Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Dimanche 18 joumada at Thani 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Dimanche 18 joumada at Thani 1445, sur MouslimRadio.


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,

Voici le Flash info pour le Dimanche 18 Joumada At’sèni 1445.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.
.
..

….Un jeune Palestinien tué par les balles de l’occupation dans la ville d’Al-Eizariya à Jérusalem occupée.

Un jeune Palestinien a été tué vendredi par les balles des forces armées d’occupation sionistes, dans la ville d’Al-Eizariya, à l’est de Jérusalem occupée.

Notre correspondant a déclaré : « Le jeune homme, Mahmoud Othman Warni, a été tué, après avoir été touché par les balles de soldats occupants sionistes lors des affrontements dans la ville d’Al-Eizariya, à l’est de la ville de Jérusalem occupée. »

Diverses zones de Cisjordanie ont été le théâtre d’affrontements avec les forces armées néo-nazies d’occupation et les colons sionistes, au cours desquels plusieurs citoyens ont été blessés.

Les actes de résistance se sont poursuivis en Cisjordanie et à Jérusalem occupée, au cours de la semaine dernière, entraînant la mort de 12 Palestiniens et la blessure de 6 sionistes.

Le Centre d’information palestinien « Moata » a documenté 123 actes de résistance, dont 36 tirs, une attaque au couteau, une tentative d’enfoncement et 16 explosions d’engins explosifs visant les forces armées d’occupation.

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré : « La commission générale des affaires civiles l’a informé du martyre du jeune homme Amr Abdel Fattah Abu Hussein, près de l’entrée de Wadi Al-Shajna, à l’est de la ville de Dura à Hébron. »

L’occupation craint l’escalade des opérations de résistance en Cisjordanie en réponse à ses crimes en cours, en conjonction avec son agression génocidaire continue contre la bande de Gaza, pour la 84e journée consécutive, qui a entraîné la mort de 21 507 martyrs et 55 915 blessés, dont la plupart sont des enfants et des femmes.

….Destruction massive des sites du patrimoine à Gaza par l’agression sioniste, révèlent les médias du gouvernement.

Le bureau des médias du gouvernement a confirmé, vendredi, que l’armée d’occupation néo-nazie sioniste a détruit plus de 200 sites du patrimoine et d’archéologie, dans la bande de Gaza, dans une tentative infructueuse d’effacer; la présence culturelle et patrimoniale palestinienne, les preuves historiques et la profondeur de l’héritage palestinien de l’histoire de la bande de Gaza.

Le bureau a déclaré dans un communiqué publié par notre CPI que l’armée d’occupation a ciblé et détruit plus de 200 sites archéologiques et patrimoniaux sur 325 sites dans la bande de Gaza, y compris d’anciennes mosquées, églises, écoles, musées, anciennes maisons archéologiques et divers sites patrimoniaux.

Il a souligné que les sites les plus importants détruits par l’armée d’occupation lors de son agression génocidaire barbare contre Gaza sont : l’église byzantine de Jabalia, la mosquée Al-Omari à Jabalia, la mosquée Cheikh Shaaban, la mosquée Al-Dhafar Damri à Al-Shujaya, le sanctuaire d’Al-Khader à Deir Al-Balah et le site de Balakhiya « Port d’Anthedon », au nord-ouest de la ville de Gaza. L’ancienne mosquée Khalil al-Rahman dans la région d’Abassan à Khan Younis, au sud de la bande de Gaza, le Centre des manuscrits et documents anciens de la ville de Gaza et d’autres sites archéologiques et patrimoniaux importants).

« L’occupation a également visé l’église Saint Porphyre dans le quartier d’Al-Zaytoun dans la ville de Gaza, l’ancienne maison Saqqa à Al-Shuja’iyya, Tal Al-Mintar dans la ville de Gaza, la colline Al-Sakan à Al-Zahra, la colline 86 à Al-Qarara et la mosquée Al-Sayyid Hachem, dans la ville de Gaza. » A-t-il poursuivi.

Le bureau des médias du gouvernement a déclaré que certains des sites patrimoniaux et archéologiques détruits par l’occupation remontent à l’époque phénicienne, certains d’entre eux remontent à l’époque romaine, certains ont été construits, il y a 800 ans avant JC, d’autres remontent à 1 400 ans, et certaines remontent à 400 ans, ce qui indique qu’il est clair que le droit palestinien à la terre palestinienne est fermement établi, que l’occupation sioniste tente de modifier les caractéristiques par des bombardements et des ciblage directs.

Il a souligné que l’occupation et la destruction du patrimoine et des sites archéologiques de la bande de Gaza sont considérées comme « un crime international clair conformément au droit international », en particulier le droit humanitaire international, la Convention de La Haye de 1954 concernant la protection des biens culturels en cas de conflit armé, et le Deuxième Protocole à la Convention de 1999, qui interdit le ciblage intentionnel des sites culturels et religieux, dans toutes les circonstances.

Il a fait appel aux organisations mondiales et internationales liées à la dimension culturelle et patrimoniale, à condamner ce crime organisé commis par l’armée néo-nazie d’occupation sioniste, dans la bande de Gaza.

Il a également appelé à une intervention immédiate et urgente afin de mettre fin à ce crime et d’œuvrer à la réhabilitation et à la restauration de ces sites patrimoniaux et culturels détruits.

….La résistance continue d’affronter les forces d’occupation pendant leur incursion terrestre à Gaza..

Les Brigades d’Al-Qassam et les factions de la résistance continuent de se livrer à des épopées héroïques et à des affrontements à portée nulle avec les forces armées d’occupation sionistes, dans les zones d’incursion dans la bande de Gaza, prenant davantage pour cible de chars et les concentrations ennemies avec des obus de mortier.

Après leur retour des zones d’affrontements au sud du camp de réfugiés de Bureij, dans le centre de la bande de Gaza, les combattants d’Al-Qassam ont rapporté avoir ciblé deux chars sionistes et deux transports de troupes avec des obus « Al-Yassin 105 » et fait exploser un engin « Shawaz » dans un troisième char.

Les Brigades Al-Qassam ont ciblé un char sioniste Merkva avec un obus « Al-Yassin 105 », au nord du camp de réfugiés de Bureij, dans le centre de la bande de Gaza.

Les Brigades d’Al-Qassam ont annoncé l’explosion d’un char sioniste Merkva équipé d’un dispositif « Shawaz », au nord du camp de réfugiés de Bureij, dans le centre de la bande de Gaza.

Les combattants des Brigades d’Al-Qassam ont réussi à détruire complètement un transporteur de troupes sioniste, au nord du camp de Bureij avec un missile « Al-Yassin 105 ».

Les combattants d’Al-Qassam ont publié des scènes de détachements de mortiers Al-Qassam démolissant les concentrations ennemies, dans les zones d’incursion dans la bande de Gaza, dans le cadre de la bataille « déluge d’Al-Aqsa ».

De leur côté, les Brigades Al-Quds ont annoncé de violents affrontements avec des soldats ennemis, dans les zones d’avancée au nord et à l’est de la ville de Khan Younis.

…..Il a tenté de défendre ses enfants handicapés… l’exécution d’un Palestinien âgé par l’occupation.

L’Observatoire Euro-méditerranéen des Droits de l’Homme a confirmé aujourd’hui, vendredi, que l’armée d’occupation israélienne a exécuté un Palestinien âgé en lui tirant dessus alors qu’il tentait d’expliquer la nature du handicap de ses enfants après les avoir arrêtés à leur domicile dans la ville de Gaza.

L’Observatoire a déclaré dans un communiqué parvenu au Centre d’information palestinien qu’il avait reçu des informations selon lesquelles une force israélienne avait demandé aux résidents d’un immeuble résidentiel du vieux Kamel Muhammad Nofal (65 ans), un employé à la retraite de l’UNRWA, dans le quartier de Sheikh Radwan à Gaza, de quitter le bâtiment.

Il a ajouté : Après le départ des habitants, outre la personne âgée susmentionnée, son épouse, Fatima Jamil Tamraz (63 ans), et trois de ses enfants, leurs épouses et leurs enfants, dont la plupart sont des personnes handicapées (sourds). , muet et malvoyant), au nombre de 23 personnes, dont 9 enfants dont le plus jeune a 4 mois, les soldats israéliens ont tenté de les arrêter mais ils n’ont pas pu marcher conformément aux instructions de l’armée en raison de leur déficience visuelle la nuit, ce qui a obligé le vieux Nofal à expliquer aux soldats, dans la langue hébraïque qu’il parle couramment, que ses fils Hossam (40 ans), Ahmed (36 ans), Mahmoud (32 ans) et sa fille Wafa (31 ans), sont sourds et muets. Les militaires lui ont tiré dessus directement sans lui permettre de s’expliquer, ce qui a conduit à sa mort immédiate, devant les membres de sa famille. Les soldats se sont déployés dans la zone et ont arrêté le reste des membres de la famille, et on ne sait pas encore ce qui leur est arrivé.

Euro-Med a confirmé que ses équipes continuent de travailler pour vérifier le sort du reste des membres de la famille, exprimant sa profonde inquiétude quant au sort des personnes handicapées qui perdent la capacité de parler, alors qu’elles sont interrogées par les soldats israéliens.

L’Observatoire a déclaré que ses équipes continuent de documenter davantage de crimes d’exécutions sur le terrain et de liquidations physiques commis par les forces israéliennes contre des civils, en particulier dans le quartier de Sheikh Radwan, dans la ville de Gaza, où des perquisitions massives sont menées.

Il a souligné que les soldats israéliens mènent des massacres et des exécutions sur le terrain dans le cadre d’une politique systématique dans ces zones, dans le cadre d’opérations de vengeance et d’intimidation contre les civils, justifiant ces crimes en affirmant qu’ils avaient auparavant demandé aux habitants de se rendre au sud de la bande de Gaza. .

L’Observatoire a noté que l’armée israélienne continue de procéder à des exécutions sur le terrain et à des liquidations physiques contre des civils dans la bande de Gaza, profitant du silence international qui équivaut à une complicité dans le crime de génocide, qui dure depuis le 7 octobre dernier. .

Il a souligné qu’il documente quotidiennement des meurtres de plus en plus directs perpétrés par des soldats israéliens contre des civils non armés lors de raids sur leurs maisons à Gaza, en l’absence de positions sérieuses et réelles de la part de la communauté internationale et des différentes instances des Nations Unies, ce qui encourage la commission à commettre davantage d’atrocités humanitaires et permet l’impunité.

Euro-Med a souligné que les meurtres systématiques et les liquidations physiques en cours n’ont aucune explication ou justification autre que le fait qu’ils font partie d’opérations de vengeance systématiques, dont le prix est payé par des civils protégés conformément au droit international humanitaire.

L’Observatoire Euro-Méditerranéen a également appelé les autorités israéliennes à révéler le sort des autres membres de la famille âgée de Nofal, à les libérer et à assurer leur sécurité. Il réitère sa demande d’ouvrir une enquête internationale urgente sur les crimes horribles commis par l’armée israélienne dans les zones de ses incursions terrestres dans la bande de Gaza, y compris des exécutions sur le terrain et des arrestations arbitraires ainsi que les tortures généralisées d’hommes et de femmes.

Il a souligné qu’en vertu du droit international humanitaire, Israël doit prendre toutes les précautions possibles pour éviter de nuire aux civils et garantir leur capacité à fournir des conditions satisfaisantes de sécurité et d’hébergement, tout en soulignant que les civils qui choisissent de rester dans les zones désignées pour l’évacuation ne perdent pas leur protection et il est interdit de les cibler sous quelque justification que ce soit.

L’Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme a souligné qu’un cessez-le-feu immédiat est une exigence fondamentale pour laquelle chacun doit agir pour sauver ce qui peut l’être du crime de génocide ciblant 2,3 millions de personnes dans la bande de Gaza, puis activer tous les mécanismes internationaux pour enquêter sur les crimes commis, afin d’assurer la responsabilisation, la justice et l’équité.

….Washington approuve un accord d’armement avec Israël, contournant le Congrès.

Le Pentagone a déclaré vendredi que le secrétaire d’État Anthony Blinken avait approuvé un accord potentiel visant à vendre des fusils M107 de 155 mm et des équipements associés à Israël pour 147,5 millions de dollars.

Le Pentagone a ajouté dans un communiqué que Blinken a déclaré qu’il existe « une urgence qui nécessite la vente immédiate de ces armes à Israël », ce qui suspend l’obligation pour le Congrès de réexaminer l’accord.

Dans sa notification au Congrès, Blinken a affirmé que « compte tenu des intérêts nationaux des États-Unis et à la lumière de leur engagement envers la sécurité d’Israël et des menaces auxquelles ils sont exposés, il existe un état d’urgence qui exige la vente immédiate du matériel et des services de défense au gouvernement d’Israël, et la renonciation aux exigences d’examen par le Congrès à cet égard.

Il a ajouté qu’Israël « utilisera ces armes pour renforcer ses défenses et comme moyen de dissuasion face aux menaces régionales ».

C’est la deuxième fois que Blinken prend une décision de ce type, contournant les exigences imposées au Congrès d’examiner les ventes militaires à l’étranger depuis le début de la guerre israélienne dans la bande de Gaza.

Le 9 décembre, Washington avait également accepté « en urgence » de vendre à Israël environ 14 000 obus de char de 120 mm pour les utiliser dans sa guerre contre Gaza.

Il a ajouté que ce que fait le Département d’État américain est « honteux et lâche », soulignant que c’est la deuxième fois depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza que l’administration Biden utilise l’autorité d’urgence pour fournir des armes meurtrières à Israël.

Il a souligné que la fourniture de ces armes à Israël est une parodie totale du soutien répété de Blinken à « l’ordre international fondé sur des règles ».

Depuis le début de l’agression israélienne contre la bande de Gaza le 7 octobre, Washington a déclaré son plein soutien politique et militaire à Israël et a empêché à plusieurs reprises le Conseil de sécurité de parvenir à une résolution de cessez-le-feu.

Le journal israélien Yedioth Ahronoth a révélé il y a quelques jours que les États-Unis avaient envoyé plus de 230 avions cargo et 20 navires chargés d’armes vers Israël depuis le début de la guerre.

Israël utilise les armes américaines dans sa guerre sanglante à Gaza, qui a jusqu’à présent fait plus de 80 000 martyrs, blessés et disparus.

….Plusieurs cas d’asphyxie lors d’une agression de l’armée israélienne à Hébron.

Hébron, le 30 décembre, 2023,WAFA- Un certain nombre de citoyens ont été asphyxiés par des gaz lacrymogène, samedi soir, suite à l’attaque des forces d’occupation israéliennes contre des Palestiniens à l’entrée nord de la ville d’Hébron, d’après le correspondant de WAFA.

Il a ajouté que, les forces d’occupation israéliennes ont tiré des des bombes du gaz lacrymogène et des bombes sonores directement sur les citoyens et leurs véhicules à l’entrée nord d’Hébron (Ras al-Joura), ce qui a provoqué l’asphyxie d’un certain nombre d’entre eux.

….Agression israélienne contre la ville d’Alep.

Alep, le 30 décembre, 2023,WAFA- Des avions militaires israéliens ont lancé samedi soir une attaque sur la ville syrienne d’Alep.

Une source militaire syrienne a déclaré dans un communiqué publié par l’agence de presse syrienne SANA que « l’ennemi israélien a mené une agression aérienne en direction de la mer Méditerranée, à l’ouest de Lattaquié, ciblant un certain nombre de points au sud de la ville d’Alep, et l’agression a entraîné des pertes matérielles.

…..Des dizaines de martyrs et de blessés dans les bombardements israéliens en cours sur la bande de Gaza.

Gaza, le 30 décembre, 2023,WAFA- Des dizaines de citoyens sont tombés en martyr et d’autres ont été blessés, samedi soir, à la suite des bombardements continus des forces d’occupation israéliennes sur diverses zones de la bande de Gaza, concentrées au centre et au sud de la bande de Gaza, ont indiqué des sources locales.

Selon les sources, l’artillerie de l’occupation a bombardé le minaret de la mosquée de la vieille ville de Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, et que les avions de combat de l’occupation et son artillerie ont également ciblé le camp de Bureij.

Elles ont ajouté qu’il y avait des bombardements d’artillerie continus sur les zones du nord de la bande de Gaza et à l’est du gouvernorat central, en particulier sur les camps de Bureij et Nuseirat, et sur la ville de Khan Yunis au sud, où se trouve une forte densité de population de réfugiés et les personnes déplacées de la bande de Gaza.

Quatre citoyens sont tombés en martyr à la suite d’un violent bombardement à proximité de l’hôpital européen, au sud-est de Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza.

Un citoyen est également tombé en martyr et deux autres ont été blessés à la suite d’un violent bombardement d’artillerie sur une maison dans le camp de Maghazi, dans le centre de la bande de Gaza. La Société du Croissant-Rouge palestinien a confirmé que ses équipes ont transporté le martyr et les deux blessés à l’hôpital.

Des avions de guerre ont ciblé Juhr al-Dik, au sud de la ville de Gaza.

Un hélicoptère a tiré avec ses mitrailleuses lourdes sur les quartiers nord de la bande de Gaza.

Des sources médicales ont indiqué que les forces d’occupation ont commis 14 massacres contre des familles palestiniennes au cours des dernières 24 heures.

Elles ont ajouté « Les violations israéliennes contre le système de santé ont conduit au martyre de 312 personnels de santé, dont de rares personnels spécialisés, l’occupation a délibérément détruit 104 ambulances, ce qui les a mises hors service».

L’occupation a ciblé 142 établissements de santé et mis hors service 23 hôpitaux et 53 centres de santé, tandis que 99 personnels de santé sont toujours en cours d’arrestation, dirigés par les directeurs d’hôpitaux du nord de Gaza.

900 000 enfants hébergés dans des centres d’hébergement sont exposés aux dangers du froid extrême, de la déshydratation, de la malnutrition, des maladies respiratoires et cutanées et au manque de vaccination des nouveau-nés.

En outre, 50 000 femmes enceintes souffrent de malnutrition et de complications de santé, en particulier celles dont la grossesse est à haut risque dans les centres d’hébergement ,en raison du manque d’eau potable, d’hygiène, de nourriture et de soins de santé.

Le Conseil suprême de la jeunesse et des sports a déclaré que l’armée d’occupation avait tué des centaines de joueurs et d’icônes du sport, détruit des dizaines de stades et de clubs et transformé une partie d’entre eux en centres de détention, de torture et d’exécution.

Il a ajouté qu’Israël avait commis des violations flagrantes contre les sports palestiniens qui constituent des crimes de guerre.

Le bilan de l’agression israélienne contre Gaza par voie terrestre, maritime et aérienne en cours depuis le 7 octobre s’élève à plus de 21 000 martyrs et environ 56 000 blessés, en plus de milliers de personnes disparues, dont 70 % sont des enfants et des enfants et des femmes.

….Manifestations dans des villes et capitales internationales pour dénoncer l’agression contre la bande de Gaza.

Capitales, le 30 décembre, 2023,WAFA- De nombreuses villes et capitales mondiales ont été témoins de manifestations massives, dénonçant l’agression israélienne contre la bande de Gaza.

Des milliers de personnes ont participé aux manifestations organisées dans la capitale française, Paris, la capitale allemande, Berlin, la capitale autrichienne, Vienne, la ville suédoise de Helsingborg et la ville néerlandaise d’Eindhoven, en soutien au peuple palestinien et pour exiger un cessez-le-feu et l’entrée de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza.

Les participants aux manifestations ont haussé des drapeaux et des banderoles palestiniennes, dénonçant les crimes commis par l’occupation israélienne contre le peuple Palestinien.

Les participants ont appelé à la fin des deux poids, deux mesures et à la nécessité de poursuivre l’occupation pour ses massacres contre le peuple palestinien, en particulier les enfants, condamnant le génocide dans la bande de Gaza.

…..Un jeune homme tué par balles de l’occupation près d’Hébron.

Hébron, le 30 décembre 2023, WAFA- un jeune homme palestinien a été tué par balles de l’occupation aujourd’hui sur l’entrée du camp de réfugiés d’Al-Fawar au sud de la ville d’Hébron, selon des sources palestiniennes.

Les forces israéliennes ont ouvert le feu sur un jeune palestinien, le laissant saigné.

Le jeune homme est Mohammed Masalma.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french wafa.ps

flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo,wafa

 

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://french.wafa.ps/Pages/LastNews
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste #juif #hebron #cisjordanie #Bethléem #Naplouse #jenine #liban #jericho #Tulkarem #Qalqiliya #Beitunia #Beyrouth #Ramallah #Rafah #colon