Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Samedi 1 Rajab 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Samedi 1 Rajab 1445, sur MouslimRadio.


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,

Voici le Flash info pour le Samedi 1 Rajab 1445.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.
.
..
….
…..L’armée d’occupation se retire du camp de Nour Shams, provoquant d’importantes destructions.
vendredi 12-janvier-2024.

Le camp de réfugiés de Nour Shams, dans la ville de Tulkarem, a été témoin d’une agression militaire de la part de l’armée d’occupation dans la nuit de jeudi à vendredi, qui a duré environ 7 heures, entraînant une destruction généralisée du camp.

L’agression sioniste a ciblé les infrastructures et les biens des citoyens à l’intérieur du camp de Nour Shams, alors que les véhicules d’occupation ont détruit les rues du camp au bulldozer.

De jeudi soir jusqu’à vendredi matin, les forces d’occupation israéliennes ont attaqué la ville de Tulkarem, dans le nord de la Cisjordanie occupée, accompagnées de bulldozers militaires.

Notre correspondant a confirmé que les forces d’occupation, accompagnées de gros bulldozers militaires D9, ont attaqué la ville de Tulkarem, sachant que la résistance palestinienne dans les camps de Tulkarm et Nour Shams a activé les sirènes.

Les bulldozers de l’occupation ont fermé les entrées de la banlieue d’Aktaba à Tulkarem avec des barrières de terre. Il est proche du camp de Nour Shams.

Des témoins oculaires de la région ont déclaré : « L’armée d’occupation a commencé à assiéger le camp de Nour Shams et les bulldozers ont fermé les routes et les entrées autour du camp avec des barrières de terre. »

Les forces d’occupation ont également déployé des tireurs d’élite dans plusieurs bâtiments lors de la prise de la ville de Tulkarem et des environs du camp de Nour Shams. Pendant ce temps, l’espace aérien de la ville est témoin d’intenses vols de drones.

Explosion d’un bulldozer d’occupation.

Les combattants de la résistance palestinienne ont ciblé un bulldozer militaire d’occupation avec un engin explosif puissant au milieu du camp de Nour Shams, à l’est de Tulkarem.

Les militants du camp ont partagé des scènes du moment où un bulldozer militaire « israélien » a pris feu après avoir été visé par un engin explosif dans le camp de Nour Shams, à l’est de Tulkarem confirmant qu’il s’agit d’un modèle D9.

Les citoyens du camp ont confirmé qu’il y avait eu une interruption et des interférences dans l’Internet et les lignes de communication dans le camp de Nour Shams, à l’est de Tulkarem, coïncidant avec l’incursion continue des forces d’occupation, renforcées par des bulldozers militaires, dans le camp et dans la ville pour plus d’une heure.

La résistance riposte.

Les Brigades Al-Qassam à Tulkarem ont déclaré dans un communiqué militaire : « En ce moment, nos moudjahidines, ainsi que leurs frères moudjahidines, sont engagés dans de violents affrontements avec l’occupation dans le camp de Nour Shams, dans la ville de Tulkarem. »

Les Brigades Al-Qods, « Brigade Tulkarm », ont également confirmé que leurs combattants « sont engagés dans des affrontements armés avec les forces ennemies qui assiègent actuellement le camp de Nour Shams, et commettent des actes de bulldozer et de sabotage des infrastructures et des biens des citoyens ». .»

Elles ont confirmé : « Une frappe d’ouverture a été lancée en faisant exploser un engin explosif lourd sur l’un des bulldozers D9 vers 11h45 (jeudi soir dernier), ce qui a entraîné des blessures directes et des dommages permanents. »

Il est à noter qu’il s’agit de la deuxième incursion des forces d’occupation à Tulkarem, en moins de 72 heures. L’occupation a attaqué la ville et ses deux camps (Tulkarm et Nour Shams) le 9 janvier, détruisant les infrastructures au bulldozer et bombardant les maisons des citoyens.

….Le bilan des journalistes tués à Gaza s’élève à 117.
vendredi 12-janvier-2024.

Le bureau des médias du gouvernement à Gaza a confirmé que le nombre de morts parmi les journalistes, hommes et femmes, dans la bande de Gaza a atteint 117 martyrs, hommes et femmes, suite à l’agression israélienne en cours contre la bande depuis le 7 octobre dernier.

Le bureau des médias a déclaré dans un communiqué parvenu au Centre d’information palestinien : « Le nombre de journalistes martyrs s’est élevé à 117 journalistes depuis le début de la guerre génocidaire contre Gaza, après la mort de leurs confrères Fouad Abu Khammash et Muhammad Al-Thalathini. »

Le communiqué ajoute que l’armée d’occupation israélienne « cible délibérément les journalistes palestiniens depuis le début de la guerre, pour empêcher la couverture des crimes qu’elle commet à Gaza ».

Il est à noter que le nombre de journalistes martyrisés à la suite de l’agression israélienne contre Gaza depuis le 7 octobre dernier correspond au nombre total de journalistes tués dans le monde en 2021 et 2022.

109 journalistes ont été tués dans le monde en 2021 et 2022, tandis que le nombre de journalistes martyrs à Gaza atteint 117.

Le porte-parole du ministère de la Santé, le Dr Ashraf Al-Qudra, a confirmé jeudi lors d’une conférence de presse que le résultat de l’agression, le 97e jour de l’agression en cours contre la bande de Gaza, a entraîné une augmentation du nombre de martyrs à 23.469 martyrs et 59.604 blessés depuis le 7 octobre dernier, soulignant que 70% des victimes de l’agression israélienne sont des enfants et des femmes.

Il a averti que les soins primaires ont confirmé qu’un demi-million de cas de maladies infectieuses ont été enregistrés depuis le début de l’agression, et que la catastrophe s’aggrave avec l’arrivée de l’hiver et le froid extrême.

L’armée d’occupation israélienne a poursuivi son agression contre la bande de Gaza pendant 98 jours, provoquant des destructions généralisées, qui ont provoqué le déplacement de plus de 90 pour cent de la population de Gaza dans des conditions humanitaires catastrophiques menacées par une véritable famine, en plus des chapitres de la guerre génocidaire contre les civils qui fait chaque jour des centaines de martyrs et de blessés.

….Médias des gouvernements à Gaza : L’armée d’occupation commet un « génocide » et cherche à dissimuler son crime.
jeudi 11-janvier-2024

Le bureau médiatique gouvernemental de Gaza a affirmé aujourd’hui que l’armée d’occupation israélienne a commis des crimes de génocide et de purification ethnique de manière répétée contre les civils dans la bande de Gaza. Il a souligné que l’armée vole les corps des martyrs, les remet déformés et non identifiés pour dissimuler ses crimes odieux.

Dans un communiqué, le bureau médiatique a déclaré que l’armée israélienne a perpétré des crimes de génocide, de purification ethnique et d’exécutions sur le terrain de dizaines de civils palestiniens au cours de la guerre génocidaire qu’elle mène dans la bande de Gaza. Elle a tiré directement sur des dizaines de personnes avant de les enterrer avec des bulldozers dans des fosses communes, comme cela s’est produit à l’est du quartier de Shujaiya à Gaza.

Le communiqué a ajouté que, dans une tentative de se soustraire à la responsabilité, l’occupation a remis il y a quelques semaines les corps de 80 martyrs qu’elle avait tués collectivement, puis a volé leurs corps avant de les remettre déformés et non identifiés pour les enterrements dans la province de Rafah, refusant de préciser les lieux où ils ont été exécutés pour dissimuler son crime odieux. Ces corps sont arrivés grandement altérés, indiquant clairement le vol par l’occupation d’organes vitaux de ces martyrs.

Il a souligné que l’armée d’occupation a délibérément et délibérément tué des milliers de civils sans distinction, bombardant des tours résidentielles telles que la tour des ingénieurs dans le camp de réfugiés de Nuseirat (au centre de Gaza), qui abritait plus de 300 Palestiniens civils résidents et déplacés, la plupart d’entre eux étant des enfants et des femmes. Il a également bombardé des quartiers résidentiels entiers, provoquant la mort de centaines de martyrs, comme cela s’est produit lors de crimes à Jabaliya, Yarmouk, Jala’a, et Bureij.

Il a affirmé que le Premier ministre et ses ministres ont soutenu les opérations génocidaires contre les civils, les enfants et les femmes, encourageant les soldats à continuer de les commettre, justifiant ces crimes à plusieurs reprises sous de faux prétextes illégaux et inacceptables. Ils ont ensuite manipulé l’opinion publique et tenté d’exporter des mensonges et des récits falsifiés pour changer la réalité, mais ils ont été démasqués devant le monde.

En conclusion, le bureau médiatique gouvernemental a appelé toutes les juridictions internationales à poursuivre l’occupation israélienne, son armée, ses dirigeants politiques, militaires et sécuritaires, et à les juger pour des crimes de guerre, de génocide et de purification ethnique contre les civils, les enfants et les femmes dans la bande de Gaza. Il a également salué les efforts juridiques importants déployés et en cours de déploiement par l’Afrique du Sud pour poursuivre l’occupation israélienne et prouver ses crimes au monde, commis contre le droit international et les conventions des droits de l’homme. Les attaques se poursuivent et le nombre de martyrs augmente.

Le porte-parole du ministère de la Santé, le Dr Ashraf al-Qudra, a confirmé lors d’une conférence de presse jeudi soir que le bilan de l’agression au 97e jour de l’agression continue sur la bande de Gaza a conduit à une augmentation du nombre de martyrs à 23 469 martyrs et 59 604 blessés depuis le 7 octobre dernier. Il a souligné que 70 % des victimes de l’agression israélienne sont des enfants et des femmes. Il a averti que les soins de santé primaires signalent un demi-million d’infections par des maladies infectieuses depuis le début de l’agression, et que la catastrophe s’aggrave avec l’arrivée de l’hiver et du froid intense.

….Hamas : La gestion de la bande de Gaza est une question nationale palestinienne, et nous n’autoriserons personne à imposer sa tutelle sur elle.
jeudi 11-janvier-2024.

Le mouvement de résistance islamique, le Hamas, a affirmé aujourd’hui que « l’administration du secteur de Gaza relève des affaires nationales palestiniennes, et nous ne permettrons pas à l’occupation israélienne et à ses partisans d’intervenir ou d’imposer leur tutelle sur nous ».
Dans une déclaration transmise au Centre palestinien d’information, le mouvement a ajouté que « les factions palestiniennes confirment leur position nationale unifiée, selon laquelle il n’y aura ni accord ni échange de prisonniers sans un arrêt global de l’agression contre notre peuple à Gaza ».
Selon le communiqué, le Hamas a annoncé son « soutien total aux efforts visant à secourir le peuple palestinien et à atténuer sa souffrance, exprimant sa disposition à coopérer et à s’associer avec les organes et institutions gouvernementaux compétents, dans le cadre du renforcement de la résilience des Palestiniens et de la protection du front intérieur contre les plans de l’occupation israélienne ».
De son côté, le chef du département politique du Hamas à l’étranger, Sami Abu Zuhri, a accusé les États-Unis de contacter d’autres pays pour les dissuader de porter plainte contre l’occupation, similaire à celle déposée par l’Afrique du Sud devant la Cour internationale de justice.

Abu Zuhri a déclaré lors d’une conférence de presse à Istanbul que « la Cour a entamé ses audiences aujourd’hui, et nous, en tant que Palestiniens, comptons sur elle, espérant qu’elle émettra une décision criminalisant l’occupation et ordonnant l’arrêt de la guerre ».
Il a souligné que « ce qui se passe à Gaza est une véritable guerre d’extermination sans précédent, menée par l’occupation israélienne avec le soutien et la complicité des pays occidentaux ».
Il a ajouté que « 60% des maisons et des infrastructures ont été complètement détruites, et plus de 30 000 personnes ont été tuées, dont 23 000 ont été admises à l’hôpital, le reste est sous les décombres ».
Il a souligné que la résistance palestinienne résiste quoi qu’il en soit de la durée du combat, indiquant qu’elle a « suffisamment d’armes pour continuer malgré le siège ».
Abu Zuhri a appelé à poursuivre le soutien humanitaire, les activités de solidarité et les manifestations de soutien dans les villes turques, et à maintenir la campagne de boycott.
La première audience de l’affaire intentée par l’Afrique du Sud contre l’occupation a débuté aujourd’hui à la Cour internationale de justice à La Haye, aux Pays-Bas, pour des allégations de « génocide » commis dans la bande de Gaza le 29 décembre dernier

….Une panne totale des services de télécommunications et d’Internet règne Gaza.

Gaza, le 12 janvier 2024, WAFA- Les sociétés palestiniennes de télécommunications « Paltel » et « Ooredoo Palestine» ont annoncé ce vendredi soir la panne complète des communications et des services Internet avec la bande de Gaza en raison de l’agression israélienne en cours.

Paltel a déclaré dans une publication sur Facebook: « Nous regrettons d’annoncer que tous les services de télécommunications dans la bande de Gaza ont été perdus en raison de l’agression en cours. Gaza est à nouveau plonge dans le noir ».

À son tour, Ooredoo a déclaré dans une publication similaire : «Il y a peu de temps, et avec la poursuite de l’agression contre la bande de Gaza, les principales lignes alimentant les sociétés de télécommunications et d’Internet ont été endommagées, ce qui a entraîné l’arrêt de tous nos services dans le sud et le centre de la bande de Gaza ».

C’est au moins la septième fois que les communications avec la bande de Gaza sont totalement coupées depuis le début de l’agression le 7 octobre 2023.

Il faut mentionner que les lignes, les réseaux et les pylônes de transmission ont été endommagés à la suite des destructions massives causées par l’agression israélienne contre les infrastructures et du manque de carburant dû au siège, ce qui a entraîné des coupures répétées, une pression sur les réseau et une faible transmission dans diverses parties de l’enclave palestinienne.

La panne des communications et d’Internet s’accompagne d’une escalade des massacres commis par les forces d’occupation contre notre peuple dans la bande de Gaza, en plus de l’interruption des efforts de sauvetage et de traitement des citoyens.

Le nombre de Palestiniens massacrés depuis le début de l’agression s’élève à plus de 23 700, auxquels s’ajoutent plus de 60 000 blessés et des milliers de disparus, dans un bilan provisoire..

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french wafa.ps

flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo,wafa

 

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://french.wafa.ps/Pages/LastNews
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste #juif #hebron #cisjordanie #Bethléem #Naplouse #jenine #liban #jericho #Tulkarem #Qalqiliya #Beitunia #Beyrouth #Ramallah #Rafah #colon