Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Lundi 13 joumada el Awwal 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Lundi 13 joumada el Awwal 1445, sur MouslimRadio.


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,

Voici le Flash info pour le Lundi 13 Joumada èl A’oill 1445.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.
.
..
……Plusieurs cas d’asphyxie lors d’affrontements avec l’armée israélienne près de Jénine.

Jénine, le 26 novembre, 2023,WAFA- Plusieurs Palestiniens ont été asphyxiés et un jeune homme a été arrêté dimanche soir lors, de l’invasion des forces d’occupation israéliennes contre le village de Kafirat, au sud de Jénine, ont indiqué des sources locales.

Selon les sources, les forces d’occupation ont arrêté le jeune Ahmed Jawdat Agbariya, après avoir perquisitionné et fouillé sa maison, installé un poste de contrôle militaire au centre du village, fouillant les véhicules des citoyens et vérifié leur identité. ce qui a conduit à des affrontements au cours desquels un certain nombre de jeunes ont été asphyxiés.

…Publication d’une fiche d’information intitulée : Plus de deux millions de Palestiniens risquent de mourir de soif à Gaza.

Ramallah, le 26 novembre, 2023,WAFA- La Commission indépendante des droits de l’homme, le « Conseil des griefs » et le Centre Bisan pour la recherche et le développement ont publié une fiche d’information intitulée (Plus de deux millions de Palestiniens risquent de mourir de soif), dans le cadre de leurs efforts pour suivre le rythme de la situation des droits de l’homme et de la situation humanitaire dans la bande de Gaza, où les citoyens rencontrent de graves difficultés pour s’approvisionner de l’eau.

La commission indépendante a expliqué dans un communiqué publié dimanche que le fiche se concentre sur les politiques de soif auxquelles l’État occupant a eu recours dans le but de tuer les habitants de Gaza assoiffés, en particulier dans les zones nord de la bande de Gaza, où de petites quantités d’eau étaient disponibles autorisé à entrer dans les régions du sud uniquement, et seulement ( 4% des besoins quotidiens de l’eau des habitants de la bande de Gaza.

Le fiche met en garde contre les répercussions et les effets de la privation du secteur, car avec la consommation d’eau salée, outre les mauvaises conditions sanitaires, il existe une menace pour la vie des enfants de moins de six mois, des femmes enceintes et des personnes souffrant des maladies.

L’Organisation mondiale de la santé a mis en garde contre le risque de propagation rapide de maladies infectieuses et d’infections bactériennes, en raison du manque d’eau.

Le fiche a publié une série de recommandations dans lesquelles ,il appelle toutes les organisations, organismes internationaux et peuples libres à faire pression pour mettre fin à l’agression militaire et aux crimes de génocide en cours contre la bande de Gaza, apporter de l’aide humanitaire et ouvrir les points de passage commerciaux.

…Shtayyeh discute avec le Croissant-Rouge et la Gestion turque des catastrophes et des urgences de l’aide apportée au peuple Palestinien à Gaza.

Ramallah, le 26 novembre, 2023,WAFA- Le Premier ministre Muhammad Shtayyeh a reçu aujourd’hui dimanche dans son bureau à Ramallah une délégation turque qui comprenait la présidente du Croissant-Rouge turc, Fatma Yilmaz, et le chef de la gestion turque des catastrophes et des urgences, Ukay Mamish, en présence de le président de la Société du Croissant-Rouge palestinien, Yunus Al-Khatib.

Le Premier ministre a discuté avec la délégation turque des moyens de fournir des secours à notre peuple dans la bande de Gaza, de fournir une aide médicale, des secours et des vêtements, et de bénéficier de l’expérience turque en fournissant un logement temporaire à notre peuple dans la bande jusqu’à son retour chez lui, ou réparer les maisons détruites et les préparer au logement, pendant la reconstruction.

Le Premier ministre a été informé par la délégation du volume de l’aide humanitaire turque arrivée vers Gaza, qui comprend plus de deux mille tonnes de médicaments, de nourriture, d’eau, d’ambulances et d’autres aides.

Le Premier ministre a remercié le président turc Recep Tayyip Erdogan, et le peuple turc pour leur soutien continu à la Palestine et à notre peuple à tous les niveaux.

…Le Croissant-Rouge envoie 50 camions humanitaires au nord de la bande de Gaza.

Gaza, le 26 novembre, 2023,WAFA- La Société du Croissant-Rouge palestinien a rapporté aujourd’hui dimanche qu’un convoi humanitaire composé de 50 camions avait été envoyé de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, vers la ville de Gaza et le nord.

L’association a expliqué dans un communiqué que le convoi était chargé de secours et de vivres, d’eau potable, de médicaments et de matériel d’urgence.

Elle a indiqué qu’un groupe de volontaires de l’association dans les gouvernorats de Gaza et dans le nord recevra le convoi et l’accompagnera, pour distribuer l’aide aux citoyens dans les deux gouvernorats.

….Des colons labourent des terres près de Naplouse.

Naplouse, le 26 novembre, 2023,WAFA- Des colons ont labouré dimanche les terres privées appartenant aux citoyens de Khirbet Yanun, qui appartient aux terres de la bourgade d’Aqraba, au sud de Naplouse, en vue de s’en emparer, a indiqué une source locale.

Le chef du conseil du village de Yanun, Rashid Marar, a déclaré à que les colons de la colonie « Givat Arnon », établie sur les terres de Palestiniens au sud de Naplouse, ont commencé à labourer des terres privées estimées à une superficie de neuf dunums à l’est de Khirbet., propriété d’un habitant d’Aqraba.

Il a ajouté qu’un groupe de colons, accompagnés d’un tracteur agricole, ont commencé à labourer la terre, sous la protection de l’armée d’occupation israélienne.

…Des colonisateurs israéliens déracinent des dizaines d’oliviers, d’amandiers et de vignes à Bethléem.

Bethléem, le 26 novembre 2023, WAFA- Des colonialistes israéliens, accompagnés d’un grand bulldozer, ont déraciné aujourd’hui, dimanche, des dizaines d’oliviers, d’amandiers et de vignes dans la ville d’Al-Khader, au sud de Bethléem, en Cisjordanie occupée, selon une source locale.

L’activiste local, Hassan Brijieh a informé WAFA que les colons, avec l’aide de machines lourdes, ont nivelé environ 15 dunums de terre, déraciné une centaine d’oliviers, d’amandiers et de raisins et détruit 15 ruches appartenant à des membres de la famille Salah.

La destruction des arbres par les colons israéliens a non seulement un impact sur les moyens de subsistance des agriculteurs palestiniens locaux, mais suscite également des inquiétudes quant à l’escalade continue de la violence des colons et à ses conséquences sur l’agriculture palestinienne.

Cet incident est le dernier d’une série d’attaques menées par des colons israéliens contre des communautés palestiniennes en Cisjordanie. Ces attaques restent souvent impunies par les autorités d’occupation israéliennes, ce qui entraîne davantage de tensions et d’insécurité pour les Palestiniens vivant dans ces zones.

…Héros de Gaza : Les civils font preuve d’un courage extraordinaire.

Par Sami Abu Salem.

Le courage ne se limite pas à un segment spécifique de la société ; elle s’étend au-delà des soldats au combat. Au milieu de l’offensive israélienne en cours contre Gaza, les civils font des sacrifices et font preuve d’un courage extraordinaire, que ce soit pour tenter de sauver les autres ou pour aider ceux qui en ont besoin.

Le citoyen, Rami Abu Shaaban, 52 ans, a étudié la biochimie à l’université de Maastricht aux Pays-Bas. Il fait partie de ces individus altruistes qui ont sacrifié leur vie pour sauver leurs voisins. Rami, qui n’est pas un combattant militaire ni un membre d’une faction palestinienne, a travaillé comme formateur en développement humain et en marketing pendant plus de deux décennies.

Lorsque les chars se sont approchés du quartier Al-Rimal de la ville de Gaza, où vivait Rami, il a entendu des coups de feu suivis de cris de femmes et d’enfants. Selon sa sœur, Rasha, Rami s’est précipité pour voir ses voisins et a découvert que trois d’entre eux étaient blessés. L’attente des ambulances s’est révélée vain en raison de la présence de chars israéliens qui parcouraient la zone, faisant pleuvoir des balles sur les maisons, les rues et sur tout ce qui bougeait.

Ignorant le danger, Rami est sorti pour secourir les blessés, mais a été pris en embuscade par des chars qui ont tiré encore plus de balles, le tuant ainsi qu’un voisin qui l’avait rejoint dans l’effort de sauvetage. L’acte altruiste de Rami lui a coûté la vie, laissant derrière lui quatre orphelins.

En Passant au centre de Gaza, dans le camp de réfugiés d’Al-Bureij, Mohammad Rifa’at al-Saloul, 33 ans, a risqué sa vie pour sauver ses voisins suite à une frappe aérienne israélienne. Il portait un enfant, tentant d’échapper au danger, mais une autre roquette a été lancée sur la place résidentielle, blessant Mohammad et enterrant l’enfant sous les décombres.

Mohammad, un héros à part entière, a subi des fractures aux côtes et au dos, ainsi que des blessures à la tête, alors qu’il fouillait dans les débris pour retrouver l’enfant blessé. Son histoire témoigne du devoir moral et humanitaire qui pousse les jeunes à aider ceux qui en ont besoin, même face au danger.

L’ambulancier de 55 ans, Ahmad Abu Khudair, travaillant dans la défense civile, a été à maintes reprises blessé alors qu’il tentait de secourir une famille ciblée par les bombardements israéliens. Ahmad et ses collègues ont reçu un signal indiquant qu’une maison appartenant à la famille Al-Helou était en train d’être bombardée. Ils se sont précipités sur les lieux, ont extrait trois personnes massacrées et ont commencé à fouiller la zone malgré le risque d’être à nouveau pris pour cible.

« Parfois, des corps ou des blessés sont jetés à des dizaines de mètres, et alors que je fouillais le toit d’un endroit, un deuxième missile est tombé sur la même maison, me causant des blessures au pied et à la tête », a dit l’ambulancier Khudair.

« Sauver les victimes est un acte purement humanitaire avant d’être un travail, et que les armes les plus cruciales sont le courage et l’audace. Sur la base de nos expériences, nous savons que l’occupation cible parfois le même endroit plus d’une fois, exposant nos vies à un danger, mais c’est notre devoir », a ajouté Khudair.

Basel et Raed Mahdi, deux obstétriciens et gynécologues de la ville de Gaza, étaient dévoués à leur profession et à leur communauté. Refusant de quitter leur hôpital – comme l’exigeaient l’armée d’occupation israélienne – et les familles déplacées qui y cherchaient refuge, les deux frères ont perdu la vie lorsque leur établissement médical a été visé par les frappes israéliennes.

Dans le quartier de Sheikh Radwan, dans la ville de Gaza, Maher Al-Ghoul et son gendre, Mohammad Al-Taweel, transportaient des jerrycans jaunes vides, à la recherche d’eau potable pour leurs enfants et ceux du quartier.

Dès qu’ils ont traversé la « deuxième rue » du quartier, un char israélien a ouvert le feu sur eux. Mohammad Said Al-Ghoul, également connu sous le nom d’Abu Al-Saeed, les a rejoints, sans prêter attention aux coups de feu. Avant de les atteindre, un tireur isolé israélien l’a abattu, comme l’ont confirmé plusieurs membres de la famille Al-Ghoul à WAFA.

Abu Al-Saeed a saisi l’opportunité d’avoir un signal sur son téléphone et a appelé une ambulance, les secours et toutes les organisations internationales qu’il connaissait. Cependant, il n’y a eu aucune réponse. Les réponses ont été soit négatives, car la zone était définie comme une « zone d’opérations militaires », selon la notification de l’occupation, soit il y a eu des retards pour y parvenir en raison de la destruction des routes ou des tirs des forces d’occupation israéliennes sur tout ce qui bougeait.

Maher et Abu Al-Saeed Al-Ghoul, tous deux militants communautaires et employés de l’Autorité palestinienne, avaient décidé de ne pas quitter Gaza et de ne pas se diriger vers le sud, craignant une répétition de la catastrophe du peuple palestinien en 1948, comme l’a déclaré Nizar Al-Ghoul, le cousin de Maher. Il a ajouté que depuis le 12 octobre, Maher et Abu Al-Saeed ont décidé d’aider les habitants restés dans leur quartier.

« Ils ont formé une sorte de comité de résilience dans le quartier pour organiser des queues devant les boulangeries- avant qu’elles ne soient bombardées- et fournir de l’eau potable, de la nourriture et des médicaments contre les maladies chroniques aux familles qui ont décidé de ne pas partir », a déclaré Nizar.

Les corps des martyrs, Abu Al-Saeed, Maher et Mohammad, sont restés étendus dans la rue pendant trois jours, personne n’osant s’approcher d’eux en raison de la présence des tireurs isolés israéliens. Ensuite, les voisins les ont déplacés et enterrés dans la cour de la clinique Cheikh Radwan, près du lieu de leur martyre, selon Nizar.

Depuis le début de l’agression israélienne contre Gaza, le bilan des Palestiniens tués approche les 15 000, dont 22 membres de la défense civile et 205 membres des équipes médicales et paramédicales. Chaque histoire représente un sacrifice pour le bien de l’humanité, une lutte contre l’adversité et un engagement à aider les autres malgré le génocide israélien.

Ces héros inconnus, issus de tous horizons, continuent d’émerger du cœur de la dévastation à Gaza, incarnant l’esprit de résilience et de résistance contre l’agression et le génocide israéliens.

…3200 Palestiniens capturés par l’armée d’occupation depuis le 7 octobre en Cisjordanie.

Ramallah, le 26 novembre 2023, WAFA- La Commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers a déclaré aujourd’hui dimanche que les forces d’occupation israéliennes ont arrêté environ 3 200 Palestiniens de Cisjordanie, y compris la ville occupée de Jérusalem, depuis le début de l’agression contre notre peuple, le 7 octobre dernier.

Ces arrestations portent à 7 000 le nombre des Palestiniens incarcérés dans les geôles d’occupation israéliennes, y compris plus de 200 enfants, 78 femmes, des centaines de malades et de blessees, dont certains nécessitent une intervention médicale urgente, a révélé la Commission dans son communiqué de presse publié ce dimanche, le 26 novembre.

Israël, en tant que puissance occupante, intensifie les détentions depuis le début de l’agression, qui s’accompagnent de raids et d’abus généralisés, outre le vandalisme et la destruction des maisons des citoyens, et les passages à tabac sévères des familles des détenus, en plus du crime persistant des exécutions sur le terrain.

…Les colons s’emparent d’un tracteur agricole et empêchent les citoyens d’accéder à leurs terres à Masafer Yatta.

Hébron, le 26 novembre 2023 WAFA – Aujourd’hui, des colons ont saisi un tracteur agricole et empêché les citoyens d’atteindre leurs terres pour cueillir des olives à Masafer Yatta, au sud d’Hébron.

Des sources locales ont rapporté à « WAFA » que des colons ont saisi un tracteur agricole appartenant au citoyen.

Les colons, protégés par l’armée d’occupation, ont empêché les agriculteurs d’accéder à leurs terres pour cueillir des olives dans la région.

L’olivier fait partie intégrale du paysage local, au point qu’il est devenu un emblème de la Palestine (symbole de paix). Il est aujourd’hui victime du conflit palestino-israélien.

Les attaques des forces d’occupation et des colons contre les oliviers palestiniens sont en constante augmentation, motivés par la haine, dans le but de terroriser les palestiniens.

La récolte des olives est l’une des saisons les plus importantes pour des milliers de ménages palestiniens dans les territoires occupés dont les revenus dépendent fortement du succès de cette saison.

Avec plus de 12 millions d’oliviers plantés sur 45% des terres agricoles de Cisjordanie, la récolte des olives constitue l’une des plus grandes sources de durabilité économique pour des milliers de familles palestiniennes.

Selon UN OCHA, l’industrie de l’huile d’olive soutient les moyens de subsistance de plus de 100 000 familles et représente un quart du revenu agricole brut des territoires occupés.

Dans le même contexte des violations israéliens, des colons ont enlevé trois tentes dans la ville d’Al-Auja, au nord de Jéricho, et ont volé leur contenu.

…Deuxième violation de la trêve aujourd’hui : un agriculteur tué et un autre blessé par les balles de l’occupation à l’est du camp d’Al-Maghazi.

Gaza, le 26 novembre 2023 WAFA – Aujourd’hui, un agriculteur a été martyrisé et un autre a été blessé par les balles des forces d’occupation israéliennes dans le centre de la bande de Gaza.

La Société du Croissant-Rouge palestinien a déclaré dans un communiqué de presse que les forces d’occupation israéliennes ont pris pour cible deux agriculteurs alors qu’ils travaillaient sur leurs terres à l’est du camp d’Al-Maghazi, à l’est du gouvernorat central, entraînant la mort de l’un d’eux et la blessure de l’autre.

Sept citoyens ont été blessés aujourd’hui dimanche par les balles des forces d’occupation israéliennes, à proximité de l’hôpital Al-Quds, à l’ouest de la ville de Gaza, et de l’hôpital indonésien de la ville de Beit Lahia, au nord de Gaza, pour le troisième jour de la trêve humanitaire temporaire.

Pendant les jours de trêve, les forces d’occupation empêchent 1,7 million de personnes déplacées dans le sud de la bande de Gaza de revenir inspecter leurs maisons et leurs biens, dont la plupart ont été bombardés et détruits au centre et au nord de la bande, ou même de chercher des les membres de leur famille disparus.

Il convient de noter que les forces d’occupation ont pris pour cible un groupe de citoyens le premier jour de la trêve humanitaire, alors qu’ils tentaient de revenir du sud de la bande de Gaza vers le nord, entraînant la mort de deux d’entre eux, et des blessures à d’autres.

La « trêve humanitaire » dans la bande de Gaza est entrée en vigueur vendredi dernier à 7 heures du matin, après une agression israélienne qui se poursuit depuis le 7 octobre contre notre peuple dans la bande de Gaza assiégée, entraînant le martyre de plus de 15 000 citoyens, dont 6 150 enfants, plus de 4 000 femmes, en plus de plus de 36 000 blessés.

La trêve durera quatre jours et pourra être prolongée, y compris la libération d’un certain nombre de femmes et d’enfants détenus des prisons de l’occupation israélienne, et l’entrée de l’aide humanitaire et de quantités de carburant.

…Lourdes pertes subies par l’économie de Jénine due aux incursions militaires israéliens incessantes.

Jénine, le 26 novembre 2023, WAFA- La ville de Jénine au nord de la Cisjordanie occupée, est aux prises avec de lourdes pertes économiques en raison des incursions incessantes menées jour et nuit par l’armée d’occupation israélienne, exacerbés par la poursuite de la fermeture des postes de contrôle menant à la ville depuis les territoires occupés en 1948.

Dans un communiqué de presse aujourd’hui, la Direction de l’économie nationale du gouvernorat de Jénine a déclaré que les autorités d’occupation israéliennes avaient délibérément détruit l’infrastructure économique de la province, causant des pertes de plusieurs millions de shekels dans divers secteurs.

La direction a indiqué que de nombreux établissements économiques ont été contraints de réduire leurs effectifs ou de fermer leurs portes pour de longues périodes en raison des incursions répétées dans la ville. Les difficultés de distribution des marchandises, ainsi que le déclin des activités d’achat dû aux mesures arbitraires et aux barrières imposées par l’occupation, ont contribué aux revers économiques.

Selon la Chambre de commerce et d’industrie de Jénine, les pertes ont atteint 24 millions de dollars dans les établissements économiques fortement touchés par la fermeture du poste de contrôle de Jalameh, par lequel les Palestiniens des villes arabes des territoires occupés en 1948 arrivaient dans la ville avant la fermeture du poste de contrôle.

Un commerçant local de Jénine a souligné que les fréquentes incursions de l’armée d’occupation israélienne, restreignant la circulation des individus et des biens, ont porté préjudice aux entreprises commerciales. En outre, a-t-il ajouté, certains magasins ont subi des dommages partiels ou complets en raison des bombardements israéliens et de la démolition de maisons dans la ville et dans le camp de réfugiés adjacent de Jénine.

Nidal Obaidi, maire de Jénine, a souligné que l’occupation a considérablement détruit l’infrastructure économique de la ville en détruisant les routes et les réseaux d’eau et d’égouts. Les pertes estimées pour la seule municipalité s’élèvent à 5 millions de dollars, dépassant les capacités de la municipalité, a-t-il ajouté.

Le gouvernorat de Jénine abrite environ 13 000 installations industrielles, soit 13,3 % des établissements en activité de la province. Parmi ceux-ci, 59,2% sont des établissements commerciaux (de gros et de détail), tandis que 27,0% appartiennent au secteur des services. La destruction intentionnelle des infrastructures constitue un sérieux revers pour la stabilité économique de la région.

…Un prisonnier palestinien atteint du cancer connait une détérioration de sa santé.

Ramallah, le 26 novembre 2023, WAFA- La Commission des Affaires des prisonniers et des ex-prisonniers a révélé que le prisonnier atteint du cancer, Asif Al-Rifai, 21 ans, du village de Kafr Ain, au nord-ouest de Ramallah, est victime du crime systématique de négligence médicale de la part de l’administration pénitentiaire d’occupation et que son état de santé se détériore.

Dans son communiqué de presse publié aujourd’hui, dimanche, la Commission a révélé que le captif Al-Rifai souffre d’un cancer qui se propage sur diverses parties de son corps, notamment le foie, la paroi abdominale, le côlon, les glandes, les intestins et les voies urinaires.

L’avocat de la Commission qui a pu lui rendre visite il y a deux jours, a confirmé que le détenu n’avait pas reçu la dernière dose de chimiothérapie, en raison de la faiblesse de son corps et de son incapacité à la supporter. La Commission a indiqué, à cet égard, qu’Asif avait subi a subi plus de 18 séances auparavant.

En sus de sa souffrance du cancer, Al-Rifai a également un problème rénal qui nécessite la pose d’une poche à urine externe fixée au rein pour l’aider à faire ses besoins.

L’état de santé du détenu Al-Rifai a été considérablement affecté à la lumière des mesures arbitraires prises par l’administration pénitentiaire contre les prisonniers palestiniens depuis le début de l’agression contre la bande de Gaza.

Après avoir retiré toutes les réserves de nourriture, le Service pénitentiaire israélien fournit délibérément une nourriture de mauvaise qualité et en quantité médiocre, ce qui a entraîné une détérioration considérable touchant l’état de santé et une diminution de poids du détenu Al-Rifai.

Le nombre de prisonniers palestiniens, selon les données disponibles, a atteint environ (7 000), dont au moins (50) femmes détenues, et plus de (1 600) détenus administratifs, dont (2 265) citoyens arrêtés depuis le 7 octobre et depuis lors, les prisonniers endurent conditions catastrophiques supplémentaires.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french wafa.ps

flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo,wafa

 

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://french.wafa.ps/Pages/LastNews
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste #juif #hebron #cisjordanie #Bethléem #Naplouse #jenine #liban #jericho #Tulkarem #Qalqiliya