Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Dimanche 23 Rajab 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Dimanche 23 Rajab 1445, sur MouslimRadio.


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,

Voici le Flash info pour le Dimanche 23 Rajab 1445.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.
.
..
….
…..Croissant-Rouge de Gaza : le sort de l’enfant « Hind » et des sauveteurs reste inconnu.
samedi 3-février-2024.

La Société du Croissant-Rouge palestinien a annoncé aujourd’hui samedi qu’elle ne connaît toujours pas le sort de l’enfant Hind (6 ans) et de l’équipe qui est allée la secourir dans la ville de Gaza, bien que plus de 110 heures se soient écoulées depuis l’événement.

L’association a demandé : « Où est Hind ? Où sont Youssef et Ahmed ? « Nous voulons connaître leur sort. »

Une équipe d’ambulances du Croissant-Rouge est sortie – lundi dernier – pour secourir les deux filles, Layan (15 ans) et Hind (6 ans), après qu’elles aient été encerclées par des chars d’occupation et des soldats israéliens, à l’intérieur d’un véhicule dans lequel elles étaient avec des membres de leur famille, selon un précédent communiqué publié par l’association.

Le lendemain, plusieurs équipes de l’association affirmaient, dans une vidéo diffusée sur la plateforme X, que le lieu de l’accident se trouvait dans la ville de Gaza, près de la station-service « Fares » (à l’ouest de la ville).

L’association a également annoncé mardi le martyre de l’enfant Layan, alors qu’elle « parlait au téléphone avec l’équipage du Croissant-Rouge appelant à l’aide, tandis que Hind est restée coincée à l’intérieur du véhicule entourée de chars d’occupation et de soldats ».

Au cours des derniers jours, l’occupation israélienne a procédé à une réincursion significative dans plusieurs zones du gouvernorat de Gaza, qui a coïncidé avec la mise en œuvre d’opérations militaires et d’intenses bombardements aériens et d’artillerie, et a demandé l’évacuation des habitants de plusieurs quartiers résidentiels.

….Les « médias gouvernementaux » révèlent les dernières statistiques de la guerre génocidaire sioniste contre Gaza à son 120ème jour.
samedi 3-février-2024.

Le bureau des médias du gouvernement dans la bande de Gaza a révélé les statistiques les plus récentes et les plus importantes de la guerre génocidaire menée par l’occupation « israélienne » sur la bande de Gaza depuis le 7 octobre dernier.

C’est ce qui ressort des dernières mises à jour des « médias gouvernementaux » samedi, qui ont montré l’étendue des dégâts humains et matériels résultant des crimes sionistes dans la bande de Gaza, alors que la guerre atteint son 120e jour.

Les statistiques comprennent les dernières mises à jour sur le nombre de martyrs et de personnes disparues, en plus du nombre de blessés et de malades, ainsi que les cas d’arrestations lancées par l’occupation contre des citoyens de tout âge et de tout groupe professionnel, la démolition d’installations et d’infrastructures, et le déplacement des résidents de leurs lieux de résidence vers des zones reculées et des centres d’hébergement.

Les statistiques du bureau gouvernemental des médias étaient les suivantes :

(120) jours après la guerre génocidaire.
(2 325) massacres commis par l’armée d’occupation.
(34 238) martyrs et personnes disparues.
(27 238) martyrs arrivés dans les hôpitaux.
(12 000) enfants martyrs.
(8 190) femmes martyres.
(339) martyrs du personnel médical.
(46) Martyrs de la Défense Civile.
(122) journalistes martyrs.
(7 000) sont portés disparus, dont 70 % sont des enfants et des femmes.
(66 452) infectés.
(11 000) personnes blessées doivent voyager pour se faire soigner.
(10 000) patients atteints de cancer courent un risque de décès.
(700 000) infectés par des maladies infectieuses à la suite de leur déplacement.
(8 000) cas d’hépatite virale dus au déplacement.
(60 000) femmes enceintes sont à risque en raison du manque d’accès aux soins de santé.
(350 000) patients chroniques sont à risque en raison de la non-administration de médicaments.
(99) cas d’arrestation de personnel de santé.
(10) Cas d’arrestations de journalistes dont les noms sont connus.
2 millions de personnes déplacées dans la bande de Gaza.
(140) Sièges du gouvernement détruits par l’occupation.
(100) écoles et universités ont été complètement détruites par l’occupation.
(295) Écoles et universités partiellement détruites par l’occupation.
(183) mosquées ont été complètement détruites par l’occupation.
(264) mosquées ont été partiellement détruites par l’occupation.
(3) Églises ciblées et détruites par l’occupation.
(70 000) logements ont été entièrement détruits par l’occupation.
(290 000) logements partiellement détruits par l’occupation et inhabitables.
(66 000) tonnes d’explosifs largués par l’occupation sur Gaza.
(30) Hôpitaux mis hors service par l’occupation.
(53) centres de santé que l’occupation a mis hors service.
(150) établissements de santé ont été partiellement ciblés par l’occupation.
(122) ambulances détruites par l’armée d’occupation.
(200) sites archéologiques et patrimoniaux détruits par l’occupation.

….569 actes de résistance, dont 70 fusillades en Cisjordanie en janvier.
samedi 3-février-2024.

Le début de l’année 2024 a été témoin d’une poursuite du rythme des opérations de résistance en Cisjordanie et à Jérusalem occupée, qui ont conduit à la mort de 4 soldats et à la blessure de 37 soldats et colons israéliens avec diverses blessures.

Le nombre total d’opérations qui ont été surveillées au cours du mois de janvier, selon le Centre d’Information Palestine – a atteint 569 actions de résistance qualitative et populaire, dont 70 opérations de tir et 60 affrontements armés. 51 opérations ont été menées, dont 23 à Jénine et à Naplouse, respectivement.

Les affrontements armés en Cisjordanie occupée et à Jérusalem ont entraîné le martyre de 63 palestiniens sous le feu de l’occupation et de ses colons, 14 d’entre eux ont été tués respectivement à Jénine et à Tulkarem.

Le 7 janvier dernier, la résistance a fait exploser un engin explosif dans une unité spéciale de l’armée d’occupation, dans le quartier de Jabriyat à Jénine, tuant une femme soldat et blessant 3 soldats israéliens et officiers de l’unité Magellan, dont 2 classés comme graves.

Le 12/01, 3 résistants se sont infiltrés dans la colonie « Adora », établie sur les terres du village de Tarqumiya, à l’ouest d’Hébron, menant une opération d’assaut et de tirs qui a entraîné la blessure d’un colon et de ses habitants et le martyre de Ismail Ahmed Abu Jahisha (19 ans), et Muhammad Arafat Abu Jahisha (15 ans) et Uday Ismail Abu Jahisha (16 ans), tous trois cousins.

Le 15/01, les deux résistants Ahmed Zaidat et Mahmoud Zaidat, de la ville de Bani Naim à Hébron, ont mené une double opération d’écrasement et d’attaque à l’arme blanche, à Raanana, au nord de « Tel Aviv » dans l’intérieur occupé, qui a entraîné la mort de deux colons et la blessure de 20 autres personnes, grièvement.

Le 29/01, le martyr Waseem Abu Al-Haija a mené une opération d’écrasement visant les soldats de l’occupation à Haïfa, dans l’intérieur occupé, qui a entraîné la mort d’un soldat israélien et le martyre de l’agresseur.

Le Centre Maat a également surveillé 2 opérations d’écrasement et 2 opérations ou tentatives d’attaques à l’arme blanche, tandis que le nombre d’opérations de pose ou de lancement d’engins explosifs a atteint 182 opérations, et 10 opérations d’endommagement de véhicules militaires et véhicules des colons.

Au cours de la même période, les activités populaires contre l’occupation se sont poursuivies et le nombre de manifestations et de marches a atteint 37 manifestations, 31 opérations de jets de pierres, 249 confrontations directes avec les forces d’occupation, 9 opérations de lancement de cocktails Molotov, et 17 confrontations aux attaques des colons dans toute la Cisjordanie.

Les gouvernorats de Jénine, Tulkarem et Naplouse ont connu le plus grand nombre d’opérations de résistance spécifiques, atteignant respectivement 87, 39 et 28.

….Ansar Allah bombarde Eilat par des missiles balistiques et l’Amérique cible le nord du Yémen.
samedi 3-février-2024.

Le porte-parole militaire du groupe yéménite Ansar Allah, le général de brigade Yahya Saree, a confirmé qu’ils ont mené « une opération militaire contre des cibles spécifiques de l’ennemi occupant sioniste dans la région d’Oum al-Rashrash » (Eilat) avec un certain nombre de missiles balistiques.

Sarie a menacé l’occupation de « davantage d’opérations contre l’ennemi jusqu’à ce que l’agression génocidaire contre Gaza cesse ».

De son côté, l’armée d’occupation sioniste a déclaré que ses défenses aériennes avaient intercepté un missile balistique lancé depuis le Yémen au-dessus de la mer Rouge et qu’il était en route vers l’entité usurpatrice sioniste.

Selon le communiqué de l’armée, le système antimissile à longue portée « Arrow/Hetz » a intercepté le missile et l’a abattu avant qu’il n’atteigne sa cible.

Des témoins oculaires ont indiqué avoir entendu une forte explosion dans l’atmosphère de la mer Rouge, près de la ville d’Eilat, dans le golfe d’Aqaba, soupçonnée d’avoir été provoquée par le lancement du système anti-missile « Haetz », qui a intercepté le missile et l’a fait exploser en l’air.

Bombardement américano-britannique.

D’autre part, le groupe yéménite Ansar Allah a annoncé vendredi que les États-Unis et la Grande-Bretagne avaient mené une attaque contre le gouvernorat de Hajjah, au nord-ouest du Yémen.

La chaîne satellite du groupe Al-Massirah a déclaré sur son enregistrement d’information : « Une agression américano-britannique vise la zone d’Al-Jar dans le district d’Abs, dans le gouvernorat de Hajjah avec quatre raids », sans plus de détails.

Le gouvernorat de Hajjah est en grande partie sous le contrôle des Houthis et est lié à une frontière terrestre avec le Royaume d’Arabie Saoudite. Il n’y a pour l’instant aucun commentaire américain ou britannique concernant les bombardements annoncés par le groupe.

Mercredi, le chef du groupe, Abdul-Malik al-Houthi, a déclaré dans un discours télévisé que « les frappes américaines et britanniques contre le Yémen sont un échec, n’ont aucun effet et ne limiteront pas nos capacités militaires », s’engageant « à poursuivre les attaques » dans la mer Rouge et dans le golfe d’Aden, jusqu’à ce que l’agression d’occupation sioniste cesse et que le siège de la bande de Gaza soit levé.

À un rythme intermittent depuis le 12 janvier dernier, une coalition dirigée par les États-Unis a lancé des raids visant, selon eux, des « sites houthis » dans diverses régions du Yémen, en réponse à ses attaques en mer Rouge, qui se sont heurtées à la menace du groupe que cela « ne restera pas sans réponse ».

….Le génocide nazi sioniste se poursuit pour le 120e jour consécutif à Gaza.
samedi 3-février-2024.

Les forces d’occupation nazie sioniste continuent de commettre le crime de génocide dans la bande de Gaza, pour le 120e jour consécutif, en lançant des dizaines de frappes aériennes, de tirs d’artillerie et de ceintures de feu, en commettant des massacres sanglants contre des civils et en perpétrant d’horribles crimes dans les zones d’incursion de la bande de Gaza, dans un contexte humanitaire catastrophique dû au siège et au déplacement de plus de 90 % de la population.

L’aviation et l’artillerie d’occupation nazie sioniste ont poursuivi leurs raids et leurs violents bombardements, aujourd’hui samedi, sur diverses parties de la bande de Gaza, au milieu de l’agression sur Khan Younis, ciblant les maisons, les rassemblements de personnes déplacées et les rues, en tuant des centaines de personnes et blessant des centaines d’autres.

Deux martyrs ont été tués et trois autres blessés par les balles des tireurs d’élite de l’occupation dans le quartier d’Al-Nasr, dans la ville de Gaza, tandis que l’artillerie de l’occupation bombardait le quartier d’Al-Amal, à l’ouest de Khan Younis.

Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré : Plus de 110 heures se sont écoulées et le sort de notre équipe qui est allée secourir l’enfant Hind (dans la ville de Gaza) est toujours inconnu.

L’armée d’occupation terroriste sioniste a fait exploser une place résidentielle au centre de Khan Younis

Le nombre de martyrs suite au bombardement par l’aviation sioniste de trois maisons à Rafah et Deir al-Balah, dans le sud et le centre de la bande de Gaza, s’élève à 18 martyrs.

Deux martyrs ont été tués dans le bombardement d’une maison de la famille Al-Hams, dans le quartier d’Al-Geneina, à l’est de la ville.

Un martyr a été tué et trois autres ont été blessés lors du bombardement par des avions de guerre d’occupation, d’une maison de la famille Abu Nusair dans la rue Al-Tarzi, dans la ville de Deir Al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza.

Des affrontements ont éclaté avec les forces d’occupation pénétrant à l’ouest de la ville de Gaza

12 palestiniens ont été tués et 17 ont été blessés dans le bombardement d’occupation de la maison de la famille Hijazi, à l’est de la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza.

Des avions de combat d’occupation sioniste ont bombardé une nouvelle maison dans le quartier d’Al-Geneina, à l’est de Rafah

L’aviation d’occupation a bombardé une maison dans la ville de Deir al-Balah, au centre de la bande de Gaza.

….Manifestations massives dans les villes arabes en soutien à Gaza.
samedi 3-février-2024.

Vendredi, plusieurs capitales arabes ont été témoins de manifestations de solidarité avec la bande de Gaza et de rejet de l’agression génocidaire d’occupation sioniste contre la bande de Gaza.

Yémen.

Des dizaines de milliers de Yéménites ont manifesté vendredi dans la capitale, Sanaa, et dans plusieurs gouvernorats sous contrôle des Houthis, affirmant leur soutien à Gaza jusqu’à la fin de l’agression génocidaire sioniste contre la bande, qui se poursuit depuis le 7 octobre dernier.

Des dizaines de milliers de personnes ont participé à une manifestation massive à Sanaa sous le slogan « Avec Gaza, nous nous engageons jusqu’à la victoire ».

Les participants à la manifestation ont brandi le drapeau palestinien et des banderoles dénonçant l’agression nazie sioniste continue contre Gaza.

La foule a scandé des slogans tels que « Oh Gaza, oh Palestine, tous les Yéménites sont avec vous », « Oh Gaza, nous sommes avec vous, vous n’êtes pas seule » et « Jihad, jihad, tout le peuple est prêt ».

Un communiqué publié par le groupe Houthi, l’organisation organisatrice de la manifestation, a souligné « les activités continues du peuple yéménite et ses préparatifs de combat pour mener la bataille sacrée en soutien à Al-Aqsa et à la Palestine ».

Irak.

La capitale irakienne, Bagdad, a été témoin d’une manifestation de soutien au peuple palestinien de la bande de Gaza et pour dénoncer l’agression sioniste contre la bande.

Les participants à la manifestation ont exigé la nécessité de mettre un terme à l’agression génocidaire sioniste et aux bombardements continus sur Gaza.

Les manifestants ont également appelé à lever le siège imposé à la bande de Gaza, à fournir d’urgence un soutien et une aide humanitaire et à protéger les civils. Les manifestants ont scandé en faveur de la résistance palestinienne et de la fermeté palestinienne.

En Jordanie, des manifestants ont défilé dans le centre de la capitale, Amman, pour affirmer leur refus de mettre fin au travail de l’UNRWA.

Jordan.

Les activités populaires et partisanes appelaient à la manifestation intitulée: « L’atteinte à l’UNRWA ne passera pas, non à la famine, non au déplacement, et oui au droit au retour. »

Les manifestants ont également salué la détermination des habitants de la bande de Gaza et de la résistance palestinienne et ont appelé les pays arabes et islamiques à soutenir le droit des réfugiés palestiniens au retour dans leur patrie.

Les participants ont scandé : « Palestine, Palestine.. Votre peuple est libre et ne cédera pas (nous ne céderons pas), La Palestine est arabe, la vengeance est la vengeance.. Ô Sarayas et ô Qassam nous sommes le peuple d’Al-Jabarin (les puissants). Nous mourons et la Palestine vit. »

Maroc.

Des milliers de Marocains ont manifesté dans plusieurs villes pour exiger la fin de la « politique d’occupation sioniste de famine contre les habitants de Gaza » et la fin de l’agression contre celle-ci.

Les manifestations, appelées par l’autorité marocaine pour soutenir les problèmes de la nation, avaient pour slogan « Arrêtez la famine à Gaza… Arrêtez l’agression ».

Pour la 17ème semaine, les villes marocaines comme Tétouan, Fès, Ibn Jarir, Zayou, Berrechid et Kelaa M’Gouna (nord) connaissent des manifestations populaires de solidarité avec la bande de Gaza.

Les participants aux manifestations ont brandi le drapeau palestinien et des banderoles en soutien à la cause palestinienne et à la résistance.

….Une campagne de raids et d’arrestations en Cisjordanie.
samedi 3-février-2024.

Les forces d’occupation nazie sioniste ont lancé, samedi à l’aube, une campagne de raids dans diverses parties de la Cisjordanie, au cours de laquelle elles ont procédé à des arrestations et à des attaques contre des citoyens au milieu d’affrontements et de confrontations.

Jénine.

À Jénine, les deux jeunes hommes, Asaad et Hosni Amr, de la ville de Ya`bad, à l’ouest de Jénine, ont été emmenés à l’hôpital pour y être soignés, après que les forces d’occupation sioniste les ont arrêtés dans la ville, à minuit et les ont roués de coups.

Un proche des détenus libérés a rapporté que les forces d’occupation nazie les avaient arrêtés et sévèrement battus, pendant plusieurs heures, puis les avaient placés dans l’une des oliveraies à l’est de la ville, où ils avaient été transférés à l’hôpital Ibn Sina, dans la ville de Jénine. Lors des examens, il a été constaté qu’il y avait une fracture à l’épaule de Hosni, il a été placé en salle d’opération à l’hôpital, tandis qu’Assaad a été placé en observation pendant 24 heures, car il souffrait de contusions sur tout le corps.

Il est à noter que les forces d’occupation ont arrêté les deux jeunes Amr, hier soir à minuit, après avoir intercepté le véhicule dans lequel ils circulaient au centre de la ville.

Naplouse.

Des sources locales ont rapporté que plusieurs véhicules militaires sionistes, accompagnés d’un bulldozer, ont pris d’assaut le camp de Balata, au milieu de violents affrontements, au cours desquels des balles réelles ont été tirées.

Les Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, la Jeunesse de la Vengeance et de la Libération, ont déclaré que leurs combattants du camp de Balata affrontent les forces d’invasion, les affrontent avec des balles et les ciblent avec des engins explosifs.

Les Brigades Al-Quds ont publié une scène de dommages aux mécanismes de l’occupation dans le camp.

Les forces d’occupation nazie sioniste ont également pris d’assaut, samedi à l’aube, les villes de Rujib et Burqa, dans le gouvernorat de Naplouse.

Des sources locales ont rapporté que les forces d’occupation ont pris d’assaut Rujib, à l’est de Naplouse, mené des patrouilles dans ses quartiers et ses rues, et encerclé une maison.

Tubas.

Samedi à l’aube, les forces d’occupation sioniste ont pris d’assaut la ville de Tubas, dans le nord de la Cisjordanie.

Des sources locales ont rapporté que les forces d’occupation ont pris d’assaut la ville avec plusieurs véhicules et que les soldats d’occupation se sont déployés dans plusieurs quartiers et ont attaqué un certain nombre de maisons de citoyens, notamment les détenus Ahmed Abu Bishara, Nidal Abu Hawassa, Nidal Abu Nasiriyah, Haitham al- Qasrawi et Yahya Abu Bishara. Ils ont également installé des tireurs d’élite sur les toits et en plusieurs endroits de la ville, au milieu de violents affrontements, les forces d’occupation ont tiré à balles réelles et des bombes assourdissantes.

Des sources locales ont indiqué que l’occupation avait envoyé des renforts militaires, accompagnés d’un bulldozer, dans la ville.

Bethléem.

Samedi à l’aube, les forces terroristes sionistes ont pris d’assaut les villages de Beit Tamar et d’Al-Aruj, à l’est de Bethléem.

Des sources locales ont rapporté que les forces d’occupation ont pris d’assaut les deux villages et ont conduit leurs véhicules dans leurs rues, tandis que leurs soldats ont attaqué la maison du citoyen Muhammad Soman à Beit Taamir, l’ont fouillée et y ont fait des ravages.

Hébron.

Les forces d’occupation nazie ont ouvert le feu sur une voiture à l’est d’Hébron, au sud de la Cisjordanie.

Des sources locales ont rapporté que les forces d’occupation ont arrêté le conducteur, un jeune Palestinien, après avoir ouvert le feu sur la voiture.

Qalqilya.

À Qalqilya, les forces d’occupation ont lancé une campagne de raids massifs dans la ville d’Azzun, à l’est de Qalqilya, qui comprenait des raids et des perquisitions au domicile d’un certain nombre de citoyens et a mené une enquête sur le terrain auprès d’un certain nombre de jeunes hommes, qui ont ensuite été relâchés.

…..Les bombardements américains ciblent l’Irak et la Syrie.
samedi 3-février-2024.

Le président américain Joe Biden a annoncé que les forces de son pays, conformément à ses directives, avaient frappé des installations en Irak et en Syrie, vendredi, en réponse au ciblage de bases américaines dans la région, tandis que Bagdad a dénoncé ces frappes comme une violation de la souveraineté, mettant en garde contre leur des répercussions sur la stabilité régionale, également exprimées par des sources iraniennes.

Biden a affirmé que les installations ciblées étaient utilisées par les Gardiens de la révolution iraniens pour attaquer les forces américaines, ajoutant que « notre réponse qui a commencé vendredi se poursuivra aux moments et aux endroits que nous choisirons », à la suite de l’attaque qui a eu lieu en Jordanie dimanche dernier, qui a entraîné la mort de 3 soldats américains.

Pour sa part, le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, a déclaré que ses forces avaient mené des frappes sur 7 installations, dont plus de 85 cibles en Irak et en Syrie, affirmant qu’elles visaient la force iranienne Quds et les groupes qui lui sont liés.

Les forces américaines au Moyen-Orient sont confrontées à une escalade d’attaques avec des missiles et des drones, sur fond de soutien à l’occupation (Israël) dans sa guerre génocidaire contre Gaza.

Le ministère américain de la Défense (Pentagone) a dénombré plus de 150 attaques contre ses forces depuis octobre dernier, mais l’attaque en Jordanie est la première cible ayant entraîné la mort de soldats américains, depuis le début de la guerre.

De son côté, la Maison Blanche a indiqué que les frappes menées vendredi ont visé 3 installations en Irak et 4 en Syrie, soulignant que « la réponse américaine a commencé, ce soir et ne se terminera pas ce soir ».

Il a poursuivi en disant : « Nous ne recherchons pas un conflit avec l’Iran ou au Moyen-Orient, mais nous n’hésiterons pas à défendre nos forces », selon ses propos.

La Maison Blanche a déclaré que Washington avait informé la partie irakienne au préalable de ces frappes, mais qu’elle n’avait pas communiqué avec l’Iran depuis la récente attaque visant les forces américaines en Jordanie.

De son côté, Yahya Rassoul, porte-parole du commandant en chef des forces armées irakiennes, a déclaré que les frappes américaines constituent une violation de la souveraineté et sapent les efforts du gouvernement irakien, qui cherche à assurer la stabilité de la région.

Rassoul a ajouté que ces frappes « menacent d’entraîner l’Irak et la région dans des conséquences indésirables » et que leurs conséquences seront « désastreuses » pour la sécurité et la stabilité.

Il a souligné que les avions américains avaient ciblé des sites dans le district d’Al-Qaim et d’autres zones frontalières.

Des sources de sécurité irakiennes ont rapporté que 3 soldats et 2 civils avaient été tués et 15 personnes blessées, à la suite du bombardement américain contre le quartier général des Forces de mobilisation populaire, dans l’ouest de l’Irak.

La chaîne américaine NBC a également cité un responsable de la sécurité irakienne affirmant que les raids avaient visé un magasin d’armes et trois maisons de membres des brigades irakiennes du Hezbollah, dans le gouvernorat d’Anbar, à l’ouest du pays.

D’un autre côté, des sources iraniennes ont déclaré à Al Jazeera que les frappes américaines constituent une agression ouverte et déclarée contre la Syrie et l’Irak et portent atteinte à la stabilité régionale, selon leurs propos.

Les mêmes sources ont confirmé qu’il n’y a pas de bases pour les Gardiens de la révolution iraniens ou la Force Qods dans les zones qui ont été bombardées, et que les propos de Washington sur le fait de cibler la Force Qods en Syrie sont « irréalistes et insensés aux yeux ».

L’Iran a averti à plusieurs reprises les États-Unis que la poursuite des massacres menés par l’occupation sioniste à Gaza conduirait à une extension de la guerre au niveau régional, tandis que Washington confirme qu’il ne cherche pas à étendre le conflit, mais continue d’approvisionner Tel Aviv en des milliers de tonnes d’armes et de munitions via un pont aérien, pour soutenir ce qu’il appelle « le droit d’Israël » en légitime défense..

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french wafa.ps

flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo,wafa

 

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://french.wafa.ps/Pages/LastNews
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste #juif #hebron #cisjordanie #Bethléem #Naplouse #jenine #liban #jericho #Tulkarem #Qalqiliya #Beitunia #Beyrouth #Ramallah #Rafah #colon