Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Mardi 7 joumada el Awwal 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Mardi 7 joumada el Awwal 1445, sur MouslimRadio.


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Mardi 7 Joumada èl A’oill 1445.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.
.
..
…….Allocation des recettes des billets pour le Championnat des nations asiatiques afin de soutenir les efforts de secours pour le peuple palestinien.

Doha, le 20 novembre 2023, WAFA – Le comité organisateur local du tournoi de football de la Coupe d’Asie organisé par le Qatar au début de 2024 a annoncé l’allocation des ventes des billets des matchs du championnat continental pour soutenir les efforts de secours du peuple palestinien vivant une crise critique qui nécessite tout le monde pour soutenir et fournir les différents types de soutien nécessaires. « 

Le président du comité local qui organise la Coupe d’Asie, Sheikh Hamad bin Khalifa bin Ahmed Al-Thani, a souligné l’importance de la solidarité et du soutien au peuple palestinien à la lumière des conditions difficiles actuelles.

Il a ajouté que l’initiative « souligne le rôle important que joue le football dans le domaine de la responsabilité sociale et sa contribution active au-delà du rectangle vert, et une croyance dans le pouvoir et l’impact du football dans les sociétés, en particulier en temps de crise où l’aide est la plus nécessaire ».

En outre, il a mentionné que les recettes seront affectées à divers besoins alimentaires et médicaux de base en coopération avec les autorités compétentes.

Le Qatar se prépare à accueillir la Coupe d’Asie pour la troisième fois, organisant auparavant les éditions 1988 et 2011. Il est prévu que 24 équipes concourront pour le titre du tournoi.

Le Qatar détient également le titre du dernier tournoi en 2019.

Sa’ad : la paix ne sera pas réalisée qu’avec l’arrêt de l’occupation israélienne en Palestine.

Bangkok, le 20 novembre 2023, WAFA, Le président de l’Union arabe des syndicats, Shahir Saad, a déclaré que l’occupation d’Israël et sa poursuite étaient la cause profonde de tous les problèmes qui affligent le peuple palestinien. La paix et la stabilité ne pourraient pas être réalisées au Moyen-Orient qu’en mettant fin à l’occupation israélienne de l’État de Palestine.

Lors de son discours devant les participants à la 18ème réunion régionale de l’Asie et et le Pacifique, dans la capitale de la Thaïlande, Bangkok, les 20-22 de ce mois-ci : ‘Il est devenu connu que la situation des travailleurs arabes est la pire du monde, en raison de l’augmentation des taux de chômage dans la majorité des pays arabes, à partir de 2011, jusqu’à la pandémie sanitaire à ce jour, le chômage à la fin du second semestre de cette année dépasse la limite de 12,5%, le plus élevé en Palestine (31%) puis la Libye (22%), la Tunisie et la Jordanie (21%), qui ont fourni un environnement propice à l’aggravation de la pauvreté, évitant aux employeurs d’adhérer aux principes du travail décent, de faibles taux de participation des femmes aux marchés du travail nationaux, les bas salaires qui ne conviennent pas au niveau de vie et l’inégalité entre les sexes sur les marchés du travail arabes’.

Il a également souligné que la Cisjordanie souffre de la violence des colons, notamment les incursions et les attaques quotidiennes contre les villages et les localités palestiniennes, sous la protection des forces israéliennes.

En outre, il a appelé les participants à dénoncer la poursuite de l’occupation israélienne et à appelé à la libération de la Palestine, ainsi que traiter toutes les questions mondiales sans discrimination.

Hébron : des civils et des journalistes étrangers blessés par les gangs de colons.

Hébron, le 20 novembre 2023, WAFA – Ce soir, deux civils palestiniens et deux journalistes étrangers ont été grièvement blessés dans une agression des colons extrémistes, sous la protection des forces israéliennes au sud de la ville d’Hébron.

Un groupe de colons ont agressé un vieil homme, Mohammed Sabah Abu Ali, ayant 70 ans, à Masafer Yatta.

Un autre citoyen et deux journalistes étrangers ont été également agressés.

En outre, les forces armées israéliennes ont fait une descente dans les maisons des palestiniens et ont saisi leurs téléphones portables.

Martyrs lors d’une frappe aérienne d’occupation sur le centre et le sud de la bande de Gaza.

Gaza, le 19 novembre, 2023, WAFA- Au moins cinq citoyens sont tombés en martyr, lundi soir et d’autres ont été blessés, dans un bombardement mené par des avions d’occupation israéliens dans le centre et le sud de la bande de Gaza, ont indiqué des sources locales.

Selon les sources, les avions d’occupation ont bombardé une maison de la famille Abu Hamada dans la région d’Al-Mughraqa, au centre de la bande de Gaza, tuant au moins quatre citoyens, blessant d’autres.

Les avions d’occupation ont également visé une maison de la famille Baraka dans la bourgade de Bani Suhaila, au sud de la bande de Gaza, entraînant la mort d’un citoyen et des blessés.

Un certain nombre de personnes sont également tombées en martyr et plusieurs autres ont été blessés, dans un bombardement qui a visé un appartement résidentiel dans la ville de Khan Yunis, au sud de la bande de Gaza.

...Un jeune homme est mort à la suites de ses blessures par les balles de l’occupation à Jénine il y a deux semaines.

Jénine, le 19 novembre, 2023, WAFA- Le ministère de la Santé a annoncé lundi soir qu’un jeune homme est décédé à la suite d’une balle tirée par l’occupation à Jénine, il y a environ deux semaines.

Le ministère a indiqué que le jeune homme, Muhammad Ali Saeed Owais (25 ans), est décédé à la suite de blessures graves, qu’il a subies il y a environ deux semaines, lors de l’agression de l’occupation contre la ville de Jénine et son camp.

12 916 martyrs à Gaza et en Cisjordanie depuis le début de l’agression de l’occupation le 7 du mois dernier.

Ramallah, le 19 novembre, 2023, WAFA- Le ministère de la Santé a annoncé lundi soir que le nombre de martyrs est passé à 12 916 et le nombre de blessés à environ 32 850, depuis le début de l’agression israélienne globale contre notre peuple dans la bande de Gaza et en Cisjordanie. le 7 octobre dernier.

Le ministère a expliqué, dans son rapport quotidien sur l’agression, qu’il est confronté à de grandes difficultés pour obtenir des données actualisées pour le septième jour consécutif, en raison de l’interruption des services de communication dans la bande de Gaza et de l’effondrement des services et des communications dans les hôpitaux au nord de la bande de Gaza.

Il a indiqué que le nombre de martyrs dans la bande de Gaza, hier soir, dimanche, est plus de 12.700 martyrs, dont environ 5.350 enfants, 3.250 femmes et 695 personnes âgées, tandis que le nombre de blessés est plus de 30.000 blessés.

Le ministère a ajouté qu’hier, les frappes aériennes menées par l’occupation israélienne sur l’hôpital Al-Shifa se sont poursuivies et qu’au moins un patient a été arrêté lors des perquisitions et des interrogatoires menés par les forces d’occupation israéliennes.

Il a rapporté que les forces d’occupation ont continué à assiéger et à bombarder l’hôpital indonésien et l’hôpital Al Awda, dans le nord de la bande de Gaza, ce qui a entraîné la mort et la blessure d’un certain nombre de citoyens.

En Cisjordanie, y compris Jérusalem, le nombre de martyrs depuis le 7 octobre 2023 jusqu’à lundi soir, est 216 martyrs, et le nombre de blessés est d’environ 2 800.

Le ministère de la Santé a appelé à l’arrêt immédiat de l’agression israélienne contre la bande de Gaza et ses institutions de santé, et à autoriser de toute urgence l’entrée de fournitures humanitaires et sanitaires dans la bande, en particulier du carburant pour faire fonctionner les générateurs électriques dans les hôpitaux, et l’entrée des équipes médicales volontaires, pour aider le personnel de santé à soigner les malades et les blessés, et à permettre aux blessés de partir se faire soigner dans les hôpitaux de la République arabe d’Égypte et autres, et mettre un terme au déplacement des citoyens de leurs maisons et des zones résidentielles dans la bande de Gaza.

Amnesty International : Les frappes israéliennes illégales illustrent un mépris flagrant pour la vie des Palestiniens.

Londres, le 19 novembre, 2023, WAFA- Les forces israéliennes ont fait preuve – une fois de plus – d’une indifférence glaçante face au bilan catastrophique pour les civils des bombardements incessants qu’elles mènent dans la bande de Gaza occupée.

Dans le cadre de son enquête en cours sur les atteintes aux lois de la guerre, Amnesty International a recueilli des informations sur deux cas représentatifs dans lesquels les frappes israéliennes ont tué 46 civils, dont 20 enfants. La victime la plus âgée était une femme de 80 ans et la plus jeune un bébé de trois mois. Ces attaques doivent faire l’objet d’une enquête en tant que crimes de guerre.

Ces attaques, qui ont eu lieu les 19 et 20 octobre, ont frappé un édifice religieux où des centaines de civils déplacés avaient trouvé refuge, dans la ville de Gaza, ainsi qu’une maison du camp de réfugiés de Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza.

Sur la base de ses recherches approfondies sur ces événements, Amnesty International a conclu que ces frappes étaient des attaques menées sans discrimination ou des attaques directes contre des civils ou des biens de caractère civil, qui doivent donner lieu à une enquête en tant que crimes de guerre.

« Ces attaques meurtrières et illégales s’inscrivent dans des pratiques établies caractérisées par le mépris à l’égard des civils palestiniens, et illustrent l’impact dévastateur de l’assaut sans précédent mené par l’armée israélienne, en raison duquel aucun endroit n’est sûr à Gaza, quel que soit le lieu où les civils vivent ou cherchent à se mettre à l’abri », a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice de la recherche, du plaidoyer et des politiques au niveau mondial à Amnesty International.

« Nous exhortons le procureur de la Cour pénale internationale à prendre immédiatement des mesures concrètes pour accélérer l’enquête sur les crimes de guerre et autres crimes de droit international ouverte en 2021.

« Les récits déchirants de rescapés et de proches de victimes décrivant le bilan humain dévastateur de ces bombardements donnent un aperçu des énormes souffrances infligées chaque jour aux civils de Gaza par les attaques incessantes de l’armée israélienne, et soulignent la nécessité urgente d’un cessez-le-feu immédiat. »

...Des colons attaquent les biens de Palestiniens à Masafer Yatta.

Hébron, le 19 novembre, 2023, WAFA- Des colons ont détruit lundi une résidence, des réservoirs d’eau de l’école Sha’b al-Buttam, des panneaux solaires et ont cassé des plants d’oliviers à Masafer Yatta, au sud d’Hébron, ont indiqué des sources locales.

Selon les sources, un groupe de colons avait détruit une salle d’habitation, ravagé 70 plants d’oliviers appartenant à Muhammad, Ismail al-Jabbarin, et Sha’b al-Batm, ainsi que les réservoirs de l’eau de l’école.

Dans la région de Tuba à Musafer Yatta, les colons ont détruit le fourrage du bétail et coupé les conduites d’eau appartenant à la famille du citoyen Issa Awad.

Les forces d’occupation ont également installé un poste de contrôle militaire à l’entrée des bourgades de Yatta et Al-Samu’, au sud d’Hébron, fouillant les véhicules et les téléphones des citoyens.

Une responsable onusienne dénonce les attaques contre la dignité des femmes palestiniennes.

Genève, le 20 novembre 2023, WAFA- La rapporteuse spéciale des Nations unies sur la question de la violence contre les femmes et les filles, Reem Al- Salem, a dénoncé, lundi, les attaques perpétrées contre la dignité des femmes palestiniennes, précisant que ces attaques ont pris des dimensions « terrifiantes ».

Al-Salem a ajouté, dans un communiqué de presse, que « les attaques ont été largement observées entre le 7 octobre dernier et 3 novembre courant », précisant que 67% des martyrs à Gaza sont des femmes et des enfants.

Elle a souligné que les femmes tuées dans ce conflit sont des journalistes, des membres d’équipes médicales, des employés des Nations unies et des membres d’organisations de la société civile.

Al-Salem a exprimé son inquiétude face à la rhétorique de génocide et de déshumanisation contre le peuple palestinien, y compris les femmes et les enfants, de la part de hauts responsables israéliens et de personnalités publiques qui les qualifient d’« enfants des ténèbres » et d’« animaux humains ».

Al-Salem a estimé qu’environ 50 mille femmes enceintes à Gaza s’attendent à un accouchement dans des conditions de plus en plus misérables, dont 5.500 femmes doivent accoucher dans les 30 prochains jours.

Elle a souligné que « les gouvernements qui donnent la priorité à l’égalité des sexes et aux droits des femmes dans leur politique étrangère ont, non seulement trahie les femmes palestiniennes, mais ont également envoyé le message que la vie et les droits des femmes dans les situations de conflit ne valent rien ».

Plus de 800 enfants Palestiniens capturés par les forces d’occupation depuis le début de 2023.

Ramallah, le 20 novembre 2023, WAFA- La Commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers et le Club des prisonniers palestiniens ont déclaré aujourd’hui lundi que les forces d’occupation israéliennes ont arrêté plus de 880 enfants depuis le début de cette année, y compris 145 au cours du mois dernier.

Dans une déclaration publiée à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance, les deux institutions ont déclaré que la puissance occupante (Israël), en plus du génocide en cours contre notre peuple à Gaza, y compris des milliers d’enfants, poursuit les arrestations systématique contre les enfants palestiniens en Cisjordanie, ce qui a constitué et reste l’une des politiques israéliennes ciblant les enfants et générations palestiniennes.

Le nombre d’enfants détenus dans les prisons d’occupation jusqu’à fin octobre dernier a atteint plus de (200) enfants dans les prisons (Ofer, Megiddo et Damoun), dont 26 d’entre eux sont en détention administrative.

Le taux d’arrestations le plus élevé a été enregistré à Jérusalem, notant que la majorité des enfants sont libérés sous certaines conditions, telles que la résidence surveillée, ce qui constitue la politique la plus dangereuse pratiquée par l’occupation à leur encontre. La fille blessée Aseel Shehadeh (17 ans) du camp de Qalandia, qui a été abattue par les soldats de l’occupation devant le poste de contrôle militaire de Qalandia le 7 novembre dernier, et elle est détenue actuellement dans la prison « Ramla » dans des conditions dures et difficiles, est parmi les enfants subissant des agressions israéliennes.

Dans le contexte du ciblage des enfants, les institutions ont documenté des cas d’enfants qui ont été utilisés comme otages après le 7 octobre pour faire pression sur les membres de leur famille afin qu’ils se rendent. Le plus important de ces cas était la détention d’un enfant de la ville de Beit Liquia à Ramallah et le gouvernorat d’Al-Bireh, âgé de trois ans, pendant une heure et demie, puis il a été libéré après que son père s’est ensuite rendu aux forces d’occupation.

Au cours des témoignages recueillis par les institutions, de nombreuses familles ont souligné les graves effets psychologiques qui se sont manifestés sur les enfants, non seulement sur ceux qui ont été arrêtés, mais aussi sur ceux qui ont été témoins des rafles de nuit, à la suite d’intimidation pratiquée par l’armée d’occupation, notamment en faisant exploser les portes des maisons lors des perquisitions, en utilisant des chiens policiers et en battant des membres de leur famille devant eux.

Dans les prisons, les enfants palestiniens souffrent des mesures abusives et de représailles imposées par l’occupation aux détenus dans les prisons après le 7 octobre, y compris des descentes brutales. Ces mesures ont affecté les nécessités de base de la vie carcérale (nourriture, soins, eau et électricité). Selon l’un des témoignages rapportés par l’un des détenus récemment libérés de la prison de Megiddo, les détenus adultes étaient contraints de jeûner pendant plusieurs jours pour fournir de la nourriture aux enfants détenus.

Lors de sa réception de son homologue letton, le Président appelle à mettre fin à l’agression israélienne contre le peuple palestinien.

Ramallah, le 20 novembre 2023, WAFA- Le président Mahmoud Abbas a reçu aujourd’hui, lundi au siège présidentiel à Ramallah le président de l’État de Lettonie, Edgars Rinkević, et l’a informé des derniers développements dans le territoire palestinien occupé, en particulier dans la bande de Gaza.

Le président Abbas a souligné la nécessité de mettre fin immédiatement à l’agression totale de l’occupation israélienne contre le peuple palestinien dans la bande de Gaza et en Cisjordanie et à son crime de génocide, l’accélération de l’entrée de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza, l’arrêt des attaques des forces d’occupation et des colons terroristes en Cisjordanie, et la nécessité de libérer les fonds palestiniens détenus par le gouvernement d’occupation israélien.

Le Président a réitéré le rejet catégorique de l’État de Palestine du déplacement des Palestiniens de la bande de Gaza ou de Cisjordanie, y compris Jérusalem.

Il a souligné qu’il n’y a pas de solution sécuritaire ou militaire pour la bande de Gaza et que celle-ci fait partie intégrante de l’État palestinien et qu’il n’est pas possible d’accepter ou de traiter les plans des autorités d’occupation visant à séparer la bande de Gaza de la Cisjordanie et de Jérusalem, à la réoccuper ou à en couper une partie.

Le Président a souligné que la sécurité et la paix peuvent être obtenues en mettant fin à l’occupation israélienne des terres de l’État de Palestine, avec Jérusalem-Est pour capitale.

Il a souligné la nécessité de renforcer les relations bilatérales entre les deux pays et peuples amis.

Malgré le temps hivernal, Israel continue les démolitions des maisons palestiniennes en territoire occupé.

Jérusalem, le 20 novembre 2023, WAFA- Les forces d’occupation israéliennes ont démoli aujourd’hui un immeuble résidentiel palestinien de quatre étages, encore en construction, dans la ville d’Al-Za’yyim, à l’est de Jérusalem.

Le maire d’Al-Za’yyim, Dhurgham Khalil, a déclaré à WAFA que les forces d’occupation ont pris d’assaut la ville et encerclé un immeuble résidentiel avant de procéder à sa démolition

Il a souligné que les autorités d’occupation ont empêché le propriétaire du bâtiment et les habitants de la ville qui tentaient d’empêcher la démolition de s’approcher de la zone.

Il convient de mentionner que les jérusalémites sont souvent contraints d’auto-démolir leurs maisons sous les pressions des autorités d’occupation israéliennes, en évitant de payer des amendes inabordables imposées par la municipalité d’occupation si ses bulldozers ont procédé à la démolition.

Les troupes d’occupation poursuivent le siège de l’hôpital indonésien.

Gaza, le 20 novembre 2023, WAFA- Les forces d’occupation israéliennes continuent d’assiéger l’hôpital indonésien dans le nord de la bande de Gaza, ciblant tous ceux qui se déplacent à proximité.

En raison de ce siège et des bombardements d’avions et d’artillerie, les équipes médicales n’ont pas pu, jusqu’à présent, évacuer de l’hôpital les 12 Palestiniens tués ce matin pour l’enterrer.

Des sources médicales ont expliqué que les malades, les blessés et le personnel médical se trouvent à l’étage inférieur de l’hôpital en raison des tirs continus et intenses de balles de l’occupation vers les étages supérieurs. Elle a confirmé que l’hôpital fonctionne avec une capacité très simple, sur un petit générateur.

Après avoir assiégé l’hôpital Al-Shifa’a au sud de la ville de Gaza et l’avoir complètement mis hors service, les forces d’occupation ont assiégé, à l’aube, l’hôpital indonésien au nord de la bande de Gaza et l’ont pris pour cible avec des bombardements d’artillerie, qui ont entraîné la mort de 12 blessés soignés à l’intérieur et la blessure de deux membres du personnel médical.

Des sources médicales avaient précédemment annoncé que l’artillerie de l’occupation avait visé le deuxième étage de l’hôpital, qui est le seul à recevoir les blessés lors de l’agression de l’occupation contre le nord de la bande de Gaza.

L’hôpital indonésien abrite des milliers de personnes déplacées et environ 700 membres du personnel médical, des blessés et leurs accompagnants. On craint que les forces d’occupation ne commettent un massacre à l’hôpital, semblable à ce qui s’est produit au complexe médical d’Al-Shifa’a.

Les forces d’occupation israéliennes assiègent l’hôpital, dotées par de dizaines de véhicules militaires lourds et d’artillerie, sur une zone de moins d’un kilomètre, en plus du déploiement de tireurs d’élite sur les toits des bâtiments proches de l’hôpital, qui empêchent les ambulances d’atteindre pour transporter les blessés, car c’est le seul hôpital qui fonctionne partiellement au nord de l’enclave côtier.

...12 Palestiniens tués dans un bombardement israélien d’une école de l’UNRWA à Gaza.

Gaza, le 20 novembre 2023, WAFA- Au moins 12 innocents palestiniens ont été massacrés et des dizaines d’autres ont été blessés lors d’un bombardement d’artillerie de l’occupation israélienne, cet après-midi, sur une école de l’UNRWA qui abrite des centaines de personnes déplacées.

Des sources locales ont indiqué que l’artillerie de l’occupation a visé une école de l’UNRWA dans la zone du « bloc 12 » du camp de Bureij au centre de la bande de Gaza, abritant des personnes déplacées du nord de la bande de Gaza, tuant au moins 12 Palestiniens et blessant des dizaines d’autres.

Selon les sources, environ deux mille personnes déplacées ont trouvé refuge dans cette école, et des centaines d’entre elles sont arrivées par lots ces derniers jours.

Dans un bilan provisoire, le ministère de la Santé a annoncé que le nombre de Palestiniens abattus dans la bande de Gaza s’est élevé à plus de 12 200, dont environ 5 000 enfants, 3 250 femmes et 690 personnes âgées, tandis que le nombre de blessés a atteint plus de 29 500, et plus de 4 000 citoyens sont toujours portés disparus, dont 2 000 enfants.

À l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance, la Palestine appelle à protéger les enfants palestiniens.

Ramallah, le 20 novembre 2023, WAFA- Alors que les enfants du monde entier célèbrent aujourd’hui la Journée mondiale de l’enfance, les rêves des enfants palestiniens sont décimés par les mesures de l’occupation israélienne, a déclaré le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés.

« Journée mondiale de l’enfance, à un moment où la vie, les droits, les foyers, les écoles et les rêves des enfants palestiniens sont délibérément et systématiquement décimés par le régime illégal d’occupation israélien. Les enfants palestiniens sont constamment confrontés à un recours arbitraire, aveugle et excessif à la force, ce qui entraîne une situation tragique de souffrances généralisées et de traumatismes de longue durée », a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

« Au cours des six dernières semaines, l’attaque meurtrière d’Israël contre Gaza a tué plus de 5 500 enfants tandis que des milliers d’autres restent sous les décombres et présumés morts. Des milliers d’autres sont blessés. Les enfants palestiniens qui survivent à ce massacre sont contraints d’endurer des conditions inhumaines de déplacement, de famine, de déshydratation et de manque des éléments de base qui leur sont imposés par Israël, la puissance occupante », ajoute le texte.

« Cette atroce réalité s’étend également aux enfants palestiniens en Cisjordanie occupée, où l’armée d’occupation et les milices de colons ont déplacé des dizaines de familles et assassiné 96 enfants depuis le début de l’année 2023, dont 53 ont été tués au cours des 44 derniers jours. Pendant ce temps, 200 enfants palestiniens croupissent dans les centres de détention israéliens, privés de leurs droits les plus élémentaires », a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

Il ajoute : « La violence structurelle et systémique contre les enfants est emblématique du programme bien établi du régime d’occupation illégale de colonisation perpétuelle, de dépossession et d’apartheid. Cette campagne de cruauté contre les enfants palestiniens ainsi que contre les perspectives de leur vie dans la dignité, la sécurité et la liberté est une attaque délibérée contre l’avenir de la Palestine ».

« L’État de Palestine continuera à prendre des mesures déterminées pour protéger et défendre la dignité, les droits et la vie des enfants palestiniens, notamment en cherchant à rendre des comptes pour les crimes de guerre commis contre les enfants.

« À cet égard, nous appelons le Secrétaire général des Nations Unies à inclure enfin les forces d’occupation israéliennes et les milices de colons dans la liste des Nations Unies des parties qui commettent de graves violations affectant les enfants dans les situations de conflit armé. En outre, l’État de Palestine appelle tous les États, en particulier les Hautes Parties contractantes aux Conventions de Genève, à prendre des mesures efficaces pour mettre fin à l’agression militaire en cours contre les enfants palestiniens, notamment en tenant les responsables du gouvernement israélien, les commandants et les forces militaires, ainsi que les colons, pour responsables de leurs graves violations et de leurs crimes odieux contre les enfants palestiniens ».

Des colons israéliens attaquent un berger Palestinien et volent ses moutons.

Bethléem, le 20 novembre 2023, WAFA- Des colons israéliens ont attaqué aujourd’hui, lundi un berger palestinien dans la nature sauvage de Tuqu et ont volé certains de ses moutons, selon le chef du conseil du village de Kisan, Mousa Ibayyat.

Ibayyat a informé notre correspondant que les colons ont agressé le berger, habitant de Kisan, alors que ses moutons paissaient dans les pâturages et en ont volé certains.

Les habitants de la région ont affronté les colons et ont pu récupérer certains moutons des colons, a-t-il déclaré.

Les colons israéliens terroristes ont intensifié leurs attaques et crimes contre les habitants de Kisan, s’emparant de panneaux solaires et de générateurs et attaquant des maisons sous la protection des forces d’occupation.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french wafa.ps

flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo,wafa

 

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://french.wafa.ps/Pages/LastNews
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste #juif #hebron #cisjordanie #Bethléem