes de dommages et intérêts pour procédure abusive.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Pour les Français, les musulmans représentent 31% de la population française : les fantasmes ont la vie dure !

Il est navrant de constater que la France n’est la locomotive de l’Europe que pour un piètre record, révélateur des dégâts causés dans l’opinion par le travail de sape mené, sans relâche, par un cercle de clercs peu vertueux, grands pourfendeurs de l’islam devant l’Eternel : les Français, littéralement obsédés par la deuxième religion de l’Hexagone, devancent très nettement leurs voisins européens en matière de surestimation du poids des musulmans dans leur propre pays.

Ils sont en effet persuadés que leurs concitoyens de confession musulmane représentent 31% de la population française, alors que la réalité est bien en-deçà de cette estimation fantaisiste, qui en dit long sur les fantasmes pernicieux qui entourent le fait musulman : leur poids réel n’oscille qu’entre 7% et 10%.

C’est une étude réalisée par Ipsos auprès de 40 pays qui met en lumière cette spécificité française peu glorieuse, mais qui n’a rien de très surprenant au regard de l’instrumentalisation incessante de l’islam dans le débat public et de la surenchère islamophobe d’une certaine élite du parisianisme, tout au long de la décennie écoulée.

A force d’être abreuvés de discours fielleux et anxiogènes, d’être tétanisés par des Unes de magazines « coup de poing », et d’être abrutis par les cris d’orfraie des Zemmour, Finkielkraut, Fourest, BHL, Le Pen, Sarkozy, Valls et consorts qui hurlent à « l’islamisation rampante de la France », à son « invasion par le halal, le voile ou le burkini» ou encore à sa « reddition devant l’islam politique », comment s’étonner que les Français surévaluent le nombre des musulmans sur le sol national, que d’aucuns prennent un malin plaisir à appeler « sarrasins » ?

Quand le pays des droits de l’Homme dame le pion aux contrées limitrophes, ce n’est guère que pour s’illustrer par une peur irrationnelle et une ignorance crasse de l’islam qui creusent l’écart entre les perceptions et la réalité, jusque dans sa projection dans l’avenir, à l’horizon 2020 : les Français interrogés estiment qu’alors les musulmans représenteront 40% de la population, quand le chiffre tangible de 8,3% les renvoie à leur jugement faussé par des années d’un conditionnement de masse, redoutablement sournois et ravageur.

Les Français, champions du décalage entre la réalité de l’islam en France et ses perceptions, voilà un titre de gloire qui ne va certes pas redorer le blason du pays des Lumières !

Clic pour voir la Source de l’article

***


Sur la Syrie, la France est en état d’extinction cérébrale.

Provoquée par la cupidité des puissances occidentales et des pétromonarchies corrompues, la guerre en Syrie connaît avec la libération d’Alep un tournant majeur. Le dernier carré des terroristes d’Al-Qaida et consorts, cerné dans les décombres, est sur le point de céder devant la progression fulgurante de l’armée arabe syrienne. Les civils s’enfuient en masse vers le reste de la ville, tenu par les troupes gouvernementales.

Que fait la France ? Elle éteint la Tour Eiffel par solidarité avec Alep. Avec les habitants d’Alep, avec tous ses habitants ? Non. Le million d’Alépins réfugié dans les quartiers Ouest, pour le gouvernement français et pour les médias qui le servent, ce sont des gens qui n’existent pas. Et même s’ils existaient, ils ne mériteraient pas de vivre. Lorsqu’ils subissaient les tirs de mortier des courageux rebelles en lutte pour la démocratie, leurs morts demeuraient invisibles, effacés des écran-radar.

Car ils ont commis une faute impardonnable, ces Syriens qui ne demandaient qu’à vivre en paix, un crime qu’on ose à peine nommer. Ils n’ont pas pris les armes contre le gouvernement de leur pays. Ils n’ont pas obéi aux gouvernements occidentaux qui leur demandaient de renverser le pouvoir baassiste. Sourds aux appels des prédicateurs saoudiens, ils n’ont pas réclamé l’instauration de la charia wahhabite. Alors on n’en parle pas, c’est plus simple.

On fait l’impossible, en revanche pour sauver la peau des mercenaires recrutés en masse pour détruire l’Etat syrien, laïque et souverain, et le remplacer par un Etat-croupion d’obédience wahhabite. Encerclés dans ce qui reste de la « capitale » d’une révolution-bidon, ces mercenaires sont les mêmes que ceux qui ont tué nos compatriotes au Bataclan. Ce sont les charognards du takfir, les seconds couteaux des Saoud, les petites frappes du gangstérisme sponsorisé par l’OTAN.

La cuisante défaite de ces desperados de la terreur leur arrache des larmes, à nos faiseurs d’opinion, elle les met en transe compassionnelle comme si ces coupeurs de tête étaient nos frères d’armes, ou de pauvres victimes sur le sort desquelles il faudrait s’apitoyer. Avec un art consommé du mensonge et de la manipulation, ces affabulateurs professionnels font comme si le sort des terroristes était lié aux populations civiles qui leur servent de boucliers humains, comme si les souffrances des innocents causées par la guerre justifiaient notre soutien aux terroristes qui en sont responsables.

Pourtant on les voit, ces civils, qui fuient les quartiers rebelles dès qu’ils le peuvent, essuyant les tirs de leurs soit-disant protecteurs. Les médias parlent de 100 000 personnes qui seraient recluses dans le dernier réduit « rebelle », mais sans nous expliquer comment elles peuvent contenir dans trois kilomètres carrés ! Plus les heures passent, en réalité, et plus ce dernier bastion de fanatiques se vide de ses civils, et plus les gouvernements occidentaux, relayés par leurs perroquets médiatiques, s’en affligent.

Avec un cynisme sans limite, nos dirigeants voudraient que ces civils restent bien sagement avec les terroristes dans leur trou à rats, pour servir d’alibi à la poursuite de la guerre par procuration contre la souveraineté syrienne. Complices des allumés du takfir maquillés en rebelles démocrates, nos dirigeants aimeraient les prendre en otages, ces civils, les avoir sous la main comme des preuves vivantes de cette révolution-bidon, en nous faisant croire que lorsque l’armée syrienne frappe Al-Qaida, elle s’acharne en fait contre des innocents.

Mensonge pour mensonge, on nous dit aussi que des dizaines de civils ont été froidement abattus par des milices chiites. Mais ceux qui rapportent cette accusation oublient de dire que selon l’ONU il n’y a pas de preuve de ces massacres et que ces allégations sont « invérifiables ». Peu importe, c’est un détail ! Les mêmes accusateurs diront alors que des massacres auront lieu, que c’est inévitable, qu’il y aura un « génocide » ! Impuissante à produire la moindre preuve sur des faits passés, l’accusation se conjugue au futur, elle se fait prophétique, elle vaticine en prenant ses désirs pour des réalités.

La désinformation bat son plein, l’esprit collabo se déchaîne et l’hexagone, comme d’habitude, bat tous les records. Quel pays de masochistes ! On éteint la Tour Eiffel pour pleurer la défaite de ceux qui mitraillent les terrasses de nos cafés, mais on impose un embargo sur les médicaments à un peuple qui ne nous a rien fait en croyant punir un gouvernement qui combat ces assassins sans frontières. Alors, oui, éteignons la Tour Eiffel et tout le reste. De toutes façons, la France est un pays en état d’extinction cérébrale, une colonie de l’Empire dirigée par des imposteurs qui, en faisant le malheur des autres, feront aussi aussi le nôtre.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Obama annonce que les Etats-Unis vont riposter au piratage russe de la présidentielle.

Les Etats-Unis vont riposter face aux actes de piratage informatique de la Russie lors de l’élection présidentielle américaine, a affirmé jeudi soir le président Barack Obama, au micro de la radio américaine NPR.

“Il est clair que si un gouvernement étranger, quel qu’il soit, tente d’entacher l’intégrité de nos élections, alors nous devons agir”, a plaidé Obama: “Et nous le ferons, au moment et où nous le déciderons”

Clic pour voir la Source de l’article

***


Burkina : un savon contre le paludisme.

Plonger son avant-bras dans une boîte pleine de moustiques affamés: un groupe de courageux volontaires accepte l’expérience pour participer à l’élaboration au Burkina Faso d’un savon anti-moustique, qui permettrait de lutter contre le paludisme, un fléau en Afrique.

Cette maladie a fait près de 500.000 morts en 2015, dont la grande majorité sur le continent africain.

Un oeil sur le chronomètre, Gérard Niyondiko, le jeune chercheur burundais à l’initiative de ce projet de savon spécial, observe le comportement d’une centaine de moustiques. “Ce sont toutes des femelles affamées”, explique-t-il.

Les volontaires s’attendent à se faire piquer mais le liquide gras et odorant qu’on leur a appliqué au préalable sur la peau les protège de la nuée de moustiques voraces.

Dans ce petit laboratoire du Centre Nationalde Recherche et de Formation sur le Paludisme (CNRFP) à Ouagadougou, Gérard effectue des essais depuis juin pour évaluer l’efficacité des “principes actifs” qui doivent repousser les moustiques.

La formule de ce produit est encore secrète, mais serait composée en majorité d’huiles essentielles issues de plantes principalement locales et africaines pour diminuer au maximum le coût de revient.

En Afrique de l’Ouest, “le paludisme tue un enfant toutes les deux minutes”, rappelle Gérard.

Sur les 214 millions de personnes souffrant du paludisme dans le monde en 2015, 88% des cas ont été enregistrés en Afrique, selon le dernier rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Parmi eux, 438.000 en sont morts, les enfants restant les plus vulnérables.

L’idée du savon est venue en constatant que le paludisme continuait de faire des ravages malgré la distribution de moustiquaires. “La moustiquaire protège pendant le sommeil mais elle tient chaud et les populations les plus vulnérables n’ont pas les moyens d’acheter des répulsifs pour toute la famille pour se protéger le reste du temps”, souligne Gérard Niyondiko.

C’est pourquoi “nous avons pensé à un produit qui s’intègre dans la vie au quotidien des populations, qui ne nécessite pas de changement d’habitude”, explique-t-il.

Le savon présente le profil idéal car “c’est un produit que même les ménages les plus pauvres achètent et qu’ils peuvent partager dans toute la famille”, note-t-il.

– Sauver 100.000 vies –

En recourant au savon, “un produit à un prix accessible” pour lutter préventivement contre le paludisme, on pourra “sauver ces gens qui ne sont pas prêts à – ou ne peuvent pas – dépenser plus pour se protéger”, estime le chercheur.

“On travaille sur la prévention avec un outil nouveau: en rapprochant deux choses qui n’ont a priori rien en commun, l’hygiène et le paludisme”, explique la Française Lisa Barutel, 28 ans, une associée de Gérard (qui en a deux).

“Notre objectif n”est pas de nous enrichir”, assure le chercheur: “nous voulons sauver 100.000 vies d’ici 2020”, dit-il en reprenant le slogan de ce projet ambitieux qui vise les six pays les plus touchés par le paludisme en Afrique subsaharienne, dont le Burkina Faso.

Diplômé en chimie, Gérard a grâce à une bourse, quitté son pays natal, le Burundi, pour suivre un master à l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) de Ouagadougou.

Pendant son cursus, en 2013, il rencontre Lisa, alors chargée d’accompagner les étudiants dans leurs projets d’entreprise. La jeune femme lance alors +La Fabrique+, un incubateur de projets d’entrepreneuriat social basé dans la capitale, et s’associe activement au projet de Gérard en l’appuyant dans la recherche de financements.

De 2013 à 2015, le projet est en stand-by faute de financements. Mais en 2015, l’équipe a revu ses ambitions à la hausse en comparant l’efficacité de plusieurs huiles et en adoptant une technique innovante, en partenariat avec une start-up en France spécialisée dans la micro-encapsulation (technique d’incorporation des principes actifs dans le savon pour garantir une plus grande efficacité en terme de durée).

“Pour la première étape, à savoir les essais en laboratoire, on en a eu pour environ 50.000 euros”, explique Lisa.

Cette somme a été entièrement financée grâce à des dons privés, la plupart collectés grâce à une opération de financement participatif qui a recueilli 70.000 euros, précise-t-elle.

Les essais sont réalisés en suivant un protocole scientifique strict pour que le savon soit homologué par l’Organisation mondiale de la Sante (OMS) et puisse ensuite être recommandé à tous les pays.

Mais pour en arriver là, il faudra que le savon anti-paludisme franchisse encore d’autres étapes. Il manque encore deux phases pour boucler le projet.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Palestine : Des dizaines d’enfants palestiniens protestent en solidarité avec Alep.

Des centaines d’enfants Palestiniens de Gaza se sont réunis ce jeudi devant le Siège du Comité International de la Croix-Rouge afin d’exprimer leur soutien aux enfants Syriens, victimes d’acharnement meurtriers sous les bombardements à Alep (Syrie).

« Stoppez ce saignement ! », « Arrêtez le massacre d’enfants innocents ! » ou encore « Alep, tu es dans nos cœurs ! » ont scandés les enfants Palestiniens de Gaza.

L’un des enfants Gazaoui qui a fait le déplacement, âgé de seulement 10 ans, s’est dit compréhensif de la souffrance de « ses frères Syriens », appelant lui « uniquement les pays Arabes et Musulmans à régler le conflit interne Syrien de façon pacifique, en épargnant le peuple civil innocent ».

Les bombardements et la prise au piège, il l’a vécu dès son plus jeune âge. Pour le peuple Palestinien, « le peuple Syrien s’est vu imposé un conflit dont il est le seul victime, à cause de ceux qui veulent prendre ou garder le pouvoir de la Syrie ».

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Deux grévistes de la faim entre la vie et la mort
.
Netanyahu incite à la démolition rapide des maisons palestiniennes
.
Israël annule la visite des fidèles gazaouis à al-Aqsa
.
Israël libère les corps de 7 Palestiniens tués
.
4 palestiniens en grève de la faim dans les prisons israéliennes
.
David Friedman nommé ambassadeur des États-Unis en Israël
.
L’occupation envahit l’ouest de Jénine
.
Hébron: Confiscation d’une clinique médicale
.
5 soldats israéliens blessés par le jet des pierres à Chaafat
.
Gaza: Une manifestation de solidarité avec la ville d’Alep
.
La Compagnie de distribution d’électricité à Gaza lance des signaux de détresse
.
Une jeune jérusalémite condamnée à 5 ans de prison
.
L’Allemagne fait don de 18 millions d’euros aux réfugiés palestiniens du Liban
.
Les colons envahissent Al-Aqsa sous la protection de la police
.
Le Hamas dénonce les arrestations politiques en Cisjordanie
.
L’occupation interdit 5 Palestiniens de voyager
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com