MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 15 Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 15 Joumada At-Thani 1438.
Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************


Comment le malade doit-il se purifier et prier ?
Etant donné que la maladie touche chacun d’entre nous, qu’il s’agisse de virus bénins ou de maladies plus graves, qu’Allah nous en préserve, se renseigner sur la purification et la prière du malade est une obligation. C’est ainsi qu’aujourd’hui, nous nous intéresserons à ces aspects, bien que nous ne puissions les exposer en détails. Pour ce faire, nous nous baserons sur l’ouvrage des éminents savants Cheikh Ibn Baz et Cheikh al Uthaymine (qu’Allah leur fasse miséricorde).
La purification du malade.
La purification du malade, en d’autres termes ses ablutions, est régie par différentes conditions. Si le malade peut faire ses ablutions de manière ordinaire, avec de l’eau, comme s’il était en pleine santé et que cela n’a aucune influence sur sa maladie, il se doit de les accomplir normalement. Or, si le contact avec l’eau est impossible, difficile ou nuisible, s’il craint de mourir, d’aggraver sa douleur ou de retarder sa guérison, il lui est interdit d’utiliser de l’eau. N’oublions pas chers frères et soeurs, qu’Allah ne veut pas pour nous la difficulté. Il a ainsi révélé : {Et Il nous vous a imposé aucune gêne dans la religion} (Sourate 22 : Verset 78).
Dans le cas où le malade ne peut utiliser de l’eau pour les raisons susmentionnées, la purification se fait par le Tayammoum. Evidemment, le Tayammoum doit être utiliser avec l’intention propre aux ablutions, comme cela doit être le cas avec de l’eau. L’utilisation du Tayammoum est décrite comme suit par les savants « Il s’agit d’apposer une fois les mains sur de la terre pure puis d’essuyer le visage du bout des doigts et les mains à l’aide de la paume ». Pour celui qui n’a pas accès à de la terre pure, une pierre propre est suffisante. Le fait d’utiliser le Tayammoum pour celui qui ne peut pas utiliser de l’eau (soit à cause de son manque d’accessibilité soit à cause de la maladie) a été ordonné par notre Seigneur dans sourate al Ma’ida : {Mais si vous êtes malades, ou en voyage, ou si l’un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins ou si vous avez touché aux femmes et que vous ne trouviez pas d’eau, alors recourez à la terre pure, passez-en sur vos visages et vos mains} (Sourate 5 : Verset 6).
L’état de purification fait avec le Tayammoum sera annulé par les mêmes actes qui annulent les ablutions faites avec de l’eau ou si l’utilisation de l’eau devient à nouveau possible. Les Shouyoukhs expliquent ainsi : « Le Tayammoum s’annule par tout ce qui annule les ablutions, de même que par la capacité d’utiliser de l’eau ou le fait d’en trouver si elle manquait ». Si le malade est dans l’incapacité de se purifier lui-même, une tierce personne peut s’en charger en l’aidant. De même, si le malade est blessé et que le fait de se purifier augmente la douleur de sa blessure ou s’il porte un plâtre ou un bandage, il suffira de passer les mains humides dessus.
La prière du malade.
Après avoir fait ses ablutions, le malade se doit d’accomplir sa prière. Quel que soit l’état du malade, la prière dans son temps est une obligation pour tout musulman. En fonction de son état, le malade peut user de soulagements physiques lors de l’accomplissement de la prière, pour celui qui ressent des difficultés ou des douleurs en l’effectuant. Cela dit, chers frères et soeurs, tant que le malade peut prier debout et que cela n’impacte pas sur sa santé, il se doit de prier debout. Par exemple, s’il est seulement touché par un simple rhume, cela ne l’empêche pas de se tenir debout.
Or, si le malade ressent des difficultés à tenir debout pour prier, il peut s’aider d’un mur ou d’un bâton. S’il se trouve dans l’incapacité de prier debout, alors il pourra prier assis. Les Shouyoukhs précisent quant à la prière assis : « Il est préférable de se tenir les jambes croisées en lieu et place de la station debout et de l’inclination ».
Si le malade se trouve dans l’incapacité de prier assis, il priera sur le côté dirigé vers la Qibla. S’il est impossible pour lui de rester sur son flanc, il pourra alors prier couché, en dirigeant ses jambes vers la Qibla. Les savants expliquent : « Il est préférable de lever légèrement la tête pour se diriger vers la Qibla. S’il en est incapable, il priera dans son état sans devoir refaire la prière ».
L’inclination et la prosternation doivent être effectuées par le malade. Si son état l’en empêche, il se doit de les faire en hochant la tête. Le hochement fait pour la prosternation doit ainsi être plus bas que celui de l’inclination. Or, si le hochement de tête lui est également impossible et ce, en fonction de la gravité de son état de santé, il clignera seulement des yeux « en les fermant légèrement pour l’inclination et de manière plus accentuée pour la prosternation ».
Enfin, si le malade est dans l’incapacité physique de faire un hochement de la tête et un clignement des yeux, il priera avec son cœur. Les Shouyoukhs soulignent : « Après avoir proclamé le Takbir et récité le Coran, l’inclination, la prosternation, la station debout et assise seront accomplies par le cœur grâce à l’intention vouée à cet égard. A chacun son intention ». N’oublions pas chers frères et soeurs que nos actes seront jugés en fonction de l’intention que nous avons. Pour ce qui est de l’heure de la prière, bien qu’il s’agisse d’une obligation, si le malade est dans un état extrêmement critique et que cela l’empêche de faire chaque prière à son heure, il pourra regrouper le Dhohr avec le ‘Asr et le Maghrib avec le ‘Isha.
Lorsque le malade retrouve son état de santé ou s’il se sent capable d’effectuer la prière de manière ordinaire, qu’il le fasse dès que cela sera dans sa capacité. Quoi qu’il en soit, l’accomplissement de la prière est une obligation dont nous devons tous nous acquitter, quel que soit notre état de santé. Allah a ainsi permis des facilités pour les serviteurs qui se retrouveraient en difficultés physiques face à l’accomplissement de la prière. Ces facilités sont présentes pour celui qui aura le besoin d’en user, l’essentiel étant de ne pas aggraver la maladie ni de profiter de celle-ci pour se soulager alors que notre état ne l’exige pas. Gardons donc à l’esprit ces moyens d’apaiser la douleur physique et n’oublions pas chers frères et soeurs, que la prière est l’instant de la journée où nous sommes au plus près de notre Seigneur, profitons-en donc pour l’invoquer et demander la guérison pour notre communauté.
Qu’Allah apporte la guérison à nos frères et soeurs du monde entier atteints par la maladie. Qu’Il fasse de cette épreuve une expiation de péchés et un moyen de se rapprocher de Lui.

AJIB.FR
***

Le droit des enfants et les obligations des parents.
En Islam, être parent s’apparente à un art, que les deux parents doivent cultiver et enrichir pour faire de leurs progénitures de futurs musulmans pieux et respectables. « Chacun d’entre vous est un berger et est responsable de son troupeau. » (Sahih al-Boukhari, Sahih Mouslim).
Les enfants ne sont pas seulement un cadeau d’Allah (soubhanou wa ta’ala), ils sont aussi une responsabilité que le parent doit honorer vis-à-vis d’Allah (soubhanou wa ta’ala). En ce sens, les enfants ont des droits légitimes que les responsables légaux sont dans l’obligation de respecter.
Ainsi, les parents ont le devoir de satisfaire les besoins physiologiques de leur enfant, c’est-à-dire le nourrir et veiller à son confort vestimentaire. « Ô vous qui croyez! Préservez-vous, ainsi que vos familles, d’un Feu dont le combustible est composé d’hommes et de pierres, gardé par des anges durs et sévères qui ne désobéissent jamais à Dieu en ce qu’Il leur commande et qui font (strictement) tout ce qui leur est ordonné. » (Sourate 66, verset 6).
« Ne tuez pas vos enfants par crainte de pauvreté – Nous pourvoyons à vos besoins comme aux leurs. » (Sourate 6, verset 151).
Ce dernier verset nous rappelle un point primordial: le droit des enfants commence avant même leur naissance ou leur conception. Donc, un enfant conçu à le droit à la vie, et interrompre une grossesse par crainte de ne pas subvenir aux besoins de son enfant est une faute grave.
Les parents ont aussi une obligation d’enseigner l’Islam et ses fondements afin que leur descendance puisse lire la langue arabe et s’imprégner du Saint-Coran. Les parents doivent apprendre à guider leur enfant vers le bon comportement et lui inculquer les valeurs qui le rendront dignes d’être un bon musulman. Les enfants sont censés connaître les bases de la doctrine Islamique, qui comprend la Croyance (‘Aqida), l’Unicité de Allâh (Tawhid) et Ses Attributs (Sifat), la Biographie (Sirah) du Prophète béni d’Allah (soubhanou wa ta’ala), les bases de ce qui est licite (Halal) et de ce qui est illicite (Haram), les Règles (Fiqh) concernant la Prière (Salât), le Jeûne (Siyam).
L’enfant a le droit de vivre dans une harmonie familiale qui sera la source de son équilibre psychologique. Les parents doivent avoir une attitude irréprochable puisqu’ils servent d’exemplarité à l’enfant. Avoir un enfant est une bénédiction d’Allah (soubhanou wa ta’ala), et comme toute bénédiction elle doit être accompagnée de joie et d ‘une grande part de gratitude. « Vos biens et vos enfants sont une épreuve pour vous; mais auprès de Dieu se trouve une énorme récompense. » (Sourate 64, verset 15).

AJIB.FR
***
Aux Pays-Bas, l’extrême droite de Geert Wilders est en tête pour remporter les élections législatives ?
Aux Pays-Bas, les élections législatives auront lieu le 15 mars. Treize millions de Néerlandais sont appelés à renouveler la chambre basse du Parlement avec un fait marquant : la progression dans les sondages du parti d’extrême droite de Geert Wilders.
Geert Wilders fait officiellement campagne contre l’Islam, la communauté musulmane locale et notamment les ressortissants marocains. L’incident diplomatique entre la Turquie et les Pays-Bas l’a également renforcé face à des partis politiques qui semblent dépasser par la vague populiste qui s’abat sur le pays.

islametinfo.fr
***
Mgr Pascal Gollnisch – Laïcité : « Bien sûr que je ne suis pas contre » les femmes voilées à l’université.
Mgr Pascal Gollnisch a fait une leçon sur la laïcité à plusieurs journalistes de TV5 Monde. Le religieux a réexpliqué le rôle de la laïcité et la distinction entre la neutralité des agents du service public et la liberté de culte dans l’espace public.
Mgr Gollnisch s’est également inquiété des dérives laïcistes en France et notamment de la fin de la liberté de culte pour les croyants. La France serait-elle en train de copier les régimes totalitaires communistes anti-Clergé ?
« La laïcité, c’est la laïcité des pouvoirs publics, des services publics, la neutralité de services publics. Ce n’est pas la neutralité de l’espace public, parce qu’on finira par avoir moins de droits que les croyants n’en avaient sous Staline dans l’Union soviétique. L’espace public, c’est un espace de liberté, je peux prier dans la rue si je veux, en tenant mon chapelet sur le trottoir. pourquoi est-ce qu’on a stigmatisé la prière des musulmans dans les rues ? Parce qu’ils bloquaient la circulation, c’était un problème d’ordre public. La laïcité doit être garant d’un ordre public mais aussi des libertés prévues par le droit international. (…) Bien sûr que je ne suis pas contre [le voile à l’université]. (…) Je connais des religieuses qui sont allées suivre leurs cours à l’université, en religieuses. »
Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***

Syrie : plus 320 000 morts en six ans de guerre.
L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a annoncé, lundi 13 mars, un bilan de 321 358 morts en Syrie des suites de la guerre civile déclenchée il y a maintenant six ans.
La guerre a éclaté en mars 2011, dans le sillage du Printemps arabe, lorsque les manifestations contre le président Bachar al-Assad ont été durement réprimées. Malgré la cessation des hostilités déclamée sur l’ensemble du territoire en décembre 2016, 9 000 personnes ont perdu la vie lors des trois derniers mois.
« Moins de personnes sont mortes dans les trois mois qui ont suivi la mise en place du cessez-le-feu », a noté Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH. « Les morts ne se sont pas arrêtés, mais (leur augmentation) a été plus lente au cours des derniers mois.» Selon l’OSDH, 96 000 civils ont été tués dont 17 400 enfants et environ 11 000 femmes.
Le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés ont enregistré, en février 2017, 4,9 millions de Syriens qui ont fui la guerre. 2,9 millions d’entre eux vivent en Turquie, 1 million au Liban (1,5 million selon le gouvernement libanais) et 630 000 en Jordanie (1,4 million selon les autorités). D’après le HCR, 90 % des réfugiés syriens vivent sous le seul de pauvreté, dont 10 % sont « extrêmement vulnérables ».
L’Unicef a, de son côté, publié un bilan de l’année 2016, « la pire » pour les enfants de Syrie. Au moins 652 enfants ont été tués dont le tiers « dans ou à proximité d’une école ».
« Le degré de souffrance est sans précédent. Des millions d’enfants en Syrie sont attaqués chaque jour, leur vie est complètement bouleversée », déclare Geert Cappelaere, directeur de l’Unicef pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Il précise que « les cas vérifiés de meurtre, de mutilation et de recrutement d’enfants ont augmenté significativement ».
Plus de 850 enfants ont été recrutés en 2016 et tiennent des rôles de « bourreaux, kamikazes, ou gardiens de prison ». 280 000 enfants vivraient aujourd’hui dans les secteurs assiégés, sans à accès à de la nourriture ou des médicaments.

saphirnews.com
***

L’escrime contre l’islamophobie : un projet qui suscite l’engouement de jeunes musulmanes britanniques.
Derrière leur masque d’escrimeuses en herbe, des jeunes filles musulmanes scolarisées à Birmingham semblent avoir trouvé la botte secrète contre le fléau de l’islamophobie. Un fléau qui, pour faire des ravages, n’en est pas pour autant immunisé contre une adversité féminisée et en pleine cure de jouvence qui se veut déterminée, voire imparable.
C’est en apprenant à croiser le fer sous le regard expérimenté et bienveillant de Lynne Mellia, leur entraîneur, que ces collégiennes britanniques voilées et non voilées lancent une sérieuse mise en garde au racisme anti-musulmans en recrudescence.
En garde ! A ces mots, elles entrent en piste, concentrées et motivées, en n’ayant qu’un seul objectif en tête : se perfectionner dans l’art de manier l’épée, dans l’espoir de faire mouche, de changer les regards et d’ouvrir la voie à l’intérieur du royaume de Sa Gracieuse Majesté.
Sport de combat plein de noblesse, connu pour développer les qualités essentielles que sont la volonté, la loyauté, la confiance en soi et la maîtrise de soi, l’escrime n’a pas été choisi au hasard par la direction de leur établissement secondaire de Stockland et l’association musulmane locale Maslaha qui ont porté ce projet à bout de bras.
Salués pour leur initiative inédite et stimulante, les deux promoteurs de l’escrime à l’assaut des préjugés pernicieux se félicitent du succès de l’opération, sur tous les plans. Les jeunes filles musulmanes ont été immédiatement conquises par le concept, s’empressant de revêtir leur cuirasse pour ferrailler contre les idées fausses ancrées dans les esprits, qu’elles imputent à l’islam la « soumission de la femme » ou associent l’escrime à un « sport d’élite ».
« Ce n’est pas facile d’être une jeune fille musulmane aujourd’hui, au Royaume-Uni. Les stéréotypes négatifs tenaces, conjugués à des politiques de lutte contre l’extrémisme qui contribuent à stigmatiser les jeunes musulmans, font que l’on confisque la parole aux femmes musulmanes, jeunes et moins jeunes, que l’on parle à leur place et en leur nom. Ce projet vise à les rendre actrices et narratrices de leur propre vie, à briser les clichés et les amalgames qui les dévalorisent », a expliqué leur coach, Lynne Mellia.
Les adolescentes musulmanes de Birmingham redoublent d’efforts pour peaufiner leur fameuse botte secrète contre la spirale infernale de la haine, en tentant de marcher sur les pas de leur icône, celle dont la seule évocation fait briller leurs yeux : l’escrimeuse de talent Ibtihaj Muhammad, la première athlète américaine voilée à avoir concouru aux Jeux Olympiques et à avoir décroché la médaille de bronze à Rio, en août 2016.

oumma.com
***
Palestine : Des Israéliennes et des Palestiennes manifestent pour « briser le mur ».
Elles veulent briser le mur entre leurs deux populations et construire un pont à la place… Plusieurs dizaines de Palestiniennes et d’Israéliennes regroupées dans une ONG, The Parents Circle Families Forum, et ayant pour point commun d’avoir perdu un proche dans ce conflit ont manifesté vendredi à Jérusalem et dans ses environs. Puis elles ont symboliquement cassé un mur.
Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .


oumma.com
***

Des manifestants turcs mettent le feu à un drapeau français.
Des jeunes turcs ont brûlé sur une place publique de Turquie un drapeau tricolore… qui pourrait être le drapeau du royaume des Pays-Bas, mais aussi celui de la République française.
Le happening politique a eu lieu le 11 mars, sur la place Cumhuriyet de la ville de Samsun, dans le nord de la Turquie : un groupe d’une dizaine d’individus ont mis le feu à un drapeau bleu-blanc-rouge, tout en entonnant l’hymne national turc et en déployant une grande oriflamme de leur pays.
«Il n’est pas donné à tout le monde d’humilier la nation turque. Nous, les jeunes Turcs, sommes prêts à mourir à n’importe quel moment et n’importe où pour notre pays et notre drapeau», a confié l’un des organisateurs de l’événement, Omer Zozik, selon des propos rapportés par le journal Gazete Duvar.
Cette démonstration de nationalisme turc est survenue en pleine crise diplomatique entre la Turquie et les Pays-Bas. Néanmoins, différents médias et internautes ont estimé que les jeunes hommes avaient mis le feu à un drapeau français, et non à un étendard néerlandais… Il est en effet aisé de confondre l’un et l’autre, le premier comportant des bandes bleu-blanc-rouge verticales, et le second des bandes horizontales de mêmes couleurs.
La version turque de la chaîne américaine CNN a ainsi affirmé que les manifestants avaient brûlé un drapeau français en croyant qu’il s’agissait du symbole des Pays-Bas. De même, un certain nombre d’internautes ont considéré que c’est bien un drapeau français qui a été embrasé sur la place Cumhuriyet de Samsun.
Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .


Africa24.info
***

6.000 militaires russe se prépare à la guerre, déclenche des manœuvres surprises dans le sud du pays.
Le commandant du district militaire du Sud a ordonné le début d’une inspection surprise de ses forces armées impliquant 6 000 militaires et 1 500 engins des unités stationnées sur le territoire des régions de Krasnodar, de Stavropol, d’Astrakhan et de Volgograd, dans les républiques de Karatchaïévo-Tcherkessie et d’Adygué, ainsi qu’en Arménie et en Abkhazie.
Les unités militaires engagées dans les exercices ont été mises en état d’alerte et transférées sur les polygones où elles ont commencé à déployer leurs armes.
Les manœuvres sont axées sur le perfectionnement de l’interaction entre diverses subdivisions des forces armées russes, a indiqué le service de presse du district militaire du Sud dans un communiqué.

Africa24.info
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
.
L’occupation prolonge l’arrestation de Batoul Ramahi
.
Redouan: Nous reconnaîtrons pas Israël
.
L’occupation attaque les écoliers à Tekoa
.
Des forces sionistes ont pris d’assaut la tente de deuil du martyr Mattar à Jérusalem
.
Le FPLP suspend sa participation aux élections locales et critique l’Autorité Palestinienne
.
Le journaliste prisonnier Mohammed al-Qiq subit un traitement intensif
.
2e procès de la députée Samira Halayka à Ofer
.
Israël veut créer un « Fonds d’héritage pour le Mont du Temple »
.
Un palestinien tué pour avoir poignardé deux officiers israéliens
.
Le président de la campagne britannique de solidarité avec la Palestine interdit d’entrer en territoires occupés
.
Cisjordanie: La sécurité de l’Autorité Palestinienne arrête deux citoyens et convoque un troisième
.
Affrontements après la répression d’une marche par la sécurité de l’AP au camp de Dahicha
.
L’Autorité Palestinienne réprime une manifestation contre le procès du martyr Bassal al-Aaraj
.
L’occupation envahit Naplouse et Jénine et mène des arrestations
.
L’occupation annonce avoir démantelé des cellules du Hamas en Cisjordanie
.
L’occupation prolonge l’arrestation du représentant de l’Agence turque « Tika » à Gaza
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.

Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 23 Rabi Al Thanni 1438.

Flash info du 23 Rabi Al Thanni 1438.
Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************

Le bon comportement envers la mère.
Le bon comportement est une qualité dont le Prophète sallallaou ‘aleyhi wa salam nous a venté les mérites. Il fait partie intégrante de notre pratique et est un objectif pour chaque croyant et chaque croyante. Nous allons aujourd’hui nous intéresser au bon comportement envers la mère, cette personne si chère en Islam. Un rappel qui nous l’espérons nous permettra de méditer sur notre manière d’agir avec nos parents.
Nous nous basons sur l’ouvrage intitulé « Le bon comportement avec la mère » écrit par Cheikh At-Touwijry. Nous allons d’abord évoquer les paroles du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) au sujet de la mère, puis nous aborderons le comportement des compagnons et des pieux prédécesseurs (qu’Allah les agrée) envers leurs mères avant de mentionner ce que le bon comportement envers nos parents peut nous apporter.
La mère, un trésor que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a ordonné de chérir.
Notre noble Prophète (‘alayhi salat wa salam) nous a demandé d’être bons envers nos parents. Ils ont enduré de nombreuses peines pour nous, nous ont éduqués et nous ont apporté tout ce qu’ils pouvaient. Nous devrions donc avoir un bon comportement envers eux car c’est le moins que l’on puisse faire pour eux.
D’après Ibn Majah, Ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée) a dit : « Un homme est venu voir le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) et dit : Ô Messager d’Allah ! Je suis venu pour accomplir le djihad en ta compagnie en vue du Visage d’Allah et la demeure de l’au-delà. Je suis venu auprès de toi en laissant mes parents en pleurs. » Il dit alors : « Retourne les voir, et fais-les rire comme tu les as fait pleurer. » Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) nous ordonne d’être présents auprès de nos parents et de ne pas leur faire de peine. Ne soyons pas ingrats envers eux.
Par ailleurs, Ahmed, Ibn Majah et An-Nassaï rapportent d’après Mou’awiya As-Soulamy (qu’Allah l’agrée) qui a dit : « Je suis allé chez le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) et je lui dis : « Ô Messager d’Allah ! Je veux accomplir le djihad en ta compagnie en vue du Visage d’Allah et la demeure de l’au-delà.
Malheur à toi ! Ta mère est-elle toujours vivante ? » Rétorqua-t-il alors.
« Oui. » Répondis-je.
« Retourne près d’elle et sois bon envers elle. » Dit-il ensuite. Ensuite, je vins lui parler de l’autre côté, et je lui répétai : « Ô Messager d’Allah ! Je veux accomplir le djihad en ta compagnie en vue du Visage d’Allah et la demeure de l’au-delà.
Malheur à toi ! Ta mère est-elle toujours vivante ? » Rétorqua-t-il alors.
« Oui, ô Messager d’Allah ! » Répondis-je.
« Retourne près d’elle et sois bon envers elle. » Dit-il ensuite. Enfin, je me tins face à lui pour lui parler, et je lui réitérai :
« Ô Messager d’Allah ! Je veux accomplir le djihad en ta compagnie en vue du Visage d’Allah et la demeure de l’au-delà.
Malheur à toi ! Ta mère est-elle toujours vivante ? » Rétorqua-t-il alors.
« Oui, ô Messager d’Allah ! » Répondis-je.
« Malheur à toi! Agrippe-toi à ses pieds, c’est là que se trouve le paradis. » Rétorqua-t-il enfin.
Nous savons où se trouvent les clés des portes du Paradis, à nous de les saisir en chérissant notre mère, en prenant soin d’elle, en l’épaulant, en la faisant sourire et en étant bons avec elle incha Allah.
Le comportement des compagnons et des pieux prédécesseurs envers leurs mères.
Il faut savoir qu’après les Prophètes (‘alayhoum salam), ils sont les meilleurs hommes, les plus pieux, les plus exemplaires, les plus nobles, qu’Allah les couvre de Sa Miséricorde. Ainsi, ils adoptaient un comportement bon et doux avec leurs mères. Les anecdotes rapportées sont nombreuses, nous n’en citerons que quelques unes incha Allah.
D’après Anas ibn Nadr Al-Achja’y, « Une nuit, la mère de Ibn Mass’ud (qu’Allah l’agrée) lui demanda de l’eau. À son retour, il lui apporta de l’eau, mais il la trouva en plein sommeil. Il resta immobile auprès d’elle jusqu’au petit matin. »
Mohamed Ibn Al-Mounkadir a dit : « J’ai passé ma nuit à masser les pieds de ma mère, alors que mon frère ‘Umar a passé la sienne en prière ; sa nuit ne me comblait pas autant que la mienne. » Quelle bonté ! Prendre soin de sa mère est un moyen de parfaire notre pratique religieuse sobhanAllah.
Ibn Al-Hassan At-Tamimy (qu’Allah l’agrée) a voulu tuer un scorpion, mais ce dernier pénétra dans un trou. Il y introduisit ses doigts à sa suite et le scorpion le piqua. On lui demanda le pourquoi de son geste, il répondit : « J’ai craint qu’il ressorte et qu’il pique ma mère. »
De même, Zine Al-‘Abidine (qu’Allah l’agrée) était très bienfaisant envers sa mère. Cependant, il ne mangeait jamais dans le même plat qu’elle. On lui demanda : « Tu es la personne la plus bienfaisante envers ta mère, pourtant on ne te voit pas manger avec elle dans un même plat ?! » Il rétorqua : « J’ai peur que ma main s’empresse de prendre un aliment sur lequel elle a des vues, et par ce geste, je lui aurais désobéi. Sachez qu’il y a encore très peu de temps, il y avait une communauté chez laquelle on ne trouvait pas de personnes qui habitent à l’étage au-dessus alors que leurs mères habitaient en-dessous. »
Suivons l’exemple des compagnons et des pieux prédécesseurs (qu’Allah les agrée) pour leur droiture, leur bonté et leur bienfaisance envers leurs mères macha Allah.
La bonté envers la mère nous expie de nos péchés.
Avoir un bon comportement envers la mère nous est bénéfique. En effet, cela expie nos péchés et nous rapproche du Paradis. En étant bon avec nos mères, nous préparons notre récompense pour l’au-delà incha Allah.
À ce sujet, lorsqu’Abu Moussa Al-Ach’ary et Abu ‘Amir firent allégeance au Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam), ce dernier (‘alayhi salat wa salam) leur demanda : « Qu’est devenue une des femmes de votre tribu qu’on prénomme unetelle… ? » Ils répondirent : « Nous l’avons laissée chez elle. » Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) dit : « Sachez qu’Allah lui a absout ses péchés. » Ils dirent : « Pour quelle raison, ô Messager d’Allah ? » Il répondit : « Pour sa bonté envers sa mère. » Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) dit ensuite : « Un jour, alors que sa mère était une très vieille dame, un envoyé est venu les avertir qu’un ennemi s’apprêtait à les envahir. Dès lors, elle porta sa mère sur son dos, puis lorsqu’elle fatiguait, elle la reposait, en plaçant le flanc de sa mère contre son ventre et en plaçant ses pieds sous les pieds de sa mère craignant qu’elle se brûle, car le sol était brûlant, et ceci, jusqu’à ce qu’elle soit sauvée. » Allahou akbar ! Quelle miséricorde ! En étant bons avec nos mères, Allah nous pardonne nos péchés !
Le bon comportement avec la mère est un moyen pour nous d’accéder au Paradis. Ne soyons pas ingrats avec nos mères, soyons bons envers elles, envers celles qui nous ont mis au monde car elles méritent toute la bonté de la terre. Qu’Allah accorde à nos mères Son Pardon et Sa Miséricorde. Puisse-t-Il les préserver de tout châtiment et nous réunir auprès d’elles au Paradis incha Allah.
Clic pour voir la Source de l’article
***

France : Remarque déplacée et choquante de Guy Bedos sur les musulmans.
Guy Bedos a tenu des propos déplacés et choquants lors du meeting d’Arnaud Montebourg à Paris le mercredi 18 janvier.
L’humoriste français de 82 ans évoque lors du discours d’introduction du candidat à la primaire de la gauche ses « amis musulmans » et le traitement qu’ils feraient aux femmes. On ne sait pas si Guy Bedos évoquait ses amis personnels ou encore est-ce qu’il généralisait sa critique à tous les musulmans sans aucune distinction.
« Je me bats contre tous les racismes. Le racisme de peau, le racisme de classe. Et je dois dire que, aussi anti-raciste que je sois, je ne suis pas toujours d’accord avec mes amis musulmans et la façon dont ils traitent les femmes. » déclare Guy Bedos applaudi par la salle.
« Je m’en fous de déplaire à certains, je le pense », conclut le soutien d’Arnaud Montebourg.
Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

L’étrange remarque de Guy Bedos sur la façon… par francetvinfo
Clic pour voir la Source de l’article
***

Ahmed Hussen, un réfugié devenu ministre canadien de l’Immigration.
Ahmed Hussen est le premier arabo-musulman a devenir ministre fédéral au Canada. Cet ancien réfugié somalien de 39 ans, arrivé sur le sol canadien a l’âge de 16 ans, a été nommé ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté mardi 10 janvier 2017.
Le nouveau ministre de l’Immigration a assuré qu’il va se battre tous les jours et qu’il profitera de son histoire personnelle et de son expérience dans le cadre de son travail : « J’utiliserai mon expérience comme immigrant au Canada, mais aussi en tant qu’avocat en droit de l’immigration, qui a travaillé plusieurs années avant de me présenter aux élections comme militant et organisateur communautaire ».
Ahmed Hussen tente de suivre les conseils de sa mère.
Ahmed Hussen est homme modeste qui ne cherche pas à se mettre en avant. Il déclare souvent à la presse qu’il n’est « qu’un petit gars ordinaire qui veut partager avec ses concitoyens les bienfaits que le Canada lui a accordés ». Ahmed ne renie pas ses origines et essaye de suivre les bons conseils de sa mère qui lui répète sans cesse : « Ahmed, n’oublie pas qui tu es et d’où tu viens ! ».
Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a souhaité la bienvenue à Ahmed Hussen sur Twitter.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Algérie : Imams et raqis interdits de télévision.
La télévision algérienne c’est faite remarquer par sa grande rapidité à rattraper en quelques années seulement toutes les infamies produites par les télévisions occidentales. Dans la dépravation rien ne manque désormais entre chansons de cabarets, télé-réalités dégradantes et programmes anti-musulmans.
Mais l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV), CSA algérien aux ordres du gouvernement, a interdit le 15 janvier les chaînes à l’ordre. Il s’agit pour eux simplement d’interdire d’antenne … les imams jugés « extrémistes », les raquis (exorcistes musulmans) ou guérisseurs aux méthodes naturelles.
«s’ouvrir sur tous les aspects de la vie, de façon à ne pas laisser accaparer notre espace médiatique par un discours de désespoir, de fanatisme, d’extrémisme, de sectarisme, de haine, de violence, de délire, de déréliction, de ségrégation et de misogynie … », dixit l’ARAV.
Il est évident que cette interdiction vise avant tout l’accès à la parole aux quelques imams ou prêcheurs qui avaient eu l’audace de donner une vision islamique sur la société algérienne.
Pendant ce temps, l’importation massive de la dépravation occidentale des ondes et des télévisions pourra continuer avec l’approbation d’un pouvoir algérien qui a tout fait ces dix dernières années pour endormir les jeunes à coup d’accès aux crédits, drogues et … fassad.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Sport : Coupe d’Afrique des nations 2017 : la Tunisie enfonce l’Algérie, le Sénégal qualifié.
Muets contre le Sénégal, les Tunisiens ont cette fois-ci réussi à trouver les chemins des filets.
La Tunisie a battu l’Algérie 2 buts à 1, jeudi 19 janvier, en phase de groupe de la Coupe d’Afrique des nations 2017. La défense algérienne, fébrile face au Zimbabwe dimanche dernier, a de nouveau plié et commis des erreurs fatales.
En début de seconde période, le feu follet tunisien Youssef Msakni est lancé en profondeur sur le côté gauche, il centre en retrait mais sa passe est interceptée par Aïssa Mandi. Le stoppeur algérien dévie cependant le ballon directement dans son propre but et permet à la Tunisie d’ouvrir le score (49e). Le Fennec renoue là avec sa fâcheuse tendance à marquer des buts contre son camp qu’il avait lorsqu’il évoluait en France au Stade de Reims.
C’est ensuite au tour de Faouzi Ghoulam, défenseur latéral gauche de commettre une énorme bévue en ratant sa passe en retrait vers son gardien. L’attaquant tunisien Wahbi Khazri profite de ce raté en récupérant le ballon mais le défenseur algérien commet une deuxième erreur en poussant l’attaquant dans le dos. L’arbitre siffle penalty et Naïm Sliti se charge d’offrir un deuxième but à son équipe. Dans les arrêts de jeu, Sofiane Hanni réduit d’une splendide frappe croisée à l’entrée de la surface. L’Algérie est quasiment éliminé de la compétition. Les Fennecs devront battre le Sénégal lundi 23 janvier, tout en espérant que le Zimbabwe batte la Tunisie pour avoir une infime chance de qualification.
Le Sénégal a déjà son ticket pour les quarts de finale grâce à une victoire tranquille 2-0 contre le Zimbabwe. Sadio Mané et Henri Saïvet ont marqué dans les 20 premières minutes de la rencontre. Les Lions de la Teranga pouront donc les payer le luxe de faire jouer ses remplaçants lundi prochain. Une chance pour l’Algérie ? Réponse lundi soir.
Clic pour voir la Source de l’article
***

France : Robert Ménard et Manuel Valls sacrés parmi les meilleurs menteurs politiques 2016.
Une distinction pour Robert Ménard, et pas des moindres. Le maire de Béziers a reçu le Grand Prix du meilleur menteur politique 2016, qui en est à sa troisième édition. Un prix qu’il doit pour « pour son incroyable constance dans le mensonge lorsqu’il évoque l’immigration ».
Ainsi, lors d’un débat face à Alain Juppé en octobre 2016 (pour ne citer que celui-ci), il affirmait que « 75 % de l’immigration aujourd’hui vient du Maghreb et de Turquie », que le regroupement familial présente « 40 % de l’immigration » et que les cours de français seront remplacés par des cours d’arabe et de turc… Rien que ça.
Manuel Valls a été sacré premier dauphin pour son retournement de veste au sujet de l’article 49.3, que le candidat à la primaire à gauche déclare vouloir supprimer après l’avoir utilisé six fois lorsqu’il fut à Matignon et pour « sa candidature au nom de la « réconciliation » après avoir pourtant théorisé « deux gauches irréconciliables » ». Il est aussi épinglé pour sa candidature « au nom d’une laïcité qui ne stigmatise pas les musulmans après avoir pourtant dit que la preuve de la compatibilité de l’islam avec la République restait à apporter ». D’ailleurs, le vote a été très serré entre Robert Ménard et Manuel Valls pour le Grand Prix, à une voix près, signale-t-on.
Côté des Républicains, François Fillon se voit décerner un prix « Jacques Dutronc » pour son « plus beau retournement de veste » sur la sécurité sociale dans son programme. Nicolas Sarkozy, qui a reçu le prix 2014, a remporté à l’unanimité le prix spécial du jury pour l’ensemble de sa carrière.
Jean-Pierre Chevènement a obtenu le prix du « grand remplacement » pour ses propos sur les « 135 nationalités à Saint-Denis, dont une qui a quasiment disparu ». Enfin, Florian Philippot et Nicolas Bay, tous deux encartés au Front national sont ex-æquo pour le prix du jeune espoir qui récompense le meilleur menteur de moins de 45 ans.
Le prix du menteur politique étranger de l’année, également annoncé jeudi 19 janvier, est sans conteste Donald Trump, qui prend les clés de la Maison Blanche vendredi 20 janvier. Le prix, créé par le politologue Thomas Guénolé, auteur du livre Islamo-psychose (Fayard, janvier 2016), est décerné par des journalistes de diverses rédactions.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Palestine : Soutenir l’entente nationale palestinienne.
L’annonce d’un accord entre Fatah, Hamas et l’ensemble des formations palestiniennes, à la suite des discussions engagées à Beyrouth puis à Moscou, est un signe encourageant pour la refondation de l’OLP comme représentant de l’ensemble du peuple palestinien pour la constitution d’un gouvernement d’unité nationale appelé de ses vœux par tout un peuple.
Trois des organisations signataires (Hamas, Front Populaire de Libération de la Palestine, Mouvement Jihad Islamique Palestinien) figurent, à la demande d’Israël, sur la liste européenne des organisations terroristes. Situation d’une grande hypocrisie alors que l’UE avait supervisé les élections de 2006 auxquelles elles participaient avec la bénédiction de la communauté internationale. Il est grand temps aujourd’hui de prendre acte de leur pleine inclusion dans le champ politique palestinien.
A maintes reprises, la France a déclaré soutenir le processus d’entente nationale palestinienne, elle doit maintenant le marquer par des actes. A rebours de sa réaction hostile en 2014 à la décision du tribunal de l’UE de sortir le Hamas de la liste des organisations terroristes, elle doit, pour être cohérente, demander ce retrait comme celui des deux autres mouvements et appuyer sans réserve les efforts de réconciliation nationale.
L’arrogance destructrice de l’extrême-droite au pouvoir en Israël se trouve décuplée par l’arrivée imminente de la nouvelle administration américaine. Dans cette situation lourde de menaces pour la paix, toutes celles et ceux qui souhaitent sincèrement une solution durable respectueuse des droits du peuple palestinien, ne peuvent que soutenir les efforts entrepris par celui-ci pour pouvoir à nouveau parler d’une seule voix.
L’AFPS salue fraternellement l’ensemble des Palestiniens qui se battent pour surmonter des divisions qui ne servent que la politique coloniale de l’occupant.
Le Bureau national de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS).
Clic pour voir la Source de l’article
***

Les tabloïds britanniques pris en flagrant délit de mensonges au sujet des musulmans.
Tronqués, falsifiés, dénaturés, les récits sur les musulmans dont la presse britannique fait ses choux gras rivalisent de malhonnêteté et de sensationnalisme, au grand dam de Miqdaad Versi, le secrétaire général adjoint du Conseil musulman de Grande-Bretagne. Depuis plusieurs mois, ce dernier traque en effet sans relâche les histoires à dormir debout, toutes plus fallacieuses et effrayantes les unes que les autres, qui piétinent non seulement la vérité mais aussi la plus élémentaire déontologie journalistique.
A l’affût d’une odieuse manipulation médiatique qui n’en finit pas de prendre des libertés avec la véracité des faits, sur l’autel de la rentabilité, Miqdaad Versi, cet inlassable chasseur de mensonges éhontés qui font régulièrement les titres choc, voire racoleurs, du Sun, du Daily Express, du Daily Mail, du Mail Online ou encore du Sunday Times, pour ne citer que ceux-là, récolte aujourd’hui les fruits de sa vigilance de tous les instants.
En l’espace de deux mois, il aura obtenu de la direction de ces tabloïds pas moins de 20 corrections et retraits d’articles d’épouvante, hautement spécieux et délétères, tandis que plus d’une cinquantaine de plaintes sont actuellement examinées par Ipso ((Independent Presse Standards Organisation), l’organisation de régulation de la presse britannique, grâce à son action de veille permanente.
Ce flot d’articles, cruellement dénués d’éthique et de rigueur, qui déferle sans discontinuer en faisant frémir dans les chaumières, a pour effet de provoquer une « hostilité croissante envers les musulmans », comme l’a déploré Miqdaad Versi dans un entretien à The Independent.
« Cela a des conséquences désastreuses dont on sous-estime encore trop la nuisance que cela représente pour la cohésion sociale. Je tire la sonnette d’alarme, car il faut savoir que les ultras du nationalisme et tous les militants de l’extrême-droite sont très friands de ces histoires fausses et terrifiantes. Ils les partagent très largement, contribuant ainsi à la montée de la haine anti-musulmans », a-t-il mis en garde, en relatant, pour appuyer ses dires, les conclusions gravement erronées, pour ne pas dires les énormités d’un sondage publié par The Sunday Times, selon lesquelles « les enclaves de l’islam considèrent le Royaume-Uni comme étant à 75% musulman ».
Plus c’est gros, plus ça passe, et c’est sans vérifier l’authenticité, ni la rationalité de ces résultats que The Sun, le Daily Express et le Sunday Times se sont empressés d’en faire leurs manchettes, en plus tétanisant, cela va sans dire.
« Le journalisme joue un rôle central dans notre démocratie, et il est fort regrettable que le travail irréprochable de certains journalistes soit discrédité par des confrères et des journaux bien moins scrupuleux, qui se comportent comme de vulgaires colporteurs de fausses rumeurs et de calomnies sur les musulmans », s’est indigné Miqdaad Versi, avant de mettre en garde les tabloïds britanniques : il les a plus que jamais à l’œil !
Clic pour voir la Source de l’article
***

Un immeuble s’effondre à Téhéran : des dizaines de morts.
Un immeuble de 17 étages s’est effondré dans le centre de Téhéran, alors que les pompiers étaient en train de lutter contre un gigantesque incendie. Des dizaines d’entre eux ont été tués, selon la télévision d’État, ou sont encore coincés sous les décombres. Il y a également de nombreux blessés.
Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
.
Le gouvernement israélien inaugure une voie souterraine à Jérusalem
.
4 voyous israéliens armés de mitrailleuses agressent des palestiniens à Qasra
.
Abu Marzouk: La réunion de Moscou s’est conclue par des appels à l’unité
.
Tirs en direction des agriculteurs à l’est de Khan Younes et Rafah
.
Le Shin Bet prolonge la détention du journaliste Mohamed al-Qiq
.
La famille du palestinien tué Abu Qi’an refuse l’enterrement de son fils selon les conditions israéliennes
.
L’Organisation de Coopération Islamique publie une déclaration de Kuala Lumpur sur la Palestine et Jérusalem-Est
.
L’occupation arrête 5 Palestiniens en Cisjordanie
.
2700 logements coloniaux au Gush Etzion attendent l’investiture de Trump pour être construits
.
Jérusalem : Les autorités d’occupation menacent de démolir deux maisons palestiniennes
.
Témoignages choquants de mineurs palestiniens torturés en prison
.
Expansion d’une colonie sioniste sur des terres palestiniennes en Cisjordanie
.
Une journaliste israélienne licenciée pour avoir critiqué la démolition du village d’Um al-Hiran
.
Obama: le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem va faire exploser la situation
.
Livni annule sa participation à une conférence en Belgique par crainte d’être arrêtée
.
Un étudiant palestinien ré-arrêté par l’Autorité Palestinienne, son père lance un appel à l’aide
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com