MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Samedi 12 Rabi Al Awwal 1444, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Samedi 12 Rabi Al Awwal 1444, sur MouslimRadio.


Le Centre Palestinien D'Information

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Samedi 12 Rabi èl A’oill 1444.
.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
.
..

Fusillades en Cisjordanie, arrestations et raids israéliens.
Hier soir et tôt vendredi matin, la Cisjordanie a été témoin de plusieurs tirs et lancements d’engins explosifs et incendiaires sur les forces d’occupation..

30 prisonniers palestiniens poursuivent leur grève de la faim depuis 13 jours.
30 détenus administratifs poursuivent leur grève de la faim ouverte, pour le 13ème jour consécutif, pour rejeter le délit de détention administrative.

Une détenue de Jérusalem entre dans sa huitième année dans les prisons de l’occupation.
La prisonnière de Jérusalem blessée, Shurooq Salah Ibrahim Dwayat (25 ans), de Sur Baher, est entrée vendredi dans sa huitième année consécutive de détention dans les prisons de l’occupation..

Hamas : Les arrestations politiques de l’AP sont un crime national.
Le mouvement de la résistance islamique, Hamas, a dénoncé dans les termes les plus vifs les agressions et les arrestations d’un nombre d’ex-détenus palestiniens par les services sécuritaires de l’Autorité Palestinienne (AP)..

Les autorités d’occupation refusent de libérer le détenu malade Naceur Abu Hmid.
Le Comité israélien spécial pour étudier l’affaire du détenu cancéreux Naceur Abu Hmid s’est réuni ce jeudi à Ramleh et a refusé la demande de sa libération conditionnelle..

Des dizaines de colons accomplissent des rituels talmudiques dans la mosquée Al-Aqsa.
Des dizaines de colons extrémistes ont pris d’assaut la mosquée Al-Aqsa jeudi matin, sous la stricte protection des forces d’occupation israéliennes..

Les forces d’occupation arrêtent 7 palestiniens de Jérusalem et d’Hébron.
Jeudi matin, les forces d’occupation israéliennes ont arrêté sept Palestiniens de Jérusalem et d’Hébron..

Une délégation du « Front populaire » arrive à Moscou pour des pourparlers.
Une délégation du « Front populaire de libération de la Palestine » (l’une des factions de l’Organisation de libération), est arrivée jeudi dans la capitale russe, Moscou, pour s’entretenir avec des responsables russes..

Les israéliens rejettent les amendements libanais au projet d’accords sur le gaz.
Le gouvernement d’occupation israélienne a refusé, jeudi, les amendements proposés par le Liban sur le projet d’accord américain pour délimiter la frontière maritime et faciliter l’exploitation des gisements gaziers en Méditerranée..

Les forces israéliennes bannissent 5 jeunes palestiniens de la mosquée Al-Aqsa.
Les autorités d’occupation israéliennes ont banni, jeudi, cinq jeunes palestiniens de la ville d’Al-Quds pour douze jours tout en les contraignant à verser une amende de 500 Shekels.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com

..
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres..
.
..

…..Formation professionnelle: plus de 300.000 nouvelles places pédagogiques à la prochaine rentrée.

Le secteur de la Formation et de l’Enseignement professionnels réceptionnera plus de 300.000 nouvelles places pédagogiques, tous modes et dispositifs de formation confondus, en prévision de la prochaine rentrée prévue le 17 octobre en cours, rapporte ce vendredi l’agence officielle.

Au total, le secteur assurera au titre de la prochaine rentrée, 340.412 places pédagogiques, dont 87.087 dans la formation résidentielle, 110.170 dans la formation par apprentissage, et 7.100 places dans la formation à distance, précise la même source.

Concernant la formation au profit des catégories aux besoins spécifiques, le ministère a prévu 603 nouvelles places réparties sur cinq (5) centres de formation professionnelle et d’apprentissage spécialisés pour handicapés moteurs, à travers les wilayas d’Alger, Boumerdes, Laghouat, Skikda et Relizane, selon la même source.

Le secteur consacrera également 20.100 nouvelles places à la formation en cours du soir, 23.264 places à la formation des femmes au foyer, 6.764 places à la formation en milieu rural, et 665 autres au dispositif de formation en alphabétisation.

S’agissant de la formation dans les établissements privés agréés, 33.024 places pédagogiques sont prévues à l’occasion de la prochaine rentrée.

Par ailleurs, le secteur propose des offres de formation dans des spécialités des secteurs prioritaires de l’économie nationale. Il s’agit des offres de formation dans les domaines de l’industrie représentant 19,65%, de l’hôtellerie, du tourisme et de l’artisanat (14,33%), du bâtiment et des travaux publics (11,31%) , de l’agriculture et de l’agroalimentaire (10,21%) et dans le domaine du numérique (9,54%).

Le programme pédagogique de la formation professionnelle comprend 400 spécialités dans 23 filières professionnelles disponibles dans la nomenclature des branches professionnelles et des spécialités de formation professionnelle, sachant que de nouvelles spécialités seront introduites au titre de cette rentrée adaptées aux spécificités de chaque région et répondant aux besoins de l’économie nationale en termes de main d’œuvre qualifiée.

Par ailleurs, la prochaine rentrée sera marquée par la création d’un dispositif de formation au profit des bénéficiaires de l’allocation chômage. A cet effet, des rencontres ont été organisées avec les services du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale pour renforcer la coordination dans ce domaine..

…..Lutte contre la spéculation : le traitement des affaires confié à la section anti-terroriste.

Le parquet de la République près le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger, a demandé aux parquets locaux de la République, de soumettre les affaires relatives à la spéculation sur les marchandises et à la hausse injustifiée des prix, en vue de leur traitement au niveau du Service central de lutte contre le terrorisme et le crime organisé transnational, a indiqué, jeudi, un communiqué du procureur de la République près le même tribunal.

« En application des dispositions de l’article 11 du Code de procédures pénales, le procureur de la République (Service central de lutte contre le terrorisme et le crime organisé transnational), porte à la connaissance de l’opinion publique que devant la recrudescence de la spéculation illicite des marchandises, notamment de certains produits de base de large consommation et devant la hausse injustifiée des prix qui affecte le pouvoir d’achat du citoyen, dans le contexte des efforts continus que déploie l’Etat, en vue de rendre disponibles ces produits, ces actes criminels visent à porter atteinte à l’économie nationale et s’inscrivent dans le cadre du crime organisé délibéré contre lequel il importe de lutter par la force et la rigueur de la loi », précise le communiqué repris par l’agence APS.

« Au regard de la gravité de ces faits commis durant la même période dans différentes régions à travers le pays, de l’existence de preuves irréfutables sur le sabotage et leur caractère attentatoire à l’économie nationale, ainsi que des circonstances dans lesquelles ces actes ont été commis par des groupes criminels organisés transnationaux, le parquet de la République susmentionné a demandé aux parquets locaux de la République de procéder au traitement judiciaire de ces affaires au niveau de ce service spécialisé ».

Selon la même source, « le Parquet requerra des peines durcies et sévères à l’encontre de tout individu impliqué conformément à la loi ».
Des groupes organisés à l’origine de la spéculation illicite

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Abderrachid Tabi a affirmé, jeudi soir, que des groupes organisés œuvrant à la déstabilisation de la société et des institutions de l’Etat, étaient à l’origine du phénomène de la spéculation illicite et de la pénurie de certains produits de large consommation.

« Il est incontestablement établi à tous que ces actes (inscrits dans le cadre de la spéculation illicite) sont devenus des crimes organisés commis par des groupes qui veulent déstabiliser la société et les institutions de l’Etat en alimentant le désespoir chez les citoyens et en frappant directement leur pouvoirs d’achat », a déclaré le garde des Sceaux à la Télévision algérienne.

Il a indiqué que la spéculation illicite « est passée actuellement à un autre stade qui dépasse la flambée des prix. C’est ce qui se confirme d’après les preuves qui établissent que cette spéculation est désormais un acte organisé visant la déstabilisation directe de l’Etat ».

Cet état de fait a conduit à l’annonce faite aujourd’hui sur la « classification des affaires ayant trait à la spéculation illicite dans la case des crimes qui sont traités au niveau du service de lutte contre le terrorisme et le crime organisé transnational », a-t-il souligné.

Le ministre de la Justice a rappelé, à ce titre, « l’interpellation récente de réseaux de spéculateurs qui s’adonnent à des actes de contrebande sur les frontières ouest et est ».

« Quid des produits qu’on trouve disponibles dans des pays voisins, voire même en France et non pas en Algérie, des produits pourtant subventionnés et protégés par des cadres juridiques réglementaires », s’est interrogé le ministre.

« Nous ne voulions pas en arriver à ce traitement strict, mais les actes de sabordage aux conséquences dangereuses sur le citoyen nous ont poussé à prendre cette mesure », a-t-il fait observer, relevant l’existence de « groupes organisés gênés par le processus adopté pour l’augmentation du pouvoir d’achat du citoyen et la réduction de la facture d’importation ( ), essayant avec tous les moyens de battre en brèche cette politique ».

Le ministre de la Justice a tenu à souligner que l’Etat « agira dans le cadre légal en garantissant toutes les conditions du procès équitable, mais aussi il frappera fort avec une main de fer contre quiconque tenterait de toucher aux vivres des Algériens »..

…..E-paiement : le nombre de TPE s’élève à 40.500 à fin août 2022.

Le nombre de terminaux de paiement électronique (TPE) s’est élevé, fin août 2022, à plus de 40.500, avec un total de 1.752.000 opérations commerciales et un montant global de 13 milliards de DA.

C’est ce qu’a fait savoir, jeudi, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, en réponse aux questions des députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) concernant la Déclaration de politique générale du Gouvernement, rapporte l’agence APS.

Abordant le développement du paiement électronique, M. Benabderrahmane a fait observer que le nombre de transactions commerciales opérées jusqu’en août 2022, a avoisiné les 6 millions d’opérations pour un montant total de 11 milliards de DA.

Concernant la création de la banque de l’habitat, il a souligné que « ce projet est en cours de réalisation suivant un plan précis qui se répartit en plusieurs étapes, dont notamment l’élaboration des Statuts de la nouvelle banque et la préparation du dossier d’autorisation de création à déposer auprès de la Banque d’Algérie », ajoutant qu’il « est prévu de parachever ce projet fin 2022 ».
L’Etat « a récupéré tous les biens des individus impliqués dans des affaires de corruption »

Le Premier ministre a également évoqué dans son intervention, la réforme du système fiscal, indiquant que plusieurs réformes ont été introduites, notamment sur les impôts directs et les taxes assimilées, à travers l’introduction de « la globalité de l’imposition fondée sur le revenu global », avec élargissement de l’assiette fiscale y afférant.

Selon les chiffres fournis par le Premier ministre, le nombre des déclarations faites via le système Jibayatic, au cours du 1e semestre de l’année en cours, s’est élevé à 749.520 déclarations, soit en hausse de 30 %, comparativement à la même période de l’année 2021.

Par ailleurs, le Premier ministre a affirmé que l’Etat « a récupéré tous les biens des individus impliqués dans des affaires de corruption », relevant à ce propos, que la quote-part détenue par un privé dans la société spécialisée dans les engrais « FERTIAL » et dont le taux a été estimé à 17%, a été récupérée en entier à travers la société ASMIDAL.
« Les investisseurs dans le domaine du transport aérien sont les bienvenus »

Par ailleurs, le Premier ministre a évoqué la question de facilitation d’accès aux services de transport et de l’amélioration de sa qualité en exemptant les billets d’avions pour les voyageurs de et vers le grand sud, de la TVA outre le renforcement du nombre de vols vers l’Europe et l’Afrique.

Aussi, la compagnie d’Air Algérie s’attèle à l’étude des coûts de vols à partir de l’étranger en fonction du système de gestion des recettes, adopté à l’étranger, en vue de proposer des tarifs diversifiés devant prendre en compte les préoccupations de la communauté nationale à l’étranger, selon le Premier ministre qui a insisté sur la qualité des prestations de transport, tous types confondus, soulignant que l’investissement dans le domaine de transport aérien et maritime « n’a jamais été fermé ».

« Les investisseurs dans le domaine du transport aérien sont les bienvenus. Ils auront toutes les facilités, notamment pour ceux qui feront de Tamanrasset un point de départ pour leurs vols », a-t-il déclaré, ajoutant que le ministère du Transport a reçu plusieurs dossiers d’investissement en matière de transport aérien et maritime..

…..Réalisation de silos de stockage des céréales : lancement des projets en décembre prochain.

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a fait savoir, jeudi, que les projets de réalisation des silos de stockage seront lancés en décembre prochain.

Répondant aux questions et préoccupations des membres de l’Assemblée populaire nationale (APN) concernant la Déclaration de politique générale du Gouvernement, M. Benabderrahmane a évoqué le secteur de l’agriculture et le soutien de ses opérateurs.

A ce propos, il a indiqué que les engrais ont été subventionnés lors du lancement de la saison agricole actuelle notamment la campagne labours-semailles, en augmentant le pourcentage de subvention des engrais du budget de l’Etat de 20% à 50%, permettant une baisse considérable de leurs prix.

Quant aux semences, a-t-il dit, l’Etat a entamé la mise en place d’un programme en vue de réduire progressivement les quantités importées afin d’atteindre l’autosuffisance.

Selon lui, des efforts étaient en cours pour la création d’une « banque de gènes », qui sera un véritable acquis pour la réalisation de notre autosuffisance et notre sécurité alimentaire, notamment pour la filière céréalière.

« La priorité sera donnée au lancement de projets de réalisation de silos de stockage de céréales à partir de décembre prochain », a-t-il fait savoir, selon l’agence APS.

130,6 milliards de DA sous forme de subventions.

Le secteur agricole a bénéficié, dans le cadre du budget d’équipement au titre de 2021 et 2022, d’un montant de 130,6 milliards de DA sous forme de subventions pour le développement de l’investissement agricole et la régulation de la production agricole, ainsi qu’en faveur des projets structurels.

Jusqu’au 30 juin 2022, les fonds accordés par la Banque de l’agriculture et du développement rural (BADR), destinés exclusivement aux petits et moyens agriculteurs, hors intérêts dans le cadre du crédit d’exploitation R’fig, ont atteint 205 milliards de DA couvrant 182.766 dossiers approuvés.

Faisant état du financement, au cours de la saison 2021-2022 et pour la première fois, de 494 agriculteurs pour la culture du colza à hauteur de 253 millions de DA, le Premier ministre a précisé qu’en ce qui concerne les crédits d’investissement (Ettahadi), 8.579 dossiers ont été étudiés, ce qui a permis l’octroi de 54 milliards de DA destinés essentiellement aux filières de l’élevage ovin et avicole, au stockage en chambres froides, à la culture céréalière et à l’élevage bovin.

Afin de permettre à l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) de procéder à la récolte, les financements bancaires dégagés se sont élevés à 128 milliards de DA en 2022 contre 59,5 milliards de DA en 2021, a-t-il fait savoir.

Passant en revue les mesures de régulation de la filière des viandes et de la pommes de terre, le Premier ministre a précisé qu’un nouveau mode a été adopté pour renforcer les capacités de production, y compris la mise en place d’un programme de culture de la pomme de terre au niveau des fermes pilotes.

Pour constituer un stock de pomme de terre, la société publique « FRIGOMEDIT » a lancé une opération pour le stockage de 60.000 tonnes lors de la période de soudure (octobre à novembre), un chiffre appelé à augmenter à 100.000 tonnes.

Après 7 ans de rupture, il a été procéder à la réactivation du nouveau système en 2022 et à la réorganisation des opérations de contrôle avec la participation des autorités locales..

…..De nombreux sites et vestiges archéologiques mis au jour au parc culturel national de Tindouf.

De nombreux sites et vestiges archéologiques ont été mis au jour cette année au parc culturel national de Tindouf, a rapporté jeudi l’agence APS citant l’Office du parc national culturel de Tindouf (OPNCT).

Susceptibles d’en faire un levier touristique dans la région, ces vestiges, situés dans le site archéologique dit « Oum-Aouich », notamment dans ses grottes, consistent en des dessins et gravures rupestres d’équidés et de camélidés, mais aussi de transcriptions en Tifinagh, a expliqué à la même source le directeur de l’OPNCT, Hamid Hidas.

M. Hidas a fait part de la découverte, durant la même période, d’autres sites remontant à l’ère préhistorique, ainsi que d’anciens outils utilisés par l’homme ayant vécu dans les espaces ouverts de « Bessibissa », Djefirat et Hassi-Khebbi, mais aussi d’autres vestiges, à l’instar de la zone humide de « Hassiane Châamba », qui constituent en périodes de précipitations des plans d’eau, lieu de prédilection des oiseaux migrateurs.

L’OPNC de Tindouf s’est depuis attelé, avec le concours des experts et archéologues, à recenser le patrimoine éco-culturel, les fossiles et les sites archéologiques dans la zone d’Oum-Touabâa,(commune d’Oum-Lâassel) et d’autres existants au travers le territoire de la région de Ghar-Djebilet, a ajouté le même responsable.

Dans l’optique de protéger la biodiversité des zones touristiques, riches en sépultures et monuments funéraires, l’on relève la création, en coordination avec les autorités locales, plus de 20 postes de contrôle.

L’intensification des efforts de surveillance ayant donné lieu à la saisie et la restitution des milliers des pièces archéologiques ayant fait l’objet de vol, a-t-on signalé..

…..Dossier de l’automobile : le Premier ministre s’exprime.

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, s’est exprimé, ce jeudi, sur le dossier de l’automobile en Algérie.

Répondant aux interrogations des députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) sur la Déclaration de politique générale du Gouvernement, le Premier ministre a indiqué que le Gouvernement œuvrait à trouver « des solutions radicales » au dossier de l’importation des véhicules, faisant état de « négociations avancées » qui verront bientôt le jour avec des constructeurs internationaux désirant investir en Algérie.

« Le Gouvernement est sur le point de finaliser l’élaboration d’une nouvelle stratégie visant à trouver des solutions radicales au dossier de l’automobile en vue de prendre en charge les dysfonctionnements enregistrés dans cette filière importante ayant conduit à la saignée des devises sans véritable impact sur le développement de cette filière », a fait savoir le Premier ministre, selon le compte-rendu de l’agence APS.

Rappelant les chiffres « astronomiques » enregistrés en 2012 et 2013 où la facture d’importation de véhicules avait atteint respectivement 7,6 et 7,3 mds USD, en sus de 5,7 mds USD en 2014. M. Benabderrahmane a indiqué que le Gouvernement a dû « prendre toutes les précautions pour éviter que ce scénario se répète ».

Le nouveau cadre, poursuit le Premier ministre, permettra de « traiter une question tout aussi importante, à savoir la protection des droits du consommateur », a-t-il mis en avant, relevant plusieurs dysfonctionnements enregistrés dans le passé qui ont « privé les consommateurs de leurs droits pour ce qui est des délais de livraison, la garantie et le service après-vente ainsi que la disponibilité des pièces de rechange de véhicules d’origine ou celles conformes aux normes internationales en vigueur ».

Les négociations engagées avec des constructeurs automobiles internationaux finalisées en novembre.

Le Premier ministre a affirmé que l’orientation vers la construction automobile « s’appuie essentiellement sur l’encouragement des constructeurs automobiles mondiaux à investir dans le pays à la faveur des nouveaux avantages et des incitations contenus dans la nouvelle loi sur l’investissement » à même de « drainer des marques mondiales de renom dans ce domaine ».

En contrepartie des multiples avantages dont profiteront les constructeurs étrangers, le gouvernement veillera à « l’augmentation concrète » du taux d’intégration locale dans les véhicules fabriqués en Algérie comme une condition sine qua non aux constructeurs étrangers qui seront tenus d’associer la sous-traitance locale dans l’opération de fabrication.

Le Premier ministre a rappelé que « les négociations engagées avec des constructeurs automobiles internationaux sont au stade avancé après qu’ils ont exprimé leur désir d’investir dans notre pays pour établir une véritable industrie automobile mutuellement bénéfique à toutes les parties et ce au vu de l’importance du marché national, d’une part et les postes d’emploi à créer ».

« Les négociations sont à un stade très avancé et seront finalisées courant novembre », a-t-il annoncé, affirmant que « cette fois nous sommes sur la bonne voie ».

« Des procédures doivent être prises (confidentialité des dossiers et des mesures). Plusieurs opérateurs internationaux veulent accéder au marché algérien, mais chacun pose ses conditions. Notre seule et unique condition et d’assoir une industrie automobile en Algérie avec toutes ses conditions, normes et intrants afin de permettre l’établissement d’une sous-traitance industrielle », a-t-il ajouté..

…..Ni endettement extérieur, ni planche à billets, assure le Premier ministre.

« Nous n’avons pas, et n’aurons pas recours à l’endettement extérieur, comme l’ont fait de nombreux pays, afin de préserver l’indépendance de nos décisions nationales dans tous les domaines », a déclaré, ce jeudi, le premier ministre, Aymen Benabderrahmane.

En réponse aux questions des députés sur la déclaration de politique générale du gouvernement, le premier ministre a indiqué que le gouvernement ne recourra pas à la planche à billets.

Il par ailleurs souligné que l’investissement dans le domaine du transport aérien et maritime est ouvert à tous et nous accorderont toutes les facilités.

En ce qui concerne l’acquisition d’avions, la transaction a été conclue et nous recevrons quatre avions avant la fin de l’année, a précisé le premier ministre.

Il a par ailleurs déclaré : « Tous les produits de base sont disponibles d’une manière qui suffit à la demande », ajoutant que le gouvernement frappera d’une main de fer pour éliminer les spéculateurs.

La Banque de l’habitat est préparée avec un plan strict, a indiqué M. Benabderrahmane, annonçant la création de quatre banques privées algériennes en Mauritanie et au Sénégal.

« Nous avons achevé les procédures d’implantation des banques en Europe. Nous avons discuté avec des employeurs d’une approche pour implanter des banques à l’étranger », a indiqué le premier ministre.

Compte tenu de la sensibilité de la question de l’importation de voitures, le gouvernement élabore un plan stratégique pour trouver des solutions pratiques. L’État aurait pu créer 10 usines automobiles. Le secteur souffrait de surfacturation, a rappelé M. Benabderrahmane.

Le Premier ministre que le total des prêts bancaires accordés à l’économie nationale s’élevait à 10.037 milliards de dinars jusqu’en juin 2022, notant que l’Etat continue à financer l’économie et à rechercher des sources de financement pérennes, tout en maintenant sa «position ferme» concernant le non recours à l’emprunt extérieur.

Le Premier ministre a expliqué que le total des prêts accordés à l’économie à fin juin 2022 par l’ensemble des banques publiques et privées s’élevait à 10.037 milliards de DA, soit une augmentation de 245 milliards de DA par rapport aux crédits répartis à fin 2021.

Les prêts accordés aux entreprises publiques s’élevaient à 4,148 milliards de dinars à fin juin dernier, contre 3,976 milliards de dinars à fin 2021, soit une augmentation de 171 milliards de dinars, a ajouté le Premier ministre, notant que les prêts accordés aux entreprises privées ont également connu une augmentation de 50 milliards de dinars.

Les prêts accordés à l’économie constituent 64% du total des prêts bancaires, ajoute le premier ministre, soulignant que le développement d’autres outils comme le leasing, la bourse et le capital investissement figurent parmi les « priorités du gouvernement, qui a lancé de nombreuses initiatives ».

Il a souligné que la Direction Générale du Trésor a approuvé le financement de 104 projets avec des apports estimés à 7,7 milliards de dinars à la fin du septembre, notant que le gouvernement cherche à doubler l’activité de ces fonds afin d’accélérer le rythme de investissements dans diverses régions du pays.

S’agissant de la finance islamique, le premier ministre a souligné que ce financement a connu un « développement remarquable au cours de la dernière année », puisque la valeur des fonds déposés dans les banques publiques jusqu’à fin août dernier s’élevait à 4,9 milliards de dinars, tandis que le financement accordés par ces banques s’élevaient à environ 4,9 milliards de dinars pour une valeur de 4,44 milliards de dinars..

…..Gaz: Sonatrach a livré plus de 83 milliards de m³ à Naturgy durant la dernière décennie.

À travers les contrats qui la lient à Naturgy, Sonatrach a livré durant la dernière décennie plus de 83 milliards de m³ de gaz à son client espagnol, a indiqué jeudi le groupe, à l’occasion de la signature d’un accord relatif aux contrats de vente et d’achat de gaz naturel liant les deux sociétés à travers le gazoduc Medgaz.

« A travers les contrats qui la lient à Naturgy, Sonatrach a livré durant la dernière décennie plus de 83 milliards de m³ à son client sur le marché espagnol, contribuant ainsi au renforcement de la sécurité des approvisionnements gaziers de ce marché », a indiqué le groupe dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Sonatrach et son partenaire Naturgy ont convenu de « réviser les prix des contrats de fourniture de gaz à long terme existants, à la lumière de l’évolution du marché, assurant ainsi l’équilibre de leurs contrats sur une base gagnant-gagnant », indique le groupe.

« La signature de cet accord renforce le partenariat de longue date entre Sonatrach et Naturgy et vise à consolider leurs positions sur le marché espagnol ».

Les deux sociétés ont également convenu de poursuivre leurs discussions sur des sujets d’intérêts communs.

L’accord de ce jeudi a été signé par le Pdg de Sonatrach, Toufik Hakkar, et le Pdg de Naturgy, Francisco Reynes Massanet, en présence des cadres des deux compagnies.

Qualifiant l’accord de « très important » qui va permettre aux deux parties de continuer leurs relations de coopération, le PDG de Sonatrach a souligné que la ration entre les deux compagnies est « historique ».

M.Hakkar a rappelé que le dernier contrat à long terme entre les deux compagnies va expirer en 2031. « On va continuer à travailler ensemble jusqu’à cette datte et pourquoi pas au delà de 2031 », a-t-il avancé.

« Nous sommes partenaires d’une canalisation de transport le Medgaz, reliant l’Algérie directement à l’Espagne, c’est une relation qu’on doit préserver et c’est le plus important pour nous », a-t-il soutenu.

Pour sa part, le Pdg de Naturgy a mis en avant le caractère « historique » des relations entre les deux compagnies, rappelant que l’Algérie constitue le principal fournisseur de gaz pour son pays.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com .


https://www.algerie-eco.com
flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.dz-algerie.info/rss

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste