MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Jeudi 24 Dhou al Qiddah 1443, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Jeudi 24 Dhou al Qiddah 1443, sur MouslimRadio.


Le Centre Palestinien D'Information
https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Jeudi 24 Dhou èl Qidah 1443.

.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
.
..

Construction d’un nouveau siège sécuritaire israélien au nord de la Cisjordanie.
L’armée israélienne a commencé la construction d’un nouveau siège sécuritaire le long de la ligne séparant entre la Cisjordanie et l’intérieur des terres palestiniennes occupées. Le mur s’étend du village de Salem, au nord-ouest de Jénine, jusqu’à la colonie de Bat’Hiver, à l’ouest de Toulkaram..

Le Hamas pleure son martyr de la guerre : Ce meurtre est le prolongement d’une sale guerre menée par les colons.
Le Mouvement de résistance islamique « Hamas » a pleuré son martyr, l’ingénieur Ali Hassan Harb (27 ans), qui a été tué d’un coup de couteau direct dans le cœur par un colon, alors qu’il répondait à une attaque de colons dans la région d’Iskaka en ​Quartier Salfit..

Médias en hébreu : approbation israélienne pour faire venir des travailleurs du Maroc.
Aujourd’hui, mercredi (22-6), les médias hébreux ont rapporté qu' »Israël » a approuvé le recrutement de travailleurs du Maroc, pour travailler dans les secteurs de la construction et des soins infirmiers..

Une autorité de Jérusalem appelle à intensifier la présence à la mosquée Al-Aqsa vendredi prochain.
L’Autorité de Jérusalem contre la démolition et le déplacement a appelé au respect du « don de la dignité », soulignant que la présence de musulmans en grand nombre à l’intérieur d’Al-Aqsa constitue pour elle une protection contre les colons..

Jérusalem : Pas de trêve pour les opérations de démolition visant les constructions palestiniennes.
Les bulldozers d’occupation israélienne ont démoli, mercredi, une maison en cours de construction dans le village de Naaline, à l’ouest de Ramallah..

L’occupation qualifie le dossier du prisonnier Ahmed Manasra d' »acte terroriste ».
Le « Comité de libération anticipée » du service pénitentiaire israélien a décidé de classer le dossier du prisonnier de Jérusalem Ahmed Manasra comme un « acte terroriste », selon la définition de la soi-disant « loi anti-terroriste israélienne »..

Raids et arrestations en Cisjordanie et à Jérusalem.
Aujourd’hui, mercredi, les forces d’occupation israéliennes ont lancé une vaste campagne d’arrestations dans des zones distinctes de la Cisjordanie occupée et de Jérusalem..

11 soldats israéliens se sont suicidés depuis le début de cette année.
Le nombre de suicides dans l’armée israélienne est passé à 11 depuis le début de l’année 2022..

Les colons prennent d’assaut Al-Aqsa et appellent à intensifier la présence dans ses esplanades.
Les colons ont renouvelé leurs incursions matinales dans la mosquée bénie Al-Aqsa, mardi, au milieu des appels de Jérusalem à l’isolement dans la mosquée et le ribat dans son enceinte pendant les dix premiers jours de Dhul-Hijjah, à partir du jeudi 30 juin..

Les colons font ravage à Bethléem et avis d’arrêt de construction à Hébron.
Mardi, des colons ont attaqué un berger dans le village de Kisan, à l’est de Bethléem, dans le sud de la Cisjordanie.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com

..
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres..
.
..

…..Coronavirus : 8 nouveaux cas et aucun décès.

Le ministère de la Santé a annoncé, ce mardi, dans un communiqué, que huit (08) nouveaux cas confirmés de coronavirus (Covid-19) et quatre (04) guérisons ont été enregistrés, alors qu’aucun décès n’a été déploré ces dernières 24 heures en Algérie. Selon la même source, aucun patient n’est actuellement en soins intensifs.

Le total des cas confirmés s’établit ainsi à 265993, celui des décès demeure inchangé (6875 cas), alors que le nombre total des patients guéris passe à 178474 cas.

…..Météo : Pluies orageuses sur des wilayas de l’Ouest à partir de ce mercredi .

Des pluies parfois sous forme d’averses orageuses affecteront, à partir de ce mercredi , plusieurs wilayas de l’Ouest du pays, indique un bulletin météorologique spécial (BMS) émis par l’Office national de la météorologie.

Placé au niveau de vigilance « Orange », ce phénomène pluviométrique concerne les wilayas de Tlemcen, Aïn Témouchent, Oran, Mostaganem et Sidi Bel Abbes, précise la même source, soulignant que la validité de ce BMS s’étalera de mercredi à 18h00 au jeudi à 03h00.

Les quantités des pluies qui seront accompagnées de rafales de vent sous orage, varieront entre 20 et 30 mm, ajoute le BMS.

…..Algérie : pas de trace de salmonelle dans les échantillons prélevés sur le chocolat « Kinder ».

Les résultats de l’enquête effectuée sur le chocolat « Kinder » commercialisé en Algérie et soupçonné de contenir la bactérie salmonelle ont confirmé l’absence de trace de cette bactérie dans les échantillons prélevées, a indiqué un communiqué conjoint du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations et de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS).

« Les résultats de l’enquête ouverte sur l’alerte donnée par la société « Ferrero » portant rappel du produit chocolatier de la marque commerciale « Kinder » à travers certains pays du monde en raison d’une éventuelle présence de la bactérie salmonelle, ont confirmé l’absence de trace de cette bactérie dans les échantillons prélevées sur ces produits commercialisés en Algérie », lit-on dans le communiqué, repris ce mardi par l’agence APS.

Suite à cette alerte, le ministère du Commerce a pris « immédiatement », en coordination avec l’ANSS, une série de mesures pour le durcissement de contrôle au niveau des frontières sur les cargaisons importées de ce produit en les soumettant à des analyses rigoureuses pour s’assurer qu’ils ne contiennent pas de microbes avant d’autoriser leur entrée sur le marché national.

Ainsi, une campagne de contrôle nationale a été lancée pour retirer ce produit de la chaîne de commercialisation et le soumettre à des analyses de laboratoires nécessaires pour s’assurer de sa salubrité et de sa comestibilité. Cette campagne s’est soldée par le contrôle de 7.528 commerçants vendant ces produits et la saisie d’une quantité de 280 kg.

Une quantité de 43 kg a été détruite pour non conformité en termes d’étiquetage et d’expiration de la date de péremption. Il s’agit également de la mainlevée sur 237 kg dont la comestibilité a été établie et de l’établissement de 7 procès verbaux de poursuite judiciaire contre les commerçants contrevenants.

Le ministère a affirmé que « les mesures prises dans le cadre de cette alerte demeurent en vigueur et que les services de contrôle relevant de la tutelle restent disposés en coordination avec l’ANSS en ce qui concerne la surveillance, la vigilance et l’alerte tant au niveau des frontières que sur le marché national en vue de contrôler les produits concernés et veiller à leur salubrité et comestibilité et partant, préserver la salubrité et la sécurité sanitaire du consommateur », conclut la même source.

…..APN: adoption du projet de loi relatif aux zones franches.

Les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN) ont adopté, mardi à l’unanimité, le projet de loi définissant les règles régissant les zones franches, et ce lors d’une plénière présidée par le président de l’APN, Brahim Boughali, en présence de plusieurs ministres, rapporte l’agence officielle.

Au terme du vote, le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig a affirmé que ce projet de loi s’inscrivait dans le cadre de l’exécution des instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, visant à développer le commerce extérieur.

Le ministre a salué les amendements de fond concrétisant les objectifs de créer les zones franches et l’attachement des députés au renforcement du système juridique par des législations en adéquation aux exigences de l’heure.

Le texte de loi, poursuit M. Rezig, constitue une opportunité pour développer l’économie nationale et renforcer les échanges commerciaux et l’investissement étranger direct et augmenter les recettes du pays en devise.

Ainsi, le gouvernement facilitera les activités à l’intérieur de ces zones à travers une série de mesures incitatives en tant qu’outil de la politique de la croissance économique et la mise en place de fondements sous-tendant une vision stratégique du pays pour la création de zones franches en faisant de celles-ci des points de complémentarité économique, a-t-il rassuré.

Dans le cadre de l’application du texte de loi, il sera procédé à la création de zones franches commerciales et d’une entreprise chargée de gérer ces zones, dénommée « Société algérienne des zones franches » et d’une commission nationale des zones franches commerciales placée auprès du ministre du Commerce.

Le texte de loi prévoit l’exonération des activités exercées dans les zones franches de tous droits, taxes, impôts et prélèvements à caractère fiscal, parafiscal et douanier, à l’exception des droits et taxes liés aux véhicules et voitures touristiques, des taxes liées aux véhicules et voitures destinés à l’exploitation mais également, à l’exception des cotisations et des contributions au système de la sécurité sociale.

Le projet de loi vise à définir les règles générales applicables aux zones franches afin de renforcer l’investissement et la production, stimuler et diversifier l’économie nationale, et partant, favoriser les exportations et réduire la facture des importations.

Il a également pour objectif de résoudre le problème de la lutte contre la contrebande à travers le développement du commerce extérieur par la création de zones franches avec les pays africains voisins, a encore expliqué M. Rezig.

…..Pr M’hamed Hammoudi : « nous avons la pôle-position en matière d’exploitation et d’exportation de l’hydrogène vert ».

«Compte tenu de la demande mondiale, l’Algérie a la pôle-position en matière d’exploitation et d’exportation de l’hydrogène vert », affirme, ce mercredi matin, le Pr M’hamed Hammoudi, Chef de cabinet au ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables.

Lors de son passage à l’émission l’Invité de la Rédaction de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne, le Pr M’hamed Hammoudi confirme que « même si le coût d’investissement dans l’hydrogène vert est énorme, la demande mondiale demeure très présente. Ce qui accorde à l’Algérie une place importante en la matière. »

Ce grand potentiel de l’Algérie pousse beaucoup d’entreprises étrangères (italiennes, turques, chinoise et allemandes), ayant d’importants moyens technologiques dans le domaine des énergies renouvelables à afficher leur volonté d’investir en Algérie. « La concurrence est tellement présente entre ces entreprises que chacune d’elles veut présenter le meilleur dossier », précise le responsable qui annonce que « l’ouverture des plis de l’appel d’offre est pour bientôt», selon le même média.

Pour conclure ces partenariats, dit-t-il, « il a fallu accélérer la cadence de l’ajustement de la réglementation sur l’ensemble des projets, au niveau de tous les secteurs concernés».

Le Pr Hammoudi précise qu’ « un travail supplémentaire est en train de se faire dans ce sens, pour mettre à niveau ces lois, suivant les changements qui interviennent à l’échelle internationale», selon la même source.

Nécessité d’une exploitation optimale de l’hydrogène vert

Revenant sur l’apport économique de l’hydrogène vert, M. Hammoudi rappelle que « ce produit est à la base d’autres sous-produits, à savoir le kérosène vert, le diesel vert le méthanol vert, et l’ammoniaque vert. Ce qui permet de réaliser de nouveaux bénéfices». Selon le même responsable, « l’hydrogène vert peut également permettre à l’Algérie d’économiser la taxe carbone».

…..Algex : les activités et prestations effectuées à titre onéreux fixées.

L’arrêté ministériel fixant la liste des activités, prestations et travaux pouvant être effectués par l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex), à titre onéreux, a été publié au Journal officiel (JO) n° 40.

Il s’agit de l’arrêté ministériel du 9 avril 2022 signé par le ministre du Commerce et de la promotion des exportations, Kamel Rezig.

En vertu de ce texte, l’agence est autorisée à réaliser des consultations dans le domaine de la prospection des marchés extérieurs, au profit des opérateurs économiques, ainsi que l’organisation de sessions de formation et de perfectionnement dans le domaine des techniques d’exportation et aux règles du commerce international au profit, notamment des opérateurs économiques et des groupements d’entreprises.

L’agence peut également, selon le même arrêté ministériel, procéder à l’organisation des colloques, séminaires, journées d’études et expositions en présentiel ou par visioconférence, au profit, notamment des opérateurs économiques et des groupements d’entreprises.

La réalisation et l’édition de revues et divers publications dans son domaine d’intervention, la réalisation des prestations de reprographie et d’impression, la location des espaces publicitaires à l’intérieur de l’établissement, ainsi que la location des espaces, amphithéâtres et salles de réunions au profit, notamment des opérateurs économiques et des groupements d’entreprises, font également partie de cette liste.

L’encadrement des initiatives dans le cadre de la création des groupements d’entreprises par filières destinées à l’export, ainsi que l’encadrement et l’accompagnement des opérateurs économiques dans la prospection des marchés extérieurs sont également autorisés pour l’Agence.

Ces activités, prestations et travaux sont effectués « sur la base de contrats, de commandes, de marchés ou de conventions, conformément à la législation et à la réglementation en vigueur », souligne le texte, ajoutant que « toute demande de réalisation des activités, prestations ou travaux (…) est introduite auprès du directeur général de l’agence ».

S’agissant des recettes constatées par l’ordonnateur, elle sont encaissées, « soit par l’agent comptable, soit par un régisseur, désigné à cet effet », note l’arrêté, expliquant que « les revenus provenant des activités, prestations et travaux sont, après déduction des charges occasionnées pour leur réalisation, répartis conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur ».

« Les recettes et dépenses relatives aux activités, prestations et travaux (…) doivent être mentionnées dans une rubrique hors-budget et transcrites sur un registre auxiliaire, ouvert à cet effet », stipule le texte.

…..Mise en place de comités de pilotage stratégique des filières industrielles.

Le ministère de l’Industrie organisera, jeudi, une conférence nationale sur la création d’un système de gouvernance et de dialogue entre les pouvoirs publics et les opérateurs économiques, à travers la mise en place d’une organisation pérenne dénommée « comités de pilotage stratégique des filières industrielles », a indiqué un communiqué du ministère.

Une méthodologie opérationnelle de mise en place de comités de pilotage stratégique des filières industrielles sera présentée lors de cette rencontre qui verra la participation d’acteurs des secteurs de l’industrie et de la recherche ainsi que des organisations et des organismes publics et privés, ajoute-t-on de même source.

Il est proposé, dans une première étape, la formation de quatre (04) comités sectoriels relatifs aux industries agro-alimentaires, à la mécanique, à l’électricité, à l’électronique et aux industries des textiles et des cuirs.

Pour la création de ces comités, le ministère adoptera « une méthode participative basée sur la concertation et le dialogue pour concrétiser des objectifs mesurables et réalisables et formuler une vision globale pour le développement de chaque filière, tout en assurant la coordination entre tous les acteurs, selon le communiqué.

La mise en place de ces comités vise à « créer un espace de concertation et de dialogue public-privé entre les acteurs économiques et les institutions de l’Etat pour développer ces filières et lever les obstacles qui les entravent ».

Ces quatre filières ont été choisies pour « leur importance et leur poids dans l’industrie nationale, ce qui permettra d’augmenter le produit intérieur brut industriel, nécessaire pour transformer la structure de l’économie nationale », conclut le communiqué.

.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com .


https://www.algerie-eco.com
flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah