MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 2 Rabi Al Thanni 1438.

Flash info du 2 Rabi Al Thanni 1438.
Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************

France : Loiret : l’arrivée de réfugiés dans cette ville fait reculer le vote FN.
L’arrivée d’une centaine de réfugiés à Pierrefitte-ès-Bois, dans le Loiret, a bouleversé la vie des habitants de cette petite ville qui comptait pas plus de 300 habitants il y a un an.
« Ils sont toujours extrêmement généreux ».
Tout droit venus de Calais, l’accueil de cette centaine de réfugiés ne s’est pas fait sans réticence dans cette ville frontiste. Le score obtenu par le Front National aux élections départementales s’élevaient à 52% et à 49% aux élections régionales. La maire de la ville, Ghislaine Baudet, s’est confiée à Europe 1 sur le comportement exemplaire des réfugiés du village : « Il n’y a jamais eu à se plaindre pour quoi que ce soit. Lorsque j’y vais ils viennent me saluer la main sur le cœur. Ils sont toujours extrêmement généreux ». Ces réfugiés sont aujourd’hui installés dans un centre de vacances et bénéficient de l’entraide des villageois de Pierrefitte-ès-Bois qui ont mis en place plusieurs initiatives en leur honneur : tournoi de foot, cours de français, dons de vêtements. Certains villageois frontistes ont également assuré qu’ils ne voteront pas pour le Front National aux prochaines élections, à l’instar de Bernard : « Les gens sont reclus sur eux-mêmes et ont peur de l’étranger »
Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Dans un petit village du Loiret, l’arrivée des… par Europe1fr
Clic pour voir la Source de l’article
***

Le président tchèque persiste et signe : pas de réfugiés musulmans dans son pays.
Noël ne fait donc pas de miracle… En effet dans son message diffusé à cette occasion, le président tchèque Milos Zeman a répété son refus de voir la République Tchèque accueillir des réfugiés musulmans.
Un bouillon de cultures susceptibles de créer du terrorisme.
Certains diront qu’il est têtu et d’autres qu’il est intolérant… Milos Zeman n’a pas bougé d’un iota concernant l’accueil de réfugiés musulmans dans le pays qu’il gouverne. Face notamment à une Union Européenne qu’il dit « impuissante et bureaucratique », le chef de l’Etat a indiqué que les « migrants » musulmans étaient difficiles à intégrer et seraient synonymes d’un « bouillon de cultures susceptibles de créer d’éventuelles attaques terroristes » . Il a ajouté qu’il existait un lien entre la vague migratoire et le terrorisme et que personne ne pouvait le nier. Cette déclaration a donc eu lieu à l’occasion de Noël et a été diffusée sur plusieurs chaînes de télévision.
Cependant Milos Zeman s’est dit favorable à aider de potentiels « migrants » dans leur pays d’origine. Il est aussi pour l’apport d’une aide dans des pays voisins comme l’Italie ou la Grèce où se trouvent des réfugiés. Pour Milos Zeman c’est donc ça l’esprit de Noël…
Clic pour voir la Source de l’article
***
10 ans de la mort de Saddam Hussein : de la chute de Saddam Hussein à l’Etat islamique (reportage Bycome).
Depuis la chute de Saddam Hussein en 2003, l’Irak a été traversée par de nombreuses crises qui ont menacé son existence. De l’intervention américaine à l’Etat Islamique, en passant par les guerres confessionnelles, ce pays a dû faire face depuis plus de 13 ans à de nombreux défis.
Comment expliquer cette succession d’événements cruciaux pour l’avenir de l’Irak et la stabilité du Moyen-Orient ? Georges Malbrunot, Karim Pagzad, et Wassim Nasr apportent des éléments de réponse.
Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article
***
10 ans de la mort de Saddam Hussein : reportage Canal+ sur les « escadrons de la mort » chiites tueurs de sunnites.
Ce documentaire de Canal + intitulé « Irak : Agonie d’une nation » avait été réalisé quelques années après la chute de Saddam Hussein. Les Etats-Unis avaient autorisé l’exécution de l’ex-raïs irakien le jour de l’aïd en guise de cadeau aux milices chiites.
Après la chute de Saddam Hussein, les Etats-Unis se sont rapidement enlisés dans un conflit sectaire entre milices chiites soutenues par le pouvoir de Bagdad et insurrection sunnite anti-américaine.
De son côté, le gouvernement irakien a rapidement sombré dans « la vengeance » contre la minorité sunnite d’où était originaire Saddam Hussein. Dans un silence assourdissement de la communauté internationale, et au premier plan les Etats-Unis, les milices chiites ainsi que l’armée irakienne, entraînée et financée par Washington, vont mettre en place une stratégie d’épuration religieuse contre les populations sunnites. Des villages entiers vont être visés par le fanatisme et la haine de ces miliciens endoctrinés par les mollahs de Téhéran.
10 ans après la chute de Saddam Hussein, la situation en Irak est toujours aussi catastrophique. Le pays est plongé dans une guerre civile qui fait des dizaines voire centaines de morts chaque jour.
Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article
***

Arabie Saoudite : un clip pour dénoncer la condition des femmes.
Des femmes qui font du skate, du roller, dansent, chantent et s’amusent en public dans un clip… et alors, dites-vous ? Ce que vous n’avez pas encore vu celui de la chanson « Hwages », devenue virale dans le Golfe.
Vue plus de 1 ,7 million de fois sur Youtube, le clip, mise en ligne le 23 décembre et signé de l’artiste saoudien Majed al-Essa, met en scène un groupe de femmes débordantes d’énergie et habillées d’un voile intégral noir (niqab) au-dessus de vêtements plus colorés. Le clip entend bousculer les codes du royaume wahhabite, très restrictif en matière de droits des femmes, pour dénoncer les conditions de ces dernières et leur infantilisation.
L’interdiction de conduire est tournée au ridicule avec une scène où on voit des femmes s’installer à l’arrière et un jeune garçon qui prend place sur le siège conducteur. Elles chantent en claquant des mains : « On veut se débarrasser des hommes, ils nous rendent folles », une expression quelque peu désuète surtout utilisée au nord-ouest de Riyad, dans une région connue pour être très conservatrice, selon France 24.
Le clip est inspiré, rapporte Al-Arabiya, d’une chanson qui a fait l’objet d’une vidéo plus ancienne, mise en ligne en juillet 2014 sur YouTube. Majed al-Essa avait déjà provoqué les milieux conservateurs avec son clip « Barbs » plus tôt en 2016.
Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article
***

Rohingyas : des prix Nobel de la paix interpellent l’ONU .
Dans une lettre adressée à l’ONU, onze lauréats du prix Nobel de la paix ont exhorté l’organisation internationale à s’attarder sur le sort de la communauté rohingya. Les 23 signataires dénoncent l’immobilisme de la ministre des Affaires étrangères Aung San Suu Kyi, elle-même lauréate du prix Nobel de la paix en 1991.
« Les Rohingyas figurent parmi les minorités les plus persécutées du monde », souligne le courrier dont l’AFP s’est procurée une copie. Les signataires exigent que l’ONU mette ce dossier à l’ordre du jour en faisant pression sur le gouvernement birman, appelé à lever « toutes les restrictions à l’aide humanitaire ». Ils alertent sur la situation, « une tragédie humaine qui s’apparente à un nettoyage ethnique et à des crimes contre l’humanité se déroule en Birmanie ».
La situation des Rohingyas s’est encore détériorée ces dernières semaines. Près de 27 000 d’entre eux ont fui la Birmanie pour se rendre au Bangladesh, un pays qui les rejettent tout autant. Des réfugiés ont fait part de témoignages terrifiants à l’égard de l’armée birmane (viols collectifs, meurtres, tortures…).
Les signataires insistent sur l’urgence de la situation et demandent au secrétaire général Ban Ki-moon ou son successeur en janvier 2017 de se rendre dans les prochaines semaines en Birmanie. En juin 2016, un rapport du Haut commisariat des droits de l’homme de l’ONU avait déjà alerté sur les crimes contre l’humanité dont étaient victimes les Rohingyas.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Le Prince Charles compare Jésus à Muhammad (saws), ces deux illustres réfugiés.
Le Prince Charles n’a jamais fait mystère de son vif intérêt pour l’islam, ni de son goût prononcé pour la richesse patrimoniale de la culture islamique, allant jusqu’à lever un coin du voile sur son jardin secret en 2013, auprès d’une presse britannique, avide d’informations croustillantes, qui s’est empressée d’en faire ses gorges chaudes : son apprentissage de la langue arabe pour mieux appréhender le Coran.
Lors de sa traditionnelle allocution de Noël diffusée sur les ondes radiophoniques de la BBC, le Prince de Galles, inquiet devant la résurgence de vieux démons au cœur de l’Europe, particulièrement devant l’hydre hideuse du nationalisme et du fascisme qui a ressurgi d’un sombre passé, et plus encore devant la montée inexorable du racisme anti-musulmans et anti-réfugiés, a rappelé le sort subi par la famille de Jésus fuyant la persécution, en le comparant à celui du Prophète Muhammad (saws) et son exil (Hégire) vers Médine, en quête de liberté religieuse pour lui et ses fidèles.
Jésus et Muhammad (saws), ces deux illustres réfugiés, comme l’a indiqué l’héritier du trône britannique en espérant provoquer un sursaut de conscience général, avant d’insister sur l’importance des deux événements majeurs que constituèrent la Nativité et l’Hégire, le premier marquant le début du calendrier grégorien, et le deuxième du calendrier islamique.
Dans son discours aux accents d’un vibrant plaidoyer pour une Europe humaniste et tolérante, refusant de céder aux sirènes stridentes du populisme et de se complaire dans une amnésie collective funeste, le Prince Charles a déclaré au sujet des réfugiés, ces nouveaux damnés de la terre contraints de fuir, sur les routes de l’exode, les horreurs d’une déstabilisation du monde arabe voulue par l’Occident : « Leur souffrance ne s’arrête pas à leur arrivée dans le pays étranger où ils cherchent refuge. Nous constatons une montée des groupes populistes à travers le monde qui se montrent de plus en plus agressifs contre ceux qui adhèrent à une religion minoritaire. Tout cela est profondément choquant et fait écho aux sombres heures des années 1930 », a-t-il alerté avec gravité.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Des centaines de colons envahissent l’esplanade des Mosquées.
Sous le prétexte d’y célébrer la fête juive de Hanouka, qui a lieu cette semaine, des centaines de colons, protégés par l’armée, ont envahi mercredi pendant plusieurs heures l’Esplanade des Mosquées à Jérusalem, rapporte l’agence Maan.
Les provocations à consonance religieuse sont un classique, devenu de plus en plus fréquent, de l’occupation israélienne de la Palestine, et de Jérusalem en particulier.
Pendant des décennies, y compris depuis la conquête de Jérusalem-Est par Israël en 1967, la puissance occupante ne s’était pas attaquée directement à l’espace de la mosquée al-Aqsa, troisième lieu saint de l’Islam.
Le compromis passé par le gouvernement israélien avec le gouvernement jordanien (puissance occupante à Jérusalem-Est et en Cisjordanie jusqu’en 1967, maintenue dans sa souveraineté depuis lors) stipule que seul le culte musulman peut s’exercer sur l’esplanade des Mosquées, seul le culte israélite s’exerçant au « Mur des Lamentations », en contrebas.
Mais la colonisation a sa propre logique, et le couple formé par les colons eux-mêmes et le gouvernement israélien ne cesse de remettre en cause ce compromis.
C’est ce qui s’est produit jeudi : tandis qu’on apprenait une nouvelle mesure anti-musulmane (l’interdiction aux citoyens âgés de la bande de Gaza de se rendre à al-Aqsa pour la prière du vendredi), près de 200 colons, drapeau israélien en tête, ont envahi l’Esplanade où ils sont restés de 7 heures à 10h30.
Ils en réclament la destruction, pour y édifier ce qu’ils appellent le « Troisième Temple », et ont entrepris d’y prier, ce que les gardiens de la mosquée ont toutefois réussi à les empêcher de faire, précise l’agence Maan.
Clic pour voir la Source de l’article
***

France : Armentières : un véhicule renverse deux femmes de confession musulmane et une enfant.
À Lille le 29 décembre 2016, par l’antenne Nord pas de Calais du CCIF.
Le drame est survenu le 23 décembre 2016 en début de soirée à Armentières (Nord-Pas-De-Calais).
Au moment d’emprunter le passage piéton, deux jeunes femmes portant le foulard et une jeune fille de 9 ans, ont été renversées par un véhicule. Le chauffard, qui aurait d’abord ralenti puis finalement accéléré au moment où les victimes étaient engagées sur le passage piéton a pris la fuite. Les victimes ont été laissées à terre, sans assistance. Ces dernières ont déposé plainte, et sont accompagnées par le CCIF.
L’une des victimes a été percutée et emmenée sur le capot du véhicule sur plusieurs mètres avant de tomber au sol.
Les policiers et les pompiers sont arrivés sur le lieu du drame pour porter secours aux victimes blessés et dans un état de choc grave. Hospitalisées d’urgence, leurs jours ne sont pas en danger.
Selon des sources proches du dossier, le chauffard a été arrêté puis relâché sans être ni inquiété, ni poursuivi. Il est par ailleurs déplorable que le CCIF ait dû intervenir afin que les agents de police acceptent d’enregistrer la plainte des victimes.
Est-ce une tentative criminelle islamophobe qui avait pour objectif d’écraser des personnes portant un signe distinctif d’appartenance à l’Islam ou l’acte d’impudence d’un chauffard fou, ne daignant s’arrêter pour secourir les victimes ?
L’heure est très grave. L’antenne Nord-Pas-De-Calais du CCIF a été saisie par l’affaire la plus inquiétante jamais constatée dans la région. Plusieurs personnes auraient pu perdre la vie.
Les victimes nous ont rapporté avoir traversé avec prudence le passage piéton, en apercevant le véhicule au loin. Elles ont souligné que le chauffard s’est mis à accélérer au moment où elles étaient au milieu du passage piéton.
Ajouté au fait que le chauffard ne s’est même pas arrêté pour s’enquérir de l’état des victimes, ces précisions viendraient accréditer l’hypothèse de l’acte volontaire.
Un témoin présent sur les lieux a appelé la police et transmis le signalement précis de la plaque d’immatriculation du véhicule.
Une des victimes sorties de l’hôpital s’est présentée au commissariat pour déposer sa plainte. Certains agents de police ont refusé de prendre sa plainte. Il a fallu l’insistance de la victime et l’accompagnement par téléphone d’une juriste du CCIF pour que celle-ci soit enfin consignée conformément à la loi et au droit de la victime.
Il est dramatique qu’une nouvelle fois des femmes de confession musulmane soient la cible d’un acte grave. Il est alarmant que ces femmes se soient vues refuser le statut de victimes par ceux-là même supposer les protéger.
Le CCIF condamne fermement cet acte délictueux, lâche et grave, tout en s’interrogeant sur la motivation de l’auteur des faits.
Le CCIF suit avec beaucoup d’intérêt l’enquête en cours, afin que toute la lumière soit faite sur cet acte grave.
Le CCIF appelle les institutions judiciaires et les responsables politiques locaux à prendre des mesures fermes et concrètes pour que la loi s’applique et que l’auteur de cet acte soit condamné le plus vite.
Le CCIF apporte actuellement son accompagnement, son expertise, son soutien aux victimes et se tient à leurs côtés pour toute action visant à protéger leurs droits devant les juridictions compétentes.
www.islamophobie.net
.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Les ministres des Affaires étrangères d’Allemagne, de France et de Pologne, convoqués devant un tribunal russe.
Un ancien député du parlement ukrainien, Wladimir Olejnik, veut apporter la preuve que l’Euromaïdan, a été un coup d’Etat mené avec le soutien de l’Allemagne, de la Pologne et de la France. Fabius, Sikorski et Steinmeier, accusés d’avoir soutenu le coup d’Etat à Kiev, ont reçu une convocation au tribunal de Moscou. Un tribunal qui écoute des témoins depuis 1 semaine. Les médias allemands ou français ne parlent pas de ces convocations, ni de l’existence du tribunal qui siège depuis 1 semaine déjà !
Tribunal à Moscou a commencé la semaine dernière. Le tribunal de Moscou écoute les différents témoignages. De hauts fonctionnaires d’Ukraine ont été convoqués pour parler des événements de l’hiver 2013/2014. Vladimir Oleïnik veut apporter la preuve qu’un coup d’Etat a bien eu lieu en février 2014 avec aussi l’aide de la France et de l’Allemagne.
La semaine dernière a eu lieu la première partie des auditions. Six témoins ont parlé devant le tribunal. Viktor Ianoukovitch (l’ancien président de l’Ukraine), Alexandre Ïakimenko (ancien chef des services secrets), Nikolai Azarov (l’ancien Premier ministre), Andreï Kliuïev (l’ancien directeur de l’administration présidentielle), Vitali Zakhartchenko (l’ancien ministre de l’Intérieur), Viktor Pschonka (l’ancien procureur général). Les 6 témoins ont expliqué que l’Ukraine a été la cible d’un coup d’Etat calculé et planifié depuis des années avec l’aide des Etats-Unis et d’autres pays occidentaux.
Vladimir Oleïnik a fui Kiev en 2014. Toutes ses tentatives de déposer une plainte devant un tribunal ukrainien ont échoué. Et c’est pour cette raison que Vladimir Oleïnik a lancé la procédure à Moscou puisque, comme l’Ukraine, Moscou, a signé la déclaration des droits de l’homme. «L’Occident a soutenu le coup d’Etat en Ukraine en provoquant la fuite du président légalement élu, Viktor Ianoukovitch , qui a dû prendre la fuite par la Crimée. Une action qui est allée contre la constitution ukrainienne.
L’ancien président ukrainien, Ianoukovitch a expliqué devant le tribunal le rôle de l’ambassade des Etats-Unis qui a servi de QG pour organiser le coup d’Etat. Ianoukovitch a expliqué que les Occidentaux ont poussé l’ancien président à signer l’accord avec l’UE ce qu’il avait refusé car cet accord allait contre les intérêts de l’Ukraine.
L’ancien chef des services secrets ukrainiens SBU, Alexandre Ïakimenko, a parlé devant le tribunal du rôle des tireurs d’élite venus des pays baltes et de Géorgie avec des experts en explosifs.
Ministres des Affaires étrangères de Pologne, de France, d’Allemagne convoqués à la barre. Radoslaw Sikorski, Frank-Walter Steinmeier, Laurent Fabius, ont reçu une convocation. Mais jusqu’à aujourd’hui les 3 ministres n’ont pas répondu à la convocation de Moscou.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Les Etats-Unis expulsent 35 diplomates russes de Washington et San Francisco.
Les autorités américaines ont décidé le 29 décembre d’expulser 35 diplomates russes et fermer deux sites de la Fédération à New-York et dans le Maryland. Les accusations d’ingérence de Moscou dans le processus électoral américain en sont à l’origine.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Boko Haram «écrasé» ? «Vous ne devriez pas mentir aux gens» répond son chef en vidéo.
L’insaisissable chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, a diffusé une nouvelle vidéo dans laquelle il conteste les affirmations du gouvernement nigérian selon lesquelles le groupe djihadiste a été chassé de la forêt de Sambisa.
«Nous sommes en sécurité, nous n’avons été chassés de nulle part. Et les tactiques et les stratégies ne peuvent pas révéler notre position, sauf si Allah le veut», a réagi Abubakar Shekau, chef de Boko Haram, aux propos du président nigérian ayant annoncé avoir vaincu le groupe islamique africain.
Le président nigérian Muhammadu Buhari avait effectivement déclaré le 24 décembre que l’armée avait «écrasé» Boko Haram dans la forêt de Sambisa, où l’armée mène des opérations depuis plusieurs mois, assurant pour la énième fois que le conflit entrait dans sa phase finale.
Shekau, annoncé mort à de nombreuses reprises par les autorités nigérianes, apparaît en bonne forme physique sur cette nouvelle vidéo.
Il était apparu pour la dernière fois dans une vidéo fin septembre, où il affirmait être «en parfaite santé» alors que l’armée nigériane avait annoncé l’avoir grièvement blessé dans des combats.
«Vous ne devriez pas mentir aux gens. Si vous nous avez écrasés, comment pouvez-vous me voir ainsi ? Combien de fois nous avez-vous tués ?», fanfaronne le chef rebelle.
Le leader de Boko Haram ne précise pas où il se trouve, mais affirme que la vidéo a été tournée le 25 décembre, jour de Noël.
S’exprimant tour à tour en arabe et en haoussa, il profère de nouvelles menaces contre l’armée et les Nigérians, promettant de continuer à se battre jusqu’à l’établissement d’un califat islamique dans le nord du pays.
«Vos soldats veulent avoir un répit, c’est pourquoi ils ont dit avoir terminé le travail», ajoute-t-il. «La guerre n’est pas terminée […] O peuple du Nigeria, vous n’avez pas encore de répit.»
«Notre but est d’établir un califat islamique et nous avons notre propre califat, nous ne faisons pas partie du Nigeria.»
L’insurrection de Boko Haram, qui s’est étendue au-delà des frontières du géant ouest-africain, a fait plus de 20 000 morts et près de 2,6 millions de déplacés depuis 2009, provoquant une grave crise humanitaire dans la région.
D’après l’ONU, environ 14 millions de personnes ont besoin d’une aide d’urgence dans l’Etat du Borno, épicentre du conflit.
Clic pour voir la Source de l’article
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
.
Le Hamas salue le cessez-le-feu en Syrie et appelle à une résolution pacifique
.
Des palestiniens kidnappés et un bâtiment saisi par les colons à l’aube
.
CPR: Le discours de Kerry viole les droits des Palestiniens
.
Une fille blessée et enlevée par des soldats israéliens près de Qalandiya
.
L’occupation remettra le corps d’un palestinien tué à sa famille
.
Une ex-détenue palestinienne victime de négligence médicale
.
Quatre citoyens enlevés et un journaliste convoqué par la sécurité de l’AP
.
Abu Marzouk: Nos entretiens avec le Caire ne se sont pas interrompus
.
Rapport: 12 700 000 palestiniens dispersés dans le monde à la fin de 2016
.
Cheikh Raed Salah de nouveaux face aux enquêteurs de l’occupation
.
Expansion de la colonie de Ramat Shlomo sur les terres palestiniennes
.
Netanyahu au cœur d’une enquête pour fraude et corruption
.
Des centaines de colons envahissent des lieux saints à Salfit
.
Des colons prennent d’assaut la mosquée al-Aqsa
.
Les forces israéliennes prennent d’assaut le village de Wad Rahal
.
Ramallah: Les députés demandent la restitution des corps des martyrs
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Flash info du 7 Rabi Al Awwal 1438.

Flash info du 7 Rabi Al Awwal 1438.
Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************

Santé : Lingettes pour bébé : la raison des démangeaisons et éruptions cutanées !
Nouvelle étude – Il n’est pas toujours facile de déterminer la cause d’une éruption cutanée. Ces éruptions peuvent se développer au fil du temps en raison de la toxicité systémique du sang et de l’inefficacité des organes à détoxifier. Les éruptions cutanées peuvent également être causées par des réactions allergiques aux produits chimiques topiques , les produits chimiques injectés ou d’autres irritants. Les parents peuvent avoir du mal à isoler la cause. Quelque chose d’aussi simple que d’une réaction allergique à une toxine dans un produit de ménage peut facilement être confondue avec de l’eczéma, l’impétigo ou le psoriasis.
Selon une nouvelle étude, une éruption cutanée sur les fesses ou le visage d’un bébé peut être tout simplement une réaction de la peau à un conservateur trouvé dans les lingettes pour bébé.
Conservateurs et éruptions cutanées persistantes chez les enfants.
Six cas de grave d’éruption cutanée persistante sur les enfants ont été liés à des lingettes pour bébés, selon une étude de deux ans à l’Université du Connecticut School of Medicine. « Je pense que cela est fréquent, il est temps que les gens en prennent conscience », a déclaré le co-auteur de l’étude, Dr Mary Wu Chang, professeur agrégé de dermatologie et de pédiatrie à l’université.
L’un des premiers cas que le Dr Chang a observé a été une petite fille de 8 ans souffrant d’éruptions cutanées terribles autour de la bouche et sur les fesses.
Même si la jeune fille a été à plusieurs reprises traitée avec des antibiotiques et des stéroïdes, les éruptions cutanées réapparaissaient peu de temps après. Après avoir enquêté sur les antécédents médicaux de la jeune fille, le Dr Chang a émis l’hypothèse que l’éruption autour de la bouche de la jeune fille et sur ses fesses était causé par des lingettes pour bébé.
Dr. Chang a isolé le problème, le methylisothiazolinone (MI), un conservateur trouvé dans les lingettes pour bébé. Lorsque le Dr Chang a testé la jeune fille pour voir si elle avait une allergie à la substance chimique, le test était positif. Dr. Chang a chargé la famille de cesser d’utiliser les lingettes. Remarquablement, les éruptions cutanées ont disparu dès qu’ils ont cessé de les utiliser.
Au cours de deux ans, cinq autres enfants sont arrivés au centre UConn recherche d’aide avec des éruptions cutanées qui résistaient aux traitements médicaux conventionnels. Tous les cas ressemblaient à celui de la petite fille de 8 ans. Lorsque les parents ont cessé d’utiliser des lingettes pour bébé, les éruptions cutanées ont disparu complètement.
« Je pense que cela est une question très importante», a déclaré le Dr Robin Gehris, professeur agrégé de clinique de dermatologie et chef de la chirurgie dermatologique pédiatrique à l’Université de Pittsburgh Medical Center . « Mais quand vous dites à des patients qu’ils ne devraient pas utiliser des lingettes humides, ils agissent si vous aviez deux têtes. Il est difficile pour les gens d’imaginer que quelque chose appelé « hypoallergénique » peut en réalité contenir des choses qui pourraient causer des problèmes. »
Dr. Gehris dit que les fabricants de lingettes ont augmenté la quantité de methylisothiazolinone par 25! Ce conservateur se retrouve dans d’ autres produits ménagers aussi, y compris le maquillage, lotions et shampooings. Dr Gehris conseille aux parents d’éviter d’ utiliser des lingettes humides quand ils le peuvent, et suggère d’utiliser simplement de l’eau et du coton afin d’éviter les lingettes remplies de conservateur. Les lingettes pour bébé sont extrêmement pratiques, surtout sur la route; Cependant, si le système immunitaire d’un enfant rejette les produits chimiques, qui est un indicateur sûr, il est préférable de cesser d’en utiliser.
Clic pour voir la Source de l’article
***

ONG Life : Pourquoi l’opération, NO PEN NO GAIN ?
« La guerre est le paradis des soldats et l’enfer des enfants. » Marcel Rivier.
Depuis le printemps 2011, la Syrie est ravagée par des conflits armés particulièrement destructeurs, dont les premières victimes sont les femmes et les enfants. Forcées de fuir la violence pour sauver la vie de leurs familles, les populations ont recherché l’asile dans les pays du Proche Orient et d’Europe : soit plus de 10 millions de Syriens déplacés dont 4,5 millions d’entre eux se trouvent dans ces cinq pays : la Turquie, le Liban, la Jordanie, l’Irak et l’Égypte.
Au Liban, des milliers de familles syriennes s’entassent dans les quartiers urbains ou dans des camps de réfugiés. Le traumatisme de la guerre puis la vie quotidienne au sein de ces camps sont déjà une violente épreuve pour ces enfants. Certains d’entre eux n’ont pas été scolarisés depuis leur arrivée au Liban, il y a cinq ans. D’autres, par manque de moyens, n’ont jamais mis les pieds dans une salle de classe.
LA SOLUTION: NO PEN NO GAIN.
Un petit don pour un grand avenir !
En offrant un kit scolaire, vous facilitez le retour à l’école d’un enfant privé d’éducation depuis son arrivée dans le camp. Ainsi, vous permettez à tous ces jeunes rescapés de reconstruire leur avenir en rejoignant les bancs de l’école.
Munis de ces simples kits, la guerre n’est plus qu’un lointain souvenir, ils se sentent, à nouveau, écoliers. Avec ce « gain » de savoir, ils deviennent les petits ambassadeurs de la paix face à cette grande guerre. C’est avec leurs nouveaux cahiers et leurs nouveaux stylos qu’ils s’écriront un avenir meilleur.
Cliquez sur l’image pour offrir un kit scolaire
Objectif : 10 000 enfants équipés de kits scolaires grâce à votre générosité Insha’Allah.
Pas de kit, pas de réussite !
Une scolarité assurée pour un plus grand nombre.
Apporter un soutien psychologique aux familles sinistrées.
Permettre aux femmes veuves syriennes de gagner des revenus.
Notre action :
L’opération NO PEN NO GAIN de LIFE consiste à offrir des kits scolaires aux enfants syriens réfugiés au Liban. Ces kits de la réussite sont composés de fournitures fabriquées et achetées localement, telles que :
2 cahiers d’écriture, 1 ardoise, 1 lot de craies, 2 stylos (1 bleu, 1 rouge), 1 crayon à papier, 1 gomme, 1 taille crayon, 1 règle plate double décimètre, 1 sacoche/cartable en tissus.
ACTEURS MAJEURS : Les femmes …
Au cœur de cette opération, de nombreuses femmes syriennes (violentées pour certaines d’entre elles), se retrouvent veuves suite au conflit. C’est pourquoi, LIFE favorise le « Women Empowerment », autrement dit l’autonomisation des femmes, en leur confiant la confection des sacoches qui contiennent les kits. En plus de leur assurer une indépendance financière, cela permet de soutenir l’économie locale. Situé dans la banlieue de Beyrouth, leur atelier leur permet de se reconstruire grâce à des activités génératrices de revenus et ainsi gagner dignement leurs vies. En offrant un kit, vous participez au développement social de ces déplacés, victimes des conflits.
NOS ENGAGEMENTS :
ÉDUCATION : Les kits sont attribués à des enfants réfugiés dans les camps libanais.
ÉCONOMIE LOCALE : Le matériel est fabriqué et acheté sur place à des veuves syriennes.
TRANSPARENCE : Les kits sont distribués avec le contrôle précis de la distribution individuelle.
No Pen No Gain :
Apparue pour la première fois au XII siècle et rendue populaire par Benjamin Franklin au XVIIIe siècle, «no pain no gain» est une expression qui nous vient de la langue anglaise et qui signifie « sans effort il n’y a pas de réussite ». C’est pourquoi, LIFE a choisi d’imager « l’effort » par le stylo « pen » contenu dans le kit qui mènera les enfants syriens sur la voie de la « réussite » scolaire.
En somme, « NO PEN NO GAIN » fait référence au manque de matériel scolaire « no pen » dont la conséquence est l’absence de réussite sans éducation « no gain ».
Pour OFFRIRr DES KITS SCOLAIRES, rendez-vous sur :
www.life-ong.org
.
Clic pour voir la Source de l’article
***

« 2016 en une photo » : bye-bye Hollande, Cameron, Obama, Renzi…
Les chefs d’Etat des pays les plus puissants du monde semblent tomber comme des dominos. Cette photo prise lors du G20 en Bavière, le 7 juin 2015, en dit long sur l’instabilité actuelle de l’Occident. Une situation qui profite à la Russie de Vladimir Poutine.
« 2016 in one picture » : l’internaute qui tweeté cette photographie a été retweeté plus de 5 000 fois en quelques heures. Cette image résume l’instabilité qui règne actuellement en Europe et aux Etats-Unis.
David Cameron a été balayé par le oui vainqueur au Brexit tandis que François Hollande a dû abandonné toute idée de se représenter aux prochaines élections présidentielles devant sa côte de popularité au plus bas. Barack Obama fini tant bien que mal son mandat présidentiel tout en étant responsable en grande partie de la montée en puissance de la Russie de Vladimir Poutine. Le dernier à dire en revoir sur la photo est l’italien Matteo Renzi, obligé de quitter la président du Conseil italien après son échec à son projet de réforme constitutionnelle.
Seule Angela Merkel, dinosaure de la scène internationale, est bien partie pour remporter à nouveau les élections législatives allemandes de 2017. Il s’agira pour elle de briguer un quatrième mandat pendant que tous ces « amis » auront déjà dit « bye bye » à la politique.
Clic pour voir la Source de l’article
***
Algérie – Violences entre algériens et migrants à Alger, les autorités multiplient les arrestations et expulsions.
Des violents affrontements entre algériens et migrants ont eu lieu ces derniers jours à Alger. Les témoignages divergent entre les deux camps mais les relations semblent totalement détériorées.
Depuis près d’une semaine circule la vidéo d’affrontements entre africains subsahariens et algériens dans le quartier de Dély Ibrahim à Alger. D’un côté, les migrants accusent la population d’agressions racistes et de l’autre les riverains évoquent la montée de la délinquance, du racket et de la prostitution dont les nouveaux venus seraient responsables.
De son côté, les autorités ont décidé de sévir en organisant des arrestations massives contre les migrants en situation irrégulière dans le pays. Selon la presse internationale, une expulsion de 1400 migrants est en cours actuellement en Algérie. La dernière expulsion de cette ampleur datait de 2012.
Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .




Clic pour voir la Source de l’article
***

France : Manuel Valls met « quelques white quelques blancos » lors de son discours d’investiture à la primaire socialiste.
Manuel Valls vient d’annoncer sa candidature à la primaire socialiste qui permettra de choisir le futur candidat PS aux élections présidentielles. François Hollande a permis à l’ambitieux Premier ministre de se présenter sans apparaître comme le traître ou le diviseur.
Lors de son premier discours à Evry, Manuel Valls a affiché une pancarte claire sur son pupitre : « Faire gagner tout ce qui nous rassemble ». Un slogan qui apparaît très peu crédible après que le même Manuel Valls a passé 4 ans à diviser les français.
Malgré une côte de popularité au plus bas, notamment auprès de la communauté musulmane, cela n’a pas empêché l’ex-Premier Ministre qui souhaitait « plus de white et de blancos » de mettre derrière lui de nombreux figurants « issus de l’immigration ». Une photo faisant réagir les réseaux sociaux et qui annonce déjà un Valls « rempart aux replis identitaires et à la politique d’extrême droite » que risque de mener François Fillon et Marine Le Pen.
Le « moindre mal » rêvé par nos organisations musulmane ?
Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article
***

Irak : Une situation humanitaire catastrophique.
Depuis 2014, on comptait déjà plus de 3 millions de déplacés entre le Kurdistan et l’Irak.
Ce chiffre alarmant ne cesse de s’aggraver avec le conflit de Mossoul qui provoque des déplacements de milliers de personnes.
D’après les Nations Unies, entre 250 000 et 1 million de nouveaux déplacés sont à prévoir.
Ces familles doivent faire face à une situation chaotique et vivent dans une peur permanente. Des familles entières sont menacées et complètement démunies.
Elles tentent de survivre avec le peu de moyens de subsistance. Imaginez-vous passer la nuit en plein désert par 6-7°C sans pouvoir vous chauffer ni même cuisiner.
Plus de 10 millions de personnes en Irak sont dans le besoin, nous pouvons leur venir en aide.
Faites un don sur :
www.secours-islamique.org
.
Clic pour voir la Source de l’article
***

France : A Marseille, le sort d’une mosquée entre les mains de la justice.
Installée depuis dix ans dans les locaux vides d’un ancien centre commercial, la mosquée des Oliviers à Marseille pourrait bientôt être fermée. La justice a été saisie car des prêches radicaux auraient été tenus dans le local.
La salle de prière est une ancienne salle de boxe, située au cœur d’un centre commercial déserté par les commerçants. Seulement, ce lieu de culte n’est pas autorisée à ouvrir et ses gestionnaires sont soupçonnés de radicalisation. Dans un entretien accordé au quotidien La Provence en janvier 2016, les dirigeants Kader Aziz et Kader Sarhaoui se défendaient : « Les jihadistes, les radicaux, tous ces fadas de la tête ? Non, il n’y en a pas chez nous. Jamais on les laisserait entrer ».
La mosquée des Oliviers est particulièrement surveillée depuis les attentats de 2015 : « Oui, nous sommes surveillés et nous le savons. On a même eu les RG il y a quelques années. Avec ce qui se passe, c’est normal que l’Etat s’intéresse aux mosquées. Mais nous, nous n’avons rien à cacher », déclaraient-ils, indiquant être à la recherche d’un bail depuis 10 ans, sans succès.
« On a un grand problème. Il n’y a pas de dialogue. La cité est difficile, c’est un quartier chaud là-bas. C’est une mosquée soupçonnée de discours radical tendance salafiste djihadiste. Et de bien d’autres fléaux », explique Abderrahman Ghoul, vice-président du Conseil régional du culte musulman (CRCM) de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA). En effet, la mosquée serait située dans un quartier gangrené par un important réseau de trafic de drogue. « Mais si elle ferme, où vont aller les 200 fidèles ? Ils vont prier dans la rue. Le problème n’est pas réglé », insiste Abderrahman Ghoul.
La justice rendra son jugement le 11 janvier 2017. Si la décision d’expulsion est confirmée, une aire de jeux et un parking viendront remplacer le lieu de culte.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Irak : Des bastons entre chiites et sunnites en Irak… mais pour la bonne cause !
Raad Al-Haidari, un jeune YouTubeur Irakien, affirme que l’hostilité sunnites / chiites n’existe que sur les réseaux sociaux, et pas dans la vie quotidienne des Irakiens. Pour le prouver, il a réalisé plusieurs vidéos d’expérience sociale, à Kerbala, une ville irakienne peuplée majoritairement de chiites… et ça vaut le détour !
Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article
***

Un comédien musulman s’explique avec un des fils de Trump dans l’avion.
On peut prendre l’avion et rencontrer par hasard un des fils de Donald Trump, en l’occurrence Éric Trump, troisième enfant et second fils. C’est ce qui est arrivé à Mohammed Amer, un comédien américain musulman, d’origine palestinienne, né au Koweït et arrivé aux États-Unis avec le statut de réfugié. Cette rencontre a eu lieu dans l’avion qui le menait de New York en Écosse. Mais qu’ont-ils bien pus se dire durant ce voyage effectué ensemble? « Après des présentations d’usage, le jeune comédien dont les sketchs abordent des sujets comme l’immigration ou la religion a mis les pieds dans le plat, avisant Eric Trump qu’il n’acceptera jamais que sa religion soit mentionnée sur sa pièce d’identité, comme cela avait été évoqué durant la campagne du candidat républicain. « Vraiment? Vous croyez vraiment qu’on va faire ça? Nous ne le ferons pas », l’a alors rassuré le jeune homme d’affaires » rapporte le Huffington Post.
« Nous avons eu une bonne et décente conversation, ça montre que nous pouvons nous parler, et je pense que c’est le plus important » a par ailleurs conclu Mohammed Amer.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Japon : Annulation d’un séminaire israélien sur le vin pour cause de colonies.
L’Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO), qui devait accueillir un « séminaire sur le vin israélien », le 30 novembre dernier à Osaka, a finalement refusé à l’ambassade d’Israël au Japon de profiter de ses locaux, en apprenant qu’une partie du vin en question provenait de colonies illégales.
Les militants japonais de Palestine Forum Japan (PFJ) et d’autres associations de défense des droits humains ont attiré l’attention du ministère japonais de l’Economie, du commerce et de l’industrie (MITI) sur l’illégalité des vins qui seraient promus lors de ce séminaire, puisque certains d’entre eux sont issus de vignobles ou caves situées dans sur le plateau du Golan ou en Cisjordanie.
Du coup, le ministère japonais de l’Economie a demandé à JETRO, organisme public qui dépend du gouvernement, de ne pas accueillir le séminaire annoncé sur le site http://itrade.gov.il/japan/wine_2016/
Ce qui fut fait.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Une «crème d’invisibilité» au service des militaires russes.
Conçue pour dissimuler les militaires aux caméras thermiques en les rendant invisibles dans le spectre infrarouge, une substance étonnante a d’ores et déjà été livrée à l’armée russe…
Le scénario n’a rien de fantaisiste. Les unités des forces spéciales ont déjà reçu les premiers lots d’une crème de camouflage capable de rendre les militaires invisibles pour les détecteurs et caméras thermiques, révèle le quotidien russe Izvestia. En plus d’absorber le rayonnement infrarouge, la substance, baptisée Touman-R, possède des propriétés insectifuges, médicales et accélère la cicatrisation des plaies. En outre, la crème n’est pas toxique et n’irrite pas la peau, un avantage face aux produits concurrents étrangers.
« Comme l’affirme le producteur, une fois appliquée sur la peau, Touman-R absorbe jusqu’à 95 % du rayonnement infrarouge produit par le corps humain et conserve ses qualités pendant deux semaines », indique le quotidien.
La crème est par ailleurs facile à enlever, observe le média. Pour ce faire, il suffit d’utiliser un tissu humide. Un lot de Touman-R est composé de trois tubes de substances noire, brune et verte. Une fois sur la peau, la crème ne rendra bien évidemment pas les militaires transparents, mais elle aura le mérite de les cacher efficacement à l’œil indiscret des appareils infrarouges !
Source: Sputnik.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Les médias allemands redoutent le retour du «train fantôme» russe.
Les informations sur les essais concluants du nouveau train lance-missiles russe Bargouzine mettent en émoi la presse allemande qui parle d’un «terrifiant train nucléaire» et évoque l’époque de la guerre froide.
La décision de l’Otan de déployer son contingent en Pologne et dans les pays baltes a provoqué une réaction de la Russie qui a renforcé sa présence militaire dans la région de Kaliningrad et envoyé des troupes supplémentaires vers ses frontières occidentales, tout cela n’étant qu’une conséquence de la politique expansionniste de l’Occident, écrit Die Welt.
Selon cette édition allemande, Moscou a répondu entre autres aux démarches provocatrices de l’Alliance atlantique en Europe par la reprise et la modernisation du projet soviétique de « train lance-missiles nucléaire » Bargouzine.
Les journalistes du Focus redoutent ce « train fantôme » qui a tout récemment subi des essais et devrait être opérationnel à partir de 2018.
Il voyagera discrètement à travers le pays avec des missiles balistiques prêts à être lancés sans pouvoir être détecté par les satellites espions.
La revue Stern souligne pour sa part que le Bargouzine est un projet nouveau et qu’à l’opposé du système développé à l’époque soviétique, ses wagons ne diffèrent en rien des wagons ordinaires, tandis que les wagons du système soviétique étaient plus grands en raison de la taille des missiles de l’époque. De par son apparence, en effet, c’est un convoi ordinaire composé de wagons frigorifiques standards.
Il va de soi que les wagons sont dotés d’un mécanisme spécial déployant les supports de la plateforme de lancement. Ces supports ne se posent pas sur des rails, mais sur le sol. Un autre mécanisme automatique coupe le courant sur les fils électriques situés dans son rayon d’action et écarte les fils pour qu’ils n’entravent pas le déploiement de la rampe de lancement et le tir. Chaque train embarquera six missiles intercontinentaux Iars.
Ce complexe de guerre ferroviaire de nouvelle génération est en quelque sorte une réponse russe au programme américain Prompt Global Strike (PGS) — « frappe planétaire rapide ». Aucun autre pays ne dispose de trains lance-missiles.
Source: Sputnik
Clic pour voir la Source de l’article
***

Daech état islamique, laisse partir les civils moyennant une rançon de 1.000 dollars.
Il semble que les terroristes de Daech aient besoin d’argent. Ils laissent partir les civils de leurs territoires en échange d’une rançon. De plus, les personnes libérées ne sont pas au bout de leurs peines dans une région dévastée par la guerre.
Pour sortir du territoire contrôlé par les terroristes de Daech, les Irakiens doivent payer une rançon de 500 à 1000 dollars (470 à 938 euros), ont déclaré à l’agence Sputnik des réfugiés du camp d’Al-Hol, dans l’est de la province d’Al-Hasaka.
Après avoir payé leur rançon, les réfugiés doivent traverser 30 km pour atteindre un camp de tentes où ils sont plus ou moins en sécurité.
C’est un voyage dangereux à cause des combats qui se déroulent sans cesse entre l’armée irakienne et les terroristes, selon le représentant du camp Birifan Husein.
Actuellement, 9 000 Irakiens vivent dans ce camp improvisé. Après le début de l’opération pour la libération de Mossoul, le camp a commencé à recevoir l’assistance de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), du Croissant-Rouge au Kurdistan et d’autres organisations.
Les réfugiés ont déjà reçu une partie des biens de première nécessité comme du carburant, du gaz, des couvertures, de La direction du camp élabore actuellement un plan d’élargissement de sa capacité jusqu’à 50 000 avec la HCR.
A terme, l’objectif est de pouvoir accueillir 100 000 personnes. Il est nécessaire de fournir aux réfugiés des soins médicaux, des médicaments, d’assurer la sécurité sanitaire. Il est important de donner aux enfants la possibilité d’apprendre, de faire du sport, de jouer, a-t-elle ajouté.
Sur la vidéo, des réfugiés demandent aux personnes responsables via l’agence Sputnik d’aider à accueillir les réfugiés qui n’ont pas trouvé de place dans le camp. De nombreuses familles ont quitté le territoire contrôlé par les terroristes, mais ils n’ont nulle part où aller. Plusieurs cas de décès chez les enfants et les personnes âgées ont été enregistrés.
Des réfugiés témoignent:
« Je suis de la région de Sinjar. Pendant trois jours on a entendu des explosions. Nous avons marché 20 km. On a mis 6 jours pour arriver ici. Nous sommes très fatigués. »
« Nous avons été bien accueillis. Ici, il y a des médecins, des militaires, l’Onu, tout ce qu’il faut. Nous sommes arrivés en voiture. »
Les réfugiés sont heureux d’avoir pu quitter Mossoul, et expliquent les conditions de vie dans le camp: « Auparavant, dans le camp de réfugiés, il n’y avait pas d’organisations susceptibles de nous aider. Parmi les organisations caritatives il n’y avait que Mercy Corps et ARD. Ils aidaient un peu ici, dans le camp. Avec le début de l’opération à Mossoul l’aide s’est accrue. Comme c’est l’hiver, on a surtout besoin de pouvoir vivre au chaud. Il n’y a pas de chauffage, de vêtements chauds. On a besoin de médicaments, de médecins, il y en a très peu. Le Croissant-Rouge kurde fait ce qu’il peut. Il nous aide, mes ses moyens sont limités. »
Source: Sputnik.
Clic pour voir la Source de l’article
***

183 ONG africaines portent plainte contre Nicolas Sarkozy pour «déstabilisation de l’Afrique».
L’ancien dirigeant français est dans le viseur d’un collectif d’ONG qui lui reprochent d’avoir engagé la France dans des opérations de déstabilisation de plusieurs pays africains, parmi lesquels le Gabon, la Guinée équatoriale et surtout la Libye.
Une coalition africaine, qui regroupe 183 organisation non-gouvernementales du continent, a l’intention de poursuivre l’ancien chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, pour «déstabilisation de la Libye, pillage, complicité de déstabilisation, tentative de déstabilisation du Gabon et de la Guinée équatoriale».
«L’Afrique a changé, l’Afrique ne se laissera plus dicter des lois de l’Occident. Nous mettrons fin aux pillages de notre continent par les Occidentaux et nous mettrons fin aux pillages des dirigeants africains irresponsables», a déclaré le représentant de cette coalition pour expliquer sa démarche.
La plainte concerne plusieurs théâtres d’opération : en Libye, l’implication de la France et «la complicité de ses marionnettes» est pointée du doigt, notamment à la suite de la mort de Kadhafi dans des circonstances encore floues, alors que des liens financiers entre Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi sont régulièrement évoqués.
Des tentatives de déstabilisation du Gabon et de la Guinée équatoriale sont également évoquées.
Aux côtés de Nicolas Sarkozy, on retrouve, parmi les accusés, les avocats William Bourdon et Robert Bourgui, ainsi que les ONG Sherpa et transparency International. La coalition a également annoncé avoir déposé une plainte contre l’ONU «pour avoir cautionné la déstabilisation de la Libye, provocant jusqu’à ce jour, des milliers de morts».
Si de telles tentatives avaient déjà été amorcées par le passé, la plupart ont échoué : leur impact est, dans la majeure partie des cas, de nature médiatique.
Clic pour voir la Source de l’article
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
.
Les factions palestiniennes se solidarisent avec l’archevêque Atallah Hanna
.
L’occupation empêche l’enterrement d’une femme Jérusalémite
.
L’occupation détruit des terres agricoles dans la Vallée du Jourdain
.
Marche à l’Université de Bethléem pour demander la libération des corps des martyrs détenus
.
Le Hamas appelle l’Egypte à ouvrir le passage de Rafah et mettre fin à la souffrance de Gaza
.
L’occupation décide d’augmenter la durée des incursions des colons à al-Aqsa
.
95 sacrilèges et 48 interdictions de l’appel à la prière dans la mosquée Ibrahimi en novembre
.
Un mort, 167 arrestations et 17 démolitions à Jérusalem en Novembre
.
72 palestiniens visitent leurs proches dans la prison de Nafha
.
Libération du journaliste Mahmoud Assida des prisons sionistes
.
L’occupation arrête les travaux de réhabilitation d’une route agricole à Naplouse
.
Le Hamas célèbre le 29ème anniversaire de sa création à Gaza
.
13 palestiniens arrêtés lors de rafles en Cisjordanie et Jérusalem occupée
.
Jénine: Affrontements et arrestations lors de l’invasion de Qabatia
.
Des mercenaires en Israël .. un film documentant les crimes sionistes
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com