MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Mercredi 26 Ramadann 1443, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Mercredi 26 Ramadann 1443, sur MouslimRadio.


Le Centre Palestinien D'Information
http://www.actifpub.com/script/
https://french.palinfo.com/feed/
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Mercredi 26 Ramadann 1443.
.
.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
.
..
Arrestation de Palestiniens en Cisjordanie dont des ex prisonniers ​.
Aujourd’hui, mardi, les forces d’occupation israéliennes ont lancé une nouvelle campagne d’arrestations contre des Palestiniens, dans différentes parties de la Cisjordanie, touchant un certain nombre de prisonniers libérés..

Al-Qarawi : La prise d’assaut des sanctuaires de Salfit est une arrogance coloniale.
Le membre du Conseil législatif palestinien, Fathi Al-Qarawi, a déclaré : « La prise d’assaut des sanctuaires islamiques et archéologiques à Kifl Haris et dans diverses zones de la Cisjordanie occupée est une indication claire de ce qu’a atteint l’orgie de colonisation, qui est menée sous la protection des forces d’occupation israéliennes »..

Coopération islamique : la mosquée Al-Aqsa est une ligne rouge à ne pas franchir.
L’Organisation de la coopération islamique a mis en garde, lundi, à Djeddah, dans l’ouest de l’Arabie saoudite, contre toute atteinte à la mosquée Al-Aqsa, soulignant qu’il s’agit d’une « ligne rouge », qu’elle n’acceptera aucune mesure illégale qui affecte la ville de Jérusalem occupée et le statu quo arabo-islamique dans la ville sainte et sa mosquée bénie Al-Aqsa ..

Khalil al-Hayya : L’occupation essaie d’établir de nouveaux faits accomplis à Jérusalem, les Palestiniens vont l’affronter.
Khalil al-Hayya, membre du bureau politique du Hamas, a averti que l’occupation tentait d’établir de nouveaux faits à Jérusalem, soulignant que « les Palestiniens n’ont pas d’autre choix que de confronter ses plans »..

Le prisonnier Jarbou transféré à l’hôpital en raison de la détérioration de son état de santé.
Aujourd’hui, lundi, l’administration pénitentiaire d’occupation israélienne a de nouveau transféré le détenu palestinien blessé, Noureddine Jarbou, de la prison de Ramleh vers un hôpital « civil », après une nouvelle détérioration de son état de santé..

L’occupation impose de nouvelles restrictions qui entravent l’accès des Palestiniens à Al-Aqsa.
Aujourd’hui, lundi, les autorités d’occupation israéliennes ont décidé d’imposer de nouvelles restrictions aux fidèles se rendant à Jérusalem et à la mosquée Al-Aqsa mercredi prochain, coïncidant avec la nuit du 27 du mois béni du Ramadan..

Centre des droits : 97 violations israéliennes contre les pêcheurs de Gaza en 2022.
Un centre palestinien des droits de l’homme a déclaré lundi que les forces d’occupation avaient commis 97 violations contre des pêcheurs palestiniens dans la bande de Gaza depuis le début de 2022..

Le tribunal d’occupation suspend les ordres de démolition émis pour le bâtiment Al-Tur à Jérusalem.
Lundi, le tribunal israélien des affaires municipales a gelé les décisions de démolition rendues contre le bâtiment Al-Tur, à l’est de Jérusalem occupée ; Pour éviter des dommages au cinquième étage, pour lequel un ordre de démolition n’a pas été émis..

Un Palestinien tué par l’occupation à Jéricho et des tirs sur des colons au nord d’Hébron.
Un citoyen palestinien est décédé ce matin, mardi, des suites de blessures reçues à l’aube par les balles de l’occupation israélienne dans la ville de Jéricho en Cisjordanie..

Réouverture du poste de contrôle de Beit Hanoun aux commerçants et travailleurs.
Lundi soir, les forces d’occupation israéliennes ont annoncé la réouverture du poste de contrôle militaire de Beit Hanoun/Erez, dans le nord de la bande de Gaza aux travailleurs et commerçants palestiniens. ​
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com

..
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres..
.
..

Covid-19 en Algérie : 1 nouveau cas, 1 cas de guérison et aucun décès.

Le ministère de la Santé a annoncé, ce lundi 26 avril 2022, dans un communiqué, 1 nouveau cas confirmés de coronavirus (Covid-19), 1 cas de guérison et aucun décès dernières 24 heures en Algérie, selon le ministère, qui ajoute qu’un patient est actuellement en soins intensifs.

Le total des cas confirmés demeure inchangé, soit 265772, ainsi que celui des décès 6875 cas, tandis que le nombre total de patients guéris passe à 178350 cas.

La nuit du doute pour l’observation du croissant de Choual fixée au samedi.

La Commission nationale de l’observation du croissant lunaire du ministère des Affaires religieuses et des wakfs a annoncé que la nuit du doute consacrée à l’observation du croissant lunaire du mois de Choual a été fixée pour le samedi 29 ramadhan 1443 de l’hégire correspondant au 30 avril 2022.

Une conférence consacrée à la nuit du doute sera organisée après la prière du Maghreb à Dar El-Imam (El Mohammadia, Alger) et sera retransmise en direct par les médias audiovisuels, ajoute la même source.

Pr Djenouhat: « Les Algériens ont acquis une immunité collective grâce au variant Omicron ».

Le président de la Société algérienne d’immunologie, le Pr Kamel Djenouhat, a confirmé aujourd’hui que « les Algériens ont acquis une immunité collective grâce au variant Omicron, qui a infecté plus de 93% des Algériens, selon l’étude menée au niveau de l’hôpital de Rouiba ».

Lors de son passage à la radio chaine 2, le professeur a attribué la diminution du nombre d’infections au coronavirus à la politique adoptée par le secteur de la santé, qui a contribué à atteindre l’immunité collective de manière naturelle.

Le Pr Djenouhat s’est étonné de la position de certains pays européens qui classent encore l’Algérie dans la catégorie à risque, malgré l’amélioration de la situation épidémiologique par rapport à certains autres pays.

Par ailleurs, le président de la Société algérienne d’immunologie a indiqué que « contrairement à ce qui a circulé, les mutants apparus dans certains pays, notamment européens, ne suscitent pas d’inquiétude et ne présentent pas de danger, ce qui nous rend rassuré que cette épidémie est en passe de disparaître en Algérie et dans le monde.

Il a également confirmé qu’ »une cinquième vague n’est pas attendue, d’autant plus que l’immunité collective qui a été acquise de manière naturelle restera efficace pendant plus de 6 mois, par rapport à l’immunité du vaccin, qui n’a d’effet que pendant 4 mois.

Nouvelles mesures à l’importation : communiqué du ministère du Commerce.

Le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations a publié, lundi un communiqué concernant les nouvelles mesures prises à l’importation.

En effet, le département du Commerce a appelé tous les opérateurs économiques activant dans le domaine de l’importation de matières premières, de produits et de marchandises destinées à la revente en l’état, à présenter un document attestant de l’indisponibilité des produits à importer, sur le marché national.

Le ministère « informe l’ensemble des opérateurs économiques activant dans le domaine de l’importation de matières premières, de produits et de marchandises destinés à la revente en l’état, de la disponibilité d’une plateforme électronique du produit national: https://www.commerce.gov.dz/cartographie« , lit-on dans le communiqué.

Cette plateforme « mise à la disposition de tous les secteurs et opérateurs économiques, permet de s’assurer de la non disponibilité des matières et des produits à importer, sur le marché national », précise la même source.

Ainsi, « les opérateurs activant dans le domaine de l’importation pour la revente en l’état, sont invités à partir du 25 avril 2022, à introduire une demande via le lien électronique: https://www.commerce.gov.dz/import, pour obtenir un document remis par les services de l’Agence nationale de la promotion du commerce extérieur- ALGEX-, à joindre au dossier de demande de domiciliation bancaire, afin de parachever les procédures d’importation ».

Des marchandises de plus de 330 millions de dinars saisies durant les 20 premiers jours de Ramadhan.

Les interventions des agents de contrôle et de répression de la fraude relevant du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations ont donné lieu, durant les vingt premiers jours du mois de Ramadhan, à la saisie de 258,52 tonnes de marchandises d’une valeur globale de plus de 330 millions de DA, indique, lundi, un bilan de la Direction générale du contrôle économique et de répression de la fraude, repris par l’agence APS.

Selon un bilan des activités de contrôle économique et de répression de la fraude au niveau du marché national pendant la période allant du 12 au 21 avril en cours, les agents de contrôle et de répression de la fraude ont effectué 121.459 interventions qui se sont soldées par la constatation de 20.334 infractions et l’établissement de 19.207 procès verbaux.

Ces opérations ont permis la saisie de 258,52 tonnes de marchandises d’une valeur globale de 330,756 millions de DA, précise la même source qui a relevé que le montant global pour non facturation s’élève à 1,385 milliards de DA, en sus du prélèvement de 1.331 échantillons durant la même période.

Ce bilan concerne nombre des domaines d’intervention dont le contrôle de la qualité, la répression de la fraude, le contrôle des pratiques commerciales et la lutte contre la spéculation illicite, ajoute la source.

Pour ce qui est du contrôle de qualité et de la répression des fraudes, 55.295 interventions ont été exécutées permettant la constatation de 8.268 infractions, l’établissement de 7.715 PV de poursuite judiciaire et la proposition de fermeture de 212 commerces.

Ces interventions ont donné lieu à la saisie de 258.52 tonnes de marchandises impropres à la consommation d’une valeur de 152.77 millions DA.

Les infractions enregistrée sont liées principalement au non respect des règles d’hygiène et de santé (43%), vente des produits impropres à la consommation (16%) et l’absence de l’autocontrôle (13%).

En termes de pratiques commerciales, il a été recensé 66.164 interventions donnant lieu à la constatation de 12.066 infractions et l’établissement de 11.492 PV de poursuite judiciaire outre la fermeture de 691 commerces.

Ces interventions ont permis de dévoiler un montant global non facturé de 1,385 millions DA et de saisir des marchandises d’une valeur de 177.986 millions DA.

L’absence de l’affichage des prix, la non facturation, l’application des prix illicites, non inscription au registre de commerce constituent les principales infractions enregistrées dans ce sens.

Enfin, dans le domaine de la lutte contre la spéculation illicite, dans le cadre de l’évaluation et du suivi de l’activité de surveillance au niveau des marchés, en application des dispositions de la loi n 15-21 du 28 décembre 2021, relative à la lutte contre la spéculation illicite, les opérations de contrôle menées durant les vingt premiers jours du mois de Ramadhan, en coordination avec les services de sécurité, se sont soldées par 18 518 interventions, qui ont permis l’enregistrement par les services de contrôle de 13 délits et l’établissement de 13 procès-verbaux (PV) de poursuite judiciaire.

Par ailleurs, les services de contrôle ont pris des mesures conservatoires administratives à travers la saisie d’une quantité de marchandises estimée à 59,26 tonnes, d’une valeur totale de 5,199 millions DA.

Les interventions de contrôle se répartissent au niveau du marché national entre le secteur du commerce de détail avec 15 365 interventions, le secteur du commerce de gros avec 2 312 interventions, le secteur de la production avec 621 interventions et les magasins des importateurs avec 220 interventions.

Les opérations de contrôle ont abouti à la saisie de denrées alimentaires de large consommation faisant l’objet de spéculations illégales, parmi lesquelles figurent une quantité de l’huile de table subventionnée estimée à 4.160 litres, 3.040 litres de lait, de la semoule et de la farine avec une quantité estimée à 52,06 tonnes.

Mebtoul: « L’Algérie et la France doivent avoir une vision commune de leur avenir ».

Emmanuel Macron vient d’être élu président de la république française lors du scrutin du 24 avril 2022. Comment développer la coopération entre l’Algérie et la France du président Emmanuel Macron ?

Le professeur Abderrahmane Mebtoul essaye de donner la réponse à cette question. Pour lui, le déterminant sera les élections législatives devant avoir une majorité pour appliquer effectivement son programme, dans la mesure où le premier ministre futur sera issu de la majorité parlementaire.

« J’espère que les relations algéro-françaises trouveront une nouvelle dynamique par la reconnaissance, du devoir de mémoire et du fait colonial, afin d’entretenir une relation apaisée, le renforcement de la coopération économique sur la base d’un partenariat gagnant /gagnant, et sur le plan politique et sécuritaire garantir ensemble la stabilité de la région méditerranéenne et africaine », indique le professeur.

Selon lui, l’Algérie et la France doivent avoir une vision commune de leur devenir, et ce afin de contribuer ensemble à la stabilité régionale, conditionnée par un véritable co-développement.

« S’il ne s’agit nullement d’occulter la mémoire, indispensable pour consolider des relations durables entre l’Algérie et la France, il s’agit bien, en ce monde impitoyable où toute nation qui n’avance pas recule, de préparer l’avenir, ensemble et dans le respect mutuel », précise MMebtoul.

Il ajoute que c’est dans le contexte de la quatrième révolution économique mondiale que doit être appréhendée une approche réaliste du co-partenariat entre l’Algérie et la France.

« Les échanges entre l’Algérie et la France bien qu’en baisse peuvent être intensifiés dans tous les domaines : agriculture, industrie, services, tourisme et éducation, sans oublier la coopération dans le domaine militaire, où l’Algérie peut être un acteur actif, comme le montrent les efforts de l’ANP et des différentes forces de sécurité en vue de la stabilisation de la région », explique le professeur.

L’intensification de la coopération ne sera possible, selon lui, que tout en n’oubliant pas le devoir de mémoire, que si l’Algérie et la France ont une approche réaliste du co-partenariat, un partenariat gagnant-gagnant loin du mercantilisme et de l’esprit de domination, et une vision commune de leur devenir.

« L’Algérie et la France sont des acteurs incontournables pour la stabilité de la région, et toute déstabilisation de l’Algérie aurait des répercussions géostratégiques négatives sur l’ensemble de la région méditerranéenne et africaine. Les tensions actuelles entre l’Algérie et la France peuvent être surmontées. Il s’agit d’entreprendre ensemble dans le cadre du respect mutuel. C’est dans ce cadre que doit rentrer un partenariat gagnant-gagnant entre l’Algérie et la France, loin de tout préjugé et esprit de domination », conclu-t-il.

.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com .


https://www.algerie-eco.com
flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah