Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour Lundi 23 Chaban 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour Lundi 23 Chaban 1445, sur MouslimRadio.


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,

Voici le Flash info pour le Lundi 23 Chabann 1445.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.
.
..
…..
…….La réunion ministérielle du Golfe exige un cessez-le-feu immédiat à Gaza.
dimanche 3-mars-2024.

Le communiqué final de la réunion ministérielle du Golfe, dimanche soir, a appelé à un cessez-le-feu immédiat et à garantir l’acheminement de l’aide humanitaire à Gaza.

Le communiqué souligne son rejet de toute justification ou prétexte pour la poursuite de l’agression génocidaire d’occupation sioniste contre Gaza.

« Nous exigeons un cessez-le-feu immédiat, garantissant l’arrivée de l’aide humanitaire à Gaza, et nous rejetons toute justification et prétexte pour la poursuite de l’agression d’occupation sioniste contre Gaza. » A-t-il poursuivi.

Les travaux du Conseil ministériel du Conseil de coopération du Golfe ont débuté, aujourd’hui dimanche, dans la capitale saoudienne, Riyad, avec la participation des ministres des Affaires étrangères de l’Égypte, de la Jordanie et du Maroc.

La chaîne officielle saoudienne « Al-Ikhbariya » a rapporté : « Les travaux de la 159e réunion du Conseil ministériel du Conseil de coopération du Golfe ont commencé à Riyad. »

.Hamas : le ciblage des convois de secours par l’occupation est une insistance sur une guerre de génocide et de nettoyage ethnique.
dimanche 3-mars-2024.

Le Hamas a déclaré que le fait que l’occupation nazie sioniste cible les convois de secours est une insistance sur une guerre de génocide et de nettoyage ethnique.

Dans un communiqué de presse, publié aujourd’hui soir, le Hamas a déclaré : « Le ciblage par l’armée d’occupation nazie des convois de secours, dont le dernier en date était un camion d’aide pour une organisation caritative koweïtienne dans la ville de Deir al-Balah, tuant et blessant des dizaines d’affamés, c’est une confirmation et une insistance de l’entité criminelle à commettre plus de massacres et crimes en intensifiant plus que jamais la guerre de génocide et de nettoyage ethnique.

Il a souligné que l’un des piliers de cette guerre est la famine systématique, qui aggrave la catastrophe humanitaire dans la bande de Gaza et prive notre peuple de recevoir toute aide, au mépris total de toutes les lois et réglementations humanitaires et des décisions de la Cour internationale de Justice. Justice, qui exigeait qu’elle mette fin à la guerre de génocide sous tous ses aspects.

Le Hamas a ajouté que l’occupation terroriste sioniste continue en ciblant les convois d’aide et de secours, ce qu’ exprime un niveau de criminalité et de brutalité sans précédent dans notre histoire contemporaine.

Il a renouvelé son appel à la communauté internationale, aux Nations Unies et aux pays arabes et islamiques en particulier, à briser l’état de silence injustifié et à agir à tous les niveaux officiels et populaires, pour forcer cette entité nazie à mettre fin à sa guerre barbare, visant à déplacer notre peuple et à liquider la cause palestinienne.

.Des résistants palestiniens tirent le feu sur un camp des forces israéliennes à Jénine.
dimanche 3-mars-2024.

Des résistants palestiniens ont tiré le feu, ce dimanche, en direction des forces d’occupation israéliennes positionnées sur le barrage de Salem à l’ouest de Jénine.

L’armée d’occupation a activé les sirènes d’alerte alors que les résistants avaient réussi à quitter le lieu de l’opération.

Les opérations de la résistance palestinienne en Cisjordanie se poursuivent ripostant aux agressions de forces d’occupation et des colons israéliens contre les Palestiniens et leurs biens dans les territoires palestiniens occupés et à leurs crimes génocidaires dans la Bande de Gaza.

Au cours des dernières 24 heures, la Cisjordanie a enregistré dix opérations militantes suivies de fusillades menant à la blessure d’un colon.

….EuroMed : Des chars israéliens ont écrasé intentionnellement des dizaines de Palestiniens en vie.
dimanche 3-mars-2024.

L’observatoire EuroMed a révélé que des chars israéliens ont écrasé d’une manière intentionnelle des dizaines de Palestiniens en vie dans la bande de Gaza

L’EuroMed a publié ce dimanche un communiqué ce dimanche accusant les soldats d’occupation d’avoir écrasé un jeune palestinien intentionnellement dans le quartier d’al-Zeitoun dans la ville de Gaza le 29 février dernier et ce après l’avoir détenu et ligoté ses mains avec des serre-câbles en plastique.

L’organisation de défense des droits de l’homme a ajouté que ses équipes détiennent des documents d’un évènement semblable dans le sud de la bande de Gaza le 23 février dernier, quand un char israélien avait écrasé une caravane pour des réfugiés dans la région des « Tours de Tiba » à Khan Younès. La caravane, écrasée sous les chenilles du char israélien, abritait la famille de Ghanam qui dormait en ce moment-là, le bilan de la tragédie était le martyr d’un homme et sa fille ainée avec la blessure de trois enfants et d’une femme.

« Le 16 décembre 2023, ajoute l’EuroMed, nous avons documenté des chars et des bulldozers israéliens qui écrasaient des déplacés dans leurs tentes dans la cour de l’hôpital de Kamal Adwan à Beit Lahya, causant le martyr et la blessure d’un nombre de Palestiniens, cela en plus de l’écrasement des corps des martyrs qui étaient enterrés non loin de la place du sinistre », a révélé l’Euromed tout en joutant qu’une famille palestinienne s’est sauvée de justesse après qu’un char israélien ait écrasé une tente qui l’abritait sur la plage de Khan Younès lors d’une opération militaire soudaine.

L’EuroMed a assuré que ces crimes se répètent souvent notamment contre les voitures des citoyens civils lors des envahissements des villes et des quartiers palestiniens, sans que la situation sécuritaire sur le terrain n’exige un tel recours à ces mesures punitives.

….5 martyrs, 18 blessés et 104 détenus lors des attaques d’occupation à Jérusalem en février.
dimanche 3-mars-2024.

Les données documentées par la Fondation des Européens pour Jérusalem ont montré que les forces d’occupation nazie sioniste ont commis 747 violations réparties entre 18 types de violations des droits de l’homme, menées par des incursions et des raids à un taux de 51,9%, suivis par des arrestations à un taux de 13,9 %.

Dans son rapport mensuel sur les violations à Jérusalem, pour le mois de février 2024, Européens pour Jérusalem a surveillé que les forces d’occupation ont mené 40 tirs et attaques directes, dans les quartiers occupés de Jérusalem. En conséquence, 5 citoyens, dont deux enfants, ont été tués, 18 autres ont été blessés et des dizaines ont souffert d’étouffement, en plus d’au moins 24 citoyens ont été battus et maltraités.

Le rapport documente que les forces d’occupation terroriste sioniste ont mené 388 raids dans les villes et quartiers de Jérusalem, au cours desquels elles ont arrêté 104 citoyens, dont 7 enfants et 10 femmes, en ont convoqué 14 autres et les ont assignés à résidence.

Il a également documenté 17 opérations de démolition, au cours desquelles 17 maisons ont été détruites, dont 5 dont les propriétaires ont été contraints de les démolir eux-mêmes, 24 avis ont été distribués et des terres agricoles ont été rasées au bulldozer.

Le rapport a suivi 3 saisies de terres dans tout Jérusalem, couvrant plus de 2 604 dounams.

Au cours de ce mois, les autorités néonazies sionistes ont pris 7 décisions et mesures dans le cadre de la consolidation de la judaïsation des colonies et de la judaïsation de Jérusalem occupée, dont la plus importante est la volonté d’approuver 5 059 unités de colonies dans 7 endroits différents des colonies de Jérusalem, l’établissement d’une nouvelle ville de colonisation à Jérusalem, à côté de la ville d’Oum Tuba, et l’érection d’une immense trompette à Jabal Mukaber.

3 274 colons et des centaines de personnes déguisées en touristes ont participé à l’assaut de la mosquée Al-Aqsa, qui s’est répété sur une période de 20 jours. Les forces d’occupation sionistes ont également continué à assiéger la mosquée Al-Aqsa et à réduire le nombre de fidèles à plusieurs milliers, le vendredi.

Les autorités d’occupation terroriste sioniste ont continué à mettre en œuvre la politique d’expulsion de la mosquée Al-Aqsa ou de la ville de Jérusalem, et au cours de ce mois, elles ont rendu 7 décisions d’expulsion.

Le rapport documente 8 attaques menées par des colons, qui comprennent des attaques, des actes d’incitation et la destruction d’un groupe de tombes islamiques dans la mosquée Okasha, au nord-ouest de Jérusalem. Ils ont restauré une tombe, en prétendant qu’il s’agissait de la tombe de Benjamin, le frère du prophète Joseph, que la paix soit sur lui.

Le rapport a suivi 51 points de contrôle fixes et soudains, deux violations liées à la liberté du journalisme et aux libertés publiques, et deux violations liées aux punitions collectives.

Il met en garde contre les politiques, procédures et décisions du gouvernement terroriste d’extrême droite sioniste, dont certains ministres ont des positions déclarées sur la judaïsation de la mosquée Al-Aqsa et de Jérusalem, menaçant de provoquer une nouvelle guerre religieuse ravageant toute la région.

….Les factions palestiniennes annoncent leur soutien à la Campagne mondiale « déluge du Ramadan ».
dimanche 3-mars-2024.

Aujourd’hui dimanche, les factions palestiniennes ont annoncé leur plein soutien à la campagne mondiale « déluge du Ramadan », appelant à y participer.

Dans un communiqué publié, aujourd’hui dimanche, les factions palestiniennes ont appelé les consciences vivantes du monde entier à organiser le plus grand mouvement officiel et populaire mondial aux niveaux national, régional et international, pendant le mois sacré du Ramadan, sous le titre « déluge du Ramadan».

Elles ont insisté sur la nécessité de soutenir la justesse de la cause palestinienne, de faire pression pour arrêter et mettre fin à la guerre génocidaire et contrecarrer les plans de l’occupation nazie sioniste.

« Nous appelons à ce que ce mouvement et ce déluge mondial incluent l’activation du boycott sous toutes ses formes, la coupure de tout approvisionnement à l’occupation terroriste sioniste, l’annonce de grèves et de sit-in sur les places et places publiques, et l’organisation de marches dans toutes les capitales et villes du monde.» Ont-elles poursuivi.

Le communiqué a réaffirmé le droit du peuple palestinien à la liberté, à l’autodétermination, au retour à sa patrie et ses foyers, à l’établissement de son État indépendant, souverain et viable avec Jérusalem pour capitale.

Les « factions palestiniennes » ont affirmé leur soutien absolu à la résistance pour faire face à l’occupation néonazie sioniste et la vaincre, ainsi que la nécessité d’activer la résistance sous toutes ses formes, dans tous les domaines et sur tous les fronts, de considérer le mois de Ramadan comme « le mois du déluge mondial », pour la victoire de la Palestine et de notre juste cause.

Les factions ont averti : « Cela nous amène aujourd’hui à nous unir dans un mouvement mondial populaire et officiel, pour faire face à ce danger et à ses projets de liquidation terroriste qui ont surpassé le fascisme et le nazisme, dans leurs formes les plus laides. »

….Une campagne d’arrestations et raids en Cisjordanie occupée.
dimanche 3-mars-2024.

Dimanche à l’aube et hier soir, les forces d’occupation néonazie sioniste ont lancé une campagne de raids dans diverses parties de la Cisjordanie occupée, prenant d’assaut de nombreuses maisons, en arrêtant des citoyens, dont un étudiant universitaire à Naplouse, tandis que la résistance faisait face aux raids de l’occupation au milieu de l’éclatement des affrontements et des combats sur plusieurs points de confrontation.

À Naplouse, les forces d’occupation sionistes ont arrêté Halima Abu Amara, étudiante à l’université An-Najah, après avoir perquisitionné le domicile de sa famille, dans la rue Schools à Naplouse.

Les forces d’occupation nazie sioniste ont pris d’assaut la ville sur plusieurs fronts, ont attaqué plusieurs quartiers et zones et ont assiégé le nouveau camp d’Askar, près du monument du martyr Malek al-Sharqawi, tandis que la résistance les affrontait, en faisant exploser des engins explosifs artisanaux.

Des affrontements armés ont éclaté près du rond-point d’Al-Ghawi, dans la région orientale de Naplouse, et les jeunes résistants ont tiré sur les forces d’occupation avec des balles.

Les forces d’occupation ont pris d’assaut la zone de Karam Ashour, dans la ville de Naplouse, ainsi que le village de Salem, le district de la ville.

À Qalqilya, les forces d’occupation terroriste nazie ont pris d’assaut la ville d’Azzun, à l’est de Qalqilya, et ont attaqué plusieurs quartiers et maisons de la ville et vandalisé leur contenu, et cela a continué, pendant plus de deux heures.

L’armée d’occupation a également pris d’assaut la ville de Jayyus, à l’est de Qalqilya, et a fait défiler ses véhicules militaires dans les rues de la ville.

À Tulkarem, les forces d’occupation ont pris d’assaut Tulkarem et ont mené une campagne de raids et d’arrestations au milieu des affrontements. Elles ont arrêté le citoyen Tayseer Al-Jaber après avoir pris d’assaut son domicile à Tulkarem. Il a ensuite été relâché après des heures d’enquête sur le terrain, alors qu’ils faisaient une descente dans la maison du citoyen Sadiq Al-Qarout, dans la banlieue et l’ont détruite et saccagé son contenu et ont soumis Al-Qarout à des interrogatoires et à des menaces.

Des jeunes résistants ont tiré sur les forces d’occupation avec des balles réelles lors de leur prise d’assaut de la banlieue d’Ektaba à Tulkarem, et des combattants de la résistance ont également ouvert le feu sur les forces d’occupation, lors de leur prise d’assaut des environs du camp de Nour Shams, à l’est de Tulkarem.

À Ramallah, les forces d’occupation ont arrêté le jeune Thaer Farid Malasa, frère du martyr Suleiman Malasa, du village de Deir Ibzi’, à l’ouest de Ramallah, et ont pris d’assaut le camp de Jalazoun, au nord de la ville de Ramallah.

À Bethléem, les forces d’occupation sionistes ont pris d’assaut le village d’Al-Asakra, à l’est de Bethléem, et ont remis au prisonnier libéré, Ali Karim Asakra (18 ans), un rapport pour examiner ses services de renseignement dans le complexe de colonies de « Gush Etzion », situé sur des terres des citoyens dans le sud, après avoir perquisitionné et fouillé la maison de son père.

Les forces d’occupation ont pris d’assaut la ville de Beit Fajjar, au sud de Bethléem, et le village de Husan, à l’ouest. Ils ont traversé la ville avec leurs véhicules, ont attaqué un certain nombre de maisons, les ont fouillés et ont détruit leur contenu.

Les forces d’occupation ont arrêté les jeunes hommes Musa Zaoul, Issa Zaoul et Basil Zaoul de la ville de Husan, à l’ouest de Bethléem.

À Hébron, les forces d’occupation néonazie sioniste ont pris d’assaut la zone d’Al-Dhahr, dans la ville de Beit Ummar, au nord d’Hébron, et ont attaqué les terres situées à proximité de la colonie de Karmei Tzur. Elles ont également pris d’assaut la ville de Sa’ir et le camp d’Al-Arroub, au nord d’Hébron, la ville d’Al-Dhaheriya au sud et Surif, au nord-ouest d’Hébron.

Des affrontements ont éclaté entre des jeunes hommes et les forces d’occupation lors de leur prise d’assaut du camp d’Al-Arroub, au nord d’Hébron, au cours de laquelle les forces d’occupation ont tiré un barrage de bombes à gaz toxique.

…..Ministère de la Santé : 90 martyrs et 177 blessés dans les massacres sionistes à Gaza en 24 heures.
dimanche 3-mars-2024.

90 citoyens ont été tués et 177 autres ont été blessés dans les massacres sionistes dans la bande de Gaza, en 24 heures.

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré que l’occupation nazie sioniste a commis 9 massacres contre des familles dans la bande de Gaza, faisant 90 martyrs et 177 blessés, au cours des dernières 24 heures.

Le ministère a ajouté qu’un certain nombre de victimes se trouvent toujours sous les décombres et sur les routes, et que l’occupation terroriste empêche les ambulances et la protection civile de les atteindre.

Ainsi, le bilan de l’agression génocidaire barbare sioniste s’élève à 30 410 martyrs et 71 700 blessés, depuis le 7 octobre dernier.

….Détails du martyre du prisonnier âgé Ahmed Qadeeh de Gaza dans un camp d’occupation.
dimanche 3-mars-2024.

L’Autorité des affaires des prisonniers et ex-prisonniers et le Club des prisonniers palestiniens ont révélé des détails sur le martyre du vieil Ahmed Rizq Qadeeh (78 ans) après son arrestation par l’occupation sioniste lors de l’invasion terrestre de Khan Yunis.

Les deux corps ont déclaré samedi dans un communiqué : Selon le témoignage d’un des détenus récemment libéré et qui se trouvait avec lui, » le vieux Qudaih a été soumis à la torture après son arrestation et a été martyrisé dans l’un des camps, sans connaissant le nom exact du camp et, selon sa description, le camp se trouve à environ une distance de 2h du poste de contrôle de Karam Abu Salem. »

Dans les détails du certificat : Le détenu Qadeeh a été transféré pour enquête et a été soumis à de graves tortures, concentrées sur ses membres, et les effets de ces tortures graves sont apparus sur lui après son retour à l’endroit où les détenus étaient placés.

Le témoin a raconté à la famille du martyr Qadeeh des détails durs avant son martyre. Sa dernière demande aux détenus était qu’il veuille se laver et manger. Quelques minutes plus tard, il a été martyrisé devant eux, puis transféré vers une destination inconnue.

La famille du martyr Qadeeh, contactée, a confirmé que le martyr âgé ne souffrait d’aucune maladie chronique avant son arrestation et qu’il était père de 11 enfants, dont un martyr en 2008.

Avec le martyr Qadeeh, le nombre de martyrs qui se sont élevés à l’intérieur des prisons et des camps d’occupation après le 7 octobre s’élève à 12 martyrs, dont quatre de Gaza, dont le martyr Qadeeh, sachant que l’un d’eux n’est toujours pas identifié à ce jour en plus d’eux, le martyr Muhammad Abu Sneina, blessé et détenu, de Jérusalem, décédé à l’hôpital Hadassah des suites de ses blessures.

L’Autorité des Prisonniers et le Club des Prisonniers ont indiqué que l’occupation avait reconnu l’exécution de l’un des détenus, mais que son identité n’avait pas été annoncée et qu’aucune information ne leur était parvenue en tant qu’autorités compétentes à son sujet, en plus de ce qui avait été révélé par les médias de l’occupation sur le martyre d’un groupe de détenus dans le centre de détention de Sde Teman à Beer Sheva, sans divulgation, sur leur identité et les circonstances de leur martyre, outre les exécutions sur le terrain qui ont eu lieu contre les citoyens arrêtés et détenus, et en raison des complications dans les processus de documentation à Gaza, il n’existe aucune information précise sur leur nombre.

…..Humiliation et torture… nouveaux témoignages sur le traitement des prisonnières par l’occupation à Gaza.
dimanche 3-mars-2024.

Une femme de Gaza a fourni des détails horribles des tortures auxquels elle a été soumise lors de son arrestation, lors de l’invasion des centres d’hébergement par les forces d’occupation, en décembre dernier, dans un nouveau témoignage sur les crimes et la brutalité de l’armée d’occupation israélienne contre les Palestiniens dans la bande de Gaza.

Mme Nabila (pseudonyme) a déclaré à l’American Associated Press qu’elle avait été soumise à des tortures brutales et à des interrogatoires continus tout au long des 47 jours de sa détention, en raison du froid glacial.

Nabila (39 ans) a confirmé son rejet des ordres de l’occupation de se déplacer vers le sud et a ajouté qu’elle avait décidé de rester dans la ville de Gaza, mais que les bombardements israéliens répétés l’avaient obligée, elle et sa famille, à se réfugier dans une école de l’UNRWA, qui peut-être serait plus sûre.

Cependant, répétant leurs crimes ailleurs, les forces d’occupation ont pris d’assaut l’école où elles s’étaient réfugiées le 24 décembre dernier, où Nabila était terrifiée et a déclaré : J’imaginais qu’ils voulaient nous exécuter et nous enterrer là-bas.

Elle a ajouté que les soldats de l’occupation ont ordonné aux hommes de se déshabiller, tandis qu’ils ont emmené les femmes dans une mosquée voisine pour les fouiller, où des passages à tabac et des interrogatoires répétés ont commencé et se sont poursuivis tout au long des six semaines de détention.

Concernant le traitement des détenus par les soldats de l’occupation, elle a déclaré : C’était extrêmement cruel, car cela comprenait des passages à tabac et des cris en hébreu, et quiconque essayait de relever la tête ou de parler était soumis à de violents coups à la tête.

La femme a indiqué que l’occupation l’avait transférée entre plusieurs endroits, accompagnée d’un certain nombre de détenus, avant d’arriver finalement à la prison de Damoun, estimant qu’il y avait environ 100 femmes à l’intérieur de la prison.

Elle a parlé des conditions difficiles de sa détention dans les prisons d’occupation, où elle a confirmé qu’elle avait été soumise à des fouilles et interrogatoires répétés sous la menace d’armes, expliquant que les soldats d’occupation l’avaient interrogée sur ses relations avec le Hamas et les factions de la résistance, et elle a répondu en niant, et qu’elle était femme au foyer et n’avait aucune relation avec qui que ce soit.

Elle a expliqué les conditions de sa détention en déclarant : « Nous étions gelés à cause du froid et nous avons été forcés de rester à genoux au sol. Nous avons été menottés, les pieds attachés et les yeux bandés, au milieu du son d’une musique forte et d’un bruit continu, soulignant que l’occupation visait à les terroriser et à les humilier.

Mme Nabila a expliqué que pendant sa détention, l’occupation l’a séparée de sa fille (13 ans) et de son fils (4 ans), ajoutant qu’elle réside actuellement dans un refuge à Rafah, avec d’autres prisonnières, après leur libération.

Il convient de noter que les forces d’occupation ont arrêté des centaines d’hommes et de femmes palestiniens lors de leur invasion terrestre de Gaza, et que leurs familles ne connaissent aucune information à leur sujet, qu’ils aient été arrêtés dans des maisons, des centres d’hébergement ou des points de contrôle militaires dans la bande de Gaza. .

Les organisations de défense des droits humains confirment que l’occupation torture les détenus de Gaza de manière humiliante, notamment en exigeant que le détenu aboie avant de lui donner à manger, ou en forçant les détenus à chanter des chansons glorifiant l’occupation israélienne. Ces institutions ont rapporté qu’un certain nombre de détenus libérés entendaient les cris des détenus 24 heures sur 24 et que les opérations de torture se poursuivaient sans interruption..

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french wafa.ps

flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo,wafa

 

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://french.wafa.ps/Pages/LastNews
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

Article complet sur :

Home


et
https://french.wafa.ps

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste #juif #hebron #cisjordanie #Bethléem #Naplouse #jenine #liban #jericho #Tulkarem #Qalqiliya #Beitunia #Beyrouth #Ramallah #Rafah #colon