Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Lundi 6 joumada el Awwal 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Lundi 6 joumada el Awwal 1445, sur MouslimRadio.


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Lundi 6 Joumada èl A’oill 1445.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.
.
..
……Martyrs et blessés dans un bombardement israélien contre une école du quartier de Sheikh Radwan, au nord de la ville de Gaza.

Gaza, le 19 novembre 2023, WAFA- Des dizaines de citoyens ont été tués et blessés ce dimanche soir, après que des avions d’occupation israéliens ont bombardé une école dans le quartier de Sheikh Radwan, au nord de la ville de Gaza.

Notre correspondant a rapporté qu’il y a eu des dizaines de martyrs et de blessés à la suite du bombardement par des avions de combat israéliens de l’école Amr bin Al-Aas dans le quartier de Sheikh Radwan.

Ce ciblage intervient un jour après que les forces d’occupation ont ciblé les écoles d’Al-Fakhoura et de Tal Al-Zaatar dans la bande de Gaza, faisant des centaines de martyrs et de blessés.

……..Gaza : 14 civils massacrés lors de poursuite des bombardements israéliens.

Gaza, le 19 novembre 2023, WAFA- Ce soir, 14 civils palestiniens sont tombés en martyr, lors de poursuite des bombardements israéliens ciblant deux maisons dans le camp de réfugiés d’Al-Nuseirat au sein de la bande de Gaza.

Selon des sources locales palestiniennes, 14 citoyens ont été tués lors de raids aériens israéliens ciblant deux maisons, près de l’école de Khaled Ebn Al-Walid, et ils ont été emmenés à l’hôpital.

Dans le même contexte, 11 corps des martyrs, dont la plupart des femmes et des enfants, ont été retirés des décombres des maisons bombardées par les avions de guerre israéliens, au nord de la bande de Gaza.

L’ICESCO condamne les attaques par l’occupation israélienne contre les écoles d’Al-Fakhoura et de Tal Al-Za’atar.

Ramallah, le 19 novembre 2023, WAFA- L’Organisation du monde islamique pour l’éducation, la science et la culture (ICESCO) a condamné le crime odieux commis par l’occupation israélienne, en ciblant les deux écoles Al-Fakhoura et Tal Al-Za’atar dans la bande de Gaza, et les bombardements des deux écoles qui ont fait des centaines de victimes.

Dans un communique de presse aujourd’hui dimanche, l’ICESCO a souligné que la poursuite de ce comportement barbare qui ne fait aucune distinction entre les établissements d’enseignement, de santé et les casernes militaires, montre l’insistance de l’occupation israélienne à violer toutes les lois et normes internationales, et tourne en dérision les attitudes croissantes partout contre ces actes barbares, qui constituent une honte de l’humanité.

En outre, l’organisation a de nouveau lancé un appel à toutes les organisations internationales, en particulier celles qui travaillent dans les domaines de l’éducation, de la science et de la culture, pour qu’elles expriment une position ferme à l’égard de ces comportements irréfléchis et appellent à la prise des mesures nécessaires pour les rendre responsables. Elle a affirmé que le silence sur cette série d’agressions étoufferait tous les efforts visant à instaurer la sécurité et la paix, et ouvrirait la voie à la croissance des courants d’extrémisme et de haine dans le monde.

Les affaires étrangères Palestiniennes : L’échec international d’arrêter la guerre encourage Israël à commettre plus de massacres.

Ramallah, le 19 novembre 2023, WAFA- Les affaires étrangères ont mis en garde contre les massacres de l’armée de l’occupation commis contre les civils palestiniens dans la bande de Gaza.

Dans un communiqué de presse publié aujourd’hui dimanche, les affaires étrangères ont mis en lumière que l’objectif de l’armée de l’occupation est d’éliminer toute présence de citoyens palestiniens dans ces zones et forcer des centaines de milliers de citoyens qui refusaient de fuir leurs maisons à les quitter sous peine de mourir à coup sûr, à la suite des bombardements aveugles de la machine de guerre israélienne, d’autant plus que les citoyens réalisent qu’il n’y a aucun endroit sûr dans la bande de Gaza où ils puissent se réfugier contre les bombardements, l’occupation et la destruction continue des maisons et des installations au-dessus de la tête de leurs habitants.

En outre, le ministère a affirmé que les crimes de génocide collectif sont devenus une politique israélienne officielle pratique par l’armée de l’occupation pour réaliser ses objectifs et pour cibler toute la vie civile au nord de la bande de Gaza, y compris les hôpitaux, les lieux de culte et les écoles.

Hurriyat fait assumer à l’occupation l’entière responsabilité de la vie des détenus palestiniens.

Ramallah, le 19 novembre 2023, WAFA- Le Centre de défense des libertés civiles et des droits civils « Hurriyat » a dénoncé les violations de l’occupation commis contre les détenus palestiniens depuis le 7 octobre 2023, qui constituent des crimes de guerre.

Cette politique de harcèlements a causé six martyrs parmi les détenus palestiniens dans les geôles de l’occupation, dont le plus dernier, Thaer Abu Assab, de 38 ans de Qalqiliya.

Hurriyat a affirmé dans un communiqué publié dimanche que l’administration pénitentiaire pratique des actes de torture contre les détenus, y compris le manque de soins de santé, l’arrêt des médicaments, le retrait des effets personnels et des outils d’hygiène, le retrait des couvertures, l’ouverture des fenêtres des chambres, pendant l’hiver, et d’autres pratiques contraires aux règles les plus simples du droit international humanitaire, conduisant inévitablement à la perte de la vie des détenus. C’est ce qui s’est passé avec le martyr Abu Assab, dont Israël assume la responsabilité du martyre, des crimes dont Israël et ses responsables impliqués dans le meurtre des détenus et la violation de leurs droits doivent être tenus responsables.

Le centre a mis en garde contre la poursuite de la torture des détenus palestiniens dans les geôles de l’occupation israélienne, faisant assumer à Israël, l’entière responsabilité de la vie des détenus.

En outre, Hurriyat a appelé à former un comité d’enquête international et indépendant sur les circonstances de la mort de nombreux détenus palestiniens, appelant l’association de la Croix-Rouge international à respecter ses responsabilités.

...Le président reçoit un appel téléphonique de son homologue Français.

Ramallah, le 19 novembre 2023, WAFA- Mahmoud Abbas, président palestinien, a reçu aujourd’hui, un appel téléphonique de son homologue Français, Emanuel Macron.

Le président a informé Macron des derniers développements politiques dans les territoires palestiniens occupés, notamment dans la bande de Gaza, affirmant la nécessité de faire pression sur les autorités de l’occupation pour arrêter l’agression continue contre le peuple palestinien et de faire entrer des aides humanitaires dans la bande de Gaza.

Le président a affirmé de nouveau son refus de déplacer forcément les Palestiniens de la bande de Gaza, ni de la Cisjordanie, soulignant l’importance d’intervenir pour relâcher les fonds palestiniens déduits par Israël.

En outre, le président a souligné qu’il n’y a pas de solution sécuritaire ou militaire pour la bande de Gaza et le reste des territoires palestiniens occupés, que la bande de Gaza était une partie intégrante de l’État palestinien et que les plans des autorités d’occupation pour séparer la bande de Gaza ne pouvaient être acceptés ou traités.

De plus, il a confirmé que la sécurité te la paix ne seront jamais réalisées qu’avec l’arrêt de l’occupation israélienne sur le territoire palestinien, et avec Jérusalem-Est comme capitale.

Le Président a remercié le Président français Macron pour son appel au cessez-le-feu et à la fourniture de l’aide humanitaire, ainsi que pour l’organisation de la Conférence humanitaire internationale à Paris.

….Des violations graves infligées aux travailleurs de Gaza dans les territoires occupés de 1948.

Ramallah, le 19 novembre 2023, WAFA- 17 000 travailleurs palestiniens de la bande de Gaza, travaillant dans les territoires occupés de 1948, ont souffert des agressions, de harcèlements et de torture par les autorités de l’occupation, depuis le début de l’agression israélienne, le 7 octobre 2023.

Un rapport publié par le centre de défense de Hurriyat et l’institution des recherches et de développement ‘Bissan’, a affirmé que les travailleurs de Gaza ont subi de chantage par leurs employeurs israéliens, et les violations graves commises par la police et les soldats d’occupation, alors que le sort de milliers d’entre eux reste incertain, comme celui de ceux qui sont restés dans les territoires des 48 et en Cisjordanie.

Il a souligné que les souffrances de ces travailleurs ont coïncidé avec la décision de l’occupation d’annuler tous les permis de travail qui leur étaient accordés, et que ceux d’entre eux qui se trouvent à l’intérieur des territoires de 1948, ou en Cisjordanie, ont été qualifiés d’« illégaux », ce que les rend vulnérables aux poursuites, aux arrestations et aux abus, et ils sont également incapables de rentrer chez eux en raison de la fermeture des points de passage.

De nombreux travailleurs ont été arrêtés dans la province de Hébron, ainsi que sur la route reliant les villes de Jéricho et Ramallah, ce qui aggrave la souffrance humaine de ces travailleurs dont les familles sont déplacées, bombardées et tuées quotidiennement, et dont certains ont perdu des proches dans la bande de Gaza, sous la machine de la guerre et des bombardements.

Selon les statistiques, 6200 travailleurs de Gaza ont été accueilli en Cisjordanie occupée, dans les villes de Jéricho, Qalqiliya, Ramallah, Naplouse, Hébron, Tubas, Jénine, Jérusalem, Bethléem, Tulkarem et Salfit.

Selon le rapport, les employeurs israéliens ont exploité l’agression contre la bande de Gaza, les travailleurs ont été battus, menacés de mort et extorqués en refusant de payer leurs salaires, ce qui a forcé les travailleurs à chercher un abri sûr. Beaucoup d’entre eux se sont dirigés vers les passages frontaliers de la Cisjordanie occupée dans les provinces de Jénine, Tulkarem, Qalqilya et Hébron, et d’autres ont été arrêtés par les autorités d’occupation alors qu’ils tentaient d’entrer en Cisjordanie.

Le rapport a également ajouté que les travailleurs ont été exposés aux pires formes de torture, d’insultes, des conditions humiliantes, ils ont été déshabillés, et photographiés tout nus.

Dans la prison d’Ofer, environ 3200 travailleurs de Gaz ont été détenus et relâchés ensuite, complètement nus et torturés.

En outre, il n’y avait aucune information sur le nombre de travailleurs encore détenus par les autorités d’occupation dans ses prisons, d’autant plus qu’il a été rapporté que plusieurs d’entre eux avaient été arrêtés, la dernière étant l’arrestation d’environ 70 travailleurs de la ville de Barta derrière le mur de séparation le 12 du mois en cours, alors que le nombre de travailleurs qui ont été signalés était d’environ 250 travailleurs.

Selon le rapport, environ 7000 travailleurs dont le sort est encore inconnu pour le moment, alors que le nombre total dont le statut est connu est d’environ 10 000 travailleurs sur un total de 17 000 travailleurs, puisque 5 700 travailleurs ont été renvoyés dans la bande de Gaza, dont 3 200 ont été détenus par les autorités d’occupation. Le nombre de travailleurs restés dans les centres d’accueil en Cisjordanie a atteint 4 000, en plus des 250 travailleurs portés disparus.

….31 bébés prématurés évacués du complexe d’Al-Shifa.

Gaza 19 novembre 2023 WAFA – Le Croissant-Rouge palestinien a annoncé dimanche après-midi l’évacuation de 31 bébés prématurés du complexe Al-Shifa dans la ville de Gaza.

Il a expliqué, dans un communiqué, que ses ambulanciers ont pu les évacuer et les transporter via ses véhicules vers le sud, en vue de leur transport vers l’hôpital Emirati Crescent de Rafah, avec la coordination de l’Organisation mondiale de la santé et le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

14 détenus de la clinique de la prison de Ramla souffrent de conditions de santé critiques.

Ramallah, le 19 novembre 2023 Wafa – La commission des Affaires des détenus et ex-détenus a rapporté que 14 détenus se trouvent dans la « Clinique de la Prison de Ramla », souffrant de conditions de santé critiques et nécessitant des interventions thérapeutiques pour sauver leur vie.

La commission a expliqué dans un communiqué de presse aujourd’hui dimanche que les cas médicaux à la clinique de la prison de Ramla sont les plus difficiles dans les prisons, car il y a des personnes blessées par balles, des handicapés et des personnes souffrant de maladies chroniques et de tumeurs malignes depuis des années et tous sont détenus dans des conditions difficiles, ainsi que les violations médicales continues auxquelles ils sont exposés.

Elle a souligné que l’administration pénitentiaire d’occupation continue de violer les droits des détenus, en particulier ceux qui sont malades, et néglige délibérément leurs conditions de santé difficiles et s’abstient de leur fournir les soins nécessaires, ce qui a entraîné une détérioration de leur état de santé.

La négligence médicale est une politique utilisée par Israël contre les détenus palestiniens comme punition, qui a entraîné souvent à la détérioration grave de la santé, conduisant en conséquence à la mort.

Il convient de noter que plus de 800 prisonniers malades croupissent dans les prisons d’occupation, dont environ 250 détenus souffrent de maladies chroniques, dont 24 détenus souffrent de cancer et de tumeurs à des degrés divers, et l’état du détenu Asif Al-Rifai est considéré comme le plus grave, difficile et sévère.

Dans les prisons israéliennes, les détenus Palestiniens sont exposés aux pires violations et harcèlements dont la négligence médicale exercée contre les prisonniers malades, en violation flagrante de toutes les lois et les Conventions internationales.

...Au 44ème jour de l’agression : des dizaines de martyrs et de blessés dans les bombardements d’occupation en cours dans la bande de Gaza.

Gaza, le 19 novembre 2023 WAFA – Des dizaines de citoyens ont été martyrisés et d’autres ont été blessés lors des bombardements israéliens continus sur la bande de Gaza, par voie terrestre, maritime et aérienne, tandis que des milliers sont toujours « dans les rues sans soins médicaux » à Gaza de nombreux domaines.

Notre correspondant a rapporté qu’au moins six citoyens ont été tués et d’autres ont été blessés lors d’un bombardement israélien qui a visé des maisons dans le quartier de Sheikh Radwan, dans la ville de Gaza.

Les maisons des citoyens du quartier d’Al-Saftawi, au nord de la bande de Gaza, et de la région de Qizan Rashwan, au sud-ouest du gouvernorat de Khan Yunis, ont été soumises à des bombardements israéliens continus.

L’artillerie de l’occupation a également bombardé l’est de Khuza’a, au sud de la bande de Gaza.

Des sources médicales à Gaza ont annoncé que les 32 bébés prématurés avaient été évacués du complexe d’Al-Shifa par l’Organisation mondiale de la santé et les Nations Unies, après que tous ceux qui s’y trouvaient, y compris les malades, les blessés, les déplacés, et le personnel médical.

A noter que 4 des 36 bébés prématurés du complexe sont morts à cause d’une panne de carburant, soulignant que tous les hôpitaux de la ville de Gaza étaient hors service, ne laissant que deux petits hôpitaux.

À l’aube, les avions de combat de l’occupation ont lancé une série de raids dans la région de Tal al-Zatar, au nord de la bande de Gaza, et à proximité de l’hôpital indonésien, tandis que l’artillerie de l’occupation a tiré des obus à proximité de la région de Zarqa et du camp de Jabalia, au nord de la ville de Gaza.

La machine de destruction israélienne poursuit son agression et sa guerre contre la bande de Gaza pour le 44ème jour consécutif, alors que le nombre de martyrs dans la bande de Gaza depuis le début de l’agression jusqu’à avant-hier soir a atteint plus de 11800 martyrs, dont 4900 enfants, 3155 femmes et 700 personnes âgées, tandis que le nombre de victimes atteint plus de 29500 blessés.

Des dizaines de milliers d’irlandais descendent dans les rues en solidarité avec la Palestine.

Dublin, le 19 novembre 2023, WAFA- Des foules massives ont défilé hier, samedi dans les rues du centre de Dublin en solidarité avec le peuple palestinien, appelant à un cessez-le-feu immédiat qui mettrait fin au génocide israélien en cours à Gaza.

La manifestation a commencé au Jardin du Souvenir et a traversé la rivière Liffey, avec des manifestants scandant : « Par milliers et par millions, nous sommes tous Palestiniens », « Du fleuve à la mer, la Palestine sera libre » et : « Cessez-le-feu maintenant ». Les manifestants ont exigé l’expulsion de l’ambassadeur israélien en Irlande.

La manifestation était organisée par la Campagne de solidarité Irlande-Palestine et a vu la participation de membres de « Les gens avant le profit », du Parti travailliste, des sociaux-démocrates et du Sinn Féin.

Des partis politiques, des syndicats, des étudiants et des groupes communautaires de tout le pays figuraient parmi ceux qui ont pris part à la manifestation.

Les organisateurs ont déclaré que le but de la manifestation était de « montrer au gouvernement irlandais la profondeur et l’ampleur du soutien qui existe en faveur de la liberté palestinienne dans la société irlandaise et de le pousser à agir en conséquence ».

Les manifestants ont appelé à un cessez-le-feu immédiat et à la fin de toutes les attaques israéliennes à Gaza et en Cisjordanie, à la levée immédiate du siège de Gaza, notamment à l’autorisation de l’aide humanitaire dans l’enclave touchée par la guerre.

La manifestation s’est arrêtée un moment devant le ministère des Affaires étrangères, sur la rue de Stephen’s Green, alors qu’elle parcourait la capitale.

De nombreux participants à la marche ont organisé un sit-in de protestation sur la route, à l’extérieur.

Parallèlement, à Belfast, des milliers de personnes ont également participé à une manifestation pro-palestinienne. Ils ont marché depuis Place des écrivains jusqu’aux bureaux du secrétaire du Nord, Chris Heaton Harris, dans le centre-ville.

Le rassemblement a entendu des demandes pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza. Les manifestants portaient des cordes à linge sur lesquelles étaient accrochés des vêtements de bébé pour symboliser les enfants morts dans le conflit.

Le rassemblement et la marche ont duré environ deux heures. Elle a également été organisée par la Campagne de solidarité Irlande-Palestine.

Le roi de Jordanie : la poursuite par Israël de sa guerre contre Gaza et ses violations en Cisjordanie aggraveront les tensions dans la région.

Amman, le 19 novembre 2023, WAFA- Le roi Abdallah II de Jordanie a déclaré que la poursuite par Israël de sa guerre odieuse contre Gaza et ses violations illégales en Cisjordanie et à Jérusalem conduiraient à une explosion de la situation dans toute la région.

Lors de son accueil aujourd’hui dimanche, de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, cette dernière a souligné la nécessité d’agir immédiatement pour établir un cessez-le-feu à Gaza, protéger les civils et y garantir l’acheminement ininterrompu de l’aide humanitaire.

Le roi a également averti contre la détérioration de la situation humanitaire dans la bande de Gaza, appelant la communauté internationale à mettre un terme à cette catastrophe humanitaire, conformément à la loi internationale.

En outre, il a de nouveau affirmé la nécessité de s’efforcer pour trouver une solution politique de la question palestinienne, afin de réaliser une paix durable et juste.

La présidente de la Commission européenne a affirmé son rejet de toute tentative de déplacement des Palestiniens et a souligné l’importance de préserver le statut historique et juridique de Jérusalem.

De plus, il a dénoncé la violence des colons en Cisjordanie occupée.

La Turquie condamne l’attaque israélienne contre l’école de l’ONU d’Al-Fakhoura à Gaza.

Ankara, le 19 novembre 2023, WAFA- La Turquie a condamné l’attaque israélienne contre l’école de l’ONU d’Al-Fakhoura à Gaza.

Dans un communiqué de presse publié aujourd’hui, le ministère turc des Affaires étrangères a dit : « Nous condamnons dans les termes les plus fermes l’attaque israélienne contre l’école Al-Fakhoura, gérée par les Nations Unies, à Gaza le 18 novembre, qui a tué des dizaines d’enfants palestiniens innocents »

Il a indiqué que cette attaque israélienne est une preuve supplémentaire qu’Israël cible délibérément et impitoyablement les civils, en particulier les enfants, à Gaza.

« Le nombre de femmes et d’enfants qui ont perdu la vie aux mains d’Israël à Gaza au cours des cinq dernières semaines est une source de honte pour l’humanité », a ajouté le ministère turc.

Il a poursuivi que la communauté internationale ne devrait plus fermer les yeux sur le piétinement par Israël du droit et de toutes les valeurs humaines avec les crimes graves qu’il a commis.

La Turquie, via son ministère des Affaires étrangères, a souligné que les responsables de ces massacres, qui ont déjà laissé une sombre tache dans l’histoire de l’humanité, seront certainement tenus responsables de la douleur indescriptible qu’ils ont causée.

« Il est essentiel qu’un cessez-le-feu inconditionnel et permanent soit immédiatement déclaré à Gaza. Nous appelons tous les membres consciencieux de la communauté internationale à prendre les mesures nécessaires dans cette direction ».

Les manifestations se poursuivent en Europe pour soutenir notre peuple et dénoncer l’agression contre la bande de Gaza.

Capitales, le 19 novembre 2023 WAFA – Les manifestations de solidarité se sont poursuivies, aujourd’hui dimanche, dans de nombreux pays européens, en soutien au peuple palestinien et pour dénoncer l’agression continue de l’occupation contre la bande de Gaza.

Plusieurs capitales et villes d’Espagne, de Bulgarie, de Suède, d’Autriche et d’Irlande ont été témoins de manifestations et de stands de solidarité en soutien à Gaza, qui fait face à l’agression israélienne, organisées et avec la participation des communautés et institutions palestiniennes, des partis politiques et des organisations de la société civile en soutien à Palestine.

Les participants ont exigé un cessez-le-feu immédiat et la nécessité de poursuivre les criminels de guerre auprès des dirigeants de l’État occupant.

Les participants ont brandi le drapeau palestinien et scandé des slogans dénonçant le génocide contre le peuple palestinien.

Les manifestants ont dénoncé les positions de certains pays occidentaux qui soutiennent l’État occupant dans son agression sanglante contre les enfants, les femmes et les personnes sans défense dans la bande de Gaza, exigeant la nécessité de respecter les droits de l’homme, d’adhérer au droit humanitaire international et de mettre fin à l’occupation israélienne.

...l’occupation impose des étapes de représailles contre les détenus palestiniens.

Ramallah, le 19 novembre 2023, WAFA- Aujourd’hui dimanche, la Commission chargée aux affaires des prisonniers et ex-prisonniers a révélé que l’administration pénitentiaire a imposé une série e mesures abusives contre les détenus palestiniens, depuis le début de l’agression israélienne contre la bande de Gaza, le 7 octobre 2023.

Dans un communiqué de presse publié aujourd’hui, la commission a affirmé que ces mesures politiques de punition collective sont pratiquées par l’occupation contre le peuple palestinien.

Les mesures de représailles contre les prisonniers palestiniens sont les suivants :

– Les fenêtres des chambres restent ouvertes 24 heures sur 24, et il fait très froid, surtout la nuit. Les vêtements et les courtepointes des prisonniers ont été confisqués.

– Les médecins n’ont pas visité les sections depuis plus de 40 jours, bien qu’il y ait des cas critiques et chroniques qui nécessitent un suivi permanent, des médicaments ont été arrêtés pour 70% des patients, et les malades reçoivent seulement de médicaments analgésiques, en quantités très limitées.

– Les prisonniers sont interdits de sortir dans les cours de la prison.

– La nourriture est sale, son odeur et son goût sont très désagréables, et les quantités sont insuffisantes.

– Enlèvement de tous les appareils électriques, objets personnels, vêtements et couvertures.

– L’électricité est coupée chaque jour de 18 h jusqu’à 6 h de matin.

– Les cellules sont surpeuplées et les prisonniers dorment sur le sol.

– Les forces israéliennes envahissent quotidiennement les cellules et répriment les prisonniers palestiniens.

– Les prisonniers sont privés de la cafeteria (Cantine).

– Ils sont privés des visites de leur famille.

– Ils sont privés de boire de l’eau potable.

– Ils sont privés des vêtements et des sous-vêtements ils habillent les mêmes vêtements depuis le début de l’agression israélienne, le 7 octobre 2023.

Médecins sans frontières : L’occupation cible un de nos convois lors de son évacuation du complexe de Shifa.

Paris, le 19 novembre 2023, WAFA – L’organisation internationale Médecins sans frontières a confirmé qu’un de ses convois a été délibérément attaqué par les forces d’occupation israéliennes lors de leur évacuation du complexe médical Al-Shifa, au centre de la ville de Gaza.

L’organisation a indiqué dimanche dans un communiqué publié sur son site officiel qu’un proche de ses employés avait été martyrisé et qu’un autre avait été blessé lors de l’attaque contre son convoi.

L’organisation internationale basée en France a ajouté que le convoi tentait d’évacuer 137 de ses employés palestiniens et leurs familles du complexe médical Shifa, dans le centre de la ville de Gaza, indiquant que des milliers de civils de la ville de Gaza risquaient de mourir, dont plus de 100 de ses salariés et de leurs familles.

Mercredi dernier, l’armée d’occupation israélienne a pris d’assaut le complexe d’Al-Shifa après l’avoir assiégé pendant des jours, car il abrite des civils déplacés de leurs maisons à la suite des bombardements israéliens en cours dans la région.

Dans des statistiques non définitives, le ministère de la Santé a annoncé que le nombre de martyrs dans la bande de Gaza avait augmenté, hier soir, samedi 17 novembre, à plus de 11 800 martyrs, dont 4 900 enfants, 3 155 femmes et 690 personnes âgées, alors que le nombre de victimes a atteint plus de 29 500 blessés depuis le début de l’agression de l’occupation contre la bande de Gaza le 7 octobre dernier.

Au cours de la même période, 205 personnels de santé et 36 personnels de la protection civile ont été martyrisés, en plus de plus de 215 agents de santé blessés. Plus de 60 ambulances ont également été attaquées, dont 55 ont été endommagées et mises hors service.

Tandis que 26 des 35 hôpitaux de Gaza et 52 des 72 cliniques de soins de santé primaires, ont cessé de fonctionner en raison des dégâts résultant des bombardements d’occupation ou du manque de carburant.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french wafa.ps

flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo,wafa

 

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://french.wafa.ps/Pages/LastNews
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste #juif