MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le lundi 3 Mouharram 1444, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Lundi 3 Mouharram 1444, sur MouslimRadio.


Le Centre Palestinien D'Information

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Lundi 3 Mouharram 1444.

.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
.
..

La famille du détenu politique Ahmed Harish vit sous les menaces quotidiennes.
La famille du détenu politique Ahmed Nouh Harish, de Ramallah, vit sous la menace depuis qu’elle est entrée dans une grève de la faim pour protester contre les arrestations politiques et la torture..

L’occupation confisque 600 millions de shekels d’impôts palestiniens ​.
Le mini-conseil ministériel israélien pour les affaires politiques et de sécurité ( Cabinet) a décidé de confisquer 600 millions de shekels des cotisations fiscales que l’occupation impose dans l’intérêt de l’Autorité palestinienne..

Un colon blessé par des pierres et des violations de l’occupation en Cisjordanie et à Jérusalem.
Aujourd’hui, dimanche, un colon a été blessé par des pierres dans la ville d’Azzun, à l’est de Qalqilya , tandis que les forces d’occupation poursuivaient leurs violations en Cisjordanie occupée et à Jérusalem..

Cisjordanie : Les syndicats des avocats et des ingénieurs vont à l’escalade.
Les syndicats des avocats et des ingénieurs en Cisjordanie poursuivent leurs manifestations pour réaliser les demandes professionnelles de leurs adhérents..

153 colons envahissent la mosquée al-Aqsa.
Des colons extrémistes ont envahi, dimanche matin, les esplanades de la mosquée al-Aqsa à partir de la porte des Maghrébins et sous une haute protection des forces israéliennes..

L’occupation cible les pêcheurs et les agriculteurs de Gaza.
Aujourd’hui, dimanche, les forces d’occupation israéliennes ont ouvert le feu sur des bergers à Khan Yunis et des pêcheurs dans la mer de Gaza..

20 tribus irakiennes signent un pacte pour travailler à la libération de la Palestine.
Dans une scène arabe authentique, exprimant l’authenticité des peuples arabes et de l’Irak, 20 tribus irakiennes signent un document d’alliance dans lequel elles renouvellent leur soutien au peuple palestinien jusqu’à la libération..

Lama Khater : La Cisjordanie est un lieu de confrontation et l’occupation a peur de la résistance organisée.
L’écrivain palestinien Lama Khater a confirmé que l’occupation est consciente que la Cisjordanie peut devenir une arène de confrontation flamboyante, craint en même temps que l’état de résistance en Cisjordanie ne se transforme en une action organisée..

Attestation de 5 palestiniens à Bethléem et à Jérusalem et une fusillade à Hébron ​.
Les forces armées d’occupation israéliennes ont lancé, aujourd’hui à l’aube, une campagne de raid et de recherche dans diverses zones de Cisjordanie et de Jérusalem occupée, au cours de laquelle 5 palestiniens ont été arrêtés. ​.

L’épouse du prisonnier Awawda lance un appel pour le sauver après 150 jours de grève.
Dalal Awwada, épouse du prisonnier Khalil Awada, 40 ans, a lancé un appel urgent pour le sauver, 150 jours après sa grève de la faim, mettant en garde contre sa mort alors que sa grève se poursuivait et qu’il refusait de se faire soigner et recevait un soutien en raison du refus de l’occupation de répondre à ses revendications.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com

..
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres..
.
..

….
…..Coronavirus : 80 nouveaux cas et aucun décès.

Le ministère de la Santé a annoncé, ce dimanche, dans un communiqué, quatre-vingt (80) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19) et 64 guérisons ont été enregistrés, alors qu’aucun décès n’a été déploré ces dernières 24 heures en Algérie.

Selon la même source, quatre (4) patients sont actuellement en soins intensifs.

Le total des cas confirmés s’établit ainsi à 267.454, celui des décès demeure inchangé (6876 cas), alors que le nombre total des patients guéris passe à 179.464 cas..

…..Mohamed VI réitère sa « main tendue » à l’Algérie.

Malgré la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays, depuis près d’un an, le roi du Maroc Mohammed VI a réitéré samedi soir sa « main tendue » à l’Algérie.

« Nous aspirons à œuvrer avec la présidence algérienne pour que le Maroc et l’Algérie puissent travailler, main dans la main, à l’établissement de relations normales entre deux peuples frères », a déclaré Mohamed VI dans un discours radiotélévisé, à l’occasion de la fête du trône.

« Je souligne une fois de plus que les frontières qui séparent le peuple marocain et le peuple algérien frères ne seront jamais des barrières empêchant leur interaction et leur entente », a-t-il indiqué, en exhortant les Marocains à « préserver l’esprit de fraternité, de solidarité et de bon voisinage à l’égard de nos frères algériens ».

Le roi marocain a également évoqué dans son discours les campagnes d’insultes à l’égard de l’Algérie et des Algériens qu’il a imputé « d’individus irresponsables qui s’évertuent à semer la zizanie entre les deux peuples frères ». « Ces médisances sur les relations maroco-algériennes sont totalement insensées et sincèrement consternantes », a-t-il dit.

Ce nouveau discours de Mohamed VI intervient dans un contexte encore plus tendu que celui de l’année dernière. Après la « main tendue » de Mohamed VI à l’Algérie le 30 juillet 2021, plusieurs « actes hostiles » à l’égard de l’Algérie ont suivi ce discours.

En effet, le 14 juillet, le représentant du Maroc à l’Onu a appelé à la partition de l’Algérie en évoquant le droit à l’autodétermination du « vaillant peuple kabyle ». Le 12 août, le ministre israélien des Affaires étrangères a menacé l’Algérie depuis le territoire marocain, lui reprochant un prétendu « rapprochement » avec l’Iran. Et trois mois plus tard, le 1er novembre 2021, date symbolique pour l’Algérie, trois routiers algériens sont tués par l’aviation marocaine à la frontière entre la Mauritanie et le Sahara occidental.

En réaction, l’Algérie a rompu ses relations diplomatiques avec son voisin de l’ouest en août 2021, suivie de la fermeture de l’espace aérien algérien aux avions marocains et la fermeture du gazoduc Maghreb Europe (GME), reliant l’Algérie à l’Espagne et le Portugal, via le territoire marocain.

La réaction de Abdelaziz Rahabi.

L’ancien ministre et diplomate, Abdelaziz Rahabi, a réagi, ce dimanche 31 juillet, à la nouvelle « main tendue » du roi du Maric, Mohamed VI. Dans un texte publié sur les réseaux sociaux, M. Rahabi a estimé que « la déclaration sur l’Algérie ne peut représenter un événement diplomatique ni ouvrir des perspectives ».

« Le discours du Roi du Maroc Mohamed VI à l’occasion de la fête du trône évoque les relations avec l’Algérie dans les mêmes termes que ceux des années dernières », a-t-il relevé, et d’ajouter : « Une fois encore, il rend l’Algérie responsable de l’échec de la construction maghrébine, du mauvais état des stations bilatérales et cherche à accréditer le sentiment d’un Maroc victime mais disposé au dialogue. »

« Dans la réalité il n ‘en est rien, bien au contraire le Maroc officiel anime une opération de diabolisation de l’Algérie en la présentant comme un allié des puissances et groupes anti-occidentaux et sa diplomatie comme hostile aux intérêts américains et européens dont il serait le meilleur défenseur », a écrit l’ancien ministre, qui a ajouté : « Ainsi, il a mené une campagne contre la position de l’Algérie sur la guerre en Ukraine et s’active aujourd’hui à impliquer l’Algérie dans les tensions entre l’Iran, les pays du Golf et Israël dans lesquelles notre pays ne porte aucune responsabilité de quelque nature que ce soit. »

Sur le plan bilatéral, a ajouté M. Rahabi, « notre voisin poursuit une stratégie franchement hostile à l’Algérie en cherchant à déprécier et à falsifier notre longue et riche histoire, à s’attaquer notamment, dans ses réseaux sociaux, à l’institution présidentielle qu’il désigne librement par ailleurs, comme l’interlocuteur privilégié et à mener une guerre systématique contre l’armée algérienne et son commandement. »

« A ce titre, ce discours ne peut pas représenter un événement diplomatique ni ouvrir des perspectives pour des relations de bon voisinage considérant que les conditions qui ont prévalu à leur rupture sont encore présentes et n’ont pas été évoquées par le roi marocain. La tradition et les usages internationaux recommandent que la bonne volonté ou une offre de dialogue soient précédés de mesures conséquences , qualitatives et à la hauteur de l’objectif déclaré », a-t-il conclu..

…..Le commissaire du Festival international de Timgad démis de ses fonctions.

Le commissaire du Festival international de Timgad, Youcef Boukhentache a été démis de ses fonctions et remplacé par le directeur général de l’Office national de la culture et de l’information (ONCI), Abdallah Bouguendoura, a annoncé samedi à Batna le directeur de l’organisation, de la distribution et de la production culturelle et artistique au ministère de la Culture et des Arts, Samir Thaalabi.

Ce changement intervient suite aux mesures prises par la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, après une panne technique qui a entrainé l’arrêt de la soirée inaugurale du festival jeudi dernier, a déclaré le responsable à l’APS en marge de la 42e édition du Festival international de Timgad.

Il a été décidé, entre autres mesures, de prolonger la date du festival jusqu’au 1 août prochain, avec un accès gratuit du public tout au long de cette manifestation, selon la même source.

Les autres membres du Commissariat de cette manifestation ne sont pas concernés par la décision de fin de fonctions, a-t-il fait savoir, précisant que tous les accords signés par l’ex-commissaire « restent en vigueur et seront pris en charge par le nouveau commissaire, conformément aux textes de lois ».

Le responsable a rassuré, au nom du ministère de la Culture et des Arts, les artistes, musiciens, opérateurs, encadreurs, organisateurs ainsi que les membres du commissariat du festival, que le programme établi sera maintenu.

Il a salué, dans ce cadre, le rôle des corps de sécurité et de la Protection civile dans la sécurisation de cette manifestation, ainsi que la couverture assurée par les différents médias de cet évènement artistique international..

…..Nabil Mellah condamné à 4 ans de prison ferme.

Le PDG du laboratoire pharmaceutique Merinal, Nabil Mellah, a été condamné ce dimanche 31 juillet, à quatre (4) ans de prison ferme, par le tribunal du pôle économique de Sidi Mhamed (Alger), rapporte le site Maghreb Emergent.

Le procureur de la république a requis 7 ans de prison ferme contre Nabil Mellah, lors du procès qui a eu lieu le 25 juillet.

Placé en détention provisoire le 6 mai 2021 par le juge d’instruction du tribunal Sidi Mhamed, Nabil Mellah est poursuivi pour « infraction à la réglementation relative au contrôle des changes », suite à une plainte déposée contre lui par le ministère de l’Industrie pharmaceutique, qui reproche à Vapropharm, filiale de Merinal ‘d’avoir importé et vendu à perte un médicament »..

…..SEAAL : Coupure d’eau dans deux communes à Alger ce dimanche.

La Société des Eaux et de l’Assainissement d’Alger (SEAAL), a annoncé, dans un communiqué publié sur sa page Facebook, que des travaux de réparation sur une canalisation principale de distribution auront lieu ce Dimanche 31 juillet 2022 à partir de 09h00 jusqu’à 22h00.

Ces travaux localisés au niveau de nos ouvrages situés aux Bois des cars dans la commune de Dely Ibrahim, engendreront une perturbation de l’alimentation en eau potable qui impactera essentiellement les communes suivantes :
• Commune de Dely Ibrahim : Djenane Achabou, Centre-Ville de Dely Ibrahim, Petit Staouali, Boulevard 11 Décembre ;
• Commune de Cheraga : Centre-Ville de Cheraga, Rue Aissat Idir, 31 Villas, Bouchaoui 1, 2, 3, Lotissement Calmons, El Karia, Route des Dunes, 107 Logements.

SEAAL rassure ses clients des communes impactées que la remise en service de l’alimentation en eau potable se fera progressivement dés achèvement des travaux.

Avant la remise en service, nous vous recommandons pour votre sécurité de vérifier la fermeture de vos robinets d’eau, afin d’éviter une inondation éventuelle au moment du rétablissement de la distribution d’eau.
Après la remise en eau, nous vous conseillons de laisser couler à faible débit un de vos robinets d’eau froide pendant quelques minutes afin de chasser l’air qui pourrait se trouver dans votre branchement..

…..Voie ferrée Bechar-Gara Djebilet : lancement du projet au cours du premier trimestre 2023.

La réalisation d’une voie ferrée, longue de 1.000 km, pour le transport du minerai de fer de Gara Djebilet (Tindouf) vers Bechar devrait être lancée « au cours du premier trimestre 2023 », a annoncé samedi à Tindouf, le ministre de l’Énergie et des mines, Mohamed Arkab, rapporte ce dimanche 31 juillet l’agence officielle.

« Le cahier de charge de ce projet est en phase d’étude par un comité technique intersectoriel composé de plusieurs départements, à savoir, le ministère de l’Energie et des Mines, le ministère des Transports, ainsi que celui des travaux publics », a expliqué M. Arkab, soulignant que le projet « devrait être lancé au cours du premier trimestre 2023 ».

Le ministre s’exprimait en marge d’une visite de travail et d’inspection effectuée dans la wilaya de Tindouf au cours de laquelle il a procédé au lancement de l’exploitation de la mine de fer de Gara Djebilet.

La première phase (2022-2025) de l’exploitation de ce gisement connaîtra une production de 2 à 3 millions tonnes/an, a fait savoir M. Arkab, ajoutant que le minerai de fer sera acheminé par voie terrestre à Béchar où il sera transformé et valorisé par des opérateurs nationaux désirant investir dans ce domaine, en attendant la réalisation de la voie ferrée Béchar-Gara Djebilet.

Une fois la voie ferrée réalisée, la seconde phase commencera, ce qui permettra d’optimiser l’exploitation de la mine en produisant de 40 à 50 millions tonnes/an, a poursuivi M. Arkab.

Le lancement des travaux d’exploitation de la mine de Gara Djebilet s’est déroulé en présence du wali de Tindouf, des autorités locales, de cadres du ministère et de plusieurs directeurs des entreprises relevant du secteur.

Pour sa part, le wali de Tindouf, Mohamed Mokhbi, a souligné que le projet « structurant » de la mine de Gara Djebilet représente un choix « stratégique » pour la diversification des ressources financières hors hydrocarbures.

En plus du développement socio-économique de la wilaya et la création d’emploi, il contribuera, également, au développement de l’économie nationale à travers la production de la matière première, et ainsi, la réduction de la facture d’importation, a-t-il ajouté.

Outre le lancement de l’exploitation de la mine de Gara Djebilet, le ministre a procédé à l’inauguration et le lancement de plusieurs projets d’électricité et de gaz dans la wilaya, notamment l’inauguration du transformateur principal 10/30 Kv sis dans le quartier « Selaka », ainsi que la mise en service du projet de raccordement au gaz de ville de la cité rurale 328 logements à « Karama ».

En plus de sa visite au chantier du nouveau siège de la direction de distribution d’électricité et de gaz, M. Arkab a également assisté à une présentation sur l’extension du réseau électrique de 30 à 60 Kv, ainsi que l’exploitation artisanale de l’or.

A cet effet, il a expliqué que le projet de l’extension du réseau électrique vers une capacité de 60 Kv permettra de « répondre à des utilisations industrielles de l’électricité et d’accompagner le lancement de l’activité d’industrie de transformation dans cette wilaya »

Il a, dans ce sens, affirmé que la société chargée de la réalisation du réseau électrique de 60kV a été désignée, alors que la Sonelgaz a commencé la réalisation de certains postes de transformation.

S’agissant de l’exploitation artisanale de l’or, le ministre a souligné qu’elle sera lancée « dès que les entreprises seront désignées le mois prochain »..

…..Lancement des travaux d’exploitation de la mine de fer de Gara Djebilet.

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab a procédé, samedi, au lancement des travaux d’exploitation de la mine de fer de Gara Djebilet (Tindouf), dans le cadre de sa visite dans cette wilaya.

Le lancement des travaux a eu lieu dans la zone ouest de Gara Djebilet où se déroulera la phase expérimentale pour l’exploitation de cette mine. Gara Djebilet-Ouest s’étend sur 5.000 hectares, soit le tiers de la superficie totale de la mine (15.000 ha).

A cette occasion, le ministre de l’Energie et des mines a indiqué que la mine de fer de Gara Djebilet permettra la production de 2 à 3 millions tonnes de minerai de fer par an dans la première phase (2022-2025), puis de 40 à 50 millions tonnes/an à partir de 2026.
Une production allant de 40 à 50 millions de tonnes/an à partir de 2026

Le ministre a précisé, selon l’APS, que « ce projet structurel se déroulera en plusieurs phases sur une période allant de 2022 à 2040. La première phase (2022-2025) connaîtra une production de 2 à 3 millions tonnes/an, a fait savoir M. Arkab, ajoutant que le minerai de fer sera acheminé par voie terrestre à Béchar où il sera transformé et valorisé par des opérateurs nationaux désirant investir dans ce domaine, en attendant la réalisation de la voie ferrée Béchar-Gara Djebilet.

Une fois la voie ferrée réalisée, la seconde phase commencera, ce qui permettra d’optimiser l’exploitation de la mine en produisant de 40 à 50 millions tonnes/an, a poursuivi M. Arkab.

« Le projet en question concerne les différents secteurs notamment les transports, les travaux publics, l’énergie, les ressources en eau, les finances, l’environnement et l’urbanisme », a-t-il mis en avant, insistant sur la conjugaison des efforts de tous les secteurs pour la réussite de ce mégaprojet profitable au pays sur le plan socioéconomique ainsi qu’à la wilaya de Tindouf et à la région du sud-ouest algérien ».

Le projet, poursuit M. Arkab, est à même de créer des postes d’emploi, de développer les PME et de promouvoir l’habitat et les structures sociales.

Le ministre a dévoilé, dans ce cadre, que le Groupe Manal avait lancé « le plan de développement et de valorisation des gisements de minerai de fer de l’Ouenza et de Boukahdra (Tébessa), ce qui est à même de garantir une production de près de 6 millions de tonnes en 2030, rappelant que « la demande nationale sur le minerai de fer n’est pas entièrement couverte ».
Des réserves étant estimées à plus de 3 milliards de tonnes

Il fallait, donc, développer les mines de Gara Djebilet qui, compte tenu du niveau de leurs réserves géologiques importantes, demeurent les seules capables de satisfaire cette demande et même d’exporter l’excédent », ses réserves étant estimées à plus de 3 milliards de tonnes et faciles à exploiter, car situées à la surface de la terre. Le lancement de cette mine constitue « la première étape pour la réalisation de ce projet d’envergure », a-t-il dit.

« Nous sommes parvenus à cette étape après plusieurs années de travaux et d’études menées dans les plus grands laboratoires internationaux, a-t-il rappelé, expliquant qu’elle « a permis de déterminer les produits commercialisables aux plans national et international, dont le concentré de fer, les boulettes de fer ainsi que les produits semi finis à l’exemple des pellets ».

Le ministre a évoqué également le programme de développement du secteur des mines et de développement de grands projets industriels miniers visant à valoriser les ressources minérales locales, à l’instar des projets de transformation du phosphate (Tébessa), d’exploitation du zinc et du plomb dans la vallée d’Amizour (Bejaïa) et de développement de la mine de fer à Gara Djebilet.

M. Arkab a procédé au lancement des travaux d’exploitation de la mine de fer de Gara Djebilet (Tindouf), dans le cadre de sa visite dans la wilaya de Tindouf, où il a également inauguré et lancé plusieurs projets d’électricité et de gaz.

Le lancement des travaux d’exploitation de la mine de Gara Djebilet s’est déroulé en présence du wali de Tindouf, des autorités locales, de cadres du ministère et de plusieurs directeurs des entreprises relevant du secteur.

…..ANADE: une plateforme numérique pour recevoir les propositions des employés.

L’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (ANADE) a lancé une plateforme numérique interne pour recevoir les doléances et propositions des employés, indique un communiqué du ministère délégué chargé de la Micro-entreprise.

« Une plateforme numérique interne a été développée au niveau de la Direction générale de l’ANADE pour permettre à tous les employés de soumettre leurs préoccupations et doléances ainsi que leurs propositions aux différents niveaux de responsabilité (Direction générale, Secrétariat général et services centraux), et ce dans le cadre de la garantie de la confidentialité du traitement des données », précise la même source.

Cette plateforme vient « en exécution des orientations du ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la Micro-entreprise, Nassim Diafat et en application des instructions du Directeur général par intérim de l’ANADE, pour assurer la transparence dans le traitement des différentes propositions et doléances des travailleurs », a-t-on ajouté de même source..

…..Oran, Mostaganem : un système d’irrigation intelligent pour des exploitations agricoles.

Des exploitations agricoles d’Oran et de Mostaganem devraient être dotées au mois de septembre prochain d’un nouveau système d’irrigation intelligent conçu par une équipe de recherche des Universités d’Oran 1 « Ahmed Benbella » et « Abdelhamid Ibn Badis » de Mostaganem, a appris l’APS du chef du projet Bouabdallah Kechar.

Le montage des premiers modèles du nouveau système d’irrigation intelligent conçu par une équipe de recherche des universités d’Oran 1 « Ahmed Benbella » et « Abdelhamid Ibn Badis » de Mostaganem, dénommé « Start-kit » devrait être effectué en septembre prochain au niveau de petites exploitations agricoles d’Oran et Mostaganem retenues comme sites-pilotes, a fait savoir l’universitaire Kechar.

Il a relevé que ce projet s’inscrit dans le cadre du programme « Intel-Iris Prima », dédié à l’agriculture de précision en zone euro-méditerranéenne et permettra de préserver les ressources hydriques et améliorer qualitativement et quantitativement la production agricole.

Les modèles de ce système ont été développés par une équipe de chercheurs universitaires spécialisés en électronique et supports informatiques du Laboratoire d’Informatique Industrielle pour les Réseaux du Département d’Informatique de la Faculté des Sciences exactes et appliquées de l’Université d’Oran 1 et de deux chercheurs en agronomie de l’Université de Mostaganem, a ajouté l’universitaire, également directeur du Laboratoire.

Il a souligné dans ce contexte que « ce projet concrétisé par les deux universités algériennes est financé par la Direction générale de la Recherche scientifique et du développement technologique relevant du MESRS ».

L’équipe de recherche des Universités d’Oran 1 « Ahmed Benbella » et « Abdelhamid Ibn Badis » de Mostaganem qui s’est lancée depuis un an dans la concrétisation du projet d’irrigation intelligente, a fabriqué jusque-là cinq modèles et ambitionne d’en faire 15 autres, voire 100 modèles, selon le chercheur, qui a indiqué que « ce système est simple et adapté aux petits agriculteurs ».

Le système d’irrigation intelligent est un capteur connecté à un réseau informatique qui mesure l’humidité du sol pour déterminer ses besoins en eau et envoie des données à afficher sur l’écran de l’ordinateur et le téléphone portable de l’agriculteur.

Ce dernier peut contrôler à distance l’opération d’irrigation, grâce à l’adoption d’une technologie de pointe.

Le projet ciblera onze exploitations agricoles dans les wilayas d’Oran et de Mostaganem qui disposent déjà d’un système d’irrigation goutte à goutte, selon l’universitaire Kechar lequel a précisé que l’équipe de recherche a bénéficié d’un accompagnement et d’une assistance de la direction des services agricoles d’Oran.

L’objectif de ce projet, qui prend en considération les pratiques agricoles, les types de sols et les conditions climatiques, est d’adopter des technologies d’irrigation modernes, d’améliorer les performances des agriculteurs, de développer leur expérience professionnelle et d’augmenter la production, a expliqué le chef du projet.

Pour sa part, le responsable de l’Association des irrigateurs à l’eau traitée de la wilaya d’Oran, Hassan Boualem a indiqué que « ce système est une nouvelle expérience et une bonne initiative devant aider l’agriculteur à améliorer ses conditions de travail, acquérir de nouvelles connaissances en matière de techniques d’irrigation notamment dans le domaine de l’économie de l’eau et préserver les potentialités richesses.

Dans le cadre du programme des projets de recherche nationale agréés par la DGRSDT, le laboratoire de recherche en informatique industrielle et des réseaux de l’Université d’Oran-1 a lancé, en juin dernier, la conception et réalisation d’un second système d’irrigation automatique basé sur la gestion automatisée de l’irrigation dans plusieurs fermes simultanément avec détection préalable des maladies affectant les cultures.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com .


https://www.algerie-eco.com
flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss