Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Mercredi 13 Dhou Al Hidjah 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Mercredi 13 Dhou Al Hidjah 1445, sur MouslimRadio.


Le Centre Palestinien D'Information


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,
Voici le Flash info pour le Mercredi 13 Dhou Hidjah 1445, sur MouslimRadio.
Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.

.
..

…….Le Hamas appelle à s’insurger contre le terrorisme des colons en Cisjordanie.
mardi 18-juin-2024.

Le mouvement de la résistance islamique, Hamas, a condamné les agressions des colons en Cisjordanie occupée, y voyant un comportement sioniste raciste soutenu par les dirigeants des autorités d’occupation dans le but de judaïser la terre de la Palestine et expatrier son peuple.

Le Hamas a considéré que ces attaques terroristes qui s’accompagnent avec des envahissements quotidiens de toutes les régions de la Cisjordanie, reflètent le comportement sioniste arrogant qui méprise tous les appels onusiens et internationaux à mettre fin aux agressions des colons.

Cette arrogance et ce défi nécessitent une réaction internationale pour arrêter les attaques systématiques qui se déroulent sous la direction des dirigeants sionistes fascistes.

Le Hamas a appelé les Palestiniens et les jeunes révolutionnaires dans toutes les contrées de la Cisjordanie à s’insurger et à contrer les attaques des colons extrémistes.

Le mouvement de la résistance a exhorté les Palestiniens à exacerber la résistance pour arracher tous droits nationaux avec à leur tête l’instauration d’un Etat palestinien autonome avec al-Quds comme capitale.

….ONU : 193 employés de l’UNRWA tués depuis le début de la guerre à Gaza.
mardi 18-juin-2024.

L’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) a confirmé le martyre de 193 de ses travailleurs lors de la guerre génocidaire dans la bande de Gaza, ajoutant qu’il s’agit du « plus grand nombre de martyrs dans l’histoire des Nations Unies ».

L’UNRWA a déclaré dans un tweet sur la plateforme X : « La bande de Gaza représente l’endroit le plus dangereux au monde pour les travailleurs humanitaires ».

L’UNRWA a appelé à des enquêtes sur les violations commises par l’entité usurpatrice néonazie sioniste (Israël) à son encontre, qui comprenaient des attaques contre ses bâtiments et ses centres abritant des civils déplacés dans la bande de Gaza.

Dans le même contexte, le commissaire général de l’UNRWA, Philippe Lazzarini, avait confirmé plus tôt que les employés des Nations Unies avaient été nombreusement tués d’une manière sans précédent à Gaza, soulignant que les installations de l’organisation avaient été endommagées ou détruites.

Il a confirmé que l’Occupation avait arrêté et torturé les employés de l’agence et les avait forcés à avouer des crimes qu’ils n’avaient pas commis, dans le but de détruire l’agence et de fausser sa réputation.

L’UNRWA a été créé en 1949 pour s’occuper des affaires des réfugiés, lorsque la question des réfugiés palestiniens est apparue, dont la plupart ont été déplacés vers la Cisjordanie et la bande de Gaza, ainsi que vers les pays voisins en Jordanie, au Liban et en Syrie, à la suite de l’Occupation des territoires palestiniens en 1948 et le déplacement des Palestiniens de leurs terres.

Pour le 255e jour consécutif, l’armée d’Occupation terroriste nazie sioniste poursuit son agression barbare contre la bande de Gaza, avec le soutien américain et européen, alors que ses avions bombardent les environs des hôpitaux, des bâtiments, des tours et des maisons civiles palestiniennes, les détruisant au-dessus des têtes des habitants, tout en empêchant l’entrée de l’eau, de la nourriture, des médicaments et du carburant.

L’agression continue, du gouvernement d’extrême droite dirigé par Netanyahu, contre Gaza a tué 37 337 personnes et blessé 85 299 autres, en plus du déplacement d’environ 1 700 000 de personnes de la population de la bande, selon les données des Nations Unies.

….Jérusalem: Manifestations massives pour exiger le renversement du gouvernement de Netanyahu.
mardi 18-juin-2024.

Des milliers d’Occupation néonazie sioniste ont manifesté, lundi soir, devant le bâtiment de la Knesset, dans la ville de Jérusalem occupée, pour exiger le renversement du gouvernement de Benjamin Netanyahu et la tenue d’élections anticipées.

Des sources médiatiques ont rapporté que la police d’Occupation nazie sioniste avait utilisé des canons à eau pour réprimer les manifestations, en fermant la rue Gaza à Jérusalem-Ouest, où se trouve la résidence de Netanyahu.

Selon les mêmes sources, certains manifestants ont réussi à franchir une barrière de police placée pour les empêcher d’atteindre le siège de Netanyahu, tandis que d’autres ont incendié le siège.

Les manifestants ont brandi des banderoles critiquant la manière dont Netanyahu a traité des questions clés, notamment la promotion d’un projet de loi relatif à la conscription qui exempte les juifs religieux (Haredim) du service militaire obligatoire, en plus de sa politique dans la guerre dans la bande de Gaza, de son refus de parvenir à un cessez-le-feu avec la résistance et les attaques du Hezbollah libanais contre le nord de la Palestine occupée.

Le journal Yedioth Ahronoth a rapporté que des manifestations similaires auront lieu, mercredi prochain, dans le Néguev et jeudi devant la maison de Netanyahu à Césarée, en plus d’énormes manifestations samedi soir prochain à Tel Aviv et dans 60 autres endroits.

Les organisations à la tête de ces manifestations avaient annoncé une semaine entière de protestations dans le cadre d’une escalade de leur mouvement et de leurs manifestations contre le gouvernement Netanyahu, après la démission de Benny Gantz et Gadi Eizenkot du gouvernement et la dissolution du conseil de guerre qui dirigeait la guerre dans la bande de Gaza.

Le journal « Israel Today » a rapporté que l’organisation « Frères d’armes », qui comprend d’anciens soldats de l’armée d’Occupation terroriste sioniste, a organisé une marche de protestation qui a commencé du domicile du président Isaac Herzog jusqu’à la Knesset, dans le cadre de ce que les manifestants appellent « la semaine de résistance ».

….L’armée d’occupation reconnaît le meurtre de 19 officiers et soldats depuis début juin.
mardi 18-juin-2024.

Les données officielles israéliennes publiées par l’armée d’occupation montrent que 19 officiers et soldats des forces d’occupation ont été tués lors de combats dans la bande de Gaza et à la frontière nord de la Palestine occupée depuis le début du mois de juin.

Les données montrent qu’entre le 1er et le 5 juin, un soldat israélien a été tué dans une attaque de drone lancée par le Hezbollah contre un rassemblement militaire de soldats d’occupation à Harfeish, à la frontière palestino-libanaise.

Il a été indiqué qu’entre le 2 et le 6 juin, un soldat « israélien » a été tué dans un affrontement armé avec des membres de la résistance palestinienne « derrière les lignes » depuis la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza.

Un officier de l’unité « Al-Yamam Special » des forces d’occupation a été tué lors du massacre perpétré par l’occupation avec l’aide américaine dans le camp de réfugiés de Nuseirat et dans le gouvernorat central de la bande de Gaza au cours de laquelle l’occupation a annoncé la récupération de 4 de ses prisonniers.

Les données de l’armée d’occupation indiquent que quatre soldats ont été tués dans une « embuscade » dans un bâtiment piégé au centre de Rafah, menée par la résistance palestinienne entre le 4 et le 10 juin.

Avant-hier, samedi ; Le 15 juin, 8 soldats de l’armée d’occupation ont été tués ; Parmi eux se trouve le commandant adjoint de l’unité de la compagnie du génie, suite à une opération complexe menée par les Brigades Al-Qassam (mouvement Hamas) et au bombardement d’un véhicule blindé israélien (véhicule Tigre) dans la ville de Rafah.

Le même jour, l’armée d’occupation a annoncé que deux de ses soldats avaient été tués dans l’explosion d’un engin explosif dans un char israélien au milieu de la bande de Gaza. Tandis qu’un autre soldat a été annoncé mort des suites de ses blessures lors de l’attentat à la bombe contre un bâtiment piégé à Rafah le 10 juin.

Hier dimanche, l’armée d’occupation a déclaré qu’un autre soldat avait été tué lors de combats terrestres avec la résistance palestinienne à Rafah, au sud de la bande de Gaza.

….Des familles palestiniennes entières ont été martyrisées… Une enquête approfondie documente les crimes de l’occupation à Gaza.
mardi 18-juin-2024.

Aujourd’hui, lundi, l’Associated Press a publié une enquête approfondie documentant le martyre de familles palestiniennes entières dans la guerre d’extermination menée par l’armée d’occupation israélienne dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre 2023. L’agence affirme que les campagnes aériennes et terrestres israéliennes dans La bande de Gaza anéantit des familles palestiniennes entières, « à un degré sans précédent », notant que des lignées entières, et parfois quatre générations d’une même famille, sont tuées lors d’une seule frappe aérienne ou d’une série de raids contre les membres d’une même famille s’abritant ensemble des bombes. Elle dit que cela se produit souvent sans avertissement préalable des bombardements.

L’enquête de l’agence identifie au moins 60 familles palestiniennes dans lesquelles 25 personnes ou plus ont été martyrisées lors de raids entre octobre et décembre, pendant « la phase la plus sanglante et la plus destructrice de la guerre ». L’enquête conclut que plusieurs familles de la bande de Gaza n’ont presque plus personne pour documenter le nombre de martyrs, tandis que des milliers de personnes ne peuvent identifier tous leurs martyrs en raison de la présence de nombreux corps sous les décombres.

En surveillant le nombre de martyrs par famille, l’agence indique que parmi les plus touchées se trouve la famille Al-Mughrabi, dont plus de 70 personnes ont été martyrisées lors d’un seul raid israélien en décembre, suivie par la famille Abu Al-Naja, dont plus de 50 membres ont été martyrisés lors de raids en octobre de l’année dernière. Parmi eux se trouvent au moins deux femmes enceintes. Quant au clan Dughmush, il a perdu au moins 44 membres lors d’un raid contre une mosquée, portant leur nombre total à plus de 100 après plusieurs semaines. Quant à la famille Abu Al-Qumsan, elle a perdu plus de 80 membres au printemps.

Selon l’Associated Press, son examen comprenait le registre des martyrs publié par le ministère de la Santé dans la bande de Gaza jusqu’en mars, les avis de décès en ligne, les pages et feuilles de calcul des réseaux sociaux pour les familles et les quartiers, les témoignages et les survivants, en plus des données de « Air Wars ». C’est une organisation de surveillance des conflits. L’agence a également identifié et analysé la localisation géographique de dix raids israéliens, qui comptent parmi les attaques les plus sanglantes de la guerre, et qui ont conduit collectivement à la mort de plus de 500 personnes, entre le 7 octobre et le 24 décembre.

L’agence affirme que les dix raids analysés visaient principalement des bâtiments résidentiels, des maisons et des refuges, où parents, enfants et grands-parents se rassemblaient en quête de sécurité, notant qu’il n’y avait en aucun cas de cible militaire claire ni d’avertissement direct à ceux qui… étaient à l’intérieur de ces bâtiments. L’agence raconte l’histoire de la famille Salem, qui a perdu au total 270 de ses membres, soulignant que la famille a hissé le drapeau blanc sur son bâtiment, qui se trouvait au milieu d’une zone de combat, et a informé l’armée d’occupation qu’elle va pas partir parce qu’il n’y avait pas d’endroit sûr. 170 membres de la famille ont été tués lors de deux raids à huit jours d’intervalle. L’agence note que la maison familiale dans le nord de Gaza, qui a été détruite à deux reprises en 2009 et 2014, est désormais une structure incendiée de l’intérieur.

Trois raids sur quatre semaines ont également entraîné le martyre de 30 personnes de la famille Al-Agha, tandis qu’une série de raids contre un camp de réfugiés en décembre a entraîné le martyre de 106 personnes appartenant à au moins quatre familles. Dans le camp de réfugiés de Jabalia, au nord de la bande de Gaza, les bombes israéliennes ont détruit tout un groupe de bâtiments le 31 octobre. Près de 40 membres de la famille Abu Al-Qumsan ont été tués lors de ces raids, tandis que le nombre total de martyrs lors de ces raids est encore inconnu. Ce jour-là, Israël a affirmé avoir pris pour cible un haut dirigeant du mouvement Hamas.

Des familles entières ont disparu de Gaza.

L’occupation israélienne fait face à des accusations de crimes de guerre et de génocide dans la bande de Gaza devant la Cour internationale de justice et la Cour pénale internationale. Dans ce contexte, Craig Jones, professeur à l’Université de Newcastle, qui a étudié le rôle des avocats militaires israéliens, affirme qu’Israël a clairement assoupli ses normes concernant les pertes civiles, reconnaissant que le droit de la guerre autorise « une forme de guerre précipitée », dans laquelle l’armée doit réagir rapidement et à des circonstances changeantes, il affirme qu’« Israël viole très clairement le droit parce qu’il dépasse de manière flagrante les limites des règles ». .»

Quant au chef de l’Observatoire euro-méditerranéen des droits de l’homme, basé à Genève, il affirme : « Les Palestiniens se souviendront de familles entières qui ont disparu de leur vie », ajoutant : « C’est comme si un village ou un petit village avait été détruit. complètement effacé. » Dans ce contexte, l’historien palestino-américain de l’Université de Columbia, Rashid Khalidi, affirme que cette guerre est plus meurtrière que la Nakba de 1948, au cours de laquelle 20 000 personnes furent martyrisées. Il a ajouté : « Je ne pense pas que l’histoire palestinienne moderne ait été témoin de quelque chose de similaire. »

À son tour, la directrice de l’organisation « Air Wars », Emily Tripp, souligne que ses enquêteurs ont eu du mal à traiter du meurtre de générations de familles entières, ajoutant : « Parfois, nous avons dû créer un arbre généalogique pour comprendre les dégâts causés aux civils. »

….Journaliste gouvernemental à Gaza : L’occupation et l’administration américaine perpétuent la famine dans la bande de Gaza.
mardi 18-juin-2024.

Le bureau des médias du gouvernement à Gaza a annoncé lundi que l’occupation israélienne et l’administration américaine utilisent l’aide et la nourriture comme outil de pression politique contre les civils de la bande de Gaza, perpétuant la famine et aggravant délibérément la situation humanitaire.

Le bureau a ajouté dans un communiqué de presse reçu par le Centre d’information palestinien que « depuis le début de la guerre génocidaire dans la bande de Gaza, l’occupation israélienne et l’administration américaine ont utilisé l’aide et la nourriture comme une carte et un outil de politique » de pression contre les civils, en particulier les enfants et les malades dans la bande de Gaza, qui comptent environ 2,4 millions de personnes vivant « des conditions humanitaires difficiles et une véritable famine, en particulier dans les gouvernorats de Gaza et du Nord, car cela est considéré comme une violation des valeurs morales et humanitaires, une violation du droit international, exploitation des besoin des enfants, des civils et des malades et aggravation de leurs souffrances à des fins politiques, mettant leur vie en danger.

Il a souligné que « les conditions dans la bande de Gaza deviennent de plus en plus désastreuses et difficiles, et que la crise humanitaire a considérablement accru sa gravité, en particulier pour le groupe d’enfants, de malades et de blessés qui ne trouvent pas de nourriture ou de soins, en conjonction avec la fermeture de tous les points de passage dans la bande de Gaza et l’interdiction de l’entrée de l’aide, des biens et des marchandises. Nous mettons en garde contre ces violations flagrantes des droits de l’homme commises par l’occupation et l’administration américaine dans la bande de Gaza, qui auront des répercussions catastrophiques et dangereuses sur le plan humanitaire.

Il a condamné dans les termes les plus fermes « le crime inhumain de famine que l’occupation et l’administration américaine utilisent de manière hideuse pour atteindre des objectifs politiques » et a appelé « la société et tous les pays du monde libre à condamner ce crime odieux qui provoque de graves conséquences » et nuit à la situation humanitaire dans la bande de Gaza.

Il a tenu l’occupation et l’administration américaine pleinement responsables des graves répercussions et effets résultant de ce crime odieux contre les civils et contre les enfants, les malades et les blessés, et a exigé qu’ils soient traduits devant les tribunaux internationaux pour avoir commis ces crimes qualifiés de contre l’humanité et contre le droit international.

Il a également appelé « la communauté internationale et les organisations internationales à exercer une pression sérieuse et réelle pour mettre fin à la guerre génocidaire, ainsi qu’à cesser d’utiliser la nourriture et l’aide comme un outil de pression politique sur les civils, les enfants, les malades et les blessés » en raison de ses répercussions et effets dangereux.

….Al-Reshq : La résistance a démantelé le cabinet de guerre sioniste.
lundi 17-juin-2024.

Le membre du bureau politique de Hamas Ezzat al-Reshq, a assuré que la résistance dans la bande de Gaza a réussi à démanteler le cabinet de guerre sioniste qui avait été formé depuis huit mois pour démanteler la résistance.

Lors de la réunion du cabinet, le chef du gouvernement israélien, Benjamin Netanyahu, a informé ses ministres de sa décision de dissoudre le cabinet de guerre après la démission de deux ministres Benny Gantz et Gadi Eizenkot.

La radio israélienne a indiqué que Netanyahu a pris la décision de la dissolution après la demande de Ben-Gvir, le ministre extrémiste de la sûreté nationale, de rejoindre le gouvernement de guerre et son cabinet.

…..Gaza Santé : 37 347 martyrs depuis le début de l’agression.
lundi 17-juin-2024.

Le ministère de la Santé de Gaza a déclaré dans son rapport statistique quotidien sur le nombre de martyrs et de blessés dus à l’agression israélienne en cours contre la bande de Gaza pour le 255e jour, que l’occupation israélienne a commis deux massacres contre des familles dans la bande de Gaza, dont 10 martyrs et 73 blessés au cours des dernières 24 heures.

Le ministère de la Santé a souligné qu’il y avait encore un certain nombre de victimes sous les décombres et sur les routes, et que les ambulances et les équipes de la protection civile ne pouvaient pas les atteindre.

Il a confirmé que le bilan de l’agression israélienne s’est élevé à 37.347 martyrs et 85.372 blessés depuis le 7 octobre dernier.

….Norvège : la possibilité d’un effondrement de l’Autorité palestinienne est réelle.
lundi 17-juin-2024.

Le ministre norvégien des Affaires étrangères, Espen Barth Eide, a déclaré qu’il existait une possibilité réelle d’effondrement de l’Autorité palestinienne en Cisjordanie, soulignant le manque de financement, la violence continue et le fait de ne pas permettre à un demi-million de Palestiniens de travailler en Palestine occupée.

« La situation est extrêmement dangereuse », a déclaré Barth Edi à Reuters. « L’Autorité palestinienne, avec laquelle nous travaillons en étroite collaboration, nous prévient qu’elle pourrait s’effondrer cet été. »

Il y a quelques jours, le ministre des Finances de l’occupation israélienne, Bezalel Smotrich, a ordonné la déduction de 35 millions de dollars américains des fonds fiscaux de l’Autorité palestinienne (dédouanement) et leur transfert aux familles israéliennes qui prétendent que leurs membres ont été tués dans des attaques menées par les Palestiniens.

Smotrich a déclaré : « L’Autorité palestinienne encourage le terrorisme et verse de l’argent aux familles des terroristes, des prisonniers et des prisonniers palestiniens libérés. »

Le ministre des Finances de Tel Aviv a confirmé qu’« Israël a déduit de ses fonds les mêmes montants payés par l’Autorité palestinienne et les transférera aux familles des victimes du terrorisme ».

En réponse, Axios a cité des responsables américains disant que l’administration du président Joe Biden s’inquiète de la possibilité d’un effondrement de l’Autorité palestinienne si « Israël » ne lui transfère pas les recettes fiscales.

Israël assiège financièrement l’Autorité palestinienne et refuse parfois de lui remettre les fonds de liquidation, qui sont l’argent des impôts qu’il collecte au nom de l’Autorité palestinienne en échange de 3 %, estimés à environ 188 millions de dollars par mois, et Israël déduit illégalement une partie de cet argent comme une approche punitive envers les Palestiniens.

…..Hamas : Bruler les équipements du passage frontalier de Rafah est un acte criminel et barbare des forces d’occupation.
lundi 17-juin-2024.

Le mouvement de la résistance islamique, Hamas, a qualifié la brulure du point frontalier de Rafah et de ses équipements par les forces d’occupation israélienne d’acte criminel et barbare qui intervient dans le cadre de la guerre génocidaire menée pour plus de huit mois contre le peuple palestinien dans la bande de Gaza.

« Ce comportement nazi constitue un crime de guerre consommé qui appelle une large condamnation internationale et la prise de mesures pour traduire en justice les dirigeants de l’occupation israélienne pour avoir détruit des installations civiles d’une manière déraisonnable », a déclaré le Hamas dans une conférence de presse tout en ajoutant que l’occupant israélien doit assumer les conséquences de ce crime qui a causé l’isolement du peuple palestinien du monde extérieur, privé des milliers de malades de quitter la bande pour se soigner et empêché l’entrée des aides humanitaires pour une population en famine.

Des sources médiatiques ont rapporté ce matin que les forces d’occupation israélienne ont brûlé, sous des tirs intenses de feu, la salle d’attente des voyageurs ainsi qu’un nombre de bâtiments administratifs du passage terrestre de Rafah.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com et encore bien d’autres sur http:// french wafa.ps

flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo,wafa

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://french.wafa.ps/Pages/LastNews
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

Assalam aleykoum,
Voici les titres du Flash info pour le Mercredi 13 Dhou Al Hidjah 1445, sur MouslimRadio.

Article complet sur :

Home


et
https://french.wafa.ps

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste #juif #hebron #cisjordanie #Bethléem #Naplouse #jenine #liban #jericho #Tulkarem #Qalqiliya #Beitunia #Beyrouth #Ramallah #Rafah #colon @hattek.hb3 @redazere