Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Dimanche 26 joumada el Awwal 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Dimanche 26 joumada el Awwal 1445, sur MouslimRadio.


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,

Voici le Flash info pour le Dimanche 26 Joumada èl A’oill 1445.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.
.
..

……Les forces d’occupation prennent d’assaut Jéricho et le camp d’Aqabat Jabr.

Jéricho, le 8 décembre, 2023,WAFA- Les forces d’occupation ont pris d’assaut à l’aube de samedi, la ville de Jéricho et le camp d’Aqabat Jabr, ont indiqué des sources locales.

Selon les sources, plusieurs véhicules militaires ont pris d’assaut la ville depuis son entrée ouest.

Des véhicules d’occupation ont également pris d’assaut le camp d’Aqabat Jabr dans la ville de Jéricho.

Dans le même contexte, les forces d’occupation israéliennes ont pris d’assaut les bourgades de Kafr Ra’i et Fahma, au sud de la ville de Jénine.

…….L’armée israélienne blesse un Palestinien près de Ramallah.

Ramallah, le 8 décembre, 2023,WAFA- Un jeune homme a été blessé à l’aube de samedi, par des balles de l’occupation lors de l’invasion du village d’Al-Mazraa Al-Gharbiyya, au nord-ouest de Ramallah, ont indiqué des sources locales.

Selon les sources, des affrontements ont éclaté entre des jeunes hommes et les forces d’occupation, après l’invasion par les forces d’occupation israéliennes contre le village, où elles ont et attaqué plusieurs maisons.

….Les forces d’occupation prennent d’assaut Salfit et saisissent les enregistrements des caméras de surveillance.

Salfit, le 8 décembre, 2023,WAFA-Les forces d’occupation israéliennes ont pris d’assaut à l’aube de samedi la ville de Salfit, ont indiqué des sources locales.

Selon les sources, les forces d’occupation ont déployé leurs jeeps militaires et leurs fantassins dans les rues de la ville.

Les sources ont indiqué que les forces d’occupation ont pris d’assaut une station-service à l’est de la ville et saisi les enregistrements des caméras de surveillance de la station.

….Le Conseil de sécurité ne parvient pas à adopter une résolution de cessez-le-feu à Gaza après que les États-Unis ont utilisé le veto.

New York, le 8 décembre, 2023,WAFA- Le Conseil de sécurité de l’ONU n’a pas réussi vendredi soir à adopter un projet de résolution appelant à un « cessez-le-feu humanitaire immédiat dans la bande de Gaza », après que les États-Unis ont utilisé le veto.

Sur les 15 États membres du Conseil de sécurité de l’ONU, 13 pays ont voté en faveur du projet de résolution, tandis que la Grande-Bretagne (qui dispose d’un droit de veto) s’est abstenue de voter, et les États-Unis ont utilisé le veto, ce qui a conduit à l’échec du projet de résolution.

Vendredi soir, le Conseil de sécurité de l’ONU a tenu une séance d’urgence sur la situation dans la bande de Gaza, au siège des Nations Unies à New York, sous le thème intitulé « La situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne ».

L’Équateur, qui assure la présidence du Conseil de sécurité pour le mois de décembre, a annoncé la tenue de cette session après la lettre envoyée mercredi dernier au Conseil par le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, sur la base de l’article 99 de la Charte des Nations Unies, ce qui lui permet d’attirer l’attention du Conseil sur ce dossier, qui pourrait mettre en péril le maintien de la paix et de la sécurité internationales.

Les Émirats arabes unis ont préparé un projet de résolution qui sera soumis au vote du Conseil de sécurité, appelant dans sa dernière version à un « cessez-le-feu immédiat pour des raisons humanitaires » à Gaza, mettant en garde contre la « situation humanitaire catastrophique dans la bande de Gaza ».

Le projet de résolution appelle également à « protéger les civils » et à « garantir l’accès humanitaire ».

….Le Président renouvelle son appel à l’arrêt immédiat de l’agression contre la bande de Gaza et à la tenue d’une conférence internationale de paix.

Ramallah, le 8 décembre, 2023,WAFA- Le président de l’État de Palestine, Mahmoud Abbas, a appelé vendredi à l’arrêt immédiat de l’agression israélienne contre la bande de Gaza et à la tenue d’une conférence internationale de paix, pour élaborer une solution politique permanente conduisant à l’établissement d’un État palestinien.

Le président Abbas, a déclaré dans une interview avec Reuters que voici les points saillants :

« Le conflit israélo-palestinien en général a atteint un phase dangereux qui nécessite une conférence internationale et des garanties de la part des puissances mondiales ».

Le Président a souligné que parallèlement à l’agression contre la bande de Gaza, les forces d’occupation israéliennes ont intensifié leurs attaques dans toute la Cisjordanie occupée, avec une escalade de la violence des colons contre les villes et les villages palestiniens.

Le président Abbas, a réaffirmé sa position continue en faveur de la négociation et de la résistance populaire pacifique pour mettre fin à l’occupation, et a déclaré : « Je soutiens une négociation basée sur une conférence de paix internationale et sous supervision internationale, qui mènera à une solution protégée par les puissances mondiales pour établir un État palestinien souverain dans la bande de Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

Il a ajouté que, l’autorité nationale palestinienne a adhéré à tous les accords de paix signés avec Israël depuis les accords d’Oslo en 1993, et les accords qui ont suivi au fil des ans, mais qu’Israël n’avait pas tenu ses promesses de mettre fin à l’occupation.

Concernant les élections, le président Abbas a déclaré : «ce seront des élections démocratiques celui qui gagnera gagnera».

Le président Abbas, a déclaré qu’il avait prévu d’organiser des élections en avril 2021, mais que l’envoyé de l’Union européenne l’avait informé, avant la date prévue, qu’Israël s’opposait à la tenue d’un scrutin à Jérusalem-Est, ce qui l’avait contraint à annuler les élections.

Il a insisté sur le fait qu’il n’y aurait pas d’élections sans Jérusalem-Est, affirmant que l’autorité Palestinienne avait organisé trois tours d’élections dans le passé qui incluaient Jérusalem-Est avant qu’Israël n’impose l’interdiction.

Concernant la position américaine sur l’agression contre Gaza, le Président a déclaré : « Les États-Unis nous disent qu’ils soutiennent une solution à deux États, qu’Israël n’est pas autorisé à occuper Gaza, à maintenir un contrôle de sécurité sur Gaza ou à exproprier des terres de Gaza, mais l’Amérique ne force pas Israël à mettre en œuvre ce qu’elle dit ».

Concernant le retour de l’autorité palestinienne pour reprendre le contrôle de la bande de Gaza après la cessation de l’agression israélienne, il a confirmé que l’autorité palestinienne était toujours présente à Gaza en tant qu’institution et qu’elle continuait à verser des salaires mensuels et à assumer des dépenses estimées à 140 millions de dollars pour ses employés, ses retraités et les familles dans le besoin.

Il a mentionné que, l’autorité Palestinienne a toujours trois ministres présents à Gaza, soulignant les grandes destructions causées dans la bande de Gazaà la suite de l’agression.

« Gaza aujourd’hui n’est pas la Gaza que vous connaissez. Gaza a été détruite, ses hôpitaux, ses écoles, ses infrastructures, ses bâtiments, ses routes et ses mosquées ont été détruits », a-t-il conclu.

….L’Union des écrivains arabes affirme son plein soutien au peuple palestinien face à la guerre d’extermination.

Nouakchott, le 8 décembre 2023, WAFA – Le Conseil de l’Union générale des écrivains arabes a affirmé son plein soutien au peuple palestinien face aux crimes de génocide commis par l’État d’occupation israélien, et la poursuite du plein soutien arabe au droit palestinien, décrivant la question palestinienne comme la question arabe centrale.

Cette déclaration a été publiée lors de la réunion du Conseil de l’Union, tenue à Nouakchott du 4 au 7 décembre de cette année dans le cadre des activités de « Nouakchott, capitale de la culture dans le monde islamique » et de la célébration de la langue arabe.

Le Conseil a affirmé l’activation du travail culturel arabe commun comme une nécessité inévitable rendue nécessaire par les circonstances régionales et internationales actuelles, décrivant les intellectuels comme l’avant-garde de la nation, tout en affirmant l’ouverture aux autres cultures à travers diverses formes de coopération.

Les écrivains arabes ont renouvelé leur rejet de toutes les tentatives de déplacer de force le peuple palestinien et ont mis l’accent sur la nécessité de mettre fin à l’agression contre le peuple palestinien, en particulier contre Gaza, et de fournir une protection internationale au peuple palestinien qui est soumis aux massacres les plus horribles dans l’histoire.

Le Conseil a également appelé à œuvrer pour garantir la fourniture de nourriture, de médicaments et de carburant à la bande de Gaza, et à apporter de l’aide et du matériel de secours de manière urgente et continue

Il a appelé les écrivains arabes à documenter les crimes de l’occupation à travers leurs écrits créatifs et intellectuels.

Le Conseil a affirmé son rejet et sa condamnation de ce à quoi les journalistes et les écrivains sont exposés en Palestine, en particulier dans la bande de Gaza, qui est soumise à une guerre de génocide, d’effacement et de nettoyage ethnique face au silence du monde, et des journalistes libanais qui ont été assassinés, en plus de condamner les menaces et les pressions auxquelles sont confrontés les médias en raison de leurs positions en faveur des droits palestiniens, condamnant la destruction des bibliothèques, des universités, des institutions culturelles, des centres de recherche et des musées à Gaza, et l’arrestation d’écrivains et de journalistes en Palestine, notamment le grand penseur et écrivain Walid Daqqa, que l’occupation refuse de libérer malgré son état de santé difficile.

Le Conseil a condamné la profanation de la mosquée Al-Aqsa par l’occupation et les attaques contre les lieux religieux islamiques et chrétiens.

Il a appelé à la protection des institutions culturelles, éducatives et de recherche à Jérusalem, qui sont susceptibles d’être fermées et contraintes de modifier les programmes scolaires pour les adapter au récit de l’occupation.

….L’occupation arrête un citoyen et son fils, fouille les maisons et détruit leur contenu dans le camp d’Al-Arroub.

Hébron, 8 decembre 2023, WAFA – Ce vendredi soir, les forces d’occupation israéliennes ont arrêté un citoyen et son fils, et perquisitionné plusieurs maisons dans le camp d’Arroub, au nord d’Hébron, au sud de la Cisjordanie occupee.

Des sources locales ont indiqué à l’Agence de presse WAFA, que les forces d’occupation ont arrêté le citoyen Nidal Al-Sharif (47 ans) et son fils Hassan après avoir perquisitionné sa maison et détruit ses biens lors de l’assaut du camp d’Al-Arroub.

Les forces d’occupation ont également perquisitionné un certain nombre de maisons de citoyens, grimpé sur les toits, les ont fouillés, les ont détruits et ont altéré leur contenu, y compris la maison familiale du martyr Eid al-Fadilat.

Par ailleurs, les forces d’occupation israéliennes ont arrêté un jeune homme du village d’Al-Taybeh, à l’ouest de Jénine, selon des sources locales.

Les forces d’occupation ont pris d’assaut le village et arrêté le jeune homme, Mahmoud Khaled Agbariya, après avoir tiré des balles sur un véhicule dans lequel il se trouvait, à proximité de sa maison entourée par le mur d’annexion et d’apartheid.

Aucun droit fondamental n’est garanti aux habitants palestiniens des territoires occupés par Israël : ni le droit à la vie, ni le droit à la liberté de mouvement, ni le droit au travail, ni le droit à une existence digne, ni le droit à l’éducation, ni le droit à des soins médicaux, ni le droit à la protection de la famille.

L’étendue et l’importance des violations des droits de l’Homme dans les Territoires occupés a atteint un niveau sans précédent.

…Les forces militaires d’occupation renforcent leurs représailles contre les civils en Cisjordanie occupée.

Cisjordanie, le 8 décembre 2023, WAFA – A Jénine, ce vendredi soir, les forces d’occupation israéliennes ont pris d’assaut la ville de Ya`bad, au sud-ouest dela ville, ont installé plusieurs postes de contrôle militaires et fermé leurs entrées au milieu des affrontements.

Des sources sécuritaires ont indiqué à WAFA que les forces d’occupation ont pris d’assaut la ville après avoir fermé les entrées et érigé plusieurs postes de contrôle militaires.

Les militaires ont commencé à arrêter les véhicules, à les fouiller et interrogeant les citoyens. En conséquence, des affrontements ont éclaté entre les citoyens et les forces d’occupation.

Les forces d’occupation ont également pris d’assaut le village de Kafirat, installé un poste de contrôle à son entrée et fouillé les véhicules des citoyens.

A Naplouse les forces d’occupation israéliennes ont renforcé ce vendredi soir, leurs mesures militaires aux alentours de la ville.

Des sources locales ont indiqué que les forces d’occupation ont renforcé leurs procédures aux points de contrôle de Deir Sharaf à l’ouest et d’Awarta au sud.

Les sources ont ajouté que le poste de contrôle de Beit Furik, à l’est de Naplouse, est fermé dans les deux sens et connaît une crise de la circulation étouffante en raison des procédures d’inspection.

A Hébron, un enfant a été blessé par balles réelles et des dizaines de citoyens ont été étouffés lors d’affrontements dans la ville de Beit Ummar, au nord d’ Hébron

Muhammad Awad, militant des médias de la ville, a déclaré à WAFA, que les forces d’occupation ont tiré des balles réelles, des grenades assourdissantes et des gaz lacrymogènes toxiques sur les citoyens lors d’un cortège funèbre au cimetière de la ville situé près de l’entrée principale, causant des blessures à plusieurs personnes, dont un adolescent de 16 ans, touché par des balles réelles, sa blessure a été décrite entre modérée et grave, et des dizaines de citoyens ont étouffé par l’inhalation de gaz toxiques.

A Tulkarem, les forces d’occupation israéliennes ont pris d’assaut le village de Kafr Jamal, au sud du gouvernorat de Tulkarem, selon des sources locales.

D’importantes forces de l’armée d’occupation ont pris d’assaut le village, forcé les commerçants à fermer leurs magasins après les avoir attaqués, arrêté les véhicules et soumis les citoyens à des inspections et des interrogatoires.

Par la suite, les forces d’occupation ont déployé leurs patrouilles aux entrées et ruelles du village.

…Le prisonnier jordanien Ammar Mardi Al-Huwaitat perd connaissance sous l’agression des forces pénitentiaires d’occupation.

Amman, le 8 décembre 2023, WAFA – Le prisonnier Ammar Mardi Al-Huwaitat, détenu dans les prisons de l’occupation israélienne, a été soumis à des agressions physiques de la part des forces d’occupation, ce qui lui a fait perdre connaissance et lui a valu de graves blessures dans les parties supérieures du corps, notamment des fractures aux côtes et une blessure qui a provoqué une inflammation dans les parties supérieures de son corps.

L’avocate Nadia Daqqa a déclaré que les forces pénitentiaires ont transféré le prisonnier Huwaitat de la prison d’Ofer, à l’isolement dans la prison de Salmon (un centre de détention pour criminels), avant qu’il ne soit agressé le 16 novembre dernier par 15 gardiens de la prison de Megiddo.

Daqqa a expliqué que l’ambiguïté entoure le sort des prisonniers dans les prisons d’occupation en général, en plus du secret systématique sur l’état du prisonnier Mardi Al-Huwaitat, alors que les autorités d’occupation continuent de durcir leurs procédures et d’intensifier la torture contre les prisonniers depuis le début de l’agression de l’occupation le 7 octobre dernier.

Le prisonnier Al-Huwaitat a été transféré à l’hôpital après avoir souffert pendant 12 jours de sa blessure et après que son état de santé à commencé à se détériorer.

L’avocate a souligné que cela est absolument incompatible avec les droits fondamentaux et inconditionnels dont les prisonniers doivent jouir dans les prisons, et que cela survient également à un moment où l’on assiste à une dangereuse escalade des violations contre les prisonniers, y compris la torture entraînant la mort et de graves état physiques et psychologiques.

Le prisonnier Al-Huwaitat est l’un des 20 prisonniers jordaniens dans les prisons d’occupation, qui ont été soumis à des agressions continues, notamment des passages à tabac, des actes de torture et des mauvais traitements, après que les autorités d’occupation ont mis en œuvre des mesures de représailles contre les prisonniers, comme les attaques qui ont causé la mort de 6 prisonniers.

Le prisonnier Al-Huwaitat est détenu depuis 2002. Il a été condamné à la réclusion à perpétuité et à 20 ans de prison. Il est le plus jeune représentant du mouvement des prisonniers et le représentant du Fatah au Comité suprême d’urgence nationale du mouvement des prisonniers. Depuis son arrestation, il a été transféré entre de nombreux centres de détention et prisons israéliens.

…« Olympique » : 47 joueurs de divers sports tués et des stades, des centres et des installations sportives détruits.

Jérusalem, le 8 décembre 2023, WAFA- Le Comité olympique palestinien a déclaré que la machine de destruction israélienne a affecté les composantes du mouvement sportif palestinien dans les gouvernorats du sud, avec le martyre de nombreux athlètes, dont 47 joueurs de divers sports collectifs et individuels, et 17 techniciens et administrateurs, ainsi que 5 cas d’arrestations et des blessures physiques.

Dans un communiqué publié aujourd’hui vendredi, le comité a rappelé la fillette Yasmine Sharaf, une joueuse de karaté de 6 ans, qui rêvait de grandir et de représenter sa patrie, la Palestine, dans le domaine sportif, en suivant les traces de la star palestinienne Hala Al-Qadi, qui a récemment remporté une médaille de bronze aux Jeux asiatiques, mais la machine de guerre israélienne a tué Yasmine, ainsi que son rêve olympique d’enfance.

Les installations sportives en Palestine n’ont pas été épargnées par les attaques et les violations continues de l’occupation. Au cours de l’agression, le stade du Programme des Nations Unies pour le développement « PNUD » a été bombardé, ainsi que le stade Beit Hanoun, tandis qu’un stade situé à côté de l’hôpital indonésien de Gaza a été transformé en une fosse commune, et 3 clubs équestres et un stade de baseball ont été bombardés, outre les salles et centres de pratique des sports de combat, qui sont des installations sportives, qui constituaient un refuge pour les athlètes palestiniens dans la bande de Gaza.

Quant à la Cisjordanie, l’occupation a poursuivi ses attaques et violations contre les installations sportives, en démolissant le Centre de jeunesse de Tulkarem et le Centre de jeunesse de Jénine, deux clubs fondés à l’origine par des réfugiés palestiniens qui trouvaient dans le sport un débouché pour eux-mêmes et un espoir pour les jeunes émergents des générations rêvant de poursuivre leur carrière sportive, d’affiner leur personnalité et leur identité et de représenter leur pays dans les forums sportifs internationaux.

…Enfants de Gaza… quand vous échappez à la mort pour lutter pour la vie.

Gaza, le 8 décembre 2023, WAFA – Sami Abu Salem

Dans la cour de l’hôpital des ‘martyrs d’Al-Aqsa’ à Deir Al-Balj, dans le centre de la bande de Gaza, Nabil Al-Durra (15 ans) a installé sa table de travail et y a disposé des bouteilles d’eau de Cologne classiques et quelques outils de rasage.

Nabil coupe les cheveux d’un client à côté de son père, également barbier, il dit qu’il aide son père à récolter quelques petites sommes d’argent pour acheter de la nourriture et des soins pour sa famille.

Les enfants tentent d’exploiter la surpopulation des citoyens dans les centres d’hébergement et les hôpitaux pour pratiquer le commerce comme principal moyen de subsistance après que leurs parents ont perdu leur source de revenus, en particulier ceux qui gagnaient leur vie du travail journalier.

Nabil a déclaré qu’il aide son père, qui travaille comme barbier, mais qu’il n’est pas vraiment capable de rester debout longtemps en raison d’une opération à la jambe.

Son père utilise un rasoir rechargeable et stationne à l’hôpital pour le recharger, parfois moyennant les frais d’une personne disposant de panneaux solaires.

Nabil a fui avec son père et sa famille, composée de cinq membres, du quartier de Sheikh Ajlin, adjacent au bord de mer de la ville de Gaza, et vit désormais à l’est de la ville de Deir al-Balah, au centre de la bande de Gaza, même si cette zone est dangereuse.

« Nous avons essayé de nous réfugier dans une école, mais elle était surpeuplée et les hôpitaux étaient bondés de refugies. La dernière option était donc d’aller dans un quartier qui n’était pas sûr, mieux que de dormir dans la rue », a dit Khamis Al-Durra, le père de Nabil.

Nabil était obligé d’aider son père lorsqu’il voit de ses propres yeux que les prix sont élevés et son père ne peut pas se le permettre. Un kilo de sel coûtait autrefois un shekel et maintenant il en coûte vingt.

:Je n’aime pas rester à la maison et je veux aider mon père. » A dit Nabil

Il y a des enfants plus âgés qui ramassent du bois de chauffage et du carton pour les vendre pour cuisiner et faire des gâteaux.

Un garçon assis devant un tas de bois de chauffage a déclaré qu’il l’avait récupéré dans un cimetière voisin et qu’il voulait le vendre afin d’acheter une bouteille d’huile de cuisson. Le prix d’une bouteille d’huile de cuisine de 3 litres était de 20 shekels, et maintenant elle coûte 70 shekels.

Le prix de l’huile de cuisson augmente en raison de la rareté des produits et du fait que les conducteurs utilisent de l’huile de cuisson pour faire fonctionner leurs voitures diesel.

La bande de Gaza est témoin d’une flambée des prix en raison de l’empêchement de l’entrée de l’aide et du manque de biens disponibles.

Le prix d’un sac de farine de 25 kilos était de 30 à 40 shekels, il atteint maintenant une moyenne de 500 shekels. De même, un kilo de sucre coûtait environ 2,5 shekels, maintenant c’est 20 shekels, Le kilo de tomates a atteint environ 10 shekels, ainsi que les concombres, sans compter l’absence d’autres produits.

A l’entrée de l’école Khawla Bint Al-Azwar à Deir Al-Balah, la petite fille Layan Al-Khatib (9 ans) vend du « pudding », un mélange cuit (d’amidon, sucre, lait et cacao), ces petits plats se vendent pour 2 shekels.

Layan a expliqué à l’Agence de presse WAFA qu’elle vend du pudding pour aider sa mère, qui vit à l’école avec ses quatre frères et sœurs.

Layan dit que sa mère prépare du pudding en utilisant du bois de chauffage, du carton et du papier, afin que ses enfants puissent le vendre pour pouvoir acheter des couches et du lait pour son bébé.

Dans une école-refuge du camp d’Al-Maghazi, la jeune fille Sumaya Abdullah parcourt les couloirs de l’école avec une théière et des gobelets en plastique à la main. Sumaya dit qu’elle a de la chance et vend « bien » car elle peut se déplacer dans les étages supérieurs parmi les femmes.

Sumaya vend environ 40 tasses par jour et préfère servir du thé dans l tasses propres afin d’économiser sur les gobelets en plastique dont le prix a augmenté.

Elle dit qu’elle a été déplacée de Beit Lahia avec sa famille et qu’elle vit dans la même école : « Nous avons quitté notre grande maison de Beit Lahia et nos fermes et maintenant nous vivons dans une partie d’une salle de classe.

Les institutions internationales ont signalé que plus d’un million et demi de citoyens ont été déplacés de leurs foyers en provenance de diverses parties de la bande de Gaza, en particulier du nord, du centre et de l’est de la bande, et résident dans des abris et des centres de déplacement au sud, qui eux-mêmes sont bombardés presque quotidiennement, obligeant un certain nombre d’entre eux à chercher des endroits sûrs dans l’espace ouvert qui n’est pas disponible dans la bande de Gaza.

Ces institutions ont indiqué qu’environ 600 camions de nourriture, de fournitures et de carburant devaient entrer quotidiennement dans la bande de Gaza, alors qu’à ce jour, seuls 100 camions environ ont été autorisés à entrer quotidiennement, ce qui ne répond pas aux besoins minimum compte tenu du nombre de déplacés suite à l’agression en cours.

…Les soldats israéliens détruisent un mémorial d’un martyr Palestinien à Salfit.

Salfit, le 8 décembre 2023, WAFA- Les soldats d’occupation israéliens ont détruit ce soir un mémorial dédié au martyr Ahmed Assi dans la ville de Qarawat Bani Hassan, à l’ouest de Salfit en Cisjordanie occupée.

Des sources locales ont rapporté que les soldats de l’occupation ont détruit le monument quelques heures après son érection dans le quartier d’Al-Ras, à l’ouest de la ville, à l’endroit où le jeune Assi a été tué le 2 de ce mois.

Ahmed Mustafa Assi, 38 ans, marié et père de six enfants, a été tué à la suite de l’attaque des colons dans la ville de Qarawat Bani Hassan. L’incident s’est produit alors que les habitants étaient confrontés à une attaque de colons, protégés par l’armée israélienne, contre la ville.

Assi avait été tiré à balles réelles alors que les habitants tentaient d’affronter les colons et les forces d’occupation israéliennes qui attaquaient la ville. Les forces d’occupation l’ont laissé saigner sans permettre aux équipes médicales ou aux habitants de l’atteindre.

La situation en Cisjordanie reste tendue alors que les communautés palestiniennes continuent de faire face aux agressions des colons sous la protection des forces d’occupation israéliennes.

…Exactions israéliennes perpétrées contre les Palestiniens et leurs biens en territoire occupé.

Cisjordanie occupée, le 8 décembre 2023, WAFA- Plusieurs violations ont été commises par les forces d’occupation israéliennes et les colons dans différentes régions cisjordaniennes, selon des sources locales et sécuritaires.

A Qalqilya au nord de la Cisjordanie, un jeune Palestiniens a été blessé au dos par les balles des forces d’occupation israéliennes, alors qu’il se trouvait dans la zone d’Al-Birin, près du mur de l’apartheid érigé sur les terres du gouvernorat de Qalqilya.

A Kafr Qaddoum à l’est de Qalqilya, des affrontements ont éclaté entre les Palestiniens et les forces d’occupation israéliennes, au cours desquels, les soldats on tiré des grenades assourdissantes et des gaz lacrymogènes toxiques sur les participants, mais aucun blessé n’a été signalé.

A Bethléem au sud de la Cisjordanie, un jeune Palestinien a été blessé par une bombe à gaz et d’autres ont été étouffés aujourd’hui vendredi lors d’affrontements qui ont éclaté avec les forces d’occupation israéliennes dans la ville d’Al-Khader, au sud du gouvernorat.

Pendant ces affrontements, les militaires d’occupation ont recours comme d’habitude à la force létale en tirant des balles métalliques recouvertes de caoutchouc, des gaz lacrymogènes et des bombes assourdissantes, blessant un jeune homme au dos par une bombe de gaz et causant la suffocation parmi d’autres.

Dans la ville de Tuqu’, au sud-est de Bethléem, les forces d’occupation ont fermé une route secondaire près de l’école primaire mixte d’Al-Khansaa, qui mène à un certain nombre de maisons de citoyens, selon notre correspondant.

Il convient de noter que les forces d’occupation ont fermé la plupart des entrées de la ville de Tuqu’ depuis le début de l’agression contre la bande de Gaza le 7 octobre dernier.

Dans le nord de la vallée du Jourdain, les soldats d’occupation ont arrêté un certain nombre de tracteurs agricoles, selon Moataz Bisharat, le responsable du dossier des implantations dans le gouvernorat de Tubas.

L’armée israélienne a arrêté un certain nombre de tracteurs agricoles alors qu’ils travaillaient dans la région de Wadi Al-Faw, dans le nord de la vallée du Jourdain, craignant qu’ils ne soient saisis plus tard.

A Naplouse au nord de la Cisjordanie occupée, un groupe de colons, sous la protection des soldats israéliens, a pris d’assaut une source d’eau dans le village de Qaryout, au sud de la ville.

Ces colonisateurs ont effectué des rituels talmudiques sur place et mené une campagne de recherche des terres et des grottes à proximité de la source.

Il est à noter que les colons prennent d’assaut la source d’eau chaque semaine sous la protection des militaires israéliens, qui tirent des balles et des bombes lacrymogènes sur les citoyens Palestiniens qui tentent de riposter la descente.

A Ramallah au centre de la Cisjordanie occupée, deux citoyens ont été blessés par balles réelles, ce soir, lors d’affrontements qui ont éclaté avec les forces d’occupation israéliennes apres leur incursion dans la ville de Kafr Ni’ma, à l’ouest du gouvernorat.

La Société du Croissant-Rouge a déclaré que deux citoyens ont été blessés à la cuisse et ont ensuite été transférés à l’hôpital pour y être soignés.

Notre correspondant a rapporté que des affrontements ont éclaté dans la région montagneuse de Tantoura, adjacente à la vieille ville de Kafr Ni’ma, au cours desquels l’armée d’occupation a tiré des balles réelles et balles métalliques recouvertes de caoutchouc sur les citoyens, blessant deux d’entre eux.

….273 Palestiniens tués dans des centres d’hébergement depuis le début de l’agression contre Gaza.

Gaza, le 8 décembre 2023, WAFA- L’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) a documenté dans un rapport le meurtre de 273 Palestiniens dans ses centres d’hébergement dans diverses zones de la bande de Gaza, après qu’ils aient été directement visés par les avions d’occupation israéliens,

Dans ces centres aussi, selon l’UNRWA, 966 personnes ont été blessées à divers degrés depuis le début de l’agression israélienne contre la bande de Gaza le 7 octobre dernier.

Dans son rapport publié aujourd’hui vendredi, l’UNRWA a confirmé que 33 de ses institutions ont été directement touchées par les bombardements et que 57 institutions ont été endommagées par les bombardements en cours pour le 63e jour consécutif.

Elle a indiqué que 1,2 millions de personnes déplacées qui ont perdu leur logement ou dont les zones ont été bombardées se sont réfugiées dans 155 de ses centres d’hébergement.

L’UNRWA a indiqué que 132 de ses employés ont été tués dans les bombardements en cours dans la bande de Gaza, confirmant qu’à l’intérieur des centres d’hébergement, 11 388 patients ont besoin de soins médicaux, en plus de la présence de 50 000 femmes enceintes ayant un besoin urgent de traitement et soins de santé.

De son côté, l’Organisation mondiale de la santé a recensé 212 attaques contre des établissements de santé dans la bande de Gaza depuis le début de l’agression.

L’artillerie et les bombardements aériens israéliens, ainsi que les incursions terrestres menées depuis lors par l’armée d’occupation israélienne, ont entraîné la mort d’au moins 565 personnes et blessé 732 autres membres du secteur de la santé, et ont touché 56 établissements de santé et 59 ambulances.

Selon les statistiques de l’organisation publiées aujourd’hui vendredi, 60 % des attaques contre des établissements de santé et 58 % des hôpitaux endommagés ont eu lieu dans la ville de Gaza.

L’organisation a appelé au respect du droit international et à une intervention efficace pour assurer la protection des établissements de santé.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french wafa.ps

flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo,wafa

 

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://french.wafa.ps/Pages/LastNews
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste #juif #hebron #cisjordanie #Bethléem #Naplouse #jenine #liban #jericho #Tulkarem #Qalqiliya #Beitunia #Beyrouth #Ramallah #Rafah