Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Mardi 6 joumada at Thani 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Mardi 6 joumada at Thani 1445, sur MouslimRadio.


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,

Voici le Flash info pour le Mardi 6 Joumada At’sèni 1445.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.
.
..

…….Le président Abbas félicite le dictateur Al Sissi pour sa réélection en Egypte.

Ramallah, le 18 décembre 2023, WAFA- Le président de l’État de Palestine, Mahmoud Abbas, a félicité le président de la République arabe d’Égypte, Abdel Fattah Al-Sisi, pour sa réélection à la présidence de l’Egypte.

Dans un télégramme, il a dit: « Il nous plaît d’adresser à Votre Excellence nos plus chaleureuses félicitations fraternelles, à l’occasion de votre succès aux élections présidentielles et de gagner la confiance du peuple égyptien frère en vous élisant président de la République arabe d’Égypte pour un nouveau mandat, qui représente la poursuite de votre voie constructive, de continuer à réaliser des réalisations plus importantes et à préserver les acquis de l’Égypte et son rôle de pionnier aux niveaux arabe, régional et international, ainsi que sa préoccupation pour les problèmes de la nation, au premier rang desquels figure votre soutien inébranlable à notre peuple et à sa juste cause de liberté, d’indépendance et d’État, en particulier en ces temps difficiles ».

Le Président a renouvelé ses remerciements et son appréciation au Président Sissi pour son soutien et celui-ci du peuple égyptien frère dans la fourniture de l’aide humanitaire et des secours, ainsi que pour les efforts inlassables de l’Égypte pour mettre fin à l’agression contre notre peuple dans la bande de Gaza.

…Deux jeunes Palestiniens blessés par les balles de l’armée israélienne à Naplouse.

Naplouse, le 18 décembre 2023, WAFA- Deux jeunes Palestiniens ont été blessés ce soir par des balles réelles israéliennes lors d’affrontements avec les forces d’occupation dans le village de Tal, à l’ouest de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie occupée.

Le Croissant-Rouge palestinien a indiqué que ses équipes avaient transporté à l’hôpital un jeune homme de 21 ans après qu’il ait été touché à l’abdomen par des balles réelles ainsi qu’un autre jeune a été touché au pied par des éclats des balles.

Des forces importantes de l’armée d’occupation ont pris d’assaut le village de Tal depuis plusieurs entrées, et ont perquisitionné et fouillé un certain nombre de maisons de Palestiniens, dont les propriétaires ont été identifiés comme étant : Ayman Hallaj et Bilal Yamin.

Les forces d’occupation se sont également déployées dans la zone d’Al-Ain et d’Al-Karraj, au centre du village, et des affrontements ont éclaté avec des jeunes palestiniens, au cours desquels un jeune homme a été blessé par des balles réelles à l’abdomen.

Dans le même contexte, les forces d’occupation ont pris d’assaut les villages de Burin et Ainbus, au sud de Naplouse, et ont tiré des bombes à gaz toxique sur les citoyens, provoquant l’étouffement d’un certain nombre d’entre eux.

…Les frappes aériennes israéliennes sur divers pans de Gaza coûtent la vie à des dizaines de Palestiniens.

Gaza, le 18 décembre 2023, WAFA- Des dizaines de Palestiniens ont été abattus et blessés, lundi soir, dans un bombardement de l’aviation d’occupation israélienne sur plusieurs zones de la bande de Gaza.

L’armée d’occupation a détruit des dizaines de maisons, de bâtiments, d’appartements résidentiels et de propriétés publiques et privées, lors de ses bombardements continus sur la bande de Gaza, par voie terrestre, maritime et aérienne.

Des sources médicales ont rapporté qu’un certain nombre de personnes ont été massacrées et des dizaines d’autres ont été blessées après des tirs d’artillerie à proximité de la rue Al-Sahaba, dans le quartier d’Al-Daraj, dans la ville de Gaza.

Un certain nombre de Palestiniens ont également été tués et d’autres ont été blessés lorsque des avions d’occupation israéliens ont bombardé une maison dans le quartier d’Al-Amal, à l’ouest de la ville de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza.

L’artillerie et les avions de combat de l’occupation ont bombardé le quartier d’Al-Shuja’iya, au nord-est de Gaza, et ont tiré de lourdes bombes à gaz et des bombes fumigènes sur le quartier de Sheikh Radwan, dans la ville de Gaza.

Aujourd’hui, la destruction et le bombardement par les avions d’occupation israéliens de tous les hôpitaux de la ville de Gaza et de son nord ont été documentés, causant la mort de centaines de patients soignés dans ces hôpitaux.

Le Ministère de la Santé a rapporté qu’aujourd’hui les forces d’occupation ont détruit les derniers services de l’hôpital Al-Shifa’a, qui est le plus grand hôpital de la bande de Gaza, le service de chirurgie qui a été bombardé par les avions d’occupation, ce qui a entraîné la mort d’une vingtaine de personnes déplacées, ainsi que les autres blessés et patients qui s’y trouvaient. L’enclave côtière a également été détruite après un siège qui a duré huit jours.

Il y a plusieurs semaines, les forces d’occupation israéliennes ont détruit l’hôpital indonésien après l’avoir assiégé pendant plusieurs jours, ainsi que l’hôpital ophtalmologique et pédiatrique à l’ouest de la ville de Gaza.

Le ministère de la Santé a confirmé qu’après la destruction des hôpitaux du nord de la bande de Gaza par les forces d’occupation, une clinique de santé a été ouverte à Jabaliya pour accueillir les martyrs et sauver la vie des centaines de blessés dans la seule clinique du nord de la bande de Gaza.

Israël poursuit son agression contre la bande de Gaza, par voie aérienne, terrestre et maritime, pendant 73 jours, entraînant la mort d’environ 19 000 citoyens et la blessure de plus de 52 000 autres, dont 70 % sont des femmes et des enfants, dans un bilan provisoire.

…Les bergers palestiniens pourchassés par les militaires israéliens dans la vallée du Jourdain.

Vallée du Jourdain, le 18 décembre 2023, WAFA- Les forces d’occupation israéliennes ont pourchassé aujourd’hui des bergers palestiniens dans la plaine de Mufiyya, dans le nord de la vallée du Jourdain.

Après avoir poursuivi les bergers palestiniens, les forces d’occupation ont arrêté deux d’entre eux, selon le militant des droits humains Arif Daraghmeh.

Il convient de mentionner que les bergers de diverses régions du nord de la vallée du Jourdain sont quotidiennement persécutés et attaqués par les forces d’occupation et les colonisateurs.

…46 journalistes palestiniens capturés par les forces d’occupation depuis le 7 octobre.

Ramallah, le 18 décembre 2023, WAFA- La Société des prisonniers palestiniens (PPS) a déclaré que les forces d’occupation israéliennes ont arrêté 46 journalistes depuis le 7 octobre.

Dans son communiqué publié ce lundi, le PPS a ajouté que les forces d’occupation détiennent toujours 32 journalistes, dont 19 qui ont été placés en détention administrative sous prétexte d’avoir un « dossier secret », tandis que l’occupation a inculpé un certain nombre d’autres personnes liées à ce qu’elle appelle « l’incitation sur les sites de médias sociaux ».

Il a souligné qu’un certain nombre de journalistes avaient été victimes d’incitations à la haine sur des pages affiliées à l’occupation israélienne et que certains d’entre eux avaient été arrêtés par la suite, comme cela s’est produit avec la journaliste Soumaya Jawabreh, qui a été arrêtée alors qu’elle était enceinte de sept mois et a été libérée sous des conditions difficiles en raison de son travail journalistique, avant d’être assignée à résidence, qui se poursuit encore aujourd’hui.

Le PPS a déclaré que le détenu blessé, le journaliste Moath Amarneh, 36 ans, de Bethléem, se trouve dans des conditions de santé tragiques dans la geôle israélienne de Megiddo, en raison des mesures de représailles systématiques et des tortures imposées par la puissance occupante contre les prisonniers d’une manière sans précédent.

Le journaliste Amarneh, placé en détention administrative depuis le 16 octobre, a été soumis à des abus et à la torture, comme tous les détenus, et souffre de troubles de la vue et d’un œil droit flou.

Dans le cadre des crimes médicaux perpétrés par l’occupation contre les prisonniers et détenus, les autorités israéliennes refusent encore à ce jour de permettre à Amarneh d’avoir son œil et ses lunettes de verre.

Amarneh a perdu un œil en 2019 après que des soldats de l’occupation lui ont tiré dessus alors qu’il effectuait son travail journalistique.

Le PPS a expliqué qu’Amarna souffre de diabète chronique, qui s’est aggravé à la suite de la mise en œuvre par l’administration pénitentiaire d’une politique de famine contre les détenus.

Il souffre également de fortes douleurs et de maux de tête dus au froid extrême. Depuis son arrestation, il n’a pas pu changer de vêtements après que les soldats se sont emparés de ses vêtements et lui ont laissé une veste légère qui ne le protège pas du froid extrême.

…Aboul-Gheit : Israël exécute un « plan satanique » pour déplacer les habitants de Gaza.

Le Caire, le 18 décembre 2023, WAFA- Le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmad Aboul-Gheit, a déclaré lundi que la guerre brutale menée par l’armée israélienne d’occupation contre Gaza reflète un plan satanique explicite dont les objectifs illicites sont la relocalisation des habitants de Gaza.

L’occupation israélienne vise à anéantir toute une communauté en déchirant les tissus sociaux et en effaçant toute perspective de vie pendant une longue période dans la bande de Gaza, a déclaré Aboul-Gheit. Il a fait allusion au bombardement à grande échelle des forces d’occupation sur l’enclave où des milliers de bâtiments sont devenus des tas de décombres et où des centaines de milliers de Gazaouis, dont de nombreux enfants, ont perdu la vie.

« Ce complot satanique vise uniquement à liquider la cause palestinienne en déracinant le peuple de ses terres et en anéantissant toute perspective de vie. Forcer les habitants de Gaza à expulser leurs terres sous la menace des armes n’arrivera jamais », a-t-il souligné dans un discours prononcé lors de la 31e session ministérielle de la CESAO (Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie occidentale).

Les dirigeants de l’occupation israélienne ont révélé ces objectifs en disant clairement qu’il n’y aura plus d’État palestinien à l’avenir. Et sans vergogne, ils ont déclaré que les Palestiniens n’auraient aucune souveraineté sur leurs territoires, a-t-il ajouté.

« Ces occupants ne cachent pas leur vrai visage et n’embellissent pas leurs objectifs ; ils se vantent plutôt effrontément de leurs projets. Une telle position rabaisse les nations qui ont récemment voté en faveur d’une résolution à l’Assemblée générale des Nations Unies exigeant un cessez-le-feu immédiat pour mettre fin au massacre sanglant et aux punitions collectives pratiquées contre les habitants de Gaza ».

« Chaque jour, nous nous détachons davantage du règlement à deux Etats souhaité et accepté par les Palestiniens, les Arabes et le monde entier, à l’exception d’Israël qui croit à tort qu’il peut infliger une nouvelle Nakba aux Palestiniens, a-t-il conclu ».

…Un photojournaliste palestinien touché par des tirs israéliens près de Ramallah.

Ramallah, le 18 décembre 2023, WAFA- Un photojournaliste a été blessé ce lundi par les forces d’occupation israéliennes lors de leur incursion militaire en cours sur le village de Jaffna, au nord de Ramallah en Cisjordanie occupée.

Et selon des sources locales, le photojournaliste Ramez Awad a été blessé par les balles des soldats israéliens lors de leur descente en cours sur le village de Jaffna depuis cet après-midi.

Les forces d’occupation ont également fermé les entrées des villages et des villes de Ramallah et entravé la circulation des citoyens.

Des sources sécuritaires ont indiqué à WAFA que les militaires d’occupation ont scellé les entrées des villages et villes de Ramallah et empêché la circulation des citoyens à : Atara, Rawabi, Birzeit, Silwad, Yabrud, Aboud, Ras Karkar, Shuqba, Turmus Ayya, Oyoun al- Haramiyya, Ni’lin et Deir. Ammar et Kharbatha Bani Harith.

Ils ont souligné que l’occupation avait établi un poste de contrôle et empêché la circulation des citoyens entre les villages d’Umm Safa et Nabi Saleh, ainsi qu’un poste de contrôle près du village d’Ain Qinya.

Les mêmes sources ajoutent que les forces d’occupation ont pris d’assaut les villes de Rawabi et Ain Sinya, au nord de Ramallah, et saisi les enregistrements des caméras de surveillance.

Un certain nombre de colons de la colonie illégale d’Ateret ont attaqué les véhicules des citoyens près de la place de la ville de Rawabi, au nord de Ramallah. L’un d’eux a également ouvert le feu sur les véhicules qui passaient, tandis que d’autres ont lancé des pierres sur plusieurs d’entre eux, provoquant des dégâts.

…« Fatah» : Israël porte l’entière responsabilité de la vie du leader Marwan Barghouti.

Ramallah, le 18 décembre 2023, WAFA- Le Conseil révolutionnaire du mouvement « Fatah » a confirmé : « Les menaces et l’isolement auxquels est exposé le leader détenu Marwan Barghouti, membre du Comité central du mouvement Fatah, mettent sa vie en danger réel, et les autorités d’occupation israéliennes en portent l’entière responsabilité. »

Dans son communiqué de presse publié aujourd’hui, le Conseil révolutionnaire a ajouté que l’isolement du leader Barghouti, l’agression contre lui et les menaces de meurtre s’inscrivent dans le contexte de la campagne frénétique de l’occupation contre l’ensemble du mouvement des prisonniers, en harcelant les détenus et en pratiquant les pires abus, humiliations et privations, ainsi que la famine à leur encontre, qui a conduit au martyre de six combattants de la liberté dans les prisons de l’occupation, en plus de capturer plus de quatre mille cinq cents personnes depuis le sept octobre dernier.

Il a expliqué que les forces d’occupation poursuivent la guerre de génocide et de nettoyage ethnique contre notre peuple, en commettant les crimes les plus odieux dans la bande de Gaza, à Jérusalem et en Cisjordanie. Dans le même temps, les gangs d’occupation commettent les crimes les plus odieux contre les détenus, hommes et femmes, dans toutes les prisons et centres de détention de l’occupation.

Le Conseil révolutionnaire a appelé toutes les organisations internationales de défense des droits de l’homme et humanitaires à assumer leurs responsabilités envers nos prisonniers, à dénoncer les pratiques israéliennes à leur encontre et à assurer leurs visites et soins aux malades, ainsi que la communication d’avocats avec eux.

Il a souligné que le leader Barghouti et les six héros qui se sont évadés de la prison de Gilboa, ainsi que tous les militants détenus, ont besoin de tout le soutien et de l’assistance, et d’accélérer le rythme de l’action nationale, régionale et internationale pour les soutenir et les protéger, et continuer à œuvrer avec diligence pour leur libération.

Hier, l’administration pénitentiaire israélienne a refusé de divulguer le lieu d’emprisonnement du haut responsable du Fatah, Marwan Barghouti, après son transfert forcé de la prison d’Ofer il y a plus d’une semaine.

Le responsable détenu Marwan Barghouti, originaire de la ville de Kobar, dans la province de Ramallah, en Cisjordanie occupée, détenu depuis le 15 avril 2002, est considéré comme le premier député palestinien et le premier membre du Comité central du mouvement Fatah à être arrêté par les autorités d’occupation. Il est condamné à cinq peines d’emprisonnement à perpétuité et à 40 ans de prison.

…Les institutions des prisonniers craignent pour la vie des habitants de Gaza détenus en Israël.

Ramallah, le 18 décembre 2023, WAFA- La Commission des Affaires des Prisonniers et des Ex-Prisonniers et la Société des Prisonniers Palestiniens (PPS) ont exhorté aujourd’hui, lundi les organisations internationales de défense des droits de l’homme à faire pression sur le gouvernement d’occupation israélien pour qu’il révèle le sort des captifs de Gaza détenus en Israël, à la lumière d’un article paru aujourd’hui dans le journal hébreu Haaretz faisant état de la mort de plusieurs palestiniens de Gaza détenus dans le camp de Sde Teman, dans la région de Beer Sheva, au sud d’Israël, après le 7 octobre sans connaître leur nombre exact et les circonstances de leur décès.

La Commission et le PPS ont déclaré que 73 jours après le début de l’agression et du génocide à Gaza, les autorités d’occupation israéliennes continuent de cacher toute information sur les prisonniers de Gaza, ce qui constitue une violation flagrante du droit international, et de refuser de divulguer toute information sur leur sort, exprimant sa crainte que certains d’entre eux n’aient été tués.

Ils ont déclaré que les forces d’occupation avaient publié des photos de l’arrestation de centaines de Gazaouis qui avaient été déshabillés lors de l’invasion terrestre et que, malgré les demandes adressées au Comité international de la Croix-Rouge et à plusieurs organismes internationaux de défense des droits de l’homme de faire pression sur les autorités d’occupation pour qu’elles divulguent sur le sort des détenus de Gaza, ces demandes sont restées sans réponse.

Les autorités d’occupation refusent toujours de révéler l’identité de l’un des Gazaouis tués dans le camp d’Anatot en novembre, ainsi que de Majed Zaqul, tué dans la prison d’Ofer, ont-elles indiqué.

La Commission et le PPS ont déclaré qu’il y avait des femmes détenues de Gaza dans la prison de Damon, notamment des femmes âgées et des enfants, tandis que des hommes étaient détenus dans plusieurs centres de détention et camps en Israël, comme Anatot et Sde Teman.

Israël a déclaré fin novembre que 260 des détenus de Gaza avaient été classés comme « combattants illégaux » arrêtés après le 7 octobre.

Les organisations palestiniennes ont déclaré que plusieurs témoignages recueillis auprès de prisonniers libérés, notamment de la prison d’Ofer, indiquaient que d’horribles tortures avaient été infligées par les autorités d’occupation aux détenus de Gaza, notant qu’il y a deux jours, les forces d’occupation ont arrêté une résidente de la ville de Hawara simplement parce qu’elle possédait une carte d’identité de Gaza alors qu’elle résidait en Cisjordanie, même si elle souffrait d’un cancer, et qu’elle a été emmenée et détenue au camp d’Anatot.

…34 citoyens arrêtés de Cisjordanie, dont 3 femmes et un ex-prisonnier.

Ramallah, le 18 décembre 2023 WAFA- Les forces d’occupation ont arrêté 34 citoyens, dont 3 femmes et un prisonnier libéré, dans différentes régions en Cisjordanie occupée, selon des sources locales palestiniennes.

Les mêmes sources ont révélé que les forces de l’occupation ont capturé 14 citoyens à Ramallah, 6 à Jérusalem, 4 à Hébron, 3 à Tulkarem, 2 à Tubas, 2 à Betlahéem, et un à Jéricho.

Environ 4575 cas d’arrestations ont été signalés en Cisjordanie et à Jérusalem occupée, depuis le 7 octobre 2023.

…Une maison démolie et un réseau électrique dévasté au sud de Naplouse.

Naplouse, le 18 décembre 2023 WAFA – Aujourd’hui , les forces d’occupation israéliennes ont démoli une maison en construction et un réseau électrique dans le village de Majdal Bani Fadel, au sud de Naplouse.

Le chef du conseil du village de Majdal Bani Fadel, Rami Nassar, a déclaré que les forces d’occupation ont pris d’assaut la région, accompagnées de deux bulldozers militaires, et ont commencé à démolir une maison en construction appartenant au citoyen, sous prétexte de construction dans les zones classées (C).

Il a ajouté que les forces d’occupation ont commencé à détruire un réseau électrique de deux kilomètres de long, situé entre les villages de Majdal Bani Fadel et Aqraba.

…Des colons attaquent les véhicules palestiniens et ferment les entrées de Ramallah.

Ramallah, le 18 décembre 2023 WAFA- Aujourd’hui lundi, des colons ont attaqué des véhicules de citoyens, au nord de Ramallah, et l’un d’eux a ouvert le feu.

Des sources sécuritaires ont indiqué à ‘WAFA’ qu’un certain nombre de colonisateurs de la colonie d’Ateret se sont rassemblés au milieu du rond-point de Rawabi, et que l’un d’eux a ouvert le feu sur les véhicules des citoyens qui passaient, tandis que d’autres jetaient des pierres sur les véhicules, causant des dégâts à plusieurs d’entre eux.

Dans un contexte connexe, les forces d’occupation ont établi deux postes de contrôle militaires au rond-point de la colonie « Halmish », construite sur des terres citoyennes au nord-ouest de Ramallah, et un autre à l’entrée d’Atara, et ont également fermé la porte en fer érigée sur le principale route Ramallah-Naplouse, près du camp de Jalazoun.

De plus, les forces d’occupation israéliennes ont fermé les entrées des villages et des villes de Ramallah et ont entravé la circulation des citoyens.

Des sources de sécurité ont rapporté à « Wafa » que les forces d’occupation ont fermé les entrées des villages et des villes de Ramallah et empêché la circulation des citoyens, notamment : Atara, Rawabi, Birzeit, Silwad, Yabrud, Aboud, Ras Karkar, Shuqba, Turmus Ayya, Oyoun al-Haramiyya, Ni’lin et Deir, Ammar et Kharbatha Bani Harith.

…Shtayyeh: Il est exigé maintenant d’arrêter l’agression israélienne contre le peuple palestinien.

Ramallah, le 18 décembre 2023, WAFA- Le Premier ministre Mohammad Shtayyeh a réitéré la nécessité afin que le monde aide de mettre fin à l’agression israélienne contre le peuple palestinien et de mettre un terme à l’occupation, « et à ne pas nous entraîner dans des labyrinthes de perte de temps, ni dans des vortex sans contenu. »

Lors de la session hebdomadaire du cabinet tenue à Ramallah, le Premier ministre a souligné que la légitimité de la direction palestinienne vient de son peuple et la voix du peuple est dans les urnes.

« Actuellement, ce que nous voulons, c’est arrêter la guerre, l’agression, les meurtres et les invasions à Gaza et en Cisjordanie. À Gaza, c’est une période de sang, et à Gaza, c’est une période de faim, de démolition et de destruction. Arrêtez la guerre maintenant. Cette occupation doit prendre fin ».

Shtayyeh a dit, à cet égard, que le monde et les Nations Unies doivent fixer un calendrier pour mettre fin à l’occupation et aux souffrances de notre peuple, et reconnaître l’État de Palestine avec Jérusalem pour capitale et le droit de retour des réfugiés.

Il a souligné qu’il y a ceux qui parlent de renouveler, de revitaliser ou de renforcer l’Autorité palestinienne, et nous voulons renforcer le travail de l’AP, cela doit signifier qu’elle soit capable de travailler sur ses terres, de mettre fin à l’agression et aux invasions de la mosquée Al-Aqsa, des villes, des camps et des villages, de lever le blocus financier qui nous est imposé, mettre fin aux déductions injustes sur notre argent, sous divers prétextes, mettre fin au colonialisme et au terrorisme des colonisateurs, et nous permettre d’organiser des élections, y compris à Jérusalem, et de mettre en œuvre le programme de réformes que nous avons adopté il y a deux ans.

Il a souligné que l’Autorité renouvelée qu’Israël et ses alliés veulent n’est pas notre autorité. Ils veulent une autorité administrative de sécurité. Nous sommes une autorité nationale qui lutte pour incarner l’État sur le terrain, menant à l’indépendance et mettant fin à l’occupation. Israël veut une autorité avec un programme scolaire qui coexiste avec l’occupation.

Notre programme national parle de Jérusalem, notre capitale, et parle du droit au retour. Il est conforme aux normes internationales, basé sur la science et l’apprentissage, et reflète notre histoire, notre civilisation et notre culture. Israël veut une autorité qui abandonne les détenus et les martyrs, et nous disons que ce sont nos enfants et que nous sommes un gouvernement responsable des enfants des martyrs et des détenus, et qu’ils sont la conscience du mouvement national palestinien.

Dans un autre contexte, il a expliqué que des travaux sont en cours avec les organismes internationaux pour récupérer les fonds de dédouanements détenus par Israël, et nous affirmons que nous n’abandonnerons pas nos droits ni sur notre terre ni sur notre argent.

…Human Rights Watch : Israël utilise la famine comme « arme de guerre » à Gaza.

Jérusalem, le 18 décembre 2023 WAFA – Human Rights Watch a déclaré que le gouvernement israélien utilise la famine des civils comme méthode de guerre dans la bande de Gaza occupée, ce qui constitue un « crime de guerre ».

Cette organisation a indiqué dans un communiqué publié, aujourd’hui lundi, que l’armée israélienne empêche délibérément l’acheminement de l’eau, de la nourriture et du carburant, tout en faisant délibérément obstacle à l’aide humanitaire, tout en dévastant les zones agricoles au bulldozer, privant la population civile de matériaux qui ne sont pas nécessaires indispensable à leur survie.

Omar Shaker, directeur des affaires israéliennes et palestiniennes à Human Rights Watch, a déclaré : « Depuis plus de deux mois, Israël prive la population de Gaza de nourriture et d’eau, une politique qui a été préconisée ou soutenue par de hauts responsables israéliens, et qui reflète une intention d’affamer les civils comme méthode de guerre », appelant les dirigeants du monde à élever la voix contre cet odieux crime de guerre, qui a des effets dévastateurs sur la population de Gaza.

Shaker a ajouté : « Le gouvernement israélien double sa punition collective contre les civils palestiniens et empêche l’aide humanitaire en utilisant le recours cruel à la famine comme arme de guerre », soulignant que l’aggravation de la catastrophe humanitaire à Gaza nécessite une réponse urgente et efficace de la part de la communauté internationale.

Dans sa déclaration, l’organisation estime que le gouvernement israélien doit immédiatement cesser d’utiliser la famine des civils comme méthode de guerre, exigeant que le gouvernement d’occupation rétablisse l’approvisionnement en eau et en électricité et autorise l’entrée de la nourriture, de l’aide médicale et de l’aide médicale dont il a un besoin urgent du carburant vers Gaza par les points de passage, y compris Kerem Abu Salem.

Les États-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada, l’Allemagne et d’autres ont appelé à la suspension de l’aide militaire et des ventes d’armes à Israël, aussi longtemps que son armée continue de commettre en toute impunité des violations graves et généralisées qui constituent des crimes de guerre contre des civils.

Human Rights Watch a interrogé 11 citoyens déplacés à Gaza entre le 24 novembre et le 4 décembre, qui ont décrit les graves difficultés auxquelles ils sont confrontés pour obtenir des produits de première nécessité. Un homme qui a quitté le nord de Gaza a déclaré : « Nous n’avions ni nourriture, ni électricité, ni internet, rien du tout, nous ne savons pas comment nous avons survécu. »

Selon le Programme alimentaire mondial des Nations Unies, le 6 décembre, neuf familles sur dix dans le nord de Gaza et deux familles sur trois dans le sud de Gaza ont passé au moins une journée et une nuit complètes sans nourriture.

Le gouvernement d’occupation a continué d’empêcher l’entrée de carburant jusqu’au 15 novembre, malgré les avertissements de conséquences désastreuses, provoquant la fermeture de boulangeries, d’hôpitaux, de stations de pompage d’eaux usées, d’usines de dessalement d’eau et de puits, et ces installations ne sont plus utilisables, bien que des quantités limitées de carburant aient ensuite été autorisées à entrer, la coordonnatrice humanitaire des Nations Unies pour les territoires palestiniens occupés, Lynn Hastings, a décrit le 4 décembre comme « pas assez du tout ».

Les experts de l’ONU ont déclaré le 16 novembre que les graves dégâts « menacent l’impossibilité de continuer à vivre pour le peuple palestinien à Gaza ». L’armée d’occupation a bombardé le dernier moulin à blé en activité à Gaza le 15 novembre.

…Des colonisateurs profanent la mosquée d’Al-Aqsa.

Jérusalem, le 18 décembre 2023 Wafa – Aujourd’hui, des dizaines de colonisateurs ont pris d’assaut les cours de la mosquée bénie d’Al-Aqsa, sous la forte protection de la police d’occupation israélienne.

Selon des témoins oculaires, des dizaines de colonisateurs, après leur incursion dans la mosquée du côté de la porte des Maghariba, ont effectué des marches provocantes et des rituels talmudiques dans les esplanades de la mosquée sainte.

Dans l’objectif de prendre le contrôle total sur la mosquée sainte et de la diviser temporellement et spatialement, Al-Aqsa est témoin chaque jour, sauf le vendredi et le samedi, de violations et d’incursions de colons, gardés par la police d’occupation.

Sous l’occupation israélienne, les colonisateurs savourent d’une entière liberté et d’un soutien absolu à l’égard de la pratique de leurs rituels religieux, inversement aux Palestiniens qui sont soumis à des restrictions de la part des autorités d’occupation dans le but de les éloigner de leurs mosquées et de les empêcher d’exercer leur droit de culte.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french wafa.ps

flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo,wafa

 

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://french.wafa.ps/Pages/LastNews
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste #juif #hebron #cisjordanie #Bethléem #Naplouse #jenine #liban #jericho #Tulkarem #Qalqiliya #Beitunia #Beyrouth #Ramallah #Rafah #colon