MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Zaha Hadid, bâtisseuse hors normes, Ce que l’architecte décédée le jeudi 31 mars 2016, laisse derrière elle

Zaha Hadid, bâtisseuse hors normes, Ce que l’architecte décédée le jeudi 31 mars 2016, laisse derrière elle.

Zaha Hadid a été la première femme mais aussi la première musulmane à obtenir le prix Pritzker, l’équivalent du prix Nobel en architecture. Ses créations hors normes ont marqué ses pairs à travers le monde, lui valant une reconnaissance mondiale. Tour en images de quelques-unes de ses créations.

L’architecte britannique d’origine irakienne est décédée jeudi 31 mars d’une crise cardiaque dans un hôpital de Miami, aux Etats-Unis. Née à Bagdad en 1950, elle s’est formée à l’Architectural Association de Londres, dont elle sort diplômée en 1977. L’architecte de confession musulmane, qui a reçu une éducation par des nonnes catholiques à Bagdad, a pour mentor le théoricien néerlandais Rem Koolhaas, adepte des constructions gigantesques et démesurées et pour qui elle collabore avant de créer sa propre agence en 1979.

Zaha Hadid commence à bâtir sa renommée avec la caserne de pompiers du site de fabricant de meubles Vitra en 1994, à Weil am Rhein, en Allemagne. L’architecture, les angles des murs et la lumière donnaient l’impression d’être sur un bateau en flottaison. Un édifice audacieux mais qui donnait le mal de mer aux pompiers… Il sert aujourd’hui d’emplacement de bureaux.

Dans les années 2000, elle multiplie les ouvrages d’envergure. En 2003, elle est la première femme à créer un musée d’art aux Etats-Unis avec le centre Lois et Richard Rosenthal, à Cincinnati. Zaha Hadid conçoit aussi le centre culturel Heydar-Aliyev, doté d’un parc d’une superficie de 9 hectares à Bakou, en Azerbaïdjan.

En 2004, elle est la première femme mais aussi la première musulmane à obtenir le prix Pritzker, l’équivalent du prix Nobel en architecture. En 2016, elle reçoit la Royal Gold Medal du Riba, l’ordre britannique des architectes. Ses constructions gigantesques ont essaimé le monde, que ce soit à Pékin, à Séoul, à Naples, à Barcelone ou à Rabat. Paris lui a résisté, la capitale goûtant très peu à sa vision de l’architecture. La France lui doit cependant la construction du siège de la société CGM-CMA à Marseille, une tour de 145 mètres au bord de la Méditerranée. A Montpellier, Pierres Vives, inauguré en 2012, a suscité une vive polémique pour l’énorme coût d’un bâtiment (125 millions d’euros) invisible par les habitants, sauf à le survoler par hélicoptère…

Surnommée la « Lady Gaga de l’architecture », Zaha Hadid a marqué de son empreinte le monde de l’architecture. La Coupe du monde 2022 au Qatar sera l’occasion d’apprécier le design du stade Al-Wakrah, conçu par Zaha Hadid et qui sera un des cinq stades attendus pour le Mondial.

SOURCE : Lundi 4 Avril 2016 : http://www.saphirnews.com/Zaha-Hadid-batisseuse-hors-normes-ce-que-l-architecte-laisse-derriere-elle_a22204.html

Flash info du 19 Cha’ban 1438.

Flash info du 19 Cha’ban 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


France : Ce qu’il faut retenir de la matinée où Macron a été investi président.

Une semaine après avoir remporté le second tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron est devenu officiellement ce dimanche 14 mai 2017 le huitième président de la 5ème République. Il est arrivé à 10h à l’Elysée pour la passation de pouvoir. Après un entretien d’une heure avec François Hollande, hors des micros et des caméras, Emmanuel Macron a raccompagné ce dernier dans la cour d’honneur, jusqu’à sa voiture. Il a ensuite donné son premier discours et ravivé la flamme du soldat inconnu sur les Champs-Elysées.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Ce qu’il faut retenir de la matinée où Macron a… par BFMTV

oumma.com
***


“Les représentations de l’Autre : identités et altérité”, un livre à mettre entre toutes les mains.

A l’occasion de la parution de l’ouvrage collectif « Les représentations de l’Autre : identités et altérité », riche de sens et d’enseignements, qu’il a publié en collaboration avec 11 chercheurs émérites, français, marocains et sénégalais – chacun d’entre eux ayant apporté son éclairage pertinent et nécessaire sur la question brûlante d’actualité -, Seydi Diamil Niane, doctorant en islamologie à l’Université de Strasbourg et contributeur régulier d’Oumma, dont les analyses et les diatribes sont elles-mêmes très éclairantes, a accepté de répondre à nos questions.

L’ouvrage collectif que vous avez dirigé « Les représentations de l’Autre : identités et altérité » est-il né d’une inquiétude commune et face à quel péril ?

Effectivement, l’ouvrage est né d’une inquiétude que j’ai en voyant les populismes et les idées réactionnaires gagner du terrain de plus en plus en France, mais aussi dans d’autres pays. Pour ce qui est de la France, depuis des années, la question identitaire occupe tout l’espace médiatique. Pour ce faire, les apologistes d’une identité française fantasmée ne cessent de produire et de reproduire des représentations caricaturales des « Autres » dont ils ne veulent pas, en l’occurrence, les étrangers et les musulmans.

C’est pour cela que j’ai fait appel à onze collègues universitaires pour réfléchir ensemble sur la manière dont on représente « l’Autre » à travers nos différentes spécialités. Ils ne partagent pas tous forcément la même inquiétude, sachant que quatre des contributeurs ne vivent pas en Europe et sont face à d’autres problématiques. Mais j’aimerais souligner que huit des onze autres contributeurs sont des jeunes chercheurs qui n’ont pas encore soutenu leurs thèses de doctorat. J’ai voulu montrer que la jeunesse a aussi son mot à dire sur le rapport entre identité et altérité.

Ces regards croisés sur l’Autre, sur l’Altérité et leur perception ont-ils une résonance particulière aujourd’hui et pensez-vous qu’ils feront écho auprès d’un large public ?

Tout à fait. Ils ont une résonance particulière dans la mesure où ils mettent en évidence la complexité de la question de l’identité et de l’altérité. Rappelez-vous tout ce débat sur la colonisation en France. Pour vanter l’identité française, certains vont jusqu’à nier à l’Autre, l’ex-colonisé, toute son histoire. Pour ce faire, certains font fi des millions de morts que la colonisation a causés pour parler d’un soi-disant « partage de culture » et des prétendus « bienfaits de la colonisation. » Du coup, comme on le voit souvent aujourd’hui, penser l’identité, surtout en France, nous oblige à avoir recours à une représentation de l’Autre, souvent décalée de toute réalité historique et scientifique.

Ainsi, je pense que les regards croisés que cet ouvrage propose, pourrait contribuer à l’apaisement du débat qui nous hante depuis des années.

Vous mettez en exergue la célèbre citation de Jean-Paul Sarthe « Si le juif n’existait pas, l’antisémite l’inventerait ». Est-ce à dire que notre identité est conditionnée par l’Autre, le regard qu’il porte sur nous et les préjugés qu’il nourrit ?

Tout à fait. L’exemple de Sarah Zouak que je cite dans l’introduction en est la preuve vivante. Elle dit par exemple : « J’avais 12 ans quand les attentats du 11-septembre ont eu lieu. À l’âge où l’on est en pleine construction, j’apprenais, malgré moi, à demander pardon pour des actes horribles que d’autres commettaient au nom de ma religion.

Avec un peu de recul, j’ai réalisé que ce sont en fait les autres qui m’ont toujours définie. Ce sont ces autres qui, insidieusement, ont nié mon individualité et l’expression de mes multiples identités. Et si je l’ai accepté aussi longtemps, c’est parce que j’avais bien compris que c’était ce que la société attendait de moi. »

Mais comme je le montre juste après, Sarah a pu dépasser la manière dont les autres la définissaient pour retrouver sa propre individualité. Mais tout le monde est-il capable de faire comme elle ?

A la lumière du chapitre intitulé « Juifs et Chrétiens dans le Coran et la tradition musulmane », pouvez-vous nous dire quelle est la perception coranique des autres Gens du Livre ?

Il s’agit d’un article de Musa-Philippe Belfort. Il met en évidence les points de divergence et de convergence entre les chrétiens, les juifs et les musulmans. Il rappelle aussi que les musulmans croient aux livres révélés, y compris la Bible hébraïque et le Nouveau Testament, et analyse le statut de ce que les textes classiques appelaient les Gens du Livre (Ahl al-kitāb) qui pouvaient vivre dans l’empire musulman (qui relève plus de l’histoire que de la religion), moyennant une taxe appelée jizya. Cela leur donnait le droit à la protection du pouvoir en place, à la liberté de religion, et ils ne se battaient pas à côté des musulmans.

« Vivre l’altérité, quand on est citoyen français et musulman », le dernier chapitre de votre ouvrage, est-ce une gageure ou un défi libérateur ?

« Vivre l’altérité, quand on est citoyen français et musulman », est la contribution de Jamel El Hamri de l’Académie française de la pensée islamique. En vérité, je pense que ce sont les deux en même temps. Il se questionne sur la manière dont celui qui est musulman et en même temps Français pourrait « vivre sereinement ces deux identités sans se sentir soi-même altérité. » Cela nécessite de réhabiliter l’esprit du pluralisme dans le contexte islamique et de s’ouvrir aux autres qui ne sont pas de la même religion.

Pour que vos lecteurs puissent avoir une idée de ce à quoi nous appelle Jamel El Hamri, je pense que ce passage de sa contribution pourra les aider : « Aucun musulman ne remettra en cause les Textes scripturaires de l’islam. Il est donc plus facile, pour un adepte de l’islam, de jeter l’anathème sur l’altérité religieuse que de remettre en question sa propre intériorité. On va même jusqu’à utiliser deux types de chantage pour contrer deux idées fondatrices de l’islam : unité et diversité des hommes. Le premier est le chantage à la division dès lors qu’une voix différente s’élève. Le second est le chantage à l’uniformisation saupoudrée de culpabilisation religieuse au nom d’une unité de façade. Les institutions de l’islam de France (CFCM et mosquées) ne dérogent pas à la règle. Traversées par de multiples sensibilités (soufis, salafis, islam populaire, chiite, islam politique, islam culturel etc…), elles n’ont pas encore créé les conditions éthiques pour assumer leur diversité. Dès lors, toutes ces sensibilités ont le sentiment d’être le juste milieu de la communauté musulmane renvoyant les autres à la marge, s’arrogeant le droit même, parfois, d’excommunier d’autres sensibilités. L’éthique du pluralisme est pour l’islam de France une nécessité impérieuse.

Elle l’est également pour la société française. Lorsqu’on parle d’altérité en France, beaucoup parmi nos élites politiques et médiatiques pointent souvent du doigt l’islam, une religion et une culture qui seraient, à les entendre, insolubles au sein de la République. De même, dès lors que l’on s’exprime sur l’islam, on a tendance à l’essentialiser au point de lui retirer toute forme d’altérité qui caractérise cette religion. L’islam de France serait vu comme un bloc monolithique composé d’adhérents pensant et agissant comme un seul homme. Malheureusement, de nombreux français de confession musulmane, intériorisant ce préjugé, ont tendance à s’auto-essentialiser pour se faire entendre dans le débat public. Ils peuvent user du langage victimaire, et tout en se plaignant à juste titre d’être stigmatisés, n’hésitent pas eux-mêmes à marginaliser certaines sensibilités minoritaires de l’islam de France. »

La contribution de Jamel donne des pistes intéressantes pour que ces deux clivages puissent être dépassés.

Pensez-vous que votre ouvrage parviendra à changer les regards sur l’Altérité et à démentir la fameuse et perverse théorie du choc des civilisations ?

Je pense que ce qui nous menace n’est pas le choc des civilisations dans la mesure où il n’y en a qu’une seule : la civilisation humaine. En revanche, le choc des ignorances est palpable de nos jours. Nous ne nous connaissons pas, mais en même temps nous ne cessons de représenter l’Autre et de le figer. Je pense que le moment est venu pour qu’on passe de ce choc des ignorances à la coexistence active, qui ne sera possible que si nous apprenons déjà à nous connaître. Et j’espère que cet ouvrage collectif pourra au moins donner quelques pistes de réflexion.

Propos recueillis par la rédaction d’Oumma.

Paru chez l’Harmattan, le livre « Les représentations de l’Autre : identités et altérité » est assurément à mettre entre toutes les mains.

oumma.com
***


En Egypte, l’inflation atteint des niveaux records : 31,5% sur un an.

En Egypte, l’inflation atteint des niveaux records : 31,5% sur un an, du jamais vu en plus de trois décennies. Les prix explosent depuis que la Banque centrale egyptienne a laissé flotter sa devise, la livre, en novembre dernier. C’était une exigence du Fonds monétaire international (FMI) pour l’attribution d’un “prêt de 11 milliards d’euros sur trois ans

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


France : Des mosquées de la République.

Une mosquée de la République ? C’est un bâtiment qui ressemble à s’y méprendre à une mosquée, mais qui n’en est finalement plus vraiment une. Certes, des âmes y viennent encore y prier Allah, le Coran y est encore récité, mais le tout en un cadre curieusement bien syncrétique. Ce syncrétisme qu’est cet Islam de France dont seuls ceux qui craignent autre qu’Allah semblent être épris. Un Islam christique, soumis à l’État, et à ses décisions et réformes conciliaires. Un Islam partiel, répondant aux critères des laïcs, dépolitisé et réduit à sa seule dimension spirituelle et individuelle.

Ces mosquées de la République ont évidemment leurs imams et cadres. Souvent des étrangers ayant fuit le « bled », conquis par la France libérale et ses avancés sociales. Le postérieur entre deux chaises, ils sont typiquement les proies les plus à même de céder aux pressions d’une administration française des plus enquiquinantes. Adeptes du perpétuel compromis, ces « représentants » offrent sur un plateau d’argent le blanc-seing nécessaire à la croisade laïque qui se trame en nos murs. Ils écoutent, acquiescent et font. En dépit pourtant d’une loi encore de leur côté.

Bientôt des prêches rédigés ou commandés par l’État ? C’est déjà presque le cas. À Béziers, Robert Ménard avait ainsi réussi à faire signer à des mosquées locales une charte rédigée par ses soins. Ouvrages et propos de savants « wahabites » interdits, non promotion de « textes et livres appelant au jihad et réclamant la peine de mort pour les apostats, les athées ou les homosexuels ». Liberticide et en totale contradiction avec la loi, mais pas pour tous. « J’ai trouvé que le contenu de cette charte était conforme aux prescriptions sacrées de l’islam (…) pour moi, ce document est une preuve de la confiance que l’on peut nous accorder » avait ainsi tenu à préciser le responsable d’une des mosquées signataires…

Récemment, c’est la mosquée de Stains qui s’est vu remettre sur le « bon chemin ». Fermée sous l’état d’urgence, elle a été ré-ouverte, car remplissant désormais les conditions nécessaires. L’imam « salafiste » renvoyé, les membres de la mosquée se sont engagés à y faire le ménage. Parmi les prérogatives : « la création d’une équipe de vigilance » avec « pour mission d’alerter sur d’éventuels comportements contraires aux valeurs de la République ». La mosquée s’engage aussi à ouvertement condamner les messages à caractère radical, et à travailler à des « contre-discours ». L’association en question avait elle-même « proposée les garanties dévoilées aujourd’hui dès le mois de janvier ».

L’objectif de cette guerre idéologique que mène le pouvoir en nos mosquées est clair : c’est le contrôle total du culte musulman et à terme, logique, l’apostasie lente et finaude de ses sujets. Et ceci avec la bénédiction de ces preneurs d’otages de minbars que sont certains de ces représentants. De ces gens, de leurs mosquées de la République, nous n’en voulons pas. Discuter, échanger, condamner ce qu’il y a à condamner ; ceci peut se faire sans se coucher à plat ventre et sourire face au mépris. Mais pour cela faudrait-il avoir encore un brin de fierté et de confiance en Allah..

L’islam est universel, il est en France et ailleurs, mais nul de France ou d’ailleurs. Marianne, ôte tes mains de là, les mosquées ne sont pas à la République, elles sont à Allah!

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Des colons profanent la mosquée al-Aqsa
.
Des dizaines de colons extrémistes ont pris le dimanche d’assaut la mosquée al-Aqsa, et l’ont profanée à travers de la porte des Maghrébins, sous la protection des forces spéciales et la police israéliennes.
.
Zahar: Nous ne renoncerons pas à un pouce de notre terre et le Hamas n’abandonnera plus son arme
.
Le prisonnier Ahmed Saadat est transféré de la prison d’Ashkelon à celle d’Ohlikdar
.
Mort du fondateur du mouvement islamique à l’intérieur, Cheikh Abdullah Darwish
.
Naplouse termine les préparations de la 69ème commémoration de la Nakba
.
Des protestations de masse des commerçants au passage de Jalama en raison des procédures de transit
.
Fermeture des entrées de Ramallah pour protester contre la faible solidarité avec les prisonniers
.
Un jeune arrêté et d’autres blessés dans des affrontements au camp de Jénine
.
Un policier israélien renverse un enfant palestinien à Jérusalem occupée
.
Le Comité de la grève: Pas de négociations officielles avec les prisonniers
.
Les familles des prisonniers de Jénine avertissent de la détérioration de la situation de leurs fils
.
L’occupation arrête une jeune palestinienne près de la mosquée d’Ibrahimi à Hébron

.
Mort d’un jordanien après avoir poignardé un soldat sioniste à Jérusalem
.
Une île artificielle à Gaza, proposition israélienne pour Trump
.
Un projet de loi sioniste veut empêcher les procès au nom des Palestiniens
.
La sécurité de l’Autorité Palestinienne remet à l’occupation deux colons infiltrés à Naplouse
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 18 Rabi Al Awwal 1438.

Flash info du 18 Rabi Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Santé : Le sommeil, un remède pour le cerveau.

Bien que nous passions à peu près le tiers de notre vie à dormir, que savons-nous réellement du sommeil ? Parmi les nombreux bienfaits du sommeil, nous pouvons citer l’amélioration de la concentration, de la mémoire et des capacités intellectuelles, la récupération de la fatigue physique et nerveuse accumulée quotidiennement, le renforcement les défenses immunitaires et la réduction du risque de maladies.

De plus, le sommeil, en déclenchant la sécrétion de l’hormone de croissance, participe au renouvellement cellulaire, à l’entretien des muscles, des tissus et des os.

Une autre fonction étonnante.

Dormir permet au cerveau de se nettoyer des déchets accumulés pendant l’éveil du fait de l’activité neuronale.

Cette découverte, publiée dans la revue américaine Sciences, pourrait faire avancer la compréhension des fonctions biologiques du sommeil et permettre de trouver des traitements contre des maladies neurologiques comme Alzheimer, estiment les chercheurs de l’étude, dont l’auteur principal est docteur à la faculté de médecine de l’université de Rochester à New-York.

Pour ce travail de nettoyage, qui serait responsable de la fonction récupératrice du sommeil, le cerveau utilise un système unique appelé « glymphatique », hautement actif pendant qu’on dort, qui permet de nettoyer les toxines responsables de la maladie d’Alzheimer et d’autres pathologies neurologiques. De plus, les chercheurs ont découvert que l’espace intercellulaire s’accroissait de 60% pendant le sommeil, permettant aux déchets d’être évacués plus efficacement car le cerveau est, en temps normal un espace clos !

Un miracle en soi.

Presque toutes les espèces animales dorment d’une manière ou d’une autre, des mouches aux baleines, notent les chercheurs. Or, le fait de dormir peut être fatal quand des prédateurs se trouvent à proximité : le sommeil doit donc répondre à une fonction vitale essentielle des êtres vivants.

Les auteurs ont pu observer pour la première fois ce système de nettoyage cérébral grâce à une nouvelle technologie d’imagerie utilisée sur des souris, dont le fonctionnement cérébral est comparable à celui des humains. Ce mécanisme, intégré dans le système sanguin du cerveau, pompe le fluide cérébro-spinal à travers les tissus et le renvoie purifié, les déchets étant transportés par le sang jusqu’au foie, où ils sont éliminés.

Une élimination de ces toxines du cerveau est essentielle car leur accumulation, comme celle de protéines toxiques, peut provoquer la maladie d’Alzheimer. Quasiment toutes les pathologies neurodégénératives sont liées à une accumulation de déchets cellulaires, soulignent ces chercheurs.

Une révélation surprenante ? Pas tellement, car Allah dans le noble Qur’an dit : « N’ont-ils pas vu qu’en vérité, Nous avons désigné la nuit pour qu’ils y aient du repos, et le jour pour voir ? » Sourate An-Naml – 86.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Syrie : la ville d’Idlib pourrait être « la prochaine Alep ».

Les convois humanitaires évacuent la population assiégée à Alep vers la ville d’Idlib notamment. Cependant l’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a mis en garde contre le fait qu’Idlib pourrait subir le même sort que la ville alépine.

Idlib pourrait devenir « la prochaine Alep ».

Depuis jeudi, la population à Alep a trouvé du répit grâce à son évacuation vers des zones tenues par la résistance au régime de Bachar Al-Assad ou vers la partie ouest d’Alep sous contrôle gouvernemental. Bien que ce sauvetage tant attendu ait enfin pu être mis en place, avec notamment le Croissant Rouge et la Croix Rouge, les prochaines semaines risquent de voir se reproduire ce qu’Alep a déjà connu. En effet, l’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a tenu à souligner que les habitants étaient notamment déplacés vers Idlib, aux mains de l’opposition à Bachar Al-Assad, et que la ville pourrait donc connaître une situation similaire à celle d’Alep. Si aucun accord politique et aucun cessez-le-feu durable, et surtout définitif, ne sont conclus, la population sera une fois de plus la cible du régime syrien et de ses alliés.

A l’heure actuelle, d’après l’ONU, il y aurait encore 50 000 personnes à Alep-Est alors que les évacuations continuent. Forcés par la violence, le siège et les bombardements à quitter leurs foyers, les habitants alépins ne sont pas pour autant en sécurité. Nous sommes prévenus !

Clic pour voir la Source de l’article

***

Syrie : Jean-Pierre Raffarin sur Alep : « Je le redis, Obama n’est pas innocent de cette situation ».

Invité ce mercredi de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, Jean-Pierre Raffarin est revenu sur la reprise d’Alep par le régime syrien.

« Aujourd’hui, Téhéran, Damas et Moscou sont les vainqueurs de cette situation, notamment du fait du retrait des Américains », a estimé l’ancien Premier ministre. « Je le redis, Obama n’est pas innocent de cette situation », a-t-il surenchéri.

Fin 2013, Barack Obama a choisi de ne pas soutenir les rebelles en Syrie. Ces derniers ont également refusé les compromis avec l’Occident notamment dans la feuille de route post-départ de Bachar Al Assad. Face à cette situation, la diplomatie américaine a laissé les clés de la région à l’Iran et la Russie.

A nouveau, les Etats-Unis ont provoqué indirectement une épuration éthnico-religieuse en Irak et Syrie. Les milices chiites fanatisées financées par l’Iran ont fait le reste.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Frères musulmans : entre Manuel Valls et Clémentine Autain, le torchon brûle.

Et rebelote. Manuel Valls, qui a maintes fois exprimé son opposition ferme aux Frères musulmans, a décidé à nouveau de tacler Clémentine Autain, que l’ex-Premier ministre n’a de cesse de vouloir lier à la confrérie depuis des années.

Sur France Inter, le candidat à la primaire socialiste a accusé, jeudi 15 décembre, la conseillère régionale (Front de gauche) d’Ile-de-France de « s’afficher et passer des accords avec (l’islamologue) Tariq Ramadan et les Frères musulmans » alors même qu’elle a plusieurs fois démenti les dires de son opposant politique.

Sur sa page Facebook, Clémentine Autain a, à son tour, accusé Manuel Valls de « semer la haine avec des calomnies ». « Je n’ai jamais rencontré Tariq Ramadan, ni organisé de meetings avec lui, ni partagé de tribunes avec lui ou qui que ce soit des Frères musulmans », répète-t-elle, indiquant n’avoir « aucune leçon à recevoir d’un homme dont le gouvernement a remis la légion d’honneur à un prince héritier de l’Arabie Saoudite et renoncé à l’ABCD de l’égalité à l’école sous la pression des intégristes religieux ».

« Islamo-gauchiste », la dit-on ? « Un vocabulaire digne des fascistes des années 1930 qui traitaient les communistes engagés contre l’antisémitisme de « judéo-bolcheviques ». On connaît la triste suite de l’histoire… », répond-t-elle.

« Pour 2017, (Manuel Valls) préfère le débat sur l’identité à celui sur l’égalité. Valls ne veut pas affronter la réalité de nos profondes divergences de fond et pense pouvoir s’en dispenser en recourant à l’injure pour disqualifier un courant de pensée sans lequel aucune victoire de la gauche n’est possible », affirme la porte-parole d’Ensemble et soutien de Jean-Luc Mélenchon. Clémentine Autain, qui ne veut rien avoir à faire avec les Frères musulmans ou Tariq Ramadan, envisage une plainte contre Manuel Valls.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Etats-Unis : des professionnels du high tech s’opposent au fichage des musulmans.

Près de 1 300 employés exerçant dans des entreprises liées aux nouvelles technologies ont signé une lettre ouverte promettant de ne pas participer à la constitution d’une base de données qui recense les personnes de confession musulmane si on leur demandait de le faire. « Nous choisissons de rester solidaire avec les Américains musulmans, les immigrants et toutes les personnes dont la vie et les moyens de subsistance sont menacés par les politiques de collecte de données proposées par l’administration entrante », peut-on y lire.

« Nous refusons de construire une base de données de personnes basée sur leurs croyances religieuses constitutionnellement protégées. Nous refusons de faciliter les expulsions massives de personnes que le gouvernement estime indésirables », ont-ils ajouté.

Les signataires s’engagent à respecter trois principes : refuser de participer à la création de bases de données pour le gouvernement des États-Unis ciblant les personnes en fonction de leur race, leur religion ou leur origine, lutter au sein-même de leur entreprise contre toute tentative allant dans ce sens afin de minimiser la collecte et la conservation des données sensibles et s’exprimer publiquement s’ils découvrent l’utilisation illégale ou non éthique des données.

Le fichage des musulmans est une véritable crainte outre-Atlantique. En décembre 2015, Donald Trump affirmait qu’il mettrait « certainement en place » une base de données pour ficher les musulmans présents aux Etats-Unis. Cette déclaration faisait suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris et de la tuerie de San Bernardino.

Facebook et Twitter sont opposés.

Certaines sociétés ont déjà promis de ne pas créer un tel registre. Facebook l’a confirmé cette semaine à CNN. « Personne ne nous a demandé de créer un registre musulman, et bien sûr, nous ne le ferions pas ». Twitter avait publié une déclaration similaire sur son site web avant que la lettre ouverte ne soit mise en ligne.

Donald Trump recevait, mercredi 14 décembre, à la Trump Tower les dirigeants de la Silicon Valley, y compris ceux de Facebook et de Apple. Le nouveau président leur a promis d’offrir son aide pour leur permettre de continuer à innover. En revanche, les responsables de Twitter n’étaient pas conviés à la réunion. Un comble dès lors qu’on sait combien le dirigeant américain en a fait « bon usage » durant sa campagne.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Suisse : l’initiative « contre l’immigration de masse » adoptée.

Après des mois de débats, le Parlement suisse, a achevé la mise en œuvre de l’initiative contre l’immigration de masse. La chambre haute du Parlement a approuvé, vendredi 16 novembre, le texte par 24 voix contre 5 et 13 abstentions tandis que la chambre basse l’a adopté par 98 voix contre 67 et 33 abstentions. La législation fait écho au référendum de 2014 lequel demandait aux électeurs s’ils acceptaient l’initiative populaire contre l’immigration de masse. Ces derniers avaient répondu favorablement à 50,3 %.

La nouvelle loi, qui devrait entrer en vigueur l’été 2017, est une « version light » par rapport au texte initial qui prévoyait un système beaucoup plus contraignant avec la mise en place de quotas annuels pour les Européens voulant travailler en Suisse pour faire baisser de façon draconienne le nombre d’arrivées. Selon les derniers chiffres officiels, entre janvier et octobre 2016, quelque 81 247 Européens se sont installés en Suisse pour y travailler, une hausse de 7,1 % par rapport à la même période de 2015.

Les employeurs suisses qui voudraient faire venir des employés européens n’auront que quelques formalités supplémentaires à remplir. Les recruteurs devront annoncer leurs postes vacants aux offices cantonaux de l’emploi et rencontrer les candidats sélectionnés. En revanche, les patrons n’auront pas à justifier leur éventuel refus d’embauche.

L’UDC, le parti majoritaire de la droite populiste à l’origine de l’initiative, a dénoncé ce texte qui viole, selon lui, la Constitution suisse et représente une capitulation devant l’Union Européenne. Le parti politique a aussitôt demandé au gouvernement de légiférer par voie d’ordonnance et d’adopter un texte qui respecte l’initiative de 2014.

Si le gouvernement ne l’entendait pas de cette manière, l’UDC menace de lancer une nouvelle initiative qui visera à abolir la libre circulation des personnes avec l’UE. De son côté, le lobby « Action pour une Suisse indépendante et neutre » a indiqué pour sa part que cette nouvelle initiative serait lancée « dès que possible ».

Pour les autres partis qui ont voté le texte (libéraux, gauche), le projet représente la meilleure solution possible dans les conditions actuelles. Il sauvegarde selon eux les relations bilatérales avec l’UE, craignant que la Suisse puisse être accusée de discriminations.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Discrimination pendant Ramadan : le maire FN de Beaucaire relaxé.

Le maire de Beaucaire (Gard) Julien Sanchez, poursuivi en justice par six commerçants de sa commune pour « entrave à l’exercice économique par dépositaire de l’autorité publique en raison de l’appartenance à une ethnie, une race ou une religion », a été relaxé jeudi 15 décembre.

Dès les premiers jours du mois de Ramadan 2015, l’élu frontiste avait pris deux arrêtés municipaux interdisant l’ouverture de certains commerces de nuit. Ces établissements, pour la plupart des épiceries et des primeurs, avaient décidé de porter l’affaire devant la justice, soutenus par l’Observatoire national contre l’islamophobie qui s’est constitué partie civile.

Dans son délibéré, le tribunal correctionnel a reconnu qu’il n’y avait aucune recrudescence des infractions sur lesquelles s’est appuyé Julien Sanchez pour délivrer les arrêtés (ivresse, dépôts de déchets, rassemblements d’hommes bruyants et stationnements prolongés incommodant les riverains), mais il a rappelé que les commerces visés n’étaient pas tenus exclusivement par des personnes d’origine maghrébine.

« En France, les règles doivent être les mêmes pour tous » a exprimé Julien Sanchez sur son compte Twitter, se félicitant de sa relaxe. Khadija Aoudia, avocate des six commerçants beaucairois, a indiqué que si « le tribunal a constaté que les fondements qui ont servi à délivrer les arrêtés étaient illégaux », « ils n’avaient pas pour autant vocation à être discriminatoires vis-à-vis des plaignants ».

Les demandes de condamnations des parties civiles ont été rejetées et leur consigne restituée selon l’avocate. Maître Aoudia demandait une condamnation du maire et des dommages et intérêts d’un montant de 6 000 euros par commerçant. « Leur chiffre d’affaires se (faisait) pour l’essentiel en période estivale et, surtout, pendant le Ramadan », avait-t-elle justifié. Abdallah Zekri, estimant que la décision est « une demi-victoire » dans la mesure où des mensonges ont été démontés, a fait savoir à Saphirnews qu’il ne fera pas appel de la décision. « Eu égard de la bonne foi des commerçants », le maire de Beaucaire a été débouté de toutes ses demandes de dommages et intérêts pour procédure abusive.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Pour les Français, les musulmans représentent 31% de la population française : les fantasmes ont la vie dure !

Il est navrant de constater que la France n’est la locomotive de l’Europe que pour un piètre record, révélateur des dégâts causés dans l’opinion par le travail de sape mené, sans relâche, par un cercle de clercs peu vertueux, grands pourfendeurs de l’islam devant l’Eternel : les Français, littéralement obsédés par la deuxième religion de l’Hexagone, devancent très nettement leurs voisins européens en matière de surestimation du poids des musulmans dans leur propre pays.

Ils sont en effet persuadés que leurs concitoyens de confession musulmane représentent 31% de la population française, alors que la réalité est bien en-deçà de cette estimation fantaisiste, qui en dit long sur les fantasmes pernicieux qui entourent le fait musulman : leur poids réel n’oscille qu’entre 7% et 10%.

C’est une étude réalisée par Ipsos auprès de 40 pays qui met en lumière cette spécificité française peu glorieuse, mais qui n’a rien de très surprenant au regard de l’instrumentalisation incessante de l’islam dans le débat public et de la surenchère islamophobe d’une certaine élite du parisianisme, tout au long de la décennie écoulée.

A force d’être abreuvés de discours fielleux et anxiogènes, d’être tétanisés par des Unes de magazines « coup de poing », et d’être abrutis par les cris d’orfraie des Zemmour, Finkielkraut, Fourest, BHL, Le Pen, Sarkozy, Valls et consorts qui hurlent à « l’islamisation rampante de la France », à son « invasion par le halal, le voile ou le burkini» ou encore à sa « reddition devant l’islam politique », comment s’étonner que les Français surévaluent le nombre des musulmans sur le sol national, que d’aucuns prennent un malin plaisir à appeler « sarrasins » ?

Quand le pays des droits de l’Homme dame le pion aux contrées limitrophes, ce n’est guère que pour s’illustrer par une peur irrationnelle et une ignorance crasse de l’islam qui creusent l’écart entre les perceptions et la réalité, jusque dans sa projection dans l’avenir, à l’horizon 2020 : les Français interrogés estiment qu’alors les musulmans représenteront 40% de la population, quand le chiffre tangible de 8,3% les renvoie à leur jugement faussé par des années d’un conditionnement de masse, redoutablement sournois et ravageur.

Les Français, champions du décalage entre la réalité de l’islam en France et ses perceptions, voilà un titre de gloire qui ne va certes pas redorer le blason du pays des Lumières !

Clic pour voir la Source de l’article

***


Sur la Syrie, la France est en état d’extinction cérébrale.

Provoquée par la cupidité des puissances occidentales et des pétromonarchies corrompues, la guerre en Syrie connaît avec la libération d’Alep un tournant majeur. Le dernier carré des terroristes d’Al-Qaida et consorts, cerné dans les décombres, est sur le point de céder devant la progression fulgurante de l’armée arabe syrienne. Les civils s’enfuient en masse vers le reste de la ville, tenu par les troupes gouvernementales.

Que fait la France ? Elle éteint la Tour Eiffel par solidarité avec Alep. Avec les habitants d’Alep, avec tous ses habitants ? Non. Le million d’Alépins réfugié dans les quartiers Ouest, pour le gouvernement français et pour les médias qui le servent, ce sont des gens qui n’existent pas. Et même s’ils existaient, ils ne mériteraient pas de vivre. Lorsqu’ils subissaient les tirs de mortier des courageux rebelles en lutte pour la démocratie, leurs morts demeuraient invisibles, effacés des écran-radar.

Car ils ont commis une faute impardonnable, ces Syriens qui ne demandaient qu’à vivre en paix, un crime qu’on ose à peine nommer. Ils n’ont pas pris les armes contre le gouvernement de leur pays. Ils n’ont pas obéi aux gouvernements occidentaux qui leur demandaient de renverser le pouvoir baassiste. Sourds aux appels des prédicateurs saoudiens, ils n’ont pas réclamé l’instauration de la charia wahhabite. Alors on n’en parle pas, c’est plus simple.

On fait l’impossible, en revanche pour sauver la peau des mercenaires recrutés en masse pour détruire l’Etat syrien, laïque et souverain, et le remplacer par un Etat-croupion d’obédience wahhabite. Encerclés dans ce qui reste de la « capitale » d’une révolution-bidon, ces mercenaires sont les mêmes que ceux qui ont tué nos compatriotes au Bataclan. Ce sont les charognards du takfir, les seconds couteaux des Saoud, les petites frappes du gangstérisme sponsorisé par l’OTAN.

La cuisante défaite de ces desperados de la terreur leur arrache des larmes, à nos faiseurs d’opinion, elle les met en transe compassionnelle comme si ces coupeurs de tête étaient nos frères d’armes, ou de pauvres victimes sur le sort desquelles il faudrait s’apitoyer. Avec un art consommé du mensonge et de la manipulation, ces affabulateurs professionnels font comme si le sort des terroristes était lié aux populations civiles qui leur servent de boucliers humains, comme si les souffrances des innocents causées par la guerre justifiaient notre soutien aux terroristes qui en sont responsables.

Pourtant on les voit, ces civils, qui fuient les quartiers rebelles dès qu’ils le peuvent, essuyant les tirs de leurs soit-disant protecteurs. Les médias parlent de 100 000 personnes qui seraient recluses dans le dernier réduit « rebelle », mais sans nous expliquer comment elles peuvent contenir dans trois kilomètres carrés ! Plus les heures passent, en réalité, et plus ce dernier bastion de fanatiques se vide de ses civils, et plus les gouvernements occidentaux, relayés par leurs perroquets médiatiques, s’en affligent.

Avec un cynisme sans limite, nos dirigeants voudraient que ces civils restent bien sagement avec les terroristes dans leur trou à rats, pour servir d’alibi à la poursuite de la guerre par procuration contre la souveraineté syrienne. Complices des allumés du takfir maquillés en rebelles démocrates, nos dirigeants aimeraient les prendre en otages, ces civils, les avoir sous la main comme des preuves vivantes de cette révolution-bidon, en nous faisant croire que lorsque l’armée syrienne frappe Al-Qaida, elle s’acharne en fait contre des innocents.

Mensonge pour mensonge, on nous dit aussi que des dizaines de civils ont été froidement abattus par des milices chiites. Mais ceux qui rapportent cette accusation oublient de dire que selon l’ONU il n’y a pas de preuve de ces massacres et que ces allégations sont « invérifiables ». Peu importe, c’est un détail ! Les mêmes accusateurs diront alors que des massacres auront lieu, que c’est inévitable, qu’il y aura un « génocide » ! Impuissante à produire la moindre preuve sur des faits passés, l’accusation se conjugue au futur, elle se fait prophétique, elle vaticine en prenant ses désirs pour des réalités.

La désinformation bat son plein, l’esprit collabo se déchaîne et l’hexagone, comme d’habitude, bat tous les records. Quel pays de masochistes ! On éteint la Tour Eiffel pour pleurer la défaite de ceux qui mitraillent les terrasses de nos cafés, mais on impose un embargo sur les médicaments à un peuple qui ne nous a rien fait en croyant punir un gouvernement qui combat ces assassins sans frontières. Alors, oui, éteignons la Tour Eiffel et tout le reste. De toutes façons, la France est un pays en état d’extinction cérébrale, une colonie de l’Empire dirigée par des imposteurs qui, en faisant le malheur des autres, feront aussi aussi le nôtre.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Obama annonce que les Etats-Unis vont riposter au piratage russe de la présidentielle.

Les Etats-Unis vont riposter face aux actes de piratage informatique de la Russie lors de l’élection présidentielle américaine, a affirmé jeudi soir le président Barack Obama, au micro de la radio américaine NPR.

“Il est clair que si un gouvernement étranger, quel qu’il soit, tente d’entacher l’intégrité de nos élections, alors nous devons agir”, a plaidé Obama: “Et nous le ferons, au moment et où nous le déciderons”

Clic pour voir la Source de l’article

***


Burkina : un savon contre le paludisme.

Plonger son avant-bras dans une boîte pleine de moustiques affamés: un groupe de courageux volontaires accepte l’expérience pour participer à l’élaboration au Burkina Faso d’un savon anti-moustique, qui permettrait de lutter contre le paludisme, un fléau en Afrique.

Cette maladie a fait près de 500.000 morts en 2015, dont la grande majorité sur le continent africain.

Un oeil sur le chronomètre, Gérard Niyondiko, le jeune chercheur burundais à l’initiative de ce projet de savon spécial, observe le comportement d’une centaine de moustiques. “Ce sont toutes des femelles affamées”, explique-t-il.

Les volontaires s’attendent à se faire piquer mais le liquide gras et odorant qu’on leur a appliqué au préalable sur la peau les protège de la nuée de moustiques voraces.

Dans ce petit laboratoire du Centre Nationalde Recherche et de Formation sur le Paludisme (CNRFP) à Ouagadougou, Gérard effectue des essais depuis juin pour évaluer l’efficacité des “principes actifs” qui doivent repousser les moustiques.

La formule de ce produit est encore secrète, mais serait composée en majorité d’huiles essentielles issues de plantes principalement locales et africaines pour diminuer au maximum le coût de revient.

En Afrique de l’Ouest, “le paludisme tue un enfant toutes les deux minutes”, rappelle Gérard.

Sur les 214 millions de personnes souffrant du paludisme dans le monde en 2015, 88% des cas ont été enregistrés en Afrique, selon le dernier rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Parmi eux, 438.000 en sont morts, les enfants restant les plus vulnérables.

L’idée du savon est venue en constatant que le paludisme continuait de faire des ravages malgré la distribution de moustiquaires. “La moustiquaire protège pendant le sommeil mais elle tient chaud et les populations les plus vulnérables n’ont pas les moyens d’acheter des répulsifs pour toute la famille pour se protéger le reste du temps”, souligne Gérard Niyondiko.

C’est pourquoi “nous avons pensé à un produit qui s’intègre dans la vie au quotidien des populations, qui ne nécessite pas de changement d’habitude”, explique-t-il.

Le savon présente le profil idéal car “c’est un produit que même les ménages les plus pauvres achètent et qu’ils peuvent partager dans toute la famille”, note-t-il.

– Sauver 100.000 vies –

En recourant au savon, “un produit à un prix accessible” pour lutter préventivement contre le paludisme, on pourra “sauver ces gens qui ne sont pas prêts à – ou ne peuvent pas – dépenser plus pour se protéger”, estime le chercheur.

“On travaille sur la prévention avec un outil nouveau: en rapprochant deux choses qui n’ont a priori rien en commun, l’hygiène et le paludisme”, explique la Française Lisa Barutel, 28 ans, une associée de Gérard (qui en a deux).

“Notre objectif n”est pas de nous enrichir”, assure le chercheur: “nous voulons sauver 100.000 vies d’ici 2020”, dit-il en reprenant le slogan de ce projet ambitieux qui vise les six pays les plus touchés par le paludisme en Afrique subsaharienne, dont le Burkina Faso.

Diplômé en chimie, Gérard a grâce à une bourse, quitté son pays natal, le Burundi, pour suivre un master à l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) de Ouagadougou.

Pendant son cursus, en 2013, il rencontre Lisa, alors chargée d’accompagner les étudiants dans leurs projets d’entreprise. La jeune femme lance alors +La Fabrique+, un incubateur de projets d’entrepreneuriat social basé dans la capitale, et s’associe activement au projet de Gérard en l’appuyant dans la recherche de financements.

De 2013 à 2015, le projet est en stand-by faute de financements. Mais en 2015, l’équipe a revu ses ambitions à la hausse en comparant l’efficacité de plusieurs huiles et en adoptant une technique innovante, en partenariat avec une start-up en France spécialisée dans la micro-encapsulation (technique d’incorporation des principes actifs dans le savon pour garantir une plus grande efficacité en terme de durée).

“Pour la première étape, à savoir les essais en laboratoire, on en a eu pour environ 50.000 euros”, explique Lisa.

Cette somme a été entièrement financée grâce à des dons privés, la plupart collectés grâce à une opération de financement participatif qui a recueilli 70.000 euros, précise-t-elle.

Les essais sont réalisés en suivant un protocole scientifique strict pour que le savon soit homologué par l’Organisation mondiale de la Sante (OMS) et puisse ensuite être recommandé à tous les pays.

Mais pour en arriver là, il faudra que le savon anti-paludisme franchisse encore d’autres étapes. Il manque encore deux phases pour boucler le projet.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Palestine : Des dizaines d’enfants palestiniens protestent en solidarité avec Alep.

Des centaines d’enfants Palestiniens de Gaza se sont réunis ce jeudi devant le Siège du Comité International de la Croix-Rouge afin d’exprimer leur soutien aux enfants Syriens, victimes d’acharnement meurtriers sous les bombardements à Alep (Syrie).

« Stoppez ce saignement ! », « Arrêtez le massacre d’enfants innocents ! » ou encore « Alep, tu es dans nos cœurs ! » ont scandés les enfants Palestiniens de Gaza.

L’un des enfants Gazaoui qui a fait le déplacement, âgé de seulement 10 ans, s’est dit compréhensif de la souffrance de « ses frères Syriens », appelant lui « uniquement les pays Arabes et Musulmans à régler le conflit interne Syrien de façon pacifique, en épargnant le peuple civil innocent ».

Les bombardements et la prise au piège, il l’a vécu dès son plus jeune âge. Pour le peuple Palestinien, « le peuple Syrien s’est vu imposé un conflit dont il est le seul victime, à cause de ceux qui veulent prendre ou garder le pouvoir de la Syrie ».

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Deux grévistes de la faim entre la vie et la mort
.
Netanyahu incite à la démolition rapide des maisons palestiniennes
.
Israël annule la visite des fidèles gazaouis à al-Aqsa
.
Israël libère les corps de 7 Palestiniens tués
.
4 palestiniens en grève de la faim dans les prisons israéliennes
.
David Friedman nommé ambassadeur des États-Unis en Israël
.
L’occupation envahit l’ouest de Jénine
.
Hébron: Confiscation d’une clinique médicale
.
5 soldats israéliens blessés par le jet des pierres à Chaafat
.
Gaza: Une manifestation de solidarité avec la ville d’Alep
.
La Compagnie de distribution d’électricité à Gaza lance des signaux de détresse
.
Une jeune jérusalémite condamnée à 5 ans de prison
.
L’Allemagne fait don de 18 millions d’euros aux réfugiés palestiniens du Liban
.
Les colons envahissent Al-Aqsa sous la protection de la police
.
Le Hamas dénonce les arrestations politiques en Cisjordanie
.
L’occupation interdit 5 Palestiniens de voyager
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com