MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Chine : 22 imams emprisonnés dans la région autonome du Xinjiang


Dans la région du Xinjiang, les musulmans chinois sont quotidiennement confrontés à des violations de leur liberté religieuse et de leurs droits fondamentaux. Récemment, les autorités chinoises ont arrêté et emprisonné une vingtaine de dirigeants de la communauté musulmane ouïghoure. Selon elles, ces dirigeants imams prêchent de manière illégale. Par illégale, il faut comprendre que ce ne sont pas des dirigeants religieux qui ont été minutieusement choisi par les autorités gouvernementales chinoises.
Ce lundi 10 novembre, 22 personnes ont été condamnées à des peines de prison allant de 5 ans à 16 ans. Les autorités les ont également accusés d’inciter à la haine et de vouloir créer des problèmes. Des peines absurdes, extrêmement lourdes, pour des raisons totalement injustifiées. Ces condamnations ont été par ailleurs prononcées publiquement, avec la présence de la télévision. Ce procédé est devenu très commun dans la  région du Xinjiang et contribue à l’intimidation et la répression dans cette région. Les répressions dans cette région de Chine autonome depuis 1955 sont très fréquentes. Malgré le statut d’autonomie, les mesures restrictives et les abus des forces de l’ordre sont quotidiens.
De nombreuses associations ont dénoncé la répression exercée sur les musulmans ouïghours. Sous prétexte de lutter contre le terrorisme, le gouvernement chinois viole leurs libertés fondamentales, allant jusqu’à transférer des personnes issues de l’éthnie des Hans, majoritaire en Chine pour effacer peu à peu la présence minoritaire ouïghoure musulmane.
Derrière cette politique répressive, se cachent des enjeux primordiaux pour le gouvernement. En effet, cette région détient un emplacement géostratégique crucial, et détient des ressources pétroliers importants.

Philippines : vers une région musulmane autonome ?


Les Philippines constituent la principale communauté catholique d’Asie. Pourtant, le président des Philippines Benigno Aquino a demandé à ce qu’une loi en faveur de la communauté musulmane soit promulguée. En effet, le chef d’Etat souhaite qu’une région musulmane soit officiellement autonome, au sud du pays.
Après 50 années de conflit entre groupes chrétiens et musulmans – plus connus sous le nom de Front Moro Islamique de Libération – le président annonce sa volonté de voir une région musulmane officielle et autonome, selon The Wall Street Journal. L’objectif de cette loi est donc de mettre fin à tout conflit entre les deux communautés religieuses. Benigno Aquino souhaite que cette décision soit appliquée avant la fin de son mandat soit, d’ici juin 2016.
En effet, lors d’une cérémonie organisée hier, le président Philippin a déclaré : « Nous demandons au Congrès de valider ce projet de loi dans les plus brefs délais », de peur que son successeur ne mette un terme à ce projet. La future région autonome du nom de  Bangsamoros aura son propre parti politique de même que « des pouvoirs plus étendus » selon le journal Al Jazeera.
Les dirigeants du Congrès ont quant à eux fait part de leur optimisme en affirmant qu’ils traiteraient de ce projet de loi en mars prochain. Affaire politique que l’on suivra sur AJIB.fr.