MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Liste des produits israéliens à boycotter

Liste des produits israéliens à boycotter


Face au drame des Palestiniens, nous ne pouvons pas faire grande chose, à part relayer les informations qui nous parviennent. Hors cela, il y a tout de même une arme en notre pouvoir, le boycott. En effet de nombreuses entreprises, israéliennes ou non, soutiennent la politique sioniste d’occupation. En voici une liste, à vous de faire le reste :

Parmi les produits israéliens :

Carmel (fruits et légumes) – Jaffa (fruits et légumes) – Kedem (avocats) – Coral (Cerises) – Top (fruits et légumes) – Beigel (biscuits apéritifs) – Hasat (agrumes) – Sabra (repas complets) – Osem (soupes, snacks, biscuits, repas complets préparés) – Dagir (conserves de poissons) – Holyland (miel, herbes) – Amba (conserves) – Green Valley (vin) – Tivall (produits végétariens) – Agrofresh (concombres) – Jordan Valley (dattes) – Dana (tomates cerises) – Epilady (appareils d’épilation) – Ahava (cosmétiques de la Mer morte)

Le code barre sur la plupart des produits israéliens commence par : 729

Les produits des entreprises qui soutiennent l’État d’Israël (américaines ou européennes) :

COCA-COLA – Marques du groupe : Aquarius, Cherry Coke, Fanta, Nestea, Sprite, Minute Maid, Tropical. Cette entreprise soutient l’État d’Israël depuis 1966. Elle vient d’enregistrer moins 5% en bourse ces dernières semaines, suite au boycott accru avec les bombardements contre Gaza en juillet.

DANONE – Marques du groupe : Arvie, Badoit, Belin, Blédina, Phosphatine, Chipster, Evian, Galbani, Gervais, Heudebert, Lu, Taillefine, Volvic. Danone vient d’investir dans le Golan, territoire syrien occupé depuis 1967 par Israël.

NESTLÉ – Marques du groupe : Aquarel, Cheerios, Crunch, Frigor, Friskies, Galak, Golden Grahams, Kit Kat, Maggi, Mousline, Nescafé, Ricoré, Quality Street, Vittel, Perrier, Buitoni. La société suisse possède 50,1 % des capitaux de la chaîne alimentaire israélienne Osem. La firme est accusée depuis les années 50 de détruire l’économie et la santé des peuples du Tiers-Monde, notamment par l’imposition de ses laits en poudre pour bébés en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

INTEL – Cette grosse entreprise produit la plus grande partie des puces électroniques PENTIUM 4 utilisées par les ordinateurs PC dans son usine de Kyriat Gat, installée sur le site de Iraq Al-Manshiya, un village palestinien rasé après son évacuation en 1949 par les soldats égyptiens. 2 000 habitants furent chassés de leur terre, malgré un engagement écrit, supervisé par les Nations unies, des sionistes à ne pas toucher à la population. Une campagne de leurs descendants aux USA en 2003 a amené INTEL à suspendre un projet d’investissements de 2 milliards de dollars pour une extension de l’usine Fab 18 de Kyriat Gat.

L’ORÉAL – Marques du groupe : Biotherm, Cacharel, Giorgio Armani Parfums, Lancôme, Vichy, La Roche-Posay, Garnier, Héléna Rubinstein, Gemey-Maybelline, Jean-Louis David Shampooings, Le Club des créateurs de beauté (vente de produits cosmétiques par correspondance), Redken 5th Avenue, Ralph Lauren parfums, Ushuaïa.

L’Oréal a ainsi investi des millions en créant une unité de production à Migdal Haemeck, à tel point que le Congrès juif américain a exprimé sa satisfaction de voir l’Oréal « devenir un ami chaleureux de l’État d’Israël ».

ESTÉE LAUDER – Marques du groupe : Aramis, Clinique, la Mer, DKNY, Tommy Hilfiger
Outre ses investissements, le directeur est le président d’une des plus puissantes organisations sionistes US, le Fonds National juif.

DELTA GALIL – Cette entreprise israélienne est spécialisée dans la sous-traitance de produits textiles notamment dans celui des sous-vêtements. De nombreux sous-vêtements de marques étrangères proviennent ainsi directement des usines de Delta Galil. C’est le cas pour Marks & Spencers, Carrefour (Tex), Auchan, Gap, Hugo Boss, Playtex, Calvin Klein, Victoria’s Secret, DKNY, Ralph Lauren.

LEVI STRAUSS JEANS et CELIO ( magasins spécialisés dans les vêtements pour hommes)
Ces entreprises fort bien implantées en France financent les nouvelles colonies en Palestine mais également les écoles des religieux extrémistes dans le monde.

TIMBERLAND (Vêtements, chaussures, chaussettes) – Tout comme son homologue Ronald Lauder, le PDG de Timberland Jeffrey Swartz est un membre actif du lobby sioniste US. Il a conseillé ainsi d’encourager la communauté juive US à se rendre en Israël mais également d’envoyer des soldats israéliens pour mener la propagande pro-israélienne aux USA.

DISNEYLAND – L’entreprise Disney n’a rien d’idyllique et contribue par son soutien à Israël à semer la mort en Palestine. Elle approuve ainsi tacitement l’occupation illégale de Jérusalem-Est en faisant de Jérusalem lors d’une exposition au Centre Epcot en Floride la capitale d’Israël, cela en violation des résolutions internationales de l’ONU.

NOKIA – Le géant finlandais de la téléphonie commerce activement avec l’Etat d’Israël. Dans une interview au Jérusalem Post, le manager du groupe déclarait : qu’ Israël faisait partie des priorités de l’entreprise. Un centre de recherche Nokia a ainsi vu le jour en Israël.

MC DONALD’S – Entreprise emblématique de l’impérialisme culturel US, la célèbre chaîne de restaurants fast-food apporte un soutien non négligeable à l’Etat israélien. McDonald’s dispose de 80 restaurants en Israël et y emploie près de 3000 personnes. Elle y interdit à son personnel de parler arabe. Aux USA, l’entreprise figure parmi les heureux partenaires de l’organisation sioniste «Jewish Community » basée à Chicago. Cette organisation travaille en effet pour le maintien de l’aide militaire, économique et diplomatique apportée par les USA à Israël.

CATERPILLAR (Equipement pour bâtiment mais également, vêtements, chaussures) – Une large campagne doit être menée en France pour dénoncer la participation criminelle de Caterpillar aux destructions des maisons en Palestine par ses bulldozers géants. C’est avec un Caterpillar que la pacifiste américaine juive Rachel Corrie a été tuée par un soldat israélien en 2003.

La chaîne hôtelière ACCORHOTEL (Etap, Ibis, Mercure, Novotel, Sofitel) – Cette chaîne a plusieurs hôtels en Israël, et récemment, elle a ouvert une succursale dans les territoires syriens occupés, dans le Golan.

Les chaînes alimentaires présentes dans les colonies israéliennes : Domino Pizza, Pizza Hut, Häagen Daaz, Burger King

Autres produits :

Cigarettes Morris (dont Marlboro), Produits Kimberly Clarck (Kleenex, Kotex, Huggies), SanDisk (informatique), Toys RUs (jouets)

Les Signes de la Fin des Temps

Les Signes de la Fin des Temps

Cours proposé par l’imam Rachid Eljay, diffusé chaque jour a 19h, inch Allah.

01 sur 29 , ( le début des signes )


02 sur 29 – ( les petits signes )


03 sur 29 – ( les troubles )


04 sur 29 – ( Le combat contre les Turques )


05 sur 29 – ( al amana , le dépôt )


06 sur 29 – ( al amana , la responsabilité )


07 sur 29 – ( la disparition de la science )


08 sur 29 – ( l’injustice )


09 sur 29 – ( l’apparition de la fornication )


10 sur 29 – ( l’intérêt usuraire )


11 sur 29 – ( al fitann , les épreuves )


12 sur 29 – ( rendre autoriser ce qui est interdit )


13 sur 29 – ( l’embellissement. des mosquées )


14 sur 29 – ( la concurrence dans l’élévation des bâtiments )


15 sur 29 – ( le meurtre )


16 sur 29 – ( le rétrécissement du temps )


17 sur 29 – ( rapprochement des marchés )


18 sur 29 – ( L’avarice et la cupidité )


19 sur 29 – ( l’excès des épreuves )


20 sur 29 – ( l’obscénité, le mauvais voisinage )


21 sur 29 – ( Les liens de parenté, le voisinage )


22 sur 29 – ( Les règles du Salam )


23 sur 29 – ( La Syrie )


24 sur 29 – ( Médine rejettera ses malfrats )


25 sur 29 – ( La venue du Mahdi )


26 sur 29 – ( Le faux messie )


27 sur 29 – ( La descente de Issa )


28 sur 29 – ( ya’juj et ma’juj )


29 sur 29 – ( Les Derniers Grands Signes )

Algérie: des étudiants de l’Ecole polytechnique d’Oran créent la “Probelle”, la première poubelle intelligente

Elles s’appellent « Probelle » et ont oublié d’être bêtes, les poubelles intelligentes, qui ont fait phosphorer les neurones de brillants ingénieurs algériens de l’Ecole polytechnique d’Oran (ENPO), devraient se substituer aux poubelles ordinaires dans un proche avenir, à l’horizon 2023.

« Une seule Probelle peut remplacer huit poubelles ordinaires ! », assure Akkal Aghilas, un étudiant en électronique en 4ème année qui croit dur comme fer dans son projet novateur, au point d’être aux commandes de la Start-up bien nommée « Clean touch », créée en 2017 avec une quinzaine de ses camarades de promotion.

C’est dire si les « Probelles », à la pointe du High Tech, vont révolutionner la collecte et le ramassage des déchets, équipées qu’elles seront d’un panneau solaire, permettant une autonomie du produit ainsi qu’un système de localisation et de commande à distance !

Les poubelles classiques prendront un sacré coup de vieux lorsque viendra le temps de déposer les ordures ménagères dans des poubelles multi-fonctions, d’une nouvelle génération. Dotées d’un système de compactage intégré qui permettra de réduire jusqu’à huit fois le volume des déchets, les « Probelle » favoriseront l’élimination des odeurs et seront, à elles seules, de vrais supports de communication grâce à leur système d’affichage offrant des espaces publicitaires.

Des poubelles intelligentes pour une gestion des déchets forcément intelligente, telle est la vocation de Clean Touch, cette jeune pousse pleine d’avenir dont le projet utile et ingénieux a éveillé l’intérêt des autorités de nombreuses wilayas, au premier rang desquelles figure la wilaya d’Oran.

« Un intérêt particulier a été exprimé par les autorités locales de la wilaya d’Oran, principalement l’APC d’Oran, pour notre produit, dans le but de remplacer les poubelles utilisées actuellement », a indiqué non sans fierté Akkal Aghilas, en précisant que des solutions rivalisant d’intelligence sont à l’étude dans sa ruche bourdonnante.

Poubelles du 21ème siècle, programmées pour optimiser la gestion des déchets pour des villes propres et saines, les Probelle auront une vraie mission de salubrité publique à accomplir en Algérie.

 

Bilal Shahin, le jeune prodige des jeux vidéo de Gaza.

Bilal Shahin, le jeune prodige des jeux vidéo de Gaza.

Petit génie de l’informatique, le jeune autodidacte palestinien Bilal Shahin, 15 ans, excelle non seulement dans l’art des jeux vidéo, mais n’a pas son pareil pour défier les coupures de courant qui assombrissent le quotidien déjà passablement obscurci de Gaza, là où son talent s’épanouit derrière son ordinateur envers et contre tout.

Ce passionné d’algorithmes et de programmation, dont la fascination pour la magie des jeux en 2D/3D n’a fait que croître en l’espace de cinq ans, au fur et à mesure qu’il en acquérait une parfaite maîtrise, a fini par percer tous leurs secrets de fabrication.

C’est dans son modeste foyer, à l’abri d’une dure réalité qui se rappelle toutefois à lui dès que son écran devient noir, que ce jeune prodige gazaoui, à force de persévérance, est passé avec succès dans une autre dimension exaltante afin d’aller au bout de son rêve : créer ses propres jeux vidéo ludiques.

Un rêve qu’il a matérialisé magnifiquement en parvenant à se frayer un chemin dans le monde virtuel, transcendant les épreuves d’une vie bien réelle placée sous le joug israélien, que les maigres ressources de ses parents et le cancer de sa maman rendent plus difficile encore.

« J’étais très curieux de savoir comment ces jeux étaient conçus. Personne ne m’a aidé. J’ai appris tout seul les moindres détails de la programmation », a confié Bilal Shahin, non sans fierté, au Middle East Eye.

Il aura fallu seulement trois ans à ce brillant élève de première, abonné aux meilleures notes dans toutes les matières, pour imaginer et développer une vingtaine de jeux vidéo récréatifs, soit d’aventure, soit de combat, dont l’un « Flappy Attack Crush » est disponible sur Google Play Store.

La belle réussite de son jeune fils insuffle un regain d’énergie à Samiha Shahin, sa maman affaiblie par la maladie, dont les yeux brillent d’émotion en songeant à l’avenir radieux qui pourrait s’ouvrir devant lui. « Je vois Bilal comme un futur créateur de jeux vidéo », s’enthousiasme-t-elle. « Je suis si fière de mon fils Bilal. Depuis son enfance, il est collé à l’ordinateur », poursuit-elle, le visage illuminé par un large sourire, tandis que son mari à la retraite, Arafa Shahin, 60 ans, ne cache pas son admiration et nourrit, lui, aussi, de grandes ambitions pour le cadet si prometteur de la fratrie.

Alors que ses parents se préparent, un jour prochain, à le voir s’envoler du nid familial pour étudier à l’étranger et mettre ainsi toutes les chances de son côté, non sans appréhender cette séparation douloureuse, le jeune Bilal est déjà pleinement absorbé par la conception de son nouveau jeu vidéo.

C’est à la lumière d’une passion que toutes les mesures punitives d’Israël ne parviendront jamais à éteindre qu’il lutte tous les jours, avec comme seules armes son courage et son ingéniosité, contre une pénurie d’électricité scandaleuse, aux conséquences désastreuses.

New York, Munazza Alam devient l’une des meilleures étudiantes scientifiques, et obtient le prix Rosalyn Yalow 2016

New York, Munazza Alam devient l’une des meilleures étudiantes scientifiques, et obtient le prix Rosalyn Yalow 2016

Chaque année en hommage à Rosalyn Yalow, physicienne américaine et lauréate en 1977 du Prix Nobel, se tient la remise du prix scientifique décerné aux étudiants talentueux.

Un talent salué.

Pour le prix Rosalyn Yalow 2016, l’étudiante Munazza Alam de la prestigieuse Université Hunter a été mise à l’honneur. Elle a été félicitée au cours de la cérémonie pour ses recherches en astrophysique. Son étude a consisté à faire la lumière sur les naines brunes, un objet insuffisamment massif pour être considéré comme une étoile mais plus massif qu’une planète géante. En somme, le but est d’avoir une meilleure connaissance de l’univers.

Sa recherche s’est poursuivie dans le Musée Américain d’Histoire Naturelle, l’une des institutions scientifiques et culturelles prééminentes du monde. Dans la publication consacrée à Munazza Alam, l’Université d’Hunter indique qu’elle fera un doctorat en astrophysique à Harvard.

SOURCE : 10 juin 2016 : http://www.katibin.fr/2016/06/10/new-york-munazza-alam-devient-lune-des-meilleures-etudiantes-scientifiques/