Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Jeudi 13 Rajab 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Jeudi 13 Rajab 1445, sur MouslimRadio.


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,

Voici le Flash info pour le Jeudi 13 Rajab 1445.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.
.
..
….
…..Le génocide à Gaza se poursuit pour le 110e jour consécutif.
mercredi 24-janvier-2024.

Les forces d’occupation sionistes continuent de commettre le crime de génocide dans la bande de Gaza, pour le 110e jour consécutif, en lançant des dizaines de frappes aériennes, de tirs d’artillerie et de ceintures de feu, tout en commettant des massacres sanglants contre des civils et en perpétrant des crimes horribles, dans les zones d’incursion, dans un contexte humanitaire catastrophique dû au siège et au déplacement de plus de 90 % de la population.

L’aviation et l’artillerie d’occupation nazie sioniste ont poursuivi leurs raids et leurs violents bombardements, aujourd’hui mercredi, sur diverses parties de la bande de Gaza, au milieu de l’agression sur Khan Younis, ciblant les maisons, les rassemblements de personnes déplacées et les rues, tuant des centaines de martyrs et de blessés.

Notre correspondant a rapporté que les avions et l’artillerie d’occupation ont continué à bombarder violemment Khan Younis, au milieu d’un siège étouffant, ciblant la partie ouest de la ville, où les forces d’occupation ont poursuivi leur agression au milieu de violents affrontements.

La Société du Croissant-Rouge a annoncé la mort de trois personnes déplacées et que deux autres ont été blessées suite aux attaques de l’occupation devant la porte nord du siège de la société à Khan Younis.

5 familles coincées dans la maison du citoyen Ashraf Barbakh, en face des tours Taiba, ont demandé leur libération, après des blessures et un incendie provoqués par le bombardement de l’artillerie sioniste à l’ouest de Khan Younis.

Médecins sans frontières a exprimé son inquiétude quant à la sécurité des personnes se trouvant à l’intérieur de l’hôpital Nasser à Khan Younis et a déclaré : « Elles doivent être protégées et autorisées à partir.

Les bâtiments de l’hôpital ont été soumis, hier, à des bombardements sionistes répétés, ce qui a semé la panique parmi les déplacés et le personnel médical.

Les forces d’occupation ont lancé de violents raids sur Khan Younis sous la forme d’une ceinture de tir, tôt ce matin.

Des blessés ont été enregistrés à la suite d’un bombardement sioniste visant des personnes déplacées à l’école Mustafa Hafez, à côté de l’hôpital médical Nasser à Khan Younis.

Des sources médicales ont rapporté que 52 martyrs et 120 blessés sont arrivés à l’hôpital Nasser, à la suite de l’agression sioniste contre Khan Younis, au cours des dernières 24 heures.

La population a été obligée d’enterrer tous les martyrs dans la cour de l’hôpital, en raison de l’incapacité de la population à atteindre la zone du cimetière où sont stationnées les forces d’occupation.

Un certain nombre de martyrs et de blessés sont arrivés à la suite des raids sionistes sur les camps de Nuseirat et de Zawaida, dans le centre de la bande de Gaza.

Une personne blessée est arrivée à l’hôpital Abou Youssef Al-Najjar suite à un bombardement sioniste qui a visé la zone aéroportuaire, à l’est de Rafah.

Un certain nombre de citoyens ont été blessés lorsque l’occupation a bombardé une maison de la famille Abu Adha, à l’est de Rafah.

L’artillerie de l’occupation a bombardé les zones occidentales de la ville de Gaza.

L’aviation d’occupation a lancé deux raids sur Jabalia, au nord de la bande de Gaza.

….Les bombardements américains ciblent des sites en Irak et au Yémen.
mercredi 24-janvier-2024.

Mercredi, les États-Unis d’Amérique ont lancé une agression contre l’Irak et le Yémen, lançant des frappes aériennes contre diverses cibles.

Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, a déclaré dans un communiqué : « Sous la direction du président Biden, trois frappes nécessaires et proportionnées ont été lancées sur trois installations en Irak », affirmant qu’elles visaient « les installations des brigades irakiennes du Hezbollah soutenues par l’Iran et d’autres groupes ». »

Austin a affirmé que les frappes dirigées contre des groupes en Irak étaient « une réponse directe à une série d’attaques croissantes contre nous ».

Le commandement central américain a également annoncé que ces raids étaient une réponse aux attaques du Kataib Hezbollah, notamment l’attaque contre la base aérienne d’Ain al-Asad, dans l’ouest de l’Irak.

Le commandement central américain a déclaré que les frappes « visaient les quartiers généraux des brigades du Hezbollah et les sites de stockage de missiles, de missiles et de drones ».

Des sources de sécurité irakiennes ont déclaré à Al Jazeera que 5 explosions se sont produites dans la région de Jurf al-Sakhar, dans le gouvernorat de Babil, au sud de Bagdad, à la suite de frappes aériennes.

Les mêmes sources ont également indiqué qu’un bombardement aérien a visé la ville d’Al-Qaïm, entraînant le martyre de deux membres des Forces de mobilisation populaire.

Le ministère américain de la Défense (Pentagone) a annoncé que ses forces en Irak et en Syrie avaient subi, lundi dernier, de nouvelles attaques avec des missiles et des drones, sans faire de victimes.

Le Pentagone a déclaré que ses forces sur la base aérienne d’Ain al-Asad avaient été soumises à une attaque de drone qui n’avait fait ni blessés ni dégâts.

Par ailleurs, l’armée américaine a annoncé avoir détruit, mercredi matin, deux missiles antinavires au Yémen qui « représentaient une menace imminente pour la navigation maritime dans la région », selon ses dires.

Le commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom) a déclaré dans un communiqué : « les forces américaines ont détecté les deux missiles dans les zones contrôlées par les Houthis au Yémen et ont conclu qu’ils représentaient une menace imminente pour les navires commerciaux et les navires de la marine américaine au Yémen ». selon ses affirmations.

Hier, mardi, un membre du Conseil politique suprême d’Ansar Allah, Muhammad Ali Al-Houthi, a appelé les États-Unis et la Grande-Bretagne à retirer leurs navires militaires de la mer Rouge, menaçant de « couler tout navire qui travaille contre le peuple yéménite ». .»

Al-Houthi a déclaré : « La présence américano-britannique en mer Rouge vient pour défendre l’entité sioniste, qui commet une guerre de génocide et de déplacement forcé contre le peuple palestinien à Gaza, et non pour protéger la navigation maritime internationale comme le font Washington et Londres. » A-t-il dénoncé.

En solidarité avec Gaza, qui est soumise à une guerre nazie sioniste dévastatrice avec le soutien américain, depuis le 7 octobre 2023, les forces armées yéménites ont ciblé des cargos liés à l’occupation (Israël) dans la mer Rouge avec des missiles et des drones, ce qui a affecté négativement la circulation des navires, du commerce, et les chaînes d’approvisionnement mondiales.

Depuis le 12 janvier, une coalition dirigée par les États-Unis lance des raids par intermittence, ciblant selon elle des sites houthis dans diverses régions du Yémen.

Il a appelé à une intervention urgente pour protéger le complexe médical Nasser et l’hôpital Al Amal et pour faciliter le mouvement des ambulances vers et depuis ceux-ci.

….Le Hamas exige une action internationale urgente pour mettre fin aux attaques contre les hôpitaux par l’occupation.
mercredi 24-janvier-2024.

Mardi, le Mouvement de résistance islamique Hamas a appelé les Nations Unies et ses institutions, le Comité international de la Croix-Rouge et l’Organisation mondiale de la santé à prendre des mesures immédiates, à assumer leurs responsabilités concernant le ciblage direct du complexe médical Nasser et d’Al- Hôpital Amal, dans la ville de Khan Younis.

Le Hamas a déclaré dans un communiqué dont notre CPI a reçu une copie : « Nous appelons les Nations Unies et ses institutions, le Comité international de la Croix-Rouge et l’Organisation mondiale de la santé, à prendre des mesures immédiates et à assumer leurs responsabilités envers les conséquences directes, le ciblage du complexe médical Nasser et de l’hôpital Al-Amal dans la ville de Khan Younis, en lançant des drones sionistes sur leurs bâtiments et leurs places, et en bombardant continuellement leurs environs par des bombardements aériens et d’artillerie.

Il a averti que cette agression « met en danger la vie des patients, du personnel médical et des milliers de personnes déplacées ».

Le mouvement a affirmé que ce ciblage délibéré et continu des hôpitaux est un crime de guerre qui se déroule au vu et au su du monde entier, et s’inscrit dans le cadre de la guerre de génocide contre notre peuple dans la bande de Gaza, avec le plein soutien de l’administration américaine, partenaire de ces crimes et violations.

Le porte-parole du ministère de la Santé, le Dr Ashraf Al-Qudra, a confirmé que l’occupation nazie sioniste isole le complexe médical Nasser et met en danger la vie du personnel, des patients et des personnes déplacées.

Al-Qudra a souligné que les équipes médicales n’ont pas pu transférer les cas graves du complexe médical Nasser vers l’hôpital de campagne jordanien voisin, en raison des bombardements continus.

Al-Qudra a déclaré que les bâtiments du complexe médical Nasser sont exposés aux éclats d’obus, mettant en danger la vie des patients, du personnel et des personnes déplacées.

Al-Qudra a averti que l’occupation terroriste sioniste mettait le complexe médical Nasser et l’hôpital Al-Amal à Khan Younis en danger extrême.

….Une campagne d’arrestations et la saisie des véhicules et des pièces d’or en Cisjordanie.
mercredi 24-janvier-2024.

Les forces d’occupation sionistes ont lancé, mercredi à l’aube, une campagne d’arrestations massives dans diverses parties de la Cisjordanie et ont volé des véhicules et des pièces d’or lors de raids dans des maisons.

À Naplouse, une force composée d’une dizaine de véhicules militaires sionistes a pris d’assaut le camp d’Al-Ain et arrêté le jeune homme, Saleh Abou Shaloun.

Les forces d’occupation nazie étaient stationnées sur de nombreuses routes menant au camp pour empêcher les citoyens d’y accéder.

À Salfit, les forces d’occupation terroriste sioniste ont lancé, mercredi à l’aube et hier soir, une campagne d’arrestations dans les villages de Haris et Kafil Haris, dans le gouvernorat de Salfit, ciblant neuf citoyens.

Les forces d’occupation nazie sioniste ont arrêté 6 jeunes hommes du village de Kafl Haris, au nord de Salfit : Ahmed Muhammad Bouzia (24 ans), Jalal Mahmoud Asaad (40 ans), Wadih Jalal Mahmoud Asaad (18 ans), Khalil Issa Obaid ( 47 ans), Mustafa Khalil Issa Obaid (19 ans) et Moatasem Aqab Abu Yaqoub (20 ans).

À Haris, les forces d’occupation ont arrêté trois jeunes hommes : Wissam Imad Abdel Rahman Daoud (21 ans), Farid Atta Sultan (30 ans) et Zajamil Amjad Naji Sof (20 ans).

La nuit dernière, le gouvernorat de Salfit a été le théâtre de plusieurs raids, dans le village d’Al-Zawiya, à l’ouest de Salfit, les forces d’occupation ont pris d’assaut la ville et ont tiré des bombes assourdissantes sur les citoyens, sans qu’aucun blessé n’ait été signalé. Elles ont également placé un poste de contrôle militaire à l’entrée de la ville de Qarawat Bani Hassan.

À Hébron, les forces d’occupation nazie ont arrêté mercredi à l’aube 4 citoyens de la ville d’Hébron et du village de Bani Naim, à l’est d’Hébron.

Selon des sources locales, les forces d’occupation ont arrêté les citoyens Murad Muhammad Rabie Al-Hajouj et Ibrahim Osama Al-Khadour, après avoir perquisitionné leur domicile familial, dans la village de Bani Naim, à l’est d’Hébron, saccagé son contenu, volé des bijoux en or et saisi un véhicule.

Le raid comprenait également la saisie de 3 véhicules de la famille Fouad Al-Khadour, la perquisition des domiciles d’un certain nombre de citoyens, la falsification et l’altération de leur contenu.

Les forces d’occupation ont également attaqué la ville d’Hébron, fouillé plusieurs maisons, détruit leur contenu et arrêté les citoyens Abdul Rahman et Tariq Dweik.

Les forces d’occupation ont établi plusieurs postes de contrôle militaires aux entrées d’Hébron, de ses villes, villages et camps, et ont fermé un certain nombre de routes principales et secondaires avec des portes en fer, des cubes de ciment et des monticules de terre.

À Ramallah, les forces d’occupation sioniste ont arrêté mercredi à l’aube une femme et son fils lors d’un raid, dans le camp de Jalazoun, au nord de Ramallah.

Des sources locales ont rapporté que les forces d’occupation ont pris d’assaut le camp de Jalazoun et ont perquisitionné le domicile familial du prisonnier libéré Mahdi Abou Sharifa, avant d’arrêter sa mère et son frère Muhammad, pour faire pression sur lui, pour qu’il se rende au motif qu’il fait partie des hommes recherchés.

….Guterres appelle à un cessez-le-feu immédiat à Gaza.
mercredi 24-janvier-2024.

Le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a déclaré que la population de Gaza est confrontée à une dévastation d’une ampleur sans précédent. Confirmant : « Tous les habitants de la bande de Gaza ont faim. »

Guterres a souligné mardi dans des communiqués de presse que « la population de Gaza est confrontée à des risques croissants de contracter des maladies et des épidémies, et que les organisations humanitaires ont du mal à acheminer l’aide à la bande de Gaza ».

« Nous sommes confrontés à des inspections difficiles et à des refus injustifiés d’introduire des matériaux essentiels dans la bande de Gaza. Des dizaines de travailleurs humanitaires attendent l’approbation du gouvernement sioniste pour leur accorder des visas d’entrée. »A-t-il poursuivi.

Le secrétaire général des Nations Unies a renouvelé l’appel à un cessez-le-feu immédiat à Gaza. Soulignant que « rien ne justifie une punition collective contre le peuple palestinien ».

Il a estimé que « le rejet répété par l’occupation (Israël) de la solution à deux États et le déni du droit du peuple palestinien à établir un État prolongent le conflit ».

Le secrétaire général des Nations Unies avait confirmé, dans un message publié sur son compte officiel sur la plateforme « X » que « chacun doit reconnaître le droit du peuple palestinien à établir son État ».

Guterres a déclaré dans un autre message sur la plateforme « X » : « Les gens à Gaza meurent non seulement à cause des bombes et des balles, mais aussi à cause du manque de nourriture et d’eau potable, et les hôpitaux sont sans électricité ni médicaments, et cela doit cesser. ».

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french wafa.ps

flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo,wafa

 

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://french.wafa.ps/Pages/LastNews
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste #juif #hebron #cisjordanie #Bethléem #Naplouse #jenine #liban #jericho #Tulkarem #Qalqiliya #Beitunia #Beyrouth #Ramallah #Rafah #colon