MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 14 Joumada Al Awwal 1438.

Flash info du 14 Joumada Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


L’utilisation de la Soutra pour la sâlat.

Disposer « une soutra » avant de prier est un acte essentiel pour espérer effectuer sa prière en toute tranquillité et quelle soit validée par Allah (subhannou wa ta’ala).
La sutra est ce que le prieur peut mettre devant lui pour se protéger d’autrui. Le but de son utilisation n’est pas qu’elle le protège totalement comme un rempart. Il suffit qu’elle soit de la hauteur de la partie postérieure de la selle d’un chameau c’est-à-dire 2/3 d’une coudée (30 cm environ), et même si on se protège avec une flèche c’est suffisant.

Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a montré la largeur minimum et maximum ainsi que la hauteur maximum de la sutra. Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a prié vers un mur, il a prié vers une monture, il a prié vers une petite lance plantée dans le sol devant lui, ceci nous montre que la sutra devant le prieur est quelque chose placé debout que ce soit grand ou pas, large ou fin.

Tout ceci convient donc comme sutra que ce soit un bâton, un mur, une pierre, un arbre, une selle, une lance plantée sur le sol. Si on ne trouve pas quelque chose qui tient debout.

Concernant la distance réglementé, il y avait entre l’endroit où le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) se prosternait et le mur vers lequel il priait un espace suffisant pour qu’une brebis puisse passer.

Le positionnement de la sutra avant la prière comporte de nombreux bienfaits. En effet, elle évite l’annulation de la prière causé par un passage, protège le regard du prieur, cela facilite le passage de tierce personne en évitant que celle-ci ne tombe dans un grave pêché et il s’agit surtout d’un ordre de Notre Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam).

Le musulman qui souhaite suivre la Sunna et être guidé à chaque pas place une sutra systématiquement avant l’acte de la sâlat. On rapporte d’Abî Jouhaym Ibnil Hârith (Qu’Allah l’agrée), qu’il a dit que le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a précisé: «Si celui qui passe juste devant le prieur connaissait la gravité du péché qu’il commet, il aurait préféré attendre 40 (ans), plutôt que de passer devant lui». [Hadith 180 agréé et la version citée est celle d’Al Boukhâri].

Cependant, il existe trois cas où la sutra n’a pas lieu d’être disposé avant l’exécution de la prière. Le prieur peut se passer de son placement s’il prit sur le mâtaf (déambulatoire, trajet pavé autour de la Ka’aba), pendant le tâwaf (circulation autour de la Ka’aba), et dans une mosquée s’il prit avec la présence d’un imam.

Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : «Lorsque l’un d’entre vous prie, qu’il le fasse en face d’une sutra et qu’il s’en rapproche et qu’il ne laisse personne passer entre lui et la sutra». (Rapporté par Abou Dâwoûd, Ibn Mâdjah et Ibn Khazīmah).

Les femmes sont aussi concernées par cette Sunna lorsqu’elles prient chez elles les cinq prières obligatoires.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Amnesty International : la France ne respecte pas les droits des migrants.

Un rapport d’Amnesty International vient d’être rendu public au sujet de la France. Ce sont des violations systématiques des droits des migrants qui sont dénoncées sur le territoire français.

Des migrants renvoyés en Italie.

Amnesty International stipule des contrôles systématiques des migrants, un traitement déplorable des mineurs, une atteinte au droit d’asile. Les migrants se voyant refuser le droit de s’installer en France sont renvoyés vers l’Italie, depuis le département des Alpes-Maritimes particulièrement. Les migrants venant justement d’Italie font le voyage en train. Des contrôles ont lieu à bord, parfois même à cause de délation de la part des passagers ou du personnel. Il faut savoir qu’en France chaque migrant a droit à :

l’assistance d’un interprète,
l’accès à un appel téléphonique,
une demande d’asile,
la possibilité de recours contre la décision de refus d’entrée du territoire.

Si le droit français indique ces points, sur le terrain tout n’est pas appliqué puisque les personnes sont renvoyées vers l’Italie sans recevoir de notification écrite de refus d’entrée et d’installation en France. Ou alors le document remis n’est pas complet. D’autres migrants n’ont même pas le temps de déposer une demande.

Pourquoi bafouer les droits des migrants ? Pour les dissuader de venir en France et de s’y installer. Pourtant hommes, femmes et même enfants viennent souvent de pays en guerre, connaissant une instabilité politique, leurs vies étant même en danger.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie « dénonce le procès politique intenté à son président Abdelaziz Chaambi ».

La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie dénonce le procès politique intenté à son président Abdelaziz Chaambi pour avoir défendu la famille Msakni à qui l’Etat avait enlevé en Février 2015 ses 5 enfants, dont un nourrisson de 3 mois privé du sein de sa mère, sous le prétexte incompréhensible et injustifié de « culture radicale » des parents.

Les militants et sympathisants de CRI s’étaient mobilisés contre cette injustice et les enfants avaient rejoint le foyer familial au bout de quelques jours, et les résultats de cette mobilisation avaient déplu aux autorités administratives et judiciaires qui ont décidé deux ans après les évènements de poursuivre notre président, au titre, semble-t-il, de représailles !

Après avoir accusé Monsieur Chaambi de radicalisme, puis de menaces envers le Conseil Général de l’Isère, le Procureur de la République de Bourgoin Jallieu a décidé de le poursuivre le 15 Février 2017 à 14h30 pour : « outrage et atteinte à la dignité de fonctionnaires » que personne ne connait puisque Monsieur Chaambi n’avait eu aucun interlocuteur direct du Conseil Général dans cette affaire lors des différentes manifestations.

La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie demande l’annulation de ce procès politique dont les objectifs évidents consistent à vouloir punir un militant et en dissuader d’autres de défendre les familles ou personnes victimes d’islamophobie et d’arbitraire d’Etat .

Clic pour voir la Source de l’article

***

Tunisie : Le ministre tunisien des Affaires étrangères justifie le décret de Trump interdisant le territoire aux ressortissants de 7 pays musulmans.

Dans une interview, le ministre tunisien des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a déclaré comprendre les décrets discriminatoires pris par Donald Trump contre les ressortissants musulmans.

Le président américain a interdit l’accès aux Etats-Unis aux ressortissants de 7 pays musulmans. La Tunisie, dont énormément de ressortissant ont rejoint la Syrie pour combattre Bachar, a été épargnée. Une décision que tente d’expliquer le ministère tunisien devant les caméras russes.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

France : Viol de Théo : Bamboula c’est convenable déclare un policier en direct à la Télévision.

Alors que les emprisonnements de révoltés se multiplient sous tous les motifs, les 4 policiers qui ont violé Théo sont eux en liberté.

Et les insultes aux populations stigmatisées ne s’arrêtent pas là. L’IGPN police des police a estimé que le « viol délibéré » était « involontaire », ce^lle-ci le requalifie donc de simple « interpellation violente »…

Dans l’émission C’est dans l’air, Luc Poignant, représentant de la police a affirmé sans sourciller :

« Bamboula c’est convenable … » en faisant référence aux insultes qu’ont proféré les policiers à Théo.

On comprend mieux désormais l’état d’esprit dans la police où le racisme est une opinion … convenable.

Pas sûr que les minorités africaines et musulmanes voient les choses de la même manière.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Aide aux migrants : 3 000 euros d’amende avec sursis pour Cédric Herrou.

Pour être venu en aide à des migrants clandestins dans la vallée franco-italienne de la Roya, Cédric Herrou a été condamné à 3 000 euros d’amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Nice, vendredi 10 février, pour la prise en charge des migrants sur le territoire italien.

L’agriculteur a, dans le même temps, été relaxé pour l’aide au séjour et à la circulation qu’il a offert. Il était aussi poursuivi pour avoir installé, en octobre 2016, une cinquantaine d’Erythréens dans un centre de vacances désaffecté qui appartient à la SNCF, à Saint-Dalmas-de-Tende (Alpes-Maritimes).

Lors de son audience le 4 janvier à Nice, Cédric Herrou avait déclaré : « Je le fais parce qu’il y a des gens qui ont un problème. Il y a des gens qui sont morts sur l’autoroute, il y a des familles qui souffrent, il y a un Etat qui a mis des frontières en place et qui n’en gère absolument pas les conséquences. »

Clic pour voir la Source de l’article

***


Canada : des associations musulmanes exigent des mesures contre l’islamophobie .

Une semaine après le tragique attentat survenue dans une mosquée à Québec, une coalition d’une quarantaine d’associations musulmanes ont exigé des mesures concrètes contre l’islamophobie.

Plusieurs de leurs représentants ont été reçus au Parlement ce mercredi. Ils ont présenté une lettre ouverte, laquelle a été appuyée par Amnesty International et la Coalition pour la surveillance internationale des libertés civiles. « On ne dit pas que le Canada et le Québec sont des environnements racistes. On dit qu’il y a des systèmes sexistes et des systèmes racistes et qu’il faut apporter des solutions », déclarait Haroun Bouazzi, co-président de l’Association des musulmans et des Arabes pour la laïcité (AMAL) au Québec.

Dans ses recommandations, la coalition demande trois niveaux d’interventions : au niveau municipal, l’attribution de ressources supplémentaires aux services de police locaux, notamment pour la conduite d’enquêtes sur les crimes haineux ; au niveau provincial, la création d’une direction générale de l’action contre le racisme ; et au niveau fédéral, l’adoption unanime, par tous les parlementaires, de la motion déposée par Iqra Khalid, députée de Mississauga-Erin Mills, sur les moyens de diminuer, voire d’éliminer le racisme systémique et la discrimination religieuse.

« On ne peut plus se permettre de laisser-faire ou de laisser-aller. Le laisser-aller peut coûter des vies et on l’a vu. Et ça nous fait mal et c’est fait, la douleur est là », a exprimé Sabrina Sassi, étudiante au doctorat à l’Université Laval, frappée de plein fouet par le drame au Québec. Une des victimes était chercheur rattaché à la faculté tandis que l’auteur présumé de l’attentat était un étudiant de l’université.

La coalition souhaite aussi que la date du 29 janvier – jour de l’attentat contre le CCIQ – soit retenue comme journée nationale de lutte contre l’islamophobie et qu’un cours obligatoire sur le racisme et la discrimination soit offert dans les écoles secondaires.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Le profil des descendants d’immigrés en France passé au crible par l’INSEE .

En 2015, 7,3 millions de personnes nées en France ont au moins un parent immigré, soit 11 % de la population selon une étude de l’INSEE publiée mercredi 8 février (plus bas). La France compte davantage de descendants d’immigrés que d’immigrés eux-mêmes. Ils sont 5,9 millions, soit moins de 9 % de la population.

Parmi ces 7,3 millions de personnes, 45 % d’entre elles sont d’origines européennes (arrivés dans les années 1930 pour ceux venant d’Espagne et d’Italie ou vers les années 1970 pour le Portugal), tandis que 31 % sont issues de l’immigration maghrébine (Maroc, Algérie, Tunisie), 9 % d’Asie (Turquie, Laos, Vietnam et Cambodge) et 4 % viennent d’Amérique ou d’Océanie.

L’étude rappelle que les descendants d’immigrés sont plus jeunes que le reste de la population. Ainsi, 47 % d’entre eux ont moins de 25 ans contre 30 % de la population n’ayant pas de parents immigrés. Les plus jeunes descendants d’immigrés sont d’origine africaine : 42 % du Maghreb et 19 % d’Afrique subsaharienne. Aussi, la plupart vivent à Paris, 30 % des descendants d’immigrés vivent en Île-de-France, 28 % dans des agglomérations de plus de 200 000 habitants. Seulement 11 % d’entre eux vivent dans les zones rurales.

Un départ du foyer parental plus tardif pour les descendants d’immigrés.

L’INSEE relève la mixité des couples parmi les descendants d’immigrés de 25 ans ou plus. 67 % d’entre eux qui ont plus de 25 ans, vivant en couple, ont un conjoint qui n’est ni immigré ni descendant d’immigré. Ils ne sont qu’une minorité, soit 20 % à être en couple avec un conjoint immigré. « Ainsi, la mixité du couple parental semble favoriser la mixité des couples formés par leurs enfants », indique l’étude, qui relève par ailleurs que les jeunes descendants d’immigrés décohabitent plus tardivement que les autres jeunes.

77 % des descendants d’immigrés âgés de 18 à 24 ans n’ont en effet pas encore quitté le foyer parental, contre 62 % des jeunes qui ne sont ni immigrés ni descendants d’immigrés. « Ce constat général est encore plus prononcé parmi les jeunes ayant deux parents immigrés ; 85 % d’entre eux vivent encore avec leurs parents », fait part l’INSEE, soulignant que les descendants d’origine africaine ou asiatique sont plus nombreux à cohabiter avec leurs parents (respectivement 83 % et 79 %) que les descendants d’origine européenne (67 %).

« Les jeunes descendants de couples mixtes ont en revanche un comportement de décohabitation plus proche de celui des jeunes sans lien direct avec la migration », précise-t-on dans l’étude. Les jeunes descendants de 25 à 34 ans restent aussi plus longtemps chez leurs parents ; ils y vivent deux fois plus fréquemment (21 %) que ceux n’ayant pas de lien direct avec la migration (10 %).

Clic pour voir la Source de l’article

***


Le saviez-vous? Le stylo-plume inventé par Al-Mu’izz.

Les éternels clichés autour du « gouverneur musulman » ont la vie dure et ne font que considérablement augmenter aux yeux de l’occident.
Ce que beaucoup de monde ignorent, c’est que de très nombreux chefs musulmans ont non seulement défendus les avancées technologiques, mais ont également insisté pour que certaines inventions puissent voir le jour.

C’est le cas d’ Al-Muizz li-Dîn Allah, né en 932 à Kutama en Algérie et mort en 975 au Caire (Egypte). Il est le quatrième calife fatimide, successeur d’Al-Mansur en 953. Abu Mansur Nizar al-Aziz Billah qui lui succéda en 975, souhaitait avoir un moyen d’écrire sans qu’il n’ait à tâcher ses mains ou ses vêtements.
C’est à ce moment là qu’on décide de fournir à Al-Muizz li-Dîn Allah un stylo qui puise l’encre dans un réservoir pour ensuite alimenter une plume. Bien que la technique utilisée ne nous soit pas parvenue, le Qadi Al-Nu’man Banu Tamim explique dans son livre « Kitab al-Majalis wal-musayardt » que c’est à lui qui est revenu à la charge pour commander et suivre la construction de ce stylo.
Le stylo fut le résultat d’un développement progressif qui a abouti en 1884 à l‘élaboration du stylo à capillarité par Lewis Edson Waterman.

Ce qui avait attiré l’attention du calife fatimide est le fait que le stylo plume limite la direction et l’angle d’attaque de la pointe avec la feuille. Une véritable révolution en terme graphologique qui a bouleversé l’art de l’écriture à travers le monde entier.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Etats-Unis : tué par la police, la famille d’Ezell Ford touchera 1,5 million de dollars.

En 2014, à Los Angeles, la police tuait Ezell Ford, un jeune homme noir. Le conseil municipal de la ville vient de voter le versement de 1,5 million de dollars pour sa famille.

Une interpellation sans raison valable.

Après le décès de Ezell Ford, les manifestations pour dénoncer les violences policières s’étaient multipliées. La famille de la victime avait indiqué qu’il souffrait de troubles mentaux entraînant donc un comportement ne paraissant pas « normal ». Cela avait ainsi été le cas le soir de sa mort. Suite à une enquête menée par un comité de supervision de la police, il avait été noté que les officiers concernés avaient violé les pratiques de la police de Los Angeles.

Les deux officiers ayant abattu le citoyen américain ne seront cependant pas poursuivis au pénal.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Génocide des Rohingyas : l’ONU veut une commission d’enquête indépendante.

L’ONU souligne le manque de crédibilité du rapport rendu par la Commission d’Etat de la Birmanie concernant le génocide des Rohingyas. L’organisation mondiale demande une nouvelle commission.

La Birmanie ne mène pas d’enquête efficace.

Le Haut-commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme a rendu publiques les conclusions portant sur les agressions et violences que subissent les Rohingyas en Birmanie. Les Nations Unies devaient ouvrir une enquête qui soit impartiale et indépendante. Le Haut-commissariat de l’ONU indique que les forces de sécurité birmanes commettent des viols, des massacres de bébés et d’enfants notamment. Il y a également des enlèvements de musulmans et des passages à tabac. La Birmanie ne mène pas d’enquête efficace au sujet de toutes ces violations des droits de l’homme.

L’ONU a demandé la formation d’une commission d’enquête qui soit impartiale avec des observateurs internationaux. Peut-être que cela donnera donc des résultats concrets !

Clic pour voir la Source de l’article

**


Belgique : étrangers et binationaux nés dans le pays bientôt expulsables ?

Chez nos voisins belges, un projet de loi pour faciliter l’expulsion d’étrangers mais aussi de binationaux nés dans le pays vient d’être voté.

Risque d’un abus de l’utilisation de cette loi.

Les personnes ayant des origines étrangères mais nées en Belgique ainsi que celles arrivées avant l’âge de 12 ans dans le pays pourront être expulsées si elles sont considérées comme une « menace pour l’ordre public ou la sécurité nationale ». Pour l’heure ce sont des profils liés au terrorisme et au banditisme qui seraient concernés par cette loi. Cependant les associations, tout comme les Ecologistes et les Socialistes, pointent le texte du doigt. L’écologiste Benoît Hellings a d’ailleurs déclaré : « Si une personne est réellement dangereuse, il sera plus sécurisant qu’elle soit condamnée et emprisonnée plutôt que de l’envoyer à 15 km de l’autre côté de la frontière à l’heure de Facebook, Twitter, Instagram et Telegram » . Le risque d’un abus de l’utilisation de cette loi est mis en évidence.

Emir Kir du Parti Socialiste parle également de possibles expulsions sans condamnation et sur la seule base de renseignements.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Yusuf Islam obtient le soutien du président turc, Recep Tayyip Erdogan, pour financer une mosquée.

Le chanteur britannique Cat Stevens, alias Yusuf Islam, a rencontré le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara mercredi 8 février. Ils ont tous les deux discuté du projet de construction d’une mosquée à Cambridge, dans le sud-est de l’Angleterre. Yusuf Islam a déclaré que « Cambridge est le cerveau de la société britannique », ajoutant qu’« il est très important d’avoir une mosquée qui reflète le style et la culture britanniques au centre du cœur intellectuel d’Angleterre ».

Le président Recep Tayyip Erdogan a tweeté une photo de lui avec la pop star convertie à l’islam en 1977. « Mon cher frère Yusuf, je te remercie pour ta visite et ta conversation sincère. Bienvenue en Turquie », peut-on y lire.

Toujours sur Twitter, le Premier ministre Numan Kurtulmus a annoncé qu’il a rencontré le chanteur et qu’il a été question de la contribution de la Diyanet, la présidence des Affaires religieuses turques, à la construction de la mosquée. Le montant de l’aide n’a pas encore été révélé pour cette mosquée qui devrait pouvoir accueillir jusqu’à 1 000 fidèles et ouvrir ses portes en novembre 2018. En 2013, Cat Stevens avait déjà rencontré Recep Tayyip Erdogan, alors Premier ministre, au sujet du financement de ce lieu de culte.

Yusuf Islam a également salué l’engagement de la Turquie dans la crise des réfugiés. Les autorités turques disent avoir accueilli plus de 2,7 millions de réfugiés syriens et 300 000 irakiens.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Une Canadienne musulmane, refoulée à la frontière américaine, raconte son interrogatoire brutal et humiliant.

En ces temps agités par de fortes turbulences, sur la terre ferme comme dans les airs, où le moindre mot en arabe suffit à débarquer d’un avion US, manu militari, le passager qui l’a prononcé, et où l’appartenance à la religion musulmane équivaut à un crime de lèse-majesté au pays enchanté de Trump, il faut bien plus que montrer patte blanche, quand on a pour bible le Coran, pour être autorisé à entrer sur le terrain miné que sont devenus les Etats-Unis…

Fadwa Alaoui, une Canadienne d’origine marocaine installée depuis plus de vingt ans au Québec, en a fait récemment l’amère expérience, lors de sa pérégrination mensuelle vers le Vermont pour y faire du shopping.

Alors que son aller-retour régulier s’effectue sans encombre depuis plusieurs années, trouvant devant elle, grandes ouvertes, les portes donnant accès au verdoyant Etat de l’Amérique idéalisée, quelle ne fut pas sa stupeur de se voir bloquée à la frontière, pour la première fois de sa vie, par des douaniers inquisiteurs qui l’ont interrogée sans prendre de gants, puis refoulée sans ménagement.

C’est sur les ondes de Radio Canada que Fadwa Alaoui a relaté l’ostracisme mortifiant dont elle a été victime pendant quatre heures interminables, gardant un souvenir cuisant de l’interrogatoire auquel elle a été soumise par des autorités frontalières américaines dont tout, en elles, trahissait le racisme anti-musulmans.

Après lui avoir demandé de but en blanc sa religion, chose impensable il y a peu encore, les gentils douaniers de l’ère Trump l’ont interrogée sur sa pratique religieuse, en lui lançant un regard noir, avant de lui poser une question pour le moins déstabilisante qui ne souffrait aucune dérobade, ni mutisme …

« « Vous êtes musulmane ? », m’ont-ils demandé immédiatement, sur un ton autoritaire. « Oui », leur ai-je dit. Ils ont tout de suite enchaîné : « Pratiquez-vous votre religion? ». « Oui, bien sûr », ai-je répondu, et ils ont poursuivi de plus belle : « Dans quelle mosquée allez-vous ? Quel est le nom de l’imam? Où priez-vous ? Où les femmes prient-elles ? » », a raconté Fadwa Alaoui, confiant avoir été désarçonnée par leur énième question et non des moindres : « Que pensez-vous de Donald Trump ? ».

Interloquée, celle-ci s’exclama « Quoi ? », ce à quoi son interlocuteur lui rétorqua, en haussant la voix : « Que pensez-vous de sa politique ? ». Pour être perverse, cette question piège l’était assurément, et c’est par une pirouette que Fadwa Alaoui a tenté de se sortir de ce guêpier : « Ecoutez, j’ai une vie bien remplie, je n’ai pas le temps de suivre l’actualité. Il fait ce qu’il veut dans son pays », a-t-elle répliqué.

Son téléphone portable confisqué et passé au crible, c’est une application dédiée à des psalmodies du Saint Coran qui aura achevé d’aggraver son cas, faisant d’elle une ressortissante canadienne éminemment suspecte et une intruse indésirable de l’autre côté de la frontière, dans le monde merveilleux de Trump.

Clic pour voir la Source de l’article

***


En Israël, une vaste campagne de marketing ne parvient pas à enrayer le déclin du tourisme.

La coûteuse campagne d’Israël visant à attirer plus de touristes depuis l’Europe n’a pas donné de résultat.

Le tourisme vers Israël a de nouveau chuté en 2016, poursuivant sa tendance négative entamée avec l’agression de 2014 contre Gaza, où plus de de 2200 Palestiniens ont été tués, dont 550 enfants. Les chiffres du Bureau central des statistiques d’Israël montrent que les efforts coûteux engagés pour donner au pays l’image d’une destination amusante, insouciante, surtout aux yeux des Européens, sont en train d’échouer.

Globalement, le nombre de visiteurs en Israël a chuté l’année dernière de 1,2 %. Ceci après les baisses encore plus nettes des années précédentes : – 4,4 % en 2015, et – 8,2 % en 2014.

Un gros budget.

En décembre, le quotidien de Tel Aviv, Haaretz, annonçait que le ministère du Tourisme d’Israël « s’était vu accorder l’année dernière son plus gros budget de marketing alors qu’il tentait de modifier l’image d’Israël pour en faire une destination de voyage et étendre l’offre touristique ». La campagne phare, « Deux villes, Un voyage », s’adressait aux touristes européens afin de les attirer à Tel Aviv et Jérusalem.

Elle a coûté plus de 23 millions de dollars, mais des sources au ministère ont révélé à Haaretz que la « campagne faisait un bide ».Israël a aussi fait venir des célébrités de deuxième ordre, aux frais de la princesse, dans l’espoir que leurs publications sur les médias sociaux attireraient des visiteurs. Mais le nombre de visiteurs depuis le plus gros marché d’Israël, à savoir l’Europe, a chuté de 6,5 % l’année dernière, par rapport à celui de 2015.

Pour leur majorité, les visiteurs vers Israël viennent de France – et ce nombre est tombé de 300 000 en 2015 à 293 000 l’année dernière. Il y a eu 18 000 visiteurs de moins venant d’Allemagne – une baisse de 9 %. Le nombre de visiteurs venant de Russie s’est effondré de 414 000 à 285 000.

Israël s’est rattrapé un peu avec l’Asie : il a accueilli 86 000 touristes venant de Chine, contre 52 000 en 2015. Ils étaient environ 37 000 de plus aussi à venir d’Amérique du Nord, pour la plupart, des États-Unis. Les malheurs d’Israël ne font pas exception : la Turquie, qui a connu une tentative de coup d’État militaire en juillet et subi d’atroces bombardements et attentats, a vu le nombre de ses touristes chuter de 21 % l’année dernière.

L’Égypte continue de constater une baisse à deux chiffres du nombre des visiteurs Mais le sentiment général de danger dû à la violence dans la région n’explique pas tout. La Jordanie a réussi à inverser la tendance, enregistrant une augmentation de ses arrivées touristiques de 2,6 % en 2016, selon son ministère du Tourisme. La Jordanie a attiré 3,8 millions de visiteurs, à comparer avec les un peu plus de 3 millions vers Israël.

Un message ambigu, une dure réalité.

Israël essaie de se vendre comme un lieu différent du reste de la région – un avant-poste gai, amical de la civilisation « occidentale », et un agrément dans une région tumultueuse.

Mais cette image de marque est minée par le fait qu’Israël fait régulièrement les gros titres de la presse avec sa violente occupation et sa colonisation agressive de la terre palestinienne, la violence dans les rues des grandes villes où il espère attirer les touristes, les déclarations racistes de ses politiciens et ses tentatives sournoises pour saboter le mouvement non violent de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) en faveur des droits des Palestiniens.

En effet, les dirigeants israéliens persistent à dire que le pays est assailli par des dangers qui pourraient « éliminer tous les Israéliens ». Alors que cette position cherche à gagner une sympathie politique, elle rend en fait l’endroit peu attrayant pour les gens qui voudraient venir y passer un bon moment. Et pendant ce temps, les destinations vers l’Europe du Sud, surtout vers l’Espagne, battent tous les records de tourisme.

À propos, il y a une autre tendance notable en Espagne : depuis l’agression de 2014 contre Gaza, plus de 50 villes espagnoles se sont déclarées « libérées de l’apartheid israélien ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


Al-Qaïda : Un attentat nucléaire contre la France est imminent.

Selon une information datant de début juillet, un attentat aurait lieu dans les 90 prochains jours aux Etats-Unis, selon un ancien agent des services de renseignement israéliens.
Juval Aviv – actuellement directeur de l’entreprise de renseignement Interfor basée à New York, mais aussi « consultant spécial » pour le congrès américain – a indiqué à Fox News que cette information est basée sur des renseignements obtenus en Europe et au Moyen-orient.
Il a déclaré qu’« un attentat est imminent aux Etats-Unis, cela peut se produire demain ou dans les prochains mois. Au plus tard dans 90 jours ».

Selon Aviv, « l’attentat se produira, tout comme Londres, dans un moyen de transport de masse. Ils toucheront six, sept ou huit villes simultanément pour montrer leur sophistication afin de toucher le moral du public ».

Toujours selon Aviv, « les Américains ne sont pas préparés aux attentats comme en Israël a essayer d’identifier des gens ou des colis suspects ». Et il rajoute « que les signaux d’alerte soient vert, jaune ou rose n’ont aucune signification pour les Américains qui n’ont aucune éducation et doivent y être préparés ».

Enfin, selon Aviv, « le fait de constamment transporter avec soi une bouteille d’eau et une serviette permet, en cas d’attentat de ne pas mourir par inhalation des fumées toxiques dégagées après l’explosion en se l’appliquant sur le visage ». De même, met il en garde « si vous avez un doute quand vous prenez un bus, le métro ou l’avion, n’y mettez pas les pieds. Cela peut être inutile dans 9 cas sur 10, mais cela peut vous sauver la vie. Faites confiance à votre sixième sens ».

Cette information est corroborée par un ancien consultant du FBI qui prétend qu’Al Qaïda s’est non seulement procuré des engins nucléaires, mais qu’il les a introduit aux Etats-Unis et les utilisera dans un très proche avenir.

Paul L. Williams prétend qu’Al Qaïda aurait planifié des attentats nucléaires spectaculaires dans plusieurs villes américaines. Parmi celles-ci : Boston, Los Angeles, Chicago, Dallas, Philadelphia, Miami, Washington et Rappahannock County, Va, une petite ville de Virginie qui abrite le centre de commandement qu’utiliserait la maison blanche en cas de guerre.
Selon lui, « les attentats se produiront entre maintenant et la fin de l’année 2005 ». Il a rajouté « L’Islam prêche la patience. Ils attaqueront quand ils l’auront décidé » !

Selon une source non identifiée proche du Tom Ridge – secrétaire d’Etat à la Sécurité intérieure – les affirmations de Williams sont proches de celles des services de renseignement américains qui confirme que les terroristes ont déjà introduit des engins nucléaires aux Etats-Unis.

Il semblerait par ailleurs que suite à la chute du mur de Berlin du 9 novembre 1989 [que quelques trotskistes français nostalgiques souhaiteraient voir reconstruire…] et la déconfiture de l’empire soviétique en 1991, la mafia Tchétchène aurait vendu une dizaine de mallettes contenant des bombes nucléaires tactiques miniaturisées – initialement destinées à exploser au cœur des villes américaines en cas de conflit nucléaire américano-soviétique capable de causer autant, pour chacun d’entre elles, autant de dégâts que la bombe d’Hiroshima – aux représentants de Ben Laden contre 30 millions de dollars en espèces et 2 tonnes d’héroïne.
Aujourd’hui, une quarantaine de ces mallettes (qui pèsent moins de 20 kgs) manquent dans les stocks de l’ex Union soviétique.
L’explosion d’une seule de ces mallettes entraîneraient une boule de feu d’un diamètre de 150 mètres dégageant une chaleur de 10 millions de degrés comparés aux 5.000 degrés causés lors des attentats du 11 septembre 2001 contre les tours du World Trade Center. De ceux qui survivraient à une telle explosion, 50% mourraient à un rythme d’environ 250.000 par jour !

Il semblerait enfin que ce soit l’argent de la drogue en Afghanistan et non pas la fortune de Ben Laden qui finance le mouvement Al-Qaïda.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Zuma : Nous continuerons à soutenir les palestiniens
.
Des colons prennent d’assaut le site de Tersala à Jénine
.
Tentative d’attaque à la voiture-bélier à Hébron
.
3 Palestiniens assignés à résidence à Jérusalem occupée
.
Arrestations et raids en Cisjordanie suite à l’attaque de Petah Tikva
.
Des pêcheurs de Gaza attaqués par des canonnières israéliennes
.
L’occupation ferme l’entrée principale au camp de réfugiés de Fawwar
.
Le passage de Rafah sera ouvert samedi prochain dans les deux sens
.
Les colons attaquent les citoyens à Hébron et l’occupation déploie ses forces à Toulkarem
.
Six Israéliens blessés dans des attaques de tirs et de coups de couteau à Tel Aviv
.
Israël veut empêcher l’Irlande de reconnaitre l’Etat de Palestine
.
17 Conseils demandent l’annulation de la « loi de colonisation »
.
Barghouthi: L’expulsion est rejetée dans un futur accord d’échange
.
Une nouvelle colonie près de Naplouse et Ramallah
.
Al-Ghoul: Légaliser la colonisation est raciste et illégal
.
L’occupation rase une terre au centre de Jérusalem pour la deuxième fois
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Flash info du 22 Rabi Al Thanni 1438.

Flash info du 22 Rabi Al Thanni 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


France : François Hollande comparé à un Nazi par un ministre britannique.

Le ministère des Affaires Etrangères britannique Boris Johnson, en déplacement à Delhi en Inde, a comparé François Hollande à un commandant nazi.

Une Union Européenne comme une Allemagne nazie.

Durant le référendum sur le Brexit, Boris Johnson avait déjà parlé de l’Union Européenne comme étant l’Allemagne nazie. Selon lui, l’objectif de l’UE est d’unifier les pays du continent et de n’avoir qu’un seul dirigeant, comme Adolf Hitler de son temps. Cette déclaration a eu lieu tandis que la Grande-Bretagne a voté sa sortie de l’Union Européenne. Pour sa part, Theresa May, la Première Ministre, avait justement demandé à ses ministres de ne pas se prononcer excessivement dans les médias à ce sujet. Boris Johnson aurait-il le don de mettre de l’huile sur le feu ?

Les ministres du gouvernement britannique ont évoqué une déclaration de Boris Johnson « abjecte et totalement contre-productive » mais aussi « inapproprié ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Mosquée de Valence et Association Touche d’Espoir reçoivent des réfugiés pour un repas.

Vendredi dernier à Valence, la Mosquée de la ville et l’Association Touche d’Espoir ont accueilli des réfugiés le temps d’un repas. Un beau geste solidaire.

Repas et cadeaux distribués.

L’Association Touche d’Espoir a pour objectif de venir en aide aux personnes dans le besoin. A Valence, tout spécialement pour ce repas en faveur des réfugiés, l’organisation a tenu régulièrement des permanences afin de collecter des denrées alimentaires. L’imam Abdallah de Valence, l’association Touche d’Espoir avec l’association l’Ouverture ont donc pu recevoir les bénéficiaires au sein de la mosquée de la ville. A chaque réfugié a aussi été remis en cadeau chapelet, tapis de prière, vêtements et jouets pour les enfants. Ozcan Pehlivan, membre de l’Association Touche d’Espoir, indique que l’imam Abdallah a été d’une grande aide dans cette initiative.

Il est à noter que l’association Touche d’Espoir à Valence appelle régulièrement aux dons sur sa page Facebook pour venir en aide aux personnes démunies.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Comment Coca-Cola a colonisé le Chiapas ?

La colonisation des pays du sud a souvent été la continuation de la prédation du libéralisme avec encore plus d’avidité sur les nouveaux peuples soumis. Les colonisations d’état ont ainsi, non pas servi les peuples de ces pays, mais bien les quelques multinationales qui œuvrent encore aujourd’hui et décident de la destiné de ces états.

Au Mexique, Coca Cola a littéralement colonisé le Chiapas.

En mettant la main basse sur les plus réserves d’eau du pays avec l’aide des gouvernements corrompus, la firme a assoiffé la population, détruit l’écosystème et évidemment fait des milliards de bénéfices. Mais personne ne semble se soucier en occident de ce désastre qui est en fait la marque de fabrique de toutes les multinationales occidentales implantées dans le sud.

Comme partout dans le monde suite à ces expropriations et ce reniement de la culture locale des insurgés se réveillent pour mettre fin à cette tyrannie.

Et là l’occident annonce partir en guerre contre le terrorisme …

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Nice : les plaintes des victimes de l’attentat classées sans suite.

Le parquet de Nice a annoncé, jeudi 19 janvier, qu’il classait sans suite les plaintes contre l’Etat et la municipalité niçoise déposées par 23 familles ou proches de victimes de l’attentat de Nice pour mise en danger de la vie d’autrui.

Le 14 juillet 2016, alors que plus de 30 000 personnes assistaient à un feu d’article, un camion piloté par Mohamed Lahouaiej Bouhlel a foncé dans la foule. L’attentat revendiqué par l’Etat islamique a fait 86 morts. Les plaintes déposées soulignaient que le conducteur du camion s’était rendu à 11 reprises sur la Promenade entre le 11 et 14 juillet avec son poids-lourd, manœuvrant à plusieurs reprises sur la voie piétonne et feignant de livrer des marchandises.

Les plaignants estimaient que le dispositif de sécurité déployé lors du 14-Juillet était insuffisant. Le procureur Jean-Michel Prêtre a affirmé pour sa part qu’il ne pouvait retenir « aucun fait de nature à engager une quelconque responsabilité pénale à l’encontre de quiconque ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


L’Algérie veut virer exorcistes, guérisseurs et prédicateurs extrémistes de la télévision.

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV), un sorte CSA algérien, a lancé dimanche 15 janvier un rappel des règles du « traitement du fait religieux » dans les médias.

L’Arav s’inquiète de voir la progression des émissions donnant la part belle à des exorcistes, et des télécoranistes extrémistes. Celles-ci sont en général diffusées sur des chaînes de télévision privées algériennes tolérées mais non autorisées par les autorités telles que Ennahar et Echorouk. Récemment, un pseudo-thérapeute prétendait, selon Géopolis, avoir inventé un médicament miracle contre le diabète. Le produit disponible en pharmacie a dû être retiré de la vente après le décès de plusieurs patients.

L’Arav prévient que «tout prédicateur porteur d’un discours excommunicateur est proscrit, de fait, des antennes nationales, qu’il soit algérien ou étranger (…), de même que les légions d’exorcistes, de conjurateurs, de mages, de sorciers, de devins, d’enchanteurs, de faux prophètes, de marchands de rêves et autres pseudo-thérapeutes et guérisseurs autoproclamés qui peuvent tous tomber, un jour ou l’autre, sous le coup de la loi en cas de manipulation mentale, d’abus ou de dérapage de tous genres, de telle sorte qu’ils finiront tous par être démasqués et mis hors d’état de nuire. »

L’Autorité estime qu’il y a « un impératif moral quant à notre responsabilité collective de protéger, sauvegarder et valoriser, ensemble, notre identité nationale façonnée au cours des siècles par l’islam ». En conséquence, il « ne saurait être admis que la religion fasse l’objet de spéculation ou de manipulation médiatique à des fins politiques ou partisanes ».

En outre, les responsables de l’Arav aimeraient que les émissions sur l’islam puissent « s’ouvrir sur tous les aspects de la vie, de façon à ne pas laisser accaparer notre espace médiatique par un discours de désespoir, de fanatisme, d’extrémisme, de sectarisme, de haine, de violence, de délire, de déréliction, de ségrégation et de misogynie qui donne une image dégradante de la femme et porte atteinte à la dignité de la personne humaine, pourtant formellement consacrée par le Coran ».

Enfin, l’Arav dit « ne pas accepter que l’on puisse s’arroger le droit d’abrutir la société algérienne, fut-ce par la religion ». Elle invite ainsi les chaînes de télévision à faire preuve de « sagesse » et de « discernement » mais également à promouvoir le dialogue des religions.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Egypte : une légende du football placée sur la liste des terroristes .

Mohamed Aboutrika, un des meilleurs footballeurs égyptiens des années 2000, a vu son nom inscrit dans la liste des personnes considérées comme « terroristes » par les autorités du pays. C’est ce qu’a annoncé son avocat et un responsable judiciaire à l’issue d’un jugement rendu au tribunal mardi 17 janvier.

L’ancien milieu de terrain du club cairote Al Ahly soupçonné par le gouvernement d’avoir financé la confrérie interdite des Frères musulmans qui a été classée en 2013 comme organisation terroriste. En 2012, la star avait apporté publiquement son soutien à Mohamed Morsi, candidat issu de la mouvance des Frères musulmans, élu puis destitué un an plus tard par l’armée.

Mohamed Osman, l’avocat de Mohamed Aboutrika, juge que la décision du tribunal est « contraire à la loi », car l’ancien joueur « ne fait l’objet d’aucune condamnation, et qu’aucun chef d’accusation ne lui a été formellement notifié ». La conséquence de ce fichage est l’interdiction de quitter le territoire, la confiscation du passeport et le gel des avoirs.

Elu systématiquement meilleur joueur du championnat égyptien de 2004 à 2008 puis meilleur joueur évoluant en Afrique de 2008 à 2012, Mohamed Aboutrika est une légende du football égyptien. Il a notamment permis à l’Egypte de remporter la Coupe d’Afrique des nation à trois reprises (2006, 2008 et 2010) et à Al Ahly de gagner la Ligue des champions africaine cinq fois (2005, 2006, 2008, 2012 et 2013).

Clic pour voir la Source de l’article

***


Le guide spirituel de la confrérie soufie des Boutchichis est mort.

Cheikh Hamza al-Boutchichi, une des figures du soufisme marocain, a rendu l’âme à l’âge de 95 ans, mercredi 18 janvier, au centre hospitalier d’Oujda, au Maroc.

Né à 1922, ce dignitaire religieux très respecté avait hérité en 1972, après le décès de son père Abbas, de la gestion de la confrérie (tariqa) des Boutchichis basée à Madagh, dans le nord-est du Maroc. Sous la protection du roi Hassan II, le leader a réformé et libéralisé les pratiques de ses disciples. La tariqa boutchichiya est aujourd’hui l’une des plus puissantes du pays et l’une des plus connues dans le monde.

En 2011, elle s’est distinguée en appuyant les manifestations de soutien au roi Mohammed VI durant le Printemps arabe. Organisant régulièrement des célébrations du Mawlid commémorant la naissance et la vie du Prophète Muhammad, la confrérie, qui rassemble plusieurs centaines de milliers de disciple, est régulièrement prise à partie par des groupes salafistes.

Ses funérailles sont prévues à Madagh. C’est désormais Jamal Eddine al-Boutchichi, le fils aîné du cheikh Hamza, qui succède à la direction de cette confrérie religieuse après avoir été dûment désigné par son père de son vivant.

Clic pour voir la Source de l’article

***


La mairie de Barcelone bâtit un plan d’attaque contre l’islamophobie.

Si l’édification d’une grande mosquée n’est pas inscrite à l’ordre du jour de la Ville de Barcelone, en revanche, l’élaboration d’un plan contre l’islamophobie, précurseur en la matière, figure tout en haut de ses priorités.

Résolue à faire la chasse aux préjugés qui empoisonnent le vivre-ensemble et aux discriminations qui mettent à mal la cohésion sociale, la maire de la cité phare de la Catalogne, Ada Colau, vient de dévoiler, non sans fierté, son plan d’attaque pour éradiquer le racisme anti-musulmans sur ses terres, faisant la part belle à la tolérance zéro envers la moindre manifestation de haine.

Se félicitant d’être à l’origine du « premier plan d’Etat » qui inaugure une nouvelle ère dans la lutte contre l’islamophobie en Espagne, fort de ses 28 mesures clés, dont 21 sont de nature préventive, le premier magistrat de la cité a précisé qu’il sera précédé d’une grande campagne de sensibilisation dans les écoles, auprès des habitants, de la communauté musulmane et des agents municipaux.

A Barcelone, plus personne n’ignorera que l’islamophobie, son chapelet de stéréotypes, d’amalgames, d’injures, d’humiliations ordinaires et d’actes odieux seront désormais traités sans indulgence et punis comme il se doit.

Ainsi, les mots méprisants et outrageants, les rhétoriques calomnieuses et électrisantes qui contribuent à banaliser le sentiment anti-musulmans dans l’opinion, tout en armant le bras d’individus les plus aveuglés par leur aversion pour l’islam, seront désormais passibles de sanctions « de façon administrative, quand il ne s’agit pas d’un délit », comme l’a indiqué Jaume Asens, l’adjoint au maire, en précisant que ce grand plan municipal pourrait entrer en vigueur d’ici à un an.

Paradoxalement, Barcelone, l’une des seules métropoles européennes à ne pas s’être dotée d’une grande mosquée, s’enorgueillit de s’imposer comme la première à avoir bâti un véritable plan d’attaque pour enrayer le fléau de l’islamophobie, que ses autorités espèrent imparable.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Ombres chinoises sur l’investiture de Donald Trump.

Le nouveau président n’aura pas attendu son investiture officielle pour projeter la rivalité sino-américaine sur le devant de la scène planétaire. Certains observateurs attribuent les diatribes anti-chinoises de Donald Trump à son amateurisme supposé, mais c’est une lourde erreur d’analyse. Elles relèvent en réalité d’une stratégie délibérée, que préfiguraient largement les critiques incessantes adressées à la mondialisation et au libre-échange, durant sa campagne, par le candidat républicain.

Habilement, mais en surestimant sans doute la capacité américaine à peser sur Pékin, M.Trump utilise la pomme de discorde taïwanaise pour faire monter les enchères de l’empoignade future sur les relations commerciales. En prenant au téléphone la présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen, il a allumé dès le mois de décembre un incendie diplomatique dont il alimente soigneusement le brasier. Pour ceux qui n’auraient pas compris, il a déclaré qu’il n’appartenait pas à Pékin de lui dicter sa conduite, et qu’il ne voyait pas pourquoi il devrait respecter le principe de la « Chine unique ».

Cette mise en cause d’un principe intangible de la diplomatie américaine depuis 1979 n’est pas anodine. La République populaire de Chine avait exigé la reconnaissance de ce principe par tout Etat désireux d’entretenir avec elle des relations diplomatiques. On ne saurait reprocher à la position chinoise son manque de clarté. Elle consiste à dire : vous êtes libres d’avoir ou non des relations avec nous, mais si c’est le cas, vous ne pouvez pas simultanément en avoir avec un Etat que nous ne reconnaissons pas, car cette île appartient à notre nation et y reviendra un jour.

Politiquement séparée du continent depuis 1949, cette « République de Chine » fut fondée par Tchang-Kaï-Chek, en désespoir de cause, suite à la déroute et à l’exil des troupes nationalistes face aux forces communistes. Allié de Washington, l’Etat insulaire a longtemps bénéficié d’un statut exorbitant en faisant partie, jusqu’en 1971, des membres permanents du conseil de sécurité de l’ONU. Puis il fut poliment éconduit lorsque la République populaire de Chine, enfin reconnue à sa juste valeur, l’a remplacé dans les instances internationales, la visite de Richard Nixon à Pékin en 1972 ayant sanctionné cette nouvelle donne géopolitique.

Comme un éléphant républicain dans un magasin de porcelaine chinoise, Donald Trump pulvérise le credo fondateur de la normalisation sinoaméricaine. Ce n’est pas rien. Les Chinois, manifestement, prennent l’affaire au sérieux. « Qui que ce soit et quels que soient les objectifs recherchés, si quelqu’un tente de violer le principe de la Chine unique, ou a l’illusion de pouvoir s’en servir comme levier commercial, il fera face à l’opposition générale du gouvernement et du peuple chinois », a déclaré, le 16 janvier, le ministère chinois des Affaires étrangères.

Taïwan contre le libre-échange, le détroit de Formose contre les barrières douanières, les grandes manœuvres commencent ! C’est cocasse. Au moment où la surenchère pro-taïwanaise de Donald Trump exaspère Pékin, le président chinois, au sommet de Davos, bat en brèche les imprécations du futur locataire de la Maison-Blanche contre la mondialisation. « Nous devons dire non au protectionnisme, car il est impossible de stopper les échanges de capitaux, de technologies et de produits », a martelé Xi Jinping, visant implicitement le futur président américain et ses menaces de barrières douanières (AFP, 18/01).

Que le président chinois se fasse le chantre du libre-échange alors même que son pays multiplie les entraves à l’ouverture de ses propres marchés, évidemment, n’échappe à personne. Libre-échangiste côté cour et protectionniste côté jardin, Pékin joue sur tous les tableaux. Dans le monde impitoyable du capitalisme mondialisé, il faut croire que c’est la recette du succès. Mais les USA et la Chine ne sont pas exactement logés à la même enseigne. Les USA sont le premier importateur mondial, tandis que la Chine est le premier exportateur mondial.

Le « rêve américain » a désormais des allures de cauchemar. Sur trois ouvriers des années 70, le premier a été remplacé par un robot, le second par un ouvrier chinois, et le troisième redoute de finir comme les deux précédents. La part des USA dans le PIB mondial régresse. En 2025, la Chine pèsera 21%, les USA 16%. En 2050, la Chine pèsera 33% et les USA .. 9%. La roue tourne, inexorablement. Les ombres chinoises obscurcissent l’horizon. Elles planent déjà sur l’investiture du futur président, elles modèlent sa politique étrangère. Pour tenter de conjurer ce déclin annoncé, la nouvelle administration devra probablement engager un bras de fer dont l’issue est incertaine.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Enora Malagré : « Que Bernard de la Villardière foute la paix aux musulmans de France! ».

Le 17 janvier 2017 dans l’émission « Touche pas à mon poste ! », la chroniqueuse Enora Malagré s’est adressée directement à Bernard de la Villardière, auetur d’un reportage controversé sur les musulmans de France.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Palestine : Un accord Hamas-Fatah pour la constitution d’un gouvernement d’unité nationale.

Aux termes de cet accord, le Hamas, mais aussi le Djihad Islamique, doivent intégrer l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), et y former un nouveau Conseil National Palestinien.Il reviendra à cet organisme de désigner les membres du Comité exécutif de l’OLP, c’est-à-dire l’instance supérieure de la représentation politique et diplomatique de la Palestine.

Ces élections et désignations sont censées intervenir dans un délai de deux mois, croit savoir le quotidien Haaretz, dont un journaliste, Jack Khoury, a interviewé un dirigeant du Fatah.« Les conditions sont désormais réunies, tant au niveau interne que sur la scène internationale, pour la formation d’un nouveau gouvernement national », commente ce dernier.

Les éléments de modification du contexte international cités par ce cadre du Fatah sont la récente résolution du Conseil de Sécurité des Nations-Unies condamnant la colonisation, la Conférence internationale de Paris, ainsi que l’arrivée d’un nouveau locataire à la Maison-Blanche.

Mahmoud Abbas devrait entamer dans les 48 heures le processus de consultations en vue de la formation de ce gouvernement.

De son côté, Moussa Abou Marzouk, vice-président du bureau politique du Hamas, qui participait aux discussions à Moscou, estime que la constitution d’un gouvernement d’unité nationale « est l’outil le plus efficace pour mettre fin aux contentieux qui se sont formés au fil des ans, et aller vers des élections libres et démocratiques en Cisjordanie et dans la bande de Gaza ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


Poutine met en garde les américains d’une révolution type Maïdan pour tenter de délégitimer Trump.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré qu’il voyait des tentatives aux États-Unis pour essayer de « délégitimer » le président élu Donald Trump, en utilisant des méthodes « de type Maidan » utilisées précédemment en Ukraine, où les lecteurs se souviendront que le président Yanoukovitch a été évincé en 2014 suite à un coup d’État violent, dont beaucoup suspectent qu’il a été mené sous les auspices du Département d’Etat américain et de diverses opérations de renseignement américain.

« J’ai l’impression qu’ils se sont entrainés à Kiev et sont prêt à organiser un Maidan à Washington, juste pour ne pas laisser Trump prendre le pouvoir », a déclaré Poutine, faisant référence apparemment à des manifestations anti-gouvernementales dans la capitale ukrainienne en 2014, qui eurent pour effet d’évincé les dirigeants. La campagne pour discréditer le président élu montre que certaines « élites politiques en Occident, y compris aux Etats-Unis », ont « considérablement » empiré, a ajouté le président russe.

Poutine a déclaré qu’il ne croit pas que Donald Trump ait rencontré des prostituées en Russie, qualifiant ces accusations de campagne pour saper le résultat des élections. Il a également affirmé à propos des rapports diffusés dans les médias occidentaux accusant Trump de jouer avec des prostituées dans un hôtel de Moscou, qu’il doutait qu’un homme qui avait été l’organisateur de concours de beauté pendant des années et avait rencontré « certaines des plus belles femmes du monde » pouvait embaucher des call-girls dans la capitale russe.

Le leader russe a également rappelé que les allégations selon lesquelles Moscou pourrait avoir du matériel de chantage sur le président élu des États-Unis étaient « évidemment fausses ».

« Quand Trump a visité Moscou il y a plusieurs années, il n’était pas un personnage politique, nous ne connaissions même pas ses ambitions politiques, il était juste un homme d’affaires, l’un des plus riches d’Amérique. Est-ce que quelqu’un peut penser que nos services secrets s’en prennent à chaque milliardaire américain ? Bien sûr que non, c’est des bobards complets », a déclaré Poutine.

Les allégations non fondées faites contre Trump sont des « fabrications évidentes », a déclaré Poutine aux journalistes au Kremlin mardi. « Les gens qui commandent des faux de ce type qui circulent maintenant contre le président élu des États-Unis, qui les concoctent et les utilisent dans une bataille politique, sont pires que les prostituées parce qu’ils n’ont aucune frontière morale du tout », a-t-il dit.

Le président russe, cité par BBG, a dit que Trump n’était pas un politicien quand il a visité Moscou dans le passé et que les fonctionnaires russes n’étaient pas conscients qu’il a avait en tête des ambitions politiques.

Poutine, qui a réitéré qu’il n’avait jamais rencontré Trump, a déclaré qu’il espérait que Moscou et Washington pourraient éventuellement retrouver un retour à la normale pour leurs relations troublées, ajoutant qu’il n’a aucune raison de « l’attaquer ou de le défendre ».

« Je ne connais pas M. Trump personnellement, je ne l’ai jamais rencontré et je ne sais pas ce qu’il va faire sur la scène internationale. Je n’ai donc aucun motif de l’attaquer ou de le critiquer pour quoi que ce soit » a déclaré Poutine.

Poutine a noté qu’il y a une catégorie de personnes qui partent sans dire au revoir, « par respect pour la situation présente », tandis que d’autres disent au revoir tout le temps, mais ne partent pas. « L’administration sortante, à mon avis, appartient à la deuxième catégorie », a-t-il dit.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Un journaliste allemand qui a dénoncé la CIA retrouvé mort.

Udo Ulfkotte était le rédacteur en chef de l’un des plus grands journaux allemands, le Frankfurter Allgemeine Zeitung, lorsqu’il a publié son bestseller «Journalistes qui s’achètent» révélant comment la CIA contrôlait les médias allemands, un livre qui lui a coûté sa carrière – et peut-être sa vie.

L’ancien rédacteur en chef du Frankfurter Allgemeine Zeitung, l’écrivain Udo Ulfkotte est décédé à l’âge de 56 ans. Alors qu’il avait été interdit aux médias allemands d’évoquer sa personne ces dernières années, ils ont été obligés maintenant de constater que le journaliste avait succombé à une « crise cardiaque ».

Sa mort éveille d’autant plus de questions parce qu’il était surtout connu pour son livre-dénonciateur « Journalistes qui s’achètent » (« Gekaufte Journalisten »). Là, Udo Ulfkotte a dévoilé comment la CIA payait des journalistes en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande pour qu’ils publient de fausses informations.

Le journaliste connaissait bien les menaces qu’il affrontait, mais croyait qu’il était mieux placé que la plupart des journalistes pour exposer la vérité puisqu’il n’avait pas d’enfants qui pourraient courir un risque. Dans un entretien au journal russe Russian Insider, le journaliste avait partagé : « Quand j’ai exprimé au Frankfurter Allgemeine Zeitung mon intention de publier le livre, leurs juristes m’ont envoyé une lettre de menaces contenant toutes les conséquences légales dans le cas où je publierais certains noms ou secrets — mais moi, je n’ai pas eu peur. Vous comprenez, je n’ai pas d’enfants que je dois choyer ».

Craignant une guerre en Europe, il a pris la décision de dévoiler la vérité quant aux médias contrôlés par les services secrets. « J’ai été journaliste pendant presque 25 ans, on m’a appris à mentir, à trahir, à ne pas dire la vérité au public », avait indiqué M. Ulfkotte à RT. « La CIA me soutenait, pourquoi ? Parce que j’étais pro-américain ».

Selon l’écrivain, les médias allemands et américains tentent d’amener la guerre en Europe mais aussi en Russie. C’est contre cette propagande médiatique qu’il s’est dressé avec son « Journalistes qui s’achètent » qui est devenu un bestseller. Un livre qu’il était interdit de mentionner dans les médias allemands.

M. Ulfkotte a lui-même contribué à la presse « achetée ». Par exemple, il a écrit une fausse histoire parlant du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi qui aurait construit des usines de gaz toxique en 2011.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Après le Tchad, la Russie annonce aussi l’arrivée d’une aide militaire au Cameroun.

Selon son ambassadeur, il s’agit d’armements et systèmes «les plus sophistiqués» qui vont aider le pays à lutter contre le terrorisme

La Russie va fournir du matériel militaire au Cameroun dans le cadre de la lutte que le pays mène contre le groupe terroriste Boko-Haram dans la partie septentrionale. Après l’avoir annoncé au ministre des Relations extérieures hier, l’ambassadeur de Russie au Cameroun, S.E. Nikolay Ratsiborinski, l’a réitéré au président de la République ce vendredi.
Dans la déclaration faite à la presse au sortir de cette audience, l’ambassadeur a indiqué qu’il s’agit d’armements «de dernière génération», «les plus sophistiqués» ; d’équipements dans le cadre de l’artillerie ; de systèmes antiaériens, transports blindés et de personnels. La Russie formera également les militaires camerounais qui devront s’en servir. Une aide humanitaire pour les réfugiés et les déplacés internes sera également accordée au Cameroun, a-t-il ajouté.
L’aide russe survient après la décision prise par le Tchad jeudi d’envoyer un contingent militaire au Cameroun et au Nigeria, pour lutter contre Boko-Haram. Le Parlement Tchadien a approuvé cet envoi de troupes ce 16 janvier.En dehors du Tchad et de la Russie, l’Allemagne aussi s’est manifestée, bien avant le cri de détresse du président de la République camerounaise en début janvier, qui appelait à l’aide de la communauté internationale. Le 18 novembre 2014, le ministre de la Défense, Edgard Alain Mebe Ngo’o et l’ambassadeur d’Allemagne au Cameroun, le Dr. Klaus-Ludwig Keferstein, ont réceptionné 120 véhicules militaires mis à disposition du Cameroun par le pays de la chancelière Angela Merkel.

La Commission de l’Union Africaine a aussi affirmé en début de semaine qu’elle était disposée à «mobiliser l’appui international nécessaire au groupe de forces multinationales (MNJTF), mandaté par les pays de la région pour combattre le groupe terroriste Boko Haram.»

Clic pour voir la Source de l’article

***


Pour la troisième année consécutive, la Terre bat un nouveau record de chaleur en 2016.

2016 a été l’année a été l’année la plus chaude depuis le début des relevés de températures.

Sans surprise, 2016 a été l’année la plus chaude sur la planète depuis le début des relevés de températures en 1880, marquant le troisième record annuel consécutif de chaleur, un fait sans précédent dans les annales. Selon l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) et la Nasa mercredi, avec une montée record du mercure durant chacun des huit premiers mois de l’année, la température à la surface des terres et des océans en 2016 a été 0,94 degré Celsius supérieure à la moyenne du XXe siècle (qui était de 13,9°C), surpassant le précédent record de 2015 de 0,04°C.

Une analyse séparée des relevés de températures par la Nasa a également déterminé que 2016 a été l’année la plus chaude en 136 ans. «Nous ne nous attendons pas à des records annuels de chaleur chaque année mais la tendance au réchauffement sur le long terme est claire», a souligné le climatologue Gavin Schmidt, directeur de l’Institut Goddard de la Nasa. La température moyenne sur la Terre a augmenté d’environ 1,1°C depuis la fin du XIXe siècle, résultant en grande partie d’un accroissement des émissions de dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère, a-t-il précisé.

Septembre 2016 avait marqué la fin des records mensuels consécutifs de chaleur enregistrés pendant seize mois, résultant en partie de la récurrence du courant équatorial chaud du Pacifique El Nino. Celui-ci a commencé à se dissiper à partir du printemps. Depuis le début du siècle, la planète a enregistré cinq années de chaleur record, en 2005, 2010, 2014, 2015 et 2016.
« L’année 2016 a été extrême pour le climat mondial »

«L’année 2016 a été extrême pour le climat mondial», a pointé Petteri Taalas, secrétaire général de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) en présentant mercredi à Genève le rapport annuel de l’Organisation, basé en grande parties sur les mêmes données. L’OMM pointe l’impact des activités humaines avec des concentrations record de CO2 et de méthane, déterminant que la température moyenne en 2016 s’est située 1,1°C au-dessus de la moyenne de l’ère pré-industrielle.

«Même si on ne prend pas en compte le réchauffement dû à El Nino, 2016 reste l’année la plus chaude de l’histoire moderne», pointe Piers Forster, professeur de climatologie à l’Université de Leeds, aux Royaume-Uni. «Le changement climatique représente l’un des plus grands défis du XXIe siècle et ne montre aucun signe de ralentissement», insiste quant à lui Mark Maslin, climatologue à l’University College de Londres. «La décarbonisation de l’économie mondiale est l’objectif ultime pour éviter les pires effets du changement climatique», dont la montée du niveau des océans et une fréquence accrue des phénomènes météorologiques extrêmes, plaide-t-il.

Pour atténuer les effets du réchauffement, les 195 pays signataires de l’Accord de Paris fin 2015 ont estimé qu’il fallait limiter la hausse des températures mondiales à moins de 2°C par rapport à l’ère pré-industrielle. Mais l’entrée de Donald Trump à la Maison Blanche, un climato-sceptique, suscite les plus grandes inquiétudes à cet égard dans la communauté scientifique et chez de nombreux responsables mondiaux.
La fonte de la banquise arctique s’est poursuivie

Pour l’ensemble de 2016, la température à la surface des terres a été 1,43°C supérieure à la moyenne du XXe siècle, soit la plus élevée depuis 1880, battant le précédent record de 2015 de 0,10°C. La température à la surface des océans s’est elle située 0,75°C au-dessus de la moyenne du XXe siècle, ce qui en a fait la plus chaude de la période 1880-2016.

La fonte de la banquise arctique s’est poursuivie: l’étendue moyenne des glaces flottant sur l’océan était d’environ 10,1 millions de km2, soit la plus petite superficie mesurée depuis le début des observations par satellite en 1979, selon le Centre National de la neige et de la glace. L’Arctique a connu en 2016 ses douze mois les plus chauds depuis le début des relevés dans cette région en 1900, entraînant une fonte de la banquise sans précédent et retardant la formation de nouvelle glace à l’automne.

Quant à l’Antarctique, la superficie annuelle moyenne des glaces sur l’océan a été la deuxième plus petite dans les annales avec 11,1 millions de km2, se réduisant à des niveaux sans précédent en novembre et décembre.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Alpes-Maritimes : Cédric Herrou, déjà poursuivi pour aide aux migrants, de nouveau interpellé.

Il avait prévenu qu’il ne s’arrêterait pas. Cédric Herrou, qui a été jugé à Nice (Alpes-Maritimes) au début du mois pour aide aux migrants, a de nouveau été interpellé mercredi 18 janvier. « Cela s’est passé pas loin de chez lui, vers Sospel, dans la soirée. Cédric Herrou a ensuite été placé en garde à vue pour aide à l’entrée, au séjour et à la circulation d’étrangers en situation irrégulière », précise son avocat, Zia Ouloumi, à franceinfo.

« Trois autres personnes, avec lesquelles il se trouvait juste avant, ont également été interpellées », détaille-t-il. Cédric Herrou va « sûrement rester en garde à vue dans l’après-midi de jeudi », explique encore Zia Oloumi. « Après avoir entendu les trois autres personnes interpellées, le parquet décidera de la prolongation de sa garde à vue, s’il y a des éléments à charge, ou non. »
Il risque déjà 8 mois de prison avec sursis.

Poursuivi pour « aide au séjour d’étrangers en situation irrégulière », cette agriculteur risque huit mois de prison avec sursis. La justice lui reproche aussi d’avoir participé à l’installation d’une cinquantaine de migrants dans un bâtiment désaffecté de la SNCF à Saint-Dalmas-de-Tende, en octobre 2016.

Lors de son procès, Cédric Herrou avait revendiqué « une action politique » et le parquet estimé qu’il agissait par militantisme, et pas à titre humanitaire. Membre de l’association Roya Citoyenne, Cédric Herrou a accueilli chez lui plus de 200 migrants. Il avait été interpellé en août 2016 avec huit Erythréens à bord de son véhicule. Le jugement sera rendu le 10 février.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Knesset reporte le vote sur l’expulsion des familles des attaquants
.
Khalil al-Hayya: Gaza va faire échouer tous les complots
.
Grève générale déclarée à l’intérieur occupé
.
L’occupation réprime les prisonniers palestiniens à Nafha
.
Un mort et 4 blessés dans l’invasion du village d’Um al-Hairan
.
Poursuivi par la police israélienne, un camion palestinien se renverse
.
11 Palestiniens arrêtés en Cisjordanie, dont des militants du Hamas
.
Le Comité préparatoire des Palestiniens en Europe rencontre notre communauté aux Pays-Bas
.
La délégation du Hamas rencontre le chef de l’armée libanaise
.
Hanna: Nous refusons le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem
.
Khaled Kaddoumi: le soutien arabe et musulman constitue la base de la résistance palestinienne
.
Députés arabes : L’agression d’Oum al-Hiran prouve les mensonges de la police et l’incitation au racisme
.
Une grève générale contre la démolition d’Oum-Hiran
.
Deux députés agressés à Oum- Hiran: La liste commune condamne l’expulsion forcée
.
Communiqué des forces et factions palestiniennes réunies à Moscou
.
Le Hamas condamne les démolitions israéliennes à Um al-Hiran
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com