Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Jeudi 8 Dhou Al Qiddah 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Jeudi 8 Dhou Al Qiddah 1445, sur MouslimRadio.


Le Centre Palestinien D'Information


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,
Voici le Flash info pour le Jeudi 8 Dhou èl Qidah 1445, sur MouslimRadio.
Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.
.
..
…..8 massacres et 82 martyrs dus à l’agression de l’occupation contre Gaza en 24 heures.
mercredi 15-mai-2024.
Le ministère de la Santé a annoncé que l’occupation « néonazie sioniste » a commis 8 massacres contre des familles dans la bande de Gaza, qui ont entrainé 82 martyrs et 234 blessés dans les hôpitaux au cours des dernières 24 heures.
Dans son rapport quotidien, le ministère a confirmé que le bilan de l’agression s’est élevé à 35 173 martyrs et 79 061 blessés, depuis le 7 octobre dernier.
Il a déclaré : « Il y a encore un certain nombre de victimes sous les décombres et sur les routes, et les ambulances et les équipes de la protection civile ne peuvent pas les atteindre. »
Depuis le 7 octobre dernier, les forces armées d’occupation terroriste sioniste mènent une guerre dévastatrice dans la bande de Gaza, qui a fait des dizaines de milliers de martyrs, de blessés et de disparus, outre le déplacement de deux millions de personnes et une destruction très généralisée d’habitations et d’infrastructures. Cela a touché plus de 70 % des bâtiments, avec un siège resserré et une crise humanitaire étouffante et une famine sans précédent, notamment à Gaza et dans son nord.
…….La délégation du Hamas conclut un programme de visites en Tunisie.
mercredi 15-mai-2024.
Hier, mardi, la délégation du mouvement Hamas a conclu un programme de visites en Tunisie, au cours duquel elle a rencontré un certain nombre de composantes politiques et nationales tunisiennes, pour les informer de l’évolution de la bataille du «déluge d’Al-Aqsa» et saluer le rôle tunisien en soutenant la position palestinienne.
La délégation a participé à une assemblée populaire générale de soutien à la résistance organisée par le Forum Social Tunisien au Palais des Conférences de la capitale, en présence des factions de la résistance palestinienne.
La délégation du mouvement comprenait Sami Abou Zouhri, membre du Bureau des relations arabes et islamiques et chef du département politique du Hamas à l’étranger, et Youssef Hamdan, le représentant du mouvement en Algérie.
L’Union générale tunisienne du travail, le Parti tunisien du travail, le Décanat des médecins, le Parti du travail et de la réussite, la Coordination de l’action pour la Palestine, le Parti populaire, le Syndicat des journalistes tunisiens, le Parti du courant démocratique, le Mouvement de lutte nationale et il a également reçu une délégation du Mouvement Ennahdha.
La délégation a rendu visite à la famille du martyr Muhammad Al-Zawari, accompagnée des représentants des factions de la résistance participant au forum social. Au cours de la visite, la délégation a renouvelé sa fierté pour ce qu’Al-Zawari a apporté à la résistance, soulignant le rôle important de celui-ci pour la nation dans la bataille de libérer la Palestine et débarrasser le monde du Sionisme, dont les ambitions s’étendent au-delà de la géographie de la Palestine.
La délégation des factions de la résistance a également rendu visite aux blessés palestiniens reçus en Tunisie et les a rassurés sur leurs conditions, appréciant hautement les sacrifices que notre peuple consent sur le chemin de la liberté et de la libération.
La délégation du mouvement avait participé à une manifestation de solidarité étudiante organisée par l’Union générale tunisienne des étudiants de l’Université Zaytouna, où le Dr. Sami Abou Zouhri a prononcé un discours, dans lequel il a souligné l’importance du mouvement étudiant mondial rejetant les crimes de l’occupation terroriste sioniste pour libérer la jeunesse mondiale de l’hégémonie du lobby sioniste et briser son récit.
La visite s’est terminée par une conférence de presse à l’intention des factions de la résistance, tenue au siège du Syndicat national des journalistes tunisiens, au cours de laquelle Dr. Sami Abou Zouhri a parlé de la valeur de la résistance et de sa capacité à épuiser l’occupation et de la fermeté légendaire de notre peuple, qui impose à chacun la responsabilité de se tenir à ses côtés, saluant le rôle de la Tunisie, au niveau officiel, populaire et de manière partisane, et tous les organismes et coordinations aux côtés de notre peuple, accueillant les blessés, envoyant de l’aide et organisant des événements et des manifestations importants pour confirmer la position de la Tunisie, toujours aux côtés de la droite palestinienne et de la résistance.
….La Nakba: 76 ans et la tragédie se poursuit.
mercredi 15-mai-2024.
À l’occasion du 76e anniversaire de la Nakba palestinienne, les Palestiniens vivent de nouveaux chapitres de la tragédie qui semblent plus cruels et plus brutaux avec la guerre génocidaire, menée par l’Entité usurpatrice néonazie sioniste (Israël), dans la bande de Gaza, pour le 8e mois consécutif.
« Nakba » est un terme que les Palestiniens donnent au jour où l’entité d’occupation sioniste a été déclarée sur la plupart de leurs terres, le 15 mai 1948, après des massacres sanglants, au cours desquels des centaines de milliers d’habitants autochtones ont été forcés de quitter leurs terres.
Selon un récent rapport du Bureau central palestinien des statistiques, l’entité usurpatrice sioniste a tué 134 000 Palestiniens et Arabes en Palestine depuis 1948, en plus d’avoir enregistré environ un million d’arrestations depuis la « Naksa » de 1967, lorsque l’entité sioniste a occupé la bande de Gaza et la Cisjordanie, y compris Jérusalem occupée.
Le 15 mai de chaque année, les Palestiniens commémorent la Nakba à travers des marches, des événements et des expositions dans les territoires palestiniens et dans la diaspora du monde entier.
Cet anniversaire date, cette année, au milieu d’une guerre de génocide dévastatrice par l’entité usurpatrice sioniste contre la bande de Gaza, et d’une escalade de l’agression en Cisjordanie et à Jérusalem occupée.
L’origine de l’entité cancéreuse.
Le soir du 14 mai 1948, l’entité usurpatrice sioniste (Israël) annonce la création de son entité sur la terre de Palestine, et les États-Unis sont les premiers à la reconnaître.
Après moins de deux décennies, l’entité sioniste a occupé le reste de la Palestine, en particulier la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est et la bande de Gaza, ainsi que les terres arabes du Liban, de Syrie, de Jordanie et d’Égypte.
La Nakba en chiffres.
Selon le Bureau central palestinien des statistiques, les événements de la Nakba et les déplacements qui ont suivi ont constitué une tragédie majeure pour le peuple palestinien, compte tenu de l’expulsion concomitante de tout un peuple et du remplacement de groupes et d’individus de diverses régions du monde dans leurs lieu.
Le Bureau central palestinien des statistiques indique dans un rapport, publié dimanche dernier, que la Nakba a entraîné le déplacement de plus d’un million de Palestiniens sur les 1 400 000 qui résidaient dans 1 300 villages et villes en 1948, vers la Cisjordanie, la bande de Gaza et les pays arabes voisins, en plus du déplacement interne de milliers d’entre eux dans les territoires soumis au contrôle de l’occupation.
Pendant cette époque, l’occupation sioniste contrôlait 774 villages et villes palestiniennes, dont 531 ont été complètement détruits, tandis que le reste était soumis à l’occupation et à ses lois.
Selon le rapport, « le processus de nettoyage a été accompagné par des gangs sionistes qui ont commis plus de 70 massacres contre des Palestiniens, qui ont conduit au martyre de plus de 15 000 Palestiniens ».
Pendant la Nakba, l’entité sioniste s’est établie sur plus de 85% de la superficie de la Palestine historique, qui s’étend sur environ 27 000 kilomètres carrés.
Le rapport montre que 134 000 Palestiniens et Arabes ont été tués en Palestine, depuis la « Nakba » en 1948, en plus d’enregistrer environ un million d’arrestations depuis la « Naksa » en 1967.
Nombre et répartition des Palestiniens.
Selon l’Autorité centrale des statistiques ; « Le nombre total de Palestiniens dans le monde a atteint 14 630 000 de personnes à la fin de 2023 », notant que « le nombre de Palestiniens a été multiplié par environ 10 depuis les événements de la Nakba de 1948 ».
Il explique que les Palestiniens sont répartis dans le monde comme suit : « 5 500 000 dans l’État de Palestine (Cisjordanie, y compris Jérusalem et Gaza), et environ 1 700 000 dans l’intérieur occupé en 1948, tandis que le nombre de Palestiniens dans les pays arabes atteignait environ 6 560 000, et environ 772 000 dans les pays étrangers.
Les Palestiniens sont répartis comme suit : « 3 200 000 en Cisjordanie, dont 477 000 à Jérusalem-Est, et il y en a 2 100 000 dans la bande de Gaza, tandis que le reste se trouve dans la diaspora (en dehors des limites historiques de la Palestine), selon la même source.
Le rapport statistique indique : « Les Palestiniens constituent environ 49,9 % de la population résidant en Palestine historique, tandis que les Juifs en constituent 50,1 %, mais ils exploitent plus de 85 % de la superficie totale de la Palestine historique. »
Ainsi, ajoute l’Autorité des statistiques, « le nombre de Palestiniens dans la Palestine historique est d’environ 7 300 000, tandis que le nombre de Juifs est estimé à environ 7 200 000 d’ici fin 2023 ».
Concernant la densité de population, le rapport palestinien indique qu’elle est de « 582 individus par kilomètre carré en Cisjordanie et de 6 185 individus par kilomètre carré dans la bande de Gaza, comme à la fin de 2023 ».
Colonisation et arrestations.
Depuis les événements de la Nakba jusqu’à aujourd’hui, les politiques de détention sionistes à l’encontre des Palestiniens se sont poursuivies et le Bureau central officiel des statistiques déclare que plus d’un million d’arrestations ont été enregistrées depuis 1967, indiquant qu’il y a actuellement environ 9 400 prisonniers dans les prisons d’occupation sioniste.
Au niveau des colonies, le rapport palestinien indique que « le nombre de sites coloniaux et de bases militaires sionistes fin 2022 en Cisjordanie atteignait 483 sites, dont 151 colonies et 25 avant-postes habités qui étaient considérés comme des quartiers appartenant aux colonies existantes. »
Il parle également de « 163 avant-postes coloniaux et 144 autres sites classés comme zones industrielles, touristiques ou de services et camps militaires ».
Le Bureau central palestinien des statistiques a déclaré que le nombre de colons en Cisjordanie « a atteint 745 467, fin 2022, dont la plupart vivent dans le gouvernorat de Jérusalem, avec 336 272 colons ».
La guerre génocidaire à Gaza.
L’anniversaire de la Nakba survient alors que l’occupation néonazie sioniste poursuit sa guerre dévastatrice brutale contre Gaza, depuis le 7 octobre 2023, faisant plus de 114 000 martyrs et blessés, pour la plupart des enfants et des femmes, et environ 10 000 disparus dans un contexte de destruction massive et de famine qui a coûté la vie à des enfants et des personnes âgées.
Comme cela s’est produit, il y a plus de sept décennies, sous le poids des massacres et des bombardements, les forces armées d’occupation terroriste sioniste ont déplacé près de 2 000 000 de citoyens et les ont transformés en personnes déplacées, vivant sous des tentes et sans abri, subissant un déplacement après l’autre, au milieu de bombardements et de famine sans précédent.
Le Bureau central palestinien des statistiques affirme dans son rapport que les pertes directes de la bande de Gaza résultant de la guerre génocidaire sioniste actuelle s’élèvent à environ « 30 milliards de dollars », notant que « plus de 31 000 bâtiments ont été détruits et environ 17 000 bâtiments ont été gravement endommagés », et 41 000 bâtiments ont été modérément endommagés.
Tueries et destructions en Cisjordanie.
Parallèlement à sa guerre barbare contre Gaza, l’armée d’occupation néonazie sioniste a intensifié ses opérations en Cisjordanie, faisant 498 martyrs et environ 5 000 blessés, depuis le 7 octobre, en plus de milliers d’arrestations, selon les données du ministère palestinien de la Santé.
Le Bureau central des statistiques indique qu’au cours de l’année 2023, l’ennemi occupant sioniste « a démoli et détruit plus de 659 bâtiments et installations en Cisjordanie » et a émis « 1 333 ordres de démolition d’installations palestiniennes, sous prétexte de ne pas avoir de licence ».
.Malgré son attaque contre Rafah, Biden approuve un nouveau paquet d’armes pour l’occupation sioniste.
mercredi 15-mai-2024.
Hier, mardi, l’administration du président américain Joe Biden a informé le Congrès d’un nouveau paquet d’armes alloué à l’entité usurpatrice sioniste (Israël), d’une valeur d’un milliard de dollars, une semaine après que Washington a menacé de retirer certaines armes à Tel Aviv, en raison des craintes d’une attaque de grande envergure contre Rafah, au sud de la bande de Gaza.
Un responsable américain a déclaré que l’administration avait informé de manière informelle le Congrès du paquet d’armes qui devait être approuvé, qui faisait partie de l’aide militaire de 95 milliards de dollars récemment approuvée par le Congrès, pour soutenir la défense de l’Ukraine, de l’entité sioniste usurpatrice et de Taiwan.
Cette décision intervient une semaine après que Biden a averti qu’il pourrait refuser les bombes et les obus d’artillerie à l’entité sioniste, si Netanyahu poursuivait son attaque contre la ville de Rafah, qui regorge de personnes déplacées.
Le conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a annoncé lundi dernier que Washington continuait d’envoyer une assistance militaire à I’ennemi occupant sioniste «Israël), tout en justifiant l’arrêt des livraisons de bombes, en affirmant que l’administration américaine « ne croit pas qu’elles devraient être larguées sur des villes densément peuplées ».
Le Wall Street Journal a cité des sources bien informées disant que le nouveau paquet comprend la fourniture de munitions pour des chars d’une valeur de 700 millions de dollars, de véhicules tactiques d’une valeur de 500 millions de dollars et d’obus de mortier, d’une valeur de 60 millions de dollars.
Le journal souligne que cette décision témoigne de la réticence de l’administration Biden à approfondir son différend avec Benjamin Netanyahu, au sujet de l’opération Rafah, en restreignant les ventes d’armes à long terme.
Le journal américain a souligné que l’approbation de ce paquet intervient malgré l’opposition des représentants progressistes du Parti démocrate, mécontents des lourdes pertes parmi les civils dans la bande de Gaza, tandis que le Parti républicain a soutenu presque unanimement la fourniture de ces armes à l’occupation terroriste (Israël).
Le transfert d’armes n’a pas cessé.
Le Washington Post a cité un responsable américain confirmant que les transferts d’armes vers l’entité usurpatrice (Israël) se déroulaient comme prévu à l’avance.
D’un autre côté, le sénateur démocrate Chris Hollen a déclaré que son pays ne devrait pas procéder au transfert d’armes offensives supplémentaires vers l’entité sioniste, tant qu’elle n’aura pas répondu aux préoccupations de Washington concernant Rafah, tout en facilitant l’acheminement de l’aide humanitaire, selon le journal.
La Chambre des représentants doit voter demain, jeudi, sur un projet de loi soumis par les républicains visant à contraindre le président Biden, à remettre les livraisons d’armes à l’entité usurpatrice sioniste qu’il a décidé de suspendre.
Le projet de loi menace de restreindre le financement du Pentagone et du Département d’État si Biden adhère à la décision de cesser de livrer une cargaison de bombes lourdes à l’occupation terroriste sioniste pour faire pression sur celle-ci, pour qu’elle n’envahisse pas la ville de Rafah.
Il est probable que la Chambre approuvera le projet de loi après qu’un certain nombre de représentants démocrates l’auront soutenu, avant qu’il ne soit soumis au vote du Sénat.
….Plus de 150 000 femmes enceintes sont confrontées à des problèmes de santé et à des risques désastreux à Gaza.
mercredi 15-mai-2024.
L’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) a confirmé que plus de 150 000 femmes enceintes dans la bande de Gaza sont confrontées à des conditions de santé et à des risques terribles, en particulier avec le nouvel exode de la ville frontalière de Rafah, qui compte environ 1,4 million de Palestiniens. .
L’agence a déclaré dans un communiqué publié par le Centre d’information palestinien : « Aucun enfant dans le monde ne devrait souffrir ainsi. Nous avons besoin d’un cessez-le-feu maintenant », dénonçant la détérioration de la situation humanitaire et la décrivant comme un nouveau niveau de désespoir qui se déroule sous les yeux du monde, avec le déplacement à nouveau des Palestiniens de la ville de Rafah vers Khan Yunis, en raison de l’agression israélienne en cours contre la bande de Gaza depuis le 7 octobre dernier.
Plus tôt, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) avait confirmé que 95 % des femmes enceintes ou allaitantes étaient confrontées à de graves pénuries alimentaires, tandis que le Fonds des Nations Unies pour la population avait confirmé que 62 colis d’aide contenant du matériel de maternité attendaient d’être autorisés à entrer par le terminal de Rafah.
Le ministère de la Santé de la bande de Gaza avait précédemment mis en garde contre l’effondrement du système de santé en raison du manque de carburant dans les secteurs médicaux opérant à Gaza.
Le ministère a déclaré hier lundi dans un communiqué : « Nous ne sommes qu’à quelques heures de l’effondrement du système de santé dans la bande de Gaza en raison de l’incapacité d’acheminer le carburant nécessaire au fonctionnement des générateurs électriques dans les hôpitaux, les ambulances, et les employés des transports.
L’armée d’occupation israélienne continue de prendre d’assaut et de fermer le terminal de Rafah pour le huitième jour consécutif depuis le début de son invasion terrestre de la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza, et n’a apporté aucune aide de Kerem Shalom , ce qui a empêché l’arrivée de l’aide humanitaire et médicale.
Cela coïncide avec la poursuite de l’invasion terrestre israélienne des zones orientales de la ville de Rafah et le contrôle total du passage civil de Rafah, après une nuit de violents bombardements qui ont ciblé ses environs et les zones à l’est de la ville peuplées de personnes déplacées.
L’UNRWA a déclaré : « Restreindre l’accès humanitaire est une question de vie ou de mort pour les habitants de la bande de Gaza, qui souffrent déjà des bombardements continus et de l’insécurité alimentaire. »
L’UNRWA a appelé à « ouvrir des couloirs sûrs pour le passage des travailleurs humanitaires vers Gaza ».
….Jour 221. Al-Qassam cible 18 véhicules et retranche les forces ennemies.
mercredi 15-mai-2024.
Pour le 221ème jour consécutif, les Brigades Qassam continuent d’affronter les forces sionistes qui pénètrent sur plusieurs fronts, ce qui a jusqu’à présent entraîné la mort de (620) officiers et soldats et la blessure de plus de (3464) autres, selon les aveux de l’armée ennemie, plus de (7 151) blessés selon les rapports des hôpitaux, en plus de la destruction totale ou partielle de centaines de véhicules. Elles ont également continué à bombarder les sites ennemis et les colonies dans la bande de Gaza, et à détruire ses concentrations militaires dans les différents axes d’incursion.
Depuis le 7 octobre, les Brigades Qassam ont réussi à tuer des centaines de soldats et à capturer environ 250 sionistes, tandis que les missiles Qassam frappaient l’aéroport Ben Gourion, Ashkelon, Ashdod, les blocs et d’autres avec de grandes salves de missiles, dans le cadre de l’opération de bataille des inondations d’Al-Aqsa, qui a été lancée sur ordre du chef d’état-major de Qassam pour la défense d’Al-Aqsa et des lieux saints, et en réponse à l’appel des femmes de Jérusalem et d’Al-Aqsa.
Les médias militaires des Brigades martyres Izz al-Din al-Qassam ont publié hier mardi une série de communications militaires sur nos moudjahidines confrontés aux forces ennemies pénétrant dans un certain nombre d’axes de combat et poursuivant leurs violents affrontements avec les soldats et véhicules ennemis avec des engins explosifs et des missiles antiblindés et antipersonnel, en plus de continuer à détruire les concentrations militaires ennemies avec des missiles et des obus de mortier dans diverses zones.
Les médias militaires ont également publié deux clips vidéo montrant des scènes d’affrontements entre les moudjahidin d’Al-Qassam et des soldats et véhicules ennemis à l’est du camp de Jabalia, dans le nord de la bande de Gaza. Les deux clips montraient le ciblage d’un certain nombre de véhicules ennemis par « Al-Yassin » et des obus anti-blindés de 105″, en plus de viser des bâtiments dans lesquels les forces sionistes étaient barricadées avec des obus « TBG », comme le montrent les scènes, et ont suivi un tireur d’élite sioniste enfermé dans une maison.
Les médias militaires ont également diffusé un clip vidéo de nos moudjahidines affrontant des soldats et des véhicules ennemis sur les lignes de front à l’est de la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza. Les scènes montraient les moudjahidines de Qassam menant une opération complexe visant trois véhicules en faisant exploser un char Merkvah et un véhicule de transport de troupes avec deux charges de choc à distance nulle, et le troisième char a été touché par un obus « Al-Yassin 105 ». D’autres scènes ont montré le ciblage d’un certain nombre de véhicules sionistes et de certains d’entre eux. Ils ont pris feu, en plus de l’explosion d’un œil de tunnel par une force d’ingénierie sioniste qui a tenté d’entrer dans le tunnel. La lentille Qassam a documenté un hélicoptère ennemi évacuant les sionistes morts et blessés.
Les Brigades ont déclaré : Lors d’une opération combinée à l’extrémité de la rue des écoles du camp de Jabalia, dans le nord de la bande de Gaza, les Moudjahidines d’Al-Qassam ont ciblé une force sioniste spéciale barricadée à l’intérieur d’une maison avec un obus antipersonnel immédiatement après que les soldats ont évacué la maison. Au bas de la maison, ils ont été visés par un engin antipersonnel « tonnerre » et ont été tués et blessés, et peu de temps après, un certain nombre de nos Moudjahidines se sont avancés vers la maison et ont fait exploser un engin antipersonnel à l’entrée de la maison. Immédiatement après qu’une force blindée sioniste ait avancé pour secourir les blessés et récupérer les morts, nos Moudjahidines ont ciblé un char Mirkvah avec un obus « Al-Yassin 105 » et ont fait exploser un deuxième char Mirkvah avec un appareil choc.
Les Moudjahidines d’Al-Qassam ont réussi à s’emparer d’un drone sioniste qui effectuait une mission de renseignement à l’ouest du camp de réfugiés de Jabalia, au nord de la bande de Gaza.
En collaboration avec les Brigades Al-Quds, elles ont également ciblé un char sioniste « Merkvah » avec deux obus anti-blindés près du carrefour « Shafut » dans le quartier d’Al-Zaytoun, au sud de la ville de Gaza.
Les Brigades ont déclaré dans un rapport militaire : Elles ont détruit les forces sionistes qui pénétraient dans le quartier de Zaytoun dans la ville de Gaza avec des obus de mortier.
Les Brigades Al-Qassam ont détruit un quartier général de commandement ennemi dans l’axe « Netzarim » avec des obus de mortier de gros calibre.
Il est à noter que la bataille d’Al-Aqsa a eu lieu à l’aube du samedi 7 octobre 2023, avec une série de raids de moudjahidines sur des colonies et des sites militaires dans la bande de Gaza par voie terrestre, maritime et aérienne, et des massacres et la capture de centaines de soldats et usurpateurs sionistes.
….Au 222e jour… les développements les plus marquants du génocide israélien à Gaza.
mercredi 15-mai-2024.
Les forces d’occupation sionistes continuent de commettre le crime de génocide dans la bande de Gaza, pour le 222ème jour consécutif, en lançant des dizaines de frappes aériennes et de tirs d’artillerie, tout en commettant des massacres contre des civils, dans un contexte humanitaire catastrophique dû au siège et au déplacement de plus de 95% de la population.
Nos correspondants ont rapporté que les avions et l’artillerie d’occupation ont poursuivi leurs raids et leurs violents bombardements – aujourd’hui mercredi – dans diverses parties de la bande de Gaza, ciblant les maisons, les rassemblements de personnes déplacées et les rues, tuant des dizaines de personnes et faisant de nombreux blessés.
Les forces d’occupation poursuivent leur invasion terrestre de grands quartiers de Rafah et du quartier de Zaytoun dans le sud de Gaza, ainsi que de Jabalia et certaines parties du nord de Gaza, tout en continuant d’occuper le poste frontière de Rafah pour le neuvième jour consécutif.
L’avion d’occupation a lancé un raid sur le quartier d’Al-Sabra, au sud de la ville de Gaza.
Le directeur des soins infirmiers de l’hôpital européen de Gaza à Khan Yunis a annoncé que les générateurs électriques avaient cessé de fonctionner, avertissant que les blessés et les malades risquaient de mourir.
L’artillerie d’occupation a bombardé les quartiers d’Al-Salam et d’Al-Jeneina, à l’est de la ville de Rafah.
Des tirs d’armes à feu et des tirs d’artillerie israéliens ont été entendus à proximité de Tal al-Zaatar, dans le camp de réfugiés de Jabalia, au nord de la bande de Gaza.
Dans un nouveau crime contre des universitaires palestiniens, les forces d’occupation ont assassiné le Dr. Mamdouh Abu Al-Hassani, professeur de droit à l’Université de Palestine, et son père et deux de ses fils ont été martyrisés avec lui dans un bombardement israélien qui a visé leur maison dans la rue Old Gaza, dans la ville de Jabalia.
Un certain nombre de citoyens ont été blessés par l’avion d’occupation qui a visé une maison de la famille Brash à proximité du club dans le camp de réfugiés de Bureij, dans le centre de la bande de Gaza.
Les avions de combat de l’occupation ont bombardé une maison dans la rue Old Gaza à Jabalia al-Balad, au nord de la bande de Gaza.
L’artillerie d’occupation a repris ses bombardements sur le quartier d’Al-Zaytoun, au sud de la ville de Gaza.
Des sources locales ont rapporté que les forces d’occupation ont incendié les maisons dans lesquelles elles étaient stationnées depuis le début de l’opération militaire en cours dans le quartier d’Al-Zaytoun, dans la ville de Gaza.
Une femme et son enfant ont été tués hier soir lors d’un raid lancé par des avions d’occupation israéliens sur un appartement résidentiel de la famille Abu Laila dans la ville de Gaza.
Un citoyen a été martyrisé et deux autres ont été grièvement blessés après que les drones de l’occupation ont ciblé un groupe de citoyens dans la rue Old Gaza à Jabalia al-Balad, au nord de la bande de Gaza.
L’aviation d’occupation a lancé de violents raids sur Jabalia et sur les quartiers de la ville de Gaza, notamment « Al-Rimal » et « Al-Zaytoun ». L’artillerie de l’occupation a bombardé le camp de Nuseirat, au milieu de la bande de Gaza, coïncidant avec les tirs de canonnières israéliennes vers la côte nord de la bande de Gaza.
4 citoyens ont été martyrisés et 9 autres ont été blessés dans un attentat à la bombe qui a visé un appartement résidentiel dans le quartier de Sheikh Radwan, au nord de la ville de Gaza.
Les forces d’occupation ont continué de faire exploser des places résidentielles et des bâtiments à Jabalia et dans plusieurs zones du nord de la bande de Gaza, ainsi que dans le quartier d’Al-Salam, à l’est de Rafah, au sud de la bande de Gaza sur le camp de Yabna au centre de Rafah.
Des sources médicales ont annoncé que le nombre de martyrs dans le massacre commis par les forces d’occupation en bombardant une maison et une école dans le camp de Nuseirat lundi soir s’élevait à 40.
Mardi soir, un certain nombre de citoyens ont été tués et d’autres ont été blessés à la suite des bombardements de l’aviation et de l’artillerie d’occupation israéliennes sur plusieurs zones de la bande de Gaza.
Les médias ont rapporté qu’un certain nombre de citoyens ont été tués et d’autres ont été blessés à la suite des raids israéliens qui ont ciblé la zone de Tal al-Zaatar et la place de l’école dans le camp de Jabalia, et que les ambulances n’ont pas pu les atteindre.
Dans la ville de Gaza, les équipes d’ambulances ont pu récupérer les corps de trois martyrs et d’environ neuf blessés, après que l’artillerie et les marches de l’occupation ont ciblé plusieurs zones du quartier d’Al-Zaytoun.
Au moins un citoyen a été tué et d’autres ont été blessés suite au bombardement d’un avion de guerre israélien sur un groupe de citoyens près de la porte Salah al-Din, au sud de la ville de Rafah. L’occupation a également bombardé les Quartiers al Salam, Jeneina, Al-Tanur et Brazil de la ville.
Six citoyens ont été blessés lors de raids israéliens visant des maisons dans les camps de Nuseirat et Bureij, dans le centre de la bande de Gaza.
Dans un bilan infini, le nombre de martyrs depuis le début de l’agression contre la bande de Gaza a atteint 35 173 martyrs, dont la majorité étaient des enfants et des femmes, en plus de 79 061 citoyens blessés, et des milliers de victimes qui sont toujours sous les décombres.
….Deux martyrs dans un attentat israélien visant une voiture au sud du Liban.
mercredi 15-mai-2024.
Deux personnes ont été tuées mardi soir suite au bombardement d’un avion d’occupation israélien contre une voiture dans la ville de Tyr, au sud du Liban.
Selon l’agence de presse officielle libanaise ; « Un drone israélien a visé une voiture sur la route Tire-Al-Hush (dans la ville de Tyr), faisant deux martyrs. »
Elle a ajouté que des ambulances se sont rendues dans la zone, sans préciser qui se trouvait à bord de la voiture ciblée.
Des vidéos diffusées à la télévision libanaise montraient la voiture en proie aux flammes.
Mardi soir, l’armée d’occupation a reconnu qu’un soldat avait été tué et cinq autres blessés à la suite de missiles antichar tirés par le Hezbollah sur « Admit » en Galilée occidentale.
Depuis le 8 octobre 2023, le Hezbollah et les factions palestiniennes mènent des opérations et des tirs de missiles vers les forces d’occupation et leurs colonies dans le nord de la Palestine occupée, dans le cadre de la solidarité avec la bande de Gaza, soumise à une guerre de génocide israélienne qui a fait plus de 130 000 martyrs, blessés et disparus dans la guerre qui dure depuis plus de 7 mois.
…..Ansar Allah : Quatre raids américains et britanniques sur l’aéroport d’al-Hadida.
mercredi 15-mai-2024.
Le groupe yéménite d’Ansar Allah a déclaré, mardi soir, que les forces américaines et britanniques ont mené quatre raids ciblant l’aéroport international d’al-Hadida, à l’ouest de Yémen.
Le groupe houthi n’a pas donné d’autres précisions sur les dégats de ces opérations alors que les Etats Unis et la Grande Bretagne n’ont fait aucun commentaire.
Hier, le groupe armé yéménite a déclaré que les forces armées américains et britanniques ont ciblé l’aéroport d’al-Hadida qui ouvre sur la Mer Rouge à l’ouest de Yémen et qui a trois ports stratégiques.
Le groupe d’Ansar Allah avait déclaré depuis le mois de novembre dernier qu’il va cibler tous les bateaux israéliens passant par la Mer Rouge et ce dans le cadre de sa solidarité avec la bande de Gaza.
Les Etats Unis et la Grande Bretagne, alliés d’Israel, ont décidé le 12 janvier dernier de contrer les attaques houthis en menant des raids sur un nombre d’objectifs au Yémen.
….La CJI fixe une date pour les audiences visant à demander des mesures supplémentaires contre l’occupation sioniste.
mardi 14-mai-2024.
La Cour internationale de Justice internationale (CJI) a annoncé mardi qu’elle tiendrait des audiences, jeudi et vendredi prochains, pour examiner la demande de l’Afrique du Sud de prendre des « mesures supplémentaires » aux mesures précédentes identifiées par la Cour dans le cas de « génocide » dirigé contre l’entité usurpatrice néonazie sioniste » Israël ».
Le tribunal a déclaré dans un communiqué que les 16 et 17 mai, il tiendrait des audiences sur la demande de l’Afrique du Sud soumise, le 10 mai, appelant à prendre « des mesures provisoires supplémentaires et à modifier les mesures précédemment spécifiées par le tribunal dans l’affaire sud-africaine contre l’entité usurpatrice sioniste (Israël) ».
Le tribunal a expliqué que les sessions se tiendront à son siège à La Haye, aux Pays-Bas, et entendront les plaidoiries de l’Afrique du Sud, le jeudi 16 mai, tandis qu’elles entendront les plaidoiries de l’ennemi occupant sioniste «Israël), le 17 du même mois.
Vendredi dernier, l’Afrique du Sud a soumis une « demande urgente » à la CJI, pour qu’elle prenne des mesures supplémentaires dans le contexte des attaques d’occupation terroriste sioniste continues contre Gaza, en particulier dans la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza.
« L’Afrique du Sud indique dans sa nouvelle demande que les mesures provisoires précédemment ordonnées par la CJI ne sont pas en mesure de répondre pleinement au changement de circonstances et aux nouveaux faits, sur lesquels sa demande était fondée », a déclaré la CJI dans un communiqué.
Le communiqué ajoute : « L’Afrique du Sud demande au tribunal d’émettre de nouvelles mesures provisoires et de modifier les mesures provisoires antérieures? dans le cadre de l’opération de l’entité usurpatrice sioniste à Rafah. »
En réponse à la plainte déposée par l’Afrique du Sud, le 29 décembre 2023 contre l’entité sioniste, la CJI a ordonné, le 26 janvier, à Tel-Aviv de prendre « des mesures pour prévenir les actes de génocide contre les Palestiniens et améliorer la situation humanitaire, dans la bande de Gaza ». .»
L’armée d’occupation terroriste sioniste poursuit son opération militaire dans la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, qu’elle a commencée le 5 mai, ignorant les avertissements régionaux et internationaux sur les répercussions de cette opération, compte tenu de la présence d’environ 1 400 000 de personnes déplacées dans la ville, que l’armée d’occupation néonazie sioniste a poussé là-bas, sous prétexte qu’elle était « sûre », puis a ensuite lancé des attaques contre elle qui ont fait des martyrs et des blessés.
L’agression sioniste en cours contre Gaza, depuis le 7 octobre 2023 a fait des dizaines de milliers de martyrs civils, pour la plupart des enfants et des femmes, et des destructions massives, ce qui a conduit l’entité usurpatrice sioniste à être traduit devant la CJI pour avoir commis un « génocide », sans précédent..
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com et encore bien d’autres sur http:// french wafa.ps

flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo,wafa

 

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://french.wafa.ps/Pages/LastNews
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

Article complet sur :

Home


et
https://french.wafa.ps

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste #juif #hebron #cisjordanie #Bethléem #Naplouse #jenine #liban #jericho #Tulkarem #Qalqiliya #Beitunia #Beyrouth #Ramallah #Rafah #colon