MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 14 Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 14 Joumada At-Thani 1438.
Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************
Le torchon brûle entre la Turquie et les Pays-Bas, l’extrême droite s’en réjouit.
Le torchon brûle entre les Pays-Bas et la Turquie après que le Ministre des affaires étrangères turques n’ait pas pu atterrir à Rotterdam. En visite spéciale à l’occasion d’un meeting pro-Erdogan, l’officiel turc a dû rentrer à Ankara.
La réaction turque n’est s’est pas faite attendre et Erdogan a évoqué dans un discours des relents de fascisme en Europe. Après l’Allemagne, ce sont les Pays-Bas qui font barrage à la Turquie de Recep Erdogan qui s’est rapprochée de la Russie après un putsch avorté l’été dernier contre l’actuel président.
Des manifestations ont eu lieu dans la capitale hollandaise. Les forces de l’ordre ont violemment réprimé les manifestants qui s’était réunis spontanément.
L’extrême hollandaise, qui fait campagne contre l’islam et les minorités musulmanes, s’est réjouit d’une nouvelle victoire.
Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .


islametinfo.fr
***
La communauté musulmane au Québec.
Une émission au Québec a été diffusée pour que les citoyens connaissent mieux la communauté musulmane. L’islamophobie étant due en partie à de la pure ignorance qui amène à la peur puis la haine, il est intéressant de voir qu’il est possible d’informer les citoyens à la télévision sur l’Islam et les musulmans sans pousser à la violence.
Si évidemment, nous ne sommes pas obligés d’être d’accord sur toutes les analyses de l’invité du jour, il est important de diffuser ce genre de reportage qui se veut un message de coexistence. Le rôle des médias est essentiel aujourd’hui pour déconstruire les fantasmes autour de l’islam et des musulmans d’Occident.
Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .


islametinfo.fr
***
Une ministre turque stoppée par les chiens de la police aux Pays-Bas.
Après l’Allemagne qui a interdit des meetings turcs, ce sont désormais les Pays-Bas islamophobes qui provoquent une nouvelle fois la Turquie.
Non content d’avoir détourner l’avion du ministre des affaires étrangères turques c’est au tour de la ministre turque d’être arrêter par la police néerlandaise alors qu’elle se rendait dans un bâtiment officiel turc.
Une provocation islamophobe néerlandaise et une gageure qui contrevient à toutes les règles élémentaires de la diplomatie internationale.
Des sympathisants turcs ont tenu à exprimer leur indignation face à des mesures discriminatoires d’état jamais pratiquées en Europe même avec les plus fascistes ou racistes des partis européens en déplacement en Hollande. Le néerlando-israélien Wilders qui lui-même ne cessent à appeler à une guerre contre l’Islam et les musulmans peut s’exprimer sans gêne dans la rue comme dans les médias.
L’état néerlandais n’a donc pas hésité a lâché ses chiens policiers sur les manifestants turcs qui comprenaient femmes et enfants …
Une escalade islamophobe qui démontre à quel point l’Europe derrière ses parangons de vertus est la première à bafouer la liberté d’expression quand l’interlocuteur est musulman. Il faut également rappeler que les meetings prévus et interdits par l’état néerlandais concernaient des résidents turcs de nationalité turque.
Les politiques français islamophobes ont aussitôt fait connaître leur soutien au gouvernement fascisant néerlandais. Une collaboration qui demeurera pour longtemps un savoir faire bien français …
Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .


islametinfo.fr
***

Syrie : Après 5 ans de conflit, les bus de la ville sont à nouveau opérationnels à Alep.
Le système de transports publics d’Alep retrouve peu à peu une activité normale : utilisés comme des boucliers et des barricades lors des combats, les bus martyrs de la ville ont été remis en service après cinq ans d’inactivité.
Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .


oumma.com
***

France : Voter le 23 avril, pour quoi faire ?
Voter le 23 avril, pour quoi faire ? Si les élections servaient vraiment à quelque chose, disait Coluche, il y a longtemps qu’on les aurait interdites. Avant d’aborder les enjeux du futur scrutin, il faut sans doute en passer par cette cure de réalisme. Car, on le sait d’expérience, il n’y a pas grand-chose à espérer des élections, elles ont rarement changé le cours des événements, et elles se résument souvent à un rituel où le peuple s’imagine qu’il a le choix. Cette illusion de la démocratie formelle est entretenue par ceux qui en tirent bénéfice, le simulacre électoral ayant pour principal effet de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
A la limite, le processus électoral pourrait passer pour un acte de souveraineté si les dés du jeu politique n’étaient pas pipés. Il exprimerait la volonté du peuple si cette volonté pouvait se formuler, librement, au terme d’une délibération collective digne de ce nom. On peut toujours rêver qu’il en soit ainsi, mais ce n’est pas le cas. Les médias de masse sont les larbins du capital, le débat démocratique s’apparente aux jeux du cirque et la confrontation des idées est dénaturée par les intrigues politiciennes. Dans ces conditions, la question se pose : faut-il céder, une fois de plus, le 23 avril, au fétichisme du bulletin de vote ?
On dira aussi, à juste titre, que c’est le mouvement populaire, et non le scrutin électoral, qui a arraché les principales avancées collectives qui ont fait de la France un pays doté d’un indice de développement humain élevé. C’est vrai. Sans les grèves massives et les occupations d’usines de 1936 et 1968, la condition des couches populaires serait pire. Sans la démonstration de force de la classe ouvrière organisée, dans ce grand moment fondateur que fut la Libération, nous n’aurions ni sécurité sociale, ni services publics, ni droits des travailleurs.
Or sa puissante volonté de changement, dans ces circonstances historiques, le peuple l’a également manifestée dans les urnes. Avec un PCF à 28%, en 1945, le rapport de forces était favorable. Le patronat collabo rasait les murs, la droite était aux abois, Maurice Thorez était vice-président du conseil et l’ouvrier Ambroise Croizat, ministre communiste, créa la “Sécu”. Présidé par de Gaulle, ce fut le meilleur gouvernement que la France aie connu. Il accomplit les réformes de structure dont le pays avait besoin, ces mêmes réformes qui subissent les assauts des forces réactionnaires depuis un quart de siècle.
En accompagnant le mouvement des masses, il arrive donc que le vote lui donne une traduction politique. On peut toujours vanter les charmes du spontanéisme (il a sa noblesse), on peut dénoncer la mascarade électorale, mais s’abstenir au moment crucial revient à laisser l’adversaire dicter ses conditions. Voter ou ne pas voter, au fond, c’est surtout une affaire de circonstances, de conjoncture politique. La question n’est donc pas : faut-il s’abstenir aux élections ? Elle est plutôt : en s’abstenant le 23 avril, obtiendra-t-on un résultat plus intéressant qu’en allant voter ?
Comme disait Yvon Gattaz, père et prédécesseur de l’actuel président du MEDEF dans les années 70, on ne fait pas la même politique économique et sociale avec un PC à 10% et un PC à 25%. Si nous en doutons parfois, les détenteurs de capitaux, eux, le savent bien. Une élection n’est jamais qu’un moment d’un processus plus vaste, et même si l’essentiel se joue ailleurs, elle contribue à cristalliser un rapport de forces. En appliquant cette maxime patronale à la situation actuelle, on voit bien qu’un vote significatif en faveur de la « France insoumise » ferait peser la balance du bon côté. Car le programme de Jean-Luc Mélenchon, certes, n’a rien de révolutionnaire, sans mouvement social il est voué à l’échec, mais il ouvre des perspectives intéressantes.
A y regarder de près, c’est le seul programme qui entend consolider les défenses immunitaires de ceux qui vivent modestement de leur travail, qu’ils soient ouvriers, employés, artisans, paysans, fonctionnaires, chômeurs ou retraités. Ce n’est pas un programme communiste, loin de là, mais un projet keynésien de gauche, à contenu fortement redistributif, qui associe relance par la demande, investissement public et rétablissement des droits sociaux. Son financement au moyen d’une réforme fiscale audacieuse, à rebours des pratiques libérales, en fait un programme socialement progressiste.
Là où le bât blesse, c’est que ce projet n’est réalisable qu’en dehors de la zone euro, voire de l’UE, et que le candidat ne le dit pas clairement. Selon lui, le plan A consistera à renégocier le contenu des traités européens et on appliquera le plan B (sortie de l’UE) si cette négociation échoue. Or il faudrait parvenir à s’extraire du monde réel pour parier sur le succès d’une telle négociation. Elle supposerait en effet que 26 Etats, subitement, se mettent à satisfaire les demandes françaises. Cette fausse alternative est donc une erreur, car elle brouille le message du candidat et entretient le doute sur ses intentions.
Cette ambiguité est d’autant plus regrettable que Jean-Luc Mélenchon se réclame à juste titre d’un « indépendantisme français » et préconise la rupture de la France avec l’OTAN. Contrairement à MM. Fillon, Macron et Hamon, il prend au sérieux l’héritage gaullien, il milite pour une diplomatie souveraine et stigmatise le suivisme d’un François Hollande qui a mis la France à la remorque des intérêts américains. En refusant de prôner explicitement le Frexit, la « France insoumise », par conséquent, manque de cohérence politique.
Sur ce plan, c’est François Asselineau qui a raison. On ne peut restaurer la souveraineté nationale – condition expresse de la souveraineté populaire – qu’en rompant les amarres avec l’OTAN et avec l’UE. Il faut sortir de l’OTAN, cette machine de guerre dont la raison d’être est de servir les ambitions impérialistes de Washington. Mais il faut aussi rompre avec l’UE, car la fonction de cette instance supranationale est de soustraire la politique économique à la délibération démocratique. Ni plan A, ni plan B. La seule réponse, c’est le Frexit. Et le seul moyen d’y parvenir, c’est le référendum.
Marine Le Pen, dira-t-on, veut aussi restaurer la souveraineté nationale. Mais son programme renoue avec l’ADN droitier du FN dès qu’il s’agit d’expliquer ce qu’on entend faire, une fois au pouvoir, de cette souveraineté rétablie. Son programme n’inclut ni redistribution des revenus, ni nationalisation des banques, ni contrôle des mouvements de capitaux, ni rien qui fâche de près ou de loin les possédants. Le rétablissement du franc ne manque pas de panache, mais ce changement restera purement cosmétique s’il ne s’accompagne de réformes de structure. Mme Le Pen n’en a prévu aucune. Pas plus qu’il ne conteste les hiérarchies sociales, le FN n’entend faire plier les puissances d’argent.
Comme l’expérience l’a montré, le FN prétend défendre les travailleurs, mais il les abandonne en chemin lorsque l’oligarchie s’attaque à leurs droits. Lors des grèves contre la Loi-Travail, Mme Le Pen réclamait l’intervention de la police contre les grévistes. Si elle est élue, le discours à tonalité sociale de Florian Philippot ne résistera pas deux mois. Il est stupide de qualifier ce projet de fasciste. En fait, c’est un projet banalement réactionnaire. On ne peut mener une politique progressiste qu’en sortant de l’UE, c’est vrai. Mais ce n’est pas parce qu’on veut sortir de l’UE qu’on va mener une politique progressiste !
Son discours monomaniaque contre l’immigration, bien sûr, offre au FN une rente de situation électorale. Comme s’il suffisait de mettre fin aux flux migratoires pour créer des emplois, le FN répète cette formule magique comme un mantra. Caresser dans le sens du poil l’islamophobie ou la xénophobie ambiante, toutefois, ne fait pas une politique. On se demande si ses électeurs croient vraiment aux fabuleuses économies que permettrait de réaliser la suppression de la prétendue facture migratoire, tant la ficelle est grosse. Pour séduire l’électorat populaire, en tout cas, le parti a besoin d’entretenir cette mythologie vieille comme le monde.
Du coup, non seulement il oppose les Français entre eux, mais il les berne en leur faisant croire qu’il y a un trésor de guerre, quelque part, dont il suffirait de se saisir. La stratégie du bouc-émissaire, chez Le Pen, est à double emploi. Elle fournit un dérivatif aux hantises et aux frustrations des victimes de la mondialisation. Mais, en même temps, elle masque les incohérences d’un projet qui entend redistribuer aux ouvriers sans toucher aux intérêts des possédants. La mono-causalité immigrée réconcilie tout le monde ! Véritable martingale, elle permettra d’augmenter les salaires tout en baissant les charges, et de financer de nouvelles dépenses régaliennes sans augmenter les impôts sur les riches.
Cette quadrature du cercle lepéniste, au fond, est la figure inversée du cercle carré des eurobéats (Macron, Fillon, Hamon) qui veulent perpétuer à tout prix la tutelle des marchés sur les Etats. Mme Le Pen veut la souveraineté sans la redistribution tout en prétendant le contraire, ce qui est à la fois incohérent et réactionnaire. M. Fillon, lui, ne veut ni la souveraineté ni la redistribution, ce qui est à la fois cohérent et réactionnaire. M. Hamon veut la redistribution mais pas la souveraineté, ce qui est absurde. M. Macron veut tout et son contraire, et d’ailleurs il se moque des programmes. M. Mélenchon veut la redistribution, mais il devra imposer la souveraineté (plan B) pour y parvenir. Car une chose est sûre : les marchés ne lui offriront pas l’opportunité de temporiser.

oumma.com
***

Les soldats italiens ne veulent pas aller à la frontière russe.
Dans une interview accordée à Sputnik, Tommaso Longobardi, un des auteurs de la pétition contre l’envoi de soldats italiens à la frontière russe, a expliqué les raisons qui ont incité plus de 20.000 Italiens à s’exprimer sur ce sujet.
Plus de 20 000 Italiens ont signé une pétition afin de protester contre l’envoi de 150 soldats italiens en Lettonie, à la frontière avec la Russie, dans le cadre d’une mission de l’Otan. « Puisque l’envoi de soldats italiens peut être qualifié de provocation contre la Russie, cette action doit être interdite dans un pays qui rejette la guerre dans sa Constitution », indique la pétition.
Tommaso Longobardi, un célèbre blogueur italien et un des auteurs de cette pétition, explique que cette dernière a été lancée pour offrir l’occasion d’exprimer leurs points de vue à des milliers d’Italiens qui considèrent cette décision comme injuste et dangereuse.
« La Constitution [italienne, ndlr] dispose clairement que « l’Italie rejette la guerre comme moyen d’attaque contre la liberté des autres peuples et comme moyen de résoudre les conflits internationaux ». Néanmoins, notre gouvernement se cache derrière l’excuse du “renforcement de la défense des pays d’Europe centrale et orientale membres de l’Alliance”, en utilisant le mot magique de “protection” pour masquer une provocation évidente contre la Russie… »
Cependant, cette pétition n’a pas d’effet juridique, mais elle a une grande importance symbolique, selon Tommaso Longobardi : les gens qui ont signé la pétition appartiennent à différents partis politiques. En la signant, ils expriment leur indignation à l’égard de cette initiative du gouvernement.
Même si les médias italiens n’ont pas réagi à la pétition, il y a plusieurs journaux étrangers qui ont contacté M. Longobardi :
« Je dois les remercier pour m’avoir donné l’occasion de partager l’opinion de milliers d’Italiens avec d’autres pays. C’est pourquoi, je crois que la pétition […] a prouvé que de nombreux Italiens n’étaient pas d’accord avec la décision du gouvernement. »
Tommaso Longobardi explique qu’il ne partage pas l’opinion du leader du Mouvement 5 étoiles Beppe Grillo selon laquelle le gouvernement italien veut « entraîner l’Italie dans une guerre ».
« Il [le gouvernement italien, ndlr] n’a aucune autorité en dehors de l’Italie et c’est pourquoi il est obligé de suivre aveuglement la politique de l’Otan ».
La pétition sera envoyée au président Sergio Mattarella. Pourtant, Tommaso Longobardi ne croit pas que le chef de l’État italien prêtera attention à l’opinion des Italiens.
« Il suffit de rappeler comment, après sa défaite lors du référendum, le Premier ministre Matteo Renzi a promis de quitter l’arène politique, mais, en dépit d’un énorme mécontentement de la population, il continue d’être impliqué dans la politique, comme si de rien n’était. »

Africa24.info
***

Bénin : Patrice Talon propose un mandat présidentiel unique et non renouvelable.
On en sait plus sur la réforme constitutionnelle que souhaite introduire le Président Patrice Talon au Bénin. Élu sur la promesse qu’il ne ferait qu’un seul mandat à la tête du Bénin, Patrice Talon s’apprête à proposer une Constitution qui généraliserait ce principe. Un mandat de 5 ans non renouvelable pour le Président de la République, une révolution en Afrique.
Dans une Afrique où les chefs d’État en fonction tentent souvent de s’accrocher au pouvoir, le Président Béninois, Patrice Talon fait figure d’exception. Respecté pour avoir annoncé qu’il ne demeurera au pouvoir que le temps d’un mandat, adulé pour avoir permis à tous les Africains d’entrer au Bénin sans visa, Patrice Talon et son gouvernement surprennent à nouveau.
La nouvelle constitution sur la table du parlement en mars
Le ministre béninois de la Justice, Joseph Djogbénou, vient d’annoncer que la nouvelle Constitution sera soumise au vote de l’Assemblée nationale ce mois-ci. Elle proposera un mandat unique de 5 ans pour le Président de la République. Si cette réforme était adoptée, le Bénin deviendrait le premier pays d’Afrique à disposer d’un mandat présidentiel non renouvelable.
Pendant la campagne qui a précédé son élection, Patrice Talon avait expliqué qu’il croyait qu’une alternance régulière à la tête de l’État favorisait le développement. A contrario l’enracinement au pouvoir faisait le lit du népotisme et du culte de la personnalité disait-il. Dans l’entourage du Président Talon, on affirme que l’adoption de la nouvelle Constitution renforcera durablement la démocratie béninoise et l’érigera en modèle.
Outre l’introduction du mandat unique, le projet de Constitution proposera des réformes institutionnelles notamment celle du système judiciaire et renforcera le rôle des partis politiques. Le ministre Djogbénou a indiqué que le gouvernement va privilégier la voie parlementaire pour adopter la nouvelle Constitution. Selon certaines sources, la voie référendaire aurait été écartée pour gagner du temps et faire l’économie d’un scrutin national.

Africa24.info
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
L’occupation prolonge l’arrestation du représentant de l’Agence turque « Tika » à Gaza
.
L’occupation annonce avoir arrêté des cellules militaires du Hamas en Cisjordanie
.
Avis et ordres militaires pour confisquer des terres isolées par le mur au nord de Tulkarem
.
Les colons s’emparent de 150 oliviers au sud de Naplouse
.
Sit-in à Gaza en solidarité avec la députée captive Samira Halaiqa
.
350 femmes et filles palestiniennes arrêtées depuis l’Intifada de Jérusalem
.
Vallée du Jourdain: Protestations contre les politiques de l’Autorité Palestinienne
.
Barka demande de poursuivre les groupes armés aux alentours du camp de Borj al-Barajna
.
Un journaliste et une jeune fille parmi six Palestiniens arrêtés en Cisjordanie
.
Procès du martyr Bassel al-Araj au tribunal de l’Autorité Palestinienne
.
Les avocats suspendent leur travail dans les tribunaux en Cisjordanie
.
Efforts intensifs pour résoudre la cause du prisonnier Abou al-Lail
.
De nouveau, l’occupation envahit Awarta et arrête un jeune homme de Hawara
.
L’état de santé du prisonnier blessé Jihad Hamad est très critique
.
Qalqilia: Crise de trafic en raison d’un point de contrôle israélien
.
Expansion en cours de la colonie de Gilo à l’ouest de Bethléem
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.

Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 11 Joumada Al Awwal 1438.

Flash info du 11 Joumada Al Awwal 1438.
Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************

Parfum et marché du Paradis.
La Demeure Éternelle possède des délices indescriptibles que nous avons précédemment évoqué. Nous allons à présent nous intéresser à la merveilleuse odeur du Paradis, à la voix qui appellera du milieu du Paradis et au marché qui se trouve au sein de la Demeure rêvée incha Allah.
L’évocation de ces points se fera sur l’appui de deux ouvrages que sont « Le Paradis » et « Les délices du Paradis » respectivement écrits par Ibn Qayyim al-Jawziyya et Ibn Kathir (qu’Allah leur fasse miséricorde).
Le parfum du Paradis se sent « à une distance de soixante-dix ans de marche ».
Le parfum du Paradis est un bienfait qu’Allah accordera à Ses pieux serviteurs. Ainsi, sentir l’odeur du Paradis ne sera pas permis à tous. En ce sens, selon Abu Hurayra, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Celui qui tue une âme sous contrat (c’est-à-dire : signant un accord de ne pas la tuer) avec le serment de Dieu et de Son Prophète, et qu’il ne le respecte pas, l’odeur du Paradis lui sera interdite, d’une distance de soixante-dix ans. » (Rapporté par At-Tirmidhy).
De même, cette odeur sera interdite à d’autres personnes. C’est ainsi que l’imam Ahmed rapporte, d’après ‘Abdullah Ibn ‘Amr que l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Celui qui s’attribue un père qui n’est pas le sien, alors qu’il sait qu’il n’est pas son père, ne sentira pas le parfum du Paradis. Son parfum se sent pourtant à une distance de soixante-dix ans de marche. » Sentir le parfum du Paradis est donc un privilège qu’Allah offrira aux serviteurs honnêtes et sur le droit chemin incha Allah.
L’odeur du Paradis est de deux sortes. C’est en ce sens qu’Ibn Qayyim al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) affirme : « La senteur du Paradis est de deux sortes : la première senteur est présente dans notre monde, et il arrive que les âmes puissent parfois la sentir sauf les êtres humains ; et une senteur, comme on sent les fleurs, cette odeur est également sentie par les élus. Dans notre monde, il n’y a que les Prophètes, les Messagers et certains élus (comme Anas Ibn Nadar), qui ont pu sentir cette odeur. » Ce savant souligne donc le fait que les deux types de parfum du Paradis ne sont accessibles qu’à ceux à qui Allah l’a permis. Puissions-nous bénéficier de ce privilège dans l’au-delà incha Allah.
Ibn Qayyim al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) a déclaré que parmi les élus qui ont senti l’odeur du Paradis sur terre, se trouve Anas Ibn Nadar. Il nous semble donc intéressant de relever ce récit, établi dans les deux Sahih, d’après Anas ibn Malik et Sa’d ibn Mu’adh : « Le jour d’Uhud, Anas ibn Nadar passa auprès de nous et dit : « Je sens à Uhud le parfum du Paradis. » Ce jour-là, il combattit jusqu’à la mort. Son corps ne fut pas reconnu à cause de ses nombreuses blessures. Seule sa sœur, Arrabi’ bint Nadar, le reconnut grâce à la forme du bout de ses doigts. On lui a compté plus de quatre-vingt blessures par l’épée, par lance et par flèches. » Qu’Allah l’agrée !De son côté, Ibn Kathir (qu’Allah lui fasse miséricorde) commente à ce sujet : « Anas avait senti le parfum du Paradis sur terre alors qu’il est au-dessus des cieux, à moins que, ce jour-là, il ait été rapproché des croyants. Allah est plus savant. »
Une voix qui appelle du milieu du Paradis.
Lorsque les habitants du Paradis pénétreront dans les jardins, une voix se fera entendre du milieu de ceux-ci. Ainsi, Abi Saïd rapporte selon Abu Hurayra que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Une voix appelle : Vous serez éternellement en bonne santé. Vous vivrez indéfiniment, vous serez perpétuellement jeunes, vous serez interminablement dans les bienfaits. Dieu dit : {Et lorsque Dieu te les faisait paraître dans ton rêve peu nombreux et s’Il te les avait fait paraître nombreux, vous auriez sûrement perdu courage et vous vous seriez disputés au sujet des affaires. Mais Dieu vous sauva de la discorde. Il est certes parfaitement connaisseur de la véritable image des poitrines.} (Sourate 8 : Verset 43). » (Rapporté par Muslim). Une voix s’exclamera donc du milieu du Paradis pour s’adresser à ses habitants. Cette voix apportera la bonne nouvelle de la santé éternelle, de la jeunesse perpétuelle et du bonheur infini.
Le marché du Paradis.
Il est unanimement reconnu qu’il existe un marché au Paradis. Ce fait peut nous paraître comparable à la vie d’ici-bas mais il n’en est rien. Le marché du Paradis est incomparable à celui que nous connaissons car il se trouve dans la Demeure Parfaite. En effet, selon Anas Ibn Malik, l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Au Paradis, il y a un marché vers lequel ses habitants se rendront tous les vendredis. La bise souffle du nord sur leur visage et sur leurs habits, les rafraîchissant et les embellissant. Ils retourneront vers leurs femmes. Leur beauté s’amplifiera. Leurs femmes diront : par Dieu vous êtes encore plus beaux. Et les hommes de répondre : votre beauté s’est également amplifiée. » (Rapporté par Muslim). Ainsi, le vent qui soufflera au marché du Paradis apportera une beauté encore plus importante à ses habitants.
De plus, lorsque les gens du Paradis sortiront pour aller au marché le vendredi, ils seront imprégnés de musc. En ce sens, l’imam Ahmed rapporte qu’ « il y aura des dunes de musc. Dès qu’ils sortiront, le vent soufflera pour les imprégner. » Macha Allah, le marché du Paradis, tout comme son parfum sont d’une valeur que l’on ne peut saisir.
Qu’Allah nous permette d’entrer au Paradis et d’y sentir son doux parfum. Puisse-t-Il nous accorder la santé éternelle et la jeunesse sans fin.
Clic pour voir la Source de l’article
***

La gravité de se moquer, humilier ou médire sur son frère.
Allah (Soubhana wa ta’ala) dit dans le Coran (Sourate houjourat 49 v10): «Ô vous les croyants qu’un groupe ne se raille pas d’un autre groupe car ceci son peut-être meilleur et que des femmes ne se moque pas d’autre femme car celle-ci peuvent être meilleur et ne vous dénigrer pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets injurieux, quel vilain mot que perversion lorsqu’on a déjà la foi et quiconque ne se repend pas cela sont parmi les injuste».
L’Islam est très clair au sujet de la médisance et la calomnie, ils font partie des plus graves péchés car ne pas savoir retenir sa langue des ragots et des potins entraîne une multitude de mauvaises actions dont on a malheureusement peu conscience.
Une mauvaise habitude qui tend à se banaliser tout comme la vulgarité, le mensonge et parler inutilement sans qu’il n’y ait un intérêt spirituel derrière. Au même titre, les plaisanteries excessives peuvent tourner à la moquerie, des attitudes qui mènent immanquablement à la sournoiserie et à la polémique.
Parler avec excès peut tout aussi bien nous entraîner vers le mépris voire la colère, un comportement proscrit par l’Islam. Il est de notre devoir de nous soigner de cette maladie en pratiquant la « ibadah ».
Améliorer notre langage en bannir les mensonges et la méchanceté tout en nous efforçant de ne dire que la vérité comme Dieu nous l’a ordonné sont des actes de « Ibadah », même si cela n’implique pas de prier ou de faire des invocations.
Faire don aux pauvres, donner à manger à ceux qui ont faim, prendre soin des malades, tout cela fait partie de nos obligations dU musulman, tout comme de travailler et de subvenir aux besoins de notre famille, en tout cela nous ne cherchons qu’une seule chose, la satisfaction d’Allah soubhana wa ta’ala.
Toutes nos activités et notre vie entière ne devraient être vouées qu’à la « Ibadah » conformément aux lois de Dieu et notre objectif ultime est de satisfaire Dieu.
Et parmi ces nombreuses activités qui ponctuent notre quotidien, la parole y tient un rôle prépondérant car il est tellement facile de se laisser aller à la médisance.
Le Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) a dit : «Heureux est celui qui retient le surplus de sa langue et dépense le surplus de son argent ». (hadith Hassan rapporté par Al Bayhaqi et Al Baraouiy).
Nous pouvons nous exprimer librement, il s’agit d’un droit inaliénable que nous confère Dieu mais à nous d’en assumer les conséquences en cas d’abus. Car Allah nous avertit qu’il y a des Anges scribes qui écrivent chacune de nos paroles, « ils ne prononcent pas une seule parole sans avoir auprès de lui un observateur près à l’inscrire près à la recueillir près à la noter ».(Sourate 50 Qaf – V17-18).
Mettre une personne dans l’embarras en essayant de la ridiculiser en mettant en évidence ses défauts ou ses faiblesses et ceci même si vous avez raison n’en reste pas moins blâmable.
Le Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) dit dans un hadith rapporté par al tirmidi d’après ikrima ibn ‘abass :« n’agace pas ton frère et ne fait pas acte de sournoiserie envers lui, ne plaisante pas avec lui et ne lui donne pas un rendez-vous sans y aller et une promesse sans la tenir »
Dans la sourate Al-Houjourat au verset 10, Allah dit : «Certes, les croyants sont des frères».
Pour cette raison, le Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) a dit : «ne soyez pas grossier dans votre langage car Allah n’aime pas la grossièreté ni l’obscénité. C’est un acte d’indécence d’insulter son frère quant au fait de le combattre c’est un acte d’impiété».
Clic pour voir la Source de l’article
***

Insolite: La statue de la Liberté est inspirée par une femme musulmane.
L’information nous est rapportée par Directmatin:
Donald Trump le sait-il ? La statue de la Liberté a été dessinée par le Français Frédéric-Auguste Bartholdi sur le modèle d’une femme musulmane, comme l’ont rappelé récemment certains médias américains comme le Smithonian.
La statue a été offerte par la France aux Etats-Unis pour leur centenaire, en 1875, afin de célébrer l’alliance formée entre les deux pays durant la Révolution française. C’est Alexandre-Gustave Eiffel qui a été chargé de mettre au point la structure de la statue.
Lorsqu’on lui a demandé d’imaginer cette oeuvre, Bartholdi a décidé de s’inspirer de l’art égyptien. En 1855, il avait visité les monuments nubiens à Abou Simbel, où l’on trouve des tombes gardées par d’immenses statues. Il s’était alors pris de passion pour l’Egypte antique, et avait imaginé une statue colossale représentant la liberté, qui aurait trouvé sa place à l’entrée du canal de Suez. Et cette figure féminine a pris «la forme d’une paysanne voilée», comme l’a expliqué l’historien Barry Moreno, spécialiste de la Statue de la Liberté, au Smithonian Institute. Une femme musulmane, donc.
Mais l’Egypte, qui avait dépensé beaucoup d’argent pour contruire le canal de Suez, avait rejeté le projet de Bartholdi, jugé trop cher. Bartholdi ne renoncera toutefois pas à son projet, et finira par l’utiliser pour la statue de la Liberté, qui accueillait traditionnellement les migrants ayant fui l’Europe pour rejoindre les Etats-Unis, une terre de liberté censée permettre à chacun un nouveau départ. Avec les lois que tente de mettre en place Donald Trump sur l’immigration, la femme musulmane qui a servi de modèle à la statue, si elle vivait de nos jours, n’aurait sans doute pas pu mettre les pieds sur le territoire américain.
Clic pour voir la Source de l’article
***

Amnesty International : 13 000 détenus tués en 5 ans dans une prison syrienne.
Un rapport préoccupant d’Amnesty International parle d’une politique d’extermination menée par le régime de Damas. 13 000 détenus ont été tués en 5 ans dans la prison de Saidnaya, qualifiée d’abattoir humain.
Pendaisons, viols, passages à tabac…
Ce sont des gardiens, des détenus et des juges qui ont permis de faire la lumière sur la prison de Saidnaya, à une trentaine de kilomètres de Damas. Les témoignages recueillis par Amnesty International ont permis de savoir que derrière les murs de l’établissement, entre 2011 et 2015, 13 000 personnes ont été pendues suite à des procès arbitraires. Pendaisons, viols, passages à tabac… la liste des actes inhumains est longue. Amnesty International indique que la prison de Saidnaya compte encore des milliers de prisonniers, victimes de maltraitance.
Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article
***

Une flottille humanitaire au secours des Rohingyas.
Une flottille humanitaire vient de partir de Malaisie pour venir en aide aux Rohingyas en Birmanie et au Bangladesh.
Des ONG s’unissent pour les Rohingyas.
Parti de Malaisie, le navire transporte des volontaires ainsi que de la nourriture et des produits de première nécessité. La flottille Alyia est le travail de plusieurs ONG. Najib Razak, Premier ministre malaisien, a indiqué que cette opération montre que les souffrances et les abus vécus par les Rohingyas n’ont pas été oubliés. « Assez, assez » , a-t-il répété au sujet du triste sort des Rohingyas actuellement. Par ailleurs, c’est le gouvernement birman qui devrait normalement distribuer l’aide envoyée. Notons également que Moussa de l’association Bani Street se trouve sur le navire.
Pour rappel, la communauté rohingya est la plus persécutée au monde et manque de tout. Vous pouvez suivre la flottille grâce au hashtag #FoodFlotillaForMyanmar sur les réseaux sociaux.
Clic pour voir la Source de l’article
***

#FillonGate : François Fillon présente ses excuses.
Embourbé dans le #FillonGate, François Fillon a tenu une conférence de presse lundi 6 février pour s’expliquer. Il a présenté ses excuses tout en indiquant qu’il n’y a rien eu d’illégal.
« Son salaire était parfaitement justifié ».
François Fillon a notamment présenté ses excuses aux Français, comprenant l’erreur d’employer sa femme et ses enfants. En parlant de Pénélope Fillon, il a indiqué que « son salaire était parfaitement justifié » pour les tâches qu’elle « occupait ». Il faut savoir que les politiques peuvent travailler avec des proches appartenant à leurs familles et les rémunérer. Cependant Pénélope Fillon a-t-elle réellement travaillé pour lui ou s’agit-il d’un emploi fictif ? Le candidat du parti Les Républicains a également fait publier sur son site internet les chiffres des salaires en question et de son patrimoine.
Cette clarification des choses sera-t-elle suffisante sachant que Pénélope Fillon a dit n’avoir pas travaillé pour son mari dans un reportage d’Envoyé Spécial ?
Clic pour voir la Source de l’article
***

sioniste juif : Un texte de loi qui légalise le vol des terres palestiniennes.
Une nouvelle loi a été votée par le Parlement israélien lundi 6 février sur l’appropriation des terres palestiniennes. Un texte qui vient légaliser le vol des territoires en Cisjordanie occupée.
L’opposition israélienne est contre.
Approuvé par 60 députés et rejeté par 52 autres (dont l’opposition israélienne), ce texte vient une fois de plus mettre à mal la paix au Proche-Orient. En effet cette loi doit permettre à l’Etat israélien de s’approprier des terres se trouvant dans les Territoires Occupés Palestiniens. Ce vote a eu lieu en troisième lecture après que Benjamin Netanyahou ait d’ailleurs tenu l’administration Trump au courant, d’après l’AFP. Côté palestinien, l’OLP parle d’une légalisation du vol des terres et cela prouve « la volonté du gouvernement israélien de détruire toute chance de solution politique » .
La colonisation est un frein à la solution à deux Etats et une entrave à la paix entre Israéliens et Palestiniens. Le gouvernement israélien le sait mais continue sur ce terrain, sans faire l’unanimité au Parlement.
Clic pour voir la Source de l’article
***

France : Moussa Sissoko, joueur de l’équipe de France, apporte son soutien à Théo.
Le joueur de l’équipe de France, Moussa Sissoko, a apporté son soutien à Théo, 22 ans, violé par 4 policiers lors de son interpellation. Le jeune homme est toujours à l’hôpital et pourrait garder des séquelles importantes de cette agression policière.
Moussa Sissoko a souhaité montrer son soutien à Théo en publiant ce jour un tweet avec notamment le slogan « Justice pour Théo ». Un geste de sympathie de l’international français qui est originaire d’Aulnay-sous-Bois où s’est déroulé le drame.
De plus en plus de stars prennent position pour demander que cesse ces violences. Récemment c’est Jacques Faty, ex joueur de l’Olympique de Marseille, qui a également montré son soutien à Théo et Adama.
Clic pour voir la Source de l’article
***
France : Aulnay-sous-Bois: au moins 500 personnes marchent en scandant « justice pour Théo ».
Ce lundi, en début d’après-midi, près de 500 personnes ont marché en soutien à Théo, le jeune homme interpellé par quatre policiers jeudi soir. Les riverains du quartier de la Rose-des-Vents se sont dirigés vers le commissariat de la ville, en scandant « justice pour Théo ».
Lors de son interpellation, le jeune homme été gravement blessé au niveau de la zone rectale. Il est depuis hospitalisé. Les quatre policiers ont été mis en examen, dont un pour « viol », et ont été suspendus de leur fonction.
Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article
***
France : Lycée Averroès : accusé de diffamation, un ex-professeur relaxé.
Le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) a relaxé, mardi 7 février, Soufiane Zitouni, accusé de diffamation par le lycée Averroès de Lille après une tribune parue en février 2015 dans Libération. Le professeur de philosophie y accusait alors l’établissement d’être « un territoire musulman » propageant « de manière sournoise et pernicieuse une conception de l’islam qui n’est autre que l’islamisme ».
Soufiane Zitouni, qui avait été condamné pour diffamation et injure non publique dans un autre procès l’opposant au lycée Averroès et après lequel un pourvoi en cassation a été formé, « n’a fait qu’exercer sa liberté d’expression et d’opinion » selon le tribunal, qui avait vu défiler, entre autres, des soutiens au professeur comme Mohamed Sifaoui mais aussi le politologue François Burgat, appelé à témoigner du côté de l’équipe dirigeante d’Averroès qui comptait Amar Lasfar en tête.
Lors du procès qui s’est tenu en février 2016, l’enseignant, qui travaille aujourd’hui dans un établissement privé catholique, déclarait avoir voulu « participer à un débat d’intérêt général », considérant l’islamisme comme « une conception de l’islam dangereuse pour la société » qui « favorise le communautarisme ». Au bout, le procureur a estimé que les propos de Soufiane Zitouni sont davantage « de l’ordre de la polémique » que de la diffamation.
Le directeur de la publication de Libération Laurent Joffrin a également été relaxé, de même que Mohamed Louizi qui avait partagé sur son blog une série de six articles concernant le lycée lillois. En outre, le lycée Averroès a été condamné à une amende de 5 000 euros pour les frais de justice.
Clic pour voir la Source de l’article
***

France : Aulnay-sous-Bois : le soutien marqué de François Hollande à Théo.
Après une nouvelle nuit de violents affrontement entre des jeunes et la police à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis, l’exécutif français s’est décidé à intervenir.
Dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 février, 26 personnes ont été interpellées. Autour de la cité des 3000, une dizaine de véhicules ont été incendiés ainsi que deux tentatives d’incendies contre deux restaurants ont été recensées. Les forces de l’ordre ont, de leur côté, procédé à des tirs de sommation à balles réelles. Ces incidents font suite à la violente agression de Théo par quatre agents de police.
François Hollande a crée la surprise mardi 7 février en se rendant au chevet du jeune Aulnaysien de 22 ans à l’hôpital Robert Ballanger, situé à Aulnay. Le chef de l’État est resté une demi-heure avec Théo, arrêté pour 60 jours, et plusieurs membres de sa famille. « Je tenais à venir voir Théo ainsi que sa famille. Il a réagi avec dignité et responsabilité. La justice est saisie et va aller jusqu’au bout. J’ai une pensée pour Théo qui a un comportement exemplaire », a-t-il déclaré, cité par Le Parisien.
Il s’est exprimé mardi matin lors de l’inauguration le nouveau service d’accueil unique du justiciable (SAUJ) au tribunal de Pontoise. « La justice (…) est garante des libertés et les citoyens doivent comprendre que c’est le juge qui les protège », a-t-il assuré, ajoutant que « le juge prend la décision, y compris pour ouvrir une information judiciaire et pour qualifier les faits qui permettent au citoyen de savoir qu’il sera protégé si ses droits ont été bafoués, si son intégrité physique a été mise en cause, y compris par un agent des forces de l’ordre ». Dimanche 5 février, les quatre policiers avaient été mis en examen pour violences volontaires en réunion avant que la qualification de viol soit finalement retenue pour l’un d’entre eux.
Comme le chef de l’Etat, le Premier ministre Bernard Cazeneuve s’est exprimé pour la première fois sur cette affaire depuis les couloirs de l’Assemblée nationale. Il a plaidé pour plaidé pour « la plus grande fermeté » quand « il y a manquements graves » des forces de l’ordre. « Je sais à quel point les policiers et les gendarmes sont exposés dans la lutte antiterroriste et aux violences, mais ils doivent être à chaque instant absolument exemplaires », a-t-il ajouté.
Bruno Le Roux, le ministre de l’Intérieur, a pris la parole au sein de l’hémicycle, répondant aux interrogations du député de Seine-Saint-Denis, Daniel Goldberg. « Les faits que vous venez de décrire emportent une gravité évidente. Je veux ici dire que mes premières pensées s’adressent naturellement à ce jeune garçon, à sa famille et à ses amis » a-t-il dit. Le ministre a affirmé vouloir « rappeler à leur devoir d’exemplarité tous les fonctionnaires de police et de gendarmerie ». Il a assuré que « tous les éléments ont été transmis afin que la Justice puisse sans délai mener l’enquête » et qu’en conséquence il demande à « ce que chacun appelle à la sérénité ».
Clic pour voir la Source de l’article
***

Canada : La ville de Québec refuse de financer un cimetière musulman.
Le Centre culturel islamique de Québec (CCIQ), où s’est déroulé la dramatique fusillade du 29 janvier, est sur le point de faire l’acquisition d’un terrain pour y aménager un cimetière.
Selon Radio-Canada, il s’agit d’un terrain à Lévis, sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent. Les démarches ont été entreprises bien avant le drame et une assemblée extraordinaire devait entériner le projet dimanche 5 février mais a été repoussé compte-tenu des récents événements. Faute de cimetières et carrés musulmans, cinq des six victimes de l’attentat ont été rapatriés dans leurs pays d’origine pour y être enterrés tandis que le sixième a été enterré à Montréal.
Régis Labeaume, maire de la Ville de Québec, s’était engagé à aider les musulmans à obtenir leur premier cimetière. Mais lundi 6 février, il déclarait qu’il « n’est pas question que la Ville investisse dans la création d’un cimetière, ça va de soi. Ce n’est pas le rôle d’une ville d’investir dans la création d’un cimetière ». Il s’est néanmoins engagé à les accompagner, en leur mettant à disposition « les spécialistes de la Ville pour les aider à se rendre jusqu’à la création du cimetière ».
Le maire de Lévis, dont la ville est voisine, Gilles Lehouillier explique pour sa part que « la communauté musulmane (de Lévis) compte entre 400 et 500 personnes, alors, c’est sûr que, pour nous autres, seuls, le problème ne se pose pas (…) mais comme je l’ai indiqué à la Ville de Québec, on serait prêts, nous, à regarder avec eux une solution plus globale ».
Clic pour voir la Source de l’article
***

La lutte contre les inégalités sociales, un des remèdes au cancer.
L’annonce fait par l’agence sanitaire Santé publique France fait froid dans le dos. À travers une étude publiée mardi 7 février dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire, il a été constaté que l’environnement socio-économique influe sur la guérison des patients. Ainsi, 15 000 cas de cancer peuvent être évités en améliorant les conditions de vie des populations les plus défavorisées.
C’est la première analyse en France qui s’intéresse à l’influence socio-économique des malades. L’étude a été réalisé auprès de 189 144 personnes, dont 78 845 femmes qui ont eu un cancer entre 2006 et 2009 et vivant dans l’un des 16 départements français disposant d’un registre des cancers.
Des maladies en fonction du milieu social .
L’étude démontre que les risques plus élevés de cancers des voies respiratoires et digestives sont très élevés dans les milieux défavorisés. Hommes et femmes pauvres sont aussi les plus exposés à des cancers de l’estomac, du foie, des lèvres-bouche-pharynx, du larynx, de l’œsophage, du pancréas. Avec une particularité, le cancer de la vessie chez les hommes et du cancer du col chez les femmes.
Chacune de ces maladies a une part plus ou moins importante dans ces milieux défavorisés : cancers du larynx (30 %), des lèvres-bouche-pharynx (26,6 %), du poumon (19,9 %) et de l’œsophage (16,7 %) chez les hommes, et, chez les femmes, pour les cancers des lèvres-bouche-pharynx (22,7 %) et du col de l’utérus (21 %) et de l’estomac (16,4 %).
A contrario, les milieux aisés sont plus exposés au mélanome, aux cancers de la prostate, des testicules, des ovaires et du sein. Selon le professeur Guy Launoy, de l’Inserm-Caen et du Réseau national des registres des cancers (Francim), co-auteur de l’étude, « la surreprésentation du cancer de la prostate dans les milieux les plus favorisés, et dans une moindre mesure pour le cancer du sein, est sans doute très liée aux pratiques de dépistage plus fréquentes dans ces milieux et, pour la prostate, au sur-diagnostic très important constaté pour ce cancer qui évolue extrêmement lentement ».
Selon les chercheurs, le seul moyen d’agir en profondeur sur ces tendances est la lutte contre les inégalités, qui passe notamment par des politiques dédiées en matière d’éducation, d’urbanisation, de transports et d’emploi.
Clic pour voir la Source de l’article
***

La France participe à l’exercice naval « Unified Trident »: une attaque simulée contre l’Iran.
Tandis que Jean-Marc Ayraud, ministre français des Affaires étrangères, signait des accords de coopération économique à Téhéran, la frégate Forbin de la Marine nationale participait à l’exercice naval « Unified Trident » (Trio uni), simulation d’une attaque préemptive contre l’Iran programmée par les Etats-Unis !
Cet exercice, décidé par le Centcom (US Central Command), auquel participaient également la Grande-Bretagne et l’Australie – au total 17 navires de guerre – s’est déroulé dans le Golfe du 31 janvier au 2 février 2017, au large de Bahreïn. Objectif officiel: « maintenir la capacité des forces américaines et élargir les coopérations pour garantir le libre trafic maritime dans le golfe Persique »… Selon l’amiral Wallace, commandant en chef britannique d’ « Unified Trident », il ne s’agissait pas d’une « démonstration de force face à l’Iran »… et c’était pur hasard si elle s’était déroulée dans le Golfe. A d’autres…
Ce genre de déclaration rassure peut être l’équipe Rohani qui gouverne actuellement l’Iran, mais pas les observateurs qui prennent au sérieux les menaces de l’administration Trump et d’Israël contre ce pays. D’autant que le congressiste démocrate Alcee Hastings (Floride) – qui n’a pas voté l’accord nucléaire avec l’Iran – a introduit, début janvier, à la Chambre des représentants, un projet de loi autorisant « l’utilisation des forces armées des États-Unis pour empêcher l’Iran d’obtenir des armes nucléaires ».
Clic pour voir la Source de l’article
***

Après l’appel de Trump, Poroshenko se prépare à la guerre totale.
Le commandant adjoint de la République populaire de Donetsk, Eduard Basurin, a déclaré lors d’un briefing d’urgence à Donetsk la nuit dernière que Poroshenko se prépare à déclencher une guerre à grande échelle et à rejeter les Accords de Minsk.
Basurin a annoncé : « Suite à la conversation entre Poroshenko et Trump, dans un avenir proche l’Ukraine cessera de recevoir un soutien financier et militaire pour son opération terroriste dans le Donbass. Dans ce contexte, le président ukrainien est tombé dans un profond désespoir et s’apprête à s’engager dans l’action la plus téméraire qui est de déclencher une guerre sanglante, à grande échelle en Europe de l’Est“.
« Ceci est nécessaire pour attribuer la responsabilité de leurs crimes aux Républiques non reconnues et à la Fédération de Russie et d’escroquer à l’Occident de nouveaux fonds afin de développer leurs affaires construites sur le sang du peuple ordinaire ukrainien », a poursuivi Basurin.
« Le commandement militaire et politique de l’Ukraine a refusé de mettre en œuvre l’accord de Minsk sur le retrait de l’artillerie lourde de la ligne de contact. Au contraire, il a réalisé une rassemblement de troupes“.
« Notre intelligence a confirmé l’activité de l’ennemi. En particulier, nous avons enregistré la concentration des forces et des moyens ennemis sur la ligne de front afin de créer un groupe d’attaque.
Deux complexes de missiles tactiques Tochka-U ont été déplacés de Kramatorsk vers le territoire de l’usine de coke d’Avdeevka. Six autres Tochka-U ont été déchargés à la gare de Novobakhmutovka … Deux compagnies de nationalistes dirigées par l’ex-commandant du Secteur Droit, D. Yarosh, sont arrivées dans la zone de la 72e brigade mécanisée séparée. Des unités de la garde nationale de l’Ukraine sont arrivés dans la région de Volnovakha. «
Le commandant adjoint du DPR a ajouté : « Sous le couvert de la nuit, tout en allumant le front de Crimée pour tenter de dissimuler leurs autres activités, le transfert d’une division d’artillerie antichars de la 57e brigade mécanisée est en cours pour renforcer les brigades mécanisées de l’UAF sur les fronts Donetsk et Mariupol. En outre, a été établi le redéploiement en force de la 92e brigade mécanisée distincte depuis la région de Kharkov jusqu’à la zone de l’opération terroriste de Poroshenko contre la population civile de Donbass. Trois bataillons de la force nationaliste Azov venant d’Urzuf sont arrivés à Mariupol.
Eduard Basurin a conclu : « Cette information nous permet de conclure que le commandement de l’UAF, sur ordre de la direction militaire et politique de l’Ukraine, prépare des opérations de combat offensives sur toute la ligne de contact ainsi que des sabotages contre l’infrastructure civile, imitant les nazis de 1941 ».
« À leur tour, nos troupes sont prêtes à donner, à repousser dignement l’ennemi et à le mettre en déroute comme auparavant les troupes terroristes de Kiev. »
Clic pour voir la Source de l’article
***

France : Aulnay-sous-Bois : le terrible témoignage de Théo.
Au lendemain de la mise en examen de quatre policiers, Théo, le jeune homme d’Aulnay-sous-Bois, hospitalisé pour de graves blessures, livre sa version des faits.
Le récit que Théo a confié de son lit d’hôpital à un proche qui l’a enregistré et que nous avons écouté est terrifiant. Le jeune homme y livre en détail sa version des faits qui se sont déroulés, jeudi dernier, à Aulnay-sous-Bois lors d’un contrôle d’identité. Un récit contesté par les quatre policiers mis en examen et suspendus par le ministre de l’Intérieur dans l’attente des conclusions de l’enquête. Le gardien de la paix poursuivi pour «viol» plaide un coup accidentel. Les trois autres sont soupçonnés de «violences volontaires». Le jeune homme, qui s’est vu prescrire soixante jours d’ITT après une opération consécutive à une déchirure à l’anus de 10 cm de long, reste, lui, toujours hospitalisé.
Ce jour-là, alors qu’il se rend auprès d’une amie de sa sœur pour lui remettre un sac de chaussures, Théo, 22 ans, aperçoit des amis du quartier. «Je vais pour leur serrer la main comme d’habitude et lorsque j’arrive, les policiers arrivent aussi et disent : Tous contre le mur. A leur façon de parler, j’ai compris qu’ils n’étaient pas là pour rigoler.» Rapidement, le climat de ce qui démarrait comme un contrôle d’identité s’envenime. A un jeune qui demande pourquoi un des agents le menace d’une amende de 450 €, ce dernier aurait répliqué par une «grosse gifle». C’est en prenant la défense de ce jeune que Théo est alors accusé d’être un provocateur par l’un des fonctionnaires. «Il me met un coup, et là je savais que, dans ce coin, il n’y avait pas de caméra et qu’il fallait que je me débatte pour que j’aille devant les caméras. J’ai réussi à me débattre. Ils me saisissent à trois, ils me tirent. Que des insultes, des insultes, tous les noms. Un policier tire sur tout ce qui est là avec du gaz lacrymogène, il revient vers moi et il m’insulte.
A lui aussi je dis : Mais pourquoi faites-vous ça, monsieur ? Le policier, là, il me regarde. Moi, j’étais de dos, de trois quarts, donc je voyais ce qu’il faisait derrière moi. Je l’ai vu prendre sa matraque et il me l’a enfoncée dans les fesses, volontairement. Dès qu’il m’a fait ça, je suis tombé sur le ventre et là ils m’ont dit : Assieds-toi maintenant. J’ai dit : J’arrive pas à m’asseoir, je ne sens plus mes fesses. Et ils m’ont mis du gaz lacrymogène sur la tête, dans la bouche. Un coup de matraque en pleine tête. J’entends un policier dire : Attends, ici y a les caméras, on va l’emmener derrière le mur, on va lui faire sa fête. Mon pantalon était baissé. Ils m’emmènent derrière le mur et ils commencent à me passer à tabac encore. Ils me frappent, ils me frappent.» Théo raconte alors qu’un jeune du quartier tente de s’interposer et refuse de partir et qu’à ce moment-là les policiers décident de l’embarquer.
Dans la voiture de police.
Théo est alors emmené vers le véhicule des forces de l’ordre. «J’avais du mal à marcher, je croyais que j’allais mourir. Dans la voiture, ils me poussent, me mettent au milieu. Les deux policiers sur les côtés me mettent des coups, ils me traitent de tous les noms : Espèce de salope, Bamboula, T’as voulu faire le malin, regarde maintenant comment tu es. Le policier qui est à ma gauche m’assène des coups sur le crâne, il me met plein de patates, le policier à ma droite, il (inaudible) mes parties intimes. J’essaie de me débattre avec mes jambes comme je peux. Les deux policiers m’attrapent les épaules alors que je suis menotté, et le policier devant, il me met des patates dans la tête. Un policier avait dit : Je crois qu’il saigne du fion en rigolant. Et là, le policier dit : Ça mérite un petit snap, ça(NDLR : sans doute une photo via l’application Snapchat). Et le policier qui est assis devant côté passager, il me fait un snap. Là, ils se sont mis à me cracher dessus, et frapper, frapper. Et moi, j’avais tellement mal aux fesses.»
Au commissariat d’Aulnay-sous-Bois.
«Quand on descend de la voiture, poursuit le jeune homme, un policier dit : T’as raison, il saigne des fesses, mais d’un ton moqueur et le policier qui conduisait, il dit : Regarde dans quel état t’es, espèce de salope. Moi, je réponds toujours pas, j’ai juste l’impression que je suis en train de mourir. Au commissariat, le policier dit : Assieds-toi.J’arrive pas à m’asseoir, monsieur. Un collègue du commissariat dit : Ben écoute, allonge-toi, si t’arrives à t’allonger, on va quand même t’attacher au banc parce que c’est la procédure. Je m’allonge au sol, ils m’attachent au banc. Et le policier du commissariat, il a vu que j’étais vraiment mal et il a dit : Faut l’emmener, c’est grave. Les policiers qui m’ont frappé, ils disent : Mais non, il fait du cinéma. Il a voulu faire le grand.
Lorsque le Samu arrive, conclut Théo, il regarde la plaie et il dit : C’est très grave, il faut l’opérer le plus rapidement possible.»
Clic pour voir la Source de l’article
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
.
La cour suprême israélienne ordonne la démolition de 17 maisons coloniales à l’est de Salfit
.
Hébron: Des inconnus ouvrent le feu sur un citoyen à Beit Ummar
.
La Knesset approuve la loi sur le vol des terres pour légaliser la colonisation
.
31 colons israéliens envahissent le 3ème site le plus saint de l’islam
.
Un cocktail Molotov lancé sur une tour militaire sioniste près de Bethléem
.
Hamas: Légaliser le vol de terres est une arrogance de l’Etat de l’occupation
.
20 Palestiniens arrêtés en Cisjordanie et à Jérusalem dont un dirigeant du Hamas
.
Le prisonnier al-Qiq en grève de la faim après son placement en détention administrative
.
L’occupation tue les jérusalémites et arrête leurs proches
.
Hamas: Nous ne permettrons pas la poursuite de l’escalade israélienne contre Gaza
.
19 raids aériens à l’est de Gaza, lundi soir
.
Al-Jihad ne cherche pas l’escalade et refuse l’agression de l’occupation
.
L’Occupation installe un point de contrôle militaire à l’est de Qalqilya
.
Les colons confisquent des terres agricoles au sud de Naplouse
.
Nouvelle agression aérienne à Gaza: un civil blessé
.
Les colons profanent les cours saintes d’Al-Aqsa
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com