Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Vendredi 10 joumada el Awwal 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Vendredi 10 joumada el Awwal 1445, sur MouslimRadio.


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Vendredi 10 Joumada èl A’oill 1445.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.
.
..
…….Les forces armées d’occupation blessent grièvement un enfant au sud de Naplouse.

Naplouse, le 23 novembre 2023, WAFA – Un enfant a été blessé par balles réelles, ce jeudi soir, lors d’affrontements qui ont éclaté entre des citoyens et les forces d’occupation israéliennes qui ont pris d’assaut la ville de Beita, au sud de Naplouse.

Des sources locales ont rapporté que les forces d’occupation ont tiré à balles réelles sur les citoyens, blessant un enfant de 12 ans.

Ahmed Jibril, directeur du centre d’ambulance et d’urgence du Croissant-Rouge à Naplouse, a déclaré que l’enfant avait été touché par des balles réelles à la poitrine et avait été transporté à l’hôpital, où sa blessure a été qualifiée de grave.

Blessés dans le nord de la bande de Gaza… blessures qui saignent et évacuation sous la menace des armes.

Gaza, le 23 novembre 2023, WAFA –

Par Hussein Al-Sanwar-

L’humanité et les lois internationales n’ont pas intercédé pour que les résidents malades et blessés des hôpitaux du nord de la bande de Gaza soient soignés dans leur propre lit. La machine d’oppression et d’agression a forcé la machine israélienne à les évacuer vers le sud, comme elle l’a fait pour les personnes en bonne santé et vie.

Le complexe médical Nasser et l’hôpital européen, dans le gouvernorat de Khan Yunis, au sud de la bande de Gaza, étaient sur le point d’accueillir de nouveaux patients, Les deux hôpitaux n’avaient pas pris en compte le fait qu’ils seraient parmi ceux qui seraient soignés dans leur lit, les chambres et les couloirs étaient bondés de blessés, et déplacés des gouvernorats de Khan Yunis et de Rafah.

L’agression israélienne en cours dure depuis plus d’un mois et demi. Quelle sera la situation avec l’augmentation du nombre de blessés, et leurs accompagnants en plus des déplacés dans ces hôpitaux déjà pleins ?.

Quant aux hôpitaux indonésiens et Al-Awda situés dans le nord de la bande de Gaza, les forces d’occupation, après les avoir visés avec des missiles et avec des tirs d’artillerie qui ne s’arrêtaient guère à tout moment, ont obligé les équipes médicales à évacuer les malades et blessés dans les hôpitaux du sud de la bande de Gaza, qui étaient déjà bondés de malades, de blessés et de déplacés.

Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré que les forces d’occupation, présentes à un point de contrôle érigé lors de leur agression contre la bande de Gaza, dans le sud du gouvernorat de Gaza, obstruent l’entrée des ambulances, des bus et des véhicules transportant les blessés depuis les hôpitaux du nord de la bande de Gaza, au sud de la bande de Gaza, et les fouillent avec une grande précision, ce qui met en danger la vie des blessés et des malades, d’autant plus que cela prend un temps considérable, estimé à plus de cinq heures.

Des sources médicales ont rapporté que les forces d’occupation présentes à ce poste de contrôle ont arrêté un certain nombre de blessés ainsi que du personnel médical, dont le directeur du complexe médical d’Al-Shifa, le Dr Muhammad Abu Salamiya.

La ministre de la Santé, Mai Alkaila, a déclaré que cette attaque s’ajoutait à la série de crimes des forces d’occupation et à leur agression contre le système sanitaire et humanitaire de la bande de Gaza, qui ont pris d’assaut de nombreux hôpitaux, tuant et blessant des centaines de médecins, infirmières, agents de santé et le personnel ambulancier et les déplacés.

Il a appelé l’Assemblée générale des Nations Unies, les institutions internationales des droits de l’homme, le Comité international de la Croix-Rouge et tous les organismes des Nations Unies à faire pression sur les autorités d’occupation pour qu’elles mettent fin à leur agression contre la bande de Gaza et la Cisjordanie.

Des sources médicales ont indiqué que 450 blessés et patients ont été évacués de l’hôpital indonésien du nord de la bande de Gaza vers l’hôpital du complexe médical Nasser dans le sud de la bande de Gaza, soulignant que l’occupation assiège l’hôpital et craint qu’elle ne répète ce qu’elle a fait au complexe médical Al-Shifa à Gaza, et que le processus d’évacuation a été mené en coordination avec le Comité international de la Croix-Rouge et le ministère de la Santé, une condition imposée par les médecins après qu’Israël a bombardé une ambulance dans le nord de Gaza.

Les sources ont ajouté qu’il y avait encore 200 patients et un certain nombre de personnel médical à l’hôpital, et que des travaux étaient en cours avec le Comité international de la Croix-Rouge pour les évacuer vers les hôpitaux du sud de la bande de Gaza, indiquant qu’il y avait environ deux mille personnes déplacées à l’intérieur et autour de l’hôpital.

« L’occupation nous a obligés à entasser 260 patients dans 14 ambulances et que l’occupation a creusé une tombe dans le campus du complexe médical de Shifa, avec les 200 martyrs qui y étaient enterrés », ont indiqué les sources.

Il convient de noter que le complexe médical d’Al-Shifa est le plus grand complexe médical de la bande de Gaza. Les forces d’occupation l’ont pris d’assaut avec des chars, des bulldozers militaires et des centaines de soldats, violant son caractère sacré sur le plan humain et juridique et obligeant les équipes médicales à évacuer des milliers de blessés et malades, dont 39 bébés prématurés, en plus d’évacuer les patients dialysés et les amputés dus à l’agression israélienne en ont détruit des parties et y sont toujours stationnées.

Pour sa part, l’Organisation mondiale de la santé a exprimé dans un communiqué son sentiment d’horreur face à l’attaque qui a visé des citoyens en sécurité à l’intérieur de l’hôpital indonésien au nord de la bande de Gaza.

Le communiqué indique que l’hôpital indonésien a été endommagé par des tirs israéliens et que la récente attaque a entraîné la mort d’au moins 12 citoyens, dont des patients et leurs accompagnateurs.

Et d’ajouter : « L’hôpital est toujours assiégé et personne n’a été autorisé à y entrer ou à en sortir. Des tirs ont également été signalés contre ceux qui tentaient de sortir, mais il n’y a eu aucun blessé ni mort jusqu’à présent.

Il convient de noter que les ambulances, les bus et les voitures transportant les blessés qui ont été détenus à un point de contrôle de l’occupation, sont arrivés au complexe médical Nasser quelques heures après le voyage, en raison d’abord des mesures israéliennes et des grands dégâts causés aux routes depuis, du nord au sud, tandis que des centaines de personnes sont toujours coincées à l’intérieur de l’hôpital et ne peuvent pas sortir en raison de la férocité des bombardements et des tirs vers l’hôpital et ses environs.

Les sources médicales ont déclaré que l’évacuation des blessés se poursuit, mais des dizaines de personnes se trouvent toujours à l’intérieur de l’hôpital et ont un besoin urgent de soins médicaux complets, ajoutant que 111 martyrs ont été évacués de l’hôpital indonésien vers la morgue.

Les morts ont été transportés au complexe médical Nasser, puis au cimetière turc à l’ouest de Khan Yunis, et ont été enterrés dans des fosses communes, après que certains citoyens et équipes médicales ont prié pour eux, car ils n’étaient pas identifiés et comprenaient des femmes et des enfants, ils ont été enterrés sans la présence de leurs familles ou de l’un de leurs proches ou connaissances en raison de leur identité inconnue.

Ce n’est pas la première fois que des martyrs sont enterrés dans des fosses communes lors de cette agression, puisque des dizaines de personnes non identifiées ont été enterrées dans un cimetière situé dans la cour d’un stade près de l’hôpital indonésien et dans la cour du complexe médical Al-Shifa.

Rawan Abdullah, blessée, habite la région d’Al-Saftawi, au nord de la ville de Gaza. Elle a perdu trois de ses enfants et son mari dans le bombardement du bâtiment Al-Taj, dans le centre de la ville de Gaza. Elle et sa fille ont survécu après avoir subi une grave blessure au pied qui a conduit à son amputation. Après cela, sa seule fille survivante s’est rendue dans la maison de son grand-père dans le camp de Jabalia, au nord de la bande de Gaza, la maison a ensuite été bombardée et sa quatrième fille a été tuée avec son grand-père et 24 membres de sa famille.

Rawan a fait savoir qu’elle avait été transférée dès qu’elle avait été blessée au complexe médical d’Al-Shifa et qu’en raison de la surpopulation par la présence d’un grand nombre de blessés, elle avait été transférée à l’hôpital indonésien.

Quant au blessé Mahmoud Al-Masry de Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, il a dit qu’il souffrait de blessures et de fractures sur tout le corps et qu’il a été soigné à l’hôpital le plus proche de son lieu de résidence, mais l’intensité des tirs des obus et de missiles aveugles à proximité de l’hôpital indonésien, et après que les forces d’occupation ont menacé de bombarder et de prendre d’assaut l’hôpital, il a été évacué vers les hôpitaux de Khan Yunis.

Il a ajouté que lors de son transfert du nord au sud, qu’il a décrit comme un voyage de mort, lui et tous les blessés et les équipes médicales, ont été soumis à une inspection approfondie par les forces d’occupation, qui ont établi un poste de contrôle et placé des caméras de surveillance et ce contrôle a accru sa souffrance et sa douleur, d’autant plus que leur détention s’est poursuivie dans cette zone pendant plus de cinq heures d’affilée.

Il est à noter que la féroce agression israélienne contre la bande de Gaza se poursuit depuis le 7 octobre dernier, faisant plus de 14 000 martyrs et des milliers de blessés, en plus de la destruction de milliers de maisons et du déplacement de près d’un million de citoyens de leurs maisons, du nord de la bande de Gaza, en plus de la destruction des infrastructures, des hôpitaux et de la coupure des communications et d’Internet.

Le détenu Saeed Hathnawi entre dans sa 18e année dans les prisons d’occupation.

Jénine, le 23 novembre 2023, WAFA- le détenu Saeed Hathnawi, de la ville de Qabatiya, au sud de Jénine, est entré aujourd’hui, jeudi, dans sa dix-huitième année dans les prisons de l’occupation israélienne.

Montaser Sammour, directeur du Club des prisonniers de Jénine, a indiqué qu’Hathnawi est détenu depuis le 23/11/2006 et que l’occupation l’avait condamné à 35 ans de prison.

Plus de 5000 prisonniers palestiniens souffrent souvent de conditions d’emprisonnement difficiles, notamment de négligence médicale, de refus d’éducation, de refus de visites familiales, d’isolement cellulaire, de cellules surpeuplées souvent remplies d’insectes et de saleté, et qui manquent de lumière naturelle. Les autorités pénitentiaires répondent rarement aux besoins personnels en matière de santé et d’hygiène.

De plus, la majorité des prisonniers palestiniens sont soumis à une forme de torture psychologique et de mauvais traitements tout au long du processus d’arrestation et de détention, y compris diverses formes de violence corporelles qui se produisent telles que passages à tabac, insultes, menaces, fouilles, coups et harcèlement explicite.

Lors de leur arrestation, les détenus palestiniens ne sont pas informés de l’endroit où ils sont emmenés et se voient rarement expliquer leurs droits pendant les interrogatoires. Ces techniques de torture et de mauvais traitements sont utilisées non seulement pour intimider les détenus, mais aussi comme outils pour humilier les Palestiniens et les contraindre à faire des aveux.

L’armée israélienne d’occupation arrête un jeune Palestinien au nord de la Cisjordanie occupée.

Tubas 23-11-2023 Wafa – Aujourd’hui jeudi, les forces d’occupation israéliennes ont arrêté un jeune homme de la ville de Tubas, au nord de la Cisjordanie occupee.

Kamal Bani Odeh, directeur du Club des Prisonniers de Tubas, a rapporté que l’occupation a arrêté le jeune Yazan Ghaleb Sawafta, après l’avoir convoqué aux services de renseignement au camp de Salem.

Il convient de noter que les forces d’occupation ont arrêté aujourd’hui l’épouse de Sawafta pour faire pression sur lui pour qu’il se rende, puis l’ont relâchée.

..Des colons juifs déracinent des oliviers et volent leurs fruits à Salfit et Hébron.

Salfit, Le 23 Novembre 2023 Wafa – Aujourd’hui, des colons ont arraché 12 oliviers et volé leurs fruits à l’ouest de Salfit.

Des sources locales ont rapporté à Wafa que les colons ont arraché 12 oliviers dans la zone d’Al-Ras, à l’ouest de Salfit, et volé les fruits de 20 autres.

Les sources ajoutent que l’armée d’occupation et les colons empêchent les habitants de Salfit d’accéder à leurs terres situées dans cette zone et de récolter les fruits de leurs olives.

Dans un contexte connexe, l’occupation a renforcé ses mesures militaires à l’entrée nord de Salfit et à l’entrée du village de Bruqin, à l’ouest de la ville, et a mis en place des points de contrôle et entravé la circulation des citoyens.

Dans le sud de la Cisjordanie occuppée, des colons armés ont abattu un certain nombre d’arbres fruitiers, détruit une tente et volé du matériel agricole aux citoyens de Masafer Yatta, au sud d’Hébron.

La violence des colons israéliens contre les Palestiniens et leurs biens est courante en Cisjordanie et est rarement poursuivie par les autorités israéliennes. Cela inclut des incendies de biens et des mosquées, des jets de pierres, le déracinement des cultures et des oliviers, des attaques contre des habitations vulnérables, entre autres.

En violation du droit international, environ 700 000 Israéliens vivent dans des colonies uniquement juives à Jérusalem-Est occupée et en Cisjordanie.

Les organisations internationales ont signalé une forte augmentation de la violence des colons à l‘encontre de civils palestiniens en Cisjordanie occupée ces dernières années.

Les forces d’occupation israéliennes ont rasé au bulldozer 40 dounams de terre dans la ville de Kafr al-Dik, à l’ouest de Salfit, et déraciné environ 300 oliviers et vignes.

L’olivier fait partie intégrale du paysage local, au point qu’il est devenu un emblème de la Palestine (symbole de paix). Il est aujourd’hui victime du conflit palestino-israélien.

Les attaques des forces d’occupation et des colons contre les oliviers palestiniens sont en constante augmentation, motivés par la haine, dans le but de terroriser les palestiniens.

La récolte des olives est l’une des saisons les plus importantes pour des milliers de ménages palestiniens dans les territoires occupés dont les revenus dépendent fortement du succès de cette saison.

Avec plus de 12 millions d’oliviers plantés sur 45% des terres agricoles de Cisjordanie, la récolte des olives constitue l’une des plus grandes sources de durabilité économique pour des milliers de familles palestiniennes.

Selon UN OCHA, l’industrie de l’huile d’olive soutient les moyens de subsistance de plus de 100 000 familles et représente un quart du revenu agricole brut des territoires occupés.

Al-Kaila dénonce l’arrestation par l’occupation du directeur du complexe médical d’Al-Shifa.

Ramallah, le 23 Novembre 2023 Wafa – Le ministre de la Santé, Mai Al-Kaila, a dénoncé l’arrestation par les forces d’occupation israéliennes du directeur du complexe médical de Shifa, le Dr Muhammad Abu Salamiya, et d’un certain nombre de médecins, après les avoir arrêtés le la route reliant le nord et le sud de la bande de Gaza.

Al-Kaila a déclaré jeudi dans un communiqué que cette attaque s’ajoute à la série de crimes des forces d’occupation et à leur agression contre le système sanitaire et humanitaire de la bande de Gaza, qui a bombardé et pris d’assaut de nombreux hôpitaux, tuant et blessant des centaines de personnes de médecins, d’infirmières, de personnel de santé et d’ambulance, ainsi que de patients déplacés.

Elle a appelé l’Assemblée générale des Nations Unies, les institutions internationales des droits de l’homme, le Comité international de la Croix-Rouge et tous les organismes des Nations Unies à faire pression sur les autorités d’occupation pour mettre fin à leur agression contre la bande de Gaza et la Cisjordanie..

La Fédération internationale des journalistes discute du dépôt d’une plainte auprès de la Cour pénale internationale concernant les crimes de l’occupation contre les journalistes.

Al-Bireh, le 23 novembre 2023, WAFA – Le secrétaire général de la Fédération internationale des journalistes (FIJ), Anthony Bellangi, a déclaré que le Comité exécutif de la Fédération tiendra une réunion mardi et mercredi prochains pour discuter du dépôt d’une plainte liée à l’occupation des crimes commis contre les journalistes palestiniens devant la Cour pénale internationale.

Bellangi a expliqué lors d’une conférence de presse tenue au siège du Syndicat des journalistes à Al-Bireh, que le nombre de journalistes tués depuis le début de l’agression contre la bande de Gaza, est très important, car l’occupation a tué davantage de journalistes dans la bande de Gaza les six dernières semaines qu’elle n’a tué au cours des vingt dernières années.

Il a souligné qu’il était aux côtés du peuple palestinien, qu’il rejetait ce que subissent les journalistes palestiniens et qu’il était venu les soutenir et se tenir à leurs côtés face à l’occupation, en particulier dans la bande de Gaza.

Bellangi a mentionné qu’il représente 600 000 journalistes dans le monde et que de nombreux membres du syndicat lui ont envoyé des messages de solidarité pour les journalistes palestiniens de la bande de Gaza, rejetant ce à quoi ils sont exposés, soulignant que sa mission est de se tenir aux côtés des journalistes palestiniens et faire preuve de solidarité avec eux à la lumière des circonstances difficiles qu’ils vivent.

Il a appelé les gouvernements du monde à adhérer aux résolutions des Nations Unies relatives à la protection des journalistes, à la responsabilisation des auteurs de crimes et à la prévention de leur impunité, afin d’assurer la sécurité, la protection et la liberté d’expression des journalistes.

Bellangi a appelé le gouvernement israélien à adhérer à la résolution 222 du Conseil de sécurité, qui stipule la protection des journalistes et des civils, et à garantir la protection des travailleurs des médias et leur droit à la liberté d’expression, d’opinion, de publication et de vie, ainsi que le respect des droits de l’homme, du droit international humanitaire qui protége les journalistes et les civils.

Pour sa part, le chef du Syndicat des journalistes palestiniens, Nasser Abu Bakr, a déclaré que les journalistes palestiniens sont soumis à une guerre à grande échelle et que des massacres sont commis contre eux.

Et de poursuivre que depuis le premier jour de l’agression contre Gaza, la Fédération internationale a formé une cellule de crise permanente avec le syndicat et lui a fourni une aide importante pour faciliter le travail des journalistes dans la bande de Gaza.

Abu Bakr a souligné que Bellangi avait rencontré des institutions médiatiques, des organisations de la société civile et de défense des droits de l’homme en Palestine.

Il a affirmé la disposition du Syndicat à fournir toutes les formes de soutien aux journalistes de la bande de Gaza, affirmant que le Syndicat est prêt à entrer dans la bande de Gaza en coopération avec la Fédération internationale des journalistes et le Syndicat des journalistes égyptiens.

Abou Bakr a appelé le procureur de la Cour pénale internationale à accélérer l’ouverture d’une enquête sur les crimes commis contre les journalistes palestiniens.

Il convient de noter qu’environ 59 journalistes et professionnels des médias ont été tués à la suite de l’agression continue de l’occupation contre la bande de Gaza depuis le 7 octobre dernier.

Des dizaines de martyrs et de blessés dans les bombardements israéliens contre des maisons de citoyens dans la bande de Gaza.

Gaza 23 Novembre 2023 Wafa – Des dizaines de citoyens ont été martyrisés et des centaines ont été blessés lorsque des avions de guerre israéliens ont bombardé des maisons de citoyens dans la bande de Gaza.

Notre correspondant a rapporté que l’avion d’occupation a bombardé une maison d’une famille dans le quartier de Sheikh Nasser, à l’est de Khan Yunis, et que le bombardement a entraîné la mort d’au moins 5 personnes et des blessés, tandis que le photographe de Reuters et son collègue journaliste Fadi Shanaa a été blessé dans un attentat à la bombe à Khan Yunis, au sud de la bande de Gaza.

Au moins 10 citoyens ont été tués et un grand nombre ont été blessés à la suite d’un bombardement israélien contre une maison appartenant à la famille Abu Ubaid dans le quartier de Sheikh Radwan, au nord de Gaza.

Les avions militaires israéliens ont détruit deux maisons appartenant aux familles, après les avoir ciblées avec plusieurs missiles dans le camp de Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza, entraînant la mort d’au moins 10 citoyens, dont la majorité étaient déplacés de la ville de Gaza.

L’aviation israélienne a bombardé 11 maisons du quartier d’Al-Zaytoun dans la ville de Gaza, faisant 40 morts ou blessés. L’artillerie d’occupation a ciblé des dizaines de maisons du quartier, en particulier le centre médical des martyrs d’Al-Zaytoun et l’école d’Ain Jalut.

Depuis plusieurs jours, l’armée d’occupation continue d’assiéger l’hôpital indonésien de Beit Lahia, qui subit de temps à autre des tirs d’artillerie, et exige que son administration évacue de force les malades, les blessés et le personnel médical, comme il y en a environ 200 d’entre eux à l’intérieur.

Le siège israélien du complexe médical d’Al-Shifa se poursuit pour le 15e jour consécutif, avec environ 190 blessés et un petit nombre d’équipes médicales à l’intérieur.

Un martyr et des citoyens blessés par les balles de l’occupation près de Ramallah.

Ramallah 23 Novembre 2023 Wafa – Un citoyen a été martyrisé et deux autres ont été blessés par les balles des forces d’occupation israéliennes, à l’entrée du village de Burqa, à l’est de Ramallah.

Des sources de sécurité ont rapporté à « Wafa » que les forces d’occupation ont ouvert le feu sur un véhicule au pont de Burqa, blessant trois citoyens par les balles de l’occupation, et que la mort de l’un d’entre eux a été annoncée plus tard.

Des sources du Croissant-Rouge palestinien ont déclaré que ses équipes avaient transféré un martyr du village de Burqa au complexe médical palestinien de Ramallah.

La chute du discours du double standard international face à l’épreuve de l’humanité et de la protection des civils palestiniens.

Ramallah, Le 23 Novembre 2023 Wafa – Le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a déclaré que notre peuple n’est pas seulement victime de l’occupation israélienne, mais aussi des deux poids, deux mesures internationaux qui sont tombés de manière retentissante face à l’épreuve de l’humanité et face de la protection des civils palestiniens.

Dans un communiqué publié aujourd’hui jeudi, le ministère a condamné les bombardements continus des avions de guerre israéliens et la destruction de maisons, de tours et d’installations résidentielles dans toute la bande de Gaza, qui se sont intensifiés et intensifiés la nuit dernière et ont conduit à de nombreux massacres de civils, notamment d’enfants et de femmes.

Le ministère a dénoncé le ciblage des écoles, des hôpitaux, des ambulances, de la défense civile et de tous leurs équipages, considérant qu’il s’agit d’un mépris persistant d’Israël pour le droit international et des droits de l’homme, et des obligations imposées par l’occupation ce qui conduit à un approfondissement du cycle de déplacements forcés de citoyens, dans une tentative continue de vider la bande de Gaza de ses habitants.

Il a exprimé sa condamnation des crimes et violations commis par les forces d’occupation et les colonialistes contre notre peuple en Cisjordanie occupée, qui ont fini par dominer la vie des citoyens à travers des incursions violentes et sanglantes dans les camps, les villes et les villages, accompagnées de coups de feu.

Le ministère a tenu le gouvernement d’occupation israélien entièrement et directement responsable des incendies qu’il allume dans la zone de conflit et de leurs répercussions sur la sécurité et la stabilité de la région.

..6 martyrs, dont 3 enfants, dans un bombardement aérien sur Rafah, au sud de la bande de Gaza.

Rafah, Le 23 Novembre 2023 Wafa – Six citoyens, dont trois enfants, ont été martyrisés cet après-midi jeudi, dans un bombardement perpétré par des avions d’occupation israéliens, sur Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

Notre correspondant a indiqué que l’avion d’occupation a visé deux maisons appartenant aux familles dans la région d’Al-Shawout à Rafah, entraînant la mort de six citoyens, dont trois enfants.

Dans un bilan infini, plus de 14 530 personnes ont été martyrisées dans la bande de Gaza à la suite de l’agression israélienne en cours depuis le 7 octobre dernier, et environ 35 000 autres ont été blessées.

Une prisonnière blessée commence une nouvelle année en détention israélienne.

Ramallah, le 23 novembre 2023, WAFA- La prisonnière palestinienne blessée, Nourhan Awad a commencé une nouvelle année dans les geôles d’occupation israéliennes, selon le Club des prisonniers palestiniens.

Awad (23 ans), du camp de réfugiés de Qalandiya à Jérusalem occupée, est entrée dans sa 9ème année derrière les barreaux israéliens.

Awad a été arrêtée le 23 novembre 2015 après avoir été blessée à la cuisse gauche, à l’abdomen et à la main gauche par balles des soldats d’occupation alors que son cousin Hadeel Awad est décédé dans le même incident à Jérusalem.

Nourhan qui souffre jusqu’à présent des effets des blessures, a été arrêtée alors qu’elle était adolescente et a dépassé son enfance alors qu’elle est en détention israélienne. Israël a condamné Nourhan à 13 ans et demi de prison ferme pour être réduite plus tard à 10 ans.

Il convient de mentionner que 62 Palestiniennes sont actuellement dans les geôles d’occupation israéliennes, dans des situations catastrophiques et sont privées de leurs droits les plus simples.

Les prisonnières palestiniennes souffrent souvent de conditions d’emprisonnement difficiles, notamment de négligence médicale, de refus d’éducation, de refus de visites familiales, y compris pour les mères de jeunes enfants, d’isolement cellulaire, de cellules surpeuplées souvent remplies d’insectes et de saleté, et qui manquent de lumière naturelle. Les autorités pénitentiaires répondent rarement aux besoins personnels en matière de santé et d’hygiène, même dans les cas de détention de femmes enceintes.

De plus, la majorité des prisonnières palestiniennes sont soumises à une forme de torture psychologique et de mauvais traitements tout au long du processus d’arrestation et de détention, y compris diverses formes de violence sexuelle qui se produisent telles que passages à tabac, insultes, menaces, fouilles corporelles et harcèlement explicite.

Lors de leur arrestation, les femmes détenues ne sont pas informées de l’endroit où elles sont emmenées et se voient rarement expliquer leurs droits pendant les interrogatoires. Ces techniques de torture et de mauvais traitements sont utilisées non seulement pour intimider les femmes palestiniennes détenues, mais aussi comme outils pour humilier les Palestiniennes et les contraindre à faire des aveux. Alors que les autorités pénitentiaires et les forces militaires israéliennes recrutent des femmes soldats pour détenir et accompagner les femmes détenues pendant les transferts, les femmes soldats responsables de ces procédures ne sont pas moins violentes envers les détenus palestiniens que leurs homologues masculins.

L’UEFA inflige une amende au Celtic pour des drapeaux palestiniens.

Nyon, le 23 novembre 2023, WAFA- Hier mercredi, l’Association européenne de football (UEFA) a infligé une amende de 17.500 euros au club écossais de football du Celtic, en raison du soutien de ses fans à la Palestine dans les tribunes lors d’un match contre Atlético Madrid espagnol en Ligue des Champions.

L’UEFA a justifié la décision de sanction financière contre le Celtic dans un communiqué, affirmant que les chants des supporters de l’équipe et les banderoles pro-palestiniennes étaient des « messages provocateurs au contenu offensant ».

L’Union européenne a déjà imposé des amendes financières au Celtic écossais, qui soutient la Palestine depuis de nombreuses années, pour des raisons similaires.

Lors du match de leur équipe contre l’Atlético Madrid en Ligue des champions le 25 octobre, les supporters du club écossais du Celtic ont brandi le drapeau palestinien en signe de solidarité avec la bande de Gaza.

1 million de Palestiniens déplacés dans les installations de l’UNRWA à Gaza.

Gaza, le 23 novembre 2023, WAFA- L’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) a déclaré que près de 1 037 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays trouvaient désormais refuge dans 156 installations de l’UNRWA réparties dans les cinq gouvernorats de la bande de Gaza, y compris dans le nord.

Le porte-parole de l’UNRWA, Adnan Abu Hasna, a déclaré jeudi dans un communiqué que 108 employés de l’UNRWA ont été tués depuis le début des hostilités. Il s’agit du plus grand nombre de travailleurs humanitaires des Nations Unies tués dans un conflit dans l’histoire des Nations Unies. Au moins 40 pour cent ont été tués au sud de Wadi Gaza.

L’UNRWA a révélé qu’elle héberge actuellement dans ses installations un nombre de personnes déplacées qui dépasse d’environ 4 à 9 fois sa capacité normale.

Elle a ajouté qu’avant l’agression israélienne, 500 camions entraient quotidiennement dans la bande de Gaza et qu’ils pouvaient à peine subvenir aux besoins des citoyens, mais depuis le début de l’agression jusqu’à aujourd’hui, le nombre de camions entrant quotidiennement dans la bande de Gaza est seulement suffisant pour seulement 3 jours, soulignant qu’aujourd’hui, même la rentrée de 500 camions est insuffisant.

Elle a expliqué qu’elle avait normalement besoin de 75 camions par jour, mais qu’aujourd’hui, en raison de la situation catastrophique de l’enclave côtier, elle a besoin de 800 camions par jour pendant deux à trois mois, pour pouvoir fournir les ressources nécessaires.

Agression israélienne en cours contre Balata : Des victimes et des attaques contre les domiciles des Palestiniens.

Naplouse, le 23 novembre 2023, WAFA- Les forces d’occupation israéliennes poursuivent leur attaque contre le camp de réfugiés de Balata, dans la ville de Naplouse, au nord de la Cisjordanie, qui a débuté hier soir à minuit, entraînant la mort d’un garçon et du blessant trois autres personnes, outre des perquisitions et des saccages dans les maisons.

Des sources locales ont rapporté que d’importantes forces d’occupation israéliennes ont pris d’assaut la région orientale de la ville de Naplouse et ont attaqué le camp de Balata où de violents affrontements ont éclaté.

Ces violentes confrontations ont conduit au meurtre du jeune, Izzuddin Mustafa Hafi, 18 ans, qui a été touché par une balle réelle dans la tête. Trois autres jeunes Palestiniens ont également été blessés par balles réelles, un dans le dos, un autre au pied et le troisième, âgé de 17 ans, à la cuisse.

Les militaires d’occupation ont attaqué de nombreuses maisons dans le camp et dans la banlieue voisine, les ont fouillées, ont fait des ravages et ont arrêté neuf personnes, dont deux frères et leur cousin de la banlieue, un homme et son fils du camp, et trois autres personnes arrêtées dans une boulangerie de la ville.

Les forces d’occupation ont également détruit au bulldozer les rues et un monument à l’intérieur du camp de Balata.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french wafa.ps

flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo,wafa

 

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://french.wafa.ps/Pages/LastNews
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste #juif #hebron #cisjordanie #Bethléem #Naplouse #jenine #liban #jericho #Tulkarem