Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Jeudi 23 Chawwal 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Jeudi 23 Chawwal 1445, sur MouslimRadio.


Le Centre Palestinien D'Information


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,
Voici le Flash info pour le Jeudi 23 cha’oual 1445.
Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.
.
..
…..
……Tunis : Une manifestation en voiture pour soutenir la résistance dans la bande de Gaza.
mercredi 1-mai-2024.
Des ONG tunisiennes ont organisé ce mercredi matin, 1er mai, une manifestation en voitures pour exprimer leur soutien à la résistance dans la bande de Gaza et dénoncer la guerre génocidaire israélienne contre le peuple palestinien.
Des dizaines de voitures drapées par les drapeaux palestiniens et tunisiens se sont rassemblées au centre ville ce matin pour se diriger vers la région du lac de Tunis, à l’est de la capitale, où le convoi s’est arrêté, non loin de l’ambassade américaine, pour donner la parole aux manifestants qui ont scandé des slogans soutenant la résistance à Gaza, notamment les Brigades d’al-Qassam, et dénonçant la complicité des Etats Unis et des pays européens, ainsi que le silence lâche et suspect des pays arabes.
Mohammad al-Bechir Khedhri, président de l’association « Ansar Filastine », a clôturé la manifestation en assurant que les Palestiniens finiront par vaincre et arracher leur indépendance car leur droit est indéniable du moment où ils défendent leur terre et leurs lieux sacrés. Il a salué tous les présents tout en les invitant à poursuivre leur pression sur le terrain et à suivre le procès de l’assassinat de Mohammad Zouari, assassiné par les services du Mossad israélien, ce vendredi au palais de la justice de Tunis.
Mohammad Lassad Abid, secrétaire général de l’Organisation tunisienne du travail (OTT), a salué tous les travailleurs palestiniens qui célèbrent la Fête du travail alors que les forces d’occupation sioniste avaient tout détruit dans la bande de Gaza, mettant tout un peuple au chômage. Abid a tenu à rappeler que tous les travailleurs dans le monde aujourd’hui sont convaincus de la justesse de la cause palestinienne et c’est grâce aux combattants d’al-Qassam et de la résistance palestinienne qui ont fait du 7 octobre une date déterminante dans l’histoire non seulement du conflit entre les Palestiniens et les israéliens, mais aussi entre les forces de la liberté et de la justice et ceux de la tyrannie et de la domination dans le monde entier.
….Khan Yunis : des monuments détruits et une volonté durable.
mercredi 1-mai-2024.
Lorsqu’une personne se promène dans la ville de Khan Yunis, au sud de la bande de Gaza, elle s’imagine se promener dans une ville fantôme, tant les destructions massives causées par la machine de guerre sioniste sont presque inimaginables.
Pendant 5 mois, Khan Yunis a été soumis à une brutale agression sioniste, qui a conduit à des destructions comparables à celles subies par les villes allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale, destructions qui ont changé le visage de la ville et l’ont transformée en un tas de décombres.
L’occupation israélienne estime que la destruction de la ville a sensibilisé la population et l’a exhortée à résister. Cependant, cela n’a pas eu lieu, car la population est revenue dans la ville, fière de sa résistance et de son courage contre l’occupation.
De destruction massive.
Selon Save the Children International, Khan Yunis, la deuxième plus grande ville de la bande de Gaza, qui abritait plus de 200 000 personnes avant l’agression israélienne, est désormais devenue une « ville fantôme ».
Suite à la visite d’une mission d’évaluation dans la zone, le 25 avril, l’organisation a publié un communiqué de presse dans lequel elle expliquait que chaque bâtiment vu par les membres de la mission était « soit gravement endommagé, soit des décombres au sol », précisant que certaines personnes étaient revenues pour se protéger de ce qui restait de leurs biens et de leurs propriétés.
Les mêmes scènes de destruction massive ont été observées par l’UNRWA et le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires lors d’une visite distincte dans la ville de Gaza.
Une évaluation intermédiaire menée par la Banque mondiale montre que plus de 60 % des bâtiments résidentiels et près de 80 % des installations commerciales de la bande de Gaza ont été endommagés ou détruits entre octobre 2023 et janvier 2024, 80 % du total des dégâts étant concentrés à Gaza et Khan Yunis.
Aucune zone de la ville de Khan Yunis n’a été épargnée par la destruction, car tous les quartiers ont été soumis aux bombardements et aux destructions, qui ont détruit de nombreux aspects de la vie de la ville.
Camp de Khan Yunis.
Le camp, ou « le camp », comme l’appellent les habitants de Gaza, est la zone la plus densément peuplée de la ville, et c’est elle qui a subi la plus grande part de destruction, car certains rapports indiquent que les forces d’occupation ont presque complètement détruit la zone, camp de réfugiés, et les destructions ont été concentrées dans les zones d’Al-Shafi’i et de la mosquée Al-Dahra.
Le « bloc C » du camp a également été soumis à des destructions massives, que les mots ne peuvent décrire, et les caméras ne sont peut-être pas en mesure de donner une image complète de l’étendue des destructions.
Hôpital Nasser.
Deuxième hôpital de la bande de Gaza en termes de taille et de capacités, il a été le théâtre d’odieux crimes sionistes à deux reprises. Les forces d’occupation ont détruit certaines installations hospitalières et arrêté des centaines de personnes déplacées et du personnel médical.
Des charniers ont également été découverts dans des scènes qui font honte à l’humanité.
Quartier Al Amal.
L’occupation l’a décrit comme l’un des bastions d’Al-Qassam, pour tenter de justifier sa destruction. En effet, les machines de guerre ont attaqué le quartier à tour de rôle, le détruisant presque entièrement, ainsi que ses monuments les plus importants, notamment les rues, les parcs et les bâtiments et magasins.
Les mosquées n’ont pas été épargnées par la brutalité de l’agression sioniste, puisque les forces d’occupation ont détruit les grandes mosquées du quartier, telles que la mosquée Al-Rahma, la mosquée Hassan Al-Banna et la mosquée Abu Dhar.
Dans le cadre du ciblage des établissements de santé, l’hôpital Al-Amal, dans le même quartier, a été témoin de crimes horribles, car l’hôpital affilié à la Société palestinienne du Croissant-Rouge a été le théâtre des crimes de l’occupation, ce qui a conduit à sa mise hors service.
Superficie du pays.
Le cœur de la ville et l’épine dorsale de son économie ont été la cible de la machine de destruction. Tous les magasins ont été bombardés, les laissant en ruines. La destruction a également touché tous les restaurants du quartier.
La machine de guerre a partiellement détruit le bâtiment Jacir, qui est l’un des monuments les plus importants de la ville, en plus de détruire la tour Al-Farra, le plus haut bâtiment de la ville.
Quant à la Grande Mosquée, reconstruite des mois avant la guerre, elle a été la cible de l’agression qui l’a complètement détruite.
Ville de Hamad.
Ce quartier, créé il y a de nombreuses années grâce à un financement qatari pour loger de jeunes couples, a fait l’objet d’une opération militaire qui a entraîné des destructions massives dans la ville.
Les destructions ont également touché les quartiers voisins, tels qu’Al-Qarara, Al-Satar Al-Gharbi et Al-Satar Al-Sharqi, et les objectifs des caméras ont documenté des destructions incalculables dans ces zones.
Banlieue Est.
Les régions orientales de Khan Yunis, telles que Bani Suhaila, Abasan, Khuza’a et Ma’an, ont également été le théâtre de la guerre, et Israël n’a laissé aucun repère dans les zones pittoresques de l’est de Khan Yunis.
Les quartiers sud de la ville, tels qu’Al-Nasmawi, Al-Batn Al-Samin, Qizan Al-Najjar et Qizan Abu Rashwan, n’ont pas été épargnés par les bombardements d’occupation, qui y ont provoqué des destructions massives.
L’essentiel dans cette affaire est que l’occupation a réussi à détruire les bâtiments de Khan Yunis lors de son invasion, mais elle n’a pas réussi à tuer la volonté et l’amour de la vie de ses habitants.
….UNRWA : les appels au démantèlement de l’agence visent à priver les Palestiniens de leur statut de réfugié.
mercredi 1-mai-2024.
Le commissaire général de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), Philippe Lazzarini, a déclaré aux médias que les appels au démantèlement de l’agence et visent à priver les Palestiniens de leur statut de réfugié.
Par ailleurs, le porte-parole des Nations Unies, Stéphane Dujarric, a confirmé que les enquêteurs de l’organisation, qui enquêtent sur les allégations israéliennes, ont classé le dossier en raison de l’incapacité d’Israël à fournir des preuves pour étayer ses allégations.
L’UNRWA a accusé l’État d’occupation israélien d’avoir torturé un certain nombre de ses employés qu’il avait arrêtés dans la bande de Gaza, dans le contexte de l’agression lancée par Israël contre la bande depuis le 7 octobre dernier.
L’agence a déclaré dans un communiqué que ses employés « ont parlé d’événements horribles lors de leur arrestation et de leur interrogatoire par les autorités israéliennes ». Ces rapports font état de torture, de mauvais traitements graves, d’agressions et d’exploitation sexuelle.
Lazzarini a confirmé qu’Israël n’a pas encore demandé l’évacuation des civils de Rafah, dans un communiqué niant les affirmations du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu selon lesquelles le processus d’évacuation des habitants de la ville avait déjà commencé.
Il a ajouté lors d’un point de presse hier mardi, diffusé en direct par les médias arabes et internationaux via YouTube : « Il y a une grande inquiétude à Gaza au sujet d’une attaque (militaire) israélienne contre Rafah si un accord n’est pas conclu cette semaine. »
Contrairement à ce qu’a affirmé Netanyahu plus tôt dans la journée, Lazzarini a confirmé que « jusqu’à présent, il n’a pas été demandé aux gens d’évacuer Rafah ».
….L’occupation détruit plusieurs maisons en Cisjordanie, à Jérusalem et dans les territoires de 1948.
mercredi 1-mai-2024.
Mercredi matin, les forces d’occupation israéliennes ont démoli deux maisons de citoyens dans la ville de Maghar, dans la région de Galilée, dans les territoires palestiniens occupés en 1948, et ont lancé des opérations de démolition à Jabal Mukaber, à Jérusalem occupée, et à Hébron, en Cisjordanie occupée.
Des sources locales ont rapporté que des forces d’occupation renforcées ont pris d’assaut la ville de Maghar et ont assuré la protection des véhicules et des bulldozers des autorités lors de la démolition de deux maisons appartenant à des habitants de la ville.
Les sources ont indiqué que pour la première fois, les autorités procèdent à la démolition proprement dite de Maghar, à côté de laquelle elles ont établi une ville d’implantation appelée « Tafahot » pour les Haredis.
Elles ont expliqué que les deux maisons démolies par les autorités appartenaient à Deeb Tawafra et Munir Khoury de Maghar, et que la zone sur laquelle les deux maisons ont été construites est le théâtre de travaux et de luttes contre les comités d’organisation et de construction afin d’approuver la construction de maisons et de résidences là-bas.
Theeb Tawafra a déclaré, après la démolition de sa maison, qu’il n’avait reçu aucun ordre de démolition au cours de la période précédente et que des cartes avaient été soumises pour approuver la construction et délivrer les permis de construire.
Tawafra a ajouté que la colonie « Tefahot » s’est opposée au permis de construire dans la zone et que l’ordre de démolition a été émis hier soir à minuit et qu’avant l’aube, une importante force d’occupation est arrivée, a fermé la zone et a mené l’opération de démolition.
Le maire de Maghar, Thaer Qazal, a déclaré : » Nous parlons de deux maisons dans la ville proche de la colonie de Tafahut. Nous, dans la municipalité, n’avons reçu aucune notification des autorités compétentes concernant la démolition. »
Qazal a ajouté que l’on parle d’anciens ordres de démolition émis il y a environ un an. Ils ont été surpris aujourd’hui à l’aube par d’importantes forces de police estimées à trois mille soldats, qui ont complètement bouclé la zone et ont empêché tout citoyen d’approcher la zone.
À Jérusalem occupée, le bulldozer de l’occupation a démoli une caserne et un mur de soutènement dans le quartier d’Al-Salaa, dans la ville de Jabal Mukaber, à Jérusalem occupée.
Des sources de Jérusalem ont rapporté que les forces d’occupation ont pris d’assaut le quartier et ont commencé des opérations de démolition au milieu d’un déploiement intense de leurs forces dans la zone, empêchant les citoyens d’atteindre la zone de démolition.
En Cisjordanie occupée ; Les forces d’occupation ont démoli une maison dans le quartier de Khallet Al-Farn, près du village de Birin, à l’est d’Hébron.
Des sources locales ont rapporté que les forces d’occupation ont démoli une maison à deux étages d’une superficie de 200 mètres carrés, propriété de Hamza Ayesh Zein, qui y vit avec sa famille composée de plusieurs personnes.
Les sources ont expliqué que les forces d’occupation ont démoli un puits d’eau et détruit au bulldozer des cultures, des arbres fruitiers, des clôtures en ciment et des barbelés sur une superficie d’environ un dounam et demi.
Les villageois ont rapporté que les attaques et les pratiques des forces d’occupation dans le village de Birin visaient à les déplacer et à étendre la colonie dite « Bnei Hefer », établie sur les terres et propriétés des citoyens à proximité du village.
Les habitants ont expliqué que les forces d’occupation poursuivent leurs attaques, démolissant leurs maisons et rasant leurs fermes, même s’ils disposent de papiers d’identification de leurs propriétés et d’un titre de propriété pour leurs terres.
….New York: La police attaque l’université de Columbia et arrête des centaines d’étudiants propalestiniens.
mercredi 1-mai-2024.
La police de la ville de New York a envahi le campus de l’Université de Columbia et arrêté des centaines d’étudiants solidaires de la Palestine, tandis que l’American Association of University Professors (AAUP) à l’Université de Columbia a déclaré que la direction de l’université est responsable de ce qui pourrait se produire.
Cela survient alors que les manifestations et les sit-in de protestation contre la guerre génocidaire sioniste à Gaza se poursuivent dans plusieurs universités américaines.
Le mouvement étudiant, qui s’est étendu à des dizaines d’universités, appelle à l’arrêt de la guerre brutale contre Gaza et à boycotter au niveau économique et académique l’entité usurpatrice néonazie sioniste (Israël).
La police a évacué les manifestants et les journalistes des environs de la salle Hamilton, où les étudiants et les enseignants de l’université ont installé un sit-in pour demander l’arrêt de la guerre barbare d’occupation sioniste contre la population civile de la bande de Gaza.
Le communiqué de l’Université de Columbia prétendait que des individus non affiliés à l’université dirigeaient le groupe qui a envahi et occupé la salle Hamilton, selon ses termes.
D’autre part, la présidente de l’Université de Columbia, Bollinger, a demandé à la police de New York de rester dans le campus, jusqu’au 17 mai, pour garantir qu’aucune autre tente de sit-in ne soit érigée, et a exigé la répression des manifestants.
Avant l’invasion, le maire de New York, Eric Adams, avait déclaré que les sit-ins à l’Université de Columbia devaient cesser et que des accusations seraient portées contre les étudiants manifestants, ignorant le droit des étudiants à exprimer leur opinion.
De son côté, le secrétaire de l’Éducation des États-Unis, Miguel Cardona, a déclaré qu’il n’y aurait pas de tolérance envers ceux qu’il a qualifiés de responsables du sentiment d’insécurité dans le campus, exprimant ainsi son soutien à la répression des étudiants et dénonçant ouvertement la double norme américaine en matière de libertés.
….Le génocide sioniste à Gaza se poursuit intensément pour le 208e jour consécutif.
mercredi 1-mai-2024.
Les forces armées d’occupation néonazie sioniste continuent de commettre le crime de génocide dans la bande de Gaza, pour le 208ème jour consécutif, en lançant des dizaines de frappes aériennes et de tirs d’artillerie, tout en commettant des massacres sanglants contre des civils et en perpétrant des crimes horribles dans les zones d’incursion terrestre, dans un contexte humanitaire catastrophique, en raison du siège et du déplacement de plus de 90 % de la population.
Nos correspondants ont déclaré que les avions d’occupation terroriste sioniste et son artillerie poursuivaient leurs raids et leurs attentats violents, aujourd’hui, mercredi, sur des parties séparées de la bande de Gaza, ciblant les maisons, les rassemblements des déplacés et des rues, signés par des dizaines de martyrs et blessés.
Les avions de guerre d’occupation ont lancé un raid à l’est de Rafah, dans le sud de Gaza.
Deux citoyens ont été tués lors d’un raid sioniste dans une maison du quartier d’Al-Zaytoun, au sud-est de Gaza City.
Une femme des passants a été blessée après un raid aérien d’occupation terroriste qui a ciblé une voiture, près de la tour Faisal dans la ville d’Al-Zawaida, au centre de la bande de Gaza.
L’artillerie d’occupation a bombardé les zones du quartier Al -Shujaiya, à l’est de la ville de Gaza
Le ministère de la Santé a annoncé que l’occupation néonazie sioniste avait commis 4 massacres contre des familles de la bande de Gaza, dont 33 martyrs et 57 blessures sont arrivés aux hôpitaux, au cours des dernières 24 heures.
Le nombre de morts de l’agression génocidaire sioniste est passé à 34 568 martyrs et 77 765 blessures, depuis le 7 octobre dernier.
L’artillerie d’occupation a bombardé les zones orientales de Deir al -balih, dans la bande centrale de Gaza.
Il a déclaré: Un certain nombre de victimes sont toujours sous les décombres et sur les routes, les équipes ambulance et de défense civile ne peuvent pas les atteindre.
….Le Hamas salue la lutte des travailleurs palestiniens et leur rôle dans la réalisation des aspirations de notre peuple.
mercredi 1-mai-2024.
Le Mouvement de la résistance islamique, le Hamas a publié un communiqué à l’occasion de la Journée internationale des travailleurs, saluant la lutte des travailleurs palestiniens et leur rôle dans le projet de notre résistance, et appelle à un mouvement mondial qui criminalise les violations de l’occupation sioniste contre eux et réaliser leur aspirations en liberté sur leur terre.
Le Hamas a déclaré: «Alors que les pays du monde célèbrent chaque année, la Journée internationale des travailleurs, ce jour-ci, le 1er mai; Les travailleurs palestiniens sont toujours exposés aux types les plus odieux d’abus, de torture, de poursuites, de siège, de racisme, de restrictions et de prévention des droits les plus fondamentaux.
Il a souligné la haute fréquence de ces crimes et violations à la lumière de la guerre d’extermination lancée par l’occupation nazie sur notre peuple, car elle dégénère de son agression barbare, avec tout le fascisme et la gravité, contre ce segment sociétal, qui est un important Pilier du tissu de nos gens inébranlables ferme face à la machine de guerre sioniste, dans la bande de Gaza, la Cisjordanie, Jérusalem occupée.
Le communiqué a souligné que la célébration de cette fête mondiale est une occasion importante pour souligner la souffrance des travailleurs palestiniens à l’intérieur et à l’extérieur, à la suite de l’occupation sioniste et de ses violations d’escalade contre leurs droits légitimes, à leur tête la libération, la liberté dans le travail et la mobilité et d’une vie libre et décente sur leurs terres et dans les endroits de leur refuge, alors qu’ils cherchent à retourner à leurs foyers d’où ils ont été déplacés par la force armée des gangs sionistes.
Le communiqué comprenait un message de condoléances, dans lequel les travailleurs de notre peuple palestinien ont pitié des martyrs; Parmi eux les martyrs de l’écrasement, dont leur sang était étincelant au déclenchement de la première Intifada, et les martyrs du (dimanche noir) dans massacre d’Oyoun Quara, et des convois de nos martyrs dans la bataille du déluge d’Al -Aqsa , décédés avec la machine d’occupation brutale, en défendant leur droit à la liberté, à la dignité et à une vie décente sur leur terre.
Le Hamas a également envoyé une salutation à tous les travailleurs palestiniens, dans chaque centimètre de nos terres historiques et dans les camps de la station balnéaire et de la diaspora, qui adhèrent à leurs droits et défenseurs légitimes, avec patience et valeur, et ceux qui rejettent le siège injuste et la criminalité qui tombe sur eux, en raison de l’occupation et de ses politiques racistes et de vengeance, dans la bande de Gaza et le secteur général de la Cisjordanie, le secteur occupé, qui prouve qu’ils sont au cœur de la bataille héroïque de notre peuple, la bataille déluge d’Al -aqsa, sont stables sur leur sol, adhérant à leurs droits et défendant leurs lieux saints.
Le communiqué a estimé que les crimes de l’occupation en Cisjordanie constituent une extension de la guerre de génocide qu’il exerce contre notre peuple dans la bande de Gaza.
Le Hamas a également renouvelé son rejet de toutes les formes de ciblage auquel l’occupation des secours et des œuvres des Nations Unies (UNRWA) a été exposée par l’occupation, par les fausses allégations qui se sont révélées fausses contre les travailleurs. Cela a promis un crime contre le droit et la personne palestinienne et une tentative désespérée d’observer les caractéristiques du témoin de ses crimes, pour déplacer notre peuple et de le déraciner de leurs racines.
Il a appelé tous les pays à continuer de soutenir l’agence onusienne et a continué à assumer sa responsabilité et son rôle humanitaire à son égard, tout en appelant à permettre aux réfugiés palestiniens, dans tous les endroits de leur existence à exercer leurs droits légitimes, notamment leur droit de travail.
Le Hamas a appelé les organisations internationales et les droits de l’homme et les institutions humanitaires à assumer leurs responsabilités, à exposer les crimes d’occupation aux travailleurs palestiniens, à l’importance de réagir et intervenir rapidement pour soulever le siège injuste sur la bande de Gaza; Ce qui rétrécit les travailleurs dans leurs moyens de subsistance et leur liberté, et la nécessité de leur offrir leurs droits légitimes pour travailler et vivre librement et dignité sur leur terre.
Il a mobilisé les mouvements, les syndicats et les fédérations du travail à travers le monde pour organiser des manifestations et des événements de solidarité, en cette Journée internationale, soutenant les droits des travailleurs de la Palestine à Gaza, en Cisjordanie, en Jérusalem et ç l’intérieur occupé et rejette, criminalise et expose toutes les formes de criminalité et d’injustice auxquelles ils sont exposés, en appelant à arrêter l’agression et à mettre fin à l’occupation.
Le communiqué a également appelé les mouvements du travail dans tous les pays du monde, en particulier les travailleurs du secteur des transports et des ports, pour ne pas traiter avec les compagnies maritimes sionistes, et pour intensifier toutes les formes du boycott de l’occupation criminelle, qui commet du génocide et du nettoyage ethnique, pendant plus de 6 mois et demi (208 jours) contre le peuple palestinien dans la bande de Gaza.
…..Guterres appelle à accélérer l’introduction de l’aide à Gaza et à un « cessez-le-feu ».
mercredi 1-mai-2024.
Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a vivement exhorté l’occupation terroriste sioniste et les dirigeants du mouvement de résistance islamique Hamas, à « parvenir à un accord de cessez-le-feu et à libérer les détenus ».
Guterres a déclaré, mardi, lors d’une conférence de presse, à New York : « Nous sommes déterminés à œuvrer pour parvenir à une solution qui dépend de la fin de l’occupation et de l’établissement d’un État palestinien viable. »
Il a appelé les pays alliés à l’entité usurpatrice sioniste «Israël» à « la persuader de ne pas lancer d’opération militaire terrestre à Rafah, au sud de la bande de Gaza ».
Il a souligné que « l’attaque contre Rafah aura un impact dévastateur sur les Palestiniens de Gaza, avec de graves répercussions sur la Cisjordanie et toute la région ».
« Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter une famine d’origine humaine totalement évitable, et les convois, les installations humanitaires, les individus et les personnes dans le besoin ne doivent pas être ciblés. »A-t-il poursuivi.
Le responsable onusien a appelé le gouvernement d’occupation à « accélérer l’entrée de l’aide à Gaza, à assurer la sécurité des équipages qui l’accompagnent, y compris l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) ».
Il a salué « l’acheminement de l’aide par voie aérienne et maritime », affirmant : « Mais il n’y a pas d’alternative aux voies terrestres ».
Il a également appelé à « mener une enquête indépendante sur les charniers récemment découverts à Gaza, à permettre aux enquêteurs internationaux indépendants d’accéder immédiatement aux sites des charniers à Gaza ».
L’armée d’occupation terroriste sioniste poursuit son agression génocidaire contre la bande de Gaza, pour le 207e jour consécutif, avec le soutien américain et européen, alors que ses avions bombardent les environs des hôpitaux, des bâtiments, des tours et des maisons de civils palestiniens, les détruisant au-dessus des têtes de leurs résidents, en empêchant l’entrée de l’eau, de la nourriture, des médicaments et du carburant.
L’agression brutale continue de l’occupation néonazie contre Gaza a entraîné la mort de 34 535 martyrs et la blessure de 77 704 autres, en plus du déplacement d’environ 1 7 00 000 de personnes de la bande, selon les données des Nations Unies.
….Une campagne sioniste de raids et d’arrestations en Cisjordanie.
mercredi 1-mai-2024.
Les forces armées d’occupation «néonazie sioniste» ont lancé, mercredi à l’aube, une campagne de raids dans diverses parties de la Cisjordanie, en attaquant de nombreuses maisons et procédant à des arrestations, au milieu d’affrontements dans plusieurs zones.
À Ramallah, des sources locales ont rapporté que les forces armées d’occupation ont arrêté le jeune Mutasim Munther Ramadan du quartier d’Umm Al-Sharayet, à Al-Bireh, après avoir perquisitionné et fouillé le domicile de sa famille.
À Qalqilya, les forces armées d’occupation terroriste sioniste ont arrêté, mercredi, des citoyens de la ville de Qalqilya.
Des sources locales ont rapporté que les forces armées d’occupation néonazie ont arrêté les citoyens Maysara Afana et Abdel Fattah Hammad, après avoir perquisitionné et fouillé leurs maisons dans la ville de Qalqilya.
Les combattants ont ciblé la rue n°55 de la colonie près de la ville d’Azzun, avec des engins explosifs artisanaux, au milieu d’un vaste déploiement de forces armées d’occupation, prenant d’assaut la ville et poursuivant les jeunes hommes.
A Bethléem, les forces armées d’occupation ont arrêté, aujourd’hui mercredi, un enfant et un jeune homme du camp de Dheisheh, au sud de Bethléem.
Des sources locales ont rapporté que les forces armées d’occupation néonazie sioniste ont arrêté Ali Jumaa Saduq (16 ans) et Adam Ayman Mazhar (18 ans), après avoir perquisitionné les maisons de leurs familles et les avoir fouillées, dans le camp de Dheisheh.
Les sources ont ajouté que des affrontements ont éclaté suite à l’assaut du camp, au cours duquel les forces armées usurpatrices sionistes ont tiré des balles, des bombes à gaz et des bombes assourdissantes, mais aucun blessé n’a été signalé.
À Hébron, un citoyen a été blessé ce soir après que les forces armées sionistes l’ont battu lors de leur raid sur la ville de Yatta, au sud d’Hébron.
Des sources locales ont indiqué que les forces armées terroriste sioniste ont attaqué le citoyen Bassam Nawajaa après avoir pris d’assaut sa maison à « Khallet Al-Farra », à l’ouest de la ville de Yatta, l’ayant fouillée et arrêté des membres de sa famille, où il a été emmené à l’hôpital pour recevoir des soins, suites de ses blessures et contusions.
Les forces armées d’occupation néonazie sioniste ont également pris d’assaut les quartiers d’Oum Al-Khair et de Khallet Al-Dabaa, perquisitionné un certain nombre de maisons, arrêté des citoyens chez eux, confisqué un véhicule et en détruit un autre.
Des sources locales ont rapporté que les forces armées d’occupation ont arrêté 6 jeunes hommes lors de la prise du camp d’Al-Fawwar au sud d’Hébron.
À Naplouse, elles ont arrêté le jeune homme Khattab Salouda de Douma, au sud-est de Naplouse, après avoir fouillé sa maison, saccagé son contenu et confisqué des téléphones portables.
Le Croissant-Rouge a rapporté qu’un jeune homme de 19 ans avait été blessé, après avoir été battu par les forces armées d’occupation, dans la ville de Douma.
À Jérusalem occupée, le Bureau d’information des prisonniers a rapporté que les soldats occupants sionistes ont arrêté le jeune homme, Muhammad Jamal Mahmoud, de la ville d’Al-Issawiya.
À Jéricho, les forces armées d’occupation terroriste sioniste ont arrêté, aujourd’hui à l’aube, un jeune homme du camp d’Aqabat Jabr, au sud de la ville de Jéricho.
Des sources locales ont indiqué que les forces armées d’occupation néonazie sioniste ont pris d’assaut le camp d’Aqabat Jaber, et ont attaqué les maisons de la famille Abou Alaa Dahok, arrêté le jeune homme Ismail Imad Dahok et détruit le véhicule de la famille.
…..Istanbul: Haniyeh reçoit Ahmed Davutoglu, chef du Parti du Futur.
mercredi 1-mai-2024.
Mardi, Ismail Haniyeh, chef du bureau politique du Hamas, a reçu M. Ahmed Davutoğlu, chef du Parti du Futur, à Istanbul.
Les deux dirigeants ont discuté des développements politiques et sur le terrain liés à l’agression contre la bande de Gaza, à la guerre génocidaire menée par l’occupation sioniste, aux moyens d’aider et de fournir une aide humanitaire au peuple palestinien.
Ils ont également discuté de la situation et des événements en Cisjordanie, à Jérusalem, à la mosquée bénie Al-Aqsa et des conditions des prisonniers dans les prisons d’occupation néonazie sioniste, à la lumière des décisions racistes et extrémistes prises à leur encontre et de la torture et des actes de torture flagrants et des violations qui ont lieu.
Ils ont passé en revue les efforts en cours pour mettre fin à l’agression contre Gaza, les résultats de la médiation et la position de la résistance qui adhère aux droits et aux intérêts de son peuple à la lumière des tergiversations de l’occupation et du soutien ouvert de l’administration américaine et certains partis occidentaux, sur le plan politique et international, même avec les armes et les outils meurtriers qu’elle utilise pour commettre ses massacres quotidiens.
Le chef du mouvement a salué la position officielle et populaire turque, l’état de consensus national sur la Palestine, la solidarité avec son peuple et le rejet de l’agression en cours, une position qui reflète la réalité de la relation historique entre la Turquie et la Palestine, tout en soulignant la nécessité de poursuivre ces efforts aux niveaux régional et mondial pour infliger une défaite historique à l’occupation terroriste sioniste.
Davutoglu a souligné que la question palestinienne et l’état de solidarité avec le peuple palestinien constituent un point de rencontre pour tous les peuples libres, en tant que question morale et politique claire..
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com et encore bien d’autres sur http:// french wafa.ps

flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo,wafa

 

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://french.wafa.ps/Pages/LastNews
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

Article complet sur :

Home


et
https://french.wafa.ps

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste #juif #hebron #cisjordanie #Bethléem #Naplouse #jenine #liban #jericho #Tulkarem #Qalqiliya #Beitunia #Beyrouth #Ramallah #Rafah #colon