Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Lundi 24 Rajab 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Lundi 24 Rajab 1445, sur MouslimRadio.


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,

Voici le Flash info pour le Lundi 24 Rajab 1445.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.
.
..
….
……Abou Ubaida : les combattants d’Al-Qassam ont tué 15 soldats et fait exploser 43 véhicules d’occupation.
dimanche 4-février-2024.

Le porte-parole militaire des Brigades martyres Izz al-Din al-Qassam, la branche militaire du Mouvement de résistance islamique Hamas, a déclaré dimanche que les combattants d’al-Qassam avaient réussi, au cours des derniers jours, à détruire complètement ou partiellement 43 véhicules militaires.

Abou Ubaida a confirmé que les combattants d’Al-Qassam ont tué 15 soldats sionistes face à face et à partir de zéro distance, tirant sur un officier et un soldat, et tuant et blessant des dizaines de personnes au cours de 17 missions militaires différentes.

Il a noté que les forces d’invasion sionistes étaient ciblées avec des missiles, des dispositifs anti-fortifications, des dispositifs antipersonnel et des mitrailleuses.

Abou Ubaida a souligné que l’entrée d’un tunnel avait été détruite par un certain nombre de soldats ennemis et que quatre drones avaient été saisis.

Il a déclaré que les combattants d’Al-Qassam ont détruit les concentrations militaires avec des obus de mortier sur tous les fronts des combats et ont dirigé une intense salve de missiles vers « Tel Aviv » et ses environs.

Les Brigades Al-Qassam continuent, pour le 121ème jour consécutif, d’affronter les forces sionistes qui pénètrent sur plusieurs fronts, ce qui a jusqu’à présent entraîné la mort de 561 officiers et soldats et la blessure de plus de 2 851 autres, selon les aveux de l’armée ennemie nazie sioniste, et plus de 6 500 blessés selon les rapports des hôpitaux sionistes, en plus de la destruction complète ou partielle des centaines de véhicules. Ils ont également continué à bombarder les sites et colonies ennemis dans la bande de Gaza et à détruire son les concentrations de l’armée d’occupation, dans diverses zones de l’incursion.

Depuis le premier jour du 7 octobre, les Brigades Qassam ont réussi à tuer des centaines de soldats et à capturer environ 250 sionistes, tandis que les missiles Qassam frappaient l’aéroport Ben Gourion, Ashkelon, Ashdod, les blocs et d’autres avec de grandes salves de missiles, dans le cadre de l’opération du « déluge d’Al-Aqsa », lancées sur ordre du chef d’état-major de Qassam, pour la défense d’Al-Aqsa et des lieux saints, en réponse à l’appel des femmes de Jérusalem et d’Al-Aqsa.

….1 593 attaques menées par l’occupation et ses colons en janvier en Cisjordanie.
dimanche 4-février-2024.

Le chef de la Commission de résistance au mur et aux colonies, Moayed Shaaban, a déclaré que les autorités d’occupation israéliennes et les colons ont mené 1 593 attaques au cours du mois de janvier dernier.

Shaaban a expliqué dans le rapport mensuel de la commission sur « les violations de l’occupation et les mesures d’expansion coloniale », que les forces d’occupation ont mené 1 407 attaques, tandis que les colons ont mené 186 attaques.

Il a souligné que les violations étaient concentrées dans le gouvernorat d’Hébron, avec 291 attaques, suivi du gouvernorat de Jérusalem, avec 203 attaques, et enfin du gouvernorat de Naplouse, avec 200 attaques.

Il a déclaré que les attaques des colons étaient concentrées dans le gouvernorat d’Hébron, avec 63 attaques, 38 à Naplouse et 23 à Ramallah, la plus importante étant la fusillade du jeune homme Tawfiq Ajaq dans la ferme de l’Est.

Shaaban a souligné que les colons ont volé 47 têtes de bétail, 3 tracteurs agricoles et deux tentes, tandis que les forces d’occupation ont saisi 82 ​​véhicules, 7 enregistrements de caméras de surveillance, 15 bulldozers et camions et 19 cas de vol d’argent et de bijoux en or ont été enregistrés. 60 têtes de bétail ont été saisies.

Il a souligné que les attaques des colons ont également conduit au déracinement et à l’incendie d’un total de 836 arbres, dont 473 oliviers, dans les gouvernorats de Bethléem, Qalqilya, Naplouse et Hébron, en plus du vol de plus de 70 têtes de vaches. Ils ont également commis 9 vols de matériel agricole, 3 mobil-homes et un tracteur agricole.

Il a ajouté que les autorités d’occupation ont mené 58 opérations de démolition, touchant 62 installations, dont 22 maisons habitées, deux maisons inhabitées, 16 installations agricoles et autres, et étaient concentrées dans les gouvernorats d’Hébron, Jérusalem, Qalqilya et Bethléem. 26 avis de démolition d’installations ont été publié au cours de la même période, concentrés dans les gouvernorats de Jérusalem, Naplouse et Hébron.

Shaaban a déclaré que les récentes attaques ont commencé à prendre une forme nouvelle et dangereuse, représentée par deux aspects supplémentaires : le premier concerne les lourdes amendes qui ont été imposées par le soi-disant « Conseil de colonisation » aux agriculteurs et bergers palestiniens, s’élevant à des centaines de milliers de shekels, dans un nouveau mécanisme pour restreindre les citoyens et les forcer à partir, et deuxièmement, avec les ordres militaires que les forces d’occupation ont commencé à diffuser pour s’emparer des terres et pour mettre en œuvre l’idée de zones tampons précédemment proposées par l’extrémiste Bezlael Smotrich.

Shaaban a confirmé que les deux récentes ordonnances visant les terres de Deir Istiya dans le gouvernorat de Salfit, en particulier celles entourant la colonie de Rafafa, et la ferme occidentale dans le gouvernorat de Ramallah, qui entoure l’avant-poste de Harasha, ne saisissent pas seulement les terres ciblées, mais forment plutôt une zone tampon sur de vastes étendues de terrain qui empêchent les citoyens d’y accéder.

Shaaban a mis en garde contre la nouvelle politique suivie par l’État occupant ces jours-ci, consistant à empêcher les citoyens d’accéder aux terres conformément aux ordres militaires, ce qui est totalement incompatible avec les lois internationales applicables qui régissent le travail de l’occupation dans les terres occupées, soulignant que ces mesures ont empêché les citoyens d’atteindre plus d’un demi-million de dunums de leurs terres en raison des attaques coloniales et de la fermeture systématique des villages et des villes palestiniennes par les forces d’occupation au cours de la période récente.

….14 massacres et 127 martyrs dus à l’agression de l’occupation contre Gaza en 24 heures.
dimanche 4-février-2024.

Le ministère de la Santé de Gaza a annoncé que l’occupation israélienne a commis 14 massacres contre des familles dans la bande de Gaza, faisant 127 martyrs et 178 blessés au cours des dernières 24 heures.

Il a déclaré dimanche dans un communiqué : Un certain nombre de victimes sont toujours sous les décombres et sur les routes, et l’occupation empêche les ambulances et les équipes de la protection civile de les atteindre.

Il a confirmé que le bilan de l’agression israélienne s’est élevé à 27.365 martyrs et 66.630 blessés depuis le 7 octobre dernier.

Depuis le début de leur guerre sanglante le 7 octobre, les forces d’occupation ont continué à lancer des centaines de raids, bombardant des maisons et des rassemblements et commettant un génocide contre les civils dans la bande de Gaza.

L’Observatoire euro-méditerranéen a rapporté qu’environ deux millions de Palestiniens ont été déplacés de force de leurs foyers et de leurs zones résidentielles dans la bande de Gaza, sans pouvoir disposer d’un abri sûr pour eux, soit 90 % de la population totale de la bande, tandis que les bombardements israéliens en cours ont complètement détruit environ 79 200 logements, et partiellement 207 000 logements, ce qui empêche les personnes déplacées de force de rentrer chez elles de manière réaliste et à court terme.

Il a averti qu’Israël avait ciblé plus de 245 kilomètres carrés, soit 67 % de la superficie totale de la bande de Gaza, avec des ordres d’évacuation et de déplacement forcé, en violation du droit international, et cela inclut toutes les zones de la ville de Gaza et son nord, dont les habitants sont avertis d’évacuer depuis fin octobre. En octobre dernier, la majorité d’entre eux n’ont pas encore pu rentrer, en plus de vastes zones du centre et du sud de la bande de Gaza qui ont été promues zones sûres.

L’Observatoire euro-méditerranéen a expliqué qu’Israël détruit délibérément et cause de graves dommages aux infrastructures de la bande de Gaza, ciblant jusqu’à présent 334 écoles, 1 720 installations industrielles, 478 mosquées et 3 églises, en plus de 171 sièges de presse et de médias et 199 sites archéologiques.

Il a souligné que les attaques militaires israéliennes en cours sur la bande de Gaza s’accompagnent d’un ciblage délibéré et généralisé des établissements de santé, rendant la fourniture de services de santé extrêmement risquée et inférieure au minimum nécessaire pour maintenir la population en vie. ; Parmi eux figurent 26 hôpitaux, 63 cliniques et 146 ambulances, de sorte que le nombre d’hôpitaux actuellement opérationnels n’est que de 13, et partiellement, sur les 36 hôpitaux de la bande de Gaza, alors que moins de 17 % des centres de soins de santé primaires fonctionnent encore et fournissent partiellement leurs services.

….Des dizaines de colons prennent d’assaut Al-Aqsa et des appels continus à la mobilisation et au Rabat.
dimanche 4-février-2024.

Aujourd’hui dimanche, des dizaines de colons ont pris d’assaut les cours de la mosquée bénie Al-Aqsa, sous la protection des forces d’occupation israéliennes, tout en poursuivant leur siège depuis 4 mois.

Des sources de Jérusalem ont rapporté que 58 colons ont pris d’assaut les cours d’Al-Aqsa, en direction de la porte Mughrabi, ont effectué des visites provocatrices de ses cours et exécuté des rituels talmudiques.

Les sources ont expliqué que les forces d’occupation stationnées aux portes de la vieille ville et de la mosquée Al-Aqsa ont continué à empêcher les citoyens d’entrer dans la mosquée, entraînant une diminution du nombre de fidèles pour le quatrième mois consécutif.

Les habitants des territoires palestiniens occupés en 1948 ont conduit des bus vendredi et samedi pour se mobiliser dans la mosquée bénie d’Al-Aqsa et pour prier dans son espace, au milieu d’appels continus à la mobilisation et au regroupement au sein de la mosquée et à répondre aux appels à briser le siège.

Des bus sont partis de plusieurs villages de l’intérieur occupé vers la mosquée bénie d’Al-Aqsa, pour accomplir des prières dans son terrain spacieux et rénové, tout en servant le petit-déjeuner et des friandises. Ils ont souligné que la circulation des bus vers Al-Aqsa vise à encourager les gens à se rendre à l’intérieur de la mosquée et y être en permanence.

Les appels des Jérusalemites et des Palestiniens continuent de se mobiliser, de partir en voyage, d’établir des liens à la mosquée bénie d’Al-Aqsa et de répondre à l’appel à lever le siège.

Les appels de Jérusalem et des Palestiniens de l’intérieur occupé ont souligné la nécessité d’une mobilisation continue et de la conduite des convois d’Al-Aqsa vers Rabat pour briser le siège imposé à la mosquée Al-Aqsa.

Ils ont souligné que la mobilisation de la population de Jérusalem et de l’intérieur occupé pourrait faire la différence malgré les restrictions sans précédent depuis le 7 octobre dernier, à condition que la mobilisation se poursuive, que les efforts s’accumulent et que la patience soit exercée.

Ils ont affirmé que les mobilisations populaires ont toujours prouvé leur capacité à vaincre la tyrannie de l’occupation, et que la volonté populaire est plus forte que toutes les machines de destruction et de terrorisme d’occupation, tout comme la résistance et les mouvements populaires ont contrecarré les plans de l’occupation dans le Bataille des Portes.

Depuis le 7 octobre dernier, les forces d’occupation imposent des mesures strictes à proximité de la mosquée bénie d’Al-Aqsa, empêchant également les habitants de Cisjordanie d’entrer à Jérusalem et empêchant l’accès des habitants de Jérusalem et des Palestiniens des territoires occupés.

Les fidèles qui ne peuvent pas entrer à Al-Aqsa sont obligés d’accomplir des prières dans les rues de Jérusalem, à cause de la forte présence des soldats d’occupation et des postes de contrôle.

Des appels ont été lancés pour participer à la campagne de la Grande Aube dans la mosquée Al-Aqsa et dans les mosquées de Cisjordanie, et pour prier Dieu en soutien à Gaza et en réponse au discours d’Abou Ubaida.

La campagne de la Grande Aube a renouvelé la plus large participation de la mobilisation en accomplissant la prière de l’aube en réponse à l’appel du porte-parole des Brigades Al-Qassam, Abu Ubaida.

….« Hamas » : l’attaque américano-britannique contre le Yémen constitue une escalade dangereuse qui menace la stabilité de la région.
dimanche 4-février-2024.

Le mouvement de résistance islamique « Hamas » a condamné le bombardement américano-britannique contre la République du Yémen, le considérant comme une attaque flagrante contre la souveraineté d’un pays arabe frère et une escalade qui entraînera la région dans davantage de troubles et d’instabilité.

Dans un communiqué dimanche, le mouvement Hamas a tenu l’administration américaine et l’occupation sioniste pleinement responsables des répercussions de cette agression et de ses effets dans la région.

Le mouvement a renouvelé son appréciation pour la position du Yémen dans la victoire sur l’oppression du peuple palestinien, qui est soumis au génocide aux mains des criminels de guerre sionistes.

Le Hamas a appelé la Ligue des États arabes et l’Organisation de la coopération islamique à adopter une position décisive contre l’agression américaine qui viole la souveraineté de nos pays arabes et à prendre des mesures pratiques pour mettre fin à l’agression sioniste contre Gaza qui dure depuis plus de 120 jours.

Cela survient après que le commandement central américain a annoncé qu’il avait lancé des frappes aériennes au Yémen, axées sur des cibles utilisées par les Houthis pour attaquer des navires commerciaux.

….Guerre contre la presse:122 journalistes tués depuis le début de l’agression de l’occupation contre Gaza.
dimanche 4-février-2024.

Le Forum des médias palestinien a déclaré que les forces d’occupation israéliennes ont tué 122 journalistes et détruit des dizaines de sièges d’institutions médiatiques et de maisons de journalistes depuis le début de leur agression sanglante contre Gaza il y a quatre mois.

Le Forum a ajouté aujourd’hui dans un communiqué que l’agression brutale d’Israël contre la bande de Gaza entre dans son cinquième mois, enregistrant les indicateurs les plus élevés de violation de la liberté de la presse avec le meurtre de sang-froid de 122 journalistes en 120 jours au cours desquels l’armée d’occupation israélienne a commis les crimes de génocide les plus odieux contre des civils en sécurité dans la bande de Gaza, en plus des blessures. Des dizaines de journalistes ont été tués à la suite de prises pour cibles systématiques et intentionnelles par Israël.

Il a souligné que l’occupation continue d’arrêter de nombreux journalistes lors de son incursion terrestre à Gaza et dans le nord, soulignant que les témoignages des personnes libérées révèlent le sadisme et la brutalité de l’occupation israélienne, qui a pratiqué les méthodes de torture les plus dures contre les prisonniers.

Il a déclaré : Les journalistes Nidal Al-Wahidi et Haitham Abdel-Wahed sont toujours portés disparus depuis le 7 octobre 2023.

Il a souligné que la société française propriétaire du satellite hébergeant la chaîne satellite Al-Aqsa a décidé de cesser de diffuser la chaîne en réponse aux pressions du gouvernement français et soumission aux pressions du gouvernement d’occupation israélien sans le moindre respect pour les lois internationales, les conventions humanitaires et les principes des droits de l’homme.

Il a également souligné que l’armée d’occupation a continué de bombarder et de détruire les maisons de dizaines de journalistes, ce qui a entraîné la mort et la blessure de dizaines de membres de leurs familles.

Il a confirmé la destruction et les dommages causés aux sièges de dizaines d’institutions médiatiques, y compris des institutions internationales comme Al Jazeera et le bureau de l’Agence française de presse, à la suite des bombardements israéliens, en plus de la pénétration des émissions des radios et chaînes locales dans le cadre de la guerre psychologique contre la société palestinienne.

Le Forum des médias a indiqué que l’infrastructure du réseau de communication et d’Internet a été ciblée et désactivée à plusieurs reprises, ce qui limite la capacité des médias et des journalistes à travailler et à rendre compte du cours des événements et des développements dans la bande de Gaza.

Il a souligné que malgré quatre mois écoulés depuis l’agression israélienne contre la bande de Gaza, le journaliste palestinien continue d’écrire avec du sang pour la Palestine, écrivant les plus belles épopées d’héroïsme et de rédemption afin d’étendre l’oppression du peuple palestinien au monde entier et dénoncer les crimes d’extermination de civils en sécurité dans leurs maisons, et la machine d’oppression israélienne ne réussira pas à saper la volonté des chevaliers « Les médias palestiniens ».

Il a tenu l’occupation israélienne entièrement responsable des crimes visant les journalistes, condamnant la destruction des sièges sociaux et le ciblage des institutions médiatiques et des maisons des journalistes dans le cadre des efforts de l’occupation israélienne pour dissimuler aux yeux du monde ses crimes contre les civils.

Il a rendu hommage aux équipes des médias qui font tout leur possible pour dénoncer l’agression de l’occupation israélienne, malgré les conditions difficiles et la détérioration de la situation sécuritaire.

Il a appelé les médias arabes et internationaux à intensifier la couverture médiatique de l’agression brutale d’Israël contre la bande de Gaza, des crimes de génocide contre les civils et de la mise en œuvre du siège qui leur a été imposé, et qui a paralysé les services de base et de vie.

Il a appelé les institutions concernées par la protection des journalistes à jouer leur rôle et à faire face à la série de attaques israéliennes contre les médias palestiniens avec toutes ses composantes.

….11 actes de la résistance en Cisjordanie en 24 heures.
dimanche 4-février-2024.

Les actes de la résistance en Cisjordanie se sont poursuivis, au cours des dernières 24 heures, et 11 actes de résistance ont été enregistrés, dont le déclenchement d’affrontements armés et de tirs, à la suite desquels un soldat sioniste a été blessé, dans le cadre de la bataille du « déluge d’Al-Aqsa », en Cisjordanie et à Jérusalem occupée.

Le Centre d’information palestinien « Moata » a surveillé trois opérations de tir, des affrontements armés et des confrontations avec des colons, en plus du déclenchement de sept affrontements et jets de pierres.

À Jénine, des affrontements armés ont éclaté entre les résistants et les forces d’occupation nazie sioniste, au poste de contrôle militaire de Salem, après que celui-ci a été visé par une salve de balles par les résistants. Ils ont également pris pour cible la colonie de Shaked avec une rafale de balles.

À Tubas, des affrontements armés ont éclaté, notamment des explosions d’engins explosifs, après que les forces d’occupation ont pris d’assaut la ville de Tubas, où les Brigades Al-Qassam ont annoncé leur confrontation avec les forces d’occupation et ont fait exploser un engin explosif dans un véhicule d’occupation. Des affrontements ont ont éclaté dans la ville de Tayassir, accompagnées de jets de pierres.

Des affrontements ont éclaté entre les forces d’occupation et la jeunesse révolutionnaire dans les villes de Kafr Jamal, Tulkarm et la ville de Salfit, qui ont donné lieu à des jets de pierres.

À Naplouse, des affrontements ont éclaté, notamment des jets de pierres, dans la ville et dans le camp de Balata, et les habitants de la ville d’Al-Awaja à Jéricho ont répondu à l’attaque des colons.

La Cisjordanie et Jérusalem occupée ont été le théâtre de plusieurs opérations spécifiques, alors que des affrontements armés ont éclaté, notamment des explosions d’engins explosifs, lors de la prise d’assaut la ville de Tubas par les forces d’occupation.

Un affrontement armé a également éclaté entre les combattants et les forces d’occupation nazie sioniste au poste de contrôle militaire de Salem à Jénine, en ciblant la colonie de Shaked avec une salve de balles de la résistance..

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french wafa.ps

flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo,wafa

 

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://french.wafa.ps/Pages/LastNews
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste #juif #hebron #cisjordanie #Bethléem #Naplouse #jenine #liban #jericho #Tulkarem #Qalqiliya #Beitunia #Beyrouth #Ramallah #Rafah #colon